Page 1

P o r t f o l i o +CurriculumVitĂŚ

Mirocha.Audrey a r c h i t e c t e D E

1


2

S o m m a i r e /


Projets.d’école ENSA Paris-Val-de-Seine (2017-2019) 1- (p. 06) Mémoire Master 2 : Tous les chemins mènent au rond-point. 1’- (p. 11) PFE : Faut-il passer de la route à la rue ? 2- (p. 17) Master 2 : projet court, Réinventer Paris (9) 3- (p. 23) Master 1 : Le parking réhabilité, une nouvelle strate urbaine à Rennes (quartier du Blosne des Grands Ensembles)

Projets.d’agence Fourrier Tirard Architectes (2014-2015) 4- (p. 31) Concours 76 Logements Créteil 5- (p. 35) Restructuration et Réhabilitation d’une maison de Claude Parent à Meudon 6- (p. 39) Concours Tour R+17 Zac Nice Méridia

Hesters Oyon Architectes (2015-2017) 7- (p. 43) Concours Restructuration Extension d’une école à Sartrouville 8- (p. 47) Concours Rénovation thermique 150 Bd de la Villette à Paris

JP Fortin Architecte urbaniste (2016) 9- (p. 49) Rendu PRO / DCE pour 40 logements à Sarcelles

Curriculum.Vitæ

(p. 50)

3


4

Chaque document présenté est le résultat d’une production personnelle


P r o j e t s . d ’é c o l e . /

5


6

Extrait de 90 ronds-points analysĂŠs du catalogue du mĂŠmoire


Mémoire:.Tous.les.chemins.mènent.au.rond-point../

1

Le monde habité est majoritairement urbain, et les métropoles sont le lieu qui exprime et incarne le plus le changement radical et récent de notre environnement. Mais il est un autre aspect totalement complémentaire : les territoires en décroissance, les territoires périurbains, qui posent aussi des enjeux écologiques absolument majeurs. C’est en France, dans ce contexte que s’inscrit mon mémoire, et, par la suite mon projet de fin d’études. L’infrastructure est une réalité matérielle qui demeure, conditionne en partie les usages, et constitue un élément majeur du paysage. Les rondspoints français n’y font évidemment pas exception. Alors pourquoi le rond-point ? Interroger un objet qui semble banal et le faire parler. Que peut-il révéler de notre contemporain ? Les ronds-points sont-ils incompatibles avec un usage civilisé du territoire ? Une infrastructure technique ordinaire, déconnectée de la réalité sensible, humaine et géographique ?

Ici, l’étude des ronds-points sera un point de départ, un levier, pour la compréhension des enjeux sociaux, environnementaux, (…) des zones péri-urbaines et rurales. La sélection du corpus d’analyse des ronds-points est la même que celle l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat, pour l’appel à projet « revitalisation centre-bourg » de 2014 : soit 48 communes françaises retenues, réparties aléatoirement sur le territoire. Après avoir étudié ces 48 villes selon un axe précis : l’omniprésence des ronds-points, une méthodologie de classification de ceux-ci a été mise en place. L’instauration de six types de giratoires permet leur analyse, quelle que soit leur implantation sur le territoire métropolitain. Les six types sont établis ainsi : Entrée de ville, Centre-bourg, Précurseur, Zone commerciale/industrielle, Zone pavillonnaire, et Zone de juxtaposition de tissus. Ce corpus (à l’intérieur duquel plus de 400 ronds-points ont été comptabilisés ; et dont 100 étudiés) permettra une analyse cohérente et conséquente des enjeux pour la revitalisation des centresbourgs. On connaît le rond-point comme un espace de la mobilité, qui brouillent les frontières entre ville et campagne. Pour cette étude, il sera un ustensile iconoclaste qui servira à appréhender un territoire.

7


C

Tableau diagnostic et classification des 100 ronds-points - 48 communes métropolitaines - ANAH Nombre de du branches du giratoire Nombre de branches du giratoire Nombre de branches giratoire Aménagement Sculpture Pleine terre - gazon Aménagement paysager Pleine terre - gazon Aménagement paysager paysager Marquage au Sculpture sol Mobilités douces / enrobé / béton Pleine terre - gazon Marquage au sol Mobilités douces Asphalte / Asphalte enrobé / béton Marquage au Sculpture sol Mobilités douces / Asphalte enrobé / béton Nombre de branches du giratoire Aménagement paysagerpaysager Sculpture Pleine terre - gazon Mobilités douces Marquage sol au Sculpture Asphalte / enrobé béton Nombre de Nombre branches de du branches giratoire du giratoire Nombre de branches du giratoire Aménagement Aménagement paysager Sculpture Pleine terre Pleine - gazon terre - gazon Aménagement paysager Sculpture Pleine terre - gazon Marquage Marquage auau sol sol Mobilités douces Mobilités douces / Asphalte enrobé / béton //enrobé / béton Mobilités douces Marquage au sol Asphalte / Asphalte enrobé / béton 0 20

500 20

200m50 500 20

200m

200m

0 20

500 20

500 20 200m50

200m

200m

76

69

77

70

34

27

20

15

08

01

35

28

21

16

09

02

Entré e de vi l l e RÉE DE VILL E ENT RÉE DEENTRÉE VILLE DEENTVILLE DEVILLE VILLEDE VILL E RÉE DEENT RÉE ENT RÉE DEENTENTRÉE VILLE

