Issuu on Google+

EDITO

La sagesse de la Folie... Qui crise ? La France, ou presque mon capitaine ! Ça manifeste, ça grogne, ça crise ! Le tableau n’est pas rose... et pourtant, suffit de le gratter un tant soit peu pour délaisser la loose et apercevoir, non pas ceux qui gagnent – ils peuvent être tristes aussi –, mais ceux qui osent, inventent, avancent. Eux, en dehors de toute notion d’argent ou de succès matériel, enchantent, éclairent leur monde en gardant la lumière, ce grain de folie... douce évidemment cette folie. Ils sont musiciens, artistes, photographes, écrivains, commerçants, négociants, skieurs ou snowboarders, chef cuisinier ou serveurs, architectes ou investisseurs... ou ils ne sont rien ! Peu importe le statut quand on a cette ivresse... Celle qui transporte pour éclairer, pas celle qui enivre, un peu dépassée. Folie Douce, le magazine que vous tenez entre les mains, voudrait refléter - à sa mesure - cette vision, accompagner ces délires qui n’en sont pas, dédier ces pages à ces énergies. On s’égare du magazine traditionnel de stations diront certains ; et c’est justement le but. Folie Douce Mag rompt volontiers et volontairement avec cette voie-là pour tenter de démontrer qu’en montagne aussi la folie douce à de nombreux adeptes. On dénombre dans nos stations quantité d’ondes prêtes à faire bouger les lignes, faire sauter les distances – culturelles du moins – entre Val d’Isère et New York, Val Thorens et Shangaï, Méribel et Singapour. La folie, quand elle est douce, n’a pas de raison d’être enfermée. Elle est à vous aussi. Soyez sages, chopez-la ! 

Le team, sage & fou

Wise words from la Folie… Who’s in a crisis? France, ok, nearly! Demonstrations, complaints, crisis alert! It’s not a pretty picture... and yet, scratch the surface a little and take a closer look, no, not at those who earn the bucks – they can be miserable too – but those who dare, invent and advance. Those who don’t put money or material wealth first, they enchant and enlighten their world by keeping the spark, this grain of madness... sweet madness. They are musicians, artists, photographers, writers, shopkeepers, wholesalers, skiers or snowboarders, culinary chefs or waiters and waitresses, architects or investors... or they’re nothing! The title doesn’t matter when you have this euphoria... They illuminate with creativity. Folie Douce, the magazine which you is in your hands, wanted to reflect - in its own way - this vision, to accompany these so called crazies which they aren’t, and dedicate these pages to their energy. Some would say that we stray from the traditional resort magazine; that’s the whole point. Folie Douce Mag voluntarily breaks away down this avenue to show that there are many followers in the mountains for a little sweet madness. In our resorts you can see who are ready to make their mark, break the barriers and go the distance – cultural changes – between Val d’Isère and New York, Val Thorens and Shanghai, Méribel and Singapor. There’s no need to keep it locked up, when madness it is sweet. Be wise and take a bite of it too! 

Le team, sage & fou

« FDM » est édité par Free Presse FREE PRESSE SAVOIE TECHNOLAC 18, ALLÉE DU LAC SAINT ANDRÉ 73 382 LE BOURGET DU LAC CEDEX Tél. : 00 33 (0)4 79 65 46 10 Fax : 00 33 (0)4 79 65 46 12 Internet : www.freepresse.com FDM is published by Free Presse FREE PRESSE SAVOIE TECHNOLAC 18, ALLÉE DU LAC SAINT ANDRÉ F-73 382 LE BOURGET DU LAC CEDEX Tel. : +33 (0)4 79 65 46 10 Fax : +33 (0)4 79 65 46 12 On the Internet : www.freepresse.com Directeur de publication et de la rédaction Publication and éditorial director _ Claude Borrani claude@freepresse.com Rédacteur en chef Chief editor _ Franck Oddoux franck@freepresse.com Rédaction Editorial team _ Loïc Martin (46 84) loic@freepresse.com Contributeurs Contributors to this issue Philippe Echaroux Scott London Patricia Parquet David André Direction artistique & maquette FDM Art direction and layout Sonia Roussin sonia.roussin@gmail.com Publicité Advertising _ Kamel Beghidja (46 11) kamelb@freepresse.com _ Patricia Hartung patricia@freepresse.com _ Fanny Marguet fanny@freepresse.com Fax : 00 33 (0)4 79 65 46 12 Internet : www.freepresse.com Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle par quelque procédé que ce soit des pages publiées dans le présent magazine faites sans l’autorisation de l’éditeur est illicite et constitue une contrefaçon.

Seules sont autorisées, d’une part,

les reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées

à une utilisation collective, et d’autre part, les courtes citations, justifiées par

le caractère scientifique ou d’information de l’oeuvre dans laquelle elles sont incorporées.

(art. L. 122-4, L.122-5

et

L.335-2

du Code de propriété intellectuelle).

Photo couverture : Philippe Echaroux

SOMMAIRE / Summary

08.

26.

29. © DAVID ANDRÉ

26.

29.

33.

News Des infos hype, glam pour ne pas attaquer l’hiver (totalement) idiot. Play List DJ David nous fait un nettoyage d’oreilles. Vodka Spirit Non, ce n’est pas un alcool de brutes. Fines bouteilles Le bon goût, ça ne s’improvise pas.

36.

Trois chefs de caractère Sébastien Goudard, Christophe Aribert et Patrick Walker. Fines bouches

40.

Jean-Charles de Castelbajac Il nous cause de ski, de punk et de Du Guesclin. Un barré génial.

48.

Play List DJ David cleans out our ears Vodka Spirit No! It’s not an alcohol for brutes.

33. Sommaire

08.

News Hype and glam news, so you don’t look a (total) twit this winter.

Les introuvables Shopping précieux et donc rare.

50.

62.

69.

76.

Three chefs with personality Sébastien Goudard, Chrsitophe Aribert & Patrick Walker. Refined taste buds.

Bernard Magrez Du vin et des arts avec une nouvelle fondation.

40.

Jean-Charles de Castelbajac He chats to us about skiing, punk and Du Guesckin. What a cool guy.

Architecture Nos coups de cœur, les plus belles réalisations.

48.

Dominique Montel Ses chalets de luxe à Val d’Isère...

Les grosses têtes de Val Vous les croiserez certainement, de jour ou de nuit, tôt ou très tard.

98.

Contents

36. Burning Man C’est hot, c’est loin, c’est tribal. Festival 100% déjanté.

50.

80.

88.

Fine bottles You can’t improvise good taste.

JR artiviste C’est l’expert du collage qu’il a élevé au rang d’art... Shaun White Le snowboarder génial

62. 106. Snow art

112.

Des snowboards à ne pas abimer. Des œuvres.

Skis, la Panoplie Les indispensables de l’hiver.

69.

76.

The unobtainable Precious shopping, and therefore rare. Burning Man It’s hot, it’s far, it’s tribal. The 100% wild and crazy festival. Bernard Magrez Wine and the arts with a new foundation. Architecture Our favourites, the most stunning achievements. Dominique Montel Her luxurious chalets in Val d’Isère...

80.

The bigheads from Val There’s no doubt you’ll bump into them, day or night, early or late.

88.

98.

JR artiviste He’s the expert in Art and Act... Shaun White The brilliant snowboarder who made off with everything. One more genius.

106. Snow art

112.

Snowboards to pamper. Works of art.

Skis, the complete set This winter’s must haves.

NEWS

Images très léchées

Immaculate images

© SEBASTIEN SIMON

No touching, no dribbling: just look. It’s beautiful, graphic, colourful, imaginative... It is the International Festival of Culinary Photography. A selection of the best clichés exhibited last November in Paris. 

© PIERRE-FRANçOIS COUDERC

On touche pas, on ne goûte pas : on regarde. C’est beau, graphique, coloré, imaginatif... C’est le Festival International de la Photographie Culinaire. Une sélection des meilleurs clichés exposés en novembre dernier à Paris. Un style très Folie Douce où, comme chacun sait, le fond et la forme sont toujours très bien conjugués.

FOLIE DOUCE 8

© NICOLAS LEMONIER

© VINCENT PASQUIER

9 FOLIE DOUCE

© THIERRY ARDOUIN

© RENAUD DOYEN

© AHMET AGAOGLU3 © DIMITRI TOLSTOÏ

NEWS

02

La Tovière , UN HÔTEL A DÉCOUVRIR

Lové au coeur du charmant hameau typiquement savoyard de la Daille, à l’entrée de Val d’Isère, l’hôtel familial La Tovière vous accueille dans son univers cosy pour un séjour inoubliable dans l’une de ses vingt-quatre chambres. Bénéficiant d’une vue exceptionnelle sur la station et les domaines skiables de la Daille, Bellevarde et Solaise, l’hôtel se trouve au pied des pistes et du Funival : ambiance skis aux pieds garantie ! Impossible de passer à Val d’Isère sans s’arrêter à la table de La Tovière : ouvert à tous, le restaurant, entièrement refait, vous permettra de profiter du magnifique panorama en savourant les fameuses frites maison ou les profiteroles du Chef ! Avant de finir la soirée au bar de l’hôtel, Le Blyss, lieu de détente chaleureux à partager autour d’un verre. La Daille - 73150 Val d’Isère Tél : +33 (0)4 79 55 61 18 www.hotel-latoviere.fr

01 01

01

L’an dernier, le spectacle a été de toute beauté. Les X Games Europe, à Tignes, ont cassé la baraque. Mathieu Crépel, en snowboard, a enflammé le Superpipe avec son fameux frontside 1260. Kevin Rolland et Xavier Bertoni ont claqué l’or et l’argent. Bref, le team France pour cette deuxième édition du 16 au 18 mars va marquer le terrain pour essayer de truster les podiums. Plus de 125 riders du monde entier seront présents pour trois jours de compétition. L’an dernier, presque 70 000 spectateurs avaient fait le déplacement. Aux US, les X Games sont l’une des épreuves les plus populaires qui soient, les audiences sont phénoménales. 

Last year it was a stunning show. The X Games Europe in Tignes brought the house down. The snowboarder Mathieu Crépel lit up the Superpipe with his famous frontside 1260. Kevin Rolland and Xavier Bertoni cracked the gold and silver. For this second edition the 16th to 18th March 2011 the French team will be there to hopefully make their mark on the podiums again. More than 125 riders from all over the world will be wired for three days of competition. Last year nearly 70,000 spectators turned up. The X Games in the US is one of the most popular events with phenomenal audiences. 

FOLIE DOUCE 10

© ABDY PARENT

The X Games Europe, second edition

© ABDY PARENT

Les X Games Europe, deuxième édition

La Tovière

Just before arriving in Val d’Isère, La Tovière welcomes you into the heart of the charming Savoyard village of La Daille. A friendly and cosy hotel, experience an unforgettable stay in one of its 24 rooms. Benefiting from an exceptional view of the resort and the ski domains of La Daille, Bellevarde and Solaise, it is situated at the foot of the Funival and its slopes: skiing directly from the hotel is guaranteed! It is impossible to go to Val d’Isère without stopping to eat at La Tovière, open to all, the restaurant has been entirely renovated offering a magnificent panoramic view whilst savouring the delights of their famous homemade French fries or the chef’s speciality profiteroles! Before ending the evening in Le Blyss, the hotel’s bar, atmospheric, cosy and warm to relax and enjoy a drink with friends. La Daille - 73150 Val d’Isère Tél : +33 (0)4 79 55 61 18 www.hotel-latoviere.fr

02

© LA TOVIÈRE

© OT TIgnes

02

NEWS

DOMAINE BOUVET, MADE IN 73

T-shirts Folie douce La nouvelle collection de T-shirts Folie Douce. Des couleurs, de l’esprit ‘cause fuck the week-end, we party every day...

Folie Douce t-shirts The new collection of Folie Douce T-shirts is colourful in the spirit of fuck the weekend, ‘cause we party every day...

Cultural festivals

© ABDY PARENT

Hops without borders. Any excuse is a good one for adding weight to your carbon footprint. Beer tourism is one of them. A few places for enthusiasts starting with the ultimate Berlin festival, the Oktober Fest in Munich: more than 300 breweries with more than 80 countries offering their mousse. Thigh slapping atmosphere with Bavarian sing-a-longs. A little more exotic is the Bangkok’s beer festival in Siam Square in October. Pig roast is on the menu. Next up the Pint Bokbier Festival in Amsterdam, more than 50 beers on offer. And for hardy drinkers: the beer and whiskey gathering in Stockholm: 1300 different beers. Contact: www.alcooliques-anonymes.fr 

01 01

Folie Douce à Lyon Neige

Le team Folie Douce, faiseur d’ambiance était présent à Lyon Neige début décembre. La mise à feu a eu lieu Place de la République avant d’embraser le Docks 40. Tout l’été dernier, l’équipe a performé en animant les soirées de Saint Tropez, Istanbul...

FOLIE DOUCE 12

01

BOUVET DOMAIN, MADE IN 73 The Bouvet family have nurtured their vineyards for many generations, cultivating high quality grape varieties. Some of these varieties exist since Roman times... Nowadays, Delphine and Frédéric Garanjoud run the Bouvet Domain producing white, red and rosé wines at the foot of Arclusaz, between Chambéry and Albertville. All the grapes are issued from the domain and vinified in wine warehouses in Fréterive using a combination of traditional and modern wine making methods: all the wines are AOC, controlled designation of origin, a mark of quality and love for their vines. To find out more and to taste their wines the vineyard is open during the week and by rendezvous in the evening and the weekends. Le Villard - 73250 Fréterive Tél : +33 (0)4 79 28 54 11 www.domaine-bouvet.com

Folie Douce at Lyone Neige

The Folie Douce team, atmosphere creators, were at Lyon Neige early December. The Place de la République was their hot spot before heating up the Docks 40. All last summer the team performed in Saint Tropez, Istanbul...

00

© XXXXX

Festivals culturels Houblon sans frontières. Toutes les excuses sont bonnes pour alourdir son bilan carbone. Le tourisme de la bière est en une. Quelques lieux de perdition pour amateurs de l’amertume. . Ça commence bien entendu par l’Oktober Fest à Münich ou le festival international de la bière de Berlin : plus de 300 brasseries, plus de 80 pays viennent présenter les mousses. Ambiance claques sur les genoux et chants bavarois. Plus exotique, le festival de la bière de Bangkok, à Siam Square, en octobre. Cochons grillés au menu. On enchaine par le Pint Bokbierfestival à Amsterdam, plus de 50 bières à déguster. Plus fort : le rendez-vous de la bière et du whisky à Stockholm : 1300 bières différentes. Contact : www.alcooliques-anonymes.fr 

Pépiniériste de vignes pendant de nombreuses générations, la famille Bouvet cultive depuis toujours une grande qualité de cépages. Certains cépages, très anciens, ont traversé les siècles depuis l’époque Romaine... Aujourd’hui dirigé par Delphine et Frédéric Garanjoud, le Domaine Bouvet produit des vins blancs, rouges et rosés au pied de l’Arclusaz, entre Chambéry et Albertville. Tous issus des raisins récoltés sur les vignes du domaine, les vins sont vinifiés dans les chais à Fréterive, selon la tradition viticole et en s’appuyant sur les techniques les plus modernes de vinification  : tous les vins sont d’appellation d’origine controlée, gage de qualité et d’un amour immodéré de la vigne. À découvrir et déguster sur le domaine en semaine, et sur rendez-vous le soir et les week-end. Le Villard - 73250 Fréterive Tél : +33 (0)4 79 28 54 11 www.domaine-bouvet.com

NEWS

03

Yellow submarine

Cultural festivals

Here’s the latest gadget to impress your brotherin-law. The Scubster. A pocket-sized submarine you can pop on the roof of your Logane. Going like hot cakes in Palavas les Flots. The mini yellow shell will take part in a very serious race next June in the US: ‘International Submarine Race’. 

¢ DR

01

01

03

Les Sex Pistols en espadrille

« God save the Queen! Sex Pistols espadrilles ». It’s done: French Soule present its leading model, The Sex Pistols. Malcolm McLaren would’ve loved them. You kind can find these espadrilles Folie Douce style all www.french-soule.com winter long. 

02 02

Pierre Bleue vineyard

Situated on the clay and limestone hillsides at the foot of the ‘La Savoyard’ mountain in the Bauges massif, south east of Chambéry. Their vineyards spread across 11 sun-drenched hectares. Passed down from father to son for several generations Yves Girard-Madoux produces traditional Savoy wines, Chignin, Mondeuse, Gamay, Pinot Noir... At Pierre Bleue they work in an authentic and natural way and produce one of the most famous Savoy wines, the Chignin-Bergeron, which has found its ultimate resting place here: a perfectly adapted climate, a quality grape and rich soil. The excellence we discover in the glass fruity, full flavour and good length. Wine making tradition and know-how, from the vineyard to the table... Tormery - 73800 Chignin Tél : +33 (0)4 79 28 05 60 www.vignoblepierrebleue.com

© WillimaK

« Ta mère, les Sex Pistols en espadrille ». C’est fait : French Soule présente son modèle phare, la Sex Pistols. Malcolm McLaren aurait adoré. On peut retrouver cette espadrille à la Folie Douce pendant tout www.french-soule.com l’hiver. 

