Issuu on Google+

IMMEUBLES LODS

“La nuit, nous avons peur”

N°22 - 1er septembre 2011

Virginie Marécaux, présidente de l’association des locataires Immobilière Basse Seine à la Grand’Mare Page 2

SPECIAL FORMATION

Pages 12 a 14

Bâtiment, paramédical, industrie... RENTREE Des collèges branchés numérique AGGLOMERATION Les grands chantiers de la Crea

Page 5

Page 8

SORTIES Page 20 La belle saison du Théâtre des arts

Cathédrale

L’invasion du béton “Mais pourquoi construisent-ils ce machin” ? Sur le parvis de Notre-dame, les touristes sont plutôt surpris devant la construction d’un immeuble au flanc de la merveille. Comment a-t-on pu en arriver là ? Page 4

N° 22 - 1er septembre 2011

Moments forts 15, Place de la Haute Vieille Tour - 76000 Rouen Tél. 02.35.98.28.25 Fax : 02.35.98.28.62

Web Radio - Le journal de Rouen - www.tendanceouestrouen.com

Directeur de la publication : Benoit LECLERC Directeur délégué : François GILLOT Tirage : 50 000 exemplaires. Journal édité par la société Tendance Ouest, quai Joseph Leclerc-Hardy 50000 Saint-Lô Publicité : Nord Ouest Communication, tendancecaen@nordouestcommunication.com Impression : Centre d’Impression de Presse de l’Ouest quai Joseph Leclerc-Hardy - BP 20803 - 50958 Saint-Lô Cedex 9 Reproduction interdite de tout article, illustration, publicité sauf accord écrit du journal.

✔✔ C’est la rentrée  Adieu les vacances.

Les écoliers, collégiens et lycéens retournent en classe, ce lundi 5 septembre.

✔✔ Quel cirque !  Après Zavatta à Tourville, le cirque Amar s’installe à Rouen, quais bas rive gauche, du 2 au 7 septembre.

✔✔ Arts des Hauts Les arts de la rue déferlent sur les Hauts de Rouen, vendredi 2 et samedi 3 septembre. A partir de 18h, parc Jules Verne.

✔✔ Religions Le spécialiste Frédéric Lenoir donne une conférence à la Halle aux Toiles, dimanche 4 septembre à 17h. Entrée payante.

✔✔ Sotteville Le Carrefour des associations réunira 300 d’entre elles samedi 3 septembre, de 10h à 19h, à l’Hôtel de Ville.

✔✔ Football Cinquième journée de champion-

DERNIÈRE HEURE

nat de National, vendredi 2 septembre, à 19 h, au stade Lozai : US Quevilly-Colmar.

EXPLIQUEZ-VOUS

Tendance Ouest s’implante dans l’Orne

GRAND’MARE  Une association s’est créée après l’incendie meurtrier de juillet

Tendance Ouest, 1ère radio indépendante de Normandie, poursuit son développement et s’implante dans l’Orne. Elle vient d’acquérir Normandie FM qui, jusqu’alors, exploitait les huit fréquences couvrant l’ensemble du département de l’Orne,soit les territoires d’Alençon, Argentan, Domfront, Flers, La Ferté Macé, l’Aigle, Mortagne au Perche et Vimoutiers.

Virginie Marécaux préside l’association des locataires Immobilière Basse-Seine (IBS) de la Grand’Mare. Objectif : éviter un nouveau drame dans les “Verre et acier”.

Cette acquisition agréée par le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel – C.S.A. - conforte le développement de Tendance Ouest sur l’ensemble de la Normandie pour une information régionale de proximité.

■■ P o u r q u o i a v o i r créé une association ?

Les programmes de Tendance Ouest seront désormais diffusés sur l’Orne au même titre que sur la Manche, Caen et l’Ouest du Calvados avec un contenu spécifique d’informations réalisé chaque jour depuis les studios d’Alençon. Tendance Ouest fête l’an prochain, en 2012, le trentième anniversaire de sa création. Les résultats d’audience enregistrés par Médiamétrie confirment sa place prépondérante dans le « paysage » radiophonique normand, avec chaque jour plus de 100.000 auditeurs. Tendance Ouest est aussi disponible sur le net avec son site d’informations www.tendanceouest.com

Abonnez-vous à Vous souhaitez recevoir votre journal à votre domicile porté par votre facteur ? Il vous suffit de nous faire parvenir votre nom et votre adresse accompagnés de votre réglement, 58 € pour un an à : Tendance Ouest Rouen,

15, place de la Haute Vieille Tour - 76 000 Rouen - Tél 02.35.98.28.25

“La nuit, les locataires ont peur”

“Le drame de juillet nous a vraiment convaincus qu’il y a un problème dans les “Verre et acier”, où nous sommes locataires. Il y a déjà eu trois morts de puis 2009. Créer une association est indispensable pour peser face à Immobilière BasseSeine, le bailleur social. Individuellement, ils ne nous écouteraient pas.” ■■ Vous l’avez rencontré votre bailleur. Que réclamez-vous ? “IBS nous a reçus et nous devons nous voir une fois par mois. Nous demandons en priorité la sécurisation des systèmes électriques et des conditions de relogement correctes pour les locataires qui souhaitent quitter les “Verre et acier”. Depuis l’incendie et notre rencontre, le bailleur informe, fait des contrôles dans les appartements, propose des réparations et envoie des agents de sécurité. Ce n’était jamais

NOS DIFFUSEURS 

Tendance Ouest Rouen recherche un(e) correspondant(e) local(e) Tél. 02 35 98 28 25

C

ela fait vingt-trois ans que Martine Pichon et son équipe se sont installés dans cette station service Avia, au 570 route de Dieppe à Déville-LèsRouen. Ici, les automobilistes peuvent laver leur voiture et bien évidemment faire le plein de carburant mais aussi d’informations puisque la station Avia distribue votre journal Tendance Ouest Rouen. Elle tient également lieu de relais-colis et propose de l’alimentation. Ouvert tous les jours, de 6h30 à 21h30.

■■ Viriginie Marécaux, au centre, entourée d’autres membres du bureau de la toute jeune association.

arrivé avant. Cela aurait dû être fait beaucoup plus tôt.” ■■ A v e z - v o u s e u connaissance des résultats d’enquête sur l’incendie ? “Non, mais nous les réclamons. Nous n’avons pas vu non plus les résultats des enquêtes des incendies mortels de mars 2009 et mars 2011. Le maire Valérie Fourneyron les réclame aussi.” ■■ Dans quel état d’esprit sont les locataires? “Nous avons peur. La nuit, le moindre bruit suspect nous fait sursauter. Les enfants parlent de feu et de pompiers. Certains locataires préfèrent débrancher leurs

machines électriques quand ils ne s’en servent pas, de peur que cela déclenche un nouvel incendie”. ■■ L’association vous permet de dénoncer plus largement le mauvais état de vos logements. Qu’avez-vous constaté ? “Ce que nous avons recensé est parfois choquant : des prises électriques qui se décollent, les murs qui bougent et se désolidarisent, des parois en bois qui s’écroulent, des moisissures... alors que tout a été refait entre 2006 et 2008. Nous voulons des explications claires et de vrais travaux. Il y en a assez du

cache-misère. Nous payons pour vivre ici !” (520 € pour un F4, ndlr). ■■ Comment se passe le relogement, promis à ceux qui le souhaitent ? “Sur 87 demandes, 30 ont été traitées. Certains ont dû refuser des propositions pas correctes, d’autres n’ont eu aucune réponse. Beaucoup sont relogés à Canteleu, Maromme ou Saint-Sever.” ■■ Doit-on démolir ces “Verre et acier” ? “Je doute que des améliorations soient possibles sur ces immeubles. Alors oui, il faut tourner la page. Le dernier incendie est le drame de trop. Tout le monde doit prendre ses responsabilités.” ■■ Une vie, six dates 1984 : naissance à MontSaint-Aignan 2000 : s’installe dans les Hauts de Rouen 2002-2005 : animatrice en centre de loisirs, dans l’Eure 2005 : revient vivre à la Grand’Mare 2009 : naissance de son troisième enfant 2011 : présidente de l’association des locataires IBS

Ils carburent à l’actu !

■■ Au 570 route de Dieppe, à Déville, on vient faire le plein de carburant et d’informations.

N° 22 - 1er septembre 2011

3

Lycées professionnels : l’énorme chantier de Barentin L

a décision avait été prise, en 2004, de fusionner les deux lycées professionnels de Barentin au profit du lycée Edmond Labbé. Depuis, ses locaux n’ont cessé d’évoluer. En 2006, un bâtiment destiné à la formation aux métiers de la restauration et de l’hôtellerie, d’une hauteur de cinq étages, a été livré. S’y trouvent désormais les cuisines pédagogiques ainsi que les salles spécialisées de physique-chimie et de biologie. Les locaux affectés à la demi-pension ont également été restructurés.

24 millions d’euros C’est un établissement encore une fois bien transformé qui accueillera les lycéens d’Edmond Labbé à la rentrée. Et pour cause : ils sont une vingtaine d’ouvriers et techniciens à travailler sur ce vaste chantier sans compter la dizaine de démolisseurs qui est également à pied d’œuvre. Deux bâtiments ont déjà été restructurés afin d’accueillir

des logements de fonction ainsi que des salles de cours où sera dispensé l’enseignement général et artistique. En outre, les élèves internes auront, dès cette année, de nouveaux blocs sanitaires. Depuis 2004, le Conseil régional a dépensé près de 24 millions d’euros pour restructurer les locaux du lycée. Après des années de travaux, le chantier touche à sa fin. L’ensemble des opérations devrait être achevé pour la rentrée 2012. D’ici là, le vaste bâtiment de 4 300m2, dont la construction a déjà commencé, sera achevé. Il abritera les différents ateliers dédiés aux formations industrielles. Le pôle de “vie scolaire” doit être livré pour la même date. Cette ultime phase du chantier devrait coûter quelque 15 millions d’euros, hors taxe, et hisser le lycée de Barentin au top des établissements professionnels normands.

■■ Depuis 2004 et la fusion des deux lycées professionnels de Barentin, le lycée Edmond Labbé est le théâtre du plus important chantier scolaire en Seine Maritime, financé par le Conseil régional.

4

N° 22 - 1er septembre 2011

NEWS

Un cube de béton pousse sur le parvis En chiffres 47 logements,

2 500 m2 de surface commerciale , 10 000 m2 de planchers, 18 000 m2 de murs, 6 000 m3 de béton, 50 000 heures de travail, 25 ouvriers.

L’architecte L’espace

Claude Monet est signé Jean-Paul Viguier. Il est l’auteur, entre autres, de la médiathèque de Reims, cube de verre situé face à... la cathédrale.

Belvédère L’entrée spéci-

fique sera située dans le passage piéton conservé entre la rue des Carmes et la rue Saint-Romain. Elle sera situé tout en haut du bâtiment.

Pierre Un parement de pierre

claire couvrira les murs extérieurs de l’édifice, pour qu’il “s’intègre mieux” à son environnement. Les derniers étages seront couverts de zinc.

I

ls étaient venus voir la cathédrale mais leur regard s’est heurté irrésistiblement au cube de béton en formation, situé à quelques mètres seulement du superbe porche multiséculaire. Comme tant d’autres, ces touristes du Gard peinent à cacher leur incompréhension face à l’imposant chantier de l’espace Claude Monet-Cathédrale. “Mais pourquoi construisent-ils ce machin ?”, s’exclame l’un d’eux. Le “machin”, successeur du feu Palais des Congrès (1976-2010), étonne. Les Rouennais, eux, lassés par les rivalités politiques qui ont entretenu des années de revirements et de faux espoirs quant à l’avenir de la place de la Cathédrale, attendent le printemps 2012 et la fin des travaux pour juger. Le chantier, débuté en novembre 2010 après sept mois de déconstruction de l’ancien Palais des Congrès, avance aujourd’hui à bon rythme. “Nous sommes dans les délais, le planning est bien tenu”, affirme Xavier Dufour, le conducteur de travaux principal duconstructeur Léon Grosse. Vingt-cinq ouvriers s’affairent dans cet univers de béton armé. Le troisième niveau (deuxième étage), où se trouveront les premiers appartements, a pris forme. Et là, côté place, la vue vous coupe le souffle. Si proche, la cathédrale, majestueuse, semble à portée de main. Depuis le cinquième étage,

■■ Sur le parvis de la cathédrale, certains touristes en oublieraient presque d’admirer la merveille, monument historique rouennais le plus visité. La masse de béton du futur espace Claude Monet ne passe pas inaperçue, intrigue ou choque.

tout en haut, les futurs propriétaires pourront se targuer de posséder sans aucun doute la plus belle perspective de Rouen. Ce dernier étage, justement, devrait voir le jour à la fin de l’année. “Il nous faut un mois pour construire un niveau”, précise M. Dufour. Invisibles du grand public, les deux étages de parking souterrain, réservés aux

futurs locataires, sont eux aussi bien avancés. Pour “redonner des assises” au bâtiment, il a fallu placer 220 pieux métalliques, enfoncés entre 15 et 20 mètres sous terre. L’autre originalité du chantier a été d’intégrer dans la nouvelle structure certains éléments de bâti pré-existants. Ainsi, la magnifique façade XVIe siècle de l’Hôtel Romé, classée aux

monuments historiques, est en cours de restauration. Elle sera visible dans la future cour pavée accessible au public via un passage piéton conservé sous le bâtiment, et reliant la rue des Carmes et la rue SaintRomain. Immeuble de standing Nul doute, certains se sentiront sûrement comblés par l’espace Claude Monet-Ca-

thédrale. Ce sont les futurs propriétaires et les commerçants qui s’y installeront. “Tout est déjà vendu”, se réjouit Eric Dutilleul, directeur de l’agence régionale de Nacarat, maître d’ouvrage du projet. “En moins de dix mois, tout a trouvé preneur entre 3 000 et 6 000 €/m2. Quelqu’un a même acheté 300 m 2 pour se faire un appartement”.

Nouvelle preuve, si besoin était, que les investisseurs ont flairé la bonne affaire : tout le rez-de-chaussée et le premier étage - soit 2 500 m2 dédiés au commerce - a été vendu à un même groupe. Un à cinq magasins, selon la stratégie de l’acquéreur mystère, verront le jour au pied de la cathédrale. Thomas Blachère

L

e parvis de la cathédrale semble frappé par une étrange malédiction. Retour sur 35 ans de tumultes.

En 1976, le bâtiment des Mutuelles Unies, bâti au XIXe siècle dans le style pompeux de l’époque, disparaît au profit d’une “verrue” : le Palais des Congrès, monstre de béton voulu par Jean Lecanuet. En 1996, il est fermé à la suite de problèmes de sécurité. Seuls quelques commerces et services de la Chambre de commerce y demeurent, jusqu’en 2002.

Parallèlement, le Crédit lyonnais, propriétaire du bâtiment, est au bord de la faillite et doit s’en débarrasser. “De 1998 à 2001, j’ai réfléchi à ce que l’on pouvait faire à la place”, se souvient Yvon Robert, maire (PS) de Rouen à l’époque. Jean Nouvel, H&M, Virgin : certains tentent d’imaginer un projet. “J’imaginais aussi des espaces verts ou une grande serre”, glisse l’ancien maire. Tout s’accélère en 2001. Pierre Albertini (centriste), qui a pris la mairie, veut “redonner vie au Palais des

Perspective Jean-Paul Viguier S.A. d’architecture

L’impossible espoir d’un espace vert

■■ Le belvédère, racheté par la Ville, sera accessible au public.

Congrès”. Son idée : des logements, des commerces et un petit espace de congrès. “J’y tenais. C’était important qu’il y en ait un en cœur de ville”, se souvient-il. L’architecte Jean-Paul Viguier propose un premier projet : un immeuble massif en verre et acier. Le projet déplaît, doit être revu et est attaqué en justice par Yvon Robert. Les élections municipales de 2008 remettent une nouvelle fois tout en cause. Les socialistes évoquent l’idée d’un jardin et lancent, une fois au pouvoir,

une consultation citoyenne. Les Rouennais s’expriment : ils veulent des espaces verts. Sauf que... Un plan de sauvegarde du centre-ville, datant des années 1970, impose la présence d’un “volume” à cet endroit. Deuxième couac : un investisseur privé a déjà racheté le lieu. L’équipe de Valérie Fourneyron doit trouver un “compromis” : ce sera l’actuel projet. Sans salle de congrès, mais avec un belvédère pour permettre au public d’admirer la vue. Une maigre consolation.

N° 22 - 1er septembre 2011

NEWS

Photo Ville d’Elbeuf

Un nouveau collège baptisé Nelson Mandela à Elbeuf

●● DUCLAIR  Les berges de Seine s’affaissent Sur les quais de Seine, à Duclair, d’inquiétantes fissures balafrent la promenade. Sur vingt mètres environ, la berge s’affaisse nettement. Ce phénomène pourrait être causé par le passage régulier de navires sur le fleuve, dont les vagues viendraient détériorer la promenade. Ce n’est pas un problème nouveau dans ce secteur.

