Issuu on Google+

FREE

BASS MUSIC MAGAZINE N째15 NOVEMBRE / DECEMBRE 2012 BIMESTRIEL GRATUIT

#15 1

2

BASS MUSIC MAGAZINE #15 | NOVEMBRE / DECEMBRE 2012

EDITO BASS MUSIC MAGAZINE Édité par l’association Totaal Rez www.totaalrez.com www.bassmusic.fr ADRESSE Bass Music Magazine Julien Duclos 32, rue Notre Dame 69006 Lyon RESPONSABLE DE LA PUBLICATION Elizabeth Valat liza@totaalrez.com PUBLICITE com@bassmusic.fr RÉDACTEUR EN CHEF Julien Duclos asco@bassmusic.fr RÉDACTEURS NARY - Marie-Charlotte Dapoigny JUKSBOWL - Geoffrey Ferraré LETO - Florent Torres HUGO - Hugo Lautissier SALARY - Olivier Blondeau FABIO - Fabio Ramos KPUSH - Sébastien Zandrini ASCO - Julien Duclos

Il y a 3 ans, germait l’idée de faire un magazine sur la Bass Music, et nous voilà aujourd’hui au 15ème numéro. Ce numéro sera une des dernières éditions de Bass Music Magazine. L’équipe du mag est faite de bénévoles passionnés et le temps et l’argent font souvent défaut. De temps en temps nous espèrons pouvoir sortir un numéro spécial, pour une occasion particulière, mais nous ne ferons plus d’édition du magazine tous les deux mois. Ceci étant dit, ce n’est pas pour autant un adieu, loin de là ! Nous n’abandonnons pas le projet et nous préférons nous recentrer sur le blog, que vous êtes nombreux à suivre. Libérés des contraintes de temps liées au magazine, nous pourrons alimenter plus régulièrement le blog d’articles et de news fraîches et vous fournir votre dose de basses quasi quotidiennement. Merci à tous ceux qui nous ont soutenu et qui nous soutiennent encore. Merci à tous ceux qui ont écrit dans ces 15 éditions : Marie, Seb, Liza, Marion, Matthias, Fabio, Cédric, Hélène, Olivier, Aurèle, Clovis, Nico R, Nico B, Moe, Jérôme, Anthony, Geoffrey, Florent et Hugo. J’espère n’oublier personne ! Merci à Totaal Rez, à Gael pour le temps passé sur la recherche d’annonceurs, à Marine pour le logo et à Marthe pour les traductions. Bref merci à ceux qui ont fait vivre ce magazine, à ceux qui ont participé de près ou de loin à ce projet. Projet d’ailleurs qui évolue mais ne disparaît pas. KEEP ON BASS MUSIC !!! Bonne lecture et à très vite ! Asco

SOMMAIRE

Bass Music Magazine est un bimestriel gratuit Ne peut être vendu

04. 05. 06. 12. 16. 18. 20. 22. 25. 26. 28.

Tirage : version digitale

REJOIGNEZ NOUS

GRAPHISME Julien Duclos DESIGN LOGO BASS MAG Marine Coudray

ISSN : 2114-2505

JEU CONCOURS : ELISA DO BRASIL SUR LA TIMELINE : FLATMATE FOREIGN BEGGARS HOT TUNES SEVEN PLAYLIST : WILKINSON PLAYLIST : RISKOTHEQUE PRODUCTION TIPS L’ALBUM DU MOIS : ITAL TEK L’EP DU MOIS : S-TYPE SELECTA DU DIGGA

WEB : www.bassmusic.fr FACEBOOK : /bassmusicmagazine TWITTER : @Bass_Music_Mag SOUNDCLOUD : /bass-music-magazine EMAIL : contact@bassmusic.fr

3

JEU CONCOURS Elisa Do Brasil A l’occasion de la sortie de ‘Rolling The Dice’, le dernier album d’Elisa Do Brasil, Bass Music Magazine et X-Ray Production vous propose de gagner 5 albums de la miss. Deuxième album pour celle qui continue d’incarner l’une des figures majeures de la scène électro en France, ‘Rolling The Dice’ mélange aisément Drum & Bass, Dubstep et Electro. Pour tenter de gagner, envoyer vos noms et prénoms par mail à jeu@bassmusic.fr avec en sujet : «ROLLING THE DICE». Le tirage au sort aura lieu début décembre. Good Luck !

TRACKLIST

5 ALBUMS A GAGNER

4

1. Never Give Up (feat. Miss Trouble) 2. Infatuation (feat. Miss Trouble) 3. My Place (feat. Miss Trouble & Dilemn) 4. Follow It 5. Painkiller 6. Lov (feat. Miss Trouble) 7. Long Road (feat. Mc Youthstar) 8. Out of My Mind 9. Mia More 10. Redemption (feat. Playma) 11. Mira Como Va (feat. Yetz) 12. My Breath

TIMELINE / FLATMATE / FR

Par Julien Duclos Photo : DR

SUR LA TIMELINE DE...

FLATMATE

PRÉSENT... Flatmate sont maintenant playlisté par de nombreux artistes internationnaux, de King Cannibal à Excision en passant par Phace et Koan Sound. # Hot Ball EP [Caliber music] - Sept 2012 # Circuit Bent - Post Dub (Flatmate remix) [Adapted records] Nov 2012

PASSÉ... Sébastien et Fabien crée le projet Flatmate en 2006 et se font vite remarquer par la qualité de leurs productions et par l’intransigeante puissance de leurs DJ sets. # Bagheera [RUFF] - Vynil / Digital - 2008 # Cheyenne EP [Airflex Labs] - 2010 # Rico Tubbs - Time Bandit (Flatmate remix) [BASS=WIN] - 2010 # Rebirth / Voices EP [Airflex Labs] - 2011 # Aube [Gradient Audio] - 2011 # Hubwar - Hour Change (Flatmate remix) [Highlife Recs] - 2011

FUTUR... A venir : # Syllah EP (inclus un remix de Subdue) [Screwloose Records] - 19 décembre 2012 # Skope - Crooked (Flatmate remix) [Caliber music] - Debut 2013 # Et un prochain maxi sur Adapted Records - Début 2013

