Issuu on Google+

PLUMETIS magazine

tutoriels - inspiration - création - bazar - DIY - idées - décoration

Préparons-le nous-mêmes ! Let’s do it ourselves!

Jour de Noces Wedding Day

#9 mars/avril 2012

www.mespetitesmainsmagazine.net

59

10

59

sommaire

53

17

48 38 58 42 2

54

18

6 52

22 14

4 5 6 9 10 14 16 17 18 22 30 42 47 48 52 53 54 56 58 59 59

Contributions #9 Edito masking tape maison Shopping : habiller les enfants d’honneur Twirly Skirt Le gilet à ailerons Le bonnet avec des oreilles et une pointe Un petit livre en laine et bois Chez Sandrine Pagny, céramiste Jour de noces : DIY - le cahier créatif Shopping : une jolie mariée Reportage : la robe à smocks Les smocks à la machine Dans ma chambre : chez Héloïse, 3 ans Robe à smocks en tricot Le tiramisu à la fraise Cute Cottage Door Hanger Lampe japonaise DIY dåser med låg Un porte-clefs La bague «épouse-moi»

47

56

16

Contributions #9

&moa http://moa.mozetmoa.com

comme un oiseau fait son nid http://commeunoiseaufaitsonnid.blogspot.fr/

Pique & Pique & Colle & Gramme http://piquecollegramme. canalblog.com

7 Layer Studio http://7layerstudio.typepad. com

The Split Stitch http://www.thesplitstitch.com

Kamomilla Vanilla http://kamomilla-vanilla. blogspot.fr

Chyogami Touch http://www.chiyogamitouch. com

L’atelier de la grange http://latelierdelagrange. blogspot.fr

Gédane http://gedane.over-blog.com

Nous sommes heureux de nous associer au portail de référence des loisirs créatifs, Blue Marguerite, qui sélectionne à chaque parution, un tutoriel qui figure au sommaire de Plumetis. Pour ce numéro de mars/avril, c'est le projet de Au tableau ! qui a été retenu.

Merci de ne pas utiliser le contenu et/ou les images sans autorisation. Nous essayons de veiller à ce que tous les liens et références soient exacts, mais si vous constatez des erreurs, n’hésitez-pas à nous en faire part : mespetitesmains[at]gmail.com ©mespetitesmainsmagazine //mars 2012

4

EDITO

JOUR DE NOCES, JOUR DE MARIAGE

La version papier est là ! Print version out now! www.magcloud.com

Une ambition annoncée dans le dernier numéro : celle de pouvoir vous proposer une version imprimée. Voilà qui est fait ! Ce numéro est disponible en impression à la demande sur le site de Magcloud. Pour réduire le prix de vente, nous avons réorganisé les tutoriels et réduit le nombre de pages. Nous avons également renforcé l’équipe de rédaction avec l’arrivée de Claire Llinarés au stylisme et projets créatifs.

PLUMETIS magazine Numéro 9 Mars/Avril 2012 Directrice de la publication et de la rédaction Aurélie Soligny Rédaction Aurélie Bois - croquemoi Claire Llinarés Popeline - lespetitesmains Photographe Benjamin Soligny

L’idée est de pouvoir vous présenter à chaque numéro un cahier créatif DIY. Pour ce numéro dédié au mariage, nous avons imaginé des noces à l’accent rétro. Les rubans anciens, la dentelle et la vaisselle dépareillée ont envahi le studio. Pour notre plus grand bonheur et pour un budget modeste. Tout a été trouvé dans les bazars, les brocantes et le réseau des dépôts-vente des communautés Emmaüs. Nous nous sommes beaucoup amusés à réaliser ces projets. J’espère qu’ils vous plairont. Et merci à tous ceux qui acceptent ou qui souhaitent contribuer au magazine, en tenant compte des nouvelles contraintes liées à l’impression. Merci pour cette belle aventure, qui s’étoffe au fil des mois. Aurélie Soligny

Aurélie Bois

Claire Llinarés

Popeline, les petites mains

Aurélie Soligny

Benjamin Soligny

www.mespetitesmainsmagazine.net

5

Accessoires

masking tape maison

Dans une collection de tampons anciens, j’ai choisi un motif de papillon, un monogramme en plusieurs tailles et de l’encre violette. Pour créer votre propre masing tape, tamponnez irrégulièrement votre scotch de masquage, plus ou moins fortement, en dépassant et de façon assez grossière. Utilisez les bords des monogrammes pour créer des volutes. Superposez les motifs. Ne vous appliquez pas ! Laissez sécher une nuit. Recouvrir les photophores de bandes verticales de votre masking tape. Allumez les bougies !

6

Des photophores à retrouver sur la table de mariage (voir page 23).

Réalisation : Aurélie Soligny crédit photo : Benjamin Soligny www.mespetitesmainsmagazine.net

7

shoppping

2

2

3 1 8

Enfants d’honneur 1. Robe Gold, http://www.cocojade.eu, 61,20 €

2. Tunique blanche et bloomer en vichy, http://www. lecarrousel.org, à partir de 40 et 30 € 3. Peigne http://www.etsy.com/shop/nuagecolore, 27 € 4. http://www.antonetzea.com

5. http://www.morleyforkids.be

les prix sont donnés à titre indicatif, hors promotion

Emilie Vercruysse

4

5

www.mespetitesmainsmagazine.net

9

Ouvrages pour enfants

3 ans et +

Twirly Skirt par 7LayerStudio

Before you know how much material to buy and cut, you’ll need to measure the wearer. Decide how long you want the skirt to be, and how many different fabrics you’ll be using. In this example, the FINISHED dimensions of the skirt parts are as follows:

waistband: 3.5" wide cherry fabric: 13" wide polka dots: 2" wide bottom red+white fabric: 3.5" TOTAL FINISHED LENGTH: 22"

For a girl size 3T to 6T, the total finished length generally ranges between 17" to 22" for it to be at the knee or below. Eliza is very tall for her age, so your skirt will likely be shorter than 22". Establish the girl’s waist size.

Decide if you want to add contrast fabric to the bottom of the skirt (I added 2 different contrast fabrics to the bottom of this one, but if you’re a sewing newbie, you might want to simplify on your first one). Draw a little diagram of what you want the finished dimensions of your skirt to be, and write those dimensions on the left side

10

of the diagram as I have done below.

Now, to establish the true cutting dimensions. The waistband will have a builtin casing from fabric folded over itself, so you need to allow 1.5" additional fabric to whatever finished dimension you want. In the drawing, the finished width is 5" so it is cut 6.5" wide. In the cherry skirt example, the finished width of the waistband is 3.5", so it needs to be cut 5" wide. Always remember to allow 1/4" seam allowance in your

calculations, so in the drawing above, the 12" wide piece needs to be cut at 12.5" (1/4" seam on top and bottom). The fabric that is at the hem of the skirt needs to have 3/4" added because extra width is needed in the hem. BEFORE YOU CUT: prewash and, if necessary, iron your fabric. Line up the selvedges so that fabric hangs nicely at fold (the raw edges will likely NOT line up to accomplish this, so fiddle with it until fabric doesn’t bubble and buckle at fold. The raw edges will be off; Just make sure the

selvedges are parallel. Only then will you have it truly on the grain.) Use a rotary cutting mat and ruler for best results.

FOR WAISTBAND: Cut 1 strip of desired width. (in cherry skirt, 5") Now open strip up and cut the length about 12" longer than waist size. My daughter’s waist is about 20",

so I cut the length to 32".

FOR MAIN SKIRT: Cut 2 strips of desired width (in cherry skirt, 13.5"). FOR CONTRAST FABRIC: Cut 2 strips of each contrast fabric you use (in cherry skirt, 2.5" and the bottom fabric is 4.25" to account for hem).

Remember that all seams are 1/4" (usually the distance between the needle and edge of presser foot). If you feel more comfortable sewing a wider seam than that, be sure to allow for extra width when cutting, or your skirt will be much shorter than expected.

Okay, are you ready to sew???

TUTOrial reach the end. Now clip the thread, turn it over, go back to the side seam, and stitch the other direction to the other end so that the two strips are now sewn together into one big strip and the side seams line up exactly.

