Issuu on Google+

PANORAMA MAGAZINE CLIENTS | NUMERO 4 | JANVIER 2012

Page 3

LES 100 PREMIERS JOURS DU DIRECTEUR MICHAEL LÜTHI ENTRE QUATRE YEUX Page 7

COURSES DE CHEVAUX D’AROSA UN LAC GELE POUR UNE DOUZAINE DE CHEVAUX Page 10

LA SARDAIGNE AU PRINTEMPS DECOUVRIR L’ILE DANS TOUTE SON AUTHENTICITE Page 14

TENNIS TOTAL A GIVEROLA POUR TOUT AGE ET TOUT NIVEAU

Michael Lüthi, CEO de l’Association Vacances

CHERE LECTRICE, CHER LECTEUR,

2 ASSOCIATION VACANCES

Depuis maintenant une bonne centaine de jours, j’ai le privilège d’occuper le poste de CEO de l’Association Vacances. A un ami proche qui me demandait récemment si je me réjouissais d’aborder les 100 prochains jours, j’ai répondu avec conviction «oui, sans l’ombre d’un doute!». Car je viens de vivre une période aussi passionnante que riche d’enseignements, dont je tire un premier bilan très positif. La nouveauté est toujours synonyme d’inconnu. Il faut apprendre à se connaître mutuellement, chacun doit se familiariser avec l’autre. Découvrir l’histoire propre à chacun des hôtels ainsi que les nombreux contacts avec les clients et les collaborateurs constituent une expérience des plus enrichissantes. Dans tous les établissements, sans aucune exception, j’ai ressenti «l’esprit Association Vacances» si particulier, beaucoup de bonne volonté et de cordialité et surtout aussi l’envie de collaborer sur une base constructive. LE MONDE CHANGE L’humanité est actuellement confrontée à une évolution démographique totalement inédite. Grâce aux progrès de la médecine et à une meilleure alimentation et hygiène, l’espérance de vie ne cesse d’augmenter. En parallèle, le taux de natalité est en baisse dans les sociétés occidentales. Les besoins fondamentaux d’une grande partie des gens étant satisfaits, c’est le bien-

être psychique et physique qui fait l’objet de toutes les attentions. L’être humain se définit par les réseaux qu’il a librement choisis. Les lieux, disciplines, styles et technologies s’interconnectent – Internet étant la plus claire illustration de ce phénomène. Internet est notre nouvel univers au sein duquel nous nous réinventons. L’éventail des demandes individuelles, préférences et vœux de nos clients continuera de s’élargir au cours des années à venir. Cette tendance, que nous observons depuis longtemps déjà dans d’autres branches – à savoir que le fait de porter de l’Armani et une Rolex n’empêche en aucun cas le consommateur de faire ses achats chez Aldi ou Denner – touche également l’hôtellerie. Les clients actuels sont à multiples facettes. Ils sont conscients des coûts lorsqu’ils voyagent sans hésiter pour autant à s’offrir du luxe. Nous avons dès lors pour objectif de rendre vos vacances aussi agréables que possible en vous proposant des offres et prestations de première qualité alliées à un excellent service fourni par une équipe motivée – le tout à un prix équitable.

Michael Lüthi

TABLE DES MATIERES ASSOCIATION VACANCES

3

CARTE VACANCES

5

EVENTS

6

DESTINATIONS

8

SAVOIR

13

ACTIVITES ET COURS

14

ENFANTS ET ADOS

16

BIKEHOLIDAY

17

COLLABORATEURS

20

DANS LE MONDE

22

LOISIRS

23

IMPRESSUM «PANORAMA» EDITEUR: Ferienverein, Tscharnerstr. 37, CH-3007 Berne, T +41 31 387 87 87, F +41 31 387 87 88, info@ferienverein.ch | TIRAGE: 40 000 ex. en allemand / 5000 ex. en français | EDITION: janvier 2012. Le magazine «Panorama» paraît deux fois par année. Il est réservé aux clients de l’Association Vacances | EDITEUR: POSCOM Ferien Holding SA | REDACTION: Michael Lüthi, Linda Hunziker | COLLABORATEURS REDACTIONNELS: directeurs des hôtels et partenaires de l’Association Vacances | LAYOUT: Philippe Deriaz | ANNONCES: Association Vacances, Linda Hunziker | IMPRESSION: Stämpfli Publikationen SA, Wölflistr. 1, CH-3001 Berne

POURQUOI PAS LA SUISSE AU LIEU DE L’AUTRICHE? INTERVIEW AVEC LE CEO DE L’ASSOCIATION VACANCES

Faites plus ample connaissance avec Michael Lüthi, découvrez ses motivations et ses idées. Depuis cet été, il s’engage avec passion au service de l’Association Vacances en sa qualité de nouveau CEO. «Panorama»: Qu’est-ce qui vous a séduit dans l’idée de reprendre les rênes de l’Association Vacances? Michael Lüthi: Celle de m’investir chaque jour au service de nos clients avec l’aide de collaboratrices et collaborateurs hautement motivés dans le but d’assurer à l’Association Vacances un avenir couronné de succès et d’exploiter à long terme les possibilités de ce fascinant groupe d’entreprises. L’Association Vacances est une société riche d’histoire et de tradition. Dans quelle mesure cet aspect influence-t-il votre travail? L’histoire et l’origine fondent notre devenir. En équilibre entre tradition et modernité, il s’agit d’apprécier à leur juste valeur les acquis du passé qui constituent la colonne vertébrale de notre groupe d’entreprises. Mais il faut aussi rester à l’écoute des nouvelles tendances et analyser correctement le comportement des clients en Suisse et à l’étranger. D’où ma devise: appréhendons l’avenir avec clairvoyance! Quelles sont vos qualités pour gérer le groupe hôtelier avec succès? Outre ma vaste expérience en management acquise dans diverses branches, je suis – d’après mon entourage – une personne enthousiaste, innovante, ouverte, spontanée, pas compliquée, adepte du travail en équipe et loyale. Par ailleurs, je sais écouter et j’aime poser les bonnes questions. Quel bilan tirez-vous de vos 100 premiers jours à la tête de l’Association Vacances? Depuis mon entrée en fonction, l’image de l’Association Vacances n’a pas changé – à savoir celle d’un groupe hôtelier fascinant, complexe et proche de la clientèle qui peut s’enorgueillir d’une histoire passionnante. J’ai été très bien accueilli par mes collaboratrices et collaborateurs au siège de Berne. De plus, mes premières visites dans tous les hôtels suisses ainsi qu’en Espagne et en Sardaigne

m’ont d’ores et déjà permis de découvrir beaucoup de choses nouvelles et extrêmement intéressantes. Quelles sont les tâches auxquelles vous avez décidé de vous atteler au cours de ces prochains mois? En premier lieu, la révision de la stratégie de l’ensemble du groupe d’entreprises ainsi que des différents domaines d’activité. Sur le plan opérationnel, il s’agit d’inciter les clients à passer leurs vacances d’hiver en Suisse et de démontrer la qualité de l’accueil helvétique. Le réaménagement des chambres de l’hôtel Schweizerhof à Sils-Maria est un autre point important à mes yeux. Avec cette mesure, nous voulons surpasser les attentes de nos clients – et ce aux prix équitables de l’Association Vacances. Quels sont les principaux défis que vous aurez à relever? Il faut considérer les facteurs non influençables tels que la force du franc, le changement climatique, la mutation démographique ou encore la mondialisation et l’interconnexion virtuelle des jeunes comme des opportunités et savoir les exploiter sur le plan stratégique. La situation économique vous inquiète-t-elle? Il est de notre devoir de réagir intelligemment à la crise économique, à la faiblesse de l’euro et donc aussi au changement de comportement des clients en matière de réservations. Nous réalisons actuellement diverses mesures marketing visant à encourager la clientèle suisse à passer ses vacances dans notre beau pays à multiples facettes. Notre slogan: pourquoi pas la Suisse au lieu de l’Autriche? Aurons-nous la chance de vous rencontrer dans les hôtels? L’hôtellerie et le comportement des clients sont appelés à se modifier sensiblement dans un proche avenir. En conséquence, je passerai le plus de temps possible dans nos établissements, mais également dans ceux de la concurrence, afin de prendre le pouls des évolutions au sein de la branche ainsi que des attentes de nos clients. J’ai d’ores et déjà réservé les dates des semaines réservées aux actionnaires.

Que faites-vous en dehors du travail pour votre équilibre personnel? Admirer les merveilleuses beautés de la nature, de préférence à Arosa, Crans-Montana, SilsMaria et Wengen. A ski, en VTT, en raquettes ou à pied. Et passer du bon temps en famille.

3

HOTEL VALAISIA NOUVEAU COUPLE A LA DIRECTION Monique et Nicolas Deslarzes, tous deux diplômés d’Ecoles Hôtelières, se sont rencontrés il y a un peu plus de 15 ans sur leur lieu de travail dans un hôtel 4« sur les bords du lac Léman. Dès cet instant, ils ont su que leur avenir commun serait de diriger un établissement hôtelier ensemble. Monique Deslarzes a vécu son enfance à Besançon, quant à Nicolas Deslarzes il l’a passée à Sion. Après avoir déjà dirigé un hôtel restaurant durant quelques années dans une station valaisanne, ils ont habité ces dix dernières années sur les bords du Léman où ils n’ont jamais vraiment quitté le milieu de l’hôtellerie. Monique Deslarzes en tant que gouvernante générale et Nicolas Deslarzes en tant que responsable hôtelier, membre de direction dans divers établissements. Leur souhait a toujours été de revenir vivre en Valais pour y exercer leur profession. CransMontana, destination de rêve, merveilleusement ensoleillée, ne pouvait que les enchanter. Aujourd’hui, leur objectif professionnel: partager leur passion de l’hôtellerie avec leurs collaborateurs afin d’accueillir et de servir au mieux les clients de l’hôtel Valaisia.

