Issuu on Google+

RiVe gauCHe La métamorphose des quais

CREA

“Je fais le lien avec les COMMeRCeS Les “vitrines de Rouen” sont nées habitants” N° 13 - 9 juiN 2011

Françoise guillotin, médiatrice de la Communauté d’agglomération Page2

SaNTe La méningite inquiète MuSéuM Les trésors de l’Océanie

Page 3

Page 6

Page 8

Page 14

Bacs de Seine Uniques en France

Chaque année, les bacs transportent 12 millions de passagers et des milliers de camions. Leur rôle est irremplaçable. Page 4

N° 13 - 9 juin 2011

Moments forts ✔✔ Grammont Le centre social Grammont fête ses 50 ans, samedi 11 juin. Les festivités débuteront à 10 h au parc Grammont. 15, Place de la Haute Vieille Tour - 76000 Rouen Tél. 02.35.98.28.25 Fax : 02.35.98.28.62

Web Radio - Le journal de Rouen - www.tendanceouestrouen.com

Directeur de la publication : Benoit LECLERC Directeur délégué : François GILLOT Tirage : 50 000 exemplaires. Journal édité par la société Tendance Ouest, quai Joseph Leclerc-Hardy 50000 Saint-Lô Publicité : Nord Ouest Communication, tendancecaen@nordouestcommunication.com Impression : Centre d’Impression de Presse de l’Ouest quai Joseph Leclerc-Hardy - BP 20803 - 50958 Saint-Lô Cedex 9 Reproduction interdite de tout article, illustration, publicité sauf accord écrit du journal.

AU COURRIER

✔✔ Basket Grand tournoi de basket samedi 11 et dimanche 12 juin dans les Hauts-de-Rouen, au centre sportif Henri Villon, rue Newton.

✔✔ Microcrédit Vendredi 10 juin, l’Association ✔✔ Golf Au golf de Mont-Saint-Aignan, Trophée pour le droit à l’initiative économique (Adie) ouvre ses portes, au 13 rue Malherbe, à Rouen.

Cotnareanu, finale du championnat de France dames mid-amateurs 2011, du 16 au 19 juin.

✔✔ Ethnographie Les collections ethnogra-

✔✔ Moriarty La musique folk de Moriarty va

phiques du Muséum de Rouen consacrées à l’Océanie sont réouvertes. Lire page 14.

envahir le 106, à Rouen, vendredi 17 juin. Une des grandes dates du printemps.

EXPLIQUEZ-VOUS

“Quel gaspi” !

LA CREA  La médiatrice est là pour résoudre les problèmes

“La semaine dernière, j’ai eu à faire chez un récupérateur et un casse-auto de la région. Quelle n’a pas été ma surprise quand j’ai découvert dans un coin, près des épaves automobiles, au moins 30 ou 40 lits électriques hospitaliers quasiment neufs et quelques fauteuils roulants. Y a-t-il trop de lits à l’hôpital ou à la clinique, ou sont-ils déjà démodés ? Dans les deux cas, cela aurait pu être des lits au top pour de nombreux hôpitaux dans le monde...”

“Faire un lien avec les habitants” Françoise Guillotin est médiatrice de la Communauté d’agglomération. Un poste créé par Laurent Fabius en janvier dernier.

J.C Beliarde

■■ Quel est le rôle de la médiatrice de la Crea ?

“Il faudrait résister avec énergie aux cyclistes qui réclament davantage de pistes. Car quand il y en a, ils continuent malgré tout à rouler sur les trottoirs, sans être verbalisés. La police ne verbalise que les automobilistes. Prenez le pont Pierre Corneille, pourtant pourvu d’une très large piste cyclable, bien signalée et très accessible. Cela n’empêche pas bon nombre de cyclistes de rouler sur le trottoir en toute impunité. Et si on leur en fait la réflexion... ils vous engueulent !”

“Lorsque les habitants de la Crea rencontrent des difficultés, ils peuvent, en premier recours, écrire à la collectivité ou au service concerné. S’ils n’ont pas obtenu satisfaction en passant par le circuit ordinaire ou n’ont pas compris les décisions prises, ils peuvent saisir la médiatrice de la Crea. Mon rôle de médiateur est de comprendre les demandes des habitants et d’expliquer pourquoi telle solution a été choisie par l’agglomération plutôt qu’une autre. Je propose également de nouvelles solutions si besoin est.”

“Pas de cyclistes sur les trottoirs” !

M. et Mme Piette

■■ Vous aussi, vous souhaitez vous exprimer ? Ecrivez-nous à Tendance Ouest Rouen, 15, place de la Haute Vieille Tour - 76000 Rouen, ou redactionrouen@tendanceouest.com

Abonnez-vous à Vous souhaitez recevoir votre journal à votre domicile porté par votre facteur ? Il vous suffit de nous faire parvenir votre nom et votre adresse accompagnés de votre réglement, 58 € pour un an à : Tendance Ouest Rouen,

15, place de la Haute Vieille Tour - 76 000 Rouen - Tél 02.35.98.28.25

■■ D’où vient cette volonté d’instituer un médiateur pour la Crea ? “C’est un souhait de Laurent Fabius, président de la Crea. Il était attaché au fait que la collectivité, bien qu’elle s’agrandisse, reste proche des habitants. Le poste de médiateur a été créé pour s’inscrire dans une procédure d’amélioration constante et de contrôle de la qualité de

NOS DIFFUSEURS  Vous rêvez d’avoir la panoplie complète du photographe pour vos vacances? La Boutique de l’image, située 13 rue Jeanne d’Arc, propose un large choix d’objectifs, de matériel photo et des sacs à dos. Ouverte il y a vingt-huit ans, cette boutique est le distributeur exclusif de la célébre marque Leica dans la région. Tenue par un père et son fils, elle est ouverte du mardi au samedi, de 10 h à 12h30 et de 14 h à 19h. Vous trouverez aussi à l’entrée du magasin notre édition de la semaine.

■■ Françoise Guillotin : “j’interviens sur tous les problèmes du quotidien”.

nos prestations. C’est un outil qui nous permet d’analyser ce que l’agglomération met en place mais aussi de comprendre où est le problème pour pouvoir avancer.” ■■ Quelles sont vos compétences ? “Elles sont très vastes car j’interviens sur tous les problèmes du quotidien  : les transports en commun, de la gestion de l’eau, des déchets, l’environnement, la vie culturelle, les sports... Le plus souvent, la saisine se fait au sujet de problèmes touchant les transports, l’eau ou les déchets. Pour l’instant, je reçois encore des demandes qui ne relèvent pas de ma compé-

tence puisque je n’interviens qu’en deuxième position. Je ne réponds pas aux problèmes de première intention. De la même façon, je n’interviens que pour des problèmes qui relèvent de la Crea et ne peut pas agir en dehors de ce cadre. Ma mission de médiatrice est transversale : je cherche des solutions au sein des différents services de la Crea et fais redescendre les réponses aux usagers. J’établis ainsi un lien entre les services et les habitants. Mon rôle est de montrer que la Crea reste une collectivité de proximité.” ■■ Quelles démarches doivent suivre les personnes qui veulent saisir la médiatrice de la Crea ?

“Elles ont trois possibilités : elles peuvent m’adresser leur demande par courrier ou par mail. Elles peuvent aussi appeler “Allo communauté”, au 0800 021 021. L’appel est gratuit pour tous les fixes du territoire de la Crea. Je m’efforce de rendre les premières réponses précises dans un délais d’un mois maximum.” ■■ Quel résultat tirezvous de ces premiers mois d’exercice ? “Nous nous donnons pour l’instant au moins six mois pour chiffrer ces résultats et voir comment se service est utilisé et perçu par les habitants. Le temps que tout se mette en place et surtout que les gens se familiarisent avec ce service.”

■■ Une vie, six dates 1957 : naissance à Vire 1989 : cadre santé du pôle de médecine du centre hospitalier d’Elbeuf 1995 : conseillère municipale à St-Pierre-Lès-Elbeuf 2004-2008 : maire d’Elbeuf 2010 : Vice-présidente de la Crea en charge de l’urbanisme 2011 : nommée médiatrice de la Crea

Tout pour la photo de qualité

■■ Le magasin est situé en bas de la rue Jeanne d’Arc.

Dans ce quartier, Tendance Ouest Rouen est également disponible : . à la boulangerie-pâtisserie Yvonne, 119 rue Jeanne d’Arc. . à la supérette 8 à Huit, 98 rue Jeanne d’Arc. . à l’épicerie l’Asie, 96 rue Jeanne d’Arc. . au Simply Market, 7 rue Jeanne d’Arc. . à l’Onglerie, 38 rue Jeanne d’Arc. . à Lady Fashion, 27 rue Jeanne d’Arc. . à Globo Loco, 59 rue Jeanne d’Arc.

N° 13 - 9 juin 2011

3

Un parc-promenade sur les futurs quais bas rive gauche A

près des semaines de secret, le projet de réaménagement des futurs quais bas rive gauche et de la presqu’île de Waddington a été rendu public mardi. C’est In Situ, agence lyonnaise, qui a séduit Valérie Fourneyron et son équipe. “Ils nous ont présenté un projet extrêmement abouti, sobre, mais très travaillé”, a estimé le maire de Rouen. “Nous voulions allier la vie et la promenade sur ces quais, tout en dialoguant avec le passé portuaire de la ville. In Situ l’a très bien compris”.

Tour-belvédère Les Lyonnais s’appuyaient sur une expérience solide, puisque ce sont eux qui ont notamment réaménagé les quais de Rhône, à Lyon. “A Rouen, nous avons imaginé un parc-promenade à l’échelle de la ville”, a détaillé Emmanuel Jalbert, directeur général d’In Situ. Entre les ponts Corneille et Boieldieu, la vaste “prairie Saint-Sever” verra le jour.

Entre les ponts Boieldieu et Jeanne-d’Arc, les “Coulisses de Claquedent” proposeront un jardin fleuri plus intimiste. Enfin, entre les ponts Jeanne-d’Arc et Guillaume le-Conquérant, le cadre redeviendra plus “minéral”. “L’esplanade de la Curanderie” accueillera la Foire Saint-Romain. Là, le stationnement restera possible en dehors des grands événements. Symbole du projet, la “Girafe”, tour-belvédère de 30 mètres de haut, surplombera la Seine et sera accessible depuis les quais hauts par une rampe. Rive droite, la presqu’île de Waddington sera dotée de végétation, de miroirs d’eau et de chemins de promenade éclairés. Elle sera le théâtre des très grands événements, comme les concerts d’été, l’Armada ou les cirques. Partout, la lumière constituera un élément fort du projet. Ainsi, des mâts lumineux de 25 mètres de haut se dresseront sur les quais.

■■ La première tranche de travaux, entre les ponts Corneille et Jeanne-d’Arc, s’étalera de juin à décembre 2012. La deuxième tranche et Waddington (21 hectares) seront réalisés en 2013. L’opération coûtera 18 millions d’euros.

4

N° 13 - 9 juin 2011

NEWS

Indispensables bacs de Seine Taille Sur la Seine, tous les bacs

ne sont pas logés à la même enseigne. A Duclair et Quillebeuf, on parle de bacs maritimes. Partout ailleurs, ce sont des bacs fluviaux, plus petits.

Liaisons Sept des huit bacs

sont dans l’agglomération rouennaise. Rive droite : Dieppedalle, Val-de-laHaye, Sahurs, Duclair, Le Mesnil-sousJumièges, Jumièges, Yainville.

Boom Depuis 2004, le trafic sur les bacs aurait augmenté de plus de 15 % selon l’association des usagers des bacs de Seine. L’instauration de la gratuité expliquerait ce bond.

SMS Pour améliorer encore

davantage l’information sur les bacs, le Conseil général de Seine-Maritime envisage de lancer un service d’alerte et d’état du service par SMS.

D

u petit matin jusqu’au soir, huit bateaux à fond plat vont et viennent entre les berges de la Seine. Chaque année, entre Rouen et Le Havre, et pour la plupart dans l’agglomération rouennaise, ils transportent près de douze millions de passagers et des dizaines de milliers de voitures et de poids lourds. Sans eux, certains territoires seraient voués à un isolement certain. Les bacs de Seine, véritables traits d’union sociaux et économiques des boucles du fleuve, sont uniques en France par leur nombre et leur rôle stratégique.

“Ils valorisent la Seine” Les bacs occupent une place centrale dans l’esprit des riverains de la Seine. A tel point qu’ils ont formé, en 2004, l’enjeu majeur de la campagne pour les élections cantonales, remportées par le socialiste Didier Marie. Devenu président du Conseil général, l’élu a alors entrepris ce qu’il avait promis : sauver et moderniser les bacs. “La majorité précédente remettait en cause ce service public et nous nous sommes battus pour les bacs”, se souvient ainsi David Lamiray, maire de Maromme et conseiller général en charge de la question. Le Conseil général de SeineMaritime, qui a la charge exclusive de ces bacs depuis 2001, a ainsi entrepris depuis sept ans une série de travaux de modernisation : arrivée de bacs neufs à La Bouille et Quillebeuf, créa-

■■ Le bac 21, entre Duclair et Berville-sur-Seine, est le plus important des huit bacs de Seine. Quand il est arrêté pour problèmes mécaniques, c’est l’activité économique de cette boucle du fleuve qui tousse.

tion d’un atelier technique à Yainville, construction de pontons d’amarrage, renforcement des normes de sécurité, installations de panneaux lumineux d’information afin d’orienter les automobilistes ou les conducteurs de poids lourds vers les traversées disponibles... “Nous y consacrons chaque année dix millions d’euros, rappelle David Lamiray. Au-

jourd’hui, les bacs ont un taux de fiabilité supérieur à 97 %”. Avec 2 500 véhicules, dont 190 poids lourds, et une centaine de traversées par jour, la liaison Duclair-Berville est la plus empruntée des huit. Continuité de la route sur le fleuve dans des zones dénuées de pont, les bacs sont aussi de formidables atouts touristiques. “Leur gratuité (décidée en 2004)

est même signalée dans les guides”, remarque ainsi Martial Murray, président de l’association des usagers des bacs de Seine et militant de la première heure en 2004 quand leur suppression était évoquée. “Ils participent au charme et à la valorisation des bords de Seine, dont les attraits sont sans cesse redécouverts par les touristes et la population”.

Même constat de la part de l’élu David Lamiray : “Atypiques, ils ont toute leur place dans le classement des boucles de la Seine au titre des sites. Pour beaucoup, traverser la Seine en bac est un plaisir !” Aujourd’hui ancrés dans la paysage, les bacs continuent de faire l’objet de toutes les attentions. “Une réflexion est en cours sur l’avenir du bac maritime de Duclair. Faut-il

le conserver ? Opter pour un bateau plus petit ? Il coûte cher, consomme 2 000 litres de carburant par jour et est sujet à de nombreuses pannes”, soulève Martial Murray, rappelant qu’il est aussi un point de passage obligé des camions des carrières de sable d’AnnevilleAmbourville et de Berville. Thomas Blachère

Grandes marées, gros ennuis

E

n mars dernier, une série d’incidents a immobilisé les bacs maritimes de Duclair et Quillebeuf-sur-Seine, obligeant le Conseil général à faire appel à des bateaux de rechange, mobilisables en un temps record, mais plus petits, non sans conséquences néfastes sur l’activité économiques de certains transporteurs routiers. La plupart de ces pannes découle des effets indésirables des grandes marées. “Nous faisons face aux aléas de la nature”, explique David Lamiray, conseiller

■■ La grande marée charrie des objets volumineux.

général. “Deux à trois fois par an, les grandes marées charrient des objets qui endommagent les moteurs”. En mars (coefficient 118), un tronc d’arbre, une cordée de 35 cm de diamètre ou une bache en plastique de 50 mètres de long ont ainsi fini leur course dans les turbines de certains bacs. “Il va falloir être plus vigilants à l’avenir. Nous avons lancé une réflexion pour mieux appréhender les grandes marées”. Faudra-t-il réduire fortement les traversées les jours de grande marée ?

N° 13 - 9 juin 2011

NEWS Une esplanade pour un grand amoureux du patrimoine Annoncée depuis plusieurs mois, la petite place située en face du moulin de la Pannevert est officiellement devenue l’esplanade Jean-Pierre Engelhard, vendredi 3 juin. La Ville de Rouen rend ainsi hommage à celui qui fonda et présida durant vingt-cinq ans le

Centre d’histoire sociale, également à la tête des Chantiers du patrimoine. En 2003, il avait reçu la médaille d’Or du mérite et du dévouement, avant d’être décoré en 2009 de la médaille d’honneur de la ville. Jean-Pierre Engelhard est décédé en avril 2010.