1) Take the 2 strips of each fabric, face right sides together lining up the selvedge edge, and stitch ONE side together to create a single, very long strip of each fabric. You may want to cut off the selvedge edge before sewing if it is really wide so it doesn’t show on the right side. Notice that I’m using a serger (I LOVE that machine!) but you can also treat your edges after straight stitching on a regular machine by zigzag stitching over raw seam or using pinking shears on raw seam (but don’t cut too close to stitching!).

5) For the waistband, join the two short ends together and stitch (right sides together) so it forms a loop. The side seam will look like this (it would have looked better if I had ironed the fabric before cutting!) Do a thorough job ironing all the seams at this point, first on the back side and then on right side to make sure seams are pressed open all the way. Press seams all in one direction. The loose ends of the strip will be uneven, like this.

Press. Turn inside out. On one edge of loop, press under 1/4" all the way around edge.

6) Now, on the edge you just pressed under 1/4", fold over an additional 1"+a little bit, so that a piece of 1" elastic can easily slip through but not wide enough that the elastic will easily get twisted during wear. Press this measurement all around edge, checking for accuracy from time to time.

2) Now, take contrast fabric and line up the seam with the seam on main fabric (right sides together!). To ensure that the side seams line up exactly (because the lengths of the various fabric strips will all vary slightly), start stitching strips together where the side seam is instead of at one end (this eliminates the need for pinning as well). Stitch, making sure edges are flush, until you

3) Cut off uneven selvedges from both loose ends of strip. 4) Now, with right sides facing eachother, sew the ends of the strip together so that you now have a giant loop of fabric. Press the sideseam you have just sewn. www.mespetitesmainsmagazine.net

11

NOTE: be sure to leave a long «tail» of thread both at the beginning and end of stitching. DO NOT BACKSTITCH when you come full circle, as this will make it impossible to gather. Do not gather stitches yet.

7) Once top edge is pressed, turn right side out and stitch all along top edge to create casing. Take care to catch the underside of fabric but make sure you leave the casing wide enough for elastic. Take your time, you can feel where the fabric is underneath with your fingertips before it’s fed under the needle. When you have come full circle with your stitching, backstitch.

9) Okay, now take your waistband and turn it upside down. Turn the skirt inside out. Locate one of the side seams on skirt and line it up with the side seam on waistband, and put one pin there at the side seam, making sure the skirt is right side up (but inside out) and the waistband is upside down (but right side out). How’s THAT for confusing?! Hopefully a picture truly is worth a thousand words.

length of the side until it matches the length of that side of the waistband.

11) Pin gathers in place every 3 or 4 inches or so. Now, grasp the other bobbin thread and repeat gathering procedure to other side of skirt. Pin in place.

Now your waistband is ready for attachment to skirt. Set aside 12) Your skirt should look like this -now you’re ready to stitch the waistband to the skirt! Hooray!

. 8) It’s time to do the gathers on the skirt!

Turn skirt loop right side out, and at top edge you will need to stitch a scant 1/4" away from raw edge with a basting stitch. The numbers vary by machine, but increase your stitch length number to as high as it will go (on my machine, a #5) so that the stitches are very long. I also like to increase my bobbin tension so that it begins to gather even as I stitch it, as you can see in the photo.

12

10) Now locate the other side of waistband (there won’t be a side seam) and pin that to the other side seam of skirt.

You will now have it pinned on both sides, and the skirt will be all floppy. Grasp one of the bobbin threads that you left tailing out (right?) and GENTLY pull to begin gathering one side of skirt. Some machines make the top thread easier to gather, but on my machine it’s the bobbin. Just experiment and you’ll figure it out. Work the gathers (patiently so you don’t break the thread) down the whole

13) Making sure your machine is switched back to its normal stitch length, stitch carefully around the entire loop, readjusting gathers as necessary and making sure you don’t accidently get extra fabric caught beneath the needle. DO NOT RUN OVER YOUR PINS! It could break a needle or, worse, damage your bobbin casing. Backstitch when you have come full circle. Inspect to make sure no fabric got caught underneath.

14) Treat the seam with a serger or zigzag stitch, or it will be an ugly mess. Turn skirt right side out.

16) Using a seam ripper, rip out about 1.5 to 2" of casing seam near side stitching. Cut a piece of 1" non-roll elastic about an inch shorter than actual waist size. Hint: stretch out the elastic to «break it in» before cutting it, as it gets more stretchy with use. Attach a large safety pin (I use a diaper pin) to end of elastic and draw it all the way through casing, easing the gathers around the waistband. Take care not to let the tail end of the elastic get drawn through as well - or you’ll have to start all over!

15) Topstitch seam where gathers and waistband meet, taking care to ensure that the bulky seam underneath is facing UP so it gets caught in the topstitching. This will make your seam lie much more flat. As you are topstitching, make sure that you are using both hands to pull the two fabrics apart so that the true stitching line is seen and you won’t have any bubbly and wobbly problems with your topstitching. Go slowly and carefully, as it can be a little tricky to sew over the bulky seam underneath.

18) To stitch the casing shut, make sure elastic is where it should be and the loose ends of the casing are where they should be. Position the needle over the point where the stitching was ripped out, backstitching over a little of the existing seam. Gently pull elastic tight in that area using both your hands, so that the casing area to be stitched has no wrinkles or gathers. Carefully stitch casing all the way closed, backstitching at the point where original stitching starts up again. 19) For the hem, turn under about 1/4" (or less, if it’s not too tricky) all the way around the bottom edge.

17) Lap one end of the elastic over the other end about 1 inch, and stitch back and forth a few times over the lapped edges as shown. Insert elastic and adjust so that it is fully inside the casing and all the gathers are distributed evenly around waistband. If possible, make sure that it’s a good fit on your little girl. Readjust length of elastic if necessary.

20) Turn under one more time, so that the raw edge is completely hidden. 21) Stitch hem, making sure that needle catches the folded-under edge underneath. Press hem...and you’re done! Unless you want to add some ribbon embellishments. If so, follow the instructions: http://7layerstudio.typepad.com/7_ layer_studio/2008/10/twirly-skirttutorial---at-last.html

This is what the completed topstitching will look like.

www.mespetitesmainsmagazine.net

13

LE TUTO

2 ans et +

Le gilet à ailerons par Pique et pique et colle et gramme

1 – Couper 2 devants, 1 dos et 2 ailerons dans le tissu du dessus et la même chose dans la doublure ou tissu du dessous. (Pour le patron, à partir d’une base de tee-shirt par exemple, j’ai fait les modifications suivantes : j’ai creusé l’encolure de 1 cm ; j’ai élargi le gilet de 1 cm au niveau des emmanchures, j’ai évasé le gilet en bas de 1 cm, j’ai allongé l’épaule de 1 cm).

2 - Préparer les ailerons : coudre endroit contre endroit les bords extérieurs, ouvrir, replier sur l’endroit et passer des fils de fronces sur le bord arrondi. 3 - Assembler les épaules (tissu et doublure). 4 - Positionner les ailerons et froncer (pour une taille 2 ans, j’ai ramené l’aileron de 18 cm à 12 cm : 6 cm de chaque coté de l’épaule). Coudre à 5 mm du bord. 5 - Superposer tissu et doublure, endroit contre endroit, les ailerons sont pris entre les 2 épaisseurs, et épingler tout le tour SAUF les côtés. 6 - Coudre tout le tour sauf les côtés. Attention : penser à insérer un système de fermeture (lien ou ruban ou patte…). Commencer la piqûre et arrêter la piqûre chaque fois à 1 cm du bord. 7 - Recouper les réserves à 5 mm et retourner le gilet comme une chaussette. 8 - «Sortir» les coutures, les repasser sans trop appuyer, et préparer les coutures des côtés. Assembler les côtés du tissu dessus, endroit contre endroit, et coudre à 1 cm. 9- Repasser la couture ouverte, glisser la doublure du dos sous celle du devant. Replier la réserve de la doublure du devant et l’épingler au côté 10 - Au choix coudre à la main ou à la machine en prenant toutes les épaisseurs. C’est ce que j’ai fait sur ce gilet. En fait, il est complètement réversible.

