Page 1

48

N° mensuel | octobre 2017

Ne jetez pas ce document sur la voie publique : donnez-le !

DOSSIER | 11 Le forfait post-stationnement arrive bientôt CONSO | 15 Est-il encore avantageux d’acheter un véhicule diesel aujourd’hui ? PASSION AUTO | 16 Rallye des 500 : une nouvelle aventure au féminin


Auto Fil n°48

BULLETIN DE DON « 40 MILLIONS D’AUTOMOBILISTES » Association de loi 1901, reconnue d’intérêt général.

NOS MISSIONS  SÉCURITÉ ROUTIÈRE | INFRASTRUCTURES | MOBILITÉ | RÉGLEMENTATION | ENVIRONNEMENT | ÉNERGIE | ÉCONOMIE | FISCALITÉ

INFORMER le plus grand nombre sur la législation, l’actualité.

PROTÉGER les automobilistes via des actions de lobby auprès des pouvoirs publics et une présence médiatique importante.

AGIR pour protéger les intérêts des automobilistes, avec la mise en place d’actions telles que des pétitions ou opérations de communication.

Je pense que des actions auprès des Pouvoirs publics sont nécessaires pour mettre fin à la répression à outrance des automobilistes et mettre en place une politique de sécurité routière efficace. Je souhaite me mobiliser aux côtés de « 40 millions d’automobilistes » et aider l’association dans ses actions. Pour cela, je fais un don.

N’oubliez pas la déduction fiscale ! Nous vous rappelons que vous avez jusqu’au 31 décembre 2017 pour profiter de la déduction fiscale sur 2017, à hauteur de 66 % du montant versé à l’association. À titre d’exemple, un don de 50 € ne vous coûtera que 17 €  après déduction fiscale de 33 €. COORDONNÉES DU DONATEUR Nom : ................................................................................. Prénom : ................................................................................. Tél. : ................................................................ Mél. : ............................................................................................................ Adresse :............................................................................................................................................................................... Code Postal : ........................................................ Ville : ...................................................................................................

VOTRE DON O 25 €

O 50 €

O 100 €

O Autre ......................................... € (le don minimum est de 10 €)

Nous vous remercions de libeller le chèque bancaire à l’ordre de « 40 millions d’automobilistes » et de l’envoyer par courrier à l’adresse suivante : «40 millions d’automobilistes» 75 boulevard Marie et Alexandre Oyon 72100 Le Mans Dès réception du versement, nous vous enverrons un reçu fiscal. N.B. : Vous pouvez également effectuer votre don en ligne en vous connectant à l’adresse : https://www.40millionsdautomobilistes.org/. Cette page de don est entièrement sécurisée.

UNIS, SOLIDAIRES, ENSEMBLE !


SOMMAIRE

ACTUALITÉ L’ACTU PLEIN PHARE | 4 > La Sécurité routière en panne d’efficacité > Superéthanol E85 : les consommateurs sont-ils satisfaits ? EN BREF | 8 > Nouveauté : le radar de virage > Faire payer les poids lourds pour l’entretien des routes ? VU DANS LES MÉDIA | 10 « 40 millions d’automobilistes » décrypte la presse

DOSSIER | 11 Le forfait post-stationnement arrive bientôt QUOTIDIEN MALIN PRATIQU’AUTO | 14 « J’ai mal à ma route » : l’application pour signaler les routes dangereuses CONSO | 15 Est-il encore avantageux d’acheter un véhicule diesel aujourd’hui ?

PASSION AUTO | 16 Rallye des 500 : une nouvelle aventure au féminin

JURIDIQUE | 18

Le relevé d’information intégral : un outil indispensable CHEF DE PUBLICATION Daniel Quéro RÉDACTION, CONCEPTION, RÉALISATION Service communication de « 40 millions d’automobilistes »

COPYRIGHTS ET CRÉDITS PHOTO « 40 millions d’automobilistes », Alena Ozerova, candy1812, morane, tostphoto, Tomasz Zajda, n3d-artphoto.com (les 6 sur fotolia.com) Les Enjoliveuses.

Edito Comment continuer de dégoûter les automobilistes de venir en ville sans le dire ? Le 1er janvier prochain entrera en vigueur la dépénalisation du stationnement. Il y a les pour, il y a les contre : notre rôle en tant que porte-parole des automobilistes est d’empêcher la dérive de ce texte. Car le stationnement fait partie intégrante de la politique économique et de mobilité d’une commune : il peut permettre d’améliorer l’attractivité du centre-ville en fluidifiant la circulation et en rendant accessibles les commerces, ou bien d’en faire une ville-musée réservée à quelques résidents privilégiés en y limitant la circulation des véhicules. C’est malheureusement le second tableau qui se profile lentement à l’horizon, d’abord avec les diverses restrictions de circulation qui fleurissent un peu partout en France depuis maintenant deux ans, et ensuite avec cette nouvelle loi qui prévoit que chaque maire aura désormais le libre choix de la sanction pécuniaire qu’il pourra imposer aux usagers qui ne se seraient pas (suffisamment) acquitté de leur stationnement payant sur voirie. Pour empêcher la dérive principale de cette mesure qui est l’augmentation du prix du stationnement dans de nombreuses villes, notre association relance «  Mon maire s’engage  » et appelle tous les élus municipaux à refuser une hausse du montant de la redevance de stationnement. Vous avez aussi votre rôle à jouer, en téléchargeant sur www.monmairesengage.com le modèle de courrier à adresser à votre maire pour lui demander de signer notre charte. Une fois de plus, votre soutien est indispensable au succès de notre opération, car la voix des automobilistes - également celle des électeurs - est primordiale dans nos actions. DANIEL QUÉRO Président