●● PRATIQUE  Le guide de l’université de Rouen est sorti “Bienvenue à l’université de Rouen”, document de 68 pages, entend fournir aux étudiants toutes les informations pratiques indispensables, du logement aux questions de santé en passant par les inscriptions ou un descriptif des campus. Consultable librement sur le site internet de l’université : www.univ-rouen.fr.

●● PRÉCISION  Autoroute : le numéro de la Sapn Dans notre article intitulé “Autoroute A13 : son cerveau va bouillir” (Tendance Ouest du 25 août 2011), le numéro de téléphone de la Sapn (Sanef) indiqué était erroné. Pour signaler un problème sur les autoroutes exploitées par le groupe, composez plutôt le 09 708 08 709 (appel non surtaxé).

5

Il a été baptisé “Nelson Mandela” et ouvre ses portes à la rentrée. Le nouveau collège d’Elbeuf, construit sur les anciennes halles de la SNCF, aura coûté près de 23 millions d’euros. C’est le cabinet d’architecture Module qui a conçu le projet, qui com-

RENTRÉE 

prend des bâtiments dédiés aux cours mais également un équipement sportif. Ce collège pourra accueillir jusqu’à 500 adolescents. Classé “Ambition Réussite”, il hébergera 64 élèves de SEGPA, ainsi que ceux de l’unité pédagogique d’intégration.

La rentrée sous le signe de l’inquiétude Selon la Fédération du Syndicat unitaire de Seine-Maritime, la rentrée s’annonce sombre. “Il y a une baisse massive du personnel.” Devant la fermeture prévue de 119 classes dans les écoles (contre 20 ouvertures), les enseignants craignent une hausse forte des effectifs et

donc, un manque de suivi des élèves. “Des classes de maternelle vont accueillir plus de 25 enfants, et dans certains lycées, les classes pourront compter jusqu’à 35 élèves.” Pour protester, quatre syndicats appellent à la grève le 27 septembre prochain.

Des collèges à l’heure du numérique

S

ept collèges de SeineMaritime, pour la plupart situés dans l’agglomération rouennaise, vont vivre leur rentrée à l’heure du numérique. Ils se sont portés volontaires pour participer à une expérimentation menée par le département et le rectorat : l’Espace Numérique de Travail (ENT).

Accessible à tous Les établissements seront connectés à internet pour accéder au portail ENT, supervisé par l’Académie. Ils ont également reçu des dotations pour s’équiper et profiter pleinement de cette expérimentation. “Grâce à l’ENT, le personnel comme les

élèves et les parents pourront accéder à des éléments stratégiques, comme les notes, les cahiers de textes numériques ou encore des ressources pédagogiques”, explique Carole Gest, principale au collège Fernand-Léger de Petit-Quevilly qui participe à l’expérimentation. “Notre priorité : que des élèves, qui n’ont pas toujours accès à un ordinateur chez eux, puissent en profiter au collège.” Pour la mise en place de ce projet, le département a prévu d’investir 280 000 €. Une convention d’une durée d’en an a été établie entre le Département et le Rectorat. Une évaluation de fin d’expérimentation sera menée dès le printemps 2012.

■■ Avec l’ENT, les collèges prennent le train du numérique.

6

N° 22 - 1er septembre 2011

NEWS

Rouen se souvient de sa terrible Le préfet dit oui à la fusion de “semaine rouge” 1944 Bihorel et Bois-Guillaume Mardi 30 août, pour le 67e anniversaire de la libération de Rouen, Valérie Fourneyron, le préfet Rémi Caron et plusieurs anciens combattants se sont retrouvés devant le Palais de Justice pour dévoiler la plaque commémorative des bombardements de la

SANTÉ 

L’électricité, du crâne au cœur

Q

Photo Clémence Dupont

L’ENTREPRISE

■■ Le Dr Pierre Sabin a reçu un soutien du ministère de la Recherche, de la Région, du CHU, entre autre.

À

Seine Biopolis, pépinière d’entreprises, Plugmed travaille à la mise au point d’un nouveau système d’assistance, destiné aux insuffisants cardiaque. L’entreprise a été fondée par le Dr Pierre Sabin, spécialiste en chirurgie maxilo-faciale et stomatologie au CHU de Rouen, deux fois lauréat du concours national d’aide à la création d’entreprises de technologies innovantes.

Une solution pour le long terme La société développe actuellement un nouveau système “Feedcor”. “L’insuffisance cardiaque, est la deuxième cause de mortalité

en France. Il est nécessaire de pallier le peu de transplantations cardiaques par un système d’assistance cardiaque durable et fiable.” Le système actuel, constitué d’une pompe d’assistance circulatoire qui passe par l’abdomen, présente des risques d’infection de la peau. Par ailleurs, il est contraignant pour le patient, obligeant à des pansements réguliers, et empêche ainsi une mise en place à long terme. “Notre projet est de faire passer le courant électrique par un implant situé sur le crâne, et permettre une implantation définitive.” Au stade de l’expérimentation animale, les résultats sont déjà prometteurs.

BLOC NOTES URGENCES SAMU faire le 15. CHU CHARLES NICOLLE : 02 32 88 82 84 PEDIATRIE : 02 32 88 80 29 CENTRE ANTI-POISON : 02 35 88 44 00 HOPITAL SAINT-JULIEN : 02 32 88 65 65 CLINIQUE DE L’EUROPE : 02 32 18 11 69 SOS MÉDECINS : 02 33 01 58 52 SAPEURS·POMPIERS : 18 POLICE SECOURS : 17  COMMISSARIAT : 02 32 81 25 00 GENDARMERIE : 02 35 07 89 50 VETERINAIRE - SOS VETO : 02 35 36 30 00 GAZ (dépannage) : 0 810 433 076 ÉLECTRICITÉ (dépannage) : 0 810 333 076 ALLÔ LA MAIRIE : 02 35 08 69 00 PHARMACIES DE SERVICE Tél. 39 15 / 02 32 08 04 30 ou 02 32 88 89 95

terrible “semaine rouge” (30 mai au 5 juin 1944) et du 26 août 1944. Cette plaque, déjà existante, a été replacée plus haut sur la façade, près de la porte, côté métro. Pierre Claise, né en 1921 et ancien résistant à Elbeuf et Rouen, était également présent.

Sans réelle surprise, le préfet de Seine-Maritime Rémi Caron a donné son accord, lundi lundi 29 août, à la fusion des communes de Bihorel et Bois-Guillaume, votée par les conseillers municipaux le 4 juillet dernier, malgré l’avis défavorable des électeurs. La fu-

sion deviendra effective le 1er janvier 2012 lorsque les deux conseils municipaux ne formeront plus qu’un. Réunifié, Bois-GuillaumeBihorel comptera environ 22 000 habitants et entrera dans le top 6 des villes les plus peuplées de l’agglomération rouennaise.

Percer les secrets du mal de dos

ui n’a pas , au moins une fois dans sa vie, eu mal au dos ? “80 % de la population est concernée. Deux tiers, voire trois quart, des douleurs chroniques sont d’origine mécanique, donc dues à une mauvaise posture ” explique le Dr Di Mascio, posturologue rouennais. Afin de déterminer l’origine de ces douleurs, celui-ci a créé, avec le physicien Arnaud Lecerf, le SAM 3D (système d’analyse morphologique en trois dimensions). Cette machine, primée en 2001 lors d’un concours organisé pour le ministère de la Recherche, recrée en 3D la posture humaine. Le patient, placé dans une cabine, est pho-

tographié de dos et de face. A partir de ces clichés une imagerie 3D est établie, révélant les déséquilibres. “Je redirige les patients vers des spécialistes comme le podologue, le kiné, le rééducateur, afin de corriger ce qui ne va pas.” Grâce à cet outil, une scoliose peut être détectée rapidement et suivie régulièrement, comme la rééducation ciblée proposée aux personnes touchées de Parkinson et souffrant d’un mauvais positionnement lié à la maladie. Sans compter qu’utilisé dans le suivi des sportifs, en corrigeant les défauts de posture, il permet d’améliorer les performances.

■■ A partir de points de repère un bilan de posture est établi.

N° 22 - 1er septembre 2011

NEWS Des nouvelles têtes chez les gendarmes de Rouen Le commandant Cédric Michel, 35 ans, dirige depuis le 1er août la compagnie de gendarmerie de Rouen. “Heureux de retrouver le terrain”, il travaillait jusque-là à Paris, au sein du service financier de la direction générale de la Gendarmerie nationale.

TRAVAIL 

La nature sur votre mur

L Photo Clémence Dupont

L’ENSEIGNE

■■ Un mur en (vrai) végétal stabilisé, une des curiosités.

Une maison moderne et verdoyante, c’est là qu’Olivier Cauchois, propriétaire de “Garden Party Outdoor”, expose un ensemble de mobilier de jardin haut de gamme. On y trouve des tables, des fauteuils, matériel de cuisine extérieure et des

7

accessoires permettant de faire rentrer nature et design dans la maison : “Je veux transmettre aux clients le plaisir de l’extérieur”. Pratique. Garden Party Outdoor, 4070 route de Neufchâtel, BoisGuillaume. Tél. 02 35 60 42 16.

Autre “recrue” estivale : le capitaine Philippe Fasquel, son adjoint, 49 ans, en provenance de Gournay-enBray où il a été à la tête de la communauté de brigade pendant quatre ans. Ils remplacent respectivement les capitaines Guillaume Lundi et Frédéric Sentier.

Le chômage gagne du terrain en Haute-Normandie En juillet, en Haute-Normandie, le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A (sans aucun emploi) a augmenté de 0,5 % par rapport à juin. En Seine-Maritime, le taux de chômage s’établit maintenant à 10,5 %  (9,8 % dans le bassin rouennais). Sur un

an, le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A a augmenté de 4,4 % dans la région. Seulle bonne nouvelle : le chômage des moins de 25 ans a diminué de 0,9 %. Celui des plus de 50 ans continue de progresser (+ 1,7 % en juillet, +12,7 % sur un an).

Et si le café stimulait l’emploi ?

’idée est originale et a fait ses preuves à Caen, où un Café de l’emploi a été lancé il y a deux ans. Depuis avril, le premier samedi de chaque mois, de 8h30 à 10h30, employeurs et demandeurs d’emploi se retrouvent autour d’un café, à l’Echiquier, à Rouen. Rencontres positives “L’ambiance étant moins formelle, les candidats sont plus à l’aise”, note Marie-Hélène Roux, présidente de l’association Le café de l’emploi. Pour mener à bien cette mission, elle s’est associée à Pôle Emploi, ainsi qu’au CRIJ et a établi un partenariat avec les chambres de Commerce et de Métiers. “Nous voulons donner aux

gens une chance de trouver ou retrouver un emploi mais aussi qu’ils reprennent confiance en eux.” Les participants sont plus nombreux : de 26 demandeurs d’emploi à s’être présentés au mois d’avril, ils étaient 70 en juin. Les entreprises représentent des secteurs très divers : l’Armée de terre est là, tout comme le Crédit agricole ou encore Ranstad. A la rentrée, l’Armée de l’air sera également présente. Employeurs comme demandeurs d’emploi semblent y trouver leur compte, ce que confirme le fait que, depuis trois mois, l’association a été reconnue d’intérêt général. Pratique. www.cafesdelemploi.fr

■■ Marie-Hélène Roux, présidente du “Café de l’emploi”

8

N° 22 - 1er septembre 2011

NEWS

La Crea ouvre la porte de ses chantiers Le 24 août dernier, la Crea proposait aux médias rouennais un petit tour de chantiers emblématiques. Le message de Laurent Fabius était clair : la communauté d’agglomération “travaille” et ne manque pas d’ambitions. A coup sûr, les changements à venir sur le

réseau de métro-bus seront les plus attendus. En 2012, arriveront des tramways plus grands, sur des lignes aujourd’hui saturées aux heures de pointe. Le Palais des Sports, lui, émerge à l’ouest de Rouen comme une fierté locale. Tour d’horizon en trois étapes.

Le palais branché au soleil

ROUEN OUEST 

■■ Sur le toit du Palais des Sports.

T

out va pour le mieux sur le chantier du Palais des sports, la fierté de la Crea. En juin 2012, son toit de 4 000 m2, formant la plus vaste surface équipée de panneaux photovoltaïques de l’agglomération, a été achevé. Il devrait produire près de 155 MWh par

SAINT-SEVER 

an et l’électricité sera revendue à EDF. “Voilà une bonne utilisation de l’espace public”, glisse Laurent Fabius. La dalle de la grande salle, dont la capacité atteindra 6 000 places, est elle aussi terminée. Déjà mis “hors d’eau”, le Palais des sports sera “hors d’air” en octobre.

■■ Une entreprise, désignée par la Crea, exploitera le Palais.

Comprenez : toutes les vitres et l’habillage des murs extérieurs seront posés. La fin

Une esplanade et des quais allongés

M

■■ Malgré les travaux, les métros circulent.

PLATEAU NORD 

L

des travaux est prévue pour juin 2012 et l’inauguration, le 8 septembre 2012.

algré l’ampleur du chantier, les métros se faufilent entre les grues et les engins. La station Saint-Sever, 10 000 voyageurs par jour, poursuit sa grande mue. Depuis mai, les ouvriers s’attèlent aux fondations de la future esplanade. Construite au-dessus des voies routières, elle sera recouverte de bois et offrira une respiration entre les deux “rives” du métro, à deux pas du centre commercial, le tout agrémenté d’aménagements paysagers délicats. Les poutres qui la

supporteront sont en cours de fabrication. Le but du chantier consiste aussi à allonger chaque quai de 15 mètres, pour pouvoir accueillir, à l’été 2012, les 27 nouvelles rames de métro. Celles-ci pourront embarquer 60 % de voyageurs supplémentaires. “L’attente sur les quais va considérablement se réduire”, prévoit Yvon Robert, vice-président de la Crea en charge des transports. Coût des travaux : 5,2 millions d’euros, partagés entre la Crea, le Département et l’Etat.

La plaine de la Ronce veut décoller

a plaine de la Ronce sonne encore un peu creux. Projet économique phare de la communauté d’agglomération, les 90 hectares entre BoisGuillaume, Isneauville, Saint-Martin-du-Vivier et Fontaine-sous-Préaux, doivent “renforcer l’activité tertiaire” du territoire. A terme, la Crea espère la création de 4 000 emplois. Signes encourageants : les laboratoires Boiron (50 emplois) et le cabinet d’avocat Pointel ont choisi de s’y installer. A Isneauville, le pro-

moteur Cap Horn construit un premier immeuble d’entreprises, sur 28 000 m2 en tout, dédié aux nouvelles technologies. A Saint-Martin-du-Vivier (notre photo), Bouygues Immobilier aménage quant à lui 18 000 m2 de bureaux. Dans une ambiance très “développement durable”, quelques bâtiments, en bois, ont déjà vu le jour. “La zone est plus accessible que La Vatine, mais j’ai hâte qu’elle se développe”, confie Vincent Ducrocq, qui y a installé son cabinet de comptables.

■■ La plaine de la Ronce côté Saint-Martin-du-Vivier.

N° 22 - 1er septembre 2011

NEWS Des cyclistes à la pêche aux déchets sur le bord des routes Lionel Groult (à droite sur la photo), éducateur à la Ville de Rouen et auteur de 25 raids à vélo à travers le monde, pousse un “coup de colère”. Sillonnant tous les jours les routes normandes, la présence de déchets dans les bas-côtés a fini par l’excéder. Et lui donner une

L’HISTOIRE 

Auprès des enfants malades

C

■■ “Vie et espoir” tente de faire oublier aux enfants malades un quotidien douloureux.

D

Oublier la maladie Epaulée par des partenaires de la région, l’association organise des sorties-spectacles ou découverte d’une activité.

Elle finance l’achat de consoles de jeux et d’ordinateurs portables. Autant de gestes qui permettent aux enfants de se rapprocher du monde extérieur, dont ils se sentent souvent éloignés. Les familles profitent aussi du soutien de l’association, qui finance des “séjours de ressourcement”  : une semaine de vacances pour tenter d’oublier la maladie et garder espoir. “Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues. Chaque nouvelle personne apporte un œil nouveau pour en faire toujours plus”. Pratique. “Vie et Espoir”, 1 bis rue de la Rose. Tél. 02 35 88 82 00. Permanences le jeudi de 10h à 12h.

idée. Mardi 6 septembre, avec les sept jeunes de la Mission locale qu’il encadre, il parcourra 85 km autour de Rouen pour ramasser bouteilles et vieux papiers. “Chez eux, est-ce que les automobilistes jettent leurs canettes par terre ?”, interroge Lionel Groult.

