Issuu on Google+

DOUR RENOUVEAU PLUS Notre bilan, nos projets

POURSUIVRE ENSEMBLE LE CHANGEMENT

Sommaire Le mot du Bourgmestre .............................................. Etre disponible et à l’écoute ...................................... Vivre en sécurité ........................................................ Améliorer la sécurité sur nos routes ........................... L’enseignement communal ........................................ La politique sociale à Dour .......................................... Le Belvédère .............................................................. L’accueil des bébés et des petits ................................ La propreté et l’environnement ................................... La pratique du sport ................................................... Les activités culturelles .............................................. Elouges : le site de Ferrand ........................................ Elouges : la carrière ................................................... La protection de notre patrimoine ............................... La mobilité douce ....................................................... Les logements publics ............................................... La rénovation des trottoirs ........................................ . La gestion des déchets .............................................. La rénovation urbaine du centre de Dour ..................... La rénovation urbaine à Elouges-Monceau .................. La protection de la nature ........................................... Les divertissements et activités pour les jeunes .......... L’énergie et les éoliennes citoyennes .......................... Les finances communales ........................................... Notre liste pour poursuivre le changement ..................

3 4 et 5 6 et 7 8 et 9 10 et 11 12 et 13 14 et 15 16 et 17 18 et 19 20 et 21 22 et 23 24 25 26 et 27 28 et 29 30 et 31 32 et 33 34 et 35 36 et 37 38 39 40 et 41 42 43 44

POURSUIVRE ENSEMBLE LE CHANGEMENT www.drplus.be

Carlo Di Antonio

Chère Douroise, Cher Dourois, Avec mon équipe, nous gérons la commune de Dour depuis plus de 5 ans. Cet ouvrage synthétise les principales actions menées et vous permettra de découvrir nos projets pour l’avenir. C’est avec satisfaction qu’au terme de ce premier mandat, nous regardons dans le rétroviseur pour mesurer le chemin parcouru. Nous sommes fiers de notre bilan et de nos nombreuses réalisations. C’est le bilan d’une équipe d’amis, unie et motivée, d’un groupe qui dépasse les clivages des partis politiques. Au niveau communal, ce n’est pas la couleur politique des gens qui compte mais bien leur disponibilité et leur dévouement. Il reste évidemment beaucoup de choses à accomplir, beaucoup de chantiers à finaliser, beaucoup de nouveaux projets à entamer. Notre commune était dans un état déplorable et la redynamiser prendra encore du temps et de l’énergie. Nous avons organisé des dizaines de réunions citoyennes. Ce sont vos propositions et vos demandes qui nous motivent et inspirent largement notre programme pour les mois et années à venir. Nous devons poursuivre ensemble le changement ! Nous devons être ambitieux pour notre commune, favoriser le travail, aller de l’avant, être novateurs et bons gestionnaires. Je suis persuadé que nous sommes sur la bonne voie. Les bases sont dorénavant solides et vous savez que ce ne sont ni le travail ni les défis qui nous font peur ! Ensemble, ayons le cœur courageux et l’esprit créatif ! Soyez assuré(e) de notre total dévouement.

Carlo Di Antonio et l’équipe DRplus

Nous avons été disponibles et à l’écoute Notre bilan : Nous devions rendre service et être disponibles pour celles et ceux qui nous ont élus ! Avant la nouvelle majorité, les Dourois étaient peu consultés, les permanences à la commune étaient rares et les élus très souvent inaccessibles. Pour résoudre ce problème, nous avons créé des permanences systématiques et quotidiennes du Bourgmestre et des échevins à l’Hôtel de ville. Pour être disponible, chaque échevin a réduit son activité professionnelle d’un mi-temps. Désormais devenues incontournables, les permanences du samedi matin ont permis à près de 4000 d’entre vous de nous rencontrer ces 6 dernières années. Réunions citoyennes par village, présentation du tri des déchets, de la rénovation urbaine, du plan communal de développement rural ... Plus de 130 occasions pour nous rencontrer et débattre ! Par le passé, ce n’était que très rarement que les préoccupations des personnes handicapées, des aînés, des sportifs, des enfants, des associations culturelles, du développement rural, de la rénovation urbaine... étaient prises en considération. Nous avons mis en place les Conseils consultatifs pour chacune de ces problématiques.

4

POURSUIVRE ENSEMBLE LE CHANGEMENT Blaugies, Dour, Elouges, Petit-Dour, Wihéries

Nous continuerons à vous consulter et à vous écouter

Réunion citoyenne

Réunion de quartier

Conseil communal des enfants

Nos engagements : • Carlo Di Antonio et son équipe resteront disponibles et présents sur le terrain. Ils pourront répondre personnellement à vos demandes comme ce fut le cas dès janvier 2007 ; • poursuivre et développer le réseau des réunions citoyennes dans les communes de l’entité ; • dynamiser et renouveler les membres des multiples Conseils consultatifs notamment pour les enfants, les sportifs, les aînés et les personnes handicapées ; • créer un Conseil consultatif des jeunes et des mouvements de jeunesse en lien avec les associations et les deux écoles secondaires de notre entité ; • développer un système d’alerte SMS et mails afin de diffuser rapidement et efficacement une information d’intérêt général ou une invitation.

5

POURSUIVRE ENSEMBLE LE CHANGEMENT Blaugies, Dour, Elouges, Petit-Dour, Wihéries

Vivre en sécurité Notre bilan : de nouveaux moyens d’action et d’intervention • Pour la police : Installés dans des locaux inappropriés, les différents services de police étaient de fait, peu accueillants et dispersés. Maintenant située à l’avenue Wauters, la police de proximité est facilement accessible et propose des plages horaires plus larges. Nous avons lancé un projet essentiel au renforcement de la sécurité de nos concitoyens : la construction, grâce à des subsides, d’un commissariat de police sur le site de Belle-Vue. Fin 2012, les 80 policiers de notre zone y seront basés et seront donc plus proches des Dourois. Depuis 2007 et dans un but dissuasif, un impressionnant dispositif de caméras de surveillance a été mis en place. Aux nombreuses caméras fixes déployées en centre ville s’ajoutent deux caméras mobiles qui peuvent être placées selon les besoins. • Pour les services d’incendie et de secours : Nous avons permis au service d’incendie communal de maintenir la qualité de leurs interventions grâce à des investissements adéquats, notamment par l’achat d’une nouvelle autopompe. Créée en 2008, l’école des Jeunes Sapeurs Pompiers de Dour rencontre un vif succès. Chaque année, ce ne sont pas moins de 45 jeunes cadets qui y suivent une formation rigoureuse. Cette initiative constitue un véritable vivier pour nos services de secours locaux. Aucun départ d’ambulance n’existait sur notre commune. Depuis février 2012, une ambulance SAMU fonctionne au départ de la caserne des pompiers de Dour et offre aux Dourois un temps d’intervention fortement réduit. Dans ce domaine, les minutes gagnées sont souvent vitales. • Prévention dans les quartiers : Des actions préventives ont été menées conjointement avec les équipes de l’Accueil en Milieu Ouvert (AMO) «Parler pour le Dire» installées à la cité des Chevalières, le Plan de Cohésion Sociale créé à Elouges et le service de prévention. Ces structures sont actives sur toute l’entité. Depuis 2007, trois nouvelles maisons de quartier ont vu le jour à Wihéries, Elouges, et à la cité des Chevalières.