78

71

29

22

17

10

03

79

72

30

23

18

11

04

80

73

31

24

19

12

05

NTRE U RG C E NTRE - BOC EU NTRE RG - BOC EUCentre RG - BO-bourg RGU RG - BO U RG C E NTRE - BOC EUCNTRE RGE NTRE- BO-CBOEU NTRE

81

74

32

25

13

06

82

75

33

26

14

07

8 Zon e pavillon n aire

96

90

83

64

57

50

43

36

97

91

84

65

58

51

44

37

98

92

85

66

59

52

45

38

99

93

86

67

60

53

46

39

100

94

87

68

61

54

47

40

95

88

62

55

48

41

89

63

56

49

42

ZONE COMMERCIALE ZONE COMMERCIALE ZONE COMMERCIALE Zon e com m erc iale ZONECOMMERCIALE COMMERCIALE ZONE ZONE COMMERCIALE ZONE COMMERCIALE

PRÉCURSEURS PRÉCURSEURS PRÉCURSEURS Pré cu rse u r PRÉCURSEURS PRÉCURSEURS PRÉCURSEURS PRÉCURSEURS

JUXTAPOSITIONJUXTAPOSITION DE TISSUS JUXTAPOSITION DE TISSUS DE TISSUS Juxtaposition tissus JUXTAPOSITION TISSUS DE de DEDETISSUS TISSUS JUXTAPOSITIONJUXTAPOSITION DE TISSUSJUXTAPOSITION

De la ville au rond-point

échelle : 10 carré = 200m x200m 200m 20 50


Par cette analyse précise des six types de giratoires, on témoigne que le rond-point est un élément normalisé non circonstancié. Une nécessité pour la fluidité du trafic au détriment d’une implantation judicieuse, un espace public mis à mal, éparpillé. Et surtout parfois, la déformation du tissus parcellaire existant pour l’implantation du rond-point. Il est alors mis en lumière que ce n’est justement pas le système giratoire et l’îlot central qui sont toujours la raison des complications et difficultés rencontrées dans ces territoires, mais aussi et surtout l’ensemble des abords et dessins de voiries concomitant. L’implantation des ronds-points serai alors plutôt un doigt pointé sur des difficultés de circulations, de gestion des flux et de jonctions de tissus. Le problème n’est pas seulement l’anneau, mais surtout tous les (non)aménagements urbains et publics qui ceinturent le giratoire. Les carrefours giratoires sont peu inscrits dans le contexte sur lequel on vient les « déposer ». Il faudrait pourtant concevoir globalement: il y a à la fois des enjeux viaires et routiers mais aussi d’usage(S), de paysage morphologique et sensible… Pour peut-être contribuer à l’émergence de lieu concentrant une richesse fonctionnelle. Le rond-point reste un lieu de convergence, révélateur de situations. Aujourd’hui en France, on estime qu’il existe environ 40 000 ronds-points, et que 500 nouveaux sont inaugurés chaque année pour un coût, de 200 000 à 1 million d’euros selon la complexité de l’ouvrage et le prix des parcelles à acheter. Un investissement urbain, architectural est donc largement nécessaire. Le dessin est un outil qui peut permettre de faire changer les comportements, comme celui notamment de ralentir les automobiles, au profit du piéton et des mobilités douces. Il est donc important de comprendre les dispositifs routiers pour améliorer les mobilités, l’équilibre des usages de la route, de la rue, de la ville.

9


10


P F E . : . F a u t - i l . p a s s e r. d e . l a . r o u t e . à . l a . r u e ? . /

1’

Continuité du mémoire et de l’analyse des giratoires des villes Anah

GSPublisherVersion 0.89.100.100

GSPublisherVersion 0.89.100.100

11

GSPublisherVersion 0.89.100.100

GSPublisherVersion 0.89.100.100

Le rond-point cristallise les contradictions urbaine, paysagère, sociale. Objectif du travail : Revitalisation du centre-bourg Doué-laFontaine; du rond-point à la ville, de la ville au rond-point. Le rond-point est d’abord un objet circulatoire, voir décoratif, une infrastructure routière, mais ne devrait-il pas aussi être un espace public (tel que l’on entend comme espace appropriable par ses habitants) avec d’autres fonctions urbaines ? Historiquement les ronds-points étaient lieu de marchés , aujourd’hui peuvent-ils faire place dans la ville ? Comment concilier paysage (urbain) et sécurité ? Cet outil exogène à la formation des centresbourgs, peut-il transformer des espaces et créer des lieux endogènes ? L’analyse de la ville a été faite par l’étude de ses giratoires, classifiés avec la même méthode que celle mise en place lors du mémoire. Le projet urbain et architectural s’est ensuite concentré sur deux rondspoints, appartenant au type Juxtaposition de tissus, au Nord de la ville.


Doué-la-Fontaine : implantations routières des giratoires dans un système urbain existant Datation de la mise en oeuvre des ronds-points de la ville et répartition dans les différents types

Méthodologie de projet / Deux idées : 1- Importance des infrastructures et du paysage : socle de la croûte terrestre : travailler sur ces objets permet de changer notre regard : ce qui peut être des grands obstacles, des nuisances, doit toujours être une source d’inventivité (pour le projet / programme…). 2- La question du sol : on a souvent l’habitude de considérer que l’architecture c’est ce qui est bâti, le plein, l’édifice ; en réalité ce que l’homme a le plus transformer au cours de son histoire c’est le sol. Importance du travail sur l’espace libre, l’espace public, qui est notre bien commun, qui permet de relier les bâtiments, de générer des liens entre les gens, les institutions, …, l’espace public doit donc être au cœur de la conception.

