Page 1

ANDY #2 A Luxembourg

Le magazine du Business & du Golf 3 euros

LUXEMBOURG UNDERGROUND


ÉDITO ß #2

Sommaire ■ LAdies First Ladies Diamonds Article Shopping

■ Business Golf Success Story

Tendances Rencontre Training Cover story

■ Business Event Immobilier RH Droit

■ Lifestyle Pilot Dandy Afterwork

6 8 10

12

20 22 24 28

35 38 41 43

44 47 50

En couverture, Geert De Bruyne, administrateur-délégué de la Banque Degroof Luxembourg S.A.

ANDY A LUXEMBOURG N° 2 est une revue éditée par Business Golf Solutions Sàrl, 1 impasse Émile Didderich, 5616 Mondorf-les-Bains – Fax : 35 68 77 – web : www.andyaparis.com – mail : contact@andyaparis.com – Rédacteur en chef : Jérôme Bloch, 621 264 416, jbloch@andyaparis.com – Direction artistique : Franck Widling, (+33) 01 47 58 42 46, fwidling@andyaparis.com – Publicité : Gilles Worms, (+33) 06 09 43 37 86, gworms@andyaparis.com – Impression : Victor Buck : Tél. : 49 98 66 – Tirage : 10 000 exemplaires

Meet my friends L’autre jour, au Golf Club Grand Ducal, un directeur de Banque à la retraite a vécu le cauchemar du golfeur et du businessman : il a réalisé un trou en un, sans témoin. En Business comme en Golf, tout le plaisir provient de la compagnie. Le hasard des rencontres, les conversations délectables, les échanges stimulants et les émotions diverses contribuent à transformer une activité solitaire souvent fastidieuse en expérience enrichissante. La vocation principale d’Andy est de mettre les businessmen en relation, qu’ils soient golfeurs ou non. Après le sympathique cocktail de lancement du numéro 1, chez Corom, Andy vous propose un deuxième numéro plein de surprises. Ne manquez pas le grand rendez-vous de 2007 : le Lexus Business Masters du 12 juin permettra aux businessmen et businesswomen de croiser le fer dans des conditions idéales, quels que soient leurs niveaux de golf.

Meet my friends The other day, at the Grand Ducal Golf Club, a retired bank manager experienced the golfer and businessman’s worst nightmare… He got a hole in one, without any witnesses. In Business, as in Golf, pleasure comes from being in company. Chance meetings, delightful conversations, stimulating exchanges and a range of emotions which change an often tedious solitary activity into an enriching experience. Andy’s main vocation is to put businesses in touch with each other, whether or not they play golf. After the enjoyable cocktail party at Corom for the launch of the first issue, Andy would like to welcome you to a second issue, full of surprises. Don’t miss the most important meeting of 2007: The Lexus Business Masters, taking place on 12 June, will enable businessmen and businesswomen to cross swords in ideal conditions, regardless of golfing ability. I hope you enjoy reading this issue! The Editor

Bonne lecture ! La rédaction

#2 ANDY A Luxembourg_


ß Ladies First

Ladies Ladies

First First Sur un parcours de golf, les hommes jouent toujours en premier… Il nous a semblé naturel de placer nos pages consacrées aux femmes en première position dans le magazine « Andy ». On the golf course, men always go first… So it seemed like a good idea to us to put the pages for women at the front of Andy’s magazine.

_ANDY A PARIS #3

#3 ANDY A PARIS_


Ladies First ß Diamonds

Présenté par

Ladies diamonds A l‘occasion de la journée internationale de la femme du 8 mars, Andy a invité 12 businesswomen pour un dîner excquis à la Pomme Cannelle. La soirée a fini en apothéose avec les désormais traditionnelles coupes de champagne garnies d’un diamant. Le sort a choisi Michèle Detaille qui repart avec la pierre précieuse. Andy remercie Clara Moraru qui a su composer une table exceptionnelle en invitant ses amies. On International Women’s Day, the 8 March, Andy invited 12 businesswomen to an exquisite dinner at the Pomme Cannelle. The evening ended in a climax with the now traditional flutes of champagne, garnished with a diamond. Lady luck chose Michèle Detaille, who left with the precious stone. Andy would like to thank Clara Moraru for inviting her friends and contributing to the evening’s success.

De gauche à droite : Dr Petra Garnjost (Sacred Heart University), Hedda Pahlson-Moller (Evalueserve), Josée Frideres (École de Gestion et Commerce), Betty Fontaine (Brasserie Simon), Liliane Adam (Manpower), Clara Moraru (Languages.lu), Michèle Detaille (Codipro), Vinciane Istace (PricewaterhouseCoopers), Nicole Avez-Nana (AB-Lux Relocation Services), Eva Ferranti (Adamo & Eva), Virginie Raux (Lloyds TSB Bank), Eliane Fuchs (Banque BCP), Jérôme Bloch (Andy à Luxembourg)

Plus d’informations : www.andyaparis.com

_ANDY A LUXEMBOURG #2

Restaurant la Pomme Cannelle

c/o Hôtel le Royal Luxembourg 12 boulevard Royal, L-2449 Luxembourg Tél. : + 352-24-16-16-736 – restauration@leroyalluxembourg.com Ouverture du lundi au vendredi, midi et soir. Fermeture le samedi, dimanche et jours fériés.

© Photos V. Martinelli

Michèle Detaille (Codipro), gagnante du diamant.

#2 ANDY A LUXEMBOURG_


Par Lucie Sainclair

Ladies First ß ARTICLE

Jamais sans ma passion Une passion pour beaucoup d’entre nous est comme un poumon, une respiration mais souvent pour l’organisation, c’est un cruel dilemme. Alors y aurait-il une recette pour combiner passion et vie professionnelle ?

S

ports, vie associative, bénévolat, arts, un univers de divertissements s’offre aux femmes. Alors que le temps semble réduit à une peau de chagrin, l’activité élue devient souvent indispensable à l’équilibre vital, à tel point qu’il y a de la torture dans l’air, quand celle-ci devient une passion. Des agendas chargés et pas une seule seconde de répit pour s’adonner à la prati-

que qui procure une sensation bénéfique pour l’entourage. Les enfants d’ailleurs sont souvent de la partie. Quitte à choisir autant les entraîner dans ce que l’on considère comme salutaire pour toute la famille. Celles qui entrent dans cette catégorie se reconnaîtront aisément, il n’y a pas d’autre choix possible que de consacrer du temps à ce qu’elles considèrent comme une composante essentielle de leur personnalité. C’est souvent même la clef de l’épanouissement.

Vivre le présent intensément

Et pour l’organisation, quel est donc le secret ? La réponse donnée le plus unanimement est de vivre le présent intensément. Les femmes interrogées procèdent à des arbitrages, elles se fixent des priorités. Elles créent des rituels et une « zone » de confort intérieur à l’abri de tous les remous. Quoiqu’il advienne, fidèles à elles-mêmes, elles ne manqueront pas la compétition, la répétition, la réunion avec ou sans la tribu. Et pour que l’équilibre soit atteint, elles restent tactiques et ne se fixent pas des objectifs inatteignables. Peu d’entre elles mesureront leur valeur à l’aune du succès dans leur hobby. Quand la passion reste un moteur, il est toujours possible de s’organiser, tout est question de dosage subtil. Parfois, l’écart est intolérable. Être reconnue dans le domaine élu compte plus que tout, au point que le pas est franchi, ce qui était passion devient profession. La vie professionnelle devient alors œuvre d’art.

_ANDY A PARIS #3

Never without my passion For many of us, a passion is like a lung, a breath of air, but for the organisation it represents a cruel dilemma. So, is there a recipe to enable passion to be combined with professional life? Sport, associations, charity, art, a whole world of recreations is available to women. When time seems to be reduced to a drudge, the chosen activity often becomes essential for balance, to such an extent that it is like torture when it becomes a passion. Full diaries, and not a second’s respite to enjoy something which is beneficial for everybody around. What is more, children are often part of this. Since a choice has to be made, why not just drag them into something we consider beneficial for the whole family. Women who fall into this category will easily recognise themselves, there is no other choice than to set aside time for what they consider to be an essential part of their personality. It is often the key to personal growth. Live the present to the full And so, in terms of the organisation, what is the secret? The answer we hear most often is to live the present to the full. Women when questioned make judgements and set priorities. They create rituals and an inner comfort zone sheltered from any turbulence. Whatever happens, they are faithful to themselves, they will not miss the competition, the rehearsal, the meeting, either with or without their offspring. And, to maintain balance, they will remain tactical and will not set unachievable goals. Few of them will measure their value against success in their hobby. When passion remains a driving force, it is always possible to get organised, it is just a question of getting the balance right. Sometimes the gap becomes unbearable. Being recognised in the chosen field is more important than anything else, to such an extent that when the step has been taken, what was a passion becomes a profession. That is when professional life becomes a work of art.

Réactions

Durant le dîner « Ladies Diamonds », nous avons demandé aux femmes d’affaires présentes de réagir sur le sujet « Comment combiner Passion et vie professionnelle ». Le résultat est assez surprenant. During the «Ladies Diamonds» dinner, we asked the businesswomen present to answer the question «How to combine a passion and professional life». The results are quite surprising.

Clara Moraru (Languages.lu)

Hedda Pahlson-Moller (Evalueserve)

Je suis passionnée par des sujets tels que la propriété intellectuelle ou les gadgets. Toutes sortes de choses que je peux potentiellement transformer en business. C’est mon secret pour que l’un ne prenne pas le dessus sur l’autre.

J’ai une passion pour les langues étrangères (Elle en parle 6 couramment), mais aussi pour le marketing et la danse. Mon travail me permet d’assouvir ma première passion et mon lifestyle, les trois ensemble.

I am passionate about subjects such as intellectual property and gadgets. All sorts of things that I could potentially turn into business. That’s my secret so that one thing doesn’t push the other out.