L’ENTREPRISE

SÉCURITÉ ROUTIÈRE  

Faste, leader de l’axe Scène

L

■■ Faste emploie sept personnes en permanence. Ici devant l’Alphastage 224, plus grand scène mobile du monde.

R

émi Sagot, le patron de la société Faste, qu’il a créée en 1995 après une carrière de DJ, est sur le pied de guerre. Lundi 6 juin, l’Alphastage 224, “la plus grande scène mobile du monde”, utilisée pour la première fois en mars à Béthune puis Francfort, a quitté les nouveaux ateliers de la société, au bord de la Seine, à Croisset. Direction : les 24 heures du Mans. “Quand j’ai lancé Faste, beaucoup me considéraient comme le mouton à cinq pattes. Je voulais développer une nouvelle approche du scénique”, confie l’entrepreneur. Car dans le monde du spectacle, la logistique est la masse imer-

5

gée de l’iceberg, un monde de labeur ignoré. Le patron de Faste a cherché à améliorer les conditions de travail des ouvriers, “ces hommes de l’ombre” qui suent avant les concerts pour que la scène soit prête à temps. La société conçoit, assemble les éléments “de fabrication 100 % française”, et loue ces scènes mobiles dans toute la France. Sa fierté, la “224” (soit 224 m2 déployée) est attendue cet été notamment au festival Beauregard, près de Caen, ou encore au parc Eana. “Elle nous a coûté plus de 600 000€. Il faudra huit ans pour la rentabiliser”. Rémi Sagot n’est pas prêt de s’ennuyer.

●● PLAGE  1 450 tonnes de sable sur les quais Le sable de Rouen sur Mer est arrivé ! Mardi 7 mai, 1 450 tonnes ont été déposées en bords de Seine, rive gauche, entre les Ponts Boieldieu et Corneille. Le sable est offert par la Société Parisienne des Sablières. L’opération Rouen sur Mer aura lieu du 29 juin au 24 juillet.

●● CHAMPIONS  Haute-Normandie, région sportive En France, la Haute-Normandie occupe la quatrième place des régions en nombre de médailles obtenues dans les différents championnats du monde et d’Europe, avec neuf médailles glanées en 2010. Encore mieux : elle est troisième au classement des médailles d’or (5).

●● INITIATIVE  Un potager de Seine-Maritime primé La commission “citoyens du monde” du Conseil départemental des collégiens de Seine-Maritime a reçu le Prix de l’Association nationale des conseils d’enfants et de jeunes, mercredi 1er juin, à Paris. Son projet “un potager pour Yoba” a séduit le jury. Il met en lien depuis deux ans des collégiens de Seine-Maritime et du Burkina Faso.

undi 6 juin, le préfet de Seine-Maritime, Rémi Caron, a rencontré des parlementaires et plusieurs associations de victimes et d’usagers de la route. De nouveaux radars vont voir le jour très vite. Vitesses moyennes Plusieurs types de radars devraient être prochainement installés en Seine-Maritime : - entre cinq et dix radars “statistiques”, qui calculeront la vitesse moyenne des véhicules sur une distance variant de 400 mètres à 15 km. - des radars pédagogiques, ne verbalisant pas mais indiquant en direct la vitesse réelle des automobiles. On ne sait pas pour l’heure com-

Le 18 juin, les maisons en bois sont à l’honneur Pour la onzième année consécutive, les professionnels de la filière bois de Haute-Normandie (Anoribois) invitent le public à pousser la porte de plusieurs maisons en bois. Samedi 18 juin, une quinzaine de ces maisons pourront être visitées dans

l’agglomération. Inscriptions obligatoires avant le mercredi 15 juin. Toutes les informations et la liste des maisons sont disponibles sur www.anoribois.com. La Haute-Normandie est l’une des première régions de France en matière de construction bois.

Bientôt de nouveaux radars

bien d’entre eux verront le jour en Seine-Maritime - par ailleurs, les panneaux annonçant les radars fixes automatiques seront progressivement supprimés dès les prochaines semaines et ce progressivement sur une période d’un an. Le préfet a également annoncé qu’aucune cartographie de radars ne sera plus rendue publique. Ces mesures interviennent dans un contexte dégradé sur le front de la sécurité routière En Seine-Maritime, 22 morts ont déjà été recensés depuis le début de l’année. Le département comptabilise par ailleurs 10 % d’accidents de plus qu’à la même période en 2010.

■■ Plus de morts sur les routes... plus de radars à venir.

6

N° 13 - 9 juin 2011

NEWS La vieille méridienne de Rouen retrouve des couleurs Après la statue de Rollon, la méridienne et de la guérite du gardien des jardins de l’Hôtel de ville sont sorties d’une phase de rénovation. Élément historique de la ville de Rouen, la méridienne (1753), autrefois placée sur les quais pour donner l’heure aux marins,

TRAVAUX EN VILLE ●● MONT-RIBOUDET  En raison de travaux d’assainissement, la voie d’accès aux Docks 76 depuis le bd de Nansen est réduite à une seule voie de circulation, et l’avenue du Mont-Riboudet dans le sens Rouen-Barentin de quatre à deux voies. Jusqu’au 31 août. ●● PASTEUR  Boulevard de Lesseps, circulation

des véhicules interdite sur la file de circulation sud, de la chaussée sud de la rue Amédée Dormoy à la rue Jean Ango. La circulation dans le sens ouest-est se fait sur la file de circulation médiane de la chaussée sud.

●● PASTEUR  Rue Nétien. Modification expérimentale de la circulation entre la rue de Lillebonne et l’entrée du parking des Docks 76. Des “baliroads” (séparateurs modulaires de chaussée) seront notamment posés. Jusqu’au 1er juillet. ●● JOUVENET  Rue Jouvenet. Travaux de remplacement de branchements en plomb. Circulation et stationnement perturbés. Du 30 mai au 1er juillet. ●● CENTRE RIVE DROITE  Rue d’Ecosse. Aména-

gement de la chapelle au n° 10. Circulation interdite (sauf pour les riverains) entre la rue du Rempart Bouvreuil et la rue Beauvoisine. Stationnement perturbé jusqu’au 31 août.

●● CENTRE RIVE DROITE  Rue aux Ours. Circulation limitée et stationnement interdit. Jusqu’au 10 juin. ●● CENTRE RIVE DROITE  Rues Saint-Hilaire,

Chantereine et des Pénitents. Travaux. Stationnement gênant et déviations. Jusqu’au 29 juillet.

●● SAINT-HILAIRE  Rue Claude Monet. Circulation interdite en journée. Jusqu’au 24 juin.

●● GRAMMONT  Rue des Platanes. Travaux

d’aménagement des espaces publics du quartier Grammont. La rue sera fermée à la circulation automobile pendant six mois. A partir du 20 juin, le stationnement sera interdit sur la place. Des parkings restent à la disposition des habitants à proximité.

●● EUROPE  Avenue Rondeaux. Circulation réduite et stationnement interdit sur la contre-allée nord du Bd de l’Europe. Jusqu’au 1er octobre 2012. ●● SAINT-SEVER  Trémie Saint-Sever. Circulation

modifiée lors des travaux sur la station de métro-bus. Du 16 mai au 31 décembre.

BLOC NOTES URGENCES SAMU faire le 15. CHU CHARLES NICOLLE : 02 32 88 82 84 PEDIATRIE : 02 32 88 80 29 CENTRE ANTI-POISON : 02 35 88 44 00 HOPITAL SAINT-JULIEN : 02 32 88 65 65 CLINIQUE DE L’EUROPE : 02 32 18 11 69 SOS MÉDECINS : 02 33 01 58 52 SAPEURS·POMPIERS : 18 POLICE SECOURS : 17  COMMISSARIAT : 02 32 81 25 00 GENDARMERIE : 02 35 07 89 50 VETERINAIRE - SOS VETO : 02 35 36 30 00 GAZ (dépannage) : 0 810 433 076 ÉLECTRICITÉ (dépannage) : 0 810 333 076 ALLÔ LA MAIRIE : 02 35 08 69 00 PHARMACIES DE SERVICE Tél. 39 15 / 02 32 08 04 30 ou 02 32 88 89 95

était étouffée par la végétation. Elle retrouve ainsi toute sa place, non loin de la fontaine. Le projet a été porté par les conseillers des quartiers Saint-Marc, Croixde-Pierre et Saint-Nicaise, en collaboration avec la mairie. Ces aménagements ont coûté 12 000 €.

Nouvelle récolte de registres paroissiaux C’est une vraie bonne nouvelle et une véritable mine d’or qui est offerte aux généalogistes et autres chercheurs. Le centre d’archives patrimoniales d’Elbeuf a fait une belle récolte. Il vient en effet d’engranger pas moins de 500 registres paroissiaux dont certains

ont été tenus au XVIe siècle. La cause de ce dépôt d’archives ? Les communes du territoire d’Elbeuf ont décidé de confier la gestion de leurs archives au centre d’archives patrimoniales de la Crea. Le public ne pourra avoir accès qu’à la version microfilmée des actes.

COMMERCES  L’association des commerçants dévoile de nouveaux projets

Les “Vitrines de Rouen” sont nées

U

n peu plus de six mois après sa création, la toute jeune association des commerçants de Rouen (ACAR) affiche un appétit et une ambition intacts. Alors qu’elle organisera dans une semaine le Grand déballage, elle promet aussi d’être sur tous les fronts dans les mois à venir. Un site Internet arrive Réunissant aujourd’hui près de 300 adhérents, l’association présidée par Matthieu de Montchalin (L’Armitière), veut aller plus loin, toujours plus loin. “Nous venons de rejoindre la Fédération nationale des vitrines de France (FNCV) et nous prenons l’appellation Vitrines de Rouen”, se réjouit José Ortuzar, son vice-président. L’intérêt est double : avoir un nom et un logo plus explicite et bénéficier de l’expérience de la FNCV. Depuis quelques jours, c’est également devant des ordinateurs que les dirigeants de l’association s’activent, puisqu’un site internet est en cours de conception. “Tous les adhérents y seront recensés, explique Gaëlle Debut, la coordinatrice de l’ACAR. Nous pourrons faire des liens vers leur espace web, fournir des informations au grand public, en français et en anglais”. Le commerce rouennais espère tirer un bénéfice bien réel de cette grande vitrine virtuelle, pré-

EMPLOI 

“L

■■ Les 300 adhérents de l’association des commerçants et artisans de Rouen (ACAR) vont pouvoir bénéficier de l’appellation “Vitrines de Rouen” ainsi que du futur site Internet.

vue pour octobre. L’association tente aussi de convaincre les élus de l’urgence de redynamiser le commerce rouennais. L’ACAR défend ainsi auprès de la mairie la constitution d’un véritable village d’enfants devant le Musée des Beaux Arts, dès cet hiver, dans le cadre de “Rouen Gi-

vré”, ainsi que des marchés de Noël attractifs, faisant la part belle aux produits locaux. Pour améliorer le transport des 12 000 employés travaillant dans les commerces, elle lance aussi une étude pour stimuler l’usage des transports collectifs ou du covoiturage. Pour tenter de comprendre

la désaffection commerciale de certains axes, elle va réunir des agents immobiliers, convaincue “qu’il n’y a aucune fatalité”. Lancée pied au plancher, l’ACAR va devoir maintenant faire preuve d’endurance. Pratique. Informations pour le Grand déballage à deballagerouen@hotmail.fr

Et si vous deveniez gendarme ?

es qualités requises ? esprit d’équipe, adaptation, polyvalence, pragmatisme, sociabilité et quelques qualités rédactionnelles”, énumère sans sourciller le major Frédéric Paume, du Centre d’information et de recrutement de la gendarmerie nationale (CIR) de Rouen. Tous les ans, lui et son équipe arpentent les couloirs des lycées, salons, forums et des missions locales à la recherche de nouvelles recrues. Vous êtes tenté par le maintien de l’ordre en milieu rural ou péri-urbain ?

Alors peut-être que ce métier est fait pour vous. Chaque année, les gendarmes intègrent 10 000 nouvelles recrues en France : officiers (niveau master minimum), sous-officiers (niveau bac minimum) et gendarmes adjoints volontaires. Les candidats doivent être de nationalité française, avoir passé la Journée défense citoyenneté et ne pas être trop petits. Pratique. CIR de HauteNormandie, 17 rue Ambroise-Fleury, à Rouen. Tél. 02 32 08 13 30.

■■ Le major Paume et le CIR recrutent pour la gendarmerie.

N° 13 - 9 juin 2011

7

NEWS Bienvenue à la Maison du   chauffage de Maromme

L’ASSOCIATION

GRAND-QUEVILLY  

Le Mont de Rouen à l’honneur

G

L

a côte Saint-Catherine est un des lieux incontournables de l’agglomération rouennaise. Classé site environnemental depuis 2002, cette ancienne montagne de craie de 33 hectares propose une diversité de plantes unique en France et en Europe. L’association Côte SainteCatherine, créée il y a dix ans, se bat pour sauvegarder cet endroit riche en histoire. “Il faut savoir que 50 % des plantes qui existaient il y a cent ans ont disparu”, explique Yves Tuilier, bénévole de l’association. Forte de 75 adhérents, celle-ci invite toutes les deux semaines le public

à venir débroussailler et mettre en valeur la côte Sainte-Catherine dans le cadre des “chantiers verts”. “Nous plaidons pour la biodiversité. Notre devise est de défendre, protéger et valoriser cette colline qui fait partie du patrimoine de l’agglomération rouennaise”, ajoute le bénévole. En collaboration avec la Ligue de la Protection des Oiseaux (LPO), des promenades et des pique-niques sont organisés tout au long de l’année pour les amoureux de la nature. Prochain rendez-vous ce dimanche 12 juin. Pratique. Association Côte Sainte-Catherine, 77 rue du Mont Gargan. Tel. 02 32 08 01 42

Un parc pour tous Dix ans plus tard, des aménagements s’avéraient nécessaires. “Nous voulions le rendre plus accessible”, explique Lionel Rosay, élu en charge des espaces verts et de l’urbanisme, à la Mairie de Grand Quevilly. “La présence d’escaliers était un problème pour les personnes à

En avril, le chômage est reparti à la hausse après plusieurs mois de recul. En Haute-Normandie, le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A inscrits à Pôle emploi a augmenté de 0,5 % par rapport au mois de mars(+ 0,6 % en Seine-Maritime). Sur

un an, l’évolution reste encourageante (- 0,6 %). La Haute-Normandie compte 83 132 chômeurs de catégorie A. En avril, les jeunes de moins de 25 ans s’en sortent mieux (- 1,1 %). Les plus de 50 ans restent les plus touchés par la dégradation(+ 1,4 %).

Du neuf au Parc des Provinces mobilité réduite, nous avons donc décidé d’en supprimer deux et de les remplacer par des allées sécurisées par des garde-corps. Tout le monde peut maintenant profiter de ce parc.” Au cours de ce réaménagement, le parc des Provinces a été entièrement ceint d’une clôture et 18 portails ont été installés, afin d’assurer une meilleure sécurité. En outre, à l’occasion de son cinquantième anniversaire, Ferrero a soutenu financièrement la ville pour l’aménagement d’une aire de jeux pour les enfants, installée au sein du parc. Vaste de 300 m2, cette aire pourra accueillir une quarantaine d’enfants, de 2 à 12 ans.

MONT-SAINT-AIGNAN 

■■ Le réaménagement du parc a duré environ deux mois.

Un palais pour les sciences

L

e nouveau bâtiment, le “B2”, qui prendra place sur le campus de MontSaint-Aignan, d’une superficie de 11 000 m2 répartis sur cinq étages, sera dédié à la recherche biologique et biomédicale. Le chantier, qui débutera au premier trimestre 2012, a bénéficié du financement de la Région et de l’Union Européenne à travers le Fonds européen de développement régional (FEDER). Le budget engagé pour cette opération est de 31,5 millions d’euros dont 20,7 millions sont attribués

Photo AZ Architecture

■■ L’association accueille des scolaires pour sensibiliser les plus jeunes aux charmes de la Côte Sainte-catherine.

rand-Quevilly a la chance de bénéficier d’un parc de six hectares, un îlot de verdure au beau milieu de la ville : le parc des Provinces. Ce dernier, réalisé par l’architecte Montassut, avait été inauguré en 1997, et avait même reçu une distinction : la Marianne d’or.

les travaux. C’est là également que les Marommais pourront venir s’informer sur ce mode de chauffage et demander, s’ils le souhaitent, le raccordement au réseau. Cette future chaufferie devrait éviter l’émission de 9 500 tonnes de CO2 par an.

