Issuu on Google+

Edition 3: Printemps 2012

L’ÉDITION DE TALENT


SPRING/PRINTEMPS 2012

TABLE DES MATIÈRES Message de la présidente Conseil d’administration de 21inc Message de la directrice générale 21inc en action Tête-à-Tête (à-Tête) Dernières nouvelles

2 3 3 4 5 6

MESSAGE DE LA PRÉSIDENTE En cette nouvelle année 2012, nous sommes très excités de l’année à venir chez 21inc. 2011 nous a apporté toute une gamme de changements, avec le départ d’un bon ami et les débuts de notre nouvelle directrice générale, et nous commençons cette nouvelle année en trombe. Nous lancerons bientôt les deux programmes des 21Leaders, au Nouveau-Brunswick et en NouvelleÉcosse. Cette expérience de leadership avancé permettra encore une fois aux jeunes leaders de bâtir leurs réseaux, et s’épanouir par l’intermédiaire d’un programme de formation de leadership. Il s’agit aussi de la première fois que le programme sera offert en Nouvelle-Écosse et je crois que le moment est parfait et la possibilité de leaders potentiels est à son meilleur! 2

Toutefois avec le lancement de 21Leaders dans deux provinces, l’organisation ne peut pas tout faire par elle-même. Nous avons besoin de votre aide. Nous avons besoin que vous annonciez notre appel de candidatures qui aura lieu ce printemps. Nous vous demandons d’encourager vos collègues et vos amis à s’impliquer. Et le travail n’est pas terminé! Pour lancer les nouveaux programmes, nous avons besoin e l’appui de généreux commanditaires. Nous chercherons des bourses pour appuyer les 21leaders dans leur expérience de leadership. Les organisations peuvent aussi participer en étant l’hôte d’ateliers pendant notre session d’études dans l’ensemble de la province (la tournée est la partie préférée de la plupart des participants!), ou des ateliers au cours des fins de semaines d’accélération – il s’agit de séances intensives. Il y a plusieurs possibilités pour

Remembering Adam Deschenes Profile d’un ancien Chronique de l’invité 21 Questions Dans la twittersphère

7 8 9 10-11 12

Alycia Morehouse

participer au processus, il y a de tout pour tous! De plus, ce printemps marque la fin de mon terme comme présidente de 21inc. Je profite de l’occasion pour vous remercier de votre support durant mon mandat et souhaite la bienvenue à notre nouveau président du conseil d’administration, Alain Parent. Bon succès dans tes nouvelles fonctions! Alors que nous entamons cette nouvelle année avec entrain, nous vous encourageons à vous joindre à nous. Que ce soit à titre de participant, désignateur, commanditaire, supporteur, ou ami, nous vous remercions à l’avance pour votre confiance continue dans 21inc. Nous ne pourrions réussir sans vous. Merci de votre appui constant.


SPRING/PRINTEMPS 2012

CONSEIL D’ADMINISTRATION DE 21INC Alycia Morehouse, Présidente Coordonnatrice – Changements Climatiques Ville de Fredericton Matthew Alexander, Président sortant Scientifique supérieur en environnement Fundy Engineering & Consulting Ltd. Marie-Eve Cyr, Trésorière Directrice générale Village de Pointe-Verte Alain Parent Directeur de ventes Assurance collective / Assomption Vie Claire Ryan Consultant MT&L Public Relations Ltd. Lucia DeMaio Analyste en politiques Développement social gouvernement du Nouveau-Brunswick Jeff Sparks Directeur national du bénévolat et des initiatives spéciales / gérant du développement communautaire (zone atlantique) Dystrophie musculaire Canada Nathan White Gérant du marketing et des communications Sea Dogs de Saint-Jean Marc Godin Restaurateur, propriétaire et gérant des restaurants Le Grand Bleu, Le Caraquette et Chez Isa

Le conseil d’administration de 21inc: Alain Parent, Sara Ehrhardt (D.-G.), Nathan White, Jeff Sparks, Alycia Morehouse, et Marc Godin

MESSAGE DE LA DIRECTRICE GÉNÉRALE Talent. Le dictionnaire urbain définit ceci comme ce qui manque à Justin Bieber. La définition de Google fait des liens à des mots comme don et compétence naturelle. Pour 21inc, il s’agit d’un des éléments fondamentaux pour identifier les leaders de notre région que nous encourageons par l’intermédiaire du programme des 21Leaders et au-delà. Depuis que j’ai commencé à travailler avec 21inc l’automne dernier, j’ai été transportée et enchantée de découvrir tout le TALENT de notre communauté - le calibre de nos supporteurs, nos mentors, nos leaders, nos anciens, les candidats, partenaires et bénévoles. Ayant voyagé plus de 10 000km dans les Maritimes (et nous espérons nous rendre à Terre-Neuve bientôt...) pour réaliser le mandat de 21inc, ce fut une leçon d’humilité pour moi de voir le talent que nous avons et aussi très surprise de la reconnaissance de tant de gens par rapport à l’importance de favoriser ce talent. Cela me laisse croire que plusieurs personnes comprennent la mission visée par les programmes de 21inc dans le cadre du développement