I have a passion for foreign languages (she speaks 6 fluently) but also for marketing and dance. My work enables me to fulfill my first passion. My lifestyle melds the three together.

Betty Fontaine (Brasserie Simon)

J’ai la chance de vivre dans un environnement professionnel profondément passionnant. Le monde de la bière et des brasseurs regorge de fortes personnalités et de moments de grande convivialité.

Virginie Raux (Lloyds TSB Bank)

Je travaille dur la plupart du temps. J’essaie donc de prendre de longues vacances entre deux postes. Jusqu’à présent j’ai changé de responsabilité au sein de Lloyds TSB tous les 18 ou 24 mois environ, donc c’était plutôt raisonnable. Cela m’a donné l’occasion de réaliser de grands voyages.

I am lucky enough to live in a profoundly fascinating professional environment. The beer and brewing world is teeming with strong personalities and moments of great conviviality.

I work hard most of the time. I therefore try to take a long holiday between two positions. Up to now, I have changed responsibility within Lloyds TSB around every 18 to 24 months, and so that was quite reasonable. That has given me the opportunity to go on long journeys.

Eva Ferranti (Adamo & Eva)

Eliane Fuchs (Banque BCP)

Personnellement, je suis tellement sensible à l’importance de la qualité de vie que j’en ai fait un business. J’ai créé un « Espace Bien Etre » avec des spécialistes afin de partager ma passion avec le plus grand nombre. Personally, I am so aware of the importance of quality of life, that I have made a business out of it. I have created a “Well Being Centre” with specialists to share my passion with as many people as possible.

Vinciane Istace (PricewaterhouseCoopers)

I am passionate about dance, but at the moment my professional activities have taken over. I haven’t got the time. However, I don’t despair. I hope to be able to get back to it soon.

J’ai une passion pour la moto. La vitesse me donne de violentes montées d’adrénaline et je pars avec des amis pour des grandes virées dans plusieurs pays. Pour faciliter notre pratique, nous avons créé un club de « bikers » chez PricewaterhouseCoopers. I have a passion for motorbikes. The speed gives me a violent adrenaline rush and I go out with friends for long journeys through several countries. To make our hobby easier, we have created a bikers’ club at PricewaterhouseCoopers.

Je suis passionnée par la danse, mais pour l’instant, mes activités professionnelles ont pris le dessus. Je n’ai pas le temps. Je ne désespère cependant pas de m’y remettre d’ici peu.

Les hommes ont des passions. Les femmes ont des désirs.

(Une invitée) “Men have passion. Women have desire” (a guest)

#3 ANDY A PARIS_


Par Sylvie Hermand

Ladies First ß Shopping

Séduire en douce Charmantes, brillantes ou pétillantes, découvrez vite quelques nouvelles armes pour être irrésistiblement glamour cette année avec à l’honneur la beauté au naturel. Sweet seduction Charming, bright or sparkling, discover the latest natural beauty trends to be irresistibly glamorous this year.

Hogan

Chanel Subtile et précieux Inspiré de l’époque Art Déco, ce collier Pluie de Corail en or blanc 18 carats, cacholong, corail, 16 tourmalines roses pour 4,25 carats et 24 diamants, répand avec allure un indicible parfum de vacances d’une élégante fraîcheur. 13500€. Subtle and precious Inspired by the Art Deco period, this Pluie de Corail necklace in 18 carat white gold, cacholong, coral, 16 pink tourmalines for 4.25 carats and 24 diamonds, stylish with an indescribable feeling of summer and an elegant freshness. € 13,500.

A la mode italienne Très tendance, le sac besace Dune en cuir argenté suscitera l’admiration de toutes, le jour comme la nuit. Prix: 670€. Italian fashion Very trendy, the Dune pouch bag in leather with silver trimmings will incite admiration night and day. Price: € 670.

« L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération »

Eric Bompard

© Photos DR

Alluré et décontracté À la ville comme à la campagne, ce twin-set aux cotes plates bicolore, 100 % cachemire ultrafin pour apprécier en douceur les fraîches soirées d’été. Cardigan : 198€ et top : 82€. www.eric-bompard.com pour la vente en ligne.

10_ANDY A LUXEMBOURG #2

Stylish and relaxed In town as well as in the countryside, this two-tone twin-set with flat rib line, 100% ultra-fine cashmere, to enjoy fresh summer nights. Cardigan: € 198 and top: € 82. www.eric-bompard. com for online purchases.

Cartier

Moët & Chandon

Vision protégée Aux lignes harmonieuses et légères, les lunettes Pasha, Cartier collection, s’équipent de verres teintés beiges qui illuminent progressivement l’indémodable monture Pilote. 326€.

Dégustation printanière Toujours précurseur, le Rosé Impérial de Moët & Chandon glissé dans un joli coffret créé par Daisy de Villeneuve. 67 € chez les meilleurs cavistes.

Protected vision Harmonious and light, the Pasha glasses from the Cartier collection are fitted out with beige tinted glasses which gradually illuminate the classic Pilot frame. € 326.

Spring sampling Always precursory, the Imperial rosé from Moët & Chandon slips into a lovely case created by Daisy de Villeneuve. € 67 from the finest wine cellars.

Kanebo International Peau soyeuse Offrez le meilleur à votre peau avec cette ligne complète de soins Lait démaquillant, 47€, crème moussante, 47€, essence clarifiante, 36€. Kanebo International, liste des points de vente : info@kanebo.fr Silky skin Offer your skin the best with the complete line of make-up removing creams, € 47, foaming cream, € 47, clarifying essence, € 36. For a complete list of Kanebo International sales outlets: info@kanebo.fr

#2 ANDY A LUXEMBOURG_11


BUsiness Golf ß success story

Made in

China

Comment imposer un jeune golf créé en 1994 comme le numéro 1 mondial incontesté, face à des concurrents prestigieux souvent centenaires ? Andy vous emmène en Chine, pour visiter un golf colossal et découvrir s’il s’agit d’une folie de milliardaire ou d’un vrai business porté par une économie prospère. How do you make a young golf course, created in 1994, the undisputed world number 1 course, against prestigious competitors, many more than a hundred years old? Let Andy take you to China, to visit an immense golf course and discover whether it is a millionaire’s folly or a real business born out of a prosperous economy.

Reportage en Chine par Jérôme Bloch – Photos : © Andy à Paris/Mission Hills Group

12_ANDY A PARIS #3

Ken Chu. Vice Chairman Mission Hills Group.

#3 ANDY A PARIS_13


BUsiness Golf ß success story

Faire du Business en Asie

SIZE MATTERS

Rencontre avec Maxime Elgue, Directeur Général Cartier Extrême-Orient.

Nombre d’employés : 7 000+ Nombre de caddies : 3 500 Nombre de trous : 216 Nombre de parcours : 12 Surface : 15 kilomètres carrés Nombre de logements vendus : 1 500+ Trous éclairés la nuit : 36 Coupe du Monde jusqu’en : 2018 Parties jouées en 2006 : 500 000 Parties jouées en week-end : 6 000 Hôtel : 328 chambres Membres : 6 000+ Voiturettes : 1 500 Terrains de tennis : 40 Investissements : 625+ millions de dollars Number of employees: 7000+ Number of caddies: 3500 Number of holes: 216 Number of courses: 12 Surface area: 15 square kilometres No. of dwellings sold: 1500+ Holes lit at night: 36 World cup until: 2018 Number of rounds played in 2006: 500,000 Number of rounds played at the weekend: 6000 Hotel: 328 rooms Members: 6000+ Golf carts: 1500 Tennis courts: 40 Investments: 625+ million dollars

L

e Golf de « Mission Hills », à Shenzhen a été officiellement reconnu « Plus grand golf du monde » par le Guiness Book. A un drive de Hong Kong, il concentre 12 parcours, soit 216 trous. Lorsqu’il a ouvert son golf de dix-huit trous, en 1994, le Docteur David Chu voulait simplement en faire un des meilleurs de Chine. Il chargea Jack Nicklaus de la réalisation afin d’optimiser ses chances. En 1995, le golf réussit un premier coup d’éclat en accueillant la Coupe du Monde de Golf. La fréquentation et le développement du projet immobilier décollent.

Fils d’immigrés Chinois arrivés à Hong Kong, Monsieur Chu a bâti un empire dans l’industrie du papier et de l’emballage. Ses usines étant implantées à Shenzhen depuis le début des années 80, il a su profiter des incitations que le gouvernement Chinois proposait pour préparer la rétrocession de Hong Kong en 1997. Afin d’attirer les entreprises, il fallait créer des Hôtels de qualité et des installations de loisir. Ayant habité au Canada sur un Golf, Monsieur Chu connaissait les vertus de cette activité pour les businessmen. Impossible pour un homme d’affaire Chinois de partager une partie de Mahjong ou de Poker avec un Texan. Difficile

When, in 1994, he opened his eighteen hole golf course, Doctor David Chu simply wanted to create one of the best in China. He made Jack Nicklaus responsible for design in order to improve his chances. En 1995, the course won a first striking success, by hosting the Golf World Cup. The number of visitors and the property development project took off. The son of Chinese immigrants in Hong Kong, Mr. Chu built up a paper and packaging empire. Given that his factories had been in

Shenzhen since the beginning of the 1980s, he knew how to take advantage of what the Chinese government was offering to prepare for the handing back of Hong Kong in 1997. To attract businesses, quality hotels and leisure facilities had to be created. As he had lived on a golf course in Canada, Mr. Chu understood the virtues of this activity for businessmen. It was impossible for a Chinese businessman to have a game of mah-jong or poker with a Texan. It was difficult for two people

14_ANDY A PARIS #3

>>>

Présent en Asie depuis 17 ans, Monsieur Elgue estime que le business en Asie est plus rapide et plus efficace. Une société se crée en un jour. La taxation est de 15 % pour les entreprises et les individuels. Le chômage est faible mais le turnover élevé car les employés changent d’emploi même pour de faibles augmentations. Le phénomène des copies est assez généralisé mais il devrait diminuer lorsque les Chinois auront leurs propres marques. Ceux qui achètent ces produits bon marchés sont les étrangers  – par exemple les Européens – et non pas les Chinois, car le Luxe reste un symbole de statut en Asie. Il permet d’afficher sa réussite, puis dans un deuxième temps de se différencier socialement au travers de séries limitées, l’achat des derniers modèles avant les autres ou de réalisations sur mesure. L’« office girl » connue au Japon et à Hong Kong vit chez

ses parents et investit l’essentiel de son salaire dans les sorties et le Luxe. Du coup, la population chinoise diminue et son potentiel augmente. L’Europe a du souci à se faire… L’Asie concentre beaucoup de liquidités… le rachat de Lenovo et de Marionnaud ont commencé à démontrer les conséquences de ce phénomène. Monsieur Elgue regrette de ne pas savoir jouer au golf car c’est un véritable atout pour un Businessman dans ces régions.