5

6

Interview par Marie-Charlotte Dapoigny Photos : DR

INTERVIEW | FOREIGN BEGGARS | UK

FOREIGN BEGGARS

Nous avions interviewé les Foreign Beggars lors de leur passage à Lyon, pour l’un des tous premiers numéros du mag. Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils ont parcouru un sacré bout de chemin ! De tournées en tournées, de sorties en sorties, ils ont réussi à conquérir le marché américain et sont passés au rang de figures incontournables de la Bass Music, tous genres confondus. Soutenus par les plus grands, entourés par les meilleurs producteurs comme Noisia, Flux Pavilion, Excision ou encore Skrillex, ils ont su fédérer un public toujours plus large tout en offrant une intéressante fenêtre vers la scène Grime et Hip-Hop anglaise. A l’occasion de la sortie de leur nouvel album sur le label de Deadmau5 (rien que ça), nous avons retrouvé Pavan pour faire le bilan de ces deux années d’activité musicale intense. VOILÀ TROIS ANS QUE VOTRE PRÉCÉDENT ALBUM EST SORTI, QU’AVEZ VOUS FAIT DERNIÈREMENT ? Des soirées, principalement ! Quelque chose comme 400 shows ? Peut-être même plus. On s’est diversifié, on s’est essayé à différentes choses, un album de remixes est sorti, on s’est lancé dans de nouvelles collaborations. On a essayé d’expérimenter au maximum, d’explorer un peu toutes les pistes qu’offre la musique électronique en ce moment. Nous avons essayé de rendre le live encore plus vivant, plus énergique. On est allés au Etats Unis, en Australie, on a enregistré avec toutes sortes d’artistes, de Skrillex à Noisia en passant par Black Sun Empire, Skism, Birdy Nam Nam, des tas de gens. ET COMMENT ÊTES-VOUS FINALEMENT ENTRÉS EN

CONTACT AVEC DEADMAU5 ? Deadmau5 est un grand fan de Noisia, il a sorti leur album de remixes sur son label mau5trap. Un de nos morceaux en collab avec Skrillex est sorti également un peu plus tôt dans l’année, et il nous a contactés pour nous dire qu’il l’avait vraiment apprécié. Nous avions déjà eu l’occasion de nous croiser sur scène à plusieurs reprises, et on est restés en contact. Nous devions sortir un album sur le label de Noisia mais la sortie a été repoussée, nous avons donc pensé lui proposer un EP, qui s’est avéré être un EP de 8 morceaux au final… Alors nous nous sommes dit, « pourquoi ne pas faire appel à quelques producteurs de plus et en faire un album » ? Deux des morceaux ont été enregistrés en 2010, l’essentiel a été enregistré entre Janvier et Février de cette année.

7

QUELLE A ÉTÉ VOTRE PRINCIPALE SOURCE D’INSPIRATION POUR CELUI-CI, QUEL PANORAMA DE LA BASS MUSIC OFFREZ-VOUS À VOS AUDITEURS ? Nous avons été tellement inspirés par la musique électronique ces dernières années, nous avons été dans la Drum & Bass et le Garage depuis 1996. Nous sommes venus au Dubstep vers 2004. Notre show a toujours eu une tendance Hip Hop tout en important des éléments Dubstep, Drum & Bass, House, Garage. Tous les tempos sont abordés dans l’album, avec une approche Hip-Hop. Il y a toujours eu un problème en Angleterre avec le Hip-Hop, une grande inégalité entre les pop stars importées des US et la scène nationale. Le marché n’était pas prêt, les majors n’avaient pas trop de lien avec l’underground, l’audience n’était pas forcément préparée. Ce n’est qu’après 2002 que les jeunes ont commencé à rapper dans les écoles, après la percée de Dizzee Rascal sur la scène internationale. Le Grime est un genre anglais qui est né de la scène rave, et c’est ce qui a vraiment poussé les artistes anglais sur le devant de la scène. VOYEZ-VOUS UNE DIFFÉRENCE DANS LE DÉVELOPPEMENT DE LA CULTURE BASS MUSIC EN ANGLETERRE ET AUX ETATS-UNIS ? Ce qu’on appelle la Bass Music est un genre né au Royaume-Uni, dans l’underground. Les genres ont eu le temps de murir, de se développer en une infinité de variantes et d’influences. C’est une toute autre chose qui s’installe aujourd’hui sur la scène internationale, une version simplifiée, dans l’esprit des gens, de la réalité du mouvement, de son actualité artistique. Si on prend pour exemple les dernières tendances, comme le label Swamp81, Addison Groove et toute la musique que Loefah met en avant, la nouvelle House qui se profile, le Future Garage de Disclosure, toutes ces choses naissent et se développe dans le sens de la créativité. Aux Etats-Unis, un certain type de son est devenu très populaire, et comme l’Amérique est un endroit tellement gigantesque, les choses peuvent prendre une proportion énorme, il semble qu’il y ait un vrai mouvement. En Angleterre quelques artistes sont importants mais la plupart doivent se partager les miettes, parce que le gâteau n’est pas si gros que ça et qu’ils sont extrêmement nombreux à vouloir tenter leur chance. Aux Etats-Unis on ressent une vraie fièvre, comme au temps où le Rock est arrivé, comme quand le Hip-Hop est arrivé. La Bass Music est implantée là-bas depuis très longtemps, ce n’est pas nouveau, mais elle n’avait jamais vraiment pu percer comme culture populaire avant ces dernières années.