Photo Mairie Grand-Quevilly

C’est le premier pas engagé dans la construction de la chaufferie biomasse qui va être installée dans la commune. Depuis le 31 mai, Maromme dispose de sa Maison du chauffage. Dans cette maison seront installées les équipes de Cofely (GDF Suez) qui a en charge

Regain du chômage en avril  en Seine-Maritime

■■ La première pierre de “B2” devrait être posée début 2012.

par le Conseil régional. Les 17 équipes de chercheurs, membres de l’Institut fédératif de recherches multidisciplinaires sur les peptides (l’IFRMP 23), qui travaillent aujourd’hui dans des lieux séparés, y seront regroupées. Il est également prévu qu’à l’avenir, des équipes du CNRS et de l’INSERM, ainsi que des chercheurs de l’Université s’y installent. Le B2 sera construit selon les normes Bâtiment basse consommation. La fin des travaux est prévue pour le premier trimestre 2014.

8

NEWS Dernière ligne droite pour les futurs jardins d’Albane Les futurs jardins d’Albane, situés au pied de la cathédrale, seront ouverts au public dans les prochains mois. Ce projet lancé en juin 2010 par l’Etat et la ville de Rouen prévoit la division de ces jardins en deux parties. Une partie haute au niveau des rues Saint-Romain et

SANTÉ 

La Poste et ses offres mobiles

L

■■ Une trentaine de téléphones sont à disposition avec des offres accessibles à tous.

A

gros bureau de Seine-Maritime. La fréquentation peut y atteindre 1000 personnes par jour. Ces offres accessibles à tous sont disponibles dans 14 autres établissements postaux de Haute-Normandie. En Seine-Maritime, de Rouen à Grand-Quevilly jusqu’au Havre, et dans l’Eure, de Vernon jusqu’a Bernay. Avec près de 2000 bureaux en France qui proposeront des offres mobile, la Poste devient un concurrent sérieux sur le marché de la téléphonie mobile. Pratique. La Poste, Place des emmurées, Rouen. Ouvert du lundi au vendredi de 8h à 18h30 et le samedi de 9h à 12h. Tel. 02 32 81 62 93

●● EMPLOI  Un café pour travailler

On appelle cela le café de l’emploi. C’est une opération qui se propose de faire se rencontrer des employeurs qui recrutent et ceux qui cherchent un emploi. Le prochain est organisé ce samedi 11 juin, de 8h30 à 10h30, au Café de l’Echiquier à Rouen. Informations sur www. cafesdelemploi.fr

●● LOISIRS  Saint-Etienne a un nouveau guide

Sa sortie est prévue pour ce jeudi 9 juin. La mairie de Saint Etienne du Rouvray vient de créer un guide unique pour tous les loisirs, nommé Unicité. Non seulement ce guide simplifiera les inscriptions, mais par ce biais, la ville propose également aux habitants de la ville d’adapter les tarifs aux revenus des familles.

●● PIÉTON  Le boulevard des Belges plus sûr

Les voitures défilent presque sans continuer Boulevard des Belges. Le piéton qui s’aventure en ces lieux aimerait certainement traverser le boulevard plus tranquillement. C’est la raison pour laquelle une réunion publique sera organisée le mardi 14 juin, à 20h, à la mairie annexe Pasteur.

Georges-Lanfry, ouverte au public, et une partie basse, accessible par la cour des Libraires. D’une superficie totale de 1 850m 2, cette succession de petits jardins aux diverses plantes offrira un peu plus d’espaces verts et de couleur au centre ville de Rouen.

Le guide de la petite enfance de Rouen remis au goût du jour Disponible sur internet, sur rouen.fr, ou à la mairie de Rouen, pour les Rouennais qui ne l’ont pas encore, le guide de la petite enfance est un concentré d’informations pratiques et de conseils sur le sujet. La Ville vient de le remettre à jour. On y retrouve les théma-

tiques incontournables sur l’accueil des plus petits : les modes d’accueil, les bonnes adresses sur internet, les démarches d’inscription, la question financière ou le handicap. Les centres de loisirs et les établissements d’accueil de la petite enfance y sont aussi recencés.

Faut-il craindre la méningite ?

a méningite est une maladie qui fait peur. Si elle se fait discrète en France, en Seine-Maritime les cas se sont multipliés à partir de 2003. “Nous ne savons pas quelles sont les causes de cette recrudescence dans le département”, explique le docteur Leroy, médecin au CHU. Des campagnes de vaccinations, lancées dès 2006, ont permis de diminuer considérablement le nombre de cas. “Le maximum a été atteint en 2008, avec 45 cas recencés”, note le docteur Leroy, coordinateur médical de la campagne de vaccination menée par l’Agence Régionale de Santé, en partenariat avec le CHU. “Ce nombre est tombé à

14 en 2010. Depuis le début de l’année, neuf cas ont été recensés.” La méningite tue beaucoup moins que par le passé, grâce aux traitements antibiotiques appliqués rapidement. Dans sa forme la plus grave, dite purpura fulminans, la bactérie se dissémine dans l’organisme et empoisonne le sang, causant l’apparition de taches rouges ou violacées sur le corps. Contrairement aux idées reçues, le méningocoque, très fragile, se transmet difficilement. “La transmission est aérienne mais pour qu’il y ait un risque de contagion il faut un contact étroit pendant plus d’une heure avec la personne infectée.”

Photo ARS de Haute-Normandie

L’ENSEIGNE

bonnement sans engagement, forfait bloqué ou recharge prépayée : la Poste entre sur le marché de la téléphonie mobile. Dans un espace nouvelle génération situé sur la place des Emmurées, l’établissement de Saint-Sever propose depuis la semaine dernière des offres mobiles, sous la marque “La Poste Mobile”. “Un virage à 180°” “Notre objectif est de proposer des offres simples et claires à des prix ronds, c’est un virage à 180° pour moderniser l’image du service public”, explique Valérie Gouverneur, directrice d’établissement de la Poste Saint-Sever, considéré comme le plus

N° 13 - 9 juin 2011

■■ Les vaccinations ont permis une forte diminution des cas.

N° 13 - 9 juin 2011

9

NEWS

Photo La Crea

La Crea lance des vélos pliants au port de plaisance

City Break : le nouveau concept de Gîtes de France

Photo Gîtes de France

TOURISME 

■■ Rouen ne dispose pour l’instant que de deux City Break.

L

a fédération des Gîtes de France a lancé un nouveau label, CityBreak, et entend gagner ainsi les villes, après avoir conquis les campagnes. Par le biais de cette nouvelle offre, le leader de l’accueil touristique chez l’habitant en milieu rural propose en effet désormais des maisons, des appartements ou des chambres d’hôtes de haute qualité, dont la particularité est d’être situés en cœur de ville. La ville de l’intérieur Le tourisme urbain se développe et ils sont de plus en plus nombreux, Français comme étrangers, à chercher un logement leur permettant de profiter de tous les charmes d’une ville sans devoir prendre la voiture, comme le souligne Yves Leclerc, directeur de l’office de Tourisme

Rouen-Vallé de Seine. Pour implanter son nouveau label en Seine-Maritime, Gîtes de France a jeté son dévolu sur les villes de Rouen, Le Havre, Dieppe et Fécamp, des villes “d’Art et d’Histoire”. “Pour obtenir le label CityBreak, les propriétaires doivent proposer un lieu de caractère, moderne ou ancien, et avoir une bonne connaissance de leur ville pour être en mesure d’indiquer à leurs hôtes les coins agréables à visiter, les bonnes tables par exemple. Ils sont les ambassadeurs de leur ville”, explique Danielle Auffret, présidente des Gîtes de France Normandie. S’il en existe près de 600 en France, il n’y a pour l’instant que deux logements CityBreak à Rouen mais plusieurs dossiers pour labelliser d’autres logements sont à l’étude.

●● COLLÈGES Un million de repas “durables”

Jeudi 9 juin, le cap tant symbolique qu’officiel du millionième “bon repas de l’agriculture durable” sera servi au collège Barbey d’Aurevilly, à Rouen. Cette opération, lancée en 2004 par le Conseil général de Seine-Maritime dans les cantines des collèges, vise à promouvoir la production locale auprès des jeunes.

●● CANICULE Le plan de veille niveau 1 enclenché

Mois de juin rime avec lancement du plan canicule. Le premier niveau, dit niveau de veille saisonnière, a donc été automatiquement enclenché le 1er juin. Il vise à anticiper la survenue d’une période de fortes chaleurs. Le préfet scrute tous les matins les prévisions météo.

●● ENTREPRISE Nutriset a fêté ses 25 ans

Jacques Attali a prononcé, lundi 6 mai, à H2O, la conférence inaugurale des 25 ans de cette entreprise de Malaunay. Nutriset, qui emploie 110 salariés, est le leader mondial dans la fabrication de produits nutritionnels contre la malnutrition dans les pays pauvres. Dans son usine de Malaunay, elle fabrique notamment une pâte nutritive prête à l’emploi.

Des vélos pliants sont désormais à disposition des utilisateurs du port de plaisance. Dans le cadre de son plan de promotion du vélo, la Crea ajoute aux services de la vélo-station de la rue Jeanne d’Arc la possibilité d’en louer des pliants. Destinés aux plaisanciers

MARCHÉ  

U

en escale à Rouen, ces bicyclettes de moins de 10 kg et pliables en vingt secondes se transportent, se rangent facilement et se louent a des prix attractifs, de 4 € la journée à 12 € la semaine. A l’approche de l’été, cette initiative devrait faciliter l’accès au centre-ville.

Les marins de passage font leurs jeux olympiques ! Trois jours durant, mardi 14, mercredi 15 et jeudi 16 juin, les marins de passage à Rouen sont invités à prendre part à leurs 33e journées sportives internationales. Rouen est le dernier des ports français à perpétuer cette tradition. Les matchs de football, bas-

ket, handball, volley, tennis de table ou badminton auront lieu à la salle Roger Bonnet, à Petit-Quevilly, dès 18 h 15 tous les soirs. Ces journées sportives sont organisées par l’Association pour la gestion des institutions sociales maritimes (AGISM).

Le bio a du mal à percer place Lelieur

n marché totalement dédié aux produits bio a lieu tous les vendredis après-midi sur la place Jacques Lelieur, à Rouen. Lancé il y a deux ans et demi, ils étaient au départ une quinzaine de commerçants à proposer toutes sortes de produits issus de l’agriculture biologique, des fruits et légumes aux savons et produits d’entretien de la maison. Une existence fragile Victime d’un manque de fréquentation et d’une mauvaise publicité, deux stands seulement continuent de défendre l’existence de ce marché bio. “C’est une question de choix d’acheter du bio. Ce n’est pas tellement

plus cher que dans la grande distribution, cela dépend si on préfère avaler des pesticides ou non”, explique Emmanuelle Viel, commerçante sur le marché. “La fréquentation du marché est très variable, on peut très bien vendre ou ne rien vendre en un après-midi”. Entre 16h30 à 19h30, le vendredi après-midi, les clients se font de plus en plus rares autour des stands. “C’est dommage, car il y a un vrai potentiel à Rouen pour faire tourner notre marché bio”, ajoute la commerçante. L’existence du marché, malheureusement désertée par de nombreux commerçants, est devenue précaire. Guilhem de Prévoisin

■■ Le nombre de stands est passé de quinze à deux.

N° 13 - 9 juin 2011

10

Il est soupçonné de 190 vols à la roulotte ! La Brigade anti-criminalité de Rouen a mis la main sur un voleur à la roulotte qui a reconnu 29 vols mais qui pourrait être l’auteur de près de 190 méfaits. L’homme de 34 ans a été interpellé en flagrant délit puis placé en garde à vue vendredi 3 juin. Sa cible : des voitures

A Elbeuf, l’immeuble menace de s’effondrer en pleine nuit Mardi 7 juin, à 00 h 45, un bâtiment inoccupé, situé au numéro 22 de la rue du Général de Gaulle, à Elbeuf, a présenté de sérieux signes de fragilité, laissant présager un possible effondrement. Un morceau de corniche et des briques étaient tombés. La police

stationnées sur les parkings d’hôtels ou de restaurants. Il forçait leurs portières ou brisait une partie de la vitre pour voler. Ces vols se seraient produits entre octobre 2010 et juin 2011. L’homme sera prochainement jugé devant le tribunal correctionnel de Rouen (notre photo).

●● FRAYEUR Dégagement d’acide à la faculté de droit Lundi 6 juin, en fin d’après-midi, la faculté de droit de Rouen, avenue Pasteur, a été entièrement évacuée. La cause : une odeur suspecte dans les bâtiments. Vingttrois personnes, sur les 500 évacuées, ont été examinées par un médecin car légèrement incommodées. Aucune n’a dû cependant être transportée au CHU. C’est une erreur faite lors du mélange de produits d’une autolaveuse, provoquant un dégagement d’acide odorant, qui serait à l’origine du problème.

●● SOTTEVILLE Il volait les patients de l’hôpital Un homme d’une quarantaine d’années a été arrêté dimanche 5 juin pour des vols commis dans le centre hospitalier du Bois-Petit, à Sotteville-lès-Rouen. La police avait été appelée sur place après que des patients ont constaté que certaines de leurs affaires étaient introuvables. Le voleur, mis en fuite par le personnel de l’hôpital, a été interpellé non loin du centre hospitalier, dans le bois de la Garenne. Cet habitant de Sotteville a été placé en garde à vue.

●● ROUEN Arrêtés au volant d’une voiture volée Dans la nuit du dimanche 5 au lundi 6 juin, deux individus ont été placés en garde à vue, après avoir été contrôlés au volant d’une voiture volée. Ils étaient plusieurs dans cette Twingo, lorsque la Brigade ani-criminalité a demandé à la personne qui conduisait de s’arrêter, rue du Prieuré, à Rouen. Le passager avant et le conducteur ont alors tenté de prendre la fuite, mais ont été rapidement rattrapés. La BAC a pu constater que la voiture avait été volée : une serrure avait été forcée et des fils de contact arrachés.

●● CAMBRIOLAGE Il utilise la gouttière Dimanche 5 juin, à l’aube, un homme a cambriolé une maison de la rue des Bons-Enfants, à Rouen, sans se faire prendre. Il avait pénétré dans la demeure en se hissant au premier étage grâce à la gouttière. Le voleur aurait dérobé des bijoux. L’alarme de sécurité de la bâtisse a bien retenti, mais le cambrioleur a eu le temps de déguerpir avant l’arrivée de la police.

●● SEINE Un corps repêché près du pont Jeanne d’Arc Un cadavre humain a été retrouvé flottant dans la Seine, jeudi 2 juin, près du pont Jeanne-d’Arc, à Rouen. Le corps avait été repéré par une équipe de sapeurs-pompiers. La police a ouvert une enquête sur les circonstances de ce décès.

●● DRAME Un père et sa fille décèdent à Houppeville Deux personnes ont trouvé la mort dans un accident de la circulation survenu jeudi 2 juin entre Houppeville et Quincampoix, dans une collision sur un carrefour entre deux véhicules. Un père de famille et sa petite fille sont morts dans le choc. Trois autres personnes ont été grièvement blessées.

●● ROUEN Matinée sous tension sur l’axe Sud III Il était 4 h 30, vendredi 3 juin, sur la Sud III, lorsqu’un camion transportant des matières dangereuses a été contraint de s’arrêter à hauteur du centre commercial de Bois-Cagny. L’un de ses pneus avait pris feu alors qu’il quittait Rouen. Etant donné la nature du chargement, la circulation a été complètement interrompue dans ce sens, pendant une heure. Une vingtaine de pompiers est intervenue. La circulation a été rétablie un peu après 9 h 30.

