Page 1


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

[Cette page est intentionnellement laissée en blanc.]

IDG/M/P-B

Page 1/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

‫أعىذ باللــــه هي الشُطاى السجُن‬

َّ ‫س بُ ٌَُْاًَهُ َعلًَ تَ ْق َىي ِه َي‬ ًَ‫س بُ ٌَُْاًَهُ َعل‬ ْ ‫ّللاِ َو ِز‬ َّ َ‫ض َىاى َخ ُْس أَ ْم َهيْ أ‬ َّ َ‫أَفَ َويْ أ‬ َ ‫س‬ َ ‫س‬ َّ ‫شفَا ُج ُسف َهاز فَا ًْ َها َز بِ ِه فٍِ ًَا ِز َج َهٌَّ َنََ َو‬ ‫ُيََ لَ ََ َزا ُل‬ َ َ ‫ّللاُ َل ََ ْه ِدٌ ا ْلقَ ْى َم الظَّالِ ِو‬ ‫بُ ٌَُْاًُ ُه ُن الَّ ِرٌ بٌََ ْى ْا ِزَبَة فٍِ قُلُىبِ ِه ْن إِلَّ أَى تَقَطَّ َع‬ ّ ‫قُلُىبُ ُه ْن َو‬ ََ‫ّللاُ َعلُِن َح ِكُن‬ 101-101/‫التىبة‬

(108)Lequel est plus méritant? Est-ce celui qui a fondé son édifice sur la piété et l’agrément d’Allah, ou bien celui qui a placé les assises de sa construction sur le bord d’une falaise croulante et qui croula avec lui dans le feu de l’Enfer ? Et Allah ne guide pas les gens injustes. (109)La construction qu’ils ont édifiée sera toujours une source de doute dans leurs cœurs, jusqu’à ce que leurs cœurs se déchirent. Et Allah est Omniscient et Sage. Le Désaveu (Le Repentir) versets/108-109

Пребигаю к Аллаху от проклятого шаутана (108)Тот ли, кто заложил основание своего строения на страхе перед Аллахом и стремлении к Его довольству, лучше или же тот, кто заложил его на самом краю обрыва, готового обвалиться, так что он обвалился вместе с ним в огонь Геенны? Воистину, Аллах не ведет прямым путем несправедливых людей. (109)Строение, которое они построили, всегда будет порождать сомнения в их сердцах, пока их сердца не разорвутся. Аллах – Знающий, Мудрый. Ат-Тауба (Покаяние)/108-109

IDG/M/P-B

Page 2/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Je demande la protection d’Allah contre le chaythân –le diable– banni


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

1 RAPPEL DES DONNEES DE BASE……….……….……….……….……….………….. 1.1 Introduction……….……….……….……….……….……….……….………………. 1.2 Règlements appliqués……….……….……….……….……….……….……….…….. 1.3 Caractéristiques générales de l’ouvrage……….……….……….……….……………. 1.4 Hypothèse de chargement……….……….……….……….……….…………………. 1.5 Hypothèses de calcul……….……….……….……….……….……….……………… 1.6 Matériaux……….……….……….……….……….……….……….………………… 1.7 Données Géotechniques – Lithologie……….……….……….……….……….……... 2 PREDIMENSIONNEMENT DES OUVRAGES D’ART……….……….……….……...... 3 INVENTAIRE DES CHARGES DE DIMENSIONNEMENT….……….……….……...... 3.1 Charges permanentes….……….……….……......….……….……….……................. 3.2 Charges variables….……….……….……......….……….……….……....................... 3.3 Déformations permanentes.……….……......….……….……….…….......................... 3.4 Séisme.……….……......….……….……….……......................................................... 4 DIMENSIONNEMENT DU PORTIQUE…….……............................................................ 4.1 Combinaisons.……......….……….……….……........................................................... 5 FERRAILLAGE DANS LES ELEMENTS….……............................................................. 5.1 Ferraillage de traverse ….……….……….……............................................................ 5.2 Ferraillage des piédroits….……….……….…….......................................................... 6 VERIFICATIONS….……….……….…….......................................................................... 6.3 Vérification au flambement…….……........................................................................... 6.4 Calcul réel au feu…….…….......................................................................................... 6.5 Vérification du poinçonnement...................................................................................... Note de calcul - Robot Structural Analysis............................................................................... Mur de soutènement.................................................................................................................. Pont cadre – PICF (Passage Inférieur Cadre Fermé - cas radier)............................................. 7 SECURITE AU TRAVAIL ET SECURITE DANS LES SITUATIONS EXTRAORDINAIRES............................................................................................................. 8 PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT EN PHASE CHANTIER............................... 9 LES PERFORMANCES INTELLECTUELLES ET LA REUSSITE DE L’ACTIVITE...

6 6 7 7 7 8 9 15 19 20 20 32 101 110 118 118 123 123 126 129 129 131 132 134 208 226 278 284 291

ДКВПДА 71 000072280 Me. Liste Réalisé par:

№ du document A.O Belouali

Signature

Date Stade

Note de calcul

Liste

Listes

5

297

U.N.A.P.C.K Val.:

IDG/M/P-B

Page 5/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

TABLES DES MATIERES


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

1 RAPPEL DES DONNES DE BASES 1.1 Introduction Dans le cadre de changement de l’ancien pont menant vers le parc de stockage de la station de chargement, l’entreprise ENVIRO SERVICE a été attributaire de la

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

construction d’un pont entre HC3 et HC4 au parc de chargement à Benguérir.

Figure 1.1 – Site du projet

Figure 1.2 – Situation actuelle du site du projet

IDG/M/P-B

Page 6/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

1.2 Règlements appliqués Les calculs sont établis selon les prescriptions des principaux documents suivants : - BAEL 91 révisé 99 ; - RPS2000 ; - Fascicule 65-A du CCTG et son additif : Exécution des ouvrages en génie civil en béton armé ou précontraint ; - Fascicule 62 titre V Règles techniques de conception et de calcul de fondations des ouvrages de Génie civil ; - Fascicule 61 titre II concernant les charges d’exploitation – conception calcul et épreuves des ouvrages d’art ; - DTU 13.1 Fondation. 1.3 Caractéristiques générales de l’ouvrage - Travure : 1 travée de portée égale à 5,1m

- Fondations des piles: deux semelles filantes de 3m de largeur et de longueur de 14,04m, épaisseur 0,60m. - Epaisseur de la dalle : e1  0,6m - Epaisseur des semelles : e1  0,6m - Epaisseur des voiles : e1  0,6m - Hauteur piédroits : H  3m - Ouverture : 5,10m  3m 1.4 Hypothèse de chargement Classification - Type de la structure : Pont cadre de type PIPO1 de 1ère classe. - Largeur roulable : Lr  7,6m - Largeur chargeable : Lc  Lr  7,6m

IDG/M/P-B

Page 7/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

- Type de piles : 2 piédroits de 0,60m d’épaisseur.


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

- Longueur roulable : lr = 6,3m - Nombre de voies : n = partie entière de

Lc 7 ,6 = partie entière de = 2  n = =2 3 3

voies. 1.5 Hypothèses de calcul Les calculs de ferraillage seront menés suivant les règles techniques de conception et de calcul des ouvrages et construction en béton armé suivant la méthode des états limites dites règles B.A.E.L 91. Les structures routières seront définies conformément aux prescriptions du titre II du fascicule 61 du cahier des prescriptions communes (C.P.C) Français en la matière. Les ouvrages seront calculés par rapport aux systèmes de charges A(L), B (Bc, Bt et Br), C, D, E, M, et CAT994F. Toutefois pour des dalots

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

et ponts de longueur inférieur à 10m A(L) n’est pas envisagé (fascicule 61 chap. 1er).

Figure 1.3 – Schéma statique de l’ouvrage

En appelant : l – la portée de la traverse ; h – la hauteur des piédroits ; It – le moment d’inertie de la traverse ; Ip – le moment d’inertie des piédroits. Et en posant : IDG/M/P-B

Page 8/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

k

pl 2 HA  HD  4h2  k 

It h  Ip l

pl 2 MA  MD  122  k 

pl 2 MB  MC  62  k 

Moment maximal dans la traverse : Mt 

pl 2 2  3k  24 2  k 

Dans le cas considéré, nous avons : It  I p 

k

800  60 3  144  10 5 cm 4 12

144  10 5 3,3   0,58 144  10 5 5,7

1.6 Matériaux

Le ciment utilisé pour la réalisation du tablier sera du CPA2 45. Celui utilisé pour les fondations, les piédroits et les talus sera en CHF3 ou CLK4.

PIPO : Passage Inférieur Portique Ouvert. CPA : Ciment Portland sans constituant secondaire. 3 CHF : Ciment de Haut Fourneau. 4 CLK : Ciment de Laitier au Clincker. 1 2

CHF et CLK sont obtenus par mélange du laitier provenant des haut fourneaux avec du Portland artificiel. Ils sont moins sensible que le ciment artificiel à l’action des eaux séléniteuses et ils donnent des bétons se conservant bien en atmosphère humide, aussi sont-ils employés surtout pour les travaux de fondations et pour les ouvrages en contact avec l’eau (barrages, écluses).

IDG/M/P-B

Page 9/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

1.6.1 Ciment


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

1.6.2 Béton : Les éléments seront en béton armé avec les propriétés mécaniques principales du béton de classe B25 : Dosage : 350kg / m 3 Masse volumique du béton armé : 25kN / m3 Résistance nominale à 28 jours : - en compression : f c 28  25MPa - en traction : f t 28  0,6  0,06  f c 28  2,1MPa Contrainte admissible (limite) du béton en compression à l’ELU :  bc  0,85

f c 28

b

 0,85

25   bc  14,16  14,2MPa 1,5

Contrainte admissible (limite) du béton en compression à l’ELS :  bc  0,6  f c 28  0,6  25   bc  15MPa Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Module de déformation longitudinale : - instantané (à court terme) : Eij  11000  3 f c 28  11000  251 / 3  32164,19  32164MPa

soit : 3279815,22 t/m2 - différé (à long terme):  Eij    3700  3 f c 28  3700  251 / 3  10818,86  10819MPa Evj    3 

soit : 1103216,69 t/m 2 - module moyen de déformation longitudinale : Emoyen 

Eij  Evj 2

 21491,5MPa

soit : 2191523, 09 t/m2 Coefficient de poisson :  = 0,2 IDG/M/P-B

Page 10/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Coefficient de dilatation thermique :  = 0,00001 m/m/ c Contraintes normales admissibles :  b = 0,6  25  15MPa à l’ELS f bu = 0,85 

f cj

 0,85 

  b

25  14,16  14,2MPa à l’ELU, sous les combinaisons d’actions 1 1,5

fondamentales. où f cj – la résistance nominale du béton en compression, MPa ;  b – coefficient de sécurité égal 1,5 dans le cas général pour les combinaisons

fondamentales et1,15 pour les combinaisons accidentelles.  – coefficient d’application d’actions, égal 1 ;

 = 1 dans le cas général quand la durée d'application des charges considérée est > à

24 heures; 0,9 lorsque cette durée est comprise entre 1 heure et 24 heures et 0,85

f bu = 0,85 

f cj

  b

 0,85 

25  18,47  18,5MPa à l’ELU, sous les combinaisons d’actions 1 1,15

 0,85 

25  19,23  19,2MPa à 0,85 1,30

accidentelles. f bu = 0,85 

f cj

  b

l’ELU, sous les combinaisons

d’actions sismiques. Contrainte tangentielle admissible : 

 lim = min  0,15  

 ;4  [ MPa] à l’ELU, sous les combinaisons d’actions fondamentales. b  f cj

 b = 1,5 

 lim = min  0,15  

 ;4  [ MPa] à l’ELU, sous les combinaisons d’actions accidentelles. b  f cj

 b = 1,15

Les semelles seront en béton armé de classe B30 dosé à 400kg/m3: Matériau BETON30 Caractéristiques :

IDG/M/P-B

Page 11/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

lorsqu'elle est inférieure à 1 heure.


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Re =

30,0

[MPa]

Résistance de calcul

E=

34000,0

[MPa]

Module d'Young

G=

14600,0

[MPa]

Module de cisaillement G

 =

0,20

 =

0,0

0 =

0,04

 =

Coefficient de Poisson [°C-1]

Coefficient de dilatation thermique Coefficient d'amortissement

24,5 [kN/m3] Masse volumique

1.6.3 Acier 1.6.3.1 Acier doux (DX) Tous les aciers lisses utilisés sont de la nuance FeE235 et soudables. Limite d’élasticité : f e  235MPa Module d’élasticité : Es  200000MPa Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Coefficient de dilatation thermique :  = 10 -5 m/m/ c Coefficient d'adhérence de fissuration:   1,0 Coefficient d'adhérence de scellement :  s  1,0 Masse volumique du béton : 78,5kN / m 3 1.6.3.2 Aciers haute adhérence (HA) Nuance : Acier a Haute Adhérence (HA) FeE500 Limite d’élasticité : f e  500MPa Module d’élasticité : Es  2 105 MPa Coefficient de dilatation thermique :  = 10 -5 m/m/ c Coefficient d'adhérence de fissuration:   1,6 Coefficient d'adhérence de scellement :  s  1,5 Masse volumique du béton : 78,5kN / m 3 Coefficient de poisson :  = 0,3

IDG/M/P-B

Page 12/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Contrainte de calcul de l’acier :  s 

fe

s

500  434,78MPa 1,15

Contraintes admissibles : f su =

fe

s

500  434,78  435MPa à 1,15

l’ELU,

sous

les

combinaisons

d’actions

fondamentales. A l’ELS fissuration préjudiciable : 2  f e ;110   f t 28  3 

 s  inf 

 s  inf 0,67  500;110 1,6  2,1  inf 335;201,64  335MPa

où  s – la contrainte limite de traction en cas de fissuration préjudiciable, MPa ; f t 28 – la résistance nominale du béton en traction à 28 jours, MPa ; f e – la limite d’élasticité de l’acier, MPa ;

– coefficient de fissuration : 1 pour rond lisse, 1,6 pour HA ϕ≥6mm, 1,3 HA

ϕ˂6mm. 1.6.4 Association acier-béton Contrainte limite d’adhérence ultime :  su  0,6  f t 28  s2  0,6 14,7 1,0 2  8,82MPa (DX)

 su  0,6  f t 28  s2  0,6  2,11,52  2,84MPa (HA)

où f t 28 – la résistance nominale du béton en traction à 28 jours ;  s – le coefficient de scellement relatif à l’acier, selon sa nature lisse ou HA.  s = 1 pour les aciers lisses

 s = 1,5 pour les aciers HA

Longueur de scellement droit : L'effort de traction dans la barre en traction simple est :    2  F = section x contrainte =    4  IDG/M/P-B

f

e

Page 13/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Les contraintes d'adhérence supposées maximum et constantes le long de la barre ont pour résultante : F      l s   su

où l s – la longueur de scellement droit ;  – diamètre de la barre ;

 su – la valeur limite ultime réglementaire de la contrainte d'adhérence;

L’équilibre de la barre se traduit par :    2      l s   su     4 

f

e

où l s – la longueur de scellement droit ;  – diamètre de la barre ;

 su – la valeur limite ultime réglementaire de la contrainte d'adhérence;

Soit donc : ls 

fe

4  su

 500

  44 4 2,84

où l s – la longueur de scellement droit ;  – diamètre de la barre ; f e – la limite d’élasticité d’acier;

 su – la valeur limite ultime réglementaire de la contrainte d’adhérence.

On prend l s  50 est une valeur forfaitaire adoptée généralement pour les aciers HA à défaut de calculs plus précis. Longueurs de scellement droit : 10 0,367

12 0,441

14 0,514

Aciers HA 16 0,588

20 0,735

25 0,919

32 1,176

Enrobage = 3cm.

IDG/M/P-B

Page 14/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

f e – la limite d’élasticité d’acier.


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

1.7 Données Géotechniques – Lithologie Le terrain destiné au projet susmentionné se trouve à la cité OCP de Benguérir dans la province de Rhamna. L’examen de la coupe géotechnique du sol après les terrassements réalisés par l’entreprise, montre une parfaite homogénéité lithologique du terrain. La nappe n’a pas été détectée dans les sondages exécutés. Physiquement, les formations d’ancrage sont caractérisées par : - Une densité sèche qui varie entre 2,60 et 2,61 t/m3 - Une résistance à la compression entre 90 et 116 bars. Le calcul des fondations superficielles est réglementé par le DTU N° 13-1. La formule à utiliser est celle de Weibull, cette formule est donnée par :

 ad  1,67   e h / B 1 / 2 / Fs

où Fs – coefficient de sécurité –15 ;

B – largeur de la semelle en m – 1,5 ;

h – Hauteur de la carotte soumise à l’écrasement en m – 0,1.

 ad  1,67  900,1 / 1,51 / 2 / 15  2,59bars

Vu sa nature rocheuse le sol en place est non liquéfiable. Le type de site à apprendre en compte selon le R.P.S 2000 est S1. La contrainte admissible à appliquer au sol sera limitée à la valeur de 2,5 bars (0,25MPa). Les photographies, coupes géotechniques et résultats des essais figurent ci-dessous.

IDG/M/P-B

Page 15/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

 e – résistance à la compression en bars – 90 ;


a.belouali@yandex.ru

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

Figure 1.4 – Coupe géotechnique et résultat S. N°1 Culée RD

IDG/M/P-B

Page 16/297


a.belouali@yandex.ru

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

Figure 1.5 – Coupe géotechnique et résultat S. N°2 Culée RD

IDG/M/P-B

Page 17/297


a.belouali@yandex.ru

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

Figure 1.6 – Coupe géotechnique et résultat S. N°3 Culée RG

IDG/M/P-B

Page 18/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

2 PREDIMENSIONNEMENT DES OUVRAGES D’ART Pré dimensionnement du PIPO Ce pré dimensionnement se base sur des normes déjà établies et publiées par le SETRA pour la détermination des dimensions économiques des ouvrages d’art dits courants. - Traverses et piédroits L'épaisseur de la traverse supérieure peut être déterminée par la formule suivante, où "l" désigne l'ouverture biaise de l'ouvrage : e

l l  0,125   0,125  0,5m 32 32

on va prendre e =0,6m. - Semelle L'épaisseur des semelles peut être prise égale à celle des piédroits, sans toutefois

- Goussets Les goussets sont destinés à améliorer l'encastrement des traverses sur les piédroits, à résorber les concentrations de contraintes et à atténuer les effets des pics de moments. Ils améliorent de plus l'esthétique des ouvrages en rendant plus perceptible leur fonctionnement, surtout pour les portées importantes. On peut formuler les mêmes remarques pour les goussets inférieurs des ponts-cadres. Néanmoins, s'agissant de parties cachées, il est avantageux de prévoir un méplat à leur partie supérieure pour servir d'appui aux coffrages des piédroits. D'un point de vue mécanique, les dimensions minimales données par le tableau suivant sont fortement conseillées sachant, qu'en pratique, il est généralement préférable que la longueur soit supérieure à la hauteur) : Ouverture <2m 2à4m >4m

Gousset supérieur 0,20x0,20 ou chanfrein 0,20x0,20 à 0,30x0,30 0,30x0,30 à 0,40x0,40

Gousset inférieur (cadres) 0,20x0,20 ou chanfrein 0,20x0,20 à 0,30x0,30 0,30x0,30 à 0,40x0,40

Nous allons donc prendre 0,30x0,50 comme valeur des goussets. IDG/M/P-B

Page 19/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

descendre en-dessous de 60cm.


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

3 INVENTAIRE DES CHARGES DE DIMENSIONNEMENT 3.1 Charges permanentes Les actions permanentes appliquées sur l’ouvrage peuvent citer comme suivant: 3.1.1 Le poids propre de la structure avec équipement Béton armé : ρ = 25 kN/m3 ( Pv  2,5t / m 3 ) Béton de propreté : 22 kN/m3 Couche d’enrobé : 1,45kN/m2 – 23,5m3 Pour déterminer le poids propre du tablier, le consultant a procédé à un découpage en plusieurs sections régulières les éléments constitutifs du tablier. Le poids de la dalle de transition et de la plate-forme routière qu’elle supporte.

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

- Garde-corps : effort horizontal : 2500N/ml

IDG/M/P-B

Page 20/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Tableau 3.1 – Le poids propre des différents éléments du PIPO (bande de 1ml) : Dimensions de l’élément 2

Calcul 3 Sp=S1+S2 S1=S2=3·0,60 =1,80 Sp=2·1,80=3,60 Vp=3,60·8=28,80 Ppp= Sp·1,00·25 Ppp= 3,60·1,00·25=90 Ppp=90

0,60m Le volume total Le poids propre au ml

3m

U 4 [m2] [m3]

[kN/ml]

8m La section droite du corbeau

0,60m

Le volume total Le poids propre au ml

0,30m 8m

0,30m

Sc= Sc1+Sc2 0,30m Sc1=Sc2=(0,30·0,30)+(0,30·0,30)/2 =0,135 Sc=2·0,135=0,27 Vc=0,27·8=2,16 Ppc= Sc·1,00·25 Ppc= 0,27·1,00·25=6,75 Ppc=6,75

La section droite du gousset

Le volume total Le poids propre au ml

0,50m

Sg= Sg1 + Sg2 Sg1 = Sg2=(0,25·0,50)/2=0,0625 Sg=2·0,0625=0,125 Vgl=0,125·8=1 Ppg= Sg·1,00·25 Ppg= 0,125·1,00·25=3,125 Ppg=3,125

8m

0,25m

IDG/M/P-B

Page 21/297

[m2] [m3]

[kN/ml]

[m2] [m3]

[kN/ml]

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Opération 1 La section droite du piédroit


La section droite de la traverse

a.belouali@yandex.ru

Sd=6,3·0,60=3,78 Sd=3,78 Vd=3,78·8=30,24 Ppd= Sd·1,00·25 0,60m Ppd= 3,78·1,00·25=94,5 Ppd=94,5

6,30m

Le volume total Le poids propre au ml

8m La section droite de la semelle

Ss= Ss1+ Ss2 Ss1= Ss2=3·0,60=1,8 Ss=2·1,80=3,60 Vs=3,60·14,00=50,4 Pps= Ss·1,00·25 Pps= 3,60·1,00·25=90 Pps=90

14,04m Le volume total Le poids propre au ml

3m

0,60m

La section droite de la dalle de transition Le volume total Le poids propre au ml

3,50m La section droite de la couche de béton de propreté

Le volume total Le poids propre au ml

Sdt= Sdt1+ Sdt2 Sdt1= Sdt2=3,50·0,30=1,05 Sdt=2·1,05=2,10 Vdt=2,10·8=16,8 Ppd= Sd·1,00·25 Ppd= 2,10·1,00·25=52,5 Ppd=52,5 Scps= Scps1+ Scps2 Scps1= Scps2=3,20·0,10=0,32 Scps=2·0,32=0,64 Vcps=0,64·14,24=9,12 Ppcps= Scps·1,00·22 Ppcps= 0,64·1,00·22=14 Ppcps=14 Scpdt= Scpdt1+ Scpdt2 Scpdt1= Scpdt2=3,50·0,10=0,35 Scpdt=2·0,35=0,70 Vcpdt=0,70·8=5,60 Ppcpdt= Scpdt·1,00·22

8m 0,30m 14,24m

3,20m

ep=0,10m

La section droite de la couche de béton de propreté des dalles de transition Le volume total Le poids propre au ml

IDG/M/P-B

Page 22/297

[m2] [m3]

[kN/ml]

[m2] [m3]

[kN/ml]

[m2] [m3]

[kN/ml] [m2] [m3]

[kN/ml] [m2] [m3]

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

La section droite l’enrobé Le volume total Le poids propre au ml

0,10m 0,20m

6,30m

Sgr= Sb1+ Sb2 Sgr1+ Sb2=0,2·0,3=0,06 Sgr=2·0,06=0,12 Vgr=0,12·6,30=0,756 Ppgr= Sb·1,00·22 Ppgr= 0,12·1,00·22=2,64 Ppgr=2,64

6,30m

0,30m La section droite des Murs de Sout.

0,60m

3,6m

Le volume total Le poids propre des Murs de Sout.

0,50m

[m2] [m3]

[kN/ml]

Sms= Sms1+ Sms2+ Sms3+ Sms1 Sms1= Sms2= Sms3= Sms4= =[(3·0,5)+(3,1·0,5)+(3,1·2,5)/2] =1,5+1,55+3,875=6,925 Sms=4·6,925=27,70 Vms=27,70·0,6=16,62 Pms=Sms·1,00·25 Pms=27,7·1,00·25=692,5 Pms=692,5

[m2] [m3]

Ppgc=2·0,5=1

[kN/ml]

[kN/ml]

3m

Le poids des garde-corps

IDG/M/P-B

[m2] [m3] [kN/ml]

0,10m

7,60m

0,20m

Se=[(2·3,8(0,1+0,2)]/2=1,14 Ve=1,14·6,30=7,19 Ppe=1,14·1,00·23,5=26,8

8m

La section droite des guides roues

Le volume total Le poids propre au ml

[kN/ml]

Page 23/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

3,5m

Ppcpdt= 0,70·1,00·22=15,4 Ppcpdt=15,4


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Tableau 3.2 – Récapitulatifs des charges permanentes ramenées au mètre linéaire de largeur de 1'ouvrage Elément

Poids unitaire [kN/ml] 2 3 Eléments linéaires 2 90,00 2 6,75 2 3,125 1 94,5 2 157,5 2 52,5 2 24,92 2 15,78 2 2,07 4 51,93 2 0,79 Eléments de surface 1 21,10

Nombre

1 Poids des piédroits Poids des corbeaux Poids des goussets Poids de la traverse Poids des semelles Poids des dalles de tran. Poids des couches de pr. C.P pour D.T Poids des bordures Poids des murs de sout. Poids des garde-corps

Poids de la chaussée Poids total sur toute la portée [kN] Poids total des éléments en béton armé [kN] Total global Acier Estimatif [kg]

Poids réel [kN]

Vol. [m3]

4

5

720,00 54,00 25,00 756,00 1260 420,00 199,36 126,28 16,63 415,50 6,30

28,80 2,16 1,00 30,24 50,40 16,80 9,12 5,60 0,756 16,62 ---

168,84 4171,51≈420t 36750,5≈368t 10361,4∻17762,4

7,16 153,18 148,02

3.1.2.1 Dalle de transition Le passage inférieur forme une discontinuité dans les terrassements généraux. Les remblais au contact de l'ouvrage sont difficilement compactables, et sont donc susceptibles de tasser. Les dalles de transition permettent de diminuer les inconvénients des dénivellations pouvant apparaître entre remblai et ouvrage, en les répartissant sur une certaine longueur. - quand la chaussée est souple, la dalle est profonde : elle supporte les diverses couches de la chaussée ; elle est généralement plongeante vers le remblai car il est souhaitable, pour simplifier le coffrage et le bétonnage de l'ouvrage, de placer le plan supérieur du corbeau dans le plan de la reprise de bétonnage à la base du gousset de l'angle supérieur. - quand la chaussée est rigide, la dalle est superficielle. Elle ne supporte que la couche de roulement en béton bitumineux. IDG/M/P-B

Page 24/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

3.1.2 Calcul des sollicitations


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

La longueur de la dalle de transition dépend des mêmes facteurs que le choix de cet équipement ; on pourri retenir valeurs suivantes : - 3 à 6m pour les ouvrages autoroutiers, en se limitant en général à 5m - 1,5 à 3m pour les ouvrages sous route nationale, et jusqu'à 5m lorsque des tassements des remblais sont à craindre. Pour le calcul de la réaction due à la dalle de transition on assimile celle-ci à une travée indépendante appuyée à une extrémité sur l'ouvrage, par l'intermédiaire du corbeau, et à l'autre sur le remblai. QDT 

R 2b

d’où QDT – valeur de la réaction d’appui de la dalle sur le piédroit, ramenée au mètre linéaire de largeur droite de l’ouvrage ; R– réaction d’appui = ½ poids total ; 2b – largeur droite de l’ouvrage ; d – largeur droite de la dalle de transition. 2,5∙0,3∙Dd 2,5∙0,10∙Dd 2∙1∙Dd 2R

Dalle Béton de propreté Remblai Total

QDT  1,5 

= 0,75Dd = 0,25Dd = 2Dd = 3Dd

Dd 3,5  8  1,5   5,25t 2b 8

3.1.2.2 Les charges permanentes seront évaluées pour 1m de largeur de PIPO : - Sur tablier : Calcul Pp de la traverse 0,6∙25∙1 Pp des bordures (0,2∙0,3∙22∙2)/7,6+2∙0,2 Pp des garde-corps Pp des goussets (0,0625∙2∙25∙1)/6,3 Pp de la chaussée 0,144∙23,5∙1 Charge permanente totale sur le tablier P1 = - Sur les semelles : Pp d’une semelle (0,6∙3∙25∙1)∙(8/(8∙6.3)) Pp d’un piédroit (0,6∙3∙25∙1)/6,3 Pp d’un corbeau (0,09+(0,09/2))∙25∙1)/6,3 Pp d’une dalle tran. ……………………………………………... Charge permanente totale sur une seule semelle P2= IDG/M/P-B

[kN/ml] 15 0,33 0,09 0,49 3,35 19,26 7,14x2 7,14x2 0,53x2 5,25x2 40,12+P1=59,38≡59 Page 25/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

D – longueur de la dalle de transition ;


a.belouali@yandex.ru

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 â&#x20AC;&#x201C; DPM 61/13

A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

IDG/M/P-B

Page 26/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

IDG/M/P-B

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Principales valeurs numériques pour le chargement "cas 1" Valeurs des degrés de liberté Noeud N1 u=0.0 m v=0.0 m w=0.0 rad Noeud N2 u=3.26421400566e-08 m v=-1.107421875e-07 m w=-7.6424058069e-07 rad Noeud N3 u=-3.26421400566e-08 m v=-1.107421875e-07 m w=7.6424058069e-07 rad Noeud N4 u=0.0 m v=0.0 m w=0.0 rad Sollicitations aux extrémités des barres Barre B1 Noeud N1 N=-4.725 kN V=1.59169292466 kN M=1.88681932111 kN.m Noeud N2 N=-4.725 kN V=1.59169292466 kN M=-3.84327520768 kN.m Barre B2 Noeud N2 N=-1.59169292466 kN V=-4.725 kN M=-3.84327520768 kN.m Noeud N3 N=-1.59169292466 kN V=4.725 kN M=-3.84327520768 kN.m Barre B3 Noeud N3 N=-4.725 kN V=-1.59169292466 kN M=-3.84327520768 kN.m Noeud N4 N=-4.725 kN V=-1.59169292466 kN M=1.88681932111 kN.m Calcul des réactions d'appui Noeud N1 Fx=1.59169292466 kN Fy=4.725 kN Mz=-1.88681932111 kN.m Noeud N4 Fx=-1.59169292466 kN Fy=4.725 kN Mz=1.88681932111 kN.m

Page 27/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

3.1.2.3 Le poids et les poussées des terres Pour les diverses justifications faisant intervenir le sol ou le remblai, on travaillera avec : Poids volumique des terres :   20kN / m 3 Charge de remblai :  '  11kN / m3 Surcharge de remblai (au-dessus des dalles de transition) : 10kN/m2 Angle de frottement interne : 30° (évaluation des poussées). Angle de frottement fondation-sol : 30° (évaluation du glissement). Coefficient de poussée active des terres: K a  0,33 La poussée latérale des terres est calculée avec le coefficient de poussée active Ka (poussée active). Pt  Ka   t  hi

où Pt – poussée du remblai sur un piédroit uniquement ; Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

 t – poids volumique de la terre 20kN/m3 ; hi – hauteur du remblai par rapport au point considéré. Pt h0   10kN / m 2 Pt h4, 2   0,333  20  4,20  28  40kN / m 2  4t / m 2

Figure 3.1 – Poussée des terres sur les voiles IDG/M/P-B

Page 28/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Géométrie de l'ouvrage lx= lzmin= e=

6,30 3,00 0,60

[m] [m] [m]

Dimension en plan (lx, ly, extérieure) Hauteur des voiles Epaisseur principale des voiles et dalles

Caractéristique du sol γ= c= φ= K0= Ka= Kp=

20 00 30 0,5 0,333 3

[t/m3] [kPa] [degré]

Poids volumique du sol Cohésion Angle de frottement du sol Coefficient de pression latérale au repos (=1-sin φ) Coefficient de poussée active du sol tan2 (π/4+ φ/2) Coefficient de butée (=1/Ka, borné à 3,0)

[m] [m] [m] [m] [t/m2] [m]

Niveau de terre naturelle Niveau haut de traverse Niveau haut de la semelle Niveau bas de la semelle Poussé de terre (diagramme triangulaire, en Bas) Hauteur des remblais Coefficient de poussée de terre Poids volumique humide des remblais

TN= Ntrav= Nsem.h= Nsem.b= Pmax= Hmax= Ka= γ=

+4,20 +4,20 +0,60 ±0 4 4,20 0,333 2

[t/m2]

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Poussées sur les voiles

Les charges permanentes sur l’ouvrage se présentent donc comme suit :

Figure 3.2 – Charges permanentes sur l’ouvrage

IDG/M/P-B

Page 29/297


a.belouali@yandex.ru

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 â&#x20AC;&#x201C; DPM 61/13

A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

IDG/M/P-B

Page 30/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

IDG/M/P-B

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Principales valeurs numériques pour le chargement Valeurs des degrés de liberté Noeud N1 u=0.0 m v=0.0 m w=0.0 rad Noeud N2 u=6.36351510532e-07 m v=2.64697796017e-22 m w=5.35640417129e-06 rad Noeud N3 u=-6.36351510532e-07 m v=-2.11758236814e-22 m w=-5.35640417129e-06 rad Noeud N4 u=0.0 m v=0.0 m w=0.0 rad Sollicitations aux extrémités des barres Barre B1 Noeud N1 N=1.49630303514e-14 kN V=-73.9702882483 kN M=-53.910864745 kN.m Noeud N2 N=8.53363465591e-15 kN V=31.0297117517 kN M=-7.835654102 kN.m Barre B2 Noeud N2 N=-31.0297117517 kN V=7.76186200581e-15 kN M=-7.835654102 kN.m Noeud N3 N=-31.0297117517 kN V=7.76186200581e-15 kN M=-7.835654102 kN.m Barre B3 Noeud N3 N=-8.89104311618e-15 kN V=-31.0297117517 kN M=-7.835654102 kN.m Noeud N4 N=-2.46164742066e-15 kN V=73.9702882483 kN M=-53.910864745 kN.m Calcul des réactions d'appui Noeud N1 Fx=-73.9702882483 kN Fy=-1.04336565147e-14 kN Mz=53.910864745 kN.m Noeud N4 Fx=73.9702882483 kN Fy=6.99102125742e-15 kN Mz=-53.910864745 kN.m

Page 31/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

3.2 Charges variables Les actions variables notées Q comprennent : 3.2.1 Les charges réglementaires d’exploitation Elles sont définies par le fascicule 61 - titre II et comprennent : 3.2.1.1 Le système de charges A(surcharge civile) Le système A est un système de surcharge uniformément répartie sur toute la partie roulable de la travée. Selon le fascicule 61 titre II, on a : A1 l   230 

36000 36000  230   2197,21kg / m 2  2,2t / m 2 l  12 6,3  12

Al   supa1  a2  A1 l ; 400  0,2l  [kg/m ] 2

a1 – coefficient réducteur, critère de la classe du pont et du nombre de voies chargées, on a deux voies chargées donc a1=1. 

l r 6,3   3,15m, n 2

a2 

 0 3,5   1,11  3,15

avec ν0 largeur d'une voie pour les ponts de première classe et ν pour les ouvrages du projet. A2  a1 1,11A1  1,11A1

La masse de A(l) sera donc : Al   sup11 1,11 2197,21; 400  0,2  6,3  sup(2439;398,74)  2439kg / m 2  2,44t / m 2

En définitive on a A=2,44t/m2 et en chargeant toute la largeur roulable du pont on obtient : A  2,44  8  19,52t / ml IDG/M/P-B

Page 32/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

où l – la longueur chargé, m;


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

La charge du système A est donc : A  19,52  6,3  122,97  123t

Portique : B= H= h= Piédroit : matériau : BETON25 A=

IDG/M/P-B

6,3 3,6 0,0

4800000,00

[m] [m] [m]

[mm2]

Largeur de la nef Hauteur du poteau Flèche de la toiture

1

Aire de la section transversale

Page 33/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

- Effort tranchant, moment fléchissant et effort normal :


a.belouali@yandex.ru

144000000000,00 Iy = 32000,0 E= 25,0 = Traverse : matériau : BETON25 4800000,00 A= 144000000000,00 Iy = 32000,0 E= 25,0 = Appuis : N° du nœud 1 2

[mm4] [MPa] [kN/m3]

Moment d'inertie en flexion par rapport à l'axe y Module d'Young Poids volumique du matériau

[mm2] [mm4] [MPa] [kN/m3]

Aire de section transversale Moment d'inertie en flexion par rapport ŕ Y Module d'Young Poids volumique du matériau

144000512000,00

144000512000,00

Ux

Uz

Ry

Définition des degrés de liberté pour les appuis : (dans le repère global)

oui oui

oui oui

oui oui

"non" - degré de liberté n'est pas bloqué

Chargements : Charges uniformes sur barres (dans le repère local) q1 q2 N° [kN/m] [kN/m] barre -54,2 -54,2 3 -54,2 -54,2 4 Forces sectionnelles : (valeurs aux extrémités et valeurs maximales) N° My(1) My(2) max My Fz(1) [kN*m] [kN*m] [kN] [kN*m] barre -68,2 138,9 57,5 138,9 1 68,2 -138,9 -57,5 -138,9 2 138,9 -130,1 -170,8 138,9 3 -130,1 138,9 0,0 138,9 4 Réactions : N° du nœud 1 2

IDG/M/P-B

Fx [kN] 57,5 -57,5

Fz [kN] 170,8 170,8

Fz(2) [kN] 57,5 -57,5 0,0 170,8

max Fz [kN] 57,5 -57,5 -170,8 170,8

Fx(1) [kN] -170,8 -170,8 -57,5 -57,5

My [kN*m] 68,2 -68,2

Page 34/297

Fx(2) [kN] -170,8 -170,8 -57,5 -57,5

max Fx [kN] -170,8 -170,8 -57,5 -57,5

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

3.2.1.2 Le système de charges routières B Il inclut le camion type Bc, la roue isolée Br et le tandem d’essieux Bt. Les deux premiers systèmes Bc et Br s´appliquent à tous les ponts quelle que soit leur classe ; le système Bt ne s´applique qu´aux ponts de première ou de deuxième classe. Les charges du système B sont frappées de majorations dynamiques et le coefficient de majoration applicable aux trois systèmes Bc, Br, Bt est le même pour chaque élément d´ouvrage. Le coefficient de majoration dynamique relatif à un tel élément est déterminé par la formule :   1    

0,4 0,6  1  0,2  L 1  4  G / S 

dans laquelle, compte tenu des règles qui suivent, L représente la longueur de l´élément exprimée en mètres, G la charge permanente du tablier, et S sa charge B maximale. La valeur de S à introduire dans la formule est celle obtenue après

concerne bc) du nombre maximal de camions pris en compte pour le calcul du coefficient δ, qui sera évalué dans chaque cas ci-après. 3.2.1.2.1 Système – Bc (camion type) - Le système Bc est constitué de camions types de 30t (un essieu avant de 6t et deux essieux arrière de 12t) qui répond aux caractéristiques suivantes: Masse totale Masse portée par chacun des essieux arrière Masse portée par l´essieu avant Longueur d´encombrement Largeur d´encombrement Distance des essieux arrière Distance de l´essieu avant au premier essieu arrière Distance d´axe en axe des deux roues d´un essieu Surface d´impact d´une roue arrière : carré de côté. Surface d´impact d´une roue avant : carré de côté.

IDG/M/P-B

30 12 6 10,5 2,5 1,5 4,5 2 0,25 0,2

[t] [t] [t] [m] [m] [m] [m] [m] [m] [m]

Page 35/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

multiplication par le coefficient bc ou bt, fonction de la classe du pont et (en ce qui


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Figure 3.3 – Système de charge Bc On peut disposer transversalement sur la chaussée autant de files de camions Bc que la chaussée comporte de voies de circulation et longitudinalement le nombre de La position la plus défavorable de charge Bc sur le modèle de calcul se trouve :

IDG/M/P-B

Page 36/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

camions par file est limité à 2.


a.belouali@yandex.ru

Figure 3.4 – Situation la plus défavorable de la charge Bc En fonction de la classe du pont et du nombre de files considérées, les valeurs des charges du système Bc prises en compte sont pondérées par un coefficient bc=1,1. S Bc  120  1,10  132kN ; G  420t

 Bc  1     

IDG/M/P-B

0,4 0,6 0,4   1  1  0,2  L 1  4  G / S  1  0,2  6,3

0,6  1  0,176  0,043  1,21  4  420  1    132 

Page 37/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

- Effort tranchant :

Surface d’impact : 0,25x0,25x8=0,5m2 Portique : 6,3 B= 3,2 H= 0,0 h=

[m] [m] [m]

Piédroit: matériau : BETON25 4800000,00 A= 144000000000,00 Iy = 32000,0 E= 25,0 =

[mm2] [mm4] [MPa] [kN/m3]

IDG/M/P-B

Largeur de la nef Hauteur du poteau Flèche de la toiture

1

Aire de la section transversale Moment d'inertie en flexion par rapport à l'axe y Module d'Young Poids volumique du matériau

Page 38/297

144000512000,00

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

L’effort tranchant maximum est obtenu pour le chargement ci-dessus :


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Traverse : matériau : BETON25 4800000,00

Iy =

144000000000,00

E= =

32000,0 25,0

[mm2] 4

[mm ] [MPa] [kN/m3]

Chargements : Concentrés sur barres (dans le repère local) x Fx N° [m] [kN] barre 4 1,7 4 3,2

Aire de section transversale Moment d'inertie en flexion par rapport ŕ Y Module d'Young Poids volumique du matériau

Fz [kN] -240,0 -240,0

My [kN*m]

Forces sectionnelles : (valeurs aux extrémités et valeurs maximales) N° max My My(1) My(2) Fz(1) [kN*m] [kN*m] [kN*m] [kN] barre -65,9 88,8 88,8 43,0 1 36,0 -118,7 -118,7 -43,0 2 88,8 -70,2 88,8 -50,5 3 -70,2 118,7 -155,9 -50,5 4 Réactions : N° du nœud 1 2

IDG/M/P-B

Fx [kN] 43,0 -43,0

Fz [kN] 429,5 50,5

144000512000,00

Fz(2) [kN] 43,0 -43,0 -50,5 189,5

max Fz [kN] 43,0 -43,0 -50,5 189,5

Fx(1) [kN] -50,5 -429,5 -43,0 -43,0

My [kN*m] 36,0 -65,9

Page 39/297

Fx(2) [kN] -50,5 -429,5 -43,0 -43,0

max Fx [kN] -50,5 -429,5 -43,0 -43,0

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

A=


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Chargements : Concentrés sur barres (dans le repère local) x Fx N° [m] [kN] barre 4 3,2 3 0,5 3 1,8

Flèches maximales

Fz [kN] -240,0 -480,0 -480,0

Forces sectionnelles : (valeurs aux extrémités et valeurs maximales) N° My(1) My(2) max My Fz(1) [kN*m] [kN*m] [kN] [kN*m] barre -110,0 374,0 134,4 374,0 1 208,7 -275,2 -134,4 -275,2 2 374,0 -227,4 -800,4 -438,5 3

IDG/M/P-B

N° barre

My [kN*m]

x [m] 1 2 3 4

Fz(2) [kN] 134,4 -134,4 159,6

max Fz [kN] 134,4 -134,4 -800,4

Fx(1) [kN] -800,4 -399,6 -134,4

Page 40/297

Fx(2) [kN] -800,4 -399,6 -134,4

2,2 2,6 1,8 2,3

w(x) [mm] 0,05 0,02 0,08 0,01

max Fx [kN] -800,4 -399,6 -134,4

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

- Moment fléchissant :


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K 4 Réactions : N° du nœud 1 2

a.belouali@yandex.ru -227,4

275,2

275,2

134,4 -134,4

Fz [kN] 399,6 800,4

My [kN*m] 208,7 -110,0

Fx [kN]

159,6

159,6

159,6

-134,4

-134,4

-134,4

Il s’agit d’une roue isolée de 10t pouvant être placée n’importe où sur la largeur roulable. Cette surcharge n’est pas affectée d’un coefficient de pondération.

Figure 3.5 – Système roue isolée Br Pour la flexion transversale, le coefficient de majoration dynamique sera fonction de l’élément sollicité. Sa surface d’impact est un rectangle uniformément chargé de 0,60m de côté transversal et de 0,30m de côté longitudinal.

IDG/M/P-B

Page 41/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

3.2.1.2.2 Système – Br (roue isolée)


a.belouali@yandex.ru

Figure 3.6 – Situation défavorable du système de charge Br

S Br  10t ; G  420t

 Br  1     

IDG/M/P-B

0,4 0,6 0,4   1  1  0,2  L 1  4  G / S  1  0,2  6,3

0,6  1  0,176  0,003  1,18  4  420  1    10 

Page 42/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Surface d’impact : 0,60x0,30=0,18m2 Chargements : Charges sur nœuds (dans le repère global) Fx Fz My N° du [kN] [kN] [kN*m] nœud 5 -100,0 Forces sectionnelles : (valeurs aux extrémités et valeurs maximales) N° max My My(1) My(2) Fz(1) [kN*m] [kN*m] [kN*m] [kN] barre 0,4 0,4 0,4 0,0 1 0,4 0,4 0,4 0,0 2 0,4 0,0 0,4 -0,1 3 0,0 -0,4 -0,4 -0,1 4 Réactions :

IDG/M/P-B

Fz(2) [kN] 0,0 0,0 -0,1 -0,1

max Fz [kN] 0,0 0,0 -0,1 -0,1

Fx(1) [kN] -0,1 -99,9 0,0 0,0

Page 43/297

Fx(2) [kN] -0,1 -99,9 0,0 0,0

max Fx [kN] -0,1 -99,9 0,0 0,0

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

- Effort tranchant :


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K N° du nœud 1 2

Fx [kN] 0,0 0,0

a.belouali@yandex.ru

Fz [kN] 99,9 0,1

My [kN*m] 0,4 0,4

- Moment fléchissant :

Chargements : Concentrés sur barres (dans le repère local) x Fx N° [m] [kN] barre 4

IDG/M/P-B

0,0

Fz [kN]

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Nous avons le moment fléchissant maximum lorsque la roue se situe à l’axe transversal de la travée.

My [kN*m]

-100,0

Page 44/297


a.belouali@yandex.ru

Forces sectionnelles : (valeurs aux extrémités et valeurs maximales) N° My(1) My(2) max My Fz(1) [kN*m] [kN*m] [kN] [kN*m] barre -29,9 61,0 25,3 61,0 1 29,9 -61,0 -25,3 -61,0 2 61,0 -96,5 -50,0 -96,5 3 -96,5 61,0 -50,0 -96,5 4 Réactions : N° du My Fx Fz [kN] [kN] [kN*m] nœud 25,3 50,0 29,9 1 -25,3 50,0 -29,9 2

Fz(2) [kN] 25,3 -25,3 -50,0 50,0

max Fz [kN] 25,3 -25,3 -50,0 -50,0

Fx(1) [kN] -50,0 -50,0 -25,3 -25,3

Fx(2) [kN] -50,0 -50,0 -25,3 -25,3

max Fx [kN] -50,0 -50,0 -25,3 -25,3

Flèches maximales N° barre

x [m] 1 2 3 4

3.2.1.2.3 Système – Bt (essieu tandem)

2,4 2,4 2,2 0,9

w(x) [mm] 0,01 0,01 0,01 0,01

Comporte deux essieux tous deux à roues simples munies de pneumatiques et répondant aux caractéristiques suivants : Masse portée par chaque essieu Distance des deux essieux Distance d’axe en axe des deux roues d’un essieu Surface d’impact de chaque roue - transversalement - longitudinalement

16 1,35 2,00

[t] [m] [m]

0,60 0,25

[m] [m]

On peut disposer transversalement sur la chaussée au maximum deux tandems Bt et longitudinalement le nombre de tandem est limité à 1.