8

ET EN TERME DE PUBLIC, AVEZ-VOUS RESSENTI DES DIFFÉRENCES OUTRE-ATLANTIQUE ? C’est assez délicat, nous avions déjà notre fanbase là bas depuis longtemps. Tout dépend dans quel type de soirée tu te retrouves, vraiment. Dans une soirée Swamp81, tu trouveras un public plus âgé, aux goût bien affirmés. Dans une soirée DMZ ce sera plutôt un public très spécialisé, connaisseur. Tu as des gens de 16-17 ans qui produisent déjà à haut niveau, l’un des gars de Disclosure n’a que 18 ans et d’un autre côté, tu as des gens de 30-35 ans qui produisent également, qui ont déjà eu une carrière dans la Drum & Bass ou autre auparavant et tout ce petit monde nourrit l’incroyable variété de tendance et d’influence du mouvement. Aux Etats-Unis le public est plus jeune globalement, c’est un genre qui explose tout juste. Ils aiment un certain type de Dubstep et en écoutent parce que c’est populaire, mais n’ont pas vraiment idée de ce qu’il se passe autour. Je me suis déjà entendu demander, au sujet d’un morceau D&B : « Mais qu’est ce que c’est ? Du Dubstep rapide ? » C’est une nouvelle vague, un nouveau public que nous pouvons toucher désormais, et c’est très sain. Beaucoup de gens se plaignent, n’aiment pas un certain type de son : qu’ils aillent écouter autre chose ! VOTRE ALBUM SEMBLE BIEN REFLÉTER CET ÉCLECTISME. ON Y RETROUVE D’AILLEURS DE NOMBREUX ARTISTES EN COLLABORATION, D’HORIZONS VARIÉS. QUELS FEATURES AVEZ-VOUS PRÉFÉRÉ ? Je pense que travailler avec Alix Perez est une expérience très spéciale entre toutes. Nous avons eu une communication très naturelle, presque télépathique. On peut faire un morceau avec lui en deux heures. Knife Party aussi, nous avions eu le temps de nous croiser sans prendre le temps de vraiment partager nos idées alors que nos parcours et nos influences sont très similaires. Et puis retrouver Tommy Lee dans le studio jouer de la batterie pour l’un de nos morceaux, ça a été quelque chose d’unique ; j’écoutais ses morceaux depuis que j’avais dix ans ! VOS CINQ ARTISTES PRÉFÉRÉS DU MOMENT ? Le groupe de Metal Nile, le producteur Dusky signé sur Swamp81. Eprom est un vrai génie, un genre de Hip Hop très travaillé. UZ aussi. AH ! L’UN DE NOS RESSORTISSANTS DU PAYS DU FROMAGE DONC ? LANÇONS DONC DANS LA MARRE

9

10

CE CHARMANT PAVÉ QUE VOICI : QUE PENSEZ-VOUS DU TRAP ? J’adore ça ! Je trouve ça génial, et ce son peut percer en étant poussé par les gros producteurs Dubstep donc forcément, on en discute beaucoup. J’adore la rythmique, c’est tout droit inspiré du Hip Hop, et c’est vraiment très confortable pour moi de rapper sur ce son. VOTRE MEILLEURE EXPÉRIENCE SUR SCÈNE ? Je pense à tous les shows qui prennent une importance particulière, la première fois que l’on joue à Las Vegas dans une salle remplie de fan, les énormes festivals où l’on joue devant 17 000 jeunes qui vous tendent la main, les rencontres inoubliables des artistes qu’on a admiré toute sa vie, toutes ces choses qui te font te sentir grand et humble à la fois.

les gens que l’on voit aujourd’hui en haut de l’affiche n’y sont pas arrivés en un jour, certains sont restés dans l’ombre pendant 12 à 15 ans avant de percer. Apprends à produire, et aussi à mixer correctement, comprends toutes les facettes de cette musique : qui est Addison Groove, ce qu’est la House, le Garage, la Jungle, la Drum & Bass, comprend la musique et ensuite tu pourras vraiment produire quelque chose de nourri, de réfléchi, d’intéressant. Si tu te satisfais d’un seul style, tu n’auras pas de référence. Tu le dois à toi-même et au reste du monde : maîtrise ton sujet. UN DERNIER MOT POUR VOS FANS ? Merci d’être présents pour nous, d’avoir foi en nous, nous ne vous décevrons pas. Nous allons continuer à faire la musique que nous aimons.

DANS QUEL ENDROIT AU MONDE LA BASS MUSIC EST-ELLE LA PLUS FORTE ACTUELLEMENT SELON TOI ? Le Royaume-Uni a toujours un place très spéciale de créateur de tendances. La Bass Music vient de là bas, comme le Hip Hop aux Etats-Unis, et les artistes y sont très nombreux. Mais la scène est très forte partout. En Indonésie, à Hong Kong, au Texas, en Australie… Dans certains pays où il y a une culture Dub-Reggae la Bass Music est souvent très développée, comme en Nouvelle-Zélande. Les Etats Unis ont une énorme expérience. La Belgique est complètement folle en ce moment. Je me rappelle de nos premiers shows en France vers 200è où on commençait à jouer du Dubstep, et les gens nous regardaient et disaient « mais qu’est ce que vous faites ? ». Mais on a juste continué à en jouer encore et encore, et puis finalement nous en sommes arrivés là aujourd’hui pour une bonne raison. TA PERSONNALITÉ FÉTICHE ? MF DOOM. J’aime et j’admire de nombreux MCs pour des raisons très différentes, ils ont tous des personnalités très variées, mais MF DOOM est sans doute l’un de ceux qui m’ont le plus marqué. UN CONSEIL POUR LES PRODUCTEURS EN HERBE QUI NOUS LIRONT ? Sois original. C’est une chose de se lancer dans une musique qui apparaît comme un courant populaire, mais il faut aussi faire la démarche d’une recherche personnelle. Comprends la musique que tu aimes, et porte ses couleurs pour les bonnes raisons. Tout

11

HOT TUNES | CHRONIQUES

Par Geoffrey Ferraré et Florent Torres

HOT TUNES

Animal Youth Try Again

French Fries Space Alarm Ça y est, le monde entier adore French Fries mais on ne boudera pas le plaisir d’entendre son dernier single de partout. Encore une fois minimaliste, massif, et frappant très bas, cette track convertira même les plus lourdauds d’entre nous à la House à-la-Vogue. À mélanger sans retenue. http://soundcloud.com/ mrfrenchfries/french-fries-spacealarm-smoke

12

Avec ce tout nouveau projet, le producteur Redlight aka Conqueror s’amuse avec le R’n’B des années 2000 des Destiny’s Child ou Aaliyah. Malgré cette légèreté affichée, le morceau se dédie aux dance-floors avec un son épuré, large et un groove impitoyable. Label Inconnu … h t t p : / / w w w.y o u t u b e . c o m / watch?v=4ZGQrHND1_M

Hudson Mohawke Cbat (Slick Shoota Edit) Une des premières track galopante à avoir été playlistée autant sur BBC1 qu’à Chicago, enfin offerte au public par le norvégien Slick Shoota et HudMo (oui, gratuitement). C’est encore la reprise d’un titre classique, mais elle illustre parfaitement la magie qui peut se produire lors des fusions UK Footwork. http://soundcloud.com/ slickshoota/cbat-slickshootaedit