4

L’ACTU PLEIN PHARE

LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE EN PANNE D’EFFICACITÉ Le vendredi 13 octobre 2017 se tenait la Journée nationale de la Sécurité routière. L’occasion, pour l’association « 40 millions d’automobilistes », de dresser le bilan de la politique de sécurité routière menée ces dernières années. LA VAGUE DE NOUVELLES DISPOSITIONS    Après une année 2014 considérée comme étant la meilleure année de sécurité routière connue en France, l’accidentalité routière est repartie à la hausse. Pour enrayer ce phénomène, la Sécurité routière a donc mis en place pas moins de 81 mesures depuis 2015, essentiellement axées autour de la répression.  Le catalogue des mesures répressives à la française ne cesse donc de s’étoffer, sans pour autant parvenir à améliorer notre sécurité Auto Fil n°48

au quotidien. Car loin d’inverser la courbe, cette multitude de mesures n’a fait que renforcer l’inefficacité de la politique menée par la Sécurité routière ces dernières années. Ainsi, 3 477 personnes perdaient la vie sur les routes françaises en 2016. QUAND TOUT TOURNE AUTOUR DU « RADAR » PROVIDENTIEL  S’il y a un axe qui est loin d’avoir été négligé par la Sécurité routière, c’est bien celui de la répression de la vitesse et du développement du système de contrôle-sanction automatisé (CSA). Force est de


L’ACTU PLEIN PHARE

constater que, depuis quelques années, le nombre de radars de toutes sortes a considérablement augmenté, passant de 3 193 en 2010 à 4 660 d’ici fin 2017.  Bien que le nombre de radars soit toujours plus important sur les routes françaises et les mesures toujours plus sévères pour réprimer les excès de vitesse, le dispositif semble inefficace pour inverser la courbe de la mortalité routière : tandis que les flashs et l’argent recueillis au titre des amendes routières sont en hausse constante, le nombre de tués sur les routes ne baisse plus depuis maintenant 3 ans.  Pour l’association « 40 millions d’automobilistes », si le CSA a permis, à ses débuts, de réduire très nettement les grands excès de vitesse et donc de favoriser la sécurité des automobilistes, le

système s’essouffle aujourd’hui et ne remporte plus l’adhésion des usagers de la route, qui ne considèrent plus les radars que comme un moyen de renflouer les caisses de l’État. Le dispositif a atteint ses limites et il est nécessaire de penser la politique de sécurité routière autrement, en prenant en compte d’autres facteurs majeurs d’accidentalité, comme l’alcool, les stupéfiants ou le téléphone au volant.  C’est en ce sens que l’association publiait, le 08 septembre dernier, son Livre blanc pour la sécurité routière 2017-2022, dans lequel figurent 21 propositions pour mettre en œuvre un autre modèle de sécurité routière, populaire, numérique et pragmatique (voir numéro 47 d’Auto Fil).

Auto Fil n°48

5


6

L’ACTU PLEIN PHARE

SUPERÉTHANOL E85 : LES CONSOMMATEURS SONT-ILS SATISFAITS ? Le Superéthanol E85 a 10 ans ! Depuis son apparition dans nos stations-services, ce carburant – qui a la particularité de contenir jusqu’à 85 % d’éthanol d’origine végétale – a fait de très nombreux adeptes à travers la France. Cet anniversaire est l’occasion pour l’association « 40 millions d’automobilistes » d’enquêter et d’aller à la rencontre des consommateurs pour vérifier si le carburant tient ses promesses. UN CARBURANT ÉCOLOGIQUE ET ÉCONOMIQUE    10 ans après l’inauguration de la première station-service proposant le Superéthanol E85 à l’achat en libre-service, ce sont près de 1 000 stations qui distribuent ce carburant en France.  Ce développement rapide répond à une forte volonté gouvernementale de favoriser la vente de carburants plus propres que les essences et diesel traditionnels. Fabriqué en Auto Fil n°48

France à partir de maïs, de blé ou de betterave à sucre, le bioéthanol permet de réduire d’au moins 50 % les émissions de gaz à effet de serre par rapport à l’essence fossile.  Et pour rendre ce carburant encore plus attractif, le Gouvernement français a fait en sorte qu’il bénéficie d’une fiscalité très avantageuse : actuellement, le litre de Superéthanol E85 est vendu au prix moyen de 0,68 €, contre 1,36 € pour le Sans Plomb 95.


