Page 1

BILAN D’ACTIVITÉ « 40 millions d’automobilistes »

2014


Réalisé par « 40 millions d’automobilistes » Crédits photo : « 40 millions d’automobilistes », Michelin, F.CEPAS/DSCR (sur www.conseilnational-securite-routiere.fr), dell, il-fede, Elenathewise, Jacques PALUT, SeanPavonePhoto, Taras Livyy, Mikhaluk, soleg, lakov Kalinin, Picture news, Punto Studio Foto (les 11 derniers sur www.fotolia.com).


ÉDITO par Daniel Quéro, président de « 40 millions d’automobilistes » On ne fait pas de la sécurité routière contre les automobilistes. On la fait avec eux ! Partant de ce principe, j’ai toujours souhaité que « 40 millions d’automobilistes » apporte une contribution aux débats liés à nos déplacements sur les routes. Réussir l’alchimie d’obtenir l’adhésion des Pouvoirs publics tout en conservant le soutien de l’opinion publique, tel est notre objectif. 2014 aura été profondément marqué par la menace d’une baisse de la limitation de vitesse généralisée fortement rejetée par les Français. Il revenait à notre association la lourde tâche de réconcilier les intérêts de sécurité routière et ceux des usagers. Le film réalisé par l’équipe des permanents de l’association à l’issue d’un déplacement en Angleterre aura sans nul doute permis de faire émerger dans le débat des arguments solides démontrant l’absence d’efficacité de cette mesure. Le rôle d’une association d’automobilistes ne doit pas se limiter à dénoncer. Nous devons également proposer, prouver, démontrer. Être crédible pour mieux renforcer l’efficacité de notre discours et obtenir les mesures que souhaitent les usagers de la route. Pour « 40 millions d’automobilistes » la politique de sécurité routière doit être globale et ne pas s’attaquer uniquement à la thématique de la vitesse. Nous rappelons régulièrement l’importance d’un réseau routier bien entretenu, d’un véhicule bien entretenu avec des équipements régulièrement vérifiés (pneumatiques, amortisseurs, etc.), de l’importance de la formation et de la prévention contre les réels dangers en voiture pour lutter contre les addictions (alcool au volant , stupéfiants…). Le rôle d’une association d’automobilistes, c’est de résister aux attaques incessantes d’un microcosme voulant imposer à tous son mode de vie. Le rôle d’une association d’automobilistes, c’est être à la hauteur de la confiance que vous nous apportez. Unis, Solidaires, Ensemble.


SOMMAIRE 7 8 8 11 11 11 11 12 12 12 13 13

L’ASSOCIATION Nos missions ​Nos champs d’action L’équipe Le Conseil d’Administration Les Commissions de travail L’équipe permanente La mobilisation institutionnelle Le Conseil national de Sécurité routière L’Union routière de France Le Comité national des Usagers de la route Le Comité technique d’Utilisation des Produits pétroliers

14

PANORAMA 2014

26 27 28 29 30 31 32

NOS ACTIONS Raconte-moi ta ville Si on vérifiait nos pneus Dessine-moi ta voiture Ruban blanc Qui veut tester sa conduite Stop aux péages trop chers

34 35 37 38 39 40 41

NOS ENQUÊTES La fin de la guerre contre les automobilistes Les Français et l’expertise automobile L’alcool au volant et l’éthylotest Petite histoire des autoroutes Les pneumatiques Les radars

42 43 44 46 49 50

NOS PUBLICATIONS Auto Fil, le journal de « 40 millions d’automobilistes » Les villes où il fait bon rouler L’Angleterre, un autre modèle de sécurité routière Le baromètre de l’expertise automobile L’amortisseur : un organe essentiel de sécurité

51 52 54 55 56 57

LA DIFFUSION DE L’INFORMATION Les relations presse Le site institutionnel Fil-conducteurs Facebook, pages « événement » et Twitter Les web campagnes et pétitions en ligne


6

Bilan d’activité 2014 « 40 millions d’automobilistes »


L’ASSOCIATION

«

 40 millions d’automobilistes » est la première association nationale de défense des automobilistes. Créée en 2005, c’est une association d’intérêt général à but non lucratif, indépendante de tout pouvoir politique ou économique.

L’association entend regrouper les automobilistes raisonnables et responsables pour protéger leurs intérêts, tant sur le plan national qu’européen. Forte notamment du soutien des Automobile clubs membres de l’Union nationale des Automobile clubs, l’association compte aujourd’hui près de 320 000 adhérents. Nos missions .................................................................................................................................. Nos champs d’action .................................................................................................................... L’équipe ............................................................................................................................................ La mobilisation institutionnelle .................................................................................................

8 8 11 12

Bilan d’activité 2014 « 40 millions d’automobilistes »

7


NOS CHAMPS D’ACTION

SÉCURITÉ ROUTIÈRE

NOS MISSIONS PROTÉGER | PROPOSER | CONSEILLER « 40 millions d’automobilistes » protège les intérêts des automobilistes dans un contexte social et politique de rejet du véhicule automobile et d’intensification de la répression routière. Pourtant, la voiture particulière reste le moyen de transport privilégié des Français. L’association ne se contente pas de dénoncer ou de s’opposer. Elle propose aussi des solutions alternatives, pour promouvoir l’acceptabilité sociale des règles et favoriser la cohabitation sereine avec les autres modes de déplacement.

8

Bilan d’activité 2014 « 40 millions d’automobilistes »

L’amélioration de la sécurité routière a été l’un des principaux axes de travail de l’association cette année encore. Grâce à l’évolution continue des comportements des automobilistes, toujours plus vertueux, 2014 se révèle être la seconde meilleure année en termes de réduction de la mortalité routière, après 2013. « 40 millions d’automobilistes » s’attache à orienter le débat des grandes instances décisionnaires dans le domaine de la sécurité routière vers les véritables enjeux de sécurité, tels la formation à la conduite, l’alcool au volant et les stupéfiants.


ENVIRONNEMENT Les questions environnementales sont de plus en plus souvent présentes au cœur des mesures qui affectent les transports, et en particulier la voiture individuelle. Si l’on ne peut nier que l’usage de l’automobile a un impact sur l’environnement, il convient cependant de ne pas céder à la paranoïa ambiante, qui entraîne certaines personnalités politiques à tout mettre en œuvre pour éradiquer la voiture. « 40 millions d’automobilistes » rappelle que, grâce aux efforts fournis depuis des années par les constructeurs automobiles, nos véhicules particuliers sont de plus en plus propres et ne constituent plus aujourd’hui qu’une source secondaire de pollution, loin derrière le chauffage résidentiel, l’industrie et l’agriculture. Partant de ce constat, l’association pense qu’il est injuste que les automobilistes aient systématiquement à subir les restrictions décidées par le Gouvernement lors des épisodes de pollution atmosphérique.

ÉNERGIE Le déplacement automobile suppose le recours à une source d’énergie efficace. L’enjeu actuel est de parvenir à préserver l’efficacité des énergies utilisées dans le domaine automobile, tout en réduisant leur impact environnemental et leur coût pour le consommateur. « 40 millions d’automobilistes » encourage donc la recherche technique dans le domaine automobile pour favoriser le développement de motorisations plus propres (véhicules hybrides, électriques…), mais entend également préserver la mobilité et le pouvoir d’achat des usagers propriétaires de véhicules à motorisation thermique.

INFRASTRUCTURES La grande majorité des accidents mortels de la route est la conséquence d’une erreur de conduite : écart de trajectoire, mauvaise appréciation des distances, détournement de l’attention du conducteur… Si la formation et l’information sont de bons outils pour prévenir ces erreurs, lorsqu’elles surviennent malgré tout sur la route, seule l’infrastructure peut permettre d’en limiter les conséquences : traitement des obstacles latéraux, renforcement de la signalisation des dangers, installation de glissières de sécurité adaptées… Une route plus sûre, c’est aussi une route qui pardonne.

Bilan d’activité 2014 « 40 millions d’automobilistes »

9


MOBILITÉ Aujourd’hui plus qu’un simple objet de plaisir, la voiture individuelle est devenue le mode de transport privilégié des Français, qui l’utilisent pour réaliser 65 % de leurs déplacements, dont une majorité en ville. En raison d’une offre de transports alternatifs à l’automobile encore trop peu attractive et peu dense, les usagers n’ont d’autre solution que de continuer à emprunter leur véhicule particulier. Pourtant, les initiatives gouvernementales et les actions des lobbies anti-voitures se font de plus en plus incisives et pèsent sur le quotidien des automobilistes. « 40 millions d’automobilistes » se mobilise sur tous les fronts pour tenter de préserver le droit à la mobilité automobile, tout en soutenant les mesures permettant un partage serein de l’espace routier et un recours efficace aux modes de transports complémentaires.

ÉCONOMIE Le budget automobile global des Français s’élève à 524 € par mois, et constitue désormais le deuxième poste de dépenses des ménages, derrière l’alimentation et devant le logement. Dans ce budget, on compte l’acquisition du véhicule, le carburant, l’entretien courant et les réparations plus importantes, le stationnement, les péages d’autoroute, l’assurance auto… L’augmentation régulière du coût de chacun de ces postes vient pénaliser un peu plus chaque année le pouvoir d’achat des automobilistes et réduit leur capacité de mobilité.

10

Bilan d’activité 2014 « 40 millions d’automobilistes »

FISCALITÉ L’automobiliste paye cher à l’État le droit d’utiliser son véhicule particulier : sévérisation du malus écologique, Taxe intérieure sur la Consommation des Produits énergétiques (TICPE), augmentation de la taxe carbone sur le gazole, augmentation de la TVA (Taxe sur la Valeur ajoutée), taxes d’immatriculation des véhicules, taxes perçues sur les primes d’assurances auto (jusqu’à 35 % sur la responsabilité civile)… « 40 millions d’automobilistes » se bat quotidiennement pour préserver le « pouvoirrouler » des Français.


RÉGLEMENTATION « 40 millions d’automobilistes » remplit sa mission de défense de l’intérêt général des automobilistes en informant les usagers de la route de leurs droits et devoirs en tant qu’utilisateur ou propriétaire d’une voiture particulière. L’association prodigue des conseils aux particuliers dans des domaines aussi divers que l’achat/vente d’un véhicule, les recours possibles en cas de litige, les procédures et démarches administratives liées à la verbalisation des infractions routières… « 40 millions d’automobilistes » travaille également à faire évoluer la législation dans des domaines tels que la formation à la conduite, l’entretien et l’équipement de la route, la sanction des infractions…

L’ÉQUIPE DE « 40 MILLIONS D’AUTOMOBILISTES » LE CONSEIL D’ADMINISTRATION

L’ÉQUIPE PERMANENTE

Le Bureau • Daniel QUERO, président. • Jean-Louis FILIPPINI, vice-président. • Gérard BIZIEN, secrétaire-trésorier.

