Page 1

MENSUEL GRATUIT n° 181 MAI 2012 17e année

CATHERINE MILLET - GUY WALTER - ZEBDA - OLIVIER REY GIULIANO TENISCI - JEAN MARTIN... Cultures urbaines et d’ailleurs • Grand Lyon, Villefranche/Saône, Région…


l’invité du mois

CATHERINE MILLET

Catherine Millet est fondatrice de la revue art press en 1972, critique d'art, écrivaine (Dali et moi, Yves Klein, The Book of Olga avec la photographe Bettina Rheims, La vie sexuelle de Catherine M....), elle sera présente à Lyon aux côtés de Camille Laurens et de Lydia Flem. Conviée à m’exprimer sur « le sens de mon travail », me voici assez désemparée. S’il vous plaît, n’auriezvous pas quelque question précise à me poser ? Par exemple, ne pourriez-vous pas me demander le sommaire du numéro d’art press à paraître ? Ou le tirage de la revue ? Sait-on qui sont ses lecteurs ? Et les lecteurs de mes livres autobiographiques, sont-ils en majorité des hommes ou des femmes ? Si le travail en équipe de la journaliste nourrit le travail en solitaire de l’écrivain ou le contraire ? Etc. À ces questions, je ne sais pas si j’aurais les bonnes réponses, mais j’essaierais volontiers de les trouver. Je suis un esprit concret, assez pragmatique ; je m’oriente d’instinct, je ne cherche pas trop à définir le projet que je mets en route. Je commence par en faire le planning. Depuis mon entrée dans la vie professionnelle, à dix-huit ans, je ne me suis jamais posé la question du sens que j’allais donner à ma vie ni ne me suis interrogée sur la finalité de mes activités. Grâce aux circonstances, j’ai eu l’opportunité de créer avec des amis une revue d’art contemporain. C’était il y a quarante ans. Je la dirige toujours, preuve que je n’ai jamais douté de sa nécessité, à l’instar d’ailleurs de ses collaborateurs et de ses lecteurs. Il y a environ douze ans, de manière tout à fait improbable, un éditeur m’a invitée à décrire le plus précisément possible ma vie sexuelle. J’ai fait le travail et cela m’a propulsée dans une double vie où désormais, comme certaines marionnettes que l’on retourne pour faire apparaître un autre personnage, je suis et critique d’art, directrice d’art press, et écrivain. Encore, dois-je préciser que je n’ai jamais vraiment eu le dessein d’être critique d’art ou romancier, en conséquence de quoi je n’ai pas fait d’études d’histoire de l’art et jamais tenté d’écrire un roman, depuis les quelques pages exaltées rédigées pendant l’adolescence. Ce que je voulais, c’était écrire. Ou plutôt : j’écrivais, et ce que je voulais, c’était continuer. Depuis l’enfance, j’avais autant aimé lire que noircir du papier et cela m’a toujours paru suffisant, si bien que je ne me suis jamais placée devant un choix à faire entre devenir professeur, infirmière, danseuse, écrivain ? Faire des études ou pas ? À vingt ans, j’ai rencontré la personne en charge des pages « art » des Lettres Françaises, hebdomadaire que dirigeait Louis Aragon, et je lui ai proposé des comptes rendus d’exposition parce que je fréquentais déjà le milieu artistique. En résumé, ma conviction est que l’on n’arrive pas dans la vie active avec un message à transmettre, pas plus qu’on ne réfléchit au sens que l’on va

Jusqu’au 27 mai, on peut visiter une très belle exposition au LaM (Lille métropole musée d’art moderne, d’art contemporain et d’art brut) à Villeneuve d’Ascq : Déplacer, Déplier, Découvrir, la peinture en actes, 1960-1999. Derrière ce titre abstrait, sont présentées des œuvres en effet très épurées, mais pour lesquelles leurs auteurs ont exploité toutes les ressources et la sensualité de leurs outils. Cinq peintres de la scène française et appartenant à différentes générations, Simon Hantaï, Martin Barré, Marc Devade, Jean Degottex, Michel Parmentier, dont l’ambition était, dans le geste qui dépose le trait sur la surface, d’exprimer avant tout une façon d’être dans le monde, une éthique. Une nouvelle histoire de l’art en France commence enfin à s’écrire, due à une nouvelle génération de conservateurs moins empruntée que la précédente.

donner à sa vie. On vit, et on fait. Je crois même que s’asseoir devant un ordinateur avec l’ambition de convaincre de ses idées d’hypothétiques lecteurs, ou d’exprimer des sentiments qui vont les toucher, serait très mal s’engager. Si un sens doit apparaître, ce sera rétrospectivement. Les premiers artistes que j’ai défendus, Joseph Kosuth, le groupe Art & Language, appartenaient au mouvement que l’on a appelé art conceptuel. Leur référence majeure était le philosophe Ludwig Wittgenstein, auteur de l’énoncé fameux : « meaning is use », le sens, c’est l’usage. Il faut croire qu’il m’en est resté quelque chose. De fait, en 1972, lorsque paraissait le premier numéro d’art press au sommaire duquel figurait précisément un texte de Joseph Kosuth, est-ce que je pouvais imaginer que quatre ans plus tard, la revue publierait un numéro spécial sur la pornographie ? Et quand nous préparions celui-ci, est-ce que j’aurais pu croire que, dans les années 2000, un autre gros numéro spécial serait consacré aux religions monothéistes ? Lorsque je découvrais l’art minimal dans les galeries de SoHo, pouvais-je supposer qu’un jour ce serait à Téhéran que j’irais à la rencontre d’artistes, et qu’avec eux je préparerais un gros dossier, dans le même temps où le formidable mouvement vert auquel beaucoup d’entre eux avaient participé était dramatiquement réprimé par les ayatollahs ?

BP 24 - 69910 Villié-Morgon Tél : 04 74 04 25 71 - 06 82 37 53 38 Email : 491@wanadoo.fr - Site : www.491.fr

Enfin, on voudra bien me croire, je l’espère, si je dis que travaillant sur des livres consacrés à l’art contemporain, j’étais à mille lieux de penser que j’aborderais plus tard, avec la même méthode, ma vie sexuelle ? Le sens de tout cela ? Un peu dans tous les azimuts, n’est-ce pas ? Mais tel est le lot de tous ceux qui n’ont pas cessé, depuis l’adolescence, de chercher à se hisser le plus près possible des écrivains et des artistes qu’ils admirent, sans jamais renoncer pour autant au contact avec le plus possible de leurs semblables. Ce « tous azimuts » explique des engouements éclectiques. Le 13 mars dernier, Arte diffusait le film de Jean-Michel Meurice, Algérie, notre histoire. Si vous l’avez manqué, guettez la sortie du DVD, ou tentez de le podcaster. Peut-être parce que Meurice est un artiste (il est aussi peintre), il a eu l’honnêteté et le courage de confronter au récit de la guerre d’Algérie, ses propres souvenirs (il a fait parti des appelés), emprunts de ses émotions propres, et de les entremêler avec ceux de quelques autres personnes, quelles qu’aient été leur place et leurs convictions alors : l’historien Benjamin Stora (né à Constantine), l’écrivain Pierre Guyotat (il effectua son service militaire en Algérie) et le collectionneur Philippe Durand-Ruel, qui fit partie des officiers putschistes.

RÉDACTEUR EN CHEF BRUNO PIN MAQUETTE ET INFOGRAPHIE JEAN-MARC CLEYET-MARREL Tél : 04 78 39 89 27 e mail : jmcleyetmarrel@wanadoo.fr - Site : jmcleyetmarrel.free.fr SECRÉTAIRE DE RÉDACTION FRÉDÉRIQUE MATAGRIN RÉDACTION ANNE HUGUET - LAURENT ZINE - ÉTIENNE FAYE - CAROLINE FAESCH CORRECTION ÉLODIE CHANRION

Enfin, je recommande la lecture du livre d’Houria Abdelouahed qui vient de paraître aux PUF, Figures féminines dans l’Islam. C’est l’ouvrage indispensable si l’on veut comprendre la moindre chose à la terrible crise que connaissent les rapports du monde musulman avec l’Occident. À travers l’étude des neuf femmes du prophète et une attention scrupuleuse à la lettre du Coran, cette jeune universitaire et psychanalyste, sachant se faire aussi philologue, éclaire brillamment ce qui, dans l’Islam, s’est noué dans la sexualité et la relation entre les hommes et les femmes. Nul doute que c’est par le travail de femmes de cette trempe, et par leur courage à porter un regard critique sur la culture à laquelle elles appartiennent, que se fera vraiment, un jour, l’émancipation des femmes,— et celle des hommes. Aux Assises Internationales du Roman, les Subsistances, le 28 mai

PUBLICITÉ Tél : 04 74 04 25 71- Portable : 06 82 37 53 38 IMPRESSION IPS Reyrieux ...491 est édité par 491 Sarl de presse au capital de 305€ - BP 24 - 69910 Villié-Morgon ISSN : 1268-9149 - SIRET : 40325001600021 - DIRECTEUR DE PUBLICATION BRUNO PIN © 491 2012. Tous droits de reproduction réservés. ...491 est édité sans aucune subvention Tirage : 32 000 exemplaires

MAI 2012

N° 181

3


spectacles vivants

ÉCRIRE VALENCE Le festival Ambivalence(s) Par Étienne Faye Richard Brunel n’est pas le directeur du Centre dramatique national de Valence depuis 2 ans que déjà le festival Ambivalence(s), son idée, fête sa 2e édition. Festival dans la ville, au printemps de Valence et de ses environs que le soleil ne boude pas, l’événement propose une balade dans différents lieux, pas toujours dédiés à l’expression artistique. Des pièces de théâtre, une conférence spectaculaire de psychanalyse urbaine, une grande exposition des œuvres photographiques de Denis Darzacq (Joueurs, pendant tout le mois de juin à la Bourse du travail), et du cinéma. Les bonnes expériences de l’année dernière doivent avoir beaucoup influencé la programmation 2012, puisqu’on y retrouve les pièces regroupées sous le titre générique d’Une chambre en ville, opus 2, par le collectif artistique de la Comédie. Le principe, je dois dire, est assez excitant et plutôt original, car les pièces sont jouées dans des chambres d’hôtel, et le public est ainsi plongé jusqu’au cou dans les ambiances imaginées par les artistes et les écrivains. Cinq pièces brèves ont en effet été commandées spécialement à 5 auteurs, à commencer par Lancelot Hamelin, le Lyonnais de l’étape (et accessoirement membre du collectif), mais aussi Lucy Caldwell, qui est irlandaise, Gesine Danckwart, l’Allemande, Philipp Löhle, allemand lui aussi, et Penelope Skinner, qui est anglaise… La Comédie de Valence est en train de constituer une sorte de répertoire de pièces en chambre, destiné à s’étoffer encore l’an prochain avec l’opus 3. Le très talentueux collectif de la Comédie, constitué d’Angélique Clairand, Éric Massé, Valérie Larroque, Mireille Mossé, Claire Semet et, bien entendu, Richard Brunel, proposera donc ces 5 pièces dans des chambres de l’hôtel Atrium, en plein centre-ville. Non loin d’ailleurs de la rue de

Chabeuil, du nom d’une commune limitrophe, où Laurent Petit, psychanalyste urbain, présentera Le Cas Drôme-Ardèche le 4 juin (également à Bourglès-Valence les 5 et 6). Il s’agit d’une conférencespectacle imaginée à partir d’un travail d’enquête effectué en amont par les artistes, et qui doit mettre en lumière, de nombreuses photographies à l’appui, les caractéristiques du territoire et de ses habitants. Le tout, me dit-on, avec beaucoup d’humour… À noter également le retour de cette fort heureuse initiative d’inviter la Coopérative d’écriture, pour les Fenêtres avec vue, le 6 juin. Cette fois, ce sont Nathalie Fillion, Eddy Pallaro et Natacha de Pontcharra qui s’y colleront, avec leur invité Marc-Antoine Cyr, pour une journée d’écriture avec contrainte. Le défi est de taille, puisqu’il sera question de lire la presse régionale au petit matin, et de s’en inspirer pour écrire chacun 2 textes, lus le soir même, en public, par une équipe de comédiens. Toujours dans cette volonté de promouvoir et d’encourager une écriture théâtrale contemporaine, la Comédie a convié Émilie Valantin et sa compagnie. La metteuse en scène a eu l’occasion d’exposer à Marseille son mur de marionnettes, et ce mur, à l’évidence, portait nombre d’histoires non encore écrites. C’est ce qui lui a donné l’idée d’exposer ce mur de nouveau à Valence, et de commander des textes inédits à Lancelot Hamelin, Marie Nimier, Thierry Illouz, Jeanne Benameur et François Bégaudeau, ainsi qu’à 3 jeunes auteurs issus du laboratoire d’écriture animé par Enzo Cormann à l’Ensatt. Ces textes mis en scène par Émilie Valantin seront regroupés sous le titre Le Castelet des scriptophages. Du 31 mai au 6 juin à Valence

LES MONSTRES FORMAN Par Étienne Faye Deux frères jumeaux, donc eux-mêmes un peu monstrueux, si j’ose, et qui se trouvent être les enfants d’un monstre du cinéma mondial, ont créé leur spectacle de monstres, Obludarium. Depuis 2007, Petr et Matej Forman, fils de Milos, plantent leur bizarre chapiteau en forme de maison de Barbapapa partout en Europe, depuis la République tchèque, d’où ils viennent, jusqu’au Toboggan de Décines, en passant par Paris, Rennes, le Danemark, l’Italie, l’Espagne… Le principe est assez simple, hérité des barnums qui sillonnaient l’Europe au début du XXe siècle et qui s’installaient en périphérie des bourgs, sur une place publique, au bout du boulevard du Crime, dans les terrains vagues… que la foule alors venait piétiner pour aller voir les freaks, tels ceux qu’avait filmés Tod Browning, la femme à barbe, l’homme le plus grand du monde, l’hommeéléphant, la femme la plus grosse, qui ne se déplace qu’à l’aide d’une grue. C’est en tout cas l’esprit du théâtre forain tel que les 2 frères l’ont imaginé… Pourtant, le monde merveilleux des monstres d’Obludarium n’est en aucun cas l’exploitation commerciale des personnes handicapées. Il s’agit du spectacle tendre et humain d’une bande de comédiens déguisés et de musiciens bohèmes, d’une poésie circassienne où les monstres sont comme les marionnettes dont les jumeaux Forman se sont fait

4

N° 181

une spécialité. Les monstres sont immenses avec une grosse tête de bébé en cellulose, tout petits habitants de Lilliput, ou bien totalement recouverts de plumes, pas vraiment effrayants, tandis qu’un Monsieur Loyal, qu’on imagine vêtu comme un de ces soldats grotesques de la tradition, et qui se trouve être Petr, organise la succession des numéros. Les musiciens soufflent dans d’énormes cuivres mordorés des pouêt-pouêt entraînants, parmi une troupe bigarrée, fraternelle et bruyante. Le chapiteau, pensé par Matej, est un drôle de champignon multicolore, où le nombre de places, distribuées sur 2 étages, est limité à 120, toutes très proches de la scène, justement dans une volonté de partage et, peut-être, de fraternisation… Avec Obludarium, le Toboggan propose un spectacle qui triomphe partout où il passe, on a hâte de le voir. Du 9 au 12 mai au Toboggan de Décines

MAI 2012


littérature

Conçues et organisées par la Villa Gillet et Le Monde, les Assises internationales du roman (AIR) se dérouleront aux Subsistances du 28 mai au 3 juin. Entretien avec Guy Walter, directeur de la Villa Gillet.

Interview par Laurent Zine

UNE BOUFFÉE D’AIR SOUS LA VERRIÈRE Comment appréciez-vous l’évolution des Assises, et constituent-elles une forme d’aboutissement, considérant le travail effectué à la Villa Gillet pendant plus de 20 ans ? Nous pouvons dire aujourd’hui que les Assises se sont vraiment installées sur le plan international, que l’événement a trouvé sa place auprès des écrivains du monde entier ; et cela a bien sûr rapport avec le fait que nous travaillons depuis longtemps avec la Villa Gillet à l’étranger (notamment à New York et à Berlin), que nous y avons progressivement constitué un réseau important. Ensuite, il y a le mode d’organisation pour lequel nous avons opté et qui a prouvé son efficacité : les auteurs viennent parler de leur expérience d’écriture, proposent des textes inédits, débattent de sujets préétablis ; au final, les Assises génèrent un climat très particulier d’échanges, intellectuel et sensible, qui se révèle assez unique en son genre et qui plaît tant aux écrivains qu’aux différents publics réunis chaque mois de mai sous la magnifique verrière des Subsistances ! Il y a dans ce moment des Assises une sorte d’équilibre entre souci d’analyse et convivialité, et il s’agit là d’une vraie marque de fabrique. N’oublions pas non plus tout le travail qui est réalisé en amont, puisque s’est graduellement constitué un important réseau actif de lecture avec tous nos partenaires : universités, libraires, bibliothèques, lycées, etc. Basé sur des échanges quotidiens avec Le Monde, le travail de préparation de la manifestation court ainsi tout au long de l’année. J’ajouterai enfin que le fait que nous ayons choisi d’approcher la littérature dans son rapport à la réalité s’est avéré extrêmement positif, puisque cela nous permet d’aborder des questions politiques, sociales, mais aussi intimes, esthétiques, historiques (etc.), sans se donner de limites. Ainsi, nous n’isolons pas la littérature comme une forme, mais la comprenons plutôt comme une énergie susceptible de nous éclairer quant à l’évolution du monde contemporain. Voilà sans doute ce à quoi nous voulions aboutir. “Rendre compte du réel” : voilà peut-être in fine le leitmotiv et des Assises et de la Villa Gillet ? Il y a justement cette année une rencontre avec le romancier William T. Vollmann, intitulée “Rendre compte du réel”, qui me semble tout à fait emblématique de ce que nous proposons : l’œuvre de Vollmann est à la fois subtile, complexe et exigeante, mais également totalement en phase, de par son métier de reporter, avec le monde qui nous entoure. Et cette interpénétration entre littérature et questionnements contemporains nous interpelle. Lorsque nous préparons les Assises, nous nous demandons d’abord quelles sont les questions que nous avons aujourd’hui envie d’aborder, quasiment indépendamment des différentes œuvres et romans parus dans l’année. Nous venons par exemple de traverser une énorme crise financière dont les répercussions sont encore incertaines, et cela évidemment nous questionne : le libéralisme vit-il ses dernières heures ou, au contraire, la finance gouvernera-t-elle le monde de demain ? Sommes-nous à l’aube de grandes mutations de nos systèmes

politiques et économiques ? Il n’y a ensuite qu’un pas à faire pour se rendre compte que ces questions sont éminemment présentes dans la littérature contemporaine. La programmation de ce débat baptisé “L’argent, le pouvoir, les privilèges” avec Thierry Pech, directeur du magazine Alternatives économiques, s’est ainsi faite on ne peut plus naturellement. À travers les thématiques choisies pour certaines tables rondes (“Corruption et violence politique”, “Les marginaux / les exclus”, “Habiter”…), il nous semble que les Assises sont justement de plus en plus en phase avec des questions qui font l’actualité. Absolument, et c’est aussi pourquoi nous invitons des essayistes, des journalistes, des chercheurs (etc.), et pas seulement des romanciers, pour croiser les regards. Mais c’est le propre de la littérature de se nourrir de toutes les disciplines et de toutes les approches (sciences sociales et humaines, arts confondus, etc.) pour finalement nous offrir un mode de pensée inclassable ! Le roman serait-il ainsi le moyen le plus pertinent pour “rendre compte du réel” ? Je ne peux vous dire si c’est le plus pertinent ; en revanche, je suis convaincu que la pensée littéraire est faite de nuances, de complexité, d’ambiguïtés, de subjectivité et de délicatesse, et qu’elle se permet parfois d’inviter toutes sortes de concepts (scientifiques, politiques, etc.) pour rendre compte sensiblement du réel. Sans “s’encombrer” du postulat d’objectivité inhérent aux sciences sociales ? Il y avait par exemple chez Deleuze ou Foucault, certes, une force d’analyse, mais aussi une vraie sensibilité épistémologique et un réel talent d’écriture. À partir des années 1980-1990, j’ai l’impression que les sciences sociales sont entrées dans une phase d’expertise, et, petit à petit, les auteurs ont disparu derrière leurs œuvres. Je ne dis pas qu’il s’agissait d’une bonne ou d’une mauvaise chose, mais, lorsque l’on s’intéresse à l’histoire des idées et à la philosophie, nous avons pu ressentir comme un manque. Il me semble que la tendance s’inverse depuis quelques années, et je vois revenir des auteurs qui investissent totalement leurs œuvres ; je pense par exemple à Pierre Zaoui ou à Mathieu PotteBonneville. Dans le même temps, le roman, lui, n’a jamais perdu sa force d’exploration, de suggestion et d’imagination. Qui le relie justement aux sciences sociales. Ces dernières sont évidemment analytiques, mais je crois obstinément à leur fécondité imaginative. Que peut-on vous souhaiter à l’aube de cette 6e édition ? Simplement que le temps des Assises perdure. Que celles et ceux qui viennent aux Assises en repartent avec un bagage, fait d’images, de récits et de pensées. Que ce temps s’inscrive ainsi dans une certaine continuité, qui est aussi celle de la Villa Gillet. Du 28 mai au 3 juin aux Subsistances

MAI 2012

N° 181

5


UN LABORATOIRE MAIS PAS BROUILLON Interview par Étienne Faye

Un nouveau lieu de création à Lyon : le Lavoir public Beaucoup de Croix-Roussiennes connaissent le lavoir public municipal de l’impasse Flesselles, en plein milieu des pentes de la Croix-Rousse. Il y a encore 10 ans, des femmes, le plus souvent d’origine maghrébine, fréquentaient ce superbe endroit, pour y “faire” leur linge, et aussi pour y causer, en toute tranquillité, à l’abri des oreilles masculines. Un spectacle, une lecture, un concert… Toutes les occasions semblent bonnes pour visiter cette salle immense qui, sans doute, est un patrimoine historique de la ville. Le lavoir est fonctionnel, tout entier organisé autour de 2 bassins. Le long des murs, des tonneaux de tôle à tambour, les lessiveuses, semblent attendre encore, sous les robinets d’eau chaude, les affaires sales, tandis que le bassin d’eau de rinçage est vide. D’énormes pierres plates, rosées, patinées, penchées vers le bassin principal, étaient il y a peu l’outillage indispensable à l’essorage des vêtements propres. Mais par quel hasard fabuleux Olivier Rey et Julien Ribeiro, auteurs et acteurs, depuis 2 ans, d’une petite forme théâtrale périodique intitulée Pressing, et jouée d’abord, comme son nom l’indique, dans une laverie de la rue Imbert-Colomès, ont-ils pu se retrouver aujourd’hui, par la grâce d’une proposition de Nathalie Perrin-Gilbert, mairesse du 1er arrondissement, en résidence dans un lavoir ? Toujours est-il que l’occupation du lavoir municipal a débuté en février, et que l’agitation perpétuelle, pendant toute l’année, souhaitée par les animateurs infatigables des lieux, est déjà un premier pari tenu. Des pièces de théâtre ont dû s’adapter à la configuration extraordinaire de la salle ; des projections, des lectures et des fêtes ont souvent fait le plein de public. Attention, l’expérience est prévue pour ne durer que jusqu’au 31 janvier prochain. Rendez-vous avec Olivier Rey, metteur en scène de la compagnie Thearte, assistant régulier de Michel Raskine, président de l’association du Club Théâtre. Avec Julien Ribeiro, codirecteur artistique de la compagnie Thearte et copilote de ce projet, avec encore Juli Allard-Schaefer, l’administratrice, c’est lui qui gère le Lavoir public. Par exemple, pour les semaines à venir, qu’avez-vous programmé ? Il y a d’ores et déjà des pièces de théâtre prévues, et des soirées comme nous en avons l’habitude, mais la programmation est toujours en mouvement. Et puis, chaque mois, nous essayons d’organiser un festival, tout à la fois pour nous moquer du concept, très à la mode, qu’ainsi nous banalisons, et aussi pour profiter de la visibilité que nous offre un tel concept. Ainsi, le mois de mai est le mois des luttes, et nous allons évoquer très largement les luttes sociales qui se sont jouées dans le quartier. Donc, les canuts, les ovalistes… Et comme le lavoir public a ouvert en 1934, il faudra bien faire un retour sur le Front populaire de 1936. En juin, nous avons eu l’idée d’un autre thème, très porteur… La pornographie alternative. ONLY PORN devra être un festival à dimension uniquement artistique, j’insiste là-dessus. Plein de découvertes très intéressantes, touchantes, même, comme le film de Lawrence Weiner, une star de l’art conceptuel, qui a