L’ACTU PLEIN PHARE

Malgré une surconsommation de 25 % par rapport aux essences traditionnelles, l’E85 permettrait de réduire de plus d’un tiers le budget essence de l’usager…  C’est le prix et le côté environnemental qui ont conquis d’abord : « Cela permet de circuler à un prix raisonnable. Je suis ravie. Il ne faut pas oublier que l’on consomme un peu plus avec du bioéthanol, mais malgré tout cela fait un coût d’utilisation qui est 2 fois moins élevé par rapport à un 4x4 essence », déclare une utilisatrice.

été distribués en France (+ 20 % par rapport aux 12 mois précédents).  Cette tendance devrait se poursuivre dans les années à venir grâce aux ventes de Golf Multifuel E85 et grâce à la prochaine homologation des boîtiers E85 permettant d’adapter un véhicule essence au Superéthanol E85 : « Je suis moto-taxi et j’ai fait monter un boîtier : je consomme plus mais le plein me coûte moins cher, 17€ tout au plus, et je récupère la TVA. Je suis gagnant à 100% », assure un autre usager.

DE PLUS EN PLUS DE VÉHICULES COMPATIBLES AU SUPERÉTHANOL E85  L’atout environnemental combiné aux économies réalisées attire aujourd’hui toujours plus de consommateurs. Sur les 12 derniers mois, ce sont ainsi plus de 100 millions de litres d’E85 qui ont

Retrouvez les avis des consommateurs dans notre enquête vidéo : https://youtu.be/ zUlDGuWWVyQ Auto Fil n°48

7


8

EN BREF

LES VÉHICULES D’OCCASION LES PLUS DEMANDÉS En septembre 2017, les véhicules d’occasion les plus demandés sont...

1- Renault Clio 2- Volkswagen Golf 3- Peugeot 308 4-Renault Megane 5- Renault Twingo 6- Citroën C3 7- Peugeot 208 8- Volkswagen Polo 9- Peugeot 207 10- Peugeot 3008 Source : La Centrale (http://www.lacentrale.fr/)

RAPPEL DE LA RÉGLEMENTATION Le stationnement abusif est sanctionné par une amende forfaitaire de 35 €. En général, cela désigne le fait de stationner plus de 7 jours au même endroit. Mais cela peut être moins, selon la réglementation municipale.

Auto Fil n°48

DU NOUVEAU DANS L’APPRENTISSAGE DE LA CONDUITE EN CANDIDAT LIBRE | Dans le cadre de l’apprentissage de la conduite en candidat libre, l’accompagnateur d’un élève conducteur n’est, depuis le 12 août  2017, plus soumis à l’obligation de formation à l’utilisation du dispositif de double commande.


EN BREF

NOUVEAUTÉ : LE RADAR DE VIRAGE  | Jusqu’à présent, les radars autonomes (ou « radars chantiers ») ne pouvaient contrôler la vitesse des véhicules qu’en ligne droite. Maintenant, ces derniers peuvent également flasher dans les virages ! En effet, une nouvelle fonctionnalité a été homologuée afin que ces dispositifs puissent contrôler la vitesse d’un véhicule dans une courbe. Une nouveauté qui viserait principalement les motards. La Sécurité routière précise toutefois que la cabine ne serait pas installée au milieu du virage, mais juste avant ou juste après.

9

LES CHIFFRES DU MOIS Le Gouvernement est de plus en plus « ambitieux » sur les recettes des radars, si l’on en croit les chiffres du projet de loi de finances 2018...

1 milliard

Une hausse de 10 % des recettes forfaitaires des radars est prévue en 2018. Pour la 1ère fois, la barre symbolique des recettes devrait donc dépasser le milliard d’euros...

500

C’est le nombre de radars supplémentaires que le Gouvernement a prévu de déployer d’ici fin 2018, sans compter les radars leurres.

FAIRE PAYER LES POIDS LOURDS POUR L’ENTRETIEN DES ROUTES ? | Dans une interview accordée au Journal du Dimanche, la ministre des Transports Élisabeth Borne a annoncé que le Gouvernement veut faire participer les poids lourds à l’entretien du réseau routier. Selon la Ministre, l’amélioration des transports du quotidien nécessite « des ressources nouvelles, comme par exemple trouver une façon de faire payer les poids lourds qui transitent par notre réseau sans participer à son financement ». Le budget 2018 prévoit une enveloppe de 2,4 milliards d’euros destinés aux transports du quotidien.