PISCINE  

D

Le vandale trahi par son ADN

ans la nuit du 24 au 25 août 2008, trois individus s’étaient introduits dans la piscine intercommunale de Notre-Dame-de-Bondeville. Arrivés près du bassin, ils avaient forcé tour à tour les portes du local réservé au personnel et de l’infirmerie, puis celles menant à l’accueil, avant de fouiller

et dégrader les locaux. Un coffre fort a été retrouvé décelé du mur, sans doute trop lourd pour être emporté. Les malfrats ont mis la main sur de l’argent en espèces, ont dévalisé le distributeur de boissons et de confiseries et ont balancé divers objets dans le bassin. Les enquêteurs ont retrouvé du papier usagé et un mé-

ABUS DE CONFIANCE  

L

e 13 octobre dernier, en toute confiance, une Quevillaise a demandé à son voisin, Jessy Buquet, de lui acheter une bouteille de gaz. Elle lui a prêté sa carte bleue, en lui indiquant le code confidentiel. Le jeune homme est revenu peu après avec la marchandise attendue et la carte bleue. Jusque-là, tout sem-

ROUEN  

L

et les pompiers ont alors décidé de faire évacuer l’immeuble situé juste à côté. Huit familles, soit 29 personnes au total, ont été relogées dans un gymnase. Ce n’est pas la première fois que des problèmes d’effondrement sont constatés dans la zone d’Elbeuf.

got. A partir notamment de ces deux éléments, les policiers ont découvert la présence de deux ADN distincts. L’un des deux appartient à un certain Jimmy Quemard, connu des services de police pour des faits identiques. L’autre est demeuré inconnu. Vendredi 3 juin, devant les juges du tribunal correctionnel de Rouen, l’inculpé

a nié farouchement les délits. “Expliquez-moi comment peut-on retrouver votre ADN sur un mégot de cigarette ?”, a alors questionné le juge. Le jeune homme est resté sans explication. Son avocat, lui, a estimé que le mégot avait été transporté sur les lieux. Jimmy Quemard a été condamné à 10 mois de prison ferme.

“J’avais besoin d’argent”

blait normal... Sauf que, rapidement, la dame s’est aperçue de deux retraits successifs de 50 € sur son compte. Des débits qui nétaient pas de son fait. 100 euros de trop Le jeune homme a reconnu l’abus de confiance, promettant même de la rembourser. Mais il ne le fit pas. Face au tribunal correction-

nel de Rouen, vendredi 3 juin, le prévenu, repentant, a expliqué  avoir “besoin d’argent”. “Comme tout le monde”, a rétorqué le magistrat. “Peut-être que cette dame a aussi besoin d’argent pour vivre. Vous auriez pu éventuellement lui demander, plutôt que de vous servir”. Quant au représentant du

ministère public, il a estimé qu’un pourboire de 100 € “faisait peut-être un peu beaucoup”. Il a donc requis une peine d’emprisonnement mixte comprenant l’obligation de rembourser la victime. Jessy Buquet a été condamné à un mois de prison ferme. Il devra en outre indemniser la partie civile à hauteur de 200 €.

Trop ivre pour reconnaître sa voiture ?

e 3 avril au petit matin, Majdi Lamouchi et un ami, originaires des environs de Gaillon, sont sortis d’une boîte de nuit rouennaise, ivres. Son copain contrôlé et interpellé, Majdi s’est retrouvé seul à Rouen, avec ses clés de voiture, mais sans moyen de locomotion. Il s’est alors dirigé vers deux Citroën

Saxo stationnées, identiques à la sienne. S’introduisant dans la première, il a volé une pochette de maquillages et tenté de démarrer. En vain. Il a donc essayé celle d’à-côté, cassant la vitre et s’installant au volant. Absent au tribunal C’est dans cette position que les policiers l’ont interpellé. Le jeune homme présentait

AGRESSION SEXUELLE 

U

n homme domicilié à Malaunay a été condamné vendredi 3 juin à 18 mois d’emprisonnement dont dix avec sursis, par le tribunal correctionnel de Rouen. Il a été reconnu coupable d’agression et d’atteinte sexuelle  sur sa belle-fille, mineure. La peine a été assortie d’une mise à l’épreuve de deux ans, comprenant notamment une obligation de soins psychologiques. Les faits remontent au 8 mai 2009. L’adolescente de 14 ans rentrait chez sa mère et

un taux de 0,71 mg d’alcool par litre d’air expiré. Devant les forces de l’ordre, le jeune homme a affirmé être “persuadé qu’il s’agissait de sa propre voiture” et ajouté qu’il avait “l’intention de rentrer coûte que coûte sur Gaillon”. “Espérait-il naïvement démarrer une Citroën Saxo avec ses propres clés ?”, s’est in-

terrogé le procureur, mardi 31 mai, lors du jugement au tribunal correctionnel de Rouen, où le prévenu n’avait pas pris la peine de se rendre. Au grand regret de l’une des victimes, qui a tenu à faire part de son mécontentement. Majdi Lamouchi a été condamné à cinq mois d’emprisonnement.

Elle l’appelait “papa”

son beau-père pour le weekend. Le vendredi soir, elle prenait l’habitude de dormir en chemise de nuit sur le canapé. Tandis que la mère était à l’étage, occupée avec son demi-frère, le beau-père regardait la télévision, à côté de la jeune fille. C’est à ce moment qu’il s’est approché d’elle pour l’embrasser de façon insistante sur la bouche. Alors qu’elle s’était endormie, il a ensuite passé sa main sous la chemise de nuit et caressé ses parties intimes. Réveillée, l’adolescente sous le choc

n’a pas osé révéler les faits à sa mère. Le 22 mai, le beaupère a récidivé. La jeune fille s’est alors confiée à sa meilleure amie. Famille recomposée Peu après, la mère de la victime a appris la vérité. Son compagnon a reconnu les faits et présenté ses excuses, mais le couple s’est séparé. “J’étais très en colère. Je n’ai pas compris. Elle l’appelait “papa” depuis toute petite”, s’est exclamé la mère devant le juge. Depuis une dizaine d’années, ils menaient une vie de couple équilibrée,

dont étaient nés d’autres enfants, même si la victime peinait à trouver sa place au sein de cette famille recomposée. Quant à l’inculpé, bien que souffrant d’une légère déficience mentale, il était conscient des interdits. Aujourd’hui, il est difficile d’apprécier les répercussions psychologiques de cette agression sexuelle sur la jeune fille. Très renfermée, elle parle peu. Les faits l’ont évidemment déstabilisée, à un âge où la sexualité est sujette à questionnement.

N° 13 - 9 juin 2011

Rouen accueillera la super finale (final four) de la Continental Cup, la coupe d’Europe des clubs de hockey sur glace, du 13 au 15 janvier 2012. La décision est tombée le 4 juin. A Budapest, la Fédération internationale de hockey (IIHF en anglais) a confié pour

la troisième fois en quatre ans l’organisation de l’événement à la France. C’est la seconde fois (2009, 2011) que la super finale sera jouée dans la patinoire de l’Ile Lacroix. Les vainqueurs des demi-finales y rejoindront le RHE 76 et Minsk (Biélorussie).

SPORTS

Baseball : les Huskies se privent de la Coupe d’Europe Du 1er au 5 juin, à Parme, en Italie, s’est déroulé le tour de qualification pour la coupe d’Europe de baseball qui aura lieu à Brno en République Tchèque le 21 et 22 septembre. Pendant ces cinq jours, les Huskies ont affronté l’ASD Parme, DOOR Neptunus, Draci

Brno, San Marin et les Tenerife Marlins. Le bilan n’est pas très glorieux pour nos Huskies avec une seule victoire contre Tenerife (10). Ils ont fini cinquièmes de ces qualifications. C’est San Marin qui s’est imposé pour jouer la phase finale de la Coupe d’Europe.

Photo Romain Flohic

Hockey : la finale de la Continental Cup jouée à Rouen

11

BASKET  Les Hauts de Rouen accueillent un plateau exceptionnel

DECOUVERTE

Bike polo : le cyclisme collectif

Tournoi très show dans les Hauts

A

E

ssayez le bike polo made in USA ! Cette nouvelle façon de faire du vélo apparue aux États-Unis il y a une quinzaine d’année fait de plus en plus d’émules à Rouen. “Ce sport urbain a été lancé par des coursiers américain, qui, pour s’amuser le soir, décidaient de copier le concept du polo, mais sur des vélos”, explique PierreAdrien Dracon, secrétaire de l’association Guidoline, qui favorise l’expansion du bike polo à Rouen. Vitesse et précision Ce sport se pratique sur une piste en dur, comprend deux équipes de trois joueurs munis de crosses et d’une balle et qui s’affrontent selon une

règle simple : marquer le plus de point sans poser le pied par terre. “Ce sport est aussi dangereux que le football. Le principal est de se faire plaisir et allier vitesse et précision sans se faire mal”, ajoute le jeune biker. Sur des vélos sans grande différence avec des vélos de ville, ce sport reste conseillé aux amateurs de sensations fortes. Encore méconnues en France, il existe néanmoins des compétitions nationales auxquelles plusieurs équipes rouennaises sont représentées pour défendre les couleurs de la Haute-Normandie. Pratique. Rouen Bike Polo, bvd Gambetta, Rouen. Tel. 02 35 70 01 13.

●● FOOTBALL  Les Bleuets vainqueurs à Diochon

L’équipe de France espoirs a remporté son match amical face à la Serbie, disputé jeudi 2 juin au stade Diochon de Rouen. En vue des éliminatoires pour l’Euro 2013, les jeunes Français ont enchaîné une quatrième victoire consécutive. Le seul but du match a été marqué par Henri Saivet à la 15e minute.

●● FC ROUEN  Abonnements pour 2011-2012

Pour celles et ceux qui n’étaient pas abonnés en 20102011, la campagne d’abonnement pour la saison 20112012 de National sera lancée le 20 juin prochain.

●● ATHLÉTISME  Sotteville se précise

Le plateau d’athlètes du meeting international de Sotteville-lès-Rouen, qui aura lieu samedi 2 juillet prochain, se dévoile petit à petit. Seront notamment présentes les Américaines Carmelita Jeter (200  m) et Damu Cherry (100 m), Manuela Montbrun (marteau), les Américains David Payne, Dwight Thomas et Terence Trammell (110  m haies), le perchiste français Damiel Dossevi et le russe Lukyanenko ou encore le décathlonien Romain Barras.

BASKET 

■■ Une vingtaine d’équipes de Nationale 3 masculine et féminine seront à la Grand’Mare lors du grand tournoi festif organisé par les Hauts-de-Rouen Basketball.

possibilité de passer pro. Ils sont donc heureux de pouvoir donner un coup de main à l’association. Les jeunes joueurs pourront s’identifier à ces joueurs pros et avoir le plaisir de jouer à leurs côtés”. Le tournoi promet également d’être festif. Tous les matchs seront accompagnés de grands shows prévus tout

au long du week-end : miniconcerts, démonstration de handi-basket, barbecue géant mis en place par un traiteur, sans oublier “un concours de dunks organisé entre les demi-finales et la finale le dimanche, ainsi que des concours de lancers francs durant les deux jours”. Pour cette deuxième édi-

tion, les organisateurs attendent encore plusieurs centaines de personnes. François Béguin

Pratique. Tournoi des Hauts de Rouen, samedi 11 et dimanche 12 juin au centre sportif Henri Villon, 19 rue Newton. Entrée gratuite.

Premier bilan pour le SPO Rouen

A

lors que la finale de la Pro B aura lieu entre les deux équipes assurées de monter en Pro A, Nanterre et Dijon, l’heure est au bilan pour le SPO Rouen. Longtemps leaders, les Normands avaient bien débuté la saison, avant de s’essouffler sur la fin, terminant finalement troisièmes de la saison régulière. Efficace aux lancers francs En play-offs, le SPO a été sorti au premier tour face à Boulogne-sur-Mer, au bout du suspense. L’équipe ter-

mine à la troisième place du nombre de points marqués avec 2 724 points mais seulement treizième en efficacité (45%). Sur la ligne des lancers francs, le SPO retrouve une place de choix, troisième, à égalité avec les deux premiers, Aix-Maurienne et Bourg-en Bresse.

Photo François Béguin

■■ Les entraînements de bike polo se déroulent du lundi au samedi, de 17h à 19h, au stade Saint-Exupéry.

lors que la saison de basket est terminée pour tous les clubs, l’heure des tournois a sonné. Le Hauts-de-Rouen Basketball (HDRB) en profite pour organiser la deuxième édition de son tournoi “HDR Basket Days”, les 11 et 12 juin au centre Henry Villon. “L’idée est de réunir les meilleurs équipes de la région et d’ailleurs sur les terrains de la Grand’Mare pour montrer qu’il y’a des bonnes choses qui se font dans ce quartier”, explique Michael SoignetEkomo, un des dirigeants du HDRB. Ce tournoi, le plus important de la région, va mobiliser une vingtaine d’équipes au total, dont douze équipes maculines parmis lesquelles le SPO Rouen (Nationale 3), Gravenchon (N3), Boulogne-sur-mer (N3), Bihorel (N3), une sélection de la République de Centrafrique et huit équipes féminines, dont Césaire Levillain (N3). Joueurs pros et concours de dunks Plusieurs joueurs professionnels comme Pierric Poupet (SPO Rouen), Teddy Mazeroi et Aziz Dia (ALM Evreux) ou encore Ousmane Camara (STB Le Havre), seront de la fête. “Les joueurs pros sont des joueurs que l’on a pu rencontrer au cours de nos carrières de basketteurs et qui ont eu la

■■ Jason Sigger (n°4), l’une des satisfactions de la saison.

Au rayon des individualités, Jason Siggers aura été le Rouennais le plus en vue avec une moyenne de 18,62 points/match. Il termine donc deuxième derrière Moses Sonko, le joueur d’Aix-Maurienne.

12

FRANCE MONDE

TAXER LES OEUVRES D’ART ?

La controverse

Au nom de la “justice fiscale”, Jean-Louis Borloo veut assujettir à l’ISF les œuvres d’art et les objets de collection et d’antiquité qui en étaient dispensés depuis 1982. Faut-il abolir cette niche fiscale ? Lors de sa création – sous François Mitterrand – elle avait pour but de soutenir le marché de l’art et d’éviter que le patrimoine français ne quitte le pays. Aujourd’hui, Borloo parle de relever à 19 % la taxe sur les plus-values des œuvres d’art. Mais le gouvernement s’y oppose. Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture, redoute que le marché

de l’art ne s’écroule en France. François Baroin, ministre du Budget, craint que le patrimoine artistique ne disparaisse : “90 % des collections publiques s’enrichissent par des dations ou des donations venant de particuliers”. Cette ressource disparaîtrait si les désirs de Borloo devenaient loi. Par ailleurs, les services du gouvernement soulignent l’irréalisme d’une telle loi. Il faudrait organiser des perquisitions chez les contribuables à la recherche de tableaux, tapis, bibelots ou statuettes. Ce qui créerait une ambiance détestable...

DSK

Il plaide “non-coupable” Pas de surprise : l’ex-directeur général du FMI a choisi le 6 juin de plaider “non-coupable” des chefs d ’ a c c u sation retenu s contre lui dans la tentative d’agression sexuelle d’une employée du Sofitel de New York. Dominique Strauss-Kahn, à son arrivée dans les bâtiments de la Cour suprême de New York, a subi les huées des

N° 13 - 9 juin 2011

employés d’hôtel venus manifester leur solidarité avec la femme de chambre plaignante : “shame on you”, “honte à vous”, ontils scandé à son passage. Les avocats de DSK se disent “certains à 99 %” de le faire acquitter lors du procès : le doute d’un seul juré suffirait pour parvenir à ce résultat.

Europe-Ecologie : quatre candidats, vingt querelles

Drogue : et maintenant, l’armée ?

■■ Devant la multiplication des réglements de compte dans le quartier de sa ville de Sevran en Seine Saint-Denis, le maire Stéphane Gatignon réclame l’intervention de l’armée contre les trafiquants de drogue.

En demandant l’intervention de l’armée contre les mafias de la drogue, un maire du 93 soulève la tempête.

C

hargé des questions de sécurité au PS, Jean-Claude Urvoas proteste : “La militarisation de l’ordre public s’inscrirait dans une stratégie de tension qui ne peut que desservir la population  !” Il réplique ainsi à Stéphane Gatignon, maire de Sevran en Seine Saint-Denis. Celui-ci vient de réclamer l’intervention de l’armée dans sa ville contre les trafiquants de drogue : “Je demande au ministre de l’Intérieur d’envisager une présence de l’armée vingt-quatre heures sur vingt-quatre afin d’éviter

les risques de balles perdues et de tragédies... Depuis un mois et demi les règlements de compte se multiplient dans le quartier, les habitants, les enseignants des écoles, les employés municipaux se sentent inquiets et tendus, si ce n’est terrorisés, ça ne peut plus durer !” Renforcer la répression, ou trouver d’autres solutions ? Elu de Seine Saint-Denis sous l’étiquette d’EuropeEcologie, Gatignon est loin d’être un homme de droite. Qu’il en vienne à réclamer l’armée dans des tâches de sécurité civile, donne la mesure du problème tel qu’il se présente désormais dans certaines cités. Sans aller jusqu’à appeler les paras, le député PCF de

Sevran, François Asensi, réclame pour sa part des caméras de vidéo-surveillance et un “renforcement de la présence humaine des forces de l’ordre” (en clair, un quadrillage) : il s’agit, souligne-t-il, de “démanteler les réseaux mafieux liés à la drogue”. Ces réseaux encadrent une partie des jeunes des cités, et les transforment en “soldats” de la drogue. Le 1er juin, deux équipes rivales se sont poursuivies à scooter dans les rues de Sevran en échangeant des coups de feu ; l’un des belligérants a été atteint par une balle à quelques dizaines de mètres d’une école primaire. Rapport à l’ONU Face à ce type de situation (qui se reproduit dans de nombreuses villes fran-

çaises), existe-t-il une autre solution que la répression armée ? Selon la commission internationale sur les drogues, réunie à New York le 2 juin, “la réalité est que la guerre contre la drogue est un échec. La corruption est en hausse, le trafic est en hausse, la consommation de drogue est en hausse : il faut changer notre façon de voir les choses.” La commission propose de priver les mafias de leur monopole en organisant un marché régulé du cannabis et une distribution médicalisée d’héroïne : “en Suisse, ce programme a entraîné une baisse de la consommation et de la délinquance.” Cette proposition figure dans le rapport que la commission a remis à l’ONU le 6 juin.