Sex Pistols espadrilles

Vignoble de la Pierre Bleue

Situé sur les coteaux argilo-calcaires au pied de la face de la montagne «La Savoyarde», dans le massif des Bauges, au sud-est de Chambéry, le vignoble s’étend sur 11 hectares ensoleillés. Viticulteur de père en fils depuis plusieurs générations, Yves Girard-Madoux produit les vins traditionnels de Savoie, Chignin, Mondeuse, Gamay, Pinot Noir... Le Vignoble de la Pierre Bleue, conduit de façon naturelle et authentique, propose un des vins les plus célèbres de Savoie, le Chignin-Bergeron, qui a trouvé ici son terroir de prédilection : un climat adapté, un cépage de qualité et un sol riche. Des vertus que l’on retrouve dans le verre, avec du fruit, du gras en bouche et une belle longueur. La tradition et le savoir-faire viticole, du vignoble à la table... Tormery - 73800 Chignin Tél : +33 (0)4 79 28 05 60 www.vignoblepierrebleue.com

Hip hop

La Battle of The Year International est la plus grande manifestation hip hop du solar system (Montpellier, novembre dernier). Ce sont 60 000 spectateurs, 400 crews, 3500 danseurs, 5 continents.

FOLIE DOUCE 14

02

Hip hip

The Battle of The Year is the largest international Hip Hop event of the solar system (Montpellier last November) 60,000 spectators, 400 crews, 3500 dancers and 5 continents.

00 03

© PIERRE BLEUE

01

Dernier jouet à la mode pour impressionner son beau frère. Le Scubster. Un sous-marin de poche à transporter sur le toit de la Logane. Un carton à Palavas les Flots. Le petit scarabée jaune participera à la très sérieuse course US en juin prochain : « International Submarine Race ». 

NEWS

02

03

X-Ray

Rodolphe von Gombergh a commencé par des études de médecine, comme son grand-père, l’un des pionniers de la radiologie. On l’aurait deviné. Il expose à la Maison Européenne de la Photographie à Paris. Le message ? Dans tout radiologue sommeille un artiste. Photos remboursées par le sécu sur présentation de la carte Vitale. Photos : 02 La Pomme : vidéo / 03 Herr Direktor. Autostéréoscopie en réseau lenticulaire

© FRANCK ODDOUX

02

01 01

Dernier chic...

X-Ray

Rodolphe von Gombergh ‘s grandfather was one of the pioneers of radiology and Rodolphe followed in his footsteps studying medicine. We should’ve guessed. His exhibition is at the Maison Européenne de la Photograhie in Paris. The message? In all radiologists there’s an artist dying to get out. Photos reimbursed by the SS on presentation of your SS card. Photos: 02 The Apple: video / 03 Herr Direktor. Lenticular self-stereoscopy 

Pas voyant, pas salissant, très hype, c’est le dernier cri de la mode à Séoul. La Corée du Nord s’interroge..  01

03

Hugo Photo, THE PRO

Memories fade, but photographs remain... Whether they are carefully classed in albums or proudly hung on a wall, photographs are memories that we want to keep to illustrate special moments in our lives. ‘Hugo Photo’ capture the magic of Val d’Isère, and provide professional knowledge for all those important occasions in your life: weddings, private parties, portraits, in colour or black and white. On the ski slopes in the sun or in a cosy atmosphere with friends, photographs immortalise your nearest and dearest. 73153 Val d’Isère Tél : +33 (0)4 79 06 04 15 www.hugophoto.com

Latest chic...

Discreet, the dirt won’t show, very hip, it’s the IT of fashion from Seoul. North Korea makes its mark. 

On s’en fouT

Hugo photo, ze pro...

Les souvenirs s’envolent, les photos restent... Qu’elles soient soigneusement classées dans des albums ou fièrement accrochées au mur, les photographies sont les plus belles illustrations de nos tranches de vies, ces souvenirs qu’on ne voudrait perdre pour rien au monde. Hugo Phototographe, chasseur de belles images et d’instants magiques à Val d’Isère, met à votre disposition son savoir-faire de photographe professionnel pour tous ces moments importants de nos vies : mariages, soirées privées, portraits, en couleur ou en noir et blanc. Sous le soleil d’une piste de ski ou dans l’atmosphère cosy d’une soirée entre amis, le photographe saura immortaliser vos proches sous leur meilleur jour. 73153 Val d’Isère Tél : +33 (0)4 79 06 04 15 www.hugophoto.com

02

Le Cornis Blue est le meilleur fromage du monde dixit le jury international du World Cheese Awards à Birmingham. Plus de 2600 fromages plus ou moins frais concouraient. 

Who care’s! The Cornis Blue is the best cheese in the world confirms the International jury for the World Cheese Awards in Birmingham. More than 26000 cheeses more or less fresh were competing.

Florence Steurer sur le podium Une médaille de plus pour Florence Steurer qui vient de décrocher la Légion d’honneur. Les skieurs retiendront plutôt sa double médaille olympique et son titre de championne du monde. 

FOLIE DOUCE 16

00 03

© HUGO PHOTO

03

© DR

Florence Steurer on the podium One more medal for Florence Steurer who just won the Legion of Honour. Above all kiers remember her more for the two Olympic medals and her world title

NEWS

_ Février 2 février. DownTown Valpark. 9 février. Course de ski de fond, en relais, par équipe de 2 skieurs. 18 février. Slalom parallèle nocturne Trophée Dynastar. _ Mars Du 21 au 24 mars. Pistes gourmandes . Découverte de produits authentiques et éthiques mais aussi rencontres de grands chefs. _ Avril Du 18 au 21 avril. Festival International du Film d’Aventures et Découvertes. 11 films. Présence de Sylvain Tesson. 

_ Red Nights Every Thursday, the village is lit up in  a rainbow of colours. DJ’s, ice sculptures, fairytale strolls, concerts... _ December 28th December. Concert Gospel.  Val d’Isère Church 30th December. Snow Show 2011 _ January The 11th to 14th January. Polo master. The French team will  be present. The 18th to 20 th January. Festival Classicaval, for  classical music lovers  in the Saint Bernard  de Menthon church.

01 01

_ February 2nd February. DownTown Valpark. 9th February. Cross-country skiing race, a relay in pairs. 18th February. Nocturnal parallel Slalom Dynastar Trophy. _ March The 21st to 24th March. Gastronomic slopes. Discover authentic  and ethical products and also meet some  of the top chefs. _ April The 18th to 21st April. International Adventure and Discovery. 11 films. Sylvais Tesson will be attending.

© POMA

_ Nuits Rouges Chaque jeudi, le village s’illumine de couleurs. DJ’s, sculpteurs sur glace, déambulations féériques, concerts... _ Décembre 28 décembre. Concert Gospel. Eglise de Val d’Isère 30 décembre. Snow Show 2011 _ Janvier Du 11 au 14 janvier. Master de polo. Présence de l’équipe de France. Du 18 au 20 janvier. Festival Classicaval, pour les amoureux de musique classique en l’église Saint Bernard de Menthon.

02

Val d’Isère events

New York, tramway aérien

La Big Pomme vient d’ouvrir un nouveau mode de transport, première mondiale, une sorte de tramway aérien. Deux cabines sur câbles pouvant accueillir 110 passagers relient Roosevelt Island à Manhattan. Développés et mis au point par Poma, les 960 mètres de la ligne sont couverts à 30 km/h, dans un silence impressionnant. .

FOLIE DOUCE 18

01

The new aerial tramway in New York

MGL DIFFUSION, MONTREZ-VOUS !

Spécialiste de la communication événementielle sur la Haute-Tarentaise, MGL Diffusion propose tout ce dont on peut avoir besoin pour faire parler de son événement ou animer une manifestation. Création de banderoles et kakémonos sur-mesure, broderie et sérigraphie de logo sur les peignoirs des hôtels, mais aussi sur des vestes, tee-shirts, casquette, bonnets... Sans oublier la gravure sur le verre, le cuir, le bois, l’inox (thermos, flasque...) ou encore sur des Opinel : l’entreprise basée à Bourg Saint Maurice offre des services de qualité professionnelle. Avec une équipe de six personnes, des machines à la pointe de la technologie, MGL Diffusion, sous la direction de Xavier et Patricia Chabany, met à votre disposition un panel complet de solutions pour réussir avec brio sa communication ou son événement, sportif ou institutionnel. 1090 ZA des Colombières, 73700 Bourg st maurice Tél : +33 (0)4 79 07 17 99 mgl@mgldiffusion.com 02

MGL Diffusion

Specializing in event communication in the Haute-Tarantaise region, MGL Diffusion provide everything you need to publicise and liven up your event. Made to measure banners and kaemonos, personalised embroidery and screen printing logos on hotel bathrobes as well as on jackets, t-shirts, baseball caps, woolly hats… Not forgetting engraving on glass, leather, wood and inox (thermos, flasks...) even on Opinel knives: based in Bourg Saint Maurice they offer professional quality services. MGL Diffusion is a team of six run by Xavier and Patricia Chabany. They use the latest in technology to provide a complete panel of solutions to successfully communicate your sporting or business event with panache. 1090 ZA des Colombières, 73700 Bourg st maurice Tél : +33 (0)4 79 07 17 99 mgl@mgldiffusion.com

The Big Apple has just opened their new mode of transport, a world first, an aerial tramway. Two cable cars suspended on two cables that can carry 110 passengers from Roosevelt Island to Manhattan. Designed and developed by POMA, the 960 metres are covered in at 30 km/h in impressive silence. 00 02

© MGL DIFFUSION

Events Val d’Isère

NEWS

© FRANCK ODDOUX

Hélène Immobilier

01

Du flocon à la vague

En septembre dernier, des sportifs français, tous cadors, ont participé à un événement original : suivre le cycle de l’eau sur 3200 mètres de dénivelé, du Mont-Blanc au lac d’Annecy. Il s’agissait de faire passer un message d’éco-responsabilité au travers d’épreuves sportives : ski, snowboard, trail, hydrospeed, kayak, stand up paddle, l’alpinisme... Sur le terrain de jeu des futurs JO 2018 chacun a mouillé la chemise. Sur le dance floor aussi... On a vu Edgar Grospiron, Luc Alphand, Eric Loizeau, Mathieu Crépel, Ophélie David, Auréline Ducroz, Gwendal Peizerat, JeanPierre Vidal... 01

From snowflake to wave

Last September some top French athletes took part in an original event: to follow the water’s journey from the Mont Blanc to Annecy lake, 3200 metres of vertical descent. To pass a message of eco-responsibility using sporting tests: skiing, snowboarding, trail running, hydrospeeding, kayaking, stand up paddling, alpinism... On the future playground for the 2018 Olympics they all soaked their shirts. On the dance floor too... We saw Edgar Grospiron, Luc Alphand, Eric Loizeau, Mathieu Crépel, Ophélie David, Auréline Ducroz, Gwendal Peizerat, Jean-Pierre Vidal... 

Frotti frotta, Le Zentai, c’est chaud Venue de Tokyo, cette combinaison intégrale en lycra se porte à même la peau. On ne peut reconnaître le visage et tout rapport sexuel devient impossible, seuls les attouchements sont permis. Pour ce nouveau jeu érotique, compter entre 30 et 500 euros la combinaison. 

Touchy Feely, The Zentai, is Hot These skin-tight Lycra suits cover the entire body and are from Tokyo. Impossible to recognise who you are, male or female without a game of touchy feely. Expect to pay between 30 and 500 euros the suit for this new erotic game.

FOLIE DOUCE 20

© DR

01

02 02

Who’s Next

La Folie Douce était au salon Who’s Next à Paris, en septembre dernier. Le team a concocté la soirée et le repas.  02

Who’s Next

Folie Douce was at the Who’s Next fair in Paris last September. The team designed the evening and the meal. 

Futur procès Dans les colonnes du quotidien La Meuse : la petite Lara vient de naitre, ses parents qui s’appellent Clette sont tous contents de leur coup. C’est le papa qui en parle le mieux : « nous n’avons jamais pensé à l’association du prénom avec mon nom. Ce n’est que lorsque mon beau-père est venu à la maternité et qu’il a dit : je croyais que tu préférais la fondue à la raclette » que nous avons fait tilt ! ». Groland est parmi nous. 

Future lawsuits Subscribed to La Meuse (Belgian newspaper) for the last 15 years here’s what we discovered in its columns. The little Lara has just been born and her parents, called Clette, are thrilled. The dad tells the story best: “we never even thought about the link between her name and ours. It was only when my father-in-law came into the maternity clinic and said: I thought you preferred fondu to a raclette” that we realized!” Groland agrees.

Je vous accueille dans mon agence située place de l’office du tourisme. Forte de mes 20 années d’expérience, de très nombreuses ventes réalisées, enfant du pays, j’ai enfin créé l’agence que vous attendiez. Je vous reçois chaleureusement dans un cadre luxueux et central. Je me concentre exclusivement sur la vente et la gestion de mes mandats. Mon accueil, ma réactivité, ma parfaite connaissance de Val d’Isère, ma discrétion sont mes qualités principales. Au fil des ans, j’ai fidélisé une clientèle française et internationale qui apprécie mon professionnalisme. J’assure également un service après vente : Evaluation, Rénovation, Décoration, Financement, Diagnostiques... Sur mon site internet www.helenevaldisere.com, toutes les infos et photos sur les appartements et chalets sont disponibles en français et en anglais ! L’immobilier au sommet, c’est Hélène Delval Immobilier. Place Jacques Mouflier - 73150 Val d’Isère Tél : +33 (0)4 79 07 36 54 GSM : + 33 (0)6 09 05 84 11 www.helenevaldisere.com

Hélène Estate Agency Welcome to my estate agency by the tourist office. A native and with twenty years experience in property sales I have finally created the agency that you have been waiting for. Located in the heart of Val d’Isère, you shall be warmly received in luxurious surroundings, where I concentrate exclusively on the sales and management of my mandates. My welcome, responsiveness, perfect knowledge of Val d’Isère and my discretion are my primary qualities. After all these years I have a very loyal French and International clientele who appreciate my professionalism. Evaluation, renovation, decoration, financing, diagnostics... All information and photographs concerning these properties can be found in French and English on my web site, www.helenevaldisere.com. Place Jacques Mouflier - 73150 Val d’Isère Tél : +33 (0)4 79 07 36 54 GSM : + 33 (0)6 09 05 84 11 www.helenevaldisere.com

NEWS

01

© FRANCK ODDOUX

Emballé par Ambalia-Porraz

02

01

Coffret Woodford Reserve

L’un des meilleurs bourbons du monde se met en scène dans un coffret. 72% tde mais, 18% de seigle et 10% d’orge maltée. Le tout est vieilli dans des barriques de chêne blanc grillées. Le goût ?  01

02 La minuscule cuisine des Doudous

Martine Camillieri détourne le comestible pour en faire des objets malins. Exposition au Musée en Herbe, 21 rue Hérold, 75001 Paris. www.martinecamillieri.com

Woodford Reserve casket

02 Miniature cooking for cuddly toys

One of the best bourbons in the world is now available in a casket. 72% corn, 18% rye, 10% malted barley, all aged in burnt white oak barrels. The flavour? Hints of vanilla and caramel. 

Martine Camillieri uses the edible for cleverly designed objects. Exhibition at the Musée en Herbe, 21 rue Hérold, 75001 Paris. www.martinecamillieri.com 

Tout l’emballage, la personnalisation en plus. Qu’ils soient magasin de sport, boulanger, pâtissier ou encore boucher ou organisateur d’événements... Ambalia Porraz leur propose une gamme étendue d’emballages personnalisables. Ceci pour répondre à chacun des besoins des magasins de stations, que ce soit dans les domaines des cartonnages, sacherie, papier, contenants plastique ou aluminium, vaisselle à usage unique, décoration, table, hygiène, signalétique, laboratoire... Avec un savoir-faire de plus de 80 ans, l’entreprise implantée en Savoie utilise des matériaux recyclables et biodégradables respectant l’environnement. Ambalia Porraz peut aussi concevoir des logos et développer avec ses client une gamme de produits personnalisés. Ambalia Porraz - 153, chemin de Longeraie

Des livres

Books

BP 70233 GILLY-SUR-ISERE -73205 Albertville CEDEX Tél : +33 (0)4 79 32 04 56 www.ambalia.porraz.com

Las Vegas Parano « Nous avions deux sacoches d’herbe, soixante-quinze pastilles de mescaline, cinq feuilles d’acide-buvard carabiné, une demi-salière de cocaïne... sans oublier un litre de téquila, un litre de rhum, un demi d’éther... » Le bouquin du pape du gonzo journalisme, réédité n’a rien perdu de sa folie. Hunter S. Thompson sera toujours un énervé. Défonce littéraire, littérale.

Fear and loathing in Las Vegas “We had two bags of grass, seventy-five pellets of mescaline, five sheets of high-powered blotter acid, a salt shaker half full of cocaine,... and also a quart of tequila, a quart of rum, a case of Budweiser, a pint of raw ether…” This new edition from the king of Gonzo journalism hasn’t lost any of its craziness. Hunter S. Thompson will always be wound up. High on literature, literally.