14

Ouvrages pour les enfants

1

2

4

3

5

6

7

9 http://piquecollegramme.canalblog.com/

8 www.mespetitesmainsmagazine.net

15

Ouvrages pour enfants

5 ans

Le bonnet avec des oreilles et une pointe par L’atelier de la grange Fournitures Bonnet en point mousse, taille 5 ans (fille), tricoté avec des aiguilles de 3.5, laine Phildar Partner coloris châtaigne (2 pelotes).

LE TUTO 1ÈRE OREILLE Monter 11 mailles. Augmenter de 2 mailles (à 1 maille du début et fin de rang) tous les 2 rangs, 6 fois. Il y a 23 mailles. Tricoter pendant 9 cm, mettre les mailles en arrêt. 2E OREILLE Faire à l’identique. TÊTE DU BONNET Monter 19 mailles, tricoter 1 rang, à la suite accrocher la 1ère oreille, à la suite monter 38 mailles, accrocher l’autre oreille, à la suite monter 19 mailles. Il y a 128 mailles. Tricoter pendant 8,5 cm. A 8,5 cm, commencer les diminutions : 1ère diminution : à 1 maille du bord, 2 mailles ensemble, 11 mailles, poursuivre ainsi sur tout le rang. Faire 6 diminutions tous les 4 rangs. 2e diminution : à 1 maille du bord, 2 mailles ensemble, 10 mailles, poursuivre ainsi sur tout le rang. Faire 3 diminutions tous les 4 rangs. 3e diminution : à 1 maille du bord, 2 mailles ensemble, 8 mailles, poursuivre ainsi sur tout le rang. Faire 2 diminutions tous les 4 rangs.

16

http://latelierdelagrange.blogspot.fr/ 4e  diminution : à une maille du bord, 2 mailles ensemble, 6 mailles, poursuivre ainsi tout le rang. Faire 4 diminutions tous les 2 rangs. 5e diminution : 2 mailles ensemble, 1 maille pendant 1 rang. 6e diminution : tricoter les mailles 2 par 2. Il reste 7 mailles, passer le fil dans les mailles restantes, resserrer pour fermer, coudre bord à bord sur l’envers du dos du bonnet. Bon tricot et n’hésitez pas à me contacter si des questions restent en suspens.

Ouvrages pour jouer

t.u.

Un petit livre en laine et bois De simples et fines plaques de contreplaqué sont assemblées par deux anneaux. Ce modèle de petit livre en bois se fabrique ou se trouve vierge pour moins de 3 euros dans les grandes surfaces de loisirs créatifs. A l’aide d’une chignole ou d’une mini-perceuse électrique, on perce, selon une grille tracée au crayon à papier sur le bois, des trous plutôt étroits. Avec de la laine enfilée dans une aiguille, on dessine des motifs géométriques simples. on travaille de manière à ce que l’envers et l’endroit ne se ressemblent pas forcément. Un petit jeu, autant pour les parents que pour les enfants. Un bricolage à faire en famille.

Réalisation, Aurélie Soligny crédit photo, Benjamin Soligny

www.mespetitesmainsmagazine.net

17

Visite d’atelier

Chez Sandrine Pagny, céramiste Ci-dessous : Sandrine au tour dans son atelier http://yourprofolio.com/ sandrinepagny

Reportage, Aurélie Soligny Crédit photo, Benjamin Soligny

18

Le four, un investissement important, est partagé entre les 4 céramistes de l’atelier. Les pièces séchent avant cuisson sur une grande étagère

Sandrine Pagny est céramiste. Elle partage un atelier dans une cour du 10e arrondissement de Paris. Un atelier dont les fenêtres donnent sur un terrain vague, un espace où les oiseaux et la végétation ont repris leurs droits entre les immeubles. Après une formation initiale aux Beaux-Arts de Grenoble, Sandrine s’est formée à la céramique en intégrant l’Ecole Supérieure des Arts-Appliqués Duperré plusieurs années après. En entrant dans l’atelier, Sandrine a d’abord investi dans un tour électrique, même si elle utilise également d’autres techniques pour réaliser ses pièces. Les bols, coupes et assiettes qu’elle crée ne sont pas seulement tournés mais aussi modelés, à partir de colombins ou de plaques, et moulés. Sandrine aime travailler le «tournassage», une technique notamment employée à la manufacture des porcelaines de Sèvres  . Il s’agit de réaliser d’abord une forme assez épaisse avant de revenir l’affiner par l’extérieur au tour : une opération très www.mespetitesmainsmagazine.net

19

Ci-contre : les «Toupies» sont des créations originales de Sandrine. Elles ont été inspirées par les jeux de son petit garçon, et forment boîtes ou vases. Leur couleur très dense provient de l’engobe de porcelaine passée sur la terre encore humide.

Ci-dessus : les pièces moulées et modelées prennent forme sur la grande table au plateau de pierre.

20

Ci-dessus : les oxydes et pigments sont rangés sur une étagère métallique dans des pots de confiture et bocaux hermétiques.

Ci-dessous : les mirettes, les outils de tournassage, attendent au bord du tour. Toute la terre tombée dans celuici est ensuite récupérée pour une future utilisation.

délicate. Cela se fait sur de la porcelaine, la matière préférée de Sandrine, même si elle travaille également le grès très chamotté (de la chamotte, une argile brute). Sandrine travaille dans des nuances de bleu de Cobalt et de noir, fortement inspirée par le travail de grands céramistes et particulièrement de George Jouve (1910-1964). Un artiste qu’elle a appris à connaître et à aimer à la galerie Jousse entreprise pour laquelle elle a travaillé pendant près de sept ans.

Vous pourrez retrouver les créations de Sandrine au Festival Céramique du Village Mouffetard, à Paris, les 2 et 3 juin prochains.

ci-dessus, les dernières créations de Sandrine : des coupes et assiettes ornées d’un dessin fait au crayon à oxyde avant la deuxième cuisson et l’émaillage des pièces.

www.mespetitesmainsmagazine.net

21

22

jour de noces

L

a nappe, un drap ancien teint en mauve, est recouverte de fleurs en tissu qui tracent un chemin de table. La dentelle s’impose en douceur, ainsi que les chromolithographies (chromos) pour une ambiance rétro et charmante...

L’idée est d’aménager un décor à partir d’objets usuels trouvés dans des bazars ou chinés pour quelques euros. Les éléments sont disposés au centre du buffet, sur la table des mariées, repris sur les tables des invités, disséminés ça et là. L’ambiance naît de l’harmonie entre les différentes fournitures. Ici, des chromos, de la dentelle, du linge teint, des rubans, des fleurs en tissu dans des tons de blanc, crème, mauve et de gris/violet.

Réalisation : Claire Llinarés et Aurélie Soligny - photographe : Benjamin Soligny www.mespetitesmainsmagazine.net

23

Jour de noces : DIY - le cahier cré

Le chemin de table est constitué de fleurs en tissu blanc (voir page 28). Des rubans lient des couverts en argent. Même abîmés, ils formeront des éléments de décor intéressants.

Des galons de dentelle sont enroulés autour d’un cercle d’abat-jour. N’hésitez-pas à jouer sur les différents syles et les longueurs (voir page 32).

24

Accessoires

éatif Des poupées en papier anciennes sont disposées sur la table et évoquent les mariés. On les a habillées de leurs plus beaux atours.

Des napperons de dentelle en papier sont collés à la bombe sous des assiettes transparentes (Ikea), elles-mêmes collées sur des verres à pied retournés. Le tout forme de jolis présentoirs à gâteaux ou à fuits, choisis pour leurs couleurs et leurs formes.

Des plantes grasses, des succulentes, sont plantées dans des photophores en verre transparent (voir page 31). www.mespetitesmainsmagazine.net

25

La nappe, un drap ancien avec monogramme, a été teintée dans un mélange de noir et de violet de la marque Idéal : deux petits sachets pour 1,2 kg de linge.

Le cercle de broderie est en plastique. Détail sans importance ! Il contient un napperon de papier, à trouver à partir de 2 euros les 40 unités dans les bazars et fait illusion. Le papier est à pincer délicatement pour ne pas le déchirer. On acccroche le cercle avec du ruban à une branche.

26

La vaisselle est dépareillée, achetée en lot chez Emmaüs pour un prix très accessible : à partir de quelques euros le lot d’assiettes.

On joue sur les motifs rétros et les couleurs.