économique de notre région, et à quel point les gens sont prêts à m’aider personnellement alors que je croîs dans ce nouveau rôle important. Alors que vous lirez ce bulletin, nous voulons que vous pensiez aux gens talentueux que vous voulez inviter à notre merveilleuse communauté : soit à titre de candidat pour notre programme 21Leaders qui seront présentés à la fois au Nouveau-Brunswick et en NouvelleÉcosse (La période de désignation est lancée, veuillez vous rendre au 21inc.ca pour désigner une personne de 20 à 35 ans dès maintenant!!), à titre de participant ou orateur pour nos événements.. Il y a plusieurs façons de vous joindre à nous et j’ai hâte de continuer à travailler avec vous pour réaliser nos projets. Êtes-vous prêts pour ce que vous réserve 21inc cette année? Attachez vos ceintures, partez vos moteurs et laissez la course aux nominations commencer!

3


21INC EN ACTION

John McLaughlin, ancien président de l”UNB. et fondateur de 21inc, avec Nathan White

APPEL À TOUS LES LEADERS ÉMERGENTS : PERSPECTIVE SUR LE PROGRAMME 21LEADERS By Nathan White Le programme des 21 Leaders pour le 21e siècle fut très instructif pour moi au début de ma carrière, et j’ai hâte de voir le prochain groupe de jeunes leaders qui tireront profit de cette possibilité qui englobera la Nouvelle-Écosse pour la première fois. Lorsque j’ai découvert que j’avais la chance d’être choisi pour le programme du Nouveau-Brunswick en 2008, j’étais très content. Je ne savais pas vraiment non plus dans quoi je m’embarquais. Quand je suis arrivé au premier accélérateur, je n’avais aucune idée qu’une soirée de grandes conversations se terminerait en chantant en cœur avec un entrepreneur en yoga, un oncologue, un dramaturge et un environnementaliste. Les expériences intéressantes et les liens forgés se sont poursuivis grâce à une tournée du Nouveau-Brunswick en autobus. Nous nous sentions comme des vedettes de rock puisque nous avions accès aux centres du pouvoir du Nouveau-Brunswick, du bureau du premier ministre en passant par une turbine massive à la centrale hydroélectrique de Mactaquac. Depuis que notre groupe des 21 Leaders a repris son train quotidien, certains d’entre nous ont continué à participer à l’organisation alors que les autres ont appliqué les connaissances et l’expérience du programme aux domaines et des postes où ils travaillaient déjà ou qu’ils ont utilisé cette inspiration pour se lancer dans un autre domaine, lancer une entreprise ou changer de travail pour poursuivre d’autres 4

aspirations. Je suis encore très près de certaines personnes qui étaient dans mon groupe, et j’ai rencontré des leaders des années suivantes et précédentes. Voisine du Nouveau-Brunswick, la Nouvelle-Écosse fait face à des défis similaires. Quoi que certains éléments soient différents entre les provinces, les talents émergents âgés de 20 à 35 ans en Nouvelle-Écosse ont besoin de cette expérience. L’appel de candidatures s’en vient dans les deux provinces et il vous prendra seulement cinq minutes pour nommer un candidat www.21inc.ca. Sur une période de 10 mois, les 21 Leaders de chaque province amélioreront leurs compétences, leurs réseaux et leurs connaissances, accroissant les attentes et les ambitions par rapport à ce qui doit être accompli. Le programme englobe des accélérateurs de fin de semaine, une tournée provinciale de six jours, du mentorat, des projets de leadership et la participation au festival des idées 2012. Il s’agit d’un jeune réseau très spécial. Nous ne savons pas exactement où ça s’en va mais lorsque je regarde les noms et les visages, je sais qu’il s’agit de quelque chose d’excitant. Je vous encourage à vous joindre à nous! Si vous connaisse un excellent candidat pour l’expérience des 21Leaders au Nouveau-Brunswick ou en Nouvelle Écosse, veuillez visiter le http://www.21inc.ca ou envoyez un courriel à info@21inc.ca pour désigner un candidat dès aujourd’hui!