6

N° 181

MAI 2012

demandé aux gardiens d’un musée de tourner leur film porno, Water in milk exists. Nous espérons encore, pour ce festival, organiser des soirées carte blanche, mais ce n’est pas finalisé, avec Virginie Despentes et HPG. Et vos créations de la compagnie Thearte ? Ce lieu est chez nous, ce qui permet d’imaginer plusieurs propositions de spectacles, pas comme lorsque nous devons, pour être programmés, nous focaliser sur une seule création. Ainsi, nous continuons le Pressing, le talk-show qui défroisse et rafraîchit, nous mettons au point les soirées du projet Compact, qui dureront entre 74 et 99 minutes, où une dizaine de personnes, connues et inconnues, chanteront chacune à leur manière une chanson. Quant à moi, je pense reprendre La Maman et la Putain, peut-être dans la salle Paul-Garcin, qui n’est qu’à quelques mètres, et en mai je présenterai Ludologie, d’après la BD de Ludovic Debeurme, avec Julien Ribeiro (auteur d’une installation vidéo) et le comédien Sylvain Bolle-Reddat. Sylvain se trouve être un compagnon de route de cette aventure, avec l’équipe de L’Achat du cuivre, la pièce de Bertolt Brecht que nous avons jouée il y a 2 ans au Point du Jour. Quelle est la ligne directrice de ce lieu ? C’est l’envie, d’abord. Nous avons une boule à facettes, qui est notre symbole : à cause de la fête, et parce que le Lavoir est un endroit à multiples facettes. Nous voulons un espace des possibles et du mélange des genres. En revanche, il faut bien dire que nous croulons sous les demandes d’artistes qui ont besoin de montrer leur travail, mais nous ne sommes pas une scène ouverte, nous ne voulons pas montrer ici tout et n’importe quoi. Le Club Théâtre est donc garant d’une qualité artistique. Dans l’idéal, le public pourrait passer à l’improviste, sans vraiment savoir ce qui est programmé, juste parce qu’il sait qu’il y aura un spectacle ou un événement intéressant. Le Lavoir public, 4, impasse Flesselles, à Lyon

© Dominique Perron-Ville de Bron

spectacles vivants

DE LA POLITIQUE CULTURELLE À BRON Interview par Laurent Zine

Entretien avec l’adjointe à la culture, Mireille Spaggiari-Meynet

C’est d’actualité : Bron vient de recevoir la meilleure note au palmarès du label “Ville Internet”, et ce, pour la 2e année consécutive… C’est une belle reconnaissance des efforts consentis – concernant la mise en place de cyberbases – en premier lieu à la MJC Louis-Aragon et à la médiathèque Jean-Prévost, et cela va dans le sens de notre futur grand projet en matière d’arts numériques, que nous allons prochainement mettre en place de façon transversale dans toute la ville. L’idée étant de rassembler l’ensemble de nos structures culturelles autour de ce dessein (actuellement pas encore totalement défini) et d’inciter les habitants à y participer de façon massive. Concernant le dernier-né de vos équipements culturels : pouvez-vous nous faire un petit bilan d’activité du Pôle Pik, ce “centre chorégraphik” ouvert depuis 2 ans ? En hébergeant la compagnie Käfig et son chorégraphe Mourad Merzouki, dont la notoriété a largement dépassé le cadre de la ville, le Pôle Pik a désormais pris son envol pour occuper une place de choix dans notre vie culturelle. C’est donc un centre chorégraphique ouvert aux résidences, mais aussi un centre de formation, puisqu’un master class en danse reconnu nationalement y est actuellement enseigné. Le Pôle Pik fait ainsi souvent le plein et se délocalise parfois à l’espace Albert-Camus, ne serait-ce qu’à l’occasion du festival Karavel, dédié à la pratique de la danse hip-hop. Sans oublier que Mourad Merzouki prépare déjà activement le prochain défilé de la Biennale de la danse pour septembre 2012 ! En parlant de biennale, celle du fort de Bron prévue à l’horizon 2013 se prépare-t-elle déjà ? Bien sûr, le comité de pilotage est en train d’imaginer la programmation, dont je ne peux encore rien vous dire, si ce n’est que ce sera la dernière de Robert Caro, l’actuel producteur. Quelle est la part de la culture dans le budget de la ville ? 10 %, c’est-à-dire juste au-dessus de la moyenne nationale. En période de crise économique, la culture est-elle toujours une priorité ? Ce fut en tous les cas la priorité de ce mandat ! Et nous nous y tenons, notamment en ce qui concerne la construction de la future médiathèque, dont la 1re pierre sera posée courant mai. En matière de travaux, qu’en est-il de la rénovation de l’espace Albert-Camus ? Concernant l’intérieur, la rénovation sera judicieusement finie cet été ! Pour les extérieurs, il faudra attendre le prochain mandat. En travaux également, la MJC, puisque nous procédons à son extension avec la construction de 3 locaux de répétition, d’un studio d’enregistrement ainsi que d’une salle polyvalente pouvant accueillir 170 personnes lors de spectacles en tous genres. Je dirais que nous sommes ainsi constamment en chantier, déjà au sens propre avec tous ces travaux susmentionnés, mais aussi de façon figurée en ce qui concerne notre politique culturelle…

Quelles en sont les priorités ? Inscrire la diversité au firmament de notre politique. Faire participer tous les Brondillants à l’offre culturelle de leur ville. Et, pour atteindre cet objectif, mutualiser l’action de nos différentes structures culturelles, travailler effectivement dans la transversalité. En pratique, comment favorise-t-on la démocratisation de l’accès à la culture ? D’abord grâce à la diversité de l’offre culturelle. Ensuite, en s’appuyant sur le travail de fond des maisons de quartier, des collèges et des lycées, des centres sociaux et, bien sûr, de la MJC, qui ont également pour mission d’accompagner les gens afin qu’ils participent aux manifestations culturelles. La politique tarifaire est-elle une donnée à prendre en compte ? Absolument, et nous y faisons attention depuis longtemps en termes d’offre culturelle. Pour prendre 2 exemples, je vous citerai la Fête du livre (portée par l’association Lire à Bron), entièrement gratuite et qui draine énormément de monde (!), et le prix des places d’entrée (4,50 €) au cinéma Les Alizés. Offre culturelle dont nous avons quasiment fait le tour ? Oui, avec Albert-Camus bientôt entièrement rénové et qui, à l’avenir, travaillera de plus en plus avec les autres structures de la ville. Le cinéma dont je viens de vous parler, avec le festival qui lui est rattaché : Drôle d’endroit pour des rencontres. Bien sûr, la prochaine médiathèque, qui va tripler et le fonds documentaire disponible et les possibilités d’accueil du public ; on parle ainsi vraiment d’un projet de grande envergure. Et puis la Ferme du Vinatier, qui travaille déjà en partenariat avec tous les autres équipements et événements culturels. Vous réfléchissez éventuellement à la nécessité d’avoir une salle de diffusion pour les musiques actuelles ? Nous y réfléchissons effectivement, et l’extension de la MJC s’inscrit parfaitement dans ce cadre. Mais avant de penser à l’opportunité de la création ou non d’une SMAC, il faut du temps, et il s’agira de redéfinir ce projet à plus ou moins court terme. Concernant cet objectif de transversalité et de mutualisation du travail de vos structures culturelles, intégrez-vous l’université Lumière dans ce dessein ? Bien sûr, et même si ce n’est pas toujours évident, puisqu’elle a (et c’est tant mieux) sa propre autonomie. Quoi qu’il en soit, l’université est déjà partie prenante de nombreux programmes culturels, notamment en ce qui concerne ce projet en matière d’arts numériques, et nous avons dans l’idée de multiplier les collaborations. Vous parliez de l’importance de la diversité culturelle. On imagine que vous intégrez également les “cités” dans votre discours… Nous allons en effet souvent dans les cités, mais avec un souci d’excellence, de toujours tirer les gens vers le haut, de les amener à la lecture, à l’écriture, au théâtre, à la danse, etc. Notre envie est finalement simple : encourager une culture pour tous, démocratiser l’ensemble des savoirs, profiter de la richesse de la diversité ! C’est et ce sera le fil rouge de notre politique culturelle.


© Enrico Bartolucci

spectacles vivants

GIULIANO TENISCI directeur du Théâtre de Vienne Le Printemps de Vienne fait son cirque ! Par Caroline Faesch

Si l’hirondelle n’est pas fiable, Vienne fait une fois de plus le Printemps, et le fait même de mieux en mieux. L’édition 2012 surpasse la précédente puisqu’elle s’associe à la Biennale de cirque de la communauté d’agglomération Porte de l’Isère (CAPI), et les suivantes devraient monter en puissance autour des arts du cirque. Pour l’heure, le maestro Giuliano Tenisci, qui officie à la tête du Théâtre de Vienne depuis 2004 et orchestre le Printemps du même nom, annonce un programme festif qui va de l’Homme volant au cirque Hirsute en passant par du trampoline burlesque ou encore un hommage à Pina Bausch mis en scène par la compagnie anglaise Gandini Juggling. En point d’orgue, toute une nuit sera consacrée à Brecht, sous la houlette de Michel Belletante. Pourquoi ce Printemps, explosif, ne figurait-il pas dans la plaquette de la saison du Théâtre ? Pour la 1re fois depuis mon arrivée à Vienne, nous avons collectivement pris la décision de donner à cette manifestation, qui, traditionnellement, permet à notre public de voir des spectacles plutôt grand format, hors les murs, un caractère encore plus festivalier. Il nous a donc fallu prendre le temps de cette réflexion. Et vous associer à la Biennale du cirque de la CAPI pour donner plus d’ampleur à ce Printemps ? Oui, il y aura un gros volet cirque dans ce Printemps qui s’inscrit désormais dans le cadre du nouveau dispositif baptisé Résonances métropolitaines. Nous avons également réfléchi à une forme théâtrale en collaboration avec la compagnie de Michel Belletante, en résidence au Théâtre de Vienne, qui va investir ce lieu un peu emblématique de l’histoire théâtrale viennoise qu’est le manège de l’espace Saint-Germain. Cet espace doit être réhabilité et, à terme, deviendra la salle de spectacle de l’agglomération. Nous y présenterons la Nuit Brecht (du 22 au 25 mai), hommage rendu au dramaturge allemand, avec une 1re partie consacrée à Sainte Jeanne des Abattoirs, une fresque implacable sur la crise, sur le système qui broie l’homme… et une seconde, centrée sur l’œuvre poétique avec des extraits de pièces, de la musique de Kurt Weill, sous la forme d’un cabaret.

Avez-vous été contraint de rentrer dans ce nouveau cadre ou est-ce une opportunité saisie pour dynamiser ce Printemps ? Je n’ai pas constaté d’essoufflement de la formule, mais le besoin de se renouveler, de proposer à notre public, très friand de cirque et de formes métissées, quelque chose de différent. Comme il n’a plus d’endroit pour monter un chapiteau de cirque à Vienne et qu’il y avait cette opportunité, nous avons décidé d’entrer dans ce dispositif, de lancer cette nouvelle formule à l’échelle de la métropole avec l’ambition, en 2013 ou 2014, d’aboutir à un événement encore plus ambitieux. C’est-à-dire ? Un grand événement métropolitain. Il existe déjà Jazz à Vienne, mais la ville ne peut pas vivre uniquement pour 15 jours de jazz. Il faut donc inventer d’autres formules et donner la possibilité à ce territoire de s’intéresser à d’autres disciplines. En l’occurrence, les arts du cirque et de la rue, pour lesquels il existe une forte demande du public. Quels sont ses objectifs ? Toucher un autre public que celui du Théâtre, mais encore ? Il suscite effectivement l’intérêt d’un autre public, parce que les spectacles sont dans la rue, en plein air, et que les projets sont participatifs avec une grande composante sociale humaniste. Dans ce cadre festif et populaire – dans le bon sens du terme –, nous touchons des publics que nous ne verrions pas autrement. Mais c’est aussi une manière de valoriser la ville et son patrimoine avec la présence d’artistes dans le centre historique, comme à l’occasion de l’inauguration de la Biennale du cirque le 29 mai ; ce qui aura forcément des implications touristiques. Votre double culture italienne et française a-t-elle influencé vos choix artistiques ? Elle influence mes choix… à dose homéopathique ! Nous sommes en France, et il faut s’intéresser à la culture du pays. Néanmoins, Rhône-Alpes est frontalier avec l’Italie, nous avons donc des relations privilégiées dans le cadre de l’Eurorégion Alpes-Méditerranée, constituée il y a une dizaine d’années et qui se donne progressivement des compétences en matière de circulation des artistes, des professionnels et des coproductions. Enfin, il y a eu des choix institutionnels qui ont fait que l’Italie était très présente dans la saison du Théâtre cette année, mais pas dans ce Printemps. Printemps de Vienne, du 22 mai au 9 juin

MAI 2012

N° 181

7


LES PREMIERS ROMANS À CHAMBÉRY

mot[s]

Chaque mois deux artistes choisissent un mot afin de vous livrer un texte court et une image autour de ce choix.

Par Étienne Faye

Quel festival peut se vanter de rassembler un jury de plus de 3 000 personnes, pour désigner pas moins de 23 lauréats ? Cela semble un peu irréel, et puis, après tout, ce n’est pas tout à fait raisonnable, mais ce sont les chiffres de l’édition 2012 du Festival du premier roman de Chambéry, 25e du nom. Véronique Bourlon, directrice énergique et affable, nous précise : “Les lecteurs ont désigné 15 primoromanciers francophones, 2 Italiens, 2 Anglais, 1 Espagnol, 1 Allemand, 1 Roumain et, pour la première fois, 1 Portugais.” Primant autant d’auteurs, non seulement le festival intègre les différents goûts des lecteurs, mais ceux-ci sont sollicités dans les langues européennes. Des comités de lecteurs se réunissent ainsi à Chambéry, dans la France entière et dans tous les pays concernés. D’année en année, il faut bien constater que le festival prend de l’ampleur, et, en ce 25e anniversaire, Mme Bourlon a tenu à faire les choses en grand. Tout d’abord, elle a voulu que les lecteurs soient plus mis en avant. Eux qui d’habitude faisaient leur sélection toute l’année, et puis, sans disparaître tout à fait, ne participaient pas directement à la fête, ils seront intégrés à la programmation, avec les lectures relais ou particulières, les petits déjeuners littéraires en compagnie des auteurs. Du reste, le spectacle Toute première fois, créé pour l’occasion par Pierre Badaroux, avec la chanteuse Élise Caron et le comédien Jacques Bonnaffé, à partir d’un choix de textes pêchés dans les premiers romans primés ces 25 dernières années, n’oubliera pas cette dimension primordiale de la lecture. Alors, bien sûr, outre les lecteurs, il s’agit également, pour le Festival du premier roman, de valoriser les auteurs, et d’abord les auteurs primés cette année. Parmi les lauréats, Alexis Jenni, Prix Goncourt en 2011 avec L’Art français de la guerre (chez Gallimard), ou encore Kamal Ben Hameda, dont La Compagnie

des Tripolitaines (chez Elyzad) a obtenu le Prix du roman francophone étranger 2012. Mais pour parrainer cette édition, au lieu d’inviter un auteur, le festival en a invité… 15. Une équipe de rugby complète d’anciens primo-romanciers primés, qui ont tous marqué l’histoire du festival chambérien, et dont Véronique Bourlon a voulu qu’ils aient, chacun, une actualité. Ainsi, les festivaliers auront le plaisir de croiser et d’échanger, par exemple, avec Brigitte Giraud, dont le roman paru chez Stock, Pas d’inquiétude, est un très grand livre, mais aussi avec Dominique Fabre, Christian Garcin, Boualem Sansal, Camille de Peretti, Carole Martinez… qui, tous, avec leurs ouvrages, seront intégrés à la programmation. “Notre credo, c’est le partage et la transmission”, proclame Véronique Bourlon, et c’est pourquoi tous, parrains et primés, participeront aux débats et aux tables rondes qui sont si caractéristiques de Chambéry, et qui entretiennent, je dois dire, une sorte d’agitation sourde, de ferveur feutrée autour des livres et des écrivains. D’ailleurs, puisqu’il s’agit bien de livres, un chapiteau sera dressé sur la place de l’Hôtel-de-Ville, une grande librairie, animée par les libraires de Chambéry, et dont un coin sera occupé par les “nouvelles technologies du livre”, avec un focus sur l’écriture numérique. Enfin, il y aura l’hommage à Jean-Jacques Rousseau, dont les plus belles années se déroulèrent aux Charmettes, dans la capitale savoyarde, avec, notamment, l’idée originale d’un livre, des lettres écrites par les auteurs primés, auxquelles la conservatrice du musée des Charmettes, Mireille Védrine, a répondu avec des extraits des œuvres de Rousseau. Du 31 mai au 3 juin dans une douzaine de lieux à Chambéry

Lumière

Jacques TRUPHÉMUS, Coin d'atelier - Divan et paravent, 2005, Huile sur toile, 130 x 162cm, musée Paul Dini à Villefranche/Saône

Jacques Truphémus - peintre

Le fil conducteur, pour moi, c’est la lumière, la traduire par la couleur, trouver ce que peut donner un ton rompu, maîtriser le vocabulaire des chauds et des froids, voilà ma recherche. L’atelier que j’occupe à Lyon offre une beauté de proportion et une heureuse répartition de la lumière, à travers les verrières frontale et zénithale. J’entretiens avec Lyon une relation intime du fait de la qualité de sa lumière et de ses nuances, révélant la beauté secrète de la ville. Les bords de Saône baignés dans cette lumière enveloppante me sont apparus lors de mes premières rencontres dans leur irréalité. La qualité de la lumière de mon atelier lyonnais, celle du Nord, fait qu’à mon retour des Cévennes, en automne, j’éprouve le besoin de soumettre les toiles que je ramène à son jugement, prenant ainsi conscience de la justesse de mon travail.

J’ai toujours été sensible aux blancs. Blancs des murs intérieurs de l’atelier, blancs des rideaux encadrant la verrière au-delà de laquelle apparaît la blancheur fragile, altérée par les intempéries, des façades proches. Nuances de tant de blancs que la peinture a cependant le pouvoir d’exprimer, par la connaissance des tons, chauds ou froids permettant de moduler à l’infini le champ d’une couleur – fut-elle le blanc. J. Truphémus, mars 2012 Exposition Le Plateau (Conseil Réginal Rhône-Alpes) jusqu'au 26 juin

L’Irrévérence Albert Meslay - humoriste L'écrit permet parfois d'éviter de fâcheux malentendus, ainsi, l'irrévérence n'a rien à voir avec l'ir@révérence qui n'est qu'une cyber-révérence, une prosternation par webcam interposée. © Thibaud Epeche

Autre confusion, qu'à l'écrit, l'absence de majuscule permet de dissiper, l'expression « Tirer sa révérence » ne signifie pas « avoir une relation sexuelle avec un haut-responsable religieux.» D'après le dictionnaire, l'irrévérence, c'est le manque de respect, l'on pourra donc employer indifféremment les expressions « Total-respect ! » ou « Total-révérence ! ».

CATHERINE FROT JOUE BECKETT Par Étienne Faye S’il n’était qu’une seule raison d’aller voir Oh les beaux jours au Théâtre des Célestins, il y aurait d’abord le texte de Samuel Beckett. C’est une langue difficile, dans laquelle il faut savoir se laisser glisser, qu’il ne faut pas chercher à comprendre, il en reste inévitablement des impressions, et quelques phrases très fortes. La longue logorrhée de Winnie, une femme emprisonnée, enterrée jusqu’à la taille, puis jusqu’au cou, est entrecoupée de réflexions fulgurantes sur l’existence, et de quelques dialogues absurdes avec son compagnon Willie, qui apparaît un peu comme décérébré, bien que lisant le journal, taciturne, quasi

8

N° 181

MAI 2012

muet. Une autre raison de venir voir cette pièce, c’est la présence de Catherine Frot, comédienne rare sur les planches, star de notre cinéma, et il faut bien une présence comme la sienne pour incarner la touchante Winnie, immobile sur scène. Une 3e raison, c’est la mise en scène de Marc Paquien, bien sûr, il faut du culot pour monter Beckett et ses didascalies, souvent vécues comme impératives, laissant, a priori, peu d’espace aux artistes… Du 30 mai au 9 juin au Théâtre des Célestins Les 11 et 12 juin au Théâtre de Villefranche-sur-Saône

On ne peut donc parler d'irrévérence sans référence à la révérence, posture à la mode dans l'Ancien Régime, si bien que lorsque le peuple a raccourci celui qui avait été à la tête du pays, on peut qualifier cet acte d'irrévérence. En effet, se prosterner devant un roi sans tête ne serait qu'une plaisanterie au second degré! On compte neuf synonymes d'irrévérence : Désinvolture, grossièreté, impertinence, impolitesse, incorrection, inconvenance, injure, insolence, irrespect. Donc, pour cette soirée de l'irrévérence, aucune tenue correcte ne sera évidemment exigée, bien au contraire! Au costume trois-pièces, à la tenue bobo ou autre panoplie du bien-pensant, préférez les looks grunch, after-punk ou gueux! Les plus audacieux pourront même arriver complètement destroy, tenter de resquiller, s'en prendre au service d'ordre et lancer tomates, œufs pourris et boulons aux artistes qui, sur scène, manqueraient d'irrévérence. Et je conclurai gaîment par un conseil aux gagnants, aux winners, aux battants : Pour vaincre, soyez irrévérents car ne l'oubliez pas, le « Révérend-perd » ! Salle Rameau, 25 mai et du 21 au 24 mai au Théâtre La Maison de Guignol


spectacles vivants

RAYAHZONE par Anne Huguet

On avait découvert Hèdi Thabet (danseur unijambiste, meurtri dans sa chair suite à un cancer), aux côtés de Mathurin Bolze, avec Ali, génial pas de deux tout en finesse et nervosité qui questionnait le handicap, se jouait du “pas comme les autres” et s’amusait à réinventer l’équilibre. Le revoilà en tandem avec son frère, Ali Thabet, lui-même danseur et circassien (déjà vu chez Sidi Larbi Cherkaoui, Decouflé ou encore Nadj) pour un voyage (Rayah en arabe) hors norme qui fait se confronter danse et musique soufie. Une pièce chorégraphique de 1 h 15 qui s’interroge là encore sur l’altérité, l’autre, l’équilibre ou la force, mais sublimée par le souffle incantatoire d’une musique soufie réinventée par le compositeur et musicologue Sofyann Ben Youssef, musicien curieux de toutes les spiritualités musicales et fortement inspiré par les musiques traditionnelles orientales. Les frères Thabet ont donc imaginé une dramaturgie mettant en scène 3 personnages correspondant chacun à une entité – la mort (Hèdi), la folie (Ali) et la raison (le 3e larron, Lionel About) – aux prises avec un 4e protagoniste, la musique, qui les agite et les met en mouvement dans un ballet troublant de portés, déambulations, postures et autres figures à 5 jambes pour 3 corps qui finiront par ne faire plus qu’un. À cela vient s’ajouter la litanie lancinante des chants soufis joués live, avec force voix, claquements de mains et percussions, par 4 musiciens-chanteurs tunisiens sous la direction de Sofyann Ben Youssef. Un spectacle plein d’humanité et de fraternité, on se doute, qui se veut un pont tendu entre le corps et l’âme, entre la sensualité et la spiritualité, et qui célèbre la vie. Les 3 et 4 mai au Théâtre de la Renaissance

