Issuu on Google+

Fonds d’Assistance Économique et Sociale

BULLETIN

FAES EN ACTION! No: 00049 / Du lundi 17 février au vendredi 21 février 2014

Le Gouvernement déploie de grands moyens sur l'Ile de la Tortue

D

ans le cadre d'un vaste projet visant à améliorer les conditions de vie de la population de l'Ile de la Tortue, sur instruction du Premier Ministre S.E.M, Laurent Salvador Lamothe, le directeur du Fonds d'Assistance Economique et Sociale (FAES), Klaus Eberwein, a élaboré un plan d'urgence pour répondre à court, moyen et long termes aux besoins de la population. Présenté à la Primature lors du 27ème Conseil de Gouvernement le 19 février 2014, ce plan comporte différentes phases et sera exécuté graduellement suivant les priorités définies et établies par l'équipe technique du FAES, de concert avec les autorités locales. En vue de satisfaire une demande accrue en produits de première nécessité, ce plan spécial viendra renforcer, durant le prochain semestre, la distribution de produits alimentaires via le programme « Panye Solidarite ». Le plan compte également doubler le nombre de bénéficiaires des programmes sociaux tels « Kredi Fanm Lakay », « Kore Moun Andikape », « Ti Manman Cheri » qui sont déjà disponibles sur l'île. L'ouverture de 7 restaurants, de 2 boutiques communautaires ainsi que la mise en vente de « Riz 10/10 » à un prix battant toute concurrence, sont autant d'initiatives devant permettre aux couches vulnérables d'améliorer leur quotidien. Pour développer l'agriculture sur l'Ile, le plan fera appel à tout un ensemble d'agronomes expérimentés qui accompagneront les paysans. De plus, 2000 kits de semences leur seront distribués gratuitement pour leur permettre de prendre un nouveau départ. Pour apporter une solution rapide et efficace en infrastructures, ce plan spécial inclura une campagne de latrinisation sur l'île et la construction de plusieurs tronçons de routes qui relieront différentes localités entre elles. Dans le domaine de l'éducation, près de deux milliers d'enfants bénéficieront du «Programme de Scolarisation Universelle Gratuite et Obligatoire » (PSUGO) et pourront également accéder au « Programme National de Cantines Scolaires » (PNCS). Ce plan d'action conçu pour l'île de la Tortue, encouragera l'esprit entrepreneurial au sein de la population avec la construction de deux cassaveries et la mise en place de deux unités de transformation (respectivement d'arachides et de goyaves). Ces initiatives génératrices d'emplois et de revenus participent à la vision de l'administration Martelly-Lamothe pour un développement durable qui permettra à la population locale de se prendre en main et de vivre pleinement dans la dignité. Production: Bureau de Communication du FAES / février 2014 1, Delmas 75, Haïti / (509) 2813-1271 / www.faes.gouv.ht

De gauche à droite: le Premier Ministre Laurent S. Lamothe et le DG du FAES, Klaus Eberwein

Le DG du FAES en compagnie de la population de l’île de la Tortue

Un bateau aux abords de l’île de la Tortue

Suivez-nous sur:


Page 2 Impact des programmes sociaux

L

Le DG du FAES lors de son intervention sur l’impact des programmes sociaux à la Primature

Le model de laptop qui sera offert aux étudiants dans le cadre du programme Kore Etidyan

e jeudi 20 février 2014, le Directeur Général du Fonds d'Assistance Économique et Sociale (FAES), Klaus Eberwein, a donné une conférence de presse à la Primature, dans le cadre du programme gouvernemental « Kore Etidyan ». En premier lieu, le Directeur Général du FAES a précisé pour tout un chacun que depuis le 17 février 2014, le FAES a recommencé à effectuer les premiers versements (2 000 gourdes par mois) au profit de tous les étudiants (ceux des universités et des établissements publics) inscrits au programme pour l'année 2013-2014. Comme prévu, le FAES procèdera aux 9 versements. Toujours selon les dires du directeur du FAES, la date limite pour les inscriptions au programme « Kore Etidyan » est fixée pour la fin du mois de mars. De plus, 2 innovations sont apportées au programme pour faciliter les bénéficiaires durant le cycle de leurs études : 1- Les paiements seront effectués via une carte de débit ; 2- Le projet « Option Plus », sur une base volontaire, permettra aux étudiants de faire l'acquisition d'un ordinateur portable subventionné à 50 %. Durant l'année académique 2012-2013, « Kore Etidyan » comptait plus de 27 000 bénéficiaires dans 25 institutions publiques participantes. Pour l'année académique 2013-2014, le FAES prévoit d'atteindre 30 000 bénéficiaires, soit une augmentation de 3 000 étudiants, y compris l'intégration de nouvelles écoles publiques au programme : Université Publique du Centre, Ecole Nationale de Géologie Appliquée, Ecole Nationale des Infirmières des Cayes, Ecole Nationale des Infirmières et Ecole Nationale des Arts de Port-au-Prince.