SPRING/PRINTEMPS 2012

TÊTE-À-TÊTE (À-TÊTE) Sachant que nous en avons beaucoup à apprendre sur les leaders du domaine à but non lucratif, nous avons demandé à Ashley Ward, Jeff Sparks et Christiane Guérette, Qu’est-ce que le domaine des OSBL vous a appris sur le leadership ? Sortez vos cahiers, voici ce qu’ils nous ont dit. Ashley Ward (ELS, 2010) fondatrice GIVETOLIVE

Dans mon travail avec GIVETOLIVE, j’ai appris l’importance d’une approche collaborative. En créant un milieu qui favorise la collaboration, les idées sont constamment défiées et améliorées. J’ai maintenant une grande appréciation pour la rétroaction des employés et bénévoles et j’ai appris énormément de tout le monde qui participe, des étudiants du programme co-op aux aînés qui sont bénévoles lors de nos événements! En travaillant avec les employés, intervenants, membres du conseil d’administration et bénévoles, j’ai appris comment gérer les attentes des gens et leurs besoins. Par exemple, il y a une différence dans la gestion des employés et des bénévoles. Pour mobiliser les bénévoles, j’ai dû être très créative dans mon style de leadership et consciente que les bénévoles donnent de leur temps libre. Je dois m’assurer que les bénévoles se sentent valorisés par leur travail et qu’ils aient la possibilité de croître dans leur rôle. Il est aussi important que ce soit agréable. La gestion des équipes de bénévoles me rappelle souvent de sourire et de trouver du plaisir dans mon travail! Jeff Sparks (Next NB, 2005) Coordonnateur national des bénévoles, Dystrophie musculaire du Canada

Plusieurs qualités démontrées dans le secteur des OSBL au Canada englobent la créativité, la détermination, les partenariats et le multitâches. Plusieurs organismes à but non lucratif font face à des ressources humaines et financières limitées; à titre de leader, on doit être en mesure d’être créatif pour arriver à nos fins. Un leader n’abandonne jamais et applique un grand niveau de constance afin de s’assurer que la mission et les priorités de l’organisation sont réalisées. Par l’intermédiaire des partenariats, il y a un partage de ressources et nous n’avons pas besoin de réinventer la roue, et les partenariats peuvent aussi mener à une meilleure synergie pour la génération des idées et des économies. Un vrai leader porte plusieurs chapeaux en même temps, il est un penseur stratégique, un travailleur, motivateur et quelqu’un qui croit dans ses décisions (même si ces dernières ne sont pas populaires). Christiane Guérette (21L, 2009) Présidente de la Fédération des Francophones de Saskatoon, Vice-Présidente avec le chapitre provincial de Equal Voice Mes expériences au sein du secteur à but non lucratif ont grandement contribué à ma carrière mais aussi à mon développement personnel. Plus particulièrement, mes sens de l’écoute, de leadership et de communication efficace furent améliorés en apprenant la juste valeur de la consultation, du rassemblement et ses différentes approches. Grace à mes expériences, je réalise à quel point le sens d’appartenance à une communauté est important pour les gens. Le conflit est souvent un produit de la passion, mais le dialogue, la dissémination d’information et le débat est un processus sain pour le développement et le mouvement. Mon apprentissage est un processus continu avec ma participation dans ce secteur, un avantage important que je reconnais pour le développement de ma carrière. Mais je sais aussi que ma contribution n’est pas minime, je fais une différence avec les gens avec qui j’ai choisit de travailler, et ce sentiment est devenu une dépendance que je n’ai aucune réserve à nourrir.

5


DERNIÈRES NOUVELLES Nouvelles villes

Raymond Rashed (ELS 2010) fut promu à Toronto pour gérer une des principales divisions de la région. Elizabeth Percy (ELS 2010) a récemment débuté une nouvelle aventure à St John’s.

Nouvelles additions

Stephen Kopp (ELS 2010) est devenu papa au petit Hugo. Susan Holt (ELS 2010) a souhaité la bienvenue à Molly. Lucia DeMaio (Conseil d’administration) est devenue maman à Rachel. Derek Simon (ELS 2010) à maintenant un fils nommé Declan. Left: Hugo Below: Molly

son traitement des réfugiés au Canada. En plus de cela, elle et Elliot se sont mariés l’été dernier.

Félicitations Le Festival of Small Halls (http://www.smallhalls.com/) de Fraser MacCallum’s (ELS 2010) fut nominé pour un East Coast Music Award for Event of the Year. Félicitations à Adam Harris (21L 2009), Julia Rivard, Michael Kennedy et Ashley Ward (ELS 2010) d’avoir été choisi pour le congrès de leadership canadien du gouverneur général 2012. Le congrès, tenu à tous les quatre ans, rassemble les futurs leaders du Canada. Jeff Sparks (AvenirNB 2005) et Ryan Sullivan (ELS 2010) sont des anciens de cette expérience de leadership prestigieuse. Nos félicitations à David Michaud (21L 2009) qui a été nommé «Conseiller de l’année» au Canada-hors-Québec, soit sur 250 Conseillers au Gala Excellence Banque Nationale. De plus, il a été nommé parmi le top 10 au Canada, sur 958 Conseillers. ET….Nos meilleurs vœux de mariage à Jordan Brown (ELS 2010) qui s’est marié le mois denier à Punta Cana, en république dominicaine!

Une autre addition à noter - Tim Coates (AvenirNB 2005) a un nouveau compagnon, Twain.