Le concombre était innocent

A ■■ Eva Joly, Cécile Duflot et Nicola Hulot.

Q

uatre candidats à la candidature pour 2012 sont homologués par Europe-Ecologie-les-Verts. Mais trois d’entre eux seulement ont un véritable parcours écologiste... Le plus connu, Nicolas Hulot, 56 ans, star de TF1, est certes le promoteur du Pacte écologique en 2007. Mais les écolos radicaux l’accusent de gagner trop bien sa vie et d’être “la créature des multinationales”. Parmi ces ultras : l’instituteur bordelais Stéphane Lhomme, 45 ans, ex-porteparole du réseau “Sortir du nucléaire” ; et Henri Stoll, 56 ans, maire et conseiller général alsacien qui se veut “candidat des gens simples”.

Reste Eva Joly, 67 ans, franco-norvégienne, exmagistrate spécialiste des enquêtes financières... “Elle ignore à peu près tout de l’écologie et ne cache pas ses ambitions politiciennes”, objectent ses ennemis verts. La véritable stratégie de Mme Joly vise à négocier avec le PS pour les élections de 2012 et la composition d’un gouvernement. Mais n’est-ce pas ce que les Verts ont toujours fait ? Quant à Daniel Cohn-Bendit, furieux que sa propre motion ait été laminée par les militants, ulcéré des attaques de Cécile Duflot (elle-même reconduite à la présidence d’EuropeEcologie-les-Verts avec une majorité écrasante), il s’est retiré sous sa tente.

près avoir accusé le concombre espagnol, les chercheurs l’ont innocenté de l’épidémie qui venait d’intoxiquer 2 100 personnes en Europe et d’en tuer une vingtaine en Allemagne et en Suède, victimes de la bactérie ECEH. Le 5 juin, les autorités sanitaires allemandes déclaraient que finalement ECEH avait été répandue, non par des produits d’importation, mais par des “haricots Mungo” cultivés en Allemagne : plus précisément dans la région d’Ülzen, entre Hambourg et Hanovre. L’exploitation agricole était aussitôt fermée, et toute sa production “rappelée”. Le haricot Mungo est utilisé dans des salades composées ou en légume d’accompagnement. La bactérie E. Coli (escherichia coli) est une bactérie du côlon. Sachant que le haricot Mungo germe sur une surface de toile posée sur de l’eau, la bactérie est pro-

■■ Après le concombre, voilà les haricots Mungo cultivés en Allemagne incriminés.

bablement venue de l’eau. Comment celle-ci a-t-elle été contaminée ? D’après les enquêteurs, la faute en reviendrait à l’agriculteur : n’ayant pas reçu les engrais hydrosolubles qu’il attendait, celui-ci aurait jugé

bon de verser dans l’eau les boues “nutritives” d’un bassin de décantation... D’où l’introduction dans l’eau (donc dans les haricots germants) d’un “péril fécal”, selon l’expression sanitaire : c’est-à-dire d’un risque

de maladie passant par les selles. Et d’où l’indignation des agriculteurs et des pouvoirs publics espagnols, d’abord montrés du doigt par la presse allemande... avant que la vérité ne soit révélée au public.

N° 13 - 9 juin 2011

DETENTE

LA RECETTE

13

LA TABLE

La Diva des Sens, pause gourmande au bord du Robec

L’avocat : commis d’office ! On plaide en sa saveur tant il sait nous faire la cour. Sous sa robe rustique se cache un cœur de velours... C’est l’avocat ! Gâteau au riz et à l’avocat Pour 6 personnes Préparation : 20 mn ●● 4 tasses de riz pour sushi cuit ●● Un concombre finement tranché et 6 piments revenus dans l’huile ●● ½ tasse sauce soja, 2 citrons verts, 2 avocats réduits en purée, 200 g de fromage frais crémeux Huilez un moule assez long. Faites revenir les piments dans une poêle jusqu’à ce qu’ils dorent ; retirez les et coupez-les en rondelles. Mettez les rondelles dans un bol avec la sauce soja et

le jus de citron ; mélangez bien et laissez mariner. Mettez la moitié du riz dans un moule huilé et compactez le riz avec les doigts. Coupez le fromage frais en lamelles très fines puis mettez-le sur le riz, ensuite la purée d’avocat et dessus, des tranches de concombre. Couvrez avec le reste de riz et compactez à nouveau avec vos doigts. Retournez-le sur un plat pour avoir la forme de gâteau deriz ; décorez avec les piments revenus dans l’huile et l’avocat coupé en cubes.

toutes nos recettes sur

Mots croisés Verticalement 1 – Agis avec humour. 2 – Coupées en menus morceaux. Endroit où circuler. 3 – Couche de protection à protéger. Commune du Finistère (sur-Belon). 4 – Ou cinglé. Il laisse une empreinte. 5 – Division de couronne suédoise. Sujet d’études. Au début du mois d’août. 6 – A quitté sa mère (est). Dieu nordique. Sévère aussi. 7 – Son chef-lieu est Douglas (île de). Moi aussi. 8 – Étourdies. 9 – Qui ont trait au cubitus. 10 – Il est pris dans un engrenage. Teste encore.

Horizontalement A – Sous la surface. B – Il fut ressuscité par Jésus. Elle ouvre les portes. C – Il n’a pas de pieds. Prit la tête. D – Victoire de Napoléon sur les Prussiens. Pesa à vide. E – Fondateur des lycées de jeunes filles. Invite sous son toit. F – Bonne carte. Via aussi. Ils nourrissent le bétail. G – Tout court. Leurs épis sont blonds. H – Sélections. Haussa d’un demi-ton. I – Tombée dans la gueule du loup. Moment où le soleil pointe le bout de ses rayons. J – Donc organisées. A B C D E F G H I J

Sudoku

BM

PM

PM

5 6 7 O N D R E E M T A C O N A R S B D I A U B O R I

8 E C E R V E L E E S

9 10 U R L E N A A I E R S E S S A I E E

Dates

Coeff.

BM

BM

Vendredi 10

60-60 06.45 01.05 06.25 00.30 05.55 00.05 05.39 00.17 19.25 13.35 19.05 12.55 18.35 12.40 18.22 12.49

Samedi 11

61-63

Dimanche 12

65-69 09.05 03.20 08.40 02.45 08.10 02.25 07.59 02.39 21.40 15.55 21.15 15.15 20.40 14.55 20.34 15.12

Lundi 13

72-76

10.05 04.30 09.45 03.50 09.10 03.35 09.03 03.49 22.35 17.00 22.10 16.20 21.35 16.00 21.32 16.20

Mardi 14

80-83

11.00 05.35 10.40 04.50 10.00 04.35 10.00 04.53 23.25 17.55 23.00 17.15 22.25 16.55 22.24 17.22

Mercredi 15

86-88

11.50 06.25 11.30 05.45 10.50 05.25 10.52 05.51 18.50 23.50 18.05 23.10 17.45 23.13 18.17

Jeudi 16

90-91 00.10 07.15 12.20 06.30 11.40 06.10 11.41 06.44 12.35 19.40 18.55 23.55 18.35 23.59 19.07

07.55 02.10 07.35 01.35 07.05 01.15 06.50 01.26 20.35 14.25 20.10 14.10 19.45 13.50 19.30 14.00

Les initiales PM et BM signifient pleine mer et basse mer. Malgré toute l’attention apportée à la rédaction de ce tableau nous déclinons toute responsabilité pour les erreurs qui auraient pu s’y glisser

Les solutions 9 10 U R L E N A A I E R S E S S A I E E

PM

DEAUVILLE TROUVILLE

8 E C E R V E L E E S

BM

LE HAVRE

5 6 7 O N D R E E M T A C O N A R S B D I A U B O R I

PM

FECAMP

2 3 4 R O F A Z A P O D E N A E E S P R A R I S U E E C T

DIEPPE

1 P L A I S A N T E S

2 3 4 R O F A Z A P O D E N A E E S P R A R I S U E E C T

L’horaire des marées du 10 au 16 juin

A B C D E F G H I J

1 P L A I S A N T E S

LES MAREES

Horizontalement A – Sous la surface. B – Il fut ressuscité par Jésus. Elle ouvre les portes. C – Il n’a pas de pieds. Prit la tête. D – Victoire de Napoléon sur les Prussiens. Pesa à vide. E – Fondateur des lycées de jeunes filles. Invite sous son toit. F – Bonne carte. Via aussi. Ils nourrissent le bétail. G – Tout court. Leurs épis sont blonds. H – Sélections. Haussa d’un demi-ton. I – Tombée dans la gueule du loup. Moment où le soleil pointe le bout de ses rayons. J – Donc organisées.

Verticalement 1 – Agis avec humour. 2 – Coupées en menus morceaux. Endroit où circuler. 3 – Couche de protection à protéger. Commune du Finistère (sur-Belon). 4 – Ou cinglé. Il laisse une empreinte. 5 – Division de couronne suédoise. Sujet d’études. Au début du mois d’août. 6 – A quitté sa mère (est). Dieu nordique. Sévère aussi. 7 – Son chef-lieu est Douglas (île de). Moi aussi. 8 – Étourdies. 9 – Qui ont trait au cubitus. 10 – Il est pris dans un engrenage. Teste encore.

■■ Enjambant le paisible Robec, la terrasse de La Diva des Sens est l’endroit idéal pour une pause-déjeuner.

L

es restaurants de la rue Eau-de-Robec partent avec une longueur d’avance sur les autres : le cadre. Cette rue piétonne où le Robec coule des jours heureux en contrebas d’immeubles au charme fou est peut-être l’une des artères les plus agréables à vivre de la rive droite. Au bout de la rue, le restaurant La Diva des Sens appelle logiquement le passant à une pause au bord du ruisseau. Surprise : la carte aussi se démarque. Soupes froides ou “bouchées de la Diva” en entrée, tartes fondantes, sucré-salé ou cassolette de calamar en plat principal : appétissant. Reste maintenant à savoir ce que cela donne dans l’assiette. Je lance le repas en me laissant séduire par la tarte fondante de Normandie, la tarte étant indéniablement l’une des

spécialités (et des réussites) de la maison. Entourée d’une salade fraîche et généreuse, celle-ci renfeme camembert et poitrine fumée. Fondante comme son nom l’indique, les saveurs se complètent à merveille, le tout dans une pâte savoureuse. Pendant ce temps-là, le Robec fredonne son délicat glou-glou... Place au dessert ; j’ai choisi un grand classique : la tarte des sœurs Tatin. Là encore, rien à redire : pommes chaudes et moelleuses, pâte caramélisée juste comme il faut et crême fraîche en option. Le dernier atout de la Diva des Sens ? Ses prix. La formule plat et dessert, café compris, me reviendra à 11,50 €. Et pour la beauté du cadre, c’est gratuit ! Pratique. La Diva des Sens, 150, rue Eau de Robec, à Rouen. Tél. 02 35 36 70 11.

LA METEO Très nuageux Vendredi 10 juin

- Temps : ciel variable avec quelques éclaircies et risque d’averses. - Températures : le matin de 9 à 11°, l’après-midi de 17 à 19°. - Vent : sud-ouest faible.

Samedi 11 juin - Temps : amélioration avec éclaircies. - Températures : le matin de 9 à 11°, l’après-midi de 18 à 20°. - Vent : sud-ouest faible.

Dimanche 12 juin

- Temps : ciel très nuageux. - Températures : le matin de 9 à 11°, l’après-midi de 19 à 21°. - Vent : sud-ouest faible.

Lundi 13 juin

- Temps : ciel souvent voilé en marge d’une perturbation circulant en mer. - Températures : le matin de 11 à 13°, l’après-midi de 21 à 23°. - Vent : sud-ouest faible.

14

SORTIES

Attention ! Les Vikings sont de retour L’association Sur les traces de Rollon propose une immersion historique au cœur de la vie d’un clan Viking, à l’époque médiévale. La troupe Folklore fait ainsi un saut dans le temps pour se retrouver au Xe siècle. Pratique. Navigation à la rame à bord de navires

norois entre Oissel et la Roche Guyon avec des escales ouvertes au public du 14 au 17 juin. Le 18 juin, randonnée des 25 Vikings entre la Roche Guyon et Saint-Clair-sur-Epte où un village de 45 tentes animées par 110 figurants les attendront. Ouvert à tous.

AGENDA CONCERTS . Vendredi 10 juin, 18h30, Octopus + Tunbleweeds + Bra-Ykar +Wys’s + Léo Jovanek + Fonckiclack, Parvis de l’Hôtel de Ville, accès libre. Renseignements : 02 35 70 37 05 . Vendredi 10 juin, 22h, Daktary Sound System + Boukaya Brothers, Le Bateau Ivre, 17 rue des Sapins, entrée payante. Renseignements : 02 35 70 09 05, www.bateauivre.rouen.free.fr . Samedi 11 juin 19h30, Leoš Janácek, Antonín Dvorák et Witold Lutoslawski (Vocal), Théâtre des Arts, de 5 € à 30 €. Réservations : 0810 811 116, www.operaderouen.fr . Lundi 13 juin 16h, Monika Dabrowska (Récital d’orgue), Abbatiale Saint-Ouen, libre participation . Mardi 14 juin 20h, Alborosie (Reggae), Hangar 106, 24 € (TR 19 €). Renseignements : 02 32 10 88 60, www.le106.com . Mercredi 15 juin 21h, Grand Square Dance +Needlestill, Le Bateau Ivre, 17 rue des Sapins, entrée payante. Renseignements : 02 35 70 09 05, www. bateauivre.rouen.free.fr . Jeudi 16 juin 21h00, Color Island (Reggae roots), Le Bateau Ivre, 17 rue des Sapins, entrée payante. Renseignements : 02 35 70 09 05, www.bateauivre. rouen.free.fr ÉVÉNEMENTS . Vendredi 10 juin 20h30, Les Pottos (Théâtre), Maison de l’Université, Mont-Saint-Aignan, 5 € (TR 3 €). Renseignements : 02 32 76 92 00, www.univ-rouen. fr/mdu . Samedi 11 juin 20h30, Spectacle de théâtre, Maison Saint-Sever, 10-12 rue Saint-Julien, entrée libre. . Samedi 11 juin 14h, Journée de la citoyenneté, Halle aux Toiles, entrée libre, Stand, expositions, table ronde... Renseignements : 07 60 56 96 70, declicasso@hotmail.fr . Mardi 14 Juin 20h00 et vendredi 17 juin 20h, “Prud’hommes” (Projection – débat), Cinéma L’Omnia République, 28 rue de la République . Dimanche 19 juin 8h00, Vide-Greniers Saint-Julien et Saint-Clément, Autour de la rue Saint-Julien et de la place Saint-Clément, accès libre. . Dimanche 19 juin, 9h00, Grande foire à tout, Antenne Locale Rouen ADRA , 58 rue Pierre Renaudel, entrée libre.

●● SALON Le bien-être à la Halle aux Toiles Le bien-être et le zen seront les invités d’honneur du salon qui se tiendra à la Halle aux Toiles les samedi 11 et dimanche 12 juin. Des conférences seront données par des thérapeutes sur des sujets allant de la sophrologie au shiatsu. De 10h à 19h. Entrée : 5 euros.

●● ANIMATION Saint-Aubin-Lès-Elbeuf et ses chars Dimanche 12 juin, pour la Pentecôte, la ville de Saint Aubin-Lès-Elbeuf accueille la grande cavalcade des chars fleuris. Cette année, 10 chars seront au rendez-vous, ainsi que sept groupes musicaux. Le départ sera donné à 15h, rue du Général Leclerc.