Business in Asia Meeting with Maxime Elgue (Managing Director - Far East) After 17 years in Asia, the Cartier director tells us of his impressions. Business in Asia is faster and more efficient. A company can be created in a day. Taxation is 15% for businesses and individuals. Unemployment is low but turnover high since employees often change jobs, even for small increases. The counterfeit phenomenon is fairly widespread, but should diminish when the Chinese have their own brands. The people who buy copies are foreigners – Europeans for example – and not Chinese, since luxury goods are a status symbol. They allow you to show off your success and also to distinguish yourself socially with limited editions, by buying the most recent models before others, or made to measure creations. The «office girl» in Japan and Hong Kong lives with her parents and invests most of her salary in going out and luxury goods. Therefore, as the Chinese population shrinks, their potential increases. There is a lot of liquidity in Asia, as is now being demonstrated by purchases such as Lenovo or Marionnaud. Europe should be worried… Mr. Elgue regrets not knowing how to play golf, since it is a real trump card for a businessman in this part of the world.

#3 ANDY A PARIS_15


BUsiness Golf ß success story

Implanter un business en Chine Werner travaille depuis 12 ans en Chine. Sa société vend du cuivre de très haute qualité pour les systèmes électroniques. Lors d’une partie de 18 trous sur le parcours « Olazabal », il a confié à Andy différentes clés pour réussir dans ce pays. La première règle est de ne pas venir avec un avocat au premier rendez-vous. Les Chinois accordent une grande importance à la confiance et à la « face ». Arriver avec son avocat, c’est déjà « perdre la face ». L’importance de la protection du savoir-faire est cependant essentielle. La législation sur les brevets étant assez floue, un businessman qui ne parvient pas à préserver la clé de sa valeur ajoutée ne peut s’implanter durablement. Ensuite, il note que la relation humaine est beaucoup plus importante qu’en Europe. Apprendre à connaître son interlocuteur pour s’adapter à son mode de fonctionnement est crucial, contrairement à l’usage en Allemagne, où chaque businessman fonctionne selon des codes uniformes. C’est une des raisons du succès de Mission Hills à ses yeux. Une partie de golf permet de faire vite connaissance. Les Chinois prennent des libertés avec les règles et parfois l’étiquette, mais la règle d’or est de ne pas tricher pour gagner. Tricher pour perdre passe encore. À court terme, Werner confirme l’extraordinaire dynamisme de l’économie locale et prédit le rachat prochain de nombreuses sociétés européennes. Au jour le jour, il note l’importance d’un management plutôt souple, apte à éviter conflits et tensions. La force n’apporte jamais de bons résultats. Le risque de grève n’existe pas pour une raison ironique : en République Populaire de Chine, l’État, c’est le peuple, donc faire la grève revient à se pénaliser soi-même. Creating a business in China Werner has been working in China for 12 years. His company sells very high quality copper for electronic systems. During an 18 hole round on the “Olazabal” course, he shared the various keys to succeed in this country. The first rule is not to bring a lawyer to the first meeting. The Chinese consider confidence and the “face” to be very important. If you arrive with your lawyer, you have already “lost face”. However, the importance of protecting know how is essential. Since patent legislation is quite unclear, a businessman who does not manage to preserve the key to his added value cannot create a sustainable business. He then points out that the relationship between humans is much more important than in Europe. Learning to know your contact and to adapt to the way they operate is essential, unlike the way things are done in Germany, where each businessman operates according to the same code. That is one of the reasons why Mission Hills has succeeded, in his opinion. You can get to know people quickly during a round of golf. The Chinese take liberties with the rules and sometimes with etiquette, but the golden rule is never cheat to win. Cheating to lose is acceptable though. In the short term, Werner confirms the local economy’s extraordinary dynamism, and predicts that many European companies will be bought soon. On a day to day basis, he notes the importance of fairly flexible management, able to avoid conflict and tension. Force never gets good results. The risk of strikes does not exist for an ironic reason: in the People’s Republic of China, the people are the state, and so going on strike would just penalise yourself.

16_ANDY A LUXEMBOURG #2

>>>

pour deux personnes ayant des morphologies différentes de faire un tennis dans des conditions idéales. Sur un golf par contre, une relation particulière se développe, même lorsque les protagonistes ont un niveau différent. C’est un langage universel. Encouragé par sa première expérience fructueuse, Monsieur Chu se lance un nouveau défi en 1997 : il veut devenir le plus grand golf d’Asie. Après Nicklaus l’américain, il

recrute 4 nouveaux architectes qui couvrent tous les continents de la planète. Faldo représente l’Europe, Osaki l’Asie, Els l’Afrique et Singh, l’Océanie. L’objectif est atteint dès 2000. En 2001, nouveau coup de maître, il fait venir Tiger Woods pour sa première visite en Chine. Succès colossal. La rémunération du champion reste secrète mais il aurait été cette année là le plus gros payeur d’impôts en Chine… La course aux records est lancée. Pinehurst, avec ses huit

of different builds to have a game of tennis in ideal conditions. On a golf course, on the other hand, a special relationship can develop, even if the protagonists aren’t at the same level. It is a universal language. Encouraged by his first fruitful experience, Mr. Chu set a new challenge in 1997: he wanted to become the biggest golf course in Asia. After the American Nicklaus, he recruited 4 new architects

from all corners of the globe. Faldo represented Europe, Osaki Asia, Els Africa and Singh, Oceania. The goal was reached by 2000. In another masterstroke, in 2001, he invited Tiger Woods to make his first trip to China. It was a colossal success. What the champion was paid is still a secret, but he was the largest tax payer in China that year… And so the race for records began. Pinehurst, with its 8 courses,

>>>

#2 ANDY A LUXEMBOURG_17


BUsiness Golf ß success story

>>>

parcours est à portée. En 2002, 5 nouveaux parcours sont construits en même temps. Du jamais vu. 20 000 employés s’activent nuit et jour. Le tout est bouclé en à peine plus d’une année. Les ventes immobilières suivent. En 2007, les 2 derniers parcours ouvrent leurs portes. Symbole de la vision à long terme qui anime les promoteurs, la coupe du Monde vient d’être signée à Mission Hills jusqu’en 2018. Seul regret de la famille Chu, les jeux Olympiques ne viendront pas à Mission Hills en 2008. Diverses tentatives sont restées infructueuses… et le gouvernement ne subventionne que les sports olympiques.

Ken Chu meets Andy in a show home.

www.missionhillsgroup.com.

was within reach. In 2002, 5 new courses were built at the same time. It had never been done before. 20,000 people worked day and night. Everything was finished in little more than a year. This was followed by property sales. In 2007, the last 2 courses open their doors. A symbol of the promoters’ long term vision, the World Cup has just signed up to Mission Hills until 2018. The Chu family’s only regret is that the Olympic Games will not visit Mission Hills in 2008. Various attempts were not successful … and the government only subsidises Olympic sports.

Coordonnées Google Earth

Clubhouse principal: 22°44’23.62” N – 114°04’18.23” E Deuxième Clubhouse : 22°47’06.37” N – 114°00’12.19” E

Interview

Ken Chu

reçoit Andy dans une maison témoin ANDY : Cette maison est très belle, mais son look est assez occidental. Comment avez-vous conçu son aménagement ? Ken Chu : Le golf n’a pas été hérité en Chine. Nous faisons appel aux meilleurs talents du monde entier pour y remédier. Pour la gestion des espaces, nous avons fait appel aux américains qui ont tout compris dans ce domaine. Pour la décoration par contre, nous pensons que les italiens excellent. Nous avons pris un Hawaïen pour les jardins et nous avons gardé la touche Chinoise pour la vue sur le golf, l’usage de lumière naturelle et l’aspect « bien-être ». L’inspiration générale est Zen. ANDY : Parlez-nous de vos programmes immobiliers. Nous vendons à 50 % à des investisseurs de Hong Kong, le reste se répartissant entre les locaux et des gens du monde entier. Les maisons servent d’habitation dans le tiers des cas; de résidence de vacances ou d’investissement locatif le reste du temps. Nos derniers programmes sont couronnés de succès. Pour Emerald Valley, nous avons vendu 168 maisons en quelques heures. Le chiffre d’affaires a dépassé 150 millions de dollars en une journée. ANDY : Comment approchez-vous l’accueil des joueurs sur vos parcours ? En week-end, il nous arrive d’accueillir plus de 3 000 joueurs en un jour. Notre logistique est proche de celle d’un aéroport. Ils arrivent par différents moyens, en bus, en navettes ou avec leur voiture personnelle. Il faut leur fournir le bon caddy, le matériel, le buggy. Chacun doit rallier le bon départ, à l’heure. La facturation des services utilisés doit être rapide et efficace. Grâce à notre personnel et à notre « carnet de dépenses », tout fonctionne très bien.