6

POURSUIVRE ENSEMBLE LE CHANGEMENT Blaugies, Dour, Elouges, Petit-Dour, Wihéries

Désormais, une ambulance est opérationnelle 24h/24 au départ de la caserne de Dour

Développer les services d’intervention et de prévention Nos engagements : • poursuivre et développer les actions de prévention et de cohésion sociale grâce à l’ouverture de nouveaux lieux de rencontre à la cité du Repos et la rénovation de celui de la cité Harmegnies • terminer à Belle-Vue le redéploiement des policiers avec l’installation effective des services d’Etat-Major, d’Intervention et d’Enquêtes et de Recherches afin d’assurer plus de proximité ; • renforcer l’équipe des agents de quartiers par deux nouveaux engagements administratifs et ce, afin d’assurer plus de présence policière sur le terrain ; • installer un service de police de proximité au cœur de Dour ; • poursuivre le programme d’installation de caméras en complétant les dispositifs fixes (sur les places d’Elouges et Petit-Dour, aux entrées d’écoles et des cités,...) et mobiles.

7

POURSUIVRE ENSEMBLE LE CHANGEMENT Blaugies, Dour, Elouges, Petit-Dour, Wihéries

Aménagement routier (coussin berlinois)

Améliorer la sécurité sur nos routes Jusqu’en 2006, nos voiries étaient relativement peu équipées en dispositifs de protection des usagers de la route. Par exemple, il n’y avait pas un seul passage pour piétons dans le village de Wihéries ! Nous en avons immédiatement tracé plusieurs dans le centre du village ainsi qu’aux endroits stratégiques de l’entité. Avec la zone de police, nous avons acquis un radar préventif et un radar répressif afin de multiplier les actions de contrôle de vitesse; nous avons également installé des panneaux lumineux de limitation de vitesse. Aux endroits les plus dangereux, nous avons réalisé les aménagements nécessaires : rue d’Offignies, carrefour de l‘Epine, rue du Longterne, bas de la rue Pairois, fin de l’avenue Victor Regnart, rue Alexandre Patte,... A certains endroits, nous avons également placé des casse-vitesse suffisamment éloignés des maisons pour éviter les problèmes liés aux vibrations. En parallèle à ces nombreux travaux, il était important de mener avec les écoles primaires et secondaires de l’entité des actions préventives et de sensibilisation aux dangers de la route : Samyn des écoliers, brevet pro vélo, journées de sécurité routière pour les jeunes conducteurs, ...

8

POURSUIVRE ENSEMBLE LE CHANGEMENT Blaugies, Dour, Elouges, Petit-Dour, Wihéries

Aménager les voiries pour ralentir les véhicules Nos projets après 2012 : Programmation de nombreux travaux de sécurité routière initiés par la Région wallonne sur notre commune et dont les projets sont en voie de finalisation : • sécurisation de la route de Wallonie : réalisation d’un rond-point au lieu-dit «La Taule» (le Roseau vert) ; • sécurisation de la traversée des rues de La Grande Veine et des Canadiens avec la création d’un rond-point ; • sécurisation de la traversée d’Elouges (rues du Commerce et de La Chapelle) avec des aménagements pour réduire la vitesse ; • sécurisation des rues de France et du Préfeuillet avec réfection de la voirie et de la piste cyclable jusqu’à Honnelles ; • sécurisation de la rue de Boussu et du «Point du jour» avec réfection des trottoirs et de la voirie ; • poursuite des aménagements de ralentissement des véhicules : coussins berlinois, chicanes,... ; • sécurisation des abords d’écoles (éclairages, barrières de sécurité,...) ; • acquisition d’un radar supplémentaire pour certains tronçons réputés trop “rapides”.

Aménagement routier à l’entrée de Wihéries

9

POURSUIVRE ENSEMBLE LE CHANGEMENT Blaugies, Dour, Elouges, Petit-Dour, Wihéries

projet “un fruit à l’école”

L’enseignement communal L’enseignement était une de nos priorités et nous y avons beaucoup travaillé, d’abord sous la responsabilité de Claudine Coolsaet, puis sous celle de Vincent Loiseau. Nos efforts ont été récompensés puisque notre enseignement communal est en progression en nombre d’élèves tant dans le maternel que dans le primaire. Nous avons réalisé de nombreux travaux dans les bâtiments scolaires jusque-là délaissés : sanitaires, éclairage des classes et sous peu toiture à l’école d’Elouges, chauffage à l’école de Wihéries, châssis et menuiseries pour les écoles de Moranfayt et de Plantis, toiture à l’école du Centre, cour de l’école de la Gare, ... Les écoles de devoirs ont été développées et l’accueil avant et après l’école est maintenant organisé dans chaque village et chaque implantation entre 7h15 et 17h30 et depuis peu de 6h45 à 18h15 à Wihéries. Des journaux de classe personnalisés ont été créés et offerts à chaque élève. Nous sommes la seule commune à avoir lancé un nouveau projet d’enseignement en immersion linguistique. Moranfayt accueille ce projet ; son nombre d’élèves a doublé en 5 ans. Des locaux informatiques (cyber classes) ont été récemment créés à Moranfayt, Elouges, PetitDour, Plantis et à l’école du Centre. D’autres sont en cours d’installation à Wihéries, Blaugies et à l’école primaire de l’Athénée. Nous avons initié les projets “un fruit à l’école” et la distribution mensuelle de yaourts pour chaque élève.

10

POURSUIVRE ENSEMBLE LE CHANGEMENT Blaugies, Dour, Elouges, Petit-Dour, Wihéries

Mieux former nos jeunes et les accueillir dans de meilleures conditions Nos engagements : • poursuivre la rénovation de nos locaux : nous avons des projets en cours concernant des installations de chauffage, des remplacements de menuiseries, des agrandissements d’implantations et des créations d’espaces de jeux ou de salles de sports ; • créer un second projet d’immersion linguistique en néerlandais, suite au succès de l’école d’immersion en anglais à Moranfayt ; • créer, à Plantis, une section “sport études” en lien avec le complexe sportif de Moranfayt actuellement en construction ; • créer dans les trois maisonnettes situées rue de France (site du Belvédère) des classes de dépaysement pour les enfants de nos écoles primaires avec un projet pédagogique axé sur l’eau et le respect de l’environnement ; • multiplier les liens entre les écoles, les clubs sportifs, les associations culturelles et les mouvements de jeunesse ; • organiser annuellement un module de formation aux premiers secours pour les professeurs d’éducation physique (déjà proposé en septembre 2012) ;