HOT TUNES | CHRONIQUES

Par Florent Torres et Geoffrey Ferraré

HOT TUNES

A Trak & Zinc Like the dancefloor feat. Natalie Storm

LAXX Computer Virus Pour les plus endurants, le son du dubstep façon-mongol continue sa course folle au rythme du 4x4, et se retrouve ce mois-ci représenté par Laxx sur le dernier Wheel’n’Deal (label fondé par N’Type). Euphorie garantie http://soundcloud.com/laxxuk/ laxx-computer-virus

Pour les chanceux présents au carnaval de Londres 2012, vous avez sûrement du entendre ce remix de «  Stingray  » d’A-Trak & Zinc avec l’excellente Natalie Storm. Ce track très « uk clubbing » vous réveillera à coup sûr! http://soundcloud.com/ foolsgoldrecs/a-trak-zinc-likethe-1

Addisson Groove I Go Boom Le son d’Addisson Groove se radicalise sur son dernier EP, et son inspiration Footwork arrive à maturité avec ce titre. Ce groove inédit qu’il invente, un brin tropical mais toujours terriblement électronique, joue au lent rapide et parvient à ramener la folie des cercles Footwork au tempo des clubs UK http://soundcloud.com/ modeselektor/addison-groove-igo-boom

13

HOT TUNES | CHRONIQUES

Par Geoffrey Ferraré et Florent Torres

HOT TUNES

Cassie Me & U (Mak & Pasteman Rmx) Après avoir remixé le tube « Rack City  » de Tyga, les londoniens Mak & Pasteman s’attaquent au « Me and U » de Cassie. Les filles apprécieront se déhancher sur ce morceau très House R’n’B.

Mayhem x Antiserum Brick Squad Anthem Deux figures pas tendres de la DnB et du Dubstep US qui reprennent un classique HipHop US, c’est là l’incarnation de la vague Trap. Cette bombe sortie gratuitement s’est retrouvée à rincer tous les dancefloors de tous les continents ces derniers temps, l’hymne de la rentrée. http://soundcloud.com/mayhem/ mayhem-x-antiserum-bricksquad

http://soundcloud.com/mak_ and_pasteman

Youthman & Jenny K Not in the wrong Le label Under Pressure Records promet de très belle chose pour la bass music française, ce label dirigé par Anakyne & Soper regroupe une dizaine d’artistes français et anglais. Le prochain EP de Youthman reflète vraiment bien la connexion France/Angleterre, accompagné de l’anglaise Jenny K, « Not in the wrong » s’inscrit dans la mouvance « House & Bass » du moment. https://www.facebook.com/ UnderPressure.Recs

14

Par Florent Torres et Geoffrey Ferraré

HOT TUNES | CHRONIQUES

HOT TUNES

Kw Griff Bring in the katz La Bmore s’invite sur le label Night Slugs grâce à KW Griff  ! Le titre «  Bring in the katz  » est sorti en 2010 mais il a fallu presque 2 ans pour le voir signer sur un label, attendons nous peut être à ce que la Baltimore music refasse surface dans le paysage bass music… http://soundcloud.com/ nightslugs/sets/nscc003-clubconstructions-vol/

Disclosure Latch feat Sam Smith (T.Williams Rmx) Les remixes du dernier titre de Disclosure, « Latch » ce n’est pas vraiment ce qui manque en ce moment mais celui de T.Williams vaut vraiment le coup d’oreille. On retrouve bien l’esprit du titre original mais avec une ligne de basse bien plus prononcée et des vocales toujours aussi plaisantes. http://soundcloud.com/ twilliamsmusic/disclosure-latchft-sam-smith

15

INTERVIEW | SEVEN | UK

Interview par Hugo Lautissier

SEVEN Inconnu du public français, Seven (Eddy Worhl), est pourtant un producteur talentueux et reconnu par ses pairs outre-Manche. Après plusieurs release chez Wheel&Deal records, le label de N-Type, dont le fameux morceau Siren, Seven sortait cette été un excellent premier album «Evolution» chez Black Box Records. L’occasion pour nous de lui poser quelques questions.

POURQUOI SEVEN, QU’EST CE QUE CE NOM SIGNIFIE POUR TOI? C’est mon chiffre porte-bonheur et je suis aussi né un 7, donc ça semblait être un bon choix à l’époque... A L’ÉPOQUE ? «Seven » est un cauchemars marketing ! Ce n’est pas un nom de scène assez unique. Je pense changer pour «Edward Seven» lorsque je sortirai mon prochain album, ça me semble être une progression plus logique à présent. COMMENT AS-TU FAIS LA RENCONTRE DE LA SCÈNE DUBSTEP ANGLAISE? J’ai découvert la scène grâce à un ami très proche, Youngsta. Je produisais de la drum & bass à l’époque, et il m’a demandé de faire un morceau dubstep pour un de ses set. Tout a commencé comme ça, un peu par hasard finalement. J’ai découvert des sonorités qui me correspondaient et qui ont trouvé leur public. TON MORCEAU «SIREN»PAR EXEMPLE ? Oui, Siren a été un vrai succès . Cela a permis aux gens de s’intéresser à ce que je faisais. C’était vraiment différent à cette époque, j’imagine que c’était le bon moment et certainement le bon morceau. Je me suis rapidement aperçu que j’adorais produire du dubstep, à tel point que j’ai complètement arrêté la drum & bass.

16

COMBIEN DE TEMPS AS-TU PASSÉ SUR LA PRODUCTION DE CE PREMIER ALBUM «EVOLUTION» ? ES-TU SATISFAIT DU RÉSULTAT? J’ai passé environ 18 mois sur cet album. J’en suis très heureux mais en même temps pas tout à fait convaincu. Le travail d’un artiste n’est jamais vraiment terminé comme on dit, et je suppose qu’il en va de même pour moi. LES ECHOS SONT POURTANT TRÈS BON.. C’était mon premier album, tout devait être parfait. Encore aujourd’hui j’ai l’impression que certains morceaux ne cadrent pas avec l’esprit de l’album, mais le gens semblent l’apprécier. Qui-suis-je pour les contredire.. SUR LES MORCEAUX CAME TO PLAY ET MORNING LIGHT TU FAIS CHANTER ALYS BE.. Oui, nous avons beaucoup d’amis en commun donc je n’ai pas eu de problèmes pour l’aborder. J’avais un morceau sur lequel j’imaginais sa voix. Le morceau Came to play a été réalisé peu après. C’EST TON PREMIER MORCEAUX AVEC DES VOCAUX? Je voulais de la diversité sur cet album, et je pense que les morceaux avec des vocaux sont un plus dans ce type de projet, ça donne une dimension plus humaine à l’album. C’est l’une de mes track préférées

sur evolution. Je vais continuer à faire des morceaux dans la même veine, ils figureront certainement sur mon prochain album.

une fête d’anniversaire. On continuait à balancer du son sur le bateau une heure après qu’il soit rentré à quai, jusqu’à ce que la sono soit coupée. Quelle expérience! Big up N Type!