18_ANDY A PARIS #3

ANDY: This house is very attractive, but it has quite a western look. How did you design its layout? Golf had no history in China. We have called on the best international talent from around the world to put that right. To manage the space, we called upon Americans, who know everything there is to know in that field. For decoration, on the other hand, we think that the Italians excel. We chose a Hawaiian for the gardens and we kept the Chinese touch for the view over the golf course, the use of natural light and the “feel good” factor. Zen was the overall inspiration. ANDY: Talk to us about your property programmes. We sold 50% to Hong Kong based investors, with the rest sold to locals and people around the world. A third of the houses are used as homes, while the rest are used as holiday homes or are a rental investment. Our last programmes have been crowned by success. For Emerald Valley, we sold 168 houses in a few hours. The turnover was more than 150 million dollars in a single day. ANDY: How do you welcome players to your courses? At the weekend, we can have over 3,000 players in a day. Our logistics operation is similar to that of an airport. They arrive in different ways, by bus, by shuttle, or in their own car. We have to provide the right caddy, equipment and buggy. Everybody has to be ready to go at the right time. The services used must be billed quickly and efficiently. Thanks to our personnel and our price list, everything works very well.

ANDY : Comment gérez-vous les membres ? Les Chinois sont des workaholics. Nous avons créé différentes catégories pour permettre des privilèges et des « upgrades ». Auparavant, le golf était vendu sec, sans rien avec. Nous lui avons ajouté le business, les incentives, le Country Club, les Spas.

ANDY: How do you manage members? The Chinese are workaholics. We have created different categories to allow privileges and upgrades. Before, golf selling was rather dry, with nothing added. We have added business, incentives, the Country Club, the Spas.

ANDY : Quelles sont les leçons que vous retenez de ces 12 premières années à Mission Hills ? La première, c’est qu’il n’y a pas de gain sans effort. (« No pain, no gain ») La seconde, c’est l’importance de l’emplacement. En cela, Shenzhen ne pouvait être mieux placé. L’économie locale porte notre projet. Enfin la troisième : « Les gens achètent la qualité ». Il nous est arrivé de devoir détruire et reconstruire un projet car la qualité n’était pas suffisante.

ANDY: What lessons have you learned from the first 12 years at Mission Hills? The first thing is “No pain, no gain”. Secondly, the importance of the location. There, Shenzhen could not be better placed. The local economy is carrying our project. Finally, the third: «people buy quality». We have been known to destroy and rebuild a project because it wasn’t of sufficiently high quality.

#3 ANDY A PARIS_19


Par Gilles de Hennin

BUsiness Golf ß Tendances

L’UOB Plaza.

Singapour,

paradis fiscal du 21ème siècle ? La pression exercée sur le secret bancaire en Europe et la nouvelle directive européenne sur la fiscalité de l’épargne ont encouragé certains clients privés à rechercher de nouveaux paradis fiscaux dont, notamment, Singapour.

© DR

D

20_ANDY A PARIS #3

e fait, Singapour reste l’un des rares centres offshore de classe A n’ayant pas signé la directive européenne sur la fiscalité de l’épargne. Ceci est la raison probable du reflux considérable vers Singapour d’argent provenant des paradis fiscaux qui se sont engagés à appliquer la directive. Les avoirs financiers des investisseurs non résidents, gérés par les banques privées à Singapour, ont grimpé en flèche : +40 % en 2004 et +25 % en 2005, soit les taux de croissances les plus élevés au monde. Le succès de la place financière offshore de Singapour est la résultante de nombreux facteurs, dont principalement le fait que Singapour affiche certains des taux d’imposition les plus faibles d’Asie. En 2004, le remaniement en profondeur de la législation en matière de fiscalité, annoncé par le gouvernement, a fait de Singapour un centre offshore plus attractif encore. La République s’impose définitivement comme l’un des centres bancaires offshore les plus sûrs, les plus privés et les mieux réglementés. En outre, les réglementations protégeant la confidentialité offerte aux clients ont été renforcées. Divulguer des informations bancaires privées est aujourd’hui punissable d’une amende pouvant s’élever à 78 000 dollars et d’une peine d’emprisonnement de trois ans. Ce n’est pas seulement l’argent européen qui trouve refuge à Singapour. Avec l’expansion économique soutenue de l’Inde et de la Chine et la production de richesses plus soutenue que jamais

dans ces deux pays, le nombre de millionnaires chinois et indiens intéressés par les avantages d’un paradis fiscal offshore en Asie progresse lui aussi sensiblement. Pictet n’a pas attendu ces évolutions récentes pour s’établir en Asie. La présence de Pictet en Asie date de 1986, avec l’établissement de Pictet (Asia) Limited à Hong Kong. Mais le siège régional de Pictet Asia est à Singapour, où Pictet est présent depuis 1995. En 2004, les statuts de Pictet à Singapour ont été modifiés suite à l’obtention d’une licence de banque commerciale et la dénomination de la banque a été modifiée en Bank Pictet & Cie (Asia) Ltd. L’accession de l’entité de Singapour au statut de banque élargit le choix pour les clients privés du Groupe qui ont désormais la possibilité d’ouvrir un compte chez Pictet dans chacun des principaux fuseaux horaires des marchés financiers. Cette possibilité est réalisable dans tous les bureaux Pictet de par le monde, y compris celui de Luxembourg !

CONTACTS Mr Gilles de Hennin Senior Portfolio Manager Tél. : +352 46 71 71 476 Mr Jean-Marie Gillessen Wealth Manager Tél. : +352 46 71 71 566 Mr Jean-Claude Erne Director Bank Pictet & Cie (Asia) Ltd, Singapore Tél. : +65 6536 1805

Singapore, the tax heaven of the 21st century? The pressure on the bank secrecy in Europe and the recent EU’s Savings Tax Directive have encouraged some private clients to look to new tax heavens and mainly to Singapore. Indeed, Singapore is one of the few remaining grade A offshore centers that has not signed up to the EU’s Savings Tax Directive, which is probably why the amount of money moved from tax havens within the remit of the Directive to Singapore surged. Financial assets of non resident investors managed by private banks in Singapore jumped by a staggering 40% in 2004 and 25% in 2005 which are believed to be the world’s largest growth rates. The success of the offshore banking centre in Singapore stems from many factors, not least of which is the fact that Singapore has some of the lowest taxation rates in Asia. In 2004 when the government announced far reaching changes to its taxation rules it became an even more attractive offshore centre. The Republic is definitely making a name for itself as one of the most secure, private and well regulated offshore banking centres. In addition, rules protecting customer confidentiality were strengthened. Divulging private financial information is now punishable by a fine of up to $78.000 and a prison sentence of three years. It’s not just European money that’s flowing into Singapore; with India and China rapidly expanding economically and more wealth than ever being generated in these two countries the amount of millionaires in China and India looking for an offshore financial haven in Asia is increasing rapidly. Pictet didn’t wait these recent events to establish in Asia. Pictet’s presence in Asia dates back to 1986, with the establishment of Pictet (Asia) Limited in Hong Kong. But the regional head office of Pictet Asia is in Singapore, where it has been present since 1995. In 2004, Pictet in Singapore changed status as it obtained a merchant banking license and now operates under the name of Bank Pictet & Cie (Asia) Ltd. The upgrade of the Singapore entity to a bank broadens the choice for the Group’s private clients, who now have the possibility of opening an account with Pictet in any one of the major financial time zones. This possibility is offered at all its worldwide offices which of course include Luxembourg!!!!

#2 ANDY A PARIS_21


BUsiness Golf ß Rencontre

Incubateur de Stars… Rencontre avec Charles Gosselin, créateur du Clearstream International Luxembourg Open, Président du Kikuoka Country Club, Président de la section golf de la Dexia-Bil.

L

e 25 février 2007, Henrik Stenson a empoché 1 350 000 dollars en remportant l’Accenture Match Play Championship. Le Suédois est désormais solidement installé dans le top 10 mondial. Pour Charles Gosselin, ce joueur incarne la récompense de plusieurs années d’efforts. Créateur du Clearstream International Luxembourg Open, il a organisé 9 éditions avec l’aide de John Penning, Berry Dupong et d’une équipe allant jusqu’à plus de

70 personnes. Vainqueur en 2000, Henrik Stenson donne à ce type de tournoi tout son sens : incuber les talents du futur. Le processus de sélection sur la route de la fortune était extrêmement sévère. Jouer dans le Par ne permettait pas de se qualifier pour les 2 derniers tours du tournoi. Finir les 4 tours à « -10 » rapportait moins de mille euros. Pour gagner la dernière édition en 2003, le vainqueur a signé le score de -23, digne des plus grands champions. Trois ans plus tard, ce même Martin Lemesurier gagnait à peine 3 829 euros en 2006… lorsque Henrik Stenson affiche déjà plus de 6 millions d’euros en tournoi. Les autres vainqueurs du tournoi ne sont guère mieux lotis : Carissimi (1999) et Hamerton (2001) ont quitté le Tour. James (2002) a fini la saison 2006 avec des gains modestes. Si Charles Gosselin souhaite voir un jour la dixième édition de « son » tournoi, il n’a pas le temps de l’organiser pour l’instant. En attendant, il s’occupe activement de la section Golf de la Dexia-Bil qui rassemble 72 joueurs. Au programme, entraînements, compétitions et voyages à l’étranger. Le dernier a mené un groupe d’une vingtaine de personnes jusqu’en Irlande. Avec un tel coaching, le prochain champion du Luxembourg se cache peut-être dans les rangs de la Banque.