Above: Declan Right: Twain

Nouveaux défis

Nick Hounsell (ELS 2010) est maintenant gestionnaire des comptes commerciaux à la Banque Royale du Canada, à St John’s. Ayant maintenant terminé sa formation en médecine familiale, Leah Genge (ELS 2010) à fait une année supplémentaire en santé holistique (UofC) où elle travaillera avec les populations marginalisées (sans abris, séquelles des drogues injectées, travailleurs du sexe, dépendances) et Santé et mieux-être des Premières nations. Elle passera aussi 4 mois en Afrique de l’Est pour suivre une formation continue en médecine tropicale qu’elle sera en mesure d’appliquer lors de 6


SPRING/PRINTEMPS 2012

Adam et Marc (AvenirNB 2005)

Adam et Anne (AvenirNB 2005) Extrait de la demande de Adam pour le programme Avenir NB en 2004

EN MÉMOIRE D’ADAM DESCHENES Nous sommes très attristés par les décès de Adam Deschenes le 8 mars 2012, à la suite d’une lutte contre le cancer. Adam était membre de notre cohorte 2005 et directeur fondateur de 21inc. Il sera manqué au sein de notre communauté Voici certains commentaires de la communauté 21inc en honneur des contributions de Adam envers la communauté et chacun de nous. Lisa Hrabluk – Lisa Hrabluk était directrice fondatrice d’AvenirNB, l’initiative qui a menée à l’inauguration des 21 Leaders pour le 21e siècle ainsi que 21inc. Elle partage son souvenir de la première fois où elle a rencontré Adam. «La première journée au Centre Wu, Adam est entré avec une confiance qui disait, oui, je suis ici, bien sûr que je suis ici». Il était celui qui avait de plus grands liens avec sa communauté – il était déjà un père, un pompier volontaire et propriétaire d’une petite entreprise. Son affection pour le Nord-Ouest était très enthousiaste et quoi qu’il ait apprécié toute la tournée, alors que l’autobus quittait Campbellton, son excitation s’est accrue parce qu’on se dirigeait vers sa ville et il avait très hâte de nous la présenter. Je me souvient que quelque part le long de cette route bordée d’arbres, Adam, Lori-Ann et Kathy se sont penchés vers moi et on tenté de me convaincre que nous devions passer plus de temps à Edmundston. Ils étaient très persuasifs et auraient peut-être

réussi si nous n’étions pas à quelques heures de la ville et exténués de la marche et des discussions. Grande personnalité, bon cœur; ça c’était Adam. Anne McInerney - Co-fondatrice et membre de la classe inaugurale des 21 leaders, Anne McInerney a connu Adam lorsqu’ils ont voyagé sur les routes du Nouveau-Brunswick en 2005 pour en apprendre davantage sur la province, ses gens et son potentiel :

«Si notre amitié ne personnifie pas le but de 21inc qui est de rassembler la prochaine génération – reliant des gens de divers coins et cultures qui ne se seraient pas rencontrés autrement – je ne sais pas ce qui la personnifie » Nous n’aurions pas pu être plus différent: homme et femme, francophone et anglophone, nord et sud, rural et urbain; toutefois, avec d’autres jeunes leaders de la province, nous nous sommes rassemblés pour la cause commune de ce que pouvait être le NouveauBrunswick. L’énergie positive de Adam et son enthousiasme furent des facteurs importants pour le processus qui se terminerait dans l’incorporation de 21inc. Il a rendu l’expérience agréable. Sa fierté dans le Nord-Ouest et sa famille étaient toujours à l’avant-plan pour Adam, et grâce à sa contribution, la preuve sera à jamais gravé dans l’histoire de 21inc. et l’expérience offerte aux leaders émergents de la province –

un réel héritage. Il nous manquera». Marc Landry – Marc est un ancien de Avenir Nouveau-Brunswick 2005 qui habite actuellement à Beaumont, en Alberta. Il a récemment partagé ses souvenirs de Adam et de la communauté 21inc. C’est lors de moments comme celuici que nous pensons et apprécions les moments que nous avons passés ensemble en groupe alors que nous nous souvenons de notre ami, Adam Deschênes. Adam était un père extraordinaire, un ambassadeur et un leader confiant qui était aussi très engagé envers sa collectivité et la province. Il nous manquera grandement, puisqu’il a été en mesure d’influencer beaucoup de gens. J’ai eu la possibilité de visiter Adam et sa famille pendant mon voyage au NouveauBrunswick dans le temps des fêtes. Nous avons parlé de notre expérience des 21Leaders et les initiatives positives sur lesquelles travaille actuellement 21Inc. Au cours des derniers mois, nous avons été en communication constante. Même pendant les jours difficiles, Adam continuait à avoir un regard positif et optimiste vers l’avenir. Sur une note personnelle, il va me manquer puisque c’était un de mes meilleurs amis et quelqu’un sur qui j’ai toujours pu compter. 7


PROFILE D’UN ANCIEN: PARTAGER LE MERVEILLEUX

Dave Finlayson, Mike Kennedy et Colette O’Hara (ELS, 2010) partage affectif lors de la Saint-Valentin au nom de la Awesome Foundation Halifax.

