Page 1

EXPOSITION PHOTOGRAPHIQUE DU 18 AVRIL AU 11 MAI 2013

DOSSIER DE PRESSE


COMMUNIQUE DE PRESSE Winnfied&Co, MADE IN JAPAN de Loreleï Jade au Café Caché du 104

Du 18 avril au 11 mai 2013, le 104 accueille au Café Caché l'exposition MADE IN JAPAN de la photographe Loreleï Jade. Un cocktail privé se tiendra le jeudi 18 avril 2013 de 19h à 22h où le projet photographique sera présenté en avant-première aux médias ainsi qu'aux partenaires de l'évènement en présence de l'artiste. L'artiste et l'équipe de Winnfield&Co accueilleront les visiteurs au vernissage public de l'exposition le samedi 20 avril 2013 de 18h30 à 22h.

NOUS RECHERCHONS DES PARTENAIRES DESIREUX DE S’ASSOCIER AU PROJET ARTISTIQUE DE CETTE EXPOSITION ! RENDEZ-VOUS EN ANNEXE [PAGE 7] DU DOSSIER DE PRESSE POUR TOUTE INFORMATION.


LORELEÏ JADE Loreleï Jade, née le 1er juin 1984 à Nice (France), est photographe freelance depuis onze ans. Après des études de photographie et avoir été assistante photographe à l’âge précoce de quinze ans, elle largue les amarres et se lance à dix-huit ans, de manière autodidacte, à la poursuite d’un accomplissement personnel au travers de la photographie et s’installe à Paris. Littéralement passionnée de musique, c’est tout naturellement qu’elle se tourne premièrement vers la photographie de concerts. Armée de son reflex argentique, elle parcourt la France aux côtés de grands groupes de Rock hexagonaux et y gagne ses gallons, jouissant de parutions dans la presse spécialisée et de collaborations avec des artistes tels que LOFOFORA, ENHANCER ou encore MASS HYSTERIA. Désireuse de ne pas être emprisonnée par une étiquette de « photographe Rock », elle commence alors à évoluer et travailler avec les acteurs français et internationaux du mouvement Hip Hop qu’elle suivra de près pendant plus de cinq ans, réalisant notamment les pochettes d’album du rappeur DANY DAN (Sages Poètes de la Rue) ou de DJ MEDI MED (Booba) et devenant ainsi une artisane indiscutable de l’imagerie Hip Hop made in France. Soucieuse une fois encore de ne pas être enclavée au sein d’un microcosme unique, on la retrouve alors à immortaliser le domaine du sport dans des disciplines qu’elle affectionne tout particulièrement (Basket, Football, Sports de combat). Adepte d’Henri Cartier-Bresson et de James Nachtwey, de Noir & Blanc et d’argentique, son obsession profonde tient en la capture d’un instant, celui d’une vérité dévoilée à jamais gravée sur pellicule en témoignage fervent de son temps. Du Métal au Hip Hop, de la musique au tatouage, de Paris à Tokyo, la rue est son terrain de jeu où l’humanité, qu’elle quelle soit, se déploie sous ses yeux et pour laquelle elle n’a de cesse de vouloir rendre hommage au travers de ses clichés. Une première exposition à Paris en juillet 2008, au Com’antes (Paris 2e), lui permettra de rendre visible durant deux semaines une première rétrospective de son travail effectué ces dernières années. A l’aube de ses trente ans, Loreleï Jade livre aujourd’hui son premier projet personnel réalisé en numérique, loin de tout ce qu’elle avait bien pu faire jusqu’alors et des codes photographiques que l’on veut lui attribuer : clichés colorés et saturés jouant avec les lignes graphiques des architectures des mégalopoles nippones, l’exposition « Made in Japan » retrace avec émotion un mois de « road trip » en terres japonaises à travers des yeux qui ont voulu détruire les poncifs que l’Occident se fait du Japon. Une fois encore, Loreleï Jade est là où on ne l’attend pas. A l’image des icônes du Rock et de la mentalité Punk qu’elle admire, sa seule foi réside dans sa conviction profonde que les règles existent pour être transgressées et les codes, inlassablement brisés.

www.loreleijade.com.


MADE IN JAPAN

Un pays aux traditions séculaires et tourné vers l’avenir : Le Japon. Trois villes, immenses et comptant parmi les plus denses du pays, au passé chargé d’Histoire : Tokyo, Kyoto et Osaka. MADE IN JAPAN retrace l’histoire d’un “road trip” au Japon ayant duré un mois, effectué par la photographe Loreleï Jade en juin 2010. Un projet photographique qui a vu le jour, comme une évidence flagrante, au fur et à mesure que l’artiste accumulait les prises de vue en terres nippones, à la fois totalement fascinée et littéralement dépaysée par ce tout premier contact avec le Pays du Soleil Levant. Comme s’il avait été un besoin presque vital, du moins absolument nécessaire à son être, de capturer à l’aide de son appareil chaque nouvelle parcelle que son regard, encore vierge de toute habitude et routine du Monde nippon, découvrait émerveillé. Il ne s’agissait pas pour l’artiste de rapporter en France de simples souvenirs de vacances, mais bien de capter en image l’essence même de tout ce dont son œil de photographe s’abreuvait et se nourrissait au fil des jours passés au sein de ces trois grandes villes japonaises. Sans a priori. Sans préjugés. Surtout sans idées reçues. Avec le désir de sortir de la sempiternelle iconographie du Japon que l’Occident se plaît à entretenir, et dont on perçoit qu’elle est en partie erronée une fois le pied posé sur le sol japonais. Laisser s’exprimer la parole de cet auguste pays au travers du regard d’une jeune européenne à l’écoute de ce qu’il avait à lui dire. L’œuvre photographique de Loreleï Jade se veut de courant Humaniste, à l’instar de la pensée philosophique qui anime l’artiste. Capter l’instant de vérité d’une situation et/ou d’un sujet afin d’en traduire une émotion ainsi qu’un témoignage visuels est le moteur même de ses motivations