LE POINT SUR LES VOLS DE VÉHICULES

800 En 2016, le Groupe Traqueur a traité plus de 800 vols. C’est un chiffre qui semble se stabiliser depuis près de deux ans. Source : Traqueur

Auto Fil n°48


10

VU DANS LES MÉDIA

«

LE RADAR DE VIRAGE, UN NOUVEAU TYPE DE RADAR

Il existe depuis peu un nouveau type de radar : le radar placé à l’entrée ou à la sortie d’un virage et capable de flasher (prendre une photo si l’excès de vitesse est constaté) au milieu d’une courbe. Il a été testé pour la première fois dans le Var le 16 septembre 2017 et doit être prochainement déployé dans toute la France. Tous les radars placés à l’approche d’un virage dangereux seront annoncés par un panneau indiquant le contrôle. Concernant ce nouveau type de radar, il pourra notamment être déployé sur les routes de montagne. | LU SUR LE SITE WWW. SERVICE-PUBLIC.FR, le 29 septembre 2017.

« Dans un virage, s’il y a bien une chose à ne pas faire, c’est écraser la pédale de frein. Et on sait tous que les radars poussent un peu à ce type de comportement : il suffit que l’on soit à quelques kilomètres heure au-dessus ou que l’on ait un doute sur la limitation de vitesse pour avoir des coups de frein. Imaginons par temps de pluie, une route un peu glissante et un coup de frein : c’est juste le geste qui vous pousse à commettre l’erreur qui peut être fatale ! Le radar en plein virage, c’est la fausse bonne idée. Je pense qu’il aurait mieux valu indiquer un virage dangereux avec une signalétique : ça, c’est plus intéressant en termes de sécurité routière », signale Pierre Chasseray au micro RMC, le 24 septembre dernier.

«

LES 10 ANS DU SUPERÉTHANOL-E85

En plein débat sur l’avenir du diesel, c’est aujourd’hui l’anniversaire d’un carburant beaucoup moins connu. Celui de l’E85 qui célèbre ses 10 ans. La première stationservice proposant le Superéthanol E85 a été inaugurée à Paris Porte d’Orléans, il y a tout juste 10 ans. Une inauguration en grande pompe avec ministre, journalistes... […] Son tarif imbattable de 70 centimes le litre est un de ses atouts. Autre avantage encore, il est possible de glisser n’importe quelle essence sans plomb SP95, E10 et 98 dans le réservoir sans risque de tomber en panne. Car le Superéthanol E85 est composé à 15 % d’essence et 85 % de biocarburant, ce qui réduit sérieusement les émissions de CO2. En France, il est obtenu avec des céréales et de la betterave, par fermentation puis distillation. Mais selon ses détracteurs, qui lui reprochent notamment d’utiliser des terres arables servant initialement à nourrir les populations, ce carburant n’est pas si écolo. | LU SUR WWW.RTL.FR, le 06 octobre 2017.

« C’est un carburant qui est moins cher, il ne nuit pas au moteur et on le trouve facilement. Il existe également le SP95-E10 qui est de l’éthanol ajouté à l’essence à hauteur de 7 % à 8 % qui est présent dans toutes les stations. Le Superéthaol est plus attractif car il est vendu à un prix moyen de 0,68 € le litre par rapport à un carburant classique ; il est moitié moins cher. Les automobilistes peuvent réaliser une économie d’environ 500 € par an pour 13 000 km s’ils installent un boîtier adapté pour pouvoir rouler à l’éthanol », explique Daniel Quéro, au micro de Radio Totem, le 06 octobre dernier.

Auto Fil n°48


DOSSIER

LE FORFAIT POSTSTATIONNEMENT ARRIVE BIENTÔT À partir du 1er janvier 2018, la contravention de stationnement laissera place au forfait poststationnement. Les municipalités fixeront librement le montant des contraventions si vous dépassez de quelques minutes l’heure du stationnement et si vous ne payez pas votre stationnement.

Auto Fil n°48

11


12

DOSSIER

UN NOUVEAU SITE

En décembre 2013, les élus parlementaires votaient un amendement - intégrant la loi sur la Modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles, promulguée en janvier 2014 - afin que le montant de la redevance du stationnement, mis en vigueur au 1er janvier, soit établi par les collectivités qui désormais percevront les recettes.

FORFAIT POST-STATIONNEMENT : LE LIBRE CHOIX DES MAIRES ?

À l’occasion de la relance de l’opération « Mon maire s’engage », l’association « 40 millions d’automobilistes » a mis à jour le site Internet www.monmairesengage.com. Ce dernier, autrefois uniquement dédié à l’action contre l’augmentation du montant de l’amende de stationnement, pourra désormais accueillir d’autres campagnes à destination des maires. Pour chaque campagne, l’automobiliste dispose d’un modèle de lettre qu’il peut adresser à son maire afin qu’il rejoigne l’action de « 40 millions d’automobilistes ». « Mon maire s’engage » devient donc une action polyvalente : quelle sera la prochaine campagne ?