UN PROCHAIN ALBUM..? Oui! Il sortira chez Black Box Records lui aussi. J’ai signé un contrat pour deux album avec eux. J’ai déjà trois morceaux bien deep au chaud. Je vais maintenant me concentrer sur le reste de l’album. AU MOIS D’AOÛT, TU JOUAIS À L’OUTLOOK FESTIVAL EN CROATIE SUR LE BATEAU WHEEL & DEAL, TES IMPRESSIONS?

QUELQUE CHOSE À DIRE À PROPOS DE TES PROJETS FUTURS OU EN COURS? Je viens de lancer un nouveau label qui s’appelle Uprise Audio. La première sortie est signée Dubtek, un nouvel artiste qui va faire des vagues dans la scène dubstep anglaise. Sa première release est une tuerie ! Elle sera disponible en vinyle et en format digital à partir du 18 octobre.

Oh mon dieu!! C’était une des meilleures soirées à laquelle j’ai été invité. Je pense que c’est un de ses moments qui restera gravé dans me tête pour toujours! A présent, je comparerai toujours les prochaines soirées à celle-ci. Tout ceux qui jouaient sur le bateau sont de très bon amis, on aurait dit

Tous les morceaux de l’album evolution sont en libre écoute sur le soundcloud de Seven: http://soundcloud.com/seven-dubstep --http://www.soundcloud.com/upriseaudio http://www.facebook.com/upriseaudio http://www.facebook.com/sevendubstep

17

18

TOP 10 | WILKINSON | UK

WILKINSON PLAYLIST WILKINSON Automatic

CYANTIFIC Walking Away

METRIK Drift

WILKINSON Need to Know feat. Iman

Ram Records

Viper Recordings

Cyantific Music

Ram Records

DIMENSION Detroit feat. Cyantific

TC Do You Rock?

CYANTIFIC Tommorow People

FLOSSTRADAMUS Roll Up (Baauer Remix)

Don’t Play

Cyantific Music

Cyantific Music

Fool’s Gold Recs

CULTURE SHOCK Troglodyte

WILKINSON Hands Up! Ram Records

Ram Records

19

TOP 10 | RISKOTHEQUE | UK

RISKOTHEQUE PLAYLIST TRUTH Don’t Explain (Riskotheque & Marchmellow Remix) Love Sick

SPACIAL Discoborg

SCREEN AGE & PHAZE MAN Submachiine

MARCHMELLOW Indian Summer

DEADBEAT Slap Ur Bitch

MUDIE Yeah B

KLIC & RISKOTHEQUE Compton

KLAX Lost Levels

BACKDRAFT Revolution (Munny Torx Remix)

Capracara Ronin (Kodiak Remix)

Evergreen Forest

Off Me Nut

Well Rounded

Evergreen Forest

KLICmusic

Bassrock Audio 20

UTTU

21

PRODUCTION TIPS | LA RYTHMIQUE

Par Olivier Blondeau Photo : DR

PRODUCTION TIPS La Rythmique Pour cette première des Productions Tips, faisons un tour d’horizon des façons de produire un pilier de la Bass Music : la rythmique. Certes, un néophyte pourrait douter de cette importance car ce que le public retient d’un morceau se limite souvent à la bassline, aux mélodies, aux voix ... mais peu fréquemment entendez-vous le premier quidam venu vous balancez dans le creux de l’oreille : «Tu connais pas ce morceau?? Ca fait poum tak poum tak schlak poum tak??» Et pourtant... Il n’y a pas plus tard que deux mois, le producteur Drum & Bass Metrik (Viper Recordings) avouait sur Facebook avoir passé pas moins de six mois sur le traitement de la snare pour l’un de ses morceaux. Rien que ça! Pourtant, à l’écoute des derniers titres de celui-ci, ses snares semblent similaires, tant bien qu’on l’imagine utiliser le même procédé. Et ce londonien n’est pas en reste. Ne vous estil en effet jamais arrivé de vous demander s’il n’existait pas une méthode à suivre à la lettre pour produire des rythmiques efficaces, tant les similitudes des rythmes au gré des morceaux sont flagrantes? Une sorte de recette secrète précieusement gardée par une intelligentsia de producteurs gardant le reste du

22

monde à distance de ce savoir sacré?? Je vous rassure, ces délires d’illuminatis sont bien loin de la réalité car, en effet, il existe milles et une façons de produire une rythmique pour obtenir un résultat identique!! «C’est malin» vous dîtes-vous alors «qu’est-ce qu’il compte nous apporter l’autre blaireau qui écrit ces lignes s’il n’y aucun tips dans la production de rythmique?» Bon, faut pas déconner, y a quand même 2-3 trucs savoir! De manière générale, on peut différencier 2 grandes lignes dans ce domaine : d’une part les «one shot», et d’autre part les « break». Comme son nom l’indique, les one shot sont

des sons isolés, ce qui implique par exemple que votre kick et votre snare peuvent venir de kits de batterie différents. A l’inverse, les breaks sont des boucles préexistantes de rythmiques que vous pouvez découper et réarranger comme bon vous semble à l’aide de slicers et éditeurs en tout genre. Toutefois, la marge entre ces deux courants s’est amincies dès lors qu’il y a une grosse quinzaine d’années, les producteurs se sont amusés à coupler les deux, afin d’obtenir les rythmiques les plus dynamiques qui soient. Lorsqu’un élément (ou plus) sonne au même moment qu’un élément de même type pour le gonfler, on parle alors de «back up» (soutien en français). De nos

jours, vous imaginez bien qu’un bon paquet de combinaisons ont été expérimentés et qu’à l’écoute d’une rythmique, il devient très dur d’analyser à partir de quels éléments celle-ci a été conçue. Certes, accumuler les sons n’est pas la clé à tout. Vous aurez beau mettre 17 kicks tapant au même moment, ce n’est pas pour autant que celui-ci sonnera bien, car au final, il ne doit sonner qu’en tant qu’un seul élément. En vient donc le moment de se poser la question du mixage, portant en l’occurrence le doux nom de «layering». Derrière ce mot se cache l’art de savoir mixer les différents layers (couches en français) jouant au même moment afin d’en tirer les meilleurs parties.

