Page 1

BONS VOISINAGES

1 : EXTÉRIEUR JOUR : Images d’archives N&B Visions passéistes d’une Cité dans les années 50. VOIX OFF (Cf. Actualités GAUMONT) Fin de l’obscurantisme issu des années sombres!! Voici venir le redressement national né de la mise en oeuvre des grands travaux qui ne visent que le confort de la population! Enfin accessible à tous, le confort que seules les techniques modernes sont à même d’apporter! Une seule devise : «EAU CHAUDE À TOUS LES ETAGES!!» PASSAGE À LA COULEUR Même vision de la Cité actuellement.

2 : INTÉRIEUR JOUR : Canalisations Gros plan de la chaudière. Deux énormes tuyaux s’en échappent et se séparent pour prendre chacun la direction d’un appartement. VOIX OFF (Id.) Un chauffe­eau pour deux appartements ! Réduction des coûts et partage du temps de bain. La salle d’eau est donc, bien que séparée par une cloison, propriété commune des deux résidents. Le principe est basé sur la notion de partage et la responsabilité collective qui est l’un des fondements de notre République : LA FRATERNITE !!

Séparation de l’écran en deux parties distinctes : chacune est amenée par l’un des tuyaux.

3 : INTÉRIEUR JOUR : SALLES DE BAINS DOUBLE ÉCRAN À DROITE : Un vieillard MALINGRE dans une salle de bain minable, rouillée, qui se penche sur sa baignoire pour tourner le robinet d’eau chaude. À GAUCHE : Un vieillard OBÈSE dans une salle de bain rutilante qui fait de même. En OFF : Le bruit des canalisations qui souffrent. Les deux hommes relèvent la tête en même temps. 1 BV1/2 © Romain Clément Tous droits réservés Dépôt SACD


BONS VOISINAGES

À DROITE : MALINGRE donne un grand coup contre la cloison MALINGRE BORDEL DE MERDE C’EST MON HEURE!!! ARRÊTE DE ME FAIRE CHIER NOM DE DIEU!!! À GAUCHE : OBÈSE J’t’emmerde j’me douche quand j’veux. À DROITE : MALINGRE J’t’entends, hein!! ÇA FAIT 40 ANS QUE J’ENTENDS MARMONNER ET QUE J’SUIS OBLIGÉ DE SUPPORTER TES PETITES HABITUDES DE PÉDALE!!! À GAUCHE : OBÈSE Et moi ça fait 40 ans que je t’entends t’adonner à tes plaisirs solitaires beaucoup plus espacés depuis ces 10 dernières années. De plus tu vis dans une porcherie et tu t’étonnes de ressembler à un porc. À DROITE : MALINGRE QU’EST­CE QUE TU MARMONNES ?!! FERME TON PUTAIN DE ROBINET!! À GAUCHE OBÈSE Non. Dernier coup rageur de MALINGRE contre la cloison puis il sort de la salle de bain sans fermer son robinet. RETOUR ÉCRAN UNIQUE 4 : INTÉRIEUR JOUR : ÀPPÀRTEMENT DE MALINGRE MALINGRE Attends un peu sale con, tu vas voir... MALINGRE traverse son appartement (une horreur remplie d’immondices) et s’empare d’un grand couteau. MALINGRE Gros tas de conneries tu vas pas me faire chier plus longtemps!

2 BV1/2 © Romain Clément Tous droits réservés Dépôt SACD


BONS VOISINAGES

5 : INTÉRIEUR JOUR : COULOIR Plan général du couloir : les portes des deux appartements contigus. Au milieu, un boîtier électrique. Deux câbles s’en échappent et prennent pour l’un, la direction de l’appartement de MALINGRE, pour l’autre, celui d’OBÈSE. Les deux hommes apparaissent au même instant et se font face. OBÈSE Tu touches à ça et j’te rentre dedans. MALINGRE T’as fait tes provisions de fusibles j’espère ? OBÈSE Je dépense des mille et des mille avec tes conneries! MALINGRE T’as les moyens non ? T’as même les moyens de te tirer d’ici alors pourquoi tu l’fais pas ?! OBÈSE J’m’étonne que les services sanitaires t’aient pas encore viré à coups d’pompes dans le cul ! MALINGRE Vas­y...Viens! Viens qu’on en finisse une bonne fois pour toute! 40 ANS QUE TU ME BOUFFES LA VIE!! 40 ANS!! MALINGRE relève son couteau prêt à bondir. OBÈSE Il me reste encore quelques fusibles... OBÈSE s’en retourne chez lui. MALINGRE Prends tout ton temps! MALINGRE  ôte  rapidement  du  boîtier  les  fusibles  correspondants  à l’appartement d’OBÈSE et rentre chez lui. MALINGRE J’VAIS M’DOUCHER! AH! AH! La porte claque.