HISTOIRE(S) DE CIRQUE… par Anne Huguet “Histoire(s) de cirque” du côté de la CAPI et des portes de l’Isère. Soit 10 jours pour célébrer un cirque contemporain ouvert à tous les possibles avec, au menu, des solos, des pas de deux, des clowns modernes, des hommes volants, un cercueil, un apprenti terroriste, un équilibriste fou, des tubes, des contorsions, du smurf, des briques et je ne sais quoi encore, qui devraient faire rêver petits et grands. La Biennale du cirque 2012 invite donc quelque 18 compagnies (France, Suisse, Espagne, Guinée ou Israël) qui vont investir Villefontaine et les 21 communes qui composent le territoire de la CAPI, pour se rapprocher encore un peu plus du public. Bonus 2012, la mise en place de partenariats avec l’École de cirque de Lyon (soirée d’ouverture) et le Festival des 7 Collines de Saint-Étienne, mais aussi des Résonances à Vienne. Au programme, entre autres, les 9 jongleurs déjantés de la compagnie anglaise Gandini Juggling en hommage à Pina Bausch, la voltige aérienne à plus de 10 mètres de la compagnie Pepones, la quête vertigineuse de l’équilibre – esprit et corps – par Pascal Rousseau, le duo inventif acro-chorégraphique de la compagnie Ieto, le road-movie bluesy et chevaleresque du cirque Hirsute qui revisite Cervantès, ou encore la variation pour tubes de la compagnie Mauvais Esprits… Et c’est gratuit ! Biennale du cirque, du 29 mai au 10 juin sur le territoire de la CAPI et à Vienne

LE COMBAT D’ANDRÉ SANFRATELLO Par Étienne Faye L’Espace 44 s’appelle ainsi parce qu’il n’offre que… 44 places. Ce si petit théâtre revendique pourtant quelque 10 000 entrées par an. C’est dire s’il ouvre souvent ses portes, et sa programmation est en tout cas généreuse, voire pléthorique, et largement diversifiée. Combien de beaux spectacles, en effet, les amateurs d’un théâtre de proximité, intime, simple d’accès, ont pu voir depuis 20 ans dans cette jolie salle des pentes de la Croix-Rousse. J’y ai quant à moi quelques bons souvenirs. Pourtant, André Sanfratello, le directeur des lieux, qui en est aussi le fondateur, s’inquiète d’une baisse de la fréquentation du théâtre, cette année, comme, nous dit-il, l’ensemble des théâtres. Malheureusement, ce n’est pas une question anodine, celle de la fréquentation, en un temps où, comme c’est le cas pour l’Espace 44, les subventions de la direction régionale des Affaires culturelles, autrement dit l’État, s’effondrent, jusqu’à la nullité. L’Espace 44 est toujours dans la lutte pour sa survie, étale ses paiements Urssaf ou ce qu’il doit aux Congés spectacles… “Nous sommes en train de réfléchir à une autre politique, avance André Sanfratello. Les spectacles d’auteurs contemporains n’attirent pas assez de public, tandis que les spectacles d’auteurs plus reconnus font le plein. Nous serons sûrement obligés de renoncer à prendre des risques.” Le directeur n’en finira jamais, probablement, de se battre, même s’il dit comprendre que “en ce moment, la culture n’est pas une priorité”. Mais il continue de regretter que ne soit jamais reconnu à sa juste mesure l’effort d’une petite structure comme la sienne : “À mon époque, j’étais employé comme comédien par Maréchal, puis Planchon, pendant toute l’année, ils faisaient chacun 4 productions par an, toutes avec une vingtaine d’acteurs ! Aujourd’hui, les comédiens qui sortent de l’école ont besoin de nos petits théâtres pour travailler.” Ainsi, à l’appui de son idée, il cite sa programmation de mai, qui vient d’ailleurs en remplacement de celle qui avait été prévue, avec un spectacle pour tous publics, Le Petit Prince, d’Antoine de Saint-Exupéry, joué par une élève de la Comédie de Saint-Étienne, Maud Vandenbergue. De même, les auteurs du cru trouvent en ce théâtre la possibilité de se montrer, tel Sébastien Joly, un Lyonnais, qui présente sa 1re pièce, intitulée Soleil. “J’ai été fier de montrer le spectacle de Karim Demnatt – comédien déjà repéré, mais jeune auteur –, Brûler, pendant 18 jours. Le public n’est pas venu comme nous l’espérions, mais au moins les professionnels ont-ils pu voir cette pièce, et j’ai beaucoup d’espoir qu’elle soit programmée ailleurs.” En attendant, il se réjouit de pouvoir programmer L’Étranger d’Albert Camus, l’année prochaine, puisque c’est un metteur en scène prometteur, Nicolas Zlatoff, qui le présentera : “En plus, avec un auteur comme Camus, nous sommes sûrs de faire le plein.” Cocteau, le bel indifférent, la voix humaine jusqu’au 6 mai, Le Petit Prince du 8 au 13 mai, Le Fétichiste du 15 au 20 mai, La Théorie de Mars du 22 au 27 mai, Soleil du 29 mai au 3 juin à l’Espace 44.

MAI 2012

N° 181

9


expositions

SOLIDARITÉS FRANCO-ALGÉRIENNES © Jean-François Bourcier

Par Laurent Zine

Dans le cadre d’une exposition en 2 temps baptisée “Récits d’engagement, 1954-1962” et réalisée par l’association Grand Ensemble, le Rize propose ainsi le 1er volet, intitulé “Solidarités franco-algériennes”, à voir et à entendre jusqu’au 9 juin prochain.

Et vous noterez d’emblée que le second volet de ces “Récits d’engagement” “Des avocats lyonnais auprès d’Algériens en guerre” sera présenté aux Archives municipales de Lyon du 10 mai au 28 juillet. En parallèle à l’exposition, le Rize organise également toute une série de lectures, conférences et spectacles ; c’est dire une programmation “diversifiée et résolument pédagogique”, destinée à nous éclairer quant aux relations tumultueuses entre l’Algérie et la France, depuis le début de la colonisation (1830) jusqu’à nos jours, en passant bien sûr par l’épisode douloureux de la guerre (1954-1962) qui aboutira à l’indépendance de l’Algérie et au rapatriement d’un million de personnes en France. Un épisode qui, à bien des égards, aura donc laissé des cicatrices indélébiles des 2 côtés de la Méditerranée, et qui vous est ainsi présenté aujourd’hui de façon singulière, c’est-à-dire sous l’angle méconnu d’engagements solidaires francoalgériens dans la région lyonnaise. Des solidarités actives pour le moins périlleuses à ce moment-là, et nombreux sont ceux qui se retrouveront alors emprisonnés, parfois longtemps après les accords d’Évian. À grand renfort de coupures de journaux (La République, Dernière Heure lyonnaise, etc.), diapositives et lettres manuscrites, l’exposition vous replonge ainsi dans le contexte on ne peut plus tendu de l’époque, et cela devient particulièrement captivant lorsqu’il vous est donné d’entendre des extraits d’actualités radiophoniques (dont l’allocution d’un certain François Mitterrand en novembre ’54) et des témoignages audio de certain(e)s engagé(e)s auprès de la cause

indépendantiste. Ajoutons qu’évoquer aujourd’hui ces “Solidarités franco-algériennes” (entre 1954 et 1962) n’est certainement pas anodin, mais sûrement salutaire alors que l’Algérie s’apprête à fêter les 50 ans de son indépendance. Salutaire parce que les 2 pays se sont souvent tourné le dos depuis ’62 et que certains pans de la mémoire collective concernant les événements (cette guerre qui ne disait pas son nom) auront été bizarrement – pour ne pas dire officiellement – éradiqués, entre autres des manuels scolaires français… Mais salutaire également parce que ces solidarités sont simplement emblématiques d’aspirations franchement démocratiques. Quant à savoir si cette indépendance voulue alors par tout un peuple ne lui a pas été confisquée depuis, c’est une autre histoire. Qui ne doit surtout pas voiler l’ambition de cette exposition qui va bien au-delà du simple devoir de mémoire : “Seule la construction d’une histoire francoalgérienne peut, avec précision, aider au travail de mémoire pour appréhender sereinement un passé parfois encore douloureux.” Sur le chemin d’une possible réconciliation mémorielle entre les 2 peuples, il sera ainsi bienvenu de s’arrêter au Rize pour apprécier le point de vue visionnaire de quelques engagés de la 1re heure. Jusqu’au 9 juin au Rize

JEAN MARTIN expressionniste” de l’entre-deux-guerres Par Caroline Faesch

C’est un hasard des calendriers ! En cette période troublée par la montée des injustices sociales, voire d’idéaux totalitaristes, le musée des Beaux-Arts de Lyon ne pouvait mieux choisir que d’exposer Jean Martin (1911-1996) et de focaliser sur ses œuvres de l’entre-deux-guerres. Né à Lyon, ce peintre a légué au musée et à la société un précieux témoignage sur l’ambiance délétère, teintée de replis nationalistes, qui régnait en Europe à cette époque. Sa sensibilité, sa nature inquiète lui ont sans doute fait percevoir ce monde en déliquescence avec encore plus d’acuité que d’autres. Jean Martin a commencé à peindre tout en travaillant comme comptable, suivant les cours du soir aux Beaux-Arts. C’est Lucien Féchant, peintre lyonnais et membre du Salon du Sud-Est, qui, impressionné par les dons de Martin, va lui prodiguer dès 1928 quelques enseignements et conseils ; une rencontre déterminante pour Jean Martin. Il exposera pour la 1re fois au Salon d’automne à Lyon en 1933, puis régulièrement au Salon du Sud-Est et aux Indépendants à Paris. À l’orée de la seconde guerre mondiale, tout juste âgé de 27 ans, il peut abandonner son emploi de “rond-de-cuir” pour se consacrer entièrement à la peinture. Ce qu’il fera avec brio, comme en a témoigné sa dernière grande exposition en 1993, une rétrospective de 60 ans de peinture proposée par la Fondation Renaud de Lyon. Dans cette nouvelle exposition lyonnaise qui met l’accent sur ses années dites “expressives”, le musée présente 13 peintures et 30 dessins, réalisés entre 1933 et 1943, dont certains appartiennent à la donation qui lui a été faite par Rosette Martin, épouse du peintre. Au centre de ces œuvres se démarque une célèbre huile sur toile, Les Aveugles (1937), illustration de la parabole du Christ aux Pharisiens sur ce thème et qui évoque aussi les atrocités de la guerre d’Espagne. Pour Jean Martin, la cécité était emblématique du mal qui rongeait déjà l’Europe. Cette œuvre se rattache également au mouvement expressionniste allemand apparu au début du XXe siècle, qui tendait à déformer la réalité pour en renforcer l’intensité expressive. C’est ainsi que les Crucifiés de Jean Martin – dont une huile sur panneau de 1937 est présentée par le musée – se révèlent dans des attitudes aussi simples et superbes qu’effrayantes et obsédantes. Cependant, les huiles semblent rivaliser avec les dessins dans cette exposition. L’intérêt qu’il portait au livre et à l’édition a, en effet, conduit Jean Martin à collaborer avec Marc Barbezat (1913-1999) – éditeur de Jean Genet – pour créer la revue d’avant-garde L’Arbalète, dont il dessinera la 1re de couverture. L’acmé de cette collaboration se traduira par la publication de Dessins par Jean Martin en 1943, soit 23 nus féminins au crayon, reproduits en offset. Le musée des Beaux-Arts en présente donc toute une série, avec d’autres réalisés en 1940 au crayon ou à l’encre sur papier, où l’on voit des corps de femmes se déployer dans une intense sensualité. Autant d’œuvres qui témoignent, dans un autre style, de l’ardeur qui animait cet artiste en perpétuelle recherche esthétique. “Jean Martin”, jusqu’au 4 juin au musée des Beaux-Arts de Lyon

10

N° 181

MAI 2012


musique

ZEBDA À PAROLES & MUSIQUES Par Anne Huguet

Le festival stéphanois Paroles & Musiques rempile donc pour une nouvelle décennie et signe une 21e édition délibérément “chanson” tout en gardant à l’esprit “d’être une vitrine de notre époque et de s’ouvrir à d’autres styles pour ne pas tourner en rond”. Ce ne sont donc pas moins de 45 artistes qui vont se croiser sur les 5 scènes du festival. Une programmation peut-être un peu moins étoffée qu’en 2011 (crise oblige, ou en tout cas une certaine frilosité actuelle du public à remplir les salles, associée à une tendance à la baisse des subventions), mais tout aussi alléchante, si l’on en croit Simon Javelle, son programmateur. Et qui pourrait se décliner en 2 axes : les locomotives et grosses têtes d’affiche (Zebda, Cœur de Pirate, Charlie Winston) d’un côté, les groupes découvertes (Boule, ARLT, Vincha) et les artistes plus confidentiels (Romain Didier, François Gaillard) ou en marge (Debout sur le Zinc) de l’autre. Un fil rouge “chanson” toujours bien présent, reconnaît Simon, qui, même, cette année, retrouve du panache (Barcella, Soan). Il avoue aussi fonctionner au coup de cœur (Yoanna, Ben Mazué), ne pas craindre d’aller butiner ailleurs en fonction de l’actualité ou de la qualité des projets artistiques (Nadéah, Shantel & Bucovina Club Orkestar, Mina Tindle), et surtout chercher envers et contre tout à dépoussiérer la chanson (Oxmo Puccino Trio, Vincent Loiseau). À voir et à entendre, du rap made in France (Youssoupha, Méca), de la poésie (Arthur H), l’ovni lyonnais Scratch Bandits Crew, le bastringue bird’n’roll de Mathias Malzieu (Dionysos), l’électro-swing tendance de Caravan Palace, les rois du scratch Birdy Nam Nam, des chansons impertinentes (GiedRé), des contes modernes (Claire Denamur), des vocalises (Camille), du politiquement incorrect (Erwan Pinard) et j’en passe, voilà de quoi se faire plaisir sans retenue.

Zebda

Bonus de cette édition 2012, le retour des Toulousains de Zebda, qui remontent sur scène en grande forme et reprennent l’histoire… juste après Le Bruit et l’Odeur. Après 8 ans de silence et de vagabondages solo, la bande à Magyd Cherfi et Mouss & Hakim a retrouvé ses messages militants et sa joyeuse niaque. Ils viennent même de livrer un fringant 12-titres (Second Tour) à leur image, métissé et engagé. Au menu, des textes ironiques affûtés, qui dénoncent l’intolérance, l’exclusion, le racisme et prônent la mixité sociale, et des musiques festives mêlant divers styles et influences (sonorités orientales, reggae, musette et rock) : la recette est immuable depuis près de 20 ans ! État des lieux avec Mouss Amokrane.

Vous reprenez l’histoire au même endroit ou avec 8 ans de plus ? Un peu des 2. Il y a le fait qu’on a vieilli, qu’on a vécu plein de choses pendant ces 8 ans et que la société française a évolué. Il y a aussi le fait qu’on redémarre un peu comme le vélo ! On retrouve le registre Zebda, la patte Zebda, l’énergie Zebda. Il y a 8 ans, on a vraiment eu besoin de faire ce break pour sauver l’histoire. Parce qu’on était dans des automatismes, des choses qui faisaient que le collectif n’était plus optimum. On pensait que l’histoire n’était pas finie et qu’on se retrouverait, mais pas que cela durerait 8 ans ! Finalement, lorsqu’on se retrouve, on est frais comme des gardons, heureux de se retrouver, avec une saine énergie comme neuve. La tambouille Zebda ? On a envie de dire des choses, que le texte soit très important mais sans prendre la tête. On veut aussi que la musique ait de l’épaisseur, de l’énergie. On dit souvent que la fête est au cœur de notre expression et on pense que la fête est plus belle quand elle a du sens. Vous y avez mis quoi, dans ce Second Tour ? D’abord l’énergie de ce retour (d’où le titre Second Tour). Ce sont nos retrouvailles entre nous, avec Zebda. On y a mis ce qu’on est, tous nos thèmes de prédilection, ce que nous débattons en permanence entre nous, tout ce pour quoi on a toujours été impliqués et engagés en tant qu’individus, toutes ces thématiques qui nous tiennent à cœur et qui sont liées à notre histoire d’enfants de l’immigration algérienne, et de ce rapport-là à la société française et à son évolution culturelle. Quel regard portez-vous aujourd’hui sur tous ces sujets ? Je crois qu’on ne fait pas d’angélisme. On considère que ce n’est ni le paradis ni l’enfer. Que ce n’est ni un fantasme ni un échec. On considère, en gros, que les choses se font inexorablement. Mais qu’en même temps des volontés et des tendances politiques veulent signifier que c’est un échec et démonter cette idée de l’inexorable. […] D’un point de vue

culturel, les choses se passent inexorablement. Tous les anthropologues le montrent, il n’y a pas, au fond, de problème d’intégration. En tout cas, là n’est pas le problème. Cela a toujours été notre vision. Il y a 10 ans, on chantait déjà : “Intégré je le suis, où est la solution ?” C’est juste que les gens n’ont pas forcément les armes, les outils pour dépasser les problématiques d’exclusion, de discrimination, de travail, d’insécurité sociale. Mais de fait on évolue. Aujourd’hui on est tous français. Avec Le Théorème du châle, vous évoquez aussi le port du voile, la religion ? On a voulu poser la question. Parce qu’étant de cette culture et religion-là, on sait que ce n’est pas toujours une question de soumission et d’obligation. Il y a aussi des volontés de croyance, de religion, il y a des histoires de look, de provocation, de ruse qui font qu’une fille va vouloir le porter. On n’est pas pour le voile, mais pour le choix de chacun. On l’a fait, en chambrant, d’une manière ironique un peu tendre. Notre message, c’est de dire : “Voilà notre point de vue, notre questionnement, mais n’oublions jamais que, derrière ce tissu, il y a une femme.” […] La religion musulmane est tellement stigmatisée et attaquée, l’islamophobie tellement présente, que, bien que non-pratiquants, on se retrouve dans la situation de dire : “Calmez-vous. Nos parents sont des musulmans pratiquants et ce sont des gens bien. La religion musulmane n’est pas que négative.” Pour nous qui sommes enfants de cette immigration algérienne, qui sommes français et toulousains, c’est important d’aborder cette question, et de cette manière-là. Paroles & Musiques, du 15 au 20 mai à Saint-Étienne Zebda au Zénith de Saint-Étienne, 16 mai + Plein Air à Viviers, 17 mai Rencontres Brel, 17 juillet Festival de la Chabriole, 21 juillet

MAI 2012

N° 181

11


musique

FESTIVAL 6E CONTINENT Par Laurent Zine

Le Bal des Martines Rendez-vous annuel de la diversité culturelle, la 14e édition du festival 6e Continent se déroulera du 22 mai au 2 juin en de nombreux lieux du 7e arrondissement. À l’origine de la manifestation, il y a bien sûr le 6e Continent (51, rue Saint-Michel à Lyon), un espace labellisé Scène découverte qui œuvre depuis 2004 à la “mixité des identités culturelles” ; à commencer par toutes celles qui personnalisent historiquement ce quartier de la Guillotière ô combien cosmopolite. Planté le décor du festival, pendant 2 semaines se succéderont ainsi performances, tables rondes, expositions, concerts et spectacles en tous genres, mais aussi un grand bal folk populaire sur la place Saint-Louis. À noter que le festival met cette année en place une politique de prix libre pour l’accès à toutes les représentations ; une façon de pérenniser l’événement et de responsabiliser tout un chacun quant à cette saine entreprise de métissage, alors même que certains politiques misent actuellement tous azimuts sur les différences entre communautés. Parenthèse refermée pour que le festival se termine “comme d’habitude” en apothéose et en concerts, les 1er et 2 juin au nouveau parc des berges du Rhône à Gerland. Un parc aux couleurs de la scène africaine dès le vendredi soir avec entre autres Bebey Prince Bissongo et Tidiane Gaye. Puis aux senteurs de la scène balkanique le lendemain avec Kiftelele, Cheval des 3 et le Tram des Balkans. Sachant que la journée du samedi sera rythmée par moult animations au sein d’un village gastronomique… Du 22 mai au 2 juin

concerts express ■

■ Vous aimez la soul et le R&B pur jus ? Alors cette musique est faite pour vous ! The Excitements, sextet espagnol avec les 2 pieds solidement ancrés à Memphis et Detroit, nous replongent avec délice dans l’âge d’or de la musique afro-américaine des 60s, écoutée aux portes de la légende, celle qui glorifie les Etta James, Tina Turner époque Ike & Tina et autres 1ers James Brown. Cuivres bien tranchants, guitares blues, grosse basse et batterie remontée à bloc, jusque-là rien d’exceptionnel, mais il y a Koko-Jean Davis, petit bout de femme explosive qui vous tient la scène avec une maestria sidérante et vous envoûte de sa chaude voix puissante, capable d’hystérie comme de douceur. Leur 1er opus éponyme (des reprises), signé chez Penniman Records – un must dans le genre old school –, est tonitruant et ne laisse aucun répit. Mais c’est bien sur scène que cette belle Mozambicaine survoltée vous met KO debout avec ces morceaux carrés et efficaces et ce groove irrésistible qui donne des fourmis dans les jambes. De la musique à suer et à danser ! Lapéniche, 7 mai / Moulin de Brainans, 17 mai / L’Usine (Genève), 19 mai + Festival Pleins Feux (Bonneville), 20 juillet / Cabaret frappé (Grenoble), 24 juillet

La Grande Sophie

■ Plus de 800 chansons et 20 albums pour Calypso Rose, grande diva de la musique populaire caribéenne, aussi à l’aise dans un registre soul, gospel, blues et bien évidemment calypso. Cette fille de pasteur, née à Tobago, commence sa carrière de chanteuse à 15 ans, elle gagnera 5 fois le titre de Calypso Queen, jusqu’alors réservé aux hommes, au carnaval de Trinidad. À presque 70 printemps, Calypso Rose met toujours le feu avec ses rythmiques ensoleillées et ses chansons chaloupées qui se baladent entre mento, reggae roots, early ska, ambiances jazzy et vrais calypsos. La mamma cabotine continue même de danser, sauter et surtout de susurrer les paroles grivoises de certains calypsos qu’elle accompagne de mouvements pelviens des plus suggestifs ! Un phénomène. Date unique en Rhône-Alpes. Le Sou, 23 mai

12

N° 181

MAI 2012

© Yann Orhan

■ Quinze ans de carrière pour la Grande Sophie, qui confirme avec son 6e album, La Place du Fantôme, le virage chanson pris en 2009 avec Des vagues et des ruisseaux, où elle s’aventurait sur un terrain plus personnel et intime. Avec des titres comme Martin ou Du courage, elle s’était révélée en rockeuse tout-terrain, capable de réveiller n’importe quel public avec sa seule guitare, une grosse caisse et sa gouaille insolente. À 40 ans, finis les oripeaux trop clinquants, elle s’affirme avec des titres subtilement mélancoliques et des mélodies fluides teintées tour à tour de pop, folk, disco ou électro, où sa voix peut s’épanouir, dévoilant toute sa maîtrise vocale. Avec Fake Oddity. Transbordeur, 3 mai