+ D’INFOS www.europeantour.com www.luxgolfopen.lu www.henrikstenson.com

22_ANDY A LUXEMBOURG #2

Star Incubator… A meeting with Charles Gosselin, Creator of the Clearstream International Luxembourg Open, President of Kikuoka Country Club, President of the Dexia-Bil golf section. On the 25 February 2007 Henrik Stenson pocketed 1,350,000 dollars by winning the Accenture Match Play Championship. The Swede is now firmly in the world’s top ten. For Charles Gosselin, this player represents the reward for several years of effort. Creator of the Clearstream International Luxembourg Open, which he has organised 9 times with help from John Penning, Berry Dupong and a team which has sometimes consisted of more than 70 people. The winner in 2000, Henrik Stenson gives full meaning to this type of tournament: to incubate future talent. The selection process on the road to fortune was very strict. Playing at Par was not enough to qualify for the last 2 rounds of the tournament. Finishing the 4 rounds on 10 under par earned less than a thousand euros. In order to win the last event in 2003, the victor recorded a score of -23, worthy of the greatest champion. Three years later, the same Martin Lemesurier earned a mere 3829 euros in 2006… while Henrik Stenson had already earned more than 6 million euros in tournaments. The other winners of the tournament are hardly better off: Carissimi (1999) and Hamerton (2001) have left the Tour. James (2002) finished 2006 with modest winnings. Charles Gosselin would like to see a tenth edition of “his” tournament take place, but he hasn’t got the time to organise it at the moment. In the meantime, he is actively taking care of the Dexia-Bil Golf section, which is made up of 72 players. The programme is made up of training, competition and travel abroad. This saw a group of twenty or so people travel as far as Ireland. With coaching like this, maybe the next Luxembourg champion is hidden among the ranks of the Bank’s players.


Par Véronique Laurent

BUsiness Golf ß Training

Back to school... Frédéric Dauchez est le premier Pro français certifié par la « Business Golf School ». Avec son équipe, il organise des séminaires exclusivement pour les entreprises à Paris et à Luxembourg. Andy a testé pour vous cette méthode en 4 étapes qui dote les businessmen d’une langue étrangère supplémentaire – celle du golf – et qui leur permet d’ajouter une ligne sur leur C.V. Le programme de la « Business Golf School » alterne les cours théoriques en salle avec les leçons de golf, en indoor ou sur les fairways. Le niveau 1 a le mérite de rentrer tout de suite dans le vif du sujet : il commence par un examen et se finit par la remise d’un diplôme, quelques heures plus tard. Frédéric Dauchez s’explique : « Nous partons d’un principe simple : les businessmen ont du talent. Nous évaluons en permanence l’état de leur connaissance afin d’adapter notre programme. La remise du diplôme sert de récompense, mais également de référence pour le CV car la note obtenue permet à un employeur éventuel d’apprécier précisemment la compétence de la personne ».

Décoder le langage

Le premier niveau a pour but de permettre aux personnes qui le suivent de se joindre à toutes les conversations de golf lors d’un repas, d’un cocktail ou d’un rendez-vous. Le cours théorique couvre le vocabulaire du golf et l’exploration de notions élémentaires sur les règles, la culture et l’histoire du jeu.

Une approche transversale

Dès le début du niveau 2, un contrat est signé avec chaque élève. « Un Businessman combine une motivation énorme avec un manque de temps cruel. Ce contrat permet d’éviter les malentendus : l’élève et le Pro forment une équipe. Pour atteindre l’objectif fixé, chacun doit faire sa part du travail ». Ce niveau dure plus de 20 heures et vise l’obtention de l’autonomie sur le parcours afin de pouvoir participer à toute partie de golf corporate. L’approche transversale s’applique toujours. Aux cours de golfs s’ajoutent un approfondissement des notions sur les règles, la culture et l’histoire du jeu. La théorie est dispensée au choix en entreprise, dans des golfs ou dans des Hôtels. La pratique a lieu de préférence dans un golf mais lorsque c’est impossible, la Business Golf School aménage des salles directement en entreprise avec des filets, des greens et des simulateurs dernier cri.

Frédéric D

Professionne auchez l de Golf 33 ans Brevet d’État er 1 Degré – Jo ueur Alps To ur.

Businessmen have talent The Business Golf School programme alternates theoretical courses in the classroom with golf lessons. The merit of level 1 is that it gets straight to the root of the subject: it begins with an exam and ends a few hours later with a diploma being awarded. Frédéric Dauchez explains: “we start with a simple idea: Businessmen have talent. We continuously asses the state of their knowledge to adapt our programme accordingly. Awarding the diploma acts as a reward, but also as a reference for the CV since the score achieved allows a potential employer to precisely appreciate the person’s abilities.” Decode the language The first level enables the people who understand it to take part in all conversations about golf during a meal, a cocktail party or a meeting. The theoretical course covers golfing vocabulary and explores elementary ideas about the rules, culture and history of the game.

Progresser sur mesure

Le niveau 3 concerne les joueurs déjà confirmés qui souhaitent progresser. L’occasion pour le Pro de faire des découvertes : « Il est courant de voir un joueur avec un handicap à un chiffre présenter de lourdes lacunes sur les règles, ce qui peut s’avérer désastreux avec un client important. Ce niveau nous permet d’y remédier. La partie pratique se passe par défaut sur le parcours, mais nous pouvons au besoin revenir au practice, utiliser la vidéo, étalonner les clubs du joueur ou aborder la gestion du stress ».

A broad approach As soon as level 2 begins, a contract is signed with each pupil. Frédéric insists: “A businessman combines a great deal of motivation with a cruel lack of time. This contract avoids misunderstandings: The pupil and the Pro form a team. To reach the designated goal, each of them must do their part of the work.” This level lasts more than 20 hours and aims to make them self sufficient on the golf course with the aim of being able to take part in all corporate golf matches. The broad approach still applies. In addition to golf lessons, more information about the rules, culture and history of the game is given. Theoretical lessons take place according to the company’s wishes, on golf courses or in hotels. Practical sessions preferably take place at a golf course, but when that is impossible, the Business Golf School sets up rooms directly at the company’s site with nets, greens and the most up to date simulators.

Investir dans des stratégies rentables

Le niveau 4 ne concerne plus le golf à proprement parler. « Nous l’avons appelé : “Passer à l’acte”. Il s’agit d’aider les businessmen à mettre en place des stratégies “Business Golf”. Nous analysons le métier de notre client. Nous identifions ses objectifs et nous lui proposons des solutions pour lui permettre de les atteindre. À chaque investissement doit correspondre un retour sur investissement, qu’il soit financier ou d’une autre nature, comme par exemple la qualification d’un fichier ». Ces solutions peuvent prendre la forme d’une journée avec un Pro lorsqu’il s’agit de soigner un client important ; d’une compétition de grande ampleur si l’image de l’entreprise est en jeu, d’une animation avec simulateur s’il s’agit d’optimiser la présence sur un salon, ou de tout autre moyen nécessaire. « La société mère, Business Golf Solutions, a réalisé des conférences, des films pour des conventions, des journées corporates de toutes tailles, des sites internets, des voyages,… Tout est possible… et chaque solution est différente ».

Made to measure progress Level 3 concerns already confirmed players who want to go further. This is an opportunity for the Pro to make discoveries: «It is common to see a player with a single figure handicap showing major gaps in his knowledge of the rules, which could be disastrous with an important client. We can fix that at this level. The practical section takes place on the course, but as necessary we can return to practice, use the video, calibrate the player’s clubs or bring up the question of stress.” Invest in profitable strategies Level 4 is no longer directly concerned with golf. “We have called it: ‘Going into action’. Its purpose is to help the businessmen to implement “Business Golf” strategies. We analyse our client’s business. We identify his goals and suggest solutions which will enable him to achieve them. Every investment must have a corresponding return, either financial or in another form, such as the qualification of a file.” These solutions can take the form of a day with a pro when the intention is to take care of an important client, a large scale competition if the company’s image is at stake, a simulator show if the intention is to optimise the company’s presence at a trade fair, or any other method required. “The parent company, Business Golf Solutions, has organised conferences, films, corporate days on every scale, original events, internet sites, travel… Everything is possible… and every solution is different”.

Une méthode en 4 niveaux 1. Rejoindre la conversation 3 heures en salle +1h30 au golf 2. Intégrer le club des golfeurs 6 heures en salle + 18 heures au golf + 9 trous avec le Pro 3. B riller en société 3 heures en salle + 12 heures de golf (Programme sur mesure axé par défaut sur le score et le parcours) 4. Passer à l’acte 10 heures de consulting

Pour toute inscription : (+33) 01 47 58 42 46 – (+352) 621 264 416 – contact@businessgolfsolutions.com

24_ANDY A LUXEMBOURG #2

Frédéric Dauchez is the first French Pro to be certified by the Business Golf School. With his team, he organises seminars exclusively for businesses in Paris and Luxembourg. Andy has tested this 4 step method for you, which gives businessmen an extra foreign language – golf – and lets them add a line to their CV.

© Andy à Paris

Les businessmen ont du talent

BACK TO SCHOOL…

A 4-level method 1. Take part in conversation: 3 hours in class +1 _ hours on the course 2. Join the golfing club: 6 hours in class + 18 hours on the course + 9 holes with the Pro 3. Shine in society: 3 hours in class + 12 hours of golf (Made to measure programme centred by default on the score and the par) 4. Going into action: 10 hours of consulting

#2 ANDY A LUXEMBOURG_25


BUsiness golf ß cover story

Luxembourg

underground Club de blues, cave à vins, coffre-fort ou abri-antiatomique… Andy vous entraîne à la poursuite de businessmen passionnés. Ils ont trouvé de superbes cadres pour leur art.

© Photos V. Martinelli

A Blues club, wine cellar, safe or fallout shelter… Andy leads you on a journey to discover businessmen with a passion. They have found superb frames for their art.

28_ANDY A LUXEMBOURG #2

#2 ANDY A LUXEMBOURG_29


Luxembourg BUsiness Golf ß cover story

Lieu : Blues Club www.bluesclub.lu

under

Lieu : Le tunnel anti-atomique

Geert De Bruyne Administrateur-délégué de la Banque Degroof Luxembourg S.A. 42 ans, 2 enfants Hobbies : Golf, oldtimer, ski, VTT.

ground

Jean-Claude Bintz Administrateur-directeur VOXmobile S.A.