(Tel que présenté par Colette O’Hara) Tout a commencé de la même façon que les autres choses merveilleuses : sur Facebook. On pouvait lire «Get your Awesome Foundation Calgary applications in!» Cela était écrit par un ami mutuel des anciens de 21inc, soit Mike Kennedy et Colette O’Hara (Sommet des leaders émergents – ’10). Comme la vie l’avait prévu, les deux ont lu l’entrée Facebook, se sont rendus sur Google pour savoir ce qu’est la fondation Awesome et ensuite, de chacun leur côté, ont envoyé un courriel à leur ami de Calgary pour demander «comment pouvons–nous avoir une telle organisation à Halifax?» Les deux se sont rencontrés après un bref moment et la fondation Awesome Foundation Halifax fut fondée.

8

Kennedy et O’Hara étaient très excités par cette idée. La fondation Awesome Foundation, fondée à Boston en 2009, existe dans le seul but d’accroître les choses merveilleuses dans l’univers. La mission de l’organisation est réalisée en donnant 1 000 $ vers une idée merveilleuse chaque mois. Chaque subvention est générée par les membres du conseil d’administration, qui sont les fiduciaires de Awesome. Chaque mois, 10 d’entre eux se rassemblent, donnent 100 $ et créent la subvention mensuelle. Pour recevoir la subvention, les candidats remettent un aperçu de 250 mots de leur idée et pourquoi elle est excellente. Les quatre meilleures idées sont choisies et ces candidats ont la possibilité de présenter leur idée lors d’un événement de style Dragon’s Den. Le gagnant remporte

1 000 $ comptant. C’est du microfinancement à son meilleur. «Nous adorons la simplicité de cette idée», dit Kennedy. «Trop souvent, les bonnes idées sont prises dans un brouhaha administratif, les règlements et la politique. Encore pire, elles ne sortent pas de l’imagination des gens. La fondation Awesome Foundation existe pour combler cette lacune et simplifie le processus pour donner vie aux actes créatifs et merveilleux». Si le terme «Awesome» semble vague, c’est ça l’idée. Awesome, ou merveilleux, c’est tout se qui se trouve entre l’absurde et l’altruisme. Comme O’Hara le dit, c’est là la beauté de cette fondation». Pour plus de renseignements, rendezvous au http://awesomehalifax.com/


SPRING/PRINTEMPS 2012

CHRONIQUE DE L’INVITÉ: APPEL À TOUS LES LEADERS de 65 ans. Alors que ces gens prennent leur retraite, ils laissent derrière eux un vacuum de connaissances, d’expertise et de leadership.

Mark Surrette

Par : Mark Surrette

Président, Knightsbridge Robertson Surrette

À titre de fondateur et président de Knightsbridge Robertson Surrette, Mark Surrette et son équipe ont longuement réfléchi sur le talent et le leadership au Canada atlantique. Vous trouverez cidessous un article que Mark a rédigé et qui a été publié dans leur bulletin Viewpoint l’automne dernier. Le point de vue de KRS par rapport au leadership est trop intéressant pour ne pas le partager avec la communauté de 21inc : À un moment où il est si important d’atteindre les marchés internationaux pour les entreprises du Canada atlantique, les économies les plus avancées du monde vivent un niveau d’instabilité sociale et économique au-delà de ce que nous avons connu auparavant. Et les répercussions de cette ère instable – sur la confiance des consommateurs, des investisseurs, des partenaires commerciaux nous touchent tous, directement et indirectement. Que nous parlions d’un pays, une corporation, une entreprise à but non lucratif, ou une petite entreprise familiale, la valeur d’un leadership fort n’a jamais été si grande. La plupart des organisations pour lesquelles j’ai travaillé au cours des cinq dernières années reconnaissent ceci, et elles sont engagées à faire tout en leur pouvoir pour améliorer les capacités des leaders qui travaillent avec eux et en former de nouveaux. Bien sûr, l’incertitude économique et politique n’est pas le seul facteur difficile. La plupart des pays du monde industrialisé font face à des défis démographiques. Au Canada atlantique, ces défis sont très sévères. Par exemple, la Nouvelle-Écosse est le berceau de la population la plus âgée du Canada, avec plus de 15% des résidents qui ont plus