●● EXPOSITION Les peintures de Polizzi Jusqu’au 30 juin, Jean-Marc Polizzi expose ses œuvres à Rouen. Des tableaux où les couleurs vives explosent et se marient. Des thèmes et des dessins qui ne sont pas sans rappeler l’art d’Amérique du Sud. Exposition au BPE, 5 rue Guillaume le Conquérant. Ouvert du lundi au vendredi de 10h à 12h30 et de 14h à 17h30 sauf le mardi de 10h à 12h30 et de 15h30 à 17h30.

N° 13 - 9 juin 2011

Secrets de pâtissier : comment fait-on un fraisier ? En lien avec l’institut National de la Boulangerie et la Pâtisserie (INBP) l’Office de tourisme propose un atelier par mois pour s’adonner aux joies des fourneaux. Accompagné d’un maître pâtissier, chacun pourra apprendre et partager avec les autres la recette du fraisier.

Les apprentis pourront repartir avec leur préparation et en poche tous les trucs et astuces pour faire soimême un vrai fraisier. Pratique. Vendredi 17 juin, 13h30 à l’INBP, durée 3 heures. Tarif : 48€. Réservation obligatoire au 02 32 08 32 40.

ÉVÉNEMENT Une nouvelle branche du Muséum vient d’être inaugurée

Les trésors de l’Océanie

C

ela faisait bien longtemps que cette partie du Muséum d’Histoire Naturelle de Rouen était fermée au public. Depuis 1997 ces trésors ramenés d’Océanie dormaient dans les réserves. Ils ont été rendus à la lumière, et à l’admiration des visiteurs. En effet, vendredi 3 juin, une cérémonie d’inauguration était organisée pour célébrer la réouverture de la galerie d’ethnographie consacrée à l’Océanie. C’est à Georges Nuku, un artiste maori, connu au niveau international, que le Muséum a fait appel pour aménager et mettre en espace ces objets. “Nous n’avions toujours donné que la vision française de leur histoire, expliquait Sébastien Minchin, directeur du Muséum lors de l’inauguration. En faisant appel à cet artiste nous voulions connaître et accéder à la version maorie.” La collection du Muséum a été ramenée au XIXe siècle par l’Amiral Cécille parti explorer l’île mystérieuse et lointaine de la Nouvelle-Zélande. Pratique. Galerie d’ethnographie consacrée à l’Océanie, Museum d’Histoire Naturelle de Rouen, 192 rue Beauvoisine. Ouvert tous les jours, sauf le lundi, de 14h à 17h30. Tarif. 2 € à 3 €. Gratuit pour les moins de 18 ans.

■■ Lors de l’inauguration, Georges Nuku a interprété le haka-haka, une danse maorie, en l’honneur des personnes présentes.

Quand le folk électrocuté s’invite au 106

I

ls sont cinq artistes venant des quatre coins du monde : la France, la Suisse, l’Amérique et le Vietnam. Ils forment le groupe Moriarty qui se produira au Hangar 106 vendredi 17 Juin. Les origines de chacun et la richesse de leurs voyages transparaissent dans leur musique country folk, où se mêlent une contrebasse, un harmonica et un kazoo. Porté par l’extraordinaire voix de Rosemary, le groupe forme un melting-pot d’influences qui défie toute les

règles et emporte le public avec lui dans ses balades musicales. Ce n’est d’ailleurs qu’après ce contact avec leur public qu’ils enregistreront leur album, tout plein de musique qu’ils qualifient “de belles cérémonies d’enterrement, avec de la tristesse mais aussi de la joie”, assurant un show au folk dépoussiéré.

■■ Moriarty sera au 106 vendredi 17 juin.

Pratique. Moriarty, vendredi 17 juin à 20h, Hangar 106, 106 quai Jean de Béthencourt, Rouen. Tarifs. de 14 € à 28 €. Réservations au 02 32 10 80 60 ou sur www. le106.com.

N° 13 - 9 juin 2011

SORTIES

Du 20 mai au 23 juillet, le Pôle Image Haute-Normandie présente l’exposition “Marges”, reflet de la France contemporaine. Patrizia Di Fiore, photographe, a parcouru les routes et les chemins haut-normands à différentes saisons dans un rayon d’une cinquantaine de kilomètres entre Evreux et Rouen. Le but n’était pas de représenter ces villes mais de révéler la campagne environnante.

●● BONSECOURS A vos crayons ! Samedi 11 juin, une grande dictée est organisée par la ville de Bonsecours. Tous ceux qui veulent venir tester leur orthographe et leur connaissance de la langue sont les bienvenus. Gare aux fautes : la grande dictée sera animée par Jean-Pierre Colignon, spécialiste de la langue française. A partir de 14h, au Casino de Bonsecours.

●● VISITE Rouen, la reine de l’impressionnisme Rouen est certes la ville au cent clochers, mais pas seulement. Elle a également été une inspiratrice pour tous les peintres impressionnistes et c’est cette facette que l’office de Tourisme de Rouen propose de découvrir. Vendredi 10 juin, aller donc à la découverte de Rouen impressionniste. Rendez-vous à 18h, à l’office de tourisme. Réservation au 02 32 08 32 40.

A l’occasion du 1100e anniversaire de la Normandie, l’Office du Tourisme de Rouen propose de savourer un repas médiéval dans la plus vieille auberge de France : la Couronne. Au menu de ce repas d’autrefois : pâté de lapin à la sauce de confiture d’oi-

DÉCOUVERTE 

gnons, suprême de poulet aux dattes et pruneaux accompagné de galettes de maïs, pain perdu et sa glace au miel à la cannelle. Pratique. Les samedis 18 juin, 23 juillet, 20 août, 17 septembre, déjeuner à 12h. Réservation obligatoire au 02 32 08 32 40, tarif 39€.

Le Frac et le Musée des Beaux-Arts de Rouen présentent une exposition de l’artiste Darren Almond. L’objectif est d’interroger en deux lieux et deux temps les diverses pratiques de l’artiste à travers des séries de paysages “Fullmoon, Night+Fog”, une installa-

tion vidéo, des objets industriels. Pratique. Du 14 mai au 10 juillet, Frac de HauteNormandie/ Musée des Beaux-Arts, dimanche 3 juillet, 15h30, visite commentée traduite en langue des signes, 02 35 72 27 51, tarifs de 5€ à 3€.

Allez chercher la petite bête

E

n collaboration avec le milieu associatif, le Département de SeineMaritime organise, d’avril à octobre, des animations pédagogiques gratuites pour découvrir les Espaces Naturels Sensibles et le littoral. Les animateurs aident les curieux au détour des chemins pédestres à être attentif à la faune et la flore de ces milieux naturels. Mercredi 15 juin, Grégory Everaert, animateur nature pour l’association Cardere, embarque petits et grands dans une visite insolite du Bois du Roule. Vous découvrirez la vie foisonnante et passionnante de la litière forestière. C’est un monde miniature peuplé d’innombrables pe-

MANIFESTATION 

L

tites bêtes, spécialistes du recyclage biologique. Après les avoir identifiées, vous apprendrez le rôle qu’elles peuvent jouer dans cet environnement. “Il y a de la vie dans toutes les forêts. A partir du moment où il y a du bois mort, des feuilles, ces animaux-là s’installent. Le Bois du Roule, classé Espace Naturel Sensible, est un petit bois préservé où l’homme, intervenant peu, laisse pousser la végétation”, explique Grégory Everaert. Pratique. Mercredi 15 juin, à 14h30, visite de l’ENS du Bois du Roule à Darnétal, rendez-vous sur le parking à l’entrée du Bois, réservation au 02 32 81 68 70 ou par mail ens@cg76.fr

■■ Découvrez le monde passionnant des insectes.

Franqueville à l’heure du cirque

es Franquevill’Ô Folies fait la part belle au cirque, pour sa troisième édition. “Jongleurs, circassiens, musiciens et comédiens sillonneront le centre du village pour semer du rêve”, indique Fabienne Dentin, adjointe déléguée à la Culture et à la Jeunesse à la mairie de FranquevilleSaint-Pierre. Numéros d’équilibriste, de clown et de magie se succèdent dans un rythme endiablé. La fanfare des Gipsy Pigs vous accueille, puis vous guide en musique d’une représenta-

PIANO 

Darren Almond expose aux Beaux-Arts

tion à une autre tout au long de cette journée. Pratique. Dimanche 12 juin, 15h30, accueil du public en fanfare par les Gipsy Pigs, place de l’Hôtel de Ville ; 16h, numéro d’équilibriste de Pascal de Rousseau ; 17h Elastic-The Gag Man, Place de l’Espace Bourvil ; 18h Travelling Palace Place de l’Hôtel de Ville ; 19h30 Bal populaire avec La Guingette à roulettes ; 21h30 retraite aux flambeaux ; 23h15 spectacle pyrotechnique, stade de football Raymond Vion.

■■ Pascal Rousseau, dans son numéro, Le Bateleur circassien

Le Romantisme à l’honneur

A

lexandre Tharaud, pianiste virtuose international, est de retour au Théâtre des Arts de Haute-Normandie, les jeudi 9 et vendredi 10 juin, pour un récital d’œuvres romantiques de Schubert, Beethoven et de morceaux de compositeurs non-conformistes tels que Debussy et Webern.

Il emmène son auditoire dans “une promenade intime en compagnie de ces deux piliers du romantisme naissant que sont Beethoven et Schubert”, annonce Laurent Bondi, secrétaire géné-

ral adjoint de l’Opéra. Dès le début du XIXe siècle, le répertoire pour piano solo, l’instrument de prédilection de la période romantique, prend un essor considérable et ne cesse de s’enrichir. Rosamunde de Schubert, est d’abord l’ouverture et la musique de scène du drame romantique Rosamunde, princesse de Chypre. Pratique. Les jeudi 9 et vendredi 10 juin, à 20 heures, Opéra de Rouen Haute-Normandie – Théâtre des Arts, tarifs 16,5€ à 22€.

Photo Marco Borggreve

Photo OT Rouen-Vallée de Seine

Savourez un repas médiéval dans le vieux Rouen

●● EXPOSITION Visions de la France périurbaine

15

■■ Le talent du pianiste est très apprécié des Haut-Normands.

16

SUR LES ECRANS UGC

N° 13 - 9 juin 2011

CINEMA

The prodigies

Centre commercial St Sever - Rouen - Tél : 08 92 70 00 00.

●● X-Men : le commencement (DOLBY - Grande

Salle): tous les jours sauf mardi 11h10, 14h10, 17h, 20h15. ●● X-Men : le commencement (DOLBY): tous les jours 10h30, 13h15, 16h15, 19h30, 22h10. ●● Limitless (VOST - Grande Salle): tous les jours 10h50, 13h20, 15h35, 17h50, 20h, 22h15. ●● The prodigies (3D) : tous les jours 11h, 13h35, 15h40, 17h45, 19h45, 21h50. ●● Low cost : tous les jours 10h45, 14h, 16h, 18h05, 20h10, 22h10. ●● London boulevard (VOST): tous les jours 11h, 13h35, 15h50, 18h, 20h10, 22h20. ●● Une séparation (VOST): tous les jours 10h50, 13h40, 16h20, 19h40, 22h15. ●● Very bad trip 2 : tous les jours 10h50, 13h45, 15h55, 18h05, 20h15, 22h25. ●● Le chat du rabbin (DOLBY): tous les jours 11h05, 13h45, 15h45, 17h45, 20h, 21h55. ●● Pirates des Caraïbes : la fontaine de Jouvence (DOLBY) : tous les jours 10h40, 13h35, 16h30, 19h20, 22h05. ●● Minuit à Paris (VOST DOLBY) : tous les jours 10h45 (sauf dim.), 13h40, 15h40, 17h40, 20h, 22h05. ●● La Conquête (DOLBY) : jeu., ven., mar. 10h55, 14h, 16h20, 19h40, 22h, sam., dim. 16h20, 19h40, 22h, lun. 16h20, 22h. ●● Rio (DOLBY) : sam., dim. , lun. 11h, 14h. ●● Monsieur Papa  : tous les jours 10h55, 13h55, 15h55, 17h55, 19h55, 22h. ●● Le gamin au vélo, Grand Prix Cannes 2011 (DOLBY) : tous les jours sauf mar. 13h55, 19h50. ●● The tree of life, Palme d’or Cannes 2011 (VOST DOLBY) : tous les jours sauf mar. 10h40, 16h25, 21h45.

●● En avant-première : Kung Fu panda (3D): dim.12 juin à 11h, lun. 13 juin à 14h.

●● En avant-première : Pourquoi tu pleures  ? : lun. 13 juin à 20h.

OMNIA Rouen - 28 rue de la République - Tél. 02 35 07 82 70

●● Une séparation (VOST) : 10h30 (sauf jeu., ven., lun., mar.), 14h15, 17h, 20h15.

●● Prud’hommes : tous les jours sauf mar.13h30,

18h15, mar. à 13h30 et 20h (scéance suivie d’un débat).

●● Le chat du rabbin : 10h30 (sauf jeu., ven., lun., mar.), 14h10, 16h40, 19h35, 21h45.

●● Minuit à Paris (VOST) : jeu. 14h et 16h25, ven.

19h45 et 21h50 , sam. et dim. 10h40, 14h, 16h25, 19h45, 21h50, lun. 14h, 16h25, 19h45, 21h50. ●● Le gamin au vélo, Grand Prix Cannes 2011 : 13h25, 15h40, 20h40 (sauf mar.). ●● The tree of life (VOST), Palme d’or Cannes 2011 : 15h25, 20h45. ●● Gianni et les femmes (VOST) : 13h25, 15h45, 20h40. ●● Animal Kingdom (VOST) : sam. et dim. à11h. ●● Rendez-vous avec un ange : 11h05 (sauf jeu., ven., lun., mar.), 17h45. ●● Belleville Tokyo : tous les jours à18h. ●● Le complexe du castor (VOST): sam. et lun. 14h, 16h25, 21h50, ven. et mar. 14h , 16h25, dim. 14h, 19h40, 21h50. ●● La ballade de l’impossible (VOST) : sam. et dim. à 10h40. ●● La chatte sur un toit brûlant (VOST) : sam. 19h30, dim. 16h45, mar. 18h15. ●● Une vie de chat : sam. et dim. 11h05.

●● En avant-première : Pourquoi tu pleures? : lun. 13 juin à 19h45.

●● En avant-première : Beginners (VOST) : mar. 14 juin à 20h30.

●● Scéance spéciale : Rachel, le cirque céleste :

jeu. 9 juin à 20h (scéance suivie d’un buffet-débat en présence des réalisateurs, de l’actrice principale et de Michaël Lonsdale).

■■ Libre adaptation du roman de Bernard Lenteric “La nuit des enfants rois”, ce brillant film d’animation met en scène des adolescents surdoués dans des aventures fantastiques et très originales.