Un type immonde Dennis Cooper a rassemblé sous ce titre ses nouvelles pondues pendant plus de 20 ans. Ames sensibles, s’accrocher. Tabous, interdits et pulsions perverses sont le sel de son inspiration. Trash.

Ugly man Dennis Cooper has spanned his career for a collection of short delights. Not for the faint hearted. Taboos, violence and perverse impulses are his inspiration. Trash.

Life Le bouquin du Stone Keith Richards est bien plus qu’un pavé (650 pages) servant à caler une armoire normande branlante. Sensible, drôle, décapant, incorrect.

Life Keith Richard’s immense memoir (650 pages) could easily be used to wedge a Normandy wardrobe. Sensitive, funny, revealing and rude.

All wrapped up by Ambalia-Porraz Any kind of packaging and you can have it personalised. Whether it’s a sports shop, bakers, patisserie, butcher, or events organisers... Ambalia Porraz offers a range of personalised packaging. They answer to everyone’s specific needs in resort shops, whether it’s cardboard boxes, sachets, paper, plastic or aluminium containers, throw-away tableware, decoration, tables, hygiene, laboratory... With more than 80 years experience, situated in Savoie, the business uses recyclable and biodegradable materials that respect the environment. Ambalia Porraz can also provide logos and develop a personalised range of products with the client. Ambalia Porraz - 153, chemin de Longeraie BP 70233 GILLY-SUR-ISERE -73205 Albertville CEDEX Tel: +33 (0)4 79 32 04 56 www.ambalia.porraz.com

The big Butt Book 372 pages consacrées aux grosses fesses. Imparable. Par Dian Hanson. Une anthologie. 

Apichatpong Ça fait toujours son impression d’arriver à placer entre la poire et le fromage le nom complet du dernier vainqueur de la palme d’or de Cannes : Apichatpong Weerasethakul..

FOLIE DOUCE 22

The Big Butt Book 372 pages devoted to large bottoms. Bountiful. By Dian Hansen. An anthology.

Apichatpong It always makes an impression between the pear and the cheese to be able to say the full name of the last Palme d’Or winner from Cannes: Apichatpong Weerasethakul.

FOLIE DOUCE 26

Voici un morceau dédié aux amateurs de minimalisme, super efficace avec un méchant groove ! Here’s something for the minimalists, ultra-effective with driving rhythms!

5 Milton Jackson : « Breathe - Roy RosenfelD Remix »

Il suffit de suivre les instructions dictées par ce vocal pour tirer pleinement profit de ce morceau ! Just do what they say in the vocals to make the most of the groove!

4 Antranig : « Shake That Ass - Original Mix »

Nouvelle production de la Folie Douce, qui sera cette année le nouveau morceau de fin ! Attention Tube ! The Folie Douce’s new production that’ll be the last new cut! Essential!

10 Bass Fly & Kely Starlight : « can you hear me now »

Voici la dernière perle de Michael Woods qui fera voyager la Folie Douce dans ces dernières minutes ! Micheal Woods’ latest gem that’ll take The Folie Douce last minute travelling!

9 Michael Woods : « Midnight Run - Original Club Mix »

Sortie sur le label de Steve Angello, ce morceau ravira les amateurs de gros son. Out on Steve Angello’s label, this will be a hit with fans of big sound.

8

3 Alex Armes, Prok & Fitch : «After The World - Extended Big Room Mix»

Voici la dernière production de Prok & Fitch un mélange de pop et de Dancefloor. Juste un mot, efficace ! The latest Prok & Fitch production, a mix of Pop and Dancefloor. Just one word, effective!

Un rouleau compresseur pour retourner la Folie douce ! A steamroller to turn the Folie Douce around!

Thomas Gold : « AGORa - Original Mix »

7 Markus Binapfl : « Oh No ! (Original) »

Chris Montana vs Denis The Menace : « Spanish Hustle (Denis The Menace Club Mix) »

Voici mon coup de cœur du moment ! Mendo qui fait partie de la bande «Cadenza» nous livre un morceau tech house d’une grande classe ! Here’s my pick of the day! Mendo from the band « Cadenza » with a super cool techno house piece!

6 Steve Lawler, Roland Clark : « Gimme Some More - Mendo Mix »

Morceau à la base instrumental, La Folie Douce Team le reprend avec un chant russe, attention se Bootleg. A tout d’un tube Folie Douce ! Essentially instrumental, the La Folie Douce Team revive it with a Russian song, look out it’s Bootleg. Folie Douce style!

2

L’original était l’un des gros tubes de cet été à Ibiza, le remix d’Antranig le relance pour cet hiver. The original was one of this summer’s hits in Ibiza, the Antranig remix is the revival for this winter.

1 Erick Morillo & Eddie Thoneick feat. Shawnee Taylor : « Live Your Life - Part Three (Antranig Remix) »

La play list de l’hiver Folie Douce par DJ David Dee-Vision La Folie Douce’s Winter play list by DJ David Dee-Vision

PLAYLIST

Ouvert tous les soirs à partir de 23 heures Infos et contacts : 04 79 08 48 90 - mbcval@orange.fr Groupe facebook : MBC val d'isère Dj Gucci résident

VODKA

La guerre des vodkas n’aura pas lieu. Cet alcool n’est pas qu’un breuvage de brutes. L’eau de feu a du spirit comme en témoigne notre sélection commentée par notre sommelier, Aissa Abella. There will be no vodka war. This alcohol is not a beverage for brutes. The firewater has spirit as our oenologist, Aissa Abella, lays witness and guides us through a selection.

Vodka Christiania

Christiania Vodka

Fair Vodka

Fair Vodka

Finlande, 43 euros Distillée avec une eau pure, conçue à base de pomme de terre bio. Caractère : la vodka la plus douce au monde, artisanale. Quand la boire ? Idéale en apéritif

Finland, 43 euros Distilled with spring water,  made from organic potato. Character: the smoothest vodka in the world, traditional, elegant  in the palate. When to drink it? Ideal as an aperitif.

France, 39 euros Réalisée à base de Quinoa. La première vodka française équitable. Les céréales viennent de Bolivie. Elue à l’aveugle « Meilleure Vodka » au New York Spirit Award. Caractère : Vodka Elégante, avec une belle viscosité en bouche, fruitée, pure, douce en fin de bouche. Quand la boire ? Avec un poisson, la volaille ou un dessert au chocolat.

France, 39 euros Quinoa based, the first faire-trade French vodka. The cereal comes  from Bolivia. Elected “Best Vodka”  in the New York Spirit Award. Character: Elegant Vodka with a smooth viscosity in the palate, fruity, pure, soft after taste. When to drink it? With fish, poultry or a chocolate dessert.

29 FOLIE DOUCE

VODKA

Rouge Boulevard

Rouge Boulevard

Vodka Grey Goose à la poire

Vodka Premium, France, 41 euros Elaborée à base de blé sans OGM 100% français. Conçue dans la région de Cognac. Caractère : Pure et de qualité. Très aromatique, fruitée. Assez ronde en palais. Quand la boire ? Avec un poisson fumé, des sushis, un fromage très aromatique avec goût de noisette type Comté, Beaufort.

Premium Vodka, France, 41 euros Distilled from 100% French non-GMO wheat. Manufactured in the Cognac region. Character: Pure and high quality. Very aromatic, fruity. Full palate. When to drink it? With smoked fish, sushi, very aromatic cheese with a hazelnut flavour such as Comté, Beaufort.

Française, 36 euros Murie avec du blé tendre cultivé en France. Distillée avec de l’eau de source pure de Cognac. Caractère : Finement aromatisée à la poire, subtile, très aromatique. Vodka d’exception Quand la boire ? Pour accompagner un repas.

FOLIE DOUCE 30

Grey Goose Vodka, pear flavour France, 36 euros Made with bread wheat cultivated in France. Distilled with pure spring water from Cognac. Character: Delicate pear aroma, subtle, very aromatic.  Exceptional vodka. When to drink it? An accompaniment to a meal.

Potocki Vodka

Potocki

Ultimat Vodka

Ultimat Vodka

Vodka premium, Pologne. 44 euros Conçue à base de seigle. Artisanale, sans filtration. Se trouve uniquement dans les endroits d’exception : le Ritz, Joel Robuchon Caractère : Suave, douce, persistante en bouche Quand la boire ? Avec du caviar, tarte au citron

Premium vodka, Poland. 44 euros Distilled from rye, traditional methods, without charcoal filtering. Only found in exceptional localities: The Ritz, Joel Robuchon. Character: Suave, smooth, persistent in the palate. When to drink it? With caviar, lemon tart.

Pologne, 79 euros Une des vodkas les plus recherchées. Elaborée à base de blé, seigle et pomme de terre. Caractère : le blé lui donne la douceur, le seigle la complexité et la finesse, la pomme de terre la richesse en bouche. Quand la boire ? En fin de repas pour le dessert. Après le dessert, avec un (bon) cigare).

Poland, 79 euros. One of the most sought after vodkas. Distilled from wheat, rye and potato. Character: the wheat gives softness, the rye complexity and finesse, the potato richness in the palate. When to drink it? At the end of a meal with dessert. After dessert, with a (good) cigar.

31 FOLIE DOUCE

Sélection vins / Wine selection

Un bon repas en station se doit d’être bien accompagné. L’une des missions de Folie Douce Magazine est de trainer dans les (bonnes) caves. Voici ce que nous avons repéré de goûteux.

Being ‘wined and dined’ in a ski resort. One should not come without the other. Folie Douce Magazine’s mission was to find ‘that’ wine by steeping into (good) wine cellars. Here’s our sophisticated selection.

01.

01.

02.

_ Domaine G&G Bouvet _ 01. Cuvée Guillaume-Charles, AOC Savoie. Rouge, Mondeuse. 02. Cuvée Roussette de Monterminod, AOC Savoie. Blanc, cru Monterminod 01. Vintage Guillaume-Charles, AOC. Savoie. Red, Mondeuse. 02. Vintage Roussette de Monterminod, AOC Savoie. White, cru Monterminod

33 FOLIE DOUCE

Sélection vins / Wine selection

_ _ M. CHAPOUTIER  _ 01. Chante Alouette rouge et blanc. Côtes du Rhône 01. Chante Alouett red and white. Côtes du Rhône _ Bernard Magrez  _

01.

01.

02.

03.

04.

04.

02. Château Fombrauge Red 2004. Bordeaux 03. Château Fombrauge White 2007. Bordeaux 02. Château Fombrauge Rouge 2004. Bordeaux 03. Château Fombrauge Blanc 2007. Bordeaux _ Peyrassol  _ 04. Château Peyrassol rouge et blanc. Côtes de Provence 04. Château Peyrassol red and white. Côtes de Provence _

FOLIE DOUCE 34

CUISINE

L’ASSIETTE THE PLATE

chefs de caractère chefs by nature

Fast ou slow food, pourvu qu’on ait l’ivresse. C’est le message des trois cuisiniers cadors qui se sont prêtés au jeu de l’interview. Sébastien Gaudard, Patrick Walker et Christophe Aribert, fauteurs de goût. Par Franck Oddoux / Photos : Philippe Echaroux - DR

SÉBASTIEN GAUDARD

De Fauchon au Delicabar, au Doobar à Paris. La passion de la pâtisserie… Votre plus belle réalisation en cuisine Le dessert que je vais créer demain. Votre ingrédient préféré Le chocolat pour les possibilités innombrables qu’il offre : d’association de saveurs, de textures (croquant, fondant, liquide, crémeux, en ganache...) et enfin le fait de pouvoir le mouler, le modeler, le sculpter. Si vous aviez à qualifier en trois mots, le plat parfait Architecture, textures, saveur... Votre référence en cuisine ou ce que vous aimez bien Mon père Daniel Gaudard à Pont à Mousson (ex chef pâtissier) qui m’a transmis sa passion et tous les maîtres avec qui j’ai eu la chance de travailler, notamment Pierre Hermé dont j’ai été le bras droit pendant trois ans. Le déclic (ce qui a provoqué chez vous le désir de cuisiner) La manière dont mes parents vivaient cette passion qu’ils avaient pour la pâtisserie. Mais aussi le fait

FOLIE DOUCE 36

de «trainer» toute mon enfance dans l’univers édulcoré de l’atelier de mon père m’a surement donné l’envie de continuer à régaler une clientèle toujours plus avide d’émotions Musique écoutée Jazz et classique Vous dans dix ans Toujours adulescent avec quelques rêves d’aujourd’hui accomplis et d’autres pour aller plus loin encore Le hamburger ? Il fait partie de la culture gastronomique de ma génération : on trouve le pire comme le meilleur... Autre passion que la cuisine ? L’opéra, le théâtre, le design, les artistes de tous horizons Pour quel homme (ou femme) aimeriez-vous cuisiner ? Ma grand mère Yvonne avec qui j’ai fait mes premiers pas Age 37 ans Site internet, facebook www.sebastiengaudard.com

PATRICK WALKER

Le chef de La fruitière à Val d’Isère joue avec les notes de la cuisine de terroir pour des gammes inventives. Votre plus belle réalisation en cuisine Cochon de lait farci au foie gras Votre ingrédient préféré Les crozets Si vous aviez à qualifier en trois mots, le plat parfait Le goût, la simplicité, la modestie, équilibre et générosité Votre référence en cuisine ou ce que vous aimez bien ... Le déclic (ce qui a provoqué chez vous le désir de cuisiner) Mon ami un boucher de Moselle qui m’a appris à choisir et à travailler la viande dès mon plus jeune âge

Musique écoutée ... Vous dans dix ans Progresser tout en préservant un art de vivre près de la nature Le hamburger ? Je le travaillerais avec des épices et du veau de lait Autre passion que la cuisine ? La marche, la randonnée en montagne Pour quel homme (ou femme) aimeriez-vous cuisiner ? Pour Lady Gaga Age 35 ans Site internet www.lafoliedouce.com

PATRICK WALKER

The chef at La fruitière in Val d’Isère enjoys innovating with local produce. Your most beautiful gastronomic creation Suckling pig with foie gras. Your favourite ingredient Crozets (small buckwheat pasta). Describe in three words the perfect dish Taste, simplicity, modesty, balance  & generosity. Your favourite style of cuisine or that you enjoy the most ... The light bulb moment (what inspired you to cook) A friend of mine who is a butcher  in Moselle taught me how to choose and work meat from a very early age. Music ...

You in ten years time To keep improving whilst enjoying  a lifestyle that is close to nature. The hamburger? I mix it with spices and milk calf’s meat Other passions besides cooking? Walking, hiking in the mountains Which man or woman would you like to cook for? Lady Gaga Age 35 years old Internet site, facebook www.lafoliedouce.com

Fast or slow food, let’s hope that you’ll be euphoric. This is the message from three prodigious chefs who agreed to be interviewed. Sébastien Gaudard, Patrick Walker and Christian Aribert, the instigators of By Franck Oddoux / Pictures by Philippe Echaroux - DR taste. 

SÉBASTIEN GAUDARD

From the Fauchon to Delicadbar, to Doobar in Paris. The passion of patisserie… Your most beautiful gastronomic creation The dessert that I am going  to create tomorrow. Your favourite ingredient Chocolate, for its never-ending possibilities: the association of flavours, textures (crunchy, melted, liquid, creamy...) and finally the ability  to be moulded, modelled and sculpted. In three words, describe the perfect dish Architectural, textures, flavour... Your favourite style of cuisine or that you enjoy the most My father Daniel Gaudard in Pont  à Mousson (an ex patisserie chef) who passed on his passion onto  me and the masters who I’ve had  the good fortune of working with, most notably Pierre Hermé, I was  his right hand man for three years. That light bulb moment (what influenced you to cook) The manner in which my parents lived their passion for patisserie. 

But also due to spending my childhood in the sweetened universe of my father’s workshop most certainly gave me the desire to please an overtly appreciative clientele. Music Jazz and classical. You in ten years time Still a teenager at heart, with some dreams realized today and others  to look forward to. The hamburger? It is part of my generation’s culture: we have the worst, as well as the best ... Other passions besides cooking? The opera, theatre, design,  artists from all horizons. Which man or woman would you like to cook for? My grandmother Yvonne, who was there to help me out when I was young. Age 37 years old. Internet site, facebook www.sebastiengaudard.com 

37 FOLIE DOUCE

CUISINE

CHRISTOPHE ARIBERT

Les Terrasses d’Uriage au sud de Grenoble affichent 2 étoiles au guide rouge. Une juste reconnaissance pour une cuisine d’émotion.

CHRISTOPHE ARIBERT

Les Terrasses d’Uriage south of Grenoble is doted with 2 Michelin stars. A just reward for gastronomy that is full of emotion.