12

ANAH

ANAH

juxtaposion

: (2000-2002) ju2 xtaposi on 12 : (2000-2002)

centre-bourg

centre-bourg

entrée de vil e

A N A NH A H

juxtaposionon juxtaposi

entrée de vil e

22, 23, 24, 25 : 13: (1986-1990) 17: (2004-2008) 18: (2004-2008) 19: (1992) 34: (2000-2002)

(1980-1985)

3 : (1990-1992) 4: (2004-2008) 16: (2000-2002) 20, 21: (1986-1990)

26, 27, 28, 29 : (2004-2008)

32 : (1986-1990) zone pavil onnaire

33 : (2000-2002) zone pavil onnaire

juxtaposi juxtaposi précurseurjuxtaposi on onon

juxtaposi juxtaposi précurseur juxtaposi on onon

centre-bourg centre-bourg zone commerci ale centre-bourg

centre-bourg centre-bourg zone commerci ale centre-bourg

A N A AH NAANHA H

juxtaposionon juxtaposi

centre-bourg centre-bourg

A N AAHNA ANHA H

entrée pavi l onnai zonezone pavientrée l odennai entrée viderl deevirelviel e

entréededevil evil e entrée

5: (2010-2013) 9: (2014-2018) 10: (1990-1992) 14: (2004-2008) 30: (2004-2008)

1: (1986-1990) 31: (2000-2002) entrée pavilentrée l odennaireviderledeevilviel e zonezonepavi onnai entrée

centre-bourg centre-bourg

précurseur précurseur

précurseur précurseur

A N AA NH A H

entréededevil evil e entrée

6: (2002) 7: (2009-2013) 8: (1986-1990) commercialeale zonezonecommerci

15: (1995) commercialeale zonezonecommerci

N zone l olnnai zonezone pavipavi l opavi nnai roennairere

zone l olnnai zonezone pavipavi l opavi nnai roennairere

précurseur précurseur précurseur

6 km

précurseur précurseur précurseur

zone commerci commerci zonezone commerci ale aleale

commerci zone commerci zonezone commerci ale aleale


L’avenue St-Exupéry: intégration d’un nouveau parcours urbain pour rééquilibrer les mobilités

Réunion Place des Fontaines

Le parvis du collège

L’école élémentaire

13

La Traversée


Stratégie inter scalaire : une réflexion globale et locale pour une réponse urbaine plus juste

tilleul existant

double sens (dont bus PMR) + stationnement

piste cyclable

nouvel arbre d'alignement

revêtement de sol pierre de Loire gestion de la limite par un même matériau

Un outil / Des usages : Un système qui s’adapte aux différentes séquences de l’avenue

14

17.8 4.0

1.5

2.0

2.0

6.0

7.5

8

route des écoles

zone voitures

restructuration de la voirie pour intégrer les circulations douces

2.5

2.5

trottoir existant


Un équipement intergénérationnel sur la nouvelle place de l’avenue, qui structure et articule: une continuité de l’espace public

Le Club, un lieu d’intensité du parcours

15

Le parvis, nouvel espace appropriable

Le théâtre sportif


Détails constructifs et axonométrie structurelle Sur-toiture, pierre dito façade

Couvertine pierre Sur-toiture, pierre dito façade

Ossature secondaire

Relevé d'étanchéité Façade porteuse pierre massive

Potelets supports d'ossature Chéneau encastré dans l'isolant

Linteau béton blanc structure primaire bois

Isolant bio sourcé, laine de chanvre

Menuiserie bois

GSPublisherVersion 0.0.100.100

Sur-toiture en pierre de Loire dito façade

16 Charpente bois

Façades porteuses en pierre de Loire massive Cloisons bois ossature bois

GSPublisherVersion 0.0.100.100


Le patio du Club, espace d’échanges intergénérationnels

17


18


2 0

R é - i n v e n t e r: . P a r i s . ( 9 ) . . / 2

Supposer

En binôme avec Quentin Dammame

19

Quelles évolutions possibles du Paris haussmannien ?

18

Réinventer Paris (9)

- Objet d’étude : Analyse typomorphologique et socio-statistique d’un tissu existant puis exercice de fiction quant à son évolution - Analyse du tissu haussmannien dans le 9e arrondissement de Paris. L’étude est menée sur plusieurs fronts : architectural, urbain, paysager, territorial, socio- économique, politique, etc. - A partir des statistiques de l’INSEE, révélant des modes de vie contemporains, l’enjeu est de questionner la capacité d’une forme urbaine particulière à s’adapter aux évolutions des modes d’habiter. - Finalement, l’objectif est de proposer des évolutions potentielles du tissu. Les hypothèses développées prennent la forme d’un concours fictif (pour combien de temps encore ?) où chaque proposition doit repenser l’îlot tout en conservant l’image du Paris d’Haussmann (son espace public, ses façades etc.).