Alors que pouvons-nous faire ? Nous devons trouver une nouvelle approche au développement du leadership qui englobe trois principes fondamentaux, soit l’intention, la discipline et la réflexion. Commençons avec l’intention. Le travail sans l’intention est comme la vélocité sans direction; il y a une grande vitesse mais on va nulle part rapidement. De même, les leaders qui n’axent pas leurs intentions sur une fonction fondamentale du leadership – développer de nouveaux leaders – trouvent souvent que leurs idées sont consommées en passant d’un problème à l’autre. Le problème est que le travail qui est souvent le plus important devient une roue grinçante. Bâtir le leadership de votre équipe est probablement la fonction la plus importante mais dans le court terme, c’est facile à oublier. La plupart des leaders avec qui j’ai travaillé savent ceci de façon intuitive, mais beaucoup ont de la difficulté à gérer cette situation. En mettant l’intention dans votre effort pour développer d’autres leaders au sein de votre organisation, et en y travaillant avec le même entrain que vous mettez dans la résolution de problèmes, plusieurs PDG et gestionnaires trouvent plus de succès dans le développement de leaders. Ensuite, on doit axer nos efforts sur la discipline. Personne ne s’est rendu aux Jeux Olympiques en s’entraînant seulement quatre fois l’an ni une fois par semaine. Aussi, l’amélioration de vos aptitudes de leadership et celui des gens autour de vous, nécessite un effort quotidien. La discipline signifie souvent de faire quelque chose de positif – même si cela vous rend mal à l’aise. Pendant une journée occupée, il peut être difficile de travailler sur vos compétences en leadership. Voilà où la discipline entre en ligne de compte. Il faut s’engager à améliorer un aspect primordial de votre performance globale, peu importe à quel point d’autres choses exigent votre

attention. La dernière activité de la trilogie du bon leadership est la réflexion. La plupart d’entre nous vivons des vies très occupées et nous ne prenons pas le temps de simplement réfléchir. Toutefois, selon Socrate, une vie sans examen de conscience ne vaut pas la peine d’être vécue. Prendre 10 minutes chaque jour – que ce soit pendant votre retour à la maison en après-midi, ou simplement à votre bureau – pour prendre un pas de recul et regarder vos gestes de façon objective est une activité essentielle de développement du leadership. Sans réfléchir à vos réalisations et vos erreurs, il est pratiquement impossible de bâtir votre leadership ou apprendre de vos expériences. Il est aussi avantageux d’aider aux autres à réfléchir. Considérez une période de rétroaction dans vos activités quotidiennes. Alors que le monde va de plus en plus vite, cela nous force à réfléchir. Que vous discutiez d’une réunion avec une collègue ou que vous célébrez l’achèvement d’un projet avec un client, prenez du temps pour discuter des résultats du travail, le processus par lequel il a été réalisé et la dynamique de l’équipe. Qu’est qui a fonctionné ou pas fonctionné ? Où étaient les tensions ? Il s’agit de l’une des meilleures méthodes pour améliorer la performance, renforcer les liens et identifier les problèmes et les régler, avant qu’ils deviennent importants. Le leadership est fondé par l’appui. Dans une organisation bien gérée, les membres de l’équipe sont encouragés à faire de leur mieux, parce qu’ils savent qu’on les guide et qu’on les encourage dans tous les aspects. Nous avons tous besoin de cela. En 2010, 21inc est devenu partenaire de KBRS pour la désignation et la sélection de nos leaders émergents. KBRS et 21inc travaillent ensemble pour choisir les 21Leaders du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse en 2012. Veuillez désigner un leader en visitant 21inc. ca ou en communiquant avec Sara au sara@21inc.ca 9


21 QUESTIONS: JEFF WHITE

21inc est très content que East Valley Ventures soit devenu notre premier partenaire, engagé à un financement pluriannuel pour élargir nos horizons au Canada atlantique. Nous n’aurions pu trouver de meilleur partenaire pour notre première initiative que cette nouvelle entreprise et son Chef des opérations, Jeff White. À titre d’ancien viceprésident des finances à Radian6, le leadership financier de Jeff a tiré profit à plusieurs entreprises reconnues comme Deloitte, IMagicTV, Q1Labs et Genesys Laboratories Canada. Jeff a récemment pris quelques minutes pour nous en dire davantage sur lui-même, East Valley Ventures, et sa vision de 21inc et bâtir le talent de la région... Q: Quel est la première chose que vous faites en vous levant le matin ? A: Je dis bonjour à mon fils de 8 ans, Stuart, qui vient trouver mon épouse Cathy et moi dans notre lit. Ensuite je lis mes courriels. Q: Qu’est ce que East Valley Ventures? Qu’est-ce qui vous a attiré vers cet emploi ? A: Nous voulons aider aux entrepreneurs à bâtir d’excellentes entreprises de TIC au Canada atlantique. Si vous voulez lancer une entreprise de TIC au Canada atlantique, je crois que vous devriez nous téléphoner. Je travaille avec d’incroyables partenaires comme Gerry Pond, Bob Justason et Mariner Partners et avec les meilleurs entrepreneurs du secteur des TIC.

