Page 1

EDITION N° 306 ∎ AOUT 2021 ∎ ELLOUL 5781

‫בס''ד‬

LE 1ER MAGAZINE FRANCO-ISRAELIEN SANS CENSURE DEPUIS 2005




6

EDITO

INTERVIEW EXCLUSIVE DU GRAND RABBIN DE TSFAT

B

onne Année, Chana Tova, chères lectrices et chers lecteurs, chères collaboratrices et chers collaborateurs, chers amis et très chère famille … Je vous souhaite à toutes et à tous de la douceur comme le miel, la suavité de la pomme, les saveurs de la vie et de l'amour pour vous accompagner tout au long de l'année. Paix sur le monde, en Israël et bonheur dans vos foyers ! Les fêtes de Roch Hachana et de Yom Kippour sont traditionnellement consacrées à l'introspection, au pardon et à la réconciliation, aux bonnes résolutions et aux prières en vue d'une nouvelle année 5782 placée sous le signe de la santé et sans jamais plus parler de pandémie. Roch Hachana, le Nouvel An Juif est un temps dédié à la prière, aux réunions de famille si possible, aux repas de fêtes et à la consommation de mets doux et sucrés. Yom Kippour, le Jour du Grand Pardon, est le jour le plus solennel de l'année juive. C'est un jour de jeûne, de réflexion et de repentance. Pour cette édition spéciale des fêtes de Tichri nous vous proposons un joli cadeau, l’interview exclusive du grand Rabbi de Tsfat le Rav Chmouel Eliahou. Bonne lecture à toutes et à tous et qu’Hachem réalise tous vos souhaits pour cette nouvelle année. Chmouel (Charles) BENGUIGUI PDG Fondateur FUTÉ MAGAZINE

Les articles et publicités n’engagent que la responsabilité de leurs auteurs et non celle du magazine. Toute reproduction même partielle ou toute utilisation sans accord écrit de FUTÉ Magazine est strictement interdite.

4

N° 306 • Août 2021 • radiofutee.com

SOMMAIRE ‫ לדוברי צרפתית‬1 ‫העיתון הבינלאומי מספר‬

édition 306

10 PATRIMOINE LA SOUVERAINETÉ DE JÉRUSALEM

30 12 ISRAËL IS FOREVER L’ÉTERNITÉ D’ISRAËL PLUS FORTE QUE TOUT !

MADE IN ISRAEL LA FORCE DE L’AMOUR GRATUIT

24 VÉRITÉS LA CONSTRUCTION D’UN MYTHE

Pour nous contacter ‫ צור קשר‬: Publicité ‫ פרסום‬: FUTÉ MAGAZINE et RADIO FUTÉE Chmouel : 054-22 46 222 Secrétariat ‫ מזכירות‬: mediastarsproduction@gmail.com Design : William ARFI Réalisations graphiques : Rachel DESAGES Crédit photo : freepick, shutterstock, 123rf, dreuz.info



PAR CHARLES BENGUIGUI Fondateur du groupe Futé

INTERVIEW EXCLUSIVE DU GRAND RABBIN DE TSFAT LE RAV CHMOUEL ELIAHOU CHLITA Chmouel Charles Benguigui : Permettez-moi cher Rav Chmouel Eliahou de vous remercier au nom de toute l’équipe du Futé Magazine pour prendre le temps de répondre à nos questions pour cette édition spéciale, des fêtes de Roch Hachana 5782. TERRORISME C. B : Je voudrais revenir pour commencer sur l’actualité difficile de cette année passée en Israël et en priorité sur l’attaque terroriste que vous avez subi, vous et Yossef Harakdan à bord de votre voiture civile. Qu’avez-vous ressenti à ce moment-là, que pense le Rav de telles attaques et comment peut-on les traiter ? Rav Chmouel Eliahou : À ce moment-là, nous n'avons pas ressenti de peur. Ni moi ni Yossef Harakdan qui m’accompagnait dans la voiture. A mon grand bonheur ces pierres qui ont été lancées et qui ont cassé la vitre avant droite de la voiture, ne nous a pas touchés, mais c'était une grande chance car au même endroit des personnes ont précédemment été touchées. A ma grande joie, la police a attrapé les lanceurs de pierres mais hélas les ont relâchés, car dans le monde « le non-sens » est que les Arabes devraient être pris en pitié, ce qui est à mon avis la stupidité du système, car c'est ainsi qu'ils s'habituent à l'irresponsabilité et vivre une vie d'oisiveté et de dégénérescence. 6

N° 306 • Août 2021 • radiofutee.com

Au moins pour certains d'entre eux. Tous ces lanceurs de pierres devraient être poursuivis et expulsés de la Terre d'Israël. Quiconque jette des pierres devrait se retrouver à Gaza ou n'importe où dans le monde mais certainement pas en Terre d'Israël et encore moins à Jérusalem, qui est la ville de la paix. CORONA C. B : Nous avons eu une année très difficile avec le Corona, de nombreux malades, de nombreuses personnes décédées, de nombreuses personnes qui ont perdu leurs moyens de subsistance, etc… Malgré cela nous étions sûrs que nous avions passé cette période tragique et pourtant tout revient avec cette quatrième vague qui nous fait parfois penser, que nous allons rester comme ça jusqu’à la fin de notre vie ou pouvons-nous croire que nous nous en sortirons un jour prochain Rav ? Rav C. E : Il n'y a aucun doute que le monde entier est mis à l’épreuve par cette terrible épidémie. Certains dirigeants n'ont pas étudié


À LA UNE Cette opération n'a apporté aucun résultat, seulement la destruction de maisons et la fuite de nombreux jeunes de la bande de Gaza, c’est environ 10 000 chaque mois et c'est une très bonne nouvelle aussi. Dans quelques années tous les jeunes Gazaouis seront en Europe et Gaza ne sera qu’une maison de retraite. en profondeur les conséquences à l’inverse des dirigeants Israéliens qui ont étudié en détail la situation et ont su prévoir et agir de manière responsable. De même les habitants n'ont pas suivi les « diseurs de ragots » et ont fait preuve de maturité en allant se faire vacciner, c'est une des raisons pour laquelle nous avons pu éviter beaucoup de catastrophes. Je suis fier de vivre dans l'État d'Israël. Il faut savoir que les pays arabes qui nous entourent ont préféré ignorer le problème et ne pas dire à leurs citoyens les vrais chiffres. Leurs citoyens ne se sont pas faits vaccinés !!! Ils n'ont pas non plus respecté les règles de précaution, le résultat est un effondrement majeur dans tous les pays qui nous entourent, surtout au Liban. La Syrie, la Libye, l’Algérie, la Tunisie, le Yémen et le Soudan sont également en crise, et bien que nous ne soyons pas heureux du malheur des autres, mais quand il s'agit d'un ennemi qui veut nous exterminer il y a une sorte de soulagement pour les citoyens Israéliens, de se sentir moins menacés par ses ennemis qui s'affaiblissent … OPÉRATION MILITAIRE "SHOMER HAHOMOT" C. B : Il y a quelques mois, l'opération SHOMER HAHOMOT « Gardien des Murailles » a éclaté à la suite de plus de 5000 tirs de roquettes sur Israël et en particulier sur notre capitale éternelle « Jérusalem »précisément le jour de la fête Yom Yeroushalaim. Rav Chmouel Eliahou quelle est votre opinion sur toute la question de Gaza, ses habitants et y a-t-il une solution à cela ? Rav C. E : Cette opération nous a prouvé ce que nous savions, les Arabes veulent nous éliminer mais ne le peuvent pas, mais nous, nous le pouvons, mais nous ne le voulons pas à cause de la moralité ou de l'excès de moralité. Cette opération a aussi considérablement accéléré la fuite des résidents de Gaza vers l'Europe.

LE NOUVEAU GOUVERNEMENT D’ISRAËL C. B : Nous avons tous vu le plus grand exercice frauduleux de l'histoire de l'État d'Israël réalisé par Naftali Bennett qui a vendu tous ses électeurs et ses valeurs pour former un gouvernement avec des partisans supporters du terrorisme et des partis de gauche radicale. Que pense le Rav de ce gouvernement et que faut-il faire pour qu'il tombe au plus vite ? Rav C. E : Je partage pleinement les critiques à l'égard de Naftali Bennett pour les raisons que vous avez énoncées, très cher Chmouel Charles Benguigui dans votre question. Mais heureusement, il y a sur l'état d'Israël une bénédiction particulière qui nous protège, même lorsqu'il y a un mauvais gouvernement. En fin de compte, l'État d'Israël a connu une croissance économique deux fois plus forte par an pendant ces 20 dernières années. Il est militairement plus fort que la plupart des pays du monde et certainement plus que nos ennemis. Donc même si j'ai une critique du comportement de ce nouveau « gouvernement », je pense que c'est bien mieux que l'exil. DÉCRETS FISCAUX LIEBERMAN ET ABBAS C.B : Nous assistons effectivement à de nombreux nouveaux décrets concernant l'économie de l'État d'Israël. Et l'un des décrets les plus difficiles est l'abolition de l'aide au paiement des jardins d'enfants pour les étudiants des Kolel. Cela blesse bien sûr toute personne religieuse qui veut étudier la Torah. Et cela, bien sûr, s'ajoute aux nombreuses autres choses que nous devrons payer beaucoup plus cher aujourd’hui ! Quelle est l'opinion du Rav sur le décret de Lieberman ? Rav C.E : Le nombre d'étudiants dans l'État d'Israël a été multiplié par mille. Le Rabbin Rosental (zatzoukal) qui était le président du tribunal Rabbinique de Haïfa m'avait raconté radiofutee.com • Août 2021 • N° 306