Quatre heures pour trouver des idées de travail à Bihorel Lundi 5 septembre, Bihorel et Bois-Guillaume organisent conjointement leur troisième Forum de l’emploi. Les demandeurs d’emploi ou les travailleurs en quête de reconversion pourront rencontrer une quarantaine d’intervenants : entreprises, ad-

ministrations publiques, centres de formation, etc. La Mission locale et la Cité des métiers proposeront des ateliers conseil “simulation d’entretien” et “rédaction de CV”. Pratique. De 13 h 30 à 17 h, au gymnase Coubertin,rue de Verdun, à Bihorel.

Lady Gaga a craqué pour leur clip

lément Legrand, 24 ans, et Damien Laturaze, 22 ans, ont tapé dans l’œil de Lady Gaga. Au printemps, ceux qui avouent “apprécier la chanteuse sans en être des fans hystériques”, ont participé à un concours internet. Le but : recréer une minute de clip d’un des tubes de la star, “Born this way”. “Nous avions misé sur un univers étrange, en noir et blanc”, raconte Clément Legrand, alias Zéphirin, graphiste en recherche d’emploi. “Le clip a été tourné dans le jardin du père de Damien, à Elbeuf. C’est son petit frère qui a fait l’acteur  !”. Damien, alias Mr Dam, étudiant en coiffure, se charge de la cheve-

lure du jeune acteur. Après un tournage nocturne, Clément s’attèle ensuite au montage. Sur le web, le résultat séduit les internautes. Parmi les 900 autres vidéos, la leur a été vue... 32 000 fois. Alors, le 15 juin, les deux Rouennais sont conviés à rencontrer Lady Gaga, lors d’un show case à Paris. “Notre vidéo faisait partie des trois meilleures et a été visionnée par Lady Gaga. Après avoir été appelés sur scène pour recevoir un prix, nous avons pu discuter cinq minutes avec elle”, se souvient Clément. “Elle nous a félicités !” Elle était fan. Pratique. Le clip et le travail de Clément Legrand sur zephirin86.free.fr

Photo DR

L’ASSOCIATION

epuis vingt-cinq ans, les bénévoles de l’association “Vie et espoir” donnent de leur temps et de leur cœur pour aider les enfants atteints de leucémie et de tumeurs cancéreuses au service hémato-oncologie du CHU de Rouen et du Havre. Tous les jours, sauf le dimanche, une vingtaine de “visiteurs” se rendent à l’hôpital pour rencontrer des enfants, en particulier lorsque les parents ne peuvent se rendre sur place.

9

■■ Damien Laturaze et Clément Legrand (à droite).

N° 22 - 1er septembre 2011

10

Frayeur dans un vieil immeuble Prostitutions : les interpellations se multiplient à Rouen de la rue du Gros Horloge Un incendie s’est déclaré, mardi 30 août vers 13 h 30, dans un appartement du deuxième étage de l’immeuble enjambant le passage reliant la rue du Gros Horloge à celle de la Champmeslé, à Rouen. Un père de famille se trouvait dans l’appartement sinistré

●● BRAQUAGE Le coffre était trop lourd pour eux Ils ont eu les yeux plus gros que le ventre. Dimanche 28 août, vers 3h50, des individus ont tenté de braquer le bureau de poste du Houlme, place des Canadiens. Ils ont cassé la porte arrière afin de s’introduire dans les locaux. L’objet de leur convoitise : une armoire forte. Mais cette dernière étant trop imposante, ils ont dû jeter l’éponge. Les voleurs ont fui à bord d’une fourgonnette, retrouvée plus tard à Notre-Dame-de-Bondeville. L’enquête a été confiée à la Police judiciaire.

●● BIHOREL Une pharmacie braquée Trois individus ont braqué la pharmacie du Chapitre, à Bihorel, samedi 27 août, vers 17 h 50. Les malfaiteurs ont fait irruption alors que la pharmacie était vide de clients et ont menacé avec une arme de poing, un pistolet à gaz lacrimogène et un couteau les deux personnes qui s’y trouvaient, une préparatrice en pharmacie âgée de 46 ans et une pharmacienne âgée de 27 ans. Plusieurs centaines d’euros ont été dérobés. Le trio a quitté les lieux après avoir tiré une cartouche de gaz dans la pièce. Une enquête a été ouverte à la Sûreté départementale afin de retrouver les braqueurs.

●● DÉVILLE En flagrant délit de vol de gazole Ils ont été pris les mains dans le fuel. Mardi 30 août, dans la nuit, la brigade anti-criminalité a interpellé quatre individus en train de siphonner les réservoirs des véhicules d’un chantier, rue Gambetta, à Déville-lès-Rouen. C’est un riverain, apercevant sur les lieux une personne cagoulée et une lampe frontale sur la tête, qui a prévenu la police. Dans le coffre de leur véhicule, se trouvaient trois bidons de 20 litres pleins de gazole. Les quatre voleurs de carburant, trois hommes et une femme âgés de 21 à 24 ans, ont été placés en garde à vue.

●● ROUEN Viol avec violence sur une prostituée Une prostituée s’est fait arracher son sac à main par un individu, dimanche 28 août, vers 4 h du matin. Alertée par les cris de la victime, une équipe de police-secours a réussi à mettre la main sur l’homme correspondant aux descriptions de la victime. Mais ce dernier a nié le vol avant de prendre la fuite, rue Jeanne d’Arc. Il a finalement été rattrapé puis menotté, non sans mal, par les forces de l’ordre. Originaire de Saint-Aubin-l’Epinay, le jeune homme était fortement alcoolisé. Le sac-à-main de la prostituée n’a pas été retrouvé.

●● ELBEUF Un immeuble menace de s’effondrer Dimanche 28 août, vers 13h20, tous les habitants d’un immeuble situé au 22, rue du 1er mai, à Elbeuf, ont été contraints de quitter les lieux. Le bâtiment de trois étages menaçait de s’effondrer. Les 18 résidents ont été évacués et relogés. Une expertise doit être faite pour déterminer les risques exacts d’effondrement.

●● MONT-SAINT-AIGNAN Elle chute du 4e étage Une jeune femme de 19 ans s’est grièvement blessée à la tête, mardi 23 août, en chutant du quatrième étage de l’immeuble où elle réside, au parc de l’Epte, à MontSaint-Aignan. A l’origine, deux de ses amis étaient venus lui rendre visite. La jeune femme, s’apercevant que la porte extérieure du logement était verrouillée, et malgré les avertissements de ses amis, a alors voulu passer par la fenêtre. Elle a glissé, chutant quatre étages plus bas. Elle a été acheminée en urgence au CHU Charles-Nicolle.

JUSTICE 

D

avec ses enfants, lorsque le feu s’est déclaré. L’homme a été légèrement intoxiqué par les fumées, mais il n’y a pas eu de blessés, la famille ayant réussi à quitter les lieux avant que l’appartement ne soit complètement ravagé. L’incendie serait parti de la cuisine.

Pas un jour, ou presque, sans qu’une prostituée ne soit arrêtée par la Brigade anti-criminalité de Rouen. Dernières arrestations en date : dans la nuit du lundi 29 au mardi 30 août, trois travailleuses du sexe ont fini au commissariat. A 20 h 50, une première

avait été repérée rue SaintJacques. A minuit, une deuxième fut suivie par la police à partir du quai Corneille. Une heure plus tard, une troisième racolait sur le quai de la Bourse. Auditionnées à l’Hôtel de Police, elles étaient toutes les trois roumaines.

16 fonctionnaires volés à leur travail

eux ans de prison ferme dont 6 mois avec sursis assortis d’une mise à l’épreuve de 18 mois : le 19 août dernier, le tribunal correctionnel de Rouen n’a pas été tendre à l’égard de Benoît Loisel. Le jeune homme, héroïnomane et récidiviste, a reconnu 17 vols commis au préjudice de son voisin et de plusieurs fonctionnaires de l’administration publique. Payer son héroïne Début mai, la police avait été avertie de divers vols de portefeuilles, téléphones, numéraires et sacoches, dans les bureaux du Conseil général de Seine-Maritime. Le rapprochement fut établi avec une affaire similaire

pour laquelle le prévenu avait été jugé en première instance, en avril 2010. Le 26 juillet, Benoît Loisel a été placé en garde à vue. A son domicile, la police avait retrouvé des billets de banque étrangers. Rien de plus. L’homme, toxicomane depuis dix ans, volait “pour acheter de l’héroïne. Je prenais un gramme tous les jours”. Les vols ont été commis au Conseil général, mais aussi à la préfecture, à la cité administrative, au conseil régional, au rectorat et à la chambre de commerce. “Je passais dans les couloirs quand je voyais un bureau vide, j’entrais et regardais ce qui m’intéressait”, a expliqué le voleur.

■■ Le voleur avait écumé diverses administrations publiques.

N° 22 - 1er septembre 2011

SPORTS

Photo François Béguin

Hockey : les Dragons font redémarrer la machine Les Dragons du Rouen Hockey Elite 76 réalise un sans faute dans leur longue série de matchs amicaux. Ils se sont d’abord imposés à Angers, mardi 23 août (4-3), avant de battre Neuilly-surMarne à domicile, jeudi 25 août (7-3) puis les Drakkars de Caen, samedi 27 août

(12-1). Le dernier match en date, Rouen-Angers, à la patinoire de l’île Lacroix, mardi 30 août, a vu la nette victoire des Dragons (5-1). Rouen affrontait à nouveau Neuilly-sur-Marne, ce mercredi 31 août, avant une double confrontation face à Amiens.

11

Découvrez le football américain avec les Léopards Si le football américain n’a plus à faire sa réputation outre-Atlantique, il reste très méconnu dans l’Hexagone. Alors afin de promouvoir ce sport, les Léopards de Rouen propose au grand public de venir le découvrir lors d’une porte ouverte qui se déroulera le samedi

3 septembre à l’espace de la Petite Bouverie, 20 allée Pierre-de-Coubertin, à Rouen. Une porte ouverte qui pourrait faire naître des vocations. Les Léopards, eux, ont repris l’entraînement depuis le 17 août. Pratique. Renseignements au 06 26 56 24 44.

NATIONAL Le FC Rouen et l’US Quevilly confirment leur bon début

BASEBALL

Rouen engrange de la confiance

Un 8e titre à portée de batte

C

ostauds, ces Huskies ! Le week-end dernier, pour le début des play-offs du championnat de France Elite, les Rouennais n’ont pas tremblé sur leur terrain, face à Toulouse. Sans surprise, les Huskies se sont imposés lors des deux matchs, face au 6e du championnat. Dans la première confrontation, Rouen a ouvert le score dans la 3e manche, avant de se faire dépasser par les Toulousains, puis de reprendre, petit à petit, le dessus, jusqu’à assommer son adversaire en marquant des points à quasiment toutes les manches. Score final : 8-2. Dimanche, lors du second match, Rouen ouvre les

hostilités avant le calme plat. Ce n’est qu’à la 6 e manche que Toulouse, grâce à un impressionnantun homerun de Morgavi, égalise. Mais les Huskies avaient de la ressource marquant 9 points dès la manche suivante ! Le score final est sans appel en faveur des Rouennais : 14-2, synonyme de billet pour les demi-finales. Programmée les 10 et 11 septembre prochains, elle mettra les Huskies aux prises avec leur adversaire de la finale de l’année dernière : Savigny. Ce sera la 10e demie-finale disputée par Rouen. Les joueurs le savent : leur 8e titre de champion de France est à portée de batte.

●● JUDO  Ugo Legrand en bronze à Bercy

Le judoka haut-normand Ugo Legrand, anciennement licencié à Grand-Quevilly et portant aujourd’hui les couleurs d’Orléans, a décroché mercredi 24 août une médaille de bronze aux championnats du monde de judo, à Paris-Bercy, dans la catégorie des moins de 73 kg. Il avait débuté les mondiaux en brillant, s’offrant une victoire de prestige sur le numéro un mondial, le Coréen Wang.

●● CANOË, AVIRON  Le CCNR fait sa rentrée

Du mercredi 6 au samedi 10 septembre, le Canoë Club Normand de Rouen organise ses portes ouvertes à l’Espace Jacques Anquetil, sur l’île Lacroix. Entrée libre dès 13 h 30. Le Club d’aviron de Rouen organisera lui aussi ses portes ouvertes le samedi 10 septembre, dès 10 h.

●● FOOTBALL  Oissel reçoit le leader Dieppe

En CFA2, le CMS Oissel est reparti de Noisy-le-Sec avec les deux points du match nul. Menant à la mi-temps (01), les Oisseliens se sont fait dépasser avant de réagir en fin de match grâce à un pénalty de Lebourg (88e, 2-2). Oissel est 5e d’un classement dominé par Dieppe. Prochain match : Oissel-Dieppe, samedi 3 septembre à 16 h.

FOOTBALL 

E

Photo A. Denis / FC Rouen

■■ Les Huskies de Rouen rencontreront Savigny en demifinale de championnat de France Elite.

■■ Vainqueur à domicile, et avec la manière, de Martigues, le FC Rouen signe, tout comme l’US Quevilly, un très bon début de championnat.

affronter Ajaccio. Efficaces à l’arrière, les joueurs de Régis Brouard ont assuré le point du match nul et le statut de meilleure défense de National, avec un seul but encaissé depuis le début du championnat. Après un début de saison parfait (trois victoires en trois matchs), les Jaunes et noirs auront

toutefois laissé  quelques plumes sur l’île de Beauté, redescendant à la quatrième place du championnat, juste derrière le FC Rouen. Lors de la 5e journée, vendredi 2 septembre, l’US Quevilly recevra Colmar au stade Lozai. C’est Epinal qui a réalisé la bonne opération de week-

end, après le match gagné sur tapis vert (3-0) contre Colmar, ce dernier ayant eu la mauvaise idée de titulariser un joueur pourtant suspendu. Les Vosgiens ont signé quatre victoires en autant de matchs et occupent logiquement la première place avec douze points, suivi de Niort (dix points).

Le tournoi U17 sourit à Sochaux

ncore une fois, le tournoi U17 organisé par l’US Quevilly aura tenu toutes ces promesses. avec un large plateau de clubs professionnels venus s’affronter dans le but de remporter la quatorzième édition du tournoi. Sochaux vainqueur Les jeunes pousses de l’US Quevilly, seul club non professionnel à participer, n’ont pas été ridicules en terminant le tournoi à la dixième place, devant Nancy (11e) et Caen (12e), notamment grâce à un bon premier

match nul face au RC Lens (1-1), puis face à Rennes (11), suivi d’une défaite face à Toulouse (2-1). Une victoire face à Caen (1-0) puis une défaite face à Bordeaux (21) ont suffi aux Jaunes et noir pour décrocher cette encourageante 10e place. Sur le podium, Le Havre, grâce à sa victoire aux penaltys (5-4) sur le RC Lens, a fini troisième. En final, Auxerre et Sochaux s’affrontaient pour le titre. Les Sochaliens se sont finalement imposés lors de la séance de tirs au but (3-1).

Photo François Béguin

Photo Romain Flohic

E

ncore un bon week-end pour les clubs hautnormands lors de la 4e journée de National. Le FC Rouen s’est une nouvelle fois imposé, samedi 27 août, à domicile face au promu Martigues (2-0). Malgré plusieurs occasions à signaler des deux côtés, le tableau d’affichage demeurait nul et vierge à la mi-temps. C’est à la 51e minute que les Diables rouges ont débloqué leur compteur grâce au capitaine William Louiron, auteur d’un magnifique retourné acrobatique qui lui a permis d’envoyer le cuir, avec la manière, au fond des filets (1-0). Un quart d’heure plus tard, après un centre de Vignaud, Stephen Vincent lobait le gardien avant que Dona Ndoh se jette pour faire le break (2-0). Dragon voit rouge Seule fausse note, la fin du match a été entachée par l’expulsion du Rouennais Clément Dragon, suite à une blessure du joueur de Martigues Jérôme Erceau, consécutive à un choc violent. En confiance, les Rouennais tenteront d’engranger les points à Cherbourg (10e), vendredi 2 septembre. Ils sont troisièmes du classement. Le promu quevillais avait fait, quant à lui, un long déplacement en Corse, pour

■■ La finale a opposé Auxerre (en blanc) à Sochaux.

12

N° 22 - 1er septembre 2011

SPECIAL FORMATION

Des clés pour choisir la formation qu’il vous faut Il n’est pas toujours facile de s’y retrouver dans la forêt de formations qui nous entoure. Pour y voir plus clair, nous vous proposons cette semaine trois pages spéciales sur les métiers qui recrutent à Rouen et en Haute-Normandie, et les voies qui y mènent.