T

raumatisé par la mort brutale de ses parents, Jimbo a été enfermé très jeune dans un hôpital psychiatrique. C’est là que Charles Killian, un milliardaire américain, vient le chercher et l’emmène avec lui à New York, où il l’élève comme un fils. Car Jimbo est un surdoué, et Charles Killian veut en faire un chercheur pour sa fondation consacrée aux surdoués. Vingt ans plus tard, Jimbo, qui est marié à la douce Ann, veut trouver d’autres surdoués pour réussir avec eux ce que son mentor a fait avec lui. C’est ainsi qu’il identifie, sur Internet, cinq adolescents (trois garçons et deux filles), qui réussissent tous les tests qu’il a lancés sur la toile. Ils ne se connaissent pas, mais, dès qu’ils se retrouvent à New York, ils deviennent inséparables. Pour rentabiliser l’opération, Jimbo a l’idée d’organiser un concours de téléréalité pour sélectionner le meilleur du groupe. Mais, le soir de leur arrivée, une des jeunes filles du groupe se fait violer dans Central Park. Bouleversés, les adolescents se sentent rejetés par les adultes, et ils vont utiliser leur intelligence supérieure pour se venger. Ce brillant film d’animation est une libre

adaptation du célèbre roman, “La nuit des enfants rois”, de Bernard Lenteric, décédé lors de la préparation du film. Bien qu’il mette en scène des adolescents, ce film ne leur est pas destiné, en raison de ses images de violence, dont une de viol (même si elle est stylisée

avec des dessins au crayon). Malgré une esthétique pas très agréable, en particulier celle des visages des personnages, on se laisse emporter par ces aventures fantastiques et très originales. Le réalisateur a utilisé la technique du Mocap (motion capture), qui consiste

à faire jouer les comédiens avec des combinaisons équipées de capteurs qui enregistrent leurs mouvements et les expressions de leurs visages, afin de les restituer dans l’animation. Si le résultat n’est pas toujours satisfaisant, les décors de la ville de New York sont assez réussis, et la 3D apporte une belle profondeur de champ aux rues et aux gratte-ciel. Dans cette histoire d’enfants rejetés, car différents des autres, la violence est une manière d’exprimer leur colère. C’est en maîtrisant celle-ci qu’ils parviendront à devenir des adultes, à l’image du héros, Jimbo, qui, grâce à l’aide affectueuse de son mentor, a pu maîtriser ses pulsions. Une jolie morale pour un film prenant et bien fait, malgré des dessins décevants. Marie-Christine d’André

Film d’animation francocanado-britannico-belgoluxembourgeois en 3D (2010) de Antoine Charreyron, avec les voix notamment de Mathieu Kassovitz (Jimbo), Alexis Tomassian (Jimbon enfant), Féodor Atkine (Killian).

toute l'actualité du cinéma

N° 13 - 9 juin 2011

17

CINEMA

suite... Cinéma Pathé Docks 76 Centre commercial Docks 76 - Rouen - Tél : 08 92 69 66 96 ●● Low cost : tous les jours 11h15, 14h25, 16h25, 18h25, 20h25, 22h25. ●● Limitless : tous les jours 11h15, 13h30, 15h40, 17h50, 20h, 22h10. ●● The prodigies (3D) : tous les jours 11h, 14h30, 16h30, 18h30, 20h30, 22h30. ●● Une séparation (VOST) : tous les jours 11h, 14h, 16h45, 19h15, 21h50. ●● X-Men : le commencement : tous les jours 11h, 14h15, 15h50, 17h, 18h30, 19h35, 21h20, 22h15. ●● Very bad trip 2 : tous les jours 11h, 13h50, 16h, 18h10, 20h20, 22h30. ●● Fast and furious 5 : tous les jours 11h, 14h, 16h45, 19h35, 22h15. ●● Pirates des Caraïbes: la fontaine de Jouvence (3D) : tous les jours 11h, 13h45, 16h30, 19h15, 20h20, 22h05. ●● Rio (3D) : tous les jours 11h, 13h50. ●● La Conquête  : tous les jours 11h15, 13h30, 15h45, 18h, 20h15 ●● Le chat du rabbin  : tous les jours 14h15. ●● Le chat du rabbin (3D) : tous les jours 11h, 16h15, 18h15, 20h15, 22h15. ●● La croisière  : tous les jours 22h30. ●● La défense Lincoln : tous les jours 11h, 19h10 (sauf mar. 14), 21h35 (sauf mar. 14). ●● Le gamin au vélo, Grand Prix Cannes 2011  : tous les jours 13h40, 15h30, 17h20. ●● Monsieur Papa  : tous les jours 11h15, 14h20, 16h20, 18h20, 20h20, 22h20. ●● Minuit à Paris (VOST) : tous les jours 11h15 (sauf dim. 12), 14h, 16h, 18h. ●● En avant-première  : Kung Fu panda 2 (3D) : dim. 12 juin à 11h, lun. 13 juin à 16h. ●● En avant-première  : L’affaire Rachel Singer : mar. 14 juin à 20h et à 22h15.

Cinéma Gaumont Grand Quevilly 26, bd Pierre Brossolette - Grand Quevilly - Tél : 08 92 69 66 96

●● Low cost : tous les jours 13h30, 15h30, 17h40,

20h, 22h20, scéance suppl. le dim. à 11h15. ●● Limitless : tous les jours 13h40, 15h50, 18h, 20h15, 22h30, scéance suppl. le dim. à 11h. ●● London boulevard : tous les jours 13h30, 15h45, 18h, 20h15, 22h30, scéance suppl. le dim. à 11h. ●● The prodigies (3D) : tous les jours 13h45, 15h50, 18h, 20h15, 22h30, scéance suppl. le dim. à 11h. ●● Very bad trip 2 : tous les jours 13h40, 15h50, 18h, 20h15, 22h30. ●● X-Men : le commencement : tous les jours 13h40, 16h30, 18h40, 19h30, 21h30, 22h15, scéance suppl. le dim. à 10h50. ●● Fast and furious 5 : tous les jours 14h, 17h, 19h40, 22h20, scéance suppl. le dim. à 11h. ●● De l’eau pour les éléphants : tous les jours 19h15, 22h15. ●● La conquête  : jeu. à 16h, ven., sam. et mar à 16h35, 21h30, dim. à 11h, 16h35, 21h30, lun. à 14h, 16h35, 21h30. ●● La croisière  : tous les jours 13h30, 15h45, 17h50, 20h, 22h20, scéance suppl. le dim. à 11h. ●● La fille du puisatier : tous les jours 14h15, 16h35, scéance suppl. le dim. à 11h. ●● Le complexe du castor : tous les jours 13h45, 17h50, 20h. ●● Minuit à Paris : tous les jours sauf jeu. 14h15,

19h15, jeu. 14h.

●● Monsieur Papa  : tous les jours 13h30, 15h30,

17h40, 20h, 22h20, scéance suppl. le dim. à 11h15. ●● Pirates des Caraïbes : la fontaine de Jouvence (IMAX 3D) : tous les jours 13h45, 16h45, 19h30, 22h15, scéance suppl. le dim. à 12h. ●● Pirates des Caraïbes : la fontaine de Jouvence (3D) : tous les jours 15h15, 18h40, 21h30, scéance suppl. le dim. à 11h. ●● Rio : tous les jours 14h, 16h35, scéance suppl. le dim. à 11h15. ●● The tree of life, Palme d’or Cannes 2011  : jeu., ven., mar., 13h40, 16h30, 19h15, 22h15, dim., lun. 19h15, 22h15, sam. 22h15. ●● Titeuf, le film : tous les jours 14h, 17h, scéance suppl. le dim. à 11h15. ●● Un baiser papillon : tous les jours 15h40, 22h20, scéance suppl. le dim. à 11h. ●● En avant-première  : Jamel Debbouze - Live à Marrakech : sam. 12 juin à 22h. ●● En avant-première  : Kung Fu panda 2 (3D) : dim. 12 juin à 11h, lun. 13 juin à 16h30. ●● En avant-première  : Kung Fu panda 2 (IMAX 3D) : mar. 14 juin à 20h.

Le Melville 75 Rue du Général Leclerc - Rouen - Tél : 02 32 76 73 21

●● Mort à Venise (VOST) : jeu. 13h45, ven. et sam.

13h45, 20h30, dim. et lun. 16h15, 18h45, mar. 16h15. ●● Où va la nuit ? : jeu. 16h15, ven. et sam. 16h15, 18h20, dim. et lun. 13h45, 21h15, mar. 13h45. ●● American translation (VOST) : jeu. 15h15, ven. 13h30, 21h15, sam. et mar. 15h15, 21h20, dim. 13h30, 19h20, lun. 15h15, 17h25. ●● Eyes find eyes (VOST) : jeu., sam. et mar. 13h30, 17h25, ven. 15h40, 19h10, dim. 15h40, 21h45, lun. 13h30, 19h35. ●● La route du tabac (VOST) : jeu. 19h10, ven. 17h25, lun. 21h30. ●● La femme de l’année (VOST) : jeu. 21h15, sam. et mar. 19h10.ST ●● Je cherche Jeanne : dim. 12 juin à 17h30 (scéance unique). ●● Brazil (VOST) : tous les jours 14h15, 20h15. ●● La solitude des nombres premiers (VOST) : tous les jours 17h. ●● Tomboy : jeu., ven., sam., mar. 14h , 21h, dim. et lun. 14h, 18h15. ●● A l’est d’Eden (VOST) : tous les jours 16h. ●  Incendies : jeu., ven., sam., mar. à 18h35 , dim. et lun. 20h45. ●● En avant-première  : Escalade : mar. 14 juin 20h30.

■■ Piégés pendant des heures dans un avion à bas prix d’une société en faillite.

Low cost

U

n groupe de vacanciers est piégé pendant plusieurs heures dans un avion low cost, dont la société propriétaire vient de faire faillite.

Un humour énorme qui ne fait pas dans la dentelle On connaît l’humour des Robin des Bois : énorme, mais drôle et, pour son troisième film, Maurice Barthélémy respecte la règle à la lettre, en insistant un peu trop sur le premier qualificatif. C’est dire si le comique ne fait pas dans la dentelle.

Un Jean-Paul Rouve toujours excellent Mais on ne peut s’empêcher de rire de bon cœur devant les mésaventures, certes prévisibles, mais réjouissantes, de cette bande de Français moyens, interprétés par des comédiens très en forme, en particulier le toujours excellent Jean-Paul Rouve. Comédie française de Maurice Barthélémy, avec JeanPaul Rouve (Dagobert), Judith Godrèche (Nuance), Gérard Darmon (JeanClaude), Étienne Chicot (Monsieur Paul) (1 h 29).

L’Ariel Place Colbert - Mont Saint Aignan - Tél : 08 92 68 04 76

●● The tree of life, Palme d’or Cannes 2011 (VOST) : ven. 18h45, sam. 16h30, 21h, dim. 14h30, 17h10.

●● Precious life (VOST) : ven. 21h15, sam. 14h30, 19h, dim. 19h45.

●● Ciné Campus : Hâché menu (Collectif Rillhettes) : mar. 14 juin à 20h30.

Grand Mercure Square Raoul Sanson - Elbeuf - Tél : 08 92 68 00 72

●● Limitless : jeu. 20h30, ven. 21h45, sam. 16h45, 19h30, dim. 14h15, 19h30, lun. 16h45, 20h30, mar. 19h30.

●● The prodigies (3D) : jeu. 20h30, ven. 21h45, sam. 19h30, 21h45, dim. 14h15, 19h30, lun. 16h45, 20h30.

●● The prodigies (2D) : sam. 14h15, dim. 10h30, 16h45, lun. 14h15, mar. 21h45.

●● X-Men : le commencement : jeu. 20h15, ven. 19h15,

Cinéma, sorties nos coups de cœur sur internet

21h45, sam. 14h, 16h45, 19h15, 21h45, dim. 14h, 16h45, 19h30, lun. 14h15, 16h45, 20h15, mar. 19h15. ●● Pirates des Caraïbes : la fontaine de Jouvence (3D ): ven. 19h, sam. 14h15, 21h45, dim. 17h, mar. 20h30 ●● Pirates des Caraïbes : la fontaine de Jouvence (2D) : jeu. 20h15, ven. 21h45, sam. 19h, dim. 10h30, 14h, 19h45, lun. 17h, 20h15. ●● Very bad trip 2 : jeu. 20h30, ven. 19h30, 21h45, sam. 14h15, 16h45, 19h30, 21h45, dim. 10h30, 14h15, 16h45, lun. 14h15, mar. 21h45. ●● Le gamin au vélo, Grand Prix Cannes 2011  : ven. 19h30, sam. 16h45. ●● Monsieur Papa : ven. 19h30, sam. 14h15, 21h45, dim. 10h30, 16h45, lun. 14h15, 16h45, mar. 21h45. ●● Essential killing : dim. et mar. 19h30, lun. 20h30. ●● En avant-première  : Kung Fu panda 2 (3D) : dim. 12 juin à10h30, lun. 13 juin à 14h15.

■■ Robert De Niro revient sur les écrans dans Limitless, un film de Neil Burger.

18

No 13 - 9 juin 2011

IMMOBILIER LOCATION ROUEN ■ Rouen, St-Sever, loue F2, 49 m2, parking intérieur, ascenseur, balcon, cave, état neuf, 556 € charges comprises. Particulier. Tél. 06.82.34.85.67.

IMMOBILIER VENTES ROUEN ■ Rouen, vends appartement F2, meublé et loué ou non, à deux pas de l’hôtel de ville. Particulier à particulier. Tél. 02.35.37.02.01 ■ Rouen, 231.000 € (réf NN44-031), quartier St-Sever, v. maison de ville proximité Rouen centre : entrée, séjour avec cheminée, salle à manger, cuisine aménagée, 4 chambres, SDB, 2 wc, véranda, double cave, cour au calme, classe énergie D. Prix FAi. Côté Particuliers Tél. 02.35.98.54.26

■ Rouen, 128.000 € (réf NN44-029), quartier Saint-Sever, v. bel appartement de type F3, composé d’une entrée, séjour, cuisine séparée, 2 chambres, SDB, parking en SS, gardien, classe énergie D. Prix FAi. Côté Particuliers Tél. 02.35.98.54.26

■ Rouen, 181.000 €, à v. appt T3, Théâtre des Arts, (réf NN44-027), comprenant : entrée avec rangements, séjour exposé sud, 2 chambres, cuisine, salle de bain, wc, cave, DPE classe énergie D. Prix FAi. Côté Particuliers Tél. 02.35.98.54.26

■ Rouen, 237.000 € (réf NN44-024), quartier cathédrale, v. appartement 4 pièces 90m2, lumineux, au pied des commerces, comprenant : entrée avec placards, vaste séjour parqueté, cuisine, salle de bain avec wc séparé, chambre. Classe énergie E. Prix FAI. Côté Particuliers Tél. 02.35.98.54.26

■ Rouen, vds appartement F4 en excellent état dans résidence avec ascenseurs, entrée, double séjour, cuisine am. équipée, 2 chambres, grande salle de douche, dressing et wc, cave, parking, prix 170.000 €. Particulier. Tél. 02.35.98.01.41

AGGLOMERATION ■ Saint-Léger du Bourg Denis, 221.000 €, à 5 mn de CHU, (réf NN44-028), maison mitoyenne par le garage. Entrée, séjour double, cuisine, 3 chambres, SDD, terrain. Au calme et à 5 minutes du CHU. Prix FAi Côté Particuliers Tél. 02.35.98.54.26

■ Bihorel, 104 990 €, Plateau des Provinces, (réf NN44-021), Appartement T4 79m2 : entrée, séjour double avec balcon, 2 chambres, cuisine équipée. Cave et garage extérieur. Classe énergie D. Prix FAI. Côté Particuliers Tél. 02.35.98.54.26

■ Bois Guillaume, 428.000 € (réf NN44-030), v. maison en excellent état dans secteur résidentiel. Entrée, séjour avec cheminée, cuisine aménagée, 5 chambres, SDD, 2 wc, sous-sol complet, garage, terrasse plein sud, jardin arboré, classe énergie D. Prix FAi. Côté Particuliers Tél. 02.35.98.54.26

■ Le Petit Quevilly, 145 000 €, limite Rouen gauche, (réf NN44-026), maison de ville 75m2 dans secteur calme à proximité de tous commerces disposant : séjour, cuisine donnant sur terasse exposée plein sud, salle de bain, 3 chambres, wc séparé, dépendance et grande cave voutée. Classe énergie E. Prix FAi. Côté Particuliers Tél. 02.35.98.54.26

■ Bois Guillaume, 176.000 € (réf NN44-20), centre ville, v. appartement 3 pièces 61m2 , entrée, séjour, cuisine, 2 chambres, SDB, wc, DPE classe énergie C. Prix FAi. Côté Particuliers Tél. 02.35.98.54.26

AUTRES DEPARTEMENTS ■ Caen, 290.000 €, toutes commodités, maison neuve sur jardin, séjour traversant, 4 chambres, salle de bains, salle d’eau, garage. Frais de notaire réduits. Exclusivité Jean Immobilier. Classe énergie : E. Prix FAI. Jean Immobilier Tél. 02.31.08.34.88

■ Bénouville, 255.934 €, maison en pierre de 4 p. de 2 95 m . Corps de ferme entièrement restauré, composée sur 3 niveaux d 1 gd séjour avec coin cuis.ouverte, 3 chbres dont 1 suite parentale avec sdb, salle d eau et wc à chaque étage. Jardinet, parking extérieur et garage. Matériaux de qualité, produit d exception. Prix FAI I@D France Tél : 02.31.94.71.36

■ Caen, 243.800 €, Lebisey, exclu. BI, proche golf, duplex, rez-de-j., déco moderne, résidence standing 2008, parc, séjour lumineux, 2 chambres. Gge et parking. Classe énergie E. Frais de notaires réduits. Prix FAI. Réf. 5046 Cabinet Patrick David Tél. 02.31.52.02.23

■ Caen, 217.000 €, Mémorial, maison originale de 5 p.p. à 2 mn du centre ville en parfait état offrant séjour double traversant ouvrant sur véranda et cour d’un côté et sur grande terrasse bois et jardin de l’autre, 3 chambres à l’étage, cuisine am. et éq., garage double ouverture auto et cave. Prox. immédiate cces écoles espaces verts. DPE : D. Idéal 1re acquisition. Prix FAI. Faire offre. SARL Agence B. Mathieu, Caen Tél. 06.28.80.19.01