10

Q: Quels sont vos objectifs pour East Valley Ventures au cours de la prochaine année ? A: C’est simple, nous visons à encourager les rêves de 5 à 10 nouveaux entrepreneurs TIC et les aider à lancer et croître leur entreprise avec les 15 avec qui nous travaillons actuellement. Nous voulons accroître les chances d’avoir des entreprises qui connaissent du succès dans notre région. Nous développons les gens et leurs idées. Q: Que sera le plus grand défi de East Valley Ventures cette année ? A: Wow, nous les rencontrons chaque jour. Je pense que notre plus grand défi sera notre capacité à répondre à la demande. Il y a plusieurs personnes très intelligentes et intéressantes qui veulent lancer des entreprises en TIC. C’est pourquoi nous présentons toujours nos entrepreneurs aux gens qui sont peutêtre en mesure de former une équipe formidable et réaliser leurs plans. Toutes nos entreprises ont besoin de plus de capital que ce que nous pouvons leur offrir. Nous sommes chanceux d’avoir des partenaires dans la région et en particulier le FINB; ils aiment travailler au développement précoce des entreprises. Q: Quelles sont selon vous les plus grandes possibilités de EVV ? A: Nous avons la possibilité de devenir un catalyste pour des entrepreneurs qui créent des entreprises incroyables. Nous travaillerons avec nos clients pour faire

en sorte que leur entreprise connaisse le succès qu’ils envisagent. Nous voulons donner l’exemple sur la façon dont le tout devrait être fait afin que les fondateurs et les équipes avec qui nous travaillons rencontrent leurs objectifs. Nous nageons à contre courant puisque nous ne nous situons pas sur le chemin le plus fréquenté et nous n’avons pas beaucoup de capital et de technologies mais nous avons de bons entrepreneurs. Les entreprises avec qui nous faisons affaires sont jeunes, pleines d’énergie et d’idées, ambitieuses mais pauvres. Nous voulons inviter d’autres personnes à se joindre à nous pour appuyer ces entreprises dans leur jeune marché, investir leur temps et énergie et les aider à croître en même temps que les entreprises. C’est plus facile à dire qu’à faire et cela nécessite conviction, patience et une forte croyance. Q: Le talent semble jouer un rôle important dans le succès d’une nouvelle entreprise. D’où vient le talent d’EVV ? A: Notre talent est représenté par le point culminant de notre expérience dans le domaine de la technologie et des nouvelles entreprises. Les gens sont le talent, alors nous voulons les aider et faire des liens. Il y a des gens talentueux partout, pas seulement assis à un seul endroit. Il vient des régions, de l’extérieur des régions et de partout dans le monde. Voilà pour quoi il est merveilleux de travailler avec la technologie, elle n’a pas de limites physiques, elle peut être créé, bâtie et vendue partout. Q: La transition vers un nouveau rôle n’est pas toujours chose facile. Comment avez-vous fait face à ce défi ? A: J’habite le Nouveau-Brunswick depuis plus de 15 ans et il s’agit de ma 8e transition. Je suis habitué à la carrière «nouveaux départs». Toutes mes transitions furent positives et m’ont menées à de grands apprentissages. Je suis habituellement curieux des gens et des entreprises alors chaque jour est une aventure. Cette fois c’est plus facile, je rencontre des gens dans une région qui me passionne et je bâtis d’excellentes entreprises.


SPRING/PRINTEMPS 2012 Q: Quelles sont vos compétences naturelles en leadership ? A: C’est une question difficile pour un chef de file humble. Je laisse habituellement les autre y répondre, alors l’humilité, l’engagement, la prise de décision, la confiance et la responsabilisation. Je tiens aux gens et j’aime prendre des décisions alors j’aime vraiment aider les membres de mon équipe et les membres du personnel à prendre des décisions. Q: Lesquelles vous furent plus difficiles à développer ? A: La confiance en moi : Étant donné que j’aime le modèle par consensus, lorsque l’équipe arrive au même endroit, mais parfois j’aimerais parler plus fermement. Cela pourrait être avantageux pour le groupe parce que les décisions seraient parfois prises plus rapidement. Q: Vous êtes comptable agréé mais vous semblez être expert des technologies – comment en êtes-vous arrivé à vous impliquer dans ce secteur ? A: J’ai répondu à une demande d’emploi en comptabilité chez NBTel en 1995 alors que je vivais à Halifax. Un de mes amis vivait ici et il a dit «je sais qu’ils cherchent un comptable mais tu verras des choses très cool.» Dans ma première semaine au travail, j’ai commencé à travailler sur la stratégie d’innovation/nouvelles entreprises/ commercialisation. J’ai travaillé à l’acquisition du premier téléphone numérique sans fil, et j’ai fait partie de l’équipe qui formait GenesysLabs Canada, une équipe de huit personnes qui ont lancé une entreprise commune en développement logiciel à l’extérieur de San Francisco. Cela m’a donc exposé au développement logiciel, au développement international, et l’art de devenir un chef de file du marché. À partir de là j’ai travaillé sur le IPTV avec ImagicTV, ensuite Q1Labs, Exigen. Deloitte, Radian6 et maintenant East Valley. Cela m’a permis de voyager partout dans le monde, avec des gens de plusieurs nationalités et voir comment nous pouvons participer à une économie TIC internationale à partir de notre province. Q: Pourquoi East Valley Ventures a-t-il choisi de devenir un partenaire de 21inc ? Quelle valeur voyez-vous dans ce partenariat ? A: Nous sommes devenus un partenaire de croissance parce que nos valeurs fondamentales reposent sur les gens