Votre plus belle réalisation en cuisine Le prochain plat... pour toujours être en quête de nouveauté, en espérant que le prochain soit encore mieux. Votre ingrédient préféré Les racines de cerfeuille, de persil. C’est peu utilisé et ça surprend. Le goût est très intéressant. Si vous aviez à qualifier en trois mots, le plat parfait Cohérent – surprenant – créateur d’émotion Votre référence en cuisine ou ce que vous aimez bien Pierre Gagnaire qui a une aura exceptionnelle et une personnalité hors norme. Sa cuisine est tellement magique, vivante, je lui dois d’être cuisinier. Le déclic (ce qui a provoqué chez vous le désir de cuisiner) Pierre Gagnaire, encore. A l’âge de 19 ans, j’ai mangé chez lui à SaintEtienne. C’était tellement magique, juste. Ça cuisine m’a mis par terre mais elle m’a permis de me fixer un objectif, de me reconstruire sur des bases nouvelles. Musique écoutée Reggae, électro, jazz... ça dépend des moments de la journée, ça peut être aussi de la musique classique. J’adore Gainsbourg pour toute son œuvre. Vous dans dix ans En forme pour continuer à kite surfer, pour cuisiner. Le hamburger No comment. Assez nocif. J’ai

FOLIE DOUCE 38

un t-shirt hard core où un hamburger est rayé comme un panneau d’interdiction. Mais je fais un hamburger à la tomate avec de la truffe. Autre passion que la cuisine ? Le vent, la montagne, le kite surf, les éléments. Ça permet de garder les pieds sur terre. Pour quel homme (ou femme) aimeriez-vous cuisiner ? J’ai cuisiné pour Nicolas Sarkozy. Gérard Depardieu, Patrick Timsit et Gad Elmaleh sont devenus des amis... Mais j’aime cuisiner pour des potes, ma famille. Age 39 ans Site internet www.grand-hotel-uriage.com Your most beautiful gastronomic creation The dish yet to come... this neverending search for originality in the hope that the next dish will exceed excellence. Your favourite ingredient. Chervil roots, parsley. It is rarely used and very surprising.  The flavour is truly interesting. Describe in three words the perfect dish Coherent, surprising, creator  of emotion. Your favourite style of cuisine or that you enjoy the most Pierre Gagnaire who has immense aura and an extraordinary character. His cooking is so magical, vibrant, it

is down to him that I became a chef. The light bulb moment (what inspired you to cook) Pierre Gagnaire again. When I was 19 I ate at his house in Saint –Etienne.  It was so magical, perfect. I was floored by his cuisine but also it gave me a goal to rebuild myself from new foundations. Music Reggae, electro, jazz... it depends what time of day it is, it could  be classical music as well. I love  all of Gainsbourg’s works. You in ten years time Fit enough to still be out kite surfing and cooking. The hamburger? No comment. Rather harmful. I have

a t-shirt with a hamburger designed as a prohibited signpost with a slash through it. But, I do make tomato hamburgers with truffle. Other passions besides cooking? The wind, the mountains, kite surfing, the elements. It helps to keep  me grounded. Which man or woman would you like to cook for? I have cooked for Nicolas Sarkozy. Gérard Depardieu, Patrick Timsit and Gad Elmaleh have become friends... But I love cooking for freinds and my family. Age 39 years old. Internet site, facebook www.grand-hotel-uriage.com

Jean-Charles de Castelbajac

FOLIE DOUCE 40

Photos : Adeline Mai / Estelle Rancurel / Studio 54

Jean-Charles de Castelbajac is a member of the French aristocracy who used to listen to punk. The fashion designer finds fertile ground for inspiration in his history. The man who dresses Lady Gaga is also a snowsports fan, as attested by his 10-year collaboration with Rossignol... By Franck Oddoux

Jean-Charles de Castelbajac est chevalier qui écoutait du punk. Le créateur de modes puise dans son histoire une inspiration fertile. Celui qui « rhabille » Lady Gaga est aussi un fan de glisse comme en témoignent ses 10 ans de collaboration avec Rossignol... Jean-Charles de Castelbajac, un nom qui fleure bon le blason aristo mais des collections de plain pied dans la modernité. Le cri de guerre métal hurlant : JC/DC, résume cette apparente schizophrénie. Où comment peut-on être un féru d’histoire, un fan de Du Guesclin et compter parmi ses amis un Malcolm

Jean-Charles de Castelbajac is a name which has an old aristocratic ring to it, but his collections are firmly rooted in the modern. This apparent contradiction is summed up in his nickname, the raucous-sounding, heavy-metal-inspired JC/DC. He proves it is possible to be a history buff, a fan of the 14thcentury Breton knight Du Guesclin and count among your friends former Sex Pistols manager Malcolm McLaren, the man who gave punk a kick up the backside. And as with clothes, one should always be wary of off-the-peg thinking. At sixty, he has had a highly successful career. His creations have been

41 FOLIE DOUCE

© PHOTOS Adeline Mai et ESTELLE RANCUREL

Jean-Charles de Castelbajac est un chevalier qui écoutait du punk. Le créateur de modes puise dans son histoire une inspiration fertile. Celui qui « rhabille » Lady Gaga est aussi un fan de glisse comme en témoignent ses 10 ans de collaboration avec Rossignol…Par Franck Oddoux

Jean-Charles de Castelbajac

JCC, des collections de plain pied dans la modernitĂŠ.

JCC, his collections are firmly rooted in the modern

FOLIE DOUCE 42

Jean-Charles de Castelbajac

Le chevalier qui ĂŠcoutait du punk est proche de la glisse, on connaĂŽt sa collaboration effervescente avec Rossignol Textile.

The member of the French aristocracy who used to listen punk is close to the snowsports industry, his exuberant collaboration with Rossignol Wear is well known.

FOLIE DOUCE 44

Jean-Charles de Castelbajac

En matière de fringues, faut toujours se méfier du prêt à penser.

With clothes, one should always be wary of off-the-peg thinking.

Mac Laren manager des Sex Pistols sorte de coup de pied au cul punk. Comme en matière de fringues, faut toujours se méfier du prêt à penser. A soixante piges, son tableau de chasse est fourni. Ses créations ont été portées par des artistes aussi divers que Farrah Fawcett dans Drôles de Dames, l’énervée Lady Gaga, M.I.A. Le Pape himself, Barbie et Snoopy y sont passés aussi. JC, cadet de Gascogne, issu d’une vieille famille de France, un brin royaliste, rêve de la forêt de Brocéliande quand il est jeune. A 23 ans, il part à New York et s’imprègne du jus de la big pomme. «  J’ai fait des vêtements basés sur le détournement qui ont tout de suite interpellé. Ma première collection à base de bande Velpeau ou de gaze de chirurgien a provoqué un choc. J’ai eu immédiatement les couvertures de Vogue US, Elle ». JC /DC se nourri de bande son, lui qui deviendra un accro de MTV. A l’époque c’est le Velvet, Alice Cooper, les Ramones. L’énergie post pop fraie avec le Punk, accouplement propice aux accidents créatifs. Les tenues en balles de tennis, en oursons ou le massacre de Grenouilles (variation humoristique sur le regard des anglais sur les français) sortent de son esprit resté teenager. Le chevalier qui écoutait du punk est proche de la glisse, on connaît sa collaboration effervescente avec Rossignol. Il a une façon à lui d’apporter des couleurs à la neige. « J’aime l’audace d’être différent. Je n’ai jamais été un créateur qui travaillait pour le tapis rouge mais plutôt pour ce qui était à côté : la dimension expérimentale ». 

worn by artists as varied as Farrah Fawcett in Charlie’s Angels, the edgy Lady Gaga, M.I.A., and even the Pope himself; and Barbie and Snoopy have had the JC/DC treatment too. JC, son of an old family of Gascony nobility with a certain affinity for royalty, devoured stories of Arthurian legend as a boy. At 23 he left for New York to soak up the atmosphere of the Big Apple. «I made clothes featuring materials not conventionally used in fashion that immediately made an impact. My first collection featuring crepe bandage and surgical gauze caused shock waves. I was immediately featured on the cover of US Vogue and Elle.» JC/DC lived and breathed music, and became hooked on MTV. At the time he was into The Velvet Underground, Alice Cooper and The Ramones. The energy of the post-pop period mixed with punk, spawning an atmosphere ripe for creative inventiveness. Ever the teenager, he came up with clothes made of tennis balls, teddy bears, and the Massacre of the Frogs (a humorous take on the English attitude to the French). This member of the French aristocracy who used to listen to punk is close to the snowsports industry; his exuberant collaboration with Rossignol is well known. He has his own special way of bringing colour to snowsports. «I like to dare to be different. I have never been a designer who focuses on the red carpet; I prefer to experiment around the edges.» 

FOLIE DOUCE 46

Il a une façon à lui d’apporter des couleurs à la neige.

He has is own special way of bringing colour to snowsports.

LES INTROUVABLES

•• 01. JUMP, Valise personnalisable, à partir de 175 euros •• 02. ELEMENT, Bailey, 150 euros •• 03. LOVE HELMET & LA FOLIE DOUCE, nc •• 04. FIDELITY, G-Force, 49,95 euros •• 05. BERTRAND, Jeu Poker, 1020 euros •• 06. JAWBONE, Jambox, sound system bluetooth 199,99 euros •• 07. CONVERSE, Chuck Taylor All Star Elite, 149 euros •• 08. OBEY, 10 Anniversary Tee, 34 euros •• 09. QUIKSILVER, masque Travis Rice, 119 euros •• 10. PENTAX, Nanoblock NB1000, nc •• 11. DLS, enceinte Davone Audio Ray, 5700 euros •• 12. PARKER, basket Shogun, 169 euros •• 13. FST, gants Jerk 45, 39 euros •• 14. DC, Judge, nc •• 15. ZAG, skis Lady Gold, 699 euros

FOLIE DOUCE 48

01.

02.

03.

04.

05.

06.

07.

08.

09.

10.

11.

12.

13.

14.

15.

09.

49 FOLIE DOUCE

EVENT

C’est de l’art ? « Non, c’est sexuel »

FOLIE DOUCE 50

Is it art ? « No, it’s sexual ».

50  000 personnes dans le désert du Névada se donnent rendez-vous chaque année pour le happening le plus chaud de la planète. Musique, art, sexe et extravagances. Plongée avec FDM dans la plus déjantée des utopies artistiques... Texte Franck Oddoux. Photos Scott London

Every year 50,000 people get together in the Nevada desert for the hottest happening on the planet featuring music, art, sex and eccentricity. FDM dips into an artistic utopia that is more than a little out there… Words by Franck Oddoux. Pictures by Scott London 

51 FOLIE DOUCE

EVENT

L

a fille est belle à se damner. Sa longue crinière de dreads locks bleus dégouline sur son dos, presque jusqu’à sa croupe. Un pagne de cuir cache à peine ses fesses musclées, sans doute le résultat d’une salle de fitness pour yuppies hors de prix à San Francisco. Seins nus, elle s’apprête à s’attacher sur la croix du Christ pour un happening. C’est de l’art ? « Non, c’est sexuel » répond-elle avec aplomb. Derrière l’amazone, dans un tourbillon de poussière levé par la tempête de sable naissante, une sorte de coléoptère géant véhicule une foule déjantée. Plus loin, le sommet d’une structure métallique émerge du nuage de sable, une sorte de sculpture géante, argentée, sans doute un de ces pièges à ondes intergalactiques... Le Burning Man est-il un rêve ? Une hallucination collective ?

FOLIE DOUCE 52

T

he girl is drop-dead gorgeous. A long mane of blue dreadlocks flows down her back, almost down to her bottom. A leather loincloth barely hides her tight buttocks, no doubt toned in a fantastically expensive yuppie gym in San Francisco. Bare-breasted, she is about to tie herself to a cross of Christ for a happening. Is it art? «No, it’s sexual,» she replies with a straight face. Behind this Amazon, in a whirl of dust whipped up by a burgeoning sand storm, a sort of giant beetle full of crazy passengers cruises past. Further off, the top of a metal structure emerges from the cloud of sand, a sort of giant silver sculpture, no doubt one of those machines designed to intercept intergalactic radio waves...

Is Burning Man a dream ? A collective hallucination ?

53 FOLIE DOUCE

EVENT

FOLIE DOUCE 54

Un mirage en plein désert Bienvenue au Burning Man, le festival américain qui en décoiffe plus d’un depuis bientôt dix ans. Cette année, 50 000 personnes ont fait le pèlerinage dans le désert du Névada, siège sablonneux de cet happening géant. L’endroit est improbable, un lieu paumé sur l’highway 80 qui relie San Francisco au Nevada. Le genre de trou où les extra terrestres ont paraît-il une fâcheuse tendance à élire domicile, un bled où l’armée américaine a sans doute dépassé certaines bornes en faisant des tests top secrets. Le bled, justement, il n’y en a pas. C’est le désert, point. Une fois par an, un campement géant pousse comme une génération spontanée. La Cité de Black Rock (c’est son nom de scène) est éphémère mais très organisée. Vue du ciel, c’est un gigantesque cercle avec en son centre,

A mirage in the middle of the desert Welcome to Burning Man, the American festival that’s been amazing people everywhere for nearly ten years. This year 50,000 people made the pilgrimage to the Nevada desert, the sandy centre of this vast happening. The location is an unlikely one, a place in the middle of nowhere off Highway 80 that runs between San Francisco and Nevada. The kind of hole where aliens apparently have an unfortunate tendency to come calling, a dump where the US army has probably been breaking the rules, carrying out top-secret tests. Except that there’s nothing here. It’s desert. Period. Once a year a vast camp appears, as if spontaneously generated. Black Rock City (its stage name) is temporary, but very well organised. Viewed from the air it forms a gigantic circle, at its centre a

L’éphémère Black Rock pousse en quelques jours et devient la cinquième plus grande cité du Névada

In the space of a few days the short-lived settlement of Black Rock becomes the fith biggest city in Nevada.

55 FOLIE DOUCE

EVENT

une sculpture monumentale : le Burning Man. Cette grand-messe est-elle une adoration envers les astres, un rite néo tribal qui se termine à chaque fin de festival par l’embrasement du Burning Man ? La version historique officielle raconte qu’en 1986, sur une plage de San Francisco, sans doute non loin de la maison bleue, une bande de décontractés inspirés ont brûlé une effigie de trois mètres de haut. Larry Harvey, sculpteur de son état, le grand ordonnateur du Burning Man aurait eu une sorte de flash : cette mise à feu, serait selon ses propres mots un acte spontané d’expression personnelle : un acte fondateur. Soit.

Cette année, 50 000 personnes ont fait le pèlerinage.

FOLIE DOUCE 56

monumental sculpture: the Burning Man. Is this ritual gathering for worshipping the stars, or a neo-tribal rite that culminates every year at the end of the festival with the burning of the Burning Man? The official version is that in 1986 on a San Francisco beach, or possibly sitting on the dock of a bay, a band of inspired cool dudes set fire to a ten-foot effigy. Larry Harvey, a sculptor by trade and the brains behind Burning Man, apparently had a flash of inspiration: this act of burning was in his words a spontaneous act of personal expression, a founding act. OK, we’ll buy that.

This year, 50 000 people made the pilgrimage to the Nevada désert.

EVENT

Poètes, musiciens, danseurs, sculpteurs donnent le tempo.

Poets, musicians, dancers and sculptors are its lifeblood.

Tribal, hippie, new-âge On retrouve la bande de doux dingues autour de Larry Harvey, quelques années plus tard dans le désert du Nevada. L’idée a mûri, il s’agit cette fois d’une sorte de festival libertaire où l’expression de soi est le principal fil conducteur. Tribal, hippie, new-âge, les qualificatifs sont nombreux pour essayer de qualifier cette éclosion annuelle de cette ville idéale, fantasmée. L’éphémère Black Rock pousse en quelques jours et devient la cinquième plus grande cité du Nevada. En terme d’énergie positive libérée, elle est sans doute la première des Etats-Unis tant l’ambiance est intense, voire brûlante. Tous les créatifs que compte la côte ouest et tous les freaks, les yuppies, les curieux, les fêtards de tout le pays

FOLIE DOUCE 58

Tribal, hippy, new-age A few years on, the same band of harmless loonies still hangs out with Larry Harvey in the Nevada desert. The idea has matured, growing into a sort of libertarian festival where self-expression is the main central theme. Tribal, hippy, new-age: lots of adjectives are used to try to describe the annual appearance of this utopia, this city of fantasies. In the space of a few days, the short-lived settlement of Black Rock becomes the fifth biggest city in Nevada. In terms of liberated positive energy it has to be the biggest city in the US, where the atmosphere is so intense it almost burns. All the West Coast creative types, together with all the freaks, yuppies, nosy parkers and party animals from all over

EVENT

et d’ailleurs s’agrègent ici, dans la poussière qui patine les corps à moitié nus. Sexe, drogues, art, musique, légèreté, mankind. Le phalanstère fonctionne autour de règles simples, de dix commandements (sic). Premier principe, dès que l’on est entré dans l’enceinte du Burning Man, on doit être en autonomie pour l’eau, sa nourriture. Il n’y a plus de monnaie, que du troc. L’expression personnelle est encouragée, il n’y a que des acteurs et pas de spectateurs. Le port de vêtements est facultatif et l’écologie est élevée au rang de valeur cardinale : le concept de « no traces » prévaut. Chaque déplacement s’effectue à tricycles, à vélo ou à bord des Véhicules Mutants qui arborent des formes démentes : pancake géant sur roues, sexe d’homme turgescent, bateaux dotés d’ailes d’oiseaux... Le Burning Man est-il un rêve  ? Une hallucination collective  ? Un archipel de liberté ? Une scène de Mad Max ? Black Rock est toujours en mouvement, une vie organique dont le cœur bat nuit et jour : poètes, musiciens, danseurs, sculpteurs donnent le tempo. En filigrane, un vague message : il faut émerger de notre monde de consommation... Cette grand-messe est-elle un rite néo tribal ?

the country and beyond congregate here, in the dust that coats the half-naked bodies. Sex, drugs, art, music, frivolity, mankind. This community of massed ranks follows a few simple rules, the ten commandments (sic). The first principle is that from the moment you enter the Burning Man enclosure you must have your own supply of food and water. Money no longer exists, just bartering. Personal expression is encouraged. There are no spectators, only actors. Clothing is optional and ecology is elevated to rank of cardinal value: the concept of «leave no trace» is king. Everyone gets around on tricycles, by bike or on board the insane structures known as Mutant Vehicles: a giant pancake on wheels, an erect penis, boats with birds’ wings: you get the picture... Is Burning Man a dream? A collective hallucination? An archipelago of liberty? A scene from Mad Max? Black Rock never stands still; it’s a living breathing organism whose heart beats night and day. Poets, musicians, dancers and sculptors are its lifeblood. Kicking around somewhere in the background is a vague message: we need to leave behind our world of consumption... Is this ritual gathering a neo-tribal rite ?