Monique et Nicolas Derslarzes

ASSOCIATION VACANCES

Sandra Merkli, directrice de l’hôtel Schweizerhof

FORMATIONS EN COMMUNICATION NOTRE TRAVAIL QUOTIDIEN SUR NOUS-MEMES AU SERVICE DE VOTRE PLAISIR

au sein des hôtels. A l’hôtel Schweizerhof, les ressortissants de sept nationalités – et donc aussi de caractère et de tempérament très différents – se sont entraînés à harmoniser le langage qu’ils utilisent avec les clients. A relever que les barrières linguistiques n’ont posé aucun problème à ce niveau. Grâce à ladite technique du sandwich, nous avons appris à éviter les phrases du type «Non, ce n’est malheureusement pas possible» en intégrant un message négatif entre deux formulations positives.

4 ASSOCIATION VACANCES

L’Association Vacances a chargé NeumannZanetti & Partner d’élaborer un concept de formation durable avec l’objectif suivant: faire en sorte que tout le groupe hôtelier parle le même «langage». Les directeurs des hôtels ont commencé par suivre une initiation aux techniques de communication qui ont ensuite été mises en œuvre dans le cadre de workshops avec les chefs de départements. Et, au terme de cette étape qui a fourni aux chefs de départements les outils nécessaires, tous les collaborateurs ont suivi la formation

UN EXEMPLE Imaginons la situation suivante: nous n’avons pas de chambre disponible aux dates souhaitées et nous voulons nous en sortir sans utiliser la phrase «Nous sommes malheureusement complets à cette période». 1. Base = entrée en matière positive «Bonjour Monsieur Durand, nous sommes heureux que vous ayez choisi de revenir chez nous pour passer vos vacances. Il se trouve que …

2. Structure = message négatif … nous sommes déjà complets jusqu’au 31 décembre. 3. Structure = conclusion positive Je peux cependant vous proposer une chambre magnifique du 7 au 14 janvier. 4. Conclusion = question appelant une décision Qu’en pensez-vous? Cette solution vous convient-elle?» Nos collaborateurs se montrent extrêmement motivés à appliquer au quotidien ce qu’ils ont appris. Ils se supervisent mutuellement en contrôlant l’utilisation correcte de la technique acquise et en signalant immédiatement tout écart ou erreur. Nous transformons notre know-how (savoir comment réaliser une chose en pratique) en do-how (réalisation effective).

Daniela Bigler-Morach, management produits hôtels suisses, assistante de direction

VOTRE AVIS NOUS INTERESSE INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES SUR LE QUESTIONNAIRE

Les collaborateurs de l’Association Vacances sont à l’affût des impressions des clients. Car chacun de nos efforts vise en définitive à rendre leurs vacances aussi belles que possible. Nos clients nous tendent un miroir en nous faisant part de leur avis – leur feedback est notre plus précieuse récompense ou alors la principale référence pour améliorer nos prestations en permanence. Depuis l’été dernier, les clients de nos hôtels suisses trouvent dans leur chambre un nouveau questionnaire que nous avons élaboré avec l’aide de l’institut d’études de marché NeumannZanetti & Partner.

Notre collaboratrice Yvonne Hostettler active au siège de l’Association Vacances à Berne s’est chargée du dépouillement des questionnaires. Il s’agissait d’évaluer au total 3151 documents retournés par les six hôtels au terme de la dernière saison d’été. Nous enregistrons également de nombreux commentaires sur les sites d’évaluation en ligne tels que HOLIDAYCHECK.CH ou TRIPADVISOR.COM . Nous sommes toujours très heureux de lire des mots encourageants et motivants. Nous tenons également compte des critiques constructives ainsi que des vœux d’amélioration que nous essayons dans la mesure du possible de mettre en pratique. Nous accéderons par exemple à la demande de fours à micro-ondes dans les appartements du club-hôtel Giverola.

La cordialité de nos collaborateurs constitue sans conteste un atout majeur du groupe Association Vacances. C’est en effet l’un des compliments les plus souvent formulés. La situation et les espaces wellness de nos établissements helvétiques, ainsi que les activités sportives et les possibilités de loisirs ou encore les piscines de nos complexes de vacances au bord de la Méditerranée, font aussi l’objet de commentaires élogieux.

Les personnes qui complètent le questionnaire participeront automatiquement au tirage au sort de bons de nuitées – le prochain aura lieu en avril 2012.

Franziska Glutz, assistante marketing

NUITEE GRATUITE GRACE A LA CARTE VACANCES PROFITEZ PAR LE BIAIS DE VOS VACANCES

Le programme de fidélité de l’Association Vacances vous permet de collecter des points par le biais de vos vacances et de bénéficier ainsi d’offres attractives. Pour cette saison d’hiver, nous avons développé une nouvelle idée. Durant certaines semaines, vous avez droit dans les hôtels suisses à une nuitée gratuite pour un chèque vacances de moins qu’en temps normal. Il vous suffit ainsi de produire deux chèques vacances pleins pour profiter d’une nuitée gratuite.

N’oubliez pas d’emporter votre carte vacances: une lettre de bienvenue vous sera remise sur place au moment de l’enregistrement, lettre qui vous présente toutes les offres du moment réservées à nos clients titulaires de la carte vacances. Vous bénéficiez par exemple de rabais sur vos achats à la boutique de l’hôtel, de réductions dans l’espace wellness ou d’un rabais sur le vin de la semaine. La carte vacances s’avère également utile en dehors de l’hôtel: en fonction de la saison et de la destination, vous avez droit à une réduction sur la location des skis ou sur les produits de soins de la pharmacie du village.

Nous vous proposons en outre régulièrement des primes attrayantes que nous vous faisons parvenir gratuitement à domicile en échange de vos chèques vacances. Par exemple les accessoires de voyage de la société Wenger SA, qui remportent un franc succès.

«Nous avons commandé deux portefeuilles dont nous sommes très satisfaits. Nous aimons voyager avec l’Association Vacances car nous sommes sûrs de trouver des offres bien organisées, à un rapport prix-prestations équitable, ainsi que des employés aimables qui travaillent de manière très professionnelle. Pas de luxe inutile, en revanche tout ce qu’il faut pour passer des vacances agréables, saines et reposantes.» Anna Witschi, cliente de l’hôtel Altein ainsi que des club-hôtels Tirreno et Giverola

La carte vacances est le programme de fidélité de l’Association Vacances. Elle peut être commandée en tout temps et gratuitement par tous les clients qui ont séjourné pendant sept nuitées au minimum dans l’un des hôtels de l’Association Vacances au cours de ces cinq dernières années. WWW.FERIENVEREIN.CH/FR/ CARTE-VACANCES

«J’ai choisi un sac à dos comme prime parce qu’il me convenait tant sur le plan qualitatif qu’au niveau des dimensions et de la couleur. Il est très polyvalent, raison pour laquelle je l’ai déjà utilisé à diverses reprises. Je suis client de l’Association Vacances depuis sept ans, toujours en tant que vététiste.» Kurt Pletscher, client du club-hôtel Tirreno

«Le sac de voyage que nous avons acquis avec les points vacances est super et nous rend bien service. Il est d’excellente qualité et aussi très spacieux.» Franz et Käthi Gerber, clients des hôtels Schweizerhof et Victoria-Lauberhorn ainsi que des club-hôtels Tirreno et Giverola

5 CARTE VACANCES

Katja Gridling, directrice de l’hôtel Victoria-Lauberhorn

SEMAINE POUR LES ACTIONNAIRES UN BONUS SOUS FORME DE PROGRAMME EXCLUSIF

L’une des traditionnelles semaines pour actionnaires s’est déroulée cette année chez nous, à l’hôtel Victoria-Lauberhorn à Wengen. Plus de 70 actionnaires ont répondu à l’invitation. 6 EVENTS

Les vacances ont débuté le samedi par un apéritif de bienvenue en compagnie de Peter Vollmer, président du conseil d’administration, Werner Bill, membre de la direction, et bien sûr avec nous en notre qualité de directeurs. Le dimanche était consacré à la fête montagnarde du partage des fromages («Wengener Chästeilet»). A cette occasion, nous avions réservé une longue table pour nos actionnaires sous la tente. Cet événement unique réunit les habitants de la région, les exploitants des alpages et les touristes autour d’animations folkloriques, de démonstrations de fabrication du fromage ou encore de concours de lancer de pierre. Les stands de marché proposent des produits du terroir pendant que les chefs de cuisine se chargent de restaurer les nombreux visiteurs. Le lundi, profitant d’un temps d’automne idyllique, nous avons entrepris une randon-

née du Männlichen à la Petite Scheidegg, où le groupe s’est scindé en deux. Alors que les uns partaient à l’ascension du Lauberhorn, les autres sont redescendus à Wengen par étapes via Wengernalp et Allmend. Le mardi nous attendait une excursion à destination des fameuses chutes du Trümmelbach, qui sont les seules cascades glaciaires souterraines d’Europe à être accessibles par un ascenseur. Tout le monde a été fasciné par le mugissement assourdissant des masses d’eau écumantes ainsi que par les impressionnantes formations rocheuses. La journée suivante était placée sous le signe des traditions helvétiques. Sous un soleil toujours rayonnant, nous avons invité les participants à un tournoi de jass dans notre roseraie. L’heureuse gagnante, Madame Koller, s’est vu remettre une action dont le «dividende» sera à retirer en nature lors de la prochaine fête du partage des fromages. Le soir, nous nous sommes attablés autour d’un buffet de spécialités suisses. Et le duo d’accordéonistes d’Allmen a tellement bien joué que certains actionnaires n’ont pas hésité à esquisser quelques pas de danse. Pour le jeudi, nous avions prévu une petite randonnée dans les environs de Wengen. Au programme, cervelas grillés au feu de bois,

Gregorio van Kuyk, directeur de l’hôtel

fromage d’alpage, pain et moût. Un moment de rencontre privilégié autour du feu ou à la grande table de bois et aussi de détente au soleil sur l’une des nombreuses couvertures étendues sur l’herbe. Pour la dernière soirée, placée sous la devise «Charme de la montagne», nous avions décoré notre restaurant Pasta&More d’objets traditionnels typiques des alpages. Le fromager Hans von Allmen s’est chargé de nous préparer les croûtes au fromage, qui étaient accompagnées de salade verte, de légumes au vinaigre maison ainsi que d’une salade d’oignons. Alors que le conteur Martin Niedermann s’amusait à raconter des «histoires terribles de le région» à un auditoire fasciné, les sonneurs de cloches du Trychlerclub Wengen ont mis un terme sonore à la semaine. Deux participants romands, qui ne s’étaient pas revus depuis l’école, ont même eu la surprise de se retrouver à Wengen. Nos sincères remerciements vont à Paul Baumgartner, notre guide, qui nous a accompagnés tout au long de nos excursions.