Auto Fil n°48

  Actuellement, le montant de l’amende pour défaut ou insuffisance de paiement du stationnement est de 17  € sur l’ensemble du territoire. La mise en application de ce texte offrira la possibilité à chaque municipalité de modifier le montant de l’amende - qui prendra le nom de forfait post-stationnement - pour les automobilistes qui n’auraient pas mis assez de monnaie dans l’horodateur ou auraient omis de se rendre à l’horodateur.   Les maires qui souhaiteraient augmenter ou diminuer le forfait post-stationnement devront toutefois respecter un montant égal au coût de la durée maximale autorisée de stationnement. En théorie, le montant peut être compris, en fonction des municipalités et des zones de stationnement, entre quelques centimes et plusieurs dizaines d’euros.   Des municipalités comme Paris et Lyon ont déjà fait le choix d’augmenter dès le 1er janvier la redevance post-stationnement.

CONCRÈTEMENT, QU’EST-CE QUE ÇA CHANGE POUR L’AUTOMOBILISTE ?   L’automobiliste qui n’aurait pas (suffisamment) payé son stationnement sera redevable, non plus d’une contravention, mais d’un forfait post-stationnement (FPS), dont l’avis de paiement pourra être déposé directement sur le pare-brise du véhicule en infraction ou adressé au « mauvais payeur » à l’adresse figurant sur la carte grise.  Si l’automobiliste n’a rien payé à l’horodateur, il devra s’acquitter d’un montant correspondant au coût de la durée maximale de stationnement (comme lorsqu’il égare un ticket de parc de stationnement,


DOSSIER

13

c’est le montant le plus élevé qui lui est facturé). S’il a déjà réglé une partie de son stationnement, cette somme sera déduite du forfait.   L’automobiliste aura alors 3 mois pour s’acquitter de la somme due – les moyens de paiement disponibles étant fixés par la commune – faute de quoi il recevra un titre exécutoire le contraignant à payer le FPS, désormais majoré (au minimum de 50  € et au maximum de 20 % du montant du FPS restant dû).   S’il estime que le FPS n’est pas justifié, l’usager aura la possibilité de formuler, arguments et preuves à l’appui, un recours administratif préalable obligatoire (ou RAPO) (et non plus une requête en exonération, car il ne s’agit plus d’une sanction pénale) dans un délai d’un mois. Une commission du contentieux du stationnement payant (CCSP) étudiera la demande et pourra, le cas échéant, modifier ou annuler l’avis de paiement.

UNE ACTION CONTRE L’AUGMENTATION DU FORFAIT POST-STATIONNEMENT   C’est donc pour éviter ces dérives tarifaires et les impacts désastreux qu’elles pourraient avoir sur le budget des automobilistes et la mobilité des usagers que l’association « 40 millions d’automobilistes » relance aujourd’hui l’opération « Mon maire s’engage » et appelle tous les maires de France à signer le manifeste les invitant à ne pas augmenter le montant du FPS par rapport à l’ancienne amende pécuniaire.   Consciente des enjeux, l’association « 40 millions d’automobilistes » avait initié cette opération dès décembre 2013. En quelques semaines, un bon nombre d’élus municipaux à travers toute la France s’étaient portés signataires de notre Manifeste, refusant d’augmenter la redevance de stationnement ; certains, comme la maire de Calais, s’étaient même engagés à la faire passer sous les 17 €.   Pour connaître la liste des maires signataires rendezvous sur le site Internet dédié www.monmairesengage. com. Le site vous propose également de télécharger un courrier à envoyer à votre élu municipal pour lui demander de s’engager contre l’augmentation du forfait post-stationnement.

LE CHIFFRE

85 C’est le nombre de maires engagés sur la campagne « Mon maire s’engage à ne pas augmenter la redevance de stationnement » depuis son lancement en 2013. Près d’une soixantaine sont toujours en cours de leur mandat.

LES MAIRES ENGAGÉS Quelques communes dont les maires se sont engagés à ne pas augmenter la redevance de stationnement : • Agen • Boulogne-Billancourt • Calais • Chamonix • Cherbourg • Le Havre • Le Mans • Mulhouse • Nice • Pézenas • Sète • Villiers-sur-Marne ...

Auto Fil n°48


14

PRATIQU’AUTO

« J’AI MAL À MA ROUTE » : L’APPLICATION POUR SIGNALER LES ROUTES DANGEREUSES Près de 2 ans après le lancement du site Internet www.jaimalamaroute.com, l’association «  40 millions d’automobilistes » poursuit son combat contre la dégradation du réseau routier en vous proposant de tester en exclusivité, avant le lancement officiel, l’application mobile « J’ai mal à ma route ». Objectif : permettre aux usagers de la route de faire remonter, en quelques instants, les dégradations et les dangers présents sur le réseau routier auprès des collectivités, afin que les travaux nécessaires soient entrepris. COMMENT FONCTIONNE L’APPLICATION ? | L’application mobile « J’ai mal à ma route » fonctionne avec la géolocalisation : lorsque l’utilisateur est sur le lieu d’un danger ou d’une Part des accidents de la route dégradation, il lui suffit de sélectionner la nature 47 % comportant des facteurs se rapportant aux infrastructures routières. de son signalement, d’en définir la dangerosité et d’ajouter, si possible, une photo de la dégradation Part des Français estimant que la avec une description. La géolocalisation se charge 88 % rénovation des routes et de ses de définir la position précise du point signalé équipements les rendra plus sûres. avant d’envoyer le signalement aux autorités compétentes. Ainsi, les utilisateurs peuvent par exemple faire remonter aux collectivités des problèmes comme une route glissante, un nid de poule, une chaussée déformée, ou encore un dosd’âne hors-norme, un virage dangereux, ou des marquages effacés. Les signalements de l’utilisateur sont ensuite stockés dans un historique personnel dans lequel il peut les mettre à jour et signaler que des travaux sont en cours, puis que le problème est résolu.