Prenons l’exemple d’une snare. Globalement dans la plupart des genres inclus dans la Bass Music, la snare se compose d’une attaque franche aux alentours de 200Hz. Etant donné que vous souhaitez doter votre morceau d’une snare efficace, vous choisissez dans votre bibilothèque de sons une snare avec un joli pic à 200Hz sur son attaque. Toutefois, quand vous faîtes jouer votre morceau avec tous les autres éléments qui le compose (basse, leads, fxs...), vous constatez que, malgré une efficacité notable dans le bas des médiums, votre snare manque cruellement de présence dans les médiums aïgus (600-4000Hz). Vous vous munissez donc d’un autre layer avec une bonne attaque dans ces fréquences.

Vous jouez le morceaux ... et cette fois-ci votre snare tape mais vous parait un peu sèche. Prenez donc une 3ème snare avec une attaque souple et une «release» (relâche en français) conséquente. Vous jouez une fois de plus votre morceau... Et ça sonne brouillon!! En effet, il vous faut désormais traiter chacun de vos layers de façon optimum à grands renforts d’équalo, de compresseurs, de reverb, de disto (et j’en passe). Mais ce sujet mérite un Production Tip à part entière!!

23

24

L’ALBUM DU MOIS | CHRONIQUE

Par Fabio Ramos

L'ALBUM DU MOIS

ITAL TEK Nebula Dance Planet Mu

Footwork - Juke - Hip-Hop - Beats Troisième album d’un artiste reconnu comme un moteur de la scène anglaises en matière d’innovations. Un album qui s’éloigne de ces ancienes travaux dubstep majoritairement et down tempo pour des tempo allant de 140 a 160 orienté ghetto music dans des styles Footwork, trap et juke. Ce virage a probablement été influencer par l’importation du footwork en europe par Mike Paradinas, le boss de Planet Mu, evidemment il

ne s’est pas contenté de prendre les attributs des nouveaux styles exploré pour faire de pâles clones de Dj Nate, Rashad, Spiin ou Traxman. Au contraire a part certains gimmick rythmique il a completement éjecté le coté ghetto et volontairement minimal du footwork laissant la places a des morceaux ou l’ambiance et l’émotion prennent le pas sur le reste. Evolution amorcé il y a un ans déjà avec l’EP Donga sur Planet Mu et East District sur Atom River. Il fait parti de ceux qui donnent une autre images et font évoluer ces styles vers des horizons completement nouveaux a la manière des Machinedrum, Eprom, Distal ou encore Deft qui sont déjà loin dans le futur... Cet album qui semble être une perle sera disponible a l’achat a partir du 22 octobre, pour le moment il faut se contenter des 12 previews disponibles sur le site de Planet Mu.

25

L’EP DU MOIS | CHRONIQUE

Par Fabio Ramos

L'EP DU MOIS

S-TYPE Billboard EP Lucky Me

Bass Hop – Trap La nouvelle garde Hip-hop se porte très bien en ce moment et c’est donc a Lucky Me que reviens l’honneur de nous livré la crème de cette nouvelle génération de producteur évoluant entre morceaux aux racines hip hop mais aux sonorité définitivement modernes et dancefloor. Après le très remarqué premier maxi de TNGHT voilà une autre sortie très attendue depuis l’apparition du titre éponyme Billboard dans l’essential mix de Rustie en avril dernier.

26

Il a seulement récemment fait parler de lui avec cette signature sur le label Gallois mais S-Type n’en est pas a son coup d’essais ayant sorti un premier Ep en 2005 qui est a des lieux de la nouvelle orientation dancefloor aux amples synthé lumineux plus proche du R&B que ces ancienes instru plus classiques. Six titres seront disponibles a partir du 16 octobre en vinyl et digital. On en sais encore très peu a l’heure ou j’écrit celà, mais c’est sur qu’on vous en reparlera une fois dans les bacs. A1 Billboard A2 Flyp City A3 Sensi Star (feat. Luke Slott) B1 Walrus (feat. Budgie) B2 Whole Lotta B3 You Da Best

äÓʘœÛi“LÀi ˆ“ˆÌi`Ê/œÕV… /, ÊUÊ-  ÊUÊ// Ê/"1 ÊUÊ  Ê9"1/

ÀՓ¿˜¿L>ÃÃ

ÓÎʘœÛi“LÀi

Àœ«ÃʜvÊ-Üi>Ì

1 Ê" 9ÊUÊ*" ÊUÊ / Ê ÊUÊ ,/9Ê 

ÕLÃÌi«]Ê ÀՓ½˜½L>ÃÃ

äÎʘœÛi“LÀi

ÕLÊiÊ À>âÞ , Ê"1- Ê" - ÊÊU Ê Ê-"/Ê-"1 -9-/ 

ÕLÊ

Ó{ʘœÛi“LÀi ,i>`ÞÊ̜Ê7œLLi¿âÊÎ

*/ Ê ,1 ÊUÊ/",+18ÊUÊ/ Ê1 ÊU Ê/  ÊUÊ/ Ê7"  ,ÊUÊ-/ *<

ÕLÃÌi«

änʘœÛi“LÀi *Àœ`ÕViÀÊ ˆ}…Ì -*  --ÊUÊ9"1/ ÊUÊ /

ÕLÃÌi«]Ê ÕL܈Ãi

ÎäʘœÛi“LÀi -Ž>˜ŽÊÌÊ1« -""Ê/ÊUÊ-""Ê  /" ÊU Ê 9Ê* ÊUÊ 1 ‡{ÊUÊ-/ *‡,/

ÕL

ä™Ê˜œÛi“LÀi Ý«ÀiÃȏœ˜Ê ˆ}…Ì

," <ÊUÊș` ÊUÊ ,9-/Ê -/",/" ÊUÊ,‡<

/iV…˜œ]Ê iVÌÀœÊ Ài>Ž]Ê>À`ÌiŽ £äʘœÛi“LÀi /…iÀ>«ÞÊ-iÃȜ˜ÃÊ*>ÀˆÃ 9 ‡ ÊÛÃÊ Ê

ÊUÊ 9 ÊUÊ," 9 Ê "-ÊUÊ {ÇÊÛÃÊ, Ê/"ÊUÊ 6"ÊUÊ Ê/">À`Ê`ÀՓ £xʘœÛi“LÀi ˆVŽÊ-˜>Ài ",9ÊUÊ," Ê*9ÊUÊ ,1 Ê*/ ÊEÊ 6 -ÊUÊ " 9Ê7,ÊEÊ*91 iVÌÀœ]Êœœ“L>…Ìœ˜]ÊœÕÃi]Ê ÕLÃÌi« £ÈʘœÛi“LÀi -Ì>ÞÊ9œÕ˜}Ê>˜`Ê ˆiÊ*ÀiÌÌÞÊt  /,9* "- ÊUÊ""¿ ÊUÊ- ÊU Ê1 ",Ê ÊUÊ*,/ÊUÊ -,  iVÌÀœ]Ê ÕLÃÌi« £ÇʘœÛi“LÀi >˜}Ê >˜} / /,1Ê -, ÊUÊ " Ê-/,  ÊU Ê" "9/ ÊUÊ, 9