50 ans, 2 filles Musicien depuis 35 ans Son groupe musical : www.crossroads.lu 12 concerts par an

Vox : créé en 2003 C.A 2006 : 34 millions d’euro Motto : innovation et créativité Age 50, 2 daughters Musician for 35 years His group: www.crossroads.lu 12 concerts each year Vox: founded in 2003 Turnover 2006 34 million euros Motto: innovation and creativity

30_ANDY A LUXEMBOURG #2

Lieux préférés à Luxembourg Restaurants : Wengé, Voglia Mata Musée : Mudam Balade : Circuit Vauban La voiture : A-MG 1ère mise en circulation 18/02/1950 cylindrée 1.2 L. Le tunnel : Construit en 1961, il devait servir d’abri antiatomique. Long de 900 mètres, il passe sous le centre ville. La visite coûte 4 euros. (Monsieur Kremer, tél. : 691 80 46 22). Managing Director of Bank Degroof Luxembourg S.A. Age 42, 2 children Hobbies: Golf, oldtimers, skiing, mountain biking

Favourite places in Luxembourg Restaurants: Wengé, Voglia Mata Museum: Mudam Walks: Vauban Circuit Car:A-MG / First registered on 18/02/1950 / 1.2 litre The tunnel: Built in 1961, it was designed for use as a fallout shelter. 900 metres long, it goes under the town centre. The visit costs 4 euros. (Mr Kremer, Tel.: 691 80 46 22).

#2 ANDY A LUXEMBOURG_31


Luxembourg BUsiness Golf ß cover story

Lieu : Cave à vins de LEA LINSTER www.lealinster.lu

under Isabelle Nicks Associé Audit Ernst and Young

Lieu : Le coffre-fort de Fortis Banque Luxembourg

Jean Pfeiffenschneider, Directeur Private Banking Luxembourg, Fortis Banque Luxembourg 48 ans, père de trois enfants Centres d’intérêts : lecture, voyager, passer du temps avec sa famille Fortis Banque Luxembourg 2 523 collaborateurs au 31/12/2006 Résultat net 2005 consolidé : EUR 497,4 millions Fortis groupe Fortis : 60 000 collaborateurs Bénéfice net pour 2006 : EUR 4,4 milliards

ground

2 enfants Carrière : Depuis 1993 chez Andersen, puis Ernst and Young Loisirs : Spa, Golf, famille, voyages Handicap : son impatience Golf préféré : Junglinster.

Préférences Philarmonie, Léa Linster, Le Cat’s Club, Champagne Gosset, Institut Françoise Magasin : Les Favorites Fleuriste : Iris (Glacis) CD : Laurent Voulzy

2 children Career: For Andersen since 1993, and then Ernst and Young Leisure: Spa, Golf, family, travel Handicap: Her impatience Favourite golf course: Junglinster. Preferences Philarmonie, Léa Linster, The Cat’s Club, Gosset Champagne, Institut Françoise Shop: Les Favorites Florist: Iris (Glacis) CD: Laurent Voulzy

32_ANDY A LUXEMBOURG #2

Underground • dans l’auditorium de l’Espace Royal Monterey pour y accueillir des clients à des manifestations diverses. • Dans des caves luxembourgeoises à caractère gastronomique. Luxembourg Private Banking Director, Fortis Banque Luxembourg Age 48, 3 children Interests: reading, travelling, spending time with his family Fortis Banque Luxembourg 2,523 employees on 31/12/2006 Consolidated net results 2005: EUR 497.4 million Fortis group Fortis: 60,000 employees Net profit 2006: EUR 4.4 billion Underground • in the Espace Royal Monterey auditorium to welcome clients to different events. • in Luxembourg’s gastronomic cellars.

#2 ANDY A LUXEMBOURG_33


Event ß Business

Lexus Business Masters

L’événement

Whilst golf tournaments are legion in Luxembourg, “Lexus”has been associated with “Business Masters”, the first tournament at this level to be open to experienced players and beginners. There were many reasons at the heart of this decision:

Alors que les tournois de golfs sont légion au Luxembourg, « Lexus » s’associe aux « Business Masters », premier tournoi de ce niveau ouvert aux joueurs et aux débutants. Plusieurs raisons ont été à l’origine de ce choix.

Culture of excellence Jean-Louis Rigaux has but one objective: to be number 1. In 2004, he heard about the ‘Hole in One’ project in the Pétrusse. Without hesitation it became the ‘Lexus Hole in One Challenge’ resulting in 15,000 visitors in three days… In 2007, he discovered the ‘Business Masters’ project and did it all over again.

Culture de l’excellence

Jean-Louis Rigaux n’a qu’un seul objectif : être le numéro 1. En 2004, il entend parler d’un projet de « Hole in One » dans la Pétrusse. Il n’hésite pas : ce sera le « Lexus Hole in One Challenge ». 15 000 visiteurs en trois jours… En 2007, il découvre le projet des « Business Masters » et récidive sur le champ.

Bien-être

Le golf est un sport aéré. Sa pratique véhicule parfaitement les sensations que procurent la conduite d’une Lexus. Sécurité, habitacle

aéré, bien-être au volant… Ce n’est pas un hasard si Lexus organise déjà plusieurs actions « Golf » dans le monde.

Respect de l’environnement

Un tournoi de golf de cette envergure, pratiqué entre gentlemen et women représente une excellente opportunité pour tester les mérites des moteurs hybrides sur les routes Luxembourgeoises. Le système « Stop and go » coupe par exemple le moteur à un stop et permet de repartir à pleine puissance dès les premiers tours de roue. Puissance et plaisir… Une formule qui résume parfaitement le concept de la journée.

Business et retour à l’essentiel

Le tournoi va proposer une alternative aux déjeuners d’affaires rituels. L’abolition exceptionnelle de la cravate et du costume permettra la création de relations plus naturelles. La qualité des participants et le niveau de service justifieront le temps passé sur les greens. Monsieur Rigaux souhaite que chaque participant garde le souvenir d’une belle journée où il s’est senti bien. Si en plus, il a pu cultiver ses contacts et découvrir de nouveaux produits, la tradition sera lancée !

+ D’INFOS

Jean-Louis Rigaux, Managing Director – Lexus.

34_ANDY A PARIS #3

The place to be

www.lexus.lu – www.lexuscup.com Lexus fait partie du groupe « INCHCAPE », présent depuis 1989 à Luxembourg. Lexus sponsorise plusieurs joueurs du circuits, dont la numéro 1 mondiale : Annika Sorenstam.

Well-being Golf is a sport played in the open air. It conveys the sensations of driving a Lexus. A secure, ventilated environment and happiness in the driving seat… It’s hardly a coincidence that Lexus already organises several golf events throughout the world. Respecting the environment A golf tournament of this scope between gentlemen and women represents an excellent opportunity to test the merits of hybrid motors on Luxembourg’s roads. The stop-and-go system, for example, which automates the stopping and starting by cutting the engine whilst the car is stationary, yet allows it to gain full power the moment the wheels start turning. Both power and pleasure: a combination that captures the theme of the day. Business and back to basics The tournament offers an alternative to the standard business lunches. The unprecedented ban on suits and ties will encourage a more natural atmosphere. The quality of the participants and the level of service available will justify the time spent on the greens. Mr Rigaux hopes that every participant retains special memories of a beautiful day. Moreover, if they were able to develop their contacts and discover new products, the tradition will have begun! www.lexus.lu – www.lexuscup.com Lexus is part of the Inchcape group, established in Luxembourg since 1989. Lexus sponsors several players on the circuit, including world number 1, Annika Sorenstam.

#2 ANDY A LUXEMBOURG_35


Business ß Event

Les 4 clés du succès

Lexus Business Masters

Les co-sponsors

Business Golf Solutions has established an ambitious tournament in Luxembourg… The event is devoted to the best businessmen in the country by offering an unprecedented level of service. Beginners and nonplayers can also participate by enjoying a beautiful day and updating their address book.

Business Golf Solutions crée au Luxembourg un tournoi d’envergure… Le tournoi va consacrer les meilleurs Businessmen du pays en proposant un niveau de service inédit. Les débutants et les nonjoueurs peuvent également participer, passer une belle journée et soigner leur carnet d’adresses.

Manpower

THE 4 KEYS OF SUCCESS

1. La participation d’une célébrité « surprise »

Longtemps associée à une société de « Travail Intérimaire », la société Manpower s’est transformée en spécialiste de « Travail contemporain », capable de s’adapter non seulement aux besoins du marché, mais également à ceux de ses collaborateurs. Madame Adam souhaite à tous les participants de passer une journée inoubliable, qu’ils soient joueurs ou débutants. Le respect, la connaissance de soi et l’art de vivre auxquels le golf est associé sont autant de valeurs chères à la société qu’elle dirige.

A ce jour, aucun événement à base de golf ne permet d’approcher une célébrité au Luxembourg. Nous allons faire venir un ou une joueuse d’un circuit majeur : le European Tour ou le Ladies European Tour. Le suspens concernant l’identité de la Star est maintenu afin de garantir un moment de rencontre privilégié entre les participants et la Star. Les participants pourront se mesurer à notre champion sur le parcours.

For a long time Manpower has been known as a ‘temporary employment’ agency, but it is now recognised as a specialist in ‘contemporary employment’, capable of adapting, not only to the needs of the market, but also to its partners. Mrs Adam wishes all the participants, players and beginners, an unforgettable day. Respect, knowledge of self and the art of living, to which golf is associated, are values aligned to the company’s image.

2. Une organisation à la pointe du progrès

© DR

Liliane Adam Directrice Manpower Luxembourg www.manpower.lu

Les businessmen que nous ciblons participent à de nombreuses compétitions toute l’année. Le Lexus Business Masters va s’imposer comme la référence en la matière grâce à des facteurs de différenciation forts : Car-

1. Participation of a guest celebrity To this day, no golfing event has managed to bring a celebrity to Luxembourg. However, we intend to bring a player from the major circuit: the European Tour or the Ladies European Tour. To maintain the suspense and guarantee a special moment between the participants and the guest star, the identity of the celebrity will be kept secret. The participants will be able to test their skills alongside our champion on the course.

tes de scores électroniques, Hôtesses « Top Models », Pros triés sur le volet et animations « Networking » contriburont au succès de la journée. Les businessmen novices peuvent participer au concours pour débutants encadré par les Pros.