7

e

En 2012, la France détenait la 1e place du classement mondial de la qualité des infrastructures. Depuis 2015, elle a dégringolé à la 7e place.

QUI PEUT UTILISER « J’AI MAL À MA ROUTE » ? | L’application est destinée à tous les usagers de la route français en possession d’un smartphone (Android ou iOS) ou d’un Ipad. Disponible en téléchargement gratuit sur Google Play et l’App Store.

Auto Fil n°48


CONSO

EST-IL ENCORE AVANTAGEUX D’ACHETER UN VÉHICULE DIESEL AUJOURD’HUI ? Jusqu’à l’année dernière encore, le diesel était la motorisation la plus vendue dans l’Hexagone ; il faut dire que tous les critères étaient réunis pour en faire le véhicule idéal. Mais la politique menée par le Gouvernement français depuis quelque temps sème le doute et la crainte dans l’esprit des automobilistes : est-ce réellement la fin du diesel ? UNE MOTORISATION PLUS ROBUSTE ET PLUS SOBRE QUE L’ESSENCE | Les atouts de cette motorisation sont nombreux : en plus de bénéficier d’une fiscalité qui rend le coût du diesel à la pompe bien moins cher que celui de l’essence, les entreprises qui font le choix de s’équiper d’une flotte de voitures roulant au diesel peuvent récupérer la TVA sur ce carburant, ce qui n’existait pas pour l’essence jusqu’à l’an dernier. De plus, bien que plus cher à l’achat (environ 2 500 €) et en réparation, le moteur diesel est réputé plus robuste (en moyenne, les véhicules diesel parcourent plus de kilomètres), plus souple, plus puissant et surtout plus sobre (pour un nombre de kilomètres parcourus équivalent, la motorisation diesel consomme 25 % de carburant en moins que celle à essence). UNE VOLONTÉ POLITIQUE DE SONNER LA FIN DU DIESEL EN FRANCE | Mais si les avantages technologiques restent de mise (et ils pourraient même encore se renforcer à l’avenir), la politique environnementale menée en France depuis quelques années est de nature à réduire les bénéfices économiques que les automobilistes pouvaient espérer de cette motorisation il y a encore peu de temps. En effet, accusé d’être nocif pour la santé publique, le diesel est aujourd’hui la cible de nombreuses mesures visant à dissuader les usagers d’avoir recours à ce carburant. Tout d’abord, il y a le rattrapage fiscal entre l’essence et le gazole, initié en 2016 par Ségolène Royal et accéléré depuis l’arrivée au ministère de l’Écologie solidaire de Nicolas Hulot. Ensuite, un certain nombre de grandes agglomérations songent à mettre en œuvre des mesures de restrictions de circulation à l’encontre des véhicules thermiques, et en particulier des motorisations diesel. Et même si rien n’est acté pour l’heure, il faut tenir compte de cette probabilité lorsqu’on envisage l’achat d’une voiture diesel. ALORS, FAUT-IL ABANDONNER LE DIESEL ? | Tout dépend de vos besoins. Si vous roulez moins de 20 000 km par an, préférez une voiture essence, car le véhicule diesel supporte mal de rester au garage et l’économie liée à la moindre consommation de carburant par rapport à l’essence ne serait plus avantageuse en comparaison du surcoût à l’achat et à l’entretien. Il ne faut en effet pas moins de 75 000 km pour que l’achat d’un véhicule diesel soit rentabilisé. De la même façon, si vous roulez souvent en zone urbaine, vous pourriez vous voir de plus en plus souvent refuser l’accès aux grandes villes : Paris, Grenoble, Strasbourg, Lyon, Lille ou Bordeaux interdisent la circulation aux voitures considérées comme « les plus polluantes ». En revanche, pour les gros rouleurs, les flottes de sociétés ou les voitures de gros gabarit, le diesel reste tout à fait rentable, et il est même encore possible de faire de très bonnes affaires si vous choisissez d’acquérir un véhicule d’occasion, car ces véhicules subissent une forte décote. Malgré les propos alarmistes des média et les discours politiques passionnés, la transition vers le « tout électrique », ce n’est pas encore pour demain... Auto Fil n°48

15


16

PASSION AUTO

RALLYE DES 500  : UNE NOUVELLE AVENTURE AU FÉMININ Les rallyes féminins ont le vent en poupe. Que ce soit en 4x4 dans le désert ou en voiture de collection sur les routes de France, les femmes désireuses de vivre des aventures incroyables derrière leur volant ont l’embarras du choix. Il ne manquait qu’un rallye avec notre petite citadine de tous les jours. C’est désormais chose faite avec la Fiat 500 !