Montage Paris d’Haussman, Un type de tous les possibles

20


Extrait de l’analyse typomorphologique et sociostatistique des IRIS du 9ème arrondissement

Chaussée d’Antin 5

Faubourg Montmartre 1

Rochechouart 1

IRIS

IRIS Habitat Population : 3 103 hab. Densité : 26 521 hab/km2

IRIS Habitat Population : 2 221 hab. Densité : 40 025 hab/km2

Couple avec enfant

Personne seule

Couple avec

mon

ou

pl us

12 ,4 %

T 5 ou plus 2 T4 ,2% 5,9 %

T5

io ud

io ud

% ,2 30

% ,6 27

T4 14,1%

5,1% T2 2

3,8 %

T2

22

T4 14,6

,9%

T3 20,8%

%

% 29,4 ires

riéta Prop

s gr atui te

men

t 5,7

%

Locataires

47,9%

66,5%

Locataires

Locataires

Propri étaire s 46,4 %

88,1%

HLM 0,3%

Log é

Logé s gra tuitem ent 4 ,1%

ratuite %

9,6

Logés g

s ire

ta rié op Pr

M

HL

% 9,3

%

18,4

Partage du pac immobilier

HLM ment 2,3% 2,6%

s plu ou

% T3 13,9

T2

T5

Variété typologique

St

St

9%

% 7,6 nt 1 nfa se an le s up Co 5,6% ns famille

Autres sa

7% 6,

t2

an

f en T3 2

38 ,

Couple avec enfant 19,7%

Personne seule

enfant 18,2%

18,6% enfant e sans Coupl % Autres sans famille 4,6

ns

sa

,1%

io 29 Stud

Fam ille

52,1%

49%

13%

le up Co

Autres sans famille 3,4%

Personne seule

opa renta le 5

9,6 % Fa mil le mo no pa ren tale

le op ar en ta on m ille Fa m

45,8%

Structure des ménages

11,1 %

%

IRIS Activité Population : 554 hab. Densité : 12 599 hab/km2

21


Proposition pour les cœurs d’îlots de l’IRIS Rochechouart (square Montholon)

E

Equipe 3 : Jean-Michel Profit

Equipe 3 : Jean-Michel Profit

U

consommation territoirepossible des métropoles - Densification commederéponse à la et des aires urbaines consommation de territoire des métropoles et - Une population vivant majoritairement seule des aires urbaines - Destruction et remplacement des planchers - Une population existants vivant majoritairement seule - Desetespaces communs plutôt de grandes - Destruction remplacement des que planchers surfaces par habitant existants - Des espaces communs plutôt que de grandes surfaces par habitant

m i -

DANS-CITÉ

DANS-CITÉ - Densification comme réponse possible à la

Supposer

22


Proposition pour les cœurs d’îlots de l’IRIS Rochechouart (square Montholon)

Equipe 1 : Nicolas Houblon

Equipe 1 : Nicolas Houblon

UN ÎLOT-COOPÉRATIVE UN ÎLOT-COOPÉRATIVE

- Îlot en copropriété - Îlot en copropriété Cœur d’îlotet commun et semi-public - Cœur d’îlot- commun semi-public (com-(commerces, espaces partagés, LCR, coworking, merces, espaces partagés, LCR, coworking, incubateur de start-up etc.) incubateur de- Niches start-up etc.) en milieu urbain écologiques - Des espaces de qualité - Niches écologiques en extérieurs milieu urbain Créer des passages à travers les îlots - Des espaces- extérieurs de qualité - Des balcons sur cour - Créer des passages à travers les îlots - Une double peau pour mettre à profit le façadisme - Des balcons sur cour - Une double peau pour mettre à profit le façadisme

23

Supposer


24


M1:.Le.parking.réhabilité,.nouvelle.strate.urbaine../

3

25

Comment densifier le quartier du Blosne à Rennes ? Projet: Une résidence intergenerationnelle de 70 logements intégrée dans le plan du guide de la ZAC (un renouvellement urbain sans démolition) Densification urbaine au niveau des points clés du quartier : les angles de rue (zone de parkings semi-enterré), et ainsi : recréer un alignement, et retrouver une échelle lisible pour le piéton et la ville - Parking existant : conserver un maximum de stationnements (tout en imaginant une mutation possible à moyen/long terme) - Logements: intégration de typologies adaptées au renouvellement du quartier et au programme intergénérationnel (T1-T2-T3 en majorité) - Une structure mixte béton-bois : une esthétique de transition entre la structure parking et la surélévation: renforcement des poteaux existants , efficacité et légèreté des niveaux supérieurs pour une meilleure reprise des charges


Le parking réhabilité : une nouvelle strate urbain

1

Concept et implantation: fonctionnement en autonomie des plots, les failles en ou Comment densifier lecommun quartier du Blosne à Renne

AVENUE DES PAYS BAS Métro Triancgle

Voierie double sens Bus et piste cyclable

RUE DE SUISSE

2 2

2

AXE EST OUEST

2

Comment

Le parking réhabilité : urbaine une nouvell BOULEVARD DE Le parking réhabilité : une nouvelle strate YOUGOSLAVIE Le parking réhabilité : une nouvelle strate un urbaine le parking ? faire de sa le structure atout et Teni habiter le parkingComment ? faire habiter de sa structure Tenir bvd de yougoslavie Le parking réhabilité un: atout une etnouvelle strate urbaine

