Page 1

BONS VOISINAGES

1 : EXTÉRIEUR NUIT : PRISON Plan général de la prison, tous feux éteints. Passage des projecteurs sur les murs.

2 : INTÉRIEUR NUIT : PRISON Rez­de­chaussée. Des dizaines de portes à intervalles réguliers. Nous nous fixons sur la cellule 47.

3 : INTÉRIEUR NUIT : CELLULE 47 La cellule est plongée dans l’obscurité. De temps en temps le passage du projecteur illumine la pièce. MARCEL, homme d’une soixantaine d’années, est endormi dans le lit du niveau inférieur des deux lits superposés. Il se réveille subitement et constate le réveil de son codétenu, DAVID, jeune homme d’une vingtaine d’années, maigre et svelte. DAVID est sobrement vêtu d’un slip. Son corps luit, d’une brillance huileuse. Il se contorsionne et accomplit des mouvements dignes des meilleurs acrobates. Le passage du projecteur nous le révèle pleinement le temps d’un instant. MARCEL Qu’est­ce que tu fais gamin ? DAVID J’me tire MARCEL. MARCEL s’assoit sur son lit et allume une cigarette pendant que DAVID étire ses muscles. MARCEL Comment tu comptes faire ? DAVID Ça, c’est mon problème. MARCEL T’es ridicule en slip gamin...Ça sent quoi ? DAVID L’huile d’olive. C’est tout c’que j’ai trouvé. MARCEL Qu’est­ce que tu fous DAVID ? Franchement ? Y’t’reste à peine 6 mois à tirer... DAVID J’tiendrai pas 6 mois de plus. MARCEL Six mois...Me dis pas ça...pas à moi... 1 BV1/10 © Romain Clément ­ Tous droits réservés ­ Dépôt SACD


BONS VOISINAGES

DAVID vient s’asseoir à côté de MARCEL. DAVID T’es là depuis combien de temps ? MARCEL Tu le sais...27 ans...J’ai buté ROCCO parcqu’il le méritait et j’en éprouve aucun remord. Cette petite raclure de rital manque à personne et le monde tourne beaucoup mieux sans lui. ’Me suis fait prendre, c’est d’la faute à pas d’chance, c’est tout. Je paye et j’en ai rien à foutre... Ouais...27 ans... DAVID Et t’attends quoi depuis tout ce temps ? MARCEL Rien p’tit con...J’ai une sûreté de 30 ans et j’compte pas me faire remarquer pour qu’on me sorte de là. Qu’est­ce que tu veux que je foute dehors ? Franchement ? Personne m’attend... J’ai plus rien...Ici au moins j’ai mes habitudes. A mon âge j’peux plus en changer. DAVID Moi j’ai une femme. DAVID distingue son alliance au moment où le projecteur refait un passage dans la cellule. Petit éclat de lumière sur l’anneau doré. MARCEL La meilleure chose que tu puisses faire pour elle c’est de te tenir peinard encore six mois. Réfléchis bien gamin. Si elle te voit débarquer maintenant elle va pas t’accueillir avec un grand sourire. Vas pas tout gâcher. DAVID Elle s’est tirée. Ça va faire deux mois que je suis sans nouvelle. MARCELLE Tu m’as rien dit. DAVID Ben maintenant tu le sais...Cette salope s’est tirée avec mon fric et j’compte pas la laisser prendre de l’avance. MARCEL Comment tu comptes t’y prendre ? DAVID Tuyauteries. 2 BV1/10 © Romain Clément ­ Tous droits réservés ­ Dépôt SACD


BONS VOISINAGES

MARCEL Quoi ? DAVID J’vais me glisser dans les tuyauteries. J’ai bien vérifié : tout le système d’évacuation est complètement pourri et le diamètre des tuyaux est assez important pour laisser passer un homme suffisamment souple et entraîné pour s’y glisser. MARCEL T’es complètement dingue! Tu vas étouffer! DAVID Aucun risque, j’ai tout prévu. MARCEL Bordel! Ça te coûte quoi d’attendre six mois ?! DAVID Pour toi six mois ou trente c’est la même chose. Pour moi c’est six mois de trop. MARCEL Dis pas ça... DAVID On a plus grand chose à se dire de toute façon.