• cultiver l’excellence et multiplier les projets tels que les Olympiades de mathématiques remportées par l’école de Petit Dour en 2011 et la Dictée douroise qui a vu des centaines de jeunes s’affronter en orthographe ; • continuer à sensibiliser les jeunes à l’environnement, à une alimentation plus saine, à la biodiversité, à l’agriculture locale, au tri et à la gestion des déchets... • pérenniser les initiatives relatives au travail de mémoire par des expositions et des témoignages en classe ; • maintenir et intensifier les initiatives d’émancipation sociale et culturelle au travers de classes vertes, de classes de neige, d’excursions et de voyages. 11

POURSUIVRE ENSEMBLE LE CHANGEMENT Blaugies, Dour, Elouges, Petit-Dour, Wihéries

Taxi social du CPAS

Rencontres intergénérationnelles

La politique sociale à Dour : aider dans l’urgence... Nous avons donné au C.P.A.S. les moyens d’aider les personnes qui étaient dans le besoin et qui remplissaient les conditions de l’aide sociale. Avec acharnement, nous avons oeuvré à la remise à l’emploi des personnes bénéficiant de l’aide sociale. Entre 2007 et 2012, près de 80 personnes en difficulté ont été intégrées dans les services communaux : voirie, environnement, administration, nettoyage... Nous avons également soutenu étroitement la création d’une Entreprise de Formation par le Travail qui a permis à plusieurs centaines de jeunes Dourois sans emploi de se former sur le terrain. Dans le même temps, nous avons assuré l’équilibre financier de la maison de repos du C.P.A.S. (en 2006 elle perdait encore 200.000 euros par an) afin d’assurer sa pérennité et éviter qu’elle ne pèse sur les finances communales. Une attention particulière a été portée aux aînés. Nous avons créé, en 2008, un service de taxi social permettant aux plus fragiles d’obtenir un transport plus facile vers les services médicaux et sociaux de notre arrondissement. L’animation n’a pas été délaissée avec des dizaines d’organisations récréatives, culturelles et/ou festives accessibles aux personnes moins favorisées. En créant un Plan de Cohésion Sociale en 2009, nous avons favorisé une action déterminante en permettant un soutien à l’insertion socioprofessionnelle, l’accès à la santé et au traitement des assuétudes ainsi qu’au retissage des liens sociaux intergénérationnels et interculturels. Nous avons également ouvert des Maisons de Quartier (Wihéries, Cité Sainte-Odile, Cité Harmegnies) afin de créer des lieux de rencontres et de lien social vers les moins favorisés de nos concitoyens.

12

POURSUIVRE ENSEMBLE LE CHANGEMENT Blaugies, Dour, Elouges, Petit-Dour, Wihéries

...et soutenir en vue d’un nouveau départ Nos projets après 2012 : • élargir les services offerts aux plus âgés en matière de maintien à domicile. Nous voulons de manière prioritaire leur permettre de vivre chez eux le plus longtemps possible de façon autonome. Les services aux personnes doivent être développés en conséquence ; • de nouveaux services à domicile seront offerts par le futur home qui sera construit dans le centre de la commune : repas, aide médicale et sociale aux personnes âgées ou dépendantes habitant dans le périmètre de l’entité ; • la remise à l’emploi est une priorité. Les projets “formation-réinsertion” seront développés en collaboration avec l’Agence Locale pour l’Emploi, le service de réinsertion du C.P.A.S., l’Entreprise de Formation par le Travail, le Plan de Cohésion Sociale et les autres acteurs du monde du travail ; • développer avec des jeunes en formation le projet de restauration de vieux meubles et notamment augmenter le nombre d’objets pris en charge et créer un magasin permanent.

Formation à l’EFT

Formation à l’EFT

13

POURSUIVRE ENSEMBLE LE CHANGEMENT Blaugies, Dour, Elouges, Petit-Dour, Wihéries

Atelier de restauration de vieux meuble

Le Belvédère : La renaissance d’un site exceptionnel En 2007, nous avons pu acquérir ce site emblématique et trouver des subsides wallons pour l’assainir. Le domaine a été nettoyé, un mur d’enceinte a été érigé, le bâtiment principal a été déblayé et rénové en partie. Ces travaux ont été réalisés sans puiser un euro dans les caisses communales. Nous avons aussi organisé de nombreuses consultations pour définir le futur projet : un centre récréatif et sportif. Les trois maisons côté rue de France ont été réhabilitées afin d’accueillir des classes vertes avec logements pour les élèves de nos écoles. A l’occasion des Journées du Patrimoine des 8 et 9 septembre derniers, le Belvédère a rencontré un franc succès : avec ses 3600 personnes, ce fut le site le plus visité du Hainaut.

Tour Malakoff du Belvédère avant et après restauration

14

POURSUIVRE ENSEMBLE LE CHANGEMENT Blaugies, Dour, Elouges, Petit-Dour, Wihéries

Création au Belvédère d’une étang de nage de 1200 m2

La création d’un centre récréatif et d’un étang de nage Nos projets après 2012 : • créer un centre récréatif et sportif proposant des terrains de tennis, l’aménagement intérieur de la tour, une caféteria “club-house” avec vestiaires, un parcours santé et de promenade, et un étang de nage de près de 1200 m2 avec traitement biologique de l’eau : ouverture pour l’été 2014! • organiser des classes de dépaysement pour les enfants de nos écoles primaires avec un projet pédagogique axé sur l’eau et le respect de l’environnement.

15

POURSUIVRE ENSEMBLE LE CHANGEMENT Blaugies, Dour, Elouges, Petit-Dour, Wihéries

L’accueil des bébés et des petits L’accueil des enfants de 0 à 3 ans : Nous avons créé deux crèches pour l’accueil des bébés : une à Plantis et une à Wihéries. Sur notre commune, la capacité totale d’accueil dans les structures publiques a triplé en 6 ans pour atteindre aujourd’hui 87 places ! A Wihéries, le rez-de-chaussée de l’ancienne maison communale a été transformé en maison d’enfants en total respect des normes de l’O.N.E. L’établissement accueille aujourd’hui 15 enfants. Un bâtiment flambant neuf construit dans le quartier de Plantis, d’une capacité d’accueil de 36 enfants, a été inauguré il y a quelques semaines. Au total, ce ne sont pas moins de seize emplois qui ont été créés pour assurer le bien-être des enfants à Wihéries et à Dour.

Crèche de Wihéries

Crèche de Dour

L’accueil des enfants de 3 à 12 ans : Depuis le 2 septembre, un accueil extrascolaire élargi, répondant à la demande des parents, est organisé de 6h45 à 8h15 et de 15h25 à 18h30. Une navette permet d’étendre ce service à tous les établissements scolaires de l’entité. Des garderies sont également mises en place dans les différentes implantations de l’entité de Dour. Le “Dour Extra School”, salon de l’accueil extrascolaire, a vu le jour en 2011. A chaque rentrée, il présente les activités culturelles, sportives et ludiques proposées dans l’entité, en dehors des heures d’école. A cette occasion, une brochure est éditée, répertoriant l’ensemble des structures et associations douroises.