Calypso Rose

© Romain Etienne

Par Anne Huguet

Shellac ■ Du rififi, fin mai, du côté de l’Épicerie moderne, qui sort une fois de plus le grand jeu avec le retour annoncé de Shellac, déjà passé par là en 2010. Le trio de Steve Albini est adepte du sans-concession, joue quand il en a envie et surtout vous en met plein les oreilles avec sa noise hostile qui claque et ses attitudes radicales. Aussi excitante est la venue des Dirty Three, autre trio de choc, derrière lequel se cachent Warren Ellis, le violoniste de Nick Cave & The Bad Seeds et Grinderman, le batteur Jim White, qui joue avec Cat Power ou PJ Harvey, et le guitariste Mike Turner, vu, entre autres, chez Bonnie Prince Billy. Le trio australien délivre un rock instrumental assez étrange, tout à la fois brut et raffiné, bruitiste et élégiaque, qui finit insidieusement par envoûter. Sacrée affiche. Épicerie moderne, 30 mai ■ Soan revient en force avec un 2e opus (Sous les yeux de Sophie), dédié à son amie Sophie morte d’une rupture d’anévrisme. Un 14-titres qui sinue dans la chanson réaliste façon Têtes raides : peut-être pas un hasard si Christian Olivier vient même lui prêter main-forte (S’il y a du monde). On y croise aussi Melissmell et même Jean Corti à l’accordéon. Gages de qualité ? Le jeune auteur-compositeur à la plume incisive peine pourtant sur la longueur, on peut lui reprocher d’être encore trop sous influence (Noir Désir, Mano Solo et même Adamo !), il y a malgré tout quelques fulgurances qui accrochent l’oreille. Pour les incorrigibles du genre. Festival Paroles & Musiques, 18 mai + Salle du Kao, 1er juin ■ Direction Reyrieux pour le Micro-Ondes Festival, qui fête déjà ses 4 ans ! Épaulé par la MJC Le Trait d’union, ce nouveau festival a la particularité d’être pris en main par une équipe de jeunes Talançonnais qui s’investissent dans la programmation et dans son organisation. La seule contrainte est de proposer une programmation éclectique dans les styles musicaux, avec le choix, en 2012, de privilégier la scène régionale. Dont acte avec une affiche à 5 têtes qui mélange groupes amateurs (Freaky Hopes et Novembre) et formations plus connues. Outre le trio lyonnais Fallaster et sa pop-punk aux refrains intenses, les 2 frangins de Baby’Bro vont mettre le feu avec leur live puissant mélangeant dubstep, électro et turntablism, sans oublier le ska-hop d’Absolut Bacchus (ex-Skaféine). Parc du Brêt (Reyrieux), 12 mai


agenda Pour juin/juillet/août, envoyez vos infos avant le 18 mai à 491@wanadoo.fr et ah491@wanadoo.fr

LAURA PAUSINI Halle Tony Garnier à 20h. 56,5€ - 45€ DIE APOKALYPTISCHEN REITER Salle du Kao à 19h. 22€ - 18€ THE SLACKERS - UNCLE YU Cave à Musique à 21h. 11€ - 7€

MARDI 1ER MAI KARA TO BURN - THE SOCKS - RESCUE RANGERS SNAKE FUZZ MONA Marquise à 19h30. 10€ - 8€ COREDUMP - ALL OF YOU DOWN Blogg à 19h. Gratuit LES ENCHORALEURS - AGUA LUNA CHATS PERCHÉS etc. Tannerie dès 12h. Gratuit

JEUDI 3 MAI LA GRANDE SOPHIE - FAKE ODDITY Transbordeur à 20h. 27€ - 21€ DJ CRATEDIGGIN GUERREROS Toï Toï Le Zinc à 20h30. Gratuit DEVOLT - DJ NEEK’O Ninkasi Sans-Souci à 20h. Gratuit HYBU - SELEKTA KABOK - KENEDA - BRANO Marquise à 23h. 5€ LA GRANDE SOPHIE FNAC Bellecour à 18h. Gratuit FILASTINE - 4DLS feat. BEN SHARPA - ARBAA Marché Gare à 20h. 12€ - 7€ MABREUCH - Périscope à 21h. 11€ - 7€ SYNOPSIS - BACKSPIN - Blogg à 21h. Gratuit RFM PARTY feat. LIO - PETER & SLOANE COOKIE DINGLER etc. Halle Tony Garnier à 20h15. 55€ - 30€ TRIO JEAN-MICHEL PILC / MARC DUCRET / LINLEY MARTHE Amphithéâtre Opéra de Lyon à 20h30. 16€ - 10€ LÉONARD ARI À Thou Bout d’Chant à 20h30. 13€ - 9€ BIONIC feat. EZRA & L.O.S. Théâtre de Vénissieux à 20h. Prix libre Festival Changez d’Air : ROVER - FRANÇOIS AND THE ATLAS MOUNTAINS - SLY APOLLINAIRE Escale St-Genis-les-Ollières à 20h30. 15€ - 12€, 3J/35€, 04 78 57 05 55 PROSPER DISS Chok Théâtre à 20h30. 10€ - 7€ KARABEN - Tannerie dès 19h. Gratuit WE INSIST ! - LaPéniche à 20h. 3€

MERCREDI 2 MAI ÉLIE DUFOUR / CAMILE THOUVENOT Amphithéâtre Opéra de Lyon à 12h30. Gratuit UKANDANZ Toï Toï Le Zinc à 20h30. 6€ DEHLO POLO PARTY - PLEÏAD - DARK MATTER Ninkasi Kafé à 20h. Gratuit

VENDREDI 4 MAI LES FATALS PICARDS - MON CÔTÉ PUNK Transbordeur à 20h. 26€ - 21€ LORD ZELJKO - SOUL STEREO KILLA SOUND MASSIVE (KSM) Transbordeur à 23h30. 12e - 10€ DJ NEEK’O - Ninkasi Sans-Souci à 20h. Gratuit

NAMASS PAMOUSS - OMEGA 4 - DALÉ Salle du Kao à 20h.15€ PROJECT CLARCKS - RACINE ACCOUTSIK THE BMAD BAND Blogg 17h/4h. 13€ - 9€ SLIVO ELECTRIC CLUB - DJ LILI - DJ INCONTROL etc. Ninkasi Kafé à 22h. Gratuit LAS ONDAS MARTELES Périscope à 21h. 11€ - 7€ KID BOMBARDOS - DAN SAN Marché Gare à 20h30. 16€ - 14€ LA CURIOSITÉ TUA LE CHAT - MARIEZ DEVISTA Marquise à 19h45. 10€ - 6€ ÉRIC “DAY” & PATCHWORKS Marquise à 23h. Gratuit PASCALE CHARRETON - TRIO TAM Agend’arts à 20h30. 7€ - 3€ HALF MOON RUN - ALEXIS LAVAL Kraspek Myzik à 20h30. 7€ - 5€ LÉONARD ARI À Thou Bout d’Chant à 20h30. 13€ - 9€ TRIO JEAN-MICHEL PILC / LIONEL BELMONDO / MINIMO GARAY Amphithéâtre Opéra de Lyon à 20h30. 16€ - 10€ BYE BYE DUBAÏ Théâtre Le Fou à 21h. 9€ - 7€ JB VEUJOZ & SALADE DE BRUIT MJC Louis Aragon à 20h. Gratuit DIDIER WAMPAS & THE BIKINI MACHINE - ELZED Abattoirs à 20h30. 18€ - 15€ Festival Changez d’Air : OLDELAF - SUISSA - JOE BEL Escale St-Genis-les-Ollières à 20h30. 15€ - 12€, 2J/25€, 04 78 57 05 55 PROSPER DISS Chok Théâtre à 20h30. 10€ - 7€ RFM PARTY feat. LIO - PETER & SLOANE COOKIE DINGLER etc. Zenith à 20h15. 55€ - 32€ SAMEDI 5 MAI GADJO LOCO - Nakamal à 20h30. 5€ PASCALE CHARRETON - OL’D TAM Agend’arts à 20h30. 7€ - 3€ LÉONARD ARI À Thou Bout d’Chant à 20h30. 13€ - 9€ QUINTET PILC / ORELLOU / BELMONDO / BRAMERIE / KONTOMANOU Amphithéâtre Opéra de Lyon à 20h30. 16€ - 10€ INLAKESH invite.. Théâtre Le Fou à 21h. 9€ - 7€ APPLE JELLY - 4 HEURES ET DEMI AUX INDES Marquise à 19h45. 10€ - 6€ DJ BOOLIMIX & FRIENDS Marquise à 23h. Gratuit WILLY VERVERT - DJ RONY Blogg 21h/4h. 15€ TATANKA - PHRANTIC - DAY MAR Salle du Kao à 23h 20€ - 15€ MAGGY SMISS - KLEMENT VANUKKI Ninkasi Kafé à 22h. Gratuit DJ NEEK’O - Ninkasi Sans-Souci à 20h. Gratuit PARADISE LOST - Transbordeur à 19h.27€ DODGE & FUSKI - D-JAHSTA PARANOISE COLLISION etc. Transbordeur à 23h30. 12€ DUO MADARAT - TRIO ZYRIAB Toï Toï Le Zinc à 20h30. 5€ ITINÉRAIRES BIS JAZZ MJC Louis Aragon à 20h. 5€ - 3€ Festival Changez d’Air : ALEX BEAUPAIN FRÉDÉRIC BOBIN - FAKE ODDITY Escale St-Genis-les-Ollières à 20h30. 15€ - 12€, 04 78 57 05 55 LA MINE DE RIEN - BARRIO POPULO VOODOO CLAN etc. Parc & Salle du Prado à Bessenay à 20h30. 8€ - 6€, 06 82 46 72 28 ROMAIN DIDIER - COURANTS D’AIR Train-Théâtre à 20h30. 19,5€ - 16€ THE ELECTRIC ROBERTS GAMEBOY PHYSICAL DESTRUCTION - NED Cave à Musique à 21h. 7€ - 3€ PROWPUSKOVIC - NADAMAS Moulin de Brainans à 21h. 12€ - 8€ DIMANCHE 6 MAI MY JAZZ CHILD - SATHONÄY Kraspek Myzik à 20h30. 7€ - 5€ CAROLINE - Ninkasi Opéra à 20h. Gratuit

14

N° 181

MAI 2012

LUNDI 7 MAI THE EXCITEMENTS - MR DUTERCHE LaPéniche à 21h. 8€ - 5€ ZEN ZILA - YASMINA SANA - EMYNONA MADAME OLGA - SELECTA ROBERT LAPASSADE Transbordeur à 19h. 7€ MERCREDI 9 MAI INNER ROSE - SOUL STÉRÉO - ROOTS SYNDICATE Marquise à 21h. 5€ RICHARD BISHOP - Sonic à 21h SAINT OCTOBRE - Périscope à 21h. 9€ - 7€ VICTOR - Ninkasi Kafé à 21h. Gratuit BEAT ASSAILANT - Salle du Kao à 19h. 25€ Printemps de Pérouges : ART MENGO - CHARLES-BAPTISTE Salle Molière à 21h. 36€ - 29€ RUSSIAN CIRCLE - DEAFHEAVEN - NO SHANGSA Clacson à 20h30. 12€ - 8€ CHRIS JENNINGS DRUM’N KOTO TRIO Le Fil à 20h30. 12€ - 8€ JEUDI 10 MAI KAUMWALD - Kraspek Myzik à 20h30. 7€ - 5€ CHARLIE TANGO À Thou Bout d’Chant à 20h30. 13€ - 9€ NAZCA - Ninkasi Opéra à 21h. Gratuit EPEAK - HUBWAR - MC FLY - KPUSH Marquise à 23h. 5€ QUARTET IMAGINARIUM - CHARLIER / SOURISSE Périscope à 21h. 13€ - 9€ M.POKORA Halle Tony Garnier à 20h. 38€ - 35€ MALLORY HAY - PAULINE BROOKS - AUREN Salle du Kao à 20h. 10€ - 8€ DOORSFALL - THE TOAD ELEVATING MOMENT - SADD Blogg à 21h. Gratuit BUDDY GLASS - DJ NEEK’O Ninkasi Sans-Souci à 20h. Gratuit DJ GROOVY J - Toï Toï Le Zinc à 20h30. Gratuit HAIRSPRAY - Tannerie dès 19h. Gratuit MISS WHITE AND THE DRUNKEN PIANO NO MAD? +MARATHON VIDÉO Le Fil à 20h30. 10€ - 6€ VENDREDI 11 MAI DADI&CHARLIE - Agend’arts à 20h30. 7€ - 3€ CHARLIE TANGO À Thou Bout d’Chant à 20h30. 13€ - 9€ IYAD HAÏMOUR Amphithéâtre Opéra de Lyon à 20h30. 10€ LE BAL INTERTERRESTRE feat. ANTIQUARKS Marché Gare à 20h30. FATIGFOLKET - Périscope à 21h. 13€ - 9€ REVOLVER - SANT MICHEL Salle du Kao à 20h. 25€ - 22€ RODRIGUEZ & MCCUTCHAN - WAVESONIK ACID SOFA - RULE etc. Ninkasi Kafé à 22h. Gratuit MAGIC SYSTEM - Halle Tony Garnier à 20h. 30€ FREESTEREA - SUNBURST Marquise à 19h30. 10€ DJ BOOLIMIX & FRIENDS - Marquise à 23h. Gratuit LARIBA - MC MALCRIADO - DJ CARIE DJ TIMBALERO Transbordeur à 19h.26€ DJ NEEK’O - Ninkasi Sans-Souci à 20h. Gratuit HERMAPHROBEAT - DJ OTAY Toï Toï Le Zinc à 20h30. 8€ TRAM DES BALKANS Maison du Peuple à 20h30. 14€ - 12€ NO LOGIC Salle Jean Dasté Rive-de-Gier à 20h30. 7€, 04 77 83 07 93 BURNING HEAD - THE REBEL ASSHOLES Abattoirs à 20h30. 18€ - 15€ DANIEL VACHERESSE DUO - MARC PERRONE - SAÏ Cave à Musique à 20h. 8€ - 4€ BENIGHTED - GOROD - GOD DAMN Le Fil à 20h30. 15€ - 10€ SAMEDI 12 MAI ÉRIC “DAY” & JULIEN Marquise à 23h. Gratuit MAGGY SMISS - KLEMENT VANUKKI Ninkasi Kafé à 22h. Gratuit DADI&CHARLIE - Agend’arts à 20h30. 7€ - 3€ CHARLIE TANGO À Thou Bout d’Chant à 20h30. 13€ - 9€ DIVA FAUNE - Nakamal à 20h30. 5€

THE STROBOBALL APOCALYPSE PARTY ! Transbordeur à 19h. Gratuit DJ NEEK’O - Ninkasi Sans-Souci à 20h. Gratuit MARC ANDRÉ LÉGER - SNAKE FUZZ MOAN Toï Toï Le Zinc à 20h30. 8€ MAMANI KEITA Centre Charlie Chaplin à 21h. 13€ - 5€ LES HAUTS DE FORMES MJC Louis Aragon à 20h. 5€ Festival Micro Ondes : BABY’BRO - FALLASTER ABSOLUT BACCHUS - NOVEMBRES etc. Parc du Brêt dès 17h. 10€ - 7€, 04 74 00 13 39 STORMILLIANZ - HAWA SELECTA ROBIN GK Cave à Musique à 18h. 10€ - 6€ 7 WEEKS plays “DEAD OF NIGHT” +”BARBERSHOP” Moulin de Brainans à 21h. 12€ - 5€ DIMANCHE 13 MAI DADI&CHARLIE - Agend’arts à 18h. 7€ - 3€ WIL STRATTON - PALEO Kraspek Myzik à 20h30. 7€ - 5€ SNOO.P & GOMOY - Ninkasi Opéra à 20h. Gratuit MARDI 15 MAI NATASHA BEZRICHE À Thou Bout d’Chant à 20h30. 13€ - 9€ DJ HARRY COVER & DJ STÉPHANE? Nakamal à 20h30. Gratuit SOUNDSHAKE - DARK MATER Blogg à 19h. Gratuit ALTAM - AVELSINN Karavan Théâtre à 20h. 19€ - 13€ REWIND L’Estrade-Comédie St-Étienne à 20h30. 5€ Paroles & Musiques : CŒUR DE PIRATE ZAZA FOURNIER Le Fil à 20h30. 25€ - 22€ MERCREDI 16 MAI OK - Périscope à 21h. 11€ - 7€ THE HACKER - DANGER - ARANDEL etc. Hôtel-Dieu Lyon 2e à 18h. Sur invit. JUN MATSUOKA - Marquise à 23h. Gratuit NATASHA BEZRICHE À Thou Bout d’Chant à 20h30. 13€ - 9€ JAMES MURPHY - JAMES HOLDEN SIMIAN DISCO MOBILE - !!! etc. Anciennes Usines Brossette 21h/5h. 34€ - 29€ Paroles & Musiques : FRANÇOIS GAILLARD ROMAIN DIDIER - JEANNE GARAUD Magic Mirrors St-Étienne à 20h30. 20€ Paroles & Musiques : ZEBDA - DIONYSOS CARAVAN PALACE - Zenith à 20h. 33€ JEUDI 17 MAI HAIGHT ASBURY - Kraspek Myzik à 20h30. 7€ - 5€ SUNDAY COFFE - Ninkasi Opéra à 21h. Gratuit JOY ORBISON - MAYA JANE COLES PACHANGA BOYS etc. Hôtel-Dieu 14h/23h. 25€ - 22€


agenda Nuits Sonores : soirée Paris-Bamako KOUYATÉ & NEERMAN - GROOVY J vs TURKSIH D. DJ ORL etc. Marché Gare à 21h30. 2€ KEYSTONE BIG BAND Périscope à 21h. 13€ - 9€ MARCUS NASTY - WARRIOR ONE - R1 RYDERS FLORE etc. Marquise 21h/5h. 2€ JAY WEED - PANGAEA - PEARSON - WEIRDD Salle du Kao à 22h. 2€ TÊTE DE TIGRE - RENART - FAON & LARCIER etc. Ninkasi Kafé à 21h30. Gratuit OLIKA - Blogg à 21h. Gratuit THE FLESHPOTS - DJ NEEK’O Ninkasi Sans-Souci à 20h. Gratuit OBLAST - LOFTI - COMMON SENSE PEOPLE MOTOR CITY DRUM ENSEMBLE etc. Transbordeur à 21h. 2€ CHEVEU - FRUSTRATION - FEELING LOVE COWBONES etc. Clacson à 20h30. 2€ Paroles & Musiques : MINA TINDLE Magic Mirrors St-Étienne à 13h45. 8€ Paroles & Musiques : NADÉAH Magic Mirrors St-Étienne à 16h. 12€ Paroles & Musiques : KARPATT - SOCALLED GIÈDRE Magic Mirrors St-Étienne à 20h. 20€ Paroles & Musiques : BIRDY NAM NAM SCRATCH BANDITS CREW - 1995 Palais des Spectacles St-Étienne à 19h. 30€ TOTAL PROFOND - GRODIGY + DUO « OFFRANDES » etc. Cave à Musique à 19h. 8€ - 4€ THE EXCITEMENTS - PIH POH Moulin de Brainans à 21h. 15€ - 10€ ZEBDA - MASSILIA SOUND SYSTEM - PAUL & MICKEY Parc de la Mairie de Viviers (07) à 19h. 25€ - 21€, 06 10 13 28 36 VENDREDI 18 MAI NICO* - DELPHINE COUTANT Agend’arts à 20h30. 7€ - 3€ MOUSE ON MARS - MARCEL DETTMANN TRASH KIT etc. Hôtel-Dieu 14h/23h. 25€ - 22€ JUN MATSUOKA - Marquise à 23h. Gratuit DAVID PREZ / ROMAN PILON GROUP Périscope à 21h. 11€ - 7€ EDGAR BOLTON - MISO SOUP - SLUSH Blogg 15h/21h. Gratuit THE MOBSTERZ - Ninkasi Kafé à 21h. Gratuit CARIBOU vs FOUR TET - JOAKIM - BUSY P FLYING LOTUS etc. Anciennes Usines Brossette 21h/5h. 34€ - 29€ PAKA PAKA CORPORATION Toï Toï Le Zinc à 20h30. 10€ - 6€

DJ NEEK’O - Ninkasi Sans-Souci à 20h. Gratuit KANDLE - TU FAWNING - Cave à Musique à 21h. ACE TONE - SCATTERBRAIN LaPéniche à 20h. 3€ Paroles & Musiques : YOUSSOUPHA - SEFYU - MÉCA Magic Mirrors St-Étienne à 16h. 12€ Paroles & Musiques : DEBOUT SUR LE ZINC YOANNA - SOAN Magic Mirrors St-Étienne à 20h30. 20€ Paroles & Musiques : CHARLIE WINSTON CLAIRE DENAMUR Palais des Spectacles St-Étienne à 20h30. 33€ SAMEDI 19 MAI THE MIGHY LIONS - NATTY COOL - S.A.I. BREDDA SOUNDSYSTEM & HIGHLY SEEN etc. Toï Toï Le Zinc 14h30/2h30. 9€ DJ NEEK’O - Ninkasi Sans-Souci à 20h. Gratuit NICO* - DELPHINE COUTANT Agend’arts à 20h30. 7€ - 3€ MODESELEKTOR - THE SPITS - ROCKET FROM THE TOMBS - JEFFREY LEWIS &THE JUNKYARD etc. Hôtel-Dieu 14h/23h. 25€ - 22€ RICARDO VILLALOBOS & MAX LODERBAUER présentent RE:ECM Théâtre Les Célestins à 18h30. 26€ - 16€ DJ BOOLIMIX & FRIENDS Marquise à 23h. Gratuit CAUSE - MARIEZ DEVISTA - MADAME OLGA TRIGONES+ Blogg 17h/4h. 8€ JAY WEED - SPITZER - KODE 9 - DOWN & OUT etc. Anciennes Usines Brossette 21h/5h. 34€ - 29€ MAGGY SMISS - KLEMENT VANUKKI Ninkasi Kafé à 22h. Gratuit ÉTÈNESH WASSIÉ & MATHIEU SOURISSEAU Périscope à 21h. 13€ - 9€ Paroles & Musiques : FANTASIA ORCHESTRA vs HARMONIE MUNICIPALE DE ST-ÉTIENNE Le Fil à 20h30. 17€ - 11€ Paroles & Musiques : MINA TINDLE Magic Mirrors St-Étienne à 13h45. 8€ Paroles & Musiques : OXMO PUCCINO TRIO Magic Mirrors St-Étienne à 16h. 18€ Paroles & Musiques : ARCHIMÈDE Magic Mirrors St-Étienne à 22h30. 8€ Paroles & Musiques : ARTHUR H - CAMILLE CARMEN MARIA VEGA Zenith St-Étienne à 19h. 33€ TOM FIRE - CHATOFORT Salle de la Blache à Payzac (07) à 21h. 10€, 06 60 42 10 61 DIMANCHE 20 MAI JULIA KENT - AGATHE MAX Kraspek Myzik à 20h30. 7€ - 5€ NICO* - DELPHINE COUTANT Agend’arts à 18h. 7€ - 3€

NEW ORDER La Sucrière à 21h. 39€ L.M.C Salle du Kao à 19h. 30€ - 28€ MUDHONEY - NON ! Transbordeur à 18h30. 18€ Paroles & Musiques : BARCELLA Magic Mirrors St-Étienne à 14h. 8€ Paroles & Musiques : SHANTEL ET LE BOCOVINA CLUB ORKESTAR Magic Mirrors St-Étienne à 17h. 12€ LUNDI 21 MAI Jazz À Vienne : THE AMAZING KEYSTONE BIG BAND Clef de Voûte à 21h30. 10€ CHARALAMBIDES - HALO HALO Sonic à 21h. 5€ MARDI 22 MAI BERRY FNAC Bellecour à 17h. Gratuit THRILLER LIVE Halle Tony Garnier à 20h30. 71€ - 40€ BERRY Transbordeur à 20h30. 19€ Jazz À Vienne : VANDOJAM avec ÉRIC PROST Hot Club de Lyon à 21h30. Gratuit FINALE TREMPLIN DÉCOUVERTES avec LA LUE - DEDAN - QUENTIN RIPOLL etc. À Thou Bout d’Chant à 19h30. Gratuit MERCREDI 23 MAI SWEET MASALA Amphithéâtre Opéra de Lyon à 12h30. Gratuit THE SOCKS & THE TRADERS Ninkasi Kafé à 21h. Gratuit THRILLER LIVE Halle Tony Garnier à 20h30. 71€ - 40€ Jazz À Vienne : BIGRE! Périscope à 21h. 11€ - 9€ MICHAEL SCHENKER Transbordeur à 20h. 33€ - 30€ STAFF BENDA BILILI, ORCHESTRE DE KINSHASA Train-Théâtre à 20h30. 19,5€ - 16€ CALYPSO ROSE CC Le Sou à 20h30. 20e - 15€ JEUDI 24 MAI 1 TOUR 2 CHANTS Agend’arts à 20h30. 7€ - 3€ Jazz À Vienne : BASTIEN BRISON DUO Second Souffle Lyon 1er à 20h. 10€ LE VOYAGE DE NOZ À Thou Bout d’Chant à 20h30. 13€ - 9€ BIRDY SWING - Ninkasi Opéra à 21h. Gratuit MICROFILM - Périscope à 21h. 11€ - 7€ DELANEY DAVIDSON - Sonic à 21h EIFFEL - Marché Gare à 20h30. 22€ - 17€