FONDU AU NOIR 4 : INTÉRIEUR JOUR : CELLULE 47 OUVERTURE DIRECTE MARCEL, assis sur son lit, tête baissée, vieux mégot éteint aux lèvres. Face à lui le DIRECTEUR, homme sec et nerveux, cheveux gras, fine moustache. Un gardien se tient en retrait devant la porte. DIRECTEUR MARCEL, MARCEL...Après tant d’années passées dans l’entente la plus cordiale nous voilà maintenant confrontés à un petit problème domestique très désobligeant. MARCEL ne dit rien et allume son mégot. Le DIRECTEUR le gifle, le mégot tombe. DIRECTEUR Bon...Inutile de s’énerver. Tu as passé assez de temps avec ce petit con pour qu’il te tienne au courant de ses envies de ballade. Je t’écoute. MARCEL Y m’a rien dit.

3 BV1/10 © Romain Clément ­ Tous droits réservés ­ Dépôt SACD


BONS VOISINAGES

DIRECTEUR Je ne te crois pas. Tu sais comme tout ça va faire négligé sur mon rapport mensuel ? Tu ne peux pas savoir le nombre de petits fouilles merdes qui vont me demander de remplir des tonnes de formulaires pour rien. Ça va me prendre un temps fou et sur quoi je vais passer mes nerfs d’après toi ? MARCEL Chais pas... DIRECTEUR Sur ma femme. Pendant au moins un mois ça va être bonjour l’ambiance à la maison et je serai bien content de venir travailler pour éviter de la supporter. Et si je viens bosser avec une humeur massacrante, ça va être un calvaire ici. Pas seulement pour toi mais pour tout le monde! Et compte sur moi pour qu’on sache que le responsable de tout ça c’est toi. Franchement t’as plus à craindre de tes petits camarades que de moi, si tu vois ce que je veux dire... MARCEL Votre femme va devoir supporter vos humeurs bien plus longtemps que ça. DIRECTEUR Qu’est­ce que tu dis ?! Autre gifle. De quel droit ?! MARCEL DAVID est peut­être le premier mais ce sera pas le dernier. J’ai rien à craindre de qui que ce soit ici. Pas même de vous... DIRECTEUR Ben tiens...Voyons voir ça, le petit mac de pacotille s’érige en grand leader charismatique! En bienfaiteur des prétendants aux ballades impromptues!! MARCEL C’est une vraie passoire ici. Depuis le temps que j’y traîne mes guêtres j’ai découvert cinq possibilités de sorties que vous et vos abrutis de gardiens n’ont jamais remarqués... Je rends service, c’est tout. DIRECTEUR Tu t’imagines que je vais te croire ?! Toi ? Un meneur ? Tu te fous de moi ou quoi ?! Qu’est­ce que tu vas t’imaginer ? (Continue)