Semaines actionnaires 2012 17.03 – 24.03.2012, hôtel Valaisia, Crans-Montana 05.05 – 12.05.2012, club-hôtel Giverola, Costa Brava 29.09 – 06.10.2012, hôtel Schweizerhof, Sils-Maria

Devenez actionnaire de l’Association Vacances et participez ainsi à notre groupe d’entreprises, qui continue de gagner en valeur à chaque nouvelle rénovation d’hôtel. Vous aurez en outre la possibilité de prendre part aux semaines exclusives réservées aux actionnaires. WWW.FERIENVEREIN.CH/FR/AGIOTAGE

Grillades plaisir au Flüelenboden

Yvonne Wüthrich, Arosa Tourisme

COURSES DE CHEVAUX D’AROSA UN LAC GELE POUR UNE DOUZAINE DE CHEVAUX

Le 15 et le 22 janvier 2012, l’Obersee gelé accueillera les légendaires courses de chevaux d’Arosa – courses de trot et de plat ainsi qu’une épreuve de saut d’obstacle, qui est d’ailleurs la seule sur neige au monde. Cette année encore, des moniteurs de ski et des personnalités célèbres se lanceront sur la glace pour se mesurer au skikjöring disputé avec des chevaux des Franches-Montagnes montés. Afin que les chevaux puissent trotter et sauter les obstacles sur le lac gelé, ce dernier fait l’objet d’un traitement spécial pendant plusieurs semaines. Dès qu’il commence à geler, la glace est contrôlée tous les jours. A partir d’une épaisseur de 12 cm, la neige peut être tassée par des motoneiges, ce qui en retire l’air et évite la formation de cavités dangereuses. Lorsque la couche de glace atteint 18 à 20 cm, un véhicule plus gros débarrasse la surface du lac de la nouvelle neige et plante les poteaux de marquage. Il faut alors attendre que la couche arrive à 30 cm et que les poteaux soient pris dans la glace avant de donner le feu vert à la machine la plus lourde. Les courses de chevaux d’Arosa sont nées il y a plus de 100 ans, au mois de février 1911. C’est à la première assemblée générale du «Skikjöringklub Arosa» qu’il fut décidé d’organiser des entraînements quotidiens ainsi qu’une course de démonstration et de com-

LA MECQUE DU GOLF ET DU SKI INNOVATIONS A CRANS-MONTANA Cet hiver, Crans-Montana accueillera deux courses de Coupe du Monde de ski hommes (slalom géant et super G). Magnifique coup de projecteur sur la station qui mettra tout en œuvre pour offrir d’excellentes conditions d’accueil aussi bien pour les vacanciers, les sportifs et les spectateurs d’un jour afin qu’ils gardent un souvenir impérissable de leur passage à Crans-Montana.

7 EVENTS

Epreuve de saut d’obstacles sur l’Obersee

pétition tous les dimanches après-midi. Des courses de trot et de plat vinrent rapidement compléter le skikjöring et l’association fut rebaptisée «Rennverein Arosa». UN EVENEMENT UNIQUE De multiples attractions attendent les amateurs des courses de chevaux: pour se mettre dans l’ambiance, rien ne vaut un petit tour par le Jockey-Bar la veille de la compétition. Par ailleurs, il est possible de parier à un bureau installé sur l’Obersee. Les personnes qui ne sont pas des turfistes avertis peuvent se ren-

Les vacanciers spectateurs pourront profiter de la panoplie d’activités qu’offre la station. Plus de 90 bars et restaurants permettant à chacun d’y trouver son bonheur. Plus de 300 boutiques, dont celles des plus grandes marques présentes à Paris ou à Milan, permettront aux amateurs de shopping de se réjouir devant les vitrines toutes plus attrayantes les unes que les autres. Les amateurs de ski pourront profiter des 140 km de pistes offrant une vue imprenable sur les Alpes. Et lorsque l’hiver prendra fin, le golf retrouvera tous ses droits et professionnels et amateurs pourront à nouveau se croiser sur les différents parcours se trouvant dans la station.

seigner auprès des professionnels à disposition à l’information. Les courses de chevaux sont aussi l’occasion de rencontrer les VIP qui participent au skikjöring de la deuxième journée de compétition. En 2011, il s’agissait entre autres des anciens footballeurs suisses Ramon Vega et Thomas Bickel, du champion en course d’orientation Daniel Hubmann et du lutteur Nöldi Forrer, qui a finalement remporté la victoire.

15.01/22.01.2012, courses de chevaux d’Arosa

25.02 – 26.02.2012, Coupe du Monde FIS hommes, Crans-Montana 16.01 – 19.01.2012, Coupe d’Europe de ski alpin hommes, Crans-Montana

8 DESTINATIONS

Patrick Cretton, directeur de la Compagnie de Chemin de Fer et d’Autobus Sierre-Montana-Crans SA

100 ANS ET EN PLEINE FORME SMC: 350 000 PASSAGERS PAR ANNEE

La station touristique et climatique de MontanaVermala prit son essor à la fin du 19e siècle. Les travaux de construction du premier «Hôtel du Parc» commencèrent en 1890 et son inauguration fut célébrée en 1893. L’arrivée des premiers touristes sur le Haut-Plateau fut accompagnée par celle des curistes recherchant l’ensoleillement et l’air pur de la montagne, nécessaires à la guérison des maladies pulmonaires. Un médecin genevois, le Dr Théodore Stephani construisit en 1899 le premier «Sanatorium Beauregard». A cette époque, le transfert des touristes et des curistes sur le Haut-Plateau se faisait le long d’une route caillouteuse, en diligence ou à pied, alors que tous les matériaux de construction pour les hôtels et pour les sanatoriums étaient acheminés par charrois. Le trajet étant long (environ 3 heures et demie à 4 heures) et fastidieux, on pensa tout naturellement au train pour relier Sierre à Montana-Vermala. La première demande de concession pour la construction d’un chemin de fer électrique à voie étroite et à crémaillère fut expédiée au Département fédéral des Chemins de Fer le 22 octobre 1899. La ligne passait par les villages de Venthône, Mollens, Randogne pour atteindre Vermala. Le devis pour la réalisation s’élevait à CHF 1 140 000 et comprenait l’achat

des terrains, la construction de la ligne, la pose des voies ainsi que la fourniture du matériel roulant qui était composé de trois automotrices et cinq wagons de marchandises. Suite aux difficultés financières et techniques rencontrées pour la réalisation d’un chemin de fer à crémaillère, une nouvelle demande de concession pour un funiculaire électrique est adressée à Berne le 19 mai 1902. Ce n’est que le 29 septembre 1908 que le comité du SMV pouvait annoncer que le capital nécessaire à la construction était garanti, capital souscrit en grande partie par trois familles bernoises qui dirigèrent la société jusqu’à la fin des années septante. Le funiculaire fut inauguré le 1er octobre 1911. D’une longueur de 4200 m, il comportait 2 tronçons, avec une gare intermédiaire à Saint-Maurice-de-Laques. Chaque voiture pouvait accueillir 40 personnes et le trajet de Sierre à Montana s’effectuait en une heure. Les matériaux et les bagages étaient acheminés sur des wagonnets. En 1929, des modifications de l’électro-mécanique permirent de diminuer le temps de parcours de moitié en portant la vitesse de 5 km/h à 10 km/h. En 1943, malgré la Deuxième Guerre mondiale, la société passa commande de quatre nouvelles voitures d’une capacité de 65 personnes. A la même époque, avec le développement de Crans, la société changea de raison sociale, Sierre – Montana – Crans (SMC) remplaçant Sierre – Montana – Vermala (SMV).

Après 85 ans d’exploitation des deux tronçons du fuLa Compagnie SMC joue un rôle fondamental dans cetniculaire, la compagnie procéda à la rénovation totale de te organisation. Le funiculaire assure une fonction de tram l’installation avec comme objectif de diminuer la durée du tra- ultrarapide entre la plaine et la montagne, tandis que les bus jet et d’augmenter la capacité et le confort des voitures. Un desservent les villages de part et d’autre de la ligne de chetronçon unique de 4191 m min de fer. en fait actuellement le plus Le funiculaire SierreAVEC SES 4191 M SUR UNE long funiculaire d’Europe à Montana-Crans a connu, au ciel ouvert. La capacité des DENIVELLATION DE 927 M, LE FUNICULAIRE cours de ses nombreuses nouvelles voitures panoraannées d’existence, un déveEST LE PLUS LONG D’EUROPE. miques de 120 personnes et loppement constant et un l’augmentation de la vitesse à succès jamais mis en doute. 8 m/s permettent d’obtenir une capacité horaire de 650 per- Il a contribué à l’essor économique et touristique de la région sonnes. Les 927 m de dénivellation sont atteints en moins de dont il est l’un des fleurons. Ainsi, 100 ans après sa construc12 minutes. Cette nouvelle installation, circulant sur le tronçon tion, le funiculaire Sierre-Montana-Crans conserve une posihistorique, fut mise en exploitation le 16 décembre 1997. Res- tion d’avant-garde dans le transport régional et constitue la pectueux de l’environnement, son exploitation ne produit au- colonne vertébrale entre Sierre-Montana-Crans. WWW.CIE-SMC. CH cune émanation gazeuse. Le funiculaire transporte actuellement 350 000 passagers par année répartis entre les touristes, pendulaires et étudiants. 30 paires de courses entre 06h25 et 21h15 sont à disposition Funiculaire Sierre-Montana-Crans (SMC) Longueur: 4191 m des usagers. Les réseaux et les moyens de transport constituent la co- Dénivellation: 927 m lonne vertébrale de notre économie. Ils doivent assurer une Pente moyenne: 22,74% Altitude au départ: 539 m cohérence des territoires considérés et offrir une souplesse Altitude à l’arrivée: 1466 m et une grande rapidité de déplacement dans le périmètre de Vitesse maximale: 8 m/sec l’agglomération. Puissance du moteur: 920 kw/ 1380 CV