7


suite À LA UNE

qu'à la création de l'État, il n’y avait en Israël que 100 étudiants en Torah alors qu’aujourd'hui, il y a plus de 100 000. La promesse Divine sur la conservation de l'état est bien plus puissante que toutes les volontés de Lieberman et d'autres qui étaient avant lui. Le monde de la Torah, les yeshivot, le Talmud Torah et les cours préparatoires Sionistes et Haredis ont eu lieu avant Lieberman et auront lieu de nombreuses années après lui. De plus Il ne faut pas trop s’inquiéter pour ces secteurs économiques et d'autres. Enfin, ce n'est pas comme autrefois en Russie où il était strictement interdit d'étudier la Torah. Ici, en Israël, il est permis d'étudier la Torah en obtenant même une bourse de l’état pour cela. Ce que Lieberman a fait, c'est baisser le montant des aides. Mais néanmoins, il faut garder toute proportion, il n'y a pas de décret du destin. Il y a ici une pression politique qui va bientôt disparaître. ALYA DE FRANCE C.B : Récemment, il y a eu une autre alya de France, mais malheureusement il y a beaucoup plus de juifs qui restent encore en France. Nous serions heureux de recevoir dans nos colonnes l’appel du grand Rabbin de Tsfat pour que tous les Juifs de France immigrent bientôt chez eux, en Eretz Israël. Rav C. E : Dans chaque bénédiction du Birkat Hamazon, nous disons que la Terre d'Israël est une bonne et vaste terre de bonté. En effet dans toutes les Parachiot du livre de Devarim , Moche Rabbénou répète des dizaines de fois que la Terre d'Israël est une bonne terre. Et vraiment, quand nous avons une si bonne terre et qu’à chaque instant où tu y vis, tu y appliques la mitzwa d'y vivre, alors pourquoi ne pas immigrer en Terre d'Israël ? Une terre dont la Torah atteint des niveaux supérieurs à tout autre endroit dans le monde. 8

N° 306 • Août 2021 • radiofutee.com

C.B : Puis-je me permettre très cher Rav Chmouel Eliahou pour terminer cette interview de vous demander de bénir toutes les lectrices et les lecteurs de Futé Magazine ainsi que tous les juifs du monde entier qui nous suivent, en cette veille des fêtes de Tichri, afin de recevoir de meilleurs décrets et de réconfort pour cette nouvelle année 5782 avec l’aide d’Hachem ? Rav C.E : Nous avons déjà mentionné que nous sommes à une époque où tous les pays arabes s'effondrent les uns après les autres. Il y a 30 ans, la monarchie russe s'effondrait. Il y a 76 ans, l'Allemagne nazie s'effondrait avec tous ses alliés en Europe et aussi en France. Il y a 105 ans le royaume tyrannique du tsar de Russie s'effondrait de même que celui du sultan Turc, tous deux prônaient leur haine d'Israël et étaient de grands persécuteurs de Juifs. Dans notre génération nous pouvons déjà voir se réaliser la promesse: "que le mal en entier partira en fumée et que les royaumes du mal disparaîtront de la terre". Prière que nous citons durant toute cette pèriode avant Kippour, Barouh Hashem qu’elle se réalise de nos jours et nous en faisons partie. Il ne fait aucun doute que l'extinction des royaumes du mal dans le monde se produise lorsque le peuple d'Israël s'élève et grandit. C'est ce que nos sages ont dit quand Essav tombe, Yaacov s’élève et quand Aman tombe, Mordekhai s’élève. Ainsi, même aujourd'hui, tous les royaumes du mal tombent, et la chance du peuple d'Israël ne fait qu'augmenter. Il est certain qu’Hachem ne s'arrête pas au milieu du processus, dit le prophète Isaï : « Oui, comme la neige et la pluie, une fois descendues du ciel, n'y retournent pas avant d'avoir humecté la terre, de l'avoir fécondée et fait produire, d'avoir assuré la semence au semeur et le pain au consommateur, telle est ma parole, une fois sortie de ma bouche, elle ne me revient pas à vide, sans avoir accompli mon vouloir et mené à bonne fin la mission que je lui ai confiée. » Qu'il soit de sa volonté, que nous ayons le mérite de voir trés prochainement la parole d'Hashem continuer à se réaliser, de nos jours… Amen vé Amen



PAR HAIM BERKOVITS écrivain, membre du bur. d’Israël Is Forever

LA SOUVERAINETÉ DE JÉRUSALEM

G

uetté par les flashs des journalistes, les trois juges de la cour suprême sont enfin dans la salle d’audience. La salle est comble ce matin, le verdict sur l’affaire des maisons du quartier de Shimon Hatsadik, de son nom médiatique Sheikh Jarrah doit être donné. La tension est forte, l’issue du procès fera la une de la presse internationale ! Ne vous méprenez pas ce n’est pas une simple affaire de squatters et de propriétaires mécontents voulant récupérer leurs biens. Il s’agit de l’avenir de Jérusalem. D’un côté, les propriétaires des maisons d’un quartier construit il y a plus de 150 ans proches de la tombe de Shimon Hatsadik. De l’autre, des squatters arabes qui pendant l’occupation Jordanienne ont prit possession des maisons et refusent de les rendre à leurs propriétaires. Le dossier est sans équivoque, les titres de propriétés des

10

N° 306 • Août 2021 • radiofutee.com

maisons attestent bien que les maisons sont des maisons juives sur un terrain acheté par la communauté juive à l’époque Ottomane. Mais,

suite aux condamnations du roitelet de Jordanie, suite à la pression de différents pays dont la France, suite aux menaces de différents organismes terroristes, les juges ne


PATRIMOINE statueront pas ce matin-là. Ils proposeront une médiation et reporteront la déclaration de leur verdict. Pour attiser le feu, depuis des mois des arabes ont rendu impossible la vie des familles juives habitants dans le quartier. « Il n’y aura plus de juifs dans ce quartier » ontils déclaré. Jets de pierres, insultes, crachats, incursions illégales dans les maisons... La police aussi fut visée, une attaque à la voiture bélier a blessé plusieurs policiers. A quelques centaines de mètres de là, flotte le drapeaux tricolore sur un patrimoine juif : Le Tombeau des rois (Une tombe juive de l’époque du Second Temple où sont enterrés des illustres personnages du judaïsme). La tombe était un lieu de prières pendant près de 2000 ans jusqu’au jour où la France a décidé de spolier l’endroit. Le site avait été racheté par une juive et offert à la communauté afin de le garder comme propriété juive à jamais. Une procédure juridique est en cours au tribunal

de Grande instance de Paris pour récupérer le lieu afin qu’il retourne à ses propriétaires : la communauté juive. Pourquoi la France est-elle soucieuse de garder un lieu saint appartenant à la communauté juive ? Pourquoi le monde s’intéresse-t-il de l’avenir du quartier de Shimon Hatsadik. Vous l’avez compris nous sommes dans la partie Est de Jérusalem et malgré l’unification de Jérusalem, cette partie de la ville est encore menacée. Laisserons-nous le monde nous dicter le statut de Jérusalem ? Laisserons-nous les arabes squatteurs financés par l’autonomie palestinienne empêcher la renaissance du quartier juif de Shimon Hatsadik ? Laisserons-nous la France spolier notre patrimoine pour empêcher une présence juive de plus dans l’est de Jérusalem ? Ne vous inquiétez pas à Jérusalem nous continuerons à nous battre pour la souveraineté juive de toute la ville.

radiofutee.com • Août 2021 • N° 306

11


L’ETERNITÉ D’ISRAËL PLUS FORTE QUE TOUT ! L

e corona s’est immiscé dans nos vies en les phagocytant, en emportant tant de victimes et pourtant … Et pourtant nous avions jusqu’à il y a quelques temps, un 1er Ministre qui nous en avait sorti ! Israël était le 1er pays au Monde à obtenir les vaccins, à vaincre la pandémie, nous étions le modèle à suivre, le Phare des Nations. Binyamin Netanyahou n’a pas seulement assuré la gestion de cette pandémie, il nous a également propulsés sur le devant de la scène internationale en ajoutant à notre puissance militaire, la puissance économique et la puissance diplomatique tout en assumant pleinement le caractère juif de notre Patrie. Même si l’an 5781 a été "masqué", certaines belles et fortes images auront marqué : la signature des Accords d’Abraham sans aucune concession territoriale, le Retour de Pollard en Israël, nos médailles d’or olympiques… D’autres images auront été insupportables : les affrontements sur le Mont du Temple et les pogroms arabes dans les villes ‘mixtes’ durant l’opération ‘Gardien des Murailles’, la tragédie de Meron … Dans un registre plus personnel mais qui rejoint néanmoins le niveau national, la perte de mon père, Jacques Kupfer, véritable leader sioniste de la communauté juive de France, nous fait perdre un Géant visionnaire et un fer de lance mais dont l’héritage sioniste doit continuer de perdurer. Cette année, nous avons également vu deux leaders hors norme quitter le pouvoir : le grand ami d’Israël Donald Trump et notre 1er Ministre Netanyahou dont les remplaçants se trouvent confrontés à une tache trop lourde … Naftali Bennett, a usurpé le pouvoir avec

