Page 1

FAES EN ACTION!

Bulletin hebdomadaire du Fonds d’Assistance Économique et Sociale Bulletin No.: 0021

Semaine du lundi 20 au vendredi 24 Mai 2013

« Ti Manman Cheri », un an accompli!

Le Premier Ministre Laurent S. Lamothe avec une « Manman Cheri »

Des « Manman Cheri » acclament le lancement du programme

A

vec ses soixante dix mille sept cent six (70 706) bénéficiaires repartis dans les départements et communes, l'administration Martelly-Lamothe, le Fonds d'Assistance Economique et Sociale (FAES) et les responsables de « Ti Manman Cheri » gardent la fierté des nombreuses actions menées par ce volet du programme national d'assistance sociale au cours de sa première année d'existence qui a eu lieu le 27 mai 2013. Le programme « Ti Manman Cheri » de l'administration Martelly-Lamothe, implémenté par le Fonds d'Assistance Économique et Social (FAES), a été officiellement lancé le 27 mai 2012 à Cité Soleil par Le Premier Ministre Laurent Salvador Lamothe et la Première Dame Sophia Martelly. La synthèse de réalisations du programme « Ti Manman Cheri » englobe : l'enregistrement des mères sélectionnées, la collecte des données, la saisie des données et la formation des « Manman Cheri » sur toutes les questions relatives à ce programme de transfert cash.

À l’interieur: « Ti Manman Cheri », un an accompli! - Page 2: - - Page 3: - Photos des activités de TMC Page 4: - « EDE PÈP » a mis le cap sur Canaan - «Bon Solidarite» donne une réponse urgente aux communautés défavorisées - Page 5: - RELEO clôture son concours

Production: Unité de Communication du FAES Fonds d'Assistance Economique et Sociale (FAES) 1, Delmas 75, Haiti HT6120 Téléphone: +509 2813-1271 www.faes.gouv.ht communication@faes.gouv.ht Suivez-nous sur:

Page 2 >>

1, Delmas 75 Port-au-Prince, Haïti / Tels: (509) 2813-1271 / Web: www.faeshaiti.gouv.ht / e-mail: communication@faes.gouv.ht


Le Gouvernement Haïtien, le FAES et les responsables de « Ti Manman Cheri » continueront de travailler pour atteindre les objectifs fixés dès le lancement de ce programme pour la satisfaction des couches défavorisées.

Artibonite

« Ti Manman Cheri », un an accompli!>>Page1

Des agents du programme en plein travail

Le programme « Ti Manman Cheri » a été implémenté à travers certaines communes dans tous les départements selon un plan stratégiques en suivant la carte de pauvreté de la CNSA. Ainsi, ces activités de lancement avaient pour objectifs de faire connaitre aux bénéficiaires et potentiels bénéficiaires la présence du projet de cash transfert dans la région et aussi lancer publiquement certaines informations pertinentes telles les critères de sélection et les conditionnalités d'intégration au projet ainsi que les facteurs d'expulsion éventuelle. Dans le cadre de sa déconcentration, « Ti Manman Cheri » a déjà établi quatre Bureaux Régionaux dont un au Cap Haïtien, un aux Gonaïves, un à Léogane et un autre à Jean Rabel. L'essence du programme « Ti Manman Cheri » s'assoit sur une base à double battants : d'abord le ciblage des bénéficiaires les plus vulnérables à travers le RUB, et ensuite la production des meilleurs résultats attendus. Pendant douze (12) mois, en appui en appui avec les agents d'enregistrements régionaux et les agents de réseau, « Ti Manman Cheri » a effectué plus de 70 000 enregistrements dans tous les 10 départements du pays et dans 53 communes. Plus de 53000 paiements sont effectués régulièrement via les réseaux Tchotcho mobile et Unitransfert. Des visites de suivi sont également effectuées dans différentes écoles de la capitale pour évaluer le projet dans tout le pays. De ce fait, des enquêtes de satisfaction auprès des bénéficiaires ont été menées respectivement par la direction de suivi et d'évaluation et la « Bankable Frontier Associates » (qui est une firme de consultation). Les résultats de ces dernières ont montré clairement le degré de satisfaction des bénéficiaires.