LE QUOTIDIEN DES CHEVAUX D’ATTELAGE UNE JOURNEE DANS LA VIE D’ENRICO, UN CHEVAL DES FRANCHES-MONTAGNES

06h30 – Les premières lumières s’allument dans l’écurie Coretti. Encore tout assoupis, nous voyons entrer nos cochers. Au total, nous sommes 15 chevaux des FranchesMontagnes à loger ici. Pendant que nous savourons notre petit déjeuner, du bon foin de l’Engadine, les employés se chargent de nettoyer nos stalles. Et maintenant c’est notre tour. Le cocher s’affaire à nous brosser, peigner et laver en utilisant même un aspirateur. Le calme revient vers 08h00 lorsque les employés partent manger. Puis commence la préparation à notre travail de cheval d’attelage. Une fois munis du harnais grison, nous sommes conduits dans la cour où nous attend la calèche. Le cocher nous attelle, nous graisse les sabots, et nous partons en trottant sur la neige vers la place du village où les premiers clients se réjouissent de nous retrouver. Ces derniers s’installent à bord de la calèche, chaudement emmitouflés dans

des peaux de mouton et des couvertures en laine, et c’est aux sons des clochettes que nous faisons route dans le Val de Fex enneigé à destination de Platta, Crasta ou Curtins. L’après-midi, nous retournons à la maison. Après le travail, le plaisir: nous avons le droit de rejoindre nos collègues en congé dans le paddock d’hiver. L’occasion de nous rouler, de sauter, de nous taquiner et de somnoler. Nous aimons la neige et le soleil qui réchauffe notre pelage. Ce soir, je ressors avec Lucky. C’est la pleine lune et les clients ont envie de se restaurer dans le Val de Fex en profitant du paysage idyllique de la nuit. Après deux heures d’attente, nous retrouvons la douce chaleur de notre écurie où nous sommes bichonnés une dernière fois. Les lumières s’éteignent et nous profitons de notre repos bien mérité. WWW.CORETTI.CH

Famille Coretti, CH-7514 Sils-Maria, T +41 81 826 56 73

9 DESTINATIONS

Monika Hippe, Luzerner Zeitung (version abrégée)

LA SARDAIGNE AU PRINTEMPS DECOUVRIR L’ILE DANS TOUTE SON AUTHENTICITE

10 DESTINATIONS

Mouflon sur la côte nord de la Sardaigne

Au printemps, la Sardaigne appartient encore à ses habitants. Peu de touristes séjournent sur l’île. L’occasion rêvée de profiter des plages idylliques et d’entreprendre des randonnées à la rencontre des mouflons, les moutons sauvages devenus si rares en Sardaigne. Au printemps, la Sardaigne est encore une île italienne. Les serveurs parlent leur langue, la côte appartient aux pêcheurs indigènes et aux kitesurfeurs et les plages aux promeneurs avec leurs chiens. Les buissons de genêts se parent de leurs fleurs jaunes et les asphodèles éclatent de blancheur. A LA DECOUVERTE DE L’ARRIERE-PAYS Dans l’arrière-pays, l’on trouve des oliviers, des chênes verts et parfois quelques moutons. Une randonnée à destination d’un ancien village nuragique dans le Parc national du Golfe

d’Orosei plonge les visiteurs dans l’histoire de l’île (voir explications en page 11). L’air fleure bon l’ail des ours et le genièvre, quelques papillons virevoltent dans les cieux comme s’ils voulaient ouvrir la voie. Le décor naturel est grandiose. D’énormes blocs calcaires, qui se sont détachés des parois dolomitiques il y a des millénaires, jonchent le sol de la forêt. Un bruissement en dessous du Monte Tiscali, suivi d’un claquement de sabots sur le rocher. Un mouflon et son petit s’enfuient. La forêt est l’un des derniers refuges des moutons sauvages de Sardaigne aux cornes recourbées. L’UNIVERS DES CHENES-LIEGES «Ils viennent parfois dormir ici au pied de la falaise karstique, mâles et femelles séparés», explique un peu plus tard un homme au béret basque attiré par le son d’une clochette. Celleci est fixée à une corde servant de rampe d’escalier pour descendre au site nuragique. Il suffit ainsi de toucher la corde pour que la clochette se mette à tinter. L’homme sort et encaisse cinq euros d’entrée.

Une situation étrange dans cette région déserte où l’on s’attend plutôt à trouver un panneau «chiuso». «En été, l’endroit accueille souvent plus de 400 touristes par jour», précise le caissier et guide qui monte ici tous les deux jours à pied depuis Lanaitho. Il faut toujours quelqu’un sur place afin d’éviter le pillage du site archéologique, dont une grande partie n’a pas encore été mise à jour. Le retour conduit à travers d’innombrables forêts de chênes-lièges. Les troncs nus sont

Capo Testa près de Santa di Gallura

de couleur brun foncé et portent des numéros inscrits à la craie. 80% de la production italienne de liège proviennent de Sardaigne. Le liège sert à fabriquer des semelles de chaussures ainsi que des revêtements muraux et de sol, la meilleure qualité étant utilisée pour la confection de bouchons pour les bouteilles de vin. C’est dans la Gallura qu’est cultivé le cépage de Vermentino, dont le domaine de Capichera tire depuis 20 ans un cru d’excellente qualité.

IMPRESSIONNANTES FORMATIONS ROCHEUSES Le vin accompagne d’ailleurs à merveille le pique-nique dans la forêt de pierres du Capo Testa, sur la côte nord de l’île. Ici, pas question de voleurs ou de pilleurs. La plupart des roches sont des blocs immenses impossibles à déplacer d’un millimètre. Il ne s’agit pas de vestiges d’une culture ancestrale, mais de chefsd’œuvre de la nature – façonnés par le soleil, le vent et le sel de la mer. Les vagues, tempêtes et pluies ont sculpté, creusé et poli ces géants au

fil des millénaires pour leur donner des formes magnifiques alternant rondeurs et cavités. Lorsque l’on se promène au milieu de ces blocs rêches au toucher, on a l’impression que Dieu s’est amusé dans ses jeunes années à jouer avec de la pâte à modeler. La mer scintille, le soleil printanier brille et le vent ébouriffe les quelques touristes profitant de cette saison unique. 14.04.2012, ouverture de la saison au club-hôtel Tirreno, Sardaigne

11 DESTINATIONS

Luc Schwarz, directeur du club-hôtel Tirreno

NURAGHES LES SYMBOLES DE LA SARDAIGNE ET LEUR MYSTERE

temps de la civilisation nuragique. L’on découvre ainsi un nuraghe ou les ruines d’un nuraghe tous les trois kilomètres carrés sur l’île. Pour quelle raison un peuple aussi évolué, civilisé et puissant a-t-il passé son temps à bâtir des tours? Quelle était la fonction de ces constructions? Religieuse ou militaire? Ou s’agissait-il tout simplement des habitations

LE PEUPLE DE BERGERS DES NURAGHES A VECU ENTRE 1800 ET 500 AV. J.-C., VRAISEMB LA BLEMENT EN SARDAIGNE UNIQUEMENT.

Les nuraghes sont connus dans le monde entier comme le symbole préhistorique de la Sardaigne. Le mystère de ces monuments mégalithiques, les plus grands et surtout les mieux conservés d’Europe, reste entier même après des millénaires.

Au fil des siècles, la construction des tours a été attribuée à tour de rôle aux Cyclopes, aux Sémites, aux Mycéniens ou encore aux mythiques Shardanes. Nous savons aujourd’hui qu’elles sont la plus haute expression architecturale, économique et culturelle d’un peuple de bâtisseurs dont elles tirent leur nom: les Nuraghes. A l’heure actuelle, la Sardaigne compte encore plus de 6500 de ces tours de pierre antique, qui devaient être plus de 10 000 au

de citoyens importants? En l’absence d’indices fiables, les chercheurs et les historiens ne sont pas parvenus à se mettre d’accord sur l’utilisation de ces édifices. Il reste la théorie de l’exploitation polyvalente des nuraghes – en tant qu’habitation, mais aussi comme lieu de culte en relation directe avec le culte de la mort et la constellation des étoiles, ou encore sous forme de poste de défense puisqu’ils permettaient de repérer l’ennemi au loin. A partir du 5e siècle av. J.-C., la civilisation nuragique commence à décliner avec l’arrivée des colonies phéniciennes et leur culture disparaît rapidement en emportant avec elle le mystère des tours.