16

POURSUIVRE ENSEMBLE LE CHANGEMENT Blaugies, Dour, Elouges, Petit-Dour, Wihéries

Vue intérieure de la crèche de Dour

Des infrastructures accueillantes et du personnel qualifié Nos projets : • enrichir la prise en charge des petits par la création d’un prégardiennat pour les enfants de 18 à 36 mois ; • mettre en place un service de garde d’enfants malades à domicile, pour venir en aide aux parents d’enfant(s) souffrant(s).

Vue intérieure de la crèche de Dour

17

POURSUIVRE ENSEMBLE LE CHANGEMENT Blaugies, Dour, Elouges, Petit-Dour, Wihéries

Parterre fleuri

La propreté et l’environnement Notre bilan : Nous avons créé un service communal de l’environnement chargé de veiller à la propreté des rues de l’entité. Du personnel communal motivé et qualifié, équipé depuis peu d’aspirateurs de rues, arpente quotidiennement les quartiers et en assure le nettoyage. Nous avons fait l’acquisition d’un nouveau camion pour l’entretien des avaloirs. Les incivilités sont désormais sanctionnées financièrement et un agent est dédié au contrôle depuis 2008. Le service environnement a également pris en charge la création et le fleurissement de parterres communaux. Une semaine par an,“Les Faites de l’Environnement” sensibilisent les citoyens et particulièrement les plus jeunes à cette thématique. De nombreuses actions sont menées dans les écoles.

18

POURSUIVRE ENSEMBLE LE CHANGEMENT Blaugies, Dour, Elouges, Petit-Dour, Wihéries

Un combat qui continue... Il faut évidemment poursuivre la lutte contre les incivilités environnementales. Nos équipes doivent être dotées de matériel performant. Il faut aussi insister sur la prévention. Des caméras mobiles permettront de surveiller des lieux spécifiques et de faire cesser les infractions. Nous voulons intensifier la surveillance des bulles à verre existantes et enterrer les nouvelles pour une meilleure propreté de leurs abords. Le verdissement et le fleurissement de certains quartiers seront accrus et nous réaliserons des plantations fleuries en bord de RAVeL.

Place du Joncquois à Blaugies

Nettoyage des rues

19

POURSUIVRE ENSEMBLE LE CHANGEMENT Blaugies, Dour, Elouges, Petit-Dour, Wihéries

Parterre fleuri

L’organisation de très nombreux stages a permis de sensibiliser les jeunes au sport

La pratique du sport En l’espace d’une seule mandature, nous avons complètement changé le paysage sportif de notre entité ! Au cours de ces dernières années, nos clubs locaux de basket, volley masculin, volley féminin, football, tennis de table, futsal chez les jeunes... ont décroché de nombreux titres leur permettant de gravir au fur et à mesure les échelons provinciaux. Un peu de courage politique a suffi pour sauver le football dourois en fusionnant les 2 clubs de l’entité Elouges et Dour. Venue de 3ème provinciale, l’Entente Sportive Elouges-Dour évolue à présent parmi les meilleures équipes de la 2ème provinciale. Une gestion performante de nos installations a permis le développement d’activités sportives nouvelles : du volley à Wihéries, du mini-foot pour les jeunes à Elouges, du jiu jitsu, du spinning,... La politique sportive mise en place ces dernières années (Conseil des Sports, chèques sports sur fonds communaux, stages d’été, rénovation du Centre Sportif d’Elouges et des infrastructures de Dour Sports,...) permet à présent d’accueillir de plus en plus de jeunes dans les clubs de l’entité. Le terrain synthétique de Moranfayt, accessible dès le mois de décembre prochain aux jeunes de l’Entente Sportive Elouges-Dour, sera sans nul doute une référence dans la région. Le club de Dour Sports a été largement soutenu dans la rénovation de ses installations et dans l’organisation de la Cross Cup. Grâce à l’octroi d’un terrain communal et de subsides, le club de tir dourois bénéficiera tout prochainement d’une belle infrastructure pour la pratique du tir sportif. 20

POURSUIVRE ENSEMBLE LE CHANGEMENT Blaugies, Dour, Elouges, Petit-Dour, Wihéries

Donner l’accès pour tous à des installations sportives de qualité Nos projets : • création d’un centre de formation des jeunes Dourois au complexe sportif de Moranfayt ; • extension du Centre Sportif d’Elouges. Les plans sont réalisés et un permis d’urbanisme a été délivré pour la création de nouveaux vestiaires, d’une nouvelle buvette et de locaux techniques ; début des travaux fin 2012-début 2013; • création d’un point relais cycliste au bord du RAVeL dans le projet d’extension du Centre Sportif d’Elouges ; • acquisition de la salle de gymnastique de l’ancienne école Notre-Dame d’Elouges pour y développer un centre d’arts martiaux (judo club d’Elouges, club de jiu jitsu d’Elouges et de Wihéries,...) et de psychomotricité ;

Le Samyn des écoliers

Parcours accrobranche dans le parc communal

Génération RAVeL

• acquisition et reconversion des anciens bâtiments d’une entreprise de la rue Decrucq pour développer une salle de sport au cœur de Dour et désengorger la salle d’Elouges ; • pérennisation de l’action chèques sports sur fonds communaux ; • maintien du soutien aux clubs de l’entité par la recherche de subsides, l’achat de trophées, le Conseil des Sports, ... ; • participation active au développement du club de tennis du Belvédère. L’asbl tennistique est déjà créée ; • développement des stages sportifs pendant toutes les vacances scolaires ; • maintien et développement des collaborations permettant d’étoffer encore le programme des stages sportifs proposé l’été mais aussi l’hiver lors de l’installation de la patinoire dans le parc communal de Dour ; • organisation annuelle, à charge communale, d’un module de formation aux premiers secours pour les entraîneurs des clubs sportifs (déjà proposé en septembre 2012).

21

POURSUIVRE ENSEMBLE LE CHANGEMENT Blaugies, Dour, Elouges, Petit-Dour, Wihéries

Les activités culturelles

Notre bilan : Dès notre arrivée, nous avons mis l’accent sur un vrai projet culturel diversifié et repris trimestriellement dans un programme détaillé. Résultat : le nombre d’abonnés du Centre Culturel ne cesse d’augmenter. L’une de nos priorités était de faire reconnaître notre Centre Culturel auprès de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Pour ce faire, nous avons créé un Conseil Culturel qui, depuis 2007, se réunit trois à quatre fois par an. Afin de faire face à la situation sociale et/ou économique difficile de certaines personnes, une convention a été passée avec l’asbl Article 27, facilitant ainsi l’accès à la culture. Un nouvel espace d’exposition permanente « La Galerie de l’Hôtel de ville » est à la disposition d’artistes de tous horizons. Des dizaines d’expositions y ont déjà été programmées. Par ailleurs, nous sommes à l’origine de « Génération RAVeL ». Cette promenade nous emmène à la redécouverte de nos anciennes gares et des nouvelles éoliennes en y mêlant sport, expositions, spectacles et dégustation de divers produits de notre terroir. En outre, nous avons délocalisé certaines activités de notre Centre Culturel au bénéfice d’espaces plus intimistes tels que la Grange de la Roulotte Théâtrale, la maison citoyenne de Blaugies… Nous avons fait l’acquisition d’un bâtiment proche de l’Hôtel de ville pour étendre notre bibliothèque actuelle.