12

N° 306 • Août 2021 • radiofutee.com

seulement 6 mandats sur 120, en faisant alliance avec le parti anti sioniste Meretz et avec Ra’am représentant les frères musulmans, 5e colonne au sein de notre Knesset pratiquant avec arrogance leur djihad politique. Nous sommes confrontés à un Bennett qui s’avère être incapable de gérer la pandémie, à un Lapid qui collabore avec le retour des États Unis au contrat face à l’Iran, à un Lieberman qui augmente les impôts pour compenser les 53 milliards promis à Ra’am. L’Histoire juive est plus forte que les politiciens. Cet épisode passera car on ne peut aller à l’encontre de la volonté du Peuple Juif ! Pour cela, il faudra se mobiliser et c’est l’engagement que chacun de nous doit prendre à l’aube de cette nouvelle année ! Car pour Sion, nous ne nous tairons point ! Fasse l’Eternel que l’année 5782 soit une année de réveil national et que les dégâts occasionnés par ce gouvernement légal mais non légitime, soit réversibles. Que ce soit une année d’Alya massive, en particulier de nos frères de France qui se trouvent en danger dans une France de plus en plus soumise à l’Islam. Que nous relevions avec réussite tous les défis qui se présentent, tant au niveau sécuritaire que sanitaire, économique et politique. Que le Drapeau d’Israël flotte sur toute l’étendue de notre Terre et que cette année voit la Victoire d’Israël. SHANA TOVA AM ISRAEL

YONATHAN BORET

ISRAËL IS FOREVER

PAR ME NILI NAOURI



PAR FRANK KHALIFA Dr. en Sci. juridiques et politiques

COUP DE GUEULE

UNE DÉMOCRATIE, OUI, MAIS TOTALEMENT ABSURDE ! I

l y a des matins où on voudrait continuer à croire que tout va bien comme on a l’habitude de dire « chez nous », « Al Tidag ». Quelquefois cela m’irrite et ce matin, un peu plus que d’habitude mais, on va gérer. Les fêtes de Tichri ne sont pas loin et, sans utiliser un ton péremptoire, je ne voudrais pas être à la place de ceux qui seront jugés pour avoir trahi « Tsione ». Je m’explique. Après avoir tancé les responsables du naufrage politique, électeurs et hommes politiques, lors du hold-up réalisé par Bennett et ses acolytes, pressés d’évincer le vieux lion Netanyahou, qui a pactisé avec le Diable, j’assiste ce matin aux premiers effets de cette démocratie israélienne totalement absurde. Le député Itamar Ben Gvir est à la tribune de la très emblématique Knesset, le parlement israélien, et devinez qui préside cette assemblée ? Ahmed Tibi ! Voyons, essayons de rafraichir la mémoire, à ceux qui ont participé au naufrage annoncé. Ahmed Tibi n’est autre que l’ex-conseiller de Yasser Arafat, l’homme au double langage et le commanditaire de tant d’attentats ensanglantés par le sang d’enfants juifs. En 1999, il se présente à la Knesset et est élu sur la liste d'union arabe pour le parti arabe Ta'al, soi-disant laïc, mais en 2002, le très courageux député Michael Kleiner engage une action contre lui pour le priver du droit de se rendre dans les territoires palestiniens au motif de complicité avec l’Autorité

14

N° 306 • Août 2021 • radiofutee.com

palestinienne et les groupuscules terroristes alors qu’il est député israélien. Mais, au final, la très controversée Cour suprême israélienne s'oppose à cette restriction du droit de circulation du parlementaire. Rebelote ! En 2003, à l'initiative du député Michael Eitan, Ahmed Tibi est privé du droit de se représenter aux élections par la Commission électorale nationale, mais cette décision est de nouveau annulée par la Cour suprême et il est réélu. En février 2006, le parti Ta'al d’Ahmed Tibi, constitue une coalition, (ouvrez-bien vos oreilles !) avec le parti islamique d'Ibrahim Sarsur parce qu’Israël ferait de sa population arabe israélienne,des citoyens de second rang. Enfin, cerise sur le gâteau, il soutient le mouvement BDS malgré la loi israélienne anti-boycott. Et ce matin, 27 juillet 2021, j’assiste impuissant au renvoi par la force du député Ben Gvir de la Knesset, parce qu’il n’a pas daigné appeler Ahmed Tibi par la formule de « Monsieur le Président ». N’est-ce pas là la punition de ces électeurs et politiciens qui ont provoqué ce naufrage institutionnel ? Scène déplorable ! Scène insupportable ! Qui se souviendra au moment de la sonnerie du Choffar à Roch Hachana de l’éviction musclée de Itamar Ben Gvir par le complotiste antiisraélien Ahmed Tibi ? Moi, je vous promets que je m’en souviendrai et j’ai bien compris aujourd’hui que la démocratie israélienne est entrée dans une phase de non-retour si les politiciens israéliens et la population israélienne ne font pas volte-face…



ANALYSES

PAR AVI SLAMA pour les Olim de Netanya

RÉSUMÉ DE L'ANNÉE 5781

N

ous avons commencé l'année ‫ תשפ"א‬dans l'incertitude avec un virus qui sévissait dans le monde entier. Nos synagogues étaient quasiment fermées et les repas de fêtes ne se déroulaient pas dans le format généreux habituel. Si au début de l'année ‫ פ"שת‬les familles faisaient encore la fête ensemble, à Pessah nous étions déjà dans le premier confinement, loin des uns des autres. Mais ‫ א"פשת‬a apporté avec elle une nouvelle période que nous ne connaissions pas, une période au cours de laquelle de nombreuses familles, vivant entre les deux rives de la Méditerranée entre la France et Israël, ont connu une véritable tempête d'émotions. Malgré les moyens de communication rapides et instantanés, y compris les moyens de communication visuels, la distance physique était toujours très difficile. Il ne fait aucun doute que nous avons connu une année difficile à tous les égards, que ce soit du côté politique, ou bien encore du côté de notre envie de rencontrer des membres lointains de notre famille, des proches et des amis. Mais le corona a aussi apporté avec lui une brakha miraculeuse. Une brakha de solidarité et d'unité, le souci de prendre soin de l'autre à travers les actions des particuliers et des activités bénévoles d'associations qui s'occupaient des isolés et des personnes âgées ou seules et surtout un amour pour Israël au-delà de l'ordinaire. Comme dans tout, nous comprenons mieux sa valeur lorsqu'il nous manque. Au cours de l'année écoulée, nous avons d'abord et avant tout mieux compris à quel point la santé était importante, tout comme l'esprit familial qui nous influence mentalement et pas moins que la santé. C'est l'essence du peuple d'Israël: la convivialité, la famille et l'unité. Nous nous

16

N° 306 • Août 2021 • radiofutee.com

trouvons dans une période où le variant delta nous menace de nous faire revenir un peu en arrière, mais cela dépend de nous. Pour que l'année ‫ תשפ"ב‬soit une année bénie, nous devons tous obéir aux instructions du Ministère de la Santé et nous devons tous porter le masque en intérieur, nous faire vacciner et surtout maintenir le bidoud (le confinement) en cas de nécessité car c'est dans notre esprit en tant que société, en tant que peuple et surtout en tant que personne soucieuse des autres. Même au cours de cette dernière année, dans le cadre de mon bénévolat en tant que membre du conseil municipal de Netanya, j'ai toujours essayé d'être disponible et à l'écoute pour chacun d'entre vous, de donner à la communauté francophone des réponses fiables, rapides et de haute qualité pour vous représenter dans ma mission et pour la confiance que vous m'avez donnée en tant que représentant francophone au conseil municipal. Je continue bénévolement à travailler intensément pour vous. Beezrat Hachem, nous continuerons aussi en ‫ תשפ"ב‬nos actions et réalisations pour tous les résidents de Netanya et la communauté francophone. Chana Tova à tous les résidents de Netanya et à tout le am Israël. Que cette année soit celle de la délivrance, je vous souhaite à tous beaucoup de santé, de bonheur, de joie et de bonnes choses. Que nous puissions, Beezrat Hachem, voir notre pays et notre ville grandir et prospérer avec toujours plus de Juifs venant du monde entier, qu'ils puissent revenir chez euxen Terre d'Israël. ָ‫ תָּחֵל שָׁנָה וּבִרְכותֶיה‬.ָ‫תִּכְלֶה שָׁנָה וְקִלְלותֶיה‬