Eva Katharina Kania, assistante de la chef de la réception du club-hôtel Giverola

TOSSA DE MAR HISTOIRE, BEAUTE ET ART DE VIVRE

12 DESTINATIONS

Sites médiévaux, plages et pêcheurs – Tossa de Mar, la ville des contrastes

Idyllique petite cité culturelle et historique, Tossa de Mar se situe au sud de la Costa Brava, à 90 km environ au nord-est de Barcelone, nichée entre d’abruptes parois rocheuses plongeant dans la mer. Tossa de Mar était à l’origine une colonie romaine, alors appelée Turissa, ce dont témoignent les mosaïques exposées au musée de la ville. C’est au Moyen Age qu’est né le cœur actuel de la cité, la Vila Vella. Aujourd’hui encore, l’architecture urbaine est marquée par les murs d’enceinte presque entièrement conservés et les tours de guet datant du 12e siècle, qui protégeaient jadis la ville contre les fréquentes attaques des pirates. Le village de pêcheurs doit sa première notoriété aux peintres qui ont découvert la grande diversité de ses couleurs dans les années 1930 à 1940. Les autorités s’efforcent de garder intact le charme de la petite cité et s’investissent en permanence pour la protection de l’environnement. L’industrie n’y est pas la bienvenue et les forêts font l’objet d’une attention peu commune. MARIAGE DE LA TRADITION ET DU TOURISME MODERNE Malgré ses dimensions modestes, Tossa de Mar offre de nombreux attraits – en plus de la garantie d’y passer des vacances balnéaires inoubliables – à l’instar des sites historiques à visiter et des expériences gastronomiques à vivre

tant dans la cuisine traditionnelle que moderne. Baladez-vous dans la vieille ville et laissez-vous séduire par les magnifiques places et bâtiments, ruelles enchevêtrées, cafés sympathiques, caves à vin (bodegas) et restaurants. Montez jusqu’au phare Faro de Tossa pour admirer la vue époustouflante sur les falaises et la cité. Partez à la découverte des vestiges de l’Iglesia Vella de Sant Vicenc, ancienne église de style gothique tardif datant du 15e siècle, ou encore du site archéologique romain de la Villa Romana del Ametllers. Outre la belle promenade côtière, Tossa de Mar compte trois plages de sable: la Platja de la Mar Menuda, la Cala Codalar et la longue plage Platja Gran, qui borde la vieille ville ainsi que les nombreux cafés et restaurants des quais. Le soir, vous pouvez observer le travail quotidien des pêcheurs qui ramènent leurs prises avant de raccommoder leurs filets. SOIREE ROMANTIQUE OU VIREE ENTRE AMIS? Installez-vous sur l’une des nombreuses terrasses pour admirer la vue extraordinaire sur les murailles illuminées de la Vila Vella tout en dégustant une succulente spécialité régionale. Des campagnes gastronomiques sont d’ailleurs organisées dans tous les restaurants au mois d’avril et de septembre. Mais la vie nocturne n’est pas en reste à Tossa. Bien au contraire: après un repas romantique au restaurant, les oiseaux de nuit ont la possibilité de danser dans un établissement de la ville – à la «Riviera», au «Tahiti» ou au «Sivas» – ou tout simplement de finir la soi-

rée dans l’un des nombreux bars ou bodegas authentiques dans les ruelles de la vieille ville. Bien que cette perle de la Costa Brava accueille chaque année une grande quantité de touristes, il suffit de la comparer à des stations balnéaires débordant de monde telles que Llo-

ENTRE MOYEN AGE ET MODERNITE, ENTRE LE BLEU DE LA MER ET LE VERT DES FORETS – UN PAYSAGE UNIQUE QUI FASCINAIT DEJA DES ARTISTES TELS QUE MARC CHAGALL ET RICHARD SERRA. ret de Mar ou Playa de Aro pour s’apercevoir rapidement que Tossa est bien davantage qu’un lieu d’hébergement bon marché pour des vacanciers qui se contentent de quelques mètres carrés de sable au bord de la mer. Tossa de Mar est un endroit magique, qui laisse aux visiteurs de tout âge un souvenir inoubliable

Le jeudi est jour de marché: vous y trouverez des olives, des noix, du miel, des légumes et de la viande, mais également des vêtements, des bijoux et des antiquités. Les habitants de la région font eux aussi leurs achats au marché, qui reste la meilleure manière de découvrir le mode de vie méridional «en live».

13 SAVOIR

Contribution rédactionnelle de La Poste Suisse

PARTIR LE CŒUR LEGER AVEC LE SERVICE VACANCES

Que vous ayez décidé de paresser au soleil à la plage, de visiter les curiosités de villes trépidantes ou de vivre une vraie aventure, vous profiterez de vos congés en toute sérénité avec le Service  vacances de La Poste Suisse Qu’y-a-t-il de plus beau que les vacances? Pas grand-chose! C’est d’ailleurs la raison pour laquelle un grand nombre de Suisses voyagent au moins une fois par an. Le plus beau moment de l’année est si important pour la plupart d’entre eux qu’ils réservent au moins deux mois avant leur départ. Quelle que soit la formule retenue – séjour de courte durée dans un pays voisin ou voyage plus long dans des contrées lointaines, vacances reposantes au bord de la mer ou escapade citadine active – le choix de la destination s’effectue bien à l’avance, ce qui se révèle être judicieux puisqu’une bonne planification des vacances est indispensable pour pouvoir se détendre en toute quiétude. Personne ne veut se soucier, pendant ses vacances, de savoir s’il a fermé ses fenêtres ou coupé l’électricité ni constater avec effroi, à son retour, que sa boîte aux lettres déborde. Pour éviter que de tels désagréments ne se produisent, le Service vacances de La Poste Suisse donne de précieux conseils (voir encadré).

leur case postale restera vide en leur absence. De plus, grâce à son service attractif «Demande de changement d’adresse temporaire», la Poste fait parvenir des envois adressés au domicile temporaire de celles et ceux qui ne souhaitent pas se passer de leur courrier quotidien pendant les vacances. Chaque année, quelque 850 000 personnes tirent parti de cette offre pratique et partent le cœur léger.

le courrier à l’office «Demande de garder Avec les formulaires temporaire» de changement d’adresse de poste» et «Demande

Guide de

vacances

Edition septemb re 2011

f_titelseite_fe

rienratgeber.i

ndd 1

08.11.11

15:25

Le Guide de vacances de La Poste Suisse propose une sélection de conseils sur des thèmes allant de la réservation de voyages aux préparatifs en passant par les différents moyens de paiement en usage dans le pays de destination. Il contient en outre une demande de garder le courrier à l’office de poste ainsi qu’une demande de réexpédition et fournit des informations tant sur la sécurité et la protection que sur les moyens de transport appropriés à chaque type de séjour touristique. Les check-lists «Préparation du voyage» et «Préparation des valises» qui y figurent sont également utiles. Le Guide de vacances peut être téléchargé ou commandé sur le site

SERVICE VACANCES Le recours au Service vacances de La Poste Suisse permet de profiter pleinement de ses congés. La solution confortable et avantageuse «Demande de garder le courrier à l’office de poste» garantit à ses bénéficiaires que leur boîte aux lettres ou

WWW.POSTE.CH/SERVICE-VACANCES

La Poste Suisse se tient à votre disposition pour répondre à vos questions soit par téléphone au 0848 33 22 11 (tarif local), soit par e-mail à l’adresse REEXPEDITION@POSTE.CH

Albert Mondon, responsable tennis au club-hôtel Giverola

EQUIPE DE TENNIS A&J TENNIS TOTAL – POUR TOUT AGE ET TOUT NIVEAU

14 ACTIVITES et COURS

L’équipe de tennis A&J offre dans la région de la Costa Brava un entraînement de tennis professionnel aux joueurs de tout âge et de tout niveau, qui va jusqu’à la préparation à des tournois professionnels, en groupe ou sous forme de leçons individuelles. L’équipe participe également à la création et à la gestion de clubs et d’écoles de tennis, tant sur le plan de l’aménagement des clubhouses et des courts que de l’organisation des tournois L’équipe de tennis A&J travaille sur six sites le long de la Costa Brava, les installations sportives du club-hôtel Giverola étant les meilleures. Nous y gérons depuis onze ans le département tennis et avons déjà entraîné de nombreux joueurs de haut niveau. Neuf des onze courts de tennis sont en gazon synthétique (avec sable de quartz) pour un jeu rapide et deux en terre battue ultramoderne. L’équipe de tennis A&J et l’Association espagnole des professionnels du tennis (APETenis)

ont signé une convention. Dans ce cadre, nous avons présenté au mois d’octobre les installations de tennis du club-hôtel Giverola aux présidents des fédérations de tennis de Catalogne, tant du côté espagnol que du côté français. Nous sommes actifs depuis 1988 à Blanes. Le tennis-club de Blanes dispose de sept courts, quatre en terre battue et trois en quick, d’une piscine et d’un clubhouse. A Pineda de Mar, nous travaillons en étroite collaboration avec la société Tecnotennis. En peu de temps, nous y avons sensiblement amélioré l’image de l’école qui compte actuellement 110 élèves. Au centre de Tossa de Mar, nous jouons sur deux courts de l’hôtel Marina Tossa. Au prix de grands efforts, l’équipe de tennis A&J exploite ici une «plus petite école» regroupant 45 élèves. C’EST EN FORGEANT QU’ON DEVIENT FORGERON Les élèves de nos classes compétition se mesurent au niveau régional et suprarégional (Catalogne). L’un des plus grands espoirs du tennis espagnol fait actuellement partie de notre club. Il s’agit de Marina Bassols qui joue en catégorie alevín. Championne de Catalogne

en catégorie benjamin (10 ans), championne de Gérone en catégorie benjamin et lauréate des Masters d’été en 2009, elle a terminé l’année au deuxième rang de la liste des meilleurs joueurs espagnols. Poursuivant sur sa lancée, elle s’est classée l’année suivante à la quatrième place des meilleurs joueurs de sa catégorie d’âge (11 à 12 ans). L’équipe de tennis A&J organise chaque année de nombreuses manifestations liées au tennis, par exemple des tournois à l’instar des circuits d’été à Blanes et Pineda ou encore l’Open Vila de Blanes, qui d��cernait à l’époque des prix en espèces jusqu’à concurrence de EUR 7000. Un camp d’été annuel regroupant plus de 150 enfants a également lieu à Blanes. Sans parler desdits Estajes de Competición, qui permettent aux joueurs de s’entraîner en vue des compétitions du circuit d’été. 40 enfants de la commune de Tossa participent au camp d’été du club-hôtel Giverola, qui va les chercher en bus à cet effet. WWW.AIJTENNISTEAM.COM

16.06 – 30.06.2012, «Tennis Remember 50 plus» avec jazz, club-hôtel Giverola, Costa Brava