• Pierre CHASSERAY, délégué général. • Coralia CONDOURE, webmastrice / infographiste. • Julie HAMEZ, attachée de presse / chargée de communication. • Laëtitia HOOGHIEMSTRA, secrétaire générale. • Aurélie TREGOUET, chargée d’études / responsable relations institutionnelles.

Les Administrateurs • Me Ingrid ATTAL • M. Xavier DE BOYSSON • M. Jean-Pierre FOURCAT • M. Dominique FOUSSIER • M. Jacques LESEUR LES COMMISSIONS DE TRAVAIL

Me Ingrid ATTAL, présidente de la Commission juridique. M. Daniel DECHAUX, président de la Commission « infrastructures ». M. Jean-Pierre FOURCAT, président de la Commission « sociologie des usagers ». M. Gérard MINOC, président de la Commission « analyses et statistiques ». M. François MONATH, président de la Commission « nouvelles technologies ».

Bilan d’activité 2014 « 40 millions d’automobilistes »

11


LA MOBILISATION INSTITUTIONNELLE LE CNSR (Conseil national de Sécurité Routière) Créé en 2001, le CNSR est un organisme chargé de conseiller le ministre de l’Intérieur et de formuler des propositions pour orienter la politique de sécurité routière. Il évalue aussi la politique mise en œuvre par les pouvoirs publics. Le CNSR est composé d’élus (parlementaires, conseillers régionaux, maires), de représentants d’associations agissant dans le domaine de la sécurité routière et de représentants d’entreprises et d’administrations. Des experts nommés par le délégué interministériel à la Sécurité routière peuvent aussi participer aux débats. Depuis 2008, le Conseil est présidé par Armand JUNG, député du Bas-Rhin. « 40 millions d’automobilistes » représente les automobilistes français dans 2 des 4 commissions du CNSR : « alcool-vitesse-stupéfiants », « outils technologiques et infrastructures routières ». L’URF (Union routière de France) L’URF est une association fondée en 1935 réunissant de nombreux acteurs de la route. Elle regroupe des organismes représentatifs des usagers de l’automobile et des professions liées au domaine de la construction automobile et d’équipements routiers. L’association siège aux réunions de l’URF et participe aux travaux d’élaboration des dossiers et études, ainsi qu’aux groupes de réflexion.

12

Bilan d’activité 2014 « 40 millions d’automobilistes »


LE CNU (Comité national des Usagers du réseau routier national) Créé en 2009, le CNU recueille les attentes des usagers du réseau routier national, formule des propositions ainsi que des pistes d’amélioration du service qui leur est rendu et émet des recommandations sur les tarifs appliqués sur le réseau routier concédé. Les travaux du Comité sont organisés en trois groupes : « aires », « indicateurs » et « tarifs de péage », dans lesquels siègent des représentants de l’administration, des associations d’usagers (dont « 40 millions d’automobilistes »), des élus et des personnalités désignées en raison de leur compétence en matière de réseau routier national. LE CTUPP (Comité technique d’Utilisation des Produits pétroliers) Le CTUPP a été créé pour donner son avis sur les questions techniques concernant l’utilisation des produits pétroliers. Le Comité est composé de 51 membres, représentants des administrations, de l’industrie et de la distribution des produits pétroliers, des constructeurs automobiles et des utilisateurs et consommateurs. Le CTUPP est compétent dans la création et la modification des textes réglementaires relatifs à la qualité des carburants, à l’évolution des normes techniques… « 40 millions d’automobilistes » siège au CTUPP depuis le 19 février 2013, sur nomination par le ministre en charge de l’Industrie.

Bilan d’activité 2014 « 40 millions d’automobilistes »

13


PANORAMA 2014 Janvier .............................................................................................................................................. Février .............................................................................................................................................. Mars .................................................................................................................................................. Avril .................................................................................................................................................. Mai .................................................................................................................................................... Juin .................................................................................................................................................... Juillet-Août ..................................................................................................................................... Septembre ...................................................................................................................................... Octobre ........................................................................................................................................... Novembre ....................................................................................................................................... Décembre .......................................................................................................................................

« 40 millions d’automobilistes » réagit à l’actualité

14

Bilan d’activité 2014 « 40 millions d’automobilistes »

« 40 millions d’automobilistes » crée l’actualité

15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25

Les victoires de « 40 millions d’automobilistes »


JANVIER 2014 21 janvier : Lors des élections 10 janvier : Le périphérique

municipales, l’association

28 janvier : Le ministre des

parisien passe de 80 à

lance l’opération « Raconte-

Transports F. CUVILLIER

70 km/h. « 40 MA* » dénonce

moi ta ville » et sollicite

annonce « une hausse

une mesure utopique en

l’avis des automobilistes sur

historiquement faible » des

termes de réduction des

les politiques de mobilité

tarifs des péages. « 40 MA »

nuisances sonores et de la

menées dans les communes

demande le gel des tarifs

pollution atmosphérique.

françaises.

autoroutiers.

17 janvier : Radar mobile : une faille dans le système.

21 janvier : M. VALLS,

Depuis mars 2013, des radars mobiles d’un nouveau genre verbalisent les automobilistes en excès de vitesse.

ministre de l’Intérieur,

Ces radars embarqués, dissimulés dans les plaques d’immatriculation de véhicules banalisés, sont capables

annonce son intention

d’enregistrer les automobilistes en infraction à la vitesse en circulant dans le même sens qu’eux ou en les

d’expérimenter la baisse des

croisant. Réputés infaillibles, les clichés servent de preuve et doivent permettre d’identifier le conducteurs.

limitations de vitesse de

En janvier 2014, Ingrid ATTAL, avocate spécialisée en droit routier et présidente de la commission juridique

90 à 80 km/h sur le réseau

de l’association « 40 millions d’automobilistes », est sollicitée par un automobiliste accusé d’avoir commis un

secondaire dans une dizaine

excès de vitesse relevé par l’un de ces nouveaux dispositifs. Problème : pris en plein jour, le cliché ne permet

de départements. « 40

en aucun cas d’identifier le conducteur du véhicule incriminé. Seule la plaque d’immatriculation demeure

MA » relance son appel à la

lisible. L’automobiliste conteste donc être l’auteur de l’infraction. Face au Tribunal de proximité, Me ATTAL

mobilisation initiée en 2013.

obtient logiquement le classement du dossier du plaignant. En tant que propriétaire du véhicule, il reste redevable de l’amende pécuniaire, mais ne peut légalement être sujet à un retrait de point de son permis de conduire. Par ce jugement, l’association prouve qu’il existe bel et bien une faille dans le dispositif des radars embarqués et qu’il est encore possible pour l’automobiliste de se défendre. *« 40 MA » : « 40 millions d’automobilistes »

Bilan d’activité 2014 « 40 millions d’automobilistes »

15


12 février : La presse révèle qu’une séance plénière du

FÉVRIER 2014

8 février : Suite à la

CNSR se tiendra au mois de

communication de la Sécurité

mai. Celle-ci devrait annoncer

routière sur la « stabilité » de

soit une expérimentation de

13 février : À la veille des

la mortalité routière entre

la baisse de la limitation de

départs en vacances hivernales,

janvier 2013 et janvier 2014,

vitesse dans une dizaine de

l’association lance l’opération

« 40 MA » signale une erreur

départements, soit la mise en

de prévention « Si on vérifiait

dans les chiffres publiés. En

œuvre de cette mesure sur tout

nos pneus ». Dans un même

réalité, le mois de janvier

le territoire. « 40 MA » appelle

temps, « 40 MA » organise

2014 a bénéficié d’une

le président de la République

un grand concours de dessin

réduction de 12 % du nombre

F. HOLLANDE et le Premier

destiné aux enfants. Les artistes

de personnes tuées sur les

ministre J-M. AYRAULT à

en herbe doivent représenter

routes par rapport à 2013.

revenir sur ce projet.

« la voiture de leurs rêves ».

13 février : La tarification du stationnement se fera désormais au quart d’heure. Le 20 juin 2013, la sénatrice-maire de Calais N. BOUCHART déposait une proposition de loi visant à la mise en place d’une tarification du stationnement payant à la minute et non plus à l’heure « entamée », conformément aux préconisations de l’association « 40 millions d’automobilistes ». Le 12 septembre 2013, le Sénat adoptait le texte en première lecture. Mais le 18 novembre, lors des discussions menées autour de la proposition à l’Assemblée nationale, les députés se sont prononcés non pas en faveur d’une tarification du stationnement à la minute, mais d’une tarification au quart d’heure. Le texte est donc modifié et doit passer en seconde lecture au Sénat pour être de nouveau voté. Le 28 janvier, le nouveau texte est donc une nouvelle fois soumis au vote des sénateurs, qui demandent que soit rétablie la proposition initiale. Face au désaccord persistant entre les deux assemblées parlementaires, c’est la CMP1 qui tranchera. Le 13 février, la CMP adopte enfin la proposition de loi, instaurant une tarification au quart d’heure et non plus à l’heure entamée dans les parcs de stationnement. Le texte de loi ainsi rédigé entrera en vigueur le 1er juillet 2015 : Art. L. 113-7. (Loi sur la consommation) Tout exploitant de parc de stationnement affecté à un usage public applique au consommateur, pour les stationnements d’une durée inférieure à douze heures et payés à la durée, une tarification par pas de quinze minutes au plus. L’article L. 113-7 du code de la consommation dans sa rédaction issue du V du présent article entre en vigueur le 1er juillet 2015. C’est une victoire en demi-teinte pour la Sénatrice et « 40 millions d’automobilistes », qui souhaitaient la tarification à la minute, comme cela se fait pour les abonnements téléphoniques. Mais il s’agit malgré tout d’un grand pas vers plus d’équité : les automobilistes ne paieront plus désormais pour l’heure « entamée », mais pour le temps de stationnement qu’ils auront réellement consommé.

16

Bilan d’activité 2014 « 40 millions d’automobilistes »

1

CMP : Commission mixte paritaire. La CMP est, dans le processus législatif français, une commission composée de sept députés et sept sénateurs, chargée de trouver un compromis entre l’Assemblée nationale et le Sénat en cas de désaccord persistant entre ces assemblées sur une proposition de loi.