Le prochain Burning Man aura lieu du 29 août au 5 septembre 2011. Le thème qui devrait en inspirer plus d’un est : Les rites de passage. Les tickets d’entrée sont d’ores et déjà en vente (sur le site). Pour y aller ? Atterir à Reno-Tahoe International Airport, puis voiture. Possibilité de faire la route depuis Los Angeles, un beau trip en soi. Depuis Reno, Nevada, prendre l’Highway I-80 jusqu’à Gerlach. Tout savoir : http://www.burningman.com The next Burning Man take’s place the 29th August to 5th September 2011. This year’s theme is ‘Rites of passage’. The golden entry tickets are already on sale (on the web site). How to get there? Land in Reno-Tahoe International Airport, and take the car. Or do a road trip from Los Angeles... Reno, Nevada, Highway I-80 all the way to Gerlach. All the info: http://www.burningman.com

FOLIE DOUCE 60

MAGREZ

FOLIE DOUCE 62

Bernard Magrez possède un trésor de 35 vignobles d’exception dans le monde. Compositeur de vins rares, il est aussi un amateur éclairé d’art. Dans ses châteaux, il loge son Institut culturel inspiré de la Villa Médicis…

Bernard Magrez possesses 35 exceptional vineyards across the world. A composer of rare wines, he is also a lover of the arts. In his châteaux he houses his cultural institute inspired by the Médicis Villa…

Par Franck Oddoux Photo ouverture : Philippe Echaroux

63 FOLIE DOUCE

© ICBM

© ICBM

© ICBM

MAGREZ

La Tour Carnet, ancienne propriété de la sœur de Montaigne. Aujourd’hui, les ateliers d’écriture et les concours de littérature s’y déroulent.

La Tour Carnet was once owned by Montaigne’s sister. Nowadays, writing workshops and literature competitions find their place here.

Le château Labottière accueille en son sein une galerie d’art contemporain et quatre ateliers ouverts à de jeunes artistes.

Bronze de Livio Benedetti « La Fraternité » en hommage à l’amitié entre Etienne de la Boétie et Michel de Montaigne et la célèbre phrase « Parce que c’était lui ; parce que c’était moi »

The Labottière château houses a contemporary art gallery and four workshops that are open to young artists.

Livio Benedetti bronze “The Fraternity” is homage to the friendship between Etienne de la Boétie and Michel de Montaigne and the famous saying “Because it was him; because it was me”.

L

’homme aux trente cinq châteaux viticoles de part le monde est un passionné. Il aime les bonnes et belles choses, c’est même devenu sa marque de fabrique. On le sait collectionneur avec un chapelet de voitures dont quelques Rolls-Royce, des bronzes du XIX siècle de Bugatti, des tableaux de peintres flamands des XVI et XVII siècle, de Bernard Buffet... On connaît moins son envie d’aider les artistes à faire émerger et montrer leurs créations : « depuis 2004, mon souhait est de favoriser la créativité et la sauvegarde des œuvres pour montrer que la culture française est loin de se ternir, comme certains le répètent trop souvent aujourd’hui ». Dans la foulée, il crée l’Institut Culturel Bernard Magrez à Bordeaux (ICBM). C’est une sorte de Villa Médicis où le mot « création» prend tout son sens.

H

e is passionate. He is in love with the great and the beautiful, so much so it has become his signature. He has an appreciation of fine cars that he collects, several Rolls-Royces, some of Bugati’s XIX th century bronzes, various Flemish paintings from the XVI th and XVII th centuries, and Bernard Buffet... We are less familiar with his avid desire to help emerging artists and show their creations: “Since 2004 I have striven to encourage creativity and to safeguard fine works of art, with the aim of showing the world that French culture is far from on the wane”. With this idea he created the Bernard Malgrez Cultural Institute in Bordeaux (ICBM). It is a kind of Médicis Villa where the word “creation” is king.

FOLIE DOUCE 64

Les grands Crus Bernard Magrez Château Pape Clément Château La Tour Carnet Château Fombrauge

The Bernard Magrez Grands Crus Château Pape Clément Château La Tour Carnet Château Fombrauge

Les cuvées d’exception de Bordeaux La Sérénité La Servitude volontaire La Croix de Pérenne

Exceptional vintages from Bordewaux La Sérénité La Servitude volontaire La Croix de Pérenne

Les grands vignobles à l’étranger Bernard Magrez Napa Valley Casa Magrez Uruguay Casa Magrez Argentine

The great overseas vineyards Bernard Magrez Napa Valley Casa Magrez Uruguay Casa Magrez Argentine

MAGREZ

The Grands Crus of art The ICBM is situated inside four buildings, just the sound of their names sends a quiver down the spines of those who appreciate great wine. The modern art and music headquarters are located at Pape Clément château, a classified Graves grand cru of which the 1990 vintage is exceptional… The writing workshops and literature competitions take place at the famous Tour Carnet, originally owned by Montaigne’s sister. It is in this building that La Boétie would have written a part of his speech about the “voluntary servitude”. Another grand cru and another initiative, this time situated at Fombrauge château, Saint Emilion. Here there are concerts and artists in residence. The final piece of the puzzle, the ancestral Labottière houses a contemporary art gallery and four workshops open to young artists. Bernard Magrez, known as a “composer of rare wines”, patiently constructed his Villa Médicis: “wine has given me everything, it has taught me patience and the desire to achieve excellence”. In thirty years he has acquired an empire of thirty-five exceptional vineyards in France but also worldwide. His trick? “I have never refused any challenge. Certainly not the impossible”. 

FOLIE DOUCE 66

Le mythique Château Fombrauge, lieu des concerts de l’ICBM L’altier château Pape Clément où siègent les arts modernes et la musique

The mythical Fombrauge château where the concerts from the ‘ICBM’ take place. The imperial Pape Clément château, the headquarters for modern arts and music are located here.

© ICBM

Des grands crus d’art L’ICBM est situé dans quatre bâtiments dont la simple évocation des noms fait vibrer les papilles des amateurs de grands vins. Les arts modernes et la musique siègent au château Pape Clément, grand cru classé des Graves dont le millésime 1990 est exceptionnel... Les ateliers d’écriture et les concours de littérature ont lieu à la fameuse Tour Carnet, ancienne propriété de la sœur de Montaigne. C’est dans cette bâtisse que La Boétie aurait rédigé une partie de son Discours sur la servitude volontaire. Autre grand cru, autre initiative, cette fois-ci à château Fombrauge, Saint-Emilion. Les concerts sont donnés là et des artistes établissent résidence. La dernière pièce du dispositif, l’ancestrale Labottière, accueille en son sein une galerie d’art contemporain, quatre ateliers ouverts à de jeunes artistes. Bernard Magrez, « compositeur de vin rare » comme on a l’habitude de le décrire bâtit patiemment sa Villa Médicis : « le vin m’a tout donné, il m’a appris la patience et la recherche de l’excellence ». Il lance son institut comme il a constitué son empire vinicole mondial. En trente ans, il a déniché trente cinq terroirs d’exceptions. Sa devise ? « Je ne me suis rien interdit. Surtout pas l’impossible ». 

DESIGN

Écolodge, chalet, hôtel... L’habitat en montagne, s’il aspire a être fonctionnel et durable compte-tenu des problèmes liés à son environnement, comme le froid, la neige et le vent, se doit d’être également bien dessiné. Ses courbes doivent s’intégrer au relief et aux autres bâtiments, il doit à la fois refléter une certaine idée de la modernité, sans pour autant tourner le dos aux traditions architecturales des maisons de montagne. Un cahier des charges pas toujours simples à respecter, mais qui ne refroidit en rien les ardeurs des architectes, qui rivalisent d’ingéniosité et d’imagination pour offrir de véritables écrins cosy à tous ceux qui veulent vivre la montagne. Tour d’horizon dans les Alpes avec les six coups de coeur de Folie Douce Magazine.

An eco-lodge, chalet, hotel… A mountain habitat, if the desire is to be functional and durable whilst dealing with the problems associated with the environment, such as the cold, snow, and the wind, it must also be well designed. Its curves must integrate into the landscape relief and with the other existing buildings. It should reflect a certain amount of modernity, without turning its back on architectural traditions of mountain dwellings. Specifications which are not always easy to respect, but this does not prevent the architects’ enthusiasm who blend ingenuity and imagination to creating genuine, cosy hideouts for those who want to live in the mountains. Travel the Alps’ horizon with Folie Douce Magazine’s top six.

Le Rock Resort

Rock Resort

69 FOLIE DOUCE

© Jeremy wilson

DESIGN

FOLIE DOUCE 70

© Jeremy wilson

Ci-contre à gauche, l’extérieur du chalet Farini à Chamonix. A droite, le Rock Resort à Laax.

Chalet Farini

Rocks Resort

Lieu : Chamonix Architecte : Lionel Adam Automne 2009 : la première maison bioclimatique labellisée Minergie du Pays du Mont-Blanc voit le jour. On en compte aujourd’hui vingt-six en France, dont la moitié en Haute-Savoie. Dans ce chalet, à très basse consommation d’énergie, l’architecte Lionel Adam a privilégié les espaces ouverts et la lumière qui pénètre par les larges baies vitrées. L’atmosphère est épurée, les matériaux nobles et les lignes fortes. Comme sur la façade, habillée de ventelles en red cedar : ces grandes lignes rythment graphiquement la maison et créent une certaine intimité.

Lieu : Laax, Suisse Architecte : Domenig & Domenig Situé à fleur de pistes dans la station de Laax, le Rocks Resort est conçu sur le modèle d’une petite ville avec ses appartements, magasins, bars et restaurants dans un accord subtil entre le côté primitif de la pierre, des éclats de quartzite de Vals couleur anthracite, et l’allure futuriste de l’architecture. Les architectes Domenig & Domenig, inspirés par le paysage abrupt et rocailleux de la région, ont imaginé Rocks Resort comme un micmac de rochers créé par un éboulis. Volontairement dépouillé de tout superflu, l’espace intérieur, très vaste, invite au délassement, avec des vues magiques sur l’extérieur créées par d’immenses fenêtres.

Chalet Farini

Rocks Resort

Location : Chamonix Architect : Lionel Adam Autumn 2009: the first ever bio-climatic house awarded Minergie in the Mont Blanc region. There are twenty-six of them in France now and half of those are in Haute-Savoie. Lionel Adam has created a chalet that has a very low energy consummation and has prioritized open spaces and light from the large bay windows. The atmosphere is pure, using noble materials and strong lines. The façade is dressed in red cedar ventilation strips: these large lines create a graphic rhythm to the house and a certain intimacy.

Location : Laax, Switzerland Architect : Domenig & Domenig Located on the slopes of the Laax ski resort, Rocks Resort is conceived around the idea of a small village with apartments, shops, bars and restaurants in subtle harmony between the primitiveness of stone, sparks of anthracite coloured quartzite from Vals and the futuristic allure of the architecture. The architects Domenig & Domenig, inspired by the rocky landscape of this region, conceived Rocks Resort like a mish-mash of rocks created by a landslide. Voluntarily stripped of the superfluous, the vast interior space invites relaxation, with its magnificent views outside through the immense windows.

71 FOLIE DOUCE

DESIGN

A gauche, le refuge du Goûter. A droite, le futur hameau K2 à Courchevel.

FOLIE DOUCE 72

Refuge du Goûter

K2

Lieu : Saint-Gervais Architecte : Groupe H Perché à 3 835 m d’altitude, le chantier du nouveau refuge du Goûter a démarré début juillet. Le futur édifice, qui intégrera les normes HQE, pourra accueillir près de 120 personnes. Situé à 200 m du refuge actuel, qui date de 1960, le nouveau bâtiment à la forme ovoïde a été dessiné pour s’intégrer sur un plan esthétique et technique aux contraintes de l’environnement. Si la structure sera en bois français local, l’enveloppe extérieure métallique sera, elle, composée de pièces en inox, conçues pour résister à des vents moyens de 240 km/h et aux écarts thermiques. Ouverture prévue en juin 2012.

Lieu : Courchevel 1850 Architecte : Jean-Philippe Velghe-Michaux Imaginé il y a cinq ans par les propriétaires de l’hôtel cinq étoiles Kilimandjaro, le K2 pousse encore plus loin le concept d’hôtellerie de luxe. Conçu sous la forme d’un hameau constitué de plusieurs chalets parfaitement intégrés dans le paysage, le projet abrite cinquante chambres réparties entre le bâtiment principal et les chalets en périphérie, et offre une vue panoramique de la vallée. Une authentique rencontre de l’Himalaya et des Alpes dont s’inspire la décoration intérieure, par l’utilisation de matériaux tels que le bois, la pierre, la laine, le métal brossé, des oeuvres d’art rappelant les lointaines contrées du Karakoram. Ouverture prévue en décembre 2011.

Refuge du Goûter

K2

Location : Saint-Gervais Architect : Groupe H Perched at an altitude of 3835 m the new Refuge du Goûter building began in July. The future edifice, which will conform to the HQE norms, will be able to accommodate nearly 120 people. Located 200 m from the actual refuge, which dates from 1960, the new building is ovoid in shape and was designed taking into account aesthetics and technical constraints of the environment. The structure will be constructed in local French sourced wood and the exterior will be composed of stainless steel pieces specially designed for resisting the average winds of 240 km/h and the large changes in temperatures. Inauguration is planned for June 2012.

Location : Courchevel 1850 Architect : Jean-Philippe Velghe-Michaux Conceived five years ago by the owners of the five star hotel Kilimandjaro, K2 pushes the concept of luxury hotels even further. Designed like a hamlet constituted of several chalets perfectly integrated into the landscape, the project shelters fifty rooms spread between the main structure and periphery chalets, and offers a panoramic view of the valley. An authentic encounter of the Himalaya and the Alps inspires the interior decor, by the use of materials such as wood, stone, wool, brushed metal, works of art recalling far off climes of Karakorum. Inauguration is planned for December 2011.

DESIGN

A gauche, le centre culturel de Gstaad, par l’architecte français Rudy Ricciotti. A droite, le nouveau Chalet de Pierres à Courchevel.

Les Arts Gstaad

Chalet de Pierres

Lieu : Gstaad, Suisse Architecte : Rudy Ricciotti Telle une sculpture de bois exposée au coeur du village, le centre culturel «Les Arts Gstaad» fait travailler l’imagination du passant découvrant l’ensemble. Une masse organique, tout de bois et de courbes, qui fait penser à une voile battue par le vent ou à une meule de foin posée dans un pré. Le bâtiment de bois abrite en son sein une salle de spectacle pensée comme une grotte de glace, hommage de Rudy Ricciotti au monde minéral dans lequel il a dû composer. L’architecte, radical et passionné, a choisi l’effacement et la disparition comme stratégie urbanistique : la plupart des volumes du bâtiment sont enterrés, invisibles mais bien présent.

Lieu : Courchevel 1850 Architecte : Christophe Tollemer Le Chalet de Pierres, restaurant mythique situé sur le domaine skiable de Courchevel, rouvrira ses portes le 15 décembre. Cet établissement, au charme luxueux, sera certainement après ses travaux l’un des plus beaux restaurants d’altitude au monde. Racheté l’an dernier par Stéphane Courbit, également propriétaire de l’Hôtel Les Airelles, il vient d’être entièrement rénové pour cinq millions d’euros. Christophe Tollemer, le décorateur, a su préserver l’âme du lieu tout en apportant une sérieuse touche de modernité. Des matériaux nobles tels que le bois et la pierre ont été utilisés. La terrasse a été agrandie. Des coins salons pour se reposer en toute tranquillité autour de la grande cheminée, habillée en vieux bois, ont été aménagés. Les moindres détails ont été soignés afin que chacun se sente comme dans son propre chalet, au milieu de meubles anciens, de bibelots et tableaux chinés avec un goût sûr. Un endroit de rêve là haut sur la montagne. A découvrir absolument.