IDG/M/P-B

Page 45/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K


a.belouali@yandex.ru

Figure 3.7 – Système Bt En fonction de la classe du pont, les valeurs des charges du système Bt prises en compte sont multipliées par les coefficients bt (bt = 1,0 dans notre cas). Selon les prescriptions du fascicule 61 titre II, nous ne pouvons disposer que deux tandems soit un par voie.

IDG/M/P-B

Page 46/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K


a.belouali@yandex.ru

Figure 3.8 – Cas de charge défavorable du Système Bt

S Bt  16  4  1,00  64t ; G  420t

 Bt  1     

IDG/M/P-B

0,4 0,6 0,4   1  1  0,2  L 1  4  G / S  1  0,2  6,3

0,6  1  0,176  0,022  1,19  4  420  1    64 

Page 47/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

- Effort tranchant :

Surface d’impact : 0,25x0,60x8=1,2m2 Chargements : Concentrés sur barres (dans le repère local) x Fx N° [m] [kN] barre 4 3,2 4 1,8

IDG/M/P-B

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

L’effort tranchant est maximum lorsque l’une des deux charges est située sur l’appui.

Fz My [kN] [kN*m] -320,0 -320,0

Page 48/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Forces sectionnelles : (valeurs aux extrémités et valeurs maximales) N° max My My(1) My(2) Fz(1) [kN*m] [kN*m] [kN*m] [kN] barre -84,5 111,5 111,5 54,4 1 44,5 -151,5 -151,5 -54,4 2 111,5 -84,5 111,5 -62,2 3 -84,5 151,5 -194,3 -62,2 4 Fx [kN] 1 2

Fz [kN] 54,4 -54,4

577,8 62,2

max Fz [kN] 54,4 -54,4 -62,2 257,8

Fx(1) [kN] -62,2 -577,8 -54,4 -54,4

My [kN*m] 44,5 -84,5

Deux essieux sont disposés dans le sens longitudinal :

IDG/M/P-B

Fx(2) [kN] -62,2 -577,8 -54,4 -54,4

max Fx [kN] -62,2 -577,8 -54,4 -54,4

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Réactions : N° du nœud

Fz(2) [kN] 54,4 -54,4 -62,2 257,8

Page 49/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

Fz [kN] -320,0 -320,0

My [kN*m]

Forces sectionnelles : (valeurs aux extrémités et valeurs maximales) N° My(1) My(2) max My Fz(1) [kN*m] [kN*m] [kN] [kN*m] barre -183,6 371,7 154,3 371,7 1 182,1 -373,2 -154,3 -373,2 2 371,7 -419,5 -317,2 -421,3 3 -419,5 373,2 2,8 -419,5 4 Réactions : N° du My Fx Fz [kN] [kN] [kN*m] nœud 154,3 322,8 182,1 1 -154,3 317,2 -183,6 2

Fz(2) [kN] 154,3 -154,3 2,8 322,8

max Fz [kN] 154,3 -154,3 -317,2 322,8

Fx(1) [kN] -317,2 -322,8 -154,3 -154,3

Flèches maximales N° barre

x [m] 1 2 3 4

IDG/M/P-B

2,4 2,4 2,1 1,0

w(x) [mm] 0,04 0,04 0,04 0,04

Page 50/297

Fx(2) [kN] -317,2 -322,8 -154,3 -154,3

max Fx [kN] -317,2 -322,8 -154,3 -154,3

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Chargements : Concentrés sur barres (dans le repère local) x Fx N° [m] [kN] barre 3 2,5 4 0,7

a.belouali@yandex.ru


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

3.2.1.3 Charges militaires Les véhicules types militaires sont constitués de deux types : convoi M80 et M120 et sont souvent plus défavorables que les systèmes A et B pour les éléments de couverture (dalles) ou d´ossature des tabliers. Les effets des chars M120 étant plus défavorables que ceux développés par le M80, nous nous limiterons, dans ce qui suit, à l’étude des cas de charges dues aux convois M120 3.2.1.3.1 Convoi M120 Les charges militaires du convoi M120 : il se compose du char Mc120 et du tandem d’essieux Me120. 3.2.1.3.1.1 Système Mc120 Un véhicule type du système Mc120 comporte deux chenilles et répond aux

Masse totale Longueur d´une chenille Largeur d´une chenille Distance d´axe en axe des deux chenilles

110 6,10 1,00 3,30

[t] [m] [m] [m]

Il n’est pas possible de placer plus d’un char par travée de 6.3m de long, car dans un convoi de surcharges militaires, la distance entre chars est de 36,60m.

IDG/M/P-B

Page 51/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

caractéristiques suivantes :


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Figure 3.9 – Convoi militaire Mc120

Figure 3.10 – Charge du convoi Mc120 IDG/M/P-B

Page 52/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

S Mc120  110t ; G  420t

 Mc120  1     

0,4 0,6 0,4   1  1  0,2  L 1  4  G / S  1  0,2  6,3

0,6  1  0,176  0,036  1,21  4  420  1    110 

800  60 3 It  I p   144  10 5 cm 4 12 I t h 144  10 5 3,3 k     0,58 I p l 144  10 5 5,7

- Effort tranchant : L’effort tranchant est maximum pour x=0

b 6,10    Tmax  p  1    110  1    56,74t  2l   2  6,3 

- Moment fléchissant : Le moment fléchissant est plus défavorable lorsque la résultante P du convoi est situé dans l’axe longitudinal de la travée. D’où x=l/2 le moment maxi est : M max 

1 2 3 2 pl u 6v  3v  1 24

H1  H 2 

pl 2 4h  2  k 

M1  M 2 

pl 2 122  k 

pl 2 M5  M4  62  k 

IDG/M/P-B

Page 53/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

x


a.belouali@yandex.ru

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 â&#x20AC;&#x201C; DPM 61/13

A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

IDG/M/P-B

Page 54/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

3.2.1.3.1.2 Système Me120

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Figure 3.11 – Convoi militaire Me120

2,28 Figure 3.12 – Cas de charge défavorable du convoi Me120 IDG/M/P-B

Page 55/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Les deux essieux qui constituent le système Me120 sont distants de 1,80m d´axe en axe et sont assimilés chacun à un rouleau. Chaque essieu porte une masse de 33 tonnes, sa largeur est un rectangle uniformément chargé dont le côté transversal mesure 4m et le côté longitudinal 0,15m. Même méthode que la surcharge Bt avec a =1,80m.

 Me120  1     

IDG/M/P-B

0,4 0,6 0,4   1  1  0,2  L 1  4  G / S  1  0,2  6,3

0,6  1  0,176  0,022  1,2  4  420  1    66 

Page 56/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

S Me120  66t ; G  420t


Surface d’impact : 4x0,15x2=1,2m2 Chargements : Concentrés sur barres (dans le repère local) x Fx Fz My N° [m] [kN] [kN] [kN*m] barre 4 3,2 -330,0 4 1,4 -330,0 Forces sectionnelles : (valeurs aux extrémités et valeurs maximales) N° max My My(1) My(2) Fz(1) [kN*m] [kN*m] [kN*m] [kN] barre 1 -99,4 145,6 145,6 68,1 2 61,9 -183,1 -183,1 -68,1 3 145,6 -132,7 145,6 -88,3 4 -132,7 183,1 -249,5 -88,3

IDG/M/P-B

a.belouali@yandex.ru

Réactions : N° du nœud 1 2 Fz(2) [kN] 68,1 -68,1 -88,3 241,7

Fx [kN] 68,1 -68,1

Fz [kN] 571,7 88,3

My [kN*m] 61,9 -99,4

max Fz [kN] 68,1 -68,1 -88,3 241,7

Fx(1) [kN] -88,3 -571,7 -68,1 -68,1

Fx(2) [kN] -88,3 -571,7 -68,1 -68,1

Page 57/297

max Fx [kN] -88,3 -571,7 -68,1 -68,1

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Fz [kN] -330,0 -330,0

My [kN*m]

Forces sectionnelles : (valeurs aux extrémités et valeurs maximales) N° My(1) My(2) max My Fz(1) [kN*m] [kN*m] [kN] [kN*m] barre 1 -181,5 369,8 153,1 369,8 2 181,5 -369,8 -153,1 -369,8 3 369,8 -372,7 -330,0 -372,7 4 -372,7 369,8 0,0 -372,7 Réactions : N° du nœud

Fx [kN] 1 2

Fz [kN]

153,1 -153,1

330,0 330,0

Fz(2) [kN] 153,1 -153,1 0,0 330,0

max Fz [kN] 153,1 -153,1 -330,0 330,0

Fx(1) [kN] -330,0 -330,0 -153,1 -153,1

Surcharge S

1

2 60t 64t 10t 110t 66t

Système Bc Système Bt Système Br Système Mc120 Système Me120

IDG/M/P-B

Charge permanente 3 420t 420t 420t 420t 420t

max Fx [kN] -330,0 -330,0 -153,1 -153,1

Flèches maximales

My [kN*m] 181,5 -181,5

N° barre

x [m] 1 2 3 4

Tableau 3.3 – Récapitulatifs des coefficients de majoration dynamique Type de système

Fx(2) [kN] -330,0 -330,0 -153,1 -153,1

Coefficients de majoration dynamique 5 1,21 1,19 1,18 1,21 1,20

Page 58/297

2,4 2,4 2,1 1,0

w(x) [mm] 0,04 0,04 0,04 0,04

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Chargements : Concentrés sur barres (dans le repère local) x Fx N° [m] [kN] barre 4 0,9 3 2,3


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Figure 3.13 – Convoi type pour la vérification des ouvrages d’art IDG/M/P-B

Page 59/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

3.2.1.4 Charges exceptionnelles


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

3.2.1.4.1 Convoi de type C (PTR5 ≤ 200 tonnes) 3.2.1.4.1.1 Convois C1 Peut franchir les ponts calculés sous les règlements de 1960 ou de 1971 si: - la largeur de l´ouvrage est d´au moins 6m ; - l´ouvrage est en bon état ;

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

- le convoi circule seul, dans l´axe et au pas.

Figure 3.14 – Convoi type C1

PTR – Poids Total Roulant. PTC – Poids Total en Charge.

5 6

IDG/M/P-B

Page 60/297


a.belouali@yandex.ru

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

Figure 3.15 – Situation défavorable du convoi C1

IDG/M/P-B

Page 61/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Chargements : Concentrés sur barres (dans le repère local) x Fx N° [m] [kN] barre 4 2,1 4 0,7 3 1,1

IDG/M/P-B

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Moment fléchissant :

Fz My [kN] [kN*m] -120,0 -120,0 -60,0

Page 62/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Forces sectionnelles : (valeurs aux extrémités et valeurs maximales) N° My(1) My(2) max My Fz(1) [kN*m] [kN*m] [kN] [kN*m] barre 1 -73,5 124,6 55,0 124,6 2 57,0 -141,1 -55,0 -141,1 3 124,6 -113,1 -114,5 124,6 4 -113,1 141,1 -54,5 -150,9 Fx [kN] 1 2

IDG/M/P-B

Fz [kN] 55,0 -55,0

185,5 114,5

max Fz [kN] 55,0 -55,0 -114,5 185,5

Fx(1) [kN] -114,5 -185,5 -55,0 -55,0

My [kN*m] 57,0 -73,5

Fx(2) [kN] -114,5 -185,5 -55,0 -55,0

max Fx [kN] -114,5 -185,5 -55,0 -55,0

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Réactions : N° du nœud

Fz(2) [kN] 55,0 -55,0 -54,5 185,5

Page 63/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Fz [kN] -120,0 -120,0

My [kN*m]

Forces sectionnelles : (valeurs aux extrémités et valeurs maximales) N° max My My(1) My(2) Fz(1) [kN*m] [kN*m] [kN*m] [kN] barre 1 -31,7 41,8 41,8 20,4 2 16,7 -56,8 -56,8 -20,4 3 41,8 -31,7 41,8 -23,3 4 -31,7 56,8 -72,9 -23,3 Réactions : N° du nœud

Fx [kN] 1 2

Fz [kN] 20,4 -20,4

216,7 23,3

Fz(2) [kN] 20,4 -20,4 -23,3 96,7

max Fz [kN] 20,4 -20,4 -23,3 96,7

Fx(1) [kN] -23,3 -216,7 -20,4 -20,4

My [kN*m] 16,7 -31,7

Flèches maximales N° barre

x [m] 1 2 3 4

IDG/M/P-B

2,5 2,3 2,2 1,3

w(x) [mm] 0,01 0,02 0,01 0,02

Page 64/297

Fx(2) [kN] -23,3 -216,7 -20,4 -20,4

max Fx [kN] -23,3 -216,7 -20,4 -20,4

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Chargements : Concentrés sur barres (dans le repère local) x Fx N° [m] [kN] barre 4 3,2 4 1,8


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

3.2.1.4.1.1 Convoi C2 Doit faire l´objet d´une vérification au coup par coup, sauf si l´ouvrage a été calculé pour le passage, soit du véhicule type de 4ème classe (char de 100 tonnes) défini par la circulaire du 11 Février 1946, soit du convoi M 120 défini par le titre II du fascicule 61 du CPC en date du 29 Décembre 1971. Remarque : les études du SETRA 2002 en cours portent aussi sur les convois C1 et C2 dans le but de donner davantage de précision sur les conditions de circulation de

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

ces deux convois.

Figure 3.16 – Convoi type C2

IDG/M/P-B

Page 65/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

3.2.1.4.1.2 Convoi – type C «TRACES»

Figure 3.17 – Convoi type C 3.2.1.4.2 Convoi de type D (PTC6 ≤ 250 tonnes) Les véhicules types D ou E sont souvent plus défavorables que les systèmes A et B pour les éléments de couverture ou d´ossature des tabliers. Le type convoi de D comporte deux remorques de 140 tonnes chacune. La surface d’impact d’une remorque est un rectangle uniformément chargé de 3,30m large et de 11m de long. La distance entre axes des deux rectangles est de 19m.

IDG/M/P-B

Page 66/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Semi - remorque 5 lignes 2 demi – essieux.


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

3.2.1.4.2.1 Convoi – type D.2F.1

Figure 3.18 – Convoi type D.2F.1 IDG/M/P-B

Page 67/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Effort tranchant : avec P=pa – charge uniforme partiel

RA  

1 plu 3 2  u  2

 

1 RB   pl 2  u 2 2  u  2 Tmax

pa 3  3 2l  l 2  a 2  a 3 2l

- Moment fléchissant

M

p 6l 3 x 2  6a 2l 3  2a 2 l  a 3 x  a 2 l 6l 2  8al  3a 2 3 12l

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

0˂x˂a



a˂x˂l M

pa 3 (8l  3a)  l  6 x2l  a  12l 3

MB   MA 

1 2 2 pl u 1  v5  3u  12

1 2 3 pl u 4  3u  12

M max  M c 

IDG/M/P-B

1 2 3 2 pl u 6v  3v  1 12

Page 68/297


a.belouali@yandex.ru

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 â&#x20AC;&#x201C; DPM 61/13

A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

IDG/M/P-B

Page 69/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

3.2.1.4.2.2 Convoi – type D.2F.2

Figure 3.19 – Convoi type D.2F.2 IDG/M/P-B

Page 70/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

3.2.1.4.2.3 Convoi – type D.3F.1

Figure 3.20 – Convoi type D.3F.1 IDG/M/P-B

Page 71/297


a.belouali@yandex.ru

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 â&#x20AC;&#x201C; DPM 61/13

A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

IDG/M/P-B

Page 72/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

3.2.1.4.2.4 Convoi – type D.3F.2

Figure 3.21 – Convoi type D.3F.2 IDG/M/P-B

Page 73/297


a.belouali@yandex.ru

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 â&#x20AC;&#x201C; DPM 61/13

A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

IDG/M/P-B

Page 74/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

3.2.1.4.3 Convoi de type E (PTR ≤ 400 tonnes) Comporte deux remorques de 200 tonnes chacune. La surface d’impact d’une remorque est un rectangle uniformément chargé de 3,30m large et de 15m de long. La distance entre axes des deux rectangles est de 33m. Le convoi est supposé circuler seul quelles que soient la largeur et la longueur du pont; dans le sens longitudinal il est disposé pour obtenir l´effet le plus défavorable. Les convois lourds exceptionnels sont supposés rouler sur les ponts à une vitesse au plus égale à 10km/h, ce qui justifie l´absence d´effets annexes.

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

3.2.1.4.2.1 Convoi – type E.2F.1

Figure 3.22 – Convoi type E.2F.1

IDG/M/P-B

Page 75/297


a.belouali@yandex.ru

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 â&#x20AC;&#x201C; DPM 61/13

A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

IDG/M/P-B

Page 76/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

3.2.1.4.2.2 Convoi – type E.2F.2

Figure 3.23 – Convoi type E.2F.2 IDG/M/P-B

Page 77/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

3.2.1.4.2.3 Convoi – type E.3F.1

Figure 3.24 – Convoi type E.3F.1 IDG/M/P-B

Page 78/297


a.belouali@yandex.ru

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 â&#x20AC;&#x201C; DPM 61/13

A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

IDG/M/P-B

Page 79/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

3.2.1.4.2.4 Convoi – type E.3F.2

Figure 3.25 – Convoi type E.3F.2

IDG/M/P-B

Page 80/297


a.belouali@yandex.ru

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 â&#x20AC;&#x201C; DPM 61/13

A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

IDG/M/P-B

Page 81/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Figure 3.26 – Engin de chantier chargeuse CAT 994F Comporte un engin de 195 tonnes. Soit 200 tonnes. Dont chaque roue représente une charge concentrée (le cas le plus critique) de 50 tonnes. La distance entre axes des deux essieux est 6,40m et la distance entre axes des roues égal 5,50m.

IDG/M/P-B

Page 82/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

3.2.1.5 Convoi de type CAT 994F


a.belouali@yandex.ru

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 â&#x20AC;&#x201C; DPM 61/13

A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

IDG/M/P-B

Page 83/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Principales valeurs numériques pour le chargement "cas 2" Valeurs des degrés de liberté Noeud N1 u=0.0 m v=0.0 m w=0.0 rad Noeud N2 u=5.18129207247e-06 m v=-1.171875e-05 m w=-0.000121308028681 rad Noeud N3 u=-5.18129207247e-06 m v=-1.171875e-05 m w=0.000121308028681 rad Noeud N4 u=0.0 m v=0.0 m w=0.0 rad Sollicitations aux extrémités des barres Barre B1 Noeud N1 N=-500.0 kN V=252.649670581 kN M=299.495130335 kN.m Noeud N2 N=-500.0 kN V=252.649670581 kN M=-610.043683758 kN.m Barre B2 Noeud N2 N=-252.649670581 kN V=-500.0 kN M=-610.043683758 kN.m Noeud N3 N=-252.649670581 kN V=500.0 kN M=-610.043683758 kN.m Barre B3 Noeud N3 N=-500.0 kN V=-252.649670581 kN M=-610.043683758 kN.m Noeud N4 N=-500.0 kN V=-252.649670581 kN M=299.495130335 kN.m Calcul des réactions d'appui Noeud N1 Fx=252.649670581 kN Fy=500.0 kN Mz=-299.495130335 kN.m Noeud N4 Fx=-252.649670581 kN Fy=500.0 kN

Mz=299.49

IDG/M/P-B

Page 84/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

3.2.3 Surcharge de trottoirs

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 â&#x20AC;&#x201C; DPM 61/13

On prendra pour le calcul du tablier : 500kg/m2

IDG/M/P-B

Page 85/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Tableau 3.4 – Affectation des coefficients de majorations dynamiques aux sollicitations

1 Charge perm.

G

-

A

-

Bc

1,21

Br

1,18

Bt

1,19

Me120

1,20

Mc120

1,21

C1

-

D.2F.1

-

Civile

Militaire

Excep.

IDG/M/P-B

Moment fléchissant [t∙m]

Effort tranchant [t] E.O 3 T PG PD T PG PD T PG PD T PG PD T PG PD T PG PD T PG PD T PG PD T

N-maj. Max 4,72 1,59 7.69 2,15 11,90 3,34 0,59 0,16 19,80 5,54 12,10 4,06 6,71 4,78 7,06 1,97 11,10

Min -4,72 -1,59 -7,69 -2,15 -11,90 -3,34 -0,59 -0,16 -19,80 -5,54 -12,10 -4,06 -21,70 -4,78 -7,06 -1,97 -11,10

Maj. Max 4,72 1,59 7.69 2,15 14,39 4,04 0,69 0,18 23,56 6,59 14,52 -4,78 8,11 5,78 7,06 1,97 11,10

Min -4,72 -1,59 -7,69 -2,15 -14,39 -4,04 -0,69 -0,18 -23,56 -6,59 -14,52 -4,78 -26,25 -5,78 -7,06 -1,97 -11,10

N-maj. Max Min 3,60 -3,84 1,89 -3,84 1,89 -3,84 6,07 -6,04 2,98 -6,04 2,98 -6,04 9,43 -9,37 4,63 -9,37 4,63 -9,37 0,47 -0,47 0,23 -0,47 0,23 -0,47 15,7 -15,6 7,70 -15,6 7,70 -15,6 9,19 -9,81 4,82 -9,81 4,82 -9,81 21,6 -23,10 11,30 -23,10 11,30 -23,10 5,57 -5,54 2,74 -5,54 2,74 -5,54 8,47 -9,04

Maj. Max 3,60 1,89 1,89 6,07 2,98 2,98 11,41 5,60 5,60 0,55 0,27 0,27 18,68 9,16 9,16 11,02 5,78 5,78 26,13 13,67 13,67 5,57 2,74 2,74 8,47

Page 86/297

Min -3,84 -3,84 -3,84 -6,04 -6,04 -6,04 -11,33 -11,33 -11,33 -0,55 -0,55 -0,55 -18,56 -18,56 -18,56 -11,77 -11,77 -11,77 -27,95 -27,95 -27,95 -5,54 -5,54 -5,54 -9,04

Effort normal [t] N-maj. Max -

Min -1,59 -4,72 -4,72 -2,15 -7,69 -7,69 -3,34 -11,90 -11,90 -0,16 -0,59 -0,59 -5,54 -19,80 -19,80 -4,06 -12,10 -12,10 -9,56 -28,40 -28,40 -1,97 -7,60 -7,60 -3,75

Maj. Max -

Min -1,59 -4,72 -4,72 -2,15 -7,69 -7,69 -4,04 -14,39 -14,39 -0,18 -0,69 -0,69 -6,59 -23,56 23,56 -4,78 -14,52 -14,52 -11,56 -34,36 -34,36 -1,97 -7,60 -7,60 -3,75

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Coeff maj. Dyn. 2

Surcharge


a.belouali@yandex.ru

D.3F.1

-

D.3F.2

-

E.2F.1

-

E.3F.1

-

E.3F.2

-

Engin chantier

CAT 994F

-

Sur. trottoirs

Gén.

-

Poussées des terres

-

PG PD T PG PD T PG PD T PG PD T PG PD T PG PD T PG PD T PG PD PG PD

3,75 - -3,75 8,95 -8,95 3,01 - -3,01 8,19 -8,19 2,75 - -2,75 11,10 -11,10 3,74 - -3,74 9,64 -9,64 3,26 - -3,26 9,26 -9,26 3,12 - --3,12 14,1 -14,1 4,47 - -4,47 1.57 -1.57 0.53 - -0.53 3,10 -7,39 7,39 -3,10

3,75 - -3,75 8,95 -8,95 3,01 - -3,01 8,19 -8,19 2,75 - -2,75 11,10 -11,10 3,74 - -3,74 9,64 -9,64 3,26 - -3,26 9,26 -9,26 3,12 - --3,12 14,1 -14,1 4,47 - -4,47 1.57 -1.57 0.53 - -0.53 3,10 -7,39 7,39 -3,10

4,44 -9,04 4,44 -9,04 6,81 -7,28 3,57 -7,28 3,57 -7,28 6,24 -6,66 3,27 -6,66 3,27 -6,66 8,44 -9,02 4,43 -9,02 4,43 -9,02 7,34 -7,84 3,85 -7,84 3,85 -7,84 7,05 -7,53 3,70 -7,53 3,70 -7,53 10,70 -11,50 5,62 -11,50 5,62 -11,50 3,79 -1.28 1,99 -1.28 -1,99 -1.28 2,49 -5,39 2,49 -5,39

4,44 4,44 6,81 3,57 3,57 6,24 3,27 3,27 8,44 4,43 4,43 7,34 3,85 3,85 7,05 3,70 3,70 10,70 5,62 5,62 1.20 0.62 0.62 2,49 2,49

Charge n’est pas prise en compte

IDG/M/P-B

Page 87/297

-9,04 -9,04 -7,28 -7,28 -7,28 -6,66 -6,66 -6,66 -9,02 -9,02 -9,02 -7,84 -7,84 -7,84 -7,53 -7,53 -7,53 -11,50 -11,50 -11,50 -1.28 -1.28 -1.28 -5,39 -5,39

0,85 -

-11,10 -11,10 -3,01 -8,95 -8,95 -2,76 -8,19 -8,19 -3,74 -11,10 -11,10 -3,25 -9,64 -9,64 -3,12 -9,26 -9,26 -4,74 -14,10 -14,10 -0.53 -1.58 --1.58 -0,88

0,85 -

-11,10 -11,10 -3,01 -8,95 -8,95 -2,76 -8,19 -8,19 -3,74 -11,10 -11,10 -3,25 -9,64 -9,64 -3,12 -9,26 -9,26 -4,74 -14,10 -14,10 -0.53 -1.58 --1.58 -0,88

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

3.2.4 Poussées des charges routières En fonction de position des charges routières, on a les cas de charges : Poussée de charge routière sur un côté seulement

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Charge routière sur la traverse seulement ;

Charge routière sur traverse + poussée sur un côté

IDG/M/P-B

Page 88/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Charge routière sur traverse + poussée sur deux côtés

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Poussée de charge routière sur les 2 côtés seulement

- Sous-système Bc : QBc 

Q1  bc 8  12  4  6  1,1   3,14t / m 2 S enc1 6,75  5,75

QBc   Bc  3,14  1,21  3,14  3,79t / m 2

- Sous-système Br : QBr 

Q2 10   3,57t / m 2 S enc2 1,4  2

QBr   Br  3,57  1,18  3,57  4,21t / m 2

- Sous-système Bt :

IDG/M/P-B

Page 89/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

QBt 

Q3  bt 8  8 1   4,38t / m 2 S enc3 2,3  6,35

QBt   Bt  5,30  1,19  5,30  6,30t / m 2

Convoi militaire Mc120 : QMc120 

Q4 110   3,17t / m 2 S enc4 6,85  5,05

QMc120   Mc120  4,58  1,21  3,17  3,83t / m 2

Convoi militaire Me120 : Q5 66   5,44t / m 2 Senc5 4,75  2,7

QMe120 

QMe120   Me120  5,44  1,19  5,44  6,47t / m 2

- Convoi exceptionnel C1 : Q6 30   2,24t / m2 Senc6 4,85  2,75

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

QC1 

- Convoi exceptionnel D.2F.1 : Q7 245   3,52t / m 2 Senc7 21,7  3,20

QD.2.F .1 

- Convoi exceptionnel D.3F.1 : QD.3.F .1 

Q8 250   2,84t / m2 Senc8 17,05  5,15

- Convoi exceptionnel D.3F.2 : QD.3.F .1 

Q9 125  2   2,60t / m 2 Senc9 2  (9,3  5,15)

- Convoi exceptionnel E.2F.1 : QE .2.F .1 

Q10 350   3,52t / m 2 Senc10 31  3,20

- Convoi exceptionnel E.3F.1 : IDG/M/P-B

Page 90/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

QE .3.F .1 

Q11 400   2,94t / m 2 Senc11 26,35  5,15

- Convoi exceptionnel E.3F.2 : QE .3.F .2 

Q12 188  2   2,94t / m 2 Senc12 2  (12,40  5,15)

- Convoi Cat 994F : QCAT 994F 

Q13 200   4,47t / m 2 Senc13 7,15  6,25

Pour la poussée des charges routières, on prend l’effet le plus défavorable entre les charges définies ci-dessus et 2t/m² uniformément réparties.

Surcharge 1 A Bc Civile Br Bt Me120 Militaire Mc120 C1 D.2F.1 D.3F.1 Exceptionnelle D.3F.2 E.2F.1 E.3F.1 E.3F.2 Engin chantier CAT 994F Sur. trottoirs C. génér.

Coeff. de maj. Dynamique 2 1,21 1,19 1,18 1,20 1,21 -

Poussées des charges routières N-majoré [t/m2] Majoré [t/m2] 3 4 2,2 2,2 3,14 3,79 3,57 4,21 4,38 6,30 3,17 3,83 5,11 6,47 2,24 2,24 3,52 3,52 2,84 2,84 2,60 2,60 3,52 3,52 2,94 2,94 2,94 2,94 4,47 4,47 1,58 1,68

Cas de charge 1 2 3 4 5 5                                  

3.2.4 Charge uniforme locale IDG/M/P-B

Page 91/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Tableau 3.5 – Les charges uniformément réparties


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

3.2.4.1 Méthode de KREY La méthode de KREY permet de déterminer le supplément de poussée exercé sur le parement par une charge uniforme locale (d’intensité p et de rectangle d’impact bxd) dont le bord le plus proche du parement est à une distance a de celui-ci.

La diffusion de la poussée (voir figures ci-dessus) se développe dans une zone délimitée par : - dans le sens vertical : deux plans passant par les bords parallèles au mur du rectangle d’impact (bxd) et inclinés de φ et de π/4+ φ/2 sur l’horizontale. - dans le sens horizontal : deux plans passant par les angles du rectangle d’impact (bxd) les plus proches du parement, et correspondant à une diffusion suivant un angle de 27° environ (pente ½); En considérant les deux épures, on trouve la surface de charge sur le parement :

d  az 2  z1  z1  a  tg    z 2  c  tg   ; c  a  b 4 2

   P  p  bd  tg    4 2

IDG/M/P-B

Page 92/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Figure 3.27 – Supplément de poussée


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

q max 

4P 2d  a z 2  z1 

Cette méthode est théorique et très approximative. Elle peut être utilisée tant que la charge ne s’approche pas trop près de l’écran (b petit devant a). Dans le cas contraire, il est conseillé pour la diffusion horizontale de faire passer les plans verticaux à 27° par l’arrière de la surface de charge. Cela revient à remplacer a par c = a + b dans la formule donnant qmax.

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Figure 3.28 – Cas de charge très proche de l’écran Cas d’une charge ponctuelle :

q max

   4Q  tg    4 2       a 2 tg     tg   4 2 

Figure 3.29 – Cas de charge ponctuelle

IDG/M/P-B

Page 93/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Tableau 3.6 – Evaluation des poussées des surcharges routières Ps à une distance de 1m du Piédroit Bc

Mc120

C1

D.2F.1

D.3F.1

D.3F.2

E.2F.1

E.3F.1

E.3F.2

CAT994F

U

a=

1,00

1,00

1,00

1,00

1,00

1,00

1,00

1,00

1,00

1,00

[m]

b=

6,75

6,85

4,85

21,70

17,05

9,30

31,00

23,35

12,40

7,15

[m]

d=

5,75

5,05

2,75

3,20

5,15

5,15

3,20

5,15

5,15

6,25

[m]

π=

3,14

3,14

3,14

3,14

3,14

3,14

3,14

3,14

3,14

3,14

[°]

φ=

30,00

30,00

30

30,00

30,00

30,00

30,00

30,00

30,00

30,00

[°]

z1=

0,58

0,58

0,58

0,58

0,58

0,58

0,58

0,58

0,58

0,58

[m]

z2=

2,19

2,22

1,65

6,41

5,10

2,91

9,04

6,88

3,79

2,30

[m]

c=

7,75

7,85

5,85

22,70

18,05

10,30

32,00

24,35

13,40

8,15

[m]

p=

3,79

3,83

2,24

3,52

2,84

2,60

3,52

2,94

2,94

4,47

[t]

P=

37,24

33,54

7,56

61,89

63,14

31,53

88,41

89,51

47,53

50,57

[t]

S c=

21,77

21,17

9,25

151,17

104,93

36,05

297,94

185,93

59,53

24,85

[m2]

12,50

12,88

6,29

24,18

24,18

18,67

24,18

24,18

24,18

13,81

[m2]

qmax=

4,80

4,56

2,48

1,46

1,97

2,62

1,09

1,64

2,50

5,68

[t/m2]

qpiédroit =

2,75

2,77

1,69

0,23

0,45

1,36

0,09

0,21

1,02

3,15

[t/m2]

**Scpiédroit=

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

**//=(MIN(3,6;z2)-SI(3,2>z1;z1;3,6))*MIN(8;(a+d)) Sc – Surface d’impact de la charge Sc-piédroit – Surface d’impact de la charge sur le piédroit

Figure 3.30 – Poussée d’une surcharges routière sur le piédroit

x

q max  z 2  3,6 z 2  z1

q piédroit 

qmax  x z 2  z1   z 2  3,6

IDG/M/P-B

2 Page 94/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Tableau 3.7 – Poussées des charges routières en cas d’absence des dalles de transition Charge [t/m2]

1 A Bc Br Bt Me120 Mc120 C1 D.2F.1 D.3F.1 D.3F.2 E.2F.1 E.3F.1 E.3F.2 CAT 994F C. générale

2 2,44 3,79 4,21 6,30 3,83 6,47 2,24 3,52 2,84 2,60 3,52 2,94 2,94 4,47 1,58

1 2,75 1,65 2,77 1,69 0,23 0,45 1,36 0,09 0,21 1,02 3,15 -

Cas de charge [t/m2] 2 3 4 3 2,44 3,79 1,38 4,21 6,30 3,83 1,38 2,24 0,11 0,73x2 0,22 0,68x2 0,68 0,63x2 0,04 0,41x2 0,10 0,53x2 0,51 0,62x2 1,58 -

5 1,36x2 1,02x2 -

Tableau 3.8 – Poussées des charges routières en présence des dalles de transition 2

Surcharge

Charge [t/m ]

1 A Bc Br Bt Me120 Mc120 C1 D.2F.1 D.3F.1 D.3F.2 E.2F.1 E.3F.1 E.3F.2 CAT 994F C. générale

2 2,2 3,79 4,21 6,30 3,83 6,47 2,24 3,52 2,84 2,60 3,52 2,94 2,94 4,47 1,58

IDG/M/P-B

1 1,38 1,38 0,11 0,22 0,68 0,04 0,10 0,51 1,58 -

Cas de charge [t/m2] 2 3 4 3 2,20 3,79 0,69 4,21 6,30 3,83 0,69 2,24 0,05 0,37x2 0,11 0,34x2 0,34 0,32x2 0,02 0,21x2 0,05 0,27x2 0,025 0,31x2 1,58 -

5 0,68x2 0,51x2 -

Page 95/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Surcharge


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

3.2.5 Efforts de freinage Les efforts de freinage n´intéressent généralement pas la stabilité des tabliers. Il y a lieu de les considérer pour la stabilité des appuis (piles et culées) et la résistance des appareils d´appui qui sont justifiés suivant les règles en usage. Les charges de chaussée des systèmes A et Bc sont susceptibles de développer des réactions de freinage, efforts s´exerçant à la surface de la chaussée, dans l´un ou l´autre sens de circulation. Dans les cas courants la résultante de ces efforts peut être supposée centrée sur l´axe longitudinal de la chaussée. L´effort de freinage correspondant à la charge A est égal à la fraction suivante du poids de cette dernière : f 

1 A 2,44    0,120 20  0,0035  S 20  0,0035  S 20  0,0035  50,4

S=6,3∙8=50,4m2 Expression dans laquelle S désigne en mètres carrés la surface chargée.

IDG/M/P-B

Page 96/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

F=f∙A=0,120∙123=14,76t


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Pour la charge Bc, un seul camion est supposé freiner. L'effet développé est égal à son poids, c.à.d: FBc = 30t.

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Système A :

Système Bc :

IDG/M/P-B

Page 97/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

3.2.6 Les charges climatiques Les charges climatiques se résument à l’action du vent statique. L’article 14 du fascicule 61 - titre II évalue la pression forfaitaire correspondante comme suit : • 0,125 kN/m2 en phases de construction (les phases de chantier sont présumées avoir une durée qui excède 1 mois) ; • 0,200 kN/m2 en phases de service. Le DTU13.12 autorise une vérification en combinaisons ELUF :   1,33 u dans le cas où le vent est l'action dynamique de base. Compte tenu de l’aspect négligeable de cette action devant la poussée des terres, cet aspect n’est pas pris en compte. 3.2.7 Les effets dus à la température En général les variations uniformes de température appliquées à l’ensemble de la structure sont prises égales à +30°C et –40°C. Ces variations sont fixées en supposant - une partie rapidement variable correspondant à des variations de température de ±10°C qui est donc introduite avec le module Ei ; - une partie lentement variable (égale au reste) correspondant à des variations de température de +20°C et de –30°C qui est donc introduite avec le module EV. 3.2.7.1 La dilatation thermique Puisque le coefficient de dilatation thermique du béton est évalué à 1x10-5, pour une variation de +30/–40°C on obtient: Δl = +3/–4‰ x longueur. Pour un chaînage en B.A. de 8m de longueur et un écart de température de 30°C, on a une dilatation de : 3‰ x 800cm = 0,24cm. 3.2.7.2 Retrait différentiel Les différences d’hygrométrie entre les faces supérieure et inférieure du dallage provoquent un retrait différentiel tendant à générer une courbure de rayon h/ (0,9εr), IDG/M/P-B

Page 98/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

une température initiale de référence de 15°C.


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

εr désignant le retrait final du béton. Il en résulte des soulèvements aux angles et le long des bordures, qui affectent tous les types de joints, qu’ils soient conjugués ou non. Le retrait différentiel ε’r d’une dalle comportant une chape d’épaisseur e est sensiblement égal à :  1 e    e  0,15h 

 'r   r  

3.2.7.3 Gradient thermique Un gradient thermique agit comme un retrait différentiel ε’r = 10-5∙ δt avec δt différence de température entre les faces inférieure et supérieure du dallage :  t  C  h C / m; m

Le gradient thermique C= δt /h dans l’épaisseur est pris égal à : - pour un dallage non abrité : C = 70°C /m. 3.2.7.4 Effets conjugués du retrait différentiel et d’un gradient thermique Les effets conjugués du retrait différentiel et d’un gradient thermique provoquent des soulèvements le long des bordures et aux angles des panneaux. Ils sont équivalents à ceux provoqués par un retrait :  ' ' r   ' r 1,1   t  10 5

en prenant le signe plus si la source chaude est en sous-face du dallage et le signe moins si elle est au-dessus. Le moment par unité de longueur le long du bord qui résulte d’une différence de température entre les deux faces de la traverse : M

tD 1   2  h

E   t  h2 121   

α désignant le coefficient de dilatation. IDG/M/P-B

Page 99/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

- pour un dallage abrité du soleil : C = 20°C /m,


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Les contraintes sont : n

Et 21   

On trouve dans les formulaires :

Ht  

3 t  t  EI 2 2k  1 I h ;k  2 2 k (k  2) I1 l h

y0  h

k 2k  1

En l’absence de déformation du plan moyen, cette contrainte vaut :  t  0,5  Ebv   t  10 5

avec δt différence de température entre les faces inférieure et supérieure du dallage en régime permanent. 3.3 Déformations permanentes Les déformations permanentes imposées à la structure sont : 3.3.1 Retrait et fluage Les déformations élastiques du béton dépendent largement de la composition de celui-ci (notamment des granulats). Le module d'élasticité du béton dépend du module d'élasticité de ses constituants. Des valeurs approchées de Ecm, module sécant entre ζc = 0 et 0,4fcm.

IDG/M/P-B

Page 100/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

3.2.7.5 Contrainte due à un gradient de température


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Pour des bétons contenant des granulats de quartzite. Pour des granulats calcaires et des granulats issus de grès, il convient de réduire la valeur de 10% et 30% respectivement tandis qu'il convient de l'augmenter de 20% pour des granulats issus de basalte. L'évolution du module d'élasticité avec le temps peut être estimée par : Ecm t    f cm t  / f cm  Ecm 0, 3

Ecm t   27,25 / 25 32000  32928,18MPa 0, 3

expression dans laquelle Ecm(t) et fcm(t) sont les valeurs à l'âge t (jours) et Ecm et fcm les valeurs déterminées à 28 jours. Le retrait du béton (C’est la diminution de longueur d’un élément de béton. On l’assimile à l’effet d’un abaissement de la température qui entraîne un raccourcissement) est une déformation (ɛr) imposée dans la section de béton comprimé qui a trois origines physiques possibles : pores de gel, ce retrait a peu d’intérêt. - Le retrait thermique (ɛth) : au début de la prise, les réactions chimiques d’hydratation qui sont exothermiques dégagent de la chaleur, la température s’élève et le béton se dilate. A la fin de la prise, les réactions sont très ralenties et la température baisse progressivement grâce à la dissipation de la chaleur à travers les coffrages qui n’offrent en général pas de conditions adiabatiques. C’est la contraction accompagne ce refroidissement qui caractérise le retrait thermique. Celui-ci manifeste de manière plus brutale encore après le décoffrage jusqu’à ce que la chaleur d’hydratation ait pu se dissiper totalement. Le gradient thermique crée entre le cœur du béton et sa surface peut alors provoquer la mise en tension et la fissuration de celle-ci. - Le retrait hydrique est fonction des pertes d’eau de la pâte de ciment. Ce retrait peut-être devisé en deux : a) Retrait endogène (ɛca) : il s'effectue à court terme, juste après la mise en œuvre du béton, et traduit la poursuite de l'hydratation du ciment après la prise, ce qui entraîne une diminution du volume initialement mis en œuvre. IDG/M/P-B

Page 101/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

- Le retrait chimique : appelé aussi retrait intrinsèque – formation de vides appelés


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

b) Retrait de dessiccation (ɛcd) : il s'effectue sur le long terme, pendant la vie de l'ouvrage, et traduit une évaporation progressive de l'eau contenue dans le béton. - Le retrait de carbonatation : il se produit lorsque l’hydroxyde de calcium Ca(OH)2 réagit avec le gaz carbonique CO2 pour former le carbonate de calcium CaCO3. C’est un retrait qui commence à la surface du béton et qui dirige vers le cœur du béton au fur et à mesure de l’avancement de la carbonatation. 3.3.1.1 Calcul du retrait endogène (ɛca) selon l’Eurocode 2 pour t=90 jours  ca t    as t    ca  f cm t    cc t   f cm  f cm 90   cc 90  f cm  1,09  25  27,25  

 28    t 

 cc t   exp s 1    

1/ 2

    28 1 / 2    exp 0 , 20    1       1,09     90    

fcm(t) – est la résistance moyenne en compression du béton à l'âge de t jours ; fcm – est la résistance moyenne en compression du béton à 28 jours ; ßcc(t) – est un coefficient qui dépend de l'âge t du béton. s – est un coefficient qui prend les valeurs : 0,20 pour les ciments CEM 42,5 R, CEM 52,5 N, CEM 52,5 R ; 0,25 pour les ciments CEM 32,5 R, CEM 42,5 N ; 0,38 pour les ciments CEM 32,5 N. f ck  f cm  8  27,25  8  19,25 pour 3 < t < 28 jours f ck  f cm  25 pour t ≥ 28 jours

t – âge du béton à l’instant considéré (jours).  ca   2,5   f ck  10  10 6  2,5  25  10  10 6  3,75  10 5  as t   1  exp  0,2  t 1 / 2   1  exp  0,2  901 / 2   0,9999

IDG/M/P-B

Page 102/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

où :


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

 ca t   3,75  10 5  0,9999  3,74  10 5

3.3.1.2 Calcul du retrait de dessiccation  cd t    ds t , t s   k h   cd ,0

εcd,0 est appelé retrait de dessiccation de référence et calculé par :  cd ,0  0,85220  110   ds1   exp   ds2  f cm / f cm 0   10 6  RH   0,85220  110  4  exp  0,12  25 / 10  10 6  0,7564  3,14  10 4

kh =0,75 – est un coefficient dépendant du rayon moyen h0.  ds t , t s  

t  t s  t  t s   0,04

h03

90  21 90  21  0,04 330 3

 0,22

t – est l'âge du béton à l'instant considéré, en jours ; ts – est l'âge du béton (jours) au début du retrait de dessiccation (ou gonflement). Normalement, ceci correspond à la fin de la cure ;

L'humidité relative retenue pour le projet est de 80% .  RH

  RH  3    80  3      0,7564  1,55  1    1,55  1     100     100      

fcm0 est une valeur de référence de la résistance à la compression prise égale à 10MPa. Les coefficients αds1 et αds2 traduisent la rapidité de prise du ciment. Pour un ciment à prise normale (N), on a : αds1= 4 et αds2= 0,12. D'où on déduit :  cd t   0,22  0,75  3,14  10 4  5,18  10 5

3.3.1.3 Calcul du retrait à la mise en service  cs t    ca t    cd t   3,75  10 5  5,18  10 5  8,93  10 5

IDG/M/P-B

Page 103/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

h0 – est le rayon moyen (mm) de la section transversale = 2Ac/u.


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Au final, on applique εcs = 8,93∙10-5 à chaque plot de bétonnage dès que le béton correspondant est mis en œuvre. Sur cette valeur, 58% sont apportés par le retrait de dessiccation et 42% par le retrait endogène. 3.3.1.4 Calcul du retrait au temps infini L'âge du béton au temps infini est aussi infini. En faisant tendre t vers l’infini dans les expressions du paragraphe précédent, on déduit :  as   1et ds , t s   1  ca   3,75  10 5 et cd   k h   cd ,0  2,35  10 4  cs    ca    cd   3,75  10 5  2,35  10 4  2,72  10 4

Au final, on applique εcs(∞) = 2,72∙10-4 sur la dalle complète (en une seule phase). Sur cette valeur, 58% sont apportés par le retrait de dessiccation et 42% par le retrait endogène. Il est intégré dans les combinaisons de charges pour les vérifications de la

3.3.15 Calcul du retrait thermique Ce problème concerne surtout les ouvrages massifs : - Choix d'un ciment à faible exothermie ; - Optimiser le dosage en ciment ; - Refroidir les constituants ; - Évacuer la chaleur dissipée (serpentins, coffrages métalliques) ; - Réduire les levées de bétonnage. Le retrait thermique peut se calculer par la formule suivante :  th   th  T

où : αth – le coefficient de dilatation thermique du béton ; ΔT – la différence de température. A l’état durci, le coefficient α du béton varie de 7 à 14,10-6 /°C (7 à 14 μm/m/°C).

IDG/M/P-B

Page 104/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

structure au temps infini.


