Issuu on Google+

florence cats joseph charroy

notes

les rayons se détachent du chariot l’homme et la femme roulent les yeux

sur la route dans un grenier à chats nos chemins se croisent, se tracent, s’enlacent... ici commence l’aventure de cette rencontre et de bien d’autres...

chats lunatiques

1 . une émission radio sur france culture 2 . Dictionnaire des mots d’origine étrangère 3 . Entre chats, William S. Burroughs 4 . Rue des Maléfices, Jacques Yonnet 5 . Nocturne indien, Antonio Tabucchi 6 . Noël, Fernando Pessoa 7 . L’Écume des jours, Boris Vian 8 . Mon amant de Saint-Jean, Léon Agel 9 . Can’t take my eyes off you, Bob Crewe/Bob Gaudio 10 . Steal this title, Hayden Daley 11 . Précis d’acupuncture chinoise, Jean-François Borsarello 12 . Épreuves, exorcismes, Henri Michaux 13 . La Joie, Georges Bernanos 14 . cours d’acupuncture (I.E.A.T.C.), Thierry Bollet 15 . Yi King, le livre des transformations, traduction de Richard Wilhelm 16 . Marc Chagall 17 . Tao Tö King, Lao-Tseu, traduction de Liou Kia-hway 18 . La Brise au clair de lune, auteur inconnu, roman médiéval chinois, traduit par George Soulié de Morant 19 . Trésors de la musique algérienne, compilation éditée par l’Institut du monde arabe

achevé d’imprimer en octobre 2011 sur les presses de Graphi & Chabrillac (Aveyron) dépôt légal : novembre 2011 16 euros

isbn : 978-2-9540530-0-4

XI-11

lamaindonne

merci à David de lamaindonne, à Diana, aux cocos de Valady, aux frangins argentins, à la belle Barbara, à l’ouverture des clôtures, à Zicko, aux trois L, aux elfes et lutins des montagnes cévenoles, à Dédé, au rémouleur géant, au matou, au garagiste du moulin, à Steven, à “moi non plus”, à Marie, à Nico, à la famille, au poète australien, aux acupuncteurs, aux sages fous, à la Lune, à Lucienne, à l’élixir villageois et aux visages dont nous avons avalé les noms

florence cats joseph charroy

chats lunatiques lamaindonne

Toutes les prises de vues effectuées dans la rue soit par des caméras soit par des appareils photographiques sont à la merci de facteurs imprévisibles tels que les passants et les juxtapositions cut-ups. Et les photographes vous diront que leurs meilleures prises de vues sont souvent des accidents… les écrivains vous diront la même chose. Œuvre croisée, W.S. Burroughs & Brion Gysin

© florence cats, joseph charroy, lamaindonne éditions, 2011 editions.lamaindonne@orange.fr

florence cats

joseph charroy

chats lunatiques carnet de voyage été 2010

avec Pia Joseph elle

… … …

la chatte noire le photographe la plume

lamaindonne

je suis NULLEPARTOUT une ombre

01 - 07 - 2010 “allons voir l’océan tu viens avec moi ?” il drache son index pointe sur la carte appuie fort très fort le café noir monte la marée monte la mer dans mon ventre le ciel dans mes poumons inspirent les rayons s’enfoncent loin très loin

passé mille mètres de profondeur la lumière disparaît pénètre à travers les fissures de la nappe océanique se rapproche du magma le fluide chimiquement formé reflue 1* une mouette plane une autre crie la chatte ouvre son œil plisse sa fente

* Pour les passages en italiques, voir les références dans les notes sur le rabat en fin d’ouvrage.

4

il était une fois brume bruma capon alcôve alcool malandrin ma-jong torse sioux sonatine quasar

solstice d’hiver peureux la petite chambre l’antimoine pulvérisé voleur de grand chemin je gagne tige de plante petit serpent petite pièce de musique radio source 2

02 - 07 - 10 Perros-Guirec vent de Bretagne granit rose sable fin chaud rochers plumes pétrole limite d’une planète condamnée 3 je me couche dans une ombre fortuite ? le dé la morsure du poisson un dauphin a failli l’enculer

tantra tu ? la transformation, c’est l’immuable.

5

clarté nous sommes au “village de la clarté” nous visitons “l’église de la clarté” le “pmu de la clarté” le “cimetière de la clarté”

il y a toujours un robinet dans les cimetières. le robinet coule éjacule petite fille champagne intensité fébrile au milieu des ruines chaque pas est interminable.