Par Les Enjoliveuses L’automobile vue par les femmes www.lesenjoliveuses.fr

Ce sont donc les vendredi 6 et samedi 7 octobre derniers qu’une trentaine d’équipages ont investi les magnifiques routes du Vexin et du Perche pour cette toute première édition du Rallye des 500. Après un départ du Lagardère Racing Club de Paris, les pilotes et copilotes ont pris la direction de Deauville au volant de leur fameuse petite citadine. Une fois arrivées au cœur de cette célèbre station balnéaire du Calvados, les participantes ont passé une soirée endiablée à la Folie Douce avant de passer la nuit dans le mythique hôtel Normandy Barrière. Première édition oblige, il n’y avait pas d’habituées du rallye et pourtant l’ambiance durant ces deux jours était instantanément conviviale et pétillante. Qu’il s’agisse d’équipage composé de collègues, amies ou mère-fille, toutes étaient là pour se détendre, faire la fête et découvrir une nouvelle discipline touchant à un univers auquel beaucoup ne s’étaient jamais vraiment intéressées. Ainsi, malgré la fatigue de la première journée de rallye et les débuts hésitants du guidage par roadbook, les équipages ont fait la fermeture de la Folie Douce. Et le lendemain, après une matinée d’équitation, yoga, shopping, jogging ou repos, les équipages et leur Fiat 500 ont défilé fièrement dans les rues de Deauville avant de reprendre le roadbook direction Paris.

Auto Fil n°48


PASSION AUTO

LE RALLYE FÉMININ | Audelà de l’ambiance, la vraie magie du Rallye des 500, c’est qu’il est accessible à toutes. La voiture n’est pas élitiste puisqu’il s’agit d’une Fiat 500 de moins de 10 ans et le rallye sur deux jours permet à toutes les femmes rêvant d’évasion et de nouvelles aventures de se rendre disponibles. Sans compter que pour beaucoup, il s’agissait de leur premier rallye, ajoutant ainsi encore un peu plus d’excitation à cette virée féminine. Pour le reste, il suffit de trouver la personne idéale avec qui vivre cette escapade hors du temps. Entre l’apprentissage du fonctionnement d’un roadbook, les tâtonnements de l’utilisation d’un tripmaster et les nombreuses erreurs de guidage, les fous rires font assurément partis du voyage… et quel bonheur ! DES SURPRISES ET DES CADEAUX | Comme tout rallye qui se respecte, le Rallye des 500 s’est terminé par la traditionnelle remise de prix. Plus qu’une réelle compétition, ces deux jours étaient placés sous le signe de la convivialité et de la connectivité. Ainsi, les prix étaient nombreux et variés : le prix digital pour les trois équipages le plus connectés, le prix First pour les premières arrivées sur le lieu de départ, le prix miss Fiat 500, le prix de l’élégance by Vicomte A, le prix de l’implication ou encore le prix Barrière Rallye Women 2017 pour l’équipage le plus proche du kilométrage et du temps idéal. Enfin, le bonheur étant toujours meilleur quand il est partagé, le Rallye des 500 s’est uni à l’association les Lutins de C-Lyne qui apporte un peu de joie aux orphelins en leur permettant d’accéder à la pratique du sport. Ainsi, entre le don de 4 000 € de Koni et les cadeaux pour l’arbre de Noël offerts par les participantes, le Rallye des 500 aura donc été un véritable distributeur de bonheur !

Auto Fil n°48

17


18

JURIDIQUE

LE RELEVÉ D’INFORMATION INTÉGRAL : UN OUTIL INDISPENSABLE De nombreux automobilistes sont destinataires chaque année d’une décision d’invalidation de leur permis de conduire envoyée par le ministère de l’Intérieur (FNPC), appelée décision « 48 SI ». Bien souvent, cette situation est la résultante d’une gestion lacunaire du capital de points. Pour éviter de tels écueils, les automobilistes peuvent disposer d’un document administratif appelé le relevé d’information intégral.