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Remarque 1. Pour limiter les effets du retrait dans les dalles de grandes dimensions la phase de bétonnage s’effectue parfois en laissant des lacunes de coulage qui seront coulé plusieurs semaines plus tard, une fois l’essentiel du retrait effectué. Remarque 2. Dans les dallages des joints (parfois sciés) sont réalisés pour que les fissures de retrait se trouvent localisés en fond de joint, et donc invisibles. Remèdes Il s’agit de s’opposer au départ brutal de Le retrait avant–prise est causé par l’eau par : l’évaporation d’une partie de l’eau que contient - la protection contre la dessiccation. le béton. Des fissures peuvent s’ensuivre car le - l’utilisation d’adjuvants ou de produits de béton se trouve étiré dans sa masse. cure. Après la prise, il se produit : - Le retrait thermique dû au retour du béton à la Il faut éviter de surdoser en ciment. Les ciments température ambiante après dissipation de la de classe 45 accusent moins de retrait que ceux chaleur de prise du ciment. On constate une de classe 55 de durcissement plus rapide. légère diminution de longueur. - Le retrait hydraulique est dû à une diminution Le béton aura d’autant moins de retrait qu’il de volume résultant de l’hydratation et du sera plus compact ; ce qui dépend de la durcissement de la pâte de ciment. répartition granulaire, car un excès d’éléments Le retrait croit avec la finesse de ciment et le fins favorise le retrait ainsi que les impuretés dosage. (argiles, limons). Causes et constatation

Δl – est le raccourcissement. L – est la longueur de l’élément. Si une corniche en béton armé a une longueur de 15cm, le retrait est de l’ordre de : 3‰ x 15000cm = 0,45cm. Le fluage du béton est défini comme étant l’augmentation graduelle dans le temps de sa déformation relative sous une contrainte appliquée. Lorsque cette contrainte est maintenue constante dans le temps, on parle de fluage intrinsèque. Le coefficient de fluage φ(t, t0) est fonction de Ec, le module tangent, qui peut être pris égal à 1,05Ecm. Dans les cas où une grande précision n'est pas requise, la valeur obtenue à l'aide de la Figure ci-dessous peut être considérée comme le coefficient de fluage, sous réserve que le béton ne soit pas soumis à une contrainte de compression supérieure à 0,45fck(t0) à un âge t0, âge du béton au moment du chargement. La déformation de fluage du béton à l’instant t=∞, εcc(∞,t0) sous une contrainte de compression constante ζc appliquée à l’âge du béton t0, est donnée par : IDG/M/P-B

Page 105/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Estimation du retrait : Δl = 3‰ x L.


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

15    cc , t 0    , t 0    c / Ec   2,5     1,11  10 3  1,05  32000 

Lorsque la contrainte de compression dans le béton à l'âge t0 dépasse la valeur 0,45fck(t0), il convient de tenir compte de la non-linéarité du fluage.

Figure 31 – Détermination du coefficient de fluage 2 Ac 2  4,8   0,33m  330mm u 28  6,3

Il convient alors de déterminer le coefficient de fluage théorique non-linéaire de la manière suivante :  k , t 0    , t 0 exp 1,5k  0,45

où : φk(∞, t0) – est le coefficient de fluage théorique non-linéaire, qui remplace φ(∞, t0) ; kζ – est le rapport ζc/fcm(t0), dans lequel ζc est la contrainte de compression et fcm(t0) la résistance moyenne en compression du béton à la date du chargement ; Les valeurs de la figure ci-dessus sont valables pour des températures ambiantes comprises entre – 40°C et + 40°C et une humidité relative comprise entre RH = 40 % et RH = 80 %. Les symboles utilisés sont les suivants : φ(∞,t0) – valeur finale du coefficient de fluage ; t0 – âge du béton au moment du chargement, en jours ; h0 – rayon moyen = 2Ac/u, où Ac est l'aire de la section transversale du béton et u le périmètre de la partie exposée à la dessiccation ; IDG/M/P-B

Page 106/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

h0 


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

S désigne les ciments de Classe S ; N désigne les ciments de Classe N ; R désigne les ciments de Classe R. Lorsqu’il est soumis à l’action d’une charge de longue durée, le béton se comporte comme un matériau VISCO-ELASTIQUE. La déformation instantanée qu’il subit au moment de l’application de la charge est suivie d’une déformation lente ou différée qui se stabilise après quelques années. C’est ce que l’on appelle le fluage. Le fluage est pratiquement complet au bout de 3 ans. Au bout d’un mois, les 40% de la déformation de fluage sont effectués et au bout de six mois, les 80%. Estimation de la déformation de fluage : Δl = 4 à 5‰ longueur. Cette déformation varie surtout avec la contrainte moyenne permanente imposée au matériau.

Figure 3.32 – Chargement et déchargement (déformation réactive de retour)

3.3.2 Longueur critique 3.2.2.1 Modèle d’Eisenmann Depuis les années 70, Einsenmann (1971) (se référer aussi à Eisenmann et Leykauf (1990)) a travaillé sur l'effet du gradient de déformation thermique ou de séchage dans l'épaisseur des dallages. IDG/M/P-B

Page 107/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Le coefficient de fluage est de l’ordre de 2 pour les bétons usuels.


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Dans ce cas d'analyse, le dallage est assimile à une poutre reposant sur un support rigide. Deux gradients traites : gradients négatifs (la surface est en contraction par rapport à la surface inferieure; tuilage) et gradient positif (la surface est en extension par rapport à la surface inferieure). Les dallages sont soumis généralement au phénomène de tuilage puisqu'ils sont généralement couverts, ils ne subissent pas de phénomènes de gradients thermiques positifs importants mais subissent un gradient de séchage. Eisenmann a introduit la notion de longueur critique définie comme la longueur dont la courbure due au gradient de séchage ou thermique est entièrement compense par le poids. Un dallage de longueur supérieure à sa longueur critique est entièrement tuile. Un dallage qui a une longueur inférieure a sa longueur critique n'est soulevé que de ses bords. La longueur critique est obtenue en considérant un moment de flexion fictif qui thermique négatif, Eisenmann et leykauf obtiennent l'expression de la longueur critique. Lcr  167  h  TE

α – coefficient de dilatation thermique du béton ; h – épaisseur du dallage ; ΔT gradient thermique ; E – module de Young du béton. Ils ont obtenus une autre expression de la longueur critique en considérant que le retrait est discontinu sur l'épaisseur du dallage. Elle est calculée à partir du moment fictif qui conduirait à la même déformation que le gradient thermique comme il est indiqué sur la figure ci-dessous.

IDG/M/P-B

Page 108/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

conduirait à la même courbure que celle due au gradient de retrait. Pour un gradient


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Figure 3.33 – moment fictif équivalent qui conduirait à la même courbure que le gradient de séchage. Le retrait est supposé affecter le dallage sur une épaisseur hs On obtient ainsi : Lcr  409,6

hs   s h  hs E h

hs – épaisseur sur laquelle on suppose qu’il y a un retrait de séchage constant ; εs – retrait de séchage du béton reparti uniformément sur hs. D’après le Fascicule 62 Titre I du CCTG, dans les calculs relatifs aux constructions courantes et aux constructions industrielles, on peut ne pas tenir compte des effets du retrait et des variations de température pour les éléments de construction compris 25m dans les régions sèches et à forte opposition de température ; 50m dans les régions humides et tempérées. 3.4 Séisme 3.4.1 Données : Le calcul sismique est mené en considérant le tablier à vide. L’ouvrage sera dimensionné vis-à-vis du séisme conformément aux règles RPS2000. Vérifications : - Béton : ζ28=25MPa > 22MPa

….………………………………………………Vérifié!

- Armature pour béton armé à HA

….………………………………………………Vérifié!

- fy=500MPa

….………………………………………………Vérifié!

- L’élancement : La traverse : L/B=8/6,3=1,26<3,5

….………………………………………………Vérifié!

Le piédroit : L/B=8/3,6=2,22<3,5

….………………………………………………Vérifié!

IDG/M/P-B

Page 109/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

entre joints distants au maximum de :


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

3.4.2 Géométrie et charge verticale I1=I2=800∙603/12=144 105 cm4 ; f28=25MPa ; fy=500MPa Charge verticale : Poids mort et actions permanentes réparties uniformément p = 50kN/m2 soit G =50∙6,3 = 315kN/m Surcharge d’exploitation w = 50kN/m2 soit Q = 50∙6,3 = 315kN/m La charge à prendre en compte est la somme de la charge permanente et une fraction de la charge d’exploitation : W = 315 +0,2∙315 = 378kN/m 3.4.5 Paramètres et données sismiques :

I = 1,3 (classe I) Coefficient du site : S=2, coefficient=1,2 (Site de construction sols fermes épaisseur>15m, sols moyennement ferme épaisseur <15m, sols mous épaisseur <10m) Période de transition Tc=0,4 Facteur de l’amplification dynamique : D = –1,8T+3,26 =(=2,5) Accélération du sol A = 0,16 (Zone 3) Niveau de ductilité ND1 → Amax≤0,1g Coefficient de ductilité K = 2 : Structure de classe I dans une zone de sismicité moyenne (rapport de l’accélération maximale sur 1g entre 0,1 et 0,20) Structures en béton armé, coefficient d’amortissement ζ=5% Période fondamentale : T = 0,085= 0,34s IDG/M/P-B

Page 110/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Facteur de priorité :


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Facteur d’amplification : D = 2,5 Poids total du portique : W =115,5kN 3.4.6 Analyse sismique 3.4.6.1 Force sismique : V =WASDI/K = 378∙0,16∙2∙2,5∙1/2 = 151,2kN où A – le coefficient d’accélération de zones 0,16 ; S – le coefficient du site 1 ; D – le facteur d’amplification dynamique donnée par le spectre d’amplification dynamique 2,5 ; I – le coefficient de priorité 1,2 ; K – le facteur de comportement 2 ; Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

W – la charge prise en poids de la structure. 3.2.5.3 Répartition de la Force sismique : Ft = 0 (la période T est inférieure à 0,7s) Fn = VxWnhn / ΣWihi = Vxhn / Σhi = Vxhn / 4,2 d’où : F1 = Vx 4,2/ 4,2 = 1V = 151,2kN Fn – est la force horizontale de calcul, appliquée au niveau n ; Wn – est la charge totale au niveau n ; hn – est la hauteur du niveau considéré à partir du sol ; T – période fondamentale de la structure.

IDG/M/P-B

Page 111/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Figure 3.34 – Répartition verticale des forces sismiques 3.4.6.2 Combinaison d’actions de calcul et analyse de la structure: Combinaison d’actions La combinaison d’actions à considérer est : S = (G + E +0,2Q)

Analyse de la structure : L’analyse du portique a été effectuée au moyen d’un programme d’analyse des structures bi et tridimensionnelles Le moment maximal a pour valeur : Mmax = 1845kN.m Les déplacements les suivants : Δel=5mm 3.4.6.3 Vérification de la stabilité et des déformations latérales: 3.4.6.3.1 Vérification de la stabilité Le déplacement est maximal au niveau. Il est égal à : Δel = 5mm Evaluation de l’Indice de stabilité : J = KWΔel/ Vh

IDG/M/P-B

Page 112/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Avec E – action sismique


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

K= 2 ; W= 3024kN ; h = 3,2m ; V = 1210kN D’où  = 2∙3024∙0,0050/(1210∙3,2) = 0,007<0,1 3.4.6.3.2 Vérification des déformations entre étages (fonctionnalité) Le bâtiment est de classe I, la déformation est égale à : Δel = 0,007∙h/K = 0,0035h Niveau Δel = 0,0035h (limite) Δel=0,005m Δel = 0,0035h (limite) = 0,0112 La vérification de la fonctionnalité est bien satisfaite.

Géométrie : 1 NbEtage = 3,2 Hr = mr1 = 420000,0 8,0 Lx = 6,3 Ly =

[m] [kg] [m] [m]

Amortissement matériau : 4,0 [%]  = Action sismique : III Zs = Classe= B 3,5 an = Site =

S0

 =  =

1,40 1,09 3,50

q=

[m/s2]

Périodes de vibration : 0,0 [s] Tx = 0,1 [s] Ty =

Nombre d'étage Hauteur d'étage Masse du 1er étage Distance en plan suivant x Distance en plan suivant y

Béton armé et/ou chaîné

[Art. 6.2.3.4]

Zone de sismicité Classe d'ouvrage Accélération Nominale Classification du site Coefficient d'amplification topographique Correction d'amortissement Coefficient de comportement

[Annexe B] [art. 3.3] [art. 5.2.2] [art. 5.2.4] [art. 5.2.3.4] [art. 6.3.2] [art. 6.6.1.2.3]

Contreventement mixte (voiles+portiques)

Période de vibration direction x Période de vibration direction y [art. 6.3.3]

Corrections du coefficient de comportement : 2,94 Coefficient de comportement modifié car Tx<TB q'x = 2,99 Coefficient de comportement modifié car Ty<TB q'y =

[art. 5.2.3.2]

Valeurs de RD(T) : RD(T)x =

2,50

RD(T)y =

2,50

IDG/M/P-B

Ordonnée du spectre de dimensionnement normalisé selon x Ordonnée du spectre de dimensionnement normalisé selon y

Page 113/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Méthode Za


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Accélérations sismiques : R(T)x = R(T)y =

13,4 13,4

[art. 5.2] 2

[m/s ] [m/s2]

Coefficients majorateurs :

ox =

1,10

oy =

1,10



1,50

Accélération sismique selon x Accélération sismique selon y Contreventement par voile Coefficient majorateur suivant x Coefficient majorateur suivant y Coefficient Alpha fonction du contreventement

Forces statiques équivalentes de calcul :

[art. 6.6.1.2.4]

[art. 6.6.1.2.4]

-selon x: frx1 = -selon y: fry1 =

2103,9

[kN]

Force statique à l'étage 1

2068,1

[kN]

Force statique à l'étage 1

Déplacements :

[art. 6.6.1.2.5]

-selon x: drx1 = -selon y: dry1 =

0,87

[mm]

Déplacement à l'étage 1

1,31

[mm]

Déplacement à l'étage 1

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Effort tranchant résultant à la base de la construction : 2103,9 [kN] Effort tranchant résultant selon x Fx = 2068,1 [kN] Effort tranchant résultant selon y Fy = Moment résultant à la base de la construction : 6732,4 [kN*m] Moment résultant selon x Mx = 6618,0 [kN*m] Moment résultant selon y My =

IDG/M/P-B

Page 114/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Méthode de Rayleigh Géométrie : NbEtage =

1

mr1 =

420000,0

[kg]

Hr1 = I=

3,2 144000000000,00

[m] [m4]

Nombre d'étages Masse du 1er étage Hauteur d'étage 1 Inertie des étages

E=

32000,0

Amortissement matériau :  =

4,0

Action simique : Zs = Classe= an =

III B 3,5

Site =

S0

 =  =

1,40 1,09

q=

3,50

[MPa]

[%]

[m/s2]

Module d'élasticité du matériau

Béton armé et/ou chaîné

[6.2.3.4]

Zone de sismicité Classe d'ouvrage Accélération Nominale Classification du site Coefficient d'amplification topographique Correction d'amortissement Coefficient de comportement

[Annexe B] [art. 3.3] [art. 5.2.2] [art. 5.2.4] [art. 5.2.3.4] [art. 6.3.2]

Calcul des déplacements avec une accélération de 1 m/s2 : ur1 = 0,00 [mm] Déplacement à l'étage 1

[art. 6.6.1.3.2] Facteur de participation modale :  = 1004464285714290,00

Facteur de participation du mode fondamental

Périodes de vibration : T=

IDG/M/P-B

[art. 6.6.1.3.3] 0,00

[s]

Période de vibration direction

Page 115/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Module d'élasticité du matériau :


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

[art. 6.3.3]

Corrections du coefficient de comportement : 2,73 Coefficient de comportement modifié car T<TB q' =

[art. 5.2.3.2] Ordonnée du spectre de dimensionnement normalisé

2,50

Accélérations sismiques : R(T) =

13,4

Coefficients majorateurs : o =

1,00

[art. 5.2] 2

[m/s ]

Accélération sismique contreventement par voile Coefficient majorateur

[art. 6.6.1.3.4]

Forces statiques équivalentes de calcul pour le mode fondamental : fr1 = 2058,0 [kN] Force statique à l'étage 1 Déplacement : dr1 =

0,00

[mm]

[art. 6.6.1.3.4]

Déplacement à l'étage 1

Effort tranchant résultant à la base de la construction : 2058,0 [kN] Effort tranchant résultant F= Moment résultant à la base de la construction : 6585,6 [kN*m] Moment résultant M=

IDG/M/P-B

Page 116/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Valeurs de RD(T) : RD(T) =


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

4 DIMENSIONNEMENT DU PORTIQUE 4.1 Combinaisons à retenir Tablier : ELU :   Mc  M Mc120   Me  M Me120   M C1  M A( l ) M D.2 F .1   M D.3 F .1   b  M Bc  1,35M G  sup1,60 sup Bc c  1,60M Tr ;1,35 sup M D.3 F .2  Br  br  M Br   M E .2 F .1  Bt  bt  M Bt  M E .3 F .1   M E .3 F .2  M CAT 994F 

  Mc  M Mc120   Me  M Me120   M C1  M A( l ) M D.2 F .1   M D.3 F .1   b  M Bc  M G  sup1,20 sup Bc c  M Tr ; sup M D.3 F .2  Br  br  M Br   M E .2 F .1  Bt  bt  M Bt  M E .3 F .1   M E .3 F .2  M CAT 994F 

Piédroit : ELU :   Mc M Mc120  Ps Mc   Me M Me120  Ps Me   M C1  Ps c1   A(l ) M A(l )  Ps A M D.2 F .1  Ps D.2 F .1   M D.3 F .1  Ps D.3 F .1   b  M Bc  Ps Bc  1,35( M G  M Pt )  sup1,60 sup Bc c  1,60M Tr ;1,35 sup M D.3 F .2  Ps D.3 F .2  Br  br  M Br   M E .2 F .1  Ps E .2 F .1  Bt  bt  M Bt  M E .3 F .1  Ps E .3 F .1   M E .3 F .2  Ps E .3 F .2  M CAT 994F  Ps CAT 994F 1  IDG/M/P-B

Page 117/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

ELS :


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

ELS :   Mc M Mc120  Ps Mc   Me M Me120  Ps Me   M C1  Ps c1   A(l ) M A(l )  Ps A  FA(l ) M D.2 F .1  Ps D.2 F .1   M D.3 F .1  Ps D.3 F .1  M  Ps Bc  FBc  ( M G  M Pt )  sup1,20 sup Bc Bc  M Tr ; sup M D.3 F .2  Ps D.3 F .2  Br M Br  Ps Br  FBr   M E .2 F .1  Ps E .2 F .1  Bt M Bt  Ps Bt  FBt  M E .3 F .1  Ps E .3 F .1   M E .3 F .2  Ps E .3 F .2  M CAT 994F  Ps CAT 994F 1 

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Tableau 3.9 – Données pour le calcul des poussées des surcharges

IDG/M/P-B

Page 118/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Tableau 3.10 – Valeur des poussées des surcharges d’exploitation Sollicitations

Piédroit D

M V N

Partie d’ouvrage

Sollicitations

Piédroit D

M V N

Bc

Mc120 C1 D.2F.1 D.3F.1 D.3F.2 ELU ELS ELU ELS ELU ELS ELU ELS ELU ELS ELU ELS -14,00 -10,50 -13,47 -10,10 -3,21 -2,38 -3,94 -2,92 -4,94 -3,66 -10,34 -7,66 -10,77 -8,08 -10,66 -7,99 -2,23 -1,65 -3,63 -2,69 -4,35 -3,22 -10,10 -7,48 0,94 0,71 0,91 0,68 0,24 0,18 0,26 0,19 0,34 0,25 0,63 0,47 E.2F.1 E.3F.1 E.3F.2 CAT 994F Maximum ELU ELS ELU ELS ELU ELS ELU ELS ELU ELS -3,19 -2,36 -4,52 -3,35 -5,36 -3,97 -14,58 -10,80 -14,58 -10,80 -3,04 -2,25 -4,20 -3,11 -4,23 -3,13 -11,49 -8,51 -11,49 -8,51 0,20 0,15 0,30 0,22 0,39 0,29 0,63 0,47 0,94 0,71

Tableau 3.12 – Sollicitations de calcul aux états limites G P.O

T

PG

PD

Soll. M V N M V N M V N

A

Bc

Bt

ELU Max Min

ELS Max Min

ELU Max Min

ELS Max Min

ELU Max Min

ELS Max Min

ELU Max Min

ELS Max Min

4,86

-5,18

3,60

-3,84

9,71

-9,66

7,28

-7,25

18,26

-18,13

13,69

-13,60

29,89

-29,70

22,42

-22,27

6,37

-6,37

4,72

-4,72

23,02

-23,02

17,27

-17,27

23,02

-23,02

17,27

-17,27

37,70

-37,70

28,27

-28,27

-

-2,15

-

-2,15

-

-3,44

-

-3,44

-

-6,46

-

-6,46

-

-10,54

-

-10,54

2,55

-5,18

1,89

-3,84

4,77

-9,66

3,58

-7,25

8,96

-18,13

6,72

-13,60

14,66

-29,70

10,99

-22,27

2,15

-

1,59

-

3,44

-

2,58

-

6,46

-

4,85

-

10,54

-

7,91

-

-

-6,37

-

-6,37

-

-12,30

-

-12,30

-

-23,02

-

-23,02

-

-37,70

-

-37,70

2,55

-5,18

1,89

-3,84

4,77

-9,66

3,58

-7,25

8,96

-18,13

6,72

-13,60

4,86

-5,18

3,6

-3,84

-

-2,15

-

-1,59

-

-3,44

-

-2,58

-

-6,46

-

-4,85

-

-6,37

-

-4,72

-

-6,37

-

-6,37

-

-12,30

-

-12,30

-

-23,02

-

-23,02

-

-37,70

-

-37,70

Maximum ELU Max Min

ELS Max Min

29,89 37,70

22,42 28,27

-29,70 -37,70

IDG/M/P-B

-22,27 -28,27

Page 119/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Partie d’ouvrage


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K -10,54 -29,70 -37,70 -18,13 -6,46 -37,70

10,99 7,91 6,72 -

-10,54 -22,27 -37,70 -13,60 -4,85 -37,70

Tableau 3.13 – Sollicitations de calcul aux états limites (suite) Me120 P.O

Soll. Max

T

PG

PD

M V N M V N M V N

ELU Min

14,88 19,60 7,80 -6,45 7,80 -

-15,89 -19,60 -6,45 -15,89 -19,60 -15,89 -6,45 -19,60

Max

Mc120 ELS Min

14,88 14,52 7,80 -4,78 7,80 -

-15,89 -14,52 -4,78 -15,89 -14,52 -15,89 -4,78 -14,52

ELU

Soll. Max

T

PG

PD

M V N M V N M V N

IDG/M/P-B

ELU Min

9,19 12,08 4,82 4,06 4,82 -

-9,83 -12,08 -4,06 -9,83 -12,08 -9,83 -4,06 -12,08

ELS Min

Max

Min

Max

35,28 10,95 18,45 7,80 18,45 -

-37,73 -35,44 -15,61 -37,73

26,13 8,11 13,67 5,78 13,67 -

-46,39 -37,73 -7,80 -46,39

D.3F.1 P.O

C1

-27,95 -26,25 -11,56 -27,95 -34,36 -27,95 -5,78 -34,36

ELU

ELS

ELU

ELS

Max

Min

Max

Min

Max

Min

Max

Min

7,52 9,53 3,70 2,66 3,70 -

-7,48 -9,53 -2,66 -7,48 -10,26 -7,48 -2,66 -10,26

5,57 7,06 2,74 1,97 2,74 -

-5,54 -7,06 -1,97 -5,54 -7,60 -5,54 -1,97 -7,60

11,43 14,99 5,99 5,06 5,99 -

-12,20 -14,99 -5,06 -12,20 -14,99 -12,20 -5,06 -14,99

8,47 11,10 4,44 3,75 4,44 -

-9,04 -11,10 -3,75 -9,04 -11,10 -9,04 -3,75 -11,10

D.3F.2 ELU

D.2F.1

E.2F.1 ELU

E.3F.1

Max

ELS Min

Max

Min

Max

ELS Min

Max

Min

Max

ELS Min

Max

Min

Max

Min

6,81 8,95 3,57 3,01 3,57 -

-7,28 -8,95 -3,01 -7,28 -8,95 -7,28 -3,01 -8,95

8,42 11,06 4,41 3,71 4,41 -

-8,99 -11,06 -3,73 -8,99 -11,06 -8,99 -3,71 -11,06

6,24 8,19 3,27 2,75 3,27 -

-6,66 -8,19 -2,76 -6,66 -8,19 -6,66 -2,75 -8,19

11,39 14,99 5,98 5,05 5,98 -

-12,18 -14,99 -5,05 -12,18 -14,99 -12,18 -5,05 -14,99

8,44 11,10 4,43 3,74 4,43 -

-9,02 -11,10 -3,74 -9,02 -11,10 -9,02 -3,74 -11,10

9,91 13,01 5,20 4,40 5,20 -

-10,58 -13,01 -4,39 -10,58 -13,01 -10,58 -4,40 -13,01

7,34 9,64 3,85 3,26 3,85 -

-7,84 -9,64 -3,25 -7,84 -9,64 -7,84 -3,26 -9,64

Page 120/297

ELU

ELS

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

14,66 10,54 8,96 -

a.belouali@yandex.ru


P.O

T

PG

PD

Soll. M V N M V N M V N

a.belouali@yandex.ru

E.3F.2 ELU ELS Max Min Max Min

Max

Min

9,52 12,50 5,00 4,21 5,00 -

14,45 19,04 7,59 6,03 7,59 -

-15,53 -19,04 -6,40 -15,53 -19,04 -15,53 -6,03 -19,04

-10,17 -12,50 -4,21 -10,17 -12,50 -10,17 4,21 -12,50

7,05 9,26 3,70 3,12 3,70 -

-7,53 -9,26 -3,12 -7,53 -9,26 -7,53 -3,12 -9,26

CAT994F ELU

Tr

Maximum

ELS Max Min

Max

Min

Max

Min

Max

Min

Max

Min

10,70 14,10 5,62 4,47 5,62 -

6,06 2,51 -3,18 0,85 -3,18 -

-2,05 -2,51 -0,85 -2,05 -2,53 -2,05 -0,85 -2,53

1,20 1,57 0,62 0,53 0,62 -

-1,28 -1,57 -0.53 -1,28 -1,58 -1,28 -0,53 -1,58

14,45 19,60 7,59 6,03 7,59 -

-15,53 -19,04 -6,40 -15,53 -19,04 -15,53 -6,03 -19,04

10,70 14,10 5,62 4,47 5,62 -

-11,50 -14,10 -4,74 -11,50 -14,10 -11,50 -4,47 -14,10

-11,50 -14,10 -4,74 -11,50 -14,10 -11,50 -4,47 -14,10

ELU

ELS

Combinaisons qui donnent Mmax et Mmin : Tablier : ELU : CMmax : 1,35MG+1,60(δBt∙bt∙MBt+MTr) 4,86+29,89+6,06=40,81 t∙m CMmin : 1,35MG+1,60(δBt∙bt∙MBt+MTr) -5,18-29,70-2,05=-36,93 t∙m ELS : CMmax : MG+1,20(δBt∙bt∙MBt)+MTr 3,60+22,42+1,20=27,22 t∙m CMmin : MG+1,20(δBt∙bt∙MBt+MTr) -3,84-22,27-1,28=-27,39 t∙m

IDG/M/P-B

Page 121/297

ELU

ELS

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Piédroit :

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

ELU : CMmax : 1,35(MG+MPt)+1,35(MCAT994F+PsCAT994F) (2,55+3,36)+7,59+14,58=28,08 t∙m CMmin : 1,35(MG+MPt)+1,60(δBt∙bt∙MBt+ PsBc)+1,60MTr (-5,18-7,28)-29,70-2,05=-44,21 t∙m ELS : CMmax : MG+MPt+ MCAT994F+PsCAT994F 1,89+2,49)+5,62+10,80=20,80 t∙m CMmin : MG+MPt+ MCAT994F+PsCAT994F (-3,84-5,39)-11,50-10,80=-31,53

IDG/M/P-B

Page 122/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

5 FERRAILLAGE DANS LES ELEMENTS 5.1 Ferraillage de traverse Sollicitation pour dimensionner les armatures : - Armature extérieure : MELS = 27,39 t∙m, MELU = 36,93 t∙m - Armature intérieure : MELS = 27,22 t∙m, MELU = 40,81 t∙m Calcul de Section en Flexion Simple Note de calcul section extérieure 1. Hypothčses: Béton: fc28 = 25,0 (MPa)

Acier: fe = 500,0 (MPa)

Fissuration non préjudiciable Prise en compte des armatures comprimées Pas de prise en compte des dispositions sismiques Calcul suivant BAEL 91

Section:

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

2.

b = 100,0 (cm) h = 60,0 (cm) d1 = 3,0 (cm) d2 = 3,0 (cm)

3. Moments appliqués: Etat Limite Ultime ( fondamental ) Etat Limite de Service Etat Limite Ultime ( Accidentel )

Mmax (T*m) 36,93 27,39 0,00

Mmin (T*m) 0,00 0,00 0,00

4. Résultats: Sections d'Acier: Section théorique Section minimum théorique minimum

As1 = 15,2 (cm2) As min = 5,7 (cm2)  = 0,27 (%) min = 0,10 (%)

Section théorique

As2 = 0,0 (cm2)

Analyse par Cas: Cas ELU Mmax = 36,93 (T*m) Mmin = 0,00 (T*m) Coefficient de sécurité: 1,00 Pivot: A

IDG/M/P-B

Page 123/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K Position de l'axe neutre: Bras de levier: Déformation du béton: Déformation de l'acier: Contrainte de l'acier: tendue:

y = 5,8 Z = 54,7 b = 1,14 s = 10,00

a.belouali@yandex.ru (cm) (cm) (‰) (‰)

s = 434,8 (MPa)

Cas ELS Mmax = 27,39 (T*m) Mmin = 0,00 (T*m) Coefficient de sécurité: 1,48 Position de l'axe neutre: y = 14,0 (cm) Bras de levier: Z = 52,3 (cm) Contrainte maxi du béton:b = 7,3 (MPa) Contrainte limite: 0,6 fcj = 15,0 (MPa) Contrainte de l'acier: tendue: s = 337,7 (MPa) Contrainte limite de l'acier: s lim = 500,0 (MPa)

Calcul de Section en Flexion Simple Note de calcul section intérieure 1. Hypothčses: Béton: fc28 = 25,0 (MPa)

Acier: fe = 500,0 (MPa)

2.

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Fissuration non préjudiciable Prise en compte des armatures comprimées Pas de prise en compte des dispositions sismiques Calcul suivant BAEL 91

Section:

b = 100,0 (cm) h = 60,0 (cm) d1 = 3,0 (cm) d2 = 3,0 (cm)

3. Moments appliqués: Etat Limite Ultime ( fondamental ) Etat Limite de Service Etat Limite Ultime ( Accidentel )

Mmax (T*m) 40,81 27,22 0,00

Mmin (T*m) 0,00 0,00 0,00

4. Résultats: Sections d'Acier: Section théorique Section minimum théorique minimum

IDG/M/P-B

As1 = 16,9 (cm2) As min = 5,7 (cm2)  = 0,30 (%) min = 0,10 (%)

Section théorique

As2 = 0,0 (cm2)

Page 124/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Analyse par Cas: Cas ELU Mmax = 40,81 (T*m) Mmin = 0,00 (T*m) Coefficient de sécurité: 1,00 Pivot: A Position de l'axe neutre: y = 6,5 (cm) Bras de levier: Z = 54,4 (cm) Déformation du béton: b = 1,29 (‰) Déformation de l'acier: s = 10,00 (‰) Contrainte de l'acier: tendue: s = 434,8 (MPa) Cas ELS Mmax = 27,22 (T*m) Mmin = 0,00 (T*m) Coefficient de sécurité: 1,65 Position de l'axe neutre: y = 14,7 (cm) Bras de levier: Z = 52,1 (cm) Contrainte maxi du béton:b = 7,0 (MPa) Contrainte limite: 0,6 fcj = 15,0 (MPa) Contrainte de l'acier: tendue: s = 302,7 (MPa) Contrainte limite de l'acier: s lim = 500,0 (MPa)

D’après les notes de calculs, les sections d’armature sont : - Armature intérieure : As =16,90cm²/m - Armature extérieure : As =15,20cm²/m

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Section optimale par barres d’acier :

IDG/M/P-B

Page 125/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

5.2 Ferraillage des piédroits Sollicitation pour dimensionner les armatures : - Armature extérieure : MELS = 31,53 t∙m, MELU = 44,21 t∙m - Armature intérieure : MELS = 20,80 t∙m, MELU = 28,08 t∙m Calcul de Section en Flexion Simple Note de calcul section extérieure 1. Hypothčses: Béton: fc28 = 25,0 (MPa)

Acier: fe = 500,0 (MPa)

Fissuration non préjudiciable Prise en compte des armatures comprimées Pas de prise en compte des dispositions sismiques Calcul suivant BAEL 91

Section:

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

2.

b = 100,0 (cm) h = 60,0 (cm) d1 = 3,0 (cm) d2 = 3,0 (cm)

3. Moments appliqués: Etat Limite Ultime ( fondamental ) Etat Limite de Service Etat Limite Ultime ( Accidentel )

Mmax (T*m) 44,21 31,53 0,00

Mmin (T*m) 0,00 0,00 0,00

4. Résultats: Sections d'Acier: Section théorique Section minimum théorique minimum

As1 = 18,4 (cm2) As min = 5,7 (cm2)  = 0,32 (%) min = 0,10 (%)

Section théorique

As2 = 0,0 (cm2)

Analyse par Cas: Cas ELU Mmax = 44,21 (T*m) Mmin = 0,00 (T*m) Coefficient de sécurité: 1,00 Pivot: A Position de l'axe neutre: y = 7,1 (cm) Bras de levier: Z = 54,2 (cm) Déformation du béton: b = 1,41 (‰)

IDG/M/P-B

Page 126/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K Déformation de l'acier: Contrainte de l'acier: tendue:

s = 10,00

a.belouali@yandex.ru (‰)

s = 434,8 (MPa)

Cas ELS Mmax = 31,53 (T*m) Mmin = 0,00 (T*m) Coefficient de sécurité: 1,55 Position de l'axe neutre: y = 15,2 (cm) Bras de levier: Z = 51,9 (cm) Contrainte maxi du béton:b = 7,8 (MPa) Contrainte limite: 0,6 fcj = 15,0 (MPa) Contrainte de l'acier: tendue: s = 323,5 (MPa) Contrainte limite de l'acier: s lim = 500,0 (MPa)

Calcul de Section en Flexion Simple Note de calcul section intérieure 1. Hypothčses: Béton: fc28 = 25,0 (MPa)

Acier: fe = 500,0 (MPa)

Fissuration non préjudiciable Prise en compte des armatures comprimées Pas de prise en compte des dispositions sismiques Calcul suivant BAEL 91

Section: Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

2.

b = 100,0 (cm) h = 60,0 (cm) d1 = 3,0 (cm) d2 = 3,0 (cm)

3. Moments appliqués: Etat Limite Ultime ( fondamental ) Etat Limite de Service Etat Limite Ultime ( Accidentel )

Mmax (T*m) 28,08 20,80 0,00

Mmin (T*m) 0,00 0,00 0,00

4. Résultats: Sections d'Acier: Section théorique Section minimum théorique minimum

As1 = 11,5 (cm2) As min = 5,7 (cm2)  = 0,20 (%) min = 0,10 (%)

Section théorique

As2 = 0,0 (cm2)

Analyse par Cas: IDG/M/P-B

Page 127/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Cas ELU Mmax = 28,08 (T*m) Mmin = 0,00 (T*m) Coefficient de sécurité: 1,00 Pivot: A Position de l'axe neutre: y = 4,4 (cm) Bras de levier: Z = 55,2 (cm) Déformation du béton: b = 0,84 (‰) Déformation de l'acier: s = 10,00 (‰) Contrainte de l'acier: tendue: s = 434,8 (MPa) Cas ELS Mmax = 20,80 (T*m) Mmin = 0,00 (T*m) Coefficient de sécurité: 1,49 Position de l'axe neutre: y = 12,4 (cm) Bras de levier: Z = 52,9 (cm) Contrainte maxi du béton:b = 6,2 (MPa) Contrainte limite: 0,6 fcj = 15,0 (MPa) Contrainte de l'acier: tendue: s = 336,5 (MPa) Contrainte limite de l'acier: s lim = 500,0 (MPa)

D’après les notes de calculs, les sections d’armature sont : - Armature intérieure : As =11,50cm²/m - Armature extérieure : As =18,40cm²/m

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Section optimale par barres d’acier :

IDG/M/P-B

Page 128/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

6 VERIFICATIONS

Dimensions : a= l= d= Vérifications : amin = a= d=

60 3,0 8,0

[cm] [m] [m]

Epaisseur du mur Hauteur libre du mur Longueur du mur

10 60 8

[cm] >= >=

Epaisseur minimale amin = 10 3,0 5*a =

[mm] [m]

Vérifié Vérifié

[4,21] [4,21]

Caractéristiques du mur : Mur : raidi latéralement par des murs à ses deux extrémités encastré en tête et en pied avec un plancher de part et d'autre armé horizontalement armé verticalement A= c=

29,90 8,0

[cm2] [m]

Section des aciers dans le mur Distance entre nus intérieurs des raidisseurs

Matériaux : fe = fcj = Vérification :

500,0 14,2

[MPa] [MPa]

Limite élastique des aciers Contrainte caractéristique du béton en compression à j jours

IDG/M/P-B

Page 129/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

6.1 Vérification au flambement


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K fcjmax = fcj = Coefficients : b = s =

40,0 14,2

a.belouali@yandex.ru

[MPa] <=

Contrainte caractéristique du béton maximale fcjmax = 40 [N/mm2] Vérifié

[4,21]

Coefficient de dispersion du béton Coefficient réducteur de fe fonction des combinaisons d'actions

1,50 1,15

Effort : 1000,0

[kN]

Effort tranchant

Calcul de la longueur libre de flambement : l'f =

2,4

[m]

Mur encastré en tête et en pied (avec un plancher de part et d'autre)

b=

8,0

[m]

b=c

lf =

2,2

[m]

Longueur libre de flambement

[4,221]

Elancement mécanique

[4,221]

Calcul de l'élancement : 12,71 = Vérification : 80,00 max = = 12,71

<=

Elancement mécanique maximum max = 80

0,8

Vérifié

[4,221]

[4,21]

Calcul de la contrainte ultime limite : 0,83 1 = Charges appliquées : Avant 28 jours

=

0,69

1,2 2

Br =

46400,00

[cm ]

Surface :

Nu lim =

34579,4

[kN]

Effort limite ultime

u lim =

7,2

Vérification : Nu =

1000

[MPa] <=

Contrainte ultime limite Nu lim =

34579

[4,222] [kN]

Vérifié

[4,222]

6.2 Calcul réel au feu IDG/M/P-B

[4,222]

Page 130/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Nu =


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

[cm] [m] [m] [cm2] [cm2] [cm] [cm]

Épaisseur du mur Longueur libre du mur Coefficient de flambement Longueur de flambement Section d'acier (lit 1) Section d'acier (lit 2) Position du ferraillage (lit 1) Position du ferraillage (lit 2)

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Dimensions du mur : 50 e= 3,0 lo = 0,50 k= 1,5 lf = A1 = 11,50 A2 = 18,40 u1 = 3 u2 = 3

a.belouali@yandex.ru

Caractéristiques mécaniques : 25,0 [MPa] Résistance caractéristique du béton à 28 jours fc28 = 500,0 [MPa] Limite élastique de l'acier fe = Charges appliquées : 720,0 [kN] G= 1000,0 [kN] Q= Nu =

1720,0

[kN]

Caractéristiques du feu : 0,1 [j] te = feu sur : 1 face

Charges permanentes Charges d'exploitation Effort de compression à l'état limite accidentel

Temps au feu

Caractéristiques des aciers : 625,0 [°C] Température de l'acier (lit 1) A1 = 590,0 [°C] Température de l'acier (lit 2) A2 = 0,31 Coefficient d'affaiblissement de l'acier (lit 1) s1 =

s2 =

0,39

A =

10,76

Coefficient d'affaiblissement de l'acier (lit 2) 2

[cm ]

Section réduite des aciers

Caractéristiques du béton : 290,0 [°C] Température moyenne du béton Bm = Coefficient d'affaiblissement du béton 0,94 b = 4685,1 [mm2/m] Section réduite du béton Bq =

IDG/M/P-B

Page 131/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Vérification :

 =

10,39

 =

0,90

e=

1

 =

0,93

Nr =

11228,47

[kN]

N=

1720

[kN]

Elancement du voile Coefficient beta [cm]

Coefficient e

Effort normal résistant du mur =<

Nr =

11228,47

Vérifié

6.3 Vérification du poinçonnement

Charge de forme rectangulaire : 2 2000,0 [kN/m ] Valeur de la pression de poinçonnement pu = [cm] 100 Largeur de chargement a= [cm] 100 Longueur de chargement b= Dalle sans prédalle :

IDG/M/P-B

Page 132/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Coefficient alpha


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

60

[cm]

Epaisseur de la dalle

Revêtement rigide : 10 r=

[cm]

Epaisseur du revêtement

Matériau Béton : 25,0 fc28 = 28,0 j= 1,50 b =

[MPa] [j]

Calcul de la charge ultime : 25,0 [MPa] fcj =

Résistance à la compression du béton à 28 jours Age du béton Coefficient de sécurité sur le béton

Résistance à la compression du béton

S = 10000,00

[cm2]

Surface de la charge

Qu =

2000,0

[kN]

Valeur de la charge de poinçonnement

cd = cr =

1,00 1,00

u=

400

[cm]

Périmètre de chargement

uc =

720

[cm]

Périmètre au niveau du feuillet moyen

Quad =

3240,0

[kN]

Valeur de la charge ultime

Vérification : Qu = 2000,00

IDG/M/P-B

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

h=

Coefficient de diffusion de la charge dans la dalle Coefficient de diffusion de la charge dans le revêtement

<=

Quad =

3240,00

[kN]

Vérifié

Page 133/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Note de calcul Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 â&#x20AC;&#x201C; DPM 61/13

Robot Structural Analysis

IDG/M/P-B

Page 134/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Modélisation de l’ouvrage Géométrie Schématisation et Cotation

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

PERSPECTIVE 3D DE L’OUVRAGE

V U E E N P L A N – plan de coffrage IDG/M/P-B

Page 135/297


a.belouali@yandex.ru

C O U P E T R A N S V E R S A L A 1 – plan de coffrage

ESQUISSE DIFF. VUES IDG/M/P-B

Page 136/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

C O U P E L O N G I T U D I N A L E B 1 – plan de coffrage

Diagramme de chargement et maillage de l’ouvrage

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Charge permanente

IDG/M/P-B

Page 137/297


a.belouali@yandex.ru

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 â&#x20AC;&#x201C; DPM 61/13

A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

IDG/M/P-B

Page 138/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Charge d’exploitation

Charge routière Cas de charge la plus défavorable du convoi CAT 994F

IDG/M/P-B

Page 139/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Cas de charge la plus défavorable du camion type Bc

Cas de charge la plus défavorable de la roue isolé Br

IDG/M/P-B

Page 140/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Cas de charge la plus défavorable du tandem d’essieux Bt

Cas de charge la plus défavorable du convoi C2

IDG/M/P-B

Page 141/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Cas de charge la plus défavorable du convoi D.2F.1

Cas de charge la plus défavorable du convoi D.3F.1

IDG/M/P-B

Page 142/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Cas de charge la plus défavorable du convoi D.3F.2

IDG/M/P-B

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Cas de charge la plus défavorable du convoi E.2F.1

Page 143/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Cas de charge la plus défavorable du convoi E.3F.1

IDG/M/P-B

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Cas de charge la plus défavorable du convoi E.3F.2

Page 144/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Cas de charge la plus défavorable du convoi militaire Me120

Cas de charge la plus défavorable du convoi militaire Mc120

IDG/M/P-B

Page 145/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Combinaisons des Cas de charges et pondérations Propriétés du projet:

Structure OCP

Auteur : Bismillah Caractéristiques de l'analyse de l'exemple : Type de structure : Coque Coordonnées du centre géométrique de la structure: X= Y= Z=

3.150 (m) 7.000 (m) 1.600 (m)

Coordonnées du centre de gravité de la structure: X= Y= Z=

3.150 (m) 7.000 (m) 2.183 (m)

Moments d'inertie centraux de la structure: Ix = 1770362.674 (kg*m2) Iy = 1520801.545 (kg*m2) Iz = 2846703.223 (kg*m2)

Coordonnées du centre de gravité de la structure avec la prise en compte des masses dynamiques globales: X= Y= Z=

3.150 (m) 7.000 (m) 2.249 (m)

Moments d'inertie centraux de la structure avec la prise en compte des masses dynamiques globales: Ix = 3705847.208 (kg*m2) Iy = 3153627.520 (kg*m2) Iz = 5917319.559 (kg*m2) Masse = 206498.853 (kg)

Description de la structure Nombre de noeuds: Nombre de barres: Eléments finis linéiques: Eléments finis surfaciques: Eléments finis volumiques: Cas: Combinaisons:

IDG/M/P-B

1080 0 0 1008 0 67 22

Page 146/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Masse = 181298.853 (kg)


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Liste de cas de charges/types de calculs Cas 1 : PERM1 Type d'analyse: Statique N-L Cas 2 : PERM2 Type d'analyse: Statique N-L Cas 3 : EXPL1 Type d'analyse: Statique N-L Cas 4 : Convoi CAT 994F Type d'analyse: Analyse de cas de charges roulantes

Force concentrée Force concentrée

1 2

FZ = FZ =

50.000 X = 50.000 X =

0.000 6.400

S= S=

2.750 2.750

Début et fin de la route - conditions aux limites: Plan de l'application: Automatique

Pas: Direction:

1.000 0.000

0.000

Route: Polyligne n°: 12 Coordonnées des points de la polyligne: 1 0.000 7.000 2 6.300 7.000 Paramètres de la route: Bord 1 Gamma = 0.00 = 1.00 VR = 1.00

IDG/M/P-B

HL =

-1.000

3.200 3.200

0.00

HR =

0.00 LL =

0.000 LR =

0.00

VL

Page 147/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Définition du convoi: Nom: Convoi CAT 994F Catalogue de convois: V_DéVAFOR.xml Unités: m T


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Cas 5 : Système Bc Type d'analyse: Analyse de cas de charges roulantes Définition du convoi: Nom: Système Bc Catalogue de convois: V_DéVAFOR.xml Unités: m T

Plan de l'application: Automatique

Pas: Direction:

1.000 0.000

0.000

Route: Polyligne n°: 13 Coordonnées des points de la polyligne: 1 0.000 7.000 2 6.300 7.000 Paramètres de la route: Bord 1 Gamma = 0.00 = 1.00 VR = 1.00

IDG/M/P-B

HL =

-1.000

3.200 3.200

0.00

HR =

0.00 LL =

0.000 LR =

0.00

VL

Page 148/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Début et fin de la route - conditions aux limites:


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Cas 6 : Système Br Type d'analyse: Analyse de cas de charges roulantes Définition du convoi: Nom: Br Catalogue de convois: V_CPC.xml Unités: m T

Force concentrée

1

FZ =

10.000 X =

0.000

S=

0.000

Plan de l'application: Automatique

Pas: Direction:

1.000 0.000

0.000

Route: Polyligne n°: 14 Coordonnées des points de la polyligne: 1 6.300 4.000 2 0.000 4.000 Paramètres de la route: Bord 1 Gamma = 0.00 = 1.00 VR = 1.00

IDG/M/P-B

HL =

-1.000

3.200 3.200

0.00

HR =

0.00 LL =

0.000 LR =

0.00

VL

Page 149/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Début et fin de la route - conditions aux limites:


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Cas 7 : Système Bt Type d'analyse: Analyse de cas de charges roulantes Définition du convoi: Nom: Système Bt Catalogue de convois: V_DéVAFOR.xml Unités: m T

Plan de l'application: Automatique

Pas: Direction:

1.000 0.000

0.000

Route: Polyligne n°: 15 Coordonnées des points de la polyligne: 1 3.150 3.000 2 3.150 11.000 Paramètres de la route: Bord 1 Gamma = 0.00 = 1.00 VR = 1.00

IDG/M/P-B

HL =

-1.000

3.200 3.200

0.00

HR =

0.00 LL =

0.000 LR =

0.00

VL

Page 150/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Début et fin de la route - conditions aux limites:


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Cas 8 : Système C2 Type d'analyse: Analyse de cas de charges roulantes Définition du convoi: Nom: C2 Catalogue de convois: V_CPC.mdb Unités: m T

1 2 3 4

FZ = FZ = FZ = FZ =

3.000 6.000 6.000 3.531

X= X= X= X=

0.000 2.450 4.100 6.830

S= S= S= S=

2.000 2.000 2.000 0.000

DX =

7.750 DY

Début et fin de la route - conditions aux limites:

Plan de l'application: Automatique

Pas: Direction:

1.000 0.000

0.000

Route: Polyligne n°: 16 Coordonnées des points de la polyligne: 1 6.300 7.000 2 0.000 7.000 Paramètres de la route: Bord 1 Gamma = 0.00 = 1.00 VR = 1.00

IDG/M/P-B

HL =

-1.000

3.200 3.200

0.00

HR =

0.00 LL =

0.000 LR =

0.00

VL

Page 151/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

=

Force concentrée Force concentrée Force concentrée Charge surfacique 3.200


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Cas 9 : Système D.2F.1 Type d'analyse: Analyse de cas de charges roulantes Définition du convoi: Nom: D.2F.1 Catalogue de convois: V_CPC.xml Unités: m T

Charge surfacique 3.200

1

FZ =

3.530 X =

0.000

S=

0.000

DX =

21.700 DY

Début et fin de la route - conditions aux limites: Plan de l'application: Automatique

Pas: Direction:

1.000 0.000

0.000

Route: Polyligne n°: 17 Coordonnées des points de la polyligne: 1 6.300 7.000 2 0.000 7.000 Paramètres de la route: Bord 1 Gamma = 0.00 = 1.00 VR = 1.00

IDG/M/P-B

HL =

-1.000

3.200 3.200

0.00

HR =

0.00 LL =

0.000 LR =

0.00

VL

Page 152/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

=


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Cas 10 : Système D.3F.1 Type d'analyse: Analyse de cas de charges roulantes Définition du convoi: Nom: D.3F.1 Catalogue de convois: V_CPC.xml Unités: m T

Charge surfacique 5.150

1

FZ =

2.840 X =

0.000

S=

0.000

DX =

17.500 DY

Début et fin de la route - conditions aux limites:

Plan de l'application: Automatique

Pas: Direction:

1.000 0.000

0.000

Route: Polyligne n°: 18 Coordonnées des points de la polyligne: 1 6.300 7.000 2 0.000 7.000 Paramètres de la route: Bord 1 Gamma = 0.00 = 1.00 VR = 1.00

IDG/M/P-B

HL =

-1.000

3.200 3.200

0.00

HR =

0.00 LL =

0.000 LR =

0.00

VL

Page 153/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

=


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Cas 11 : Système D.3F.2 Type d'analyse: Analyse de cas de charges roulantes

= =

Charge surfacique 5.150 Charge surfacique 5.150

1

FZ =

2.840 X =

0.000

S=

0.000

DX =

9.300 DY

2

FZ =

2.840 X =

24.000

S=

0.000

DX =

9.300 DY

Début et fin de la route - conditions aux limites:

Plan de l'application: Automatique

Pas: Direction:

1.000 0.000

0.000

Route: Polyligne n°: 19 Coordonnées des points de la polyligne: 1 6.300 7.000 2 0.000 7.000 Paramètres de la route: Bord 1 Gamma = 0.00 = 1.00 VR = 1.00

IDG/M/P-B

HL =

-1.000

3.200 3.200

0.00

HR =

0.00 LL =

0.000 LR =

0.00

VL

Page 154/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Définition du convoi: Nom: D.3F.2 Catalogue de convois: V_CPC.xml Unités: m T


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Cas 12 : Système E.2F.1 Type d'analyse: Analyse de cas de charges roulantes Définition du convoi: Nom: E.2F.1 Catalogue de convois: V_CPC.xml Unités: m T

Charge surfacique 3.200

1

FZ =

3.530 X =

0.000

S=

0.000

DX =

31.000 DY

Début et fin de la route - conditions aux limites:

Plan de l'application: Automatique

Pas: Direction:

1.000 0.000

0.000

Route: Polyligne n°: 20 Coordonnées des points de la polyligne: 1 6.300 7.000 2 0.000 7.000 Paramètres de la route: Bord 1 Gamma = 0.00 = 1.00 VR = 1.00

IDG/M/P-B

HL =

-1.000

3.200 3.200

0.00

HR =

0.00 LL =

0.000 LR =

0.00

VL

Page 155/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

=


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Cas 13 : Système E.3F.1 Type d'analyse: Analyse de cas de charges roulantes Définition du convoi: Nom: E.3F.1 Catalogue de convois: V_CPC.xml Unités: m T

Charge surfacique 5.150

1

FZ =

2.940 X =

0.000

S=

0.000

DX =

26.350 DY

Début et fin de la route - conditions aux limites:

Plan de l'application: Automatique

Pas: Direction:

1.000 0.000

0.000

Route: Polyligne n°: 21 Coordonnées des points de la polyligne: 1 6.300 7.000 2 0.000 7.000 Paramètres de la route: Bord 1 Gamma = 0.00 = 1.00 VR = 1.00

IDG/M/P-B

HL =

-1.000

3.200 3.200

0.00

HR =

0.00 LL =

0.000 LR =

0.00

VL

Page 156/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

=


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Cas 14 : Système E.3F.2 Type d'analyse: Analyse de cas de charges roulantes

= =

Charge surfacique 5.150 Charge surfacique 5.150

1

FZ =

2.940 X =

0.000

S=

0.000

DX =

12.400 DY

2

FZ =

2.940 X =

24.000

S=

0.000

DX =

12.400 DY

Début et fin de la route - conditions aux limites: Plan de l'application: Automatique

Pas: Direction:

1.000 0.000

0.000

Route: Polyligne n°: 22 Coordonnées des points de la polyligne: 1 6.300 7.000 2 0.000 7.000 Paramètres de la route: Bord 1 Gamma = 0.00 = 1.00 VR = 1.00

IDG/M/P-B

HL =

-1.000

3.200 3.200

0.00

HR =

0.00 LL =

0.000 LR =

0.00

VL

Page 157/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Définition du convoi: Nom: E.3F.2 Catalogue de convois: V_CPC.xml Unités: m T


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Cas 15 : Convoi Me120 Type d'analyse: Analyse de cas de charges roulantes Définition du convoi: Nom: Convoi Me120 Catalogue de convois: V_DéVAFOR.xml Unités: m T

Charge surfacique 0.150

1

FZ =

33.000 X =

0.000

S=

1.800

DX =

4.000 DY

Début et fin de la route - conditions aux limites:

Plan de l'application: Automatique

Pas: Direction:

1.000 0.000

0.000

Route: Polyligne n°: 23 Coordonnées des points de la polyligne: 1 3.150 3.000 2 3.150 11.000 Paramètres de la route: Bord 1 Gamma = 0.00 = 1.00 VR = 1.00

IDG/M/P-B

HL =

-1.000

3.200 3.200

0.00

HR =

0.00 LL =

0.000 LR =

0.00

VL

Page 158/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

=


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Cas 16 : Convoi Mc120 Type d'analyse: Analyse de cas de charges roulantes Définition du convoi: Nom: Système Mc120 Catalogue de convois: V_No name.xml Unités: m T

=

Charge surfacique 1.000

1

FZ =

55.000 X =

0.000

S=

4.300

DX =

6.100 DY

Plan de l'application: Automatique

Pas: Direction:

1.000 0.000

0.000

Route: Polyligne n°: 24 Coordonnées des points de la polyligne: 1 6.300 7.000 2 0.000 7.000 Paramètres de la route: Bord 1 Gamma = 0.00 = 1.00 VR = 1.00

IDG/M/P-B

HL =

-1.000

3.200 3.200

0.00

HR =

0.00 LL =

0.000 LR =

0.00

VL

Page 159/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Début et fin de la route - conditions aux limites:


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K Cas 17 : Type d'analyse: Modale

a.belouali@yandex.ru Modale

Données: Mode d'analyse Méthode Type de matrices de masses Nombre de modes Nombre d'itérations Tolérance Amortissement Limites Coefficient des masses participantes

: : : : : : : : :

Modal Itération sur le sous-espace Concentrée sans rotations 10 40 1.00000e-004 0.070 0.000 0.000

Cas 18 : FSX Type d'analyse: Sismique - R.P.S. 2000

Direction de l'excitation: 1.000 0.000 0.000

A

c

c

й

йl

3

.

0

2

.

0

1

0

.

.

0

r

P 0

1

a

t

й .

r 0

2

Données: Zone Site Structure Direction K=

  5 /  0.4

: : : : :

=

3 S2 I Horizontale 2.000

0.874

Paramètres du spectre: A= 0.160 I = 1.300 S = 1.200 Cas 19 : FSY

IDG/M/P-B

Page 160/297

.

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

X= Y= Z=


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Type d'analyse: Sismique - R.P.S. 2000 Direction de l'excitation: X= Y= Z=

0.000 1.000 0.000

A

c

c

й

йl

3

.

0

2

.

0

1

0

.

.

0

r

P 0

1

a

t

й .

r 0

2

oi .

Données:

  5 /  0.4

: : : : :

=

3 S2 I Horizontale 2.000

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Zone Site Structure Direction K=

0.874

Paramètres du spectre: A= I = S =

0.160 1.300 1.200

Cas 20 : ELU:STD/1=1*1.35 + 2*1.35 Type d'analyse: Combinaison linéaire Cas 21 : ELU:STD/2=1*1.35 + 2*1.00 Type d'analyse: Combinaison linéaire Cas 22 : ELU:STD/3=1*1.00 + 2*1.35 Type d'analyse: Combinaison linéaire Cas 23 : ELU:STD/4=1*1.00 + 2*1.00 Type d'analyse: Combinaison linéaire Cas 24 : ELU:STD/5=1*1.35 + 2*1.35 + 3*1.50 Type d'analyse: Combinaison linéaire Cas 25 : ELU:STD/6=1*1.35 + 2*1.00 + 3*1.50 Type d'analyse: Combinaison linéaire Cas 26 : ELU:STD/7=1*1.00 + 2*1.35 + 3*1.50

IDG/M/P-B

Page 161/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Type d'analyse: Combinaison linéaire Cas 27 : ELU:STD/8=1*1.00 + 2*1.00 + 3*1.50 Type d'analyse: Combinaison linéaire Cas 28 : ELS:STD/1=1*1.00 + 2*1.00 Type d'analyse: Combinaison linéaire Cas 29 : ELS:STD/2=1*1.00 + 2*1.00 + 3*1.00 Type d'analyse: Combinaison linéaire Cas 30 : ACC:SEI/1=1*1.00 + 2*1.00 + 3*0.80 + 18*1.00 Type d'analyse: Combinaison linéaire Cas 31 : ACC:SEI/2=1*1.00 + 2*1.00 + 18*1.00 Type d'analyse: Combinaison linéaire Cas 32 : ACC:SEI/3=1*1.00 + 2*1.00 Type d'analyse: Combinaison linéaire Cas 33 : ACC:SEI/4=1*1.00 + 2*1.00 + 3*0.80 + 19*1.00 Type d'analyse: Combinaison linéaire Cas 34 : ACC:SEI/5=1*1.00 + 2*1.00 + 19*1.00 Type d'analyse: Combinaison linéaire Cas 35 : ACC:SEI/6=1*1.00 + 2*1.00 + 3*0.80 + 18*-1.00 Type d'analyse: Combinaison linéaire

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Cas 36 : ACC:SEI/7=1*1.00 + 2*1.00 + 18*-1.00 Type d'analyse: Combinaison linéaire Cas 37 : ACC:SEI/8=1*1.00 + 2*1.00 + 3*0.80 + 19*-1.00 Type d'analyse: Combinaison linéaire Cas 38 : ACC:SEI/9=1*1.00 + 2*1.00 + 19*-1.00 Type d'analyse: Combinaison linéaire Cas 39 : ACC:ACC/10=1*1.00 + 2*1.00 Type d'analyse: Combinaison linéaire Cas 40 : SPE/1=1*1.00 + 2*1.00 + 3*1.00 Type d'analyse: Combinaison linéaire Cas 41 : SPE/2=1*1.00 + 2*1.00 Type d'analyse: Combinaison linéaire Cas 68 Type d'analyse:

:

Convoi CAT 994F +

Cas 69 Type d'analyse:

:

Convoi CAT 994F -

Cas 70 Type d'analyse:

:

Système Bc +

Cas 71 Type d'analyse:

:

Système Bc -

Cas 72 Cas 73 Type d'analyse:

: :

Système Br + Système Br -

IDG/M/P-B

Page 162/297


a.belouali@yandex.ru

Cas 74 Type d'analyse:

:

Système Bt +

Cas 75 Type d'analyse:

:

Système Bt -

Cas 76 Type d'analyse:

:

Système C2 +

Cas 77 Type d'analyse:

:

Système C2 -

Cas 78 Type d'analyse:

:

Système D.2F.1 +

Cas 79 Type d'analyse:

:

Système D.2F.1 -

Cas 80 Type d'analyse:

:

Système D.3F.1 +

Cas 81 Type d'analyse:

:

Système D.3F.1 -

Cas 82 Type d'analyse:

:

Système D.3F.2 +

Cas 83 Type d'analyse:

:

Système D.3F.2 -

Cas 84 Type d'analyse:

:

Système E.2F.1 +

Cas 85 Type d'analyse:

:

Système E.2F.1 -

Cas 86 Type d'analyse:

:

Système E.3F.1 +

Cas 87 Type d'analyse:

:

Système E.3F.1 -

Cas 88 Type d'analyse:

:

Système E.3F.2 +

Cas 89 Type d'analyse:

:

Système E.3F.2 -

Cas 90 Type d'analyse:

:

Convoi Me120 +

Cas 91 Type d'analyse:

:

Convoi Me120 -

Cas 92 Type d'analyse:

:

Convoi Mc120 +

Cas 93

:

Convoi Mc120 -

IDG/M/P-B

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

Page 163/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Résultats: dynamique - Cas: 17A19 : Valeurs: 1 Fréquence [Hz]

Période [sec]

Masses Cumulées UX [%]

Masses Cumulées UY [%]

Masses Cumulées UZ [%]

Masse Modale UX [%]

17/ 1

21,21

0,05

76,98

0,00

0,00

76,98

17/ 2

34,28

0,03

76,98

0,00

40,50

0,00

17/ 3

41,27

0,02

76,98

0,00

40,50

0,00

17/ 4

63,69

0,02

76,98

0,00

40,52

0,00

17/ 5

78,65

0,01

76,98

0,00

40,52

0,00

17/ 6

79,92

0,01

76,98

70,93

40,52

0,00

17/ 7

92,36

0,01

79,66

70,93

40,52

2,68

17/ 8

101,61

0,01

79,66

70,93

40,52

0,00

17/ 9

107,97

0,01

79,66

70,94

40,52

0,00

17/ 10

125,99

0,01

80,17

70,94

40,52

0,51

18/ 1

21,21

0,05

76,98

0,00

0,00

76,98

18/ 2

34,28

0,03

76,98

0,00

40,50

0,00

18/ 3

41,27

0,02

76,98

0,00

40,50

0,00

18/ 4

63,69

0,02

76,98

0,00

40,52

0,00

18/ 5

78,65

0,01

76,98

0,00

40,52

0,00

18/ 6

79,92

0,01

76,98

70,93

40,52

0,00

18/ 7

92,36

0,01

79,66

70,93

40,52

2,68

18/ 8

101,61

0,01

79,66

70,93

40,52

0,00

18/ 9

107,97

0,01

79,66

70,94

40,52

0,00

18/ 10

125,99

0,01

80,17

70,94

40,52

0,51

19/ 1

21,21

0,05

76,98

0,00

0,00

76,98

19/ 2

34,28

0,03

76,98

0,00

40,50

0,00

19/ 3

41,27

0,02

76,98

0,00

40,50

0,00

19/ 4

63,69

0,02

76,98

0,00

40,52

0,00

19/ 5

78,65

0,01

76,98

0,00

40,52

0,00

19/ 6

79,92

0,01

76,98

70,93

40,52

0,00

19/ 7

92,36

0,01

79,66

70,93

40,52

2,68

19/ 8

101,61

0,01

79,66

70,93

40,52

0,00

19/ 9

107,97

0,01

79,66

70,94

40,52

0,00

19/ 10

125,99

0,01

80,17

70,94

40,52

0,51

IDG/M/P-B

Page 164/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Cas/Mode


Cas/Mode

a.belouali@yandex.ru

Masse Modale UY [%]

Masse Modale UZ [%]

Tot.mas.UX [kg]

Tot.mas.UY [kg]

Tot.mas.UZ [kg]

17/ 1

0,00

0,00

199016,22

199016,22

199016,22

17/ 2

0,00

40,50

199016,22

199016,22

199016,22

17/ 3

0,00

0,00

199016,22

199016,22

199016,22

17/ 4

0,00

0,02

199016,22

199016,22

199016,22

17/ 5

0,00

0,00

199016,22

199016,22

199016,22

17/ 6

70,93

0,00

199016,22

199016,22

199016,22

17/ 7

0,00

0,00

199016,22

199016,22

199016,22

17/ 8

0,00

0,00

199016,22

199016,22

199016,22

17/ 9

0,00

0,00

199016,22

199016,22

199016,22

17/ 10

0,00

0,00

199016,22

199016,22

199016,22

18/ 1

0,00

0,00

199016,22

199016,22

199016,22

18/ 2

0,00

40,50

199016,22

199016,22

199016,22

18/ 3

0,00

0,00

199016,22

199016,22

199016,22

18/ 4

0,00

0,02

199016,22

199016,22

199016,22

18/ 5

0,00

0,00

199016,22

199016,22

199016,22

18/ 6

70,93

0,00

199016,22

199016,22

199016,22

18/ 7

0,00

0,00

199016,22

199016,22

199016,22

18/ 8

0,00

0,00

199016,22

199016,22

199016,22

18/ 9

0,00

0,00

199016,22

199016,22

199016,22

18/ 10

0,00

0,00

199016,22

199016,22

199016,22

19/ 1

0,00

0,00

199016,22

199016,22

199016,22

19/ 2

0,00

40,50

199016,22

199016,22

199016,22

19/ 3

0,00

0,00

199016,22

199016,22

199016,22

19/ 4

0,00

0,02

199016,22

199016,22

199016,22

19/ 5

0,00

0,00

199016,22

199016,22

199016,22

19/ 6

70,93

0,00

199016,22

199016,22

199016,22

19/ 7

0,00

0,00

199016,22

199016,22

199016,22

19/ 8

0,00

0,00

199016,22

199016,22

199016,22

19/ 9

0,00

0,00

199016,22

199016,22

199016,22

19/ 10

0,00

0,00

199016,22

199016,22

199016,22

IDG/M/P-B

Page 165/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 â&#x20AC;&#x201C; DPM 61/13

A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

La charge la plus critique est celle générée par le convoi type CAT 994F

Vue - MYY [kNm/m] Direction automatique Cas: 4 (Convoi CAT 994F) Composante 3/7

IDG/M/P-B

Page 166/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Vue - MXX [kNm/m] Direction automatique Cas: 4 (Convoi CAT 994F) Composante 3/7


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Vue - MXY [kNm/m] Direction automatique Cas: 4 (Convoi CAT 994F) Composante 3/7

Vue - Déformée; Cas: 4 (Convoi CAT 994F) Composante 3/7

IDG/M/P-B

Page 167/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Vue - Déformée;MXY [kNm/m] Direction automatique Cas: 4 (Convoi CAT 994F) Composante 3/7

Elément/Cas/Comp./Dist.

QXX [T/m]

QYY [T/m]

MXX [kNm/m]

MYY [kNm/m]

MXY [kNm/m]

16711808

16711680

16711808

32768

16711680

somme (intégrale) * [m]

-2,68

4,16

-1,56

24,70

2,74

somme (+) * [m]

0,00

4,16

0,27

26,68

4,16

somme (-) * [m]

-2,68

-0,00

-1,83

-1,98

-1,42

1/ Convoi CAT 994F/ 1/7 0,0

0,00

-0,01

-0,05

0,29

-0,06

1/ Convoi CAT 994F/ 2/7 1,00

-0,30

0,67

0,20

-2,33

1,75

1/ Convoi CAT 994F/ 3/7 2,00

-0,55

1,04

0,13

0,54

1,77

1/ Convoi CAT 994F/ 4/7 3,00

-0,69

1,10

-0,17

5,64

0,80

1/ Convoi CAT 994F/ 5/7 4,00

-0,66

0,88

-0,60

9,68

-0,37

1/ Convoi CAT 994F/ 6/7 5,00

-0,43

0,45

-0,91

9,55

-0,97

1/ Convoi CAT 994F/ 7/7 6,00

-0,09

0,07

-0,36

2,95

-0,41

IDG/M/P-B

Page 168/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Lignes d'influence Direction Y Direction Y - Cas: 4 (Convoi CAT 994F): : 1


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Résultats EF:1 Direction automatique Direction automatique - Cas: 1A3 18A41 : Enveloppe: 1

MYY [kNm/m]

MXY [kNm/m]

4/ 21/ 30 (C) (CQC)/

35,76>>

81,63

4/ 22/ 2/

-8,80<<

1,39

1,82

4/ 21/ 24 (C)/

25,53

81,70>>

-8,15

4/ 22/ 25 (C)/

14,58

-36,20<<

-37,37

2,00

7,11

10,76>>

4/ 22/ 18/ CQC 4/ 22/ 25 (C)/

-2,30

14,58

-36,20

-37,37<<

17,23>>

25,41

3,25

-35,76<<

-81,63

2,30

5/ 79/ 25 (C)/

-14,58

36,20>>

37,37

5/ 78/ 24 (C)/

-25,53

-81,70<<

8,15

5/ 79/ 25 (C)/

-14,58

36,20

37,37>>

0,96

-7,35

-10,46<<

5/ 78/ 18/ CQC 5/ 78/ 35 (C) (CQC)/

5/ 101/ 35 (C) (CQC)/ 7/ 225/ 18/ CQC 7/ 225/ 35 (C) (CQC)/ 7/ 232/ 18/ CQC 7/ 225/ 35 (C) (CQC)/ 7/ 206/ 30 (C) (CQC)/

11,78>>

22,35

4,42

-24,44<<

-68,35

-13,09

6,43

33,02>>

1,08

-24,44

-68,35<<

-13,09

6,53

14,19

10,66>>

-6,06

-31,10

-14,62<<

8/ 166/ 30 (C) (CQC)/

24,44>>

68,35

13,09

8/ 142/ 35 (C) (CQC)/

-7,27<<

-14,29

-10,03

8/ 166/ 30 (C) (CQC)/

24,44

68,35>>

13,09

8/ 171/ 35 (C) (CQC)/

-4,47

-25,56<<

-5,45

6,06

31,10

14,62>>

-6,53

-14,19

-10,66<<

7/ 221/ 25 (C)/

8/ 162/ 25 (C)/ 8/ 147/ 35 (C) (CQC)/ 9/ 285/ 24 (C)/

14,29>>

71,87

0,04

9/ 982/ 25 (C)/

-12,62<<

-60,32

-0,00

9/ 21/ 24 (C)/

6,90

111,93>>

-9,97

9/ 761/ 25 (C)/

-0,50

-62,60<<

0,00

5,15

109,34

11,70>> -11,70<<

9/ 78/ 30 (C) (CQC)/ 9/ 21/ 35 (C) (CQC)/ 10/ 225/ 18/ CQC 10/ 225/ 35 (C) (CQC)/ 10/ 506/ 18/ CQC

4,42

44,63

13,45>>

22,68

4,76

-33,72<<

-70,21

-11,77

8,16

40,79>>

0,10

-21,33

-83,38<<

-7,36

10/ 78/ 30 (C) (CQC)/

-4,78

-23,78

15,21>>

10/ 225/ 35 (C) (CQC)/

-33,72

-70,21

-11,77<<

11/ 166/ 30 (C) (CQC)/

33,72>>

70,21

11,77

11/ 266/ 35 (C) (CQC)/

-7,41<<

-37,07

-0,02

21,33

83,38>>

7,36

11/ 266/ 35 (C) (CQC)/

-7,41

-37,07<<

-0,02

11/ 166/ 30 (C) (CQC)/

33,72

70,21

11,77>>

11/ 21/ 35 (C) (CQC)/

4,78

23,78

-15,21<<

10/ 517/ 24 (C)/

11/ 277/ 24 (C)/

IDG/M/P-B

MXX [kNm/m]

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Panneau/Noeud/Cas/Mode

Page 169/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Réactions Repère global - Cas: 1A3 18A41 : Extrêmes globaux: 1

FX [T]

FY [T]

FZ [T]

MX [kNm]

MY [kNm]

MZ [kNm]

MAX

2,01

0,92

5,09

0,18

17,19

Noeud

157

232

265

153

274

54

22 (C)

33 (C) (CQC)

25 (C)

33 (C) (CQC)

31 (C) (CQC)

31 (C) (CQC)

-2,01

-0,91

-0,04

-0,21

-17,19

-1,98

216

495

506

114

514

111

22 (C)

37 (C) (CQC)

2

37 (C) (CQC)

36 (C) (CQC)

36 (C) (CQC)

Cas

1,98

Mode MIN Noeud Cas Mode

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Vue - [-]Ax Principal [cm2/m]

IDG/M/P-B

Page 170/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Vue - [-]Ay Perpendiculaire [cm2/m]

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 â&#x20AC;&#x201C; DPM 61/13

Vue - [+]Ax Principal [cm2/m]

IDG/M/P-B

Page 171/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Vue - [+]Ay Perpendiculaire [cm2/m]

Nota : La section de ferraillage de la Semelle et Pied Droit seront calculées suivant le Guide de Conception et de Calcul ‘’ ponts courants en zone sismique - guide de conception’’ de SETRA en respectant la section minimale préconisée pour les ouvrages d’Arts (Portique et Pont Dalle…) présentée comme suite : Section inférieur tendue = 60 x 100 x 0.28% = 16.80 Cm²/m. Section Supérieure Comprimé = 60 x 100 x 0.14% = 8.40 Cm²/m. IDG/M/P-B

Page 172/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Structure – dimensionnement des semelles


a.belouali@yandex.ru

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

V U E E N P L A N – plan de coffrage

IDG/M/P-B

Page 173/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Coupe B-B

Detail-2 Espacement des Etriers/Semelle, Traverse IDG/M/P-B

Page 174/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 â&#x20AC;&#x201C; DPM 61/13

Coupe A-A


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

1 Semelle filante: 1.1

Données de base

1.1.1

Principes

Nombre: 2

Norme pour les calculs géotechniques Norme pour les calculs béton armé Forme de la semelle

1.1.3

Géométrie:

A L h1 h2 h4

= 3,00 (m) = 14,00 (m) = 0,60 (m) = 0,00 (m) = 0,10 (m)

a' c1 c2

= 35,0 (cm) = 5,0 (cm) = 3,0 (cm)

a

= 0,60 (m)

ex

= -0,30 (m)

Matériaux

Béton

: BETON; résistance caractéristique = 25,00 MPa Poids volumique = 2501,36 (kG/m3) : type HA 500 résistance caractéristique =

Aciers longitudinaux 500,00 MPa Armature transversale 500,00 MPa 1.1.4

: type

HA 500

résistance caractéristique =

Chargements: Charges sur la semelle: Cas

Nature

Groupe

ELU:STD/1=1*1.35 + 2*1.35 de calcul ELU:STD/2=1*1.35 + 2*1.00 de calcul ELU:STD/3=1*1.00 + 2*1.35 de calcul ELU:STD/4=1*1.00 + 2*1.00 de calcul ELU:STD/5=1*1.35 + 2*1.35 + 3*1.50 de calcul ELU:STD/6=1*1.35 + 2*1.00 + 3*1.50 de calcul ELU:STD/7=1*1.00 + 2*1.35 + 3*1.50 de calcul ELU:STD/8=1*1.00 + 2*1.00 + 3*1.50 de calcul ELS:STD/1=1*1.00 + 2*1.00 de calcul ELS:STD/2=1*1.00 + 2*1.00 + 3*1.00 de calcul ACC:SEI/1=1*1.00 + 2*1.00 + 3*0.80 + 18*1.00 ACC:SEI/2=1*1.00 + 2*1.00 + 18*1.00 de calcul ACC:SEI/3=1*1.00 + 2*1.00 de calcul ACC:SEI/4=1*1.00 + 2*1.00 + 3*0.80 + 19*1.00 ACC:SEI/5=1*1.00 + 2*1.00 + 19*1.00 de calcul

IDG/M/P-B

N (T) ------------------------------de calcul ------de calcul ----

Fx (T) 4,30 4,31 3,17 3,18 5,07 5,09 3,95 3,96 3,18 3,70 ---3,36 3,18 ---3,20

My (kN*m) -1,52 -0,91 -1,73 -1,12 -1,22 -0,61 -1,43 -0,82 -1,12 -0,92 3,78 -1,89 -1,12 3,61 -1,12

-3,82 -0,82 -5,84 -2,83 -0,95 2,06 -2,96 0,05 -2,83 -0,91 -1,73 -17,01 -2,83 -0,96 -2,84

-15,48

-1,31

Page 175/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

1.1.2

: DTU 13.12 : BAEL 91 mod. 99 : libre


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

ACC:SEI/6=1*1.00 + 2*1.00 + 3*0.80 + 18*-1.00 de calcul ACC:SEI/7=1*1.00 + 2*1.00 + 18*-1.00 de calcul ACC:SEI/8=1*1.00 + 2*1.00 + 3*0.80 + 19*-1.00 de calcul ACC:SEI/9=1*1.00 + 2*1.00 + 19*-1.00 de calcul ACC:ACC/10=1*1.00 + 2*1.00 de calcul ---SPE/1=1*1.00 + 2*1.00 + 3*1.00 de calcul ---SPE/2=1*1.00 + 2*1.00 de calcul ----

------------3,18 3,70 3,18

3,42 3,00 3,58 3,17 -1,12 -0,92 -1,12

-0,19 -0,35 -0,96 -1,12 -2,83 -0,91 -2,83

12,88 11,35 -1,29 -2,82

Charges sur le talus: Cas

Q1 (T/m2)

Liste de combinaisons 1/ 2/ 3/ 4/ 5/ 6/ 7/ 8/ 9/ 10/ 11/ 12/ 13/ 14/ 15/ 16/ 17/ 18/ 19/ 20/ 21/ 22/ 23/* 24/* 25/* 26/* 27/* 28/* 29/* 30/* 31/* 32/* 33/* 34/* 35/* 36/* 37/* 38/* 39/* 40/* 41/* 42/* 43/* 44/*

IDG/M/P-B

ELU : ELU : ELU : ELU : ELU : ELU : ELU : ELU : ELU : ELU : ELS : ELS : ACC : ACC : ACC : ACC : ACC : ACC : ACC : ACC : ACC : ACC : ELU : ELU : ELU : ELU : ELU : ELU : ELU : ELU : ELU : ELU : ELS : ELS : ACC : ACC : ACC : ACC : ACC : ACC : ACC : ACC : ACC : ACC :

ELU:STD/1=1*1.35 + 2*1.35 N=4,30 Mx=-0,00 My=-3,82 Fx=-1,52 Fy=-0,02 ELU:STD/2=1*1.35 + 2*1.00 N=4,31 Mx=-0,00 My=-0,82 Fx=-0,91 Fy=-0,02 ELU:STD/3=1*1.00 + 2*1.35 N=3,17 Mx=-0,00 My=-5,84 Fx=-1,73 Fy=-0,01 ELU:STD/4=1*1.00 + 2*1.00 N=3,18 Mx=-0,00 My=-2,83 Fx=-1,12 Fy=-0,01 ELU:STD/5=1*1.35 + 2*1.35 + 3*1.50 N=5,07 Mx=-0,00 My=-0,95 Fx=-1,22 Fy=-0,02 ELU:STD/6=1*1.35 + 2*1.00 + 3*1.50 N=5,09 Mx=-0,00 My=2,06 Fx=-0,61 Fy=-0,02 ELU:STD/7=1*1.00 + 2*1.35 + 3*1.50 N=3,95 Mx=-0,00 My=-2,96 Fx=-1,43 Fy=-0,02 ELU:STD/8=1*1.00 + 2*1.00 + 3*1.50 N=3,96 Mx=-0,00 My=0,05 Fx=-0,82 Fy=-0,02 SPE/1=1*1.00 + 2*1.00 + 3*1.00 N=3,70 Mx=-0,00 My=-0,91 Fx=-0,92 Fy=-0,02 SPE/2=1*1.00 + 2*1.00 N=3,18 Mx=-0,00 My=-2,83 Fx=-1,12 Fy=-0,01 ELS:STD/1=1*1.00 + 2*1.00 N=3,18 Mx=-0,00 My=-2,83 Fx=-1,12 Fy=-0,01 ELS:STD/2=1*1.00 + 2*1.00 + 3*1.00 N=3,70 Mx=-0,00 My=-0,91 Fx=-0,92 Fy=-0,02 ACC:SEI/1=1*1.00 + 2*1.00 + 3*0.80 + 18*1.00 N=3,78 Mx=-0,00 My=-15,48 Fx=-1,73 Fy=-0,02 ACC:SEI/2=1*1.00 + 2*1.00 + 18*1.00 N=3,36 Mx=-0,00 My=-17,01 Fx=-1,89 Fy=-0,02 ACC:SEI/3=1*1.00 + 2*1.00 N=3,18 Mx=-0,00 My=-2,83 Fx=-1,12 Fy=-0,01 ACC:SEI/4=1*1.00 + 2*1.00 + 3*0.80 + 19*1.00 N=3,61 Mx=-0,00 My=-1,31 Fx=-0,96 Fy=-0,65 ACC:SEI/5=1*1.00 + 2*1.00 + 19*1.00 N=3,20 Mx=-0,00 My=-2,84 Fx=-1,12 Fy=-0,64 ACC:SEI/6=1*1.00 + 2*1.00 + 3*0.80 + 18*-1.00 N=3,42 Mx=-0,00 My=12,88 Fx=-0,19 Fy=-0,01 ACC:SEI/7=1*1.00 + 2*1.00 + 18*-1.00 N=3,00 Mx=-0,00 My=11,35 Fx=-0,35 Fy=-0,01 ACC:SEI/8=1*1.00 + 2*1.00 + 3*0.80 + 19*-1.00 N=3,58 Mx=-0,00 My=-1,29 Fx=-0,96 Fy=0,62 ACC:SEI/9=1*1.00 + 2*1.00 + 19*-1.00 N=3,17 Mx=-0,00 My=-2,82 Fx=-1,12 Fy=0,62 ACC:ACC/10=1*1.00 + 2*1.00 N=3,18 Mx=-0,00 My=-2,83 Fx=-1,12 Fy=-0,01 ELU:STD/1=1*1.35 + 2*1.35 N=4,30 Mx=-0,00 My=-3,82 Fx=-1,52 Fy=-0,02 ELU:STD/2=1*1.35 + 2*1.00 N=4,31 Mx=-0,00 My=-0,82 Fx=-0,91 Fy=-0,02 ELU:STD/3=1*1.00 + 2*1.35 N=3,17 Mx=-0,00 My=-5,84 Fx=-1,73 Fy=-0,01 ELU:STD/4=1*1.00 + 2*1.00 N=3,18 Mx=-0,00 My=-2,83 Fx=-1,12 Fy=-0,01 ELU:STD/5=1*1.35 + 2*1.35 + 3*1.50 N=5,07 Mx=-0,00 My=-0,95 Fx=-1,22 Fy=-0,02 ELU:STD/6=1*1.35 + 2*1.00 + 3*1.50 N=5,09 Mx=-0,00 My=2,06 Fx=-0,61 Fy=-0,02 ELU:STD/7=1*1.00 + 2*1.35 + 3*1.50 N=3,95 Mx=-0,00 My=-2,96 Fx=-1,43 Fy=-0,02 ELU:STD/8=1*1.00 + 2*1.00 + 3*1.50 N=3,96 Mx=-0,00 My=0,05 Fx=-0,82 Fy=-0,02 SPE/1=1*1.00 + 2*1.00 + 3*1.00 N=3,70 Mx=-0,00 My=-0,91 Fx=-0,92 Fy=-0,02 SPE/2=1*1.00 + 2*1.00 N=3,18 Mx=-0,00 My=-2,83 Fx=-1,12 Fy=-0,01 ELS:STD/1=1*1.00 + 2*1.00 N=3,18 Mx=-0,00 My=-2,83 Fx=-1,12 Fy=-0,01 ELS:STD/2=1*1.00 + 2*1.00 + 3*1.00 N=3,70 Mx=-0,00 My=-0,91 Fx=-0,92 Fy=-0,02 ACC:SEI/1=1*1.00 + 2*1.00 + 3*0.80 + 18*1.00 N=3,78 Mx=-0,00 My=-15,48 Fx=-1,73 Fy=-0,02 ACC:SEI/2=1*1.00 + 2*1.00 + 18*1.00 N=3,36 Mx=-0,00 My=-17,01 Fx=-1,89 Fy=-0,02 ACC:SEI/3=1*1.00 + 2*1.00 N=3,18 Mx=-0,00 My=-2,83 Fx=-1,12 Fy=-0,01 ACC:SEI/4=1*1.00 + 2*1.00 + 3*0.80 + 19*1.00 N=3,61 Mx=-0,00 My=-1,31 Fx=-0,96 Fy=-0,65 ACC:SEI/5=1*1.00 + 2*1.00 + 19*1.00 N=3,20 Mx=-0,00 My=-2,84 Fx=-1,12 Fy=-0,64 ACC:SEI/6=1*1.00 + 2*1.00 + 3*0.80 + 18*-1.00 N=3,42 Mx=-0,00 My=12,88 Fx=-0,19 Fy=-0,01 ACC:SEI/7=1*1.00 + 2*1.00 + 18*-1.00 N=3,00 Mx=-0,00 My=11,35 Fx=-0,35 Fy=-0,01 ACC:SEI/8=1*1.00 + 2*1.00 + 3*0.80 + 19*-1.00 N=3,58 Mx=-0,00 My=-1,29 Fx=-0,96 Fy=0,62 ACC:SEI/9=1*1.00 + 2*1.00 + 19*-1.00 N=3,17 Mx=-0,00 My=-2,82 Fx=-1,12 Fy=0,62 ACC:ACC/10=1*1.00 + 2*1.00 N=3,18 Mx=-0,00 My=-2,83 Fx=-1,12 Fy=-0,01

Page 176/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

1.1.5

Nature


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

Dimensionnement géotechnique

1.2

1.2.1

a.belouali@yandex.ru

Principes Dimensionnement de la fondation sur:

• Capacité de charge • Glissement • Renversement • Soulèvement

Sol: Contraintes calculées dans le sol: Niveau du sol: Niveau maximum de la semelle: Niveau du fond de fouille:

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

1.2.2

= 0.73 (MPa)

N1 = 0,00 (m) Na = -3,60 (m) Nf = -4,20 (m)

1. Remblai • Niveau du sol: 0.00 (m) • Epaisseur: 0.30 (m) • Poids volumique: 2000.00 (kG/m3) • Angle de frottement interne: 35.0 (Deg) • Cohésion: 0.00 (MPa) 2. Terre végétale • Niveau du sol: -0.30 (m) • Epaisseur: 0.60 (m) • Poids volumique: 1100.00 (kG/m3) • Angle de frottement interne: 45.0 (Deg) • Cohésion: 0.00 (MPa) 3. Shiste alteré • Niveau du sol: -0.90 (m) • Epaisseur: 1.40 (m) • Poids volumique: 2600.00 (kG/m3) • Angle de frottement interne: 28.0 (Deg) • Cohésion: 0.04 (MPa) 4. Rocher • Niveau du sol: -2.30 (m) • Epaisseur: 1.00 (m)

IDG/M/P-B

Page 177/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

• Poids volumique: 2610.00 (kG/m3) • Angle de frottement interne: 18.0 (Deg) • Cohésion: 0.07 (MPa)

1.2.3

États limites

Type de sol sous la fondation: uniforme Combinaison dimensionnante ELU : ELU:STD/5=1*1.35 + 2*1.35 + 3*1.50 N=5,07 Mx=-0,00 My=-0,95 Fx=-1,22 Fy=-0,02 Coefficients de chargement: 1.35 * poids de la fondation 1.35 * poids du sol Résultats de calculs: au niveau du sol Poids de la fondation et du sol au-dessus de la fondation: Gr = 32,95 (T) Charge dimensionnante: Nr = 38,02 (T) Mx = -0,00 (kN*m) My = -3,27 (kN*m) Excentrement de l'action de la charge: eB = -0,01 (m) eL = 0,00 (m) Dimensions équivalentes de la fondation: B' = B - 2|eB| = 1,00 (m) L' = L - 2|eL| = 2,98 (m) Épaisseur du niveau: Dmin = 4,20 (m) Méthode de calculs de la contrainte de rupture: de laboratoire (DTU 13.12, 3,21) Coefficients de résistance: N = 2.49 Nc = 13.10 Nq = 5.26 Coefficients d'influence de l'inclinaison de la charge: i = 0.81 ic = 0.96 iq = 0.96 Paramètres géotechniques: C = 0.07 (MPa) tg(= 0,31  = 2347.38 (kG/m3) qu = 1,45 (MPa) Butée de calcul du sol: qlim = qu / f = 0.73 (MPa) f = 2,00

IDG/M/P-B

Page 178/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Calcul des contraintes


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Contrainte dans le sol: qref = 0.13 (MPa) Coefficient de sécurité: qlim / qref = 5.787 > 1 Soulèvement Soulèvement ELU Combinaison dimensionnante My=-2,83 Fx=-1,12 Fy=-0,01 Coefficients de chargement:

ELU : SPE/2=1*1.00 + 2*1.00 N=3,18 Mx=-0,00

Soulèvement ELS Combinaison défavorable: 0,00 My=-2,83 Fx=-1,12 Fy=-0,01 Coefficients de chargement:

ELS : ELS:STD/1=1*1.00 + 2*1.00 N=3,18 Mx=-

1.00 * poids de la fondation 1.00 * poids du sol Poids de la fondation et du sol au-dessus de la fondation: Gr = 24,41 (T) Charge dimensionnante: Nr = 27,59 (T) Mx = -0,00 (kN*m) My = -4,17 (kN*m) Surface de contact s = 100,00 (%) slim = 10,00 (%)

1.00 * poids de la fondation 1.00 * poids du sol Poids de la fondation et du sol au-dessus de la fondation: Gr = 24,41 (T) Charge dimensionnante: Nr = 27,59 (T) Mx = -0,00 (kN*m) My = -4,17 (kN*m) Surface de contact s = 100,00 (%) slim = 100,00 (%)

Combinaison dimensionnante 0,00 My=-5,84 Fx=-1,73 Fy=-0,01 Coefficients de chargement:

ELU : ELU:STD/3=1*1.00 + 2*1.35 N=3,17 Mx=-

1.00 * poids de la fondation 1.00 * poids du sol Poids de la fondation et du sol au-dessus de la fondation: Gr = 24,41 (T) Charge dimensionnante: Nr = 27,58 (T) Mx = -0,00 (kN*m) My = -10,68 (kN*m) Dimensions équivalentes de la fondation: A_ = 3,00 (m) B_ = 1,00 (m) Surface du glissement: 3,00 (m2) Cohésion: C = 0.07 (MPa) Coefficient de frottement fondation - sol: tg() = 0,32 Valeur de la force de glissement F = 1,73 (T) Valeur de la force empêchant le glissement de la fondation: - su niveau du sol: F(stab) = 30,37 (T) Stabilité au glissement: 17.6 > 1

IDG/M/P-B

Page 179/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Glissement


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Renversement

Autour de l'axe OY Combinaison défavorable: N=3,36 Mx=-0,00 My=-17,01 Fx=-1,89 Fy=-0,02 Coefficients de chargement:

ACC : ACC:SEI/2=1*1.00 + 2*1.00 + 18*1.00

Surface de contact

Combinaison dimensionnante

ELS : STD N=3.18 Mx=-0.00 My=-2.83 Fx=-1.12

Fy=-0.01 ELU charge limite ELS surf.trav ELS renversement X-X ELS renversement Y-Y

IDG/M/P-B

6.133 > 1 100% >= 100 +INF > 1 25.69 > 1

Page 180/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

1.00 * poids de la fondation 1.00 * poids du sol Poids de la fondation et du sol au-dessus de la fondation: Gr = 24,41 (T) Charge dimensionnante: Nr = 27,77 (T) Mx = -0,00 (kN*m) My = -23,42 (kN*m) Moment stabilisateur: Mstab = 413,22 (kN*m) Moment de renversement: Mrenv = 28,16 (kN*m) Stabilité au renversement: 14.67 > 1


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

Dimensionnement Béton Armé

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

1.3

a.belouali@yandex.ru

IDG/M/P-B

Page 181/297


a.belouali@yandex.ru

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 â&#x20AC;&#x201C; DPM 61/13

A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

IDG/M/P-B

Page 182/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

2 Dalle: Traverse

Coupe D-D 2.1. Ferraillage: Type Direction armatures principales Classe armatures principales Diamètres des barres

: Coque BA : 0° : HA 500; résistance caractéristique = 500,00 MPa inférieures d1 = 1,2 (cm) d2 = 1,2 (cm) supérieures d1 = 1,2 (cm) d2 = 1,2 (cm) inférieur c1 = 3,0 (cm) supérieur c2 = 3,0 (cm)

Enrobage

2.2. Béton : BETON; résistance caractéristique = 25,00 MPa : 2501,36 (kG/m3)

Classe Densité

Calculs suivant Méthode de calcul de la section d'acier Fissuration - lit supérieur - lit inférieur Flèche admissible Vérification du poinçonnement Tenue au feu Type de calcul

: BAEL 91 mod. 99 : Wood & Armer : peu préjudiciable : peu préjudiciable : 3,0 (cm) : non :0h : flexion + compression/traction

2.4. Geométrie de la dalle Epaisseur 0,60 (m) Contour: début x1 8,00 8,00 0,00 0,00

bord 1 2 3 4

y1 0,00 6,30 6,30 0,00

fin x2 8,00 0,00 0,00 8,00

y2 6,30 6,30 0,00 0,00

longueur (m) 6,30 8,00 6,30 8,00

Appui: n°

Nom

0 0

linéaire linéaire

dimensions (m) 0,60 / 8,00 0,60 / 8,00

coordonnées x y 4,00 0,00 4,00 6,30

bord — —

* - présence du chapiteau

IDG/M/P-B

Page 183/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

2.3. Hypothèses


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

2.5. Résultats des calculs: 2.5.1. Moments maximaux + ferraillage pour la flexion, compression/traction Ax(+)

Ax(-)

Ay(+) Ay(-

0,00

0,00

8,04

8,04

3,38

3,38

4,35

3,31

3,38

3,38

4,35

3,31

8,00;-0,00

8,00;-0,00

8,00;6,30

) Ferraillage réelle (cm2/m): Ferraillage théorique modifié (cm2/m): Ferraillage théorique primaire (cm2/m): Coordonnées (m): 8,00;0,70

2.5.2. Moments maximaux + ferraillage pour la flexion, compression/traction Ax(+)

Ax(-)

Ay(+) Ay(-

) Symboles: section théorique/section réelle Ax(+) (cm2/m) Ax(-) (cm2/m) Ay(+) (cm2/m) Ay(-) (cm2/m)

3,38/0,00 3,38/0,00 4,00/8,04 0,00/0,00

3,38/0,00 3,38/0,00 4,00/8,04 0,00/0,00

3,38/8,04 3,38/8,04 0,00/0,00 3,38/8,04 4,35/8,04 3,31/8,04 0,00/0,00 3,31/8,04

12,21 0,00 88,01 0,00

12,21 0,00 88,01 0,00

12,21 0,00 88,01 0,00

2,97 0,00 23,25 0,00

Nxx (T/m) Nyy (T/m) Nxy (T/m)

-3,40 -9,45 1,93

-3,40 -9,45 1,93

-3,40 -9,45 -1,93

-0,14 -5,40 0,14

ELU Mx(+) (kN*m/m) Mx(-) (kN*m/m) My(+) (kN*m/m) My(-) (kN*m/m)

16,86 0,00 121,90 0,00

16,86 0,00 121,90 0,00

16,86 0,00 121,90 0,00

4,19 0,00 32,14 0,00

Nxx (T/m) Nyy (T/m) Nxy (T/m)