Festival 6e Continent : TATA MILOUDA - AÏSSI CHEIKH KOUIDER Place Guichard Lyon 3e à 19h. Gratuit THRILLER LIVE Halle Tony Garnier à 20h30. 71€ - 40€ BENGA Salle du Kao à 21h. GONEZILLA - HUMAN JOB Blogg à 21h. Gratuit FOREST POOKY - DJ NEEK’O Ninkasi Sans-Souci à 20h. Gratuit DJ PALMWINE Toï Toï Le Zinc à 20h30. Gratuit GRAVENHURST - CRANE ANGELS L’Epicerie Moderne à 20h30. 14€ - 12€ CALI - Théâtre de Villefranche à 20h30. 30€ - 20€ Restitution des ateliers écris toi une chanson : FINGERS IN THE NOISE - LE CARAVAGE Abattoirs à 20h30. Gratuit NICE GIRL EDDIE Tannerie dès 19h. Gratuit VENDREDI 25 MAI YASMINA CHANSON PIEDS NUS Agend’arts à 20h30. 7€ - 3€ LE VOYAGE DE NOZ À Thou Bout d’Chant à 20h30. 13€ - 9€ NAKISHIMA - TURNING CLOUD Kraspek Myzik à 20h30. 7€ - 5€ SWEET MASALA Amphithéâtre Opéra de Lyon à 12h30. Gratuit Jazz À Vienne : CAMILLE THOUVENOT & JC RICHARD Radisson Blu Hôtel Lyon 3e à 20h. Sur conso. ÉRIC “DAY” & JULIEN Marquise à 23h. Gratuit SPHÈRE Périscope à 21h. 11€ - 7€ Festival 6e Continent : BAL DES MARTINES Place St-Louis Lyon 7e à 19h. Gratuit JUSTICE Halle Tony Garnier à 20h. 33€ TRISTESSE CONTEMPORAINE - TRIVIALE BEAUTÉ Ninkasi Kafé à 21h. Gratuit DJ NEEK’O Ninkasi Sans-Souci à 20h. Gratuit POINT GROOVE - BASILBERRY Toï Toï Le Zinc à 20h30. 6€ OTROS AIRES Transbordeur à 20h. 20€ - 15€ EWERT & THE TWO DARGONS - THE MELTING SNOW QUARTET L’Epicerie Moderne à 20h30. 13€ - 9€ CARINA SALVADO Allegro à 19h30. 8€ - 6€ STAFF BENDA BILILI Centre Culturel Théo Argence à 20h30. 18€ - 9€

MAI 2012

BOBAN & MARKO MARKOVIC ORCHESTRA Briscope à 20h30. 25€ - 15€ LES ABATTOIRS SE METTENT EN TRANS'5 Abattoirs à 20h30. BIRDY HUNT - THE AERIAL - HILL WALEY Le Fil à 20h30. Gratuit GNAWA DIFFUSION Moulin de Brainans à 21h. 12€ - 5€ SAMEDI 26 MAI Jazz à Vienne : TIGRAN HAMASYAN Amphithéâtre Opéra de Lyon à 20h30. 20€ - 17€ LE VOYAGE DE NOZ À Thou Bout d’Chant à 20h30. 13€ - 9€ YASMINA CHANSON PIEDS NUS Agend’arts à 20h30. 7€ - 3€ DJ OVERFLOW Marquise à 23h. Gratuit Festival 6e Continent : LA CUBANERIE - DJ CARLOS Place St Louis Lyon 7e à 19h. Gratuit KELLY’S FATE - NOCAÏNE - KHYNN Blogg 17h/4h. 5€ MAGGY SMISS - KLEMENT VANUKKI Ninkasi Kafé à 22h. Gratuit DJ NEEK’O Ninkasi Sans-Souci à 20h. Gratuit MR CARLITOS - DDOD - OLIKA - THE WORM etc. Toï Toï Le Zinc 20h30/2h. Gratuit DIDIER SUPER - DJ TROUDUC vs MR PING Plein air aux arrières de Brou Bourg-en-Bresse dès 18h30. 10€ - 7€, 04 74 21 99 21 LA SCRED CONNEXION - TREIZEIGHT LaPéniche à 20h. 10€ - 6€ L’ATELIER DLM & MATHIEU MATHEO Moulin de Brainans à 21h. 5€ DIMANCHE 27 MAI WOTB - EDEN LINE Marquise à 20h30. 8€ FAÏK Ninkasi Opéra à 20h. Gratuit YASMINA CHANSON PIEDS NUS Agend’arts à 18h. 7€ - 3€ SCOOP & J.KEUZ - BOOM BAP CREW RSK DU 77 - NI2 - MKZ LaPéniche à 14h. Gratuit MARDI 29 MAI BEAR IN HEAVEN Sonic à 21h PUZZLE À Thou Bout d’Chant à 20h30. 13€ - 9€ DEATH CAB FOR CUTIE L’Epicerie Moderne à 20h30. 15€ - 11€ UNDER KONTROL - REWIND Abattoirs à 20h LES GRANDES OREILLES Le Fil à 20h30. Gratuit

N° 181

15


agenda

MERCREDI 30 MAI OBITS - 12XU - Sonic à 21h. Gratuit GUITAR WOLF - BOB LOG III - SAVAGE RIPOSTE Clacson à 20h30. 14€ - 10€ SHELLAC - DIRTY THREE - HELEN MONEY L’Epicerie Moderne à 20h30. 16€ - 12€ LES GRANDES OREILLES Le Fil à 20h30. Gratuit JEUDI 31 MAI RENAUD PAPILLON PARAVEL À Thou Bout d’Chant à 20h30. 13€ - 9€ DIRECTION SURVET - CHAT ! Kraspek Myzik à 20h30. 7€ - 5€ DUO MICHEL PORTAL / XAVIER DESANDRE NAVARRE Amphithéâtre Opéra de Lyon à 20h30. 16€ - 10€ CHEWBECARRE Ninkasi Opéra à 21h. Gratuit SILANE - SLY APOLLINAIRE Périscope à 21h. 9€ - 7€ SYLVIE BERGER & EMMANUEL PARISELLE Agend’arts à 20h30. 10€ - 6€ LA RUMEUR - Marché Gare à 20h30. 20€ SISKIYOU - ALLIGATOR Sonic à 20h30. 10€ - 6€ OBLAST & MIKIX THE CAT Marquise à 23h. 5€ SPÉCIALE BIG BANDS feat. GUILLAUME ORTI Le Fil à 20h30. Gratuit

FESTIVALS 14E FESTIVAL 6E CONTINENT Au cœur de la Guillotière - Lyon 7e - 04 37 28 98 71 « Le Monde à Lyon » Concerts, danse, contes, expos, bals etc. + débats & tables rondes TATA MILOUDA - AL ANDALUS - TRAM DES BALKANS LA CUBANERIE - BEBEY PRINCE BISSONGO etc. 22 mai au 2 juin. Gratuit à prix libre + Autour de l’inter-culturalité Banlieues d’Europe, 21 mai à 18h + PAS NÉS SOUS LA MÊME ÉTOILE, Thierno Diallo / Damien Laquet / El Kadi 6e Continent, 23 mai à 20h30 + RÉCITS D’AILLEURS 28 mai à 19h NUITS SONORES (10E) Divers lieux (friches, musées, jardins, Piscine du Rhône…) dont Anciennes Usines brossette, Hôtel-Dieu, Célestins. Carte Blanche à … Lyon, Mini Sonore, Apéros sonores, Circuits Électroniques (15 étapes, 17/5), Images sonores, EXTRA ! (30 projets), Village Nuits Sonores etc. NEW ORDER - MUDHONEY - RICARDO VILLALOBOS JAMES MURPHY etc. 16 au 20 mai. 39€ - 2€, pass 3J/87€ FEST KHA BECH Parc et Salle du Prado à Bessenay - 06 82 46 72 28 Concerts + jeune public & arts de la rue LA MINE DE RIEN - BARRIO POPULO LES WESTERN FLÉCHETTE - UPERCUT FANFARE ATOMIQUE etc. 5 mai dès 14h. Gratuit après-midi, 8€ soirée

FESTIVAL EN GRANGEONS LA MUSIQUE (7E) Sous chapiteau à Villebois (01) (21 apéros-concerts itinérants)06 58 61 72 98/04 72 34 09 11. Apéros-concerts, jeune public, contes, balades musicales, jeux, marché aux saveurs, etc. TOSS - TOURNÉE GÉNÉRALE - FLYING ORKESTAR 25/05 à 20h MAX, Cie Eller Peyraud 26/05 à 17h30 TRIO SOULAŸRÈS - ÉVASION LAURENT L’ACCORDÉONISTE ENCHANTEUR 26/05 à 19h VOLERE VOLARE, Buno - ANNE-LAURE MARTIN ANAGRAMMES - LA VOIX DU SOLEI, Kilékan etc. 27/05 LAS TANGUERAS - JC GUERRE / FRANÇOIS GRINAND 27/05 à 19h 25 au 27 mai, ve. à 20h, sa. à 15h, di. à 10h45. 15€ - 6€, pass/50€ à 25€ PRINTEMPS DE PÉROUGES (16E) Itinérant, divers lieux Ain + Lyon (Salle Molière, La Sucrière, St-Vulbas, Parc des Oiseaux…). Chanson, jazz, polyphonies, classique, variété… ART MENGO - HUGUES AUFRAY - I MUVRINI SAMARABALOUF etc. Jusqu’au 8 juin à 21h. 87€ - 28€ BEL CANTO AU CARO Caro de Lyon, 14 et 15/05 CHŒUR CALLIOPE, dir. Régine Théodoresco (Pergolèse) Église-forteresse de Pérouges, 21/05 CHŒUR RUSSE DE ST-PETERSBOURG, dir. Boris Satsenko Église-forteresse de Pérouges, 22/05 HUGUES AUFRAY - JÉRÔME SOUSA St-Vulbas, 24/05 I MUVRINI & CHŒUR VAL DE SAÔNE, dir. Évelyne Lagarde St-Vulbas, 25/05 VOCA PEOPLE - Usine Spurgin Leonhart, 27/05 DIANE TELL - Ferme de Rapan, 31/05 NUIT DE TOUS LES JAZZ #9 Train-Théâtre, Bourg-lès-Valence - 04 75 57 14 55 3 scènes, 5 musiciens et 14 formations BALLAKÉ SISSOKO & VINCENT SEGAL JEAN-FRANÇOIS BAEZ TRIO - GILLES TORRENT 4TET -JAZZEBA - LA RHINOFANPHARYNGITE etc. 12 mai à 19h. 19,5€ - 16€ PAROLES & MUSIQUES (21E) Parc François Mitterrand + Fil, Magic Mirrors, Zenith, Scène Ville de St-Étienne - Bd Jules Janin St-Étienne - 04 77 25 01 13. Autour de la chanson française ts styles confondus Village associatif et artisanal, jeux, Paroles et Musiques En Liberté (YOANNA - MINA TINDLE…), Paroles de Zinc & Off, jeune public etc. 15 au 20 mai . 33€ - 8€, 1J/40€ à 18€, pass/120€ - 18€ CHARLIE WINSTON - ZEBDA - DIONYSOS CAMILLE - ROMAIN DIDIER - BIRDY NAM NAM OXMO PUCCINO etc . + VINCENT LOISEAU - VINCHA - GINGKOA THE JOKING - etc. Scène Ville de St-Étienne - Gratuit

CLASSIQUE MERCREDI 2 MAI ENSEMBLE CONTRASTE & KARINE DESHAYES Fauré, Chausson, Lekeu Salle Molière à 20h. 35€ à 5€, 04 78 38 09 09 JEUDI 3 MAI MUSIQUE DE CHAMBRE, CNSMD Lyon Smetana, Prokofiev Manufacture des Tabacs à 12h30. Gratuit VENDREDI 4 MAI ÉLISABETH LEONSKAJA - Schubert Salle Molière à 20h30. 36€ - 18€, 04 78 47 87 56 TRIO CNSMD LYON Menozzi, Haydn Théâtre de Villefranche à 12h15. 13,5€ - 10€

SAMEDI 5 MAI ONL / THOMAS ZEHETMAIR, dir. Heinz Holliger Berg, Schubert Auditorium de Lyon à 18h. 46€ - 8€ DIMANCHE 6 MAI NICOLAS BUCHER / MUSICIENS DE L’ONL Marais, Bach, Penderecki… Auditorium de Lyon à 11h. 16€ - 8€ ENSEMBLE MÉDIÉVAL XEREMIA Église St-Jean-Marie Vianney Rillieux-la-Pape à 16h. 10€ à gratuit, 04 78 23 76 21 MERCRED 9 MAI CLASSES DE CHANT & ATELIER LYRIQUE, CNSMD Lyon Salle Varèse à 20h30. Gratuit JEUDI 10 MAI Printemps de Pérouges : Carte blanche à JEAN-FRANÇOIS ZYGEL Salle Molière à 21h. 35€ - 32€ ONL / CHŒURS DE LYON-BERNARD TÉTU, dir. Ilan Volkov Varèse, Schonberg, Brahms Auditorium de Lyon à 20h. 46€ - 8€ DAVID GUERRIER & CHŒUR BRITTEN Archives Municipales à 19h. Gratuit CAMERATA DU RHÔNE & ÉRIC FRANCERIES, dir. JM Thébaut Blanchon Rodrigo, Bartok Espace Albert Camus à 20h30. 18€ - 12€ ORCHESTRE DES PAYS DE SAVOIE & SOLISTES DE LYON-BERNARD TÉTU, dir. Nicolas Chalvin Glück Théâtre du Vellein à 20h30. 25€ - 18€ VENDREDI 11 MAI STAATSKAPELLE DE DRESDE / JONATHAN BISS, dir. Sir Colin Davis - Mozart Auditorium de Lyon à 20h. 66€ - 8€ ORCHESTRE SYMPHONIQUE DU CONSERVATOIRE DE ST-PRIEST & L’ARFI - Berlioz Centre Culturel Théo Argence à 20h30. 18€ - 9€ MARIE VERMEULIN - JULIANA STEINBACH Karavan Théâtre Chassieu à 20h. 19€ - 13€ CAMERATA DU RHÔNE & ERIC FRANCERIES, dir. JM Thébaut Blanchon - Rodrigo, Bartok Aqueduc à 20h30. 15€ - 7€ SAMEDI 12 MAI ONL / CHŒURS DE LYON-BERNARD TÉTU, dir. Ilan Volkov - Varèse, Schonberg, Brahms Auditorium de Lyon à 18h. 36€ - 10€ CHŒUR D’ORATORIO DE LYON Ferme du Vinatier 14h30/20h. Gratuit DIMANCHE 13 MAI IL DELIRIO FANTASTICO, dir. Vincent Bernhardt & CHŒUR EMELTHÉE - Bach Église Réformée Lyon 1er à 17h. 20€ - 10€, 04 74 42 35 70 CHŒUR D’ORATORIO DE LYON Ferme du Vinatier 10h/12h30 + 14h30/17h. Gratuit MARDI 15 MAI DARYA TCHAIKOVSKY - Mendelssohn, Stravinsky ENS Lyon 7e à 12h30. Gratuit DÉPARTEMENT MUSIQUE ANCIENNE, CNSMD Lyon Médiathèque de Vaise à 12h30. Gratuit CONSERVATOIRE HECTOR BERLIOZ Brahms, Berio, Busseuil Théâtre du Vellein à 19h. 8€ QUATUOR BÉLA - Ligeti, Britten, Oswald etc. Théâtre de Villefranche à 20h30. 23€ - 14€ MERCREDI 16 MAI FOLTZ & CAGET invitent JOËLLE LÉANDRE Amphithéâtre Opéra de Lyon à 12h30 . Gratuit JEUDI 17 MAI LE CONCERT DE L’HOSTEL DIEU, dir. Frank-Emmanuel Comte - Vivaldi Église St-Bruno Lyon 1er à 20h30. 28€ - 8€/4J/40€, 04 78 42 27 76 VENDREDI 18 MAI IL DELIRIO FANTASTICO, dir. Vincent Bernhardt Vivaldi Chapelle du Sacré-Coeur Lyon 1er à 20h30. 15€ - 8€, 4J/40€, 04 78 61 70 62 JOËLLE LÉANDRE & COLLECTIF D’IMROVISATION CNSMD LYON Amphithéâtre Opéra de Lyon à 12h30. Gratuit SAMEDI 19 MAI ENSEMBLE CÉLADON, dir. Pauline Bündgen Église St-Bruno Lyon 1er à 20h30. 15€ - 8€/4J/40€, 04 78 61 70 62 DIMANCHE 20 MAI ENSEMBLE BORÉADES - Bach Église St-Bruno des Chartreux Lyon 1er à 18h. 15€ - 8€, 04 78 61 70 62 MARDI 22 MAI CHŒUR & ORCHESTRE XIX, dir. Jean-Philippe Dubor - Gynt, Trygvason Crypte de la Basilique de Fourvière à 20h. 36€ à 12€, 04 78 93 62 11 MERCREDI 23 MAI ENSEMBLE ORCHESTRAL CONTEMPORAIN VINCENT LE TEXIER, dir. Daniel Kawka Kasparov, Mantovani, Battistelli Auditorium de Lyon à 20h30. 16€ - 8€ JEUDI 24 MAI ONL / GAUTIER CAPUÇON, dir. Hugh Wolff Ravel, St-Saëns, Chostakovitch Auditorium de Lyon à 20h. 46€ - 8€

16

N° 181

MAI 2012

CHŒUR & ORCHESTRE 19, dir. Jean-Philippe Dubor - Gynt, Trygvason Crypte de la Basilique de Fourvière à 20h. 36€ à 12€, 04 78 93 62 11 ORCHESTRE SYMPHONIQUE DE L’ENM, dir. Sabine Malnoury Grieg, Smetana, Tchaïkovski … Salle Antoine Duhamel Villeurbanne à 20h30. Sur réserv. 04 78 68 98 27 VENDREDI 25 MAI MARIE-ANGE LEURENT / ÉRIC LEBRUN Lully, Mozart, Berlioz, Honegger Auditorium de Lyon à 20h. 16€ - 8€ ORCHESTRE SYMPHONIQUEDE L’ENM, dir. Sabine Malnoury Grieg, Smetana, Tchaïkovski … Salle Antoine Duhamel Villeurbanne à 20h30. Sur réserv. 04 78 68 98 27 SAMEDI 26 MAI ONL / GAUTIER CAPUÇON, dir. Hugh Wolff Ravel, St-Saëns, Chostakovitch Auditorium de Lyon à 18h. 46€ - 8€ DIMANCHE 27 MAI MUSICIENS DE L’ORCHESTRE DE L’OPÉRA DE LYON Ravel, Caplet, Piernet Opéra de Lyon à 11h30. 21€ - 10€ JEUDI 31 MAI ONL / GARRICK OHLSSON, dir. Leonard Slatkin Brahms, Mozart, Stucky Auditorium de Lyon à 20h. 46€ - 8€ CARINE CLÉMENT / GUY TOUVRON - Liszt, Haydn Église St-Blaise Écully à 20h30. 20€ - 5€, 06 85 29 11 90

FESTIVALS CLASSIQUE LES VENDREDIS BAROQUES DE DARDILLY (21E) Église St-Claude & Jardin Baroque - Dardilly 04 78 47 46 23/06 83 12 92 00. www.vendredisbaroques.fr Profane ! - 6 soirées autour du répertoire profane DOMINIQUE VISSE & ENSEMBLE CAFÉ ZIMMERMANN 11/05 LE CONCERT BRISÉ WILLIAM DONGOIS 25/05 11 mai au 29 juin à 21h. 35€ - 25€, pass/90€ à 66€

OPÉRA SPECTACLES MUSICAUX AMPHITHÉÂTRE OPÉRA DE LYON Place de la Comédie - Lyon 1er - 0826 305 325 BEAT BODY AND SOUL feat. XAVIER DESANDRE NAVARRE 30 mai et 1er juin à 12h30. Gratuit CARRÉ 30 12, rue Pizay - Lyon 1er - 04 78 39 74 61 FRIDA KAHLO ESQUISSE DE MA VIE, Cie Art Toupan - Conception : Nadia Larbiouene Ts sa. à 18h. 10€ LA PASSANTE, Mab Rimouski 17 au 20 mai à 20h30, di. à 17h30. 8€ - 5€ OPÉRA DE LYON Place de la Comédie - Lyon 1er - 0826 305 325 L’ENFANT ET LES SORTILÈGES de Ravel + LE NAIN de Zemlinsky, Solistes du Nouveau Studio de l’Opéra de Lyon/Orchestre, Chœurs et Maîtrise de l’Opéra de Lyon, dir. Martyn Brabbins - MS : Grzegorz Jarzyna 19 au 29 mai à 20h. 92€ à 13€ THÉÂTRE DE LA CROIX-ROUSSE Place Joannès Ambre - Lyon 4e - 04 72 07 49 49 MESDAMES DE LA HALLE d’Offenbach, Solistes du Nouveau Studio de l’Opéra de Lyon / Orchestre du CNSMD de Lyon, dir. JP Fouchécourt - MS : Jean Lacornerie 2 au 15 mai à 20h, di. à 15h. 30€ à 10€ ESPACE TONKIN 1, av. Salvador Allende - Villeurbanne 06 88 37 96 64 LA VIE PARISIENNE d’après Offenbach, Chorale Sing Song Énergie, dir. JP Prajoux 4 au 8 mai à 20h30, di. et ma. à 16h. 12€ - 8€ C.C.O. 39, rue Courteline - Villeurbanne - 04 78 68 09 44 JOURNÉE LIVE 2.0 [Performances / ateliers / expos / débat etc.] NEKOCHAN - MAT3R DOLOROSA - EZRA etc. 19 mai dès 15h. Gratuit TRANSBORDEUR 3, bd. Stalingrad - Villeurbanne - 04 78 93 08 33 AIRNADETTE « LA COMÉDIE MUSICULTE » 30 mai à 20h. 35€ CENTRE CULTUREL CHARLIE CHAPLIN Pl. de la Nation - Vaulx-en-Velin - 04 72 04 81 18/19 À LA VIE À LA MORT, Collectif ARFI & Jérôme Lopez 3 mai à 19h30. 13€ - 8€ LE KARAVAN THÉÂTRE 60, rue de la République - Chassieu - 04 37 42 14 40 PIERRE AND THE LOUP de Prokofiev, Heavy Fingers Sax Quartet & Françoise Gambey 22 mai à 19h. 5€ LE NEUTRINO Hôtel de Ville - Place du Général de Gaulle - Genas 04 72 47 11 69 SANS TAMBOUR NI TAMBOUR, Les Trompettes de Lyon MS : François Rollin 31 mai à 20h30. 15,3€ - 8,2€