PAR RON & TAL SHITRIT Avocats & Notaires

JURIDIQUE

INDEMNISATION EN CAS DE RETARD, ANNULATION DU VOL OU CHANGEMENT DES MODALITÉS DE VOYAGE L

a Loi sur les services d’aviation de 2012 est une loi israélienne qui oblige les compagnies aériennes à encadrer les droits des voyageurs en cas de vol annulé, retardé, ou avancé. Le voyageur a droit aux dédommagements suivants de la compagnie aérienne si : 1. La compagnie aérienne annule le vol, ou avance/retarde son décollage/atterrissage par plus de 8h, avisant le voyageur moins de 14 jours avant le vol. Le voyageur a droit à : une assistance (hôtel, transport vers/depuis l’aéroport, repas, boisson, téléphone), un billet de remplacement ou un remboursement, ainsi qu’un dédommagement. 2. Le décollage a un retard d’entre 2h et 5h. Le voyageur a droit à : restauration, boisson, téléphone. 3. Le décollage a un retard d’entre 5h et 8h. Le voyageur a droit à : restauration, boisson, téléphone, billet de remplacement ou remboursement. Si le vol de remplacement est le lendemain, le voyageur a droit à une nuit d’hôtel et au transport vers/de l’hôtel. 4. Il y a refus d'embarquement à cause de surréservation (le billet étant valable). La compagnie aérienne doit trouver un passager qui céderait sa place contre un dédommagement. Si personne ne se porte volontaire, le voyageur a droit à une assistance, un dédommagement, et

18

N° 306 • Août 2021 • radiofutee.com

un billet de remplacement ou un remboursement. 5. La compagnie change les modalités du billet, tel que le transfert à une classe inférieure. Le voyageur a droit à un dédommagement. Le montant de l’indemnisation dépend de la distance entre les pays de départ et de destination. Le droit israélien est en vigueur pour toutes les compagnies décollant ou atterrissant en Israël, ainsi que les vols intérieurs. En utilisant une compagnie étrangère desservant l’U.E., on peut appliquer le droit européen qui stipule que l’annulation ou la surréservation du vol, ou un retard de 3h à l’atterrissage, rend le voyageur indemnisable selon la distance du vol. Pour la surréservation, le droit européen est applicable pour tout vol décollant d’un pays de l’U.E. (de toute compagnie), et pour tout vol atterrissant dans un pays de l’U.E. (si la compagnie a son siège dans l’U.E.). Calcul de l’indemnisation du voyageur :

Cet article n’est pas un avis juridique, ni ne remplace une consultation avec un avocat.



PAR LIORA LEVY Conseillère municipale chargée de l'intégration des Olim

NON-STOP POUR LES OLIM !

L

'année 5781 est sur le point de finir et pourra-t-on vraiment la regretter ? Une nouvelle année de corona avec ses hauts et ses bas, une année où nous avons tous vécu au rythme des annonces du ministère de la santé et des experts médicaux.

Au début de l'année j'ai été nommée par la maire de Netanya, Myriam Fayerberg-Ikar en tant que chargée du département de l'intégration et de tous les Olim de notre belle ville, un rôle qui me tient particulièrement à

20

N° 306 • Août 2021 • radiofutee.com

coeur et que j'occupe bénévolement. J'ai fait ma Alya seule il y a quasiment 20 ans, étudiante, de Paris à Jerusalem puis à Haifa où j'ai poursuivi mes études au Technion. Je me souviens aussi bien des difficultés rencontrées, de la barrière de la langue mais aussi des gens rencontrés qui étaient là pour nous aider et aujourd'hui c'est mon tour d'aider en retour. Pour moi c'est un honneur et une chance. Mon engagement pour la terre d'Israël, pour les Olim et pour nos valeurs je les exprime aussi bien en tant que conseillère municipale que dans mon engagement au niveau national au sein du Likoud (le parti dirigé par Benjamin Netanyahou). Cette année nous sommes encore retournés aux urnes pour élire nos représentants à la Knesset et d'un point de vue personnel, j'ai été très engagée dans la campagne au niveau national en tant que représentante des francophones du Likoud. Les francophones, les Olim en général, les amoureux de la Terre d'Israël et de la tradition


ALYA juive méritent d'être représentés dignement et c'est ce que je m'efforce de faire. Au niveau municipal, cette année, le département que je dirige a mis beaucoup de projets en place, entièrement gratuits ou très largement subventionnés par la mairie et le ministère: un cours pour l'utilisation du smartphone en partenariat avec la Banque Hapoalim qui a eu un franc succès ! Une série de rencontres pour la réinsertion dans le monde du travail post-corona, des conférences sur les prêts immobiliers, des Tyoulim subventionnés pour connaître le pays avec le guide Frédéric Koskas, plusieurs groupes de femmes qui se retrouvent régulièrement autour d'ateliers (artistiques, chorales, soirées à thème...) surtout dans le but de se créer un nouveau cercle social et d'être soutenues dans leur nouvelle vie en Israël , un cours de photographie sur smartphone, des expositions d'artistes Olim, de nombreux spectacles à prix réduits dont ont profité des milliers de Olim venus des quatre coins du monde. Des projets de soutiens pour les enfants Olim en collaboration avec les mouvements de jeunesse, une présence sur le terrain et bien

entendu un soutien quotidien aux familles de Olim, orientation pour les écoles, le travail et toutes les démarches administratives. Tout cela nous le devons à une équipe de personnes dévouées qui travaillent à la mairie de Netanya pour les Olim de France : Fredo Pachter, Rahel Taieb et Yael Berros. Parmi plus de 20 personnes travaillant dans le département de la Alya et de la Klita à la mairie. Une équipe de qualité et dévouée pour les Olim auquel s'est joint un nouveau directeur qui supervise les activités des Olim de tous les pays : Beni Amar, lui même fils de Olim de France. Avant Rosh Hachana on a l'habitude de faire un bilan et un compterendu mais pour moi cette année n'est qu'un début. De nombreux projets vont encore voir le jour très bientôt à la mairie, pour le bien des Olim et de la ville ! Avant cette période de fêtes, je tiens à vous souhaiter à tous, une excellente nouvelle année, la joie, la santé et la prospérité pour vous et vos familles. Avec le souhait que cette épidémie de corona soit définitivement derrière nous. Shana Tova ou Metouka !

radiofutee.com • Août 2021 • N° 306

21




PAR AVY MSELLATI Professeur de Philosophie / Pour vos réactions : msehenri@yahoo.fr

LA CONSTRUCTION D’UN MYTHE

A

la vue et à l’observation des médias, qu’ils soient la presse écrite, la télévision où même les réseaux sociaux, nous sommes frappés par leur position presque irrationnelle pour ce qu’ils nomment ”la cause palestinienne, l’homosexualté, le réchauffement climatique”. Nos seules objections sont de les accuser d'être des menteurs, puis devant les faits qu’ils nous présentent nous sommes impuissants à avancer des arguments pertinents qui pourraient les mettre en question, qui placeraient un doute dans leurs positions. Nous allons essayer de décrypter leur technique d’information et souvent de propagande. Avec l’histoire nous apprenons que le rôle premier du média est d’informer. L’objectivité n’est pas son caractère essentiel. Par exemple, le journal l’Humanité n’est pas principalement objectif, il propose “une vision” de l’actualité selon une idéologie, le Figaro fait de même. L’objectivité médiatique commence donc par dire dans quel camp on se situe, le cacher, l’étouffer c’est déjà de la propagande. Nous ne parlons pas ici d'objectivité dans son concept général c’est-à-dire cette réalité qui s’impose à l’esprit en dehors de toute interprétation sans quoi l’information ne serait qu’un triste exposé d’événements, de faits qui au fond réduiraient nos journaux à une seule page et notre journal télévisé à quelques minutes, non nous parlons de médias qui présentent clairement où ils se situent dans leur idéal. Les médias israéliens sont pratiquement tous des médias d'opinion qui se cachent, comme tous les médias européens leur travail est essentiellement la déconstruction de la tradition juive au profit d'une société laïque, pluraliste, sans spécificité spirituelle. Tout ce qui touche de près ou de loin les valeurs du judaïsme est considéré comme archaïque, anti progressiste, voire anti-démocratique. Pour cela, ils n'hésitent pas à nier la réalité pour vendre leur idéal. Car si les valeurs du judaïsme n’avaient pas été avec la marche du temps, ni vous ni moi, ni eux ne serions là pour en parler. Un corps social sans âme. Aujourd’hui les couloirs de l’information ont abandonné l’idée d’annoncer dans quelle position ils se situent et même vont jusqu’à nier l’existence de leurs positions idéologiques pour faire croire aux lecteurs à leur indépendance. C’est l’exemple de Médiapart,

24

N° 306 • Août 2021 • radiofutee.com

ou de Enquête investigation qui ne font que présenter leur réalité des faits et qui en fait ne font que de la propagande.On notera par exemple, ici et maintenant que Mr Lieberman prive les étudiants de yeshivot d’allocations de crèche au mépris de la situation où il met leurs enfants. C’est le travail, obligatoire avec privation du goûter pour les enfants, tout cela au nom d’une inégalité entre ceux qui travaillent et les autres, et supprimer les privilèges. Aucun média ne se soucie de ces enfants, si d’aventure cette décision avait été

prise par Mr Netanyahou on nous aurait parlé du droit fondamental des enfants. A savoir que tous les enfants doivent avoir les mêmes chances, vivre dignement, les choix des parents ne sont pas leur choix. Mais la manipulation médiatique est de faire croire que les religieux ont des privilèges, les olims