Comment habiter le parking RUE ? NOUVELLE faire deAXEsa structure un atout et Tenir NORD SUD

le bvd de yougoslavie

Comment habiter le parking ? faire de sa structure un atout et Tenir

le bvd de yougoslavie

70 logements pour une résidence intergénération70 logements pour une résidence inte nelle nelle 70 logements pour une résidence intergénération1- nelle S’installer sur un parking existant : conserver un 1- S’installer sur un parking existant : 70delogements pour une résidence intergénérationmaximum stationnements possibles maximum de stationnements possibles nelle 1- S’installer sur un parking existant : conserver un 2- maximum le projetdeplacé principalement au nord de la dalle possibles stationnements 2-: le projet placé principalement au nor 1- S’installer sur un conserver un pour présenter un linéaire le parking long du existant bvd de yougoslavie présenter un linéaire le long du bvd maximum de stationnements possibles le projet placé principalement au nordpour de la dalle structurer cet axe. et 2-mieux et yougoslavie mieux structurer cet axe. pour présenter un linéaire le long du bvd de 2- le projet au placé principalement nordéviter de la dalle 3- et Projet installé nord deaxe la. parcelleaupour structurer cet mieux pour présenter un linéaire le existants long du bvd de yougoslavie les zones d’ombres portées des bâtis offrir 3-etProjet installé au nord de la parcell structurer . et façade mieux Projet installé au nord de la pour éviter dégagée aucet sudaxe . parcelle une3-large les zones d’ombres portées des bâtis exist les zones d’ombres portées des bâtis existants et offrir façade dégagée au sud. une large 3- Projet installé au plots nord de parcelle 4- une Ensemble de bâtiments sur pour despour es- éviter large façade dégagée au sud . la offrir les zones d’ombres des bâtis et offrir paces extérieurs à tous portées les logements et existants le plus de 4- Ensemble de bâtiments sur plots pour o large dégagée au sud . offrir des esune 4- Ensemble de façade bâtiments sur plots pour double orientation . paces extérieurs à tous les logements e paces extérieurs à tous les logements et le plus de double . Ensemble de bâtiments sur plots pour offrirorientation orientation . typologies adaptées aux besoins du blosne etdes es5- double Des 4-

26

Densification urbaine au niveau des points clés du paces étudiants/séniors extérieurs à tous: les logementsdeetpetits le plus de au programme une majorité quartier : angle de rue - recréer un alignement typologies adaptées aux besoins double orientation . - T3aux besoins 5notamment T1adaptées - T2 5- Des typologies du Des blosne et Densification urbaine aulogements niveau des points clés du retrouver une échelleurbaine lisible pour le piéton et la ville Densification au niveau des points clés du au programme étudiants/séniors : une majorité de petits étudiants/séniors : une majo : angle de rue au - programme recréer un alignement quartier : angle de rue - recréer unquartier alignement logements notamment T1 - T2 - T3 typologies du blosne et 5-piéton Des notamment logements T1 -adaptées T2 - T3 aux besoins urbaine pour au le niveau deset points clés du retrouver une lisible pour le et la ville retrouverDensification une échelle lisible piéton la échelle ville au programme étudiants/séniors : une majorité de petits quartier : angle de rue - recréer un alignement logements notamment T1 - T2 - T3 retrouver une échelle lisible pour le piéton et la ville

1^ Le site existant :emprise

des parkings semi-enterrés Emprise de la dalle parking = une parcelle delimitée Emprise de la dalle parking = une parcelle delimitée Emprise de la dalle parking = une parcelle delimitée

utiliser la structure existante en faire un atout utiliser la structure existante en faire un atout utiliser la structure existante en faire un atout

Points remarquables et «zone noire» Points remarquables et «zone noire» Points remarquables et «zone noire»

n

2^ Le projet de renouvellement urbain de la ville sans

Offrir une double ou triple orientation pour les logements Offrir une double ou triple orientation pour les logements Offrir une double ou triple orientation pour les logements

Offrir une double ou orientation pour les lo

Emprise de la dalle parking = une parcelle delimitée

Percer des volumes : continuité visuelle depuis et vers le coeur de l’ilôt créé Percer des volumes : continuité visuelle depuis et vers Percer des volumes : continuité le coeur de l’ilôt créé utiliser la structure visuelle depuis et vers existante en faire un atoutle coeur de l’ilôt créé

Gabarit le long des axes structurants Gabarit le long des axes structurants Points remarquables Gabarit le long des axes structurants et «zone noire»

Parking - Place de Serbie -

Percer des volumes : con visuelle depuis le coeur de l’il

n

Gabarit le long des axes structurants

3^ Plan de toitures 1/1000ème


6

Le parking réhabilité : une nouvelle strate urbaine Réponse structurelle au parking : ajout d’un socle en béton surélevé de niveaux en structure CLT bois

Réponse structurelle au parking : ajout d’un socle en béton surélevé de

niveaux en structure CLT bois

détail acrotère bois CLT

COUVERTINE tôle pliée

DALLE SUR PLOT ou caillebottis

SOUS COUCHE DRAINANTE gravillons

ETANCHEITE DE TOITURE membrane avec pente

ISOLATION THERMIQUE deux couches croisées

PARE VAPEUR

PANNEAU KLH 3 PLIS étanchéité à l’air

PANNEAU KLH 3 PLIS étanchéité à l’air

EQUERRES METALIQUES raccordement structurel plancher

entre le mur et le

VIS A BOIS AUTO-TARAUDEUSES Liaison des panneaux KLH

27

BANDE DE JOINT D’ETANCHEITE A L’AIR jonctions entre panneaux KLH

Détail : le clt : structure bois porteuse légère pour un chantier propre et efficace