26 mars : Avant même la tenue de la réunion 5 mars : Le ministre des Transports présente un « plan de transport national » comprenant 25 mesures, dont la généralisation du 30 km/h en ville. « 40 MA » dénonce un contre-sens économique, social et écologique.

MARS 2014

17 mars : La mairie de Paris

plénière prévue le 16

décide de mettre en œuvre

mai, l’AFP2 dévoile la

la circulation alternée.

recommandation du CNSR

L’association est hostile à

sur le projet d’abaissement

cette mesure pour des raisons

des limitations de vitesse.

économiques évidentes, mais

« 40 MA » est scandalisé

aussi parce que le principal

par cette manipulation

émetteur de particules n’est

gouvernementale, preuve que

pas l’automobile mais le

les jeux sont faits d’avance au

chauffage résidentiel.

sujet de cette mesure.

17 mars : L’association

26 mars : Un an après

publie la liste des communes

leur mise en service, les

annonce l’arrivée des radars

plébiscitées par les Français

quelques 100 radars dits

double-face sur le sol français,

pour leur politique de

« mobiles-mobiles » sont déjà

capables de flasher les

mobilité lors de l’opération

ultra-rentabilisés grâce à

véhicules par l’avant et par

« Raconte-moi ta ville » dans

la verbalisation de plus de

l’arrière. Les premiers modèles

un livret intitulé Les villes où il

180 000 automobilistes.

de ce type seront implantés

fait bon rouler.

27 mars : Le Gouvernement

dans le Rhône. « 40 MA » dénonce une opération scandaleuse destinée à renflouer les caisses de l’État.

2

AFP : Agence France Presse

Bilan d’activité 2014 « 40 millions d’automobilistes »

17


AVRIL 2014 7 avril : Pour lutter contre la recommandation de baisse généralisée des 2 avril : « 40 MA » soutient

vitesses émise par le CNSR,

la grande manifestation

l’association lance l’opération

organisée par la FFMC et

« Ruban blanc » et incite les

3

appelle les automobilistes à

usagers de la route à nouer

se mobiliser les 12 et 13 avril

un morceau de tissu blanc à

pour dire « Non à la baisse

leur rétroviseur en signe de

des limitations de vitesse ».

désapprobation.

2 avril : Suite au remaniement

29 avril : À l’occasion de la

ministériel, un nouveau

publication du baromètre

ministre de l’Intérieur

AXA Prévention 2014

(B. CAZENEUVE) et une

qui révèle que 34 % des

18

nouvelle ministre de

automobilistes reconnaissent

l’Écologie et des Transports

téléphoner au volant,

(S. ROYAL) sont nommés.

« 40 MA » rappelle que le

« 40 MA » entend leur

seul moyen de sécuriser ce

apporter son soutien et

phénomène de société est la

travailler de concert dans

généralisation des kits mains-

l’intérêt des automobilistes.

libres embarqués.

Bilan d’activité 2014 « 40 millions d’automobilistes »

3

FFMC : Fédération française des Motards en Colère.


MAI 2014 15 mai : « 40 MA », soutenu par le député-maire de Villiers-sur-Marne J-A.

28 mai : « 40 MA » propose

BENISTI, organise une

aux automobilistes de venir

conférence de presse à

tester leur conduite sur un

l’Assemblée nationale pour

simulateur pédagogique

présenter son film La fin de la

le temps de leur contrôle

guerre contre les automobilistes

technique. L’occasion

et le livre qui l’accompagne :

de les sensibiliser aux

L’Angleterre, un autre modèle

comportements dangereux au

de sécurité routière.

volant…

26 mars : L’ONISR4 publie son bilan 2013 de la sécurité routière : présent dans 29% des accidents mortels, l’alcool demeure la première cause de mortalité sur les routes.

4

ONISR : Observatoire national interministériel pour la Sécurité routière.

Bilan d’activité 2014 « 40 millions d’automobilistes »

19


JUIN 2014 16 juin : Le ministre de l’Intérieur s’oppose à la baisse des limitations de vitesse. Le 16 juin 2014, le CNSR s’est réuni en séance plénière pour présenter ses préconisations au ministre de l’Intérieur B. CAZENEUVE. Contre l’avis de « 40 millions d’automobilistes », membre du Conseil, le CNSR doit émettre une préconisation consistant en l’abaissement de la limitation de vitesse sur le réseau secondaire, de 90 à 80 km/h. En octobre 2013, l’association avait initié le mouvement « Non à la baisse des limitations de vitesse » et appelait tous les usagers de la route à se mobiliser et à signer la pétition en ligne sur www.nonalabaissedeslimitationsdevitesse. com. Mais à la surprise générale, en guise de discours d’ouverture de la séance et avant même la prise de parole des représentants du CNSR, le Ministre se prononce en défaveur d’une baisse généralisée de la limitation de vitesse. Et s’il ne s’oppose pas à l’idée d’un abaissement ponctuel de la limitation au cas par cas selon les routes, il refuse fermement d’imposer une mesure à laquelle 90 % des Français se disent hostiles. De plus, B. CAZENEUVE entend désormais travailler en concertation avec l’association pour faire avancer la sécurité sur les routes. C’est une grande victoire pour l’association, qui a donc réussi à faire entendre la voix des automobilistes et qui bénéficie maintenant de l’écoute du Ministre.

5 juin : Le secrétaire d’État

13 juin : Suite à la proposition

chargé des Transports F.

de F. CUVILLIER, l’État et le

CUVILLIER propose d’autoriser

Stif5 annoncent pour 2015

les bus, taxis et véhicules de

la mise en place d’une voie

covoiturage à utiliser la bande

réservée à la circulation des

d’arrêt d’urgence des rocades

bus, taxis et véhicules de

et périphérique pour réduire les

covoiturage sur l’A1 entre

embouteillages. Pour « 40 MA »,

Lille et Paris, à la place du

la bande d’arrêt d’urgence doit

terre-plein central séparant les

garder sa fonction première et

deux sens de circulation. Pour

ne servir qu’en cas « d’urgence ».

« 40 MA », la suppression de ce dispositif de sécurité est une

20

Bilan d’activité 2014 « 40 millions d’automobilistes »

aberration.

5

Stif : Syndicats des Transports d’Île-de-France.


JUILLET-AOÛT 2014 1 août : Bison futé annonce un week-end noir sur les routes pour le grand chassécroisé de l’été. « 40 MA » rappelle les précautions nécessaires à prendre avant le départ en vacances, pour s’assurer un trajet sans aléas et en toute sécurité.

29 juillet : La société d’info-

11 août : La Sécurité

28 août : Le délégué

trafic américaine INRIX

routière crée une application

interministériel à la Sécurité

affirme que les embouteillages

pour tablettes tactiles et

routière Jean-Robert LOPEZ

sur le périphérique parisien

smartphones à destination

annonce l’expérimentation de

ont diminué de 36 % depuis

des 6-12 ans. Une bonne

nouveaux tests de dépistage

l’abaissement de la limitation

façon de leur faire découvrir

salivaire pour renforcer la

de vitesse en janvier 2014.

le Code de la route en

lutte contre la conduite sous

L’association met en doute

s’amusant !

l’influence de stupéfiants

la fiabilité de ces chiffres,

dans plusieurs départements

car la vitesse moyenne de

français. « 40 MA » salue son

circulation constatée sur

initiative.

le périphérique pendant les heures de pointe reste comprise entre 25 et 30 km/h.

Bilan d’activité 2014 « 40 millions d’automobilistes »

21


SEPTEMBRE 2014 25 septembre : La mairie de Paris demande la mise en place de la circulation alternée à l’État. Depuis 3 jours, la région parisienne est touchée par un épisode de pollution aux particules. Poussées par des vents

27 septembre : L’association

venus du Nord, les poussières fines émises lors de l’éruption du volcan islandais Bardabunga arrivent dans l’atmosphère

publie le premier Baromètre

française, provoquant une hausse des concentrations de PM107 dans l’air. Après 2 jours de dépassement du seuil

de l’expertise automobile

d’information et alors qu’Airparif8 prévoit 2 jours de plus de pic de pollution, la mairie de Paris demande à l’État la mise

grâce à une étude réalisée

en place de la circulation alternée pour le 26 septembre. « 40 millions d’automobilistes » s’oppose fermement à la mise

par le service d’expertise

en place de cette mesure, qui vise à pénaliser une fois de plus les automobilistes, qui ne sont en rien responsables de

EXPERVEO. Elle dévoile ainsi

cet épisode de pollution. De plus, les conditions météorologiques évoluant, le pic devrait rapidement se résorber de

le classement des véhicules

lui-même. Grâce à la pression exercée par l’association, le Gouvernement a refusé la mise en place de la circulation

les plus volés et les plus

alternée à Paris. Le pic de pollution a ainsi disparu sans mesure de restriction dès le 26 septembre.

22

Bilan d’activité 2014 « 40 millions d’automobilistes »

vandalisés en France.

11 septembre : La Sécurité

15 septembre : Pour

25 septembre : Dans le cadre

routière annonce une baisse de

compenser la suppression

de son plan de lutte contre le

7,1 % de la mortalité routière

de l’écotaxe poids-lourd, le

tabagisme, la ministre de la

pour août 2014, par rapport

Gouvernement décide une

Santé M. TOURAINE propose

à août 2013. C’est la preuve

augmentation de 2 centimes

la création d’une nouvelle

pour « 40 MA » qu’il n’existe

de la TICPE sur le diesel, soit

infraction : les automobilistes

aucune corrélation entre les

environ 4 centimes de plus

n’auront plus le droit de

annonces politiques (le refus en

par litre de gazole. « 40 MA »

fumer dans leur véhicule

juin de l’abaissement généralisé

demande la suppression de

en présence d’un enfant de

de la vitesse) et l’accidentalité

cette hausse programmée dès

moins de 12 ans.

routière.

le 1 octobre.

6

er

TICPE : Taxe intérieure sur la Consommation des Produits énergétiques. 7 PM10 : Particules dont le diamètre est inférieur à 10 micromètres. 8 Airparif : Association agréée de surveillance de la qualité de l’air en Île-de-France. 6


OCTOBRE 2014 1 octobre : Pour compenser la suppression

14 octobre : La société

de l’écotaxe poids-lourd,

INRIX et l’institut CEBR9

une hausse de 2 centimes

estiment à 17 Md€ le coût

de la TICPE sur le diesel

des embouteillages en France

est appliquée, soit environ

en 2013. « 40 MA » demande

4 centimes de plus par

des investissements dans

litre de gazole. « 40 MA »

les infrastructures routières

demande la suppression

pour réduire le coût de

de cette augmentation.

l’immobilité.