avec qui nous vivons et travaillons. J’ai eu la chance de connaître d’excellents entrepreneurs au cours de ma carrière et les chefs de file se trouvent tout autour de nous. Nous pensons que des organismes comme 21inc sont une bonne façon d’aider les gens à réussir. J’espère que nous pourrons partager des conseils, du temps, notre expérience, de la même façon que nous l’avons reçu pour aider au chefs de file de demain à réaliser leurs rêves. Q: Quel est le meilleur conseil que vous avez reçu ? A: «Ce n’est pas ce qui vous arrive dans la vie mais plutôt comment vous y réagissez détermine qui vous êtes». J’ai entendu ceci alors que je jouais au basketball à l’université et je m’en suis rappelé. Nous vivons des situations où nous gagnons et perdons et c’est la vie. Il est donc important d’être en mesure de tout résoudre et constamment chercher le positif et apprendre de ces situations. Q: Quels conseils donneriez-vous aux leaders émergents du Canada atlantique? A: Ayez confiance dans vos aptitudes. Vous êtes en mesure d’atteindre vos objectifs. Les gens vont essayer de vous décourager, pour vous protéger d’une déception; au lieu de vous obstiner, accueillez-le et prenez ce qui peut vous aider. Soyez ouverts, et préparez- vous à demander de l’aide, parce que cela vous aidera à créer l’équipe nécessaire pour connaître du succès. En fin de compte, assurez-vous de faire les choses dans lesquelles vous croyez et dont vous pouvez être fiers. Q: Qu’est-ce que vous avez sur votre iPod en ce moment ? A: Beautiful Day de U2, Rolling in the Deep de Adele et des extraits de mes garçons qui jouent au piano.

En particulier Seth Godin et Brian Solis. Ils ont tous deux une perspective très intéressante sur la vie et les technologies. Q: Quel est le plus grand défi du Canada atlantique et son talent ? Pourquoi ? A: Je crois que nous avons un excellent bassin de gens ici déjà. Nous avons besoin de plus de participants dans la communauté des TIC pour essayer de créer des possibilités pour les jeunes entrepreneurs émergents pour qu’ils apprennent, expérimentent et qu’ils bâtissent leur capacité et leur crédibilité afin de connaître du succès. Nous devons aussi nous rappeler que la communauté TIC est une communauté internationale alors nous devrons créer des partenariats avec le bon talent où qu’il se trouve, et pas seulement dans notre cour. Les meilleurs sont partout sur la planète. Q: Si vous aviez une baguette magique et pouviez changer une chose par rapport au Canada atlantique, ce serait quoi et pourquoi ? A: Je suis fier d’être originaire du Canada atlantique – Je suis né et j’ai grandi à Terre-Neuve, j’ai fréquenté l’université à STFX en Nouvelle-Écosse et j’habite maintenant le Nouveau-Brunswick. J’ai eu la possibilité de quitter mais j’ai créé et trouvé des possibilités pour y rester. Je fais la promotion de la région et nous devons unir nos cerveaux. Q: Voudriez-vous dire autre chose à la communauté 21inc ? A: Soyez curieux et aventurier dans votre carrière. Déplacez-vous vers les domaines où les autres ne vont pas. Il y a des gens très intéressants, des possibilités et des aventures abondent. Et si vous voulez lancer une entreprise en TIC, communiquez avec nous chez East Valley Ventures.

Q: Le secteur des technologies bouge rapidement et il semble très facile de perdre les dernières innovations. Comment vous gardez-vous à jour ? A: Curiosity, Twitter, Zite (pour les nouvelles et le développement), blogues et autres médias sociaux, et conversations. Je lis des articles sur les technologies, le capital de risque. Dans la région, Entrevestor est une excellente ressource ICT, et Mashabel est très informatif selon une perspective internationale. Je suis certaines personnes sur Twitter. 11


DANS LA TWITTERSPHÈRE

PSSST…. Vous en voulez davantage ? Il y a plusieurs possibilités pour les anciens, les partenaires, et les supporteurs de 21inc pour nous aider à réaliser notre travail. Voici les façons de participer : Appuyez les 21 Leaders en Nouvelle-Écosse ou au Nouveau-Brunswick (en partageant vos idées, en faisant connaissance avec des experts du domaine, coordonner une visite de votre région pendant la tournée) Aidez à l’organisation d’une fantastique réunion et une fête pour célébrer notre cinquième anniversaire

Organisez une rencontre des anciens dans votre collectivité

Contribuez à la prochaine édition de 21ink

Si ces possibilités vous intéressent ou si vous avez de bonnes idées à partager, veuillez communiquer avec Sara au sara@21inc.ca

21inc remercie @lclaireryan, @ju_bro, @natachabosse (truevoicetranslation.com) et Sarah Rennick (sarahrennick.net) pour leur contribution dans la création de 21ink!


21ink 3: Printemps 2012