Bien s’informer pour mieux s’orienter

CITÉ DES MÉTIERS 

BÂTIMENT 

Si la crise se fait toujours sentir, certains secteurs, bâtiments, industries ou métiers para-médicaux, résistent. Les jeunes qualifiés ont des cartes à jouer. La clé de la réussite : bien s’informer et choisir le mode de formation adapté à sa personnalité.

Le “durable” recrute

■■ Une importante documentation est disponible sur place.

D

éterminer vers quel emploi se diriger est la première démarche. Pas nécessairement la plus facile. Vers quel secteur s’orienter ? Comment choisir parmi une multitude de métiers ? Que l’on soit encore scolarisé ou salarié en cours de reconversion, les questions sont nombreuses. C’est pour cette raison qu’a été créée, en 2006, la cité des Métiers de HauteNormandie. “Elle s’adresse à tous les publics”, précise Lucie Eba, chargée de la communication. Des professions à découvrir Ils sont une douzaine à travailler au sein de ce service public, anonyme et gratuit afin de donner aux vi-

siteurs un premier niveau d’informations. La cité des Métiers est avant tout une porte d’entrée vers des organismes spécialisés. “En fonction des profils ou des demandes, nous orientons le public vers différentes structures. Mais nous ne sommes pas des conseillers d’orientation.” Des rencontres et des animations sont aussi organisées tous les mois, sur des thèmes précis comme les métiers de l’industrie durable, l’éco-construction, par exemple. “Ces rendezvous sont l’occasion pour les visiteurs de découvrir des métiers peu connus et de se faire une autre image de certains secteurs.” Et pourquoi pas susciter une vocation ?

■■ Le boom du bâtiment durable ouvre de nouvelles perspectives au secteur.

L

e secteur du bâtiment n’a pas dit son dernier mot. Composé en immense majorité d’entreprises de moins de dix salariés, il regroupe une grande diversité de métiers : du gros œuvre aux finitions en passant par les électriciens ou les spécialistes de la consommation énergétique. Dans le bâtiment, la voie royale est l’apprentissage, bien adapté aux réalités et aux contraintes de métiers très manuels, par l’intermédiaires des Certificats d’aptitude professionnelle (CAP),

brevets professionnels ou bac pro. Pour autant, des formations post-bac (BTS, DUT ou licences pro) permettent aussi de s’orienter vers des fonction à plus hautes responsabilités, comme chef de chantier. Les futurs cadres du bâtiment, eux, sortent d’écoles d’ingénieurs (bac +5). L’exemple du Cesi Dans le bâtiment, les chefs d’entreprise sont de plus en plus à la recherche de recrues qualifiées. Et dans une époque où le développement durable est de-

venu la norme, les jeunes ont une carte à jouer. “Jusqu’en 2040, le bâtiment va connaître une entière mutation sur les matériaux et les technologies”, informe ainsi le Centre de ressources emploi formation de HauteNormandie, dans son “Diagnostic Territoires-Métiers, CPRDF 2011”. Le bâtiment durable embauche et le Cesi de Rouen l’a bien compris. A cette rentrée s’ouvre une formation inédite : responsable de chantier du bâtiment “Performance énergétique de l’enveloppe”. “Le

cadre légal du développement durable, à travers le Grenelle de l’environnement ou la réglementation thermique de 2012, nous a incités à ouvrir cette formation, unique en France”, explique Xavier Révérand, responsable des formations et de l’alternance au Cesi. La première promotion ressortira avec un bac+2 après deux ans d’alternance : une semaine par mois en école, les trois autres en entreprise pour devenir des spécialistes en isolation et étanchéité, mais aussi de bons managers.

N° 22 - 1er septembre 2011

SPECIAL FORMATION

Les professions paramédicales au service des autres L

es professions paramédicales sont parmi celles qui continuent de recruter. Les choisir, c’est s’assurer - ou presque - d’avoir un métier au sortir de ses études. “Notre région manque de professionnels de santé”, explique Solange Claquin, conseillère à la Cité des Métiers. “Avec le vieillissement de la population, les soins à la personne ne cessent de se développer, la demande en professionnels de santé va croître en proportion.” Par ailleurs, les débouchés sont nombreux, les emplois variés et susceptibles de répondre à des attentes très différentes. Les infirmiers et les aides-soignants constituent la majorité des postes du secteur, mais l’ambulancier, l’aide-soignant ou le masseur-kinésithérapeute, pour ne citer qu’eux, y sont aussi les bienvenus.

Des études exigeantes “La spécificité de ces formations est qu’elles exigent, dans la majorité des cas, de pas-

ser par un concours.” Pour mettre toutes les chances de leur côté, certains étudiants optent pour une préparation de cette épreuve dans des établissements. Il faut noter que pour certaines de ces formations, il n’est pas nécessaire d’avoir le baccalauréat. Les études à mener se poursuivent, en général, sur deux, voire trois ans, une fois les concours passés. Il existe, en Haute-Normandie une dizaine d’établissements qui proposent un cursus dans le secteur paramédical. Qu’il s’agisse de formation initiale ou continue, ils peuvent faire l’objet de bourses, délivrées aussi bien par l’Etat que par la Région. C’est un moyen d’éviter que les étudiants n’abandonnent pour des causes financières. “Il ne faut pas perdre de vue que ce sont des métiers très prenants, avec des horaires parfois durs. Se destiner au service des autres est beau mais demande de la réflexion.”

■■ Le secteur du paramédical est très vaste, concentrant des métiers tournés vers les soins, l’assistance technique ou même l’appareillage. Les prothésistes-dentaires (photo), font partie de ce secteur.

13

14

SPECIAL FORMATION

N° 22 - 1er septembre 2011

En alternance : plongez sans tarder dans le monde du travail U

n temps en perte de vitesse, l’alternance rebondit. Le remède anti-crise ? “Il y a eu de gros efforts menés en Haute-Normandie pour l’apprentissage, qui ont placé notre région aux tous premiers rangs nationaux. C’est un mode de formation plébiscité par les entreprises”, détaille Guillaume Folléa, chargé d’études au Centre de ressources emploi formation (Crefor) de Haute-Normandie, organisme de référence sur les questions d’emploi. “Cela permet d’apporter des solutions au problème du chômage des jeunes”. Apprentis à tous les niveaux Même si elle privilégie les formations professionnelles (CAP, BEP, bac pro, brevet professionnel...), elle s’ouvre depuis vingt ans au supérieur. Preuve que la formule séduit. Parmi les acteurs majeurs de l’alternance dans la région, on trouve l’IFA Marcel Sau-

vage, à Rouen. Piloté par la Chambre de commerce et d’industrie rouennaise, l’établissement possède deux centres de formation d’apprentis, du CAP à bac +5 (le CFA), ainsi qu’un centre de formations professionnelles (le CEFE). L’éventail de formations proposées est large : du préparateur en pharmacie au commercial, en passant par le documentaliste, le professionnel de l’hôtellerie-restauration ou les conseillers en insertion professionnelle. Le grand atout de l’alternance réside, évidemment, dans l’intégration de l’étudiant au sein d’une entreprise. “Mais attention, prévient Nathalie Bosquet, conseillère à la Cité des Métiers de Haute-Normandie, il ne faut pas forcer les jeunes car, parfois, il n’ont pas la maturité nécessaire. L’alternance est assez dure : certains, à 17 ou 18 ans, ne sont pas encore prêts à entrer dans le monde du travail”.

●● CRIJ Le premier niveau d’informations

Besoin d’aide ? Le Centre régional information jeunesse, situé 84 rue Beauvoisine à Rouen, est une mine de renseignements pour tous les jeunes à la recherche d’une formation.

■■ “A compétence et diplôme équivalents, l’alternance peut donner un avantage à un jeune qui cherche du travail”, estime-ton à la Cité des Métiers de Haute-Normandie.

INDUSTRIE En Haute-Normandie, les formations sont nombreuses

Une spécialité régionale

●● UNIVERSITÉ L’avenir après un master

L’université de Rouen a mené l’enquête. Le taux d’emploi de ses étudiants diplômés de masters en 2008 s’établissait à 84%, dix-huit mois après leur sortie de formation. 77% des diplômés ont trouvé leur emploi en moins de trois mois. A noter que 38% ont trouvé leur emploi grâce au stage de fin d’études. 51% exercent leur activité en Haute-Normandie, 27% sont en région parisienne. Enfin, 82% ont un contrat de travail stable (78% en CDI et 4% titulaires de la fonction publique).

●● BÂTIMENT Les engins ont la cote

Si le bâtiment résiste bien, une formation unique dans ce secteur en Haute-Normandie, proposée par le lycée professionnel Fernand-Léger de Grand-Quevilly, a le vent en poupe : le CAP Conducteur d’engins de travaux publics.

Devenez

EMPLOYE LOGISTIQUE CONDUCTEUR ROUTIER Le CFA Transport Logistique vous propose

CAP magasinier BAC PRO logistique CAP conduite routière En contrat d’apprentissage avec des entreprises régionales Formation alternée rémunérée pour les jeunes de 18 à 25 ans

Nombreuses offres à pourvoir

Contactez-nous AFT IFTIM FC - St-Etienne-du-Rouvray Tél. 02.35.66.67.28 - 0825.882.882 carolebarre@aft-iftim.com

■■ L’industrie reste dynamique dans la région. L’usine Renault de Cléon en est l’un des fleurons.

L

’industrie occupe toujours une place importante dans l’économie haut-normande. “Les secteurs de la production de combustibles et de carburants, de la pharmacie, de la chimie caoutchouc plastique, de l’industrie automobile, des industries des composants électriques et électroniques, des industries des équipements mécaniques et de l’industrie aéronautique sont des activités dont la re-

présentation sur le territoire régional est nettement plus marquée qu’au niveau national”, confirme le Centre de ressources emploi formation de Haute-Normandie. Ces dernières années, le niveau de diplôme dans ce secteur “ne cesse d’augmenter”. Si des opportunités existent dans cette filière, les entreprises demandent de plus en plus de qualifications. “Il est estimé que 73 % des recrutements de jeunes

de la période 2002-2015 ont été ou seront de niveau bac minimum”, estime le Crefor. Un atout : être mobile Dans l’industrie, certains secteurs sont davantage porteurs : la logistique, l’énergie, la santé-pharmacie, la cosmétique, la chimie “verte” et les biotechnologies. Dans l’agglomération rouennaise, plusieurs établissements forment aux métiers de l’industrie : l’Ecole industrielle de

Rouen (lycée professionnel et CFA), l’AFPA, AFT IFTIM en transport logistique, les GRETA de Rouen ou d’Elbeuf, le CFA de l’AFI pour l’imprimerie, et aussi les écoles d’ingénieurs (INSA, Esigelec...). “La HauteNormandie est très riche en formations industrielles”, souligne Nathalie Bosquet, de la Cité des Métiers. “Il y a des débouchés et du travail, à condition d’être mobile et de vouloir bouger”.

N° 22 - 1er septembre 2011

FRANCE MONDE

SODAS

Un vrai cas de santé publique

H

uée par les industriels de l’alimentaire et les polémistes politiques, l’idée de taxer les sodas en France repose sur un dossier médical… américain. Une étude de l’université de Los Angeles, menée auprès de 43 000 adultes et de 4 000 adolescents californiens, désigne en effet ces boissons sucrées comme l’un des grands fauteurs d’obésité : “boire une ou plusieurs boissons gazeuses par jour, rend 27 fois plus susceptible d’être en surpoids”, constate l’étude. Chaque jour, les Américains consomment en

moyenne 278 calories de plus qu’il y a trente ans – dont 140 viennent des sodas. Pour chaque verre de soda consommé par jour, la probabilité d’un enfant de devenir obèse augmente de 60 % : “une bouteille de soda n’est rien de plus qu’un dispositif de livraison de sucre”, souligne le Dr Harold Goldstein, du centre de santé publique de la Californie. Pour combattre l’épidémie d’obésité, dit-il, on doit “éliminer la consommation des sodas, parce que de nombreuses boissons sucrées et gazeuses sont très caloriques et ne font rien pour réduire la faim”.

PROCÈS CHIRAC

Il y assistera “Jacques Chirac sera présent à son procès en détournement de fonds publics le 6 septembre, et ensuite si le tribunal le souhaite”, a déclaré lundi son avocat Jean Veil. Ce procès doit durer jusqu’au 23 septembre. Âgé de 78 ans, l’ex-président semblait en bonne forme durant ses vacances tropéziennes : la déclaration de son avocat met

15

donc fin aux rumeurs de manœuvres dilatoires. Le dossier de l’affaire, ouvert en 1998, n’a pu déboucher sur une mise en examen de Jacques Chirac que lorsque celui-ci a quitté l’Elysée, perdant ainsi l’immunité pénale due au chef de l’Etat. Il a été renvoyé en correctionnelle en novembre 2009.

La Libye dirigée par Al-Qaeda ?

Les socialistes face aux primaires

■■ Ils affichent un sourire de circonstances lors de l’université d’été du PS. Mais en coulisses, les couteaux sont affûtés

Vives attaques socialistes contre le gouvernement et la majorité. Mais tensions visibles à l’intérieur du PS.

L

a campagne de 2012 s’annonce. Le Parti socialiste ne connaîtra son champion que dans cinq semaines au minimum.  D’ici là, les deux principaux rivaux en lice – François Hollande et Martine Aubry – doivent se livrer à un exercice extrêmement difficile : montrer leurs différences respectives mais sans se critiquer mutuellement. Ce qui n’a rien de naturel, comme on vient de le voir à l’université d’été socialiste de La Rochelle. Leur seule issue est donc de faire diversion, en su-

renchérissant en attaques communes contre le gouvernement et l’UMP.

“François et Martine : leur rivalité s’aiguise” Ainsi, à La Rochelle le 28 août, François Hollande conspue la politique fiscale de Nicolas Sarkozy. A Marseille, le 29 août, Martine Aubry démolit le bilan gouvernemental en matière de sécurité. François Hollande reprend aussitôt la main : “Je ne vais pas me livrer à un commentaire sur la présence de Martine Aubry, ou d’un autre ou d’une autre dans un lieu, mais parler de la sécurité à Marseille, c’est utile, c’est nécessaire, parce que c’est un échec qu’a connu le gouvernement…” Puis il ajoute : “Je suis allé à Marseille il y

a quelques jours, je ne vais pas aller défier tous les jours un ministre. C’est bien que Martine Aubry l’ait fait, et, justement, puisqu’elle l’a fait, je n’ai plus à le faire…” Derrière cette surenchère anti-droite, la guerre des chefs socialistes se durcit néanmoins et devient visible. Favori des sondages, à dix points devant Mme Aubry, Hollande ne fait plus dans la bonhomie : il a maintenant le verbe haut, la parole acérée. Tout en assurant n’être “pas rancunier” et n’avoir en vue que son “devoir supérieur”, l’élu de Corrèze se voit maintenant comme le candidat naturel du parti : au-dessus de ses concurrents. Quant à Martine Aubry, ses prudences verbales obli-

gées, “nous sommes concurrents mais pas adversaires”, cachent mal son irritation de se voir distancée par Hollande, qu’elle méprisait ouvertement naguère, allant jusqu’à l’accuser d’avoir fait du PS “un cadavre à la renverse”. Devant la tension qui règne chez les socialistes, l’UMP, qui tient sa propre université d’été à Marseille les 3 et 4 septembre, affiche de nouveau son optimisme pour 2012. François Baroin, le 28 août, se déclarait “très confiant quand on voit ce qui se passe à gauche ce week-end : ça commence par un vaudeville, ça se poursuit en salle de musculation et ça se termine par François Hollande qui fera un “tea dance” tout seul !

“Les Etats doivent agir” 

À ■■ Les chefs de l’insurrection seraient des islamistes.

L

es services américains, britanniques et français ont un nouveau souci : au lendemain de la chute de Tripoli, ils constatent que les chefs militaires de l’insurrection libyenne sont des leaders de l’islamisme armé. Abdelhakim Belhaj (Tripoli), Ismaël asSalabi (Benghazi), Abdelhakim al-Assadi (Derna), Ali Salabi (membre du CNT, le “gouvernement” des insurgés), tous appartiennent à la tendance dure de l’islamisme libyen : le “Groupe islamique combattant” (GIC), équivalent du GIA algérien. Son fondateur est Belhaj, 45 ans, le nouveau chef de Tripoli. Formé par les Afghans en 1988-1990, lié au numéro 2 d’Al-Qaeda, capturé en 2003 par la CIA qui le livra

en 2004 à Kadhafi, Belhaj réussit en 2009 à se réconcilier avec lui : ce qui lui donna un répit. Après quoi il est passé à l’insurrection en 2011. Un mois avant de s’emparer de Tripoli, Belhaj a fait assassiner l’un des membres du CNT : Abdel Fattah Younès, qui avait réprimé les islamistes au temps où il commandait encore les forces spéciales de Kadhafi. L’organisation de Belhaj gérait deux bases d’entraînement d’Al-Qaeda au Pakistan, à l’époque du régime des taliban. Question des spécialistes de l’antiterrorisme en Occident : que va-t-il se passer si les hommes du GIC prennent le contrôle du nouveau régime libyen ?