Coupe détail 1/50 sur plot sud superposition structure parking - béton - bois 3 niveaux de lecture

Ensa Pvs - 16

juin 2017 - Master 1 S8 - Largouët Loïc & Mirocha Audrey

- Enseignants Carat Noêl et Marty Didier


Habitat intergénérationnel : un li

Le parking réhabilité : une nouv Organisation interne Organisation interne

: fonctionnement en autonomie d’un

surélévation ossature bois

onception structurelle

xte béton bois tages:

R+2 en béton : ing tout en le renforant

surélévation béton

s charges dans les ninférieurs

parking existant

en CLT bois: légèreté d normes françaises

tion entre la structure struction des niveaux rs en bois

avantages :

r / plancher bois

structure ossature béton et bois

ent des sections 28 ace à la structure existante entes

riaux: complexité de mise en

ce au feu des deux materiaux

PLAN R+2 - 1/200 cantine et terrasse commune

n

- semble plus solide, permet par la suite de construre en ossature bois légère les étages supérieurs aux plans plus libres - raccord avec le système porteur du parking tout en le renforçant - esthétique de transition entre la structure du parking et notre construction en bardage bois - permet une lecture que nous n’avions pas encore développé

néanmoins : - Le chantier perd son statut de chantier sec et insère une complexité de réalisation ( différents corps de mé tiers pour le système structurel.

PLAN R+4 - 1/200 Etage courant

n

Le bâtiment se Soulignées par N

45 m


Perspective sur l’entrée de la résidence intergénérationnelle

29


30

Chaque document présenté est le résultat d’une production personnelle


Projets.d’agence./

2014-2015 : Fourrier Tirard architectes (FT) 2015-2017 : Hesters Oyon architectes (HO) 2016 : JP Fortin architecte urbaniste (JPF)

31


32


F T: . C o n c o u r s . 7 6 . l o g e m e n t s . c o n c e p t i o n . c o n s t r u c t i o n . C r é t e i l . . / 4

33

Équipe du concours: Sacieg Entreprise TPFi Bet et DPaysage Travail effectué: collaboration esquisse, mise au point de toutes les pièces graphiques pour les deux panneaux A0 et la 3D (Sketchup) complète Le projet: - Volumétrie des 3 bâtiments travaillée pour une cohérence avec son environnement bâti mais aussi répondre au cahier des charges de la ville, de la nouvelle ZAC et du PLU - Créer des typologies de logements confortables malgré la rationalisation des m² en logement social : balcons et séjours d’angles pour 80% des logements et double orientation; aussi un parking semi-enterré permettant la création d’un jardin sur dalle pour des percées paysagères et un filtre végétal. - Gérer les normes PMR et PLU : efficacité entre circulations et densité - Appréhender la matérialité du projet ainsi que les étapes de la phase chantier


Implantation et schĂŠmas conceptuels

34


Plans de logements types et faรงade Sud sur rue

35


36


F T: . R é h a b i l i t a t i o n . E x t e n s i o n . m a i s o n . C l a u d e . P a r e n t . M e u d o n . . / 5

37

Maison Claude Parent de 1954 à Meudon (rue Louis Blanc) Maitrive d’ouvrage: privée - Travaux 185 000 HT - achèvement 2017 - Diagnostic technique de solidité - Relevés sur site

- Plans 2D, 3D et conception - Comprendre les enjeux de la réhabilitation d’une maison d’architecte : respecter l’esprit du lieu en intégrant les besoins du nouveau propriétaire : gain d’espace et de rangements, création d’un duplex avec cuisine en rez-dechaussée, mise en place d’un escalier intérieur, changement des baies et fenêtres pour améliorer le confort thermique et normes environnementales - Dépôt d’une Déclaration Préalable de Travaux


PV acier

-0.20

LONGRINE BETON

axe de rotation de la porte

FICHIER

TITRE

EMETTEUR / PLAN

ECHELLE

PDIAG.dwg

FTA 1:50

Façades menuisées acier

PHASE

PROJET

N

FOURRIER ET TIRARD ARCHITECTES 11, rue Henri Michaux 75013 Paris Tél : 01 47 00 63 89 - Fax : 01 47 00 31 78 agence@fourriertirard.fr

Nord

DESSIN N°

003

PHASE

PROJET

PROJET

MEU

Plan du Rez-de-Chaussée

.

INDICE

16.09.2015 TITRE

DATE

ECHELLE

1:100 FTA

47

P0.dwg

165

19

47

EMETTEUR / PLAN 251

99

59

19

FICHIER

19

59

110

8, rue Louis Blanc 92190 Meudon Tél : 06 84 64 32 99 frederique.wagon@gmail.com

Frédérique Wagon

RESTRUCTURATION DE LA MAISON HERZELE 8 RUE LOUIS BLANC 92190 MEUDON

68

68

186

Nord

FACADE R+1 SUD OUEST

SOL GRAVIERS

SEJOUR 25.90 m² FACADE MENUISEE NORD OUEST HSP 271

i

LONGRINE BETON

PROJET

MEU

POTEAU BETON Ø26CM

ENTREE 4.90 m²

267

mur mitoyen

LONGRINE BETON

HSP 271

11, rue Henri Michaux 75013 Paris Tél : 01 47 00 63 89 - Fax : 01 47 00 31 78 agence@fourriertirard.fr

DESCENTE EU

DESCENTE EU A CREER

POTEAU BETON Ø26CM

ENTREE 4.90 m²

8, rue Louis Blanc 92190 Meudon Tél : 06 17 77 38 82 pauline.herzele@gmail.com

+0.00

PL. 3.80 m²

DESCENTE EU / EV Ø10 PVC

RGT béton

FACADE MENUISEE SUD EST

CLOISON EXISTANTE

HSP 276

EU

DESCENTE EU A CREER

axe de rotation de la porte

RESTRUCTURATION DE LA MAISON HERZELE 8 RUE LOUIS BLANC 92190 MEUDON

PP bois

EDF

PV

SOL GRAVIERS

a = 134

DESCENTE EU

PL. 3.80 m²

SEJOUR 25.90 m²

LONGRINE BETON

173

10 m

tableau élec.