-4,67 -12,81 2,62

-4,67 -12,81 2,62

-4,67 -12,81 -2,62

-0,22 -7,35 0,19

ELU - comb. acc. Mx(+) (kN*m/m) Mx(-) (kN*m/m) My(+) (kN*m/m) My(-) (kN*m/m)

16,12 -0,18 111,47 0,00

16,12 -0,18 111,47 0,00

16,85 0,00 121,04 0,00

3,69 -1,57 44,11 -6,06

Nxx (T/m) Nyy (T/m) Nxy (T/m)

-5,11 -17,98 3,11

-5,11 -17,98 3,11

-5,11 -17,98 -3,11

-0,37 -9,35 0,42

Coordonnées (m) Coordonnées* (m) 5,60;11,00;3,20

8,00;-0,00 6,30;11,00;3,20

8,00;-0,00 6,30;11,00;3,20

8,00;6,30 8,00;0,70 0,00;11,00;3,20

* - Coordonnées dans le repère global de la structure

2.5.4. Flèche |f(+)| = 0,0 (cm) <= fdop(+) = 3,0 (cm) |f(-)| = 0,0 (cm) <= fdop(-) = 3,0 (cm)

IDG/M/P-B

Page 184/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

ELS Mx(+) (kN*m/m) Mx(-) (kN*m/m) My(+) (kN*m/m) My(-) (kN*m/m)


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Chargements: Cas Type Liste Valeur 1 poids propre 4 5 7A11 PZ Moins 2 (EF) surfacique 3p (contour) 5 9 10 PX1=4,00[T/m2] PX2=4,00[T/m2] N1X=0,0[m] N1Y=14,00[m] N1Z=0,0[m] N2X=0,0[m] N2Y=11,00[m] N2Z=0,0[m] N3X=0,0[m] N3Y=11,00[m] N3Z=3,20[m] P1(0, 14, 0) P2(0, 11, 0) P3(0, 11, 3.2) 2 (EF) surfacique 3p (contour) 7 9 10 PX1=4,00[T/m2] PX2=4,00[T/m2] N1X=0,0[m] N1Y=3,00[m] N1Z=0,0[m] N2X=0,0[m] N2Y=0,0[m] N2Z=0,0[m] N3X=0,0[m] N3Y=3,00[m] N3Z=3,20[m] P1(0, 3, 0) P2(0, 0, 0) P3(0, 3, 3.2) 2 (EF) surfacique 3p (contour) 8 9 11 PX1=-4,00[T/m2] PX2=-4,00[T/m2] N1X=6,30[m] N1Y=0,0[m] N1Z=0,0[m] N2X=6,30[m] N2Y=3,00[m] N2Z=0,0[m] N3X=6,30[m] N3Y=3,00[m] N3Z=3,20[m] P1(6.3, 0, 0) P2(6.3, 3, 0) P3(6.3, 3, 3.2) 2 (EF) surfacique 3p (contour) 4 9 11 PX1=-4,00[T/m2] PX2=-4,00[T/m2] N1X=6,30[m] N1Y=0,0[m] N1Z=0,0[m] N2X=6,30[m] N2Y=3,00[m] N2Z=0,0[m] N3X=6,30[m] N3Y=3,00[m] N3Z=3,20[m] P1(6.3, 11, 0) P2(6.3, 14, 0) P3(6.3, 11, 3.2) 2 (EF) surfacique 3p (contour) 4 8 9 11 PX1=-4,00[T/m2] PX2=-4,00[T/m2] N1X=6,30[m] N1Y=0,0[m] N1Z=0,0[m] N2X=6,30[m] N2Y=3,00[m] N2Z=0,0[m] N3X=6,30[m] N3Y=3,00[m] N3Z=3,20[m] P1(6.3, 3, 0) P2(6.3, 11, 0) P3(6.3, 11, 3.2) P4(6.3, 3, 3.2) 2 (EF) surfacique 3p (contour) 5 7 9 10 PX1=4,00[T/m2] PX2=4,00[T/m2] N1X=6,30[m] N1Y=0,0[m] N1Z=0,0[m] N2X=6,30[m] N2Y=3,00[m] N2Z=0,0[m] N3X=6,30[m] N3Y=3,00[m] N3Z=3,20[m] P1(0, 11, 0) P2(0, 3, 0) P3(0, 3, 3.2) P4(0, 11, 3.2) 3 (EF) surfacique uniforme 9 PZ=-0,50[T/m2] Définition (1+2)*1.35 1*1.35+2*1.00 1*1.00+2*1.35 (1+2)*1.00 (1+2)*1.35+3*1.50 1*1.35+2*1.00+3*1.50 1*1.00+2*1.35+3*1.50 (1+2)*1.00+3*1.50 (1+2)*1.00 (1+2+3)*1.00 (1+2+18)*1.00+3*0.80 (1+2+18)*1.00 (1+2)*1.00 (1+2+19)*1.00+3*0.80 (1+2+19)*1.00 (1+2)*1.00+3*0.80+18*-1.00 (1+2)*1.00+18*-1.00 (1+2)*1.00+3*0.80+19*-1.00 (1+2)*1.00+19*-1.00 (1+2)*1.00 (1+2+3)*1.00 (1+2)*1.00

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Combinaison / Composante ELU/20 ELU/21 ELU/22 ELU/23 ELU/24 ELU/25 ELU/26 ELU/27 ELS/28 ELS/29 ACC/30 ACC/31 ACC/32 ACC/33 ACC/34 ACC/35 ACC/36 ACC/37 ACC/38 ACC/39 SPE/40 SPE/41

Résultats théoriques - disposition des armatures Liste de solutions: Ferraillage par barres Solution n° 1 2 3 4 5 6

Armatures Diamètre / Poids -

Poids total (kG) 1106,10 1370,19 1417,19 1417,19 1464,19 1728,28

Résultats pour la solution n° 1

IDG/M/P-B

Page 185/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Zones de ferraillage Ferraillage inférieur Nom

1/1- Ax Principal

coordonnées x1 y1 x2 [cm2/m]

y2

Armatures adoptées [mm] / [cm]

At [cm2/m]

0,00

0,00

8,00

6,30

16,0 / 25,0

3,38 <

0,00

8,00

6,30

16,0 / 25,0

3,31 <

coordonnées x1 y1 x2 [cm2/m]

y2

Armatures adoptées  [mm] / [cm]

At [cm2/m]

0,00

Ar

8,04 1/2- Ay Perpendiculaire

0,00

8,04 Ferraillage supérieur Nom

1/1+(1/4+) Ax Principal

0,00

1,20

6,30

16,0 / 25,0

3,38 <

0,00

8,00

1,97

16,0 / 25,0

3,38 <

4,33

8,00

6,30

16,0 / 25,0

3,38 <

1,97

8,00

4,33

16,0 / 25,0

3,38 <

0,00

1,20

6,30

16,0 / 25,0

4,29 <

0,00

8,00

1,97

16,0 / 25,0

4,00 <

4,33

8,00

6,30

16,0 / 25,0

4,35 <

1,97

8,00

4,33

16,0 / 25,0

0,00 <

Ar

8,04 1/2+(1/4+) Ax Principal

1,20

8,04 1/3+(1/4+) Ax Principal

1,20

8,04 1/4+ Ax Principal

6,80

8,04 1/5+(1/8+) Ay Perpendiculaire

0,00

8,04 1/6+(1/8+) Ay Perpendiculaire

1,20

8,04 1/7+(1/8+) Ay Perpendiculaire

1,20

8,04 1/8+ Ay Perpendiculaire

6,80

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

8,04

Quantitatif Volume de Béton Surface de Coffrage Périmètre de la dalle Superficie des réservations

= 30,24 (m3) = 50,40 (m2) = 28,60 (m) = 0,00 (m2)

Acier HA 500 Poids total Densité Diamètre moyen Liste par diamètres:

= 1205,49 (kG) = 39,86 (kG/m3) = 16,0 (mm) Diamètre 16

IDG/M/P-B

Longueur (m) (kG) 763,51

Poids 1205,49

Page 186/297


a.belouali@yandex.ru

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

Coupe C-C

IDG/M/P-B

Page 187/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Piédroit:

3

Nom : Cote de niveau : Position de l'étage : Milieu :

3.1

Niveau +3,20 supérieur 3,20 (m) premier agressif

Voile: Piédroit 3.1.1 Caractéristiques des matériaux:

Béton : Aciers longitudinaux : Armature transversale : Age du béton au chargement : Coefficient de comportement:

fc28 = 25,00 (MPa) Densité = 2501,36 (kG/m3) type HA 500 fe = 500,00 (MPa) type HA 500 fe = 500,00 (MPa) 28 q = 2,50

3.1.2 Géométrie: Nom: P1 Longueur: Epaisseur: Hauteur: Hauteur de la couronne: Appui vertical: Conditions aux appuis :

8,00 (m) 0,60 (m) 3,20 (m) 0,00 (m) --------plancher aboutissant de deux côtés

Calculs suivant : Enrobage :

BAEL 91 mod. 99 3,0 (cm)

3.1.4 Résultats théoriques: 3.1.4.1Diagrammes 45 [cm2]

40 35 30 25 20 15 10 5

[m]

0 0

1

Ferraillage / Vertical

IDG/M/P-B

2 Théorique

3 Réel

4 Principale vertical

5

6 Glissement

7

8

Ccisaillement

Page 188/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

3.1.3 Hypothèses de calcul:


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

16 [cm2]

14 12 10 8 6 4 2

[m]

0 0

1

Ferraillage / Horizontal

2 Théorique

3

4

5

6

7

8

Réel

12 [MPa] 10 8 6 4 2 [m] 0

0

1

2

3

4

5

6

7

8

ELU / Contraintes (compression simple) ELU1: ELU:STD/1=1*1.35 + 2*1.35/ 1.35 +1.35 ELU2: ELU:STD/2=1*1.35 + 2*1.00/ 1.35 +1 ELU3: ELU:STD/3=1*1.00 + 2*1.35/ 1 +1.35 ELU4: ELU:STD/4=1*1.00 + 2*1.00/ 1 +1 ELU5: ELU:STD/5=1*1.35 + 2*1.35 + 3*1.50/ 1.35 +1.35 +1.5

14 [MPa]

12 10

6 4 2 0

[m]

-2 0

1

2

3

4

5

6

7

8

ACC / Contraintes (compression simple) ACC1: ACC:SEI/1=1*1.00 + 2*1.00 + 3*0.80 + 18*1.00/ 1 +1 +0.8 +1 FSX ACC2: ACC:SEI/2=1*1.00 + 2*1.00 + 18*1.00/ 1 +1 +1 FSX ACC3: ACC:SEI/3=1*1.00 + 2*1.00/ 1 +1 ACC4: ACC:SEI/4=1*1.00 + 2*1.00 + 3*0.80 + 19*1.00/ 1 +1 +0.8 +1 FSY

[m] 0 0 [MPa]

1

2

ELU / Contraintes (compression avec flexion) ELU2: ELU:STD/2=1*1.35 + 2*1.00/ 1.35 +1 ELU4: ELU:STD/4=1*1.00 + 2*1.00/ 1 +1

IDG/M/P-B

3

4

5

6

7

8

ELU1: ELU:STD/1=1*1.35 + 2*1.35/ 1.35 +1.35 ELU3: ELU:STD/3=1*1.00 + 2*1.35/ 1 +1.35 ELU5: ELU:STD/5=1*1.35 + 2*1.35 + 3*1.50/ 1.35 +1.35 +1.5

Page 189/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

8


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

14 [MPa]

F=-76,56T

F=-75,84T F=-75,40T

12

F=63,94T

10 F=56,88T 8 6 4 2

[m] F=3,33T

0

-2

F=3,54T

0

2

4

6

8

ACC / Contraintes (compression avec flexion) ACC1: ACC:SEI/1=1*1.00 + 2*1.00 + 3*0.80 + 18*1.00/ 1 +1 +0.8 +1 FSX ACC2: ACC:SEI/2=1*1.00 + 2*1.00 + 18*1.00/ 1 +1 +1 FSX ACC3: ACC:SEI/3=1*1.00 + 2*1.00/ 1 +1 ACC4: ACC:SEI/4=1*1.00 + 2*1.00 + 3*0.80 + 19*1.00/ 1 +1 +0.8 +1 FSY

[m] 0 0

1

2

3

4

5

6

7

8

ELU / Déformation ELU1: ELU:STD/1=1*1.35 + 2*1.35/ 1.35 +1.35 ELU2: ELU:STD/2=1*1.35 + 2*1.00/ 1.35 +1 ELU3: ELU:STD/3=1*1.00 + 2*1.35/ 1 +1.35 ELU4: ELU:STD/4=1*1.00 + 2*1.00/ 1 +1 ELU5: ELU:STD/5=1*1.35 + 2*1.35 + 3*1.50/ 1.35 +1.35 +1.5 ELU6: ELU:STD/6=1*1.35 + 2*1.00 + 3*1.50/ 1.35 +1 +1.5 0.012 0.01 0.008 0.006 0.004

0 -0.002 -0.004

[m] -2

0

2

4

6

8

ACC / Déformation ACC1: ACC:SEI/1=1*1.00 + 2*1.00 + 3*0.80 + 18*1.00/ 1 +1 +0.8 +1 FSX ACC2: ACC:SEI/2=1*1.00 + 2*1.00 + 18*1.00/ 1 +1 +1 FSX ACC3: ACC:SEI/3=1*1.00 + 2*1.00/ 1 +1 ACC4: ACC:SEI/4=1*1.00 + 2*1.00 + 3*0.80 + 19*1.00/ 1 +1 +0.8 +1 FSY

3.1.4.2

Résultats théoriques - détaillés:

3.1.4.2.1 Combinaisons 3.1.4.2.1.1 Sollicitations ELU ELU.1 ELU.2 ELU.3 ELU.4 ELU.5 ELU.6 ELU.7 ELU.8

-

ELU:STD/1=1*1.35 + 2*1.35/ 1.35 +1.35 ELU:STD/2=1*1.35 + 2*1.00/ 1.35 +1 ELU:STD/3=1*1.00 + 2*1.35/ 1 +1.35 ELU:STD/4=1*1.00 + 2*1.00/ 1 +1 ELU:STD/5=1*1.35 + 2*1.35 + 3*1.50/ 1.35 +1.35 +1.5 ELU:STD/6=1*1.35 + 2*1.00 + 3*1.50/ 1.35 +1 +1.5 ELU:STD/7=1*1.00 + 2*1.35 + 3*1.50/ 1 +1.35 +1.5 ELU:STD/8=1*1.00 + 2*1.00 + 3*1.50/ 1 +1 +1.5

3.1.4.2.1.2 Interactions en ACC ACC.1 ACC.2 ACC.3 ACC.4 ACC.5 ACC.6 ACC.7 ACC.8 ACC.9 ACC.10

IDG/M/P-B

-

ACC:SEI/1=1*1.00 + 2*1.00 + 3*0.80 + 18*1.00/ 1 +1 +0.8 +1 FSX ACC:SEI/2=1*1.00 + 2*1.00 + 18*1.00/ 1 +1 +1 FSX ACC:SEI/3=1*1.00 + 2*1.00/ 1 +1 ACC:SEI/4=1*1.00 + 2*1.00 + 3*0.80 + 19*1.00/ 1 +1 +0.8 +1 FSY ACC:SEI/5=1*1.00 + 2*1.00 + 19*1.00/ 1 +1 +1 FSY ACC:SEI/6=1*1.00 + 2*1.00 + 3*0.80 + 18*-1.00/ 1 +1 +0.8 -1 FSX ACC:SEI/7=1*1.00 + 2*1.00 + 18*-1.00/ 1 +1 -1 FSX ACC:SEI/8=1*1.00 + 2*1.00 + 3*0.80 + 19*-1.00/ 1 +1 +0.8 -1 FSY ACC:SEI/9=1*1.00 + 2*1.00 + 19*-1.00/ 1 +1 -1 FSY ACC:ACC/10=1*1.00 + 2*1.00/ 1 +1

Page 190/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

0.002


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

3.1.4.2.2 Longueur de flambement Lf' = 2,72 (m) Lf'_rnf = 2,56 (m) Lf = 2,72 (m) Lf_rnf = 2,56 (m) 3.1.4.2.3 Elancement l = 15,70 l rnf = 14,78 l seism = 16,25 l seism_rnf = 15,29 3.1.4.2.4 Coefficient a a/a1 = 1,1 (Age du béton au chargement :28) a = 0,56 a rnf = 0,75 a seism = 0,56 a seism_rnf = 0,74 3.1.4.2.5 Résistance du voile non armé s ulim = 10,03 (MPa) s ulim_seism = 13,03 (MPa) 3.1.4.2.6 Armatures réparties Combinaison dimensionnante: ELU 1 N umax= 0,00 (T/m) s umax = 0,00 (MPa) Nulim = 613,57 (T/m) s ulim = 10,03 (MPa) Numax<Nulim => 0,00 (T/m) < 613,57 (T/m)

Voile non armé

Numax<Nulim => 0,50 (T/m) < 797,40 (T/m)

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Combinaison dimensionnante: ACC 6 N umax= 0,50 (T/m) s umax = 0,01 (MPa) Nulim = 797,40 (T/m) s ulim = 13,03 (MPa) Voile non armé

3.1.4.2.7 Armatures de bord 3.1.4.2.7.1 Bord gauche 3.1.4.2.7.1.1 Raidisseur en flexion composé Af L = 14,86 (cm2) Combinaison dimensionnante: ACC 6 3.1.4.2.7.1.2 Armatures minimales (PS92 11.821.2) Combinaison dimensionnante: ACC 6 r = 0,001*q*s i /s ulim s i = 12,91 (MPa) s ulim = 13,03 (MPa) bf = 1,00 (m) AfL min = 14,86 (cm2) 3.1.4.2.7.1.3 Potelets minimaux (PS92 11.821.4) Largeur: d': Combinaison dimensionnante: ACC 6 s i = 12,91 (MPa) s ulim = 13,03 (MPa) d' = 1,49 (m) 3.1.4.2.7.2 Bord droit 3.1.4.2.7.2.1 Raidisseur en flexion composé Af R= 15,00 (cm2) Combinaison dimensionnante: ACC 6 3.1.4.2.7.2.2 Armatures minimales (PS92 11.821.2) Combinaison dimensionnante: ACC 6 r = 0,001*q*s i /s ulim s i = 13,03 (MPa)

IDG/M/P-B

Page 191/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

s ulim = 13,03 (MPa) bf = 1,00 (m) AfRmin = 15,00 (cm2) 3.1.4.2.7.2.4 Potelets minimaux (PS92 11.821.4) Largeur: d': Combinaison dimensionnante: ACC 6 s i = 13,03 (MPa) s ulim = 13,03 (MPa) d' = 1,50 (m) 3.1.4.2.8 Cisaillement (BAEL91 A5.1,23) (PS92 11.821.3) Armatures horizontales Combinaison dimensionnante-ELU: ELU 1 Vu = 0,00 (T) t = 0,00 (MPa) Ah = 0,00 (cm2/m) Combinaison dimensionnante-ACC: --Vu = 0,00 (T) V* = 0,00 (T) t *= 0,00 (MPa) t lim= 0,00 (MPa) a V = 0,00 Ath = 0,00 (cm2/m) Armatures verticales Combinaison dimensionnante: ACC 4 Vu = 13,33 (T) V* = 23,34 (T) t *= 0,05 (MPa) t lim= 1,05 (MPa) a V = 0,07 Atv = 0,00 (cm2/m) 3.1.4.2.9 Glissement (PS92 11.821.3)

3.2

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Combinaison dimensionnante: ACC 1 Vu =0,05 (T) V* = 0,08 (T) x = 0,00 (m) aR = 0,00 Fb = aR*x* s ulim *a = 0,00 (T) ftj = 2,10 (MPa) At = 0,00 (cm2/m)

Ferraillage: Armatures verticales:

Zone X0 (m) 1,49 X0 X1

X1 (m) 6,50

Nombre:

Acier

42

HA 500

Diamètre (mm) 16,0

Longueur (m) 4,23

Espacement (m) 0,25

- Début de la zone - Fin de la zone

Armatures horizontales: Type

Nombre:

Acier

droit

26

HA 500

Diamètre (mm) 16,0

A (m) 7,94

B (m) 0,00

C (m) 0,00

Espacement (m) 0,25

Forme 00

Epingles: Nombre:

Acier

525

HA 500

Diamètre (mm) 16,0

A (m) 0,57

B (m) 0,00

C (m) 0,00

Forme 00

Armature de bord (Af):

IDG/M/P-B

Page 192/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Nombre: Armatures longitudinales - partie gauche Armatures longitudinales - partie droite Armature transversale - partie gauche Armature transversale - partie droite Épingles - partie gauche 192 Épingles - partie gauche 64 Épingles - partie droite 192 Épingles - partie droite 64

20 20 32 32 HA 500 HA 500 HA 500 HA 500

Diamètre (mm) HA 500 HA 500 HA 500 HA 500 16,0 16,0 16,0 16,0

A (m) 16,0 16,0 16,0 16,0 0,53 1,42 0,53 1,43

B (m) 4,23 4,23 0,53 0,53 0,00 0,00 0,00 0,00

C (m) 0,00 0,00 1,42 1,43 0,00 0,00 0,00 0,00

Forme 0,00 0,00 0,53 0,53 00 00 00 00

00 00 31 31

Quantitatif:

Volume de Béton Surface de Coffrage

= 15,36 (m3) = 55,04 (m2)

Acier HA 500 Poids total Densité Diamètre moyen

= 3026,96 (kG) = 197,07 (kG/m3) = 16,0 (mm)

Liste par diamètres: Diamètre 16

Longueur (m) 1917,16

Poids (kG) 3026,96

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

3.3

Acier

Detail-1 Espacement des Etriers/piédroit

IDG/M/P-B

Page 193/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

4 Mur de soutčnement : 4.1. Paramčtres de calcul: MATERIAU: BETON: ACIER:

classe C25/30, fc28 = 25,00 (MN/m2), poids volumique = 24,00 (kN/m3) classe HA 500, fe = 500,00 (MN/m2)

OPTIONS: Calculs suivant la norme: · · Structure dans la zone sismique Zone sismique: III Classe de structure: B Type de site: S2 Coef. topographique: 1,000

béton: BAEL 91 mod. 99 sols: DTU 13.12

aN = 3,434 (m/s2) k = 0,450  = 1,000  H  k  

H = 0,157  = 0,500

aN g

V    H

tg ( ) 

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

V = 0,079 H 1V

( += 8,31 (Deg) ( -= 9,70 (Deg) Enrobage: c1 = 30,0 (mm), c2 = 50,0 (mm) Agressivité du milieu: peu agressif Fissuration: trčs préjudiciable Dimensionnement du mur en fonction de: Vérification du mur en fonction de: - Résistance - Glissement g = 1,500 - Renversement g = 1,500 - Tassement moyen: Sdop = 10,00 (cm) - Différence de tassements: DSdop = 5,00 (cm) Coefficients de réduction pour: · Cohésion du sol 100,000 % · Adhésion semelle-sol · Butée du voile 50,000 % - Butée de la bęche Angle de frottement sol-voile: · Butée pour les sols incohérents · Poussée pour les sols cohérents · Butée pour les sols cohérents

IDG/M/P-B

0,000 % 100,000 % 0× 2/3× 0×

Page 194/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K · · · ·

·

-

a.belouali@yandex.ru

Poussée pour les sols incohérents

2/3×

4.2. Géométrie: ·

Position du côte de niveau: ·

· B = 300,00 (cm)

H = 360,00 (cm)

B = 300,00 (cm)

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Général:

H = 360,00 (cm)

· Voile: · ·

bw = 90,00 (cm)

gw1 = 60,00 (cm)

gf1 = 60,00 (cm)

gf2 = 20,00 (cm)

Semelle:

· ·

4.3. Sol: · Définition des paramčtres géotechniques suivant la méthode: A Talus Profondeur du sol aval Ho = 360,00 (cm) Stratification primaire:

IDG/M/P-B

Page 195/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Paramčtres: N°

Nom du sol

Niveau [cm]

1.

Rocher

0,00

Nom du sol

Niveau [cm]

1 2 3 4 5

Rocher Shiste tendre Shiste alteré Terre végétale Remblai

-100,00 130,00 270,00 330,00 360,00

Epaisseur [cm] -

Cohésion Angle de Densité [kN/m3] [kN/m2] frottement [Deg] 50,00 30,00 26,10

Epaisseur [cm] -100,00 230,00 140,00 60,00 30,00

Cohésion Angle de Densité [kN/m3] [kN/m2] frottement [Deg] 50,00 30,00 26,10 40,00 28,00 26,00 40,00 28,00 26,00 0,00 45,00 11,00 0,00 30,00 20,00

Epaisseur [cm]

Cohésion Angle de Densité [kN/m3] [kN/m2] frottement [Deg]

Sols en aval: Paramčtres: N°

· ·

Nom du sol

Niveau [cm]

4.4. Résultats de calculs géotechniques

· · POUSSEES · Poussée et butée des terres : limite Coefficients de poussées et butées limites et équilibres pour les sols: Angle d'inclinaison moyen du talus = 0,00 (Deg) Angle d'inclinaison du voile = 0,00 (Deg)

Ka 

cos 2  (    )  sin(   )  sin(   )   cos   cos(    )  1   cos(    )  cos(    )   2 cos  (    )

2

2

Kp 

 sin(   )  sin(   )   cos   cos(    )  1  cos(    )  cos(    )  

2

2

IDG/M/P-B

Page 196/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Paramčtres:


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

K ad 

a.belouali@yandex.ru

cos 2  (    )  sin(   2 )  sin(   )   cos   cos(    2 )  1   cos(    )  cos(    ) 2   2 cos  (    )

2

 sin(   2 )  sin(   )   cos   cos(    2 )  1   cos(    )  cos(    ) 2  

2

2

K pd 

2

Ko 

x    z 1 

Ka  Ko  K p

Sols en amont: Nom du sol

Niveau [cm]

1. 2. 3. 4.

Shiste tendre Shiste alteré Terre végétale Remblai

130,00 270,00 330,00 360,00

Angle de frottement [Deg] 28,00 28,00 45,00 30,00

Ka

Ko

Kp

0,321 0,321 0,162 0,297

0,531 0,531 0,293 0,500

2,770 2,770 5,828 3,000

Déplacements limites totaux · butée 0,124 · poussée 0,012 · Sols en aval: N° Nom du sol Niveau [cm] Angle de frottement [Deg] Déplacements limites totaux · butée 0,000 · poussée

0,000

Cas simples N° Cas 1. PM 2. P'a 3. P'T 4. Pa 5. Pad(+) 6. Pad(-) 7. PT

Px (kN/m) 0,00 0,00 0,00 -40,24 -50,74 -47,46 0,00

x (m) 1,35 0,40 0,40 2,00 1,89 1,92 2,25

y (m) 0,34 0,30 0,30 1,07 1,35 1,28 0,30

Py (kN/m) -86,40 0,00 0,00 -13,79 -17,78 -16,54 -100,80

Ka

Ko

Kp

Description Poids mort du composant béton Poussée exercée par le matériau aval Poids du prisme côté aval Poussée exercée par le matériau amont Poussée dynamique due au terrain amont. Poussée dynamique due au terrain amont. Poids du prisme stabilisateur

RESISTANCE Type de sol sous la semelle: uniforme Combinaison dimensionnante: 1,000*PM + 1,000*Pa + 1,000*PT Charge dimensionnante réduite: · N=-200,99 (kN/m) My=-110,90 (kN*m) Fx=-40,24 (kN/m) Résistance limite du sol: Qf = 0,00 (kN/m) Coefficient de sécurité: 16,728 > 1,000 TASSEMENT Type de sol sous la fondation: uniforme Combinaison dimensionnante: 1,000*PM + 1,000*Pa + 1,000*PT Charge dimensionnante réduite:

IDG/M/P-B

Page 197/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

N=-200,99 (kN/m) My=-110,90 (kN*m) Fx=-40,24 (kN/m) Charge caractéristique unitaire due aux charges totales: q = 0,07 (MN/m2) Epaisseur du sol en tassement active: z = 300,00 (cm) Contrainte au niveau z: - additionnelle: szd = 0,01 (MN/m2) - due au poids du sol: szg = 0,08 (MN/m2) Tassement: S = 0,00 (cm) < Sdop = 10,00 (cm) · · · RENVERSEMENT Combinaison dimensionnante: 1,000*PM + 1,553*Pa + 0,900*PT Charge dimensionnante réduite: N=-198,52 (kN/m) My=-95,95 (kN*m) Fx=-62,47 (kN/m) Moment de renversement: Mo= 66,94 (kN*m) Moment empęchant le renversement de la fondation: Muf = 363,64 (kN*m) Coefficient de sécurité: 5,432 > 1,500

GLISSEMENT

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Combinaison dimensionnante: 1,000*PM + 1,000*Pad(+) + 1,000*PT Charge dimensionnante réduite: N=-204,98 (kN/m) My=-92,81 (kN*m) Fx=-50,74 (kN/m) Coefficient de frottement: - du sol (position du sol): tg() = 0,577 Coefficient de réduction de la cohésion du sol = 100,000 % Cohésion: C = 0,00 (kN/m2) Valeur de la force de glissement: Qtr = 50,74 (kN/m) Valeur de la force empęchant le glissement du mur: Qtf = N * tg() / 1,5 - au niveau du sol: Qtf = 118,35 (kN/m) Coefficient de sécurité: 2,332 > 1,500

ANGLES DE ROTATION Type de sol sous la fondation: uniforme Combinaison dimensionnante: 1,000*PM + 1,000*Pa + 1,000*PT Charge dimensionnante réduite: N=-200,99 (kN/m) My=-110,90 (kN*m) Fx=-40,24 (kN/m) Contraintes unitaires maximales caractéristiques dues aux charges totales: · qmax = 0,08 (MN/m2) Contraintes unitaires mimimales caractéristiques dues aux charges totales: · qmin = 0,05 (MN/m2) Angle de rotation: ro = -0,00 (Deg) Coordonnées du point de rotation du voile: X = -419,60 (cm) Z = 0,00 (cm) Coefficient de sécurité: 28803,381 > 1,500

· ·

IDG/M/P-B

Page 198/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

4.5. Résultats de calcul béton armé · Moments

· ·Elément Voile Voile Semelle Semelle

Moments maximum minimum maximum minimum

· Valeur [kN*m] Position [cm] 42,52 60,00 0,00 360,00 24,22 90,00 -14,50 150,00

Combinaison 1,000*PM + 1,000*Pad(+) + 1,000*PT 1,350*PM + 1,553*Pa + 1,485*PT 1,350*PM + 1,553*Pa + 0,900*PT 1,000*PM + 1,000*Pad(+) + 1,000*PT

Position voile ŕ droite voile ŕ droite (h/3) voile ŕ droite (h/2) semelle gauche (-) semelle droite (+) semelle droite (-) voile ŕ gauche semelle gauche (+)

IDG/M/P-B

Section d'acier théorique [cm2/m] 15,96 15,96 15,96 15,40 15,40 15,40 0,00 0,00

Barres 20,0 12,0 12,0 20,0 20,0 20,0 20,0 20,0

Espacement [cm] tous les tous les tous les tous les tous les tous les tous les tous les

19,00 7,00 7,00 19,00 19,00 19,00 19,00 19,00

Surface réelle [cm2/m] 16,53 16,16 16,16 16,53 16,53 16,53 16,53 16,53

Page 199/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Ferraillage


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Nomenclature des armatures:

• Type: • Barres: 20,0 • Espacement: • nombre: 5 • longueur: 783,48 (cm)

19,00 (cm)

• Type: • Barres: 20,0 • Espacement: • nombre: 5 • longueur: 700,75 (cm)

19,00 (cm)

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Nomenclature des armatures:

Elévation Mur de Soutènement

IDG/M/P-B

Page 200/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

5 Dalle de transition :

Détail Dalle de Transition

Coupe E-E IDG/M/P-B

Page 201/297


a.belouali@yandex.ru

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 â&#x20AC;&#x201C; DPM 61/13

A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

IDG/M/P-B

Page 202/297


a.belouali@yandex.ru

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 â&#x20AC;&#x201C; DPM 61/13

A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

IDG/M/P-B

Page 203/297


a.belouali@yandex.ru

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 â&#x20AC;&#x201C; DPM 61/13

A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

IDG/M/P-B

Page 204/297


a.belouali@yandex.ru

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 â&#x20AC;&#x201C; DPM 61/13

A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

IDG/M/P-B

Page 205/297


a.belouali@yandex.ru

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 â&#x20AC;&#x201C; DPM 61/13

A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

IDG/M/P-B

Page 206/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

NOTA1 : TOUT PAROI EN CONTACT AVEC LE SOL EST A BADIGEONNER. NOTA2 : LE TABLIER EST A USAGE EXCLUSIF OU BIEN POUR LES ENGINS CHANTIER. NOTA3 : IL FAUT RESPECTER LES DIAMETRES DES BARBACANES7. NOTA4 :

Les poussées sur le piédroit résultent : - de la poussée due aux terres en place et aux remblais sur le piédroit. Cette poussée dépend des caractéristiques du sol (densité, cohésion et angle de frottement interne) et de la hauteur des terres à soutenir ; - de la poussée due à la présence d'eau. La réalisation d'un système de drainage et d'évacuation (grâce à des barbacanes) susceptible de s'accumuler le long de la paroi permet de limiter ces efforts - de la poussée due à des surcharges éventuelles : véhicules, stockage, … 7

8

La hauteur du garde-corps pour piéton au-dessus des trottoirs ou accotement adjacents doit etre comprise entre les limites résultant de l’expression : 0,95 + 0,005h ± 0,05 mètre Avec maximum de 1,20m Dans cette expression, h, exprimé en mètres, représente la hauteur maximale du trottoir au-dessus du sol de la brèche ou du plan d´eau franchi par l´ouvrage.

IDG/M/P-B

Page 207/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

UN GARDE-CORPS8 EST OBLIGATOIRE SUR LE TABLIER.


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

IDG/M/P-B

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Mur de soutènement

Page 208/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru INDEX

1.- NORME ET MATÉRIAUX ................................................................................................ 2.- ACTIONS ...................................................................................................................... 3.- DONNÉES GÉNÉRALES .................................................................................................. 4.- DESCRIPTION DU TERRAIN.......................................................................................... 5.- SECTION VERTICALE DU TERRAIN ............................................................................... 6.- GÉOMÉTRIE .................................................................................................................. 7.- SCHÉMA DES PHASES ................................................................................................... 8.- CHARGES ..................................................................................................................... 9.- RÉSULTATS DES PHASES .............................................................................................. 10.- COMBINAISONS ........................................................................................................... 11.- DESCRIPTION DU FERRAILLAGE ..................................................................................

13.- VÉRIFICATIONS DE STABILITÉ (CERCLE DE GLISSEMENT LE PLUS DÉFAVORABLE) ..... 14.- QUANTITATIF ..............................................................................................................

IDG/M/P-B

Page 209/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

12.- VÉRIFICATIONS GÉOMÉTRIQUES ET DE RÉSISTANCE ..................................................


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

1.- NORME ET MATÉRIAUX Norme: EHE-98 (Espagne) Béton: HA-25, Control estadístico Acier des barres: B 500 S, Control Normal Type de milieu ambiant: Clase IIa Enrobage sur le parement avant: 3.0 cm Enrobage sur le parement arrière: 3.0 cm Enrobage supérieur de la fondation: 3.5 cm Enrobage inférieur de la fondation: 3.5 cm Enrobage latéral de la fondation: 7.0 cm Diamètre du plus gros granulat: 25 mm

2.- ACTIONS Accélération sismique. Accélération de calcul: 0.16 Pourcentage de surcharge: 20 % Poussée sur l´avant: Sans poussée Poussée sur l´arrière: Active

3.- DONNÉES GÉNÉRALES

Cote du terrain naturel: 0.00 m Hauteur du mur au-dessus du terrain naturel: 0.00 m Arase: Sans arase Longueur du mur en vue en plan: 8.00 m Sans joint de retrait Type de fondation: Semelle filante

Pourcentage du frottement interne entre le terrain et le parement avant du mur: 0 % Pourcentage du frottement interne entre le terrain et le parement arrière du mur: 0 % Evacuation par drainage: 100 % Contrainte admissible: 2.50 kgf/cm² Coefficient de frottement terrain-béton: 0.60

COUCHES Références Cote supérieure

Description

Coefficient de poussée

1 - Grave

0.00 m

Poids volumique: 2.00 kg/dm³ Active arrière: 0.24 Poids volumique déjaugé: 1.10 kg/dm³ Angle de frottement interne: 38.00 degrés Cohésion: 0.00 T/m²

2

-0.30 m

Poids volumique: 1.80 kg/dm³ Active arrière: 0.33 Poids volumique déjaugé: 1.10 kg/dm³ Angle de frottement interne: 30.00 degrés Cohésion: 0.00 T/m²

3

-0.60 m

Poids volumique: 1.80 kg/dm³ Active arrière: 0.33 Poids volumique déjaugé: 1.10 kg/dm³ Angle de frottement interne: 30.00 degrés Cohésion: 0.00 T/m²

4

-1.40 m

Poids volumique: 1.80 kg/dm³ Active arrière: 0.33 Poids volumique déjaugé: 1.10 kg/dm³ Angle de frottement interne: 30.00 degrés Cohésion: 0.00 T/m²

5

-3.10 m

Poids volumique: 1.80 kg/dm³ Active arrière: 0.33 Poids volumique déjaugé: 1.10 kg/dm³ Angle de frottement interne: 30.00 degrés Cohésion: 0.00 T/m²

IDG/M/P-B

Page 210/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

4.- DESCRIPTION DU TERRAIN


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

5.- SECTION VERTICALE DU TERRAIN

6.- GÉOMÉTRIE MUR Hauteur: 3.60 m Epaisseur supérieure: Avant: 30.0 cm / Arrière: 30.0 cm Epaisseur inférieure: Avant: 30.0 cm / Arrière: 30.0 cm

SEMELLE FILANTE Avec patin et talon Epaisseur: 60 cm Débord avant / arrière: 90.0 / 150.0 cm Béton de propreté: 10 cm

IDG/M/P-B

Page 211/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

7.- SCHÉMA DES PHASES

Phase 1: Phase

8.- CHARGES CHARGES SUR L´ARRIÈRE Type

Cote

Données

Phase initial Phase final

Uniforme En surface Valeur: 4.47 T/m² Phase

IDG/M/P-B

Phase

Page 212/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Effort normal

IDG/M/P-B

Page 213/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

9.- RÉSULTATS DES PHASES


a.belouali@yandex.ru

Effort tranchant

IDG/M/P-B

Page 214/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 â&#x20AC;&#x201C; DPM 61/13

A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K


a.belouali@yandex.ru

Moment fléchissant IDG/M/P-B

Page 215/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K


a.belouali@yandex.ru

Diagramme de poussée

IDG/M/P-B

Page 216/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K Efforts non majorés.

a.belouali@yandex.ru

PHASE 1: PHASE

CHARGE PERMANENTE ET POUSSÉE DES TERRES AVEC SURCHARGES Cote (m)

Diagramme d'effort normal (T/m)

Diagramme d'effort tranchant (T/m)

Diagramme de moment fléchissant (mT/m)

Diagramme de poussée (T/m²)

Pression hydrostatique (T/m²)

0.00

4.68

0.00

0.00

1.06

0.00

-0.35

5.21

0.42

0.07

1.72

0.00

-0.71

5.75

1.08

0.34

1.93

0.00

-1.07

6.29

1.82

0.86

2.15

0.00

-1.43

6.83

2.63

1.66

2.37

0.00

-1.79

7.37

3.52

2.76

2.58

0.00

-2.15

7.90

4.49

4.20

2.80

0.00

-2.51

8.44

5.53

6.00

3.01

0.00

-2.87

8.98

6.66

8.19

3.23

0.00

-3.23

9.52

7.86

10.80

3.44

0.00

-3.59

10.06

9.14

13.86

3.66

0.00

Maximum

10.08 Cote: -3.60 m

9.17 Cote: -3.60 m

13.95 Cote: -3.60 m

3.67 Cote: -3.60 m

0.00 Cote: 0.00 m

Minimum

4.68 Cote: 0.00 m

0.00 Cote: 0.00 m

0.00 Cote: 0.00 m

1.06 Cote: 0.00 m

0.00 Cote: 0.00 m

CHARGE PERMANENTE ET POUSSÉE DES TERRES Diagramme d'effort normal (T/m)

Diagramme d'effort tranchant (T/m)

Diagramme de moment fléchissant (mT/m)

Diagramme de poussée (T/m²)

Pression hydrostatique (T/m²)

0.00

4.68

0.00

0.00

0.00

0.00

-0.35

5.21

0.03

0.00

0.23

0.00

-0.71

5.75

0.15

0.03

0.44

0.00

-1.07

6.29

0.35

0.12

0.66

0.00

-1.43

6.83

0.63

0.30

0.88

0.00

-1.79

7.37

0.98

0.58

1.09

0.00

-2.15

7.90

1.41

1.01

1.31

0.00

-2.51

8.44

1.92

1.61

1.52

0.00

-2.87

8.98

2.51

2.40

1.74

0.00

-3.23

9.52

3.17

3.42

1.95

0.00

-3.59

10.06

3.92

4.70

2.17

0.00

Maximum

10.08 Cote: -3.60 m

3.94 Cote: -3.60 m

4.74 Cote: -3.60 m

2.18 Cote: -3.60 m

0.00 Cote: 0.00 m

Minimum

4.68 Cote: 0.00 m

0.00 Cote: 0.00 m

0.00 Cote: 0.00 m

0.00 Cote: 0.00 m

0.00 Cote: 0.00 m

CHARGE PERMANENTE ET POUSSÉE DES TERRES AVEC POURCENTAGE DE SURCHARGE ET SÉISME Cote (m)

Diagramme d'effort normal (T/m)

Diagramme d'effort tranchant (T/m)

Diagramme de moment fléchissant (mT/m)

Diagramme de poussée (T/m²)

Pression hydrostatique (T/m²)

0.00

4.68

0.00

0.00

0.32

0.00

-0.35

5.21

0.25

0.04

0.77

0.00

-0.71

5.75

0.67

0.20

1.08

0.00

-1.07

6.29

1.20

0.54

1.40

0.00

-1.43

6.83

1.85

1.08

1.72

0.00

-1.79

7.37

2.61

1.88

2.03

0.00

-2.15

7.90

3.49

2.98

2.35

0.00

-2.51

8.44

4.48

4.41

2.66

0.00

-2.87

8.98

5.58

6.21

2.98

0.00

-3.23

9.52

6.80

8.44

3.30

0.00

-3.59

10.06

8.13

11.12

3.61

0.00

Maximum

10.08 Cote: -3.60 m

8.16 Cote: -3.60 m

11.20 Cote: -3.60 m

3.63 Cote: -3.60 m

0.00 Cote: 0.00 m

Minimum

4.68 Cote: 0.00 m

0.00 Cote: 0.00 m

0.00 Cote: 0.00 m

0.32 Cote: 0.00 m

0.00 Cote: 0.00 m

10.- COMBINAISONS HYPOTHÈSES 1 - Charge permanente 2 - Poussée des terres 3 - Surcharge 4 - Séisme

IDG/M/P-B

Page 217/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Cote (m)


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

COMBINAISONS POUR LES ETATS-LIMITES ULTIMES Hypothèses Combinaison

1

2

3

1

1.00 1.00

2

1.50 1.00

3

1.00 1.60

4

1.50 1.60

5

1.00 1.00 1.60

6

1.50 1.00 1.60

7

1.00 1.60 1.60

8

1.50 1.60 1.60

9

1.00 1.00

10

4

1.00

1.00 1.00 0.20 1.00

COMBINAISONS POUR LES ETATS-LIMITES DE SERVICE Hypothèses Combinaison

1

2

3

1

1.00 1.00

2

1.00 1.00 0.60

11.- DESCRIPTION DU FERRAILLAGE COURONNEMENT Armature supérieure: 3 Ø14 TRONÇONS Avant

Num. 1

Arrière

Vertical

Horizontal

Ø20c/15

Ø14c/15

Recouvrement: 0.6 m

Vertical Ø20c/15

Horizontal Ø14c/15

Recouvrement: 1.15 m SEMELLE SUPERFICIELLE

Armature

Longitudinal

Supérieure

Ø16c/15

Inférieure

Ø16c/15

Transversal Ø16c/15 Longueur d'ancrage en prolongation: 70 cm Ø20c/15

Longueur d´ancrage courbe en amorce: 30 cm

12.- VÉRIFICATIONS GÉOMÉTRIQUES ET DE RÉSISTANCE Référence: Mur: Pont HC3 (Mur de soutènement) Vérification

Valeurs

Vérification au cisaillement en amorce du mur:

Maximum: 33.71 T/m Calculé: 14.67 T/m

Vérifiée

Minimum: 20 cm Calculé: 60 cm

Vérifiée

Epaisseur minimale du tronçon: Jiménez Salas, J.A.. Geotecnia y Cimientos II, (Chap. 12)

État

Séparation libre minimale des armatures horizontales: Norma EHE. Article 66.4.1 (pag.235).

Minimum: 3.1 cm

-Arrière:

Calculé: 13.6 cm

Vérifiée

-Avant:

Calculé: 13.6 cm

Vérifiée

IDG/M/P-B

Page 218/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Ancrage avant / arrière: 50 / 50 cm


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Séparation maximale des armatures horizontales: Norme EHE, article 42.3.1

Maximum: 30 cm

-Arrière:

Calculé: 15 cm

Vérifiée

-Avant:

Calculé: 15 cm

Vérifiée

Pourcentage géométrique horizontal minimum par face: Article 42.3.5 de la norme EHE

Minimum: 0.0016

-Arrière (-3.60 m):

Calculé: 0.00171

Vérifiée

-Avant (-3.60 m):

Calculé: 0.00171

Vérifiée

Pourcentage mécanique horizontal minimum par face: Minimum: 0.00069

-Arrière:

Calculé: 0.00171

Vérifiée

-Avant:

Calculé: 0.00171

Vérifiée

Minimum: 0.0009 Calculé: 0.00349

Vérifiée

Minimum: 0.00153 Calculé: 0.00349

Vérifiée

Minimum: 0.00027 Calculé: 0.00349

Vérifiée

Minimum: 2e-005 Calculé: 0.00349

Vérifiée

Maximum: 0.04 Calculé: 0.00698

Vérifiée

Pourcentage géométrique vertical minimum sur la face tendue: -Arrière (-3.60 m): Article 42.3.5 de la norme EHE

Pourcentage mécanique vertical minimum sur la face tendue: -Arrière (-3.60 m): Norme EHE, article 42.3.2 (Flexion simple ou composée)

Pourcentage géométrique vertical minimum sur la face comprimée: -Avant (-3.60 m): Article 42.3.5 de la norme EHE

Pourcentage mécanique vertical minimum sur la face comprimée: -Avant (-3.60 m): Norme EHE, article 42.3.2 (Flexion simple ou composée)

Pourcentage géométrique maximum d'armature verticale total: - (0.00 m): EC-2, art. 5.4.7.2

Séparation libre minimale des armatures verticales: Norma EHE. Article 66.4.1 (pag.235).

Minimum: 3.1 cm

-Arrière:

Calculé: 11 cm

Vérifiée

-Avant:

Calculé: 11 cm

Vérifiée

Séparation maximale entre barres: Norma EHE. Article 42.3.1 (pag.149).

Maximum: 30 cm

-Armature verticale Arrière:

Calculé: 15 cm

Vérifiée

-Armature verticale Avant:

Calculé: 15 cm

Vérifiée

Vérification sous flexion composée: Vérification réalisée par unité de longueur de mur

Vérification à l'effort tranchant: Article 44.2.3.2.1 (EHE-98)

Vérification de la fissuration: Article 49.2.4 de la norme EHE

Vérifiée Maximum: 24.34 T/m Calculé: 11.54 T/m

Vérifiée

Maximum: 0.3 mm Calculé: 0.059 mm

Vérifiée

Vérification de l'ancrage de l´armature de base en couronnement: Critère J.Calavera. "Muros de contención y muros de sótano".