3. Personnalisation à outrance

Tous les joueurs recevront des balles avec leur nom ainsi qu’une photo de leur équipe reprenant les différents sponsors. Un gift étonnant permettra de faire une forte impression dès l’arrivée des joueurs.

4. Une remise des prix et un VIP Village somptueux

2. Organisation at the forefront of progress The business people we’re targeting participate in numerous tournaments throughout the year. The Lexus Business Masters will establish itself as the benchmark event owing to the qualities that differentiate it from other tournaments: electronic scoring cards, top model hostesses and networking events all contribute to its success. Novice business people may participate in the beginners’ competition, supervised by pros.

La journée se terminera avec un cocktail dans le VIP Village et une remise des prix somptueuse, apte à honorer les meilleurs Businessmen golfeurs et débutants du Luxembourg..

Atis Real

Le golf a la réputation de favoriser la conclusion d’affaires entre ses pratiquants. Martin Heyse en est convaincu… Cela lui est déjà arrivé. Si Atis Real s’est associé à ce tournoi d’envergure, c’est toutefois pour une raison plus simple : relaxer ses clients et les businessmen qui y participeront. Le golf est un sport complet qui présente l’avantage de pouvoir discuter en le pratiquant. Monsieur Heyse espère que tous les participants en tireront un maximum de satisfaction.

3. Personalised extravagance All players will receive golf balls with their name on, as well as a photo of their team featuring the different sponsors. A special gift will be presented to players upon their arrival leaving them with a strong impression of the day ahead.

36_ANDY A LUXEMBOURG #2

Martin Heyse Managing Director Benelux Atis Real www.atisreal.lu

Award ceremony and luxurious VIP Village The event will draw to a close with a cocktail in the VIP Village and a lavish award ceremony. © BGS

© V. Martinelli

A golf course is a perfect place to conclude business. Martin Heyse is convinced - it’s already happened to him. Atis Real has associated itself to a tournament of such scope for one simple reason: to make sure its clients and the business people taking part are able to relax. Golf is a comprehensive sport which allows participants to engage in discussion whilst playing. Mr Heyse hopes everyone involved gets the maximum satisfaction out of the event.

#2 ANDY A LUXEMBOURG_37


Par Corinne Nicolet –  Partner KPMG Audit

Business ß Immobilier

Baromètre au beau fixe

pour le marché de l’immobilier de bureaux à Luxembourg Le Luxembourg affichant des résultats économiques de très haut niveau, l’activité sur le marché immobilier a également été excellente selon la dernière analyse publiée par Atisreal Luxembourg portant sur l’année 2006.

D

© DR

ans le prolongement des bons résultats enregistrés en 2005, l’économie luxembourgeoise a poursuivi sa progression. Le taux de croissance du PIB (5,5 %) place le pays nettement en tête du classement européen. Avec presque 115 000 m2 de surfaces

38_ANDY A LUXEMBOURG #2

nouvelles ou remises sur le marché, la croissance du parc de bureaux au Luxembourg en 2006 a été semblable à celle observée en 2005. La taille globale des surfaces du parc luxembourgeois atteint à présent environ 2,64 millions de m2. Les livraisons consécutives à l’achèvement de quelques grands projets ont « dopé » cette évolution. Avec 155 939 m2 de prise en occupation (take-up), soit une augmentation de 43 % par rapport à 2005, on peut qualifier l’année 2006 d’exceptionnelle. Il faut noter aussi un taux de vacance moyen au Luxembourg qui a chuté de 1,5 % en un an et s’établit maintenant à 4,1 %. On observe que les loyers de référence pour des immeubles neufs tournent autour de 35 euros/m2/mois pour le centre-ville, en hausse de 17 % sur un an. La pression à la hausse devrait se poursuivre en 2007, même dans les districts décentralisés. Enfin en ce qui concerne le volume des investissements, ce dernier est remarquable : 1,18 milliard d’euros, soit la plus forte hausse sur base annuelle de toutes les grandes villes européennes. « En tant que grand utilisateur de surfaces immobilières, Atisreal nous apporte une aide précieuse pour évaluer les tendances et les coûts immobiliers à Luxembourg. Ils nous accompagnent avec professionnalisme, et les consultants d’Atisreal sont de réels partenaires, flexibles et à l’écoute. Ils comprennent notre culture d’entreprise et nos besoins afin d’évaluer efficacement nos besoins en immobiliers. Nos relations sont basées sur la confiance, et la qualité de leurs études est incontestable ».

The office real estate market in Luxembourg continues to trend strongly According to the latest survey published by Atisreal Luxembourg, the office real estate market in Luxembourg was excellent in 2006, in line with the country’s impressive economic performance. After the good results recorded in 2005, the Luxembourg economy continued to grow strongly in 2006. Its GDP growth (5.5%) was by far the strongest in Europe. With almost 115,000 m² of new or renovated office space being put on the market, the growth in office stock in Luxembourg in 2006 was similar to that recorded in 2005. The total Luxembourg office stock now stands at approximately 2.64 million m². This trend was boosted by the delivery of several recently completed major projects. With a take-up of 155,939 m², i.e. an increase of 43% in comparison to 2005, 2006 can be described as an exceptional year. In addition, the average vacancy rate in Luxembourg fell by 1.5% in a year and now stands at 4.1%. Benchmark rents for new buildings are around €35 per m² per month in the city centre, i.e. an increase of 17% in one year. Rents are expected to continue to trend upwards in 2007, even in decentralised areas. Finally, the investment volume in 2006 was remarkable: 1.18 billion euros, i.e. the highest increase on an annual basis of all the major European cities. “Given our important real estate needs, the advice provided to us by Atisreal to assess real estate trends and costs in Luxembourg is invaluable. Atisreal supports us with professionalism and the Atisreal consultants are true partners; flexible and attentive, they understand our corporate culture and requirements, which enables them to assess effectively our real estate needs. Our relationship is based on confidence and the quality of their surveys is undeniable.”


Présenté par

RH ß Business

Interview DRH

Pour inaugurer la section Ressources Humaines, Andy est allé à la rencontre de Madame Viviane Harnois, DRH de la banque Abn-Amro. Il lui a posé 3 questions concoctées par Manpower. La motivation en interne des collaborateurs est-elle un mythe ou une réalité ? Je pense que la motivation est avant tout un élément intrinsèque à chaque personne. Elle repose sur ses valeurs, ses besoins, ses désirs et l’environnement dont elle a besoin pour s’épanouir. Il est donc très important de faire en sorte que l’environnement de travail dans sa totalité – fonction, développement personnel, style managerial – soit le plus

adapté possible aux différents collaborateurs. Ceci n’est pas simple. Il importe de s’intéresser à toute la personne de manière holistique et non pas seulement au travail fourni. Le respect de la vie privée et de l’intimité de ses collaborateurs est crucial dans ce processus.

Comment réaliser et gérer la diversité culturelle dans l’entreprise ?

© Andy à Paris

À Luxembourg cela peut paraître un peu moins difficile étant donné que nous avons l’habitude de travailler avec des collaborateurs d’horizons culturels très différents. Par contre on commet souvent l’erreur de penser que langue commune signifie culture commune. Qui peut dire que la Belgique et la France ont tout à fait la même culture ? Que dire de la Flandre et des Pays-Bas ? Pour gérer cette diversité il faut avant tout l’apprécier comme une valeur forte qui présente beaucoup plus d’avantages que de difficultés et avoir comme concept fondamental l’intégration de cette diversité dans la totalité de la politique RH. Il reste par contre beaucoup de challenges quant à la diversité hommes/femmes au niveau des directions.

Quelles sont les cinq notions qui définissent le rôle du DRH dans l’entreprise ?

Viviane Harnois, ABN-AMRO.

Le DRH est à l’entreprise ce que Jimmy le Criquet est à Pinocchio : il est le garant des valeurs de la société. C’est en les gardant à l’esprit qu’il détermine la stratégie RH en ligne avec le business, gère la performance et les talents, effectue le recrutement et exécute tous les « basiques » avec efficience.

HRM Interview Internal motivation of staff - a myth or reality? I think that motivation is an intrinsic element to every individual. It rests upon an individual’s values, needs, desires and requires the necessary environment to blossom. Therefore, it is vital that the workplace in its totality - function, personnel development, managerial style – is adapted to the needs of different colleagues. This is not easy. It’s important to appreciate the individual in a holistic way and not only according to the work performed. Respecting the private life and intimacy of staff is crucial in this process. How do you create and manage cultural diversity in the company? In Luxembourg, this may seem a little less difficult given that we are used to working with people from different cultural horizons. However, we often make the mistake of thinking that a common language signifies a common culture. Who can say that Belgium and France have exactly the same culture? And what about Flanders and the Netherlands? To manage this diversity we must, above all, appreciate it as a strong value which offers more advantages than difficulties and promote, as a fundamental concept, the integration of this diversity in the whole HR policy. However, many challenges remain with regard to male/ female diversity at management level. What are the five notions that define the role of the DHR within the company? The DHR is to the company what Jiminy Cricket is to Pinocchio: he is responsible for the values of the company. With this in mind, he shapes the HR strategy in line with the business, manages performance and talent, handles recruitment and implements the basics efficiently.

#2 ANDY A LUXEMBOURG_41


Par Gary Cywie - Noble & Scheidecker

Droit ß Business

Copyright «Eager to gain the highest security,cultural industries develop technical measures and Digital Rights Management systems.Operation and copy of the works are thus secure. Are these technical measures, sometimes impeding private copy, legitimate?»