+0.22

sol carrelage

PP bois

+0.00

EDF

CLOISON EXISTANTE

HSP 276

DESCENTE EU / EV Ø10 PVC

FOURRIER ET TIRARD ARCHITECTES

chaudière murale gaz

HSP 269

HSP 205 sol carrelage

a = 134 ESCALIER BETON ACCES NIVEAU HAUT

tableau élec.

chaudière murale gaz

HSP 269

PV

EU

565

ESCALIER BETON ACCES NIVEAU HAUT

HSP 210 env.

ballon EC

MURET BETON HSP 205 sol carrelage

-0.20

HSP 210 env.

ballon EC

+0.22

RGT béton

RDC FACADE MENUISEE SUD EST

SOL GRAVIERS

+0.10

SOL GRAVIERS

a = 134

PV acier

HSP 205 sol carrelage

276

178

MURET BETON

PORTAIL 2 VANTAUX

2 COMPTEURS EDF

1 COMPTEUR GRDF

+0.10

HSP 205 sol carrelage

9

mur mitoyen

Pauline Herzèle

92

92 80

a = 134

i

sol carrelage

i

a = 134

i

a = 134

173

80

110

9

Possibilité avec porte simple vitrée ouvrant à la française 100x270 i

RDC FACADE SUD OUEST

267

171 i

FACADE MENUISEE SUD EST

Plan du RdC et façades menuisées 168

65

168

181

527

65

171 95

181

162

FACADE SUD OUEST

171

axe de rotation de la porte

38 95

FACADE SUD OUEST

165

DATE

18/09/20

.

DESSIN N°

IN

276


Photos 2017, après travaux

39


40


F T: . C o n c o u r s . T o u r. ( R + 1 7 ) . Z A C . N i c e . M é r i d i a . .

/6

41

124 Logements dans la ZAC Méridia de Nice en conception réalisation En équipe avec Christophe Massin architectes et Trait Vert Paysage Coût travaux : 11 900 000 € HT / SDP : 8430 m² 65% en accession : 81 logements Tour (collaboration esquisse et rendu 3D maquette numérique et 2D complet) et 35% (Massin architectes) en locatifs social 43 logement en R+7 - Tour de 17 étages d’une base rectangulaire de 21x23m - bâtiment 4ème famille - Étage courant : 5 logements dont 4 en angle doubles orientés - Immeuble sculpté de grands bandeaux structurels béton qui se prolongent en balcon - Comprendre et gérer le paysage urbain: site le long d’une nationale allant prochainement un parc - gérer l’ensoleillement et l’impact de la tour R+17 - Terrain + PLU et nouvelle ZAC + densité programmatique : trouver une approche raisonnée et économique du projet pour aboutir à un résultat de qualité


Coupe transversale

42

20 m


Plan d’étage courant

43

N

20 m


44


H O: . C o n c o u r s . r e s t r u c t u r a t i o n . e x t e n s i o n . é c o l e . S a r t r o u v i l l e . . / 7

45

École maternelle Paul Langevin Travaux en site occupé (avec phasage adapté) Coût travaux : 2 300 000 € HT / SU Totale (existant + extension) : 1600 m² > Maquette BIM 3D Revit - Dessin des différentes pièces graphiques pour les panneaux A0 du concours Apprentissage des normes ment recevant du public (accès,

correspondant à un sécurité, zoning, coupe

équipefeu, ...)


Schéma de fonctionnement de l’école maternelle

Restauration Espace d’Enseignement et d’apprentissage Périscolaire

46

Espaces adultes

10 m

Schéma fonctionnel


Coupes et façades Sud-Est et Sud-Ouest

47 Façades Sud-Est, accès de service

Façades Sud-Ouest, devant la cour

10 m


48


H O: . C o n c o u r s . r é n o v a t i o n . t h e r m i q u e . 1 5 0 . B v d . d e . l a . V i l l e t t e . . / 8

DETAIL DE cALEpInAgE Du BArDAgE En nuAncEs DE grIs

Cassette et Isolant LDR 15

Bavette acier laqué

Volet coulissant acier laqué

Brise soleil acier laqué

Jardinière revêtement bois

Loggia

Menuiseries et volets roulants PVC

Cotonéaster

49

Bavette acier laqué

Menuiseries PVC

Maitrise d’ouvrage : France Habitation / Montant travaux HT: 6 M euros En collaboration avec Denis Huerre architecte Réinventer Paris (pour la rénovation énergétique) / Végétalisation des façades et toitures en synergie avec le projet Parisculteurs . - Dessin 2D et maquette 3D, ainsi que toutes les pièces graphiques pour les 2 panneaux A0 + préparation présentation de l’oral du concours

- Une situation urbaine exceptionnelle de l’immeuble, aux confins de la Place Stalingrad et du bassin de la Villette, faisant face à l’émergence du métro aérien, qui ne doit pas occulter le problème posé par l’impact de ce « mur » dans le tissu urbain. Un mur austère sur le boulevard et en coeur d’îlot. - Côté boulevard, « casser » l’effet de barre et abolir le systématisme, en scandant le bâtiment en petites unités d’habitation séparées par des colonnes végétalisées placées devant les loggias. Le nouveau rythme de la façade symbolise une trame urbaine.