2 Une équipe dynamique au service des communautés... Une équipe dynamique au service des communautés défavorisées!


T

i Manman Cheri se veut un nouveau programme d'assistance sociale qui fournit aux mères les moyens de supporter financièrement leur famille afin d'investir dans l'éducation de leurs enfants. Compte tenu de ses objectifs, « Ti Manman Cheri » est le premier programme de transfert de cash du Gouvernement haïtien. Il consiste en un transfert d'argent rapide et direct qui se fait mensuellement dans l'optique de soutenir les mères. Entre autres, ce transfert permettra aux mères d'acheter régulièrement des aliments et de payer leur frais de transport. En effet, grâce à ce support financier, chaque mère parviendra à subvenir à ses besoins en nourriture et en d'autres produits marchands, ce qui aidera l'économie locale.

Photos des activités de TMC

3 Une équipe dynamique au service des communautés...


Face à cette situation catastrophique, par le biais duFAES, le Gouvernement Haïtien continue de renforcer la production agricole et donne un soutien considérable aux agriculteurs et pêcheurs du pays. Canaan a bénéficié du programme d'assistance sociale « Panye Solidarite » qui se veut un programme par lequel le Gouvernement apporte une aide alimentaire directe à la population haïtienne.

« EDE PÈP » a mis le cap sur Canaan

«Bon Solidarite» donne une réponse urgente aux communautés défavorisées

Des bénéficiaires emportant leurs « Panye Solidarite »

I

l suffit d'emprunter l'artère dénommée « wout nèf », dans la périphérie de la commune de Cité Soleil, du sud au nord, pour se rendre compte de l'étendue de cette nouvelle agglomération investie progressivement à partir de l'été 2010. Quoique la zone de peuplement qu'est devenue Canaan offre un panorama de désordre, d'absence de planification et d'implantation de cahutes, mais, elle est occupée par de nombreuses familles en quête de logements décents et sécuritaires.

Une bénéficiaire avec son coupon en main

L

Pour permettre à la lumière de l'assistance sociale de l'administration Martelly-Lamothe de briller sur le Canaan, le lundi 20 mai 2013, le Fonds d'Assistance Economique et Sociale (FAES) et les responsables de l'initiative nationale « EDE PÈP » ont distribué mille (1000) kits alimentaires du programme « Panye Solidarite » aux habitants de Canaan. Cette banlieue de Croix-des-Bouquets qui héberge une bonne partie de la population haïtienne depuis le 12 janvier 2010. Pour cette distribution de « Panye Solidarite » qui a eu lieu dans la zone, beaucoup de gens ont remercié le Gouvernement Haïtien, le FAES et les responsables du programme « EDE PÈP » d'avoir pensé à eux. Selon les indications du Centre National de la Sécurité Alimentaire (CNSA), la diminution de l'accès aux aliments locaux provoque, dans les départements du Sud, du Sud-Est, du bas Nord-Ouest ainsi que sur l'Ile de la Gonâve (Ouest), une situation de crise alimentaire. Cette réduction des produits alimentaires serait due à la hausse des prix, à l'épuisement des stocks et à la faible demande de main-d'œuvre.

'amélioration du bien-être des citoyens défavorisés de toutes les zones vulnérables du pays reste la priorité du Gouvernement Haïtien, depuis l’arrivée du Président Michel Joseph Martelly. Suite à l'alerte à la famine claironner par la CNSA, les responsables de l'initiative nationale « EDE PÈP » ont distribué des coupons « Bon Solidarite » un peu partout dans le pays. Des centaines de bénéficiaires de « Cité Maria», une localité du Canapé Vert, ont reçu un transfert de cash d'un montant de mille (1000) gourdes du Gouvernement Haïtien. Une fois munis de leurs coupons, ils pourront se rendre à l'UniTranfert de la zone pour récupérer l'argent offert par le Gouvernement. Il faut toutefois souligner qu'à la « Cité Maria », les bénéficiaires étaient des personnes âgées et la majeure partie de la foule était des femmes.