Les Arts Gstaad

Location : Courchevel 1850 Architect : Christophe Tollemer Le Chalet de Pierres, the legendary restaurant in the Courchevel ski area, will reopen on 15 December. Following the work carried out, this luxuriously charming establishment will certainly be one of the most beautiful mountain restaurants in the world. Bought last year by Stéphane Courbit, who also owns the Hôtel Les Airelles, it has just been completely renovated at a cost of five million euros. Interior designer Christophe Tollemer has successfully retained the character of the place while adding a considerable touch of modernity. Time-honoured materials such as wood and stone have been used. The terrace has been extended. Lounge areas have been created for quiet relaxation around the large open fireplace, clad in old timber. Great care has been taken over every tiny detail so that guests will feel as if they are in their own chalet, with tastefully selected antique furniture, curios and paintings. An amazing destination high up on the mountainside. Unmissable. P.P.

Location : Gstaad, Switzerland Architect : Rudy Ricciotti Like its wooden sculpture in the heart of the village, the cultural centre “Les Arts Gstaad” inspires the imagination. An organic mass, entirely in wood and curved, calls up images of a sail beaten by the wind or a hay bail in a field. The wooden building shelters an auditorium conceived as an ice cave, homage to Rudy Ricciotti in a mineral world in which he must have created. The radical and passionate architect chose to discretion and disappearance as an urban strategy: most of the structures are underground, invisible, yet present.

FOLIE DOUCE 74

Chalet de Pierres

RENCONTRE

Dominique Montel

« Val d’Isère est un monde à part » Ralph Lauren a dit que s’il devait investir dans une station en France, il investirait à Val d’Isère. Dominique Montel, dirigeant d’une société d’investissement, partageait le même rêve, devenu réalité dès 2008. Après avoir vendu son entreprise dans le secteur de l’habillement, il a investi dans trois chalets de luxe (Le Rocher, le Solyneou et le Lhotse), proposés à la location. Un quatrième chalet exceptionnel de 700 m² verra le jour l’an prochain. Rencontre avec cet ambassadeur de Val d’Isère qui contribue à faire briller cette station authentique dans le monde entier. Par Patricia Parquet / Photos : Gérard Cottet/DR

FOLIE DOUCE 76

C

omment avez-vous découvert Val d’Isère ? « Je suis venu pour la première fois il y a 12 ans en franchissant les cols des Alpes à moto. J’ai dormi une nuit dans un petit hôtel de la station. Plus tard, j’ai acheté un appartement pour venir skier en famille. Voyant le potentiel de ce village savoyard, j’ai décidé d’acheter un chalet à titre privé dans un premier temps puis à titre professionnel  ». Selon vous, qu’est-ce qui fait le charme de cette station? « Val d’Isère possède l’image d’une station authentique et sportive. J’aime particulièrement son esprit village et la possibilité de faire du grand ski. C’est aussi une station dynamique qui ne cesse de se développer. Pour moi, c’est un monde à part ». Qu’aimez-vous faire particulièrement à Val d’Isère ? «  Aujourd’hui, l’un de mes plaisirs est d’y amener mes amis À gauche : Le Rocher À droite : Le Lhotse

Dominique Montel

« Val d’Isère is a w o r ld a pa rt   » Ralph Lauren once said that if he were to invest in a ski resort in France he would invest in Val d’Isère. Dominique Montel, director of an investment company, shared the same dream, and it became a reality in 2008. After selling his clothing industry company, he invested in three luxury rental chalets (Le Rocher, Le Solyneou and Le Lhotse). A fourth outstanding chalet of 700 m² is to be built next year. We meet this ambassador for Val d’Isère, who does his bit to promote this unspoilt resort’s great reputation all over the world. By Patricia Parquet / Pictures by Gérard Cottet/DR

H

ow did you first come to Val d’Isère? «I first came here 12 years ago, riding over the Alpine cols on a motorbike. I spent one night in a little hotel in the resort. Later, I bought an apartment to come and ski here with my family. Recognising the potential of this Savoyard village, I decided to buy a chalet, privately initially and then professionally.

What do you think gives this resort its charm? «Val d’Isère has an image as an unspoilt, sporty resort. I particularly like its village feel and the boundless skiing it offers. It’s also a dynamic resort that’s always growing. For me, it’s a world apart.» What do you particularly like to do in Val d’Isère? «These days one of my pleasures is bringing my friends and Right : Le Rocher Left : Le Lhotse

77 FOLIE DOUCE

RENCONTRE

et mes relations professionnelles pour leur faire découvrir ce superbe domaine skiable. Il pourrait être encore plus vaste, avec une liaison du côté de Bonneval, des connexions avec des espaces différents. Il est important de proposer sans cesse à nos clients des nouveautés car ils recherchent des choses remarquables et ont envie d’être étonnés ».

business associates here to show them this amazing ski area. It could be even bigger if there were a link with Bonneval and connections with different ski areas. It is important that we constantly offer our customers something new because they are looking for something remarkable, they want to be amazed.»

Vous construisez un 4e chalet pour l’hiver prochain, à quoi va-t-il ressembler ? «  Il s’agit d’un chalet exceptionnel d’une surface de 700  m². Nous allons profiter de notre expérience d’aménagement pour offrir à nos clients ce qui se fait de mieux dans tous les domaines : confort, équipement, matériaux. Nos choix seront très poussés en terme de qualité et d’originalité. L’entrée du chalet ressemblera à celle de Val village ».

You are building a fourth chalet for next winter. What is it going to be like? «This will be an exceptional chalet with a surface area of 700  m². We are going to use our building and interior design experience to offer our customers the very best in every respect: comfort, facilities and materials. We shall be making some very elaborate choices in terms of quality and originality. The entrance to the chalet is going to look like the entrance to Val Village.»

L’architecte savoyard Michel Covarel vous accompagne dans vos projets. Pourquoi l’avoir choisi ? « Il a un vrai sens de l’architecture en montagne et j’aime ses réalisations avec un fort caractère. Il possède aussi un vrai sens artistique. Pour le nouveau chalet, Michel Covarel a redessiné le projet. Nous faisons aussi appel à l’architecte Christian Martin, également réputé dans la station. J’ai d’ailleurs choisi beaucoup d’entreprises et d’artisans locaux qui savent parfaitement travailler le bois ».

In your projects you work with the Savoyard architect Michel Covarel. Why him? «He has a real sense of mountain architecture, and I like his work with a strong character. He also has a real sense of the artistic. For the new chalet, Michel Covarel has redesigned the project. We are also working with the architect Christian Martin, who also has a good reputation in the resort. I’ve selected lots of local companies and craftsmen who are extremely skilled in working with wood.»

Avec votre fille Margaux, vous publiez début décembre « Le year book de Val d’Isère ». De quoi s’agit-il ? « C’est un livre d’images collector de 432 pages, dédié à cette station mythique ; un cadeau original à offrir et à retrouver dans les plus beaux endroits du monde».

Together with your daughter Margaux, in early December you’ll be publishing The Val d’Isère Year Book. What’s that? «It’s a 432-page collector’s book of pictures dedicated to this legendary resort, an original gift and something that will be found in the most beautiful places in the world.» Overline: «Val d’Isère has an image as an unspoilt, sporty resort. I particularly like its village feel and the boundless skiing it offers. For me, it’s a world apart.» 

FOLIE DOUCE 78

Le Rocher

PORTFOLIO

FOLIE DOUCE 80

On les croise dans Val d’Isère, parfois à des heures indues. Des tronches, des personnages qui font avancer le schmilblick. Bref, ils sont là, et c’est tant mieux. Un who’s who façon Par Emile Thor • Photos Philippe Echaroux Folie Douce Magazine. We pass them out and about in Val d’Isère, sometimes at unsociable hours. Some faces that are making waves and changing lives. And hey, they’re here, and thank goodness they are! By Emile Thor • Pictures Philippe Echaroux Here’s a who’s who Folie Douce Magazine style.

81 FOLIE DOUCE

PORTFOLIO

1.Nicolas

Ferrando

Pas si dingue que ça. Son bar « Le Salon des Fous » et son restaurant d’altitude « Le Fornet » lui laissent un peu de temps pour sa passion de l’alpinisme, les grands raids et la randonnée. Not as mad as that. His bar “Le Salon des Fous” and his restaurant on the slopes  “Le Fournet” doesn’t leave him a great deal of time  for his passion for alpinism, grand raids and hiking.

FOLIE DOUCE 82

2.Frédérique

Morris

Ecran de fumée pour fille élégante. Frédérique dirige l’hôtel la Savoyarde et le bar du même nom. Encore un comptoir à ne pas manquer. Digne représente de la dynastie Marie, c’est la fille de Serge Morris, moniteur atypique... A smokescreen for an elegant girl. Frédérique is in charge of the Savoyarde hotel and the bar with the same name. Another bar not to be missed. She’s the daughter of Serge Morris, your atypical ski instructor...

3.

Anette Elle ne manque pas d’air et on l’aime... Elle tient le bar le Banana’s. Après dix années de test de citoyenneté, elle a décroché son passeport de la république avaline. Pour le conserver, elle fait du fitness à haute dose... A real chatterbox and  the people love her...  She manages the bar  Banana’s. After ten years  of testing for citizenship, she clinched her night owl passport. To hang on to it she goes full out on fitness...

4.

Fils C’est le patron du Sun Bar. Il n’aime pas du tout les filles, c’est pour ça qu’il est toujours entouré de beautés... Quand on est célibataire, être son ami est parait-il un bon plan. Son autre camp de base ? La Taverne d’Alsace. Ancien entraîneur au club des sports. Owner of the Sun Bar. Nah, really he doesn’t like girls. At all. That’s why he is always surrounded by beauties... When you’re a bachelor, being his friend it seems is a very good idea. His other base camp? La Taverne d’Alsace. He was once a trainer at the sports club.

83 FOLIE DOUCE

PORTFOLIO

FOLIE DOUCE 84

85 FOLIE DOUCE

PORTFOLIO

FOLIE DOUCE 86

5.Christine &

Georges Bazile

Elle a la bosse de l’immobilier. Quand elle a fait une belle vente, elle partage son allégresse avec les gens du pays. Ici, en position de trinquer avec Georges, le plus ancien moniteur de Val. Il a fait de longs séjours en prison pour braconnage de chamois. Sa caution a toujours été payée. In real estate. When  she does a great sale,  she shares her joy with those around her. Now  she can chink glasses  with Georges, the oldest  ski instructor in Val.  He often did time in prison  for poaching chamois. His bail was always paid for.

6. Jérémy

Killy

En cinq lettres, un nom qui fleure bon la glisse. Après avoir trainé du côté de l’Oncle Sam, il est revenu au pays. Il tient la boutique « Décalés », mine de grandes marques. Toujours célibataire malgré une réputation de lover 4 étoiles... In five letters a name that shouts glisse. After hanging out a while in the land of Oncle Sam, he returned to his natal country. He has a boutique called “Décalés” a treasure trove of the big brands. Still a bachelor despite a reputation for being a 4 star lover-boy...

7. DJ David Dee-Vision

8.Patrick Chevallot

DJ international, David (Dupenloup : ne dites pas qu’on a balancé son nom de famille...) mixe à Istanbul, au Caire, Copenhague, Londres, Marrakech... bref, ses Delsey sont toujours prêtes. Avec Kely, ils font la paire et dopent la bande son de la Folie Douce. Résident du Café Face, David mixe à la FD l’après-midi.

Il ne fume pas que du chocolat mais il est tombé dedans quand il était môme. Meilleur chocolatier de Val d’Isère ? Il faut pousser un peu les frontières... Patrick est surtout meilleur ouvrier de France et s’exporte au Canada, en Asie où il fait consultant es-chocolat. Lui a été décerné aussi le titre honorifique du « best bringueur de Val ».

International DJ, David (Dupenloup: don’t say that we got rid of his family name...) mixer in Istanbul, Cairo, Copenhagen, London, Marrakech… his Delseys are always ready. With Kely they stoke the sounds in the Folie Douce. Residing in the Café Face, David mixes in the FD in the afternoons.

He doesn’t just smoke chocolate but he landed in it when he was just a kid. The finest chocolate maker in Val d’Isère? You need to look a little further afield... Patrick is definitely the best in France for exporting his goods to Canada and in Asia where he is a chocolate consultant. He has also been honoured with the title of “best partygoer in Val”.

87 FOLIE DOUCE

ARTIVISTE

JR. Deux lettres qui claquent. Rien à voir avec le Texas. Il est français et propage la bonne parole de l’art dans des endroits improbables. Son truc, c’est le collage qui empègue les doigts et les façades d’immeubles. Mais attention, ses œuvres sont géantes et s’exhibent partout dans le monde. Ça a fini par faire du bruit, forcément. Libération, le New York Times et le Ted Prize ont repéré le phénomène. « L’artiviste » urbain s’est livré pour Folie Douce Magazine avant de repartir pour Shangaï afin d’humaniser des murs (gris).  Par Joël Materre / Photos : JR/Agence Vu

FOLIE DOUCE 88

JR. Two letters that stick in people’s minds, and they have nothing to do with Dallas. JR is a Frenchman who spreads the good word of art in unlikely places. His thing is posting up pictures that stick to fingers and the front of buildings. But this is different: his works are huge and can be seen all over the world. It has inevitably ended up causing a stir. Libération, the New York Times and the TED Prize have all picked up on the phenomenon. The urban ‘artivist’ talked to Folie Douce Magazine before jetting off to Shanghai to humanise some (grey) walls there.  By Joël Materre / Pictures by JR/Agence Vu

89 FOLIE DOUCE

ARTIVISTE

Sa galerie à lui, c’est la rue…

Folie Douce Magazine : Avec toi, chaque coin de rue peut se transformer en expo ? Le lieu doit-il posséder des vibrations particulières pour accueillir les collages ? Comment choisis-tu les endroits ? JR : Les médias m’aident à choisir les endroits où je porte mon regard. Je cherche dans les zones de tensions comme le Moyen-Orient ou le Brésil qui sont fortement médiatisées, à créer des images qui offrent d’autres points de vue que celles, réductrices, des médias globalisés. L’architecture des villes est une de mes plus grandes inspirations, c’est le mur qui choisit l’image ou son cadrage. FDM  : Les caméras vidéo de surveillance, c’est l’arme anti-collage ? Tu continues à faire des opés sauvages ? JR : Toutes les actions dans les pays comme le Brésil ou le Kenya le sont, même en Inde ou en Cambodge. Dès lors

FOLIE DOUCE 90

que cela concerne mes projets, je travaille illégalement, c’est une garantie de réussite et d’indépendance totale dans ces endroits. Les expositions qui viennent ensuite sont autorisées. Coller 8 km d’affiches sur l’Ile Saint-Louis à Paris ou sur une quinzaine de façades dans une ville suisse ne passe pas inaperçu dans tous les cas ! FDM : Tu crains les acariens des musées pour exposer comme ça, en extérieur ? JR : Je ne cherche pas à me faire connaître dans la rue pour ensuite exposer en galerie, ma galerie à moi, c’est la rue. Dès mes premiers projets, j’ai pris conscience que dans la rue, je touche des gens qui ne vont jamais au musée. Pour moi la rue est la plus grande galerie au monde. Ce qui est intéressant avec les expositions ‘indoor’ c‘est de pouvoir contextualiser l’exposition dans la rue. Montrer

My gallery is the street…

Folie Douce Magazine: With you, can any street corner be transformed into an exhibition? Does the place have to have some special significance for you to put your posters up there? How do you choose the locations? cThe media help me choose the places that I focus on. In areas of tension like the Middle East or Brazil that get a lot of media coverage, I try to create images that offer different points of view to the simplistic stances taken by the global media. Urban architecture is one of my biggest inspirations; it’s the wall that chooses the image or the way it’s framed. FDM: Do CCTV cameras deter you from putting up your art? Are you still creating art illegally? JR: All the art I create in countries like Brazil and Kenya is illegal, and even in India and Cambodia. As far as my pro-

jects are concerned, I work illegally. It’s how I can be sure of success and total independence in those places. The exhibitions that follow are legal. Sticking up 8 km of posters on Île Saint Louis in Paris or a dozen buildings in a Swiss city is something that gets noticed in any case! FDM: Do you hate dusty old museums? Is that why you exhibit the way you do, outdoors? JR: I’m not trying to get known in the street so I can go on to exhibit in galleries. My gallery is the street. From my first projects I realised that in the street I can reach people who never go to museums. For me, the street is the biggest gallery in the world. What’s good about indoor exhibitions is that I can contextualise my street exhibitions. I can show videos and colour prints, and delve deeper into the project. For me, museums are complementary.