Calculé: 50 cm

-Arrière:

Minimum: 50 cm

Vérifiée

-Avant:

Minimum: 0 cm

Vérifiée

Minimum: 2.2 cm² Calculé: 4.6 cm²

Vérifiée

Section minimale longitudinale face supérieure poutre de couronnement: J.Calavera (Muros de contención y muros de sótano)

IDG/M/P-B

Page 219/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Critère J.Calavera. "Muros de contención y muros de sótano". (ratio horiz. > 20% * ratio vert.)


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Information additionnelle: - Cote de la section de relation minimale 'pourcentage horizontal / pourcentage vertical' Arrière: -3.60 m - Cote de la section de relation minimale 'pourcentage horizontal / pourcentage vertical' Avant: -3.60 m - Section critique en flexion composée: Cote: -3.60 m, Md: 22.32 mT/m, Nd: 10.08 T/m, Vd: 14.68 T/m, Contrainte maximale de l'acier: 1.768 T/cm² - Section critique sous effort tranchant: Cote: -3.04 m - Section comportant l'ouverture maximale de fissures: Cote: -3.60 m, M: 10.26 mT/m, N: 10.08 T/m Référence: Semelle filante: Pont HC3 (Mur de soutènement) Vérification

Valeurs

État

Vérification de la stabilité: Valeur introduite par l'utilisateur.

-Coefficient de sécurité au renversement (Hypothèse gravitationnelle):

Minimum: 1.8 Calculé: 2.78

Vérifiée

-Coefficient de sécurité au renversement (Hypothèse sismique):

Minimum: 1.2 Calculé: 2.61

Vérifiée

Minimum: 25 cm Calculé: 60 cm

Vérifiée

Maximum: 2.5 kgf/cm² Calculé: 1.036 kgf/cm²

Vérifiée

Maximum: 3.125 kgf/cm² Calculé: 1.754 kgf/cm²

Vérifiée

-Contrainte moyenne (Hypothèse sismique):

Maximum: 2.5 kgf/cm² Calculé: 0.857 kgf/cm²

Vérifiée

-Contrainte maximale (Hypothèse sismique):

Maximum: 3.75 kgf/cm² Calculé: 1.62 kgf/cm²

Vérifiée

Minimum: 6.44 cm²/m Calculé: 13.4 cm²/m

Vérifiée

Minimum: 0 cm²/m Calculé: 20.94 cm²/m

Vérifiée

Minimum: 4.65 cm²/m Calculé: 20.94 cm²/m

Vérifiée

Épaisseur minimale: -Semelle: Norma EHE. Article 59.8.1.

Contraintes appliquées au sol: -Contrainte moyenne (Hypothèse gravitationnelle): -Contrainte maximale (Hypothèse gravitationnelle):

Flexion dans la semelle: Vérification basée sur des critères résistants

-Armature sup. arrière: -Armature inf. arrière: -Armature inf. avant: Effort tranchant: Norma EHE. Article 44.2.3.2.1.

Maximum: 23.14 T/m

-Arrière (Hypothèse gravitationnelle):

Calculé: 11.71 T/m

Vérifiée

-Arrière (Hypothèse sismique):

Calculé: 5.24 T/m

Vérifiée

-Avant (Hypothèse gravitationnelle):

Calculé: 7.99 T/m

Vérifiée

-Avant (Hypothèse sismique):

Calculé: 4.64 T/m

Vérifiée

Minimum: 27 cm Calculé: 52 cm

Vérifiée

Minimum: 0 cm Calculé: 0 cm

Vérifiée

Minimum: 0 cm Calculé: 0 cm

Vérifiée

Minimum: 0 cm Calculé: 0 cm

Vérifiée

Longueur d'ancrage: Norma EHE. Article 66.5.

-Attentes arrière: -Armature inf. arrière (Patte): -Armature inf. avant (Patte): -Armature sup. arrière (Patte):

IDG/M/P-B

Page 220/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Valeur introduite par l'utilisateur.


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K -Armature sup. avant:

a.belouali@yandex.ru Minimum: 19 cm Calculé: 70 cm

Vérifiée

Minimum: 3.5 cm Calculé: 3.5 cm

Vérifiée

Minimum: 7 cm Calculé: 7 cm

Vérifiée

Minimum: 3.5 cm Calculé: 3.5 cm

Vérifiée

Enrobage: Norma EHE. Article 37.2.4.

-Inférieure: -Latéral: -Supérieure: Diamètre minimum: Norma EHE. Article 59.8.2.

Minimum: Ø12

-Armature transversale inférieure:

Calculé: Ø20

Vérifiée

-Armature longitudinale inférieure:

Calculé: Ø16

Vérifiée

-Armature transversale supérieure:

Calculé: Ø16

Vérifiée

-Armature longitudinale supérieure:

Calculé: Ø16

Vérifiée

Séparation maximale entre barres: Norma EHE. Article 42.3.1 (pag.149).

Maximum: 30 cm

-Armature transversale inférieure:

Calculé: 15 cm

Vérifiée

-Armature transversale supérieure:

Calculé: 15 cm

Vérifiée

-Armature longitudinale inférieure:

Calculé: 15 cm

Vérifiée

-Armature longitudinale supérieure:

Calculé: 15 cm

Vérifiée

Séparation minimale entre barres: Minimum: 10 cm

-Armature transversale inférieure:

Calculé: 15 cm

Vérifiée

-Armature transversale supérieure:

Calculé: 15 cm

Vérifiée

-Armature longitudinale inférieure:

Calculé: 15 cm

Vérifiée

-Armature longitudinale supérieure:

Calculé: 15 cm

Vérifiée

Pourcentage géométrique minimum: Critère de CYPE Ingenieros.

Minimum: 0.001

-Armature longitudinale inférieure:

Calculé: 0.00223

Vérifiée

-Armature longitudinale supérieure:

Calculé: 0.00223

Vérifiée

-Armature transversale inférieure:

Calculé: 0.00349

Vérifiée

-Armature transversale supérieure:

Calculé: 0.00223

Vérifiée

Minimum: 0.00087 Calculé: 0.00223

Vérifiée

Minimum: 0.00055 Calculé: 0.00223

Vérifiée

Minimum: 0.00096 Calculé: 0.00349

Vérifiée

Minimum: 0.00123 Calculé: 0.00223

Vérifiée

Pourcentage mécanique minimal: -Armature longitudinale inférieure: Norma EHE. Article 56.2.

-Armature longitudinale supérieure: Norma EHE. Article 56.2.

-Armature transversale inférieure: Norma EHE. Article 42.3.2.

-Armature transversale supérieure: Norma EHE. Article 42.3.2.

Information additionnelle: - Moment fléchissant défavorable dans la section de référence de l'arrière: 15.29 mT/m - Moment fléchissant défavorable dans la section de référence de l'avant: 11.10 mT/m

IDG/M/P-B

Page 221/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

J. Calavera, 'Cálculo de Estructuras de Cimentación' 4ª edición, INTEMAC. Partie 3.16 (pag.129).


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

13.- VÉRIFICATIONS DE STABILITÉ (CERCLE DE GLISSEMENT LE PLUS DÉFAVORABLE) Référence: Vérifications de stabilité (Cercle de glissement le plus défavorable): Pont HC3 (Mur de soutènement) Vérification

Valeurs

État

Cercle de glissement le plus défavorable: -Combinaisons avec séisme. Phase: Coordonnées du centre du cercle (-1.57 m ; 2.02 m) - Rayon: 7.08 m:

Minimum: 1.2 Calculé: 1.667

Cercle de glissement avec séisme IDG/M/P-B

Page 222/297

Vérifiée

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Valeur introduite par l'utilisateur.


a.belouali@yandex.ru

Cercle de glissement sans séisme

IDG/M/P-B

Page 223/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

14.- QUANTITATIF B 500 S, CN

Nom de l'armature

Ø14

Ø16

Total Ø20

Armature de base transversal

Longueur (m) Poids (kg)

54x4.06 54x10.01

Armature longitudinal

Longueur (m) Poids (kg)

Armature de base transversal

Longueur (m) Poids (kg)

Armature longitudinal

Longueur (m) Poids (kg)

25x7.86 25x9.50

196.50 237.45

Armature poutre de couronnement Longueur (m) Poids (kg)

3x7.86 3x9.50

23.58 28.49

25x7.86 25x9.50

219.24 540.68 196.50 237.45

54x4.06 54x10.01

54x2.86 54x7.05

219.24 540.68

Armature inférieure - Transversal

Longueur (m) Poids (kg)

154.44 380.87

Armature inférieure - Longitudinal

Longueur (m) Poids (kg)

20x7.86 20x12.41

157.20 248.11

Armature supérieure - Transversal Longueur (m) Poids (kg)

54x2.13 54x3.36

115.02 181.54

Armature supérieure - Longitudinal Longueur (m) Poids (kg)

11x7.86 11x12.41

86.46 136.46

Amorces - Transversal - Gauche

Longueur (m) Poids (kg)

54x1.42 54x3.50

76.68 189.10

Amorces - Transversal - Droite

Longueur (m) Poids (kg)

54x1.97 54x4.86

106.38 262.35

Total

Longueur (m) Poids (kg)

416.58 503.39

358.68 566.11

775.98 1913.68 2983.18

Total avec pertes (10.00%)

Longueur (m) Poids (kg)

458.24 553.73

394.55 622.72

853.58 2105.05 3281.50

Resumé des quantitatifs (pertes d'acier inclues) B 500 S, CN (kg) Élément

Ø14

Ø16

Ø20

Béton (m³)

Total HA-25, Control estadístico Propreté

Référence: Mur

553.73 622.72 2105.05 3281.50

31.68

2.40

Total

553.73 622.72 2105.05 3281.50

31.68

2.40

IDG/M/P-B

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Référence: Mur

Page 224/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 â&#x20AC;&#x201C; DPM 61/13

Plan coffrage

IDG/M/P-B

Page 225/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Pont cadre – PICF Passage Inférieur Cadre Fermé

IDG/M/P-B

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

(cas radier)

Page 226/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru INDEX

1.- NORME ET MATÉRIAUX ................................................................................................ 2.- GÉOMÉTRIE .................................................................................................................. 3.- TERRAINS .................................................................................................................... 4.- ACTIONS ...................................................................................................................... 5.- MÉTHODE DE CALCUL ................................................................................................... 6.- RÉSULTATS .................................................................................................................. 7.- COMBINAISONS ........................................................................................................... 8.- DESCRIPTION DE L'ARMATURE .................................................................................... 9.- VÉRIFICATION .............................................................................................................

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

10.- QUANTITATIF ..............................................................................................................

IDG/M/P-B

Page 227/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

1.- NORME ET MATÉRIAUX Norme: EHE-98 (Espagne) Béton: HA-25, Control estadístico Acier des barres: B 400 S, Control Normal Enrobage extérieur: 3.5 cm Enrobage intérieur: 3.5 cm

2.- GÉOMÉTRIE

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Plan supérieur module: Par gabarit (3.00 m)

MODULE Epaisseurs Piedroits: 30 cm Tablier: 60 cm Radier: 30 cm

MUR EN AILE D'ENTRÉE GAUCHE Longueur totale: 3.00 m Longueur supérieure: 0.50 m Epaisseur en extrémité: 0.50 m Hauteur: 3.60 m Surcharge du terrain sur l'arrière: 1.00 T/m² Epaisseur du mur: 0.30 m Epaisseur de la semelle: 0.40 m Débords semelle: - Arrière: 1.20 m - Avant: 1.20 m

MUR EN AILE D'ENTRÉE DROITE Longueur totale: 3.00 m Longueur supérieure: 0.50 m Epaisseur en extrémité: 0.50 m Hauteur: 3.60 m Surcharge du terrain sur l'arrière: 1.00 T/m² Epaisseur du mur: 0.30 m Epaisseur de la semelle: 0.40 m Débords semelle: - Arrière: 1.20 m - Avant: 1.20 m

MUR EN AILE DE SORTIE GAUCHE IDG/M/P-B

Page 228/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru Longueur totale: 3.00 m Longueur supérieure: 0.50 m Epaisseur en extrémité: 0.50 m Hauteur: 3.60 m Surcharge du terrain sur l'arrière: 1.00 T/m² Epaisseur du mur: 0.30 m Epaisseur de la semelle: 0.40 m Débords semelle: - Arrière: 1.20 m - Avant: 1.20 m

MUR EN AILE DE SORTIE DROITE Longueur totale: 3.00 m Longueur supérieure: 0.50 m Epaisseur en extrémité: 0.50 m Hauteur: 3.60 m Surcharge du terrain sur l'arrière: 1.00 T/m² Epaisseur du mur: 0.30 m Epaisseur de la semelle: 0.40 m Débords semelle: - Arrière: 1.20 m - Avant: 1.20 m

3.- TERRAINS Module de réaction: 3000.0 T/m³ Contrainte admissible sol d'assise: 20.00 T/m² Poids volumique: 2.0 kg/dm³ Angle de frottement interne: 27 degrés Cohésion: 0.00 T/m² Pourcentage de frottement terrain-mur: 0 % Angle de transmission des charges: 45 degrés

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

4.- ACTIONS Sans surcharge supérieure Surcharge uniforme inférieure: 5.00 T/m² Sans charge hydraulique

CONVOI DE CHARGE

1 Convois CAT994F

IDG/M/P-B

Page 229/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

5.- MÉTHODE DE CALCUL Le modèle de cacul utilisé consiste en éléments finis triangulaires du type lamelle épaisse tridimensionnelle, qui considère la déformation par l'effort tranchant. Chaque élément est constitué de six noeuds, aux sommets et aux milieux des côtés, avec six degrés de liberté chacun. Le maillage du pont-cadre est réalisé en fonction de ses dimensions (épaisseur et portée). Sur chaque noeud, après une analyse élastique et linéaire, huit efforts sont obtenus, avec lesquels la section de béton et l'armature sont dimensionnées et vérifiées. A partir des déplacements sont vérifiés la flèche, les pressions sur le terrain, le soulèvement du radier, etc.

Effort normal X IDG/M/P-B

Page 230/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

6.- RÉSULTATS


a.belouali@yandex.ru

Effort normal Y

IDG/M/P-B

Page 231/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 â&#x20AC;&#x201C; DPM 61/13

A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K


a.belouali@yandex.ru

Effort normal XY

IDG/M/P-B

Page 232/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 â&#x20AC;&#x201C; DPM 61/13

A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K


a.belouali@yandex.ru

Moment fléchissant X

IDG/M/P-B

Page 233/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K


a.belouali@yandex.ru

Moment fléchissant Y

IDG/M/P-B

Page 234/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K


a.belouali@yandex.ru

Moment fléchissant XY

IDG/M/P-B

Page 235/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K


a.belouali@yandex.ru

Effort tranchant X

IDG/M/P-B

Page 236/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 â&#x20AC;&#x201C; DPM 61/13

A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K


a.belouali@yandex.ru

Effort tranchant Y

IDG/M/P-B

Page 237/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 â&#x20AC;&#x201C; DPM 61/13

A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K


a.belouali@yandex.ru

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 â&#x20AC;&#x201C; DPM 61/13

A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

Rotation X

IDG/M/P-B

Page 238/297


a.belouali@yandex.ru

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 â&#x20AC;&#x201C; DPM 61/13

A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

Rotation Y

IDG/M/P-B

Page 239/297


a.belouali@yandex.ru

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 â&#x20AC;&#x201C; DPM 61/13

A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

Rotation Z

IDG/M/P-B

Page 240/297


a.belouali@yandex.ru

Déformée moment fléchissant

IDG/M/P-B

Page 241/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K


a.belouali@yandex.ru

Déplacement total

IDG/M/P-B

Page 242/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Module Piedroit gauche.

Signification

Unités

Nx

Effort normal X

T/m

Ny

Effort normal Y

T/m

Nxy

Effort normal XY

Mx

Moment fléchissant X

mT/m

My

Moment fléchissant Y

mT/m

Mxy

Moment fléchissant XY mT/m

Qx

Effort tranchant X

kgf/m

Qy

Effort tranchant Y

kgf/m

Dx

Déplacement X

mm

Dy

Déplacement Y

mm

Dz

Déplacement Z

mm

Gx

Rotation X

mRad

Gy

Rotation Y

mRad

Gz

Rotation Z

mRad

T/m

POIDS PROPRE Efforts Noeud

Nx

Ny

Nxy

Mx

My

Déplacements Mxy

Qx

1

-6.44 -11.37

3.95 -3.29 -0.45

3

-4.56

0.00 -3.17 -0.59 -0.00 1832.16

5

-6.44 -11.37 -3.95 -3.29 -0.45 -0.47 1838.30

11

-5.33

-0.00 -0.12 -1.50 -0.02 -0.55

13

-5.10

-0.82 -0.00 -1.49 -0.24 -0.00 1155.98

15

-5.33

-0.00

21

-5.48

-6.18 -2.77

0.19

23

-3.24

-1.09 -0.00

0.08

IDG/M/P-B

-1.32

Qy

0.47 1838.29 -2273.79

978.43

0.00

Dx

Dy

Dz

Gx

Gy

Gz

0.00 0.07 -1.73 -0.51

0.07 -0.02

0.00 0.07 -1.73 -0.50

0.00 -0.00

2273.80 -0.00 0.07 -1.73 -0.51 -0.07 74.75 -0.00 0.34 -1.73

0.02

0.06

0.00 -0.03

0.00

0.00 0.33 -1.73

0.06

0.00 -0.00

-74.74

0.00 0.34 -1.73

0.06

0.00

0.23 -0.29

879.62 -2683.35

0.00 0.06 -1.74

0.22 -0.02 -0.02

0.08

419.18

0.00 0.06 -1.74

0.20

0.12 -1.50 -0.02

0.55 0.00

978.44

0.00

0.03

0.00 -0.00

Page 243/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Abréviation


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K 25

-5.48

-6.18

2.77

a.belouali@yandex.ru 0.19

0.23

0.29

879.62

2683.36 -0.00 0.06 -1.74

0.22

0.02

0.02

Gy

Gz

POUSSÉE DES TERRES Efforts Noeud

Nx

Ny

Nxy

Mx

Déplacements

My

Mxy

Qx

Qy

Dx

Dy

Dz

Gx

1

-1.18

7.18 -1.37 -0.70 -0.72 -0.32

4142.88

482.55 -0.01 -0.05 0.21

3

-1.49

1.05 -0.00 -0.76 -0.36 -0.00

5032.32

0.02 -0.00 -0.05 0.20

5

-1.18

7.18

1.37 -0.70 -0.72

0.32

4142.94

-482.51

0.28

0.02 -0.05

11

-0.10 -0.11

0.19

2.24

0.58

0.34

-749.30

-354.68 -0.00 -0.34 0.20 -0.05

0.00 -0.03

13

-0.16

0.00

2.31

0.40

0.00 -1219.53

15

-0.10 -0.11 -0.19

2.24

0.58 -0.34

0.23

-749.32

21

0.22

3.71

1.14 -2.08 -0.71

0.23 -3519.41

23

-0.85

0.52

0.00 -2.03 -0.55 -0.00 -3811.81

25

0.22

0.01 -0.05 0.21

0.28 -0.02

0.05

0.28 -0.00 -0.00

-0.01

0.00 -0.35 0.20 -0.06

0.00

0.00

354.67

0.00 -0.34 0.20 -0.05

0.00

0.03

1222.22 -0.00 -0.04 0.20 -0.12

0.01

0.02

0.00 -0.04 0.20 -0.12 -0.00

0.00

-0.00

3.71 -1.14 -2.08 -0.71 -0.23 -3519.41 -1222.22

0.00 -0.04 0.20 -0.12 -0.01 -0.02

SURCHARGE INFÉRIEURE Nx

Ny

Nxy

Mx

My

Déplacements Mxy

Qx

Qy

Dx

Dy

Dz

Gx

Gy

Gz

1

-0.32

2.27 -0.51

0.82

0.12 -0.09 -547.51

3

-0.64

0.09 -0.00

0.78

0.15

0.00 -511.88

5

-0.32

2.27

0.51

0.82

0.12

0.09 -547.51 -481.14

11

-0.04 -0.02

0.04

0.25

0.00

0.18 -322.19

-12.43 -0.00 -0.06 -1.34 -0.02

0.00

0.00

13

-0.12

0.00

0.25

0.04 -0.00 -369.84

-0.00 -0.00 -0.05 -1.34 -0.02

0.00

0.00

15

-0.04 -0.02 -0.04

0.25

0.00 -0.18 -322.19

12.43

0.00 -0.00

0.03

21

0.02

0.40

0.13 -0.31 -0.09

0.04 -420.37

23

-0.10

0.04

0.00 -0.27 -0.07 -0.00 -304.87

25

0.02

481.14 -0.00 -0.01 -1.33

0.11 -0.01

0.01

-0.00 -0.00 -0.01 -1.33

0.10 -0.00

0.00

0.00 -0.01 -1.33

0.11

0.00 -0.06 -1.34 -0.02

138.64 -0.00 -0.01 -1.34 -0.02

0.01 -0.01

0.00

0.00

0.00 -0.00 -0.00 -1.34 -0.01 -0.00

0.00

0.40 -0.13 -0.31 -0.09 -0.04 -420.37 -138.64

0.00 -0.01 -1.34 -0.02 -0.00 -0.00

CONVOI 1 POSITION 1 Efforts Noeud

Nx

Ny

Mx

My

5.60

-3.47

-0.26

1

-8.53

3

-4.92

-2.93 -0.10

-3.16

5

-6.37

-15.81 -4.79

-2.78

11

-11.56

-0.04 -1.12

13

-6.55

-2.08

15

-8.35

0.01

21

-19.15

23

-3.86

-2.44

0.48

25

-13.39

-11.65

6.55

IDG/M/P-B

-17.59

Nxy

Déplacements Mxy

Qx

0.96

832.14

-0.51

0.05

1354.08

-0.16

-0.77

495.78

-3.05

-0.03

0.08

-179.55

0.44

-2.75

-0.41

0.01

0.68

-2.75

-0.03

-0.10

-11.87 -8.37

-3.51

-0.41

-0.72

-2.34

-0.40

-0.03

-3.00

-0.30

0.56

Qy -2763.00

Dx

Dy

Dz

Gx

Gy

Gz

0.01 0.23 -2.07

-0.84

0.05

-0.05

187.73 -0.01 0.21 -1.86

-0.00

-0.73

-0.05

-0.02 0.21 -1.67

-0.72

-0.14

0.04

136.81 -0.08 0.89 -2.09

-0.06

0.00

-0.09

269.06

-38.59

-0.08 0.76 -1.87

-0.03

0.00

-0.01

-165.26

-142.34

-0.08 0.79 -1.68

-0.05

0.00

0.06

-1454.14

-7548.18

-0.15 0.41 -2.11

0.71

-0.11

-0.04

-735.11

25.71

-0.16 0.36 -1.88

0.55

-0.05

-0.00

-1129.77

6351.33

-0.17 0.37 -1.70

0.63

-0.01

0.03

2558.68

Page 244/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Efforts Noeud


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Piedroit droit.

Signification

Unités

Nx

Effort normal X

T/m

Ny

Effort normal Y

T/m

Nxy

Effort normal XY

T/m

Mx

Moment fléchissant X

mT/m

My

Moment fléchissant Y

mT/m

Mxy

Moment fléchissant XY mT/m

Qx

Effort tranchant X

kgf/m

Qy

Effort tranchant Y

kgf/m

Dx

Déplacement X

mm

Dy

Déplacement Y

mm

Dz

Déplacement Z

Gx

Rotation X

mRad

Gy

Rotation Y

mRad

Gz

Rotation Z

mRad

mm

POIDS PROPRE Efforts Noeud

Nx

Ny

Nxy

Mx

My

Déplacements Mxy

Qx

Qy

Dx

Dy

Dz

Gx

Gy

Gz

1

-6.44

-11.37

3.95

-3.29

-0.45

0.47

1838.29

-2273.79

-0.00

-0.07

-1.73

0.51

-0.07

-0.02

3

-4.56

-1.32

0.00

-3.17

-0.59

-0.00

1832.16

0.00

-0.00

-0.07

-1.73

0.50

-0.00

-0.00

5

-6.44

-11.37

-3.95

-3.29

-0.45

-0.47

1838.30

2273.80

0.00

-0.07

-1.73

0.51

0.07

0.02

11

-5.33

-0.00

-0.12

-1.50

-0.02

-0.55

978.43

74.75

0.00

-0.34

-1.73

-0.06

0.00

-0.03

13

-5.10

-0.82

-0.00

-1.49

-0.24

-0.00

1155.98

0.00

-0.00

-0.33

-1.73

-0.06

0.00

-0.00

15

-5.33

-0.00

0.12

-1.50

-0.02

0.55

978.44

-74.74

-0.00

-0.34

-1.73

-0.06

0.00

0.03

21

-5.48

-6.18

-2.77

0.19

0.23

-0.29

879.62

-2683.36

-0.00

-0.06

-1.74

-0.22

0.02

-0.02

23

-3.24

-1.09

-0.00

0.08

0.08

0.00

419.18

0.00

-0.00

-0.06

-1.74

-0.20

0.00

-0.00

25

-5.48

-6.18

2.77

0.19

0.23

0.29

879.62

2683.36

0.00

-0.06

-1.74

-0.22

-0.02

0.02

IDG/M/P-B

Page 245/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Abréviation


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

POUSSÉE DES TERRES Efforts Noeud

Nx

Ny

Nxy

Mx

Déplacements

My

Mxy

Qx

1

-1.18

7.18 -1.37 -0.70 -0.72 -0.32

4142.88

3

-1.49

1.05 -0.00 -0.76 -0.36 -0.00

5

-1.18

7.18

11

-0.10 -0.11

13

-0.16

15

-0.10 -0.11 -0.19

Qy

Dx

482.55

Dy

Dz

Gx

0.01 0.05 0.21 -0.28

Gy

Gz

0.02

0.05

5032.32

0.02 -0.00 0.05 0.20 -0.28 -0.00 -0.00

1.37 -0.70 -0.72

0.32

4142.94

-482.51 -0.01 0.05 0.21 -0.28 -0.02 -0.05

0.19

2.24

0.58

0.34

-749.30

-354.68

0.23 -0.00

2.31

0.40

0.00 -1219.53

2.24

0.58 -0.34

-749.32

21

0.22

3.71

1.14 -2.08 -0.71

23

-0.85

0.52

0.00 -2.03 -0.55 -0.00 -3811.81

0.23 -3519.41

25

0.22

0.00 0.34 0.20

0.05

0.00 -0.03

-0.01 -0.00 0.35 0.20

0.06

0.00

0.00

354.67 -0.00 0.34 0.20

0.05

0.00

0.03

1222.22

0.12 -0.01

0.02

-0.00 -0.00 0.04 0.20

0.00 0.04 0.20

0.12

0.00

0.00

3.71 -1.14 -2.08 -0.71 -0.23 -3519.41 -1222.22 -0.00 0.04 0.20

0.12

0.01 -0.02

SURCHARGE INFÉRIEURE Noeud

Nx

Ny

Nxy

Mx

My

Déplacements Mxy

Qx

Qy

Dx

Dy

Dz

Gx

Gy

Gz

1

-0.32

2.27 -0.51

0.82

0.12 -0.09 -547.51

3

-0.64

0.09 -0.00

0.78

0.15

0.00 -511.88

5

-0.32

2.27

0.51

0.82

0.12

0.09 -547.51 -481.14 -0.00 0.01 -1.33 -0.11 -0.01 -0.01

11

-0.04 -0.02

0.04

0.25

0.00

0.18 -322.19

13

-0.12

0.00

0.25

0.04

15

-0.04 -0.02 -0.04

0.25

0.03

481.14

0.00 0.01 -1.33 -0.11

0.01

0.01

-0.00

0.00 0.01 -1.33 -0.10

0.00

0.00

0.00 0.06 -1.34

0.02

0.00

0.00

0.00 -369.84

-0.00 -0.00 0.05 -1.34

0.02

0.00

0.00

0.00 -0.18 -322.19

12.43 -0.00 0.06 -1.34

0.02

0.00 -0.00

21

0.02

0.40

0.13 -0.31 -0.09

23

-0.10

0.04

0.00 -0.27 -0.07 -0.00 -304.87

0.04 -420.37

25

0.02

-12.43

138.64

0.00 0.01 -1.34

0.02 -0.00

0.00

0.00 -0.00 0.00 -1.34

0.01 -0.00

0.00

0.40 -0.13 -0.31 -0.09 -0.04 -420.37 -138.64 -0.00 0.01 -1.34

0.02

0.00 -0.00

CONVOI 1 POSITION 1 Efforts Noeud 1 3

Nx

Ny

-9.43 -15.73

Mx

My

5.38 -4.96 -0.84

Mxy

Qx

0.75

3079.34

Qy

Dx

-3.98

0.05 -5.53 -1.07 -0.04

4827.62

-162.52 -0.01

-11.89 -17.54

-6.17 -5.82 -0.99 -0.93

3619.80

3057.16

11

-11.24

-0.04

-0.65 -2.20

0.14 -0.47

743.39

13

-8.92

-2.82

-0.80 -1.93 -0.23 -0.00

15

-15.55

-0.11

21

-17.11 -16.19

25

-5.08

-3.44

1.38 -2.48

0.15

0.54

-0.71 -1.29 -0.16

Dz

0.00 -2.40

0.00 -0.02 -2.63

Gx

Gy

Gz

0.76 -0.15 -0.03 0.74 -0.05

0.00

0.87

0.04

0.06

77.65 -0.09 -0.43 -2.21 -0.06

0.00 -0.08

1123.88

24.31 -0.09 -0.34 -2.42 -0.09

0.00

0.01

785.79

-42.31 -0.09 -0.50 -2.65 -0.07

0.00

0.11

-8.57 -1.99 -0.02 -0.65 -1376.57

-25.74 -16.32 11.42 -2.60 -0.15

Dy

-2827.94 -0.02 -0.00 -2.20

5

23

-7.98

Nxy

Déplacements

0.03 -1172.32

-8519.58 -0.18 -45.14 -0.17

0.87 -1894.45 10392.63 -0.16

0.03 -2.24 -0.53

0.01 -0.04

0.07 -2.43 -0.42 -0.06 -0.00 0.03 -2.69 -0.64 -0.14

0.04

Tablier.

IDG/M/P-B

Page 246/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Efforts


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Signification

Unités

Effort normal X

T/m

Ny

Effort normal Y

T/m

Nxy

Effort normal XY

T/m

Mx

Moment fléchissant X

mT/m

My

Moment fléchissant Y

mT/m

Mxy

Moment fléchissant XY mT/m

Qx

Effort tranchant X

kgf/m

Qy

Effort tranchant Y

kgf/m

Dx

Déplacement X

mm

Dy

Déplacement Y

mm

Dz

Déplacement Z

Gx

Rotation X

mRad

Gy

Rotation Y

mRad

Gz

Rotation Z

mRad

mm

POIDS PROPRE Efforts Nx

Ny

Nxy

Mx

1

7.10

0.05

1.78

1.06 -0.63 -1.59 -156.67

4100.96

3

1.32 -0.27 -0.00

0.29 -0.52

0.00

-0.01

3714.61

5

7.10

1.06 -0.63

1.59

156.63

0.05 -1.78

My

Déplacements

Noeud

Mxy

Qx

Qy

Dx

Dy

Dz

Gx

Gy

Gz

0.00 -0.00 -1.78

0.22

0.02

0.02

0.00

0.20

0.00 -0.00

0.00 -1.77

4101.04 -0.00 -0.00 -1.78

0.22 -0.02 -0.02

16

-0.14

0.48

0.00 -1.06 -5.13 -0.00

373.83

0.00 -0.00 -0.00 -2.12 -0.00

0.01

0.00

18

0.26

1.24

0.00 -1.18 -5.04 -0.00

0.00

0.01

0.00 -0.00 -2.11 -0.00

0.00

0.00

20

-0.14

0.48 -0.00 -1.06 -5.13

0.00 -373.82

0.01

0.00

0.00 -2.12

0.00 -0.01

0.00

31

7.10

0.05 -1.78

1.06 -0.63

1.59 -156.66 -4101.03

0.00

0.00 -1.78 -0.22

0.02 -0.02

33

1.32 -0.27 -0.00

0.29 -0.52

0.00

0.00 -0.00 -1.77 -0.20

0.00 -0.00

35

7.10

1.06 -0.63 -1.59

0.05

1.78

-0.00 -3714.64

156.66 -4101.03 -0.00

0.00 -1.78 -0.22 -0.02

0.02

POUSSÉE DES TERRES Efforts Noeud

Nx

Ny

Nxy

Mx

My

1

-5.94 -2.98 -2.21 0.19 2.78

3 5

Déplacements Mxy

Qx

Qy

Dx

Dy

Dz

Gx

Gy

Gz

0.99

329.22

195.14 -0.00 -0.00 0.22 -0.12 -0.01 -0.02

-0.86 -2.63

0.00 0.44 2.74 -0.00

0.00

667.90

0.00 -0.00 0.22 -0.12 -0.00

0.00

-5.94 -2.98

2.21 0.19 2.78 -0.99 -329.22

195.14

0.00 -0.00 0.22 -0.12

0.01

0.02

0.00 -0.00 0.38 -0.00 -0.01

0.00

0.00

0.00 0.36 -0.00

0.00

0.00

-0.00 -0.00

0.00 0.38 -0.00

0.01

0.00

16

0.05 -2.65 -0.00 0.03 2.22

0.00

-76.54

-0.00

18

-0.16 -3.16 -0.00 0.41 2.16

0.00

-0.00

0.00

0.05 -2.65 -0.00 0.03 2.22 -0.00

76.54

20

IDG/M/P-B

Page 247/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Abréviation Nx


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

31

-5.94 -2.98

2.21 0.19 2.78 -0.99

33

-0.86 -2.63

0.00 0.44 2.74

35

-5.94 -2.98 -2.21 0.19 2.78

0.00

329.22 -195.14 -0.00

0.00 0.22

0.12 -0.01

0.02

-0.00 -667.90 -0.00

0.00 0.22

0.12

0.00

0.00

0.00 0.22

0.12

0.01 -0.02

0.99 -329.22 -195.14

0.00

SURCHARGE INFÉRIEURE Efforts Noeud

Nx

Ny

Nxy

Mx

My

Déplacements Mxy

Qx

1

-0.57 -0.37 -0.24 0.03 0.37

0.12

28.12

3

-0.05 -0.21

0.00 0.05 0.31 -0.00

0.00

5

-0.57 -0.37

0.24 0.03 0.37 -0.12 -28.12

16

0.01 -0.28 -0.00 0.00 0.26 -0.00

-8.34

18

-0.03 -0.28 -0.00 0.04 0.25 -0.00

0.00

20

0.01 -0.28 -0.00 0.00 0.26 -0.00

8.34

Qy

Dx

Dy

Dz

Gx

Gy

Gz

54.44 -0.00 -0.00 -1.33 -0.02 -0.00 -0.00 70.75 -0.00 -0.00 -1.33 -0.01 -0.00

0.00

54.44

0.00 -0.00 -1.33 -0.02

-0.00

0.00

0.00 -0.00

0.00

0.00

0.00 -0.00

0.00

0.00 -1.32 -0.00 -0.00

0.00

0.00 -1.32

-0.00 -0.00 -0.00 -1.32 -0.00

0.00

0.00

31

-0.57 -0.37

0.24 0.03 0.37 -0.12

28.12 -54.44 -0.00

0.00 -1.33

0.02 -0.00

0.00

33

-0.05 -0.21

0.00 0.05 0.31 -0.00

0.00 -70.75 -0.00

0.00 -1.33

0.01 -0.00

0.00

35

-0.57 -0.37 -0.24 0.03 0.37

0.00 -1.33

0.02

0.12 -28.12 -54.44

0.00

0.00 -0.00

CONVOI 1 POSITION 1 Noeud

Nx

Ny

Nxy

Mx

My

Déplacements Mxy

Qx

Qy

Dx

Dy

Dz

Gx

Gy

0.63 -0.01

Gz

1

13.58 -2.91

3.19

2.99

3.27

-3.93

1312.70

10851.67 -0.16 0.18 -1.79

3

5.08 -1.69

0.32

1.62

2.28

0.23

-782.52

6052.44 -0.17 0.20 -1.96

0.55 -0.05 -0.00

0.03

5

14.34 -3.34 -3.85

0.71 -0.11 -0.04

16

-0.46 -2.43

3.02

3.68

5.48

-3075.85

15095.54 -0.19 0.20 -2.22

0.06 -7.97

-17.21

-0.42

3705.92

4101.76 -0.18 0.18 -3.13

0.18 -0.10

0.00

0.09

0.65

-12.65

-0.47

-3570.39

987.08 -0.18 0.20 -3.12

0.15 -0.00

0.00

20

-0.60 -3.29 -0.18 -9.28

-21.47

1.24

-2292.71

10476.65 -0.18 0.21 -3.79

0.24 -0.12

0.00

31

18.06 -3.78 -3.98

3.79

2.02

5.09

1704.61

7.98 -2.28 -0.42

1.89

0.80

-0.24

-1001.71

3.73

2.59

-7.56

-4581.19

18

33 35

1.15

2.17

19.10 -4.52

5.08

-13694.20 -0.18 0.19 -2.32 -0.53 -8425.22

0.01 -0.04

-0.19 0.20 -2.49 -0.42 -0.06 -0.00

-19856.94 -0.21 0.22 -2.78 -0.64 -0.14

0.04

Radier.

Abréviation

IDG/M/P-B

Signification

Unités

Nx

Effort normal X

T/m

Ny

Effort normal Y

T/m

Nxy

Effort normal XY

Mx

Moment fléchissant X

mT/m

My

Moment fléchissant Y

mT/m

Mxy

Moment fléchissant XY mT/m

T/m

Page 248/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Efforts


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru Qx

Effort tranchant X

kgf/m

Qy

Effort tranchant Y

kgf/m

Dx

Déplacement X

mm

Dy

Déplacement Y

mm

Dz

Déplacement Z

Gx

Rotation X

mRad

Gy

Rotation Y

mRad

Gz

Rotation Z

mRad

mm

POIDS PROPRE Efforts Nx

1

8.37 -2.24 -0.33 -1.35 -2.43 -0.78 -579.21 -5143.38 -0.01 -0.01 -1.65 -0.51

0.07 -0.02

3

0.01 -0.90 -0.00

0.00 -0.49 -0.00

0.03

0.00

5

8.37 -2.24

0.01 -1.65

0.07

0.02

11 13

Ny

Nxy

Mx

My

Déplacements

Noeud

0.18

Mxy

2.72 -0.00

0.33 -1.35 -2.43

1.75 -2.15 -0.00 -0.76 -2.32 -0.01 -0.65

0.00

0.54

Qx

Qy

Dx

87.77

-0.00 -0.00

0.78 -579.20

5143.44 -0.01

0.00

2.76 -0.00

15

1.75 -2.15 -0.00 -0.76 -2.32

0.00

21

8.37 -2.24

0.33 -1.35 -2.43

0.78

23

0.01 -0.90

0.00

25

Dy

Dz

Gx

Gy

0.51

-0.01 -5193.54 -0.00 -0.00 -1.65 -0.50 0.00

0.00 -0.00 -0.00 -0.49 -0.00

-0.01

5193.57

0.00

0.00 -1.65

Gz

0.00 -0.00 0.00

0.00

0.50 -0.00 -0.00

579.17 -5143.46

0.01 -0.01 -1.65 -0.51 -0.07

0.02

2.72 -0.00

-87.77

0.00

0.00

0.00 -0.49 -0.00 -0.03

0.00

8.37 -2.24 -0.33 -1.35 -2.43 -0.78

579.17

5143.45

0.01

0.01 -1.65

0.18

0.51 -0.07 -0.02

POUSSÉE DES TERRES Noeud

Nx

Ny

Nxy

Mx

My

Déplacements Mxy 0.33

Qx

Qy

Dz

Gx

0.16

0.28 -0.02

0.05

-0.00 -0.00 -0.00 -0.10

0.00 -0.02

0.00

Dy

-6.99 -3.73

1.80 -0.06 -1.21

3

-0.00 -3.68

0.00

0.08 -0.32 -0.00

-132.47

5

-6.99 -3.73 -1.80 -0.06 -1.21 -0.33

1416.99

11

-0.97 -3.53

13

-0.14 -4.07 -0.00 -0.08 -0.32 -0.00

15

-0.97 -3.53

21

-6.99 -3.73 -1.80 -0.06 -1.21 -0.33 -1416.99 -628.58 -0.00 -0.01

23

-0.00 -3.68

0.00

25

-6.99 -3.73

1.80 -0.06 -1.21

0.00 -0.23 -1.24 -0.00 0.00 -0.23 -1.24

0.00

0.08 -0.32 -0.00

1416.99 -628.58

Dx

1

628.59

-0.00 -891.64

0.00 -0.01 0.00

0.00 -0.01

0.00

-0.00 -0.00

-0.00

891.64 -0.00

132.47

0.33 -1417.00

0.00

0.01

Gz

0.16 -0.28 -0.02 -0.05 0.16

0.00 -0.09 0.01

Gy

0.28 -0.00 -0.00 0.00

0.00

0.00

0.16 -0.28 -0.00 -0.00 0.16

0.28

0.02 -0.05

0.00 -0.00 -0.10

0.00

0.02

0.00

0.16 -0.28

0.02

0.05

628.58 -0.00

0.01

SURCHARGE INFÉRIEURE Efforts Noeud

Nx

Ny

Nxy

Mx

My

0.31

Déplacements Mxy

Qx

Qy

Dx

Dy

Dz

Gx

Gy

Gz

0.00

0.00 -1.35

0.11 -0.01

0.01

0.00 -0.00 -1.61

0.00 -0.01

0.00

1

-1.59 0.57 -0.05

0.61

0.17 -56.25

1233.99

3

-0.00 0.17 -0.00 -0.04 -0.61

0.00 -16.19

0.00

5

-1.59 0.57

0.05

0.31

0.61 -0.17 -56.25 -1234.01

0.00 -0.00 -1.35 -0.11 -0.01 -0.01

11

-0.27 0.58

0.00

0.18

0.58 -0.00

13

0.05 0.26 -0.00 -0.12 -0.62

0.00

0.00

1251.91

0.00

0.00 -1.35

0.10 -0.00

0.00

-0.00

-0.00

0.00

0.00 -1.61

0.00 -0.00

0.00

15

-0.27 0.58

0.00

0.18

0.58 -0.00

21

-1.59 0.57

0.05

0.31

0.61 -0.17

23

-0.00 0.17 -0.00 -0.04 -0.61

0.00

16.19

25

-1.59 0.57 -0.05

0.17

0.31

0.61

0.00 -1251.91 -0.00 -0.00 -1.35 -0.10 56.26

1234.01 -0.00

0.00

0.00

0.00 -1.35

0.11

0.01 -0.01

-0.00 -0.00 -0.00 -1.61

0.00

0.01

0.00

56.26 -1234.01 -0.00 -0.00 -1.35 -0.11

0.01

0.01

Gy

Gz

CONVOI 1 POSITION 1 Efforts Noeud 1

Nx

Ny

Nxy

Mx

My

Déplacements Mxy

Qx

Qy

Dx

Dy

Dz

Gx

13.20 -1.19 -0.98 -1.69 -2.35 -1.31 -1051.89 -6671.38 -0.01 0.10 -1.95 -0.84

IDG/M/P-B

0.05 -0.05

Page 249/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Efforts


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K 3

0.02 -0.08

5

12.28 -3.74

11 13

0.05

a.belouali@yandex.ru 4.23

0.06

186.63

45.35 -0.00 0.11 -0.39

0.12

0.03

0.00

0.01 -2.30 -4.41

0.27

1.35

-444.48

9099.35 -0.01 0.11 -2.50

0.87

0.06

0.04

1.37 -2.15 -0.03 -0.81 -2.19 -0.08 -0.18 -1.60 -0.03

0.78

3.99

0.00

15

0.80 -4.91

0.03 -1.33 -4.31

0.08

21

11.81 -0.98

0.88 -1.48 -1.90

1.00

23 25

172.71 -6071.79

0.00 0.10 -1.76 -0.73 -0.05 -0.00

-77.86

-170.85

0.00 0.10 -0.34

0.11 -0.01

0.00

159.87

8857.53 -0.00 0.11 -2.29

0.74 -0.05

0.00

1312.34 -5162.20

0.01 0.10 -1.56 -0.72 -0.14

0.04

3.62 -0.05

-109.23

13.57

0.00 0.10 -0.26

0.11 -0.08

0.00

10.90 -3.37 -0.00 -2.05 -3.82 -1.03

796.94

7379.39

0.01 0.11 -2.08

0.76 -0.15 -0.03

0.02 -0.09 -0.05

0.22

7.- COMBINAISONS HYPOTHÈSES 1 - Poids propre 2 - Poussée des terres 3 - Surcharge inférieure 4 - Convoi 1 position 1

COMBINAISONS POUR LES ETATS-LIMITES ULTIMES Hypothèses 1

2

3

1

1.00 1.00

2

1.35 1.00

3

1.00 1.50

4

1.35 1.50

5

1.00 1.00 1.50

6

1.35 1.00 1.50

7

1.00 1.50 1.50

8

1.35 1.50 1.50

4

9

1.00 1.00

1.50

10

1.35 1.00

1.50

11

1.00 1.50

1.50

12

1.35 1.50

1.50

13

1.00 1.00 1.50 1.50

14

1.35 1.00 1.50 1.50

15

1.00 1.50 1.50 1.50

16

1.35 1.50 1.50 1.50

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Combinaison

COMBINAISONS POUR LES ETATS-LIMITES DE SERVICE Hypothèses Combinaison

IDG/M/P-B

1

2

3

4

1

1.00 1.00

2

1.00 1.00 1.00

3

1.00 1.00

4

1.00 1.00 1.00 1.00

1.00

Page 250/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

8.- DESCRIPTION DE L'ARMATURE MODULE Position

Supérieur Tablier Inférieur

Inférieur Radier Supérieur

Arrière Piedroit gauche Avant

Arrière Piedroit droit Avant

Direction

Armature de base

Longitudinal

Ø20c/20, patte d'ancrage=48cm

Renfort

Transversal Perpendiculaire au piedroit droit

Ø12c/30, patte d'ancrage=23cm

Longitudinal

Ø16c/20, patte d'ancrage=32cm

Transversal Perpendiculaire au piedroit droit

Ø25c/15, patte d'ancrage=49cm

Longitudinal

Ø20c/25, patte d'ancrage=48cm

Transversal Perpendiculaire au piedroit droit

Ø12c/30, patte d'ancrage=13cm

Longitudinal

Ø16c/30, patte d'ancrage=32cm

Transversal Perpendiculaire au piedroit droit

Ø16c/20, patte d'ancrage=20cm

Renforts 1: Ø12 - Cellules 1 à 1 - Longueur ini.= 1.57m - Longueur fin.= 1.57m

Vertical

Ø12c/15, patte d'ancrage=11cm - Attente=0.34 m - Longueur patte d'ancrage en pied=13 cm

Renfort supérieur: Ø10 - Longueur=1.62 m, Patte=10 cm Renfort inférieur: Ø10 - Attente=0.28 m - Longueur patte d'ancrage en pied=10 cm

Horizontal

Ø12c/25, patte d'ancrage=34cm

Vertical

Ø12c/30, patte d'ancrage= - cm - Attente=0.34 m - Longueur patte d'ancrage en pied=11 cm

Horizontal

Ø16c/25, patte d'ancrage=46cm

Vertical

Ø16c/30, patte d'ancrage=15cm - Attente=0.45 m - Longueur patte d'ancrage en pied=21 cm

Horizontal

Ø10c/15, patte d'ancrage=29cm

Vertical

Ø12c/30, patte d'ancrage= - cm - Attente=0.34 m - Longueur patte d'ancrage en pied=11 cm

Horizontal

Ø16c/25, patte d'ancrage=46cm

Piedroit gauche: Ø16 - Longueur=1.93 m, Patte=35 cm

Piedroit droit: Ø16 - Longueur=1.93 m, Patte=35 cm

Piedroit gauche: Ø20 - Longueur=1.89 m, Patte=37 cm

Piedroit droit: Ø20 - Longueur=1.89 m, Patte=37 cm

Renfort supérieur: Ø10 - Longueur=1.62 m, Patte=10 cm Renfort inférieur: Ø20 - Attente=0.67 m - Longueur patte d'ancrage en pied=37 cm

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Panneau

MUR EN AILE D'ENTRÉE GAUCHE Armature horizontale: Ø10c/25 Armature longitudinale inférieure: Ø12c/25, patte d'ancrage=11cm Armature longitudinale supérieure: Ø12c/25, patte d'ancrage=11cm Armature verticale

Armature semelle

Armature verticale arrière: Ø12c/15 Transversal inférieur: Ø12c/25 - Recouvrement =0.35m Transversal supérieur: Ø12c/25 - Patte d'ancrage =20cm - Ancrage face supérieure =0.17m Armature verticale avant: Ø10c/30 - Recouvrement =0.20m - Patte d'ancrage =20cm - Ancrage face supérieure =0.17m

MUR EN AILE D'ENTRÉE DROITE Armature horizontale: Ø10c/25 Armature longitudinale inférieure: Ø12c/25, patte d'ancrage=11cm Armature longitudinale supérieure: Ø12c/25, patte d'ancrage=11cm Armature verticale

Armature semelle

Armature verticale arrière: Ø12c/15 Transversal inférieur: Ø12c/25 - Recouvrement =0.35m Transversal supérieur: Ø12c/25 - Patte d'ancrage =20cm - Ancrage face supérieure =0.17m Armature verticale avant: Ø10c/30 - Recouvrement =0.20m - Patte d'ancrage =20cm - Ancrage face supérieure =0.17m

IDG/M/P-B

Page 251/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

MUR EN AILE DE SORTIE GAUCHE Armature horizontale: Ø10c/25 Armature longitudinale inférieure: Ø12c/25, patte d'ancrage=11cm Armature longitudinale supérieure: Ø12c/25, patte d'ancrage=11cm Armature verticale

Armature semelle

Armature verticale arrière: Ø12c/15 Transversal inférieur: Ø12c/25 - Recouvrement =0.35m Transversal supérieur: Ø12c/25 - Patte d'ancrage =20cm - Ancrage face supérieure =0.17m Armature verticale avant: Ø10c/30 - Recouvrement =0.20m - Patte d'ancrage =20cm - Ancrage face supérieure =0.17m

MUR EN AILE DE SORTIE DROITE Armature horizontale: Ø10c/25 Armature longitudinale inférieure: Ø12c/25, patte d'ancrage=11cm Armature longitudinale supérieure: Ø12c/25, patte d'ancrage=11cm Armature semelle

9.- VÉRIFICATION Référence: Mur en aile d'entrée gauche Vérification

Valeurs

État

Vérification de la stabilité: Critère de CYPE Ingenieros

: -Coefficient de sécurité au renversement: -Coefficient de sécurité au glissement:

Minimum: 1.8 Calculé: 3.72

Vérifiée

Minimum: 1.5 Calculé: 1.54

Vérifiée

Minimum: 25 cm Calculé: 40 cm

Vérifiée

Minimum: 20 cm Calculé: 30 cm

Vérifiée

Épaisseur minimale: -Semelle superficielle: Norma EHE. Article 59.8.1.