VÉRITÉS de Russie avec Lieberman c’est sûr, mais la réalité ne permet pas de dire que les religieux sont des privilégiés dans ce pays, les privilégiés sont à Ramat Aviv, à Hertzilya ou à Tel Aviv mais certainement pas à Bné Brak, Méa Chéarim ou Nétivot. Seules les télévisions israéliennes et les journaux ne le savent pas, quant aux partis gauchistes ils nous diront qu’ils n’en diront rien. Tout ce discours de ces “biens pensants” n’est qu’un mythe qui ne cherche qu’à stigmatiser une population religieuse, à la réduire à des fins électorales. Ainsi en marquant comme "infâme" la communauté religieuse ils sont certains d'empêcher une remise en cause des

consciences laïques par eux-mêmes et les voir rejoindre le camp des religieux. Stratégie similaire au formidable coup marketing d’une société vendeuse de glaces qui fait croire à une éthique vis à vis des Palestiniens pour relever leur chiffre d'affaires en forte régression avec les musulmans en général. Une société n'est là

que pour son profit et les dividendes de ses actionnaires, elle ne peut être législateur et encore moins une norme éthique qu'elle définirait elle-même. Le mythe s’appuie sur une volonté de briser le droit de penser librement, il se présente bardé de “bonnes intentions” alors qu’il n’est au fond que le résultat d’une volonté "idéologique ou commerciale", penser autrement expose le contradicteur à être banni, insulté remis en cause dans son intégrité morale. Deux exemples flagrants le prouvent : l’homosexualité et le réchauffement climatique. La légalisation de l’homosexualité se fonde sur ce que l’on nomme la théorie du genre. On se garde bien de vous l’expliquer. Cette théorie est née de psychologues, de sociologues, de philosophes des années soixante qui l’ont définie de la manière suivante : le genre ne serait pas défini par la nature mais par la culture. Je ne serais donc pas né garçon ou fille c’est ma culture qui m’a fait garçon ou fille, le sexe de ma naissance ne peut définir mon genre, homme ou femme. Cette bétonisation de la nature contribue à son effacement, le nihilisme de son existence. C’est placer le signifiant avant le signifié. Affirmer qu’un garçon ou une fille n’est pas naturel mais culturel c’est aller contre une vérité tangible dès la naissance et après la naissance. Aujourd’hui dire que l’homosexuelité n’est pas naturelle est un acte criminel. Le but de la manœuvre dans ce mythe est simple, il faut déconstruire la famille. Ne plus laisser cette image du couple “hommefemme” ne pas limiter le concept de couple. Détruire en profondeur Adam, Hava pour nier le Créateur. Si D.ieu existe c’est la fin des idéologies. C’est déjà une dictature sur la pensée, le droit à la réflexion, à la critique, à une conscience personnelle, la gauche condamne toute pensée qui n’est pas la sienne, elle va enfermer par le droit qu’elle impose “la nature” pour la “culture” la vérité tangible par une vérité “fabriquée pour le pouvoir absolu”. Notons ici qu’il est systématique de voir les gauches du monde entier dénoncer une dictature de droite, alors qu’elle met en pratique une dictature. La théorie du genre permettra aussi le contrôle des naissances, les valeurs traditionnelles du couple comme par exemple la condamnation de l'adultère ou la banalisation de la relation homme-femme. Au nom de l’interdit d’interdire, tout ce qui se cache va s’exhiber radiofutee.com • Août 2021 • N° 306

25


dans la rue, la gaypride, la pornographie sur internet. Cette prétendue liberté autorise même la déconstruction des mots, de la grammaire, autorise la vulgarité. La pensée précède le mot, tuer le mot pour tuer la pensée. Toute la tradition juive s'est construite sur la parole, le mot. “Et D.ieu dit à Moïse, les dix paroles pour les dix commandements”. Pour désunir les hommes partis faire la guerre aux cieux, le Maître du monde change leur Davar, il change les mots, à Babel ils ne se comprennent plus, ils ne se parlent plus, alors sans communication entre eux il ne reste que la violence, elle explose partout dans le monde. Le mythe n’est pas un complot construit par des cabinets occultes, il est la mise au point de stratégies politiques ou commerciales par des agences de communications spécialisées, des Séguéla, des journalistes comme les Mamère, les Lapid, des politiciens tels Mélenchon. Ils fabriquent des slogans qui vont envahir notre pensée, s’inscrire dans notre mémoire. C’est Mitterrand avec “Le nationaliste c’est la guerre” alors que se sont les nationalistes patriotes qui ont fait la résistance au nazisme, “Les colons” de Mélanchon alors qu’il est

26

N° 306 • Août 2021 • radiofutee.com

impossible d’utilser le même mot colon pour ceux qui ont colonisé l’Algérie et ceux qui vivent ici en Judée ou Samarie. C’est “la réponse disproportionnée" alors que personne ne nous explique “la réponse proportionnée”. Le mythe va déconstruire l’histoire, il va imposer sa propre écriture de l’histoire. C’est la révolution française pour la liberté, l’égalité, la fraternité, alors que les révolutionnaires français ne souhaitaient que du pain et une vie décente. Sa réécriture n’est qu’une récupération intellectuelle. Les révolutionnaires russes ne souhaitaient que du pain, ils ont été récupérés par l’idéologie communiste qui en a fait la révolution du prolétariat. Les révoltés du printemps arabe ne sont que pour le pain, il ne sont pas une volonté purement politique. C’est toujours le politique qui donne une idéologie à une révolution. C’est ce qui nous permet de dire que les manifestations de Balfour ne sont qu’une manipulation politique de la gauche israélienne et non une révolte de justice sociale, de droit au goûter pour les enfants. Manifestants et manipulateurs s’en moquent bien, la preuve : ils ne manifestent plus aujourd’hui.


suite VÉRITÉS La plus grande manipulation planétaire est sans doute le réchauffement de la planète". Tous les scientifiques soutenant que la planète se réchauffe et se refroidit par sicles, et donc par périodes sont interdits de diffusion. Le réchauffement climatique serait moins lié aux activités de l’homme que les mouvements cosmiques qui régularisent périodiquement les températures. Or ici on nous impose la responsabilité seule et unique de l’homme. La raison en est simple, d’une part la fin des réserves d'énergie fossiles, la volonté d'échapper aux taxes carbones, et surtout convertir l’industrie automobile vers la voiture électrique, ouvrir les marchés des énergies renouvelables et les produits dérivés qui s’en découlent dont ceux de l'alimentaire bio. Pour aboutir, le marché trouve des communicants enfants dans les publicités, allant jusqu’à fabriquer des jeunes stars comme Greta Thumberg. Ici deux messages sont envoyés, le premier : ”Vous êtes tous responsables” le second “Vos enfants vont vous donner la leçon”. Jusqu’à aujourd’hui et dans notre tradition juive ce sont les parents qui transmettent le message, ils sont le relai légitime de l’histoire, de la morale et de

l”écriture. C’est fini, ce sont les enfants qui vont le faire. Or un enfant ne peut transmettre la tradition ou l’histoire. Ainsi privé d’histoire l’enfant va se trouver privé d’avenir. Il y a vraiment de quoi trembler. Cette construction est exactement celle des régimes les plus barbares et totalitaires qui vont endoctriner les enfants pour en faire des délateurs. En cette veille de Roch Hachana nous avons réellement de quoi nous inquiéter et nous remettre en question. Comment allons-nous agir pour sortir de l’emprisonnement que l’on nous construit. Allons nous être spectateur sur notre canapé ou allons nous nous engager, enfin accepter que nous avons beaucoup de chose à apprendre. Combien d’entre nous se réfugient dans la prière et ne prennent pas une heure sur leur sommeil chabbatique pour se rendre à un cours? Combien pensent qu’il suffit d'attendre le Mashiah en faisant dodo. Combien encore ne feront que demander au Maître du monde la santé, la parnassa, la nouvelle maison ou la nouvelle voiture sans rien donner de plus d’eux-mêmes. Je prends, je veux, il faut que… Quand nous n’avons rien à donner nous n’aurons rien à recevoir.

radiofutee.com • Août 2021 • N° 306

27




PAR HAVA OZ Journaliste

L’UNION DES INDÉPENDANTS EN ISRAËL LA FORCE DE L’AMOUR GRATUIT Le 26 Juillet 2021, Sarah Ben a organisé la première soirée de l'association L’union des indépendants en Israël, dédiée à la rencontre de tous ceux qui participent, œuvrent au quotidien à venir en aide à des milliers d’Olim français. Ce fut l’occasion de faire enfin connaissance sous l’égide des fondateurs, du Député CHASS Yossi Taieb, Charles Benguigui Fondateur de Futé Magazine, Rodio Futé et Voyages Futés, mais aussi tant d’autres amis fidèles. Qui est Sarah Ben, fondatrice de l’Union des Indépendants en Israël ? Sarah Ben : “Je suis devenue franco-israélienne à l’âge de 7 ans, et j’ai été confrontée dès mon arrivée à la situation géopolitique brûlante avec la Guerre du Golf, à de nombreux Intifadas, et en parallèle à cela, aux grandes difficultés d'adaptation de ma mère.” De ces épreuves majeures, elle tirera sa force et en fera le combat de sa vie : aider les Olim Hadashim (nouveaux immigrants) à trouver leur place dans ce pays qui est le leur sans le connaître encore vraiment, et dont il faut conquérir le coeur avec volonté et amour pour y pérenniser son existence et sa descendance. S.B : “Je fais mes armes dans la création de magazines papiers, Jérusalem en Or, Tourist Pass, Israël mariages pour fonder en 2009, le site internet Trouver en Israël, sorti en support papier depuis 2015, et de groupes/pages multiples toujours actifs sur le réseau social Facebook pour créer davantage de liens, de connexions, de rencontres, de partages et d’échanges entre les olim hadashim français entre eux et avec les autochtones.” 30