Festival “Les Tornades”

Spectacle au Centre Culturel

22

POURSUIVRE ENSEMBLE LE CHANGEMENT Blaugies, Dour, Elouges, Petit-Dour, Wihéries

Galerie de l’Hôtel de ville

Faire découvrir les talents de chez nous et d’ailleurs

Festival « Les Tornades » à Wihéries

• Nous poursuivrons notre travail de reconnaissance du Centre Culturel, en développant la diversité et l’intensité de notre programme. • Nous mettrons également l’accent sur la diversification des lieux de spectacles. • Grâce à l’acquisition d’un nouvel immeuble à la rue du Marché, nous vous proposerons un espace bibliothèque plus important, inédit et novateur. • Sur Elouges, nous transformerons le musée Mulpas en un nouvel “Espace Citoyen et muséal” : des projets centrés sur la transmission des vécus et des savoirs seront développés en collaboration avec nos aînés, à partir des collections existantes enfin mises en valeur. • Nous renforcerons l’accessibilité à la culture au plus grand nombre notamment au public en difficulté financière et aux personnes à mobilité réduite... • En 2010, Wihéries a vu naître le festival des arts de la rue « Les Tornades ». Dans l’enceinte du Parc, dans les rues et les ruelles, notre « Village des musiciens et d’artistes de rue» accueille plusieurs milliers de personnes. • Le festival « Les Tornades » sera d’ailleurs le projet phare de notre commune dans le cadre de « Mons 2015, Capitale européenne de la Culture ».

23

POURSUIVRE ENSEMBLE LE CHANGEMENT Blaugies, Dour, Elouges, Petit-Dour, Wihéries

Elouges : le site de l’ancien charbonnage de Ferrand

Le site de l’ancien charbonnage de Ferrand en 2007

Ce site était un véritable danger pour les Elougeois et plus particulièrement les citoyens de la cité Sainte-Odile. Près de 15.000 m3 de déchets divers s’y sont amoncelés en dehors de tout respect de l’environnement et de la santé des riverains. C’est régulièrement que la grande cheminée servait à brûler des matières plastiques et toxiques, au grand désespoir des riverains. Cette situation inadmissible, tolérée par la majorité précédente, a duré plus de 15 ans ! Nous avons mis fin à ce scandale pour la santé des Elougeois et pour le bien de leur l’environnement. Les déchets ont été évacués et le site a été dépollué. Les bâtiments en ruine ont été abattus. Dans quelques mois, des espaces verts y seront aménagés. Ce parc sera un lieu dédié à la nature avec des plantations d’espèces mellifères et l’installation de ruches. Un petit monument y sera édifié à la mémoire des mineurs, perpétuant le souvenir de ce charbonnage qui a fait vivre de nombreuses familles mais qui a néanmoins été meurtrier.

Le site de Ferrand à Elouges est assaini, il sera bientôt verdurisé

24

POURSUIVRE ENSEMBLE LE CHANGEMENT Blaugies, Dour, Elouges, Petit-Dour, Wihéries

Site du Four à chaux avant

Site du Four à chaux Maintenant

Elouges : le site de la carrière du Four à chaux Waroquier Notre bilan : Ce site a été délaissé depuis 20 ans par nos prédécesseurs... Tout comme le charbonnage de Ferrand, le Four à chaux fut même un temps transformé en décharge illégale de pneus et présentait d’énormes risques pour la sécurité et la santé des Elougeois. Grâce au travail de notre équipe dans la recherche de subsides, le site a été assaini sans coûter un seul euro au contribuable dourois. Après cette dépollution, le Four à chaux est devenu un lieu de rendez-vous pour les amateurs de plongée en eau douce. Un club local dynamique y accueille désormais un grand nombre de passionnés belges, français et néerlandais.

Nos projets : Nous avons comme projet la création d’un centre axé sur le sport aventure avec parcours dans les arbres, centre de plongée, site de découverte de la nature. En synergie avec le Belvédère tout proche, nous créerons une plate-forme pédagogique Belvédère/ Four à chaux dédiée aux thématiques environnementales.

25

POURSUIVRE ENSEMBLE LE CHANGEMENT Blaugies, Dour, Elouges, Petit-Dour, Wihéries

Bâtiments de Belle-Vue

Chapelle de Cocars

La protection de notre patrimoine bâti et naturel Nous avons mis un point d’honneur à sauvegarder les sites emblématiques de notre commune. Le site du Belvédère est en cours de rénovation et va retrouver son lustre d’antan. Il hébergera comme présenté précédemment un centre récréatif et sportif (cf pages 14 et 15). Le site de Belle-Vue à Elouges est également en cours de restauration. Il accueillera un commissariat de police et un espace de bureaux (cf pages 6 et 7). La Chapelle de Cocars est située dans le bois d’Epinois, aux confins d’Elouges et de Wihéries. Implantée sur un site classé depuis 1980, elle est le dernier vestige de l’Ermitage de Cocars. Elle est devenue la propriété de l’association organisatrice de la Ducasse à Figues. La chapelle est inscrite depuis le mois d’Août 2012 sur la “Liste de Sauvegarde” et une demande de classement au Patrimoine Wallon est en cours. Nous envisageons de créer un partenariat avec le Centre Culturel afin d’organiser des activités dans ce lieu riche en histoires et cher aux cœurs des Dourois.

26

POURSUIVRE ENSEMBLE LE CHANGEMENT Blaugies, Dour, Elouges, Petit-Dour, Wihéries

Préserver et recréer de l’activité La commune est en contact avec le propriétaire du site du Châssis à molettes de Sauwartan et la Région wallonne afin de rendre ce site accessible au public et d’y mener les travaux de réhabilitation nécessaires. Nous avons la volonté de le sauver et de le restaurer autour d’un projet touristique. Dernièrement, la commune a pu acquérir le bois de Cocars ou bois d’Epinois entre Dour, Wihéries et Elouges. Elle ambitionne de réaménager des chemins pour relier par voie cyclo-piétonne les villages de Wihéries et de Dour et créer un accès direct avec la cité du Repos. Ce vaste espace boisé s’ouvrira ainsi au public et accueillera également un circuit VTT.