-Mur: Jiménez Salas, J.A.. Geotecnia y Cimientos II, (Chap. 12)

Séparation libre minimale des armatures horizontales: Norma EHE. Article 66.4.1 (pag.235).

Minimum: 3.1 cm

Mur: -Arrière:

Calculé: 24 cm

Vérifiée

-Avant:

Calculé: 24 cm

Vérifiée

Séparation maximale des armatures horizontales: Norme EHE, article 42.3.1

IDG/M/P-B

Maximum: 30 cm

Page 252/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Armature verticale

Armature verticale arrière: Ø12c/15 Transversal inférieur: Ø12c/25 - Recouvrement =0.35m Transversal supérieur: Ø12c/25 - Patte d'ancrage =20cm - Ancrage face supérieure =0.17m Armature verticale avant: Ø10c/30 - Recouvrement =0.20m - Patte d'ancrage =20cm - Ancrage face supérieure =0.17m


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Mur: -Arrière:

Calculé: 25 cm

Vérifiée

-Avant:

Calculé: 25 cm

Vérifiée

Pourcentage géométrique horizontal minimum par face: Article 42.3.5 de la norme EHE

Minimum: 0.001

Mur: -Arrière (0.00 m):

Calculé: 0.00104

Vérifiée

-Avant (0.00 m):

Calculé: 0.00104

Vérifiée

Séparation maximale entre barres: Norma EHE. Article 42.3.1 (pag.149).

Maximum: 30 cm

-Semelle superficielle: -Armature longitudinale inférieure:

Calculé: 25 cm

Vérifiée

-Armature longitudinale supérieure:

Calculé: 25 cm

Vérifiée

-Armature transversale inférieure:

Calculé: 25 cm

Vérifiée

-Armature transversale supérieure:

Calculé: 25 cm

Vérifiée

-Armature verticale Arrière:

Calculé: 15 cm

Vérifiée

-Armature verticale Avant:

Calculé: 30 cm

Vérifiée

-Mur:

Séparation minimale entre barres: J. Calavera, 'Cálculo de Estructuras de Cimentación' 4ª edición, INTEMAC. Partie 3.16 (pag.129).

Minimum: 10 cm

-Armature longitudinale inférieure:

Calculé: 25 cm

Vérifiée

-Armature longitudinale supérieure:

Calculé: 25 cm

Vérifiée

-Armature transversale inférieure:

Calculé: 25 cm

Vérifiée

-Armature transversale supérieure:

Calculé: 25 cm

Vérifiée

Pourcentage géométrique minimum: Critère de CYPE Ingenieros.

Minimum: 0.001

Semelle superficielle: -Armature longitudinale inférieure:

Calculé: 0.00113

Vérifiée

-Armature longitudinale supérieure:

Calculé: 0.00113

Vérifiée

-Armature transversale inférieure:

Calculé: 0.00113

Vérifiée

-Armature transversale supérieure:

Calculé: 0.00113

Vérifiée

Maximum: 15.42 T/m Calculé: 6.38 T/m

Vérifiée

Vérification au cisaillement en amorce du mur: -Mur: Pourcentage mécanique horizontal minimum par face: Critère J.Calavera. "Muros de contención y muros de sótano". (ratio horiz. > 20% * ratio vert.)

Calculé: 0.00104

Mur: -Arrière:

Minimum: 0.0005

Vérifiée

-Avant:

Minimum: 0.00017

Vérifiée

Minimum: 0.0012 Calculé: 0.00251

Vérifiée

Pourcentage géométrique vertical minimum sur la face tendue: Mur: -Arrière (0.00 m): Article 42.3.5 de la norme EHE

IDG/M/P-B

Page 253/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Semelle superficielle:


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K Pourcentage mécanique vertical minimum sur la face tendue: Mur: -Arrière (0.00 m): Norme EHE, article 42.3.2 (Flexion simple ou composée)

Pourcentage géométrique vertical minimum sur la face comprimée: Mur: -Avant (0.00 m): Article 42.3.5 de la norme EHE

Pourcentage mécanique vertical minimum sur la face comprimée: Mur: -Avant (0.00 m): Norme EHE, article 42.3.2 (Flexion simple ou composée)

Pourcentage géométrique maximum d'armature verticale total: Mur: - (3.60 m): EC-2, art. 5.4.7.2

a.belouali@yandex.ru

Minimum: 0.00191 Calculé: 0.00251

Vérifiée

Minimum: 0.00036 Calculé: 0.00087

Vérifiée

Minimum: 1e-005 Calculé: 0.00087

Vérifiée

Maximum: 0.04 Calculé: 0.00338

Vérifiée

Séparation libre minimale des armatures verticales: Norma EHE. Article 66.4.1 (pag.235).

Minimum: 3.1 cm

Mur: -Arrière:

Calculé: 12.6 cm

Vérifiée

-Avant:

Calculé: 28 cm

Vérifiée

Vérification sous flexion composée: -Mur: Vérification réalisée par unité de longueur de mur

Article 44.2.3.2.1 (EHE-98)

Vérification de la fissuration: -Mur: Article 49.2.4 de la norme EHE

Vérifiée Maximum: 11.73 T/m Calculé: 5.42 T/m

Vérifiée

Maximum: 0.3 mm Calculé: 0.235 mm

Vérifiée

Minimum: 0.33 m Calculé: 0.35 m

Vérifiée

Minimum: 0.2 m Calculé: 0.2 m

Vérifiée

Minimum: 17.4 cm Calculé: 17.4 cm

Vérifiée

Minimum: 17.5 cm Calculé: 17.5 cm

Vérifiée

Longueur de recouvrement: Article 66.6.2 de la norme EHE

Mur: -Base arrière: -Base avant: Vérification de l'ancrage de l'armature de base à la face supérieure: Mur: -Arrière: -Avant: Contraintes appliquées au sol: Vérification basée sur des critères résistants.

Semelle superficielle: -Contrainte moyenne:

Maximum: 2 kgf/cm² Calculé: 0.413 kgf/cm² Vérifiée

-Contrainte maximale:

Maximum: 2.5 kgf/cm² Calculé: 0.442 kgf/cm² Vérifiée

IDG/M/P-B

Page 254/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Vérification à l'effort tranchant: -Mur:


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Flexion dans la semelle: Vérification basée sur des critères résistants

Calculé: 4.52 cm²/m

Semelle superficielle: -Armature sup. arrière:

Minimum: 2.77 cm²/m Vérifiée

-Armature inf. arrière:

Minimum: 0 cm²/m

Vérifiée

-Armature sup. avant:

Minimum: 0 cm²/m

Vérifiée

-Armature inf. avant:

Minimum: 3.14 cm²/m Vérifiée

Effort tranchant: Norma EHE. Article 44.2.3.2.1.

Maximum: 11.32 T/m

Semelle superficielle: -Arrière:

Calculé: 3.62 T/m

Vérifiée

-Avant:

Calculé: 4.09 T/m

Vérifiée

Minimum: 16 cm Calculé: 34 cm

Vérifiée

Minimum: 20 cm Calculé: 34 cm

Vérifiée

Minimum: 0 cm Calculé: 0 cm

Vérifiée

Minimum: 0 cm Calculé: 0 cm

Vérifiée

Minimum: 0 cm Calculé: 0 cm

Vérifiée

Minimum: 0 cm Calculé: 0 cm

Vérifiée

Longueur d'ancrage: Norma EHE. Article 66.5.

-Attentes arrière: -Attentes avant: -Armature inf. arrière (Patte): -Armature inf. avant (Patte): -Armature sup. arrière (Patte): -Armature sup. avant (Patte): Diamètre minimum: Norma EHE. Article 59.8.2.

Minimum: Ø12

Semelle superficielle: -Armature transversale inférieure:

Calculé: Ø12

Vérifiée

-Armature longitudinale inférieure:

Calculé: Ø12

Vérifiée

-Armature transversale supérieure:

Calculé: Ø12

Vérifiée

-Armature longitudinale supérieure:

Calculé: Ø12

Vérifiée

Pourcentage mécanique minimal: Norma EHE. Article 42.3.2.

Calculé: 0.00113

Semelle superficielle: -Armature transversale inférieure:

Minimum: 0.00101

Vérifiée

-Armature transversale supérieure:

Minimum: 0.00091

Vérifiée

Toutes les conditions sont vérifiées Référence: Mur en aile d'entrée droite Vérification

Valeurs

État

Vérification de la stabilité: Critère de CYPE Ingenieros

: -Coefficient de sécurité au renversement:

IDG/M/P-B

Minimum: 1.8 Calculé: 3.72

Vérifiée

Page 255/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Semelle superficielle:


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K -Coefficient de sécurité au glissement:

a.belouali@yandex.ru Minimum: 1.5 Calculé: 1.54

Vérifiée

Minimum: 25 cm Calculé: 40 cm

Vérifiée

Minimum: 20 cm Calculé: 30 cm

Vérifiée

Épaisseur minimale: -Semelle superficielle: Norma EHE. Article 59.8.1.

-Mur: Jiménez Salas, J.A.. Geotecnia y Cimientos II, (Chap. 12)

Séparation libre minimale des armatures horizontales: Norma EHE. Article 66.4.1 (pag.235).

Minimum: 3.1 cm

Mur: -Arrière:

Calculé: 24 cm

Vérifiée

-Avant:

Calculé: 24 cm

Vérifiée

Séparation maximale des armatures horizontales: Norme EHE, article 42.3.1

Maximum: 30 cm

Mur: -Arrière:

Calculé: 25 cm

Vérifiée

-Avant:

Calculé: 25 cm

Vérifiée

Pourcentage géométrique horizontal minimum par face: Article 42.3.5 de la norme EHE

Minimum: 0.001

Mur: -Arrière (0.00 m):

Calculé: 0.00104

Vérifiée

-Avant (0.00 m):

Calculé: 0.00104

Vérifiée

Séparation maximale entre barres: Maximum: 30 cm

-Semelle superficielle: -Armature longitudinale inférieure:

Calculé: 25 cm

Vérifiée

-Armature longitudinale supérieure:

Calculé: 25 cm

Vérifiée

-Armature transversale inférieure:

Calculé: 25 cm

Vérifiée

-Armature transversale supérieure:

Calculé: 25 cm

Vérifiée

-Armature verticale Arrière:

Calculé: 15 cm

Vérifiée

-Armature verticale Avant:

Calculé: 30 cm

Vérifiée

-Mur:

Séparation minimale entre barres: J. Calavera, 'Cálculo de Estructuras de Cimentación' 4ª edición, INTEMAC. Partie 3.16 (pag.129).

Minimum: 10 cm

Semelle superficielle: -Armature longitudinale inférieure:

Calculé: 25 cm

Vérifiée

-Armature longitudinale supérieure:

Calculé: 25 cm

Vérifiée

-Armature transversale inférieure:

Calculé: 25 cm

Vérifiée

-Armature transversale supérieure:

Calculé: 25 cm

Vérifiée

Pourcentage géométrique minimum: Critère de CYPE Ingenieros.

Minimum: 0.001

Semelle superficielle: -Armature longitudinale inférieure:

Calculé: 0.00113

Vérifiée

-Armature longitudinale supérieure:

Calculé: 0.00113

Vérifiée

-Armature transversale inférieure:

Calculé: 0.00113

Vérifiée

IDG/M/P-B

Page 256/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Norma EHE. Article 42.3.1 (pag.149).


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K -Armature transversale supérieure: Vérification au cisaillement en amorce du mur: -Mur:

a.belouali@yandex.ru Calculé: 0.00113

Vérifiée

Maximum: 15.42 T/m Calculé: 6.38 T/m

Vérifiée

Pourcentage mécanique horizontal minimum par face: Critère J.Calavera. "Muros de contención y muros de sótano". (ratio horiz. > 20% * ratio vert.)

Calculé: 0.00104

-Arrière:

Minimum: 0.0005

Vérifiée

-Avant:

Minimum: 0.00017

Vérifiée

Minimum: 0.0012 Calculé: 0.00251

Vérifiée

Minimum: 0.00191 Calculé: 0.00251

Vérifiée

Minimum: 0.00036 Calculé: 0.00087

Vérifiée

Minimum: 1e-005 Calculé: 0.00087

Vérifiée

Maximum: 0.04 Calculé: 0.00338

Vérifiée

Pourcentage géométrique vertical minimum sur la face tendue: Mur: -Arrière (0.00 m): Article 42.3.5 de la norme EHE

Pourcentage mécanique vertical minimum sur la face tendue: Mur: -Arrière (0.00 m): Norme EHE, article 42.3.2 (Flexion simple ou composée)

Pourcentage géométrique vertical minimum sur la face comprimée: Mur: -Avant (0.00 m): Article 42.3.5 de la norme EHE

Pourcentage mécanique vertical minimum sur la face comprimée: Mur: -Avant (0.00 m): Norme EHE, article 42.3.2 (Flexion simple ou composée)

Pourcentage géométrique maximum d'armature verticale total: Mur: - (3.60 m): EC-2, art. 5.4.7.2

Séparation libre minimale des armatures verticales: Norma EHE. Article 66.4.1 (pag.235).

Minimum: 3.1 cm

Mur: -Arrière:

Calculé: 12.6 cm

Vérifiée

-Avant:

Calculé: 28 cm

Vérifiée

Vérification sous flexion composée: -Mur: Vérification réalisée par unité de longueur de mur

Vérification à l'effort tranchant: -Mur: Article 44.2.3.2.1 (EHE-98)

Vérification de la fissuration: -Mur: Article 49.2.4 de la norme EHE

Vérifiée Maximum: 11.73 T/m Calculé: 5.42 T/m

Vérifiée

Maximum: 0.3 mm Calculé: 0.235 mm

Vérifiée

Minimum: 0.33 m Calculé: 0.35 m

Vérifiée

Minimum: 0.2 m Calculé: 0.2 m

Vérifiée

Longueur de recouvrement: Article 66.6.2 de la norme EHE

Mur: -Base arrière: -Base avant:

IDG/M/P-B

Page 257/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Mur:


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Vérification de l'ancrage de l'armature de base à la face supérieure: Mur: -Arrière: -Avant:

Minimum: 17.4 cm Calculé: 17.4 cm

Vérifiée

Minimum: 17.5 cm Calculé: 17.5 cm

Vérifiée

Contraintes appliquées au sol: Vérification basée sur des critères résistants.

Semelle superficielle: -Contrainte moyenne:

Maximum: 2 kgf/cm² Calculé: 0.413 kgf/cm² Vérifiée

-Contrainte maximale:

Maximum: 2.5 kgf/cm² Calculé: 0.442 kgf/cm² Vérifiée

Flexion dans la semelle: Vérification basée sur des critères résistants

Calculé: 4.52 cm²/m

Semelle superficielle: -Armature sup. arrière:

Minimum: 2.77 cm²/m Vérifiée

-Armature inf. arrière:

Minimum: 0 cm²/m

Vérifiée

-Armature sup. avant:

Minimum: 0 cm²/m

Vérifiée

-Armature inf. avant:

Minimum: 3.14 cm²/m Vérifiée

Effort tranchant: Norma EHE. Article 44.2.3.2.1.

Maximum: 11.32 T/m

-Arrière:

Calculé: 3.62 T/m

Vérifiée

-Avant:

Calculé: 4.09 T/m

Vérifiée

Minimum: 16 cm Calculé: 34 cm

Vérifiée

Minimum: 20 cm Calculé: 34 cm

Vérifiée

-Armature inf. arrière (Patte):

Minimum: 0 cm Calculé: 0 cm

Vérifiée

-Armature inf. avant (Patte):

Minimum: 0 cm Calculé: 0 cm

Vérifiée

-Armature sup. arrière (Patte):

Minimum: 0 cm Calculé: 0 cm

Vérifiée

-Armature sup. avant (Patte):

Minimum: 0 cm Calculé: 0 cm

Vérifiée

Longueur d'ancrage: Norma EHE. Article 66.5.

Semelle superficielle: -Attentes arrière: -Attentes avant:

Diamètre minimum: Norma EHE. Article 59.8.2.

Minimum: Ø12

Semelle superficielle: -Armature transversale inférieure:

Calculé: Ø12

Vérifiée

-Armature longitudinale inférieure:

Calculé: Ø12

Vérifiée

-Armature transversale supérieure:

Calculé: Ø12

Vérifiée

-Armature longitudinale supérieure:

Calculé: Ø12

Vérifiée

Pourcentage mécanique minimal: Norma EHE. Article 42.3.2.

Calculé: 0.00113

Semelle superficielle:

IDG/M/P-B

Page 258/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Semelle superficielle:


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

-Armature transversale inférieure:

Minimum: 0.00101

Vérifiée

-Armature transversale supérieure:

Minimum: 0.00091

Vérifiée

Toutes les conditions sont vérifiées Référence: Module Vérification

Valeurs

État

Tablier: -Armature (Longitudinal): -Ratio minimal supérieur:

Vérification à 100%

Vérifiée

-Ratio minimal inférieur:

Vérification à 100%

Vérifiée

-Flexion composée moment positif:

Vérification à 100%

Vérifiée

-Flexion composée moment négatif:

Vérification à 100%

Vérifiée

-Ratio minimal supérieur:

Vérification à 100%

Vérifiée

-Ratio minimal inférieur:

Vérification à 100%

Vérifiée

-Flexion composée moment positif:

Vérification à 100%

Vérifiée

-Flexion composée moment négatif:

Vérification à 100%

Vérifiée

-Déplacement maximum. Perpendiculaire au plan du plancher:

Maximum: 50 mm Calculé: 6.84 mm

Vérifiée

-Distorsion angulaire maximale:

Minimum: 150 Calculé: 924

Vérifiée

-Armature (Transversal):

Minimum: 250

-Longitudinal:

Calculé: 1167

Vérifiée

-Transversal:

Calculé: 744

Vérifiée

Maximum: 100 Calculé: 32

Vérifiée

Minimum: 22 cm Calculé: 22 cm

Vérifiée

Minimum: 48 cm Calculé: 48 cm

Vérifiée

Minimum: 48 cm Calculé: 48 cm

Vérifiée

-Armature de base longitudinale intérieure:

Minimum: 32 cm Calculé: 32 cm

Vérifiée

-Renfort extérieur central du piedroit gauche:

Minimum: 34 cm Calculé: 34 cm

Vérifiée

Minimum: 34 cm Calculé: 34 cm

Vérifiée

-Elancement mécanique: -Longueur d'ancrage: Norma EHE. Article 66.5.

-Armature de base transversale extérieure: -Armature de base transversale intérieure: -Armature de base longitudinale extérieure:

-Renfort extérieur central du piedroit droit: -Séparation minimale entre barres: Norma EHE. Article 66.4.1 (pag.235).

Minimum: 3.1 cm

-Armature de base transversale extérieure:

Calculé: 13.6 cm

Vérifiée

-Armature de base transversale intérieure:

Calculé: 12.5 cm

Vérifiée

-Armature de base longitudinale extérieure:

Calculé: 18 cm

Vérifiée

-Armature de base longitudinale intérieure:

Calculé: 18.4 cm

Vérifiée

-Armature extérieure - intérieure:

Calculé: 45.3 cm

Vérifiée

IDG/M/P-B

Page 259/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

-Flèche relative:


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

-Séparation maximale entre barres: Norma EHE. Article 42.3.1 (pag.149).

Maximum: 30 cm

-Armature de base transversale extérieure:

Calculé: 30 cm

Vérifiée

-Armature de base transversale intérieure:

Calculé: 15 cm

Vérifiée

-Armature de base longitudinale extérieure:

Calculé: 20 cm

Vérifiée

-Armature de base longitudinale intérieure:

Calculé: 20 cm

Vérifiée

-Ratio minimal supérieur:

Vérification à 100%

Vérifiée

-Ratio minimal inférieur:

Vérification à 100%

Vérifiée

-Flexion composée moment positif:

Vérification à 100%

Vérifiée

-Flexion composée moment négatif:

Vérification à 100%

Vérifiée

-Ratio minimal supérieur:

Vérification à 100%

Vérifiée

-Ratio minimal inférieur:

Vérification à 100%

Vérifiée

-Flexion composée moment positif:

Vérification à 100%

Vérifiée

-Flexion composée moment négatif:

Vérification à 100%

Vérifiée

-Déplacement maximum. Perpendiculaire au plan du plancher:

Maximum: 50 mm Calculé: 5.33 mm

Vérifiée

-Distorsion angulaire maximale:

Minimum: 150 Calculé: 496

Vérifiée

Radier: -Armature (Longitudinal):

-Armature (Transversal):

Minimum: 250

-Longitudinal:

Calculé: 955

Vérifiée

-Transversal:

Calculé: 1499

Vérifiée

Maximum: 100 Calculé: 65

Vérifiée

Minimum: 12 cm Calculé: 12 cm

Vérifiée

-Armature de base transversale intérieure:

Minimum: 19 cm Calculé: 19 cm

Vérifiée

-Armature de base longitudinale extérieure:

Minimum: 48 cm Calculé: 48 cm

Vérifiée

Minimum: 32 cm Calculé: 32 cm

Vérifiée

Minimum: 36 cm Calculé: 36 cm

Vérifiée

Minimum: 36 cm Calculé: 36 cm

Vérifiée

-Elancement mécanique: -Longueur d'ancrage: Norma EHE. Article 66.5.

-Armature de base transversale extérieure:

-Armature de base longitudinale intérieure: -Renfort extérieur central du piedroit gauche: -Renfort extérieur central du piedroit droit: -Séparation minimale entre barres: Norma EHE. Article 66.4.1 (pag.235).

Minimum: 3.1 cm

-Armature de base transversale extérieure:

Calculé: 13.4 cm

Vérifiée

-Armature de base transversale intérieure:

Calculé: 8.6 cm

Vérifiée

-Armature de base longitudinale extérieure:

Calculé: 23 cm

Vérifiée

-Armature de base longitudinale intérieure:

Calculé: 28.4 cm

Vérifiée

-Armature extérieure - intérieure:

Calculé: 15.8 cm

Vérifiée

IDG/M/P-B

Page 260/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

-Flèche relative:


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

-Séparation maximale entre barres: Norma EHE. Article 42.3.1 (pag.149).

Maximum: 30 cm

-Armature de base transversale extérieure:

Calculé: 30 cm

Vérifiée

-Armature de base transversale intérieure:

Calculé: 20 cm

Vérifiée

-Armature de base longitudinale extérieure:

Calculé: 25 cm

Vérifiée

-Armature de base longitudinale intérieure:

Calculé: 30 cm

Vérifiée

-Ratio minimal intérieur:

Vérification à 100%

Vérifiée

-Ratio minimal extérieur:

Vérification à 100%

Vérifiée

-Flexion composée moment positif:

Vérification à 100%

Vérifiée

-Flexion composée moment négatif:

Vérification à 100%

Vérifiée

-Ratio minimal intérieur:

Vérification à 100%

Vérifiée

-Ratio minimal extérieur:

Vérification à 100%

Vérifiée

-Flexion composée moment positif:

Vérification à 100%

Vérifiée

-Flexion composée moment négatif:

Vérification à 100%

Vérifiée

-Effort tranchant maximum:

Vérification à 100%

Vérifiée

-Déplacement maximum. Perpendiculaire au plan du plancher:

Maximum: 50 mm Calculé: 0.89 mm

Vérifiée

-Distorsion angulaire maximale:

Minimum: 150 Calculé: 766

Vérifiée

Piedroit gauche: -Armature (Vertical):

-Flèche relative:

Minimum: 250

-Vertical:

Calculé: 8974

Vérifiée

-Horizontal:

Calculé: 3365

Vérifiée

Maximum: 100 Calculé: 45

Vérifiée

Minimum: 0 cm Calculé: 11 cm

Vérifiée

Minimum: 0 cm Calculé: 0 cm

Vérifiée

Minimum: 12 cm Calculé: 12 cm

Vérifiée

Minimum: 0 cm Calculé: 11 cm

Vérifiée

Minimum: 34 cm Calculé: 34 cm

Vérifiée

Minimum: 46 cm Calculé: 46 cm

Vérifiée

-Renfort extérieur supérieur:

Minimum: 0 cm Calculé: 10 cm

Vérifiée

-Attente renfort extérieur supérieur:

Minimum: 10 cm Calculé: 10 cm

Vérifiée

-Elancement mécanique: -Longueur d'ancrage: Norma EHE. Article 66.5.

-Armature de base verticale extérieure: -Armature de base verticale intérieure: -Attente armature de base extérieure: -Attente armature de base intérieure: -Armature de base horizontale extérieure: -Armature de base horizontale intérieure:

-Longueur de recouvrement: Norma EHE. Article 66.6.2.

-Attente armature de base extérieure:

IDG/M/P-B

Minimum: 0.33 m Calculé: 0.33 m

Vérifiée

Page 261/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

-Armature (Horizontal):


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K -Attente armature de base intérieure:

a.belouali@yandex.ru Calculé: 0.33 m

Vérifiée

-Séparation minimale entre barres: Norma EHE. Article 66.4.1 (pag.235).

Minimum: 3.1 cm

-Armature de base verticale extérieure:

Calculé: 6.4 cm

Vérifiée

-Armature de base verticale intérieure:

Calculé: 28.8 cm

Vérifiée

-Armature de base horizontale extérieure:

Calculé: 23.8 cm

Vérifiée

-Armature de base horizontale intérieure:

Calculé: 23.4 cm

Vérifiée

-Armature extérieure - intérieure:

Calculé: 17.8 cm

Vérifiée

-Séparation maximale entre barres: Norma EHE. Article 42.3.1 (pag.149).

Maximum: 30 cm

-Armature de base verticale extérieure:

Calculé: 15 cm

Vérifiée

-Armature de base verticale intérieure:

Calculé: 30 cm

Vérifiée

-Armature de base horizontale extérieure:

Calculé: 25 cm

Vérifiée

-Armature de base horizontale intérieure:

Calculé: 25 cm

Vérifiée

-Ratio minimal intérieur:

Vérification à 100%

Vérifiée

-Ratio minimal extérieur:

Vérification à 100%

Vérifiée

-Flexion composée moment positif:

Vérification à 100%

Vérifiée

-Flexion composée moment négatif:

Vérification à 100%

Vérifiée

-Ratio minimal intérieur:

Vérification à 100%

Vérifiée

-Ratio minimal extérieur:

Vérification à 100%

Vérifiée

-Flexion composée moment positif:

Vérification à 100%

Vérifiée

-Flexion composée moment négatif:

Vérification à 100%

Vérifiée

-Effort tranchant maximum:

Vérification à 100%

Vérifiée

-Déplacement maximum. Perpendiculaire au plan du plancher:

Maximum: 50 mm Calculé: 0.5 mm

Vérifiée

-Distorsion angulaire maximale:

Minimum: 150 Calculé: 819

Vérifiée

Piedroit droit: -Armature (Vertical):

-Flèche relative:

Minimum: 250

-Vertical:

Calculé: 15883

Vérifiée

-Horizontal:

Calculé: 5956

Vérifiée

Maximum: 100 Calculé: 45

Vérifiée

Minimum: 15 cm Calculé: 15 cm

Vérifiée

-Armature de base verticale intérieure:

Minimum: 0 cm Calculé: 0 cm

Vérifiée

-Attente armature de base extérieure:

Minimum: 20 cm Calculé: 20 cm

Vérifiée

Minimum: 0 cm Calculé: 11 cm

Vérifiée

-Elancement mécanique: -Longueur d'ancrage: Norma EHE. Article 66.5.

-Armature de base verticale extérieure:

-Attente armature de base intérieure:

IDG/M/P-B

Page 262/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

-Armature (Horizontal):


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K -Armature de base horizontale extérieure: -Armature de base horizontale intérieure: -Renfort extérieur supérieur: -Attente renfort extérieur supérieur:

a.belouali@yandex.ru Minimum: 29 cm Calculé: 29 cm

Vérifiée

Minimum: 46 cm Calculé: 46 cm

Vérifiée

Minimum: 0 cm Calculé: 10 cm

Vérifiée

Minimum: 36 cm Calculé: 36 cm

Vérifiée

Minimum: 0.44 m Calculé: 0.44 m

Vérifiée

Minimum: 0.33 m Calculé: 0.33 m

Vérifiée

-Longueur de recouvrement: Norma EHE. Article 66.6.2.

-Attente armature de base extérieure: -Attente armature de base intérieure: -Séparation minimale entre barres: Norma EHE. Article 66.4.1 (pag.235).

Minimum: 3.1 cm

-Armature de base verticale extérieure:

Calculé: 13.2 cm

Vérifiée

-Armature de base verticale intérieure:

Calculé: 28.8 cm

Vérifiée

-Armature de base horizontale extérieure:

Calculé: 14 cm

Vérifiée

-Armature de base horizontale intérieure:

Calculé: 23.4 cm

Vérifiée

-Armature extérieure - intérieure:

Calculé: 17.2 cm

Vérifiée

-Séparation maximale entre barres: Maximum: 30 cm

-Armature de base verticale extérieure:

Calculé: 30 cm

Vérifiée

-Armature de base verticale intérieure:

Calculé: 30 cm

Vérifiée

-Armature de base horizontale extérieure:

Calculé: 15 cm

Vérifiée

-Armature de base horizontale intérieure:

Calculé: 25 cm

Vérifiée

-Soulèvement:

Vérification à 100%

Vérifiée

-Contrainte admissible:

Maximum: 20 T/m² Calculé: 16.0062 T/m²

Vérifiée

Terrain:

Référence: Mur en aile de sortie gauche Vérification

Valeurs

État

Vérification de la stabilité: Critère de CYPE Ingenieros

: -Coefficient de sécurité au renversement: -Coefficient de sécurité au glissement:

Minimum: 1.8 Calculé: 3.72

Vérifiée

Minimum: 1.5 Calculé: 1.54

Vérifiée

Minimum: 25 cm Calculé: 40 cm

Vérifiée

Minimum: 20 cm Calculé: 30 cm

Vérifiée

Épaisseur minimale: -Semelle superficielle: Norma EHE. Article 59.8.1.

-Mur: Jiménez Salas, J.A.. Geotecnia y Cimientos II, (Chap. 12)

Séparation libre minimale des armatures horizontales: Norma EHE. Article 66.4.1 (pag.235).

Minimum: 3.1 cm

Mur:

IDG/M/P-B

Page 263/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Norma EHE. Article 42.3.1 (pag.149).


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

-Arrière:

Calculé: 24 cm

Vérifiée

-Avant:

Calculé: 24 cm

Vérifiée

Séparation maximale des armatures horizontales: Norme EHE, article 42.3.1

Maximum: 30 cm

Mur: -Arrière:

Calculé: 25 cm

Vérifiée

-Avant:

Calculé: 25 cm

Vérifiée

Pourcentage géométrique horizontal minimum par face: Article 42.3.5 de la norme EHE

Minimum: 0.001

Mur: -Arrière (0.00 m):

Calculé: 0.00104

Vérifiée

-Avant (0.00 m):

Calculé: 0.00104

Vérifiée

Séparation maximale entre barres: Norma EHE. Article 42.3.1 (pag.149).

Maximum: 30 cm

-Semelle superficielle: -Armature longitudinale inférieure:

Calculé: 25 cm

Vérifiée

-Armature longitudinale supérieure:

Calculé: 25 cm

Vérifiée

-Armature transversale inférieure:

Calculé: 25 cm

Vérifiée

-Armature transversale supérieure:

Calculé: 25 cm

Vérifiée

-Armature verticale Arrière:

Calculé: 15 cm

Vérifiée

-Armature verticale Avant:

Calculé: 30 cm

Vérifiée

-Mur:

J. Calavera, 'Cálculo de Estructuras de Cimentación' 4ª edición, INTEMAC. Partie 3.16 (pag.129).

Minimum: 10 cm

Semelle superficielle: -Armature longitudinale inférieure:

Calculé: 25 cm

Vérifiée

-Armature longitudinale supérieure:

Calculé: 25 cm

Vérifiée

-Armature transversale inférieure:

Calculé: 25 cm

Vérifiée

-Armature transversale supérieure:

Calculé: 25 cm

Vérifiée

Pourcentage géométrique minimum: Critère de CYPE Ingenieros.

Minimum: 0.001

Semelle superficielle: -Armature longitudinale inférieure:

Calculé: 0.00113

Vérifiée

-Armature longitudinale supérieure:

Calculé: 0.00113

Vérifiée

-Armature transversale inférieure:

Calculé: 0.00113

Vérifiée

-Armature transversale supérieure:

Calculé: 0.00113

Vérifiée

Vérification au cisaillement en amorce du mur: -Mur:

Maximum: 15.42 T/m Calculé: 6.38 T/m Vérifiée

Pourcentage mécanique horizontal minimum par face: Critère J.Calavera. "Muros de contención y muros de sótano". (ratio horiz. > 20% * ratio vert.)

Calculé: 0.00104

Mur: -Arrière:

Minimum: 0.0005

Vérifiée

-Avant:

Minimum: 0.00017

Vérifiée

IDG/M/P-B

Page 264/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Séparation minimale entre barres:


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K Pourcentage géométrique vertical minimum sur la face tendue: Mur: -Arrière (0.00 m): Article 42.3.5 de la norme EHE

Pourcentage mécanique vertical minimum sur la face tendue: Mur: -Arrière (0.00 m): Norme EHE, article 42.3.2 (Flexion simple ou composée)

Pourcentage géométrique vertical minimum sur la face comprimée: Mur: -Avant (0.00 m): Article 42.3.5 de la norme EHE

Pourcentage mécanique vertical minimum sur la face comprimée: Mur: -Avant (0.00 m): Norme EHE, article 42.3.2 (Flexion simple ou composée)

Pourcentage géométrique maximum d'armature verticale total: Mur: - (3.60 m): EC-2, art. 5.4.7.2

a.belouali@yandex.ru

Minimum: 0.0012 Calculé: 0.00251

Vérifiée

Minimum: 0.00191 Calculé: 0.00251

Vérifiée

Minimum: 0.00036 Calculé: 0.00087

Vérifiée

Minimum: 1e-005 Calculé: 0.00087

Vérifiée

Maximum: 0.04 Calculé: 0.00338

Vérifiée

Séparation libre minimale des armatures verticales: Norma EHE. Article 66.4.1 (pag.235).

Minimum: 3.1 cm

-Arrière:

Calculé: 12.6 cm

Vérifiée

-Avant:

Calculé: 28 cm

Vérifiée

Vérification sous flexion composée: -Mur: Vérification réalisée par unité de longueur de mur

Vérification à l'effort tranchant: -Mur: Article 44.2.3.2.1 (EHE-98)

Vérification de la fissuration: -Mur: Article 49.2.4 de la norme EHE

Vérifiée Maximum: 11.73 T/m Vérifiée Calculé: 5.42 T/m Maximum: 0.3 mm Calculé: 0.235 mm

Vérifiée

Minimum: 0.33 m Calculé: 0.35 m

Vérifiée

Minimum: 0.2 m Calculé: 0.2 m

Vérifiée

Minimum: 17.4 cm Calculé: 17.4 cm

Vérifiée

Minimum: 17.5 cm Calculé: 17.5 cm

Vérifiée

Longueur de recouvrement: Article 66.6.2 de la norme EHE

Mur: -Base arrière: -Base avant: Vérification de l'ancrage de l'armature de base à la face supérieure: Mur: -Arrière: -Avant: Contraintes appliquées au sol: Vérification basée sur des critères résistants.

Semelle superficielle:

IDG/M/P-B

Page 265/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Mur:


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

-Contrainte moyenne:

Maximum: 2 kgf/cm² Calculé: 0.413 kgf/cm²Vérifiée

-Contrainte maximale:

Maximum: 2.5 kgf/cm² Calculé: 0.442 kgf/cm²Vérifiée

Flexion dans la semelle: Vérification basée sur des critères résistants

Calculé: 4.52 cm²/m

Semelle superficielle: -Armature sup. arrière:

Minimum: 2.77 cm²/m Vérifiée

-Armature inf. arrière:

Minimum: 0 cm²/m

Vérifiée

-Armature sup. avant:

Minimum: 0 cm²/m

Vérifiée

-Armature inf. avant:

Minimum: 3.14 cm²/m Vérifiée

Effort tranchant: Norma EHE. Article 44.2.3.2.1.

Maximum: 11.32 T/m

Semelle superficielle: -Arrière:

Calculé: 3.62 T/m

Vérifiée

-Avant:

Calculé: 4.09 T/m

Vérifiée

Minimum: 16 cm Calculé: 34 cm

Vérifiée

Minimum: 20 cm Calculé: 34 cm

Vérifiée

Minimum: 0 cm Calculé: 0 cm

Vérifiée

-Armature inf. avant (Patte):

Minimum: 0 cm Calculé: 0 cm

Vérifiée

-Armature sup. arrière (Patte):

Minimum: 0 cm Calculé: 0 cm

Vérifiée

Minimum: 0 cm Calculé: 0 cm

Vérifiée

Longueur d'ancrage: Norma EHE. Article 66.5.

-Attentes arrière: -Attentes avant: -Armature inf. arrière (Patte):

-Armature sup. avant (Patte): Diamètre minimum: Norma EHE. Article 59.8.2.

Minimum: Ø12

Semelle superficielle: -Armature transversale inférieure:

Calculé: Ø12

Vérifiée

-Armature longitudinale inférieure:

Calculé: Ø12

Vérifiée

-Armature transversale supérieure:

Calculé: Ø12

Vérifiée

-Armature longitudinale supérieure:

Calculé: Ø12

Vérifiée

Pourcentage mécanique minimal: Norma EHE. Article 42.3.2.

Calculé: 0.00113

Semelle superficielle: -Armature transversale inférieure:

Minimum: 0.00101

Vérifiée

-Armature transversale supérieure:

Minimum: 0.00091

Vérifiée

Toutes les conditions sont vérifiées Référence: Mur en aile de sortie droite Vérification

Valeurs

État

Vérification de la stabilité: Critère de CYPE Ingenieros

IDG/M/P-B

Page 266/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Semelle superficielle:


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

: -Coefficient de sécurité au renversement: -Coefficient de sécurité au glissement:

Minimum: 1.8 Calculé: 3.72

Vérifiée

Minimum: 1.5 Calculé: 1.54

Vérifiée

Minimum: 25 cm Calculé: 40 cm

Vérifiée

Minimum: 20 cm Calculé: 30 cm

Vérifiée

Épaisseur minimale: -Semelle superficielle: Norma EHE. Article 59.8.1.

-Mur: Jiménez Salas, J.A.. Geotecnia y Cimientos II, (Chap. 12)

Séparation libre minimale des armatures horizontales: Norma EHE. Article 66.4.1 (pag.235).

Minimum: 3.1 cm

Mur: -Arrière:

Calculé: 24 cm

Vérifiée

-Avant:

Calculé: 24 cm

Vérifiée

Séparation maximale des armatures horizontales: Norme EHE, article 42.3.1

Maximum: 30 cm

Mur: -Arrière:

Calculé: 25 cm

Vérifiée

-Avant:

Calculé: 25 cm

Vérifiée

Pourcentage géométrique horizontal minimum par face: Article 42.3.5 de la norme EHE

Minimum: 0.001

-Arrière (0.00 m):

Calculé: 0.00104

Vérifiée

-Avant (0.00 m):

Calculé: 0.00104

Vérifiée

Séparation maximale entre barres: Norma EHE. Article 42.3.1 (pag.149).

Maximum: 30 cm

-Semelle superficielle: -Armature longitudinale inférieure:

Calculé: 25 cm

Vérifiée

-Armature longitudinale supérieure:

Calculé: 25 cm

Vérifiée

-Armature transversale inférieure:

Calculé: 25 cm

Vérifiée

-Armature transversale supérieure:

Calculé: 25 cm

Vérifiée

-Armature verticale Arrière:

Calculé: 15 cm

Vérifiée

-Armature verticale Avant:

Calculé: 30 cm

Vérifiée

-Mur:

Séparation minimale entre barres: J. Calavera, 'Cálculo de Estructuras de Cimentación' 4ª edición, INTEMAC. Partie 3.16 (pag.129).

Minimum: 10 cm

Semelle superficielle: -Armature longitudinale inférieure:

Calculé: 25 cm

Vérifiée

-Armature longitudinale supérieure:

Calculé: 25 cm

Vérifiée

-Armature transversale inférieure:

Calculé: 25 cm

Vérifiée

-Armature transversale supérieure:

Calculé: 25 cm

Vérifiée

Pourcentage géométrique minimum: Critère de CYPE Ingenieros.

Minimum: 0.001

Semelle superficielle: -Armature longitudinale inférieure:

IDG/M/P-B

Calculé: 0.00113

Vérifiée

Page 267/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Mur:


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

-Armature longitudinale supérieure:

Calculé: 0.00113

Vérifiée

-Armature transversale inférieure:

Calculé: 0.00113

Vérifiée

-Armature transversale supérieure:

Calculé: 0.00113

Vérifiée

Vérification au cisaillement en amorce du mur: -Mur:

Maximum: 15.42 T/m Vérifiée Calculé: 6.38 T/m

Pourcentage mécanique horizontal minimum par face: Critère J.Calavera. "Muros de contención y muros de sótano". (ratio horiz. > 20% * ratio vert.)

Calculé: 0.00104

-Arrière:

Minimum: 0.0005

Vérifiée

-Avant:

Minimum: 0.00017

Vérifiée

Minimum: 0.0012 Calculé: 0.00251

Vérifiée

Minimum: 0.00191 Calculé: 0.00251

Vérifiée

Minimum: 0.00036 Calculé: 0.00087

Vérifiée

Minimum: 1e-005 Calculé: 0.00087

Vérifiée

Maximum: 0.04 Calculé: 0.00338

Vérifiée

Pourcentage géométrique vertical minimum sur la face tendue: Mur: -Arrière (0.00 m): Article 42.3.5 de la norme EHE

Pourcentage mécanique vertical minimum sur la face tendue: Mur: -Arrière (0.00 m): Norme EHE, article 42.3.2 (Flexion simple ou composée)

Pourcentage géométrique vertical minimum sur la face comprimée: Mur: -Avant (0.00 m): Article 42.3.5 de la norme EHE

Pourcentage mécanique vertical minimum sur la face comprimée: Mur: -Avant (0.00 m): Norme EHE, article 42.3.2 (Flexion simple ou composée)

Pourcentage géométrique maximum d'armature verticale total: Mur: - (3.60 m): EC-2, art. 5.4.7.2

Séparation libre minimale des armatures verticales: Norma EHE. Article 66.4.1 (pag.235).

Minimum: 3.1 cm

Mur: -Arrière:

Calculé: 12.6 cm

Vérifiée

-Avant:

Calculé: 28 cm

Vérifiée

Vérification sous flexion composée: -Mur: Vérification réalisée par unité de longueur de mur

Vérification à l'effort tranchant: -Mur: Article 44.2.3.2.1 (EHE-98)

Vérification de la fissuration: -Mur: Article 49.2.4 de la norme EHE

Vérifiée Maximum: 11.73 T/m Vérifiée Calculé: 5.42 T/m Maximum: 0.3 mm Calculé: 0.235 mm

Vérifiée

Longueur de recouvrement: Article 66.6.2 de la norme EHE

Mur:

IDG/M/P-B

Page 268/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Mur:


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K -Base arrière: -Base avant:

a.belouali@yandex.ru Minimum: 0.33 m Calculé: 0.35 m

Vérifiée

Minimum: 0.2 m Calculé: 0.2 m

Vérifiée

Minimum: 17.4 cm Calculé: 17.4 cm

Vérifiée

Minimum: 17.5 cm Calculé: 17.5 cm

Vérifiée

Vérification de l'ancrage de l'armature de base à la face supérieure: Mur: -Arrière: -Avant: Contraintes appliquées au sol: Vérification basée sur des critères résistants.

Semelle superficielle: -Contrainte moyenne:

Maximum: 2 kgf/cm² Calculé: 0.413 kgf/cm²Vérifiée

-Contrainte maximale:

Maximum: 2.5 kgf/cm² Calculé: 0.442 kgf/cm²Vérifiée

Flexion dans la semelle: Vérification basée sur des critères résistants

Calculé: 4.52 cm²/m

Semelle superficielle: -Armature sup. arrière:

Minimum: 2.77 cm²/m Vérifiée

-Armature inf. arrière:

Minimum: 0 cm²/m

Vérifiée

-Armature sup. avant:

Minimum: 0 cm²/m

Vérifiée

-Armature inf. avant:

Minimum: 3.14 cm²/m Vérifiée

Norma EHE. Article 44.2.3.2.1.