Le croquet est collé au doubleface sur les verres. Des planches de chromos sont découpées avec minutie. Les oiseaux prennent leur envol.

Les napperons vintage sont posées sur des paniers d’osier peints à la bombe en blanc. L’idée est d’intercaler de la dentelle entre les différents éléments.

B

eaucoup de dentelle : sur les napperons, les rubans et le papier. On déroule des mètres de trésors chinés. www.mespetitesmainsmagazine.net

27

Fleurs en tissu

1

4 On commence par tailler des bandes dans le tissu. On les replie plusieurs fois sur ellesmêmes pour former des carrés (1). On plie ces carrés de tissu en deux dans le sens de la diagonale, puis encore en deux (2). On reforme un pli pour former un cône (3). On coupe dans les épaisseurs du tissu des formes de pétales plus ou moins rondes, plus on moins grandes, en tenant le tissu par le sommet du cône –le centre du carré (4). On déplie (5). On superpose plusieurs carrés (6) et l’on fronce le tout ! On fait un point de couture pour tenir l’ensemble (7).

28

3

2

5

1

7

6 2

3

www.mespetitesmainsmagazine.net

29

petits points dorés...

On peint le même motif de pois avec un crayon doré à céramique pour unifier les assiettes dépareillées. On retourne les napperons dorés trouvés dans les bazars, ils sont blancs à l’envers. On les intercale entre les soucoupes et les tasses. Attention, ces crayons ne sont pas destinés à un usage alimentaire. On ne les utilise pas dans les assiettes !

30

on fait les noeuds en 2 morceaux  que l’on colle pour un rendu parfait  !

centres de table

On dispose un peu de terre et des billes d’argile au fond de petits récipients, ici des photophores. On plante des succulentes qui ont l’avantage de se reproduire très vite à partir d’une simple bouture posée sur la terre. Les images anciennes sont collées sur des cure-dents enfoncés dans la terre. Comme les petits drapeaux de masking tape. Si on le souhaite, on emballe les pots dans du papier kraft. On colle des petits nœuds confectionnés dans des restes de ruban et galon.

Un lustre en dentelle

Différents galons de dentelle sont enroulés autour du cercle d’abat-jour : du croquet, des rubans blancs, de fins élastiques anciens utilisés pour la lingerie. Une fleur en tissu est cousue sur l’ensemble. Le lustre est suspendu à une branche d’arbre par 4 rubans. Des pampilles récupérées sur des suspensions ou bougeoirs sont cousues entre les rubans.

On place le lustre au-dessus du buffet ou de la table des desserts. Si aucun arbre ne se trouve à proximité, on prend deux branches mortes assez longues, on les attache avec de la ficelle, et on les cale dans un pied de sapin de Noël (comme ici) ou dans un seau rempli de sable, de pierres ou de ciment.

On commence par faire quelques tours serrés autour du cercle

32

On laisse pendre les rubans de plus en plus au fur et à mesure des tours. On accroche le lustre à une branche

Oh parle ! ravis-moi !

Jamais on ne m’a dit ces choses-là. J’écoute !

Ton âme en me parlant

me bouleverse toute. J’ai besoin de tes yeux, j’ai besoin de ta voix.

Oh ! c’est moi qui

souffrais ! Si tu savais ! cent fois,

Cent fois depuis six mois que ton regard m’évite. –Mais non, je ne dois pas dire cela si vite.

Ruy Blas

R

UY BLAS

Sc. 3, acte III

Victor Hugo

ma déclaration

Un extrait de Ruy Blas de Victor Hugo est peint à la plume et à l’encre sur le napperon en papier, et au stylo spécial céramique sur les ailes des assiettes. Le texte est écrit en commençant sur les ailes des plus grandes assiettes et se termine sur les ailes des soucoupes. Mais l’inverse aurait été possible. A vous de choisir ! le but est que le texte se découvre petit à petit.

www.mespetitesmainsmagazine.net

33

Des petits cadeaux pour les invités La recette des sels de bain •

1 portion de gros sel

1/2 portion de bicarbonate de

1/2 portion de sel fin

soude

Quelques gouttes d'huile essentielle d’orange douce

Du colorant alimentaire : on mélange du jaune et du rouge pour obtenir de l’orange. On mélange les ingrédients et on ajoute des écorces d’orange, des zestes d’agrumes ou des fleurs séchées alimentaires. On ajoute les huiles essentielles goutte après goutte, en remuant constamment pour prévenir la formation de grumeaux.

La manufacture des toiles LEles TUTO pommettes du chat On offre des sels de bain à ses invités, un cadeau peu coûteux à réaliser plusieurs jours à l’avance et à conserver dans des pots hermétiques. On récupère des petits pots de bébés (le nouveau modèle très petit), on peint en blanc les couvercles sur lesquels on colle les jolies étiquettes imprimées sur du papier épais, de type bristol. On attache une étiquette au nom de l’invité avec une ficelle autour des pots.

34

Sels de bain

Aux huiles essentielles d’orange douce

un clic sur l’image pour télécharger le fichier

Un souvenir pour les mariés

Une vieille porte de garage sert de « photobooth ». Ce point photo permet de garder un joli souvenir de la fête. Les invités se mettent en scène et se photographient avec des accessoires pour laisser un souvenir aux mariées. Ici, ils passent leurs têtes dans le cadre de la porte et laissent un petit mot sur l’ardoise accrochée à un clou. Des morceaux de dentelle de papier ont simplement été collées et les instructions dessinées à la craie blanche.

www.mespetitesmainsmagazine.net

35

shopping

Une jolie mariée 1. Faire-part personnalisé, Lise Mailman pour http://www.rubancollectif.fr, à partir de 4 € le faire-part

2. Robe de mariée des années 60, http://www.etsy.com/shop/DearGolden, 325 $ 3. Confettis, http://www.etsy.com/shop/LBCpaper, 1,75 € les 100 4. Tampon calligraphique personnalisé, http://antiquariadesignstudio. bigcartel.com, 95 $

5. Bandeau de dentelle, http://www.etsy.com/shop/whichgoose, 150 $ 6. Bouquet de fleurs en papier, http://www.etsy.com/shop/ greentrikepress, 125 $ les prix sont donnés à titre indicatif, hors promotion

2

1 36

3

4

5

6 www.mespetitesmainsmagazine.net

37

élastique à cheveux

perle

ruban

Rien de plus simple que de réaliser une jolie couronne de mariée. On coupe des fleurs dans le tissu désiré, avec le même tuto que pour le chemin de table. On coud des perles au centre des fleurs pour leur donner de la tenue. On assemble les fleurs par groupes de deux ou trois sur le ruban. On passe les deux extrémités du ruban dans un élastique à cheveux et on ferme avec deux petits points avant. Les mêmes fleurs peuvent être fixées sur des barrettes ou sur des peignes à cheveux pour les petites filles du cortège.

38

Accessoires

Une couronne de mariĂŠe

www.mespetitesmainsmagazine.net

39

Avant : une robe simple, un peu sage mais avec un haut en soie et cela pour 20 euros

La robe La robe en doupion de soie a été trouvée chez Guerrisol, une adresse réputée de vêtements d’occasion. Débarrassée de sa ceinture de petites fleurs, elle a été rebrodée à grands points lancés dans des tons de mauve, lilas et argent. Un ruban noir et argent a été cousu à la taille pour une allure moins sage... Montrer ses chaussures est devenue très tendance ; les robes racourcissent, les styles s’affirment. N’hésitez-pas à choisir des chaussures de couleur !

40

Après : une robe dans l’air du temps, avec des petits pois aux reflets d’argent

pour résumer

consommables utilisés dans la réalisation du cahier créatif Colle blanche, colle en bombe, scotch double face, scotch de masquage, papier de soie, papier kraft, plume et encre violette crayon à céramique, cure-dents. Chutes de tissu, 80 cm de coton blanc, fils, perles, élastique à cheveux. Billes d’argile.

outils Emporte-pièce, ciseaux, aiguilles.