14 octobre : Suite à un

21 octobre : Le DISR11 annonce le renforcement de la lutte contre les stupéfiants au volant.

rapport accablant de la Cour

Depuis des mois, « 40 millions d’automobilistes » se bat sur tous les fronts pour tenter de sensibiliser l’opinion publique et la classe politique à la

des Comptes, S. ROYAL

problématique majeure que posent la consommation d’alcool et de stupéfiants en termes de sécurité routière. S’il est maintenant couramment admis que

annonce son intention de

l’alcoolémie est la première cause de mortalité routière, on a encore tendance à sous-estimer l’implication des stupéfiants dans les accidents de la route.

mener des discussions avec

Pourtant, en 2013, des traces de produits stupéfiants (le plus souvent du cannabis) ont été mises en évidence dans 21 % des accidents mortels survenus sur

les SCA10 et se dit favorable à

les routes et ont même été identifiées comme facteur principal de l’accident dans 4 % des cas. Le 28 août, le DISR J-B. LOPEZ annonce l’expérimentation

la gratuité des autoroutes le

de nouveaux tests salivaires pour lutter contre la consommation de stupéfiants au volant. La loi française imposant aux forces de l’ordre d’effectuer un

week-end. « 40 MA » salue la

deuxième test de dépistage dans le cas où le premier se révèle positif, la procédure de contrôle de la consommation de stupéfiants était jusqu’ici complexe

position de la Ministre.

et coûteuse. Le second test devait en effet obligatoirement consister en un prélèvement sanguin ou d’urine. Ce nouveau test salivaire, aussi fiable que les prélèvements médicaux, permettra un gain de temps et d’argent non négligeable pour l’Etat et les forces de l’ordre, qui pourront désormais procéder à plus de contrôles de dépistage. L’expérimentation du nouveau test salivaire débutera le 1er décembre 2014 dans une dizaine départements français12.

CEBR : Centre for Economics and Business research. SCA : Sociétés concessionnaires d’Autoroutes. 11 DISR : Délégué interministériel à la Sécurité routière. 12 Les 10 départements concernés par l’expérimentation sont les Alpes Maritimes (06), la Dordogne (24), la Gironde (33), l’Ille-et-Vilaine (35), la Loire-Atlantique (44), la Moselle (57), le Nord (59), la Haute-Savoie (74), les Yvelines (78) et Paris (75). 9

10

Bilan d’activité 2014 « 40 millions d’automobilistes »

23


25 novembre : Le quotidien Le Parisien/Aujourd’hui en France révèle une étude selon laquelle le niveau de concentration

NOVEMBRE 2014 18 novembre : L’ONISR annonce une hausse de 13 % du nombre de tués en octobre 2014 par rapport à octobre 2013. L’association regrette profondément cette augmentation et rappelle que les principales pistes à étudier pour réduire l’accidentalité routière sont la lutte contre l’alcool et les stupéfiants au volant.

en particules de l’air de Paris serait aussi élevé que celui d’une pièce où se trouveraient 8 fumeurs. L’adjoint à la mairie de Paris chargé des Transport C. NAJDOVSKI incrimine les véhicules diesel, tandis que « 40 MA » rappelle que les premières sources de polluants sont l’industrie, le chauffage résidentiel et l’agriculture, loin devant l’automobile.

26 novembre : L’AFP annonce

27 novembre : Le Comité

examine une proposition de

une refonte de la grille des

des usagers annonce une

loi déposée par la sénatrice

tarifs de stationnement

hausse de 0,57 % des tarifs

EELV13 A. ARCHIMBAUD,

par la mairie de Paris au 1

des péages autoroutiers

visant à intégrer les oxydes

janvier 2015. L’heure de

demandée par les SCA pour

d’azote dans la liste des

stationnement dans la capitale

2015. L’association lance

polluants pris en compte pour

pourrait passer de 3,60 €

l’opération « Stop aux péages

l’évaluation du bonus-malus

à 4 € dans le centre de la

trop chers ».

automobile.

capitale et de 1,60 € à 2,60 €

19 novembre : Le Sénat

er

dans les autres quartiers. Le stationnement payant devrait également être prolongé

24

Bilan d’activité 2014 « 40 millions d’automobilistes »

jusqu’à 20 h et entrer en vigueur le samedi et au mois d’août.

13

EELV : Europe Écologie les Verts


DÉCEMBRE 2014

8 décembre : A. HIDALGO, maire de Paris, envisage un 3 décembre : « 40 MA »

« plan anti-pollution » pour

1 décembre : L’AFA14 met

réédite le livret Pneum’Addict

la capitale. Les principales

en service la première

publié pour la première fois

mesures annoncées sont

application mobile d’e-

en décembre 2013 pour

l’éradication du diesel,

constat, téléchargeable

informer et sensibiliser les

l’augmentation des tarifs

15 décembre : L’association

sur téléphone mobile et

automobilistes à la nécessité

de stationnement et la

publie le livret L’amortisseur :

tablette, destinée à simplifier

d’équiper sa voiture de

piétonisation du centre-

un organe essentiel de

la réalisation d’un constat

pneus hiver dès que les

ville. « 40 MA » dénonce des

sécurité pour informer et

amiable en cas d’accident

températures sont inférieures

mesures discriminantes visant

sensibiliser les automobilistes.

matériel.

à 7°c.

à rejeter l’automobile.

atmosphérique.

5 décembre : Le ministre de

12 décembre : Début

16 décembre : Le Conseil de

l’Intérieur doit annoncer une

de l’expérimentation des

Paris a approuvé le budget

suite à la chute du prix du

série de mesures destinées à

radars double-face sur le

prévisionnel pour 2015

baril de pétrole brut, les prix

améliorer la sécurité routière

sol français, capables de

prévoyant la hausse des tarifs

des carburants sont au plus

en janvier 2015. L’association

flasher les véhicules par

de stationnement sur voirie le

rappelle qu’elle s’oppose

l’avant et par l’arrière, dans

16 décembre. L’augmentation

fermement à toute baisse

le Rhône. « 40 MA » dénonce

des prix devrait rapporter

généralisée des limitations de

une opération scandaleuse

annuellement 56 M€ à la

vitesse.

destinée à renflouer les

Ville.

1 décembre : Le site internet www.carbeo.com révèle que,

bas depuis 4 ans.

caisses de l’État.

14

AFA : Association française de l’Assurance.

Bilan d’activité 2014 « 40 millions d’automobilistes »

25


NOS ACTIONS Raconte-moi ta ville ..................................................................................................................... Si on vérifiait nos pneus .............................................................................................................. Dessine-moi ta voiture ................................................................................................................ Ruban blanc .................................................................................................................................... Qui veut tester sa conduite ....................................................................................................... Stop aux péages trop chers ........................................................................................................

26

Bilan d’activité 2014 « 40 millions d’automobilistes »

27 28 29 30 31 32


« RACONTE-MOI TA VILLE »

21 janvier 2014

www.racontemoitaville.com À quelques semaines des élections municipales, « 40 millions d’automobilistes » souhaitait redonner la parole aux Français et recueillir leur opinion sur les politiques mises en œuvre par leurs élus locaux. Sur le site internet dédié www.racontemoitaville.com, chaque administré était appelé à noter sur 5 étoiles (1 étoile étant la moins bonne note et 5 la meilleure) la politique de mobilité liée à l’automobile dans sa commune. Le but de ce recensement était de mettre en valeur les politiques recueillant l’assentiment du plus grand nombre et de faire connaître les mesures et initiatives qu’elles mettent en œuvre pour préserver la mobilité et la « qualité de ville » des habitants. 467 communes de plus de 20 000 habitants ont ainsi été notées par les Français. Grâce aux 181 000 notations émises, « 40 millions d’automobilistes » a pu établir un classement des « villes autophiles » selon 6 critères (le stationnement, la fluidité du trafic, l’état des routes, l’intégration des routes dans leur environnement esthétique, la signalisation et les moyens de transport complémentaires à l’automobile) et parmi 5 catégories (villes de plus de 100 000 habitants, villes de 50 000 à 100 000 habitants, villes de 30 000 à 50 000 habitants, villes de moins de 30 000 habitants et les villes d’Îlede-France). Au cours de l’année 2015, « 40 millions d’automobilistes » ira remettre des trophées symboliques aux 3 communes les mieux notées dans chaque catégorie. Villes de plus de 100 000 habitants

Villes de 50 000 à 100 000 habitants

Villes de 30 000 à 50 000 habitants

Villes de moins de 30 000 habitants

1/ Le Havre 2/ Reims 3/ Metz

1/ Calais 2/ Tourcoing 3/ Lorient

1/ Marcq-en-Barœul 2/ Châtellerault 3/ Dreux

1/ Hérouville-Saint-Clair 2/ Vesoul 3/ Le Creusot

Villes d’Île-de-France 1/ Villiers-sur-Marne 2/ Élancourt 3/ Ozoir-la-Ferrière Bilan d’activité 2014 « 40 millions d’automobilistes »

27


13 février 2014

« SI ON VÉRIFIAIT NOS PNEUS »

Le 13 février 2014, « 40 millions d’automobilistes » lançait une grande opération de sensibilisation à l’entretien du pneumatique, élément jouant un rôle primordial dans la sécurité routière.

Opération de

Sensibilisation aux pneumatiques

L’objectif de cette opération était d’informer les familles de la nécessité de veiller à équiper son véhicule de pneumatiques de qualité et de contrôler régulièrement le degré d’usure et la pression des pneus, car l’entretien adapté de cet organe offre une meilleure adhérence – gage de sécurité – et favorise une durée de vie accrue du pneu ainsi qu’une consommation réduite de carburant. Il est ainsi conseillé de vérifier la pression des pneus une fois par mois et avant chaque long trajet. Il convient aussi d’envisager de remplacer les pneumatiques par paire tous les 40 000 km environ, et dans tous les cas dès que la profondeur des rainures est inférieure ou égale à 1,6 mm sur au moins un endroit du pneu.

Crédits photo : mikhaluk (fotolia.com)

L’association organisait cette journée de sensibilisation en collaboration avec les Automobile Clubs membres de l’UNAC dans une dizaine de villes françaises, dont Niort, Lille, La Rochelle et Gap. À cette occasion, les équipes de l’association et des Automobile Clubs participants allaient à la rencontre des familles aux abords des écoles pour leur proposer de constater l’état de leurs pneus et de mesurer la qualité du gonflage. À ce sujet, on estime encore qu’un automobiliste sur deux roule avec des pneus sous-gonflés.