Maximum: 11.32 T/m

Semelle superficielle: -Arrière:

Calculé: 3.62 T/m

Vérifiée

-Avant:

Calculé: 4.09 T/m

Vérifiée

-Attentes arrière:

Minimum: 16 cm Calculé: 34 cm

Vérifiée

-Attentes avant:

Minimum: 20 cm Calculé: 34 cm

Vérifiée

-Armature inf. arrière (Patte):

Minimum: 0 cm Calculé: 0 cm

Vérifiée

-Armature inf. avant (Patte):

Minimum: 0 cm Calculé: 0 cm

Vérifiée

-Armature sup. arrière (Patte):

Minimum: 0 cm Calculé: 0 cm

Vérifiée

-Armature sup. avant (Patte):

Minimum: 0 cm Calculé: 0 cm

Vérifiée

Longueur d'ancrage: Norma EHE. Article 66.5.

Semelle superficielle:

Diamètre minimum: Norma EHE. Article 59.8.2.

Minimum: Ø12

Semelle superficielle: -Armature transversale inférieure:

Calculé: Ø12

Vérifiée

-Armature longitudinale inférieure:

Calculé: Ø12

Vérifiée

-Armature transversale supérieure:

Calculé: Ø12

Vérifiée

IDG/M/P-B

Page 269/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Effort tranchant:


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

-Armature longitudinale supérieure:

Vérifiée

Calculé: Ø12

Pourcentage mécanique minimal: Norma EHE. Article 42.3.2.

Calculé: 0.00113

Semelle superficielle: -Armature transversale inférieure:

Minimum: 0.00101

Vérifiée

-Armature transversale supérieure:

Minimum: 0.00091

Vérifiée

Toutes les conditions sont vérifiées

10.- QUANTITATIF B 400 S, CN

Nom de l'armature

Ø10

Total Ø12

Mur - Armature avant - Horizontal

Longueur (m) Poids (kg)

14x(0.95-3.33) 14x(0.59-2.05)

31.50 19.42

Mur - Armature arrière - Horizontal

Longueur (m) Poids (kg)

14x(0.96-3.33) 14x(0.59-2.05)

31.50 19.42

Semelle superficielle - Armature inférieure - Longitudinal

Longueur (m) Poids (kg)

12x3.14 12x2.79

37.68 33.45

Semelle superficielle - Armature supérieure - Longitudinal

Longueur (m) Poids (kg)

12x3.14 12x2.79

37.68 33.45

Semelle superficielle - Armature inférieure - Transversal

Longueur (m) Poids (kg)

13x2.63 13x2.33

34.19 30.35

Semelle superficielle - Armature supérieure - Transversal

Longueur (m) Poids (kg)

13x2.63 13x2.33

34.19 30.35

Mur - Armature arrière - Vertical

Longueur (m) Poids (kg)

21x(0.68-3.74) 21x(0.60-3.32)

51.03 45.31

Mur - Armature arrière - Vertical - Acier en Attente

Longueur (m) Poids (kg)

21x0.89 21x0.79

18.69 16.59

Mur - Armature avant - Vertical

Longueur (m) Poids (kg)

11x(0.68-3.74) 11x(0.42-2.31)

26.62 16.41

Mur - Armature avant - Vertical - Acier en Attente

Longueur (m) Poids (kg)

11x0.74 11x0.46

8.14 5.02

Total

Longueur (m) Poids (kg)

97.76 60.27

213.46 189.50

249.77

Longueur (m) Poids (kg)

107.54 66.30

234.81 208.45

274.75

Total avec pertes (10.00%)

Référence: Mur en aile d'entrée droite

B 400 S, CN

Nom de l'armature

Ø10

Total Ø12

Mur - Armature avant - Horizontal

Longueur (m) Poids (kg)

14x(0.95-3.33) 14x(0.59-2.05)

31.50 19.42

Mur - Armature arrière - Horizontal

Longueur (m) Poids (kg)

14x(0.96-3.33) 14x(0.59-2.05)

31.50 19.42

Semelle superficielle - Armature inférieure - Longitudinal

Longueur (m) Poids (kg)

12x3.14 12x2.79

37.68 33.45

Semelle superficielle - Armature supérieure - Longitudinal

Longueur (m) Poids (kg)

12x3.14 12x2.79

37.68 33.45

Semelle superficielle - Armature inférieure - Transversal

Longueur (m) Poids (kg)

13x2.63 13x2.33

34.19 30.35

Semelle superficielle - Armature supérieure - Transversal

Longueur (m) Poids (kg)

13x2.63 13x2.33

34.19 30.35

Mur - Armature arrière - Vertical

Longueur (m) Poids (kg)

21x(0.68-3.74) 21x(0.60-3.32)

51.03 45.31

Mur - Armature arrière - Vertical - Acier en Attente

Longueur (m) Poids (kg)

21x0.89 21x0.79

18.69 16.59

Mur - Armature avant - Vertical

Longueur (m) Poids (kg)

11x(0.68-3.74) 11x(0.42-2.31)

26.62 16.41

Mur - Armature avant - Vertical - Acier en Attente

Longueur (m) Poids (kg)

11x0.74 11x0.46

8.14 5.02

Total

Longueur (m) Poids (kg)

97.76 60.27

IDG/M/P-B

213.46 189.50

249.77

Page 270/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Référence: Mur en aile d'entrée gauche


Total avec pertes (10.00%)

Référence: Module Nom de l'armature Armature tablier - Intérieur - Transversal Armature tablier - Extérieur - Transversal Armature tablier - Intérieur - Longitudinal Armature tablier - Extérieur - Longitudinal Armature radier - Extérieur - Transversal Armature radier - Intérieur - Transversal Armature radier - Extérieur - Longitudinal Armature radier - Intérieur - Longitudinal Armature radier - Extérieur - Renfort de moment positif Armature piedroit gauche - Extérieur - Horizontal Armature piedroit gauche - Intérieur - Horizontal Armature piedroit droit - Extérieur - Horizontal Armature piedroit droit - Intérieur - Horizontal Armature piedroit gauche - Extérieur - Vertical Armature piedroit gauche - Extérieur - Vertical - Acier en Attente Armature piedroit gauche - Intérieur - Vertical Armature piedroit gauche - Intérieur - Vertical - Acier en Attente Armature piedroit gauche - Extérieur - Renfort de moment négatif Armature piedroit gauche - Extérieur - Renfort de moment négatif - Acier en Attente Armature piedroit droit - Extérieur - Vertical Armature piedroit droit - Extérieur - Vertical - Acier en Attente Armature piedroit droit - Intérieur - Vertical Armature piedroit droit - Intérieur - Vertical - Acier en Attente Armature piedroit droit - Extérieur - Renfort de moment négatif Armature piedroit droit - Extérieur - Renfort de moment négatif - Acier en Attente Armature tablier - Extérieur - Renfort de moment négatif Armature tablier - Extérieur - Renfort de moment négatif Armature radier - Intérieur - Renfort de moment négatif Armature radier - Intérieur - Renfort de moment négatif Armature piedroit gauche - Extérieur - Renfort de moment négatif Armature piedroit droit - Extérieur - Renfort de moment négatif Total Total avec pertes (10.00%)

a.belouali@yandex.ru Longueur (m) Poids (kg)

107.54 66.30

Ø10 Longueur (m) Poids (kg) Longueur (m) Poids (kg) Longueur (m) Poids (kg) Longueur (m) Poids (kg) Longueur (m) Poids (kg) Longueur (m) Poids (kg) Longueur (m) Poids (kg) Longueur (m) Poids (kg) Longueur (m) Poids (kg) Longueur (m) Poids (kg) Longueur (m) Poids (kg) Longueur (m) Poids (kg) Longueur (m) Poids (kg) Longueur (m) Poids (kg) Longueur (m) Poids (kg) Longueur (m) Poids (kg) Longueur (m) Poids (kg) Longueur (m) Poids (kg) Longueur (m) Poids (kg) Longueur (m) Poids (kg) Longueur (m) Poids (kg) Longueur (m) Poids (kg) Longueur (m) Poids (kg) Longueur (m) Poids (kg) Longueur (m) Poids (kg) Longueur (m) Poids (kg) Longueur (m) Poids (kg) Longueur (m) Poids (kg) Longueur (m) Poids (kg) Longueur (m) Poids (kg) Longueur (m) Poids (kg) Longueur (m) Poids (kg) Longueur (m) Poids (kg)

Ø12

B 400 S, CN Ø16

234.81 208.45

Total Ø20

Ø25 53x7.11 53x27.40

27x6.01 27x5.34 26x8.55 26x13.49 28x9.32 28x22.98 40x6.21 40x9.80 27x5.81 27x5.16 17x8.55 17x13.49 22x8.87 22x21.87 39x3.13 39x2.78 15x8.60 15x7.64 12x8.83 12x13.94 25x8.50 25x5.24 12x8.83 12x13.94 53x3.64 53x3.23 53x0.68 53x0.60 27x3.54 27x3.14 27x0.67 27x0.59 52x1.56 52x0.96 52x0.60 52x0.37 27x3.68 27x5.81 27x0.87 27x1.37 27x3.54 27x3.14 27x0.67 27x0.59 26x2.03 26x5.01 26x1.25 26x3.08 26x2.28 26x3.60 26x2.28 26x3.60 26x2.26 26x5.57 26x2.26 26x5.57 52x1.72 52x1.06 26x1.72 26x1.06 458.98 282.97 504.88 311.27

1026.51 911.37 1129.16 1002.50

Référence: Mur en aile de sortie gauche

1069.38 1687.83 1176.32 1856.62

658.90 1624.94 724.79 1787.43

376.83 1452.06 414.51 1597.27

B 400 S, CN

Nom de l'armature

Ø10

274.75

376.83 1452.06 162.27 144.07 222.30 350.86 260.96 643.57 248.40 392.06 156.87 139.27 145.35 229.41 195.14 481.24 122.07 108.38 129.00 114.53 105.96 167.24 212.50 131.01 105.96 167.24 192.92 171.28 36.04 32.00 95.58 84.86 18.09 16.06 81.12 50.01 31.20 19.24 99.36 156.82 23.49 37.08 95.58 84.86 18.09 16.06 52.78 130.16 32.50 80.15 59.28 93.56 59.28 93.56 58.76 144.91 58.76 144.91 89.44 55.14 44.72 27.57 5959.17 6555.09

Total Ø12

Mur - Armature avant - Horizontal

Longueur (m) Poids (kg)

14x(0.95-3.33) 14x(0.59-2.05)

31.50 19.42

Mur - Armature arrière - Horizontal

Longueur (m) Poids (kg)

14x(0.96-3.33) 14x(0.59-2.05)

31.50 19.42

Semelle superficielle - Armature inférieure - Longitudinal

Longueur (m) Poids (kg)

12x3.14 12x2.79

37.68 33.45

Semelle superficielle - Armature supérieure - Longitudinal

Longueur (m) Poids (kg)

12x3.14 12x2.79

37.68 33.45

Semelle superficielle - Armature inférieure - Transversal

Longueur (m) Poids (kg)

13x2.63 13x2.33

34.19 30.35

Semelle superficielle - Armature supérieure - Transversal

Longueur (m) Poids (kg)

13x2.63 13x2.33

34.19 30.35

IDG/M/P-B

Page 271/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K


a.belouali@yandex.ru

Mur - Armature arrière - Vertical

Longueur (m) Poids (kg)

21x(0.68-3.74) 21x(0.60-3.32)

51.03 45.31

Mur - Armature arrière - Vertical - Acier en Attente

Longueur (m) Poids (kg)

21x0.89 21x0.79

18.69 16.59

Mur - Armature avant - Vertical

Longueur (m) Poids (kg)

11x(0.68-3.74) 11x(0.42-2.31)

26.62 16.41

Mur - Armature avant - Vertical - Acier en Attente

Longueur (m) Poids (kg)

11x0.74 11x0.46

8.14 5.02

Total

Longueur (m) Poids (kg)

97.76 60.27

213.46 189.50

249.77

Total avec pertes (10.00%)

Longueur (m) Poids (kg)

107.54 66.30

234.81 208.45

274.75

Référence: Mur en aile de sortie droite

B 400 S, CN

Nom de l'armature

Ø10

Total Ø12

Mur - Armature avant - Horizontal

Longueur (m) Poids (kg)

14x(0.95-3.33) 14x(0.59-2.05)

31.50 19.42

Mur - Armature arrière - Horizontal

Longueur (m) Poids (kg)

14x(0.96-3.33) 14x(0.59-2.05)

31.50 19.42

Semelle superficielle - Armature inférieure - Longitudinal

Longueur (m) Poids (kg)

12x3.14 12x2.79

37.68 33.45

Semelle superficielle - Armature supérieure - Longitudinal

Longueur (m) Poids (kg)

12x3.14 12x2.79

37.68 33.45

Semelle superficielle - Armature inférieure - Transversal

Longueur (m) Poids (kg)

13x2.63 13x2.33

34.19 30.35

Semelle superficielle - Armature supérieure - Transversal

Longueur (m) Poids (kg)

13x2.63 13x2.33

34.19 30.35

Mur - Armature arrière - Vertical

Longueur (m) Poids (kg)

21x(0.68-3.74) 21x(0.60-3.32)

51.03 45.31

Mur - Armature arrière - Vertical - Acier en Attente

Longueur (m) Poids (kg)

21x0.89 21x0.79

18.69 16.59

Mur - Armature avant - Vertical

Longueur (m) Poids (kg)

11x(0.68-3.74) 11x(0.42-2.31)

26.62 16.41

Mur - Armature avant - Vertical - Acier en Attente

Longueur (m) Poids (kg)

11x0.74 11x0.46

8.14 5.02

Total

Longueur (m) Poids (kg)

97.76 60.27

213.46 189.50

249.77

Total avec pertes (10.00%)

Longueur (m) Poids (kg)

107.54 66.30

234.81 208.45

274.75

Resumé des quantitatifs (pertes d'acier inclues) B 400 S, CN (kg) Élément

Ø10

Ø12

Ø16

Ø20

Béton (m³) Ø25

Total

HA-25, Control estadístico

Référence: Mur en aile d'entrée gauche

66.30

208.45

274.75

Référence: Mur en aile d'entrée droite

66.30

208.45

274.75

5.32

311.27

1002.50

6555.09

55.44

Référence: Mur en aile de sortie gauche

66.30

208.45

274.75

5.32

Référence: Mur en aile de sortie droite

66.30

208.45

274.75

5.32

576.47

1836.30

7654.09

76.71

Référence: Module

Total

IDG/M/P-B

1856.62

1856.62

1787.43

1787.43

1597.27

1597.27

5.32

Page 272/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 â&#x20AC;&#x201C; DPM 61/13

Plans coffrage

IDG/M/P-B

Page 273/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 â&#x20AC;&#x201C; DPM 61/13

Perspective 3D

IDG/M/P-B

Page 274/297


a.belouali@yandex.ru

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 â&#x20AC;&#x201C; DPM 61/13

A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

IDG/M/P-B

Page 275/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

IDG/M/P-B

a.belouali@mail.ru

Page 276/272


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@mail.ru

Sécurité – Environnement – Ressources intellectuelles

IDG/M/P-B

Page 277/272


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

7 SECURITE AU TRAVAIL ET SECURITE DANS LES SITUATIONS EXTRAORDINAIRES 7.1 Notions de base en domaine de sécurité au travail et l’orientation sociale de la sécurité au travail Le système des actes législatifs et les mesures correspondantes orientées à la maintenance de la santé et de la capacité de travail représente la sécurité de travail. Le système des mesures et des moyens techniques et d’organisation qui préviennent le traumatisme s’appelle la sécurité du travail. L’hygiène industrielle prévoit des mesures de la bonne organisation et maintenance des locaux industriels et d’équipement dans les cadres d’hygiène (une ventilation sûre, un éclairage de niveau suffisant, un bon emplacement de l’équipement etc.). L’hygiène industrielle a pour le but de la création des conditions de travail plus salariés. L’assurance des conditions saines hygiéniques du travail et l’introduction de la technique moderne de sécurité du travail qui peut éliminer le traumatisme industriel et les maladies professionnelles sont des buts de premier ordre de la politique sociale de l’OCP. Les principes essentiels de la sécurité de travail sont présentés dans le Code de travail. Une attention particulière est prêtée à la sécurité de travail des femmes et des mineurs. Les enfants âgés moins de 15 ans n’ont pas admis au travail en industrie. Les mineurs âgés moins de 18 ans peuvent commencer le travail seulement après l’examen médical. La durée de journée de travail des mineurs de 15-16 ans compose 4 heures, de 16-18 ans – 6 heures. La législation du travail interdit le recrutement des femmes et des mineurs âgés moins de 18 ans au travail avec les conditions difficiles ou nuisibles.

IDG/M/P-B

Page 278/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

favorables et plus sains qui peuvent prévenir les maladies professionnelles des


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Pour les femmes et les mineurs existes des normes spéciales de poids transporté. Les ouvriers qui travaillent dans des locaux industriels avec un niveau élevée d’humidité, de poussière, sous les températures basses ou élevées et avec les substances nuisibles doivent obtenir des vêtements spéciaux gratuits, des chaussures de sécurité et des moyens de protection individuelle (des respirateurs, des lunettes de protection, des masques etc.). Aux entreprises industrielles où le travail est lié au risque des maladies professionnelles ou au risque d’empoisonnement les ouvriers et les employés doivent obtenir une alimentation spéciale, des graisses ou des matières neutralisantes. Les ouvriers des certaines catégories qui travaillent aux conditions nuisibles industrielles ont des congés annuels prolongés, une journée de travail réduit et des primes spéciaux. L’ordre d’exécution des cours de formation. Aux entreprises de transport automobile et aux entreprises de réparation d’automobiles c’est l’ingénieur en chef qui s’occupe de l’organisation des travaux de la technique de sécurité et de l’hygiène des maîtres qui sont responsables de la sécurité de travail. L’exécution des mesures de la technique de sécurité et de l’hygiène industrielle est contrôlée par un ingénieur principal (ingénieur) de la sécurité de travail et par des syndicats. Les directives de l’ingénieur de sécurité peuvent être annulées seulement par le chef de l’entreprise ou par l’ingénieur en chef. La sensibilisation obligatoire et la formation périodique de tous les employés recrutés représentent une de mesures essentielles d’assurance de la sécurité de travail en entreprise. L’ingénieur en chef ou l’ingénieur principal de l’entreprise doivent s’occuper de ces cours de formation. Les nouveaux recrutés apprennent les notions principales de la sécurité de travail, les règles d’ordre interne, les exigences de la sécurité d’incendie, les particularités de fonctionnement de l’entreprise, les obligations des employés sur le respect des règles de la sécurité de travail et de l’hygiène industrielle, l’ordre de déplacement sur le territoire de l’entreprise, les moyens de protection des ouvriers et les moyens de premiers secours aux victimes. IDG/M/P-B

Page 279/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

industrielle. Dans les ateliers et les zones industrielles ce sont les chefs d’ateliers ou


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

La formation sur le poste de travail et la démonstration des techniques sûres du travail jouent un rôle important en assurance de la sécurité de travail. Tous les employés doivent avoir une formation réitérative chaque 6 mois indépendamment de l’expérience professionnelle et de la qualification et toutes les personnes qui effectuent les travaux de danger élevé (les soudeurs, les vulcanisateurs etc.) doivent avoir une formation réitérative chaque 3 mois. Durant la formation réitérative on examine en détail des violations commises. Chaque formation doit être enregistrée dans le journal. 7.2 Sécurité dans les situations extraordinaires Une situation extraordinaire est une situation dans certaine zone qui apparaît à cause d’un accident, un phénomène naturel dangereux, une catastrophe, une catastrophe naturelle ou une catastrophe d’autre sorte qui peuvent provoquer ou qui a déjà provoqué des victimes humaines, le dommage corporel ou environnemental, de

gens. Dans les conditions des situations extraordinaires la société entreprend des mesures prévues orientées à l’assurance de sécurité de la vie. Le problème de protection dans les conditions extraordinaires inclut plusieurs aspects dont il faut tenir compte durant le développement des mesures d’assurance de la sécurité de la population, de stabilité des objets de l’économie nationale et de protection de la biosphère contre l’influence anthropogénique. Le choix des mesures, des forces et des moyens de protection dépend du type, de la spécificité, du déroulement des situations extraordinaires, du caractère des facteurs qui engendrent la situation et de la gravité de conséquences. Les situations extraordinaires qui peuvent apparaître sur le territoire de l’Ukraine et qui peuvent influer négativement au fonctionnement des objets économiques et à la vie de population sont distinguées selon les indices suivants: - le domaine d’apparition; IDG/M/P-B

Page 280/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

grandes pertes matérielles et des violations des conditions de l’activité vitale des


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

- l’indice de domaine; - l’importance des conséquences éventuelles. Les situations extraordinaires peuvent être de caractère technogène ou de caractère naturel selon les niveaux. Elles peuvent être classées selon les sources d’apparition aussi. Les situations extraordinaires de caractère technogène sont la cause des accidents de transport, des catastrophes, des incendies, des explosions non provoquées ou leurs menaces, des accidents avec l’émission des substances dangereuses chimiques, radioactives, biologiques, des destructions brusques des bâtiments et des constructions, des incendies sur les réseaux d’ingénieur et les communications d’assurance de vie, des accidents hydrodynamiques sur les digues, barrages etc. Les situations extraordinaires de caractère naturel sont des conséquences des phénomènes dangereux géologiques, météorologiques, hydrologiques, maritimes, fluviales, de la dégradation des sols et des sous-sols, des incendies naturels, des animaux domestiques, de l’affection en masse des plantes agricoles par des maladies ou des parasites de champs, des changements des ressources d’eau et de la biosphère etc. Les situations extraordinaires de caractère social ou sociopolitique sont des situations liées aux actions illégales de caractère terroriste ou des actions contradictoires à la constitution : l’exécution ou la menace réelle d’un acte terroriste (des attaques à main armé, l’usurpation et le maintien des objets importants des matériaux nucléaires, des systèmes de communication et de télécommunication, les détournements (ou des tentatives au détournement) ou la destruction des bateaux, l’installation des dispositifs explosifs dans les lieux publics, le vol des armes, le dévoilement des vieilles munitions de guerre etc. Les situations extraordinaires du caractère militaire sont des situations liées aux conséquences d’utilisation des armes de destruction massive ou des armes ordinaires qui peuvent provoquer des facteurs secondaires d’affection de population à cause de IDG/M/P-B

Page 281/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

changements de l’état des espaces d’air, des maladies infectieuses des gens, des


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

la destruction des centrales atomiques ou des centrales hydroélectriques, des dépôts et des stocks de matières et de déchets toxiques et radioactives, de produits pétroliers, de l’explosif, des matières toxiques d’efficacité élevée, de déchets toxiques, des communications d’ingénieur et de transport. Dépendamment de la propagation territoriale, des volumes, des dégâts économiques causés ou estimés, de la quantité des perdus on distingue 4 niveaux des situations extraordinaires : le niveau national, le niveau régional, le niveau local et le niveau objectif. La situation extraordinaire du niveau national est une situation extraordinaire qui se développe sur le territoire de deux régions ou plus ou qui menace d’une propagation à travers une frontière. On peut nommer la situation extraordinaire aussi une situation dont la liquidation a besoin des matériaux et des ressources techniques dans les volumes qui dépassent les possibilités propres d’une région concrète mais qui composent au minimum d’un pourcent des volumes du budget correspondant. La situation extraordinaire du niveau régional est une situation qui se d’une propagation à travers une frontière de la région voisine. On peut nommer la situation extraordinaire aussi une situation dont la liquidation a besoin des matériaux et des ressources techniques dans les volumes qui dépassent les possibilités propres d’une région concrète mais qui composent au minimum d’un pourcent des volumes du budget correspondant. La situation extraordinaire du niveau local est une situation qui sort hors de la zone d’un objet dangereux et qui menace d’une propagation de la situation et de ses conséquences

secondaires

à

l’environnement,

aux

agglomérations,

aux

communications d’ingénieur et dans le cas si pour sa liquidation on a besoin des matériaux et des ressources techniques dans les volumes qui dépassent les possibilités propres de l’objet. Toutes les situations extraordinaires qui apparaissent sur les objets de services collectifs et sur des autres objets qui ne figurent pas dans la liste des objets dangereux sont aussi des situations extraordinaires.

IDG/M/P-B

Page 282/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

développe sur les territoires de deux régions administratifs et plus, ou qui menace


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

La situation extraordinaire du niveau objectif est une situation extraordinaire qui ne peut pas être identifiée selon les indices mentionnés ci-dessus et qui se développe sur le territoire d’un objet ou sur cet objet et ses conséquences ne peuvent pas sortir hors de la zone de l’objet ou de la zone de protection sanitaire. Les indices communs des situations extraordinaires: - la présence et la menace de la mort des gens; - la détérioration considérable des conditions de la vie; - la détérioration considérable de l’état de santé des gens;

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

- les dégâts économiques.

IDG/M/P-B

Page 283/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

8 PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT EN PHASE CHANTIER La protection de l'environnement consiste à prendre des mesures pour limiter ou supprimer l'impact négatif des activités de l'homme sur son environnement. Au-delà de la simple conservation de la nature, il s'agit de comprendre le fonctionnement

systémique,

et

éventuellement planétaire de

l'environnement ;

d'identifier les actions humaines qui l'endommagent au point de porter préjudice aux générations actuelles ou futures ; et de mettre en place les actions de correction. Cette action est donc à la fois scientifique, car elle nécessite de développer nos connaissances pour le moment limitées dans ce domaine ; citoyenne, puisque les décisions à prendre ont un coût pour les générations actuelles, et un impact pour les générations futures. L’impact direct sur l’environnement des activités de construction des ponts à savoir la construction et l’entretien des routes et des ponts, représente un défi majeur pour le génie civil. importance. La construction suppose un grand nombre de processus qui représentent en eux-mêmes des risques importants de dommage pour l’environnement immédiat des chantiers et qui entraînent de fortes émissions de gaz à effet de serre. En outre, la construction emploie certains matériaux qui non seulement peuvent avoir des répercussions très préjudiciables pour l’environnement au cours de leur production et de leur utilisation dans la construction mais aussi ultérieurement, lors de l’exploitation ponts et des routes et de leur recyclage. Protection de l'environnement Pendant toute la durée des travaux, l'entrepreneur doit s'assurer que toutes les personnes sous sa juridiction, y compris les sous-traitants et les fournisseurs, prennent toutes les mesures nécessaires afin de ne pas affecter la qualité de l'environnement au-delà des limites permises par la loi et ses règlements. De plus, l’entrepreneur doit : - Préserver toute végétation existante au chantier telle que les arbres, les arbustes, les buissons, la pelouse et tout aménagement paysager, à moins d’obtenir IDG/M/P-B

Page 284/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Théoriquement, l’impact de la construction sur l’environnement n’est pas sans


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

l’autorisation préalable du chargé de projet. L’entrepreneur est tenu de remettre en état tout lieu où il y a eu destruction de végétation (telle que plantation d'arbres, ensemencement, etc.) sans une telle autorisation ; - S'abstenir d'utiliser des pesticides, herbicides et insecticides à moins d'avoir obtenu, au préalable, l'autorisation du chargé de projet. Dans tous les cas, les produits utilisés doivent être à caractère biodégradable : l'utilisation des hydrocarbures chlorés est prohibée ; - Prendre les mesures nécessaires pour éviter que le matériel ou les matériaux utilisés dans le cadre des travaux soient sources d’émission de contaminants dans l’environnement, tant dans le sol, que dans l’eau ou l’air ; - Pendant toute la durée du chantier, utiliser les méthodes industrielles de contrôle reconnues pour limiter le plus possible l’émission de poussière et de fumée ainsi que la pollution atmosphérique et le bruit sur le chantier. - L'entrepreneur doit disposer en permanence sur le chantier d’une trousse d’urgence de récupération des produits pétroliers afin d'intervenir rapidement en cas - Il est interdit de circuler avec de la machinerie à moins de 20m d'un lac ou d'un cours d'eau permanent et à moins de 5m d'un cours d'eau intermittent. L’entretien et le nettoyage de la machinerie ainsi que son ravitaillement en carburant et en lubrifiant doivent être effectués à une distance d’au moins 60m d’un cours d’eau, d’un lac ou de toute autre étendue d'eau. - Il est interdit de traverser un cours d’eau avec de la machinerie sans avoir installé un pontage. Lors de l’installation, l'entrepreneur doit accorder une attention particulière à la protection du cours d’eau, de ses berges et de la végétation. Le chantier doit être libre en tout temps de déchets qu'il s'agisse de contenants vides de toutes sortes ou autres à moins qu'ils ne soient placés dans un récipient étanche destiné à cette fin.

IDG/M/P-B

Page 285/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

de déversement accidentel et d'en assurer la récupération.


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Le dynamitage Le dynamitage implique des opérations de prédécoupage, de forage et de chargement des trous ainsi que de sautage de masse. En plus des inconvénients causés à la circulation routière, les impacts découlant des opérations de dynamitage sont de diverses natures. L'intensité des vibrations peut causer des dommages aux bâtiments (fondation, briques, placoplâtre, etc.), aux puits d'eau potable ainsi qu'au béton frais des ouvrages en construction. Il y a lieu de s'informer auprès des propriétaires de services publics pour les mesures particulières à appliquer, notamment pour les conduites souterraines de gaz. En milieu agricole, les opérations de sautage risquent de provoquer des projections de morceaux de pierre dans les champs en bordure de l'emprise. Cette situation cause des préjudices aux exploitants agricoles et nécessite le nettoyage des lieux. De plus, les vibrations et le bruit risquent de causer du stress aux élevages vécu lors de travaux d'amélioration sur une route à une chaussée à proximité d'élevages de sangliers et de wapitis. Il en ressort que les impacts réels sur les animaux d'élevage sont très difficiles à déterminer. En fait il est aussi difficile de démontrer qu’il y a un impact que d'en démontrer l'absence. Matériaux de rebuts Les rebuts sont des matériaux excédentaires ou qui ne respectent pas les critères de qualité requis pour la construction de routes. Ils se divisent en trois catégories : - Les matériaux naturels - Les matériaux de démolition - Les matières dangereuses

IDG/M/P-B

Page 286/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

d'animaux. Des recherches ont été faites dans la littérature à la suite d’un problème


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Avant de mettre les matériaux naturels au rebut, il est important d'analyser les besoins quant aux quantités nécessaires aux travaux d'architecture de paysage et de restauration de certains sites. Lors de l’exécution de travaux à proximité d’un milieu aquatique ou dans un milieu humide (ruisseau, rivière, lac, marécage, marais, étang ou tourbière), l’Entrepreneur doit, en fonction des caractéristiques des sols rencontrés, déterminer le mode et le type de construction des ouvrages provisoires de façon à ne pas polluer l’environnement. L’Entrepreneur doit prendre les précautions nécessaires pour assurer en tout temps la qualité et le libre écoulement de l’eau. Tout ouvrage provisoire doit être stabilisé à l’amont et à l’aval afin de conserver l’intégrité de l’habitat de la faune aquatique et permettre son libre passage en tout temps. À la fin des travaux, tous les ouvrages provisoires doivent être démolis et le site des travaux doit être remis dans son état naturel, tout en tenant compte des

Protection des plans d’eau Le déversement dans un plan d’eau de déchets, d’huile, de produits chimiques ou d’autres contaminants de même nature provenant d’un chantier de construction est interdit. L’entrepreneur doit se défaire de ces déchets et rebuts, qu’elle qu’en soit la nature, selon les lois et règlements en vigueur. Les chemins d’accès au chantier, les aires de stationnement et d’entreposage ou les autres aménagements temporaires doivent être situés à au moins 60 mètres du milieu hydrique. Le plein d’essence et la vérification mécanique du matériel roulant doivent être effectués à une distance d’au moins 15 mètres d’un plan d’eau. L’entrepreneur doit éviter toute contamination du milieu. Durant les travaux, la libre circulation des eaux doit être assurée sans créer d’impact négatif des points de vue hydraulique et environnemental. Protection contre l’érosion IDG/M/P-B

Page 287/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

périodes de restriction pour protéger le recrutement des populations de poissons.


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

À tous les endroits du chantier où il y a risque d’érosion, le sol doit être stabilisé. Afin de prévenir l’érosion sur les chantiers, l’Entrepreneur doit s’assurer que : - les terrains déboisés, laissés à nu et exposés aux agents atmosphériques sont limités au strict minimum. Le déboisement doit être restreint aux superficies en voie de construction. Avant le début des travaux, l’entrepreneur doit informer le chargé de projet du temps d’exposition ainsi que de la superficie à déboiser ou à dénuder; - les eaux de ruissellement provenant de l’extérieur du site de construction sont interceptées et acheminées hors du chantier vers des endroits stabilisés, et ce, durant toute la période de construction; - les talus sont bien stabilisés selon les plans et devis. L’entrepreneur doit préparer un croquis et une description des ouvrages provisoires (berme filtrante et trappe à sédiments, barrières à sédiments, bassinde sédimentation, etc.) et des ouvrages permanents qu’il entend exécuter pour prévenir l’érosion et le transport de sédiments, et, sur demande, le remettre au chargé de

Utilisation et propreté L'entrepreneur doit prendre les mesures nécessaires afin que le matériel, les matériaux, les installations ainsi que toutes ses opérations de chantier n'entravent pas la circulation, le transport en commun et l'exploitation des services d'utilité publique. En aucun temps et ce, 24 heures par jour, et sous aucune considération, les travaux ne doivent empêcher l'accès ou le passage des véhicules d'urgence (police, pompier et ambulance). L’entrepreneur doit également prendre les dispositions nécessaires afin d’assurer le maintien des services de cueillettes des ordures et de recyclage. L’accès aux entreprises et autres organismes devra être maintenu durant les heures d’ouverture de ces entreprises et organismes. À la fin de chaque jour, les tranchées d’excavation qui interfèrent avec ces accès devront être complètement remblayées jusqu’au niveau de la chaussée et la surface devra offrir le support nécessaire à la circulation. IDG/M/P-B

Page 288/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

projet.


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

L’entrepreneur placera les clôtures, balises temporaires, ainsi que toute signalisation temporaire nécessaire à la protection du public. L'entrepreneur doit, s'il y a lieu, se conformer à ses frais aux directives du chargé de projet relativement à l'utilisation des voies de circulation, à leur fermeture temporaire et à l'organisation des détours. L'entrepreneur est responsable de la propreté du chantier, des alentours et des voies d'accès incluant les voies de circulation publiques jusqu'au site de disposition des matériaux. À la fin de chaque journée de travail, l'entrepreneur doit nettoyer les voies publiques au moyen d'un balai mécanique si les travaux de la journée ont occasionné le dépôt de matières sur les surfaces de roulement. Si le nettoyage des voies publiques n’est pas effectué à la satisfaction de la ville, le chargé de projet peut, après l’expiration du délai prescrit à l’entrepreneur, faire effectuer le nettoyage requis. Les coûts encourus pour ces opérations sont alors déduits des montants dus ou à devenir dus à l’entrepreneur.

L'entrepreneur doit établir à ses frais des voies de communication provisoires et installer des ouvrages pour la protection du public aux endroits dangereux. Signalisation L’entrepreneur est responsable de toute la signalisation de chantier et de plus, il doit respecter les règles de signalisation contenues dans la version la plus récente du règlement sur la signalisation routière. L’entrepreneur doit soumettre au chargé de projet, au moins cinq jours avant le début des travaux, les plans de signalisation indiquant en détail les panneaux de signalisation, leur emplacement, les équipements qu’il prévoit utiliser ainsi que les mesures qu’il entend prendre pour diriger et maintenir la circulation. Sans une autorisation formelle stipulée dans les plans et devis ou par écrit de la ville à cette fin, l’entrepreneur n’a pas le droit d’interrompre la circulation sur un chemin public ou de dévier la circulation sur d’autres chemins publics. IDG/M/P-B

Page 289/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Voies temporaires


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

La signalisation devra être complètement installée avant que l’entrepreneur ne débute les travaux. L’entrepreneur doit nommer, avant la première réunion de chantier, un responsable en signalisation qui devient, de ce fait, son unique représentant autorisé à faire installer et à faire apporter des modifications à la signalisation. Ce dernier doit être présent à toutes les réunions de chantier. L’entrepreneur doit également désigner, pour la première réunion de chantier, son sous-traitant spécialisé ou son propre personnel spécialisé en signalisation, qui devient de ce fait, la seule entité affectée à installer ou à apporter des modifications à la signalisation. Si la signalisation est inadéquate, le chargé de projet peut, après le délai qu'il prescrit selon l'urgence de la situation, faire installer la signalisation requise. Les coûts d’une telle opération sont alors déduits des montants dus ou à devenir dus à

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

l’entrepreneur.

IDG/M/P-B

Page 290/297


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

9 LES PERFORMANCES INTELLECTUELLES ET LA REUSSITE DE L’ACTIVITE La représentation mentale La compréhension Nous comparons en permanence le résultat de nos perceptions avec un résultat attendu : nous filtrons les informations. Nos attentes dépendent de trois choses : - ce que nous sommes en train de faire (notre action présente) ; - ce que nous savons (nos connaissances, notre expérience, ce qui vient de se passer) ; - ce que nous avons l’intention de faire (notre action future). Pour piloter un projet, l’entrepreneur anticipe et planifie ce qu’il va faire, tout en validant dans le présent les prévisions passées. Pour cela, il utilise trois sortes d'informations : - les connaissances profondes (descriptions et explications du monde qui l’entoure) : de connaître par cœur un manuel de construction pour savoir construire…), il faut donc la réserver aux situations imprévisibles ; - les règles : certaines sont écrites dans les modes d'emploi (utiliser un magnétoscope), la plupart s'acquièrent avec l'expérience : si je constate ceci, alors je fais cela (Par exemple : si le béton manque d’homogénéité et de compacité, et est moins résistant. Ce sont les symptômes d’insuffisance

d’eau.

J’augmente

la

quantité d'eau de gâchage). Les comportements basés sur les règles utilisent moins de ressource que les connaissances profondes, mais ils nécessitent tout de même une attention véritable (car ils supposent un raisonnement) ; - les schémas : ce sont des actions que nous allons effectuer par réflexe (ex : trajet domicile-travail). Ils consistent en une prédiction des grandes lignes de ce qui va se passer, des actions à effectuer, des incidents qui vont se produire et des séries de contrôles à effectuer en cours d’action. Plus l'expérience du chef chantier (entrepreneur, chef de projet..) augmente, plus il schématise ses connaissances. Par exemple : l’apparition des fissures après le décoffrage déclenchera chez un chef IDG/M/P-B

Page 291/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

cette méthode est inadaptée à l'action car elle est lente et sujette à erreurs (il suffirait


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

chantier expérimenté – sans qu’il ait à réfléchir- l’exécution d’un schéma « traitement des fissures » comprenant des gestes : surveillance régulière, détection de l'origine des fissures : rupture ou affaiblissement d'une pièce de toiture, manque d'homogénéité des fondations, rupture ou affaissement d'un plancher, et solutions de réparation pieux dans le sous-sol pour soutenir les fondations, injection de résine, contrefiches ou agrafes en croix de Saint-André, sillons rebouchés par un mastic élastomère, acrylique ou polyuréthane, etc ; face aux fissures intérieures : réparation des désordres esthétiques : pose de papier peint ou de lambris frisette, pose d'une toile de verre ou d'un revêtement à base de cellulose et de polypropylène, application d'un enduit au rouleau, etc.. L'avantage des schémas est qu'ils ne consomment pratiquement pas de ressources mentales excepté pour des contrôles périodiques. Par contre, ce mode de fonctionnement peut entraîner l'erreur de routine ou au contraire se perdre si on cesse de le pratiquer. L'attention

d'information du cerveau. Si la charge de travail (proportion de la capacité totale d'attention effectivement engagée sur une période donnée) est trop importante, les ressources mentales peuvent être saturées. A l'inverse, si elle diminue trop, la vigilance va baisser, donc les performances. Par définition, nous ne pouvons faire attention qu’à une chose à la fois, mais nous pouvons faire plusieurs choses à la fois. Pour cela, nous appliquons de l’attention successivement et brièvement à chaque sujet. Tout l’art de conduire un chantier consiste à bien sélectionner et à bien enchaîner ses sujets d’attention. Le raisonnement Il existe plusieurs types de raisonnement : - le raisonnement-action permet d'associer un geste à un résultat. C'est le premier acquis des petits ainsi que le raisonnement machinal des adultes ; - le raisonnement logique est appliqué à des objets concrets ou de plus en plus abstraits ; IDG/M/P-B

Page 292/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Les capacités d'attention sont limitées par la capacité de traitement


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

- le raisonnement analogique est un raisonnement créatif ; - le raisonnement de bon sens est basé sur l'expérience. Gestion de ses ressources Pour réguler sa charge de travail, le chef de projet va utiliser 3 outils : - la planification permet d'anticiper et de simplifier ; - la confiance dépend du savoir-faire du chef de projet qui doit éviter la saturation ainsi que de manquer une information importante ; - l'expertise réduit la charge de travail en permettant d'agir "sans réfléchir", à l'aide de schémas. Prise de décision et jugement Il existe deux sortes de risques : - le risque externe : probabilité d'incident, risque objectif ; - le risque interne : risque provoqué à une mauvaise mise en œuvre de la solution Les stratégies de décisions oscillent entre : - les stratégies de décision séquentielles : une grande décision à long terme est découpée en décisions à court terme laissant chacune une porte de sortie ; - les stratégies de décision globale : l'essentiel de l'analyse et de la réflexion est concentré avant l'action, la solution retenue est souvent irréversible. Les décisions dangereuses des pilotes résultent de 5 attitudes : - autoritaire : ne me dites pas ce que je dois faire ! - impulsif : vite ! Il faut faire quelque chose ! - invulnérable : ça ne peut pas m'arriver à moi ! Un autre que moi se serait planté ! - macho : regarde ce que je vais faire, tu seras impressionné ! - résigné : de toute façon c'est foutu ! Je le savais bien que je n'ai pas de chance ! La motivation peut également jouer un rôle très important dans la prise de décision. Vigilance, sommeil, fatigue, stress IDG/M/P-B

Page 293/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

choisie, risque subjectif, le chef de projet tend à minimiser ce risque.


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

La vigilance et le sommeil On appelle vigilance l’état d'activation (à différencier du sens commun qui signifie attentif). Elle peut varier entre le sommeil profond et l'excitation extrême. Le sommeil comporte plusieurs stades : - la veille active, seul état dans lequel nous sommes capables de porter attention à un sujet particulier ; - la veille diffuse, état transitoire entre la veille et le sommeil ; - le sommeil à ondes lentes, période de récupération physique et de reconstitution des réserves énergétiques, y compris pour le système nerveux (glycogène stocké dans les cellules nutritives des neurones) ; - le sommeil à ondes rapides (ou sommeil paradoxal), période au cours de laquelle ont lieux les rêves, elle permet la restructuration de la mémoire. Le sommeil est caractérisé par une succession de 4 à 6 cycles comprenant un sommeil profond, puis un stade transitoire ou l'éveil. Ces cycles durent de une heure plus d'épisodes de sommeil paradoxal. Le besoin en sommeil est une donnée génétique individuelle. Chez les personnes âgées, il est plus léger et s'accompagne de nombreux réveils nocturnes. Le manque de sommeil est dangereux pour le chef de projet. Il provoque une sensation de fatigue physique, de tête lourde, des troubles de l'attention et de la mémoire, une vulnérabilité aux illusions sensorielles rend irritable et agressif. La vigilance varie de manière cyclique, sur une période de 24 heures (rythme circadien) : - les performances liées aux activités sensori-motrices sont minimales vers 6 heures du matin et maximales vers 18 heures ; - les performances intellectuelles sont meilleures le matin. Le rythme circadien La fatigue

IDG/M/P-B

Page 294/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

et demi à deux heures. En seconde partie de nuit, les cycles comprennent de plus en


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

La fatigue correspond à la consommation des ressources énergétiques disponibles et à l’accumulation de toxines résultant de l’activité physique ou intellectuelle. Ses symptômes peuvent être d'ordre physique (lourdeur ou douleur musculaire), psychologique (difficulté de concentration), ou les deux. La fatigue affecte la performance. Elle peut même apparaître en l'absence d'activité : la performance se dégrade au-delà de 8 heures d'activité, et d'une façon plus accentuée au-delà de 12 heures d'éveil. Le stress Le stress est à l'origine un mécanisme d'adaptation. Il permet à l'être vivant de mobiliser de l'énergie afin de pouvoir combattre ou fuir. Évidemment, aucune de ces deux solutions ne s’avère très adaptée dans un poste de chef de projet. Le stress peut être déclenché par plusieurs facteurs : - Les agressions physiologiques externes (blessures, température ; humidité, bruit) ou internes (faim, soif, fatigue, manque de sommeil) ;

quotidien provoque un stress plus ou moins fort selon les individus et les circonstances et contribue à ce qu’on appelle le stress chronique ; - L'anxiété (capacité à imaginer des risques à venir).Contrairement à la peur qui est une réaction à un danger bien identifié, l’anxiété est un sentiment diffus qui ne se réfère à rien de précis. Mais elle provoque néanmoins un stress. Le stress évolue par phase : - Phase 1 : réaction d'alarme (libération d'adrénaline, augmentation des rythmes cardiaques, respiratoires et de la pression sanguine, libération des réserves du foie, ralentissement des fonctions non liées à la fuite ou à la défense en particulier les fonctions digestives – bouche sèche- et les fonctions cérébrales supérieures) ; - Phase 2 : phase de résistance (le cortisol permet la transformation rapide des sucres en graisse pour prolonger la mobilisation musculaire une fois les réserves de sucre directement disponible épuisées. De plus, le cortisol a un effet sur la mémorisation, ce qui expliquerait la mémoire intense qui est conservée des situations très stressantes.) ; IDG/M/P-B

Page 295/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

- Les changements dans le quotidien : tout changement, même volontaire, dans le


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

- Phase 3 : l'épuisement (les ressources énergétiques s'amenuisent, les toxines s'accumulent, l'épuisement peut mener jusqu'à la mort). Les effets du stress Le stress augmente les performances des activités physiques, mais a des effets nettement négatifs sur les fonctions faisant appel aux ressources mentales : la pensée devient réductrice, le comportement est hyperactif, il y a régression vers les acquis les plus anciens. Certains individus sous l'effet du stress deviennent agressifs, d'autres au contraire sont totalement passifs. La fiabilité humaine et les erreurs humaines La notion d'erreur Les erreurs ne sont pas des anomalies de fonctionnement mental, mais une conséquence de nos capacités mentales et de notre intelligence. temps sur la fiabilité humaine. Paradoxalement, les erreurs ont un effet positif sur la sécurité, car elles augmentent les marges de sécurités et régulent le niveau d'attention et le degré de surveillance. A plus long terme, elles constituent une composante incontournable de l'apprentissage grâce à la mémorisation.. Il y a 3 grandes familles d'erreur : - les erreurs de routine : elles concernent les séquences d'action effectuées très régulièrement. Il faut donc utiliser des check-lists en prenant son temps et en se concentrant sur ce que l'on fait ; - les erreurs de règle : elles consistent soit à appliquer une procédure ou une solution inappropriée, soit à mal exécuter la bonne procédure ; - les erreurs de modèle : elles consistent à utiliser un modèle inadéquate pour comprendre la situation ou résoudre une situation. Erreur de représentation IDG/M/P-B

Page 296/297

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

Un élément très important est l'effet particulièrement négatif de la pression du


A.BELOUALI/U.N.A.P.C.K

a.belouali@yandex.ru

Dans ce genre d'erreur, il y a non-conformité globale, mais des points d'ancrage conformes à la réalité, perçus comme des anomalies et que le pilote cherche à réinterpréter. Prévention des erreurs - contrôler le résultat des actions critiques ; - utiliser les aides disponibles (check-lists) ; - reconnaître ses erreurs et ajuster son comportement en conséquence ;

Note de calcul /PIPO entre HC3 et HC4 – DPM 61/13

- ne pas prendre de décision complexe sous une forte contrainte de temps.

IDG/M/P-B

Page 297/297

Note de calcul Pont Cadre PIPO  

Passage Inférieur Portique Ouvert.

Note de calcul Pont Cadre PIPO  

Passage Inférieur Portique Ouvert.

Advertisement