Budget 

- Vaisselle: A partir de quelques euros le lot d’assiettes chez Emmaüs - Paniers en osier : 2 € les 4 chez Emmaüs - Robe de mariée : 20 €, Guerissold - Cercles à broder : 3 €, Truffaut - Cercle d’abat-jour de récupération - Images et chromos : Boutique Pain d’épices - Napperons en papier : moins de 3 euros les 40 - Photophores : Galej, Ikea, 0,99 € les 4

Adresses http://emmaus.fr/ http://www.ikea.com/fr/fr/ http://guerrisol.com/ http://www.hema.fr/ http://pain-depices.com http://www.ideal.fr/

- Rubans, galons, dentelles, napperons : collection personnelle. A trouver sur les sites de ventes aux enchères, les dépôts-vente, les brocantes et vide-greniers. www.mespetitesmainsmagazine.net

41

Document www.les8petitesmains.com

La robe à smocks Par Popeline, les petites mains LA ROBE DE RÉFORME

mouvement de réforme du vêtement entre 1870 et 1910, quand les autres enfants s'habillent en confection ou chez un tailleur !

Entre 1870 et 1910, principalement vers 1880-1890, on assiste dans certains pays d'Europe du nord à des attaques virulentes contre la mode française alors largement prédominante dans le monde. Hygiénistes, moralistes, féministes, artistes, nationalistes, aux motivations variées, se rejoignent dans ce mouvement d'opposition dit de réforme du vêtement. On reproche à la mode parisienne du corset serré et du style tapissier d'être frivole, chère, contraignante ; l'artiste belge Henry van de Velde, très actif en Allemagne, la juge « immorale, cupide et superficielle », elle est « la grande ennemie à l'origine du déclin de tous les arts décoratifs  », ou encore la «  dégénérescence du grand art ». A la veille de la Première Guerre mondiale, The Height of aesthetic exclusiveness, par George la réforme du costume est devenue dans certains pays du Maurier, pour Punch, novembre 1879, Victoria & Albert Museum, Londres comme l'Allemagne une question politique et sociale. Paris ignore superbement ces attaques, et va même imposer la fameuse «  ligne en S  » de l'Art nouveau, particulièrement inconfortable pour les femmes, puisque ce nouveau corset projette la poitrine en avant tout en l'aplatissant, comprime et rentre le ventre, et accentue la cambrure des reins et des fesses. Il faudra attendre Paul Poiret, à partir de 1908, pour «libérer» le corps de la femme, et encore sentira-t-il le besoin se référer à la mode Directoire du début du siècle. Pourtant, la mode française n'est pas fermée à ce qui se fait ailleurs. Pour preuve, deux vêtements nouveaux apparaissent à cette époque, directement inspirés des idées réformatrices : la robe de grossesse, qu'on appelle à g. : Les enfants des familles Burne-Jones et alors pudiquement «  robe de jeune maman  » (c'est la Morris, en Angleterre, photographie Frederick Hollyer, 1874, National Portrait Gallery, Londres première fois que cet état est évoqué explicitement par à dr. : Henry Van de Velde et sa famille devant les journaux de mode), et la robe à smocks des fillettes. leur maison Hohe Pappeln, en Allemagne, 1912, C'est bien sûr la genèse et l'histoire de ce grand succès de site Henry van de Velde la mode enfantine que je vais vous raconter aujourd'hui. Les enfants n'appréciant guère l'originalité, pas facile d'être un enfant d'artiste adepte du

42

DE LA ROBE DE RÉFORME À LA ROBE À SMOCKS DES ENFANTS Dans ce contexte réformateur du costume figure en bonne place le mouvement Arts & Crafts, issu du courant préraphaélite londonien, à l'initiative de William Morris et John Ruskin, qui essaie de promouvoir une esthétique moderne à la portée de tous, inspirée à la fois du retour à la nature, des vêtements traditionnels de la campagne, et de l'art préraphaélite. Ses membres créent pour le théâtre des costumes d'inspiration médiévale ou renaissante, peu à peu adaptés et portés à la ville par les actrices et autres femmes artistes, pour devenir ce qu'on appelle le vêtement artistique, ou encore esthétique. Les femmes et jeunes filles des familles des peintres Burnes-Jones, Millais et Morris portent ces robes droites fluides, sans corset, et dénouent parfois leurs cheveux. Ces modèles sont vendus dans le magasin de Arthur Lisenby Liberty, Liberty & Co Ltd ouvert en 1875 sur Regent Street à Londres ; on y propose aussi des tissus aux motifs végétaux et floraux stylisés, qui évolueront après la Première Guerre mondiale en ces semis, formant le fameux «style Liberty» dont la renommée traversera le siècle.

à g. : Les familles de Edward Coley BurneJones et William Morris, photographie Frederick Hollyer, 1874, National Portrait Gallery, Londres à dr. : Publicité pour les tissus Liberty & Co et robe de réforme pour jeune fille, 1888, Wikipedia

à g. : Robe à empiècement smocké et dentelle mécanique en pongé de soie bleu pour femme, Liberty & Co Ltd, vers 1895, Victoria & Albert Museum , Londres à dr. : Portrait de Margaret Burne-Jones, par Edward Burne-Jones, 1885-1886, collection privée sur Artrenewal

Ces robes s'inspirent des smocks ou smock frocks, vêtements traditionnels de toile gris-beige portés par les paysans anglais, y compris les garçonnets. La coupe en carrés et rectangles de ces blouses-chemises, qui permet à la fois de ne pas gaspiller le tissu et de se passer d'un patron papier, est rectifiée par des plis serrés sur le devant et le dos, parfois aux épaules, brodés de motifs géométriques et folkloriques.

à g. : Smock de paysan anglais, détail de broderie, 1830-1869, Victoria & Albert Museum, Londres à dr. : Plastron brodé d'un smock du Shropshire, 1850-1880, Manchester City Galleries, Manchester

à g. : La bataille de boules de neige (détail), par John Morgan, 1865, Victoria & Albert Museum, Londres (Les enfants portent le smock) à dr. : Smock rural pour enfant, 1860-1869, Victoria & Albert Museum, Londres On assiste d'ailleurs aussi en France, depuis le milieu du XIXe siècle, à un engouement pour les costumes régionaux, les blouses normandes ou bretonnes brodées aux épaules et aux poignets, comme en témoignent par exemple les dessins de François-Hippolyte Lalaisse publiés entre 1845 et 1864 ici. Des personnalités très en vue, telle la peintre animalière Rosa Bonheur, sont représentées portant des tuniques inspirées des blouses paysannes ici. Le jeune prince impérial lui-même a dans sa garde-robe une blouse froncée de taffetas rebrodé conservée au Musée Galliéra ici. Cette nouvelle robe toute droite, de la même coupe que la robe américaine, mais à l'empiècement plissé ou smocké qui relie les manches, portée sans corset, parfois avec une ceinture légère, convient évidemment particulièrement bien à la mode enfantine. Mais on se doit aussi de citer www.mespetitesmainsmagazine.net

43

l'influence de peintres dessinateurs pour enfants, comme Kate Greenaway, adepte du style Arts & Crafts, qui montre des petites filles en robes à taille haute style 1800, ou Walter Crane, ou encore les représentations, par les peintres à la mode, de fillettes en robes droites fluides. Mary Eliza Haweis, influente directrice de Liberty & Co, auteure d'articles et de livres dont The Art of Dress (1879), habille ses enfants dans ce style, ce qui ne leur plaît guère.