Jackson Hole (Wyoming), le week-end dernier, les dirigeants de la Réserve fédérale américaine, du FMI et de l’OCDE ont sonné le tocsin du ralentissement de la croissance et de l’aggravation de la crise de la dette. Ils ont exhorté les gouvernements à prendre leurs responsabilités. Les Etats doivent “agir maintenant” s’ils veulent éviter la récession, a annoncé Christine Lagarde (FMI), allant jusqu’à dire qu’il fallait recapitaliser les banques européennes – alors qu’elle disait le contraire quand elle était ministre de l’Economie. Broyant visiblement du noir, Angel Gurria (OCDE) a décerné de mauvais points aux politiques : “la gouvernance n’est pas dans une période très reluisante en ce moment en Europe et aux Etats-Unis. Nous ne pouvons même pas nous mettre d’accord sur l’heure qu’il est, même

■■ Christine Lagarde sonne le tocsin du ralentissement de la croissance.

lorsqu’il y a une énorme horloge qui nous l’indique !” Et de donner des exemples : à Washington, la guerre de l’opposition républicaine contre le gouvernement Obama a donné l’impression au monde que l’Etat

américain était la nef des fous. En Europe, la crise de la dette est en train de dresser les Etats-membres les uns contre les autres, ce qui pose la question de la survie de la zone euro… La situation devient inextri-

cable : “rassurer les marchés” par une réduction brutale des déficits risque d’étrangler la croissance déjà très faible, ont souligné Christine Lagarde et le président de la Réserve fédérale américaine, Ben Bernanke.

16

N° 22 - 1er septembre 2011

AUTOMOBILE

Une Eos toujours plus hédoniste

VOLKSWAGEN 

L

a nouvelle Eos remise au goût du jour par Volkswagen rencontre un certain succès. Sa révision permet désormais de disposer, de série ou en option selon la finition, de feux bi-xénon à LED, d’aide au parking de dernière génération ou d’un cuir “climatisé” limitant la chaleur l’été. A celà s’ajoute un diesel “common rail” qui apporte, avec l’abandon des injecteurs-pompe, un silence bienvenu dans cet élegant coupé-cabriolet. L’essence n’est pas en reste avec deux blocs turbo à injection directe de 122 et 210 ch. Extérieurement, les innovations portent sur une signature VW qui se retrouve, à l’avant, dans l’adoption du nouveau

HONDA

Le nouveau souffle de l’Accord

style de calandre propre à la marque et, à l’arrière, par des feux rouge à LED en deux parties. Au volant de ce coupé-cabriolet capable d’alterner conduite décontractée et comportement sportif, l’onctuosité du 140 ch apparaît bien adaptée, avec un comportement sain, sans surprise (à partir de 30 890 € avec cette motorisation). Très agréable, la boîte auto DSG à six rapports se révèle également bien sécurisante en mode “sport”, lorsque les virages se succèdent à un rythme rapide. Enfin, ce TDi en exécution BlueMotion Technology minimise la consommation (5,3  l/100) et les émissions de CO2 (139 g/km) pour mieux ancrer cette voiture plaisir en phase avec l’environnement.

■■ Le remodelage de l’Accord, en berline comme en break Tourer, l’adapte également mieux aux besoins des entreprises… et des grands rouleurs.

C

e ne sont que quelques chevaux de plus, mais ils positionnent la Honda Accord en vraie grande routière. Honda vient en effet d’introduire une version de son i-DTEC poussée à 180 ch, soit trente de plus que le modèle précédent, maintenu au catalogue. Un comportement très réactif L’onctuosité déjà agréable du 150 ch en sort renforcée, avec des reprises lissées. Le comportement devient

Votre rubrique automobile avec

même très réactif sur routes sinueuses car les liaisons au sol ont aussi fait l’objet d’un travail sur les amortisseurs. Pas de roulis intempestif mais une bonne filtration des irrégularités du bitume. L’autre point notable de ce remodelage est l’amélioration de l’insonorisation. Le “staccato” du diesel transparaît toujours à froid, mais le nouveau i-DTEC se fait encore plus discret. Parmi les autres modifications apportées à l’Accord 2011, la calandre est deve-

C

nue plus imposante et les blocs optiques plus fluides, qui bénéficient aussi de l’automatisme complet, avec passage route/croisement. Cette Honda dispose également d’un éclairage latéral aux intersections, couplé à la commande des clignotants. Pour le confort, le siège passager est réglable en hauteur, avec appui lombaire et deux mémorisations de réglages dans la clef. Pratique pour retrouver ses repères après avoir prêté la voiture.

onservée, la motorisation 150 ch a également fait l’objet d’un léger toilettage (à partir de 28.100 €). Ses émissions de CO2 passent désormais sous le seuil des 140 g/km (138 exactement), avec l’optique de séduire les entreprises. Tout comme la finition Type S à connotation sportive, un peu simplifiée aussi pour tasser les prix.

tous nos essais sur

Toute la filière à la loupe

NUCLÉAIRE

La France a fait le choix du nucléaire il y a plusieurs décennies. Si aucun incident majeur n’est venu jusqu’à présent remettre en cause cette décision, la catastrophe de Fukushima amène depuis quelques mois les autorités compétentes à prendre les mesures nécessaires de sécurité. Une initiative qui n’a rien de superflu dans ce domaine à haut risque. Retrouvez toutes nos infographies sur www.lamanchelibre.fr

Le nucléaire en question

Allemagne Pays-Bas Belgique Roy.-Uni France

Etats-Unis 19,4

71,1 50% et plus 30 à 49% 10 à 29% Moins de 10% Pas d’énergie nucléaire

Pays

104 6,8 2,7

Etats-Unis Mexique

Brésil

14,2 3 3

France 11,6 1,9 12,1

58

Pakistan Inde

Nombre de réacteurs nucléaires en mars 2011

2

68,3 Russie

Bulgarie Arménie Hongrie Slovénie Slovaquie

Chine

16,9 0,4

80,7

Corée du Sud

Taïwan

Japon 62,9

27,8 8,6 0,7

Civaux

Centrale

Production d’electricité par type d’énergie, en %, en 2008 Centrales Centrales nucléaires classiques

Brésil

Afrique du Sud

Argentine

Autres énergies renouvelables

Hydroélectricité

Chooz Penly Cattenom Mise en service d’un réacteur EPR en 2017 Nogent-sur-Seine

SaintLaurent Chinon

55

Japon

74,4

2

Flamanville Mise en service d’un réacteur EPR Gravelines au mieux en 2016 ? Paluel

13

Chine 16

Rép. Tchèque Ukraine

79,8

XX

Les centrales nucléaires françaises

32 15,7

Roumanie

Espagne Suisse

Part de l’énergie nucléaire dans la production d’électricité en 2009

Russie Finlande Suède Lituanie

Blayais

Aléa sismique Très faible Faible Modéré Moyen

Golfech

Dampierre

Fessenheim

Belleville Bugey Saint-Alban Cruas Tricastin

Cadarache Centre d’études nucléaires

Marcoule Centre de recherches (CEA)

Sources: ASN, ministère de l’Écologie

17

Source: AIE 2011

Un monde de plus en plus nucléaire Allemagne Un temps stoppée par les terribles conséquences de la catastrophe de Tchernobyl, la 22,9 marche en avant de l'énergie nucléaire s'est 4,1 de nouveau accélérée avec le boom des 66,4 économies asiatiques depuis les années 6,6 2000. La Chine représente ainsi 40% des projets de construction de centrales. Mais si le Japon, l'une des économies les plus développées de la planète, n'a pas su assurer la sécurité de ses centrales, qu'en sera-t-il dans de nombreux pays sans autorités de contrôle et sans expérience en la matière ? Canada

La catastrophe de Fukushima a, comme il y a 20 ans avec Tchernobyl, remis en question l'intérêt du nucléaire comme source d'énergie. Principales failles de cette énergie hors normes: sa complexité, sa dangerosité et le devenir des déchets qu'elle ne cesse de produire.

Des catastrophes inévitables ? 2011 : Fukushima (Japon) Un séisme très violent provoque un tsunami qui met à mal le refroidissement de quatre réacteurs sur six. Les conséquences de ce gravissime accident sont encore difficiles à évaluer. Réacteur 3 Fusion partielle du cœur. Une explosion a détruit le bâtiment lundi 14 mars. L'enceinte de confinement pourrait ne plus être étanche.

Cœur du réacteur

Construit dans des conditions extrêmement difficiles, sa durée de vie est estimée à 30 ans. Il est aujourd'hui fissuré et devra être renforcé.

Réacteur 4 Explosion et incendies en chaîne mardi 15 mars. Une partie du combustible n'est plus recouverte.

Réacteur 2 Mardi 15 mars. Explosion dans le bâtiment. Une piscine de rétention serait endommagée et l'enceinte de confinement du réacteur n'est plus étanche. Le cœur a partiellement fondu.

Réacteur 1 Explosion du bâtiment samedi 12 mars. Le cœur du réacteur aurait partiellement fondu mais son enceinte de confinement serait intacte.

Crédit photo: Reuters

Vue en coupe du sarcophage actuel

Sarcophage

71,5 m

Crédit photo: DR

1986: Tchernobyl (URSS, Ukraine) À la suite d'un test de sécurité mal maitrisé, l'un des réacteurs explose et provoque une pollution radioactive massive, condamnant toute une région et tuant à plus ou moins long terme un grand nombre des personnes qui ont dû intervenir sur le site pour limiter les conséquences de la catastrophe.

N° 22 - 1er septembre 2011

DETENTE

LA RECETTE

17

LA TABLE

Comme à la maison chez Mes Mets

Mirabelle : un parfum de miel Cette bille ronde à la chair d’ambre fait vibrer nos papilles sur une portée de notes aux parfums acidulés. La cuisiner est un délice. Gâteau de mirabelles Pour 6 personnes ●● 750 g de mirabelles ●● 40 gr de sucre candi roux ●● 3 œufs ●● 200 g de fromage blanc ●● 100 g de sucre en poudre ●● 100 g de farine ●● 1/2 sachet de levure

chimique ●● 50 gr de beurre

Lavez  les mirabelles, dénoyautez-les et remplacez chaque noyau par un petit morceau de sucre candi roux. Beurrez un moule à manqué et rangez-y les mirabelles préparées. Séparez les blancs des jaunes d’œufs, puis mélan-

gez les jaunes avec le sucre. Lorsque le mélange a blanchi, ajoutez le beurre ramolli, le fromage blanc et battez bien la pâte pour l’alléger. Versez ensuite la farine tamisée avec la levure. Battez les blancs d’œufs en neige avec une pincée de sel, puis ajoutez-les délicatement à la préparation. Versez cette pâte sur les mirabelles et faites cuires 45 mn environ à four moyen (150° - th. 5). Laissez tiédir ce gâteau avant de le retourner sur un plat.

toutes nos recettes sur

Mots croisés Horizontalement A – On y met les belles plantes. B – Soudées l’une à l’autre. Lettres pieuses. C – Il aménage l’habitat. D – Banque d’archives audiovisuelles. Complètement découragé. E – Règles établies. Lettres de Niamey. On y visite le Phare des Baleines. F – Chemins bordés de verdure. Toit provençal. G – Ecorce du chanvre. C’est le régal du baudet. H – Lieu sacré du Japon. En fin de journée. Un sigle qui fait son cinéma. I – Il peut se brouiller dans la poêle. Ancienne mesure de longueur. J – Fortes irritations.

Verticalement 1 – Grande joie qui se laisse savourer. 2 – Durée d’une révolution. Affrétée. 3 – Un bien mauvais poète. 4 – Il lutte contre les odeurs corporelles. C’est le piquant de la vie. Morceaux de fèves. 5 – Habitation paysanne de Russie. Grande surface économique. 6 – Oiseau sacré en Egypte. Allemande célèbre pour sa dépêche. 7 – Obturation précieuse en bouche. Deux autrement. 8 – Celui de Nantes apaisa les conflits religieux. Un grand nombre. 9 – Tord le cou. 10 – Naturelles. Adjectif démonstratif.

LES MAREES

DIEPPE

PM

BM

FECAMP

PM

BM

LE HAVRE

DEAUVILLE TROUVILLE

PM

PM

Dates

Coeff.

Vendredi 2

99-92

BM

BM

Samedi 3

85-76 03.50 10.50 03.35 10.10 02.50 09.55 02.34 10.04 16.15 23.10 15.55 22.35 15.15 22.20 14.58 22.24

Dimanche 4

67-59 04.35 11.30 04.20 10.55 03.40 10.35 03.23 10.43 16.55 23.55 16.40 23.20 16.05 23.00 15.49 23.06

Lundi 5

51-45

Mardi 6

42-42 06.40 00.55 06.35 00.25 05.50 12.35 05.46 00.03 19.20 13.30 19.20 13.00 18.30 18.28 12.40

Mercredi 7

42-45

Jeudi 8

49-55 09.45 03.50 09.30 03.30 08.55 03.00 08.47 03.04 22.10 16.30 21.55 16.05 21.15 15.40 21.09 15.46

03.10 10.10 02.55 09.30 02.10 09.25 01.48 09.25 15.30 22.30 15.15 21.50 14.35 21.40 14.12 21.45

05.25 12.20 05.10 17.55 17.40

11.45 04.35 11.25 04.23 11.29 17.05 23.55 16.56 -

08.15 02.15 08.10 01.55 07.30 01.25 07.27 01.28 20.55 15.05 20.50 14.45 20.05 14.15 20.01 14.15

Les initiales PM et BM signifient pleine mer et basse mer. Malgré toute l’attention apportée à la rédaction de ce tableau nous déclinons toute responsabilité pour les erreurs qui auraient pu s’y glisser

L

a rue aux Ours offre aux promeneurs et aux habitués de savoureuses trouvailles. La dernière en date est un joli bistrot cachant derrière ses rideaux une cuisine familiale qui séduira toutes les papilles.

Un lomo basque et ses piquillos C’est un restaurant au charme d’antan qui vous interpelle avec sa façade de vieux bistrot. Les tables sont vêtues de nappes à carreaux et de vieilles publicités habillent les murs. Le choix est difficile car chaque plat promet un beau moment de gourmandise. Ma voisine se laisse tenter par le hachis parmentier, un vrai, comme en faisait nos grands-mères, après qu’elles aient cuisiné du pot-au-feu. Pour ma part, je sélectionne

Horizontalement A – On y met les belles plantes. B – Soudées l’une à l’autre. Lettres pieuses. C – Il aménage l’habitat. D – Banque d’archives audiovisuelles. Complètement découragé. E – Règles établies. Lettres de Niamey. On y visite le Phare des Baleines. F – Chemins bordés de verdure. Toit provençal. G – Ecorce du chanvre. C’est le régal du baudet. H – Lieu sacré du Japon. En fin de journée. Un sigle qui fait son cinéma. I – Il peut se brouiller dans la poêle. Ancienne mesure de longueur. J – solutions Fortes irritations. Les

Sudoku

L’horaire des marées du 2 au 8 septembre

■■ Vous pouvez entrer les yeux fermés chez Mes Mets : vous ne serez pas déçus du résultat.

Verticalement 1 – Grande joie qui se laisse savourer. 2 – Durée d’une révolution. Affrétée. 3 – Un bien mauvais poète. 4 – Il lutte contre les odeurs corporelles. C’est le piquant de la vie. Morceaux de fèves. 5 – Habitation paysanne de Russie. Grande surface économique. 6 – Oiseau sacré en Egypte. Allemande célèbre pour sa dépêche. 7 – Obturation précieuse en bouche. Deux autrement. 8 – Celui de Nantes apaisa les conflits religieux. Un grand nombre. 9 – Tord le cou. 10 – Naturelles. Adjectif démonstratif.

un plat moins connu en terre normande : le lomo basque et ses piquillos. Ce sont de fines tranches de porc marinées dans du piment d’espelette, accompagnées de piquillos et de frites maison. La viande est très goûteuse, sans être trop forte, et les frites délicieuses. En dessert le choix est immédiat : ce sera un crumble poire-chocolat, mariage réussi, bien que très sucré. Cette table ravira les adeptes de plats traditionnelles et les petits budgets : la maison propose une formule du jour, entrée-plat ou plat-dessert, à prix très raisonnable : 11,50 €. Et le service ne détonne pas. Pratique. Mes Mets, 37 rue aux Ours, tél. 02 35 89 97 58. Ouvert du mardi au samedi midi et les vendredis et samedis soir.

LA METEO Temps très mitigé Vendredi 2 septembre

- Temps : Faible risque d’ondées. - Températures : minimales de 13 à 15°, maximales de 23 à 25°. - Vent : sud-ouest.