artistiques. Toutefois, il fallut à la photographe, dès lors qu’elle se retrouvât en immersion totale parmi la population japonaise, peuple aux us et coutumes aussi bien captivants que profondément éloignés des siens, trouver le moyen de retranscrire cet humanisme si cher à son œuvre autrement qu’à travers la capture d’un regard, d’une émotion volée sur un visage émacié, d’un moment de vie dérobée à la routine autochtone : Mettre en lumière l’humanité de ce peuple japonais qui ne se laisse pas facilement immortaliser, par pudeur, en ne les photographiant pas, par respect. Quelle meilleure allégorie, alors, que de photographier l’ouvrage humain pour en exprimer la sensibilité et en suggérer subtilement la présence? Réalisé au moyen du Canon Eos 5D Mark II, le reportage MADE IN JAPAN est une traversée dépaysante au cœur du Japon. Au départ de l’immense et vrombissante mégalopole colorée de Tokyo, en passant par l’ancienne capitale impériale de Kyoto aux charmes intemporels pour finir dans le décor aux lignes futuristes de la ville d’Osaka, MADE IN JAPAN est une invitation au voyage dont la destination est un ailleurs graphique et néanmoins empli de poésie. Traités à la manière du développement croisé, les clichés réunis par la photographe Loreleï Jade font ainsi un clin d’œil amoureux à la photographie argentique qu’elle a délaissée, sans l’oublier, le temps d’un passionnant périple à travers le Pays du Soleil Levant.

Une exposition à découvrir du 18 avril au 11 mai 2013 à l’espace Café Caché du 104, 5 Rue Curial, 75019 Paris.

www.madeinjapan-expo.com


WINNFIELD & CO Winnfied & Co est une toute jeune structure qui organise des expositions d’artistes aux œuvres ayant un caractère original au sein de lieux insolites. Notre motivation est de faire découvrir au grand public, tout comme aux initiés, des artistes qui nous tiennent à cœur et dont le talent ne demande qu'à être partagé. Nous assurons l'organisation et la communication de l'évènement afin que l'artiste, nos partenaires, le lieu accueillant l’exposition ainsi que les visiteurs y trouvent leur plaisir.

www.winnfieldandco.com

LE CAFE CACHE Abrité dans l’immense espace de programmation et création artistique du 104 (Paris 19ème), le Café Caché est un espace de convivialité, d’évasion et d'expression artistique durant la période estivale, grâce à ses grandes surfaces murales et son énorme toit ouvrant. Il possède également une salle intérieure au décor contemporain d’inspirations 50’s, imaginé par le designer Sébastien Wierinck (ex artiste-résident du 104). Un véritable havre de réconfort pour les habitants du quartier et les artistes présents au 104. L'accès direct par la rue d'Aubervilliers permet au Café Caché de vous accueillir même lorsque le CENTQUATRE est fermé. http://www.cafecache.fr 5 Rue Curial, 75019 Paris

Contact Presse Baltaz-art : 0677815779 baltaz94@gmail.com Invitation au vernissage privé winnfieldandco@gmail.com


ANNEXE – DEVENIR PARTENAIRE DE L’EVENEMENT En but de promouvoir au mieux l’exposition photographique MADE IN JAPAN tout autant que l’artiste auteure du projet, Winnfield&Co est désireux d’entreprendre des partenariats divers avec des médias [Presse/Radio/TV/Web], structures, associations, entreprises et marques (…) ayant un lien avec la culture, l’art, la photographie et/ou l’univers japonais. Nous sommes bien évidemment ouverts à toute forme de partenariat établi personnellement entre notre structure et vous, selon l’implication que vous souhaitez apporter à notre projet. L’échange de visibilité de votre structure et de notre évènement artistique est la principale gageure de cette action. Si vous avez été séduit par le projet MADE IN JAPAN et êtes désireux de rejoindre et d’associer votre nom à cette aventure artistique, vous êtes les bienvenus ! Contactez-nous : Baltaz-art : 0677815779 baltaz94@gmail.com

ILS SONT D’ORES ET DEJA PARTENAIRES :

Exposition MADE IN JAPAN - Dossier de presse  

Exposition MADE IN JAPAN - Dossier de presse