à g. : Illustration extraite de The Birthday Book, par Kate Greeaway, 1880, Editions George Routledge & Sons sur illuminated-books à dr. : Illustration extraite de Little Red Riding Hood, par Walter Crane, 1875, Editions George Routledge & Sons sur answers.com

de réforme à la manière du mouvement esthétique anglais, vers 1898, photographie Karin Maucotel, Musée Galliéra à dr. : Silvia Constance Myers et Eveleen Myers (détail), vers 1890, photographie Eveleen Myers, National Portrait Gallery, Londres

à g. : Silvia Constance Myers et Harold Hawthorn Myers, vers 1890, photographie Eveleen Myers, National Portrait Gallery, Londres à dr. : Robe à smocks en soie ivoire pour fillette, Angleterre, 1890-1910, Victoria & Albert Museum, Londres

Robe à smocks pour fillette, Liberty & Co, vers 1890, The Metropolitan Museum of Art, New York à g. : Carnation Lily, Lily, Rose, par John Singer Sargent, 1885-1886, Tate Britain, Londres à dr. : Little Bo Peep, par John Esley, 1900, collection privée sur Artrenewal.org

à g. : Portrait d'une fillette inconnue, photographie Henry Joseph Spink, vers 1880, National Portrait Gallery, Londres au centre : Robe bleue à taille basse, à plastron froncé, dite robe américaine, vers 1898, et robe

44

à g. : Planche de La Mode illustrée du 22 mars 1896, robes brodées pour bébés, boutique Au Fil du temps sur Ebay à dr. : La famille de l'artiste, Pierre et Jean Renoir enfants (détail), par Auguste Renoir, 1896

Sous l'influence anglaise, la robe à empiècement smocké est adoptée en France dans les années 1891-1892, d'abord pour les très jeunes enfants à partir de un an, puis peu à peu pour les fillettes et jeunes filles. A vrai dire elle peine à concurrencer les robes ajustées sous influence de la mode féminine, parfois avec un semblant de tournure, à taille très basse, corsage allongé et jupe courte. D'ailleurs, la robe à empiècement smocké est souvent agrémentée d'une ceinture, soit aux hanches avec effet blousant, soit serrée à la taille. Ce n'est qu'à la Belle Epoque (18961914) que la silhouette des fillettes devient plus souple – et Monsieur Valton de Petit Bateau va devoir inventer la petite culotte. LA ROBE À SMOCKS DU XXE SIÈCLE, « SO CHIC » Les caractéristiques de la robe à smocks telle que nous la connaissons aujourd'hui se fixent entre la Première Guerre mondiale et les années 1930 : un empiècement froncé brodé, des manches ballons, une ceinture prise dans les coutures des côtés nouée dans le dos ; le col Claudine arrondi apparaît en 1900 suite à la parution du livre Claudine à l'école, qui connaît un succès phénoménal, pour lequel Colette déguisée en écolière pose pour une série de photos. La robe à smocks reste liée à ses origines anglaises, elle est portée de génération en génération par les enfants de la famille royale.

à g. : Robe à smocks pour fillette, détail de broderies, Liberty & Co, vers 1890 à dr. : Elizabeth, future reine, mère de Elizabeth II, par Rita Martin, 1907, National Portrait Gallery, Londres

à g. : Robe à smocks imprimée de semis pour fillette, Liberty & Co, vers 1930 Victoria & Albert Museum, Londres

à dr. : Elizabeth, future reine d'Angleterre, photographie Marcus Adams, 1929,National Portrait Gallery, Londres

à g. : Robe à smocks en coton blanc, de Jane Prendiville, styliste américaine, The Metropolitan Museum of Art, New York au centre : Article du magazine Elle daté du 1er juin 1953 à dr. : Le prince Charles et la princesse Anne d'Angleterre, photographie Marcus Adams, 1952, National Portrait Gallery, Londres En plus d'être un symbole du chic traditionnel de la bonne société, cette robe a bien des atouts qui expliquent son succès. Dans le contexte de pénurie de l'après Seconde Guerre mondiale, où les mères ont du mal à trouver des tissus et articles de mercerie, le smock brodé est une solution astucieuse et créative pour agrémenter corsages, robes et barboteuses unis. Son style indémodable est idéal pour habiller les enfants de familles nombreuses du babyboom, on se passe les vêtements entre fratries et cousins pendant des années.

à g. : Robe à smocks en coton, France, vers 1957, The Metropolitan Museum of Art, New York - au centre : Fillettes à un goûter d'anniversaire, 1951, photographie Pool vintage kids lovedaylemon sur Flickr à dr. : Robe à smocks fleurie en coton, France, vers 1957, The Metropolitan Museum of Art, New York De l'après guerre jusqu'au début des années 1970 – et même au-delà, quand de nouvelles marques comme Cacharel (fondée en 1962), Baby Dior (1967) Petit Faune (1970) ou Bonpoint (1975), puis Cyrillus (1977) et Jacadi (1978) dans la foulée, relancent cette mode– les magazines féminins et les magazines d'ouvrages de tricot et de couture proposent régulièrement de nouveaux modèles de smocks fleuris ou campagnards dans leurs articles et cahiers spéciaux. Dans le catalogue de l'exposition La Mode et l'enfant 1780... 2000, l'historienne Françoise Tétart-Vittu écrit : « Le modèle d'avant-guerre est toujours le même, on joue sur le choix du tissu ou sur la broderie. Si nous parcourons les pages de Elle, on voit www.mespetitesmainsmagazine.net

45

que la robe du 4 décembre 1959 est identique à celle du 20 mai 1974 ».

à g. : Couverture de Mon Ouvrage, mai 1951, sur Journ@ux-collection - au centre : Robe à smocks en coton et soie des stylistes italiennes Emilia & Elvira Frezzini, vers 1955, The Metropolitan Museum of Art, New York à dr. : Couverture du cahier supplément du Jardin des Modes n°47, 1953 sur Journ@ux-collection

à g. : Couverture de France Magazine n°258, octobre 1952 - au centre : Couverture de Mon Ouvrage n° 118, mai 1958 à dr. : Couverture de Point de vue Images du monde n° 1267, novembre 1972, sources : Journ@ux-collection et Noblesse et royautés

La robe à smocks intemporelle par Jacadi pour l'été 2010 Aujourd'hui, la robe à smocks, trop connotée sinon même démodée, n'a plus guère les faveurs des pages mode des publications pour enfants, mais il suffit de feuilleter les magazines people pour se rendre compte qu'elle habille encore les petites princesses et enfants de stars. Elle reste très appréciée pour les robes de cortège des mariages ou baptêmes.

46

Sur le marché actuel de la mode enfantine, le smock est la spécialité des brodeuses de l'île de Madagascar, où ce type de broderie a été introduit par les missionnaires anglais au XIXe siècle, et est toujours réalisé de façon artisanale. Les superbes échantillons présentés ci-dessous datent de 1996 et sont tous de l'atelier Bodovoahangy.

La sélection de Blue Marguerite

technique

Les smocks à la machine par Au tableau ! LE TUTO Mettons du fil normal au-dessus et dans la canette. Réglons la machine sur le point zigzag. Cousons les rangées d’élastique. Faisons un nœud à l’extrémité de départ de l’élastique. Plaçons le tissu envers vers nous et plaçons l’élastique sous le pied de biche en le maintenant bien centré. Cousons toute la rangée en point zigzag, sans tirer sur l’élastique. Veillons à ce que l’aiguille pique une fois d’un côté, une fois de l’autre. Laissons quelques cm d’élastique une fois arrivée en fin de ligne. Recommençons l’opération autant de fois que de rangées, en se servant du pied de biche pour faire des rangées parallèles. Fronçons en tirant délicatement sur les élastiques. Répartissons les fronces sur la longueur du tissu au fur et à mesure, comme pour un fil de fronces classique. Nous voulons réaliser des smocks mais nous Fermons l’ouvrage. avons jeté notre bonne vieille machine ASTUCES à coudre mécanique qui peut coudre avec Rétrécissons la taille du point zigzag, l’élastique étant du fil élastique... fin. Passons de 3,5 - 1,4 à 2,5 - 1,2. Pas de panique, nous pouvons également faire des smocks grâce à notre machine http://www.bluemarguerite.com/Valzim http://cestpamafaute.canalblog.com/ à coudre électronique. Suivons les instructions. www.mespetitesmainsmagazine.net

47

Chez Héloïse, 3 ans Une chambre colorée de petite fille, de vraie princesse. Telle est la chambre d’Héloïse. Du rose couvre les murs, s’impose sur les bacs de rangement ou les accessoires. Héloïse virevolte dans son tutu –rose, une grosse fleur dans les cheveux. Le rouge apporte sa note tonique. Les doudous qui peuplent la chambre n’ont pas de noms. Très simplement, on les appelle Nounours, Lapin, Kitty. Peut-être se présentent-ils entre eux une fois la nuit tombée...