Samedi 3 septembre - Temps : temps calme et sec. - Températures : minimales de 12 à 14°, maximales de 22 à 24°. - Vent : sud-ouest.

Dimanche 4 septembre

- Temps : dégradation pluvieuse et venteuse en fin d’après-midi. - Températures : minimales de 14 à 16°, maximales de 20 à 22°. - Vent : sud-ouest.

Lundi 5 septembre

- Temps : pluie et vent. - Températures : minimales de 12 à 14°, maximales de 19 à 21°. - Vent : sud-ouest.

18

SORTIES

. Les CREAtours.  Pour permettre aux habitants de la communauté d’agglomération de mieux connaître les lieux où ils vivent, la Crea a mis en place les CREAtours. Plusieurs visites sont proposées au mois de septembre. Dimanche 4 septembre, partez visiter l’abbaye de Jumièges. Départ à 9h30 au Zénith, à l’arrêt de bus de la ligne 7 ou départ à 9h45 du Pont Gustave Flaubert, Rouen rive droite. Mardi 6 septembre, c’est le Manoir de Villers à Saint-Pierre-de-Manneville que l’on vous proposera de découvrir. Départ prévu à 9h30, du Zénith, à l’arrêt de bus de la ligne de 7, ou du Pont Gustave Flaubert à 9h45. Ces visites sont gratuites pour les habitants de la Crea. Inscriptions par téléphone, de préférence le lundi, au 02 35 52 93 22. .Rouen impressionniste.  Plongez-vous dans la ville telle qu’elle était au temps des impressionnistes. Laissez-vous emmener à travers les rues, tout en écoutant les explications du guide conférencier. Vendredi 2 septembre, rendez-vous à 18h, à l’Office de Tourisme de Rouen. Réservation obligatoire au 02 32 08 32 40. Tarifs. 6,50 €/4,50 €. .Sous le Palais de Justice.  Dans les sous-sol du magnifique bâtiment célèbre pour sa dentelle de pierre, se cache le Monument juif. Mardi 6 septembre, à 15h, visite guidée de ce lieu historique hors du commun. Réservation obligatoire auprès de l’Office de tourisme au 02 32 08 32 40. Tarifs 6,50 €/4,50 €.

●● DÉCOUVERTE .Promenade pédagogique.  L’entrée du cimetière du Mont Gargan sera le point de départ d’une promenade ornithologique autour des oiseaux et des papillons. Rendez-vous est donné à 9h30, dimanche 4 septembre, pour cette balade instructive conduite par des membres de la Ligue pour la protection des oiseaux. Renseignements au 02 32 08 32 40. .En suivant le Robec.  A partir de la Résidence Bonvoisin, située 2 rue des Ursulines, une promenade est organisée, mercredi 7 septembre, à 14h30, le long du Robec. Vous n’aurez qu’à prévoir de l’eau et un goûter. Gratuit, inscription obligatoire et renseignements au 02 35 89 26 30.

●● CONCERTS . Orgues.  Dans le cadre du Festival du Récital d’orgue 2011, l’abbatiale Saint-Ouen sera le théâtre d’un concert d’orgue donné par Georges Lartigau, dimanche 4 septembre, à 17h. Tarifs. 10 €/7 €. .Soirée reggae.  Le Bateau ivre fait sa rentrée ! Pour sa première date, le chanteur de reggae Ruben Iyah Shanti montera sur scène. Jeudi 8 août, à 21h, 17 rue des Sapins. Tél. 02 35 70 09 05.

●● OÙ CHINER ? . Mont-Riboudet.  Le Mont Riboudet accueille un vide-grenier ainsi qu’une foire à tout, dimanche 4 septembre, à partir de 8h. . Pavilly.  Les rues du centre-ville seront occupées par une foire à tout, dimanche 4 septembre. . Sierville.  Dimanche 4 septembre, un vide-grenier est organisé dans la commune de Sierville. Restauration possible sur place. . Buchy.  De 7h à 18h, dimanche 4 septembre, sur le stade de football de Buchy,est organisée une foire à tout. Un parking pour les visiteurs est prévu.

tenaire, le trophée Yves Dullieux, sur un parcours de 36 trous. Les intéressés pourront en profiter pour se renseigner sur l’école de golf, destinée aux enfants de 8 à 15 ans. Pratique. Rue Francis Poulenc, Mont-Saint-Aignan. Tél. 02 35 76 38 65.

Repenser l’habitat selon nos besoins et nos exigences. C’est le sujet de l’exposition “Habiter aujourd’hui, concilier densité et qualité de vie” qui veut alerter sur les dangers de l’étalement urbain au détriment des surfaces agricoles, tout en présentant

d’autres solutions que l’habitat très dense, comme le petit collectif ou les nouvelles formes d’habitat. Pratique. Jusqu’au 8 septembre, du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h, 111, boulevard de l’Yser, Rouen. Tél. 02 35 71 85 45.

DÉCOUVERTE Une autre façon de découvrir Rouen

Le port se dévoile en vedette

L

es merveilles architecturales de Rouen font bien souvent oublier que la ville est aussi un port. Et ce port, souvent peu connu des touristes, a une histoire bien à lui et fourmille d’anecdotes. Pour les découvrir, embarquez donc, un mercredi aprèsmidi, pour une croisière portuaire. A bord d’une vedette du Port de Rouen, baptisée Cavelier de la Salle II, vous évoluerez le long de la Seine à la découverte des zones portuaires. Les visites sont commentées par un intervenant du Grand Port Maritime. Il vous fera revivre les débuts du port, l’évolution des quais ainsi que la transformation de la vallée au fil des ans. Grâce à cette promenade sur le fleuve, vous aurez également l’occasion de saisir de très belles vues du clocher de la cathédrale ou encore du Pont Flaubert.

Pratique. Croisières portuaires, chaque mercredi (sauf intempéries) jusqu’au 2 novembre. Départ à 14h, de l’embarcadère Jehan Angot, à 14h. Retour prévu à 16h. Tarifs 7 €/5 €, gratuit pour les moins de 3 ans. Pas de vente sur place. Réservations et renseignements auprès de l’Office de Tourisme, 25 place de la Cathédrale, tél. 02 32 08 32 40.

Photo Office de Tourisme Rouen-Vallée-de-Seine

●● VISITES

Animé par des bénévoles depuis sa création, le golf organise pour son 100 e   anniversaire une journée portes ouvertes le dimanche 4 septembre, de 15h à 18h. Au programme : démonstrations, initiations, jeux et finale du Grand prix du Cen-

Réfléchir à l’étalement urbain, un danger méconnu

■■ Embarquez à bord du Cavlier de la Salle II, en compagnie d’un guide, à la découverte de Rouen et de son port.

Le cirque Amar en met plein les yeux

L

e cirque Amar investit les quais bas rive gauche à Rouen pour son nouveau spectacle : “Plein les yeux.” La poésie et les prouesses seront au rendez-vous. Sous le nouveau chapiteau, capable d’accueillir 2 500 personnes assises, les animaux et les numéros vont s’enchaîner. Petits et grands pourront découvrir la beauté des tigres, des éléphants ou des chevaux et rire aux pitreries du clown colombien Versace ou encore admirer les trapézistes volants.

Pratique. Cirque Amar, Quais bas rive gauche. Vendredi 2 septembre, à 20h30  ; samedi 3, à 15h et 18h ; dimanche 4, à 14h30 et 17h30 ; mardi 6, à 20h30 et mercredi 7, à 14h30 et 17h30. Points de vente habituels ainsi qu’aux caisses du cirque Amar à partir de 10h. Tarifs pour les adulte de 16 à 32 €, de 13 à 27 € pour les enfants de 2 à 12  ans. Photo Cirque Amar

Photo Romain Flohic

Le golf de Mont-Saint-Aignan ouvre ses portes

N° 22 - 1er septembre 2011

■■ Les tigres de Sibérie aux ordres de John Fack.

Visite de la ménagerie et des installations, tous les jours, de 10h à 19h, sauf le dernier jour de 10h à 16h ; tarif unique : 2 €.

N° 22 - 1er septembre 2011

SORTIES

Photo Office de Tourisme Rouen-Vallée-de-Seine

Les mystères de la plume d’un calligraphe

●● EXPOSITIONS . Château de Martainville.  Allez à la rencontre d’un artiste tourneur sur bois, Laurent Guillot, au Château de Martainville, dimanche 4 septembre. Celui-ci présentera, à partir de 14h, son exposition “le peuple des graines sélénites”, constituée de sculptures de bois recouvertes d’argile. A 15h30, une visite guidée de l’exposition “Les quatre saisons du jardinier” sera également proposée aux visiteurs. Tarifs 6 €/4,50 €/3 € pour les moins de 18 ans, les étudiants et les demandeurs d’emploi. Renseignements au 02 35 23 44 70.

19

Pour clore les rencontres “Les artisans d’art se racontent”, l’Office de Tourisme à choisi la calligraphie. Samedi 3 et dimanche 4 septembre, Thierry Richard, calligraphe, à travers des démonstrations et des animations fera découvrir aux visiteurs son savoir-faire.

ELBEUF 

Des “exercices de plume” seront proposés aux personnes qui désirent s’initier à la calligraphie. Rendezvous dans la cour intérieure et la Salle Georges d’Amboise de l’Office de Tourisme, de 10h à 12h et de 14h à 18h. Renseignements au 02 32 08 32 40.

Macadam & Co : les SDF ont aussi leur festival Macadam & Co ? C’est ce festival organisé par et pour les gens de la rue, les SDF. Durant deux jours, les animations vont prendre place dans les rues de la ville. Pratique. Vendredi 9 septembre, à l’Hôtel de Ville, de 14h45 à 16h30, Théâtre-forum. Samedi 10

Aux délices de la Foire Saint-Gilles

L

a Foire Saint-Gilles d’Elbeuf débutera en fanfare le samedi 3 septembre. Le rendez-vous est fixé à 15h, place François Mitterand pour une déambulation, suivie, à 16h, de l’inauguration de cette foire qui compte plus de quatrevingt manèges. Vous retrouverez “le Chamonix” et “l’Eurosplash”, manèges à sensation les plus sollicités, avec une nouveauté le “swing music”.

. “Humaines”.  Du vendredi 9 au dimanche 18 septembre, passez par l’exposition “Humaines” les 5 éléments. Vous y découvrirez, cinq artistes, à travers cinq univers, cinq tempéraments et cinq matières différentes. La Grange de la petite Madeleine, à Bihorel, tous les jours de 10h à 12h et de 15h à 19h.

Photo DR

●● ANIMATIONS . Zavatta s’arrête à Barentin.  Après avoir quitté Tourville-La-Rivière, le cirque Achille Zavatta fils s’arrête quelques jours au centre commercial de la Carbonnière à Barentin. Spectacle du jeudi 1er au samedi 3 septembre à 18h et le dimanche 4 septembre à 16h. La ménagerie sera ouverte gratuitement au public tous les jours.

septembre, des concerts de Boule et Caillou, Granny’s Garden, E.GEN, etc. seront donnés dans les Jardins de l’Hôtel de Ville. Expositions, espace ludique et tournoi de pétanque animeront cette journée. Ouvert à tous. Renseignements au 02 35 07 98 10.

■■ La Fête frites-saucisses est un incontournable de la Foire.

La foire propose aussi les incontournables pour les plus petits, qui pourront profiter de tarifs réduits tous les mercredis : le petit train, la fameuse “pêche aux canards”, les stands de jouets à pince, le tir à la carabine...

Les personnes âgées de plus de 65 ans sont invitées, gratuitement, le 15 septembre à midi à l’Ours noir, pour la fameuse “Fête frites-saucisses”, un moment festif et convivial qui anime la foire chaque année. Pratique. Foire Saint-Gilles, ouverte jusqu’au 25 septembre, du lundi au jeudi de 14h à 22h, le vendredi et le dimanche de 14h à minuit, et le samedi de 14h à 1h. Inscriptions à la “Fête frites-saucisses” obligatoires auprès du CCAS, 72 rue de Guynemer, du lundi au jeudi de 8h30 à 12h15 et de 13h15 à 17h et le vendredi de 8h30 à 12h15 et de 13h15 à 16h30. Tél. 02 35 81 91 16.

20

N° 22 - 1er septembre 2011

SORTIES

Photo Colombre CLier

Billets, abonnements et réductions au Théâtre des Arts : comment ça marche ?

ENTRETIEN

La billetterie de l’Opéra de Rouen Haute-Normandie a fait sa rentrée le 29 août dernier. Il est désormais possible de s’abonner ou de réserver des places pour différents concerts. Vous pouvez acheter des places individuelles dès le premier jour du mois qui précède

OPÉRA 

Les jeunes de moins de 16 ans, accompagnés d’un adulte, bénéficient d’une réduction de 50 %. Les lycéens, étudiants de moins de 30 ans et les demandeurs d’emplois se voient accorder 25 % de réductions et peuvent, dans la limite des places disponibles,

obtenir une place pour 5 €, 15 minutes avant le début du spectacle. La billetterie du Théâtre des Arts, rue Jeanne d’Arc, est ouverte du mardi au vendredi de 13h à 18h et le samedi de 14h à 17h. Réservations possibles par téléphone au 0 810 811 116.

Les incontournables

Photo David Morganti

“Sur les chemins de traverses”

le spectacle. Par ailleurs, des tarifs spécifiques sont pratiqués. Pour les spectacles labellisés “en famille”, une réduction de 40 % est accordée aux familles d’au moins deux personnes dont un jeune de moins de 16 ans et deux adultes au maximum.

■■ Dans quel esprit avez-vous construit la programmation 20112012 ?

Des coups de projecteurs seront également donnés sur des compositeurs, autour de thème particulier.”

“C’est une saison qui a été conçue pour s’engager sur les chemins de traverse. Il y aura de grandes œuvres connues du public, mais elle seront abordées avec un regard particulier. Des œuvres moins connues seront également programmées. J’ai ratissé large, en terme de style, afin que dans cette nouvelle programmation, chacun y trouve son compte.”

■■ C e t t e r e n t r é e marque également la prise de fonction d’un nouveau directeur musical.

■■ Comment avezvous choisi les œuvres ? “Ma volonté était d’avoir un répertoire équilibré allant du XVIIe au XXIe siècle.

“C’est la première saison de Luciano Acocella au Théâtre des Arts. C’est un moment important pour nous. L’orchestre le connaissait déjà et ils ont tissé des relations privilégiés. Il maîtrise aussi bien le répertoire lyrique que symphonique, ce qui est assez rare. Enfin il a une vision très européenne du répertoire ce qui fait de lui quelqu’un d’éclectique.”

Photo Jacques Croisier

■■ Frédéric Roels, directeur du Théâtre des arts, a tenu à mêler œuvres célèbres et peu connues.

■■ The Turn of the Screw, un opera conçu par Benjamin Britten, artiste anglais trop peu connu du grand public.

L

a programmation a été pensée pour satisfaire tous les goûts. Elle s’articulera autour de grands moments de cette saison 2011-2012. Retrouvez ciaprès les rendez-vous incontournables du Théâtre des Arts, de septembre à janvier 2012. . Concert d’ouverture, autour des œuvres des compositeurs européens Kodaly, Rota et Tchaïkovski, vendredi 9 septembre, à 20h et dimanche 11 septembre, à 16h, Théâtre des Arts. . Autour de Benjamin

Britten : The Golden Vanity (chant), vendredi 30 septembre, à 19h30, samedi 1er octobre, à 15h et 19h30, dimanche 2 octobre, à 16h, Théâtre des Deux Rives ; The Turn of the Screw (opéra), mercredi 5 octobre et vendredi 7 octobre, à 20h, Théâtre des Arts ; Les illuminations (concert symphonique), jeudi 6 octobre, à 20h, Théâtre des Arts. . Red Waters (opéra de musique actuelle), création mondiale par Lady and Bird, vendredi 4 novembre à à 20h30, samedi 5 novembre,

à 19h30 et dimanche 6 novembre, à 16h, Théâtre des Arts. . Héros ordinaire (danse) par la Compagnie de Sylvain Groud, mercredi 9 novembre, à 20h30, une rencontre avec l’équipe artistique est prévue à l’issue de la représentation, jeudi 10 novembre, à 20h30, Théâtre des Arts. . Ultimes ballades de Robert Schumann (vocal) par l’orchestre de l’Opéra de Rouen Haute-Normandie et le chœur Accentus, vendredi 9 décembre, à 20h,

Théâtre des Arts. . Le Carnaval des Animaux de Camille Saint-Saëns (concert), dimanche 11 décembre, à 16h, Théâtre des Arts. . Recital d’Inva Mula (concert caritatif) autour des grands airs d’opéra de Bellini, Donizetti et Rossini, vendredi 16 décembre, à 20h, Théâtre des Arts. . Roméo et Juliette (danse), par Thierry Malandain et le Ballet Biarritz, vendredi 6, à 20h, et dimanche 8 janvier 2012, à 16h, Théâtre des Arts.