28

Toutes les infos sur www.40millionsdautomobilistes.com

Bilan d’activité 2014 « 40 millions d’automobilistes »


« DESSINE-MOI TA VOITURE »

13 février 2014

Parallèlement à l’opération familiale de sensibilisation à l’entretien des pneumatiques, « 40 millions d’automobilistes » organisait un grand jeu-concours national à destination des enfants de moins de 10 ans.

concours de dessin

Dessine-moi ta voiture

À l’occasion de ce concours, l’association proposait aux automobilistes en herbe de dessiner « la voiture de leurs rêves ». Pour réaliser son œuvre, chaque enfant devait utiliser au moins deux techniques différentes de dessin (crayon, peinture, collage…). Pour ce premier jeu-concours, « 40 millions d’automobilistes » a reçu plus de 110 dessins venant des quatre coins de la France ; chaque enfant a été récompensé de sa participation par un « Jeu de l’oie » spécialement créé par l’association. Les réalisations ont été notées par le jury sur trois critères : 1/ la compréhension du sujet, 2/ la créativité, 3/ l’harmonie générale.

Crédits photo : soleg (fotolia.com)

Benoît, le grand gagnant du concours, a remporté une tablette ludo-éducative ; Raphaëlle et Julia ont respectivement gagné les 2ème et 3ème prix en jeu, composés d’une carte-cadeau et d’une peluche. Les trois dessins récompensés par le jury ont également été publiés dans le numéro 13 (avril 2014) d’Auto Fil, le journal mensuel de « 40 millions d’automobilistes ».

Pour consulter le règlement du concours, rendez-vous sur www.issuu.com/40ma/docs/dessinemoitavoiture, ou faites-en la demande au 02 43 50 06 30

Bilan d’activité 2014 « 40 millions d’automobilistes »

29


7 avril 2014

« RUBAN BLANC »

www.ruban-blanc.com À quelques semaines de la recommandation du Conseil national de Sécurité routière sur la baisse annoncée de la limitation de vitesse de 90 à 80 km/h sur le réseau secondaire, l’association appelait les automobilistes à se mobiliser pour demander « une trêve » au Gouvernement. « 40 millions d’automobilistes » invitait ainsi les usagers de la route à nouer un ruban blanc au rétroviseur de leur véhicule pour manifester leur lassitude et leur désapprobation face aux multiples décisions répressives et restrictives prises à leur encontre depuis plusieurs mois (malus écologique, hausse des contraventions de stationnement, multiplication des radars, baisse de la limitation de vitesse sur le périphérique parisien, circulation alternée…), mais aussi pour afficher un message de paix dans cette véritable guerre menée par le Gouvernement français contre les automobilistes. Le projet de baisse des limitations de vitesse sur les routes secondaires est la mesure de trop : sans aucun bénéfice avéré sur la sécurité, elle ne participerait qu’à ralentir l’économie française, déjà en berne. Face à la forte mobilisation des automobilistes – et d’autres catégories d’usagers de la route, tels les motards et les chauffeurs routiers – « 40 millions d’automobilistes » a envoyé gratuitement plus de 300 000 rubans blancs avec le slogan « la trêve, c’est maintenant » à tous ceux qui en faisaient la demande (notamment sur le site dédié www.ruban-blanc.com).

30

Bilan d’activité 2014 « 40 millions d’automobilistes »


« QUI VEUT TESTER SA CONDUITE ? »

28 mai 2014

www.testersaconduite.com Du 28 mai au 4 juillet 2014, avant les départs en vacances d’été, « 40 millions d’automobilistes » a tenu à partir à la rencontre des automobilistes. Lors de ce road show de 13 étapes à travers toute la France, l’association s’est installée dans les centres de contrôle technique Sécuritest et AutoSécurité et a proposé aux automobilistes venant faire contrôler leur véhicule de s’installer gratuitement au poste d’un simulateur de conduite prêté pour l’occasion par la société Develter Innovation, pour tester leur comportement au volant dans des conditions reproduisant les principaux scenarii d’accidents constatés sur les routes françaises. Les équipes de « 40 millions d’automobilistes » présentes sur l’opération ont décrypté les situations de conduite ainsi vécues par les automobilistes sur le simulateur pour les sensibiliser à la nécessité de développer des compétences et des automatismes favorisant une conduite plus sécuritaire et donc une diminution des risques routiers auxquels ils sont exposés. À chaque étape, une vidéo a été réalisée, qui aborde une problématique spécifique de sécurité routière qui a pu être expérimentée sur le simulateur. Les 13 vidéos réalisées au cours de cette opération de sensibilisation sont publiées sur le site internet dédié : www.testersaconduite.com.

Bilan d’activité 2014 « 40 millions d’automobilistes »

31


27 novembre 2014

« STOP AUX PÉAGES TROP CHERS »

www.stopauxpeagestropchers.com Cédées en 2006 par l’État à des sociétés privées pour 14,8 milliards d’euros, les autoroutes font aujourd’hui l’objet de nombreuses critiques, à la fois de la part de la classe politique, des organismes de contrôle gouvernementaux et des usagers de la route qui les empruntent. À tel point qu’un véritable « scandale » émerge dans l’opinion publique, notamment depuis la révélation de deux rapports, l’un émanant de la Cour des Comptes, l’autre réalisé par l’Autorité de la Concurrence, publiés respectivement en juillet 2013 et septembre 2014. Ces rapports font état de la gestion du réseau autoroutier français par les sociétés concessionnaires privées, en particulier en termes de politique tarifaire. Ils révèlent entre autres choses que : $$ L’État a subi un manque à gagner de l’ordre de 10 milliards d’euros lors de la cession des autoroutes aux SCA ; $$ Les SCA réalisent des bénéfices qui leur ont permis de reverser 15 milliards d’euros de dividendes à leurs actionnaires depuis la privatisation ; $$ Alors que l’État comptait sur les SCA pour redynamiser l’emploi, celles-ci ont réduit leurs effectifs de 18 % en 7 ans ; $$ En 10 ans, le prix du kilomètre parcouru sur autoroute a augmenté en moyenne de 16,4 %, soit 2 fois plus vite que l’inflation ; $$ Les tarifs prohibitifs pratiqués par les SCA dissuadent de nombreux automobilistes d’emprunter le réseau autoroutier au détriment de leur sécurité. Pour toutes ces raisons, les magistrats ont enjoint les pouvoirs publics à agir pour obtenir un « rééquilibrage du modèle économique en faveur du concédant [l’État] et des usagers ». Et alors que certaines personnalités politiques, à l’instar de Ségolène ROYAL, ministre des Transports, se disaient 32

Bilan d’activité 2014 « 40 millions d’automobilistes »


favorables à une mise à contribution (financière) des SCA, les sociétés concernées ont fait savoir le 27 novembre, lors de la réunion du Comité des Usagers, leur intention d’augmenter encore en moyenne de 0,57 % les tarifs des péages. Consternée par cette annonce, l’association « 40 millions d’automobilistes » lançait le jour-même l’opération « Stop aux péages trop chers ». Dans un premier temps, l’association a donc pris contact avec tous les élus parlementaires (députés et sénateurs), les présidents de groupes et de partis politiques, pour leur demander de prendre officiellement position en faveur d’une baisse des tarifs dans l’intérêt des automobilistes, ou bien contre. Cette première phase avait pour but de mobiliser la classe politique et de l’inciter à se saisir du dossier. Dans un second temps, « 40 millions d’automobilistes » a appelé tous les usagers des autoroutes à signer la pétition en ligne sur le site internet dédié www.stopauxpeagestropchers.com et à lui faire parvenir leurs tickets de péage. Cette deuxième phase de l’opération servira début 2015, à la veille de la mise en place des nouveaux tarifs d’autoroute, à présenter « la note de frais des Français » à la ministre des Transports, en signe de ras-le-bol et pour lui demander des actes concrets pour redonner aux automobilistes un peu de « pouvoir-rouler ». À la fin décembre 2014, la pétition avait déjà recueilli plus de 100 000 signatures.

Bilan d’activité 2014 « 40 millions d’automobilistes »

33


NOS ENQUÊTES La fin de la guerre contre les automobilistes ........................................................................ Les Français et l’expertise automobile .................................................................................... L’alcool au volant et l’éthylotest ................................................................................................ Petite histoire des autoroutes ................................................................................................... Les pneumatiques ......................................................................................................................... Les radars ........................................................................................................................................

34

Bilan d’activité 2014 « 40 millions d’automobilistes »

35 37 38 39 40 41


LA FIN DE LA GUERRE CONTRE LES AUTOMOBILISTES

15 mai 2014

Vidéo à voir sur www.40millionsdautomobilistes.com, rubrique Web TV En plein débat sur l’opportunité d’abaisser les limitations de vitesse sur le réseau secondaire en France, une équipe de « 40 millions d’automobilistes » est partie à la rencontre d’acteurs majeurs de la sécurité routière en France et au Royaume-Uni, pour tenter de recueillir l’expérience de ceux qui obtiennent les meilleurs résultats européens en termes d’accidentalité routière et de confronter leurs arguments à ceux de nos « experts » français, qui estiment qu’une baisse de 10 km/h permettraient d’épargner 400 vies par an sur nos routes. Du 28 janvier au 07 mars 2014, l’association a donc réalisé une série d’entretiens, abordant différentes problématiques liées à la sécurité routière (les limitations de vitesse, l’alcoolémie au volant, les radars…), auprès d’institutions gouvernementales, mais aussi d’associations de victimes et de représentants d’automobilistes : $$ Stephen GLAISTER (directeur du Royal Automobile Club Foundation) $$ Marc EGAN (porte-parole du Comité des Transports au Parlement britannique) $$ David DAVIES (délégué général du Parliamentory advisory council for Transport Safety) $$ Amy AERON-THOMAS (déléguée générale de l’association Road Peace) $$ Nick MARTIN et Keith WILLIAMS (maire et maire-adjoint de la ville de Swindon) $$ Brian MACDOWALL (directeur de l’Alliance for British Drivers) $$ Rémy PRUD’HOMME (économiste et professeur émérite à l’Université de Paris XII) $$ Marie-Rose LE GUERN (co-fondatrice de l’association « Mélodie : les clefs pour la vie »)

Bilan d’activité 2014 « 40 millions d’automobilistes »

35


Les entretiens ont été rassemblés dans un film documentaire de 52 minutes intitulé La fin de la guerre contre les automobilistes, présenté aux média lors d’une conférence de presse qui s’est déroulée le 15 mai 2014 à l’Assemblée nationale, avec le soutien et en présence du député-maire de Villiers-sur-Marne, Jacques-Alain BENISTI. Le titre du documentaire est inspiré de la formule de David CAMERON, actuel Premier ministre britannique, qui, lors de son arrivée au Gouvernement en 2010, a décrété que le Royaume-Uni s’était depuis trop longtemps focalisé sur la répression à l’encontre des automobilistes et avait ainsi proclamé « the end of the war against drivers ». Au 31 décembre 2014, le film a été visionné plus de 21 000 fois.