ÀՓ½˜½L>ÃÃ

änÊ`jVi“LÀi

ÀՓ¿˜¿ >ÃÃÊ ˆÀViâ -// Ê"Ê ÊUÊ/8 ÊUÊ , 

ÀՓ½˜½L>Ãà £{Ê`jVi“LÀi ˆ“ˆÌi`Ê/œÕV… --ÊÛÃÊ* 9"ÊUÊ- "Ê6ÃÊ 7, ÊUÊ-/Ê6ÃÊ -""/Ê"* ,/",ÊUÊ°-* Ê6ÃÊ  9ÊU Ê8ÚÊ6ÃÊ9"1/

ÀՓ½˜½L>Ãà £xÊ`jVi“LÀi

Àœ«ÃʜvÊ-Üi>Ì

,-*9ÊUÊ,"1/ÊUÊ/ Ê  ,-ÊU

,-*9 Ê- Ê , -ÊUÊ -" iVÌÀœ]Ê ÕLÃÌi« ÓÓÊ`jVi“LÀi iÊÀ>˜`ÊjV…>˜ÌÊ i>Ì /6 ÊÊUÊ/ Ê*  ÊUÊ9 , ÊUÊ {ÇÊUÊ/ Ê1 /ÊUÊ "1 >À`VœÀi]Ê>À`ÀՓ ÓnÊ`jVi“LÀi -՘ÀˆâiÊ ˆÀ̅`>Þ 8 /ÊUÊ-1 < Ê ÊUÊ"/-ÊUÊ "ÊUÊ"

ÕLÃÌi«]Ê ÀՓ½˜½L>ÃÃ

ÜÜÜ°}>â>ÀÌ°Vœ“ ÇÉ£xÊ>Ûi˜ÕiÊ*œÀÌiÊ`iʏ>Ê6ˆiÌÌiʇÊÇx䣙Ê*>ÀˆÃʇÊcÊ*œÀÌiÊ`iʏ>Ê6ˆiÌÌi

27

FREE DOWNLOAD | FREE TRACKS

Textes par Sebastien Zandrini

LA SELECTA DU DIGGA En toute franchise, je n’ai pas vraiment su vers quoi m’orienter sur ce numero; nous sommes en ce moment à une sorte de tournant pour nos musiques préférées. Qu’est-ce qui tournera sur les platines de soirées ou dans vos hauts parleurs à la maison en 2013: du Trap? du Dubstep? du Deep? de la House & Bass? de la Drum n’Bass? du Glitch-Hop? du Neuro-Hop? Qu’on se place d’un point de vue artiste ou promoteur, personne n’est vraiment en mesure de le dire et tout le monde y perds un peu sa basse… Faute de ligne directrice je me propose cette fois-ci de vous expliquer comment je travaille car on me demande souvent comment j’arrive à trouver autant de morceaux differents et de nouveaux artistes pour étoffer cette rubrique. Il n’y a pas vraiment de secret, je passe beaucoup de temps sur les réseaux sociaux : je suis énormément de producteurs et labels sur soundcloud (870 à ce jour) et j’ai donc beaucoup de nouveautés à écouter (entre 50 et 100 morceaux par jour). Le hic c’est que malgré une sélection assez rigoureuse, ceci demande

28

d’écouter pas mal de choses que je n’aime pas et me fait parfois passer à coté d’une perle rare. Je ne me limite toutefois pas à ce dont j’ai vaguement entendu parler, à ce que je suis déjà ou à ce qui fait le buzz du moment: chaque artiste suit d’autres artistes sur le réseau et la colonne «Following» à droite et toujours source d’agréables découvertes. Mes nombreux amis Facebook sont aussi un très bon vivier et ils ont souvent contribué à cette rubrique sans vraiment le vouloir. D’une façon plus générale, je n’hésites pas à creuser les tréfonds de l’internet quand j’ai un coup de

coeur sur quelque chose, je passe beaucoup de temps devant mon ordinateur et mes enceintes à écouter, zapper, chercher, suivre, mettre en favori, etc… Et là vous vous dites «mais en fait c’est un ‘no-life’!! Et vous n’avez pas tort, je suis autant accro à cette merde qu’un geek devant world of Warcraft!! Mais c’est pour la bonne cause: vous amener tous les 2 mois du frais, de l’inconnu et surtout du gratuit!! Ce sera donc une rubrique assez éclectique composée de mes divers coups de coeur et trouvailles des dernières semaines. En un mot, Enjoy!!

/// LUCY LOVE - WE ARE THE STARS (ELOQ REMIX) du trap parce que on est en plein dedans et surtout parce que Eloq a du talent: La prod est très bonne et bien qu’elle comporte les clichés du genre de voix et de caisses claire pitchées ainsi que les classiques samples de flingues, l’artiste arrive a nous servir quelque chose de frais qui laisse espérer que le niveau de production du genre soit mis un ton au dessus. Il en va de l’avenir du Trap. http://soundcloud.com/eloq-cph/lucy-loce-we-are-the-stars /// D!RTY AUD!O FEAT NIKKIMARIE - DROP THAT ASS Simple & Efficace: un beat lourd, des leads Eurodance et une sample lancinante qui donne a ce morceau trap un coté terriblement dancefloor. http://soundcloud.com/dirtyaudio/d-rty-aud-o-feat-nikkimarie-3 /// WATAPACHI - STUNTIN Les japonais s’y mettent aussi et faut avouer que c’est vraiment pas dégueulasse le trap épicé au wasabi. http://soundcloud.com/watapachi/watpapachi-stuntin-click-buy /// CRNKN X EXPENDABLE YOUTH - GUNFIYAH Le dancefloor smasher de la rubrique: l’intro/drop est terriblement efficace, on y retrouve les inspirations issues de la scène brostep. Ca tape fortet je trouve que ses morceaux sont de mieux en mieux, espèrrons que l’artiste continue sur cette belle lancèe. http://soundcloud.com/crnkn/expendable-youth-crnkn-1 /// SLICK SHOOTA - FJORWERK EP Slick Shoota nous sert ici Un très bon EP de remixes Juke qui aurait à mon sens mérité d’être sorti en version payante. Le remixe de Cbat et le refix de Booyaka Shuffle par M Beat sont assez posés et tranchent d’une façon assez agréable avec les remixes énnervés des morceaux de Crookers et Schlachtofbronx. http://vibedeck.com/slickshoota/slick-shoota-presents-fjordwerk