12 novembre, à 19h30, Théâtre des Arts. . Bach et Prolongations (vocal), dimanche 13 novembre, à 16h, Théâtre des Arts. . Aux rythmes de Cuba (symphonique), jeudi 17 et vendredi 18 novembre, à 20h, Théâtre des Arts. . Récital Albane Carrère autour de Gustav Mahler (vocal), vendredi 25 novrembre, à 20h, Conservatoire de Rouen. . Viva la Mamma (opéra) de Donizetti, mercredi 30 novembre, à 19h, vendredi

2 décembre, à 20h et dimanche 4, à 16h. . Corps déployés ou l’éventualité improbable (danse), par le Compagnie Lanabel et Grame, mardi 13 décembre à 20h, Théâtre des Arts. . Concert du Nouvel An, autour des œuvres de Strauss, Tachaïkovski et Rossini, dimanche 1er janvier, Zénith de Rouen. Pratique. La totalité de la programmation 20112012 est disponible sur le site de l’Opera de Rouen Haute-Normandie : www.operaderouen.fr

A

côté des grands événements programmés dans le cadre de cette nouvelle saison, de nombreux concerts et animations sont proposés par le Théâtre des Arts. . Airs de concert de Mozart (vocal), vendredi 23 septembre, 20h, aux Vikings d’Yvetot. . Lachrymae de Benjamin Britten (musique de chambre), samedi 8 octobre, 19h30, Théâtre des Arts. . Une petite histoire de l’opéra (vocal) de Laurent Dehors, mercredi 12 oc-

tobre, 19h, Théâtre des Arts. . México se pone de fiesta ! (symphonique), mardi 18 octobre, 20h, Théâtre des Arts. . Mémoires d’Oubliettes, Doubles You Underneath (danse), jeudi 20 et vendredi 21 octobre, à 20h30, Théâtre des Arts. . Bel canto et Brass Band (vocal) de Rossini, Donizetti et Bellini, vendredi 21 octobre, à 20h, et samedi 22 octobre, 19h30. . La Nuit transfigurée (musique de chambre), Beethoven et Schoenberg, samedi

Photo David Morganti

Le Théâtre des Arts, c’est aussi...

■■ Luciano Acocella est le nouveau directeur musical.

N° 22 - 1er septembre 2011

SUR LES ECRANS UGC

CINEMA

A l’affiche : R.I.F.

Centre commercial St Sever - Rouen - Tél : 08 92 70 00 00.

●● Destination finale 5 (3D - Grande Salle) :

tous les jours 11h10, 14h20, 16H20, 18h20, 20h20, 22h20. ●● La planète des singes : les origines (Grande Salle) : tous les jours 10h40, 13h30, 15h40, 17h50, 20h, 22h10. ●● La guerre est déclarée : tous les jours 11h05, 13h50, 15h55,18h, 20h05, 22h10. ●● R.I.F. : tous les jours 10h45, 14h, 16h10,18h05, 20h, 21h55. ●● Cowboys et envahisseurs : tous les jours 11h, 13h40, 17h, 19h50, 22h20. ●● Captain America : first avenger : tous les jours 14h10, 19h45. ●● Captain America : first avenger (3D) : tous les jours 11h, 17h10, 22h15. ●● Les schtroumpfs : jeu., ven., sam., dim. 11h15, 13h35, 15h40. ●● Impardonnables : jeu., ven., sam., dim. 17h45, 19h55, 22h05, lun. 11h10, 13h25, 15h35, 17h45, 22h05, mar. 11h10, 13h25, 15h35, 17h45, 19h55, 22h05. ●● Tu seras mon fils : tous les jours 10h55, 13h45, 15h55, 18h05, 20h15, 22h25. ●● Melancholia (VOST) : tous les jours 17h40. ●● Un jour : tous les jours 10h50, 13h15, 15h30, 20h15, 22h30. ●● Comment tuer son boss ? : tous les jours (sauf mar.) 10h40, 13h50, 15h55, 18h05, 20h10, 22h15, mar. 10h40, 13h50, 15h55, 22h15. ●● Super 8 : tous les jours 22h05. ●● This must be the place (VOST) : tous les jours10h55, 14h15, 17h10, 19h40, 22h10. ●● La piel que habito (VOST) : tous les jours 10h55, 14h15, 17h20, 19h55, 22h25. ●● Mes meilleures amies : jeu., ven., sam., dim. 17h40, 20h05, lun., mar. 10h50, 13h50, 16h20, 20h05. ●● Harry Potter et les reliques de la mort - partie 2 : tous les jours 22h25. ●● Cars 2 : jeu., ven., sam., dim. 10h50, 13h25, 15h35. ●● Les bien-aimés : tous les jours 11h10, 14h10, 17h30, 20h30. ●● Avant-première : Présumé coupable : lun. 5 septembre à 20h.

OMNIA Rouen - 28 rue de la République - Tél. 02 35 07 82 70

●● Neds (VOST) : jeu., ven., lun., mar. 14h, 16h40,

19h25, 21h45, sam., dim. 10h35, 14h, 16h40, 19h25, 21h45. ●● Blackthorn (VOST) : tous les jours 13h30, 15h40, 18h, 20h45. ●● The murderer (VOST) : jeu., mar. 20h15, ven., lun. 17h20, sam., dim. 10h30, 20h15. ●● Les winners (VOST) : jeu., ven., lun., mar. 13h30, 15h50, 20h40, sam., dim. 11h, 13h30, 15h50, 20h40. ●● Les bien-aimés : jeu., ven., lun., mar. 14h10, 17h15, 20h10, sam., dim. 10h30, 14h10, 17h15, 20h10. ●● Lourdes : jeu., dim., 16h25, 21h50, ven., sam., lun. 19h45, mar. 16h25. ●● Melancholia (VOST) : jeu., sam., dim., 14h10, 17h20, ven., lun. 14h10, 20h15, mar. 17h20. ●● Une séparation (VOST) : jeu. 20h40, ven., dim., lun. 17h50, sam., mar. 15h30, 20h40. ●● Michel Petrucciani (VOST) : tous les jours (sauf mar.) 18h15. ●● Pain noir (VOST) : jeu., dim. 19h35, ven., sam., lun. 16h25, 21h50, mar. 21h50. ●● The future (VOST) : sam., dim. 11h10, lun. 15h30, mar. 18h15.

21

■■ Le réalisateur Franck Mancuso, ancien policier, met son expérience au service du cinéma et livre un excellent polar.

●● Les contes de la nuit : jeu., ven., lun., mar. 14h,

sam., dim. 10h35, 14h. ●● Tex Avery cartoons n°2 (VOST) : jeu., ven.13h30, 15h30, sam., dim. 11h30, 13h30, lun., mar. 13h30. ●● La balade sauvage : jeu., sam., mar. 18h10, ven., lun. 20h40, dim. 15h30, 20h40. ●● Avant-première : Présumé coupable : mar. 6 septembre à 19h45.

Cinéma Pathé Docks 76 Centre commercial Docks 76 - Rouen - Tél : 08 92 69 66 96 ●● R.I.F. : tous les jours 11h15, 14h05, 16h05,18h05, 20h05, 22h05. ●● Destination finale 5 (3D) : tous les jours 11h, 14h10, 16h10, 18h10, 20h10, 22h10. ●● La guerre est déclarée : tous les jours 11h15, 14h, 16h,18h, 20h, 22h. ●● Cowboys et envahisseurs : tous les jours 11h15, 14h05, 16h40, 19h50, 22h20. ●● La planète des singes : les origines : tous les jours 11h, 13h40, 15h50, 18h, 20h15, 22h30. ●● Les bien-aimés : tous les jours 19h40, 22h15. ●● Captain America : first avenger (3D) : tous les jours 11h, 14h, 16h50, 19h25, 22h. ●● Comment tuer son boss ? : tous les jours 11h15, 14h15, 16h15, 18h15, 20h15, 22h15. ●● Cars 2 : tous les jours 13h10, 17h30. ●● Cars 2 (3D) : tous les jours 11h, 15h20. ●● Les schtroumpfs : tous les jours 11h, 15h50. ●● Les schtroumpfs (3D) : tous les jours 13h40, 18h. ●● Impardonnables : tous les jours 20h10, 22h25. ●● La piel que habito (VOST) : tous les jours 11h15, 14h15, 17h, 19h30. ●● This must be the place (VOST) : 17h45, 20h10. ●● Tu seras mon fils : tous les jours 11h15, 13h50, 15h55, 18h, 20h05, 22h15. ●● Bad teacher : tous les jours 11h15, 14h, 16h, 18h, 20h, 22h05. ●● Green lantern (3D) : tous les jours 11h, 13h15, 15h30, 22h30. ●● Harry Potter et les reliques de la mort - partie 2 : tous les jours 11h, 13h35. ●● Les Tuche : tous les jours 22h20. ●● Super 8 : tous les jours 16h, 18h10, 20h20, 22h30. ●● Avant-premières : Sexe entre amis : lun. 5 septembre à 20h, 22h15; Présumé coupable : ven. 2 septembre à 20h, 22h15.

Cinéma Gaumont Grand Quevilly 26, bd Pierre Brossolette - Grand Quevilly - Tél : 08 92 69 66 96 ●● R.I.F. : tous les jours 11h10, 13h40, 16h,18h10, 20h15, 22h25. ●● Destination finale 5 (3D) : tous les jours 11h10, 13h50, 15h55, 18h, 20h, 22h30.

C

’est le temps des vacances et Stéphane Monnereau, capitaine de police à Paris, prend la route avec sa femme et son fils. L’atmosphère est un peu lourde et l’on sent que tout ne va pas pour le mieux dans le couple. Sur une route, la voiture tombe en panne et la famille est embarquée par un routier qui la dépose sur une aire d’autoroute. Pendant que sa femme et son fils se restaurent, Stéphane part avec la dépanneuse pour faire remorquer sa voiture. À son retour, sa femme a disparu. Inquiet, il appelle la gendarmerie. Très vite, les gendarmes, qui ont appris qu’une violente dispute avait éclaté dans le couple, en viennent à le soupçonner. Pour éviter d’être mis en garde à vue et pour pouvoir continuer à mener sa propre enquête, Stéphane prend la fuite en emmenant son gamin. La course contre la montre ne fait que commencer… Sur une trame classique, Franck Mancuso signe un thriller efficace et nerveux. Ancien policier (il a passé vingt ans au Quai des Orfèvres !), il sait de quoi il parle. C’est la raison pour laquelle il ne s’est pas contenté de filmer cette traque atypique, au cours de laquelle des gendarmes poursuivent un policier en cavale, mais il oppose deux styles d’enquêteurs. Le policier, intuitif et tout fou, et le gendarme, méthodique et rigoureux. Mené à un excellent rythme, R.I.F ou Recherches dans l’intérêt des familles, est efficacement interprété, notamment par Yvan Attal et Pascal Elbé, et conduit le spectateur jusqu’au dénouement final sans temps morts.

●● Cadavres à la pelle : tous les jours 11h10, 13h40, 16h, 18h05, 20h10, 22h30.

●● Captain America : first avenger : tous les jours

11h, 14h. ●● Captain America : first avenger (3D) : tous les jours 16h40, 19h40, 22h20. ●● Mes meilleures amies : tous les jours 11h, 13h45, 16h30, 19h30, 22h15. ●● Cowboys et envahisseurs (IMAX) : tous les jours 11h, 14h, 16h50, 19h45, 22h30. ●● Les schtroumpfs : tous les jours 11h10, 13h30, 15h45, 17h55. ●● Les schtroumpfs (3D) : tous les jours 20h05. ●● Cars 2 : tous les jours 11h10, 14h, 19h30. ●● Cars 2 (3D) : tous les jours 16h45. ●● Tu seras mon fils : tous les jours 11h, 13h35, 15h45, 18h, 20h10, 22h25. ●● Un jour : tous les jours 11h, 14h, 17h, 19h45. ●● La piel que habito : tous les jours 16h30, 19h30, 22h15. ●● Comment tuer son boss ? : tous les jours 11h15, 13h30, 15h45, 18h, 20h10, 22h30. ●● Green lantern (3D) : tous les jours 22h20. ●● Conan : tous les jours 22h20. ●● Bad teacher : tous les jours 22h20. ●● M. Popper et ses pingouins : tous les jours 11h15, 14h. ●● La planète des singes : les origines : tous les jours 11h, 13h30, 15h45, 17h55, 20h10, 22h30. ●● Case départ : tous les jours 19h45. ●● Colombiana : tous les jours 22h20. ●● Super 8 : tous les jours 11h, 14h, 16h45, 22h20. ●● Harry Potter et les reliques de la mort - partie 2 : tous les jours 10h50, 13h45, 19h30. ●● Harry Potter et les reliques de la mort - partie 2 (3D) : tous les jours 16h30, 22h15. ●● Zookeeper : tous les jours 11h10, 13h30, 15h40, 17h50, 20h. ●● Avant-première : Sexe entre amis : mar. 6 septembre à 19h45, 22h15.

Le Melville 75 Rue du Général Leclerc - Rouen - Tél : 02 32 76 73 21

●● La piel que habito (VOST) : tous les jours 14h, 16h20, 18h40, 21h.

●● Une vie tranquille (VOST) : tous les jours 14h15, 16h35.

●● Tomboy : jeu., sam., lun. 21h15, ven., dim., mar. 19h. ●● The trip (VOST) : jeu., sam., lun. 19h, ven., dim., mar. 20h45.

●● The tree of life (VOST) : tous les jours 13h30, 17h, 20h.

●● L’art de séduire : tous les jours 13h45, 18h, 20h30. ●● Ni à vendre ni à louer : tous les jours 15h30.

22

No 22 - 1er septembre 2011

IMMOBILIER LOCATION ROUEN ■ Rouen rive droite SaintMarc, à louer F1 bis meublé avec garage, 1 cuisine, 1 salle de bains, 1 pièce de vie, clair, calme, DPE classe énergie E, faibles charges, loyer 550 €. Particulier. Tél. 02.35.23.50.84.

IMMOBILIER VENTES ROUEN ■ Rouen Est, 268.000 €, maison indiv. de pl.-pied, coup de coeur pour ce pavillon de 100 m2 en parfait état au calme, ds un secteur privilégié et recherché. Entrée, vaste séjour avec cheminée insert, cuisine toute équipée, 3 chambres, s. de b. avec balnéo, 2 wc. Gge, magnifique jardin arboré, terrasse. Rien à prévoir ! Prix FAI. Côté Particuliers Tél. 02.35.98.54.26

saisissez votre petite annonce en ligne sur

■ Rouen, 306.000 €, SaintSever, exclu., au dernier ét., bel appart. de 2008 composé d’une entrée, séjour ouvert sur cuisine, 3 chambres, s. de b., wc séparé. 2 places de parking. Prix FAI Côté Particuliers Tél. 02.35.98.54.26

■ Rouen, Saint-Sever, exclu, bel appart. de type F3 de 74 m2 au 10e ét. d’un immeuble en parfait état, composée d’une entrée, séjour, cuisine séparée, 2 chambres, s. de b., parking en ss, cave indiv., gardien. Prix : nous consulter. Côté Particuliers Tél. 02.35.98.54.26

■ Rouen Ouest, 140.000 €, docks 76, v. appartement T3 de 71 m2 ds résidence arborée : entrée, séjour avec balcon plein sud, cuisine amén., s. de b., wc séparé, 2 chambres, nombreux rangements, cave indiv. et garage. Les plus : vue imprenable, transports à prox. et faibles charges. Prix FAI Côté Particuliers Tél. 02.35.98.54.26

■ Rouen, 69.500 €, prox. jardin des plantes, laissez vous séduire par ce beau T1 lumineux, ds endroit calme, situé au 1er ét. d’une petite copropriété. Entrée, séjour, kitchenette, s. de b., wc, cave, ascenseur, place de parking privée, portail électr. neuf. Prix FAI Côté Particuliers Tél. 02.35.98.54.26

■ Rouen, 140.000 €, plateau Est, 5 mn Rouen, T2 en excellent état ds résidence résente à prox. comm. et transports. Entrée, séjour lumineux, coin cuisine, s. de b., wc séparé, chambre. Nbrx rangements. Cave indiv. Gde terrasse et place de parking en sous-sol. Prix FAI. Côté Particuliers Tél. 02.35.98.54.26

■ Rouen, entre Saint-Marc et CHU, superbe appart. T4 ds résidence de standing sécurisée et au calme : entrée, séjour, cuisine amér., s. de d., 3 chambres. Nbrx rangements. Cave, place de parking ss-sol, gardien, joli balcon. Etat neuf. Prix : nous consulter. Côté Particuliers Tél. 02.35.98.54.26