03 - 07 - 10 réveil rosée l’air est frais froid un sifflement monte éclate avec mon sourire mes lèvres se brûlent au creux de mes paumes la tasse fume encore un café l’avant-dernier shoot d’amertume carburant pétrole pompe autoroute

8

et je pense

regarde le cercle accroché au crayon au bout de la mine Ça, le temps. Ça, l’espace. Ils se limitent, ils s’emprisonnent. Un homme ne peut concevoir l’un que fractionné par l’autre. C’est vrai ou pas ? 4

04 - 07 - 10

stop

faire du stop. stop. courir avec les mots. les morts. les mots morts. faire la morte et attendre la vie. stop je crève. “eeeh madame! - je ne peux pas vous prendre j’ai un gros colis à l’arrière je transporte des serpents” lui et moi nous transportons un sac un carnet un appareil photo un chat Le chat

05 - 07 - 10 Les anciens Égyptiens portaient le deuil pour la perte d’un chat et ils se rasaient les sourcils. 3 Les gens et les animaux peuvent quitter leur esprit avant de quitter leur corps. Si seulement le chat blanc était là maintenant pour sauter sur le bureau et tapoter la machine à écrire. 3

9

aimer la grâce Le chat blanc symbolise la lune argentée qui prie et nettoie le ciel pour le lendemain. Le chat blanc est “le laveur” ou “l’animal qui se lave tout seul”, décrit par le vocable sanskrit Margaras, ce qui signifie “le chasseur qui suit les traces ; l’enquêteur ; le traceur de la distance”. Le chat blanc est le chasseur et le tueur, son chemin est éclairé par la lune argentée. Tous les êtres et tous les lieux obscurs et cachés sont révélés par cette lumière d’une douceur inexorable. Vous ne pouvez pas malmener votre chat blanc parce que votre chat blanc, c’est vous. Vous ne pouvez pas échapper à la surveillance de votre chat blanc, parce que votre chat blanc se cache avec vous. 3 effer = cacher en kabyle Joseph est le… éclaireur du centre cette fois expansion

entropie ? entre vision et visitation la chatte apparaît la nuit elle est la nuit la nuit au petit matin je ferme les yeux, elle est là j’ouvre les yeux et elle a disparu des milliers d’années de chatte dans ce geste. 3

06 - 07 - 10 cul zébré le soleil lape la rue mes pupilles se fissurent pour capter la lumière ma bouche devient énorme pour attraper la proie.

10

je vois un enfant avec un singe sur l’épaule : “mon frère est Arkant Arkant est un prophète jaïn il lit le karma des pélerins il voit le passé et le futur nous gagnons beaucoup d’argent.” 5

07 - 07 - 10 pompe route village dans chaque village une église une croix une vierge balafrée (parfois) la foule mord ses icônes fument mais la fièvre ne leur appartient pas la foi folle vit le rêve de son culte, un dieu nouveau n’est qu’un mot, ne crois pas, ne cherche pas : tout est occulte. 6

08 - 07 - 10 corbeaux un convoi surgi de la montagne en un cacho de cielo loin de la foule loin de la vallée loin de moi avalée pitre moi.

je suis devenue un oiseau de nuit

11

09 - 07 - 10 fait chaud ça plombe mouches droguée aux lunettes jaunes tranches de melon radar à fruit cerisier à terre écrire sur le pot en face des chevaux de papier peint certaines musiques charcutent le silence je suis végétarienne les attablés mangent des steaks et des cannellonis couverts bleus et murs jaunes pull jaune lunettes jaunes “vous êtes jolie mademoiselle le jaune te va très bien un jour je t’offrirai une robe jaune” mais le jaune n’est plus jaune elle a égorgé des cerises au fond du jardin.

10 - 07 - 10 * premier rêve : fille blonde aux yeux bleus et à deux bites drogue fait mon lit rivière oiseaux ? le con ne lui dit pas bonjour le lendemain à elle qui cueille des fleurs il préfère l’autre qui fixe un porte-manteau *** comme une méduse de papier mâché écartelée par un enfant cruel. 7

14

la foire les a avalés fessée à l’enfant il a giclé du sperme sur ses tartines ? “avale ça, banane !” comme l’amour maternel. Il a été dévoré de caresses par Hollywood. 3 mais la roue tourne la grande roue arrache au vol la barbe à papa son Noël édenté la lessiveuse tourne la grande lessiveuse câline comme une couleuvre (…) un chien ivre 7