48

Dans ma chambre à coucher

Reportage et crédits photos : Caroline de la Garanderie « Mon Héloïse est une petite fille délicate, joyeuse et pleine de vie. Je lui ai composé une chambre à son image : douce et tonique à la fois, modulable en fonction de son évolution, facile à ranger tout en étant esthétique. Ce sont ces mêmes caractéristiques que l'on retrouve dans mes créations (Oiseau voLe). Je me place à hauteur des enfants, en gardant à l'esprit mes exigences de mère. Cela me permet de créer des fantaisies textiles ludiques et pratiques ». www.mespetitesmainsmagazine.net

49

50

Palette : Ancien lit de Caroline Meuble de rangement et table basse Ikea Étagère fabriquée par le grand-père d’Héloïse Doudous oiseaux créés par Caroline Siège sauteur Rody Ferme Little People Ours Histoire d’Ours Gros lapin Moulin Roty ainsi que les peluches sur l’étagère Ours en cristal Swarovsky Guirlande La case de cousin Paul http://commeunoiseaufaitsonnid.blogspot.fr/ http://oiseauvole.wordpress.com/

www.mespetitesmainsmagazine.net

51

2 et 4 ans

Patrons rétros

Robe à smocks Fournitures Laines Georges Picaud - qualité « Christalline » col. 73 : 5 (6) pel. - q.q. grs col. 1 - aig. n° 2 ½ et n°3 - fil lastex.

LE TUTO

POINTS EMPLOYÉS Jersey env. (30 m. 44 rgs = 10 cm). Côtes 3/1 (pour les smocks) : 3 m. env., 1 m. end. Côtes 2/2 Côtes 1/1. DOS monter 139 (147) m. aig. n°2 ½. Tric. en jersey env. A 3  cm, cont. avec les aig. n°3. A 10(12) cm de . tot., dim. de ch. côté 6 f. 1 m. ts les 2 cm. A 24 (26) cm de haut. to., cont. en côte 3/1, aig. n° 2 ½. A 9 (10) cm de côtes ; cont. en côtes 2/2 pendant 2,5 cm. Rab. souplement. DEVANT comme le dos. BRETELLES (2) Monter 19 m; aig. n°2 ½. Tric. en côtes 1/1. A 18 (20) cm environ, rab. souplement MONTAGE Repasser légèrement à la pattemouille les parties jersey. Assembler dos et devant. Avec le col. blanc, broder les smocks sur les côtés 3/1 comme suit : coudre ensemble par q.q. pts 2 côtes end. en quiconce ; espacement en haut. d’environ 1,5 cm. Fixer les bretelles. Glisser q.q. fils de lastex sur la partie smocks, en partant de la base du petit volant formé par les 2,5 cm de côtes 2/2. Dans le bas de la robe, replier un ourlet de 3 cm.

France Tricots Le magazine des laines Georges Picaud Spécial layette - collection personnelle

52

Recette Ă  croquer http://croquemoi.wordpress.com

www.mespetitesmainsmagazine.net

53

Ouvrages pour décorer

Cute Cottage Door Hanger par The Split Stitch Supplies

Leave around 1/4"-1/2" around each design.

• House Applique Template HERE

4. Get out your cotton scraps. Place the fusible (adhesive side down) against the WS of a fabric scrap, and fuse the heat and bond lite to the fabric using an iron. The directions on the heat and bond lite will tell you to use an iron setting of "silk", but I have found the "cotton setting" to be more effective when fusing heat and bond lite to cotton or linen. Allow to cool.

• Scraps of quilting weight cotton

• Heat n' bond lite • 2 pieces of osnaburg cut to 7" each

• 1 Piece of ribbon that measures around 12" long (width is not that important)

• Polyfill stuffing • Marker or pen (to trace template)

• Scissors to cut

applique (or a rotary cutter)

• An Iron • Basic sewing supplies • Optional: Other embellishments like buttons, or embroidery floss. Note: 1" = 2.54 cm

Directions

1. Print out your house applique template with the printer scaling set to "none". 2. Take your heat and bond lite, and place it over your house template with the paper side up, and trace the

54

http://www.thesplitstitch.com/ template with a marker or pen. If you need additional light, you can place the template and heat and bond lite over a light source (such as a light box, door wall, piece of glass with light under neath, etc). Make sure you leave space between the designs.

My tracing was rather poor, but I knew that I would be using a rotary cutter to cut out most of these pieces, and knew I could use a ruler to straighten the sides up. If you are not using a rotary cutter, and had too much caffeine like I did (thus producing a shaky hand), I would suggest tracing the template using a ruler. 3. Roughly cut out each design. You will cut through the paper layer, and the fusible layer at the same time.

As you can see, I used 5 different prints, but feel free to use more or less.

5. Cut out all of your pieces of applique using a pair of sharp scissors (THESE are my fave) or a rotary cutter along your traced lines. The fabrics I used are as follows: Joel Dewberry Aviary 2 for the roof, Annies Farm Stand for the house, Tanya Whelan Delilah for the door, and DS Quilts picnic for the windows. 6. Get out your piece of osnaburg. Remove the paper backing from the house piece, and the roof piece. Place the fusible side down, and fuse using your iron.

7. Layer the other pieces on top of the house.. the windows, the door and the chimney following the same method as above... remove the backing, lay the fusible side down and press. Pay special attention to the chimney... see how it ended up being a reverse of what was on the printed out template? If you are using a template for something like a letter, you will want to reverse it before you trace it so that it will appear to be going the right way in your finished project.

9. Add some embellishments if you want. Because the heat and bond lite is in fact light (and not heavy as a permanent fusible would be), it is not difficult to sew through. So this little house is perfect to add on hand embroidery, buttons, etc. Get creative. I just drew on some swirls by the chimney (using a water soluble marker), and stitched over them using a running stitch. I then sewed on a shell button for the door knob, and washed off the water soluble marker.

8. Because heat and bond lite is not a permanent fusible, we will now need to sew our applique pieces in place to make the bond permanent.

10. Take your ribbon and fold it in half. Center the ribbon along the top raw edge of the osnaburg, and allow the raw edges of the ribbon to hang past the osnaburg a bit. Sew in place using a 1/8-1/4" seam. Unfortunately I did not get a photo of this step, but see below for my rough sketch of this step.

There are a lot of choices here in terms of what stitch you can use... you can use a satin stitch, a tight zig zag stitch, a blanket stitch... or just a simple straight stitch. The regular straight stitch on my machine is what I use most for applique. I like the look of the exposed raw edges, and with the combination of using a short stitch setting, the fusible underneath, and applique designs that are mostly cut off grain, I have not found excessive fraying to be a problem. So go ahead, and choose the stitch you like best, and sew around each applique piece. I try and sew as close to the edge as possible... but just do what you are most comfortable with, and take your time. Press to set the stitches Be sure to backstitch at the beginning and end.

12. Turn right side out, and use some sort of a pointy object to push the corners out. Press again. Stuff with polyfill (do not overstuff, as this will distort the cottage image, and also make the next step more difficult). 13. Now close the opening... you can slip stitch the opening shut, or do like I did and topstitch it closed. I top stitched it closed by first pinning the opening shut, then I top stitched around all 4 sides using a 1/8"-1/4" seam. As you sew around all 4 sides, you can just push the polyfill away from the presser foot to make this step easier.

All done! This project is versatile in that you can use it as a door hanger, a decoration that you hang up, an ornament... or leave off the ribbon and use it as a drawer sachet filled with potpourri. You can also use the house applique template on other projects like pillows or place mats. If you don't have time to make your own cute cottage door hanger, you can find my sample listed in my shop. Enjoy!

11. Place your two pieces of osnaburg RST (with the ribbon sandwiched between the two pieces), and sew around all four sides using a 3/8" seam. Leave a 4" opening along the bottom. Press your seams to set the stitches.

www.mespetitesmainsmagazine.net

55

Lampe japonaise par Emilie de Chiyogami touch Voici un tutoriel complet pas à pas pour réaliser très simplement une lampe cylindrique à poser sur une table. Je vous propose de la décorer avec du papier japonais chiyogami et d’y apposer une touche créatrice avec un laçage de ruban pour fermer le cylindre. Une lampe sans prétention qui rajoutera une touche japonaise colorée à votre déco !

• 1 mètre de ruban satin (0.5 cm) • Une structure de lampe  : un cercle

nu de 10 cm de diamètre pour le haut de la lampe et un cercle à bague d e 10 cm de diamètre pour le bas de la lampe. Attention, la bague doit être surélevée de plus de 5 cm par rapport au cercle.