N° 306 • Août 2021 • radiofutee.com

Au fil du temps, Sarah Ben s’entoure de plus en plus de personnes de sa trempe pour consolider ensemble les fondations de ce pont qu’elle a commencé à bâtir entre les cultures de la diaspora dès l’âge de 22 ans. Depuis le début de la crise sanitaire de la Covid-19 qui a ruiné tant de professionnels et donc de foyers désormais en situation de misère intolérable, Sarah et son équipe de mousquetaires s’engagent avec vigueur à venir au secours de cette communauté touchée, comme tout le reste du pays, de plein fouet par la paralysie économique. La non-maîtrise de la langue et le désœuvrement qui en découlent face aux démarches administratives complexes, surtout en cette période singulière de crise, sont en cause.


MADE IN ISRAËL

L’urgence a donc été à l’union, au soutien, à la bienveillance. Elle a créé d’abord le groupe Facebook qu’elle intitule Union des Indépendants en Israël. Sarah a vu juste, les professionnels indépendants franco-israéliens ont bel et bien besoin d’un sérieux coup de pouce et de se sentir faire partie d’une même équipe pour survivre dans leur pays. “Tous pour un, et un pour tous”, voici donc la devise apocryphe des Mousquetaires d’Alexandre Dumas qu’elle se réapproprie et brandit comme l’étendard de la force de son groupe et de l’association éponyme, créée ce 26 mai 2020. L'Alyah francophone actuelle selon Sarah Ben S.B : “Force est de constater que l’Alyah francophone a beaucoup évolué ces dernières années,

et c’est une chance inouïe dont bénéficient les Olim Hadashim à présent. On prend tous pour acquis ce fabuleux tapis rouge que nous déroule le Ministère de l’Intégration Israélien avec son lot d’aides pour faciliter notre intégration. Vous pensez bien que nous n’avons pas bénéficié d’autant d’avantages à notre arrivée il y a 30 ans, en pleine Guerre du Golf, sans Dôme de fer, cela va s’en dire. Il fallait bien s’immerger dans le milieu israélien et se débrouiller tant bien que mal. Et voici, je crois, là où le bât blesse. Avec autant d’avantages, les Olim de France (pour certains, loin de moi l’idée de faire des généralités) n’ont pas fait de l’apprentissage de la langue hébraïque leur priorité absolue. Le risque à recevoir tant d’aides et à chercher à recréer à tout prix une petite France en Israël a conduit à de magnifiques intégrations d’une part, mais aussi à une forme de ghettoïsation de certaines villes ou certains quartiers d’autre part. Travailler en français est devenu, pour certains donc, une solution de facilité pour pallier rapidement au manque de la si vitale parnassa. Et personne n’est en droit de leur jeter la pierre. J’insiste simplement sur le fait que quel que soit sa façon d’aborder son Alyah, il demeure une règle d’Or, celle de maîtriser l’hébreu le plus rapidement possible. Parce que, soyons honnêtes, sans la langue, votre montée en Israël peut très vite tourner au calvaire, et à la tant redoutée yerida, que j’ai très mal vécue pour ma part et que je ne souhaite à personne. On vient ici pour y rester et y fonder nos racines familiales.” Création de l'Union des Indépendants en Israël S.B : “En temps normal, je suis sollicitée par des Olim en situation d’échec que je m’évertue à épauler, du mieux que je peux, en essayant de redresser la barre de leur situation professionnelle. Dès le début de la crise de la Covid-19, qui a donné lieu à une mise à l’arrêt totale de nos activités professionnelles, j’ai reçu des messages de désespoir. Tant de familles se sont retrouvées et se trouvent encore dans une situation de faillite, et donc de misère totale. J’ai appris avec stupeur le suicide de pères de famille acculés, dos au mur, sans pouvoir nourrir les siens. PLUS JAMAIS ! Nous avons la chance, certes, d’être un peuple de radiofutee.com • Août 2021 • N° 306

31


suite MADE IN ISRAËL

l’entraide où le hessed règne en maître BH, mais face à l’envergure sans précédent de cette crise sanitaire qui secoue le monde, nous n’avons pas pu soutenir tout le monde, nous n’avons pas pu, non plus, entendre les isolés et les pudiques qui n’osaient pas demander de l’aide. A partir de ce moment-là, j’ai voulu créer en urgence un groupe Facebook et une association pour briser ce mur d’isolement inhumain derrière lequel beaucoup de gens souffrent en silence, pour développer la communication entre nous, établir un lien, une connexion permanente qui permette à ce que personne ne se sente plus abandonné. L'Union des Indépendants en Israël est né, et ce, grâce à la précieuse aide de bénévoles. Désormais, nous voilà devenus tous les acteurs à part égale d’une même famille, car “Tous pour un et un pour tous”. L’association du même nom a été ouverte le 26 maidernier et constitue le moyen concret et efficace qui permettra à ceux qui sont tombés de se relever et rebondir vers un avenir plus serein, je l’espère. On sait bien, par expérience, et grâce à l’étude de notre Torah, que c’est dans les moments les plus obscurs que naît la Lumière.” Missions et objectifs de L’union des Indépendants en Israël La mission du groupe Facebook Union des Indépendants en Israël est claire : regrouper les indépendants franco-israéliens pour leur offrir une visibilité notoire et leur permettre d'interagir les uns avec les autres. Il s’agit de tous ceux qui ont un statut de freelance avec un Ossek Patour (petites entreprises), un Ossek Mourche (moyennes entreprises) ou encore ceux qui dirigent des Hevrot (grandes entreprises) et qui appartiennent à la famille des indépendants. Je suis si heureuse d’avoir appris que le groupe a déjà permis à certaines personnes de trouver du travail. 32

N° 306 • Août 2021 • radiofutee.com

Les indépendants sont des entrepreneurs, des créateurs d'emplois qui participent à faire tourner l'économie israélienne à plein régime et payent énormément de charges. Le but du groupe est de faire entendre leur voix. L’association, Union des Indépendants en Israël, a pour vocation de leur venir en aide au niveau de la langue, de la bureaucratie dans leurs démarches juridiques et fiscales, de leur donner accès à une meilleure visibilité publicitaire dans la Presse et les réseaux sociaux avec une maîtrise en community management, et enfin, et non des moindres, leur apporter une aide financière substantielle pour se remettre sur les rails en donnant accès à des prêts à taux quasi nul, sans oublier une aide psychologique avec la psychologue de l’association. Hanna Partouche de Neshot Business accompagne au côté de nombreux autres intervenants bénévoles ce programme gratuit d’insertion “Avançons”. Ce dernier aborde le développement personnel, la reconversion personnelle ainsi que le networking/relationnel. En clair, elle a pour mission de leur donner les clés pour mieux comprendre la mentalité et le marché du travail israélien et les outils pour y parvenir. Suite à la première session qui a rencontré un franc succès, une seconde est déjà programmée. Les inscriptions demeurent ouvertes. L’union des indépendants en Israël est devenue une communauté au sein de laquelle les olim hadashim ne se sentent plus seuls face à leurs questions et difficultés. Il y a une solution pour chaque problème. Cette association hors norme, dont le seul mot d’ordre est l’amour gratuit, a permis d’empêcher plus d’une centaine de familles à retourner en France. Grâce à l’exceptionnelle écoute de Sarah Ben et de son équipe, qui ne cesse de croître chaque jour, tout un chacun peut faire partie de cette grande famille au grand cœur. Comment faire appel à l’Union des Indépendants en Israël ? La première étape est de venir s’abonner au groupe Facebook, de publier un message qui vous présente, de partager le groupe auprès de vos contacts et de remplir le formulaire mis à votre disposition. Ce dernier permet de



suite MADE IN ISRAËL recueillir toutes les informations concernant votre activité et votre situation actuelle. La rubrique “Témoignage” est ici fondamentale, car elle vous donne la parole, l’occasion de nous livrer de façon confidentielle votre histoire singulière. Grâce à ce formulaire, nous pouvons vous répertorier dans les 96 catégories professionnelles déjà existantes. L’avantage de la plate-forme Facebook est de donner accès à cet annuaire vivant 24h/24, tout en faisant office de forum où chacun peut échanger avec l’autre de façon spontanée et efficace. Nous avons le projet de développer prochainement des réunions dans 4 grandes villes d’Israël pour commencer. Leur but sera de concrétiser les rencontres, d’offrir du coaching en business, de travailler sur sa confiance en soi, et d’échanger avec des partenaires potentiels. Qu'est-ce-que vous auriez envie de dire aux francophones à travers le monde qui souhaitent eux aussi faire leur Alyah prochainement ? S.B : “Vous ne devez pas avoir peur de l’ombre de la montagne sans avoir vu la montagne. Ça suffit d’avoir peur de la peur. Mais l’Alyah n’est pas une aventure à prendre à la légère pour autant. Pour bien faire, il est essentiel de se préparer. Et devinez ce sur quoi vous devez travailler le plus ? L’apprentissage de la langue ! Si vous savez parler et encore mieux, lire et écrire l’hébreu, vous trouverez votre place dans ce merveilleux pays qu’est Israël. Les israéliens font un très bon accueil à tous ceux qui font l’effort de s’adapter. En dehors de cette période dramatique, vous devez savoir que notre nation ne compte que 4% de taux de chômage. Notre tout premier ministre, David Ben Gurion, savait déjà à l’époque que : “Celui