Châssis à Molettes de Sauwartan

27

POURSUIVRE ENSEMBLE LE CHANGEMENT Blaugies, Dour, Elouges, Petit-Dour, Wihéries

Vue de bois de Cocars

La mobilité douce La Région wallonne et la commune ont finalisé en 2009 la convention d’entretien qui permet l’utilisation des deux lignes RAVeL qui traversent notre entité. Nous avons le projet de créer une connexion entre les deux RAVeL à proximité du terrain de football d’Elouges via le chemin des 34. Cela permettra de relier l’ancienne gare de Wihéries aux infrastructures rénovées du Centre Sportif d’Elouges. Au départ de Sauwartan, deux circuits balisés et fléchés totalisant plus de 30 km de promenades champêtres ont été créés :`

Grâce à la contribution de Monsieur Jean-Luc Deghislage, le Triangle des stériles, circuit de 11 km inauguré en 2011, relie les terrils de la Machine à Feu, de Sauwartan et de Sainte-Catherine. Il met en valeur notre patrimoine minier. Le circuit des Trois Ruisseaux traverse Petit-Dour et Blaugies. Son parcours met parfaitement en valeur le savoir-faire de nos producteurs locaux et la qualité de leurs produits artisanaux. Conçu par Peter et Catherine Schelfaut et inauguré en 2012, il sillonne nos bois et nos campagnes. Nous nous attelons à rénover les chemins agricoles : à Wihéries (entre la rue du Coin du Bois, l’avenue Victor Regnart et la rue du Quesnoy), et à Elouges entre la rue Quevauville et les éoliennes. 28

POURSUIVRE ENSEMBLE LE CHANGEMENT Blaugies, Dour, Elouges, Petit-Dour, Wihéries

Développer de nouveaux axes de promenade

Développer des projets pour les cyclistes et les promeneurs Nous planifions d’aménager de nouveaux axes cyclistes, en créant : • un lien cyclable entre Sars-la-Bruyère, le bois de Sars, la rue de Ropaix à Petit-Dour, la Place de Petit-Dour, la rue Moranfayt, la rue d’Offignies, le Belvédère, le rond-point de l’Epine (Texaco) puis la route de Wallonie jusqu’à la gare de Thulin ; • un lien cyclable entre la rue du Coin du Bois et la rue Ferrer à Wihéries vers la voie des Cocars, la chapelle de Cocars, la traversée du bois d’Epinois, jusqu’au “Colruyt” et la route de Wallonie ; • des liaisons entre les cités et le RAVeL : cité Sainte-Odile, cité du Repos, cité Cantineau... Nous développerons également un projet “un quartier - un sentier” afin de mettre en valeur, avec les élèves des écoles, un sentier ou une ruelle à proximité de leur établissement. Cette action sera organisée sur le principe de “l’adoption d’un sentier” par une classe d’une école. Cela impliquera le balisage et la signalétique, l’entretien, le verdissement du chemin en question.

29

POURSUIVRE ENSEMBLE LE CHANGEMENT Blaugies, Dour, Elouges, Petit-Dour, Wihéries

Les logements publics

Conciergerie de Moranfayt avant

Conciergerie de Moranfayt maintenant

Dès le début de notre mandature, il était urgent de prendre des mesures pour une meilleure gestion des logements sociaux. Le Logis Dourois, dont la situation financière était largement dégradée, était sous tutelle de la Région. Aujourd’hui, grâce au travail acharné de notre équipe, la société reçoit un bulletin positif des contrôleurs wallons. • Pour la première fois à Dour, nous avons permis à des locataires d’acquérir leur logement. C’est avec fierté que nous avons pu les voir devenir propriétaires. L’argent récolté de ces ventes a alors été investi dans la rénovation et l’amélioration du cadre de vie des habitants. • Une des nouveautés a été la mise en place d’un accompagnement personnalisé des locataires. Une assistante sociale se tient désormais à leur disposition et intervient pour le suivi de leurs démarches. • 5 logements sociaux et 4 logements moyens ont été créés. Des travaux sont en cours de réalisation pour 42 logements publics dans les cités des Chevalières et du Repos, à Wihéries : 28 de ces logements disposeront d’une chambre, 10 de 2 chambres et 4 de 3 chambres. 15 d’entre eux seront adaptés aux personnes à mobilité réduite. • Le Logis Dourois a investi près de 14 millions d’euros dans d’importants travaux de rénovation, grâce notamment aux subsides de la Région wallonne. Toutes les habitations en ont bénéficié : rénovation et isolation de toitures, remplacement de châssis, rénovation des installation s électriques, carrelage, création de salles de bain, réfection de trottoirs aux cités Defuisseaux et Sainte-Odile, rénovation de cuisines, remplacement de gouttières, entretien des venelles, nettoyage de graffitis... • Afin d’être au plus près des habitants, nous avons décidé d’implanter les bureaux du Logis Dourois au cœur de la cité des Chevalières. Nous avons créé à Elouges un espace citoyen à la rue Sainte-Barbe et une permanence supplémentaire du Logis. • Les locataires sont désormais informés des projets et des nouvelles réglementations, par le biais d’un journal périodique, “l’Echo du Logis” et le site internet www.lelogisdourois.be 30

POURSUIVRE ENSEMBLE LE CHANGEMENT Blaugies, Dour, Elouges, Petit-Dour, Wihéries

Parterre fleuri et trottoirs rénovés de la cité Defuisseaux

Améliorer l’offre de logements et la qualité de vie dans les cités Nos engagements : • renforcer l’offre de logements et repenser leur répartition sur le territoire, en les intégrant au cœur des villages ; • poursuivre la rénovation du parc immobilier et réduire la facture énergétique : isolation de toitures, isolation de planchers, installation de chauffages performants ; • encourager l’accès à la propriété en poursuivant une politique volontariste de vente des logements sociaux à leurs occupants, dans le respect de la législation en vigueur ; • outre la modernisation des maisons, nous veillerons à l’amélioration du cadre de vie par la réfection des trottoirs et l’embellissement des espaces publics notamment aux cités Harmegnies, Sainte-Odile et Cantineau.

Travaux de rénovation à la cité des Chevalières

31

POURSUIVRE ENSEMBLE LE CHANGEMENT Blaugies, Dour, Elouges, Petit-Dour, Wihéries

Trottoirs rénovés rue Alexandre Patte

L’aménagement des trottoirs Constatant l’état déplorable des trottoirs de l’entité douroise, voire leur inexistence, nous avons triplé le budget consacré à ce poste, nous concentrant prioritairement sur les rues les plus fréquentées.

Ont été réalisés entre 2007 et 2012 : A Elouges : • rue Paul Pastur • rue Edouard André • rue François André • rue Victor Caudron • entrées de maisons à la cité Sainte-Odile A Dour : • rue Camille Moury • rue Alexandre Patte • rue du Rossignol • rue Henri Pochez • rue du Petit Pachy • cité Defuisseaux A Wihéries : • une partie de la rue des Chênes • une partie de la rue Ferrer

32

POURSUIVRE ENSEMBLE LE CHANGEMENT Blaugies, Dour, Elouges, Petit-Dour, Wihéries

Poursuivre l’effort, toujours et encore Dans quelques jours commenceront les travaux de réfection des trottoirs de : • la rue de la Grande Veine à Elouges (travaux en octobre 2012) • la rue des Canadiens à Dour (travaux en novembre 2012)

et s’en suivront ceux de : • la voie du Prêtre (travaux en 2013) • la rue du Coron (travaux en 2013) • la rue de Boussu (travaux en 2013) La somme de ces projets représente de loin le plus important effort d’investissement jamais réalisé dans la réfection des trottoirs à Dour. Un effort incontestable certes, mais il reste du travail. Nous nous engageons à poursuivre le rythme des rénovations à Petit-Dour, Wihéries, Elouges, Blaugies et Dour. Nous consacrerons 500.000 euros par an à de nouveaux dossiers de rénovation de trottoirs.