AGGLOMERATION ■ Le Grand-Quevilly, 228.800 €, maison indiv. composée d’un séjour double, d’une cuis. amér., 2 chambres, 1 lingerie, 1 sdb, 1 wc et 1 gd gge de 50 m2. Jardin de 370 m2 ensoleillé. Prix FAI Côté Particuliers Tél. 02.35.98.54.26 ■ Sotteville-lès-Rouen, 119.000 €, prox. jardin des plantes, au coeur d’une impasse ds secteur résidentiel au calme : petite maison de ville de 42 m2 composée d’une entrée, cuisine ouverte sur séjour, 2 chambres et s. de b. Prix FAI. Côté Particuliers Tél. 02.35.98.54.26

■ Bois-Guillaume, 175.500 €, prox. Rouen, beau T3 totalement refait à neuf ds résidence avec gardien : entrée avec rangements, séjour, 2 chambres, cuis. équipée, s. de d., wc. Cave indiv., gge. Superbe vue sur Caen. Prix FAI Côté Particuliers Tél. 02.35.98.54.26

AUTOMOBILES CITROEN ■ Citroën C1 1.0I, 6.500 €, Airdream Attraction, an. 07/2009, 16.074 km, blanc, ABS, airbags frontaux. Garage du Centre, Citroën Pavilly Tél. 02.35.92.03.20

■ Citroën Jumpy Combi L2H1 HDI, 24.980 €, an. 06/2011, 3.300 km, 120 Millenium, gris clair métallisé, peinture métal. Garage du Centre, Citroën Pavilly Tél. 02.35.92.03.20

■ Citroën C3 HDI, 6.900 €, 70 pack clim., an. 01/2006, 93.000 km, gris moyen métallisé, peinture métallisée vernie, ordinateur de bord, rétroviseurs électriques, 6 HP, radio CD, lève-vitres électrique. Garage du Centre, Citroën Pavilly Tél. 02.35.92.03.20

■ Citroën C5 2.0 HDi, 24.900 €, 140 cv, FAP Millenium Tourer, an. 23/05/2011, 34 km, blanc nacré, GPS, kit Bluetooth, climatisation auto, airbag de genoux, aide au stationnement, phares auto. Garantie 24 mois Garage du Centre, Citroën Pavilly Tél. 02.35.92.03.20

■ Citroën C4 HDI 92, 13.900 €, Airdream Business, an. 28/05/2010, gris clair métallisé, GPS, ABS, antibrouillards, cond. centrale des portes, Bluetooth, direction assistée, régulateur de vitesse. Garantie 12 mois Garage du Centre, Citroën Pavilly Tél. 02.35.92.03.20

■ Citroën C-Crosser HDI, 29.900 €, 160 Millenium, an. 05/05/2011, gris clair métallisé, peinture métallisée, GPS, ABS, antibrouillards, cond. central des portes, Bluetooth, direction assistée, régulateur de vitesse. Garantie 24 mois Garage du Centre, Citroën Pavilly Tél. 02.35.92.03.20

retrouvez toute l'information en vidéo sur

■ Citroën Ds3 1.6 E-HDI, 20.900 €, 90 Airdream So Chic, an. 28/06/2011, 1.300 km, roue de secours galette, GPS pack select confort MyWay, pack select cuir, peinture blanc banquise toit noir, jantes alliage 17" Bellone diamantées blanches, coques de rétroviseurs extérieurs chromées. Garantie 23 mois Garage du Centre, Citroën Pavilly Tél. 02.35.92.03.20

■ Citroën Ds4 1.6 E-HDi, 27.100 €, 110 Airdream So Chic, an. 06/2011, 2.355 km, BMP6, peinture métallisée, système de navigation eMyWay, pack cuir mistral, climatisation auto, aide au stationnement. Garantie 23 mois Garage du Centre, Citroën Pavilly Tél. 02.35.92.03.20

No 22 - 1er septembre 2011

RENAULT ■ Super 5 Saga essence, 1989, 950 €, 126.000 km, contrôle technique ok, 3 portes, Tél. 06.98.06.77.15.

AUTRES MARQUES ■ V50 2.0D, 13.900 €, 136 cv Summum BVM6, 76.000 km, an. 28/03/2006, 1re main, cuir, xénon, sièges avant élect, régulateur vitesse, pack famille, clim auto, airbags... Garantie 12 mois Volvo, Thibaut SA Tél. 02.30.32.40.88

■ S60 2.4D, 14.500 €, 163 cv, Sport, BVM6, 85.000 km, an. 07/01/2008, cuir, toit ouvrant, régulateur vitesse, jantes alu, clim auto, CD, airbargs... Garantie 12 mois. Volvo, Thibaut SA Tél. 02.30.32.40.88

■ C30 1.6D Premium Edition, 14.500 €, BVM5 45.000 km, an. 31/07/2009, Bluetooth, radar recul, jantes alu, clim auto, rétros escamotables, détecteur pluie, CD, régulateur de vitesse... Garantie 12 mois Volvo, Thibaut SA Tél. 02.30.32.40.88

23

■ Nouvelle S60 D3, 28.900 €, 163 cv, Momentum BVM6, 9.000 km, an. 27/05/2011, bluetooth, radar recul, clim auto, jantes alu, rétros rabattables, CD USB, PM... Garantie 21 mois constructeur Volvo, Thibaut SA Tél. 02.30.32.40.88

■ V50 2.0D, 12.900 €, 136 cv, Momentum BVM6, 110.000 km, an. 13/11/2006, 1re main, pack famille, jantes alu, clim auto, CD, PM, régulateur vitesse, commande audio... Garantie 6 mois Volvo, Thibaut SA Tél. 02.30.32.40.88

■ C30 1.6D, 18.900 €, Premium Edition Drive start / Stop, 9.900 km, an. 21/11/2009, Bluetooth, radar recul, jantes alu, clim auto, rétros escamotables, détecteur pluie, CD, régulateur de vitesse... Garantie 12 mois Volvo, Thibaut SA Tél. 02.30.32.40.88

■ V50 1.6D, 22.900 €, 110 cv, Feeling Drivé Start / Stop, 9.900 km, an. 29/06/2010, 1re main, Bluetooth, radar recul, jantes alu, clim auto, rétros escamotables, détecteur pluie, CD, régulateur de vitesse... Garantie 12 mois Volvo, Thibaut SA Tél. 02.30.32.40.88

■ Porsche 911 Carrera S coupé, 64.000 €, an. 13/12/2007, assistance parking arrière, chargeur 6 CD, jantes Carrera classic 19", module de navigation étendue, module de téléphone pour PCM, toit coulissant/relevable électrique, tapis de sol, échappement sport, climatisation auto. Garantie 12 mois. Garage du Centre, Citroën Pavilly Tél. 02.35.92.03.20

■ C30 2.0D, 12.900 €, 136 cv, Momentum BVM6, 75.000 km, an. 25/10/2007, 1re main, jantes alu, clim auto, PM, commande audio, détecteur pluie, airbags, régulateur de vitesse... Garantie 12 mois Volvo, Thibaut SA Tél. 02.30.32.40.88

■ S40 2.0D, 22.900 €, 136 cv, Feeling BVM6, 9.900 km, an. 22/04/2010, 1re main, radar recul, Bluetooth, détecteur pluie, radio CD, régulateur de vitesse, rétros escamotables... Garantie 12 mois Volvo, Thibaut SA Tél. 02.30.32.40.88

■ Fiat Punto 2000, 130.000 km, gris métallisé, contrôle technique ok, essence, 5 portes, très bon état, prix 3.000 €. Tél. 06.07.77.19.16.

OFFRES D'EMPLOI ■ Adecco Medical recrute 3 kinésithérapeutes H/F, CDDCDI, diplôme exigé, spécialités convalescence-rééducation. Contacter Adecco Medical au 02.35.88.64.64 ou rouen@adeccomedical.fr ■ Adecco Medical recrute 2 secrétaires médicales H/F, Intérim-CDD, titulaire du bac SMS, maitrise du vocabulaire médical exigé. Contacter Adecco Medical au 02.35.88.64.64 ou rouen@adeccomedical.fr ■ Recherche équipiers polyvalents pour les restaurants McDonald’s de Rouen et agglomération : CDI à temps partiel, 20 heures par semaine, heures flexibles. (9 euro brut de l’heure) Envoyer CV + LM à candidatures-mcdorouen@orange.fr ou au 8 rue Jacques Monod, 76130 Mont Saint Aignan ■ Recherche homme d’entretien pour le restaurant McDonald’s de Grand Quevilly (CDD de 6 mois) du lundi au vendredi de 8h à 10h30 (9 euro brut de l’heure). Expérience souhaitée. Envoyer CV + LM à candidatures-mcdorouen@orange.fr ou au 8 rue Jacques Monod, 76130 Mont Saint Aignan

■ Adecco Medical recrute 3 IBODE H/F, expérimentés ou diplômés, CDD-INTERIM. Contacter Adecco Medical au 02.35.88.64.64 ou rouen@adeccomedical.fr ■ Recherche femme de ménage pour le restaurant McDonald’s de Bois Guillaume (CDD de 6 mois) du lundi au vendredi de 8h à 10h30 (9 euro brut de l’heure). Expérience souhaitée. Envoyer CV + LM à candidatures-mcdorouen@orange.fr ou au 8 rue Jacques Monod, 76130 Mont Saint Aignan ■ Recherche femme de ménage pour le restaurant McDonald’s de Rouen Gros Horloge (CDD de 6 mois) du lundi au vendredi de 7h30 à 10h30 (9 euro brut de l’heure). Expérience souhaitée. Envoyer CV + LM à candidatures-mcdorouen@orange.fr ou au 8 rue Jacques Monod, 76130 Mont Saint Aignan ■ Adecco Medical recrute 3 sage-femmes H/F, diplôme exigé, salle de naissance, suite de couche, maternité, CDD-INTERIM. Contacter Adecco Medical au 02.35.88.64.64 ou rouen@adeccomedical.fr ■ Adecco Medical recrute 2 kinésithérapeutes H/F, Intérim CDD, diplôme exigé, spécialités gériatrie- handicap. Contacter Adecco Medical au 02.35.88.64.64 ou rouen@adeccomedical.fr ■ Adecco Medical recrute 4 aide-soignants H/F, diplôme exigé, débutants acceptés, tous services, CDD-CDI-Interim. Contacter Adecco Medical au 02.35.88.64.64 ou rouen@adeccomedical.fr

■ Recherche managers pour les restaurants McDonald’s de Rouen et agglomération : CDD de 6 mois à temps complet. (9,48 euro brut de l’heure) Envoyer CV + LM à candidatures-mcdorouen@orange.fr ou au 8 rue Jacques Monod, 76130 Mont Saint Aignan ■ Adecco Medical recrute 3 Infirmiers H/F, d iplôme exigé, débutants acceptés, gériatrie-handicap, CDD-CDI-Interim. Contacter Adecco Medical au 02.35.88.64.64 ou rouen@adeccomedical.fr ■ Adecco Medical recrute 3 Infirmiers H/F, diplôme exigé, débutants acceptés, services techniques, CDD-CDI-Interim. Contacter Adecco Medical au 02.35.88.64.64 ou rouen@adeccomedical.fr ■ Adecco Medical recrute 5 infirmiers H/F, diplôme exigé, débutants acceptés, convalescence-rééducation, CDD-CDIInterim. Contacter Adecco Medical au 02.35.88.64.64 ou rouen@adeccomedical.fr ■ Adecco Medical recrute 2 ergothérapeutes H/F, d iplôme exigé, spécialités rééducation-convalescence. Contacter Adecco Medical au 02.35.88.64.64 ou rouen@adeccomedical.fr

BONNES AFFAIRES ■ disquesRech. coffret 5 CDS "Dalida, ses plus beaux concerts" paru en 1993. 50 € maxi. Fans de Dalida bienvenus. Tél. 02.31.36.43.82.

Découpez ce bulletin puis envoyez-le ou déposez-le avant le lundi soir à Tendance Ouest Rouen, 15 place de la Haute Vieille Tour, 76000 Rouen ou faxez-le au 02.35.98.28.62. Vous pouvez également saisir votre annonce sur "www.tendanceouestrouen.com".

■ XC60 D3, 32.900 €, 163 cv, Kinetic Start / Stop, 8.000 km, an. 28/03/2011, 1re main, jantes 18 pouces, régulateur de vitesse, clim auto, tapis de sol, PM, radio CD, City Safety, airbags, ordinateur bord... Garantie 21 mois Volvo, Thibaut SA Tél. 02.30.32.40.88

choisissez votre rubrique

Forfait 4 lignes

Immobilier, automobile, nautisme, bonnes affaires, motos, scooters, meubles, demandes d'emploi Offres d’emploi Suppléments : ❏ Fond gris 3 €

La ligne supplémentaire

4€ 6€

1€ 2€

❏ Domiciliation au journal 10 € (prix TTC réservés aux particuliers).

rédigez votre annonce 1 2 3

■ Volkswagen Polo 1.6 TDI, 12.400 €, 75 CR FAP Trendline, an. 30/09/2009, gris foncé métallisé, pack confort de conduite, ABS, airbags frontaux, airbag latéral avant, antipatinage et ABS, cond. centrale des portes, direction assistée, ESP, filtre à particules, régulateur de vitesse, rétroviseurs électriques, lève-vitres élect. Garantie 12 mois Garage du Centre, Citroën Pavilly Tél. 02.35.92.03.20

4

Ecrire en majuscules : une lettre, signe ou espace par case - un seul bien par annonce

Rubrique :

...........................................

Nombre de parution :

indiquez vos coordonnées Nom et prénom : Adresse :

........

semaine(s)

(renseignements non publiés)

........................................... .....................................................................................................................

............................................................. .....................................................................................................................

Code postal :

....................................

Ville :

.....................................................................................................................

Particuliers, la photo vous est offerte ainsi que la 3ème parution. Règlement comptant par chèque bancaire ou postal joint à ce bulletin. *Offre non-cumulable réservée aux particuliers, limitée à 1 bulletin par numéro et par famille.

24

PORTRAIT-PASSION

N° 22 - 1er septembre 2011

“Je suis maori, je le reste” U

ne partie de son histoire est inscrite sur son visage, dans les dessins de son moko : ce tatouage qui indique les origines d’un maori. George Nuku a quitté sa NouvelleZélande natale pour vivre de son art. C’est lui qui a conçu la décoration de la galerie ethnographique du Muséum de Rouen. C’était en 2001, George Nuku venait à Paris pour la première fois, et ce voyage a marqué le début de sa reconnaissance. “Très jeune, j’ai commencé à dessiner à partir d’observations que je faisais dans la nature. Je m’inspirais également de ce que je voyais dans les livres.” Techniques ancestrales Depuis, le petit garçon a grandi et est devenu l’un des artistes néo-zélandais les plus demandés au monde. Il passe le plus clair de son temps en Europe où il participe et monte de nombreuses expositions. Les techniques qu’il utilise sont ancestrales. Et ses

œuvres un moyen de garder contact avec la culture de ses ancêtres. “Lorsque j’étais jeune, beaucoup de maoris ne voulaient plus être assimilés à leur culture, ne plus appartenir à ces traditions”, se souvient-il. “Pour moi, faire de l’art était un moyen de rester connecté avec le passé.” Aujourd”hui, le succès est au rendez-vous : ses expositions se multiplient et les demandes de créations, comme au Muséum de Rouen, sont nombreuses. L’artiste, qui n’a jamais renié ses origines, a trouvé un moyen de faire revivre sa culture et son peuple, à travers son art. “Je m’inspire du passé mais travaille sur des matériaux d’aujourd’hui, comme le plexiglas”. Et il ajoute : “En créant, je contribue à laisser une trace de la Nouvelle-Zélande partout dans le monde.” George Nuku devrait bientôt revenir à Rouen : le Muséum partage avec lui de nombreux autres projets. Anne Letouzé

■■ Récemment, George Nuku était dans les galeries du Muséum pour installer des étagères en plexiglas gravé qui recevront des coquillages d’Indonésie. Il devrait bientôt revenir créer d’autres œuvres au Muséum.

Une 5 portes aux allures de citadine chic 3 portes. De série : ESP. Assistance au démarrage en côte. Stop&Start. VIP Service. De 97 à 115 g/km de CO2, 3 motorisations dont l’inédit TwinAir (essence), élu Moteur Vert de l’Année 2011, Aide au créneau Magic Parking, 16 coloris dont 4 b-colore, Navigation et connectivité Blue&Me Tom Tom Live™. Le Luxe a une nouvelle dimension : 3,84 m exactement.

CREATIONS AUTOMOBILES - ROUEN - Tél. 02.32.10.59.59 136, avenue du Mont Riboudet


Tendance Ouest Rouen du 01 09 2011