VISITEZ NOUS SUR: www.faes.gouv.ht

4 Une équipe dynamique au service des communautés...


Ensuite, du 23 au 26 de ce mois de mai, guidés par une poignée d'officiels, le programme « Bon Solidarite » a secouru des habitants de diverses régions du pays. Sur la liste des zones qui ont été bénéficiaires on retrouve Portde-Paix, Chansolme, Bassin Bleu, Jean-Rabel, Bombardopolis et Baie de Henne, pour ne citer que cela. Ce paiement de « Bon Solidarite » a successivement été déroulé en présence de certains officiels et des personnalités telles : Joseph Christopher (Magistrat de la commune de Chansolme), Calixte Meseguer (Magistrat de Bassin-Bleu), Luscare Pierre (Magistrat de Bombardopolis), Champagne Berome (Magistrat de la Baie de Henne).

Via le FAES, l'administration Martelly-Lamothe continuera de matérialiser la vision présidentielle en donnant à la population cette assistance sociale qui permet à beaucoup de ménages de remonter la rude pente socio-économique.

RELEO clôture son concours

De gauche à droite : M. Emmanuel Verret (Coordonnateur des Bureaux régionaux du FAES), Mme. Judith Joseph (Chargée de projets sociaux au BRO/ FAES) ,Mitchel Mompremier (Gagnant du concours),M Philippe Dodard (Directeur Général D'ENARTS),SEM Klaus-Peter SCHICK (l'ambassadeur de la République Fédérale d’Allemagne),Jean Léon Beauboeuf (Responsable BRO/FAES).

D

e concert avec la Banque Allemande de Développement (KFW), le Fonds d'Assistance Economique et Sociale (FAES) organise ce mercredi 29 mai 2013 à 3h pm, une cérémonie de clôture pour le concours de la création d'une sculpture symbolisant la Reine Anacaona. L'évènement se déroulera à l'ambassade d'Allemagne (Impasse Claudinette, Bois Moquette, Pétion-Ville). Ce concours de la création d'une sculpture symbolisant la Reine Anacaona a été organisé dans le cadre des réalisations du Programme d'Appui à la Reconstruction de Léogane (RELEO). Le comité de sélection de ce concours est composé de Klaus-Peter SCHICK, Ambassadeur de la République de l'Allemagne; Philippe DODARD, Directeur Général ENARTS; Pierre BUTEAU, Secrétaire de la Société Haïtienne de Géographie et de l'Histoire; Santos ALEXIS, Maire Principal de Léogâne; Gertha Joinville, Mairesse de Léogâne; Jean Fritz Peterson DORVAL, Directeur Général de la Mairie de Léogâne et JeanLéon BEAUBOEUF, Responsable du BRO/FAES, assisté par Judith JOSEPH, Chargée de Projets Sociaux BRO/FAES.

Enregistrement de bénéficiaires

Ces zones ont été placées sur la carte de vulnérabilités par la Coordination Nationale de la Sécurité Alimentaire (CNSA) qui mène une enquête nationale dans la perspective de déterminer les communautés défavorisées. Et c'est à travers le Fonds d'Assistance Économique et Sociale (FAES) que le Gouvernement met la main à la patte pour assister les gens démunis en déployant des stratégies pouvant soigner le cancer socioéconomique qui ronge le pays depuis fort longtemps. Pour les riverains de ces zones qui ont remercié l'administration Martelly-Lamothe, le Fonds d'Assistance Economique et Sociale (FAES), les autorités municipales et les responsables de programmes pour cette subvention gouvernementale. Ils ont, par ailleurs, exprimé leur sympathie à l'endroit du Président de la République, Michel Joseph Martelly. Pour l'instant, que ce soit au niveau de l'éducation gratuite, de la construction des infrastructures, de la distribution des plats chauds, des kits alimentaires, des semences agricoles, de l'assainissement ou autres, beaucoup de zones du pays reçoivent l'assistance sociale du Gouvernement Haïtien.

www.edepep.gouv.ht 5

Une équipe dynamique au service des communautés...

Bulletin de la semaine du 20 au 24 mai 2013  

Bulletin de la semaine du 20 au 24 mai 2013

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you