3 BV1/2 © Romain Clément Tous droits réservés Dépôt SACD


BONS VOISINAGES

6 : INTÉRIEUR JOUR : SALLE DE BAIN DE MALINGRE Un fin filet d’eau s’écoule du pommeau de douche. MALINGRE s’excite devant. MALINGRE Allez Chauffe!! CHAUFFE!! En OFF :  Les canalisations qui souffrent. MALINGRE FERME TON ROBINET!!!

7 : INTÉRIEUR JOUR : COULOIR OBÈSE remet d’autres fusibles en place. OBÈSE J’t’emmerde...

8 : INTÉRIEUR JOUR : SALLE DE BAIN DE MALINGRE MALINGRE Chauffe!! CHAUFFE!! CHAUFFE!! Fou de rage il sort précipitamment. MALINGRE (Off) ÇA VA CHAUFFER!! ÇA VA CHAUFFER!!!

9 : INTÉRIEUR JOUR : COULOIR Petite musique guillerette. Gros plan du boîtier. Les portes des deux appartements s’ouvrent et se ferment. Les mains entrent et sortent du champs pour ôter ou renouveler les fusibles. Cette petite comédie va en s’accélérant jusque : NOIR ÉCRAN ­ FIN MUSIQUE En OFF :  Les douze coups de minuit sonnent.

10 : INTÉRIEUR NUIT : COULOIR MALINGRE et OBÈSE, face à face, les traits tirés par la fatigue. Ils sont toujours en peignoir. MALINGRE J’lâcherai pas le morceau. 4 BV1/2 © Romain Clément Tous droits réservés Dépôt SACD


BONS VOISINAGES

OBÈSE J’ai plus de fusibles... MALINGRE Parfait! J’vais prendre ma douche! OBÈSE ...mais j’ai une lampe à huile pauvre con et des litres et des litres d’huile parfumée! Et j’compte bien me doucher toute la nuit rien que pour t’emmerder! MALINGRE serre le dents et accuse le coup. MALINGRE C’est bon... T’as gagné. OBÈSE Bien. «Je» vais prendre ma douche. OBÈSE retourne chez lui. MALINGRE reste un instant immobile puis s’agite subitement.

11 : INTÉRIEUR NUIT : SALLE DE BAIN D’OBÈSE Gros plan d’une allumette qu’OBÈSE gratte dans l’obscurité pour allumer une mèche reliée à un carafon d’huile. La faible lumière éclaire la salle de bain. Suffisamment. OBÈSE sifflote et tourne le robinet d’eau. Jet continue et puissant.

12 : INTÉRIEUR NUIT : SALLE DE BAIN DE MALINGRE MALINGRE plaqué contre le mur de séparation. En OFF :  Sifflement d’OBÈSE. En équilibre sur la baignoire, MALINGRE distingue deux tuyaux d’alimentation dont un souple sur lequel est inscrit : GDF. À l’aide d’une pince coupante il s’attaque au caoutchouc.

13 : INTÉRIEUR NUIT : CUISINE DE MALINGRE La caméra pointe la gazinière .Travelling avant pour fixer l’un des brûleurs. Petit blop ! De l’eau jaillit par les interstices du brûleur.

5 BV1/2 © Romain Clément Tous droits réservés Dépôt SACD


BONS VOISINAGES

14 : INTÉRIEUR NUIT : SALLE DE BAIN D’OBÈSE OBÈSE sous sa douche. La caméra se déporte pour pointer la flamme du carafon. En OFF :  Interruption du jet d’eau puis sifflement. OBÈSE Qu’est­ce que... WOUFFFF!!!! Illumination soudaine aussitôt suivi d’un hurlement. CUT AU NOIR 15 : INTÉRIEUR NUIT : COULOIR Plusieurs personnes devant l'appartement d’OBÈSE gardé par un gendarme. Deux inspecteurs en civil (brassards «POLICE» aux bras) devant la porte de MALINGRE. POLICE 1 Ouvrez s’il vous plaît ! POLICE 2 Tu crois qu’il a entendu quelque chose ? POLICE 1 On meurt pas brûlé au 3ème degré sur 80% du corps sans gueuler comme un âne! À défaut de savoir c’qui s’est passé il pourra au moins nous présenter la victime. C'est lui qui a appelé ? POLICE 2 Appel anonyme... Il est peut­être pas là ? La porte s’ouvre sur MALINGRE, en peignoir, trempé. MALINGRE Excusez­moi messieurs, j’étais sous la douche. J’vous demanderai de parler assez fort car je suis un peu dur de la feuille. À mon âge...

FIN

6 BV1/2 © Romain Clément Tous droits réservés Dépôt SACD

Eau Chaude à tous les étages  

2ème épisode de la série Tv Bons Voisinages