Trottoirs rénovés à la rue des Chênes

Trottoirs rénovés à la rue François André

33

POURSUIVRE ENSEMBLE LE CHANGEMENT Blaugies, Dour, Elouges, Petit-Dour, Wihéries

La gestion des déchets : les conteneurs à puce

Conteneur à puce , rue des Canadiens

En 2010, les Dourois ont produit 3230 tonnes d’ordures ménagères, soit 191 kg par habitant. L’ensemble de ces déchets était directement incinéré, représentant un coût important pour le citoyen. Partant de ce constat, nous avons voulu mener une véritable révolution dans la gestion des déchets. De nombreux mois de réflexion ont été nécessaires pour l’analyse des données permettant la mise en oeuvre du projet : choix des conteneurs, des puces électroniques, des logiciels informatiques, de la taxation des citoyens, etc. Compte tenu du rendu des différentes études, le choix s’est porté sur un système basé sur le tri des déchets organiques, combiné à la récolte du “tout-venant” dans un conteneur à puce électronique. Grâce aux efforts de chacun, la quantité de déchets incinérés est estimée pour l’année 2012 à 1268 tonnes, soit 1962 tonnes de moins qu’en 2010 ! Ces progrès remarquables ont permis de diminuer considérablement les gaz à effet de serre provoqués par l’incinération. La taxation des citoyens s’est également vue réduite grâce à un système plus juste appliquant strictement le principe du « pollueur-payeur ». L’économie représente en moyenne 20 euros par ménage et par an et, pour notre environnement, ce sont des milliers de tonnes d’émissions de CO2 en moins ! Cet effort global nous a valu d’être nommés “commune la plus durable du Hainaut”. Dans quelques mois, de nombreuses autres communes de Wallonie prendront exemple sur nous et appliqueront les mêmes méthodes de tri. 34

POURSUIVRE ENSEMBLE LE CHANGEMENT Blaugies, Dour, Elouges, Petit-Dour, Wihéries

Poursuivre l’effort, proposer encore de nouveaux services Nos projets : • le compostage public dans certains quartiers ; • l’aide au compostage à domicile pour ceux qui bénéficient d’un terrain adéquat ; • la récolte gratuite des encombrants, une fois par an en porte à porte, pour ceux qui n’ont pas la possibilité d’en assurer le dépôt au parc à conteneurs. • l’amélioration de la qualité des sacs “bio” afin de les rendre plus résistants. A terme, nous souhaitons pouvoir récupérer la gestion de la collecte des PMC et cartons-papiers, actuellement assurée par l’IDEA puis l’HYGEA, de façon irrégulière et désorganisée.

“Les Faites de l’environnement”, explications sur le compostage

35

POURSUIVRE ENSEMBLE LE CHANGEMENT Blaugies, Dour, Elouges, Petit-Dour, Wihéries

Composteur

La rénovation urbaine du centre de Dour Durant de nombreuses années, nous avons été témoins de la dégradation progressive de la vie commerçante. Délaissé par les habitants, le centre-ville manquait cruellement de places de parking, problème face auquel la précédente majorité est toujours restée sans réponse. Devant une telle situation, nous ne pouvions rester inactifs ! Une centaine de places réparties sur 3 zones viennent de voir le jour, avec le concours de la Commune, de l’ASBL Dour Centre-Ville et bien entendu des commerçants, indépendants et riverains : • parking de la rue Général Leman (ancienne station Fina) ; • derrière la Mutualité Libérale, place Emile Vandervelde ; • à l’entrée de la rue Grande, derrière l’ancien magasin “Prix Terrifiants”. Un quatrième site est déjà prévu autour du parc communal. Intégrés dans le projet de rénovation urbaine, ces parkings permettront de redynamiser le centre-ville.

Parking rue Général Leman (ancienne station Fina)

36

POURSUIVRE ENSEMBLE LE CHANGEMENT Blaugies, Dour, Elouges, Petit-Dour, Wihéries

Plan de rénovation urbaine “Îlot de la Brasserie”

La création du quartier “Îlot de la Brasserie” et la rénovation du centre La rénovation urbaine, déjà entamée par l’implantation de nouveaux parkings, est un projet phare de notre programme. Différentes étapes permettront l’embellissement et la redynamisation du centre-ville : En 2013 : • aménagement du parc ainsi que des rues Delval, Pairois et Decrucq ; • suppression des murs du parc et création de la place du Parc Communal; • réhabilitation de trois bâtiments situés rue Grande; • début du chantier de construction du nouveau quartier “Îlot de la Brasserie”, entre la rue Masson, la Mutualité Libérale et la rue du Peuple. En 2014 : • aménagement et sécurisation des ruelles et venelles, favorisant ainsi le flux des piétons entre les rues Decrucq, Delval et Pairois vers la rue Grande ; • seconde phase du chantier du nouveau quartier “Îlot de la Brasserie” avec la création de 200 logements de standing, d’un nouveau home et de résidences pour les seniors. Nous mettrons toute notre énergie pour faire revivre le centre-ville de Dour, une ville où il fait bon vivre.

37

POURSUIVRE ENSEMBLE LE CHANGEMENT Blaugies, Dour, Elouges, Petit-Dour, Wihéries

Plan de rénovation urbaine Elouges

La rénovation urbaine à Elouges-Monceau Délaissés pendant bien des années, il était grand temps d’intervenir pour la qualité de vie des habitants du quartier d’Elouges-Monceau. Le 20 décembre 2010, le Conseil Communal de Dour décide d’initier une vaste opération de rénovation urbaine dans les quartiers de la rue de Là-Haut, rue de la Paix, rue Courteville, chemin des 34 et, en partie, les rues de la Fontaine, du Commerce, de la Grande Veine et de la gare de Wihéries.