Albert López et Albert Mondon

Katja Gridling, directrice de l’hôtel Victoria-Lauberhorn

LA TECHNIQUE DE SKI AU TALON LIBRE

LE TELEMARK – L’ANCIENNE TECHNIQUE DE SKI REMISE AU GOUT DU JOUR

Les adeptes du télémark sont toujours plus nombreux à dévaler les pistes. Le télémark n’est pas une nouvelle tendance, mais bien l’ancêtre du ski alpin moderne. Je me suis entretenue avec Tino Fuchs, moniteur de ski et copropriétaire de l’école de sports d’hiver privée de Wengen, sur la «technique de ski au talon libre». Katja Gridling: Comment est né le télémark? Tino Fuchs: Nous devons le télémark à Sondre Norheim. Considéré comme l’inventeur de cette technique, il a grandi dans le comté de Telemark en Norvège. Elle lui a permis de remporter en 1868 la compétition de ski organisée à Christiania, l’actuelle ville d’Oslo. Il a fallu attendre encore 20 ans pour que cette discipline réponde au nom de télémark, ceci afin d’éviter toute confusion avec le virage parallèle. Comment se pratique la technique du télémark? Le virage télémark est caractérisé par la flexion, rendue possible grâce à la liberté du talon et à la souplesse de la chaussure: le talon libre et le genou fléchi. Cette technique entraîne un glissement du ski amont vers l’arrière et un mouvement vers l’avant du ski aval. Les skis restent parallèles pendant tout le virage. Quel est l’équipement standard? Une paire de skis munis de fixations de télémark – une fixation qui bloque uniquement l’avant de la chaussure –, un ou deux bâtons et une paire de chaussures. Il s’agit en règle générale de chaussures en plastique avec une partie flexible au niveau des orteils. Qu’est-ce qui fait la spécificité du télémark? Le télémark est à la base un sport marginal pratiqué par les individualistes, qui est cependant en passe de devenir un sport à la mode. Cette technique de virage et de glisse, qui doit

15 ACTIVITES et COURS

Copyright Telemark.ch «Free your heel, free your mind»

sa spécificité à la liberté des talons sur le ski, offre des possibilités insoupçonnées. Le télémark est le ski des gens qui en aiment le geste, qui savourent le plaisir de sa pureté, du rythme qui devient danse, de la courbe juste et complice du terrain. Harmonie, dynamisme et élégance – le skieur donne l’impression de voler. Le télémark est l’expression d’une liberté dans l’espace blanc. Il peut en effet se pratiquer tant sur piste, en haute neige, dans la poudreuse que dans les champs de bosses ou dans le cadre de randonnées. L’on entend souvent dire que le télémark exige beaucoup de force … Tout est question de technique. Meilleure elle est, moins la musculature est sollicitée. Mais il est vrai que, contrairement au ski alpin, le télémark fait appel à tous les muscles des jambes.

Depuis combien de temps enseignes-tu la technique du télémark? L’école de sports d’hiver privée de Wengen existe depuis 1990 et le télémark figure au programme depuis le début.

28.01 – 04.02.2012, télémark pour dames, hôtel Victoria-Lauberhorn, Wengen 10.03 – 17.03.2012, télémark pour débutants et avancés, hôtel Victoria-Lauberhorn, Wengen

Nous proposons des semaines de télémark dans notre catalogue «Aktivitäten und Kurse» (disponible uniquement en allemand) qui pré-

Qui s’adonne à ce sport? J’ai des clients âgés de 12 à 60 ans. La plupart d’entre eux sont lassés du ski alpin ou ont l’impression de stagner et souhaitent dès lors essayer quelque chose de nouveau. Et la majeure partie reste ensuite fidèle à cette nouvelle discipline. Le télémark est à la portée de chacun, il suffit de présenter une bonne condition physique de base.

voient des cours individuels pour une à cinq personnes. Le client et ses besoins personnels sont au cœur de nos préoccupations – d’où l’idée d’organiser une semaine de télémark réservée aux dames. Les débutants et les aficionados ont ainsi la possibilité de s’initier à ce sport formidable ou de parfaire leur technique dans une ambiance conviviale.

Axel Jürgens, BMXeur professionnel

SPORTS D’ACTION LE NOUVEAU SKATEPARK A PROXIMITE DU CLUB-HOTEL GIVEROLA

16 ENFANTS et ADOS

Axé sur les sports d’action, l’Eurocamp offre la meilleure infrastructure d’Europe pour le roller en ligne, le skateboard, le BMX et le VTT. Mon équipe se compose d’athlètes professionnels qui ont pour objectif de développer ces sports en vogue et de transmettre leurs connaissances aux futures générations. L’Eurocamp est divisé en deux skateparks, le skatepark Nike 6.0 et le Spine Mini/Streetpark – un terrain d’entraînement qui fera le bonheur de toutes les personnes qui aiment bouger. Le skatepark Nike 6.0 a ouvert ses portes le 22 octobre. Son design unique permet aux athlètes de tracer des droites à l’infini. Des riders professionnels à l’image de Sergio Layos, Stefan Lantschner, Simone Barraco, Anton Evstifeev, Björn Mager, Daniel Tünte, Ruben Rodriguez (Rubio) et Joan Balmanya nous ont fait l’honneur de leur présence à la cérémonie d’inauguration. Le Spine Mini/Streetpark, idéal pour apprendre de nouveaux trucs et figures, est à la disposition des sportifs de tout niveau. Nous préparons en ce moment nos futurs dirt trails pour l’entraînement des BMXeurs et des vététistes. Quant à nos camps de printemps et d’été, ils auront lieu pour la première fois en 2012. WWW.CLUBEUROCAMP.COM

MON PORTRAIT Je suis BMXeur professionnel depuis 1996. Après avoir disputé les premières compétitions en Argentine, j’ai commencé à parcourir le monde en 1998 pour participer à diverses manifestations en Europe, aux Etats-Unis, en Australie, en NouvelleZélande, à Dubaï et en Amérique du Sud où j’ai pu exercer mes talents de coureur. En plus de ces activités, j’ai dessiné et construit quelquesuns des meilleurs skateparks, dirt courses et rampes pour des événements et concours dans le monde entier. J’ai également travaillé pour la fameuse chaîne sportive ESPN en qualité de commentateur des XGames. Durant mes loisirs, j’aime surfer ou snowboarder – tout dépend de la saison. Je continue aujourd’hui de participer à des compétitions et de concevoir des skateparks. Vous me trouverez souvent au Club Eurocamp, mon plus grand projet à l’heure actuelle.

Christian Dreher, Olé Sportswear Ltd.

MAILLOT BIKEHOLIDAY PIECES UNIQUES DE QUALITE PROFESSIONNELLE

1

2

3

Jogi Brunner, responsable général de Bikeholiday et Fitholiday, présente à l’équipe Olé Sportswear les dessins illustrant ses idées pour le nouveau maillot. Comme chaque année, l’accent est mis en priorité sur la qualité et l’originalité. Il faut aussi que le maillot soit clairement reconnaissable.

Les aspects techniques ainsi que le design du fameux maillot sont débattus, de nouvelles idées jaillissent et sont retenues ou non pour déboucher finalement sur la version définitive.

Une fois que nous nous sommes mis d’accord sur le design, le choix du tissu, la coupe, les fermetures éclair, les réflecteurs, l’impression, la couleur et la taille du logo, le nombre de pièces et la répartition par tailles, Olé Sportswear fournit le modèle définitif et l’offre y relative.

6

5

Après avoir navigué autour de la moitié du globe, les maillots arrivent à destination six semaines plus tard au port de Barcelone. Notre partenaire de transport prend alors en charge tous les articles, qui sont dédouanés avant d’être livrés à Giverola. Il ne nous reste qu’à les déballer!

La production en Chine tourne à plein régime. Nous avons besoin de 2000 m de tissu et de 500 kg de matériel. 50 collaborateurs sont impliqués dans la production des maillots – de l’esquisse au contrôle final. Les maillots sont emballés et préparés pour l’expédition par voie maritime.

17 BIKE- et FITHOLIDAY

4

La commande est mise en production. Si les modèles 1:1 fabriqués pour un dernier contrôle sont acceptés, plus aucune modification ne sera possible par la suite. Les cylindres d’impression sont préparés, l’on procède à l’achat du matériel et des accessoires et la commande est intégrée au plan de production.

En notre qualité d’entreprise suisse, nous sommes conscients de notre responsabilité et nous engageons en faveur de conditions de travail équitables pour les ouvriers, de la production

La société Olé Sportswear Ltd. crée depuis 1989 des vêtements de sport, de loisirs et d’entreprise

sans recours à la main-d’œuvre enfantine et de

individualisés, ainsi que des collections spéciales et des accessoires. Elle s’acquitte au quotidien des

la fabrication de textiles exempts de substances

tâches les plus complexes, de la coordination de la production en fonction des couleurs et matériaux

nocives. C’est la raison pour laquelle nous collabo-

des diverses commandes jusqu’à la livraison des articles dans les bons délais.

rons exclusivement avec des sociétés de produc-

Afin de pouvoir vous proposer un vaste choix dans une qualité professionnelle, Olé Sportswear Ltd.

tion moyen-orientales et européennes certifiées.

gère six univers de marques sur les thèmes suivants: cyclisme et triathlon, course à pied, vêtements de loisirs, promotionnels et professionnels, textiles bio, casquettes, articles publicitaires et cadeaux. WWW.OLESPORT.CH.