Par Me Ingrid Attal Avocat en droit routier et présidente de la Commission juridique de « 40 millions d’automobilistes »

QU’EST-CE QU’UN RELEVÉ D’INFORMATION INTÉGRAL ? | Le relevé d’information intégral est un document administratif personnel, émis par la Préfecture, sur lequel figurent toutes les infractions au Code de la route commises par un automobiliste. Chacune d’entre elles est détaillée : sa nature, la date et le lieu où elle s’est produite ainsi que la perte de points associée à l’infraction. Il est également mentionné si l’infraction a fait l’objet d’un paiement au stade de l’amende forfaitaire ou si un titre exécutoire a été émis (amende forfaitaire majorée). Les infractions sont par ailleurs listées de manière chronologique. Tous les éléments qui concernent le parcours du permis d’un conducteur y sont également mentionnés : la liste des permis dont il est titulaire, la réalisation de stages de sensibilisation à la sécurité routière, le retrait de permis (suspension, invalidation ou annulation, le cas échéant), les différents types de courriers envoyés à l’automobiliste par la Préfecture. Il est également indiqué le solde de points du conducteur ainsi que les codes d’accès au service télépoints. UTILITÉ DU DOCUMENT | Ce document est un outil indispensable pour une bonne gestion du capital de points et pour éviter une annulation administrative du permis de conduire. Il permet de voir notamment à quelle date le capital de points se reconstitue de manière totale ou partielle et les dates auxquelles il est possible de réaliser un stage de sensibilisation à la sécurité routière. À noter qu’en cas d’annulation du permis de conduire, le relevé d’information intégral indique la manière dont a été notifiée la décision d’annulation du permis de conduire et de voir les possibilités d’engager des recours pour contester les retraits de points. En effet, la seule décision 48 SI ne permet pas d’obtenir l’ensemble des informations nécessaires pour établir une stratégie de défense. Enfin, contrairement aux idées reçues, le titulaire du permis a tout intérêt à consulter régulièrement son solde de points

Auto Fil n°48


JURIDIQUE

sur le site www.tele7.interieur.gouv.fr, s’il ne souhaite pas renouveler, à chaque fois, sa demande de relevé d’information intégral. OÙ SE LE PROCURER ? | Le relevé d’information intégral est un document personnel et seul l’intéressé peut le récupérer auprès de la Préfecture en se rendant au service des permis de conduire. Il ne peut pas donner une procuration à un tiers pour effectuer la démarche. La demande peut également être effectuée par voie postale. Pour cela, il suffit d’adresser une photocopie de sa pièce d’identité et de son permis de conduire en joignant une enveloppe affranchie au tarif d’une lettre recommandée avec accusé de réception libellée à son adresse. LES DIFFICULTÉS LIÉES À LA TRANSMISSION EXCLUSIVE DU RELEVÉ D’INFORMATION INTÉGRAL PAR VOIE POSTALE | Depuis plusieurs mois et notamment en Îlede-France, certaines préfectures refusent désormais de délivrer ce document en guichet exigeant des automobilistes qu’ils formulent une demande par courrier. Les délais de transmission par voie postale sont alors parfois de plusieurs semaines selon les départements, ce qui handicape fortement les automobilistes lorsque le capital de points est en danger voir en solde nul. Une mise à disposition sur Internet au moyen d’un système sécurisé tel que le service télépoints devient donc désormais indispensable dès lors que l’accès au guichet devient de plus en plus restreint.

19

VOS QUESTIONS, NOS RÉPONSES « Dans une voie à sens unique de faible largeur où le dépassement était impossible, je finissais un créneau pour me garer à droite de la voie, lorsque je fus heurté violemment par une voiture qui venait à vive allure. Elle m’a envoyé valser sur le trottoir et j’ai heurté un 3ème véhicule. À ma grande surprise, l’assurance m’impute 100 % des responsabilités parce que je manœuvrais. Est-ce normal ? » - C.B. Oui : comme vous manœuvriez, vous êtes l’élément perturbateur et donc responsable. Toutefois, dans le même cas de figure avec des blessés, la responsabilité aurait été partagée, sinon intégrale, pour ce chauffeur en excès de vitesse. Besoin d’un renseignement ? contact@40ma.net 02 43 50 06 30 du lundi au vendredi de 14 h à 17 h

Auto Fil n°48


Votre permis de conduire compte 12 points, vous avez la possibilité de récupérer 4 points tous les ans par un stage de deux jours dans notre centre agréé. L’Union Nationale des Automobile Clubs (UNAC), association régie par la loi de 1901, a pour but d’être en permanence aux côtés des automobilistes. Un acteur majeur pour la défense, la protection et la représentation des usagers de la route, tel est le rôle que s’est attribué l’Union Nationale des Automobile-Clubs. Le maître-mot de son action est : SERVICE ! Les contraintes des automobilistes sont souvent complexes et l’unique objectif qui a présidé à la création de l’UNAC est de leur simplifier la vie au quotidien. L’Union Nationale des Automobile Clubs est une synergie de moyens créée pour que conduire demeure un plaisir et une liberté. Forte de sa présence sur le territoire national grâce aux 24 Automobile Clubs régionaux, les automobilistes disposent ainsi d’interlocuteurs compétents, sérieux et expérimentés. (www.union-des-automobile-clubs.fr)

Pour votre demande de stage, contactez votre Automobile Club en allant sur www.stage-points-permis.org

Profile for 40 millions d'automobilistes

Auto Fil n°48  

Le journal de 40 millions d'automobilistes, octobre 2017.

Auto Fil n°48  

Le journal de 40 millions d'automobilistes, octobre 2017.

Profile for 40ma
Advertisement