36

Bilan d’activité 2014 « 40 millions d’automobilistes »


LES FRANÇAIS ET L’EXPERTISE AUTOMOBILE

juillet 2014

Retrouvez notre infographie sur www.40millionsdautomobilistes.com, rubrique Nos études En juillet 2014, « 40 millions d’automobilistes » a réalisé une enquête auprès de près de 10 000 participants, au sujet de leur connaissance en matière d’expertise automobile. Les résultats de ce sondage ainsi que des informations complémentaires ont été publiés dans Le baromètre de l’expertise automobile en septembre 2014.

Bilan d’activité 2014 « 40 millions d’automobilistes »

37


septembre 2014

L’ALCOOL AU VOLANT ET L’ÉTHYLOTEST

En septembre 2014, l’association a sollicité l’avis de ses sympathisants par le biais d’un sondage. En un mois, un panel de 12 935 automobilistes a répondu à 10 questions sur l’accidentalité routière due à l’alcool au volant, la politique de sécurité routière mise en œuvre relativement aux dangers de l’alcool au volant et la pertinence d’avoir recours à un éthylotest pour s’autocontrôler. Ainsi, l’interprétation des résultats de ce sondage nous apprend que 80 % des personnes interrogées sont conscientes que l’alcool est la première cause de mortalité sur les routes françaises. En 2013, 29 % des personnes tuées lors d’un accident de la route l’ont en effet été dans un accident impliquant l’alcool au volant. Par ailleurs, les 3/4 des automobilistes jugent les campagnes publicitaires de sensibilisation aux dangers de l’alcool au volant inefficaces et les 2/3 estiment que les contrôles d’alcoolémie réalisés par les forces de l’ordre sont insuffisants et devraient être plus nombreux. Relativement au contrôle de l’alcoolémie, 60 % des automobilistes interrogés déclarent disposer d’un éthylotest dans leur voiture personnelle et un tiers d’entre eux a déjà eu recours de façon volontaire à l’usage d’un éthylotest pour savoir s’ils étaient aptes à conduire après avoir consommé de l’alcool. Enfin, le sondage révèle que, en 2012, la mesure d’obligation et de sanction relative à la possession d’un éthylotest dans le véhicule était peu populaire : près de 60 % des personnes interrogées se disaient défavorables à la réforme. En revanche, les automobilistes sont autant à affirmer qu’ils auraient mieux accepté la mesure si on leur avait fourni gratuitement l’éthylotest au lieu de leur en imposer l’achat. À ce sujet, les automobilistes estiment majoritairement (55 %) que ce sont les centres de contrôle technique qui devraient distribuer les éthylotests, étant donné que la durée de validité de l’éthylotest correspond à la périodicité légale du contrôle technique obligatoire (tous les 2 ans). 38

Bilan d’activité 2014 « 40 millions d’automobilistes »


PETITE HISTOIRE DES AUTOROUTES

novembre 2014

Étude à consulter intégralement sur www.40millionsdautomobilistes.com, rubrique Nos études & sur le site dédié www.stopauxpeagestropchers.com Dans le cadre de l’opération « Stop aux péages trop chers » initiée en novembre 2014, l’association a mis à la disposition des automobilistes une étude synthétique retraçant la création et le développement du réseau autoroutier français et expliquant les enjeux économiques et politiques ayant mené au « scandale » des autoroutes dont la presse se fait aujourd’hui largement l’écho. De l’adoption en 1955 du premier « Plan directeur routier » prévoyant la création des premiers 3 500 km d’autoroutes à la privatisation des sociétés concessionnaires, en passant par la dénonciation dans des rapports de la Cour des Comptes et l’Autorité de la Concurrence en 2014 des bénéfices faramineux réalisés par les sociétés et du manque à gagner pour l’État lié à la vente des autoroutes, Petite histoire des autoroutes donne aux automobilistes toutes les clefs pour comprendre pourquoi la baisse des tarifs des péages autoroutiers est nécessaire. Le « comment » est exposé dans l’article Oui, nous pouvons obtenir une baisse des tarifs des péages d’autoroutes !

PETITE HISTOIRE DES AUTOROUTES

Comprendre pourquoi la baisse des tarifs autoroutiers est nécessaire

Réalisé par

www.stopauxpeagestropchers.com

Bilan d’activité 2014 « 40 millions d’automobilistes »

39


novembre 2014 Cette enquête lancée en novembre 2014 par « 40 millions d’automobilistes » a recueilli la participation de 15 662 personnes sur un mois.

LES PNEUMATIQUES

Retrouvez notre infographie sur www.40millionsdautomobilistes.com, rubrique Nos études En novembre 2014, « 40 millions d’automobilistes » interrogeait de nouveaux ses adhérents, cette fois sur leurs habitudes de consommation des pneumatiques et plus particulièrement sur leur perception de l’intérêt du « pneu hiver » pour leur sécurité. 15 662 automobilistes ont pris part au sondage, dont voici les résultats : 99 % des personnes ayant répondu au sondage considèrent à juste titre que le pneumatique est un élément de sécurité. Les principaux critères de choix d’un pneu pour les automobilistes sont l’adhérence (67 %) et la longévité (50 %). Ils achètent de préférence leurs pneumatiques dans les centres auto (45 %) ou chez leur garagiste (39 %), même si la part du commerce internet sur ce produit est non-négligeable (30 %). La marque la plus plébiscitée par les personnes interrogées est Michelin, devant Continental et Bridgestone. L’équipement en « pneus hiver » reste peu important (seulement 1/3 des automobilistes procèdent au changement de pneumatiques tous les ans et la moitié n’a jamais eu recours aux pneus hiver), à cause du coût (pour 40 % des personnes concernées), mais surtout en raison de la méconnaissance générale des performances du produit : à la question « Quelle distance de freinage le pneu hiver permet-il de gagner par temps de neige à 50 km/h ? », seuls 0,45 % des automobilistes ont sélectionné la bonne réponse (24 mètres). Aussi, 60 % des personnes ayant répondu se disent « défavorables » à une mesure qui rendrait obligatoire le pneu hiver par conditions météorologiques particulières.

40

Bilan d’activité 2014 « 40 millions d’automobilistes »

Enfin, le sondage révèle un entretien des pneumatiques encore insuffisant : 4 automobilistes sur 10 contrôlent la pression de leurs pneus une fois par mois (fréquence recommandée par les constructeurs) et 1/3 uniquement avant les longs trajets. La plupart des automobilistes (64 %) vérifie l’état d’usure du pneu à cette occasion, mais 1/10 n’effectue jamais ce contrôle, en laissant le soin à son garagiste à l’occasion d’une autre intervention.


LES RADARS

décembre 2014

Retrouvez notre infographie sur www.40millionsdautomobilistes.com, rubrique Nos études Un nouveau sondage a été soumis aux sympathisants de « 40 millions d’automobilistes » en décembre 2014. Il s’agissait pour l’association de faire un état des lieux des connaissances des automobilistes sur la politique mise en place par le Gouvernement et l’état du parc de radars en 2013. 24 610 membres ont répondu à la sollicitation de l’association. Les réponses apportées par les personnes interrogées font état d’une relative bonne connaissance du « système radars », tant du point de vue du nombre de radars présents sur les routes que du nombre de flashs émis : la moitié des automobilistes sait que l’on compte aujourd’hui environ 4 500 radars sur les axes routiers français et que ceux-ci ont flashé plus de 19 millions de véhicules en excès de vitesse en 2013. Cependant, un automobiliste sur deux pense également que le signalement d’un radar fixe automatique est obligatoire, alors qu’il n’en est rien. 9/10 des personnes ayant répondu au sondage sont conscientes que 87 % des contraventions dressées pour excès de vitesse suite à un contrôle radar automatique verbalisent en réalité un excès inférieur à 20 km/h par rapport à la limitation de vitesse maximale autorisée. Elles sont autant à estimer que le déploiement de nouveaux radars ne permettrait pas de faire baisser l’accidentalité et d’améliorer la sécurité routière.

Bilan d’activité 2014 « 40 millions d’automobilistes »

41


NOS PUBLICATIONS Auto Fil ............................................................................................................................................. Les villes où il fait bon rouler ........................................................................................................ L’Angleterre : un autre modèle de sécurité routière .................................................................. Baromètre de l’expertise automobile .......................................................................................... L’amortisseur : un organe essentiel de sécurité ........................................................................ Toutes les publications de « 40 millions d’automobilistes » sont disponibles sur le site www.40millionsdautomobilistes.com, rubrique Nos publications.

42

Bilan d’activité 2014 « 40 millions d’automobilistes »

43 44 46 49 50


AUTO FIL Retrouvez tous les numéros d’Auto Fil sur le site www.40millionsdautomobilistes.com Auto Fil est le journal mensuel réalisé par « 40 millions d’automobilistes » à destination de ses membres et de tous les automobilistes désireux de se tenir informés de l’activité de l’association. Dix numéros annuels sont disponibles (un numéro unique pour les mois de juillet-août et de décembre-janvier). Auto Fil permet de faire le point sur l’actualité du mois : politique, économie, environnement, sécurité routière… La rédaction passe au crible toutes les thématiques liées à l’automobile et à l’automobiliste. Les rubriques juridique et « Pratiqu’Auto » conseillent les usagers dans leurs démarches. En plus de la publication habituelle des mois de décembre 2014/janvier 2015, l’association proposait en fin d’année 2014 un numéro d’Auto Fil « hors-série », spécial « juridique ».

Bilan d’activité 2014 « 40 millions d’automobilistes »

43


17 mars 2014

Les villes où il fait bon rouler Les résultats de « Raconte-moi ta ville »

LES VILLES OÙ IL FAIT BON ROULER

Ce livret publie les résultats de l’opération « Raconte-moi ta ville », destinée à recueillir l’opinion des automobilistes, quelques semaines avant les élections municipales, quant à la politique de mobilité mise en œuvre dans leur commune. Les villes où il fait bon rouler dévoile le classement qui résulte de cette consultation et propose une interprétation des notes attribuées par les administrés à leurs municipalités en fonction des 6 critères soumis au vote. 1/ LE STATIONNEMENT La correspondance entre les besoins en stationnement des administrés et la quantité de places mises à disposition de la population par la municipalité favorise une perception positive de la mise en œuvre de la politique de stationnement par les automobilistes (Orléans, Le Mans…). Les villes proposant des tarifs attractifs ont également bénéficié d’une bonne notation (Calais, Mulhouse, Orange, Vesoul, Lorient…).