T +41 56 402 18 24, info@olesport.ch

Patrik Pörtig, responsable marketing & communication Ochsner Sport

OCHSNER SPORT RESTE EN TETE APRES 50 ANS D’ACTIVITE NOUVEAUX VOYAGES POUR SPORTIFS ET CARTE CLUB ATTRAYANTE

Ochsner Sport a fêté son 50e anniversaire en 2011 et décidé de faire de son jubilé «l’année de tous les records» en proposant à ses clients des actions et offres qui sortent de l’ordinaire. 18 BIKE- et FITHOLIDAY

1961 A 2011 – OCHSNER SPORT ECRIT L’HISTOIRE DU SPORT C’est en 1961 que Max Ochsner inaugure son premier magasin d’articles de sport à Zurich Oerlikon. En 1966, le commerce se dote d’un deuxième étage et devient le plus grand magasin de sport de l’arc zurichois avec une surface de vente de 300 m2. Après quelques années, aucun doute n’est permis: Ochsner Sport vole de succès en succès. D’autres succursales ouvrent leurs portes et Ochsner Sport est repris par le groupe Deichmann en 1992. Aujourd’hui, Ochsner Sport compte plus de 80 succursales dans toute la Suisse et reste le leader incontesté des magasins de sport en Suisse avec un chiffre d’affaires supérieur à CHF 400 millions. COMPETENCE PROFESSIONNELLE ET MARQUES FORTES A LA BASE DU SUCCES Plusieurs facteurs expliquent pourquoi Ochsner Sport est devenu au fil des cinquante dernières années le no 1 sur le marché des magasins de sport et peut fêter aujourd’hui un jubilé fantastique: chez Ochsner Sport, les clients trouvent un grand choix de chaussures de sport et de loisirs, tous les articles mode tendance et bien entendu une vaste gamme de textiles des marques mondiales les plus connues. Par ailleurs, Ochsner Sport axe ses prestations sur un conseil personnalisé et compétent fourni par un personnel qualifié, un excellent service à la clientèle ainsi que des prix toujours compétitifs. OCHSNER SPORT CLUB – PLUS PROCHE DU SPORT Avec la carte OCHSNER SPORT CLUB, les membres bénéficient depuis mars 2011 d’un bonus sur achats jusqu’à concurrence de 5 % ainsi que d’autres réductions exclusives, d’offres spéciales de partenaires et de conditions sportives. Le bonus col-

lecté avec chaque achat est versé en liquide aux membres du CLUB à la fin de l’année sous forme de bons. Ils ont en outre la possibilité de participer à des événements exceptionnels et concours prodigieux grâce aux engagements de sponsor d’Ochsner Sport, qui permettent aux membres du CLUB de gagner par tirage au sort des billets d’entrée pour les matchs de l’équipe nationale suisse de football, la Coupe du monde de ski et d’autres événements sportifs prestigieux. OCHSNER SPORT TRAVEL – BOUGEZ AVEC NOUS En 2012, Ochsner Sport lancera OCHSNER SPORT TRAVEL avec l’objectif de faire bouger les Suisses en leur proposant des offres de voyages attrayantes placées sous le signe de l’activité et du sport. En collaboration avec l’Association Vacances, Ochsner Sport organisera des vacances sportives actives dans les domaines de la course à pied, de la randonnée, du Nordic Walking et du vélo. Une formule qui n’est évidemment pas réservée aux spécialistes, mais s’adresse également aux personnes intéressées par la pratique de différentes activités sportives. Les vacances pour sportifs auront lieu dans trois endroits en Suisse ainsi qu’au club-hôtel Giverola à la Costa Brava. Elles seront complétées par une semaine pour les familles à Arosa. OCHSNER SPORT TRAVEL enrichit vos vacances. Par le biais d’entraînements encadrés, des coaches sportifs bien formés vous permettront de vivre un programme sportif intensif. Ce dernier est ciblé sur votre niveau d’entraînement et vos objectifs. Mais – pas de souci – inutile d’être un pro. Vous avez également la possibilité de vous initier aux sports de votre choix et de tester du matériel sur place. WWW.FERIENVEREIN.CH/FR/OCHSNERSPORTTRAVEL

Après 50 ans d’activité, Ochsner Sport continue d’assurer un «service complet» à ses clients en leur garantissant de profiter d’offres et actions passionnantes.

OCHSNER SPORT TRAVEL 21.04 – 28.04.2012 Sport estival, club-hôtel Giverola 07.07 – 14.07.2012

Sport estival, hôtel Valaisia

04.08 – 11.08.2012

Semaine familles, hôtel Altein

11.08 – 18.08.2012

Sport estival, hôtel Schweizerhof

01.09 – 08.09.2012

Sport estival, hôtel Victoria-Lauberhorn

29.09 – 06.10.2012

Sport estival, club-hôtel Giverola

15.12 – 22.12.2012

Sport hivernal, hôtel Schweizerhof

20.01 – 26.01.2013

Sport hivernal et Slalom du Lauberhorn, hôtel Victoria-Lauberhorn (prov.)

19 BIKEHOLIDAY

DANI ALBRECHT ET LES JANKAS DONNENT TOUS POUR OCHSNER SPORT.

www.ochsnersport.ch

Jogi Brunner, responsable des vacances actives

MA PASSION

OU COMMENT MON PASSE-TEMPS EST DEVENU LE METIER DE MES REVES magnifiques. C’est ainsi que je suis tombé amoureux de la Costa Brava, une passion qui ne m’a plus jamais quitté. L’année suivante, je travaillais déjà en qualité de guide avant de devenir par la suite responsable de station à Giverola.

20 COLLABORATEURS

Un extrait de l’album photos privé de Jogi Brunner

C’est à mes parents que je dois ma passion pour le sport. Mais, pour être honnête, j’entretenais à l’origine un rapport d’amourhaine avec cette activité. En effet, depuis tout petit, sitôt que la neige avait fondu dans l’Oberland bernois, je devais grimper presque chaque week-end à notre chalet sur l’alpage. Mon intérêt pour le vélo n’est né qu’après ma confirmation, lorsque j’ai utilisé l’argent qui m’avait été offert à cette occasion pour me payer un vélo de course puis un VTT. Peu après, je me suis lancé dans les compétitions de VTT en catégorie élite – vêtu d’une magnifique tenue fluorescente. La formation de guide VTT a suivi. 20 ANS A GIVEROLA Je suis parti m’entraîner en Toscane à deux reprises en compagnie d’amis. Nous y avons trouvé la pluie ainsi que des chiens hargneux flanqués de maîtres furieux, mais pas l’ombre d’une piste de VTT. Le choix d’une nouvelle destination s’imposait. Au mois de janvier

1991, un dépliant noir-blanc intitulé «Semaines d’entraînement au triathlon à l’hôtel PTT Giverola» atterrissait dans ma boîte aux lettres. J’ai profité de l’aubaine et réservé ma place sans attendre! Le départ ne s’est pas déroulé dans des conditions optimales. Il a fallu décharger et recharger entièrement la remorque du car à Berne pour pouvoir y caser nos vélos et, peu après la frontière espagnole, nous avons dû nous entasser dans un petit bus sans remorque. Officiellement, pas trace de groupes constitués par niveaux, ni de programme hebdomadaire destiné aux clients actifs. La décision de choisir un itinéraire se prenait au petit déjeuner. Les triathlètes avaient tendance à nous regarder de travers car nos mollets de vététistes n’étaient évidemment pas rasés à l’époque et nos vélos n’étaient pas non les plus propres. En Suisse déjà, je m’étais informé sur la qualité du terrain. Nous étions les premiers vététistes et seuls des pistes courtes étaient alors connues. Par chance, nous nous sommes rendu compte sur place que les itinéraires pouvaient être rallongés à loisir. Nous avions découvert un paradis pour le VTT avec des parcours remarquables dans des paysages

DU PASSE-TEMPS A LA PROFESSION En 2002, j’ai fait de ma passion mon métier lorsque j’ai été promu manager produit pour les vacances actives. Maintenant je n’ai plus de hobby – en revanche une profession de rêve. Beaucoup de choses ont changé dans l’intervalle car j’essaie chaque année de fixer de nouvelles priorités. L’amélioration continue du service et de la qualité, fournis au meilleur rapport prestations-prix, reste cependant toujours au centre de mes préoccupations. Quelques exemples: ü Les suggestions formulées par oral ont débouché sur la mise en place de panneaux d’information avec les programmes de la semaine. ü Les grands groupes se sont mués en 16 petits groupes sélectionnés par niveaux. ü Les semaines d’entraînement sont devenues des vacances actives qui s’adressent tant aux jeunes et aux moins jeunes et tant aux athlètes de haut niveau qu’aux sportifs occasionnels. ü La Renault 4 qui faisait office de véhicule d’accompagnement a été remplacée par des mini-bus avec remorques à vélos. ü Le service sur assiette a fait place à nos légendaires et copieux buffets de petit déjeuner et de soirée adaptés aux besoins des sportifs. ü Le jogging pratiqué tôt le matin est devenu un programme de course à pied à part entière. ü Les copies de documents se sont muées en cartes de randonnée avec marquage pour la route, le VTT et la course à pied. Nous avons en outre développé les infrastructures sportives de l’hôtel ainsi que les moyens de transport pour le voyage. Nous avons également augmenté le nombre de semaines actives et renforcé les possibilités de combinaison des différentes disciplines. Quant à la galerie de photos en ligne sur le site Internet, elle garantit aux participants de garder un souvenir durable et amusant de leur séjour.

UN GRAND MERCI Le fait de partager une passion commune ainsi que la reconnaissance et la fidélité de nos clients constituent l’un des plus beaux aspects de mon métier. J’ai serré beaucoup de mains et entendu si souvent «merci mille fois, c’était super, je reviendrai l’année prochaine». J’en profite pour adresser mes sincères remerciements à tous nos clients car c’est grâce à eux que j’ai le privilège d’exercer ma profession. 250 guides motivés et connaissant parfaitement les lieux m’encadrent dans ma mission. L’excellente collaboration et le soutien de toute la chaîne de services Association Vacances, tour-operating, sociétés de transport et hôtel ont fait de notre produit ce qu’il est devenu au fil des ans. Mes remerciements vont également à mon épouse Ursula et à mes deux filles Selina et Anina, qui s’acquittent souverainement des tâches à domicile durant mon absence et me soutiennent dans mon activité.

LAST BUT NOT LEAST Il m’arrive aussi de répondre à des questions amusantes:

bronzage sur les bras et les jambes peuvent aussi résulter de la pratique du vélo au soleil.

«Quel est ton travail à part cela?» C’est ma préférée, que j’entends également chez moi.

