Issuu on Google+

les immies est esde discusur mieux ainsi que eu urbain et ressor-

st garantie être prores droits à la légis-

us démomesures orise leur

d’intégraà tous les ublics est ques et de

écanismes r les poligration et ns.

ion

s rend nésociaux et ues17.

Conseil de sité par un e gouverons, dans ux besoins

services : é les polis 25 villes e volonté our adapsité, dont ume-Uni), rrassa (en ussi par la mpte de la ux sur les démogra-

s des migrants ouvoirs locaux

.

3 Des avancées et des freins

Différentes chartes de la diversité ont été développées au niveau national.

La prise en compte de la diversité a connu plusieurs avancées ces dernières années en Europe par :

• L’Allemagne a lancé fin 2006 la Charte de la diversité20 dans l’entreprise et les organisations. Elle encourage les organisations à respecter la diversité, notamment en matière d’emploi. Plus de 600 organisations l’ont signée à ce jour, dont les villes de Stuttgart, Francfort, Augsbourg, Cologne et Munich.

• un discours d’appréciation des différences comme une richesse ; • des efforts de diversification du personnel ; • une culture institutionnelle plus orientée vers le respect de la personne ; • l’accent mis sur l’égalité des droits et la lutte contre le profilage racial ; • la reconnaissance de la possibilité d’une identité plurielle de l’immigrant ; • la promotion d’un dialogue interculturel.

• La Belgique a adopté le 28 mars 2006 la Charte de la diversité de l’administration fédérale21. Afin de servir les citoyens de façon optimale, l’administration fédérale s’efforce de prendre en compte cette diversité pour refléter la société plurielle qu’elle sert.

Ces diverses avancées ont permis de s’ouvrir à de nouvelles modalités de prise en compte de la diversité, par exemple :

• En France, le label diversité d’AFNOR est une reconnaissance de l’engagement des organismes publics en matière de prévention des discriminations, d’égalité des chances et de promotion de la diversité dans le cadre de la gestion des ressources humaines22. 

• l’évaluation des performances, y compris interculturelles ; • la diversification des équipes de travail ; • la création d’instances dédiées à l’implantation de plans d’action en faveur de la diversité ; • la gestion éclairée de la diversité ethnoculturelle ; • le développement de partenariats pour une intervention globale et de services complémentaires.

De nombreuses initiatives locales d’intégration de la diversité sont répertoriées dans le CD-Rom joint au guide23. Il est aussi possible de consulter le document : « Villes interculturelles – Vers un modèle d’intégration interculturelle », Éditions du Conseil de l’Europe, avril 2010. Les villes adhérant à ce réseau ont adopté des stratégies institutionnelles dans les domaines suivants : •• la lutte contre toutes les formes de discrimination ; •• l’adaptation des services à la réalité pluriculturelle ; •• l’accueil, l’établissement et l’intégration des immigrants ; •• la participation et la représentation des membres issus de la diversité ; •• la gestion des relations interculturelles, •• les actions et les activités de rapprochements interculturels ; •• la promotion de la diversité comme richesse.

Ces nouvelles modalités de valorisation de la diversité ont aussi mis en évidence certaines limites et freins à cette logique de valorisation de la diversité, par exemple : • les inquiétudes pour la cohésion sociale, l’identité nationale et les valeurs pour la culture commune ; • l’augmentation des attitudes xénophobes dans certains pays ; • la montée des revendications identitaires ; • le retour à des formes de communautarismes religieux ; • l’exaspération des discours sur l’incompatibilité des valeurs ; • la persistance d’attitudes racistes et de discriminations ethniques. Pour progresser dans le processus d’inclusion des diversités, des progrès restent à faire, pour notamment : • identifier la valeur ajoutée propre à chaque élément de la diversité ; • intégrer la diversité au niveau de la direction ; • légitimer la prise en compte de la diversité pour d’autres motifs que juridiques ou économistes ; • donner un sens plus inclusif à l’intégration de la diversité ; • trouver des façons d’apprendre de la diversité.

20 www.charta-der-vielfalt.de/content/downloads/Charter_fr.pdf. 21 www.ibz.be/download/charte_diversite.pdf. 22 http://www.afnor.org/certification/lbh004#p30067. 23 www.fse.public.lu/intro/news/2005/seminaire/index.html.

25

3 3 3

A B C D E F G 3 3 3

Réalités pluriculturelles et responsabilités institutionnelles


Pour construire une culture institutionnelle inclusive