+

/// BREAKAGE - THE PROMISE EP C’est assez rare de voir des artistes qui se sont fait un nom donner un EP entier mais il semble que breakage veuille aller a contre courant via son label, Digital Soundboy. Il faut avouer que on est dans quelque chose de radicalement different avec cet album pour lequel je me suis amusé à lire les chroniques de certains blog qui ont vraiment du mal à le mettre dans une case: du dub? du dubstep? de la Jungle? de la «UK house»? de la techno?Rajoutons Garage et UK funky et il ne manquera plus que Drum n’ Bass pour avoir fait le tour des courants principaux de musique électronique Anglaise. Au final c’est un peu tout ça et ces hésitations à classer un album dans un courant sont souvent signe d’une réelle qualité de production. Donc si il vous faut une case, dîtes vous que c’est de la «UK Bassmusic»!! http://www.breakagemusic.com/download/ /// DIRTYPHONICS - DIRTY (SYNCHRONICE REMIX) Est ce que j’ai vraiment besoin de vous les présenter… Les Dirty balance un remix de leur titre Eponyme par Synchronice pour feter la sortie de la video du morceau. Nul doutes que les 4 mecs les plus sale que la scène française ai jamais porté vont encore peter les dancefloor de la terre entiere avec ça. «think dirty, say dirty, move dirty, dance dirty» https://www.facebook.com/dirtyphonics/app_190322544333196 /// MACHINEDRUM - DIABLO Machinedrum c’est un de mes plus gros coup de coeur cette année et c’est un plaisir de pouvoir partager un de ses morceaux avec vous. C’est un peu hybride entre du Juke et du Hip hop et ça sort chez Lucky Me, le label le plus frais du moment. http://thisisluckyme.com/diablo/

29

/// GLŸPH - TAKE A TOKE Glÿph fait partie des artistes que j’affectione le plus: ceux qui te surprenne à chaque nouveau morceau mais en mettant toujours le cran au dessus niveaux production. Leur son devient de plus en plus précis, sans laisser de coté le coté approximatif et experimental de leurs premières productions. Vous trouverez via ce lien un autre lien menant vers un EP entier que je vous invite vivement à télécharger. http://soundcloud.com/glyphmusic/glyph-take-a-toke-ft-maksim /// BURKIE - SWAGGA (BRUMTOWN REMIX) Cet été j’ai eu un réel coup de coeur pour la scène Jackin House ou comme on l’appele plus largement «House & Bass». C’est cheap, ça rappele la periode «dance» du début des nineties que certains d’entre vous n’ont probablement jamais connu. C’est dancefloor et cheesy, des choses que l’on a perdu dans les méandres des musiques électronique sombres et asseptisées actuelles. J’avais l’intention d’en faire une rubrique speciale mais la scène est très petite et les artistes peu généreux pour donner leurs morceaux. dommage… Je vous invite toutefois à creuser un peu et aller écouter un set de Marcus Nasty qui en est le «Godfather» soit sur son soundcloud soit en direct sur Rinse FM. http://soundcloud.com/burkiepropagandabeatz/burkie-propaganda-beatz

LES MIXTAPES /// TWO FINGERS - ‘TWO FINGERS MIX’ FROM ISAM LIVE Two Fingers, c’est Amon Tobin x Double Click, un combo qui existe depuis quelques années maintenant mais que je n’ai découvert que récemment. C’est peut être juste l’extrème inverse de ce que fait habituellement Tobin tellement ça donne dans la brutalité, mais ça en a le même talent. J’espère que vous aurez tous comme moi un sourire malsain a 7’20» et si ça n’est pas le cas, instruisez vous un peu en écoutant d’autres musiques car c’est un classique… http://soundcloud.com/bigdadasound/two-fingers-mix-from-isam-live /// EXCISION - SHAMBALA MIXTAPE 2012 Site dédié avec BD et video teaser «Destroid experience» on ne sait pas trop ou il veut en venir, j’ai juste compris que c’est pour faire la promo de son nouveau «Live Band»… Bref, la mixtape est fidèle a celles qui l’ont préccédées: c’est de la boucherie!! http://destroid.com/ /// RDG - HEDMUK EXCLUSIVE MIX N°39 RDG est dannois dont je vous avez déjà parlé sur une rubrique précédente. Il nous livre ici une mixtape spécial pour Hedmuk, le blog le plus deep dubstep de la toile avec quasi uniquement du dubplate. Ecoutez, appréciez et torturez vous de ne pas pouvoir chopper un seul des trucs que vous allez entendre, ça ne sortira probablement jamais, pfffhhh… *soupir de frustration* par contre préparez vous a un set mental avec des gros subbass hypnotiques et sombres. Les tracks de RDG sont sublimes et chacun de ses morceaux vous fera relever les yeux vers vos enceintes en vous disant «putain mais c’est quoi ce track de ouf!!». Un son calibré pour être joué sur des gros sound systems qui me fera vous conseiller de l’écouter très très fort chez vous parce que vos voisins le valent bien que vous les aimiez ou les detestiez!! http://soundcloud.com/rdg/rdg-hedmuk-exclusive-mix /// GLŸPH - SUB SESSION MIX Que du très bon là dedans et c’est un plaisir d’entendre que en plus d’être de très bon producteurs, Seven Sig & Mÿosis sont également de très bon selecta!! la fin du set part en mode ouin http://soundcloud.com/glyphmusic/glyph-sub-session-mix-december2012

30

31

32


Bass Music Magazine #15