■ Caen , 249.000 €, Zenith, F4 de 78 m2 avec balcon en dble expo, séj. avec cuis. américaine moderne équipée, 3 chambres, sdb et wc. Cave et parking en s/sol. Prestation haut de gamme. Prix FAI I@D France Tél : 02.31.94.71.36

■ Caen, 202.000 €, dans résidence récente de 2009, T3 au calme, séjour sur terrasse et jardin, cuisine aménagée, 2 chbres, sdb, parking en sous sol et cave. Proche toutes commodités. Exclusivité Jean Immobilier. Classe énergie : E. Prix FAI. Jean Immobilier Tél. 02.31.08.34.88

■ Caen, 265.000 €, Beaulieu, rare, dans résidence neuve de standing, T3 dernier étage avec terrasse expo sud. Grand séjour avec cuisine aménagée et équipée, 2 chambres, sdb, sde. Garage double et parking extérieur. Prestations de qualités. Exclusivité Jean Immobilier. Classe énergie : D. Prix FAI Jean Immobilier Tél. 02.31.08.34.88

■ Caen, 378.000 €, agglo. en exclu, bus de ville, belle maison en pierre rénovée comprenant grand séjour salon 53m2 avec cheminée et accès à une grande terrasse avec vue exceptionnelle, cuisine aménagée 21m2, cellier, buanderie avec douche, pergola, à l’étage 4 chambres de 14,60m2 et 12m2 parquetées avec placards, + chambres sous combles de 14 et 17m2 utiles, salle d’eau aménagée, chauff. central, garage atelier, terrain 850m2 arboré, prix FAi. Normandy Immobilier Tél. 02.31.80.49.00

■ Caen, 229.000 €, Prairie rive gauche, splendide F6 en duplex de 129 m2 offrant gd salon et séjour, cuis. équipée, 3 chambres rdc et 1 gde en mezzanine, sdb, wc. Huisseries PVC dble vitrage. Garage box. Excellent ratio prix/superficie. Prix FAI I@D France Tél : 02.31.94.71.36

AUTOMOBILES CITROEN ■ C 4 Picasso 1.6 HDi, 24 900 €, 110 cv, Fap exclusive, pack vidéo, peint. métal, système navigation My Way + kit mains libres bluetooth, pack sécurité, ABS, antibrouillards, antipatinage et ABS, conda. central. des portes, ESP, filtre à particules, frein à main électrique, lave-phares, régul. de vit., 19/11/2010, bleu foncé, gtie 12 mois. Garage du Centre, Citroën Pavilly Tél. 02.35.92.03.20

■ C 4 HDi, 13 900 €, 92 cv, Airdream Business, peint. métal, GPS, ABS, antibrouillard, conda. central. des portes, bluetooth, dir. ass., régul. de vitesses, 28/05/2010, gris clair métal, gtie 12 mois. Garage du Centre, Citroën Pavilly Tél. 02.35.92.03.20

■ C 3 1.4 HDi, 10 300 €, Classic, 70 cv, peint. métal., clim. manuelle, ABS, conda. central. des portes, 29/09/2010, gris clair métal., gtie 12 mois. Garage du Centre, Citroën Pavilly Tél. 02.35.92.03.20

■ C 3 1.4 HDi, 13 900 €, 70 cv, Confort, peint. métal., connecting box, pare brise Zenith, roue de secours homogène 15", ABS, clim., antibrouillard, conda. central. des portes, régul. de vit., 13/01/2011, 10.178 km, gris foncé métal., gtie 12 mois. Garage du Centre, Citroën Pavilly Tél. 02.35.92.03.20

■ C5 Exclusive HDi 140, 06/2009, 15.200 km, semi cuir noir, clim., radar de recul, ordi de bord, 4 vitres élect., rétros élect., suspension piloté..., révisé et gtie 6 mois, 18.700 €. Tél. 06.98.35.73.37

■ C-Crosser HDi, 31.000 €, 160 cv Mellenium, peint. métal., GPS, ABS, antibrouillard, conda. central. des portes, bluetooth, dir. ass., régul. de vit., 05/05/2011, gris clair métal, gtie 24 mois. Garage du Centre, Citroën Pavilly Tél. 02.35.92.03.20

■ C 3 HDi, 13 900 €, 90 cv Airdream Confort, peint. métal., pare brise Zenith, roue de secours galette (pr jante 16" ou 17"), ABS, clim., antibrouillards, conda. central. des portes, régul. vit., 17/05/2010, rouge foncé métal., gtie 12 mois. Garage du Centre, Citroën Pavilly Tél. 02.35.92.03.20

■ C 3 HDi, 8900 €, 70 cv pack clim, ABS, clim., airbags frontaux, airbag latéral avt, antibrouillards, conda. central. des portes, DA, velours, ordi de bord, rétro élect., radio CD, lève-vitres élect., 25/11/2008, blanc, gtie 12 mois. Garage du Centre, Citroën Pavilly Tél. 02.35.92.03.20

■ C 2 HDi, 8900 €, 70 Leader pack, ABS, clim., airbags frontaux, airbag latéral avt, conda. central. des portes, DA, ordi de bord, rétro élect. et chauffants, radio CD MP3, lève-vitres élect., 11/09/2008, blanc, gtie 12 mois. Garage du Centre, Citroën Pavilly Tél. 02.35.92.03.20

■ C 3 1.4 l, 10 990 €, Airdream Attraction, peint. métal, pack clim., CD, ABS, conda. central. des portes, 28/05/2010, gris clair métal, gtie 12 mois. Garage du Centre, Citroën Pavilly Tél. 02.35.92.03.20

saisissez votre petite annonce en ligne sur

No 13 - 9 juin 2011

PEUGEOT ■ 407 coupé HDi, 23 000 €, finition haut de gamme "Griffe", moteur V6, 204 cv, BVA + séquentielle, full option sauf toit ouvrant, cuir + sièges avt chauffants à réglage élec. , GPS 16/9e couleur, régulateur/ limiteur de vitesse, Clim automatique, Radar avant et arrière, phares xenon, Radio CD, ABS + ESP, jantes alu. Garage Espace Vulauto 76 Tél. 02.35.73.24.02

■ 407 1.6 HDi, 12 800 €, Navteq, 16 V Fap, ABS, clim. auto, airbags frontaux, airbag de genoux, airbags de toit, airbag latéral avt, antibrouillards, antipatinage et ABS, banquette fractionnable, conda. central. des portes, DA, ESP, filtre à particules, ordinateur de b., 27/05/2008, noir, gtie 12 mois. Garage du Centre, Citroën Pavilly Tél. 02.35.92.03.20

RENAULT

19

■ Mercedes Benz CDi, 18.500 €, classe C, 220 cv, Avantgarde, boîte auto, 02/01/2006, 74.501 km. Mercedes Rouen Tél. 02.35.71.72.72

AUTRES MARQUES ■ Fiat Bravo 1.4 essence, 10 900 €, Multijet, 120 cv, 1re main, février 2008, 22.300 km, état neuf, clim, CD, ABS, jantes alu, airbag. Garage Espace Vulauto 76 Tél. 02.35.73.24.02

■ Mercedes Benz CDi, 13.900 €, classe A, 160 cv, 3 portes, Elégance, intérieur cuir, 24/11/2044, 68.898 kms. Mercedes Rouen Tél. 02.35.71.72.72

■ Mercedes Benz CDi, 19.900 €, classe B, 180 cv, Design, 27/05/2007, 22.467 kms. Mercedes Rouen Tél. 02.35.71.72.72

DEMANDES D'EMPLOI ■ cours de musiqueCours de basse à Saint-Etienne-du-Rouvray, modes, slap, harmonie/ solfège. Tél. 06.13.17.69.94.

■ Mercedes Benz CDi, 19.500 €, classe A, 160 cv, Classic, 11/12/2009, 32.835 kms. Mercedes Rouen Tél. 02.35.71.72.72

■ Polo 1.6 TDi, 12 400 €, 75 cv CR Fap Trendline, peint. métal., pack confort de conduite, ABS, airbags frontaux, airbag latéral avt, antipatinage et ABS, conda. central. des portes, DA, ESP, filtre à particules, régul. de vit., rétro. élect., lèvevitres élect., 30/09/2009, gris foncé métal, gtie 12 mois. Garage du Centre, Citroën Pavilly Tél. 02.35.92.03.20

■ Smart Coupé, 5.900 €, Fortwo 61 Pure, 21/12/2007, 50.383 kms. Mercedes Rouen Tél. 02.35.71.72.72

■ Smart cabriolet, 12.500 €, 71 Pure, 02/07/2010, 5 742 km. Mercedes Rouen Tél. 02.35.71.72.72

■ Nouvelle Clio III Exception, 90 cv, Echo 2, 5 portes, Carminat Tom Tom, métal gris platine 2.000 km, 4 mois, libre, état impeccable, couche dans garage. Tél. 06.98.13.34.89 ou 02.35.98.57.65

■ Espace IV (Phase 2 ) 2.0 l DCi, 15 950 €, Privilège, 150cv BV6, 120 000km, moteur à chaine de distribution (aucun frais), 6e siège d’origine (carte grise 7 places), climatisation auto , régulateur de vitesse, capteur pluie et luminosité, JA+ capteur de pression, radar de stationnement avt et ar., 6 airbags + ABS + ESP + EBV. Garage Espace Vulauto 76 Tél. 02.35.73.24.02

■ Audi A 6 TDi 3.0, 23.800 €, Avant Quattro, boîte auto, 09/04/2008, 123.650 €. Mercedes Rouen Tél. 02.35.71.72.72

■ Volvo S 40, 16.900 €, 1.6D Momentum, 17/08/2009, 12 000 kms. Mercedes Rouen Tél. 02.35.71.72.72

■ Chrysler Pt Cruiser, 8600 €, 2.4 Touring, ABS, clim., jantes alu, peint. métal., radio CD, 23/03/2007, bleu roi métal, gtie 12 mois. Garage du Centre, Citroën Pavilly Tél. 02.35.92.03.20

■ Fiat Punto JTD, 7 500 €, 75 cv, 5 ptes finition Team, 1re main, mars 2008, 78 400Km, ABS, Airbag, pack élect., dir. ass., radio CD, très bon état intérieur et extérieur, garantie 6 mois. Garage Espace Vulauto 76 Tél. 02.35.73.24.02

■ Fiat Panda 1.2, 7 500 €, Team 4 cv, 12.000 km, 1re main, mars 2010 (Véhicule de service), direction assistée, ABS, 2 airbag, garantie 12 mois. Garage Espace Vulauto 76 Tél. 02.35.73.24.02

■ Chevrolet Aveo, 7 950 €, GPLi (double carburant : ess. et GPL), 04/2010, 1re main, pack électr., dir. assistée, airbag, radio, garantie jusqu’en avril 2013. Garage Espace Vulauto 76 Tél. 02.35.73.24.02

BONNES AFFAIRES ■ Lot de vaisselle et verrerie, objets publicitaires, lithographies connues, pots et carafes, illustrés de 1960, conviendr. pour foire à tout. Tél. 06.61.80.76.49 ou 02.35.72.76.49. ■ 2 blackberry storm : un tout neuf et encore garanti et un autre qui fonctionne mais manque les boutons, accessoires : chargeurs voiture et secteur et cable usb et une housse en cuir tout neuf.Tél. 06.03.85.99.61

CAMPING-CARS CARAVANES ■ Camping-car Hymer-car 322, an. 2009, 22.000 km, 2.3 l, excellent état, nombreuses options, couleur champagne, libre début août, 42.000 €. Tél. 06.84.20.63.69 02.35.71.09.35

retrouvez toute l'information en vidéo sur

Découpez ce bulletin puis envoyez-le ou déposez-le avant le lundi soir à Tendance Ouest Rouen, 15 place de la Haute Vieille Tour, 76000 Rouen ou faxez-le au 02.35.98.28.62. Vous pouvez également saisir votre annonce sur "www.tendanceouestrouen.com".

choisissez votre rubrique

Forfait 4 lignes

Immobilier, automobile, nautisme, bonnes affaires, motos, scooters, meubles, demandes d'emploi Offres d’emploi Suppléments : ❏ Fond gris 3 €

■ Toyota Prius, 15.900 €, 110 cv, 10e anniversaire, 15/06/2009, 18 677 kms. Mercedes Rouen Tél. 02.35.71.72.72

■ Alfa Roméo Giulietta, 24 900 €, finition "Sélective", 1.4 Turbo 170cv, BV6, Première main de juillet 2010 avec 19 000Km, garantie constructeur juillet 2012, full options,cuir + sièges élec., GPS couleur intégré, jantes alu 18p, pack sport, clim bi-zone, régulateur de vitesse, capteurs pluie et luminosité, radar de recul, état neuf. Garage Espace Vulauto 76 Tél. 02.35.73.24.02

■ Fiat 500, 14 900 €, Twin air sport, 2010, Toit panoramique clim., radio CD commande au volant, ABS, Sellerie cuir/ Tissu, Jantes alu, moteur twin air écologique faible conso. Garantie 09/12. Garage Espace Vulauto 76 Tél. 02.35.73.24.02

La ligne supplémentaire

4€ 6€

1€ 2€

❏ Domiciliation au journal 10 € (prix TTC réservés aux particuliers).

rédigez votre annonce 1 2 3 4

Ecrire en majuscules : une lettre, signe ou espace par case - un seul bien par annonce

■ Fiat Bravo 1.9 JTD, 16 950 €, Dynamique 90 cv, 07/2010, seulement 10 500Km, climatisation, CD, ABS, airbag. Dispo et visible sur parc, garantie 14 mois constructeur. Garage Espace Vulauto 76 Tél. 02.35.73.24.02

Rubrique :

■ Alfa Roméo 147 essence 1.6 l, 9 900 €, 120 cv, Distinctive, 04/2007, 20000Km, clim., radio CD, jantes alu, ABS, airbag, garantie 6 mois. Garage Espace Vulauto 76 Tél. 02.35.73.24.02

...........................................

Nombre de parution :

indiquez vos coordonnées Nom et prénom : Adresse :

........

semaine(s)

(renseignements non publiés)

........................................... .....................................................................................................................

............................................................. .....................................................................................................................

Code postal :

....................................

Ville :

.....................................................................................................................

Particuliers, la photo vous est offerte ainsi que la 3ème parution. Règlement comptant par chèque bancaire ou postal joint à ce bulletin. *Offre non-cumulable réservée aux particuliers, limitée à 1 bulletin par numéro et par famille.

20

DECOUVERTE

N° 13 - 9 juin 2011

La chirurgienne des poupées

La poupée d’enfance Sandra Lanvin est arrivée ici il y a quinze ans, tout juste sortie de l’école des BeauxArts, “J’avais proposé mes

services pour faire la vitrine de Noël”. Et la voilà embauchée comme vendeuse, mais surtout comme restauratrice de poupées. Au fond du magasin, un escalier grimpe vers la partie atelier. Entre deux clients, la vendeuse, qui entre-temps a repris la boutique, se transforme en artiste. Colle, ponce, repeint. “J’ai 200 poupées en attente, cela fait en moyenne un an de délai !” calcule-t-elle en balayant du regard les rayonnages saturés de bébés en celluloïd. Ils appartiennent à des collectionneurs ou simplement des nostalgiques qui, en vidant le grenier, ont retrouvé la poupée de leur enfance. Paradoxalement, Sandra Lanvin n’est “pas attirée plus que cela par les poupées”. Au grand dam de sa mère, grande collectionneuse. Mais la jeune femme l’avoue : “J’étais plutôt la génération lego et playmobil, et je déteste accumuler!” Ariane Duclert

Photo Ariane Duclert

D

ans le petit monde des poupées, “Les Beaux-jours” se sont fait une place au soleil. Dernièrement, c’est Loulotte, une poupée de créateur mais rhabillée et estampillée BJ qui a fait le buzz auprès des bloggeuses de la France entière. “Les Beaux jours, c’est le nom du magasin, en référence à Samuel Beckett bien sûr...” glisse Sandra Lanvin, debout derrière son comptoir. Au n°24 de la rue Saint-Nicolas, la boutique -clinique de poupées disparaît dans un amoncellement multicolore. Etagères grimpant jusqu’au plafond, mines rebondies de poupées tirées à quatre épingles, peluches soyeuses et boîtes à trésors. Et une vitrine consacrée aux poupées anciennes et de collection, avec un petit coin restauration ; l’autre aux jouets d’aujourd’hui.

■■ Au fin fond de la boutique des “Beaux Jours”, dans son atelier, Sandra Lanvin passe de longues heures à panser et réparer les bobos des poupées qu’on lui apporte.


Tendance Ouest Rouen du 9 juin