10.03 – 02.06. et 15.09 – 13.10.2012, vélo de course et VTT, club-hôtel Giverola, Costa Brava

Innombrables virages et petits cols serpentant

«Giverola, c’est en Italie, non?» Non, mais la Sardaigne fait aussi partie de notre offre.

en direction des Pyrénées: la Costa Brava est tout simplement fascinante. Les adeptes du cyclisme sur route apprécient la qualité de son réseau routier et la douceur du climat. Le terrain

«C’est possible de faire le tour de la mer à vélo?» En principe oui, mais une semaine c’est un peu court pour faire le tour de la Méditerranée.

de VTT commence aux portes de l’hôtel et la vaste réserve naturelle propose des pistes en sable dur. De nombreux parcours de VTT sillonnent entre les rochers rouges, à l’ombre des pins et des chênes-lièges. Bon nombre

«Jogi, tu as attrapé ces drôles de traces en faisant les foins?» C’est une petite fille qui m’a posé cette question à la plage. Non, les différentes marques de

d’équipes professionnelles ainsi que l’équipe nationale suisse peaufinent ici leur préparation pour la saison à venir.

Sandra Abegglen, chef de la réception du club-hôtel Tirreno

DE L’OBERLAND BERNOIS A LA SARDAIGNE VIVRE ET TRAVAILLER DANS MON PAYS D’ADOPTION

Le virus de la gastronomie m’a été inoculé très tôt. Petite déjà, je donnais des coups de main dans l’hôtel de mon oncle au bord du lac de Thoune – au buffet, à la vaisselle et à l’économat. Mais la réception était déjà mon endroit favori. Je noyais les réceptionnistes sous le flot de mes questions et ma fierté fut immense lorsque j’ai été officiellement engagée pour la première fois au «service de la réception» à l’âge de six ans. Conséquence logique, après l’école obligatoire et un séjour en Suisse romande, je me suis lancée dans un apprentissage d’employée de commerce en hôtellerie. J’ai ensuite occupé quelques postes saisonniers en Suisse avant de partir en Italie pour un séjour linguistique. L’envie de découvrir le vaste monde m’a amenée à travailler pendant cinq ans en qualité de secrétaire sur les navires de la société Costa Croisières. De retour dans l’Oberland bernois, j’ai eu l’opportunité de faire mes premières armes en tant que cadre dans un hôtel du lac de

Brienz où j’ai été engagée comme assistante de gestion. Le couple de propriétaires restera un modèle pour moi au niveau connaissances professionnelles, gestion du personnel et motivation! La formation continue occupait une place très importante chez eux et c’est ainsi que j’ai passé à cette époque l’examen professionnel pour cheffe d’accueil et d’administration hôtelière avec brevet fédéral.

BELLA ITALIA L’Italie était le pays de mes rêves. Alors, pourquoi ne pas y vivre et travailler? Une annonce publiée dans la revue de la branche hôtelière a alors retenu mon attention: le club-hôtel Tirreno à Cala Liberotto était à la recherche d’une réceptionniste. Et c’est ainsi que j’ai atterri à l’aéroport d’Olbia en février 2002. Après une année, j’ai été promue réceptionniste en chef. Mon domaine d’activités n’a cessé de s’étoffer et, à l’heure actuelle, j’œuvre davantage en coulisses qu’à la réception. Ma tâche principale consiste à m’occuper des réservations et je suis toujours très heureuse d’enregistrer celles de fidèles clients. Il est essentiel pour moi d’être bien informée et constamment à jour. C’est la raison pour laquelle j’ai décidé de suivre le cycle d’études postgrades ES en management hôtelier que j’ai achevé en 2009. Je me sens chez moi en Sardaigne – où j’ai trouvé l’amour. Mais j’aime aussi retourner quelques semaines dans mon pays d’origine pendant les mois d’hiver. Dans l’Oberland bernois, je me ressource et recharge mes batteries pour démarrer la nouvelle saison pleine d’énergie. Dans cet esprit: a presto!

21 COLLABORATEURS

POURQUOI CHRISTOPH BÜHRER N’AIME PAS LES VOYAGES EN CAR TRADITIONNELS UN ENTRETIEN PERSONNEL AVEC LE PROPRIETAIRE INNOVANT DE LA SOCIETE EDELLINE SA

22 DANS LE MONDE

Christoph Bührer peut se targuer d’une longue expérience dans l’univers des voyages en car. Il déborde d’enthousiasme et son visage s’illumine lorsqu’il en parle. Impossible de ne pas voir que cet homme travaille avec une passion restée intacte tout au long de ces années. «Panorama»: Votre carrière dans le domaine des voyages en car a débuté chez Klopfstein Voyages. Qu’est-ce qui vous a particulièrement marqué à cette époque? Christoph Bührer: L’Association Vacances a introduit le Car Rouge en 1986 et chargé la société Klopfstein Voyages de son exploitation, dont j’ai par la suite assumé la responsabilité. Une expérience unique dans la mesure où un car aussi confortable constituait une nouveauté absolue. A partir de ce moment, les clients de l’Association Vacances ont eu le privilège de se rendre en Espagne et retour en profitant pour ainsi dire des avantages d’une classe business. Le Car Rouge vous a suivi lorsque vous vous êtes engagé dix plus tard chez Marti Voyages. Oui, en effet. Lorsque j’ai repris la direction du secteur logistique et technique chez Marti à Kallnach, l’Association Vacances a également décidé de confier l’exploitation du Car

Rouge à Marti. Un beau compliment pour le travail que nous avions accompli au cours des années passées. Et pourtant vous êtes rapidement revenu chez Klopfstein. Pour quelle raison? Suite à la vente de Klopfstein à Marti en 1996, j’ai retrouvé mon ancienne place de travail avec la mission d’assurer la fusion efficiente des deux sociétés. Une tâche loin d’être aisée puisque tout était d’un coup disponible en surnombre: trop de cars, trop de chauffeurs, trop de destinations parallèles. Trois ans plus tard, l’Association Vacances a décidé de créer sa propre société Car Rouge à Chiètres, dont j’ai alors pris la direction. Pourquoi avoir quitté Car Rouge six ans plus tard? L’Association Vacances a vendu l’entreprise à Eurobus. J’ai fait le bilan de mes années enrichissantes avec Car Rouge, l’Association Vacances, Klopfstein et Marti et j’en ai conclu qu’il était temps pour moi de prendre de nouvelles voies. Christoph Bührer a ensuite travaillé pour une société de tranport. Quand il en parle, la petite flamme dans ses yeux s’éteint. Non pas en raison de mauvaises expériences vécues dans cette entreprise de transport – mais tout simplement parce que la branche des voyages en car lui manquait.

Vous êtes aujourd’hui chef d’entreprise dans la branche des voyages en car. Oui, et c’est formidable! Depuis 2007, j’exploite avec mon beaufrère la société Interbus SA, qui fournit des prestations de services aux entreprises de cars. Une année après, nous avons créé la société Edelline SA avec l’objectif de proposer des voyages en car exclusifs. Il s’agit d’une entreprise purement familiale puisque mon épouse et mon fils y travaillent également. Pourquoi voyager avec Edelline même si l’on n’aime pas les voyages en car? Nous nous considérons comme des hôtes et nous efforçons quotidiennement d’offrir à nos clients des voyages uniques et inoubliables avec un maximum de confort et répondant au mieux à leurs attentes personnelles. Les voyages en car traditionnels n’existent pas chez nous. Chez Edelline, le client mange et boit quand il en a envie et non lorsque c’est prévu au programme. La notion de service est prioritaire, de la gamme des offres de voyage au conseil et au confort en passant par notre concept bistrot ainsi que l’hébergement. Dans cet esprit, nos cars sont aménagés de manière extrêmement cossue. Tous nos voyages bénéficient d’un encadrement aussi cordial que professionnel sans restreindre la liberté et les besoins individuels de nos clients. A l’heure actuelle, trois cars sont déjà au service de notre clientèle. L’entreprise met un point d’honneur à offrir des prestations hors normes à ses clients. Cette philosophie s’exprime tant dans la qualité des cars et des destinations, que dans celle de l’aspect gastronomique et des valeurs cultivées au niveau des relations avec les voyageurs. Depuis deux ans, Christoph Bührer roule à nouveau pour l’Association Vacances. L’an passé, la société Edelline SA et ses partenaires ont parcouru près de 150 fois le trajet Suisse-Espagne et retour avec le GIVEROLA-EXPRESS – sans incident et dans les délais – ce qui représente environ 330 000 km.

Les cars bistro de luxe pour le confort des passagers

Qu’est-ce qui vous fait particulièrement plaisir dans cette nouvelle collaboration avec l’Association Vacances? L’an prochain, nous aurons le privilège d’assurer le voyage de l’Association Vacances destiné aux actionnaires. Une belle preuve de reconnaissance pour notre collaboration de longue date. J’aurai le plaisir de m’installer au volant et me réjouis d’ores et déjà de faire découvrir aux clients les beautés de la Suède. Je me suis d’ailleurs investi personnellement dans l’élaboration du programme de voyage. Les participantes et participants auront la possibilité de découvrir les plus belles facettes de ce pays fascinant, sur terre et sur mer, en ville et à la campagne.

01.07 – 10.07.2012, voyage actionnaires du sud de la Suède à Göteborg via Stockholm

JEU-CONCOURS GAGNEZ 1 NUITEE POUR 2 PERSONNES L’hôtel mystère jouit d’une situation calme au cœur d’un jardin. Quant à la station où il se trouve, elle répond à toutes les attentes: sentiers de randonnée autour des lacs en hiver, remarquable domaine skiable s’étendant jusqu’à un glacier ou encore innombrables possibilités de shopping pour ceux qui aiment la vie mondaine. En été, les vignobles de la région font le bonheur des promeneurs.

Envoyez le nom de l’hôtel mystère à l’adresse REDAKTION@FERIENVEREIN.CH , objet «Jeu-concours», d’ici au 31 mai 2012 et vous gagnerez peutêtre 1 × 1 nuitée pour 2 personnes en demipension dans l’établissement en question. Bonne chance! Votre Association Vacances

DANS QUEL H

CETTE PHO TO A-T-ELLE

OTEL

ETE PRISE?

Gagnante du jeu-concours publié dans le numéro 3: Rita Müller, Zell

23 LOISIRS

t votre ordre de an en nt ai m s dè ez os Dép service-vacances. h/ .c te os .p w w w r su vacances et rapide! En ligne, c’est simple

Demande de réexpédition pendant les vacances La simplicité en quelques clics


Panorama 4, Janvier 2012