11 - 07 - 10 * deuxième rêve : Fleur revient avec des bières, des glaces, des fruits de récup (je picore des raisins pourris posés sans être rincés dans une passoire sale) elle rote, grasse et suante, son bide déborde de son débardeur rose délavé et rétréci… elle est bourrée et repoussante elle me dit “aah, tu connais aussi ce gars qui tatoue ?” les filles ne mangent pas une chinoise tamponne ma pizza à l’encre de chine entrée libre sur le gazon, des collines de gens boivent de l’alcool ***

12 - 07 - 10 * troisième rêve : feu d’islande mère sauvée par le bois on s’entend trouver place pour camion demander petite-fille “non” papa veut bien

15

carte postale grande maison avec un étang dans le jardin derrière déchirer l’enveloppe pénétrer la carte postale ***

toucher du doigt du cœur comment sentir l’énergie sans cela ? vacuité, état de vide potentiel vide du centre du cercle et de la roue vide central, non-être être au centre, être non-être je suis lorsque je ne suis pas, je ne suis pas lorsque je suis. le tsing des reins nourrit le Chen venu habiter le cœur vide.

tö, voie individuelle. chiuan, mystère céleste.

13 - 07 - 10 silhouettes d’ombre je découpe des lamelles chaussures à troisième œil amarante fosforo cramer du dos oublier son revers tracer l’invisible caresse frissonne vent qui soleil qui brûle alors descendre descendre dans l’eau et y rester jusqu’à la nuit.

16

14 - 07 - 10 il traverse la rivière pour poser le frigo à l’ombre. souffle d’eau goutte de vent. “vous ressemblez à Juan le Terrible.” 5 “cristalline : entre le christ et staline.”

15 - 07 - 10 “ tout est mort, rien n’a servi à rien. - non, il reste encore quelque chose. - quoi donc ? votre souvenir ? votre mémoire ? ces livres ? (…) ou peut-être ce rat ? - je suis le joueur de flûte de Hamelin ! cria-t-il excusez-moi de vous avoir réveillé.” 5

16 - 07 - 10 flou souvenir fané démence dans la cour parmi les pierres trottine un lapin blanc il sourit, il a l’air triste 5 un tissu autour des reins il n’y a pas de messieurs.

17 - 07 - 10 les fées des eaux “allô planète jojo ?

plonge en moi.”

17

florence cats joseph charroy

notes

les rayons se détachent du chariot l’homme et la femme roulent les yeux

sur la route dans un grenier à chats nos chemins se croisent, se tracent, s’enlacent... ici commence l’aventure de cette rencontre et de bien d’autres...

chats lunatiques

1 . une émission radio sur france culture 2 . Dictionnaire des mots d’origine étrangère 3 . Entre chats, William S. Burroughs 4 . Rue des Maléfices, Jacques Yonnet 5 . Nocturne indien, Antonio Tabucchi 6 . Noël, Fernando Pessoa 7 . L’Écume des jours, Boris Vian 8 . Mon amant de Saint-Jean, Léon Agel 9 . Can’t take my eyes off you, Bob Crewe/Bob Gaudio 10 . Steal this title, Hayden Daley 11 . Précis d’acupuncture chinoise, Jean-François Borsarello 12 . Épreuves, exorcismes, Henri Michaux 13 . La Joie, Georges Bernanos 14 . cours d’acupuncture (I.E.A.T.C.), Thierry Bollet 15 . Yi King, le livre des transformations, traduction de Richard Wilhelm 16 . Marc Chagall 17 . Tao Tö King, Lao-Tseu, traduction de Liou Kia-hway 18 . La Brise au clair de lune, auteur inconnu, roman médiéval chinois, traduit par George Soulié de Morant 19 . Trésors de la musique algérienne, compilation éditée par l’Institut du monde arabe

achevé d’imprimer en octobre 2011 sur les presses de Graphi & Chabrillac (Aveyron) dépôt légal : novembre 2011 16 euros

isbn : 978-2-9540530-0-4

XI-11

lamaindonne

merci à David de lamaindonne, à Diana, aux cocos de Valady, aux frangins argentins, à la belle Barbara, à l’ouverture des clôtures, à Zicko, aux trois L, aux elfes et lutins des montagnes cévenoles, à Dédé, au rémouleur géant, au matou, au garagiste du moulin, à Steven, à “moi non plus”, à Marie, à Nico, à la famille, au poète australien, aux acupuncteurs, aux sages fous, à la Lune, à Lucienne, à l’élixir villageois et aux visages dont nous avons avalé les noms

florence cats joseph charroy

chats lunatiques lamaindonne


chats lunatiques