MJC JEAN COCTEAU 23, rue du 8 Mai 1945 - St-Priest - 04 78 20 07 89 UNE CROISIÈRE EN CHANSONS…., Ode Desfonds & Les Hot’Antiques 4 mai à 20h30. 10€ LES 7 PÉCHÉS CAPITAUX 26 mai à 20h30. Gratuit sur réserv. THÉÂTRE DE VÉNISSIEUX 8, bd Laurent Gérin - Vénissieux - 04 72 90 86 68 L’HISTOIRE DE BABAR LE PETIT ÉLÉPHANT de Jean de Brunhoff, Ensemble Agora & Irène Jacob 30 mai à 15h.11€ - 8€ THÉÂTRE DE LA RENAISSANCE 7, rue Orsel - Oullins - 04 72 39 74 91 LA PREMIATA ORCHESTRA DU BALLO, Les Barbarins Fourchus 10 mai à 19h30. 20€ - 12€ THÉÂTRE DE GIVORS 2, rue Puits Ollier - Givors - 04 72 24 25 50 DESSINE MOI UNE MUSIQUE !, DéSao / Jean-Pierre Drevet 18 mai à 20h30. 13€ - 8€ THÉÂTRE DES PÉNITENTS Pl. des Pénitents - Montbrison - 04 77 96 39 16 CARNET DE VOYAGE, Cie Music-Hall 4 et 5 mai à 20h30. 10€ THÉÂTRE LE VERSO 61, rue de la Richelandière - St-Étienne 04 77 47 01 31 HAYIM, TOLÉDO 1267, Canticum Novum 15 mai à 20h30. 9€ - 5€

HUMOUR FESTIVAL FRAKO (7E) Au Croiseur - 4, rue de la Croix Barret - Lyon 7e KiriKiKi, festival d’art burlesque et clownesque 4 au 12 mai à 19h, ve. à 18h, sa. à 16h. 10€ - 6€, pass/35€-10€ UN CLOU, UNE PORTE, Mondiale Classe Cie 5 au 12 mai DEUX PAUMÉS DANS TON CUL - 9 au 12/05 HABIBI, MEIN SCHATZ, Cie Str[u]del - 10 au 12/05 ZIRKUS ZE:NZUXT, Heinzi Lorenzen - 10 au12/05 + JOE ET PAUL - Cie du Détour Cie des Hallumineurs - etc. AUX TONTONS FLINGEURS 12, rue Romarin - Lyon 1er - 06 29 85 51 50 DANS TA BULLE d’après Domas Me. à 20h30. 15€ - 10€ SALLE RAMEAU 29, rue de la Martinière - Lyon 1er CET HOMME VA TROP LOIN, Jérémy Ferrari 17 et 18 mai à 20h30. 32€ SKETCH UP, Shirley Souagnon 19 mai à 20h30. 20€ Plateau de l’Irrévérence : CHRISTOPHE ALÉVÊQUE - MANU PRATT ALBERT MESLAY - CHRAZ 25 mai à 20h30. 27€ - 22€ Didier Porte FAIT RIRE LES MASSES 26 mai à 20h30. 22€ - 16€ THÉÂTRE LE FOU 2, rue Fernand Rey - Lyon 1er - 0954 09 23 93 SCHYZOZ’DIRE… ET SCHYZOZ’FAIRE (Impro) Me. à 20h30. 7€ BOURSE DU TRAVAIL 205, place Guichard - Lyon 3e TRANCHES DE VIES, Élie Semoun 2 et 3 mai à 20h. 45€ - 38€ BEST OF, Gustave Parking 5 mai à 20h30. 20€ THE YOUNG MAN SHOW, Kev Adam 10 mai à 20h30. 30€ LE COMTE DE BOUDERBALA 30 mai à 20h30. 35€ - 31€


agenda

SPECTACLES CROISÉS PERFORMANCES « HORS CHAMP » L’ARC & lieux inhabituels, dedans ou dehors au Creusot - 03 85 55 13 11 Performances & spect. décalés 31 mai au 3 juin à 19h, sa. à 16h, di. dès 12h. 3J/30€ - 20€ MAIS QUE SONT LES RÉVOLTÉS DU BOUNTY DEVENUS ?, Cie Soleil Bleu MS : Sébastien Laurier + #FILE_TONE ? Subliminati Corporation 31 mai

ARTS DU CIRQUE ARTS DE LA RUE BIENNALE DES ARTS DU CIRQUE 20 lieux, territoire de la C.A.P.I. Villefontaine, Bourgoin-Jallieu, Isle d’Abeau & environs (38) 04 74 96 71 85 « Histoire(s) de Cirque » 10 jours, 18 spect. et 35 représentations. 29 mai au 10 juin. Gratuit sf 8/9/10 juin, 5€ - 3€ SMASHED, Cie Gandini Juggling - 29 et 30/05 CIRQUE INEXTRÉMISTE - 30 et 31/05 LE BATELEUR CIRCASSIEN, Pascal Rousseau 30 et 31/05 CAPHARNAÜM FORAIN, Cie Dare d’Art 31/05 et 1er/06 THE HUMAN GOD, Uri Weiss - 1er et 4/06 LES PEPONES - 2/06 TRIPLETTE, Cie les P’tits Bras - 4 au 6/06 TRAVELLING PALACE, La Famille Goldini 4 et 5/06 LE BLUES DE LA MANCHA, Cirque Hirsute 6 et 7/06 KARL STETS, Cie La Loggia - 6 et 7/06 TUBE, Cie Mauvais Esprits + FOTÉ FORÉ, Cirque Mandingue + CIE IETO + PAS DE DEUX, Cie Éphémère + PFFFFFF ! Cie Akoreacro + SIX PIEDS SOUS TERRE, Cie Lapsus etc. 8 au 10/06 2E PRINTEMPS VÉRANAIS St-Verand en Beaujolais - 04 71 74 73 01 Théâtre de rues, danse et musique. LES COCOTTES - LES BANBANES -PANINI CIRCUS LES PÊCHEURS DE RÊVE - HOCUS & POCUS etc. 12 et 13 mai. 8€ à gratuit THÉÂTRE DE LA CROIX-ROUSSE Place Joannès Ambre - Lyon 4e - 04 72 07 49 49 CIRQUE EN CASCADE Les Nouveaux Nez invitent Cie Demimolle, Cie Defracto, Nathalie Good, Basile Narcy etc. Mise en piste : Alain Reynaud 22 au 25 mai à 20h. 25€ - 10€l ÉCOLE DE CIRQUE DE LYON / MJC MÉNIVAL 29, av. de Ménival - Lyon 5e - 04 72 38 81 61 EN KIT OU DOUBLE, Cie Les Plaies Mobiles 5 mai à 20h30. 8€ - 5€ THÉÂTRE JEAN MARAIS 53, rue Carnot - St-Fons - 04 78 67 68 29 DES MARCHES, Cie VireVolt Conception, MS : Aurélie et Martin Cuvelier 4 mai à 20h30. 13€ - 10€ THÉÂTRE DE L’ATRIUM 35, av. du 8 Mai - Tassin - 04 78 34 70 07 DES MARCHES, Cie VireVolt Conception : Aurélie et Martin Cuvelier 12 mai à 17h30. 15€ - 8€

HORS LES MURS ESPACE CULTUREL SAINT- GENIS-LAVAL Entreprise Sotis - 38, ch. de la Mouche St-Genis-Laval - 04 78 86 82 28 LA JURASSIENNE DE RÉPARATION, Théâtre Group’ Dir. art : Patrice Jouffroy 11 mai à 21h. 15€ - 9€ CENTRE CULTUREL JEAN MOULIN Place Jean Moulin - Mions - 04 72 23 26 10 LE CIRQUE DANS TOUS SES ÉTATS avec Belouga et Cie etc. 11 mai à 20h30. 15€ - 12€ SOUS CHAPITEAU Hors les Murs - Parc Expo - Av. de l’Europe Villefranche - 04 74 68 02 89 LA PISTE LÀ, Cirque Aïtal Conception : Victor Cathala, Kati Pikkarainen Mus : Mathieu Levavasseur 4 au 6 mai à 20h30, di. à 17h. 26,5€ - 17€ SOUS CHAPITEAU Esplanade Ste-Marie - Chalon/Saône 03 85 42 52 12 LE CHANT DU DINDON, Cie Rasposo MS : Fanny Molliens 4 au 16 mai à 20h, di. à 17h. 22€ - 8€ HORS LES MURS L’ABATTOIR Quartier des Aubépins - Chalon/Saône 03 85 90 94 70/03 85 46 61 27 QUARTIERS DE LUNE AUX AUBÉPINS 50 artistes, 4 jours spectacles & rdv LES MAGNIFICOS - CIA - MAKADAM KANIBAL MUCHMUCHE CY - BLÖFFIQUE THÉÂTRE FANFARNAÜM - LABEL Z - CIE ROUGE etc. 9 au 12 mai dès 10h. Gratuit

THÉÂTRE / CONTE MARRIONNETTES ESPACE 44 44, rue Burdeau - Lyon 1er - 04 78 39 79 71 COCTEAU, LE BEL INDIFFÉRENT, LA VOIX HUMAINE…, Collectif Crazy People Jusqu’au 6 mai à 20h30, di. à 17h30. 15€ - 8€ LE PETIT PRINCE de St-Exupéry, La Mer est ton Miroir - MS : René-Marie Meignan 8 au 13 mai à 19h30 (+ 14h30), di. à 17h30. 15€ - 8€ LE FÉTICHISTE de Michel Tournier, Cie Le Fier Monde - MS : Jacques Thomas 15 au 20 mai à 20h30, di. à 17h30. 15€ - 8€ LA THÉORIE DE MARS, Cie ETC… MS : Meissoune Majri-Pegeot 22 au 27 mai à 20h30, di. à 17h30. 15€ - 8€ SOLEIL de Sébastien Joly, Cie Accès Libre MS : Olivier Mocelin 29 mai au 3 juin à 20h30, di. à 17h30. 15€ - 8€

5E PRINTEMPS D’EUROPE Divers lieux Lyon, Vaulx-en-Velin, Grenoble 04 78 01 27 41 Spect rencontres & débats autour de la Démocratie en Europe. PAYS NATAL, Théâtre Liberté de Toulon - 23/05 BRUNO SCHULTZ, Teatr Pinokio - 24/05 APOLOGIE DE SOCRATE, Mirush Kabashi - 29/05 BAL CHORÉGRAPHIÉ, Cie Propos - 2/06 etc. 23 mai au 2 juin. 14€ - 9€ 2E FESTIVAL AMBIVALENCE(S) Divers lieux dt Comédie de Valence, Bourse du Travail, Lux Scène Nationale, etc. - 04 75 78 41 70 La Ville en Scène Théâtre & arts de l’image - 5 créations, lectures, 1 expo (DENIS DARZACQ), 2 projections plein air, courts & moyens métrages, 1 bal (6 juin)… ds 13 lieux inattendus 31 mai au 6 juin. 20€ à 5€ UNE CHAMBRE EN VILLE, OPUS 2 [5 pièces brèves et inédites] MS : Valérie Larroque, Claire Semet, Éric Massé, Mireille Mossé et Richard Brunel Hôtel Atrium, 31 mai au 6 juin à 18h30 et 21h LE CASTELET DES SCRIPTOPHAGES MS : Émilie Valantin Textes : François Bégaudeau, Marie Nimier, Franck Pavlov, Lancelot Hamelin etc. 31 mai au 6 juin à 21h LE BAL D’EMMA de Mariette Navarro MS : Caroline Guiela Montélier, 1er au 6 juin à 21h LE CAS DRÔME-ARDÈCHE de Laurent petit, Agence Nationale de Psychanalyse Urbaine MS : Charles Altorffer CC Chabeuil, 4 juin + Mairie Bourg-lès-Valence, 5 et 6 juin à 18h30 FENÊTRES AVEC VUE, La Coopérative d’Écriture 6 juin à 18h30 Comédie de Valence - 6 juin à 18h30 Ciné-drive KING-KONG de Cooper/Schoedsack (33) 1er juin à 21h30 SOIRÉE BOLLYWOOD Plein air - 2 juin à 21h30 CARRÉ 30 12, rue Pizay - Lyon 1er - 04 78 39 74 61 LES DEUX FACES DE LA LUNE, Estelle Bratesani 3 au 13 mai à 20h30, di. à 17h30. 14€ - 9€ MARX, LE RETOUR de Howard Zinn, Cie Art’n’atif MS : Claire Lestien 24 au 27 mai à 20h30, di. à 17h30. 14€ - 9€ KARNAVAL ! d’après Goldoni, Cie Aigre Douce MS : Thessa Le Maigat 30 mai au 3 juin à 20h30, di. à 17h30. 14€ - 9€ L’ÉTOILE ROYALE 17, rue Royale - Lyon 1er - 04 78 39 21 68 MODJU d’après Wilheim Reich, Cie Utopia MS : Hugo Verrecchia Jusqu’au 6 mai à 20h30, di. à 17h30. 15€ - 8€

L’ATTENTE de Raphaël Toriel MS : Giorgio Carpintieri 8 au 13 mai à 20h30, di. à 17h30. 15€ - 8€ LES CLOCHARDS CÉLESTES 51, rue des Tables Claudiennes - Lyon 1er 04 78 28 34 43 SAGESSE DE L’IMAGINAIRE [Contes poétiques drôles] 2 au 6 mai à 20h, di. à 17h. 14€ - 7€ TEMPS DE FEMME, Cie Dynamythe Texte & MS : Cyril Boccara & Sandra Leclercq 9 au 16 mai à 20h, lu. à 19h, di. à 17h. 14€ - 7€ 147 MONDES MINIMAUX, Nième Cie MS : Claire Truche 21 au 26 mai à 20h, lu. à 19h, di. à 17h. 14€ - 7€ THÉÂTRE DE L’INTERVALLE 21, rue Royale - Lyon 1er - 04 78 76 11 96 LES SERVITEURS de Jean-Luc Lagarce MS : Jean-François Moulin 2 au 13 mai à 20h30, me. je. à 19h30, di. à 16h30. 14€ - 10€ THÉÂTRE LE FOU 2, rue Fernand Rey - Lyon 1er - 0954 09 23 93 LA FEMME COMME CHAMP DE BATAILLE de Matéi Visniec, Cie Essentiel Ephémère MS : Valérie Bellencontre 10 au 20 mai à 20h30, di. à 18h. 13€ - 9€

www.491.fr

LES HOMMES VIENNENT DE MARS, LES FEMMES DE VÉNUS de John Gray MS : Thomas Le Douarec 31 mai au 2 juin à 20h30. 49€ - 39€ ESPACE GERSON 1, place Gerson - Lyon 5e - 04 78 27 96 99 DÉCOUVERTE JEUNES TALENTS Lu. à 20h30. 15€ - 11€ BAZAR, Et Compagnie Ma. à 20h30. 15€ - 11€ EDGAR, Cédric Chartier 2 au 19 mai à 20h30, sa. à 20h et 22h. 15€ - 11€ Semaine de l’irrévérence CÉDRIC CHARTIER 21/05 LAURENT VIOLET 22/05 CHRAZ 23/05 - PRATT 24/05 ANTOINE DEMOR 25/05 FRÉDÉRIC SIGRIST 26/05 21 au 26 mai à 20h30. 15€ - 11€ LES INDÉSIRABLES dans LE BAIN 31 mai au 23 juin, à 20h30, sa. à 20h et 22h. 15€ - 11€ SALLE MOLIÈRE 18-20, quai Bondy - Lyon 5e ET COMPAGNIE DÉZINGUE 5 mai à 20h30. 10€ THÉÂTRE LULU SUR LA COLLINE 60, rue Victor Lagrange - Lyon 7e - 04 72 98 36 28 LE CLAN DES DIVORCÉES d’Alil Vardar MS : Hazis Vardar, Pascal Légitimus Jusqu’au 2 juin, ma. au ve. à 20h + sa. à 20h et 21h30. 21€ - 15€ MA SŒUR EST UN BOULET d’Éléonore Bauer MS : Romain Thunin Jusqu’au 12 mai, ma. au ve. à 21h30, sa. à 18h. 21€ - 15€ UN MARIAGE TELLEMENT GAI de Thierry Dgim 15 mai au 2 juin, ma. au ve. à 21h30, sa. à 18h. 21€ - 15€ ESPACE JEAN POPEREN 135, rue de la République - Meyzieu 04 78 04 07 33 THE BEST, Habbe & Meik Texte & MS : Hatmut Ehrenfeld, Mickaël Aufenfehn 11 mai à 20h30. 16€ - 13€ L’ALLÉGRO Place de la République - Miribel - 04 78 55 80 20 FURIOSO, La Framboise Frivole 11 mai à 19h30. 28€ - 14€ MJC LOUIS ARAGON Place Gaillard Romanet - Bron - 04 72 81 68 92 DÉTENTE PUBLIC vs SPACE GONES (Impro) 11 mai à 20h30. 5€ ZENITH SAINT-ÉTIENNE Rue Scheurer Kestner - St-Étienne - 04 77 20 04 86 TRANCHES DE VIE, Élie Semoun MS : Muriel Robin 5 mai à 20h. 45€ - 35€ LES HOMMES VIENNENT DE MARS, LES FEMMES DE VÉNUS de John Gray - MS : Thomas Le Douarec 30 mai à 20h30. 49€ - 39€

PRINTEMPS DE VIENNE Manège de l’Espace St-Germain, en ville Vienne et villes voisines - 04 74 85 00 05 Théâtre Cabaret et arts de la rue 22 mai au 9 juin. 20€ à 3€, 3J/26€ à 15€ NUIT BRECHT, Théâtre & Cie MS : Michel Belletante Espace St-Germain, 22 au 25 mai. 20€ - 10€ LE BATELEUR CIRCASSIEN, Pascal Rousseau + THE HUMAN GOD, Uri Weiss 29 et 30 mai LE BLUES DE LA MANCHA, Cirque Hirsute + SMASHED, Cie Gandini Juggling + CIRQUE INEXTRÉMISTE + CAPHARNAÜM FORAIN, Cie Dare D’Art Parc de Grémens, 1er et 2 juin. 5€ - 3€ OPÉRA DE LYON Place de la Comédie - Lyon 1er - 0826 305 325 TOUS À L’OPÉRA ! Karaoké lyrique / Battle musical / spectacles / Visites insolites + Bal de clôture CIE DIFÉ KAKO / BALLET DE L’OPÉRA / FANFARE DES PAVÉS etc. 12 mai 14h/23h SALLE POLYVALENTE Av. du professeur Tixier - Bourgoin-Jallieu 04 74 28 05 73 INFLUENCES, Thierry Collet + Conférence « Le réel manipulé » 2 et 3 mai à 20h30. 16€ - 8€ + VRAI / FAUX (RAYEZ LA MENTION INUTILE) Léo Lagrange/Champaret, 2 mai à 12h THÉÂTRE DE VILLEFRANCHE Place de la Sous-Préfecture - Villefranche 04 74 68 02 89 (SUPER) HAMLET d’après Shakespeare, Cie La Cordonnerie (ciné-spectacle) Conception : Métilde Weyergans, Samuel Hercule 12 mai à 15h. 13,5€ - 10€ THÉÂTRE DE BOURG-EN-BRESSE 11, pl. Grenette - Bourg-en-Bresse - 04 74 50 40 00 MICROCLIMAT d’après Barjavel MS : Joris Mathieu Au Théâtre de la Citadelle, 12 mai à 20h30. 10€ Illusions Fantastiques CINÉMATIQUE, Cie Adrien M Conception, chor : Adrien Mondot 10 et 11 mai à 20h30. 12€ - 8€ LE SOIR DES MONSTRES Conception : Étienne Saglio / Raphaël Navarro 15 et 16 mai à 20h30, me. à 19h. 12€ - 8€

MAI 2012

N° 181

17


agenda CÉLESTINS, THÉÂTRE DE LYON 4, rue Charles Dullin - Lyon 2e - 04 72 77 4000 COURTELINE, AMOUR NOIR [La Peur des coups, La Paix chez soi, Les Boulingrin] - MS : Jean-Louis Benoit Jusqu’au 5 mai à 20h, di. à 16h. 34€ - 10€ LA RIMB d’après Xavier Grall MS : Jean-Noël Dahan Jusqu’au 5 mai à 20h30, di. à 16h30. 20€ - 11€ OH LES BEAUX JOURS de Beckett MS : Marc Paquien 30 mai au 9 juin à 20h, di. à 16h. 34€ - 10€ THÉÂTRE LES ATELIERS 3, rue Petit David - Lyon 2e - 04 78 37 46 30 MAMAN ET MOI ET LES HOMMES d’Arne Lygre MS : Jean-Philippe Vidal 9 au 12 mai à 20h. 20€ - 10€ ON EST LES CHAMPIONS de Marc Becker MS : Simon Delétang 21 au 25 mai à 20h. 20€ - 10€ THÉÂTRE DES MARRONNIERS 7, rue des Marronniers - Lyon 2e - 04 78 37 98 17 PRÉLUDES D’ÉTÉ… ÉCLOSIONS Avec Conservatoire de Lyon Conception, dir : Philippe Sire 11 et 12 mai à 20h30, sa. à 15h et 20h. Gratuit sur réserv. L’EMPEREUR ET L’ARCHITECTE D’ASSYRIE de Fernando Arraban, Piccola Cia Della Magnolia MS : A. Diaz-Florian 24 au 26 mai à 20h30. 14€ - 9€ JUDITH AS SHE WAS, Kropka Théâtre MS : Anatoly Frusin 30 mai au 1er juin à 20h30. 14€ - 9€ THÉÂTRE DES MARRIONNETTES GUIGNOL DE LYON 2, rue Louis Carrand - Lyon 5e - 04 78 28 92 57 GUIGNOL ET LE GRAND MÉCHANT MS : Cyril Bourgeois Jusqu’au 30 mai, me. à 14h30 + 11, 19 et 26 mai à 15h. 10€ - 5€ LE GUIGNON DE GUIGNOL - MS : Gaston Richard Jusqu’au 1er juil, me. à 16h15, di. à 15h. 10€ - 5€ LES PRESSES « SPÉCIAL PARSIDENTIELLES », Collectif Zonzons & Le Crieur Public MS : Antoine Trucchi, Morjane M’harrak 5 et 10 mai à 20h. 16€ - 8€ L’ÉLYSÉE 14, rue Basse Combalot - Lyon 7e - 04 78 58 88 25 LOOKING FOR KARAMAZOV d’après Dostoïevski, Cie La Meute MS : Florian Bardet 4 et 5 mai à 19h30. 12€ - 10€ PRÉSENTATION TRAVAUX DU CONSERVATOIRE 21 au 26 mai à 19h30. Gratuit sur réserv. MJC MONPLAISIR 25, av. des Frères Lumières - Lyon 8e 04 72 78 05 70 L’ÎLE DES ESCLAVES de Marivaux, Cie les Affamés - MS : Gilles Droulez 2 au 4 mai à 20h30. 12€ - 8€ ACTE 2 THÉÂTRE 32, quai Arloing - Lyon 9e - 04 78 83 21 71 INVENTAIRES de Philippe Minyana, Théâtre 343 MS : Charlotte Glesser 3 au 6, 17 au 20 mai à 20h30, di. à 18h. 14€ - 10€ TNG 23, rue de Bourgogne - Lyon 9e - 04 72 53 15 15 LE LABORATORIUM, Cie Succursale 101 Texte & MS : Angélique Friant 12 au 15 mai à 20h, di. à 16h, ma. à 19h30. 17€- 9€ + Projection au COMOEDIA LA FIANCÉE DE FRANKENSTEIN de James Whale (EU, 35) 13 mai à 18h30 MON PETIT POUCET d’après Perrault, La Caravelle DPI - MS : José Pliya 22 et 23 mai, ma. à 19h30, me. à 15h. 17€ - 9€ THÉÂTRE DE L’IRIS 331, av. de Préssensé - Villeurbanne - 04 78 68 86 49 Rencontres théâtrales Brut de Fabrique (12e) SONGE (Claude Delsol) PETITES HISTOIRES STUPÉFIANTES (JC Bolle-Reddat) ÇA VA ? (Alain Bert) - TRANSATLANTIQUE ATLAS, Collectif ppcmART etc. 22 mai au 2 juin à 19h et 21h. 1J/8€, pass/20€ TNP 8, place Lazare-Goujon - Villeurbanne 04 78 03 30 00 PETITS CHOCS DES CIVILISATIONS, Fellag MS : Marianne Épin 4 au 12 mai à 20h, di. à 16h. 23€ - 13€ LA JEANNE DE DELTEIL - MS : Christian Schiaretti 22 au 26 mai à 20h. 23€ - 13€ LE TOBOGGAN 14, av. Jean Macé - Décines - 04 72 93 30 00 PRÉSENTATION DE SAISON 15 et 16 mai à 19h30. + spectacle gratuit SOUS CHAPITEAU Hors Les Murs Toboggan - Décines - 04 72 93 30 14 OBLUDARIUM, Théâtre des Frères Forman Conception, MS : Matej et Petr Forman 9 au 12 mai à 20h30. 20€ - 8€ CENTRE CULTUREL CHARLIE CHAPLIN Pl. de la Nation - Vaulx-en-Velin - 04 72 04 81 18/19 L’ASSEMBLÉE DES FEMMES d’après Aristophane, Théâtre du Grabuge MS : Géraldine Bénichou 24 et 25 mai à 20h30, je. à 19h30. 13€ - 8€