Distribution de « Panye Solidarite »

L

e dimanche 23 fé vrier 2014, le programme national d'assistance sociale « EDE PÈP » é tait pré sent aux festivité s pré -carnavalesques pour assister les festivaliers. A l'occasion, 1000 kits alimentaires ont é té distribué s aux bandes à pied qui livraient des prestations à Port-au-Prince et à Pé tionVille. Distribution des kits alimentaires Panye Solidarite

PRUC Mission de véri ication et de réception dé initive des travaux

D

ans le cadre du « Programme de Réponse Urgente au Choléra » (PRUC), une dé lé gation du FAES effectue une mission dans plusieurs localité s du pays, durant l'intervalle du 24 au 30 fé vrier 2014. Axé e sur la vé ri ication et la ré ception dé initive des travaux ré alisé s , cette dé lé gation, visitera Gros Morne, Marmelade et Saint-Michel de l'Attalaye (Artibonite) ; Maıs̈sade (Centre) ; Anse d'Hainault, Bonbon, Marfranc, Moron, Roseaux et Dame Marie (Grande-Anse) ; Miragoâ ne et Anse-à -Veau (Nippes) ; Mont Organisé et Trou du Nord (Nord) ; Aquin, Camp Perrin, Cavaillon et Bonne Fin (Sud) ; Anse à Pitres, Banane, Cô tes de Fer et Peredo (Sud-Est).


INTERVIEW de la semaine L'infatigable Marie-Claude Georges

M. Marie-Claude Georges

Si vous avez déjà savouré le café servi à différents points stratégiques du FAES, pensez à Marie-Claude Georges. Toujours calme, son principal trait de caractère s'identi ie par sa gentillesse et le large sourire qui se dessine sur son visage. Du haut de ses vingt deux (23) ans d'expérience à titre de responsable de la cafétéria, sous le container de vingt (20) pieds qui héberge le snack de l'institution, Marie-Claude applique son savoirfaire dans la pratique de sa profession. Marie-Claude Georges est marié e depuis septembre 1984 et elle est mè re de famille. La native de la Cité des Poè tes (Jé ré mie) a inté gré le Fonds d'Assistance Economique et Sociale en fé vrier 1991. A l'é poque, elle avait pour collè gue de travail une dame connue sous le nom de Kettly. Le train de sa vie n'as pas connu que des itiné raires joyeux, puisque, en septembre1991, le coup d'é tat qui a eu lieu au pays a failli changer le tournant de sa vie. Malgré cette pé riode de crise socio-politique, MarieClaude nous con ie n'avoir jamais raté un jour de travail. Elle a ré alisé cet exploit grâ ce à l'aide de M. Bertrand Roy qui prenait toujours l'habitude de la dé poser au bureau avec sa collè gue Kettly. A cette é poque, l'Etat Haı̈tien avait ré quisitionné les voitures destiné es au service du FAES. Accompagné s de quelques employé s, M. Bertrand Roy et Marie-Claude se sont rendus au bureau de Michel François pour

NOS BAILLEURS:

ré cupé rer quelques vé hicules. Un moment stressant qui a laissé une trace indé lé bile dans la mé moire de MarieClaude. En 1991, le FAES n'é tait pas aussi grand, n'avait pas autant de dé partements et de personnel, qu'à l'heure actuelle. A deux reprises, les conditions socioé conomiques et socio-politiques ont contraint le FAES à fermer ses portes. Marie-Claude connue ainsi le mauvais goû t du chô mage et, selon ses dires, son amie Kettly et elle n'ont jamais é té ré muné ré es pour les nombreux services rendues à l'institution dans l'intervalle de 1991 à 1994. En 1995, le FAES renouvela leurs contrats et l'é quipe de la café té ria fut renforcé e a in de fournir un meilleur service. « Les bons moments vé cus avec le FAES restent les cé lé brations de mon anniversaire. Un autre beau souvenir reste le jour où j'ai reçu une « Plaque d'Honneur et Mé rite » pour mes services rendus à l'occasion des dix (10) ans de l'institution et une autre pour ses quinze (15) ans. De plus, je ne peux oublier les pé riodes de formations. Lors de ces sé minaires organisé s pour les employé s, tout le personnel recevait le mê me traitement et la mê me formation. On é tait tous ré unit dans le mê me endroit et on se sentait comme une famille. Le respect mutuel é tait au rendez-vous, et on apprenait à mieux se connaitre. Je n'oublierai jamais ces moments-là .», soutien Marie-Claude. A pré sent, la café té ria compte quatre (4) membres : Marie-Claude Georges, Eliana Docteur, Enide Léon et Thérès e Laguerre. Marie-Claude souhaite que les responsables pensent aux maté riels qui ne sont plus fonctionnels à la cafétéria a in d'y remé dier.

Pensée de la semaine “L'amour pour principe, l'ordre pour base, et le progrès pour but; tel est, d'après ce long discours préliminaire, le caractère fondamental du régime définitif que le positivisme vient inaugurer." Auguste Comte


Bulletin FAES En Action