WWW.RACONTEMOITAVILLE.COM

44

Bilan d’activité 2014 « 40 millions d’automobilistes »

2/ LA FLUIDITÉ DU TRAFIC Les municipalités qui ont mis en place des schémas de circulation et créé des infrastructures routières permettant le contournement de la ville pour le trafic de transit ou la traversée de la commune sans emprunter les axes de desserte du centre ont les politiques de mobilité les plus plébiscitées par les Français (Le Havre, Amiens, Cholet, Châtellerault, Montluçon…).


3/ L’ÉTAT DES ROUTES Les villes ayant collecté les meilleures notes pour ce critère sont celles qui accordent le plus de soin à la propreté et à l’entretien courant de la voirie, et qui ont mis en place des services spéciaux, à la l’écoute de la population, pour assurer la maintenance de la voirie (Lyon, Lambersart, Six-Fours-les-Plages…). Les investissements réalisés par la Ville pour rénover et étendre le réseau routier communal ont également pesé dans la balance (Clermont-Ferrand, Quimper, Belfort…).

4/ L’INTÉGRATION DES ROUTES DANS LEUR ENVIRONNEMENT ESTHÉTIQUE. Les communes plébiscitées ici sont celles qui offrent le visage le plus harmonieux et qui sont attachées à la fois à la conservation de l’authenticité et des particularités esthétiques de leur ville et ont intégré des espaces verts et de la végétation pour éviter l’effet visuel « béton » (Saint-Raphaël, Metz, Colmar, Vannes, Figeac, Gif-sur-Yvette…).

Le livret inclut également une cartographie des « villes autophiles » et des communes dans lesquelles, selon l’avis des 181 000 automobilistes ayant répondu à la consultation, il ne fait décidément pas bon rouler…

5/ LA SIGNALISATION ROUTIÈRE La signalisation doit légalement être conçue de façon à favoriser la compréhension des règles de circulation et à préserver la sécurité des usagers. Elle doit également mettre en oeuvre l’homogénéité et la continuité des directions signalées pour informer au mieux l’automobiliste (Bordeaux, Tourcoing, Marcqen-Baroeul, Villiers-sur-Marne, Ozoir-la-Ferrière…).

6/ LES MOYENS DE TRANSPORT COMPLÉMENTAIRES À L’AUTOMOBILE. Les communes figurant en tête du classement pour ce critère ont en commun de proposer à leurs administrés un réseau dense et efficace de transports en commun (bus, tramway, métro) et d’autres services de transports alternatifs (vélos en libre-service, auto-partage…), tout en préservant la place utile et nécessaire à la voiture individuelle, qui demeure le mode de déplacement privilégié des Français. Bilan d’activité 2014 « 40 millions d’automobilistes »

45


15 mai 2014

L’ANGLETERRE, UN AUTRE MODÈLE DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE

On nous décrivait un système anglais de sécurité routière basé sur une application stricte du Code de la route, sur l’intransigeance des forces de l’ordre britanniques et sur des sanctions d’une grande sévérité. C’est comme cela qu’en France on expliquait les bons chiffres de la sécurité routière outre-Manche (presque deux fois meilleurs que ceux que l’on constate chez nous). Persuadée que là n’était pas la solution, l’association « 40 millions d’automobilistes » a décidé, en janvier 2014, d’aller vérifier sur place ce qu’il en était réellement. Une équipe de l’association a ainsi rencontré les principaux acteurs de la sécurité routière britannique (organismes gouvernementaux, associations de victimes, groupements d’automobilistes…) et a confronté leur expérience aux arguments des « experts » français, qui souhaitaient imposer un abaissement de la limitation de vitesse de 10 km/h sur l’ensemble du réseau secondaire français, sous prétexte d’accentuer la chute de la courbe de l’accidentalité routière. L’Angleterre : un autre modèle de sécurité routière décrypte, sous la forme originale du dialogue et à travers les entretiens réalisés par l’association, le système anglais, qui n’a finalement pas grandchose à voir avec celui que l’on nous dépeignait.

46

Bilan d’activité 2014 « 40 millions d’automobilistes »


LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE VUE PAR LA FRANCE

LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE VUE PAR L’ANGLETERRE

Les limitations de vitesse Une limitation sur le réseau secondaire à 90 km/h, remise en question sous prétexte d’améliorer la sécurité et de sauver « 400 vies par an » en l’abaissant à 80 km/h, malgré 90 % d’opinion hostile.

Une limitation à 60 mph (97 km/h) sur le réseau secondaire et un principe du « 85ème centième », qui considère que 85 % des automobilistes sont raisonnables et que la loi doit s’adapter à leur comportement sur la route.

La répression routière et les radars Une politique basée sur l’unique répression de la vitesse dès le 1er km/h au-dessus de la vitesse maximale autorisée et un parc de radars qui ne cesse de croître d’année en année.

Une indulgence pour les petits excès de vitesse qui se traduit par l’application d’une marge de tolérance de 10 % + 2 mph (3 km/h) et seulement 46 % de radars fixes réellement actifs.

L’alcool au volant Un laxisme intolérable sur les questions liées à la conduite sous l’emprise de l’alcool qui mène à un taux de mortalité routière lié à l’alcool au volant autour de 30 % depuis plus de 10 ans.

Une politique de sécurité routière qui a abouti à l’inacceptabilité sociale de l’alcool au volant, avec aujourd’hui moins de 17 % d’accidents mortels liés à la conduite sous l’emprise de l’alcool.

EXTRAITS DU DIALOGUE « Il y a maintenant 20 ans, l’Angleterre a mis en place un plan national : les autorités locales, le Gouvernement et des associations se sont mis à travailler ensemble et ont essayé d’élever le niveau de sécurité routière (…).La France n’est pas aussi performante que de nombreux pays en termes de sécurité routière. Si l’on regarde le nombre de tués par millions d’habitants, elle est derrière, non seulement l’Angleterre, mais aussi les Pays-Bas, la Suède et l’Allemagne (…). On pourrait dire que la France s’est intéressée tardivement à la question de la sécurité sur la route : vous aviez beaucoup d’accidents mortels. Et vous avez voulu aller trop vite pour rattraper votre retard. » David DAVIES, délégué général du Parliamentory advisory Counsil for Transport Safety. ➝

Bilan d’activité 2014 « 40 millions d’automobilistes »

47


« Le 85ème centième, c’est la vitesse que 85 % des automobilistes ne souhaitent pas dépasser, en fonction du tronçon routier. Sur les autoroutes, cela correspond à 79 mph (127 km/h) (…). En fait, les vitesses moyennes relevées sur l’autoroute sont plus élevées que les limitations. L’une des choses auxquelles on a pensé alors, c’était d’augmenter la limitation de vitesse à 80 mph (130 km/h), comme en France (…). L’application du « 85ème centième » justifie la proposition d’augmentation des limitations de vitesse. » Mark EGAN, porte-parole du Comité des Transport au Parlement britannique.

48

Bilan d’activité 2014 « 40 millions d’automobilistes »

« On estime que l’alcool est impliqué dans 16 à17% des accidents mortels (…). Il faut reconnaître que depuis quelques années, les mentalités ont beaucoup évolué en Angleterre. Aujourd’hui, conduire après avoir consommé de l’alcool est devenu socialement inacceptable et c’est ce qui fait que la part des accidents dans lesquels l’alcool est impliqué a tendance à diminuer (…). En France, vous avez un véritable problème avec l’alcoolémie au volant. » Stephen GLAISTER, directeur du Royal Automobile Club Foundation.

« Le système des radars n’est pas une réussite. On récoltait l’argent avec les amendes, mais cet argent allait à la police et ne revenait pas à l’amélioration de la route (…). Si vous avez une route en particulier, sur laquelle conduire en excès de vitesse provoque des accidents, c’est une des solutions possibles. Mais vous ne pouvez pas juste installer un radar et prétendre que vous avez sauvé la vie de ceux qui conduisaient trop vite (…). Par contre, si vous lancez un programme d’éducation dans lequel vous amenez les gens à prendre conscience du danger de rouler trop vite en les éveillant au bon comportement à adopter, ils l’appliqueront partout où ils rouleront. » Nick MARTIN, maire de Swindon (Wiltshire).

« Je ne pense pas que la vitesse soit l’unique facteur (…). On a 6 000 lieux d’implantation, mais il n’y a pas un radar à chaque endroit. Dans certaines régions, il y a un radar actif sur 10 (…). En fait, on a très peu de contrôles de vitesse (…). Je pense que l’implantation d’un radar doit être liée aux accidents qui sont survenus dans les 3 années précédentes. Il faut aller sur le site pour savoir si la vitesse était en cause. Il n’y a pas d’intérêt à les implanter ailleurs. » Amy AERON-THOMAS, déléguée générale de l’association Road Peace.