18

N° 181

L’ODYSSÉE Route Villette - Pusignan - 04 72 05 10 31 04 72 47 11 69 LA JEANNE DE DELTEIL - MS : Christian Schiaretti 3 et 4 mai à 20h30. 15,3€ - 8,2€ LE POLARIS Ave. de Corbetta - Corbas - 04 72 51 45 55 JEUX AVEC LE GRAND SIÈCLE, Cie le Temps des Uns le Temps des Autres 11 mai à 20h30. 14€ - 8€ + THÉÂTRE DÉTOUR, à 19h30 MJC LOUIS ARAGON Place Gaillard Romanet - Bron - 04 72 81 68 92 SŒUR DE, Cie Mangez-Moi 3 et 4 mai à 20h. 5€ - 3€ THÉÂTRE DE VÉNISSIEUX 8, bd Laurent Gérin - Vénissieux - 04 72 90 86 68 LABORATOIRE ANNETTE, Les Transformateurs Conception, MS : Nicolas Ramond 16 mai à 20h. Gratuit ANTIGONE de Sophocle, Théâtre National Palestinien & Trio Joubran MS : Adel Hakim 25 mai à 20h. 18€ - 8€ THÉÂTRE JEAN MARAIS 53, rue Carnot - St-Fons - 04 78 67 68 29 CITRONNADE d’après Raymond Carver, Théâtre Détours MS : Catherine Perrocheau 11 mai à 20h30. 13€ - 10€ THÉÂTRE DE LA RENAISSANCE 7, rue Orsel - Oullins - 04 72 39 74 91 LA BELLE AU BOIS DORMANT de Supervielle, Collectif Les Quatre Ailes MS : Michaël Dusautoy 23 mai à 19h. 20€ - 6€ HORS LES MURS ESPACE CULTUREL SAINT-GENIS-LAVAL Plein Air - Lycée Horticole de Pressin St-Genis-Laval - 04 78 86 82 28 MANON / JEAN DE FLORETTE, Cie Marius 31 mai et 1er juin à 19h. 22€ - 9€ LE SÉMAPHORE, THÉÂTRE D’IRIGNY Centre Culturel Champvillard - Rue de Boutan Irigny - 04 72 30 47 90 LES ACTEURS DE BONNE FOI de Marivaux, Théâtre du S.O.L. 4 et 5 mai à 20h30. 10€ - 8€ RAMDAM 16, ch. des Santons - Ste-Foy-lès-Lyon 04 78 59 62 62 TÊTE MORTE, soli inspirés de Beckett Théâtre de la Vaise 26 mai à 17h. 5€ ESPACE ÉCULLY 7, rue Jean Rigaud - Écully - 04 78 33 64 33 LES MISÉRABLES de Victor Hugo MS : Philippe Person 2 mai à 20h30. 12€ - 10€ THÉÂTRE DE VILLEFRANCHE Place de la Sous-Préfecture - Villefranche 04 74 68 02 89 DE PEIGNE ET DE MISÈRE, Fred Pellerin (conte) 29 mai à 20h30. 23€ - 14€ THÉÂTRE DE BOURG-EN-BRESSE 11, pl. Grenette - Bourg-en-Bresse - 04 74 50 40 00 PEAU D’ÂNE d’après Perrault, Nosferatu Production 23 et 26 mai à 10h et 14h30. 8€ - 5€ L’ASSEMBLÉE DES FEMMES d’après Aristophane / Virginie Despentes, Théâtre du Grabuge MS : Géraldine Bénichou 30 mai à 19h. 22€ - 10€ MÂCON SCÈNE NATIONALE 1511, av. Ch. de Gaulle - Mâcon - 03 85 22 82 99 WUTURI, L’HISTORE DU BÉBÉ GÉANT MS : Kim Kwang Lim 15 mai à 20h30. 23€ - 5€ ESPACE DES ARTS 5 bis, av. Nicéphore Niepce - Chalon/Saône 03 85 42 52 12 GÉOGRAPHIES SINGULIÈRES, Carol Beaudoin / Claire Monot 11 mai à 20h. 3€ LE DINDON de Feydeau - MS : Philippe Adrien 22 et 23 mai à 20h. 22€ - 8€ THÉÂTRE DU VELLEIN Av. du Driève - Villefontaine - 04 74 80 71 85 OH LES BEAUX JOURS de Beckett MS : Marc Paquien 2 au 4 mai à 20h30. 28€ - 20€ COMÉDIE DE VALENCE / THÉÂTRE LE BEL IMAGE Pl. Charles Huguenel - Valence - 04 75 78 41 70 LE CAS DRÔME-ARDÈCHE, Laurent Petit MS : Charles Altorffer Comédie Itinérante, 07/26, 9 au 24 mai à 20h TRAIN-THÉÂTRE 1, rue Aragon - Portes-lès-Valence - 04 75 57 14 55 DE PEIGNE ET DE MISÈRE, Fred Pellerin (contes) 3 mai à 20h30. 17,5€ - 14€ ESPACE CULTUREL LA BUIRE Place Lanet - L’Horme (42) - 04 77 22 12 09 ENTENDS-TU, AU FOND DU BOIS DE HÊTRES, RETENTIR… - Texte & MS : Luc Amoros 30 mai à 15h et 20h30. 12€ - 5€

MAI 2012

LA COMÉDIE DE SAINT-ÉTIENNE 7, av. Émile Loubet - St-Étienne - 04 77 25 14 14 COMMENT AI-JE PU TENIR LÀ-DEDANS d’après Alphonse Daudet MS : Stéphane Blanquet, Jean Lambert-Wild 2 au 4 mai à 10h et 14h30, me à 20h. 20€ - 6€ CHOK THÉÂTRE 24, rue B. Palissy - St-Étienne - 04 77 25 39 32 JAMAIS 50, Cie Ensemble Romana MS : Stéphane Raveyre 9 au 12 mai à 20h30. 10€ - 7€ ASSADIC (OU LES TRIBULATIONS DE PAUL LAMPLOY), Cie Fait Rire au Black 25 mai à 20h30. 10€ - 7€ LA COMÉDIE DE SAINT-ÉTIENNE 7, av. Émile Loubet - St-Étienne - 04 77 25 14 14 ŒDIPANA [OU COMMENT PORTER LES CRIMES DE SES PÈRES] de Laure Bonnet, Cie Les Têtes de Bois - MS : Damien Caille-Perret 9 au 11 mai à 20h. 20€ - 11€ + Comédie Itinérante, jusqu’au 7 mai YVONNE, PRINCESSE DE BOURGOGNE de Gombrovicz, Association Nödj MS : Guillaume Bailliart/Mélanie Bourgeois 22 au 24 mai à 20h. 20€ - 11€ THÉÂTRE LE VERSO 61, rue de la Richelandière - St-Étienne 04 77 47 01 31 MAIS TOUS LES CIELS SONT BEAUX, Cie Erodium Conception : Vincent Dedienne, Sarah Seignobosc 10 et 11 mai à 20h30. 12€ - 8€

LECTURES / RENCONTRES CONFÉRENCES LES 6E ASSISES INTERNATIONALES DU ROMAN Les Subsistances + divers lieux (Musées, BM, libriaries…), Lyon, périphéries & région 04 78 39 10 02 « Penser pour mieux rêver » 1 semaine de débats, tables-rondes, lectures, entretiens à lyon et en région Avec DOUGLAS KENNEDY - CATHERINE MILLET ALAA ELASWANY - CHRISTOPHE BOLTANSKI LAURE ADLER - BORIS CYRULNIK ROGER J. ELLORY - TOMI UNGERER - NICK FLYNN LUIS SEPULVEDA etc. 28 mai au 3 juin. 5€ à gratuit, sur réserv. La question de la Vérité - 28/05 à 18h30 Corruption et Violence politique - 28/05 à 20h30 La peur est-elle le fruit de notre imagination 29/05 à 19h Le Crime - 29/05 à 22h Dialogue d’écrivains Pierre Pachet / Péter Nadas 30/05 à 19h La Fabrique de la mémoire - 30/05 à 21h Les Marginaux / Les Exclus - 31/05 à 19h L’Argent, le Pouvoir, les Privilèges - 31/05 à 21h Donner la Parole aux Autres - 1er/06 à 19h30 Habiter - 2 /06 à 14h Hyppolyte Girardot lit PETER PAN de James Matthew Barrie - 2/06 à 16h30 La Guerre et ses Représentations - 2/06 à 18h30 Où sont les femmes ? - 2/06 à 20h30 Et vous, Douglas Kennedy ? Petite conversation avec des revenants - 2/06 à 22h30 Le pas philosophique de l’écrivain - 3/06 à 14h30 L’écriture de la sexualité - 3/06 à 16h30 Rendre compte du réel - 3/06 à 18h30 Jacques Bonnaffé lit UN FOU de Maupassant 3/06 à 21h 27E PAROLES EN FESTIVAL www.amac-parole.com - 04 78 62 74 90 Rencontres de Conteurs en Rhône-Alpes 60 rdv, 44 artistes - Divers lieux Lyon & périphéries (dont Amphi Opéra de Lyon, bibliothèques, maison des Passages, Comœdia …). Le conte sous toutes ses formes (cinéma, musique, peinture etc.). ANNE DEVAL- KAMEL GUENNOUN MERCEDES ALFONSO - CHLOÉ GABRILLELI NÉFISSA BENOUNICHE - KOSTAS NASSIKAS DOCTEUR LESTER etc. 28 mai au 15 juin. 16€ à gratuit + 7e Festival de contes en Ardèche - 1er au 9 juin BDÉCINES 2012 Au Toboggan - Décines - 04 78 49 02 69. www.bdecines.com 13e Festival de Bande Dessinée Tables rondes, expos, projections, spectacles etc. 30 auteurs MARKO - WARNAUT ET RAIVES LEAH TOUITOU - CIRO TOTA - KARINKA etc. 12 et 13 mai, sa. 10h/19h, di. 11h/19h. 2€ 25E FESTIVAL DU PREMIER ROMAN DE CHAMBÉRY Centre de congrès Le Manège / Espace Librairie + autres lieux Chambéry - 04 79 60 04 48. www.festivalpremierroman.com Autour de la création littéraire francophone et européenne 38 auteurs invités dt 23 auteurs de 1ers romans invités (FR+ Europe) - 100 rdvs : rencontres, tables rondes et débats, lectures, petits déjeuners littéraires etc. + projet Alphalire + Hommage à JJ Rousseau ALEXIS JENNI - CAROLE MARTINEZ BRIGITTE GIRAUD - VIRGINIE DELOFFRE KAMAL BEN HAMEDA - VALÉRIE TUONG CUONG etc. 31 mai au 3 juin. 15€ à gratuit

Théâtre Charles Dullin INCIDENTS ! 31 mai à 21h GRISÉLIDIS OU LA PASSE IMAGINAIRE de Grisélidis Réal - 1er juin à 21h CAMILLE, MICHEL, CHRISTINE & LES AUTRES, Jacques Bonnaffé / Élise Caron / Henri Jégou 2 juin à 21h MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE LYON 20, pl. des Terreaux - Lyon 1er - 04 72 10 17 52 Religion et rites funéraires dans l’Égypte Ancienne 14 mai à 16h Rendez-vous au musée… avec MAYLIS DE KERANGAL 30 mai à 12h. 4€, résa au 04 78 39 10 02 LES ARCHIVES MUNICIPALES DE LYON 18, rue Dugas-Montbel - Lyon 2e - 04 78 92 32 50 Le livre à système dans tous ses états 14 mai à 18h15. Gratuit FNAC BELLECOUR 85, rue de la République - Lyon 2e - 04 72 40 49 49 JACQUES ROBERT - 4 mai à 18h FELLAG - 5 mai à 15h JENFEVRE & CHETVILLE - 11 mai à 16h CAZENOVE & WILLIAM - 12 mai à 15h ÉRIC GADY autour de l’exposition « Un jour, j’achetai une momie… » 26 mai à 16h THIBAULT BAYETTE - 26 mai à 16h AUDITORIUM DE LYON 149, rue Garibaldi - Lyon 3e - 04 78 95 95 95 XXe ou XXIe siècle ? - 11 mai à 12h30 Parcours Chostakovitch - 25 mai à 12h30 AGEND’ARTS 4, rue Belfort - Lyon 4e TOUT DIRE, Zatije Parlaku/Cid Samartino 9 et 10 mai à 20h30. 7€ - 3€ TRAITÉ DE LA MUSETTE, Jean Blanchard / Patrick Raffin 17 mai à 20h30. 7€ - 3€ MJC DU VIEUX LYON SALLE LÉO FERRÉ 5, place St-Jean - Lyon 5e - 04 78 42 48 71 La Photographie contemporaine 15, 22 et 29 mai à 20h. Pass/35€ MUSÉES GADAGNE 1, pl. du Petit Collège - Lyon 5e - 04 78 42 03 61 Le consulat de 1802 ou quand Bonaparte recevait les députés italiens à Lyon 16 mai 18h/20h. Sur réserv. Lyon sous la 2nde République et le 2nd Empire 18 et 19 mai 9h30/18h. Sur réserv. MUSÉE GALLO-ROMAIN 17, rue Cléberg - Lyon 5e - 04 72 38 49 30 Être enfant à Rome 31 mai à 19h. Gratuit CNSMD 3, quai Chauveau - Lyon 9e - 04 72 19 26 61 Sons réels et copies virtuelles de piano-forte 3 mai à 18h LE RIZE 23/25, rue Valentin-Haüy - Villeurbanne 04 37 57 17 17 LAX / GIROUD Azrayen, une BD sur l’Algérie en guerre 3 mai à 19h France-Algérie : comprendre la mémoire du conflit et les conflits de mémoire (1954-2012) 10 mai à 19h Gratte-Ciel, l’exploration utopique - A la découverte du “Nouveaux centre de Villeurbanne” 26 mai à 15h. Sur réserv. BIBLIOTHÈQUE PAUL ÉLUARD Pôle cuturel du Bourg - 55, rue de la République Vaulx-en-Velin - 04 72 04 13 39 WILFRIED N’SONDÉ (Fleur de Béton) 24 mai à 19h30 PLANÉTARIUM DE VAULX-EN-VELIN Pl. de la Nation - Vaulx-en-Velin - 04 78 79 50 12 L’Odyssée spatiale 10 mai à 20h. 5€ MJC JEAN COCTEAU 23, rue du 8 Mai 1945 - St-Priest - 04 78 20 07 89 Aujourd’hui, quel lien entre l’homme, la terre et le ciel ? 9 mai à 20h. Gratuit THÉÂTRE DE LA RENAISSANCE 7, rue Orsel - Oullins - 04 72 39 74 91 Débat Consonances « Corps intimes et politiques du corps » 2 mai à 19h Débat Consonances « Qui serons-nous demain ? Le post-humanisme. » 24 mai à 19h MÉDIATHÈQUE 49, av. Clémenceau - Parvis de l’Europe St-Genis-Laval - 04 78 86 82 30 ENTRE VOISINS, Cie Les Dresseurs d’Oreilles 25 mai à 19h THÉÂTRE DU VELLEIN Av. du Driève - Villefontaine - 04 74 80 71 85 Colle de batisseurs 14 mai à 19h. 5€

MUSÉE ARCHÉOLOGIQUE Route Départementale 502 - St-Romain-en-Gal 04 74 53 74 01 L’Antiquité dans la Littérature, autour des Métamorphoses d’Ovide et de leurs réinterprétations 3 mai à 20h. Gratuit

CINÉMA AMPHITHÉÂTRE OPÉRA DE LYON Place de la Comédie - Lyon 1er - 0826 305 325 JOËLLE LÉANDRE, BASSE CONTINUE de Christine Baudillon (08) + Entretien avec Franck Médioni autour de son livre « A voix basse » 15 mai à 18h30. Gratuit LE RIZE 23/25, rue Valentin-Haüy - Villeurbanne 04 37 57 17 17 LA CHINE EST ENCORE LOIN de Malek Bensmail (+ Débat) 31 mai à 19h CINÉ-TOBOGGAN 14, av. Jean Macé - Décines - 04 72 93 30 12 D’AUTRES MONDES (OTHER WORDLS) de Jan Kounen (Fr, 04) + Débat 3 mai à 20h30. 5,8€ - 5,3€ PLANÉTARIUM DE VAULX-EN-VELIN Pl. de la Nation - Vaulx-en-Velin - 04 78 79 50 12 LES VISITES GUIDÉES DU CIEL (films d’astronomie) Me. sa. di. à 11h, 14h et 15h30+ di. à 17h. 6,5€- 4€ THÉÂTRE DE GIVORS 2, rue Puits Ollier - Givors - 04 72 24 25 50 LE NOM DES GENS de Michel Leclerc (10) + POISSON DAVRIL de William Karel (10) 4 mai à 20h30. 6€ CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE D’AMBRONAY Place de l’Abbaye - Ambronay - 04 74 38 74 00 IL DILUVIO UNIVERSALE de Michelangelo Falvetti (projection) Avec Leonardo Garcia Alarcón & Nicolo Maccavino 4 mai à 19h

DANSE FESTIVAL FLAMENCO DE LYON (2E) Salle Molière & Vieux Lyon - 18, quai Bondy Lyon 5e - 06 87 44 77 68 4 jours spectacles, ateliers, expo, projection etc. autour des « peñas flamencas » + Feria sevillana 13/5 PEÑA FLAMENCA EL MIRABRAS DE FERNAN NUÑEZ PEÑA CULTURAL FLAMENCA DE JODAR PEÑA LA PARRA FLAMENCA DE HUÉTOR VEGA etc. 10 au 13 mai dès 19h30. 18€ AMPHITHÉÂTRE DE L’OPÉRA Place de la Comédie - Lyon 1er - 0826 305 325 DÉPARTEMENT DANSE CONSERVATOIRE DE LYON 9 et 11 mai à 12h30. Gratuit AGEND’ARTS 4, rue Belfort - Lyon 4e CIE KAT’CHAÇA 3 mai à 20h30. 7€ - 3€ LE CROISEUR 4, rue Croix Barret - Lyon 7e - 04 72 71 42 26 EL ESTADO DE LAS COSAS - Chor : Myriam Tchalian 17 et 18 mai à 20h30. 10€ - 3€ LES FURIEUSES, Cie In Tension (Mac Guffin Kollectif) Chor : Barbara Loison 24 au 26 mai à 20h30. 10€ - 3€ MAISON DE LA DANSE 8, av. Jean Mermoz - Lyon 8e - 04 72 78 18 00 LA JEUNE FILLE ET LA MORT, Cie Illico Chor : Thomas Lebrun + Vidéoconférence autour de « La Jeune fille et la mort » - 5 mai à 17h + Projection Carte Blanche à Thomas Lebrun 3 et 4 mai LE ROI PENCHÉ, CCN Roubaix-Nord Pas-de-Calais Chor : Carolyn Carlson 12 mai à 19h30. 15€ - 7€ SONATE À TROIS + WEBERN OP.5 + DIALOGUE DE L’OMBRE DOUBLE + LE MARTEAU SANS MAÎTRE, Béjart Ballet Lausanne - Chor : Maurice Béjart 30 mai au 3 juin à 20h30, me. à 19h30, di. à 17h. 48€ - 35€ + Projection BÉJART, VOUS AVEZ DIT BÉJART ? de Serge Korber (03) - 30 mai au 2 juin AUX ÉCHAPPÉES BELLES 65/73, rue du Bourbonnais - Lyon 9e 04 78 64 84 98 WHITE NOISE, Cie Mouvementé - Chor : Émilie Odin + DES ILLUSIONS, Cie Kat’chaça Chor : Natacha Paquignon 11 mai à 20h30. 13€ - 10€ CCNR 30 ter, av. du Gal Leclerc - Rillieux 04 72 01 12 30 / 04 37 85 01 50 PARADIS-COLLETION PRIVÉE, Marlene Monteiro Freitas 16 mai à 19h30. Gratuit sur réserv. SOUFFLE, Cie PARC - Chor : Pierre Pontvianne 31 mai à 19h30. 6€ THÉÂTRE DE LA RENAISSANCE 7, rue Orsel - Oullins - 04 72 39 74 91 RAYAHZONE - Danse : Ali et Hedi Thabet 3 et 4 mai à 20h. 20€ - 12€


agenda MAISON DU PEUPLE 4, pl. Jean Jaurès - Pierre Bénite - 04 78 86 62 90 MUE, Cie Apparemment Chor : Virginie Desjeux + ENTRE DEUX, Cie Stylistik Chor : Clarisse Veaux et Abdou N’Gom 25 mai à 20h30. 15€ - 12€ RAMDAM 16, ch. des Santons - Ste-Foy-lès-Lyon 04 78 59 62 62 OPEN DANSE [Conférence dansée], Juha Marsalo 5 mai à 18h30 à 20h30. 5€ à gratuit ABSCISSE, Jordi Gali & Cie Arrangement Provisoire 25 mai à 19h30. 5€ ESPACE CULTUREL JEAN CARMET Bd du Pilat - Mornant - 04 78 44 05 17 IMAGO.MUE, Cie Litécox + CIE PLURIELLES (Dir. Anne Bulteau) Chor : Daisy Fel & Euan Buernet-Smith 11 mai à 20h30. 16€ - 8,5€ L'ARC, SCÈNE NATIONALE LE CREUSOT Esplanade François Mitterrand - Le Creusot 03 85 55 13 11 STELLA - Chor : Joëlle Bouvier 12 mai à 20h30. 20€ - 15€ THÉÂTRE LE BEL IMAGE Pl. Charles Huguenel - Valence - 04 75 78 41 70 BOXE BOXE, Cie Käfig / CCN Créteil Val-de-Marne & Quatuor Debussy Chor : Mourad Merzouki 15 mai à 20h. 21€ - 12€ THÉÂTRE DES PÉNITENTS Pl. des Pénitents - Montbrison - 04 77 96 39 16 RÊVER EN DANSANT, DANSER SES RÊVES Chor : Béatrice Bornand 11 et 12 mai à 20h30. 13€

EXPOSITIONS AMRP 35, rue Burdeau - Lyon 1er 0950 45 85 75 / 06 72 53 70 34 ZWY MILHSTEIN - Acte II, Scène 3 Jusqu’au 19 mai, me. au sa. 15h/19h NADIA BENBOUTA 24 mai au 7 juil, me. au sa. 15h/19h GALERIE FRANÇOISE SOUCHAUD 35, rue Burdeau - Lyon 1er 04 78 42 49 51 / 06 87 95 17 98 HÉLÈNE LAGNIEU Envoûtantes hybridations Jusqu’au 19 mai, me. au ve. 15h/19h, sa. 13h/19h