34

N° 306 • Août 2021 • radiofutee.com

qui ne croit pas aux miracles en Israël n’est pas un réaliste”. Venez donc vérifier par vousmême ce que notre nation est parvenue à faire de ce désert aride en seulement 72 ans. Tout est possible, alors unissons nos forces pour bousculer les portes du Ciel et faire pleuvoir les miracles d’Hachem sur sa terre.” Groupe Facebook : Union des Indépendants en Israël Pour effectuer un don, vous pouvez remplir le formulaire sur le groupe FB, et on vous contactera dans les plus brefs délais. Cette association fait donc appel aux dons tout azimut du monde entier, de quiconque souhaite soutenir les indépendants Olim de France en situation de difficulté. Permettez-moi de faire référence au Choul'han 'Aroukh qui vient expliciter l’une des mitsvot les plus importantes de notre Torah : “la charité est l'un des piliers sur lesquels repose le monde. Cette Mitsva a la force de pardonner les fautes et de repousser tous les mauvais décrets. C'est la seule Mitsva que l'on peut accomplir en demandant à Hachem qu'Il nous accorde une requête en échange.”




‫בס''ד‬

PROJET

TEL AVIV

NEUF IMMEUBLE

Prix à partir de

3.560.000 ₪

BOUTIQUE

Appartements 4 et 5 pièces

immoyard1@gmail.com

Terrasse Parking Remise des clés dans 30 mois

Valérie Aouizerat www.immoyard.com

054 632 32 52 FR 07 55 54 12 73

ISR


PAR BRIGITTE ARFI Thérapeute en médecine Chinoise

RÉFLEXOLOGIE

LA REFLEXOLOGIE EN CAS D’ARTHROSE

B

onjour, je suis Brigitte, praticienne en réflexologie, je pratique une technique automassage ou d'autorégulation, plantaire, palmaire, faciale, auriculaire, digitopuncture, qui permet de rééquilibrer votre flux énergétique dans votre corps. Chaque douleur, mal-être ou problème, la réflexologie peut vous aider à lever un petit problème immédiatement. Il peut aussi à raison de séances répétées, permettre d'aller mieux sur le long terme. Qu'est-ce que l'arthrose ? L'arthrose se caractérise par une destruction du cartilage qui s'étend à toutes les structures de l'articulation, notamment à l'os et au tissu synovial. Le cartilage tapisse les extrémités osseuses d'une articulation, leur permettant de glisser l'une sur l'autre. C'est une maladie chronique d’origine mécanique, faisant partie intégrante du groupe des rhumatismes. Elle survient généralement à partir de 40-50 ans et peut apparaître bien plus tôt selon le mode de vie. Les causes ? Les causes de l’arthrose sont multiples avec entre autre un facteur génétique héréditaire, un excès de poids et un manque d’activité physique. Les mouvements répétitifs, les microtraumatismes et les excès de compétitions sportives peuvent également générer de l’arthrose. Enfin l’arthrose peut être une conséquence de la goutte et du diabète. Les zones corporelles pouvant être

38

N° 306 • Août 2021 • radiofutee.com

touchées par l’arthrose sont : les hanches, les genoux, les mains, les pieds, la colonne vertébrale (des lombaires aux cervicales). En réflexologie plantaire ou palmaire ? Mon travail consiste à presser, d’une façon spécifique, avec les pouces et les doigts, ces zones réflexes. "Il ne faut pas faire la réflexologie avec force, mais plutôt avec des mouvements légers, doux et plusieurs fois pour mieux entrer dans les zones réflexes des organes". Chaque partie du corps est accessible par pression ou massage spécifique à un endroit précis du pied ou de la main (soit qui est tonifiante ou calmante selon les besoins de chacun). La réflexologie plantaire ou palmaire soulage et peut traiter l'arthrose, des membres inférieurs (les pieds, les genoux, les hanches), et aussi des membres supérieurs (les mains, les coudes) accompagnés de traitements médicamenteux. Les zones massées (pieds, mains) peuvent ainsi correspondre à la zone directement touchée par l’inflammation ou bien à une zone dite harmonique, afin d’activer la production de cortisone naturelle. Sur le long terme la réflexologie plantaire ou palmaire permettra de réchauffer vos articulations et vos muscles, de renforcer votre système immunitaire et également de vous détendre et relâcher votre corps qui drainera le mauvais stress qui bloque votre énergie vitale.



PAR ODILE SOLNICA pour vos réactions : odile.solnica@yahoo.com

SECOURISME

COMMENT RECONNAITRE UN AVC ET COMMENT REAGIR ?

U

n AVC est un trouble vasculaire cérébral touchant les vaisseaux sanguins qui amènent le sang au cerveau. S'il n'est pas pris en charge à temps, ses effets peuvent être très graves. Il existe deux types d'AVC différents : Les AVC ischémiques ou infarctus cérébraux représentent 80% des cas : une artère est bouchée par un caillot, ce qui bloque la circulation sanguine. Les AVC hémorragiques dans 20% des cas : il y a alors rupture d’une artère, ce qui entraine une hémorragie intracérébrale ou une rupture d’anévrisme. Comment reconnaître les symptômes d’un AVC ?

Les principaux signes et symptômes d’un AVC comprennent : une faiblesse d’un seul côté du

40

N° 306 • Août 2021 • radiofutee.com

corps, un engourdissement ou un fourmillement au niveau du visage dans les bras ou dans les jambes, une difficulté à parler ou à comprendre ce que disent les autres, des troubles de la vue, comme une vision double ou l’incapacité de voir, surtout d’un œil, des étourdissements, comme la perte de l’équilibre. Samuel Arrouas, directeur France de United Hatzalah répond à nos questions sur le sujet de l’AVC. suite page 42



suite SECOURISME

Des signes d’alerte au niveau neurologique

Il est crucial de savoir choisir le bon hôpital

Samuel Arrouas nous explique qu’en moins d’une minute un AVC peut être diagnostiqué du fait de certains signes neurologiques « Il peut y avoir une perte de facultés mentales, une désorientation spatio-temporelle, l’incapacité de faire une phrase cohérente et complète, une perte de mémoire ponctuelle, un début d’aphasie. »

Le secouriste de United Hatzalah va diriger le patient vers un hôpital qui peut traiter l’AVC rapidement avec un médecin spécialisé. « Il est primordial de se renseigner pour savoir si le chirurgien spécialisé qui peut poser un stent est à ce moment précis dans un hôpital spécifique de la ville, car il n’est pas présent dans tous les hôpitaux de manière permanente. Donc le diagnostic en amont du secouriste est très important car ceci va déterminer dans quel hôpital le patient va être transféré ».

Des signaux d’alerte sur le plan physique « Ensuite, des signes physiques peuvent apparaître ; l’affaissement d’une partie du visage, un œil plus bas que l’autre, une partie du corps qui est paralysée, une perte d’équilibre. » Très peu de temps pour intervenir « Durant chaque minute qui passe, 2 millions de neurones sont détruits. Le temps maximum pour intervenir et donner un médicament spécifique en cas d’un AVC est de 4h30, seulement après avoir pu faire un scanner ».

42

N° 306 • Août 2021 • radiofutee.com

Il ne faut surtout pas minimiser les signes inhabituels du patient. Chaque minute est extrêmement précieuse. En cas d’urgence, il est impératif de composer rapidement le 1221 : les secouristes bénévoles de United Hatzalah interviennent en moins de 90 secondes. Nous vous souhaitons une bonne santé et de bonnes fêtes de Roch Hachana pour l’année 5782.