BAROMÈTRE DE L’EXPERTISE AUTOMOBILE

27 septembre 2014

En cette rentrée 2014, « 40 millions d’automobilistes » publie son premier Baromètre annuel de l’expertise automobile. Grâce aux données recueillies par le service d’expertise Experveo, appartenant au groupe BCA Expertise, l’association a pu établir un classement des véhicules les plus volés et les plus vandalisés en France, entre le mois de juin 2013 et le mois de juin 2014. Le baromètre a pour but de dresser un état des lieux précis du contexte de recours à l’expertise automobile, de conseiller les automobilistes pour prévenir les sinistres et de les informer des procédures qu’ils doivent mettre en œuvre à la suite d’un sinistre. Le baromètre 2014 de l’expertise auto a ainsi révélé que 9 des modèles de voitures les plus vandalisées sont de marques étrangères et qu’en revanche une grande majorité des modèles de voitures les plus volées sont de marques françaises. Pour l’année 2014, les données montrent que les vols de véhicules ont progressé dans les agglomérations (+ 0,5 %) tandis que le nombre de voitures volées a diminué dans les zones rurales (- 1,4 %). Le mouse-jacking (technique de vol qui consiste à dérober le véhicule grâce à une assistance électronique) est en très forte progression et concerne maintenant un cas de vol de voiture sur deux. L’association rappelle qu’en cas de vol d’un véhicule, une plainte doit être déposée auprès des forces de l’ordre dans les 24 h et une déclaration faite auprès de l’assureur dans les meilleurs délais. Les résultats de l’enquête Les Français et l’expertise automobile réalisée auprès d’environ 10 000 participants sont présentés dans ce baromètre. Ils révèlent notamment que 30 % des automobilistes ne savent pas qu’ils ne sont pas dans l’obligation de confier le travail TOP 5 des voitures les plus vandalisées TOP 5 des voitures les plus volées d’expertise à l’expert mandaté par leur assurance. Ils sont autant à ignorer qu’ils peuvent faire appel à un expert dans le cadre de l’achat/ 1/ BMW X5 (8 %) 1/ Smart Fortwo II (8,5 %) vente d’un véhicule et 2 automobilistes sur 10 pensent que l’expert 2/ Mini (7,7 %) 2/ Renault Clio1 (4,6 %) n’est pas dans l’obligation de leur transmettre son rapport. « 40 millions 3/ Mercedes Classe M (6,1 %) 3/ Citroën Xsara (4,1 %) d’automobilistes » apporte donc des éléments de réponse complémentaires 4/ Citroën DS3 (5,9 %) 4/Citroën DS3 (3,8 %) pour aider les automobilistes à mieux se défendre. 5/ BMW Série 1 (5,9 %) 5/ BMW X5 (3,7 %) Bilan d’activité 2014 « 40 millions d’automobilistes »

49


15 décembre 2014 2,5 m

15 mètres 0

4

8

12,5 mètres 12

16

20

24

28

32

36

40

44

48

52

À 50 km/h, avec des amortisseurs en bon état de fonctionnement, il faut 27,5 m à un véhicule pour s’arrêter.

+ 10 % (+ 2,5 m) 15 mètres 0

4

8

15 mètres 12

16

20

24

28

32

36

40

44

48

+ 70 % (+ 8,5 m)

0

4

8

21 mètres 12

16

20

24

28

32

36

40

44

48

52

À 50 km/h, avec des amortisseurs ne contenant plus que 25 % de leur capacité en huile, il faut 36 m à un véhicule pour s’arrêter, soit 8,5 m (+ 70 %) de plus qu’avec des amortisseurs en bon état. Distance de réaction

50

Distance de freinage

Bilan d’activité 2014 « 40 millions d’automobilistes »

96 % des automobilistes ignorent que l’amortisseur est avant tout un organe de sécurité du véhicule, et non un simple élément de confort. Pour les aider à mieux contrôler l’état d’usure et à mieux entretenir leurs amortisseurs, « 40 millions d’automobilistes » propose un document dédié à l’amortisseur. Aussi, l’association rappelle que l’amortisseur joue un rôle prépondérant dans l’efficacité du freinage, la précision de la direction et la qualité de la tenue de route du véhicule. Un amortisseur en mauvais état peut avoir des conséquences désastreuses pour la sécurité des usagers de la route : la dégradation de l’état des amortisseurs provoque en effet un allongement des distances de freinage, une augmentation des risques d’aquaplaning, une usure prématurée d’autres organes du véhicule (tels les pneus) et une augmentation de la fatigue du conducteur.

52

À 50 km/h, avec des amortisseurs ne contenant plus que 50 % de leur capacité en huile, il faut 30 m à un véhicule pour s’arrêter, soit 2,5 m (+ 10 %) de plus qu’avec des amortisseurs en bon état.

15 mètres

L’AMORTISSEUR, UN ORGANE ESSENTIEL DE SÉCURITÉ

Et comme l’amortisseur ne dispose pas de témoin d’usure, il est indispensable d’en faire vérifier l’état par un professionnel tous les 20 000 km (ou tous les 2 ans). Dans tous les cas, après environ 80 000 km parcourus, il faut envisager de les remplacer. Le livret L’amortisseur : un organe essentiel de sécurité propose également aux lecteurs de vérifier leurs connaissances grâce à un quiz de 10 questions et de visionner la vidéo Ange et démon réalisée par la Collective des Amortisseurs pour sensibiliser les automobilistes et les professionnels de la réparation à l’importance du rôle des amortisseurs.


LA DIFFUSION DE L’INFORMATION Les relations presse ...................................................................................................................... Le site institutionnel ..................................................................................................................... Fil conducteurs .............................................................................................................................. Facebook, pages « événement » et Twitter ............................................................................. Les web-campagnes et pétitions en ligne ..............................................................................

52 54 55 56 57

Bilan d’activité 2014 « 40 millions d’automobilistes »

51


LES RELATIONS PRESSE ÉVOLUTION DES RETOMBÉES POUR LA PRESSE ÉCRITE

ÉVOLUTION DES RETOMBÉES POUR LA PRESSE AUDIO-VISUELLE

Total 2014 : 978 presse écrite | Évolution 2012/2014 : + 46 %

Total 2014 : 1 027 presse audio-visuelle | Évolution 2012/2014 : + 69 %

En 2014, le service communication de l’association a diffusé 62 communiqués et dossiers de presse, générant près de 980 retombées de presse écrite et 1 030 retombées audio-visuelles. « 40 millions d’automobilistes » est devenu un interlocuteur incontournable auprès des média, réagissant à l’actualité sur toutes les questions relatives à la sécurité des routes, l’environnement, l’économie, la formation et les problématiques juridiques liées à l’usage de l’automobile.

52

Bilan d’activité 2014 « 40 millions d’automobilistes »


De plus, l’association ne se contente pas d’être réactive : elle crée elle-même l’actualité, grâce à de vastes opérations, recueillant les témoignages des automobilistes à travers toute la France et mobilisant ainsi l’opinion publique. OPÉRATION

PRESSE ÉCRITE (imprimée+web)

PRESSE AUDIO-VISUELLE (radio+télévisuelle)

Raconte-moi ta ville | Les villes où il fait bon rouler

143

48

Si on vérifiait nos pneus ?

1

5

Ruban Blanc

42

42

La fin de la guerre contre les automobilistes

21

8

Qui veut tester sa conduite ?

38

19

Baromètre de l’expertise automobile 2014

47

49

Stop aux péages trop chers (au 31 décembre 2014)

75

49

Total toutes opérations

367

220

Bilan d’activité 2014 « 40 millions d’automobilistes »

53


SITE INSTITUTIONNEL www.40millionsdautomobilistes.com Internet est une formidable source d’information et d’interaction entre les individus, et les différents outils web mis en place par l’association en 2014 y participent grandement. Sur www.40millionsdautomobilistes.com, le visiteur trouve à la fois les informations sur les dernières actualités liées à l’automobile, des fiches pratiques pour répondre à ses questions juridiques et de consommation et peut consulter gratuitement les documents et enquêtes publiés par « 40 millions d’automobilistes », ainsi que les communiqués et dossiers de presse émis par l’association.

54

Bilan d’activité 2014 « 40 millions d’automobilistes »


FIL CONDUCTEURS www.fil-conducteurs.com Fil-conducteurs est le premier réseau social entièrement dédié aux échanges entre automobilistes. Le site, construit sur la plateforme « Ning », permet aux internautes de se rassembler autour des problématiques liées à l’automobile et à la mobilité, d’échanger des informations et de partager du contenu multimédia (photos, liens). Fil-conducteurs est un réseau social entièrement gratuit. Pour participer, les utilisateurs doivent s’inscrire sur le site www.fil-conducteurs.com. Ensuite, les échanges entre membres se font par le biais d’une interface intuitive et simple d’utilisation. Chaque participant peut créer sa liste d’amis, consulter son mur de commentaires et suivre le cours des discussions auxquelles il prend part. Fil-conducteurs permet de redonner la parole aux automobilistes raisonnables et responsables, prolongeant ainsi la vocation de l’association. Une des forces de Fil-conducteurs réside aussi dans la possibilité de créer des liens avec les réseaux sociaux les plus utilisés en France. Les internautes peuvent ainsi relayer les contenus vers ces différents sites et optimiser le partage social. À la fin décembre 2014, le réseau compte plus de 700 membres inscrits.

Bilan d’activité 2014 « 40 millions d’automobilistes »

55


FACEBOOK www.facebook.com/40millionsdautomobilistes « 40 millions d’automobilistes » utilise également sa page Facebook pour alerter la communauté des interventions médiatiques de ses représentants et la tenir informée des actions de l’association. Les appels à témoins émis par les journalistes sont aussi relayés sur la page de « 40 millions d’automobilistes ». La page Facebook de l’association a pris son essor en 2014 : à la fin de l’année, elle compte en effet près de 9 300 fans (soit une évolution de + 55 % sur l’année !). Les quelques 184 publications de l’association et les grandes opérations de communication réalisées par « 40 millions d’automobilistes » au cours de l’année ont participé à rendre plus populaire l’association : l’appel à la mobilisation « Ruban blanc » apporte à lui seul plus de 1070 fans en avril, tandis que la révélation de l’enquête L’Angleterre, un autre modèle de sécurité routière en mai, le lancement de l’opération « Stop aux péages trop chers » en novembre et l’actualité foisonnante du mois de décembre amènent chacun plus de 350 automobilistes à se rallier à la cause de l’association sur Facebook. Les pages « événements » créées par « 40 millions d’automobilistes » à l’occasion des opérations « Ruban blanc » et « Stop aux péages trop chers » connaissent aussi un beau succès, avec respectivement 1 300 et 2 900 participants en quelques semaines.

TWITTER www.twitter.com/40MA Au 31 décembre 2014, le compte Twitter de « 40 millions d’automobilistes » compte plus de 1 110 followers.

56

Bilan d’activité 2014 « 40 millions d’automobilistes »


LES WEB-CAMPAGNES ET PÉTITIONS EN LIGNE Internet est une formidable source d’information et d’interaction entre les individus, et les différents outils web mis en place par l’association en 2014 y participent grandement.

www.ruban-blanc.com

www.nonalabaissedeslimitationsdevitesse.com

www.racontemoitaville.com

www.stopauxpeagestropchers.com

www.testersaconduite.com Bilan d’activité 2014 « 40 millions d’automobilistes »

57


BILAN D’ACTIVITÉ « 40 millions d’automobilistes »

2014 Centre d’exploitation CS 21928 - 72019 Le Mans cedex 2 contact@40ma.net - 02 43 50 06 30

Profile for 40 millions d'automobilistes

Bilan d'activité 2014  

40 millions d'automobilistes vous présente son bilan d'activité pour l'année 2014.

Bilan d'activité 2014  

40 millions d'automobilistes vous présente son bilan d'activité pour l'année 2014.

Profile for 40ma
Advertisement