La loi du copyright « Soucieuses d’atteindre une sécurité maximale, les industries culturelles développent des mesures techniques de protection et des systèmes de gestion numérique des droits. La lecture et la copie des œuvres s’en trouvent sécurisées. Ces mesures techniques, qui empêchent parfois la copie privée, sont-elles légitimes ? »

L

a réponse à cette question doit être cherchée dans la loi du 18 avril 2001. Elle sanctionne pénalement les personnes qui contournent les mesures techniques si elles n’agissent pas à des fins strictement privées.

Les mesures techniques

Une mesure technique est un dispositif destiné à empêcher certains actes qui n’ont pas été autorisés par le titulaire d’un droit d’auteur, d’un droit voisin ou d’un droit relatif à une base de données. Dans de nombreux cas, cette conception s’avère totalement idéaliste.

Les alternatives

D’autres voies peuvent être empruntées comme par exemple la mise en place d’une taxe sur les supports enregistrables qui permet aux

42_ANDY A LUXEMBOURG #2

titulaires de droits de bénéficier d’une compensation en contrepartie de l’utilisation de leurs oeuvres. Contrairement à certains pays européens, aucune taxe de ce type n’existe à Luxembourg. Il semble donc qu’une négociation devra intervenir entre les titulaires des droits et les bénéficiaires des exceptions, le risque étant que les premiers prennent largement l’ascendant sur les seconds. Cette solution est controversée car les supports enregistrables peuvent aussi servir à fixer des œuvres qui ne sont pas protégées. Les organismes de gestion collective des droits recevraient malgré tout une redevance. L’absence de solution alternative pourrait-elle justifier ce choix ? C’est ce qui a été fait dans les années 80 à propos de la cassette vidéo enregistrable. La technologie n’a-t-elle pas fait du chemin depuis?

The answer to this issue can be found in the law of 18 April 2001. This law provides for criminal sanction for those who bypass the said technical measures while not strictly acting in view of private purposes. Technical measures A technical measure is a device aiming at preventing or limiting certain acts regarding protected work or performance that were not authorised by the holder of the author’s right, the neighbouring right or the right in a database. In numerous instances, this conception is however idealistic. Alternatives Other means exist such as for example the put in place of a tax on recordable media allowing rights holder to benefit from an equitable compensation in consideration to the use of their works. Unlike in certain European countries, such tax does not exist in Luxembourg. It seems thus that negotiations will have to take place between right holders and the beneficiaries of exceptions, with the risk that the first ones will take advantage on the latter. This solution is under controversy as recordable media may be used not only to save works that are protected by any author’s rights. Still, in such a case, collecting societies would receive royalties for all commercialized media. Should the absence of viable alternative solution justify such a choice? This was the option taken in the ‘80 as regards the recordable videotape. Did technology not evolved since then?

#2 ANDY A LUXEMBOURG_43


Par Sylvie Hermand

Lifestyle ß pilot

Succomber à la sustentation Easy Flyer With timetables and destinations at will, and time saved, the helicopter can take off and land to suit the rhythm of the most intrepid lifestyle. From a tourist trip to a multi-stop international flight, this rotary wing aircraft meets all the requirements of a leisure or business aircraft in the twist of a blade. Four aircraft to suit your needs.

1. Eurocopter Dauphin EC 155B1 Le nec plus ultra

L’EC 155 B1 est un nouvel hélicoptère biturbine polyvalent équipé d’un nouveau rotor qui présente un niveau vibratoire extrêmement faible. Son confort de haut niveau et haut de gamme le prédispose au transport de passagers et à des missions des services publics. 13 passagers maxi, vitesse de croisière : 275km/h Rayon d’action : 810km. ©Eurocopter/Patrick PENNA

Horaires et destinations à la carte, gain de temps, l’hélicoptère décolle et se pose au rythme des vies les plus trépidantes. De l’excursion touristique au vol international multi-étapes, cet aéronef à voilure tournante répond à toutes les attentes de l’aviation de loisir ou d’affaires en un tour de pales. Trois aéronefs à vos mesures.

2

2. Eurocopter Ecureuil EC 130B4

Une machine bodybuildée

3 1

L’EC130 B4 représente la dernière génération de la gamme Ecureuil. Il est équipé des récentes avancées technologiques qui lui confèrent des performances uniques et un profil si particulier. 7 passagers maxi, vitesse de croisière : 250 km/h Rayon d’action : 640 km.

3. Robinson R44 Raven II La version loisir

©Eurocopter/Patrick PENNA

©Héli Oxygène/Hubert DE SOUSA

Grâce à un design qui optimise vitesse et sécurité, le Robinson R44 est réputé pour être l’appareil le plus performant et le plus fiable de tous les hélicoptères quatre places équipés d’un moteur à piston. 3 passagers maxi - Vitesse de croisière : 200 Km/h Rayon d’action : 530 Km.

44_ANDY A Luxembourg #2

1. Eurocopter Dauphin EC 155B1 State of the art The EC 155 B1 is a new versatile twin-engined helicopter with a new rotor with a very low level of vibration. Its high level, top of the range comfort, makes it perfect for transporting passengers and for public service missions. Max 13 passengers – cruising speed: 275kph, range: 810km. 2. Eurocopter Ecureuil EC 130B4 A bodybuilt machine The EC130 B4 represents the latest in the Ecureuil line. It is equipped with

recent technological advances, which gives it unique performance capabilities and a very particular profile. Max 7 passengers – cruising speed: 250kph, range: 640km. 3. Robinson R44 Raven II The leisure version Thanks to a design which optimises speed and safety, the Robinson R44 is reputed to be the most powerful and reliable of all piston-engined, four seat helicopters. Max 3 passengers – cruising speed: 200kph, range: 530km.

#2 ANDY A LUXEMBOURG_45


Par Sylvie Hermand

DANDY ß Lifestyle

Business Class Sobre, raffiné, découvrez les signes d’une masculinité audacieuse et discrète. Emploi du temps surchargé mais apparence soignée obligent, messieurs les business globetrotters vous voilà parés pour un voyage grand luxe. Check-list de dernière minute avant de monter à bord…

© Photos DR

Business class Simple and refined, discover the signs of audacious and discreet masculinity. Even with a busy timetable, a neat appearance is necessary, as a globe-trotting businessman, you are ready for a luxurious voyage. Here’s a last-minute check-list before stepping on board…

J.M. WESTON L’art et la matière Accessoire indispensable à utiliser quotidiennement au bureau comme en déplacement, ce porte-documents Easy très léger et tout cuir vous accompagnera élégamment dans tous vos rendez-vous d’affaires, 700€. Art and its subject Indispensable accessory to be used on a daily basis in the office and on the move, this Easy document holder is extremely light and in leather – an elegant companion for all your business appointments, € 700.

dunhill

Jaeger LeCoultre

So chic Un classique incontournable des garde-robes masculines : le costume en laine d’été gris à fines rayures, 1450€, assorti à une chemise blanche en popeline de coton, 165€, et une cravate en soie bleu marine imprimée du « D » de dunhill, 80€.

Elégante et intemporelle Des fonctions claires et utiles pour l’homme d’aujourd’hui qui souhaite voyager et conserver ses repères, c’est ce que vous propose la nouvelle montre Reverso Squadra, à partir de 4500€ (modèle Hometime en acier sur cuir).

So chic An indispensable classic in the male wardrobe: the grey woollen summer suit with fine stripes, € 1,450, matched with a white shirt in cotton poplin, € 165 and a silk tie in blue marine with the Dunhill “D” € 80.

Elegant and timeless With a clear, practical display for the modern man who wishes to travel and keep his bearings, this is what the new Reverso Squadra watch has to offer. From € 4,500 (Hometime model in stainless steel on leather).

#2 ANDY A LUXEMBOURG_47


Family

ANDY

Faites partie de la famille d’Andy La famille d’Andy s’agrandit de numéro en numéro. Nous vous proposons trois formules.

1. AMI

Envoyez-nous votre adresse email à contact@andyaparis.com. Vous recevrez gratuitement les magazines en format PDF.

2. PARRAIN

Envoyez à contact@andyaparis.com l’adresse email et postale d’amis ou de collègues. Ils recevront gratuitement un exemplaire papier du magazine. A gagner : une journée VIP avec un Pro de golf ! (Tirage au sort parmi les parrains à chaque numéro)

3. MEMBRE DE LA FAMILLE

En intégrant la famille d’Andy : • vous recevez la carte « Andy - Promasterpass » qui vous permet de bénéficier de nombreux avantages (www.promasterpass.com). • nous expédions le magazine papier à votre domicile. • vous êtes invité(e) aux afterwork d’Andy. • vous recevez la newsletter électronique. Cotisation : 60 euros au lieu de 90 euros.

ANDY

Family

COUPON D’INSCRIPTION « membre de la famille » A renvoyer par mail : contact@andyaparis.com, fax (+352) 356877 ou voie postale. Nom : Prénom : Email : Téléphone : Adresse Postale : Code Postal : Ville : o Je souhaite intégrer la famille d’Andy. J’effectue mon règlement de 60 euros au lieu de 90 euros. o Par la présente, j’accepte de recevoir des newsletters « Andy » par email. Règlement par virement : IBAN LU53 0030 0715 3277 0000 (Fortis) Communication : « Andy Family + NOM » (Le compte est au nom de Business Golf Solutions) Business Golf Solutions. 1 impasse Emile Didderich. L-5616 Mondorf-Les-Bains


lifestyle ß Afterwork

Afterwork #1

Andy a réuni 90 personnes pour le lancement de son magazine. L’événement a eu lieu le 19 novembre, dans le magasin COROM. Merci à Serge Cahen pour son chaleureux accueil.

© V. Martinelli

Andy gathered 90 people for the launch of his magazine. The event took place on November 19th, in the COROM shop. Andy thanks Serge Cahen for his hospitality

50_ANDY A LUXEMBOURG #2


Andy #02  
Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you