Notre projet : Nous entamons un vaste programme d’actions échelonnées sur 5 à 10 ans. Au-delà de la réfection des voiries et des trottoirs, nous interviendrons, en concertation avec les habitants des quartiers, sur la remise en état des chancres et logements insalubres, et sur l’aménagement d’espaces verts, d’équipements collectifs, de zones récréatives... Ce type de programme sera subventionné par la Région wallonne, à hauteur de 60 à 75 % du coût total des projets. L’aménagement des espaces collectifs allant de pair avec la remise en état du bâti existant, des subsides pourront être octroyés aux riverains pour l’embellissement et/ou la rénovation de leur habitat et notament de leur façade. L’occasion pour tout un chacun d’être acteur de la revitalisation de son quartier. Faire revivre le quartier d’Elouges-Monceau sera un défi majeur pour le mandat à venir ! 38

POURSUIVRE ENSEMBLE LE CHANGEMENT Blaugies, Dour, Elouges, Petit-Dour, Wihéries

La protection de la nature et de la biodiversité Cet enjeu planétaire est au cœur de nos engagements. Nous avons fait du Terril Frédéric, près des Wallants, la première réserve naturelle sur la commune de Dour. Confié à Natagora, association de protection de la nature, le terril est désormais un espace où la nature est devenue prioritaire, et la biodiversité préservée. Nous pratiquons le fauchage tardif de nos fossés et bords de routes afin de préserver la diversité naturelle de la flore et de la faune. Soucieux de réduire notre utilisation d’herbicides, nous avons repensé notre manière de traiter les espaces publics contre les mauvaises herbes. Nous visons l’objectif “zéro pesticide” pour les années à venir. Nous avons acquis une surface boisée de près de 15 hectares au bois d’Epinois. Nous en consacrerons une partie à une “réserve forestière intégrale”. Inscrits depuis peu dans la dynamique du Plan Maya, nous allons procéder à l’implantation d’espèces mellifères et de ruches sur le site de l’ancien charbonnage de Ferrand à Elouges. Enfin, nous allons lancer une procédure de classement pour la vallée du Hanneton entre Dour et Boussu.

Ruches sur la réserve naturelle du terril Frédéric

Préservation de la biodiversité par le fauchage tardif

39

POURSUIVRE ENSEMBLE LE CHANGEMENT Blaugies, Dour, Elouges, Petit-Dour, Wihéries

Les divertissements et activités pour les jeunes

Patinoire de “Dour On Ice”

Jamais les jeunes n’auront autant occupé le devant de la scène que durant ces 5 dernières années ! En témoignent les multiples activités mises en place dans notre commune : • “Dour On Ice” : six à sept mille enfants découvrent les plaisirs de l’hiver, grâce à la patinoire installée en plein centre de Dour. De nombreuses activités culturelles et sportives sont également proposées à cette occasion ; • les plaines de vacances qui couvrent désormais de plus grandes périodes d’été : la plaine communale (juillet) et Jeunesse & Santé (août) couvrent la période du 01 juillet au 15 août ; • une plaine pour adolescents a été créée. Elle accueille les jeunes ados pour qui la Plaine de Jeux communale n’était pas accessible par le passé. Le nombre de participants a doublé en 5 ans ! • les stages sportifs au Centre Sportif d’Elouges : SPJ, basket, minifoot, volley, multisports ADSL ... • les stages de la Maison de Quartier : “Eté Solidaire”, plongée, cuisine didactique, langues, ateliers créatifs ... Ce panel d’activités est répertorié dans deux brochures été/hiver, distribuées par toutes-boîtes en décembre et en juin.

40

POURSUIVRE ENSEMBLE LE CHANGEMENT Blaugies, Dour, Elouges, Petit-Dour, Wihéries

Et des loisirs pour les familles Les futurs sites du Belvédère et de la carrière du Four à chaux tendent à devenir des endroits incontournables pour des activités familiales, récréatives, ludiques et sportives. Ces aménagements permettront d’offrir une qualité d’accueil spécialement adaptée aux jeunes et aux familles. Nous continuerons à célébrer l’hiver autour de la patinoire avec toujours plus de festivités, activités ludiques et animations. L’organisation de très nombreux stages a permis de sensibiliser les jeunes au sport

41

POURSUIVRE ENSEMBLE LE CHANGEMENT Blaugies, Dour, Elouges, Petit-Dour, Wihéries

Parc éolien de Dour-Quiévrain

L’énergie et les éoliennes citoyennes Dour est devenue une des premières communes en Wallonie à s’impliquer directement, avec des citoyens, dans une société coopérative locale d’exploitation éolienne. Cet investissement s’est avéré rentable financièrement et nous permet de soutenir d’autres projets d’économies d’énergie. Les bénéfices seront investis au niveau communal, dans des aménagements à faible consommation d’énergie. Parallèlement, des efforts ont été menés avec le remplacement de nombreux châssis et chauffages vétustes dans certaines écoles et bâtiments communaux. Là aussi, l’investissement s’avère rentable compte tenu des économies de carburant réalisées.

Rénovation des châssis à l’école de Moranfayt

42

POURSUIVRE ENSEMBLE LE CHANGEMENT Blaugies, Dour, Elouges, Petit-Dour, Wihéries

Les finances communales... le nerf de la guerre ! Notre bilan et nos engagements : C’est sans doute l’un des plus beaux succès de ces dernières années. Nous avons réduit les impôts locaux (IPP, foncier et déchets) tout en ramenant la commune à l’équilibre financier. Entre 1998 et 2006, Dour a présenté des déficits budgétaires annuels successifs de l’ordre de 300.000 euros par an ! Compte tenu de la gravité de la situation, la commune a été placée en 2002 sous tutelle financière de la Région wallonne et a dû emprunter pour s’en sortir. Nous avons repris les choses en main dès décembre 2006 et nous avons rétabli l’équilibre des budgets. Les comptes des années 2007, 2008, 2009, 2010 et 2011 sont tous largement positifs.

Graphique des exercices entre 2001 et 2011

Ces efforts nous ont permis de rembourser les dettes contractées entre 2002 et 2006, de redevenir autonomes financièrement et de sortir de la tutelle financière de la Région wallonne. Nous gérons de nouveau seuls, comme des grands. Les budgets ainsi assainis, de nombreux projets de création et réfection d’infrastructures communales ont pu être financés et voir le jour : trottoirs, voiries, espaces verts, équipements collectifs, écoles… Notre gestion prudente nous rend optimistes quant à l’avenir financier de la commune, et nous laisse présager d’un futur prospère et florissant pour Dour et ses concitoyens.

43

POURSUIVRE ENSEMBLE LE CHANGEMENT Blaugies, Dour, Elouges, Petit-Dour, Wihéries

Liste 9

Notre liste pour poursuivre le changement

1

2

3

4

5

1 2 3 4 5

6

7

8

9

10

6 7 8 9 10 11

11

12

13

14

15

12 13 14 15 16 17

16

17

18

19

20

18 19 20 21 22 23

21

22

23

24

25

24 25

Carlo Di Antonio Martine Coquelet Pierre Carton Jacquy Detrain Vincent Loiseau Christine Greco Sammy Van Hoorde Alain Miraux Isabelle Noel Isabelle Abrassart Joel Tricart Damien Dufrasne Betty Binet Marcelle Wattier Alessia Abraini Ariane Strappazzon Patrick Poli Magali Dhainin Jessica Foriez Marcel De Raijmaeker Corinne Van De Maele Willy Van Aubel Georges Cordiez Yvon Brogniez Claudine Coolsaet

Comment Voter ? Soit un vote en tête de liste, soit pour un ou plusieurs candidats de la même liste. Éditeur responsable : Carlo Di Antonio - Ne pas jeter sur la voie publique.

POURSUIVRE ENSEMBLE LE CHANGEMENT www.drplus.be


DR PLUS