91 FOLIE DOUCE

ARTIVISTE

des videos, des tirages couleurs, creuser plus dans le projet. Le musée pour moi vient en complément. FDM : C’est écrit sur l’un des collages : « talk is cheap ». Ça veut dire que l’art est plus bavard que les mots, il en dit plus ? Il dit quoi ? JR : L’art n’est pas plus ou moins bavard que les mots. Il me permet simplement de parler d’endroits et/ou de personnes que je rencontre avec mon propre langage formel. J’utilise la photo mais aussi la vidéo, l’impression sur papier ou sur bâche, les espaces urbains, l’édition et surtout le lien social pour porter un autre regard sur des endroits et des communautés que l’on croit connaître grace aux médias mais sans jamais y avoir mis les pieds. FDM : une passante enthousiaste, dans l’un de tes films, dit au sujet des collages de l’île Saint Louis: « j’espère que les collages vont durer assez longtemps... jusqu’à ce que je ne les remarque plus... ». Notre œil s’habitue, il est très sollicité. Il faut en faire de plus en plus pour être vu et entendu aujourd’hui ? JR : Pour toucher les gens il faut être original... Mon intention est d’amener l’art dans les lieux de vie et de passage. Si aujourd’hui les gens ne vont plus vers l’art (ou si ce sont toujours les mêmes qui y vont), c’est à l’art de faire le premier pas. Le côté éphémère des collages fait partie intégrante de l’œuvre et de la démarche. Ne pas imposer et

Je cherche à créer des images qui offrent d’autres points de vue

FOLIE DOUCE 92

JR décroche le Ted prize ! Après Bill Clinton, Bono et Jamie Oliver, JR s’est vu décerner le TED Prize 2011. Ses 100 000 dollars récompensent une personnalité qui a marqué l’année par son implication dans la technologie, le divertissement et le design : http://www.tedprize.org. Et voilà que la presse US s’enflamme et découvre le « titi » parisien, résultat, des papiers élogieux qui pleuvent comme dans le prestigieux New York Times.

JR wins the TED prize! Following on from Bill Clinton, Bono and Jamie Oliver, JR has been awarded the 2011 TED Prize. The 100,000 dollar prize money is awarded to a person who has made a mark on the year through his involvement in technology, entertainment and design: http://www. tedprize.org. And now the US press has sat up and taken notice of this Parisian street kid. The result? Heaps of high praise for JR in publications such as the prestigious New York Times.

FDM: One of your works features the words «talk is cheap». Does that mean that art is more eloquent than words, that it says more than words can say? What does art say? JR: Art says no more or less than words do. It simply allows me to talk about places and/or people that I come across in my own formal language. I use photographs but also video, printing on paper or canvas sheet, urban spaces, publication and above all social connections to take a different look at places and communities that we think we know through the media, even though we’ve never actually set foot there. FDM: one enthusiastic passer-by in one of your films, said about the posters on Île Saint Louis, «I hope that the posters will last for quite a long time… long enough for me to stop noticing them…». We soon get used to what’s around us, we are bombarded with images. Do you have to go further and further in order to be seen and heard these days? JR: To reach people you have to be original… My intention is to take art to places where people live, where they walk by. These days people no longer go to art (or if they do it’s always the same people), so it’s up to art to make the first move. The temporary nature of my posters is an integral part of my work and my approach. Not imposing, and letting time and the city have their effects on the image,

I try to create images that offer different points of view.

93 FOLIE DOUCE

ARTIVISTE

laisser le temps et la ville faire son travail sur l’image au risque de la voir disparaître plus vite. J’aime la dégradation de mes œuvres ! Je ne suis pas venu pour faire de la déco... FDM : Düsseldorf, Los Angeles, San Diego, Londres, Shanghaï, Miami, Arles, Carthagène... quand on jette un œil à ton agenda, ça donne le tournis. Comment puises-tu ton inspiration ? JR  : Je me considère ni comme street artiste, ni comme photographe. Je cherche avec mes collages à amener l’art dans des endroits improbables, créer avec les communautés des projets tellement grands qu’ils forcent le questionnement. Depuis mes débuts, mon intention n’a pas fondamentalement changé. Ce que je faisais dans ma rue, je continue à le faire dans le monde. Seuls les formats et les proportions ont évolué. Et tous ces voyages m’inspirent et me nourrissent ! Les réactions des passants vont toujours au-delà de mon imagination... FDM  : Prendre un 28 mm, un grand angle pour tirer des portraits, ce n’est pas commun. Pourquoi ce choix ? JR : L’idée est de ne pas tricher. Avec un objectif 28 mm, on est à 10 cm de la personne, tu sens son souffle. Pour mes actions, je vais à la rencontre des gens, je leur parle, les écoute et ensuite ils prennent part aux projets en posant devant mon objectif et en exprimant leur message. Ma promesse étant de faire voyager leur histoire.

FOLIE DOUCE 94

En tant qu’« artiviste urbain » je cherche à créer un art infiltrant.

As an « urban artivist », I try to create pervasive art.

even if that means it disappears more quickly. I like the fact that my works deteriorate! I’m not here to make places look pretty... FDM: Düsseldorf, Los Angeles, San Diego, London, Shanghai, Miami, Arles, Cartagena... your schedule certainly is a hectic one. Where do you find your inspiration? JR: I consider myself neither a street artist nor a photographer. With my posters I try to take art to unlikely places, working with communities to create projects that are so big they force people to ask questions. Since I started, my intention hasn’t fundamentally changed. I still do the same things around the world that I was doing in my street. Only the sizes and proportions have changed. And all the travelling I do inspires and feeds me! The reactions I get from passers-by always exceed anything I could have imagined... FDM: Using a 28mm wide-angle lens to take portraits is not common. Why do you do it? JR: The idea is not to cheat. With a 28mm lens you’re 10 cm away from the person, you can feel his breath. To create a work I get out and meet people, talk to them, listen to them, and then they take part in my projects by posing for me and getting across their message. My promise is to tell their story far and wide. FDM: Would you describe yourself as an ‘artivist’, a contraction of art and activist?

ARTIVISTE

FDM  : Tu te reconnais dans le terme « artiviste », contraction d’art et d’activiste ? JR : En tant qu’ « artiviste urbain » je cherche à créer un art infiltrant qui s’affiche sur les immeubles des banlieues parisiennes, sur les murs du Moyen-Orient, sur les ponts brisés d’Afrique ou dans les favelas au Brésil. Lors des actions de collage, les communautés participent au processus artistique. Chacun peut participer aux collages s’il y trouve un sens. Au Brésil par exemple, des enfants se transforment en artistes pour une semaine. Dans ces actions artistiques, aucune scène ne sépare les acteurs des spectateurs. En outre, mon anonymat permet de laisser un espace libre pour une rencontre entre un sujet/acteur et un passant/interprète, ce qui constitue l’essence de mon œuvre. FDM : Tu as dit : « Je suis un pont entre les gens. L’important c’est le sujet et pas la démarche ». Tu persistes et tu signes ? JR : Oui, ce que je disais au-dessus. La démarche est au service du sujet, au service des gens que je photographie (acteurs) et de ceux qui veulent bien les regarder (spectateurs). FDM : Tes prochains projets ? JR : Shanghaï, Chine - Biennale d’art contemporain, en collaboration avec Magda Danysz. Puis Miami - Lazinc, dans le cadre de Miami Art Basel. Et enfin, sortie en salle du film Women Are Heroes le 12 janvier 2011.

FOLIE DOUCE 96

Tout JR, c’est ici : www.JR-ART.net « Carnet de rue » par JR, rencontres d’artistes immortalisées par l’objectif de JR, édité par Freepresse, Savoie Technolac - 18 Allée du Lac SaintAndré, 73 382 Le Bourget du Lac cedex

www.JR-ART.net Carnet de rue by JR, encounters with artists immortalised by the lens of JR, published by Freepresse, Savoie Technolac – 18, Allée du Lac St André, F-73 382 Le Bourget du Lac cedex

Le côté éphémère des collages fait partie intégrante de l’œuvre et de la démarche.

The temporary nature of my posters is an intégral part of my work and my approach.

JR: As an ‘urban artivist’, I try to create pervasive art that is shown on apartment blocks in Parisian suburbs, walls in the Middle East, broken bridges in Africa and Brazilian favelas. When we’re putting up the art, the communities are part of the artistic process. Anyone can take part in putting it up if they think it’s worthwhile. In Brazil for example, children become artists for a week. In these art projects there is no stage separating the actors from the audience. What’s more, my anonymity leaves a space free for the encounter between a subject/actor and a passer-by/ interpreter, and this is the essence of my work. FDM: You once said, «I am a bridge between people. What counts is the subject and not the approach». Do you stand by that? JR: Yes, that’s what I was saying before. The approach serves the subject, the people that I photograph (the actors) and the people who feel like looking at them (the audience). FDM: What’s next? JR: Shanghai, China - the Modern Art Biennial, working with Magda Danysz. And then Miami - Lazinc, at Art Basel Miami Beach. And lastly, my film Women Are Heroes is coming out on 12 January 2011.

RIDER

Photos Gabe L’Heureux / Burton Pictures by Gabe L’Heureux / Burton

Les 12 vérités du Golden Snow Boy The 12 truths of the Gold Boy of Snowboarding

Hors-norme. Le rêve américain à l’état pur. Une icône nouvelle génération. À lui seul, Shaun White a contribué à faire entrer le snowboard dans une nouvelle ère, écrivant l’histoire à la moindre de ses sorties. Adulé, sollicité, surmédiatisé, Red Zeppelin comme on le surnomme maintenant, n’a pas changé d’un poil selon ses amis proches. Il a su garder cette simplicité et reste accessible. Vous pensiez connaître Shaun ? Folie Douce Magazine vous présente Mister White.

FOLIE DOUCE 98

Extraordinary. A pure American dream. A new-generation icon. Shaun White has single-handedly helped to propel snowboarding into a new era, rewriting history every time he gets on a board. He’s highly thought of, much in demand and dogged by the media, but the Red Zeppelin as he is nicknamed now hasn’t changed a bit, according to his close friends. He remains a simple guy, still as accessible as ever. Thought you knew Shaun? Folie Douce Magazine presents Mr White.

légende fr légende fr légende fr légende fr légende fr légende fr légende fr légende fr légende fr légende fr

légende fr légende fr légende fr légende fr légende fr légende fr légende fr légende fr légende fr légende fr

RIDER

A droite : « Red Zeppelin Gold Medal ». Avec Jake Burton sur l’oreiller !

Right : « Red Zeppelin Gold Medal » With Jake Burton on the pillow !

FOLIE DOUCE 100

• Il est le seul snowboarder à avoir eu à sa disposition un halfpipe privé payé par ses sponsors afin de s’entraîner pour décrocher la médaille d’or aux J.O. de Vancouver.

•He is the only snowboarder to have had his own private halfpipe built, paid for by his sponsors to train to win the gold medal at the Vancouver Winter Olympics.

• Il est l’un des rares riders à être professionnel à la fois sur un snowboard, mais aussi sur un skate. Il devient le premier athlète à gagner une médaille à la fois dans les deux saisons aux X-Games, hiver et été.

•He is one of the very few riders to be a pro on both  a snowboard and a skateboard. He was the first athlete to win a medal in both of the X Games seasons, winter and summer.

• Après avoir été le premier à rentrer un double cork dans un halfpipe, il a été aussi le précurseur du Double McTwist 1260° dans ce même domaine. Comme toujours, c’est Shaun qui établit les nouveaux standards en matière de figures. • Il est le seul snowboarder à avoir recours à un garde du corps lors de ses déplacements. C’est un ami à lui, ancien policier pour la ville de Chicago.

• After becoming the first to complete a double cork in a halfpipe, he went on to blaze a trail with the Double McTwist 1260, also in the  halfpipe. As always, it’s Shaun who sets the new standards when it comes  to tricks. •He is the only snowboarder to have a bodyguard when out and about, an old friend  of his who used to be  a Chicago police officer.

• Shaun White a collaboré avec Ubisoft pour sortir deux jeux vidéos : «Shaun White Snowboarding» et «Shaun White Snowboarding 2», ainsi qu’une version pour Iphone et Ipod Touch «Shaun White Snowboarding Origin». Un nouvel épisode de la licence est en développement, nommé «Shaun White Skateboarding». Deux jeux vidéos différents à son nom dans deux sports différents, c’est unique ! • C’est grâce à son frère Jesse que Shaun a mis les pieds sur un snowboard et un skate. Son frère a toujours été sa principale motivation. Il l’a pas mal copié sur tout un tas de choses, son frère est l’un des moteurs de sa vie. • Shaun a dû subir deux grosses interventions chirurgicales avant même d’avoir cinq ans. Voici comment il en parle : « J’étais tellement jeune quand on m’a opéré que je ne me souviens pas de grand chose. J’ai une belle balafre sur la poitrine qui me rappelle par quoi je suis passé. Mais on ne peut pas dire que ça m’ait donné une quelconque motivation. Par contre, c’est un bon moyen de se rappeler combien la vie est courte. Alors fais de ton mieux et profites-en ».

•Shaun White has worked with Ubisoft to bring out two video games: Shaun White Snowboarding and Shaun White Snowboarding 2, plus a version for the iPhone and iPod Touch, Shaun White Snowboarding Origin. A new release under licence is currently in development, called Shaun White Skateboarding. Two different video games using his name in two different sports: that’s unique! • It’s thanks to his brother Jesse that Shaun first set foot on a snowboard and skateboard. His brother  has always been his main motivation. He has copied him quite a bit in all sorts  of things; his brother is one  of the driving forces in his life. • Shaun had to undergo major surgery twice before even reaching the age of five. This is what he says about it: «I was so young when I had the surgery I can’t remember much about it. I have a pretty big scar on my chest to remind me what I went through. But it’s not true to say that has been a motivating factor. However, it is a good reminder of just how short life is. So do your best and make the most of it.»

Shaun empoche 10 millions de dollars entre ses sponsors et tout ce qu’il rafle sur les contests.

Shaun pockets ten millions dollars betwwen his sponsorships and all the prize money he wins.

FOLIE DOUCE 102

RIDER

103 FOLIE DOUCE

• Même si l’on sait qu’il joue de la guitare, connaissezvous réellement les goûts musicaux de Shaun White ? Il est à fond avec tous les classiques du rock, mais il écoute aussi un peut de tout. « Ça m’aide à me former un goût musical. Quelques groupes que j’aime bien,  entre autres : White Stripes, Wolf Parade, Tenacious D, Rouge Wave, RJD2 et Rick Ross. Dans mon iPod, tu trouves de tout, du “Classic Rock“ au “Soul Jam“ »..

RIDER

• Shaun est sans aucun doute le plus riche de tous les snowboarders. Chaque année, il empoche environ 10 millions de dollars entre ses sponsors et tout ce qu’il rafle sur les contests qu’il gagne. • C’est un gros amateur de belles voitures italiennes ! Il a acheté sa seconde Lamborghini après s’être crashé contre un arbre avec la première. • Shaun a été invité à sonner la cloche de fin de séance à la bourse de Wall Street. C’est vous dire l’étendue de sa célébrité avec un nombre impressionnant de traders souhaitant un autographe lors de sa venue.

Il a été le précurseur du Double Mc Twist 1260°.

He went on to blaze a trail with the Double Mc Twist 1260°.

FOLIE DOUCE 104

• Le lendemain de sa victoire aux Jeux Olympiques de Vancouver, l’animatrice télé Oprah Winfrey souhaitait absolument avoir Shaun dans son émission. Tous les avions au départ du Canada étant complets, l’animatrice américaine lui a fait envoyer un jet privé à destination de Chicago.

• You might know that  he plays the guitar, but do you really know what Shaun White’s musical tastes are? He’s really into all the rock classics, but he also listens  to a bit of everything.  «It helps me form my musical taste. The bands I like include White Stripes, Wolf Parade, Tenacious D, Rouge Wave, RJD2 and Rick Ross. On my iPod you’ll find a bit of everything, from classic rock to soul jam.» • Shaun is without a doubt richer than any other  snowboarder. Every year  he pockets around ten  million dollars between  his sponsorships and all  the prize money he wins  in competitions. • He is really into beautiful Italian cars! He bought his second Lamborghini after having crashed the first into a tree. • Shaun was once invited  to ring the bell at the end  of a trading session on Wall Street. That shows just how famous he is, with an impressive number of traders asking for his autograph when  he showed up. • The day after his victory  at the Vancouver Winter Olympics, Oprah Winfrey absolutely had to have Shaun on her show. All the flights from Canada were full, so Oprah sent a private jet to fly him to Chicago.

SNOWART Focus sur la crème des graphismes dans le snowboard au sein des gammes 2010/2011. FDM vous présente ses coups de cœur pour ces boards aux designs atypiques. We focus on the cream of the crop of snowboard graphics in the 2010/2011 ranges. FDM presents its favourites among the boards that feature designs that are a bit different.