PAR CORINNE AMAR Artisan Chocolatier / Cho'Co Lev

LES INDÉPENDANTS

UNE RÉINSERTION GOURMANDE Aujourd’hui Futé Magazine va à la découverte du parcours étonnant de Corinne Amar fondatrice de Cho’Co Lev : Alya, reconversion professionnelle et immersion dans le monde de l'entrepreneuriat, on vous dit tout … Futé Magazine : Nous avons eu la chance de goûter vos chocolats de haut niveau. Êtesvous tombée dans la potion magique du cacao depuis toute petite ? Corinne AMAR : Eh bien non, avant mon Alya il y a une dizaine d'années j’ai eu une carrière

riche de 30 ans d'expérience en tant qu’assistante juridique dans l’un des plus gros Cabinets d'Avocats de France (Bureau Francis Lefebvre). J’ai continué à exercer ma profession à Jérusalem, avant de me lancer dans cette aventure incroyable. F.M : Comment expliquez-vous une reconversion pareille avec un parcours comme le vôtre ? C.A : J’ai toujours aimé l’Art en particulier la peinture, mais je ne m'étais jamais autorisée à en faire un métier car à l’époque les mentalités étaient différentes. Un jour, je découvre un atelier de sculpture sur fruits et légumes, j’ai été émerveillée des possibilités d’expression artistique. Dans la foulée, j'enchaîne avec une formation de ‘’petifourim‘’ avec la célèbre Chef Mentor Efrat Libfroind. A ce moment-là, j'opère une immersion totale dans le monde du chocolat, c’est une révélation. Après avoir gâté tout mon entourage, j'ai décidé il y a 3 ans pour Rosh Hashana de lancer mes premiers coffrets Cho’Co Lev. J’ai été très surprise de l’ampleur de la demande avec uniquement le bon vieux bouche-à-oreille. Puis les choses s'enchaînent jusqu'à Pourim où je dois même refuser des commandes, le Corona arrive et tout s'arrête. F.M : Avez-vous réussi à rebondir et comment ? C.A : Il y a eu un gros passage à vide. Heureusement qu’H. a mis sur mon chemin l’Union Des Indépendants de Sarah Ben. Je me

44

N° 305 • Juillet 2021 • radiofutee.com



suite LES INDÉPENDANTS suis aussitôt inscrite, j’ai fait partie des premiers adhérents. Sarah m’a tout de suite tendu la main avec des solutions concrètes. Je me suis sentie soutenue et ça m'a donné la force de relancer mon business. Cette entraide a été un véritable filet de sécurité. Par la suite l’Association met en place la formation « Réinsertion » pour nous les indépendants francophones en Israël. F.M : Que vous a apporté la formation Réinsertion de l’UDI ? C.A : Une nouvelle révélation par rapport au monde de l'entrepreneuriat, elle m’a permis de structurer mon Business, de m'ouvrir sur l’avenir avec les réseaux sociaux avec des professionnels qui nous ont appris comment anticiper, se projeter, tout simplement comment réussir. Il est indispensable de se former en tant qu'indépendant. F.M : Où pouvons-nous vous retrouver ? C.A : Depuis Jérusalem, je propose des créations de chocolats haut de gamme avec une très bonne Teoudate Cacheroute. Nous avons aujourd'hui un service de livraison dans tout Israël.

46

N° 306 • Août 2021 • radiofutee.com

Instagram & Facebook : @chocolevisrael Livraisons à domicile sur Watsapp au 054-7006595 Point de vente: Pâtisserie Napoleon Kikar Hamusica - Jérusalem Pour les fêtes de Tichri, je vous réserve de magnifiques Coffrets !



48

N° 306 • Août 2021 • radiofutee.com



PAR CORINNE SITBON Clinique du bien-être www.corinnesitbon.com

LIEN ENTRE LE BEIT HA MIGDACH DE NOTRE ÂME ET LES FÊTES DE TICHRI P

FLICKR

our loger notre âme, D. nous prête une belle maison, propre, parfaitement meublée et équipée, de plus remplie d'excellentes énergies positives. Cette MAISON qu'il NOUS prête c'est NOTRE CORPS ; à nous de l'aimer, le respecter, le conserver en bonne santé, lui donner que ce qui est bon pour lui, lui éviter tout ce qui est mauvais (notre cerveau est malléable, profitez en pour introduire l'information : " je n'aime plus x, y, z, car ils me font du mal"), ne pas être sous l'emprise des drogues (sucre, alcool, cigarette etc.). C'est à nous de dominer la matière et non le contraire. Où est-il écrit que le Shabbat nous devons encore plus encrasser notre corps au point de se sentir mal ? alors que nous devons rester légers pour faire monter nos prières ! D. vous annonce qu'il va récupérer cette

50

N° 306 • Août 2021 • radiofutee.com

maison à Soukkot et vous loger ailleurs. Nous avons 2 sortes de locataires : - ceux qui durant toute l'année, dans la bonne humeur, la joie et l'amour ont nettoyé,


NUTRITION respecté une excellente maintenance. - ceux qui ont sali, cassé tout en y mettant des énergies lourdes, très négatives (cris, colères, médisance, jalousie). Entre Rosh Ha Shana et Kippour, il faudra demander pardon à D. d'avoir sali et endommagé cette maison, et la nettoyer physiquement et énergétiquement. À Soukkot on passera une semaine dans la joie avec notre famille et nos amis avant de rentrer dans la nouvelle maison. Que doit-on faire pour restaurer notre maison de manière optimale ? C'est possible grâce au NETTOYAGE de L'AUTOMNE ou DÉTOX de notre CORPS. Ce NETTOYAGE va nous permettre : de commencer l'année 5782 du bon pied, de passer un hiver en bonne santé, de mieux lutter contre le CORONA, de nous débarrasser plus facilement de notre CELLULITE, de MAIGRIR plus facilement. Ce nettoyage est indispensable pour que notre corps se débarrasse des toxines qui s'y accumulent. Vus notre sédentarité, stress,

alimentation (sucre, conservateurs, colorants, insecticides, hormones, antibiotiques ), notre foie fatigué n'arrive plus à remplir son rôle drainant. Une aide de l'extérieur est nécessaire. D'où l'importance de faire une DÉTOX du foie et de tout l'organisme. Cette détox est également nécessaire dans le cas d'amaigrissement et/ ou retrait de la cellulite. Pour cela j'utilise l'Homéopathie Moderne ( R7, R18, R37, R60) et surtout la Phytothérapie : "drainage du foie", "détox bio"... L'un des programmes de l'Ultrason et les enveloppements d'algues peuvent être un excellent complément à cette détox du corps. Quand ce nettoyage, d'une durée approximative d'un mois, est terminé, je renforce le Système Immunitaire par 2 produits de Phytothérapie auxquels je rajoute, si nécessaire, un antivirus naturel, afin de passer un HIVER en BONNE SANTÉ. NB : Grâce à mon appareil quantique je peux savoir quels sont les produits qui vous conviennent. Je vous souhaite une excellente année 5782 en BONNE SANTÉ PHYSIQUE et MENTALE

radiofutee.com • Août 2021 • N° 306

51


RIRE AUX ÉCLATS

HISTOIRES DRÔLES

RIEZ, C’EST BON POUR LA SANTÉ !

FEU ROUGE, FEU VERT Dans une petite ville de province, un voyageur sort de la gare et prend un taxi. Le chauffeur démarre et brûle tranquillement le premier feu rouge. - Vous venez de passer au rouge… fait remarquer le client. - Je sais ! Ne vous inquiétez pas, mon beau-frère le fait tout le temps ! Au deuxième feu, il a déjà pris de la vitesse et passe à nouveau au rouge. - Oh ! sursaute le passager. Vous en avez encore brûlé un ! - Et alors ? Je vous dis que mon beau-frère le fait sans arrêt, il n’a jamais eu de problème… Au troisième feu, le taxi, lancé à fond, passe au rouge sans même ralentir.

- Mais vous êtes fou ! crie le client. Vous allez nous tuer ! - Mais non, rassurez-vous ! Je vous ai déjà dit que mon beau-frère le fait tout le temps, et il est en parfaite santé… Le quatrième feu est vert. Alors le chauffeur freine et s’arrête. - Qu’est-ce qui vous prend ? dit la passager. Vous venez de griller trois feux rouges, et quand celui-là est au vert, vous vous arrêtez ? - Oh que oui ! Je me méfie ! Des fois qu’on croise mon beau-frère… RANDONNEURS SANS VOIX Un couple de randonneurs à la campagne. La femme: - Chéri... ce paysage me laisse sans voix ... ! Le mari : - Parfait, nous campons ici !

BLAGUE EN VERLAN Il est 23h00, un type hurle en bas d’un HLM. Il s’adresse à l’un de ses potes au 6ème étage : - Ehh ! Manu ? Jette moi un oinj… Ehh, Manu… un oinj ! Manu ne répond pas, il insiste : - Ehh, Manu, ziva, Donne moi un oinj !!!! Au quatrième étage, la fenêtre s’ouvre et Monsieur Lévy intervient : - S’il vous plaît, Silence… c’est Kippour ! Et l’autre : - Ziva c’est pour oim !

52

N° 306 • Août 2021 • radiofutee.com

UNE LANGUE BIEN PENDUE Une patiente est dans le cabinet de son médecin, après l’avoir auscultée et établi son diagnostic il lui demande de tirer la langue. La patiente s’exécute. Au bout de cinq minutes, la patiente trouve le temps long et fini par dire à son médecin : - Docteur, cela fait cinq minutes que vous m’avez demandé de tirer la langue et vous ne la regardez même pas ! - OUI, oui ! c’était juste pour être tranquille pendant que je rédige votre ordonnance !






Millions discover their favorite reads on issuu every month.

Give your content the digital home it deserves. Get it to any device in seconds.