4 BV1/10 © Romain Clément ­ Tous droits réservés ­ Dépôt SACD


BONS VOISINAGES

DIRECTEUR (Suite) je suis au courant de tes moindres faits et gestes comme tout le monde ici et crois­moi, lis bien sur mes lèvres car je vais te dire ce qu’on pense de toi ici : rien! MARCEL C’est moi qui ai fait partir DAVID. DIRECTEUR Et moi je pense que tu es prêt à raconter n’importe quoi pour rester parmi nous. Que tu saches où il est allé, ça je veux bien le croire, mais que tu aies organisé son évasion, non... MARCEL, MARCEL...Il te reste trois ans avant de nous quitter et je mettrai ma main au feu que cette perspective te rend malade... Tu profites de la situation pour te charger d’une responsabilité qui ne t’appartient pas. T’es pas le premier à me faire ce coup là. T’es mort de trouille MARCEL. Terrorisé à l’idée de mettre tes pieds dehors, affronter les gens, le monde. Tous ces gens qui vont te regarder ou pire, t’ignorer... MARCEL C’est pas vrai... DIRECTEUR DAVID ce p’tit con n’ira pas loin, ça tu peux en être sûr. Avec ou sans ton aide on le retrouvera. D’ici là je vais te mettre en isolation. MARCEL Pourquoi ? DIRECTEUR Disons que je te soupçonne de complicité dans cette évasion, c’est pas c’que tu voulais ? Et puis, comme tu le sais, je suis un peu tatillon et je suis partisan du moindre risque. Alors quand on aura mis la main sur ce p’tit con, il me dira lui, si tu l’as aidé. Si c’est le cas, alors t’en prendras pour 10 ans, tout comme lui. Sinon, tu prendras la porte. Et compte sur moi pour faire des pieds et des mains pour que ce soit le plus tôt possible. Mais...mais comme tu le sais la loi du milieu est très stricte : ne jamais vendre quelqu’un. C’est la règle. MARCEL Combien de temps je vais rester au trou ? DIRECTEUR Je te l’ai dit : tant qu’on l’aura pas retrouvé.

5 BV1/10 © Romain Clément ­ Tous droits réservés ­ Dépôt SACD


BONS VOISINAGES

MARCEL Ça peut prendre du temps. J’ai plus l’âge de ces conneries!

DIRECTEUR T’as plus l’âge pour quoi que ce soit. T’as qu’à me dire où il est. MARCEL Vous savez ce qui irrite le plus votre femme ? DIRECTEUR Je te prév... MARCEL C’est que vous valez pas le quart du prolo qui s’la tape tous les après­midi. FONDU AU NOIR 5 : INTÉRIEUR NUIT : LE TROU FONDU D’OUVERTURE MARCEL assis dans une cellule deux fois moins grande que la précédente. Une simple couche et des toilettes minables, rouillés, où croupie une eau douteuse. MARCEL est livide, barbe blanche, joues creusées. Il est assis sur sa couche et fixe le mur devant lui. Très peu de lumière, aucune fenêtre. Le volet de la porte s’ouvre : les yeux du DIRECTEUR. DIRECTEUR Tu tiens le coup MARCEL ? On a toujours pas retrouvé le petit mais ça ne serait tarder. Garde la foi! MARCEL Trois semaines... DIRECTEUR Au pire tu feras trois ans, alors accroche­toi! MARCEL Trois semaines... DIRECTEUR C’est un malin. Mais le jeu en vaut la chandelle, il y va de ton avenir parmi nous. C’est ce p’tit con qui tient ton avenir entre ses mains! T’as le bonjour de ma femme... Il referme le volet. FONDU AU NOIR 6 BV1/10 © Romain Clément ­ Tous droits réservés ­ Dépôt SACD


BONS VOISINAGES

6 : INTÉRIEUR NUIT : LE TROU MARCEL est plus décomposé que jamais. Il se lève difficilement de son lit pour aller uriner. Puis enclenche la chasse d’eau. En OFF: Vrombissement. Les tuyaux grincent et souffrent. MARCEL recule. En OFF : Un grand choc suivi d’un raclement. L’eau de la cuvette se met à bouillonner. MARCEL se rapproche. Jaillissant de la cuvette : un avant­bras à moitié décomposé. Surpris, MARCEL tombe à la renverse. Les doigts de la main décomposée se détendent. MARCEL suffoque et fronce les sourcils en apercevant sur le majeur de cette main l’alliance de DAVID. Il pousse un hurlement. CUT AU NOIR

FIN

7 BV1/10 © Romain Clément ­ Tous droits réservés ­ Dépôt SACD

Qui c est bv10 romain clement  

10ème épisode de la série Bons Voisinages

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you