YES - The Great Dudes Of History

YES - The Great Dudes Of History

À la fin de la saison 2010, l’industrie du snowboard a décerné l’award de “La marque montante de l’Année“ à Yes Snowboards. Ce prix récompense l’activité et les efforts de la marque qui a connu une année exemplaire en termes de développement de produits et d’image de marque en Europe. Créée récemment par les pros riders David Carrier Porcheron, Romain de Marchi et JP Solberg, Yes fait souffler un vent de fraîcheur. Les trois compères laissent parler leurs envies et ont décidé pour cette nouvelle saison de nous sortir une board baptisée “The Great Dudes Of History“. Pourquoi ? Un simple désir de voir sur un snowboard les visages et les grands noms de notre histoire : Martin Luther King, Abraham Lincoln, Albert Einstein, Hailé Sélassié, John Lennon, John F. Kennedy. Des personnes qui se sont levées pour dire “YES“, qu’un changement était possible pour offrir le meilleur.

At the end of the 2010 season,  the snowboard industry presented the Breakthrough Brand of the Year award to Yes Snowboards. This prize recognises the work and effort put in by the brand, which has had an exemplary year in terms of product development and brand image in Europe. Recently established by pro riders David Carrier Porcheron, Romain de Marchi and JP Solberg, Yes has brought a breath of fresh air to the industry. The threesome have followed their hearts, deciding to bring out a board called The Great Dudes Of History for the new season. Why? Simply because they wanted to see the faces and great names of history on a snowboard: Martin Luther King, Abraham  Lincoln, Albert Einstein, Haile Selassie, John Lennon and John F. Kennedy. All people who stood up and said «YES», it was possible  to change things for the better.

107 FOLIE DOUCE

SNOWART

NIDECKER - Pam

NIDECKER - Pam board

ROME - Agent

ROME - Agent

Cette board en collaboration avec Pamela Anderson est un collector et elle deviendra vite un must have pour tout passionné de snow qui se respecte. L’association N.D.Kreative (la section artistique chez Nidecker) a collaboré avec l’artiste JMZ pour vous servir cet objet déjà culte. La légende voudrait que le shape de cette board emprunte le même que le corps de la sirène... Si ta mère ou ta copine refuse que tu te l’achètes, FDM te donne un argument imparable ! Une partie des bénéfices est reversée à PETA, l’association de défense des droits des animaux.

This board endorsed by Pamela Anderson is a collector’s item  and will quickly become a must-have  for any self-respecting snowboarding fan. The N.D.Kreative association  (Nidecker’s art department)  has joined forces with the artist JMZ  to create an object that has already achieved cult status. Legend has it that this board is the same shape  as the foxy lady herself... If your mum or girlfriend won’t let you buy one, FDM can provide you with an irrefutable argument in your favour! Some of the profits are being donated to the animal rights association PETA.

Pour 2011, la marque a encore décidé de s’amuser graphiquement par le biais de son “Addictive Collection“. C’est une gamme très restreinte où la déco est à l’honneur avec une liberté totale donnée aux artistes sur un modèle : la Agent. Trois tailles sur ce modèle, trois graphismes différents et notre coup de cœur pour “La dernière scène“ de Leonard De Vinci revisitée par Mike Forester. Michael Jackson prend la place de Jésus-Christ, entouré par des célébrités américaines toutes mortes en 2010 ou l’année dernière : Farrah Fawcett, Billy Mays, DJ Am, Patrick Swayze, David Carradine, Les Paul... À vous de trouver les restants !

For 2011, the brand has again  decided to have some fun with  graphics in its Addictive Collection. This is a very select range in which the designs take centre stage and where the artists have been given complete freedom for one model:  the Agent. This model comes in three sizes, each with different graphics, and our favourite is The Last Supper by Leonardo da Vinci revisited by Mike Forester. Michael Jackson takes the place of Jesus Christ, surrounded by American celebrities who all died in 2010 or last year: Farrah Fawcett, Billy Mays, DJ Am, Patrick Swayze, David Carradine, Les Paul...  See if you can spot the others!

FOLIE DOUCE 108

BURTON - Whammy Bar Marley Burton s’est associé avec la marque de street musicale emblématique “Marley & Co.“ afin de nous pondre une toute nouvelle board en série limitée. Cette planche offre une série de photos classiques provenant des archives de la famille de Bob Marley. Grâce au soutien de la famille Marley, Burton a pu choisir des images mythiques de la vie de Bob Marley pour développer les graphismes de la board et ainsi rendre hommage à sa tradition, sa musique et son style de vie. Pour finir, la semelle arbore un graphisme exubérant arborant le traditionnel Lion de Judah et intégrant les coloris du drapeau Rasta et la marque Burton.

BURTON - Whammy Bar Marley Burton has teamed up with iconic music lifestyle brand Marley & Co. and come up with a completely new limited-edition snowboard. This board features a series of classic photos from Bob Marley’s family archives. With the support of the Marley family, Burton has taken legendary images from Bob Marley’s life and turned them into graphics for the board in a tribute to his tradition, music and lifestyle. Lastly, the base features a powerful graphic showcasing the traditional Lion of Judah integrated with the colours of the Rasta flag and Burton branding.

K2 - Fastplant

K2 - Fastplant

Le graphisme de ce nouveau modèle est signé par l’ancien pro skater Don Pendleton devenu designer, artiste et entrepreneur. La marque a décidé de faire appel à lui, étant fan de son travail produit dans le milieu du skate jusque-là chez Alien Workshop (notamment pour les décos des skates), mais aussi chez Element pendant près de quatre ans. Ces marques lui ont fait confiance pour son talent, mais c’est aussi le cas de Nike, Gravis et LG. De quoi se forger une solide réputation pour Don. Quand on lui d’où demande d’où il tire son inspiration, il nous parle en priorité de son père qui peignait lui aussi, puis de la créativité de skaters légendaires, mais aussi du minimalisme des oeuvres d’artistes tels que Eame, Mondrian, Kandinsky et Marc Chagall.

The graphics on this new model were created by former pro skateboarder Don Pendleton who is now a designer, artist and entrepreneur. The brand decided to get him on board because they were a fan of the skateboarding work he had previously produced at Alien Workshop (particularly his skateboard decorations) and also at Element for nearly four years. These brands worked with him because of his talent, as have Nike, Gravis and LG, and as a result Don has developed a sound reputation. When asked where he gets his inspiration from, he mentions first his father, who was also an artist, and then the creativity of legendary skaters, but also the minimalism of works by artists such as Eame, Mondrian, Kandinsky and Marc Chagall.

109 FOLIE DOUCE

SNOWART

NITRO - Addict

NITRO - Addict

BATALEON - Artist Edition

BATALEON - Artist Edition

Nitro a fait appel à Mark Welsh pour faire vivre la déco sur les trois tailles disponibles de cette nouvelle planche, la Addict (153, 156 et 159 cm). Ce photographe, designer, artiste, snowboardeur, skateur et voyageur a pendant presque une décennie contribué à l’image de la marque par ses clichés. Lors de ses différents voyages photos dédiés au snowboard, il n’a qu’un leitmotiv : shooter la vie telle qu’elle se présente autour de lui. Toutes ces images ont alors donné à Nitro l’inspiration pour créer le graphisme de la Addict, en rendant hommage à plusieurs étapes charnières de son existence. Sous vos pieds, des voyages : chez lui en noir & blanc dans le Michigan et à Détroit sur la 153 cm, vers une partie de sa vie passée au Japon sur la 159 cm et enfin une virée visuelle avec l’énergie brute et la couleur sur la 159 cm. www.markwelshphoto.com

Nitro has asked Mark Welsh to bring to life the decoration on the three sizes available in this new board, the Addict (153, 156 and 159 cm). The photographer, designer, artist, snowboarder, skateboarder and globetrotter has used his photos to help build the brand’s image for nearly a decade. His various snowboarding photography trips are about only one thing: depicting life as he sees  it around him. All these images inspired Nitro to create the graphics for the Addict, as a tribute to several pivotal stages in Welsh’s life. The boards feature places he’s been:  at home in Michigan and Detroit in black and white on the 153 cm board, the period in his life he spent in Japan on the 156 cm board, and lastly a visual journey of raw energy and colour on the 159cm board. www.markwelshphoto.com

Chaque saison, Bataleon nous sort une board édition spéciale au catalogue en collaboration avec un artiste. Après l’artiste skateur “Parra“ l’année dernière, cette édition spéciale 2011 est signée par Antistrot, un collectif d’artistes assez fous et originaires de Rotterdam. Tous les membres de ce crew se sont rencontrés lors de leurs études au “Willem de Kooning Academy“, ils détestaient alors la même personne, le professeur Strot, d’où le nom du collectif. Ils jugeaient que cet enseignant avait un point de vue trop restrictif vis-à-vis de l’art et de la création. Partant alors d’une simple blague, les sept membres se sont mis à dessiner ensemble et n’ont jamais pensé au succès de leurs diverses réalisations. Ils approchent tous de la trentaine et voilà dix ans maintenant qu’Antistrot existe ! www.antistrot.com

Every season Bataleon brings out  a special-edition snowboard in its  catalogue by teaming up with an artist. Following the artist-cum- skateboarder Parra last year,  the 2011 special edition is by Antistrot, a group of somewhat off-thewall artists from Rotterdam. All the members of this crew met when art students at the Willem de Kooning Academy, where they all hated the same person, a teacher called Strot, the inspiration behind the name of their group. They considered that this teacher’s point of view on art and artistic creation was too restrictive. It began as just a joke, but the seven members began to work together, never imagining that their various creations would be a success.  They are all approaching their  thirties now, and Antistrot has been around for ten years! www.antistrot.com

FOLIE DOUCE 110

MATOS

Les skis All mountain de moins de 85 millimètres sous le pied

All-mountain skis less than 85 millimetres at the waist

Dans cette catégorie, on trouve des skis très polyvalents, clairement faits pour évoluer sur tous les terrains, avec évidemment plus de rendement sur terrain préparé qu’en poudre. On ne le répétera jamais assez, même si vous passez plus de 90 % de votre temps sur la piste, osez la largeur. À moins d‘habiter dans le Jura, pas besoin d’un ski de race et de ses 66 mm au patin pour s’éclater sur le dur. Les skis de 78 à 85 mm savent aujourd’hui tailler toutes les courbes, et vous gagnerez réellement en polyvalence toutes neiges.

Like their big brothers a few millimetres wider, these skis are very versatile and clearly made for skiing all kinds of terrain, although they do of course perform better on prepared surfaces than in powder. We’ll never get tired of saying it: even if you spend more than 90% of your time on the piste, go for wide skis. Unless you live in the Jura you won’t need a racing ski with a 66mm waist to enjoy yourself on hard surfaces. These days, 78 to 85mm skis are capable of carving all kinds of turns, and you’ll really gain in versatility in all types of snow. The 6 pairs we tested

Les 6 paires testées ATOMIC / Blackeye Ti PT BLIZZARD / Magnum 8.1 Ti Iq-Max ROSSIGNOL / S 80

FOLIE DOUCE 112

SALOMON / Enduro SCOTT / Neo VOLKL / AC 50 WR

ATOMIC / Blackeye Ti PT BLIZZARD / Magnum 8.1 Ti Iq-Max ROSSIGNOL / S 80

SALOMON / Enduro SCOTT / Neo VOLKL / AC 50 WR

ROSSIGNOL S 80

ATOMIC Blackeye Ti PT Longueur testée en cm (disponibles) : 181 (160, 167, 174) Length tested in cm (lengths available): 181 (160, 167, 174) Lignes de cotes (en mm) : 127,5/82/112,5 Sidecut (mm): 127,5/82/112,5 Rayon (en m) : 16,5 Radius (m): 16,5 Prix public conseillé : 627 euros avec XTO 12 Sport Recommended retail price: 627 euros with XTO 12 Sport bindings Positionnement dans la gamme Les Nomads (de 77 à 93 mm au patin) sont les skis All Mountain de la marque, des skis avec « un niveau de performance supérieur dans tous les environnements ». Tous sont équipés de l’Adaptative Camber. Position in the range The Nomads (77 to 93 mm  at the waist) are the brand’s  all-mountain skis, skis that provide, «superior performance in all environments.»  All of them feature  adaptive camber. Efficacité sur piste : 9 Effectiveness on-piste: 9 Rendement Tout Terrain : 7 All-terrain performance: 7

BLIZZARD Magnum 8.1 Ti Iq-Max Longueur testée en cm (disponibles) : 179 (158, 165, 172) Length tested in cm (lengths available): 179 (158, 165, 172) Lignes de cotes (en mm) : 123/81/106 Sidecut (mm): 123/81/106 Rayon (en m) : NC (17 en 172) Radius (m): not available (17 in the 172) Prix public conseillé : 749 euros avec IQ-MAX 12TT Recommended retail price: 749 euros with IQ-MAX 12 TT bindings

Longueur testée en cm (disponibles) : 180 (160, 165, 170, 175, 185) Length tested in cm (lengths available): 180 (160, 165, 170, 175, 185) Lignes de cotes (en mm) : 122/80/109 Sidecut (mm): 122/80/109 Rayon (en m) : NC (14,1 en 170) Radius (m): not available (14.1 in the 170) Prix public conseillé : 549.95 euros avec Freeski 110 XL Recommended retail price: 549.95 euros with Freeski 110 XL bindings

Positionnement dans la gamme De 7.4 à 8.7, vous avez toutes les largeurs dans la série Magnum, pour toutes les pratiques tout terrain. Position in the range From 7.4 to 8.7, you have all  the widths in the Magnum series, for all kinds of all-terrain skiing.

Positionnement dans la gamme Du S 80 le plus étroit au très large S7 117, les Freeski Freeride sont tous équipés de la technologie Amptek (double rocker spatule talon et cambre traditionnel sous le pied). Le S 80 et 86 disposent de la version Amptek Freeride, moins marquée en termes de rockers. Position in the range From the S 80, the narrowest model, to the mega-wide S 7 117, these freeski-freeride skis all come with Amptek technology (double rocker tip and tail and standard camber at the waist). The S 80 and 86 feature the Amptek Freeride version with a less pronounced rocker camber.

Efficacité sur piste : 8,5 Effectiveness on-piste: 8,5 Rendement Tout Terrain : 7,75 All-terrain performance: 7,75

Efficacité sur piste : 7 Effectiveness on-piste: 7 Rendement Tout Terrain : 7,5 All-terrain performance: 7,5

113 FOLIE DOUCE

MATOS

SALOMON Enduro

SCOTT Néo

Longueur testée en cm (disponibles) : 177 (163, 170, 184) Length tested in cm (lengths available): 177 (163, 170, 184) Lignes de cotes (en mm) : 127/84/11 Sidecut (mm): 127/84/11 Rayon (en m) : 17,4 Radius (m): 17,4 Prix public conseillé : 600 euros Recommended retail price: 600 euros

FOLIE DOUCE 114

Longueur testée en cm (disponibles) : 176 (156, 166, 186) Length tested in cm (lengths available): 176 (156, 166, 186) Lignes de cotes (en mm) : 124/83/113 Sidecut (mm): 124/83/113 Rayon (en m) : 14 Radius (m): 14 Prix public conseillé : 575 euros Recommended retail price: 575 euros

Positionnement dans la gamme De 72 à 84 mm au patin, les X-Wing constituent la série Skis Alpin All Mountain. L’Enduro est le plus large et le seul de la série à adopter le Rocker Tout Terrain, les autres étant en spatule progressive 3D. Position in the range From 72 to 84 mm at the waist, the X-Wings make up the brand’s all-mountain alpine ski series. The Enduro is the widest and the only one in the series to feature all-terrain rocker, the other models having a progressive 3D tip.

Positionnement dans la gamme Dans la ligne All Conditions, Situé en le plus large, le Crusade, et l’Aztec, le Neo est le modèle 50/50 piste/hors piste, « pour les skieurs recherchant la performance sur tous les terrains ». Position in the range In the all-conditions line,  situated between the widest  model, the Crusade, and the Aztec, the Neo is the 50/50  on-piste/off-piste model,  «for skiers looking for performance on all types of terrain.»

Efficacité sur piste : 9,25 Effectiveness on-piste: 9,25 Rendement Tout Terrain : 9 All-terrain performance: 9

Efficacité sur piste : 7,75 Effectiveness on-piste: 7,75 Rendement Tout Terrain : 8 All-terrain performance: 8

VOLKL AC 50 Longueur testée en cm (disponibles) : 177 (163, 170, 184) Length tested in cm (lengths available): 177 (163, 170, 184) Lignes de cotes (en mm) : 128/85/112 Sidecut (mm): 128/85/112 Rayon (en m) : 18 Radius (m): 18 Prix public conseillé : 799 euros avec IPT WR Recommended retail price: 799 euros with IPT WR bindings Positionnement dans la gamme 6 modèles AC constituent la série Unlimited. Des skis “multi talents » pour forts skieurs, pour envoyer de la courbe sur toute la montagne comme sur la piste. Position in the range The Unlimited series comprises 6 AC models. «Multi-talented» skis for strong skiers, for putting in turns all over the mountain  as well as on-piste. Efficacité sur piste : 8,75 Effectiveness on-piste: 8,75 Rendement Tout Terrain : 8 All-terrain performance: 8


FOLIE DOUCE MAGAZINE #2