L

I

GALERIE LE RÉVERBÈRE 38, rue Burdeau - Lyon 1er - 04 72 00 06 72 PIERRE CANAGUIER - Juste un avion dans le ciel THOMAS CHABLE - Site de Lucy 4 mai au 21 juil, me. au sa. 14h/19h BF 15 11, quai de la Pêcherie - Lyon 1er - 04 78 28 66 63 JULIE BÉNA & DOMINIQUE BLAIS D’une seconde majeure ou mineure Jusqu’au 26 mai, me. au sa. 14h/19h HÉLÉNA BERTAUD / ADELAÏDE FERIOT Les Joueuses (performance) 29 mai 19h/20h30 GALERIE PHOTOSTAGE 1, rue Camille Jordan - Lyon 1er - 0952 50 96 81 06 12 21 80 39 MARCO REBILLARD - Visions urbaines Jusqu’au 24 juin, lu. au ve. 10h/18h +1er Création Photo - 5 mai 9h/17h. Sur réserv. GALERIE REGARD SUD 1/3, rue des Pierres Plantées - Lyon 1er 04 78 27 44 67 CATHERINE PONCIN - De Vis-à-vis en Vertiges Jusqu’au 19 mai, ma. au sa. 14h/19h MAPRA 9, rue Paul Chenavard - Lyon 1er - 04 78 29 53 13 ÉLÉONORE FAYEIN / ANAÏS MORAIN Jusqu’au 12 mai, ma. au sa. 14h30/18h30 + me. je. ve. 10h/12h30 AISSA TAOUFIK - Le monde à Lyon 22 au 26 mai, ma. au sa. 14h30/18h30 + me. je. ve. 10h/12h30 + Lecture / performance, 19 mai à 19h MUSÉE DES BEAUX-ARTS 20, place des Terreaux - Lyon 1er - 04 72 10 17 40 ÉMILE GUIMET ET l’ÉGYPTE ANTIQUE UN JOUR J’ACHETAI UNE MOMIE… Jusqu’au 2 juil, me. au lu. 10h/18h, ve. 10h30/18h. 12€ - 6€ + Spécial Nocturne - 4 mai 18h/22h. 7€ - 4€ NOUVEL ACCROCHAGE XXe Jusqu’au 1er oct, me. au lu. 10h/18h, ve. 10h30/18h. 7€ - 4€ JEAN MARTIN (1911-1996) Les années expressives Jusqu’au 4 juin, me. au lu. 10h/18h, ve. 10h30/18h. 7€ - 4€ SPACEJUNK LYON 16, rue des Capucins - Lyon 1er - 04 78 72 64 02 SOPHIE HAZA - BORIS LABBÉ - BULLIT BALLABENI PETER LUNDSTRÖM - Circus Circus Jusqu’au 5 mai, ma. au sa. 14h/19h30

E

U

X

6e Continent - 51, rue St-Michel - Lyon 7e - 04 37 28 98 71 Abattoirs - Route de L’Isle d’Abeau - Bourgoin - 04 74 19 14 20 Acte 2 Théâtre - 32, quai Arloing - Lyon 9e - 04 78 83 21 71 Agend’Arts - 4, rue Belfort Lyon 4e Allégro - Place de la République - Miribel - 04 78 55 80 20 Antre-Autre Caf - 11, rue Terme - Lyon 1er - 04 72 07 89 96 Aqueduc : chemin de la Liasse - Dardilly - 04 78 35 98 03 À Thou Bout d'Chant - 2, rue de Thou - Lyon 1er - 04 72 98 28 22 Amphithéâtre Astrée - 6,av. Gaston Berger - Villeurbanne - 04 72 43 19 11 Auberge La Buissonnière - Courzieu - 04 74 70 87 48 Auditorium de Lyon - 149, rue Garibaldi - Lyon 3e - 04 78 95 95 95 Bar L’Absynthe - 22, rue de Flesselles - Lyon 1er - 06 76 72 14 26 Bastringue - 14, rue Laurencin - Lyon 2e Bistro Fait Sa Brocante - 3, rue Dumenge - Lyon 4e - 04 72 07 93 47 Blogg - 14, rue Crépet - Lyon 7e - 04 72 70 85 92 Boulangerie du Prado - 69, rue Sébastien Gryphe - Lyon 7e - 06 21 21 41 33 Boulevardier - 5, rue de la Fromagerie - Lyon 1er - 04 78 28 48 22 Bourse du Travail - Place Guichard - Lyon 3e Briscope - Parc de l’Hôtel de Ville - Brignais - 04 78 05 31 13 C.C.O. - 39, rue Courteline - Villeurbanne - 04 78 93 41 44 Café du Bout du Monde Brotteaux - 120, rue Bugeaud - Lyon 6e - 04 72 74 44 82 Carré 30 - 12, rue Pizay - Lyon 1er - 04 78 39 74 61 Casa Musicale - 1, ch. de Fontenay - Lyon St-Rambert - Vergoin - 06 14 02 81 40 Cave à Musique - 119, rue Boulay - Mâcon - 03 85 21 96 69 Caveau du Chien à 3 Pattes - Croix-Rouge - Belleville - 04 74 66 14 61 Centre Charlie Chaplin - Place de la Nation - Vaulx-en-Velin - 04 72 04 81 18 Centre Culturel Aragon - 88, crs de Verdun - Oyonnax - 04 74 81 96 80 Centre Culturel Théo Argence - Pl. Ferdinand Buisson - Saint-Priest - 04 78 20 02 50 Chapelle de la Trinité - 31, rue de la Bourse - Lyon 1er - 04 78 38 09 09 Château Rouge - 1, route de Bonneville - Annemasse - 04 50 43 24 25 Citron - 20, rue St-Georges - Lyon 5e - 04 78 37 63 97 Clacson - 10, rue Orsel - Oullins - 04 72 39 74 93 Clef de Voûte - 1, place Chardonnet - Lyon 1er - 04 78 28 51 95 Comédie de Valence - Place Charles-Huguenel - 26 000 Valence - Tél 04 75 78 41 71 Cocotte Minute - 4, rue Belfort - Lyon 4e - 04 72 00 96 412 Crescent Jazz Club - 83, rue Rambuteau - Mâcon - 03.85.39.08.45 De l’Autre Côté du Pont - 25, cours Gambetta - Lyon 7e - 04 78 95 14 93 DV1 - 6, rue Violi - Lyon 1er - 06 61 64 43 69 Épicerie Moderne - Ctre Léonard de Vinci - pl. R. Lescot - Feyzin - 04 72 89 98 70 Espace Albert Camus - 1, rue M. Bastié - Bron - 04 72 14 63 40 Espace Baudelaire - 83, av. de l’Europe - Rillieux-la-Pape - 04 37 85 01 50 Espace Double Mixte - La Doua - 43, bld du 11 Nov. 1918 - Villeurbanne - 04 72 44 60 19 Espace Jean Carmet - Bld du Pilat - Mornant - 04 78 44 03 12 Espace Culturel Saint-Genis-Laval - 8, rue des Écoles - St-Genis-Laval - 04 78 86 82 28 Espace des Arts - 5 bis, av. Nicéphore Niepce - Châlon-sur-Saône - 03 85 42 52 12 Espace St-Germain - 30, av. Général Leclerc - Vienne Espace Tonkin - 1, av. Salvador Allende - Villeurbanne - 04 78 93 11 38

D

FNAC BELLECOUR 85, rue de la République - Lyon 2e - 04 72 40 49 49 FABRICE GUYOT Coiffure pour dames Jusqu’au 5 juin, lu. au sa. 10h/19h30 LE PLATEAU Conseil Régional Rhône-Alpes - 1, esplanade François Mitterrand - Lyon 2e - 04 26 73 40 00 JACQUES TRUPHEMUS Les Trois Lumières, 1951-2011 Jusqu’au 26 juin, lu. au sa. 10h/19h LES ARCHIVES MUNICIPALES DE LYON 18, rue Dugas-Montbel - Lyon 2e - 04 78 92 32 50 EN TOUTES LETTRES… Correspondances privées. Lyon, 1760/1815 Jusqu’au 1er déc, ma. au sa. 13h/18h MUSÉE DES TISSUS ET DES ARTS DÉCORATIFS 34, rue de la Charité - Lyon 2e - 04 78 38 42 02 LA FABRIQUE DES GRANDS HOMMES 4 mai au 30 sept, ma. au di. 10h/17h30 sf jrs fériés. 6€ - 3,5€ MUSÉE DE L’IMPRIMERIE 13, rue de la Poulaillerie - Lyon 2e - 04 78 37 65 98 QUAND LES LIVRES S’AMUSENT Jusqu’au 24 juin, me. au di. 9h30/12h - 14h/18h. 5€ - 3€ BIBLIOTHÈQUE DE LA PART-DIEU 30, bd Vivier-Merle - Lyon 3e - 04 78 62 18 00 GILLES VERNERET - Le silence et l’oubli Jusqu’au 26 mai, ma. au ve. 10h/19h, sa. 10h/18h JEAN-JACQUES ROUSSEAU ENTRE RHÔNE ET ALPES Jusqu’au 30 juin, ma. au ve. 10h/19h, sa. 10h/18h GALERIE IUFM CONFLUENCE(S) 5, rue Anselme - Lyon 4e - 04 72 07 30 74 ARTAQ À LYON - Une sélection des lauréats du Festival des Arts Urbains d’Angers Jusqu’au 11 mai, lu. au ve. 10h/18h, sa. 14h30/18h lu. au ve. 10h/18h, sa. 14h30/18h GALERIE VRAIS RÊVES 6 rue Dumenge - Lyon 4e - 04 78 30 65 42 YANNIG HEDEL Racines & Fonds communs Jusqu’au 5 mai, me. au sa. 15h/19h PASCAL MIRANDE - Gulliver(s) 12 mai au 23 juin, me. au sa. 15h/19h + Spécial Visite commentée - 26 mai à 17h MUSÉE GALLO-ROMAIN 17, rue Cléberg - Lyon 5e - 04 72 38 49 30 COLLECTIONS PERMANENTES Plus de cinq siècles de découvertes Ma. au di. 10h/18h. 4€ - 2,5€

E

C

O

MUSÉES GADAGNE 1, pl. du Petit Collège - Lyon 5e - 04 78 42 03 61 MUSÉE D’HISTOIRE DE LYON & MUSÉE DES MARIONNETTES DU MONDE COLLECTIONS PERMANENTES Me. au di. 11h/18h30. 8€ - 4€ VOYAGES OFFICIELS À LYON DE 1494 À 1996 DES ENTRÉES ROYALES AUX VOYAGES PRÉSIDENTIELS Jusqu’au 26 août, me. au di. 11h/18h30. 8€ - 4€ + Visite Thématique « La Soie à Lyon » 6 mai à 15h (+3€) + Visites Découverte - 12 et 26 mai à 14h30 (+3€) + Coups de Lune ! - 19 mai 19h/21h. Gratuit MUSÉE D'ART CONTEMPORAIN Cité Internationale - 81, quai Ch. de Gaulle Lyon 6e - 04 72 69 17 17 ROBERT COMBAS - Greatest Hits Jusqu’au 15 juil, me. au di. 12h/19h. 8€ - 6€ + Nuit des Musées - 19 mai 19h/22h. Gratuit + Concert LES SANS PATTES - 17 mai à 18h30 + La peinture, le retour. Frénésie picturale des années 80 en Europe et aux EU - 25 mai à 18h30 GALERIE LA RAGE 33, rue Pasteur - Lyon 7e - 04 37 28 51 27 HORTENSE YÉ Jusqu’au 16 mai, ma. je. ve. sa. 15h/19h MON VOISIN CET ÉTRANGER (Expo collective) 22 mai au 2 juin, ma. je. ve. sa. 15h/19h GALERIE ROGER TATOR 36, rue d’Anvers - Lyon 7e - 04 78 58 83 12 SOPHIE DEJODE & BETRAND LACOMBE Cadavre Exquis / Episode 2 : Michelle Jusqu’au 4 mai, lu. au ve. 14h/19h INSTITUT D’ART CONTEMPORAIN 11, rue Dr Dolard - Villeurbanne - 04 78 03 47 00 BERDAGUER & PÉJUS Jusqu’au 13 mai, me. au di. 13h/19h. 4€ - 2,5€ LE RIZE 23/25, rue V. - Villeurbanne - 04 37 57 17 17 RÉCITS D’ENGAGEMENT, 1954-1962 SOLIDARITÉS FRANCO-ALGÉRIENNES Jusqu’au 9 juin, ma. au sa. 12h/19h, je. 17h/21h. + Visite-rencontre GILLES BOYER/JEAN BERTHINIER 12 mai à 15h FRANÇOIS DIOT - Jumelages (photos) Extérieur, Jusqu’au 9 juin, 24/24 CUBE BLANC Quartier Sablon-Berthaudière - 43, av. Édouard Herriot Décines - 04 72 93 30 30 ROBERT COMBAS - Noir et blanc, haut en couleurs Jusqu’au 2 juin, me. je. ve. 14h/19h, sa. 14h/18h + Nuit des Musées - 19 mai 19h/21h

N

Étoile Royale - 17, rue Royale - Lyon 1er - 04 78 39 95 66 Fée Verte - 4, rue Pizay - Lyon 1er - 04 78 28 32 35 Fnac Bellecour - 85, rue de la République - Lyon 2e - 04 72 40 49 49 Fnac Part-Dieu - 17, rue du Docteur Bouchut - Lyon 3e - 04 78 71 87 00 Grrrnd Gerland - 40, rue Pré-Gaudry - Lyon 7e Grrrnd Vaise - 69, rue Gorge de Loup - Lyon 9e Hall C - Plaine Achille - St-étienne - 04 77 48 76 16 Halle Tony Garnier - 20, place Antonin Perrin - Lyon 7e - 04 72 76 85 85 Hot Club de Lyon - 26, rue Lanterne - Lyon 1er - 04 78 39 54 74 Îlo Café d’Expression - RN 89 - Rte de Lyon - St-Genis l’Argentière - 04 74 72 26 12 Jazz Du Bout du Monde - 3, rue d’Austerlitz - Lyon 4e - 04 72 98 39 08 Jonkafé - 21, rue Pasteur - Lyon 7e - 04 72 76 99 53 Johnny’s Kitchen - 48, rue St-Georges - Lyon 5e - 04 78 37 94 13 Karavan Théâtre - 60, rue de la République - Chassieu - 04 37 42 14 40 Kraspek Myzik - 20, montée St-Sébastien - Lyon 1er - 04 69 60 49 29 K-Barré - 34, rue Raulin - Lyon 7e - 04 72 71 44 40 Kotopo - 14, rue René Leynaud - Lyon 1er - 04 72 07 75 49 Laboratoire - 25, petite rue de la Cocarde- Vienne L’Apéro Rock - 31, rue Ste-Geneviève - Lyon 6e - 06 63 95 09 94 L’Atmosphère - 9, montée des Carmélites - Lyon 1er - 04 78 28 68 76 L’Atrium - 3, av. des Cosmos - Tassin-la-Demi-Lune - 04 78 34 70 07 L’Atribut - 122, rue Marietton - Lyon 9e - 04 72 29 10 66 LaPéniche - 52, quai St-Cosme - Chalon/Saône - 03 85 94 05 78 Le 13 Espace d’Interventions - 13, rue Leynaud - Lyon 1er - 06 03 94 23 14 Le Fil - 20/22, bld Thiers - St-Étienne - 04 77 34 46 40 Le Rize - 23/25, rue Valentin-Haüy - Villeurbanne - 04 37 57 17 17 Le Sou - 19, rue Romain Rolland - La Talaudière - 04 77 53 03 37 Les Trois Gaules - 10, rue Burdeau - Lyon 1er - 04 72 87 08 25 Les Valseuses - 1, rue Chappet - Lyon 1er L'Impromptu Kafé - 7 place Colbert - Lyon 1er - 06 61 18 67 24 / 06 17 52 45 75 Luminier - 50, rue de la République - Chassieu - 04 78 90 88 21 Lyon’s Hall - 21, rue Joannes Carret - Lyon 9e - 06 61 43 45 35 Mâcon Scène Nationale - 1511, av. Ch. de Gaulle - Mâcon - 03 85 22 82 99 Maison de la Rencontre - 21, av. Aynard - Écully - 04 78 33 64 33 Maison du Peuple - 4, place Jean Jaurès - Pierre-Bénite - 04 78 86 62 90 Marché Gare - 34, rue Casimir Périer - Lyon 2e - 04 78 38 49 69 Marquise - Quai Augagneur - Lyon 3e - 04 72 61 92 92 Médiathèque de Vaise - Place Valmy - Lyon 9e - 04 72 85 66 20 Mjc Aragon - Place Gaillard Romanet - Bron - 04 78 26 87 25 MJC Le Cadran - 15, chemin de Feyzin - Vénissieux - 04 72 50 00 69 Mjc de Chazelles - rue Joanny-Désage - Chazelles/Lyon - 04 77 54 29 21 Mjc Jean Cocteau - 23, rue du 8 Mai - St-Priest - 04 78 20 07 89 Mjc Ô Totem - 11, av. G. Leclerc - Rillieux - 04 78 88 94 88 Mjc de Ste Foy-lès-Lyon - 112, av. Foch - Ste-Foy-lès-Lyon 04 78 59 66 71 Mjc de Tassin - 16, av. de Lauterbourg - Tassin - 04 78 34 28 78 Moulin de Brainans - Poligny - 03 84 37 50 40 Nakamal - 36, av. Joannès Masset / Angle rue L. Loucheur - Lyon 9e - 04 78 47 20 16

C

E

R

LA FERME DU VINATIER CH Le Vinatier - 95, bd Pinel - Bron - 04 37 91 51 11 DU NUNAVIK À L’AMAZONIE, LE POUVOIR DE L’INVISIBLE Peuples autochtones des Amériques : regards croisés sur la « Folie » Jusqu’au 6 juil, ma. au ve 14h/17h, sa. di. 14h/18h. 3€ à gratuit GALERIE DE L’AQUEDUC 1, ch. de la Liasse - Dardilly - 04 78 35 98 03 CARTE BLANCHE À LA GALERIE KUNGKA (Art aborigène) - 11 au 24 mai, lu. 14h/19h, ma. je. ve. 10h/12h-14h/19h, me. 10h/12h30-13h30/19h MÉDIATHÈQUE D’ÉCULLY 1, av. Aynard - Écully - 04 72 18 10 02) ÉRIC MALISKA - Façades lyonnaises 4 mai au 2 juin, ma. ve. 14h/19h, me. 10h/18h, je. sa. 9h/13h MAISON DU RHÔNE 1, pl. de la Liberté - Givors - 04 78 73 70 37 D’UN RHÔNE À L’AUTRE Exposition permanente. Me. sa. di. 14h/18h. 1,55€ - 0,75€ MUSÉE ARCHÉOLOGIQUE Route Départementale 502 - St-Romain-en-Gal 04 74 53 74 01 COLLECTIONS PERMANENTES Ma. au di. 10h/18h. 4€ - 2,5€, je. free MAISON D’IZIEU, MÉMORIAL DES ENFANTS JUIFS EXTERMINÉS 70, rte de Lambraz - Izieu (01) - 04 79 87 21 05. MÉMORIAL DES ENFANTS JUIFS EXTERMINÉS Photos, dessins, lettres, extraits films lu. au ve. de 9h à 17h, sa. di. 10h à 18h. 5€ - 3€ MONASTÈRE ROYAL DU BROU Église & musée - 63, bd du Brou Bourg-en-Bresse - 04 74 22 83 83 COLLECTIONS PERMANENTES (peintures, sculptures, mobilier, etc.) Tlj 9h/12h-14h/17h MUSÉE D’ART MODERNE Rue Fernand Léger (La Terrasse) St-Priest-en-Jarez - 04 77 79 52 52 MONUMENTAL ? Jusqu’au 19 août, me. à lu. 10h/18h. 6€ - 4€, free 1er di. du mois JAN FABRE - KIMSOOJA - ISABEL NOLAN LOCAL LINE 10 - Jeunes artistes coréens Jusqu’au 28 mai, me. à lu. 10h/18h. 6€ - 4€, free 1er di. du mois + Nuit des Musées avec FEDAYI PACHA OBSTYNATO - KHOE-WA - 19 mai 19h/00h

T

S

Nec - St Priest-en-Jarez - 04 77 74 41 81 Ninkasi / Kafé / Kao - 267, rue Marcel Mérieux - Lyon 7e- 04 72 76 89 00 Nouveau Théâtre Beaulieu - 28, bld de la Palle - St-Étienne - 04 77 46 31 66 Opéra National de Lyon - 1, place de la Comédie - Lyon 1er 04 72 00 45 45 Palais des spectacles - Bld Jules Janin - St-Étienne - 04 77 49 47 81 Péniche Loupika - 47, Quai Rambaud - Lyon 2e - 04 72 41 75 24 Périscope - 13, rue Delandine - Lyon 2e - 04 78 42 63 59 Plateforme - Face au 4, quai Augagneur - Lyon 3e - 04 37 40 13 93 Polaris - Av. de Corbetta - Corbas - 04 72 51 45 55 Pub des Capucins - 5, place des Capucins Lyon 1er - 06 76 37 63 67 Radiant - 1, rue Jean Moulin - Caluire - 04 78 23 84 02 Rail Théâtre - 69, rue Gorge de Loup - Lyon 9e Salle 3000 - Cité Internationale - 50, quai Charles de Gaulle - Lyon 6e Salle Aristide Briand - Jardin des Plantes - Av. Antoine Pinay - St-Chamond - 04 77 31 04 41 Salle Genton - 21, rue Genton - Lyon 8e - 04 37 90 55 93 Salle Gérard Philipe - 46, crs de la République - Villeurbanne - 04 78 85 79 97 Salle des Iris - montée des Roches - Francheville - 04 78 59 66 66 Salle Jean Carmet - Mornant - 04 78 44 05 17 Salle Jeanne d'Arc - 16, rue Jean-Claude Tissot - St-Étienne - 04 77 25 01 13 Salle Léo Ferré/MJC Vieux Lyon - 5, place St-Jean - Lyon 5e - 04 78 42 48 71 Salle Molière - 18-20, quai de Bondy - Lyon 5e Salle Rameau - 29, rue de la Martinière - Lyon 1er Salle des Rancy - 249, rue Vendôme - Lyon 3e - 04 78 60 64 01 Salle Varèse - CNSMD - 3, quai Chauveau - Lyon 9e - 04 72 19 26 59 Sémaphore - Chemin de Boutan - Irigny - 04 72 30 47 90 Sirius - face 21, quai Augagneur - Lyon 3e - 04 78 71 78 71 Sonic - Péniche Mascaret, face au 4, quai des Étroits - Lyon 5e - 04 78 38 27 40 Soucoupe - 4, rue Mourguet - Lyon 5e - 04 78 38 31 25 Studio Club - 29, cours d’Herbouville - Lyon 4e - 04 72 10 15 35 Subsitances - 8, quai St-Vincent - Lyon 1er - 04 78 39 10 02 Tannerie - 123, place de la Vinaigrerie - Bourg-en-Bresse 04 74 21 04 55 Théâtre Antique Vienne - rue Pipet - Vienne - 0892 702 007 Théâtre Astrée - Campus de la Doua - 6, av. G. Berger Villeurbanne - 04 72 44 79 45 / 04 72 43 19 11 Théâtre de Givors - 2, rue Puits Ollier - Givors - 04 72 24 25 50 Théâtre des Pénitents - Place des Pénitents - Montbrison - 04 77 96 39 16 Théâtre de Vénissieux - 8, bld. Laurent-Gérin - Vénissieux - 04 72 90 86 68 Théâtre de Villefranche - Pl. de la Sous-Préfecture Villefranche - 04 74 68 02 89 Théâtre du Vellein - Av. du Driève - Villefontaine - 04 74 80 71 85 Théâtre Jean Marais - 53, rue Carnot - Saint-Fons 04 78 67 68 29 Théâtre Jean-Vilar - 12, rue de la République - Bourgoin-Jallieu - 04 74 28 05 73 Toboggan - 14, avenue Jean Macé - Décines - 04 72 93 30 00 Toï Toï le Zinc - 17/19, rue Marcel Dutartre - Villeurbanne - 04 37 48 90 15/06 87 15 52 82 Train Théâtre - 1, rue Aragon - Portes-lès-Valence - 04 75 57 14 55 Transbordeur - 3, bld Stalingrad - Villeurbanne - 04 72 43 09 99 Trokson - 110, montée de la Grande Côte - Lyon 1er - 04 78 28 52 43 Zenith - St-Étienne - Rue Scheurer Kestner - St-Étienne

MAI 2012

N° 181

19


491 MAI N°181  

MENSUEL CULTUREL GRATUIT - LYON