• Une pièce de polyphane 32 x 25 cm

avec surface autocollante (31,4  cm étant la circonférence d’un cercle de 10 cm de diamètre)

• 5 larges bandes de papiers japonais 30 x 5.5 cm

• 5 fines bandes de papiers japonais contrastant avec le premier 30 x 2 cm

• Un système électrique complet  :

Avec un cutter et sans entailler le polyphane, repassez légèrement les marques des bandes pour facilement décoller la protection du polyphane au fur et à mesure de votre collage. Collez les bandes de papier japonais une par une en alternant large et fine. Faites chevaucher chaque bande de papier d’environ 1 mm et faites les dépasser en haut et en bas du polyphane d’au moins 1 cm. Laissez ½ cm sur un des bord du polyphane avec sa protection. Vous devriez obtenir ceci :

douille pour ampoule E27 ou E14, interrupteur et prise (déjà montés).

LE TUTO Vous êtes prêt  ? Alors commençons :) http://www.chiyogamitouch.com http://www.alittlemarket.com/ boutique/chiyogami_touch Temps nécessaire  : 1 journée Coût des matériaux : environ 20/25 €

Ce qu’il vous faut • Des ciseaux et un cutter • Une règle de 30 cm

Sur côté « carreaux » du polyphane, tracez en biais l’emplacement des bandes de papier en alternant une bande large et une bande fine. Sur la photo et le schéma, un carreau représente 1  cm.

Retournez le polyphane. Avec un crayon papier, marquez l’emplacement des perforations à 1 cm des bords latéraux, en espaçant de 2  cm et 1  cm alternativement (comme sur le schéma page 5). Un trou sur un bord doit avoir son correspondant à la même hauteur sur l’autre bord. Perforez les emplacements avec la perforatrice. Égalisez le papier japonais qui dépasse en haut et bas à 1 cm.

• Un crayon à papier et une gomme • De la colle (liquide / en tube) ou du scotch double-face

• Une perforatrice

56

Vous devez obtenir ceci :

Ouvrages pour décorer entaillez légèrement le bas de la perforation avec une cutter bien coupant. Tirez le fil pour avoir du mou et monter facilement la douille.

Effacez les traces de crayon à l’aide d’une gomme. Décollez la bande protectrice de ½ cm du polyphane et fermez le cylindre. Encore une fois, veillez à ce que la face supérieure recouvre le ½ cm plus 1 mm, pour éviter les jours lorsque la lampe sera illuminée. Vérifiez que les perforations sont bien alignées par paire. Un décalage d’1 ou 2 mm est possible. Pressez fermement sur la soudure du cylindre.

Passez ensuite le fil dans le culot de la douille.

Une fois la structure bien en place et les collages séchés, vous pouvez lacer votre lampe avec un ruban. Ici, un ruban de satin noir de ½ cm de large. Commencez par le bas. Lacez en faisant apparaître les croisements dans les intervalles perforés de 2 cm, comme sur la photo. Terminez par un nœud en haut de la lampe ou bien coupez les longueurs en trop et collez les extrémités du ruban à l’intérieur du cylindre. Il faut maintenant monter la structure de la lampe. Commencez par le cercle nu (1). Encollez la partie de papier japonais avec de la colle liquide en prenant soin de recouvrir toute la surface de papier. Vous pouvez aussi utiliser du scotch double-face. Marquez le pli en rabattant le papier à l’intérieur du cylindre. Introduisez le cercle nu par le haut. Laissez prendre la colle quelques secondes, puis rabattez délicatement le papier autour du cercle comme sur la photo. Procédez de même pour le cercle à bague (2). Cependant, vous devrez introduire le cercle à bague comme indiqué sur le schéma. Laissez sécher l’ensemble pendant 2 heures minimum.

Montez les extrémités du fil électrique (bleu  : fil neutre - marron  : fil de phase) de la pièce de branchement. L’emplacement des fils sur telle ou telle vis n’a pas d’importance. Il faut cependant veiller à ne pas visser la gaine isolante pour éviter les risques d’incendie.

Enclenchez tout le branchement dans le culot et vissez le reste de la douille. Introduisez ensuite la douille dans la bague et vissez l’anneau de fixation pour maintenir le tout. Il ne reste plus qu’à monter le système électrique.

Voilà  ! Votre lampe japonaise est assemblée et vous pouvez de suite l’illuminer pour admirer votre travail.

Il faut d’abord passer le fil électrique dans une des perforations au bas de la lampe. Si le fil ne passe pas, www.mespetitesmainsmagazine.net

57

DIY dåser med låg par Kamomilla Vanilla

http://kamomilla-vanilla.blogspot.fr/

Une boîte de conserve à recouvrir de papier, un couvercle en carton, une perle comme poignée, et voilà une jolie boîte de rangement !

Hermed en DIY til mine dåser med tapet og låg. Jeg håber den bringer glæde :) Du skal bruge: En saks, en dåse, som er åbnet pænt, tapet rester, en lineal, bagsiden af en A4 blok, murersnor eller anden snor, lim, en blyant, en hultang, store perler, en passer og evt. en limpistol. 1. Tegn omkredsen af dåsen over på pappet fra A4 blokken 2. Mål den inderste diameter på dåsen og tegn en cirkel som passer til med en passer. 3. Du har nu to cirkler i to forskellige størrelser, som passer til indersiden og ydersiden af pappet.

58

4. Tegn cirklen af på tapetet og plus en cm. til hele vejen rundt. 1. Lim det største stykke pap på det udklippede pap. 2. Klip hak ind til pappet med ca. en cm. imellem. 3. Lim hvert "hak" fast på pappet. 1. Marker midten og lav hul med hultangen. Hvis radius på cirklen er for stor til at du kan klippe med hultangen, gør som på billedet og pres hullet ud. 2. Træk 2 lige lange stykker muresnor igennem hullet 3. Lim enderne fast på pappet (her kan du enten bruge limpistol eller limstift)

1. Lim det lille stykke pap på bagsiden af det tapet-beklædte stykke. 2. Klip enderne af snoren af i den længde du ønsker. 3. Brænd enderne af muresnoren med en lighter, så du undgår at det trævler. Beklæd til sidst dåsen med tapet rester og sæt låget på den færdige dåse :)

Ici et là

DIY/ porteclefs en crochet par gedane J'avais un porte-clefs de l'école, et dedans la photos de mes chéris, mais avec le temps il s'est cassé...

Faire couler de la colle blanche Cléopatre sur la photo pour la fixer et la plastifier. Bien répartir la colle en pivotant le cercle pour que ça touche le bord, ensuite laisser sécher tranquillement jusqu'au lendemain.

http://gedane.over-blog.com/

La photo de mes loulous n'est pas récente, ils ont bien grandi. Maintenant j'ai le plus joli des porte-clefs.

Alors, j’en ai fabriqué un, en utilisant encore un anneau de rideau, métal ou plastique.

On crochète autour de l'anneau, en ajoutant des mailles au fur et à mesure que l'on tourne.

On place la photo sous l'anneau et on ferme le pourtour. J'ai mis un rond de cuir sur l'arrière.

http://moa. mozetmoa.com/

Carte «Veux-tu m’épouser ?» par &moa

Carte au format carré : 100 mm x 100 mm à imprimer de préférence sur un papier assez épais (250 ou 300 g/m2).

Pour une demande en mariage originale, pressée ou à distance, voici cette carte avec bague solitaire en diamant et or jaune s’il-vous-plaît ! A découper et à coller suivant les pointillés.

• 1 feuille A4

A télécharger sur le site de &MOA

Fournitures :

• Adobe Acrobat Reader® (ou équivalent) • 1 imprimante

• 1 paire de ciseaux Le destinataire aura besoin de colle ou de papier adhésif pour fixer la bague et d’une paire de ciseaux.

www.mespetitesmainsmagazine.net

59

Dans l e prochain numéro Anniversaires, goûters // parties & baby shower : à découvrir vers le 15 mai

Notre actualité : www.mespetitesmainsmagazine.net facebook.com/mespetitesmains.magazine twitter.com/plumetismag pinterest/plumetis tumblr.plumetisbazaar.com

60


Plumetis Magazine Issue 9