50


J P F: . R e n d u . P R O. / . D C E . 4 0 . l o g e m e n t s . e n . a c c e s s i o n . S a r c e l l e s . . / 9

51

Jean-Patrick Fortin, architecte-urbaniste conseiller auprès de l’Agence nationale de la rénovation urbaine (ANRU) et architecte conseil de la ville de Sarcelles Travail effectué: - Réunion publique avec le conseil municipal pour la rénovation et réhabilitation d’une tour et d’une barre de logement (quartier des Lochères par Jacques Henri Labourdette et Roger Boileau 1955-1970, cf photo) - Reprise d’un dossier pour 40 logements neufs en cours, dessins techniques + dessins 2D pour DCE Dojo (plans,coupes,façades) - Préparation de carnets de détails en vue de l’appel d’offre pour entreprises Réunion avec les différents bureaux d’études pour : la mise en oeuvre des détails divers (menuiseries, acrotère, balcons) et la stabilité structurelle du bâtiment - Vérification des normes pour la viabilité du bâtiment (pompiers, PMR, parking et accès, électricité, arrivée d’eau et de gaz...)


52


53


54

Curriculum.VitĂŚ./ a r c h i t e c t e . D E


MIROCHA Audrey - ADE EXPÉRIENCES PROFESSIONNELLES

05/2018 06/2018:

Dessinatrice Employée - position 3.1 Prestataire Mtimet Ingénierie pour EGIS

> CAO / DAO de plans d’installation de chantier pour le futur CHU de Reims

23.07.1989 06/2017 10/2017:

5 Mois Assistante de projet 2 - Hesters Oyon Architectes

03/2016 07/2016:

5 Mois Collaboratrice à l’agence JP Fortin Architecte Urbanisme

2015-2016:

13 Mois Collaboratrice à l’agence Hesters Oyon Architectes

4, allée Georges R o u a u l t 75020-Paris

> Concours pour réalisation d’un groupe scolaire > Dossiers de candidatures de concours en marchés publics > Mise à jour et modification du site Internet de l’agence

06.61.51.07.13

> Dossiers PRO et DCE pour 40 et 20 logements en accession à Sarcelles

mirocha.audrey @gmail.com

> Concours (Autocad, Sketchup, maquette 3D Archicad, Photoshop) : - Restructuration / extension d’une école primaire à Sartrouville - Rénovation thermique du 150 Bd de la Villette à Paris - Projet de 107 logements pour Batiplaine

> Esquisse de faisabilité et documents administratifs pour le marché subséquent avec Valophis Habitat pour 42 logements à Créteil > Carnet de détails pour le DCE de 31 logements pour Valpohis Habitat. > assisté Jacques Hesters pour la conférence sur « l’Espace Moderne » organisée par le CAUE 75 à l’ENSA Paris Belleville

2014-2015:

55

14 Mois Collaboratrice à l’agence Fourrier et Tirard Architectes

> Concours: Conception, dessin/rendu 3D - perspectives - dessins 2D - maquette concours - Valophis Habitat 76 logements et parking à Créteil - Eco Vallée : ZAC Nice Méridia - 124 logements (tour R+17)locaux d’activités - I3F : 26 Logements sociaux et commerce à Juvisy-sur-Orge > Mise au point de pièces graphiques (dossier DET, PRO, DCE) pour des logements collectifs et foyer jeunes travailleurs et étudiants à Vitry. > Diagnostic technique, dépôt de DPT et conception pour réhabilitation d’une maison de l’architecte Claude Parent à Meudon

FORMATIONS février 2019: 2017-2019:

2016: 2014-2015: 2011-2014: 2010: 2008-2009:

Master 1 & 2 Ensa Pvs, PFE & mémoire «Territoires», mention très bien «Tous les chemins mènent au rond-point.» diplôme sous la direction de Philippe Simon (et E. Lenack, et MH Badia) à Paris Val-de-Seine Formation 6 jours soit 30h Logiciel Revit par Actalliance Formation Cours du soir à l’Ecole du Louvre : culture générale et histoire de l’art Cours publics à Chaillot: Histoire et actualité du Patrimoine mondial Licence d’Architecture à l’ENSA Paris Val-de-Seine Licence 1 Histoire de l’art à Paris X mention bien Baccalauréat Scientifique

LINGUISITIQUE

INFORMATIQUE

ANGLAIS ESPAGNOL PORTUGAIS

ARCHICAD AUTOCAD SKETCHUP OFFICE

++++ ++ +

+++ ++++ ++++ +++

REVIT PHOTOSHOP INDESIGN ILLUSTRATOR

++ +++ ++++ ++


56

P o r t f o l i o Mirocha-Audrey mirocha.audrey@gmail.com a r c h i t e c t e . D . E

Profile for mirocha.audrey

- Mirocha Audrey architecte Portfolio 2019 -  

New
Advertisement